Vous êtes sur la page 1sur 49

2018-

2019 RAPPORT DE SOUTENANCE


METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DEPARTS HTA SOUTERRAIN
D’ABIDJANMETHODOLOGIE DE REDUCTION DES DEPARTS HTA
SOUTERRAINS D’ABIDJAN
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

DEDICACE................................................................................................................................................3
REMERCIEMENTS...................................................................................................................................4
AVANT PROPOS......................................................................................................................................5
INTRODUCTION............................................................................................................................................6
PARTIE I :..................................................................................................................................................7
PRESENTATION DE L’ENTREPRISE ET DU THEME........................................................................7
I- PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE.....................................................................................................8
1- ACTIVITE.......................................................................................................................................9
2- ORGANISATION.........................................................................................................................9
2.1- ORGANISATION DE CI-ENERGIES..................................................................................9
2.2- Organisation de la DCET.................................................................................................11
2.3- Organisation de la DDI....................................................................................................12
3. Présentation du thème...................................................................................................................13
4. Cahier de charges.......................................................................................................................13
II. GENERALITE SUR LES DEPARTS...........................................................................................................14
1. Justification du choix d’Etude sur les départs...................................................................14
1.1. Les départs aériens.............................................................................................................14
1.2. Les départs mixtes...........................................................................................................14
1.3. Les départs souterrains..................................................................................................15
III. ETUDE STATISTIQUE DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS.....................................................15
1. Répartition des déclenchements intempestifs d’Abidjan par type de départ. (1 er semester
2019)..................................................................................................................................................16
2. Liste des départs souterrains d’Abidjan (1er semestre 2019)...........................................16
3. Hiérarchisation des postes sources selon le nombre de déclenchements (1er semestre
2019)..................................................................................................................................................20
4. Hiérarchisation des départs souterrains selon le nombre de déclenchements (1er
semestre 2019)..................................................................................................................................20
IV. ETUDE DES PROTECTION DES DEPARTS HTA SOUTERRAIN D’ABIDJAN......24
1- Les différents types de défauts sur les départs HTA........................................................24
2. Les différents types de protection des départs HTA........................................................25
2.1. Protection contre les défauts entre phases..................................................................25
2.2. Protection contre les défauts phase-terre....................................................................26

2
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

2.3. Protection contre les surcharges...................................................................................27


2.4. Principe de fonctionnement de la protection ampérométrique..............................28
Analyses des causes des nombreux déclenchements sur les departs HTA souterrains d’Abidjan.
...................................................................................................................................................................29
V. DIAGNOSTIC DES CABLES SOUTERRAINS ET DES POSTES H59 SUR LES
DEPARTS HTA..................................................................................................................................29
1. Diagnostic des câbles des départs HTA souterrains d’Abidjan.....................................29
1.1. Les impératifs techniques des départs souterrains...................................................30
1.2. Les Causes probables des déclenchements fugitifs..................................................31
2. Diagnostic des postes H59.....................................................................................................31
2.1. Présentation d’un poste H59.........................................................................................31
2.2. Les causes probables des déclenchements intempestifs dans un poste H59........33
PARTIE III :..............................................................................................................................................34
ACTION A MENER POUR REDUIRE LES DEFAUTS INTEMPESTIFS SUR LES DEPARTS HTA
SOUTERRAIN D’ABIDJAN...................................................................................................................34
1. Au niveau des cables HTAhta souterrains.............................................................................35
2.Au niveau des protections..............................................................................................................35
3.Au niveau des postes Hh59............................................................................................................37
CONCLUSION........................................................................................................................................40
ANNEXES................................................................................................................................................42

3
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

DEDICACE

Je dédie ce rapport à Monsieur DJAHA MARUIS DIDIER professeur au lycée technique


de Bouaké

REMERCIEMENTS

4
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

J’adresse mes remerciements à :


 M. AMIDOU TRAORE, Directeur Générale de CI-ENERGIES ET) pour son avis
favorable quant à notre demande de stage auprès de dans son entreprise ;
 Mme Inzata SOUMAHORO, Directrice des Ressources Humaines, pour sa
compréhension et son aide quant aux activités déroulées dans le cadre de notre
stage ;
 M. NAGAKYI DIARRASOUBA, Directeur central de l’Equipement et des
Travaux (DCET) ; pour nous avoir accueilli au sein de sa direction ;
 M. AHAMED DIARRASSOUBA, Directeur de la Distribution ; pour ses grandes
directives dans l’exécution de ce stage ;
 M. ABDOULAYE KONATE, Chef de service Ddistribution  Urbaine; pour
l’encadrement de qualité dont j’ai bénéficié ;
 M. GONDO GUEU, Chef de service Electrification Rurale, mon maitre de stage ;
pour son soutien, ses conseils précieux conseils ainsi que le savoir bénéfique qu’il
m’a prodigué inculqué tout au long de mon stage ; et aussi d’avoir ainsi que les
mis tous les moyens mis en œuvre pour d’accomplissement la rédaction de mon
présent rapport en œuvre ;
 M.DIARRASSOUBA KAHAGNON, Responsable CRT Yopougon ; pour tous ses
conseils ;
 M. MAMADOU TIGANA, ingénieur réseau distribution ; pour ses grandes
directives dans l’exécution de ce stage ;
Mes remerciements vont aussi à l’endroit de tous les contrôleurs qui ont été un
soutien pour moi, plus particulièrement à Messieurs

 M. KONE NOUHO, Contrôleur Travaux


 M. DATCHA B. ANGE, Contrôleur Travaux
 M. KOUADIO MAGELAN, Contrôleur Travaux
 M. SILUE K. Abdoulaye, Contrôleur Travaux
 M. YEO T, Contrôleur Travaux
 M. ASSI GUY Contrôleur Travaux
 Miss. Kouyaté Karine. Contrôleur Travaux
Pour leurs soutiens et disponibilité lors de la collecte des données qui ont servi à la
rédaction de ce rapport.

5
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

AVANT PROPOS

Dans le cadre de la mission qu’elle s’est fixée, l’école William ponty, un département du
Groupe LOKO, a entrepris la formation des étudiants au diplôme de BREVET DE
TECHNICIEN SUPERIEUR dans le secteur de l’énergie.
Ainsi, dans le souci de former des techniciens compétents répondant aux exigences du
marché du travail, les apprenants sont régulièrement envoyés en stage dans des
structures en conformité avec leur formation.
C’est dans ce cadre que j’ai bénéficié d’un stage à la Direction centrale de l’Equipement
et des travaux (DCET) de la CI-ENERGIES du 01 février au 30 avril 2019, précisément à
la sous la supervision du Service Direction de la Distribution avec pour thème :
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS
DES DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN.

6
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

INTRODUCTION

Une bonne exploitation du réseau électrique consiste en une attention constante à


la sécurité des personnes, des équipements et une fourniture sans interruption de
l’énergie électrique à la clientèle sans interruption. Cependant, la continuité de la
fourniture d’énergie connait des interruptions imprévues à cause des incidents qui
affectent le réseau électrique. Ces incidents qui provoquent les déclenchements des
départs HTA, contribuent fortement à la dégradation de la qualité du produit et donc la
fragilisation du réseau électrique.
Aussi, Lle réseau électrique d’Abidjan représentant 70% du réseau électrique
national, et vue l’importance et la sensibilité des clients dans cette zone, Côte d’Ivoire
ENERGIES (CI-ENERGIES), en charge du développement du secteur électrique de notre
pays cherche à améliorer la qualité du produit dans cette zone très importante.
L’amélioration de laa qualité du produit dans la zone d’Abidjan et banlieues
passe obligatoirement par la réduction du nombre d’incidents et donc de
déclenchements au niveau du réseau HTA ; la problématique de l‘amélioration de la
qualité du produit est . une préoccupation pour CI-ENERGIES.
C’est la raison pour laquelle CI-ENERGIES nous ont a confié dans le cadre de
notre stage le thème suivant : « METHODOLOGIE DE REDUCTION DES
DECLENCHEMENT INTEMPESTIFS DES DEPARTS HTA SOUTERRAINS
D’ABIDJAN ».
Il s’agit pour nous, dans un premier temps, de présenter l’entreprise ainsi que le sujet.
Par la suite, nous ferons une revue de littérature afin de mieux cerner les réseaux de
distribution électrique. Ensuite, nous ferons une description de méthodologie de
réduction des déclenchements intempestifs des départs HTA souterrains d’Abidjan.
Enfin, nous proposerons des actions à mener pour réduire les défauts intempestifs sur
les départs HTA souterrains d’Abidjan.

