Vous êtes sur la page 1sur 2

L'économie de la France, sa spécialisation économique

La France est la 2ème puissance économique européenne après l'Allemagne,


la 1ère puissance agricole, la 2ème puissance industrielle. L'industrie contribue
pour 23% au PIB et le secteur des services pour 70%. La France a aussi la 4ème
puissance exportatrice (2ème pour les produits agricoles et les services), elle
réalise 60% de ses échanges avec ses partenaires européens.
L'industrie est le moteur de l'économie avec 25% du PIB et 20% de la
population active (4,6 millions de personnes). 80% des exportations et des
importations concernent des produits industriels. Les secteurs économiques forts
sont l'agroalimentaire, le luxe, la chimie et la haute technologie avec l'industrie
spatiale et aéronautique, militaire, de transports (TGV). L'industrie automobile est
aussi un des secteurs les plus dynamiques de l'industrie française. Renault et
Peugeot-Citroёn sont tres connu. Ils exportent plus de 50% de leur production. Il
faut aussi associer Michelin, le 2e constructeur mondial de pneumatiques.
La France est présente à l'étranger et y emploie 1,4 millions de personnes.
L'industrie française est de plus en plus contrôlée par des groupes étrangers qui
investissent en France dans l'électronique, l'informatique pour profiter de la
position centrale en Europe.
L’économie française est caractérisée par la dépendance énergétique. Pour la
limiter et économiser l'énergie, la France a développé l'équipement hydroélectrique
et nucléaire et investit aux énergies renouvelables.
La France est le 2ème exportateur agroalimentaire du monde. L'espace
français permet une grande variété de productions (céréales, cultures industrielles,
lait, viande, vignobles, cultures maraîchères et fruitières). L'agriculture représente
moins de 5% de la population active et 2, 6% du PIB.  La surface agricole occupe
56% du territoire. En même temps le nombre d 'exploitations et d'agriculteurs
baisse. L'agriculture française fait face à la concurrence avec les Etats-Unis et des
pays européens où la main d'œuvre est moins chère et les produits frais arrivent
d'Espagne et d'Europe de l'Est. Pour protéger les productions et conserver le
patrimoine rural et agricole de la France, on organise des mouvements contre les
produits américains.
Le secteur des services représente 67% de la population active (15 millions
de personnes), 65% du PIB, 25% du commerce extérieur.
Les réseaux de communication sont très développés en France, puisqu’ils
assurent le fonctionnement des entreprises locales, nationales et internationales et
intègrent les régions françaises à l'Europe. La France attire près de 65 millions de
touristes par an (surtout des Européens) grâce à sa diversité de paysages (mer,
montagne, campagne) et à son patrimoine culturel.
Sur le plan socioéconomique, la France connaît de nombreux problèmes : un
chômage élevé pour un pays développé (11,5 % de la population active), le
vieillissement de la population, la baisse du niveau de vie dans des régions
économiquement fragiles, la montée de l’insécurité et de la violence.
Les DROM et les COM ont un intérêt géostratégique considérable : la
Polynésie sert de base aux essais nucléaires, la Guyane est le lieu de lancement des
fusées Ariane, la ZEE (zone maritime économique exclusive) de 11 millions de
km² est riche en ressources naturelles. En même temps ces territoires sous-
développés ne parviennent pas à l'autosuffisance alimentaire. La jeune population
est frappée par le chômage et la pauvreté, malgré l'aide de la métropole.