Vous êtes sur la page 1sur 2

Antenne-Normes "Béton-Mortier-Granulats"

Fiche-norme
NBN EN 13892-2 METHODES D’ESSAI DES MATERIAUX POUR CHAPES –
PARTIE 2: DETERMINATION DE LA RESISTANCE A LA FLEXION ET A LA COMPRESSION

OBJET DE LA NORME
La présente norme spécifie une méthode permettant de déterminer la résistance à la flexion et à la
compression sur des éprouvettes de mortier moulées, confectionnées avec des matériaux pour chapes
à base de ciment, sulfate de calcium, magnésie ou résine synthétique.

PRINCIPE
La résistance à la flexion est déterminée par la charge nécessaire pour provoquer la rupture de
l’éprouvette soumise à un effort de flexion appliqué au point médian. Les deux moitiés résultant de
cette rupture sont utilisées pour l’essai de compression.
La résistance à la compression est déterminée par la charge nécessaire pour provoquer la rupture
pour provoquer la rupture de l’éprouvette soumise à une charge de compression uniformément répartie
sur une portion du prisme.

NOMBRE D’ECHANTILLONS
Trois éprouvettes.

DIMENSIONS DES ECHANTILLONS


Prismes de 160 mm x 40 mm x 40 mm.
Les tolérances sur les échantillons sont celles des moules (cfr. NBN EN 13892-1)

L’ESSAI
Les vitesses de montée en charge sont les suivantes :
¾ Essai de flexion : 50 N/s ± 10 N/s
¾ Essai de compression : 2400 N/s ± 200 N/s
La machine et les bancs d’essai sont les mêmes que ceux utilisés pour l’essai de détermination de la
résistance en compression des ciments (NBN EN 196-1 : Méthodes d'essais des ciments - Partie 1:
Détermination des résistances mécaniques). La machine doit être telle que la rupture se produise dans
la partie de la plage de mesure dont la charge indiquée est certifiée à ±2% (normalement dans les
quatre cinquièmes supérieurs de la plage de mesure) (classe 2 selon EN ISO 7500-1).
¾ Essai de flexion :
o 3 rouleaux de diamètre (10 ± 0,5) mm et longueur entre 44 et 50 mm
o Distance entre les deux rouleaux inférieurs (100 ± 0,5) mm
o Rouleau supérieur placé de manière centrale entre les deux autres

¾ Essai de compression :
o 2 plaques d’appui en carbure de tungstène ou en acier
ƒ dureté de Vickers ≥ 600 HV (EN ISO 6507-1)
ƒ longueur 40 mm ; largeur (40 ± 0,1) mm ; épaisseur 10 mm
ƒ tolérance de planéité pour les faces en contact 0,01 mm

FORMULES
1,5 ⋅F f ⋅l
Rf =
bd 2
Rf = résistance à la flexion [N/mm²]
Ff = charge nécessaire pour provoquer la rupture lors de l’essai de flexion [N]
l = distance entre les axes des rouleaux support pour l’essai de flexion [mm]
b = largeur de l’éprouvette sous le rouleau central pour l’essai de flexion [mm]
d = épaisseur de l’éprouvette sous le rouleau central pour l’essai de flexion [mm]

Rc = Fc / A

Rc = résistance à la compression [N/mm²]


Fc = charge nécessaire pour provoquer la rupture lors de l’essai de compression [N]
A = surface de l’éprouvette d’essai de compression en contact avec les plaques d’appui (surface
nominale 40 mm x 40 mm = 1600 mm²)
Les valeurs individuelles de résistance sont arrondies aux 0,05 N/mm² les plus proches et les valeurs
moyennes aux 0,1 N/mm² les plus proches.

PARTICULARITES
Les éprouvettes doivent être testées 28 jours après le moulage. Elles sont confectionnées selon la
norme EN 13892-1 et stockées selon le tableau suivant :

Temps de stockage (jours)


Température
Matériaux à base de stockage Dans le moule Hors du moule
de
(°C) 95 ± 5 % 65 ± 5 % 50 ± 5 % 95 ± 5 % 65 ± 5 % 50 ± 5 %
RH RH RH RH RH RH
Ciment 20 ± 2 2 - - 5 21 -
Sulfate de calcium 20 ± 2 2 - - - 26 -
Magnésie 20 ± 2 - 1 - - 27 -
Résine synthétique 23 ± 2 - - 1 - - 27

Vous aimerez peut-être aussi