7
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

PARTIE I :

PRESENTATION DE L’ENTREPRISE ET DU THEME

I- PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE

8
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

Les activités du secteur de l’électricité de la Côte d’Ivoire sont placées sous


la tutelle technique du Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies
Renouvelables et sous la tutelle économique et financière du Ministère de
l’Economie et des Finances et du Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre
chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat.
En mars 2014, la Loi N°2014-132 du 24 mars 2014 portant Code de l’Electricité est
adoptée. Ce nouveau texte régissant désormais le secteur de l’électricité en Côte
d’Ivoire consacre la libéralisation des activités de production, de transport, de
distribution, d’importation, d’exportation et de commercialisation de l’énergie
électrique, lesquelles ne constituent plus un monopole de l’Etat. Par contre, les
activités de dispatching demeurent un monopole de l’Etat susceptibles d’être
concédées à un opérateur unique. Le nouveau code permet en outre la prise en
compte des énergies renouvelables ainsi que la maîtrise de l’énergie, le
renforcement du dispositif de répression des fraudes ainsi que l’institution
d’un organe de régulation indépendant, doté des pouvoirs nécessaires à
l’accomplissement de sa mission.
Deux sociétés d’Etat exercent les activités pour le compte de
l’Etat. Il s’agit de :
- l’Autorité Natio nale de Rég ulatio n d u S e c t e u r d e l’Electr icité
de C ô te d’I v o ir e (ANARE-CI) créée par décret du 12 octobre 2016, est
investi de pouvoirs plus étendus de décision, d’injonction, d’enquête et de
sanction de nature à permettre une meilleure régulation du secteur de
l’électricité ;
- la Société des Energies de Côte d’Ivoire (CI-ENERGIES), créée par
décret n° 2011-472 du 21 décembre 2011, qui a pour objet, en République
de Côte d’Ivoire et à l’étranger, d’assurer la planification de l’offre et de la
demande d’énergie électrique, la maîtrise d’œuvre des travaux revenant à
l’Etat en tant qu’autorité concédant, ainsi que le suivi de la gestion des
mouvements d’énergie électrique.

En novembre 2017, le Conseil des Ministres a adopté deux décrets : un décret


modifiant la dénomination de la Société des Energies de Côte d’Ivoire et les
articles 1, 2 et 13 du décret n°2011-472 du 21 décembre 2011 portant création de la
Société d’Etat dénommée Energies de Côte d’Ivoire, et un décret portant transfert
d’actifs à la Société d’Etat dénommée Côte d’Ivoire Energies. Ces différentes
mesures précisent et renforcent le dispositif réglementaire régissant cette société
d’Etat. Ainsi, elles consacrent la dénomination « Côte d’Ivoire Energies », en
abrégé

9
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

« CI-ENERGIES » en lieu et place de « Energies de Côte d’Ivoire » et élargissent


son domaine
D’activité à la production d’électricité. En outre, elles précisent le régime
juridique des biens transférés et des modalités du traitement comptable des actifs
transférés à CI-ENERGIES, suite à la dissolution de la SOGEPE et de la SOPIE en
décembre 2011.

1- ACTIVITES

Côte d’Ivoire Énergies assure pour le compte de l’Etat, les activités suivantes :
-la planification de l’offre et de la demande en énergie électrique, en coordination avec
le ministère en charge de l’Énergie ;
-la maitrise d’œuvres des investissements en matière d’extension, de renforcement et
de renouvellement du réseau de transport, de distribution et d’électrification rurale ;
- le suivi de la gestion des fonctions d’achat, de transport et de mouvement
d’énergie Électrique ;
-la gestion administrative, comptable et financière de l’ensemble des éléments formant
le domaine public et privé, les ouvrages et équipements constituant les actifs et
immobilisations de l’État ;
- le suivi de la gestion de l’exploitation du service concédé ;
- la production d’électricité ;
-la maitrise d’ouvrage des travaux relatifs aux infrastructures, ouvrages et
équipements du secteur de l’électricité ;
-la gestion au nom et pour le compte de l’État de la redevance prévue par la
convention de concession de service public de production, transports, distribution,
importation et exportation de l’électricité ;
-la tenue des comptes consolidés et le contrôle de l’équilibre financier du secteur
de l’électricité.

2- ORGANISATION

2.1- ORGANISATION DE CI-ENERGIES

Côte d’Ivoire Énergies dispose d’un capital social de 20 000 000 000 de
Francs CFA avec son siège social qui est situé à Abidjan précisément à
l’immeuble EECI dans la commune du plateau. Elle compte à ce jour plus de 300
employés et est organisée selon l’organigramme ci-après :

10
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

Figure 1 : Organigramme de
Côte d’Ivoire Énergies

2.2- Organisation de la DCET

La Direction Centrale de l’Equipement et des Travaux est organisée selon


l’organigramme ci-après

11
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

Figure 2 : Organigramme de la Direction Centrale


de l’Equipement et des Travaux (DCET)

12
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

2.3- Organisation de la DDI


La Direction de la Distribution (DDI) est en charge principalement :

•d’assurer la maitrise d’œuvre des ouvrages de distribution ;


•de réaliser les études de raccordement des tierces ;
•d’assurer le suivi et l’évaluation des projets ;
•d’assurer la coordination générale des projets financés par des bailleurs de fonds ;
•de mettre en œuvre les plans directeurs de développement du secteur électrique.

La Direction de la Distribution est organisée comme suit :

Figure 3 : Organigramme de la Direction de la Planification

13
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

3. Présentation du thème

Les départs HTA souterrains, aériens et mixtes sont munis de système de


protection afin de préserver la sécurité des personnes et des biens, d’éviter la
destruction partielle ou totale des matériels et d’assurer la meilleure continuité de
fourniture possible d’électricité.
Cependant, les départs HTA souterrains d’ABIDJAN sont souvent objets le siège
de déclenchements intempestifs. La recherche de défaut par les agents d’exploitation
se solde par un non défaillance sur le réseau ne donne aucun résultat (pas de dégât
sur le réseau) ; Après à la mise en service sous tension des ouvrages, il n’y a plus
déclenchement ; le défaut a disparu sans intervention des agents d’exploitation ; on
parle alors de défaut fugitif souterrain. Ce qui est anormal en réseau souterrain. Il est
donc important de comprendre ce phénomène et de le réduire au maximum sur les
réseaux souterrains. C’est dans ce cadre que s’inscrit Le thème soumis à notre étude
libellée comme suit : « LA METHODOLOGIE DE REDUCTION DES
DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES DEPARTS HTA SOUTERRAINS
D’ABIDJAN »

4. Cahier de charge

Les tâches à exécuter au cours de notre étude sont énumérées comme suit :

 Etude statistique des déclenchements intempestifs


 Etudes des protections des départs HTA
 Diagnostic des câbles souterrains et des postes H59 sur les départs souterrain
d’Abidjan
 Action à mener pour réduire les défauts intempestifs sur les départs HTA
souterrain d’Abidjan.

14
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

II. GENERALITE SUR LES DEPARTS

1. Justification du choix d’Etude sur les départs


1.1. Les départs aériens

Les causes des déclenchements suite aux défauts fugitifs sont généralement


liées à la présence de la flore (les arbres) ou de la faune (serpent, oiseaux …) sur les
lignes et surtout les agressions atmosphériques (foudre, tempête) qui affectent le
fonctionnement d'éclateurs.
Pour éviter les déclenchements intempestifs en cas de défauts fugitifs, un système de
ré-enclenchement qui permet aux protections d’éliminer les défauts fugitifs par les
automatismes de reprise de service, a été installé sur les départs aériens.

1.2. Les départs mixtes


Un départ mixte est un départ qui est constitué de tronçons de lignes
souterraines et de lignes aériennes.
Les parties aériennes de ces départs mixtes peuvent subir les mêmes causes
des départs aériens qui peuvent être le siège de défauts fugitifs. Donc, mener notre
étude avec ce type de départ ne nous éclairera pas sur les causes réelles des défauts
intempestifs sur les départs souterrains puisqu’ils sont mixés.

Image 1 : des

15
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

1.3. Les départs souterrains


Les défauts fugitifs sur les départs souterrains sont anormaux. En effet, les
lignes souterraines sont mieux protégées des conditions climatiques par des isolants
spécifiques de quelques millimètres à près de 3 cm, en occurrence des matériaux
synthétiques (polyéthylène) dont l'épaisseur augmente avec la tension. Ils ne sont pas
le siège de défauts fugitifs causés par la foudre ou le vent comme pour des lignes
aériennes. Par contre, l’on observe des défauts sur ces départs souterrains qui
répondent aux critères de défauts fugitifs ; Comme il n’y a pas d’automate de reprise
pour éliminer les défauts sur ces départs, les END (Energies Non distribuées)
engendrées par ces déclenchements sont inutiles ; Ceci justifie l’orientation de notre
étude pour comprendre ce phénomène et chercher à le réduire au maximum.

III. ETUDE STATISTIQUE DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS

Signification des signalisations indiquées par l’EMS (Enregistreur de Manœuvre


de Signalisation).

- Maxi I : Signalisation indiquant un défaut entre deux phases (biphasé) ; 2


phases ont provoqué la surintensité ;
- Homopolaire : Signalisation qui correspond à un défaut monophasé (entre
une phase et la terre) ; Il renvoie aussi aux signalisations Maxi I Homopolaire,
Résiduel Terre ;
- Terre Résistante : Signalisation qui correspond à un défaut à la terre avec une
résistance élevée donc un courant de défaut faible ; la détection du défaut se
fait par une Recherche Automatique de Terre (RAT) ;
- Surcharge : Signalisation indiquant une surintensité prolongée sur le départ ;
Il y a échauffement des câbles car I nominale câble < I câble ;
- Fonctionnement Protection : Souvent l’EMS est limité par le nombre
d’entrées ; on procède alors par un regroupement des trois signalisations
(Maxi I, Homopolaire et Surcharge) ; Donc cette signalisation peut être le siège
de l’un de ces trois défauts.
- Aucune : Elle traduit le fait qu’il y a eu déclenchement et aucune
signalisation n’a fonctionnée pour indiquer le type de défaut.

16
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
POSTE SOURCE DEPART
RAPPORT DE STAGE
SOUTERRAIN
METHODOLOGIE DE REDUCTION 1DES DECLENCHEMENTS
15Kv AMARA INTEMPESTIFS DES
2 15Kv
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN
MOINEAUX
1. 3 15Kv LOGECO Répartition des
4 15Kv déclenchements
CALMETTE intempestifs
5 15Kv OPT d’Abidjan par type
6 15Kv de départ. (1er
LANGEVIN semester 2019)
7 15Kv
AEROPORT
TYPE 8DE NOMBRE
15Kv 639 DE
DEPART 9 DECLENCHEMENT
15Kv
Poste de BIA- MAURITANIE
SUD Départ aérien 10 587
15Kv SICOGI
Départ souterrain
11 355
15Kv MOINEUX
Départ mixte 163
2
Tableau 1 : 12 15Kv les types de départ
847/ALLIODAN
selon le nombre de
13 15Kv 740/
déclenchement
AMARA 2
14 15Kv BRAZZA
2. 15 15Kv 813/ Liste des départs
SICOGI 2 souterrains
16 15Kv POTHY d’Abidjan (1er
17 15KV UDEC semestre 2019)
18 AMARA 2
19 RADISON
20 AERIA

21 15Kv ASSA
22 15Kv SODECI
POSTE DE YOP 1 23 15Kv CEMOI
24 15Kv MAROC
25 15Kv
ACADEMIE 1 Tableau 2 : les
départs 26 15Kv NOBOU souterrains
d’Abidjan. 27 15KV CARGILL
28 15Kv 119B
29 15Kv BAD
30 15Kv 1132
3. 31 15Kv 703 Hiérarchisation des
32 15Kv SODECI postes sources selon
33 15Kv 702 le nombre de
34 15Kv PALAIS déclenchements (1er
35 15Kv 109 semestre 2019)
36 15Kv 101
37 15Kv 193
38  Nombre
15Kv 634 de
POSTE DEsource
 Poste déclenchement
39 15Kv 638
TREICHVILLE
40 15Kv SCA
41 15Kv MMCI
17
42 15Kv 1118
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
43 15Kv
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

 Poste de yop 1  313


 Poste de riviera  159
 Poste d’abobo  116
 Poste de BIA-SUD  102
 POSTE DE DJIBI  87
 POSTE DE YOP 2  85
 POSTE DE BIA-
NORD  60
 POSTE DE VRIDI  54
 POSTE DE
TREICHVILLE  49
 POSTE D’AZITO  29
 POSTE DU
PLATEAU  26
 POSTE
D’ANOUMANBO  25
 POSTE PK 24  00

Tableau 3 : hiérarchisation des postes sources selon le nombre de


déclenchement

4. Hiérarchisation des départs souterrains selon le nombre de


déclenchements (1er semestre 2019)

Départ souterrain Nombre de


déclenchement
15kv SODECI 20
15kv 226 19
15kv KESSY 19
EUPHRATA 17
N’DOTRE 16
15kv RAZ 4 16
15kv FROID 14
15kv GOLF 1 13
15kv 748 B 13
AN 2000 12
15kv ASSA 11
15kv CEMOI 11
15kv FALIKOU 11
15kv 944 10
15kv MOINEAUX 10
15kv MUTASIR 9
15kv HOPITAL MERE 9
ENFANT

18
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

15kv ABLE 9
15kv HOPITAL 8
15kv 813/SICOGI 2 8
PALAIS 2 8
15kv 271B 8
15kv SYNATRESOR 8
OCCITANES 7
15kv NOBOU 7
15kv SIDECI 7
KKF 7
15kv SIDECI YOP 7
15kv 639 7
15kv BRAZZA 7
15kv OPT 6
RAZ 5 6
15kv 205 6
15kv SIPOREX 5
15kv RAZ 3 5
15kv DOKOUI 5
15kv ABOBO 3 5
15kv PALAIS 5
15kv CORNICHE 5
15kv 624 5
ATTOBAN 4
15kv ESSO 4
15kv PALM 1 4
15kv COTIERE 4
15kv DANGA 4
15kv 255 4
15kv MAROC 4
15kv 702 4
15kv 634 4
GMA 4
15kv UDEC 4
15kv SUD NIANGON 3
CAGEOT 3
15kv ACADEMIE 1 3
15kv 119B 3
15kv 193 3
15kv LOGECO 3
15kv LANGEVIN 3
15kv AEROPORT 3
15kv POTHY 3
15kv FRAT-MAT 3
15kv VERSANT 1 3
15kv 1117 2

19
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

15kv 1121 2
15kv 210 2
PRODOMO 2
MARCHE 2
VGE 2
KNE 2
SOTACI 2 2
SOTACI 1 2
CEMOI 2 2
CHOCOLATIERS 2
15kv CARGILL 2
15kv AMARA 2
15kv CALMETTE 2
RADISON 2
15kv SICOGI 1
15kv MOINEAUX 2 1
15kv 847/ ALLIODAN 1
15kv 703 1
15kv 101 1
15kv 638 1
15kv CARREFOUR 1
REMBLAIS 1
ANOUMANBO 1
INCHALLA 1
DJIBI 1
15kv HEVEAS 1
15kv CITE A 1
15kv HARMONIE 1
15kv SODEPALME 1
SOTRACI 1
STADE OLYMPIQUE 1
15kv AZALAI 1
15kv AGIP 1
15kv CHOCODI 1
15kv CONTENEUR 1
15kv PROCACI 1
15kv 323 1
15kv SICOMED 1
15kv 271A 1
15kv 169 1
15kv 118 1
15kv ADJAME 1
15kv COCODY 1
15kv VERSANT 2 1
15kv CIMIVOIRE 0
15kv BLOHORN 0

20
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

15kv ATL 0
15kv STADE 0
15kv RAN 0
15kv CIC 0
15kv 225 0
15kv GOLF 2 0
15kv USA 0
15kv DJOROGOBITE 0
CITE SIR 0
ALLIODAN 2 0
INJS 0
SACO 0
DOKUI 2 0
15kv MADO 0
15kv CITE B 0
CIMAF 1 0
CIMAF 2 0
15kv MAURITANIE 0
15kv 740/ AMARA 2 0
15kv AERIA 0
AMARA 2 0
15kv BAD 0
15kv 1132 0
15kv SODECI 0
15kv 109 0
15kv 704 0

Tableau 4 : hiérarchisation des départs selon le nombres de déclenchement

IV. ETUDE DES PROTECTION DES DEPARTS HTA SOUTERRAIN


D’ABIDJAN

 Objectifs
Un système de protection doit :

 Préserver la sécurité des personnes et biens.


 Eviter la destruction partielle ou totale des matériels.
 Assurer la meilleure continuité de fourniture possible.

 Qualité-performances
Pour atteindre ces objectifs, il est nécessaire d’obtenir le meilleur compromis entre :

21
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

 La sensibilité, qui est l’aptitude des protections à détecter les défauts,


notamment les défauts très résistants qui peuvent mettre en péril la sécurité
des tiers ;
 La sélectivité, qui permet d’éliminer que la partie en défaut ;
 La rapidité, pour réduire les conséquences néfastes des courts-circuits ;
 La fiabilité, qui est l’aptitude des protections à éviter les déclenchements
intempestifs (sécurité) et assurer le bon fonctionnement en cas de défaut
(sûreté)
 La simplicité, pour faciliter la mise en œuvre et la maintenance ;
 Le cout du système.
Ce compromis est autant plus difficile à trouver que ces exigences sont
contradictoires, par exemple la sélectivité et la rapidité, la sécurité et la sureté.

1- Les différents types de défauts sur les départs HTA

Le réseau de distribution ivoirien obéit au type de réseau français qui


distribue en triphasé en HTA et en monophasé en BT avec un neutre. Sur ce réseau, il
y a 3 types de défauts possibles en fonction du nombre de conducteurs affectés :

- Défaut monophasé : Il s'agit d'un défaut entre une phase et la terre.


- Défaut biphasé : Il s'agit d'un défaut entre deux phases par l'intermédiaire de
la terre ou non (court-circuit franc)
- Défaut triphasé : Il s'agit d'un défaut entre trois phases par l'intermédiaire de
la terre ou non.

En fonction de la localisation du défaut, ces trois types de défauts peuvent être soit
un :
- Défaut simple : Il est localisé en un seul point ; le courant de retour via la
terre locale passe toujours dans l'impédance de mise à la terre du neutre, si
elle existe ; le courant de défaut bi ou triphasé reste circonscrit aux
conducteurs actifs au siège du défaut.
- Défaut double : Les défauts doubles à la terre résultent généralement d'une
évolution des tensions du réseau suite à un premier défaut monophasé
simple :
• un second défaut affecte l'une des deux phases non intéressées par le
premier défaut ;
• ce second défaut n'a pas lieu au même endroit que le premier.

EXEMPLE DE DEFAUTS
Ph1

22
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

Ph2
Ph3

Défaut monophasé Défaut biphasé terre défaut triphasé


défaut biphasé
(Défaut simple) (Défaut simple) (Défaut simple)
(Défaut double)

2. Les différents types de protection des départs HTA

2.1. Protection contre les défauts entre phases


Les défauts entre phases représentent environ 30 % du total des défauts. Ils génèrent
des courants dont la limitation est assurée par les impédances directes ou inverses
des lignes et des postes HTB/HTA. Il est nécessaire que le système de protection ait
une rapidité qui soit cohérente avec le dimensionnement thermique des matériels du
réseau.
La protection de base des réseaux de distributions HTA est la protection
ampérométriqueampère métrique associée à des relais temporisés définissant des
intervalles sélectifs ou à un dispositif à temps inverse, notamment dans les réseaux à
neutre distribué.
Cette protection s’effectue pour chaque départ HTA à l’aide de relais à maximum de
courants montés au secondaire de transformateurs de courant placés sur les phases :

 Deux relais suffisent dans le cas d’un réseau triphasé à neutre non distribué ;
 Trois relais sont nécessaires dans le cas d’un réseau à neutre distribué.
Elle est réalisée par deux relais ampérométrique à temps constant. Ils doivent
être réglés à une valeur inférieure au plus petit courant de défaut susceptible de se
manifester entre phases.
2.2. Protection contre les défauts phase-terre
Les différentes protections utilisées contre les défauts à la terre sont
intimement liées aux choix qui sont faits en matière de mise à la terre du neutre.
Elle est réalisée par un relais ampérométriques à temps constant à un seuil auquel on
peut ajouter :
 Soit une protection ampérométrique à temps dépendant (temps inverse),
c’est l’EPATR.
Dans cette protection, la durée entre la détection du défaut et l’ordre de
déclenchement est fonction de l’intensité du courant de défaut.

23
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

Elle a été retenue pour la détection des défauts monophasés résistant (Ensemble de
Protection AmpérométriqueAmpère métrique de Terre résistante, c’est-à-dire
EPATR)
Cette protection est dite à temps dépendant (d’autant plus rapide que l’intensité du
courant de défaut est élevée). Elle permet de traiter de façon sélective les défauts à la
terre non détectés par les protections ampérométrique à temps constant et évite le
secours au dispositif de recherche de terre.
Son fonctionnement repose sur l’hypothèse que le courant résiduel circulant dans le
départ en défaut est plus élevé que le courant résiduel circulant dans chacun des
départs sains, et qu’ainsi le départ en défaut déclenchera avant que la protection des
départs sains n’ait eu le temps de fonctionner.
Cette hypothèse est vérifiée sur un réseau dont le neutre est mis à la terre par
résistance.
Pour une mise à la terre du neutre HTA par impédance "300A" ou "150A", les
hypothèses de bon fonctionnement sont vérifiées tant que le courant capacitif de
chaque départ est inférieur à 120A.

 Protection ampèéreométrique à deux seuils homopolaires à temps constant


Lorsqu'un départ possède un fort courant capacitif homopolaire, le seuil de
fonctionnement du relais homopolaire doit être élevé. La détection des défauts de
faible intensité nécessite le recours au rechercheur de terre et impose de nombreuses
coupures de faible durée des départs sains.
La protection ampèremétrique à deux seuils homopolaires permet d'améliorer la
détection de ces défauts, et limite donc le recours au rechercheur de terre.
Il s'agit d'une protection ampèremétrique à temps constant à laquelle on a ajouté un
deuxième seuil homopolaire S2 inférieur au premier S1, avec sa propre temporisation
égale à 1,3s et venant en complément de la temporisation associée au premier seuil.
Dans le régime du neutre défini par la 75ter, un défaut résistant affectant un départ
(dont Id < 3Io du départ en défaut) entraîne sur les départs sains un courant résiduel
capacitif nettement plus faible que le seuil de réglage de ces départs sains.
 Soit une protection wattmétrique homopolaire
Les protections wattmétrique sont installées :

 Généralement sur les arrivés HTA en cas de transformateur HTB//HTA


multi-attaches ;
 Sur les départs HTA ;
- Dès aujourd’hui en cas de départ fortement capacitifs

24
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

- A l’avenir sur tous les départs en raison de la mise à la terre du neutre


HTA par bobine de compensation ;
 Sur une arrivé HTA si tous les départs sont équipés de protection
wattmétrique homopolaire (PWH).
Le courant dans le neutre en cas de défaut monophasé a deux composantes :

 L’une active ;
 L’autre réactive
Cette deuxième composante vient, au niveau du défaut, compenser le courant
capacitif et si la composante active est faible, le courant de défaut sera fortement
réduit.

2.3. Protection contre les surcharges


Une surcharge électrique se produit lorsqu'une quantité trop importante de courant
passe dans des câbles électriques. Ces derniers s'échauffent et peuvent fondre, au
risque de provoquer un incendie. Les surcharges sont de courte ou de longue durée.
Les éléments de protection sélectionnés ne doivent pas déclencher sur un courant de
surcharge momentané si celui-ci est un événement normal dans l’équipement à
protéger.
Les disjoncteurs sont utilisés de manières variées et très différentes. Ils sont montés
sur des panneaux de commande pour la protection des câblages des circuits dérivés
et directement dans les équipements pour les protéger. Avec cette variété
d’applications, ce n’est pas une surprise que ces disjoncteurs doivent aussi bien
assurer la protection contre les surcharges.
Les courants de surcharge peuvent atteindre des valeurs de 2 à 5 fois la valeur du
courant nominal du disjoncteur. Très souvent le disjoncteur doit supporter ce
courant de surcharge durant une durée appréciable sans déclencher.
Le seuil de déclenchement des disjoncteurs thermiques dépend de la valeur du
courant de surcharge. Lorsque la surcharge en courant augmente, un bilame en
bande ou à fil chauffant est chauffé jusqu’à ce que son seuil de déclenchement défini
soit atteint, entrainant l’isolation électrique de la charge raccordée

2.4. Principe de fonctionnement de la protection ampérométrique


Cette protection nécessite d’être alimentée par :
Le courant résiduel (Ir) du départ (Somme vectorielle de I1+I2+I3). La tension
résiduelle (Vr) prise au niveau du jeu de barres du départ (Somme vectorielle de
V1+V2+V3)

25
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

 Principe de fonctionnement :
 La protection prend pour origine (référence) la tension résiduelle Vr ou
homopolaire Vo.
 A partir de cette référence Vr elle définit une zone de détection.
 La base de cette zone de détection correspond à l’axe perpendiculaire à celui
portant Vr.
 La zone de détection est définie sur le demi-plan opposé à Vr.
 Le réglage d’un angle caractéristique permet d’orienter cette zone de
détection en fonction du régime de neutre.
 Le déclenchement de la protection se produit lorsque le courant résiduel (Ir)
dépasse le seuil de réglage et si Ir se trouve dans la zone de détection.

Analyses des causes des nombreux déclenchements sur les


departs HTA souterrains d’Abidjan.

Après la description de la méthodologie de réduction des départs HTA souterrain


d’Abidjan, nous nous attèlerons à focaliser notre étude sur les niveaux des
déclenchements les plus récurrents sur les départs HTA.
En effet, les causes les plus connues sur ses départs, sont entre autres l’avarie des
équipements des postes (cellule, TUR, transformateur etc.), des câbles et le piochage
des câbles.
Ce présent tableau nous montre les départs les plus perturbés

Départ souterrain Nombre de


déclenchement
15kv SODECI 20
15kv 226 19
15kv KESSY 19
EUPHRATA 17
N’DOTRE 16
15kv RAZ 4 16
15kv FROID 14
15kv GOLF 1 13
15kv 748 B 13
AN 2000 12
15kv ASSA 11
15kv CEMOI 11
15kv FALIKOU 11
15kv 944 10

26
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

15kv MOINEAUX 10
15kv MUTASIR 9

V. DIAGNOSTIC DES CABLES SOUTERRAINS ET DES POSTES H59


SUR LES DEPARTS HTA

1. Diagnostic des câbles des départs HTA souterrains d’Abidjan


Les câbles des départs souterrains d’Abidjan sont les câbles en Aluminium CPI
(Câble en Papier Imprégné) et CIS (Câble à Isolation Synthétique) et en Cuivre. Ainsi
on a Alu 240 mm² CPI, Alu 150 mm² CIS, Cu 70 mm²et Cu 35mm² ou 240, 150, 70, 35
sont les sections (en mm2) des câbles.
Les premiers câbles souterrains sont les câbles Alu CPI qui sont en remplacement
progressif par les câbles Alu CIS.
1.1. Les impératifs techniques des départs souterrains

Coupe d'un câble souterrain

 L’isolation du câble
Les conducteurs électriques, isolés naturellement par l'air en aérien, ont besoin d'un
isolant spécifique en souterrain. Il s'agit de matériaux synthétiques (polyéthylène)
dont l'épaisseur augmente avec la tension, de quelques millimètres à près de 3 cm.

 L’évacuation de la chaleur produite

27
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

La chaleur produite par le passage du courant s'évacue moins bien dans le sol que
dans l'air. Cet échauffement doit être limité pour éviter une détérioration ou un
vieillissement prématuré des matériaux et un dessèchement du sol environnant.

 L’effet capacitif
Il se traduit par la circulation d'un courant parasite qui réduit la puissance transitée.
Ce phénomène naturel est de 20 à 40 fois plus important en souterrain qu'en aérien. Il
croit avec la longueur et la tension d'utilisation. Pour diminuer ce courant parasite,
on peut être conduit à installer des systèmes de compensation.

 Fiabilité et disponibilité
Mieux protégés des conditions climatiques, les liaisons souterraines nécessitent
moins de contrôle et d'entretien. De plus, elles ne sont pas le siège de défauts «
fugitifs » causés par la foudre ou le vent pour des lignes aériennes. Le taux
d'indisponibilité d'une liaison souterraine est donc supérieur à celui d'une ligne
aérienne.

1.2. Les Causes probables des déclenchements fugitifs

- Vétusté des câbles CPI 


Les câbles CPI sur le réseau sont vieillissants et donc en perte des propriétés
d’isolement ; les câbles moins isolés s’échauffent vite ; Ce qui peut créer un amorçage
entraînant un déclenchement sur le départ ; Puisque les départs souterrains n’ont pas
de système de Réenclenchements, la mise en service peut prendre des dizaines de
minutes. Pendant ce temps les câbles ont refroidis et donc le défaut disparaît.
- Les câbles souterrains ont atteint leur limite de capacité (section faibles par
rapport aux charges qui y transitent) ;
Donc ils sont exposés aux surcharges pendant les heures de pointe provoquant aussi
des déclenchements du départ ; Puisque les départs souterrains n’ont pas de système
de ré-enclenchement, la mise en service peut prendre des dizaines de minutes. A la
mise en service, le défaut disparaît car les câbles ont refroidi et les charges sur le
départ ont peut-être diminuées.

28
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

- Les boîtes de jonctions vieillissantes ou mal reconstituées


Les boîtes de jonctions sont en pertes de capacité de transit car défectueuses ou mal
reconstituées par les agents non qualifiés. Ce qui peut provoquer des amorçages
comme dans le cas des câbles vieillissants entraînant des déclenchements fugitifs
souterrains.
- Les agressions externes :
Les coups de pioches peuvent provoquer des amorçages non francs entrainant des
déclenchements intempestifs a la mise sous tension du départ ; Avec le temps, la
détérioration du câble provoque un défaut permanent.
2. Diagnostic des postes H59

2.1. Présentation d’un poste H59


Les postes H59 est un poste cabine aussi appeler (en élévation, préfabriqués,
maçonnés, ou en immeuble) équipés de transformateur de puissance allant de 250 à
630kVA au maximum pour la distribution publique sont raccordés via une liaison
souterraine ou aéro-souterraine HTA.
Un poste H59 est constitué :

 Cellules
 Transformateur
 Câbles souterrains
 Chemins de câbles
 Jeux de barre

 Le TUR

29
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

 L’éclairage

Image 2   Poste H59 (cabine)


 Les postes préfabriqués
Les postes HTA/BT préfabriqués sont dotés d’origine des équipements adéquats tant
sur le plan technique qu’environnemental. Ils contribuent à la qualité et à la
disponibilité du réseau avec une grande facilité de mise en œuvre et d’adaptation sur
site. Chaque poste préfabriqué installé sur le réseau de distribution publique fait
l’objet d’une autorisation de Gestionnaire du réseau de distribution formalisée par
une déclaration d’aptitude à l’exploitation selon les normes et spécifications en
vigueur. Ces postes préfabriqués, à encombrement réduit, sont alimentés en coupure
d’artère à partir d’un réseau souterrain ou aéro-souterrain. Ils sont prévus pour des
puissances de transformateur pouvant évoluer jusqu’à 1000 kVA en 20 ou 15 kv. Les
postes préfabriqués sont raccordés sur des réseaux souterrains (HTA/BT).
Les principaux types de postes préfabriqués :

 Les postes préfabriqués isolés en élévation à couloir de manœuvre


(PAC)
 Les postes préfabriqués isolés au sol simplifiés(PSS)
 Les postes préfabriqués isolés ruraux compacts simplifient(PRCS).

Image 3 Poste
2.2. Les causes probables des déclenchements intempestifs dans un
poste H59.
Les déclenchements intempestifs dans un poste H59, sont de diverse origine à
savoir :

30
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

 Brulure des cellules ; les points connexion étant les points faibles, donc par
échauffement les cellules et les transformateurs brule par effet joule.
 La présence des insectes dans les postes ;
 La pollution.
 Environnement et humidité du poste.
 Variations de température à l'intérieur des enceintes.
 Avarie des cellules, des transformateurs, des TUR

PARTIE III :

ACTION A MENER POUR REDUIRE LES DEFAUTS INTEMPESTIFS SUR LES


DEPARTS HTA SOUTERRAIN D’ABIDJAN

Après la description de la méthodologie de réduction des départs HTA souterrain


d’Abidjan, nous nous attèlerons à focaliser notre étude sur les niveaux des
déclenchements les plus récurrents sur les départs HTA.
En effet, les causes les plus connues sur ses départs, sont entre autres l’avarie des
équipements des postes (cellule, TUR, transformateur etc.), des câbles et le piochage
des câbles.
Ce présent tableau nous montre les départs les plus perturbés

Départ souterrain Nombre de


déclenchement
SODECI 20
226 19
KESSY 19
EUPHRATA 17
N’DOTRE 16
RAZ 4 16
FROID 14
GOLF 1 13
748 B 13
AN 2000 12
ASSA 11
CEMOI 11
FALIKOU 11

31
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

944 10
MOINEAUX 10
MUTASIR 9

1. Au niveau des cablescâbles HTAhta souterrains

 Les câbles vieillissants


Procéder à un remplacement progressif des câbles vieillissants (en général les câbles
CPI) par les câbles CIS en perte de capacité d’isolement par la planification des
mesures d’isolement des câbles souterrains des départs les plus perturbés ;

Image 5 les départs


en déclenchement
 Vieillissement des boites de jonction.

32
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

Procéder à un au remplacement des boites de jonction vieillissantes et mettre un


accent particulier sur la capacité qualification des agents (agents qualifiés et
expérimentés) dans la reconstitution des boites de jonctions.

2.Au niveau des protections

Faire un automatisme de Réenclenchements Rapides et Lents


Cet automatisme se prête à l'élimination des défauts, qu'ils soient monophasés ou
polyphasés. Les défauts affectant les réseaux souterrains étant presque toujours
permanents, cet automatisme est réservé aux réseaux souterrains et mixtes. L'élimination
du défaut se fait par mise hors tension de l'élément de réseau en défaut, ce qui implique la
coupure de clients (creux de tension, coupures brèves ou longues).
 Fonctionnement
Défauts auto-extincteurs : pour éviter tout déclenchement inutile sur défaut auto-
extincteur, la protection par construction est inhibée, c'est-à-dire que :
 Si le défaut dure moins de 60 ms environ, la protection ne doit pas réagir ;
 Si le défaut dure plus de 100 ms environ, la protection réagit ;
 Si le défaut dure entre 60 et 100 ms, la protection réagit en fonction de la forme
d'onde du courant de défaut (temps de passage à zéro du courant). Le temps qui
s'écoule entre l'établissement du courant de défaut et l'ouverture du disjoncteur est
de l'ordre de 150 ms environ (temps cumulé de la durée de l'inhibition, entre 60 et
100 ms, et des temps de réaction de la chaîne "détection/ouverture").
Défauts semi-permanents : si le défaut réapparaît à la remise sous tension, l'automatisme
réagit de la manière suivante :

 Un deuxième déclenchement a lieu 0,5 s environ après la réapparition du défaut ; la


coupure a alors une durée de 15 à 30 s ; ce cycle peut être suivi d'un deuxième cycle
analogue. La temporisation de 0,5 s permet de laisser passer les courants
transitoires qui s'établissent à la reprise de la charge du départ ; elle permet
également d'assurer la sélectivité avec les protections des clients HTA dont la
temporisation est limitée à 200 ms (NF C 13 100) ; la durée de 15 à 30 s permet
l'extinction des défauts dus à autre chose qu'un arc (contact avec une branche
d'arbre par exemple).
Défauts permanents : enfin, si après cela le défaut persiste encore, le disjoncteur déclenche
définitivement. Ce dernier déclenchement ayant lieu aussi 0,5 s environ après la réapparition
du défaut, la ligne reste alors hors tension jusqu'à la fin de l'intervention nécessaire
(recherche de défaut, visite de ligne, dépannage).

33
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

 Conduite du réseau 
Une bonne connaissance à chaque instant de la configuration du réseau
permet la localisation rapide des défauts et facilite la reprise du service. Elle est
d’autant meilleure que le schéma est plus simple. La multiplication des liaisons de
secours entre postes ou grappes de postes n’améliore pas forcément le niveau de
qualité offert et sera déterminée en fonction de critères techniques, économiques et
d’exploitation.
Il faut donc procéder à la Télé conduite de tout le réseau de distribution d’Abidjan.

BCC

Coffret ITI

Alimentation

Cellule motorisé Tores

 Fonctionnement de la conduite du réseau HTA


Quand un incident survient sur le réseau, le surveillant du réseau au niveau du BCC
signale au chef de service Exploitation par radio HF. Celui-ci informe le chargé
Accès réseau qui a à sa charge des équipes d’intervention. Il connait les équipes en
service ou disponibles. Il dépêche une équipe pour faire l’état des lieux : observation
des postes (et les détecteurs de défauts) touchés par l’incident ; cette équipe fait un
retour au chef de service et au BCC par radio.
Si l’incident est un défaut, alors, le chef de service fait appel aux équipes câbles et
mesures. Ces équipes ont des véhicules diagnostiques. Ils isolent la portion du réseau
impactée par le défaut (autrement dit-il isole la portion du réseau entre les 2 postes
HTA/BT où le défaut est localisé). Le véhicule de diagnostique se positionne dans
l’un des postes et il injecte un courant. Ce courant crée un court-circuit à l’endroit du
défaut. Ceci permet de déterminer la distance exacte du défaut.
Enfin les équipes en service interviennent pour annihiler le défaut et rétablir la
configuration normale du réseau d’Abidjan.

34
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

3.Au niveau des postes h59

Divers facteurs extérieurs au poste peuvent affecter l'humidité à


l'intérieur (environnement du poste) :

 Éviter toute croissance excessive des plantes autour du poste, qui


pourraient obstruer les ouvertures,
 Étanchéité du poste : le toit du poste ne doit pas fuir. Évitez les toits
plats pour lesquels l'étanchéité est difficile à mettre en œuvre et à
maintenir,
 Humidité dans les tranchées de câbles : s'assurer que les tranchées de
câbles sont à sec dans toutes les conditions. Une solution partielle
consiste à ajouter du sable au fond de la tranchée de câble.
 Grillage à insecte : s’assurer qu’aucun insecte ne pénètre dans le post

 Maintenance régulière des postes H59


L’objectif principal de la maintenance est tout d’abord l’optimisation de la sureté de
fonctionnement du poste en jouant sur ses composantes.
Une maintenance efficace permet de conserver le poste en bon état de
fonctionnement, elle garantit la disponibilité de la production en effectuant des
interventions rapides et efficaces. On peut citer plusieurs types de maintenances à
savoir.

 La maintenance corrective
Ce type de maintenance comporte notamment la localisation de la défaillance et son
diagnostic, la remise en état avec ou sans modification, le contrôle du bon
fonctionnement.

 La maintenance préventive
Ce type de maintenance ayant pour objet de réduire la probabilité de défaillance ou
de dégradation des équipements du poste.
Les équipements MT doivent être nettoyés régulièrement pour éviter la dégradation
due à la contamination par pollution.

 Maintenance systématique
Ce type de maintenance comprend l’ensemble des actions destinés à restaurer en
totalité ou partiellement, la marge de résistance des matériels non défaillants, lorsque

35
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

ces taches sont décidées en fonction du temps ou de la production, sans


considération de l’état des matériels à cet instant.
Il comprend le remplacement systématique de composants peu couteux pour éviter
les dépenses d’évaluation de leur état et l’essentiel des opérations de service
(remplacement de fluide, filtres, etc.)

 Faire la restructuration des postes ; pour renforcer les capacités du poste afin
de décharger les départs les chargés provoquant les défauts de surcharge et
de baisse de tension

36
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

CONCLUSION
Après s’être familiarisé avec l’environnement de travail, notre étude a porté d’emblée
sur la méthodologie de réduction des déclenchements intempestifs des départs HTA
souterrains d’Abidjan. Pour y arriver, nous avons tout d’abord effectué des études
portant sur les statistiques des déclenchements intempestifs, les protections des
départs HTA souterrains d’Abidjan, le diagnostic des câbles souterrains et des postes
H59 sur les départs HTA.
Des visites de terrain ont été effectuées afin de déceler le véritable problème des
déclenchements intempestifs de certains départs HTA d’Abidjan.
Au terme de cette étude, nous notons que les causes principales des déclenchements
suite aux déclenchements intempestifs sur les départs souterrains d’Abidjan sont liée
aux réglages des seuils des protections contre les surcharges, l’isolement dégradé des
câbles vieillissants et l’environnement des postes H59.
La mise en œuvre des solutions proposées, surtout celles relatives à l’environnement
des postes H59, contribuera à faire baisser considérablement le taux des incidents
HTA dont les causes et les sièges demeurent inconnus. En effet, selon les agents
d’exploitation, la plupart de ces déclenchements sont provoqués dans les postes H59.

37
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

Bibliographie

[1] CI-ENERGIES / GUIDE TECHNIQUE PARTIE I, PARTIE II ET PARTIE III


[2] CI-ENERGIES/DOCTRINE DISTRIBUTION
[3] GUIDE RESEAU SOUTERRAIN/SEQUELEC
[4] GUIDE RESEAU SOUTERRAIN
[5] CIE/ PROTECTION NUMERIQUE ET AUTOMATES DES RESEAUX DE
DISTRIBUTION
[6] ELEEC/POSTE DE DISTRIBUTION
[7] NORME/ NFC 11-201
[8] NEXANS/ DIAGNOSTIC FR A4
[9] MEMOIRE BATIONO YIWALO /ETUDE DES PROTECTION DES DEPARTS
HTA
[10] ELECTROTECHNIQUE/ DISTRIBUTION DE L’ENERGIE

38
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

ANNEXES

DEPART TYPE NIV TYPE DE DEFAUT INC jan fév maPointPointe


DE EAU ID- vie rie rs e Max An.
DEPAR DE PER r r Ann. Moy.
T REC M
URR
ENC
E
1- Poste de
BIA-SUD
DEPAR AV CA INCO RUPTU INC EVOLUTION PointPointe
TS ARI BLE NNU RE DE ID- DE CHARGE e Max An.
PERTU E PIO S COND PER 1er trimestre Ann. Moy.
RBE CH UCTEU M 2019
E R
15kV souterrai 2 2 4,3 4,4 4,6 4,6 1,3
AMARA n
15kV souterrai 10 1 5,3 5,1 5,1 5,3 1,3
MOINEAU n
X
15kV souterrai 3 3 1,6 1,5 1,4 1,6 1,5
LOGECO n
15kV souterrai 2 1 6,3 6,5 6,5 6,5 1,6
CALMETTE n
15kV OPT souterrai 6 4 6 6,6 6,8 6,3 6,8 1,6
n
15kV souterrai 3 2 2 8,7 8,7 8,8 8,8 2,2
LANGEVIN n
15kV souterrai 3 2 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
AEROPORT n
15kV 639 souterrai 7 3 4 2,6 2,5 4,2 4,2 0,8
n
15kV souterrai 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
MAURITA n
NIE
15kV aérien 5 5 1,9 1,9 5,1 5,1 0,7
KOUMASSI
15kV souterrai 1 1 3,7 3,8 3,8 3,8 0,9
SICOGI n
15kV SIR aérien 16 4 4 10 4,8 5,0 5,2 5,2 1,2
15kV souterrai 1 5 8 1,9 2,0 2,8 2,8 0,6
MOINEAU n
X2

39
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

15kV souterrai 1 1 6,2 6,3 6,5 6,5 1,6


847/ALLIO n
DAN
15kV 740/ souterrai 0 4 6 11 10,8 11,3 12,0 12,0 2,8
AMARA 2 n
15kV souterrai 7 3 3,2 4,9 5,3 5,3 1,1
BRAZZA n
15kV souterrai 8 6 7 5,7 5,8 4,7 5,8 1,4
813/SICOGI n
2
15kV souterrai 3 2 5,7 6,1 5,9 6,1 1,5
POTHY n
15kV UDEC souterrai 4 4 3,7 4,4 4,6 4,6 1,1
n
15kV 902 Mixte 4 3 6,7 6,7 6,4 6,7 1,6
GONZAGV aérien 14 6 10 7,2 7,6 6,7 7,6 1,8
ILLE
AMARA 2 souterrai 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
n
RADISON souterrai 2 2 2,1 2,3 2,7 2,7 0,6
n
15KV souterrai 0 2,7 2,9 2,8 2,9 0,0
AERIA n

2- Poste de JanviFévriMars PointPointe


YOP1 er er e Max An.
Ann. Moy.
30KV Aérien 81 7 7 16 7,1 6,2 6,3 7,1 1,6
ANYAMA
30KV Aérien 56 4 4 13 6,6 6,7 6,7 6,7 1,7
DABOU
15KV BASE Mixte 1 1 6,4 6,5 6,9 6,9 1,6
15KV Aérien 26 4 20 8,5 8,1 2,7 8,5 1,3
ACADEMIE
2
15KV Mixte 13 6 2 10 5,9 6,4 5,2 6,4 1,5
OCTAZ
15KV souterrai 11 4 8 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
ASSA n
15KV Aérien 20 6 15 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
YSICO
15KV souterrai 20 6 7 16 10,8 10,5 11,6 11,6 2,7
SODECI n
15KV SETU aérien 2 2 7,1 7,2 7,1 7,2 1,8
15KV souterrai 11 10 10 5,1 4,8 4,3 5,1 1,2
CEMOI n
15KV souterrai 4 2 4 7,0 6,8 5,8 7,0 1,6

40
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

MAROC n
15KV souterrai 3 3 3,1 2,7 2,8 3,1 0,7
ACADEMIE n
1
15KV souterrai 7 4 5 6,1 6,2 6,6 6,6 1,6
NOBOU n
15KV aérien 4 3 4 6,2 6,2 6,4 6,4 1,6
AZITO
15KV LEM Mixte 7 4 5 7,5 7,6 7,5 7,6 1,9
15KV Mixte 10 3 7 8,1 6,7 5,0 8,1 1,6
COMBABI
15KV souterrai 2 2 4,5 4,7 5,3 5,3 1,2
CARGILL n
15KV souterrai 19 10 12 9,0 7,1 6,6 9,0 1,9
KESSY n
15KV Mixte 5 5 6,0 6,4 6,5 6,5 1,6
NIANGON
15KV DCH Aérien 3 1 7,1 8,4 9,1 9,1 2,0
15KV souterrai 8 6 8 1,5 1,5 1,4 1,5 0,4
HÖPITAL n
3- Poste de JanviFévriMars PointPointe
TREICHVIL er er e Max An.
LE Ann. Moy.
15kV 119B souterrai 3 2 0,7 4,7 4,0 4,7 0,8
n
15kV Bad souterrai 0 4,0 4,1 4,2 4,2 1,0
n
15kV 1132 souterrai 0 1,7 1,7 1,8 1,8 0,4
n
15kV 703 souterrai 1 1 5,6 5,9 5,4 5,9 1,4
n
15kV Sodeci souterrai 0 4,9 5,0 5,0 5,0 1,2
n
15kV 702 souterrai 4 3 3,9 4,2 4,1 4,2 1,0
n
15kV Palais souterrai 5 4 8 5,2 6,5 6,4 6,5 1,5
n
15kV 109 souterrai 0 0,6 0,6 0,7 0,7 0,2
n
15kV 101 souterrai 1 1 2,8 2,9 3,2 3,2 0,7
n
15kV 193 souterrai 3 3 5,1 5,1 5,5 5,5 1,3
n
15kV 634 souterrai 4 3 4 6,3 6,4 6,6 6,6 1,6
n
15kV 638 souterrai 1 1 3,0 3,1 3,1 3,1 0,8
n

41
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

15kV SCA souterrai 4,3 4,6 4,2 4,6 1,1


n
15kV MMCI souterrai 2,4 2,4 2,7 2,7 0,6
n
15kV 1118 souterrai 2,7 2,8 2,9 2,9 0,7
n
15kV souterrai 5 5 2,6 2,7 3,3 3,3 0,7
Corniche n
15kV 704 souterrai 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
n
15kV 624 souterrai 5 4 5 7,7 6,8 7,5 7,7 1,8
n
GMA souterrai 4 3 4 6,2 6,1 6,1 6,2 1,5
n
15kV souterrai 11 5 9 2,6 2,8 4,2 4,2 0,8
Falikou n
15kV souterrai 1 1 1,5 1,6 1,7 1,7 0,4
Carrefour n
15KV souterrai 4,4 4,5 4,3 4,5 1,1
Socimat n
15KV souterrai 1 1 0,5 0,6 0,6 0,6 0,1
AZALAI n
15KV souterrai 0 8,9 9,4 8,2 9,4 0,0
CIMIVOIR n
E
4- Poste de JanviFévriMars PointPointe
VRIDI er er e Max An.
Ann. Moy.
15kV 748A Aérien 5 3 3,4 3,5 5,9 5,9 1,1
15kV AGIP souterrai 1 1 3,0 3,1 3,0 3,1 0,8
n
15kV souterrai 0 1,9 1,7 1,9 1,9 0,5
BLOHORN n
15kV PALM souterrai 4 3 3,3 3,6 3,2 3,6 0,8
1 n
15kV ESSO souterrai 4 3 3,9 5,4 4,8 5,4 1,2
n
15kV souterrai 5 5 4,9 4,8 4,2 4,9 1,2
SIPOREX n
15kV souterrai 1 1 0,8 0,5 0,7 0,8 0,2
CHOCODI n
15kV souterrai 4 3 6,5 6,6 6,4 6,6 1,6
COTIERE n
15kV 0 2,7 2,7 3,1 3,1 0,7
CIMINTER
1
15kV 0 0,0 0,0 2,9 2,9 0,2

42
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

CIMINTER
2
15kV 944 souterrai 10 4 6 4,9 5,0 4,8 5,0 1,2
n
15kV 748B souterrai 13 3 11 4,8 5,2 3,0 5,2 1,1
n
15kV Aérien 5 5 3,4 3,0 3,3 3,4 0,8
PALM2
15kV souterrai 1 2,8 2,2 3,9 3,9 0,7
CONTENE n
UR
15kV souterrai 1 1 6,2 6,2 6,4 6,4 1,6
PROCACI n
15kV 12 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
TAR
15kV ATL souterrai 0 0,0 0,0 2,7 2,7 0,2
n
15kV 34 0 0,0 0,0 0,3 0,3 0,0
TAR

5- Poste de JanviFévriMars PointPointe


BIA NORD er er e Max An.
Ann. Moy.
15kV 205 souterrai 6 4 2,9 3,1 3,1 3,1 0,8
n
15kV souterrai 0 2,4 2,6 1,6 2,6 0,6
STADE n
15kV 323 souterrai 1 1 1,1 1,1 1,2 1,2 0,3
n
15kV souterrai 1 1 1,4 1,5 1,9 1,9 0,4
SICOMED n
15kV RAN souterrai 0 1,6 2,5 3,1 3,1 0,6
n
15kV FRAT- souterrai 3 3 5,8 6,0 5,8 6,0 1,5
MAT n
15kV 1117 souterrai 2 2 3,9 2,1 1,6 3,9 0,6
n
15kV souterrai 4 3 6,7 6,8 7,2 7,2 1,7
DANGA n
15kV 350 Aérien 3 3 3 4,2 4,2 4,2 4,2 1,0
15kV 271A souterrai 1 1 4,6 4,7 4,3 4,7 1,1
n
15kV 271B souterrai 8 4 5 5,3 5,4 5,6 5,6 1,4
n
15kV 169 souterrai 1 1 2,6 3,2 2,7 3,2 0,7
n
15kV 255 souterrai 4 3 3,1 3,2 3,2 3,2 0,8

43
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

n
15kV 1121 souterrai 2 2 4,4 4,5 4,7 4,7 1,1
n
15kV 118 souterrai 1 1 2,4 2,7 2,5 2,7 0,6
n
15kV souterrai 1 1 6,0 5,9 6,2 6,2 1,5
ADJAME n
15kV CIC souterrai 0 4,3 5,7 5,8 5,8 1,3
n
15kV 226 souterrai 19 5 7 13 4,9 5,3 5,2 5,3 1,3
n
15kV 210 souterrai 2 2 6,0 6,0 6,6 6,6 1,6
n
15kV souterrai 1 1 4,9 4,9 4,8 4,9 1,2
COCODY n
15KV 225 souterrai 0
n
6- Poste de JanviFévriMars PointPointe
RIVIERA er er e Max An.
Ann. Moy.
15KV Aérien 2 2 1,7 1,6 5,1 5,1 0,7
AKOUEDO
15kV Aérien 43 5 3 13 16 38 10,5 10,9 10,8 10,9 2,7
BINGERVI
LLE
15kV Aérien 9 3 7 3,3 3,1 3,2 3,3 0,8
BINGERVI
LLE
2/PALMA
15kV GOLF souterrai 13 4 5 5,1 6,1 5,2 6,1 1,4
1 n
15 kV GOLF souterrai 0 0,1 3,1 0,3 3,1 0,3
2 n
15kV souterrai 9 3 8 3,1 3,1 3,3 3,3 1,2
MUTASIR n
15kV PALM Mixte 1 1 6,8 6,8 7,0 7,0 1,7
1
15kV PALM Mixte 17 8 1,7 1,7 1,7 1,7 0,4
2
15kV RAZ 3 souterrai 5 3 4 5,2 5,0 5,3 5,3 1,3
n
15kV RAZ 4 souterrai 16 9 13 8,6 7,3 7,9 8,6 7,9
n
15kV souterrai 7 3 4,0 4,4 4,4 4,4 1,1
SIDECI n
15kV souterrai 8 5 4,8 4,6 0,4 4,8 0,5
SYNATRES n

44
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

OR
15kV USA souterrai 0 0,7 0,8 0,8 0,8 0,2
n
15 KV Souterra 0 0,1 0,1 0,2 0,2 0,0
DJOROGO in
BITE
15 KV souterrai 14 7 10 4,6 4,2 4,4 4,6 1,1
FROID n
15KV souterrai 9 4 3 8 0,8 0,9 0,7 0,9 0,2
HOPITAL n
MERE
ENFANT
RAZ 5 souterrai 6 4 5 2,6 4,9 3,9 4,9 0,0
n

7- Poste JanviFévriMars PointPointe


d'ABOBO er er e Max An.
Ann. Moy.
15kv CNPS Aérien 1 1 3,9 4,1 4,3 4,3 1,0
15kV souterrai 5 5 3 5 14 8,5 8,5 8,6 8,6 2,1
DOKOUI n
15kV souterrai 5 3 5,8 4,7 0,0 5,8 0,9
ABOBO 3 n
15kV souterrai 1 1 4,0 4,4 4,6 4,6 1,1
VERSANT 2 n
15kV Aérien 28 4 15 4 23 3,5 7,9 6,9 7,9 1,5
UNIWAX
15kV PK Aérien 14 8 13 9,8 5,8 5,9 5,9 1,8
18/2
15kV Aérien 5 5 5,9 5,9 6,1 6,1 1,5
ANGRE
15kV Aérien 8 3 3 7 4,2 4,6 4,9 4,9 1,1
ABOBO 2
15kV Mixte 8 3 6 5,2 5,1 5,2 5,2 1,3
ABOBO 1
15kV 2 Mixte 1 1 4,3 5,4 5,9 5,9 1,3
PLATEAUX
15kV A 25 Mixte 5 3 4 5,0 5,4 5,7 5,7 1,3
15kV ZOO Mixte 21 3 3 7 3 13 6,1 7,4 6,2 7,4 1,6
15kV souterrai 3 2 6,7 7,1 7,4 7,4 1,8
VERSANT 1 n
15kV PK Mixte 9 8 9 9,8 9,7 9,8 9,8 2,4
18/1
15kV Aérien 0 2,9 3,2 3,1 3,2 0,8
ANGRE /2
DOKUI 2 souterrai 0 4 6,8 6,8 6,9 6,9 1,7
n

45
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

15kV Mixte 1 5,5 5,6 5,8 5,8 0,0


AVOCATIE
R
15kV Mixte 1 1 3,4 3,6 3,8 3,8 0,0
MACACI

8- Poste du JanviFévriMars PointPointe


PLATEAU er er e Max An.
Ann. Moy.
15kV souterrai 1 1 2,5 2,3 2,4 2,5 0,6
HEVEAS n
15kV souterrai 0 1 2,7 2,8 3,1 3,1 0,7
MADO n
15kV CITE souterrai 0 2,8 2,7 2,8 2,8 0,7
B n
15kV CITE souterrai 1 1 3,0 2,9 3,0 3,0 0,7
A n
15kV souterrai 1 1 3,8 3,7 3,7 3,8 0,9
HARMONI n
E
15kV souterrai 1 1 4,3 3,8 3,7 4,3 1,0
SODEPAL n
ME
15kV Mixte 13 3 4 11 6,2 6,8 6,9 6,9 1,7
SANTE
15kV ABLE souterrai 9 8 4,1 4,2 4,2 4,2 1,0
n
9- Poste de JanviFévriMars PointPointe
YOP2 er er e Max An.
Ann. Moy.
SOLIBRA Mixte 7 5 7,6 8,0 8,2 8,2 2,2
KKF souterrai 7 5 5,2 6,1 5,4 6,1 1,5
n
SOTACI 1 souterrai 2 2 8,1 8,1 8,4 8,4 2,2
n
SOTACI 2 souterrai 2 2 5,0 4,9 4,8 5,0 1,3
n
MACA Aérien 4 2 3,1 3,0 3,0 3,1 0,8
KING- 0 6,4 6,5 6,6 6,6 1,8
IVOIRE
N'DOTRE 1 souterrai 16 8 15 5,4 5,4 5,3 5,4 1,5
n
CIMAF 1 souterrai 0 5,4 5,5 5,4 5,5 1,5
n
CIMAF 2 souterrai 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
n
SOTRALCI souterrai 1 1 0,7 0,7 0,7 0,7 0,2

46
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

n
SODEFOR/ Mixte 7 6 6,4 6,7 6,6 6,7 1,8
CEMOI
CEMOI 2 souterrai 2 2 3,2 3,3 3,1 3,3 0,9
n
AN 2000 souterrai 12 8 11 7,2 8,0 7,1 8,0 2,0
n
CHOCOLA souterrai 2 8,2 8,5 8,4 8,5 2,3
TIERS n
CITE ADO Aérien 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
STADE souterrai 1 1 0,3 0,3 0,3 0,3 0,1
OLYMPIQU n
E
ANOKOUA Aérien 7 4 3,6 4,0 4,2 4,2 1,1
LBI 0 1,3 1,0 8,6 8,6 1,0
EBIMPE Aérien 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
CAGEOT souterrai 3 3 6,2 7,3 8,6 8,6 0,0
n
POLYMERE Aérien 4 3 3,5 3,6 3,8 3,8 0,0
BANCO Aérien 8 6 5 12 5,2 6,8 6,0 6,8 1,8
BEL AIR 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0

10- Poste JanviFévriMars PointPointe


d'ANOUM er er e Max An.
ANBO Ann. Moy.
REMBLAIS souterrai 1 4,2 4,3 4,3 4,3 1,1
n
PRODOMO souterrai 2 2 7,3 7,1 6,4 7,3 1,7
n
CITE SIR souterrai 0 2,5 2,6 2,5 2,6 0,6
n
ALLIODAN souterrai 0 1,0 1,0 1,3 1,3 0,3
2 n
ZONE souterrai 6 5 2,8 3,7 3,5 3,7 0,8
INDUSTRI n
ELLE
MARCHE souterrai 2 1 2,8 2,8 2,9 2,9 0,7
n
ANOUMA souterrai 1 1 6,8 6,9 7,0 7,0 1,7
NBO n
INCHALLA souterrai 1 2,9 3,3 3,3 3,3 0,8
n
PALAIS 2 souterrai 8 5 6 6,2 5,8 3,5 6,2 1,3
n
VGE souterrai 2 1 2,3 3,9 3,7 3,9 0,8
n

47
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

KNE souterrai 2 4,2 5,1 6,5 6,5 1,3


n
INJS souterrai 0 0,3 0,4 0,4 0,4 0,1
n
SACO souterrai 0 0,0 0,0 2,9 2,9 0,2
n

11- Poste JanviFévriMars PointPointe


d'AZITO er er e Max An.
Ann. Moy.
15kV souterrai 7 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
SIDECI n
YOP
15kV CSP 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
15kV SOLIC Aérien 5 3 5 2,7 2,8 2,7 2,8 0,7
5
15kV 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
RESERVE 1
15kVBEAG Mixte 5 3 0,0 0,0 8,0 8,0 0,7
O
15kV 0 1,9 1,9 1,9 1,9 0,5
COPRIM
15kV Mixte 9 3 3 7 4,6 4,7 5,1 5,1 1,2
LOKOA
15kV5207 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
15kV souterrai 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
JUSTICE n
15kV souterrai 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
KOWET n
15kVDEPA 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
RT 1
15kV 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
DEPART 2
15kV SUD souterrai 3 2 2,8 2,9 2,9 2,9 0,7
NIANGON n
15kV 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
MENUSIER
IE
15kV 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
AVODIRE
15kVRESER 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
VE 2

12-poste JanviFévriMars PointPointe


de djibi er er e Max An.
Ann. Moy.
CITE Mixte 6 5 6 5,1 4,1 7,5 7,5 1,4

48
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018
RAPPORT DE STAGE
METHODOLOGIE DE REDUCTION DES DECLENCHEMENTS INTEMPESTIFS DES
DEPARTS HTA SOUTERRAINS D’ABIDJAN

BLANCHE
AKENDJE Aérien 38 6 13 6 5 30 0,0 5,2 5,4 5,4 0,9
BIABOU Aérien 8 5 7 5,6 5,7 5,4 5,7 1,4
DJIBI souterrai 1 1 0,1 0,1 0,1 0,1 0,0
n
BESSIKOI souterrain 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
NDOUMIN souterrain 0 4,7 4,9 5,0 5,0 1,2
ARCADES souterrain 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
INTERBAT souterrain 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
OCCITANE souterrai 7 2 3 7 6,9 7,2 7,0 7,2 1,8
S n
EUPHRATA souterrai 17 3 9 16 1,9 2,0 4,1 4,1 0,7
n
ATTOBAN souterrai 4 3 3 5,3 5,5 5,4 5,5 1,3
n
SIPIM 5 2 2 8,9 9,2 9,5 9,5 2,3
STAR 11 0 1,8 2,9 2,7 2,9 0,6
GESTOCI Mixte 4 3 3 5,8 6,0 6,2 6,2 1,5
0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
13-poste JanviFévriMars PointPointe
pk 24 er er e Max An.
Ann. Moy.
ATTINGUI Aérien 2,2 3,8 4,3 4,3 0,9
E
ADONKOI 4,1 3,9 3,3 4,1 0,9
KOBAKRO Aérien 6,5 6,5 6,4 6,5 1,6
BAGO Aérien 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
EBIMPE 2,0 2,0 2,3 2,3 0,5
PK44 0,1 2,3 2,4 2,4 0,4
PRESTIGE 2,1 4,0 3,8 4,0 0,8

49
OKOUBI BAWELI ELVIS BTS ELECTROTECHNIQUE ANNEE ACADEMIQUE 2017-2018