Vous êtes sur la page 1sur 21

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE


SCIENTIFIQUE

Centre de Recherche Scientifique et


Technique
En Soudage et Contrôle

PLATE FORME TECHNOLOGIQUE DE BOU-ISMAIL

Rapport Sur :

Magnétomètre VSM EV9

Réalisé par :

 SAIDI ABDELALI
 MEDDAHI HADJ

-2012-
E
VSM EV9

V
1
Table des matière

INTRODUCTION.....................................................................................................................................................3

1. OBJECTIF DE TRAVAIL...............................................................................................................................3

2. CARACTERISATION MAGNETIQUE PAR EV9........................................................................................4

3. DESCRIPTION GENERALE DU VSM EV9.................................................................................................5

4. SCHEMA DE PRINCIPE DU VSM EV9.......................................................................................................6

5. LA STATION DE MESURE :.........................................................................................................................6

5.1. LES DIMENSIONS DE LA STATION DE MESURE DU MODELE EV9........................................7

5.2. LES COMPOSANTS DE BASE DE LA STATION DE MESURE......................................................8


5.2.1. SYSTEME DE VIBRATION.........................................................................................................8
5.2.2. PORTE-ECHANTILLON..............................................................................................................8
5.2.3. ELECTROAIMANT......................................................................................................................8
5.2.4. BOBINES DE DETECTION.........................................................................................................8
5.2.5. SYSTEME DE ROTATION DE L’ECHANTILLON...................................................................8

6. LE CABINET ELECTRONIQUES................................................................................................................9

7. LES COMPOSANTS DU CABINET ELECTRONIQUE..............................................................................9

7.1. GAUSSMETRE......................................................................................................................................9

7.2. AMPLIFICATEUR A DETECTION SYNCHRONE..........................................................................10

8. LE SYSTEME INFORMATIQUE...............................................................................................................10

9. LES OPTIONS ET LES ACCESSOIRES POUR VSM EV9........................................................................10

9.1. L’OPTION DE ROTATION AUTOMATIQUE D'ECHANTILLONS...............................................10

9.2. LES OPTIONS DE TEMPERATURE POUR LA SERIE EV DE VSM.............................................10

9.3. DESCRIPTION DES DIFFERENTES OPTIONS DE CONTROL DE TEMPERATURE :...............10

9.4. LES AVANTAGES D’UTILISATION DE LES OPTIONS DE TEMPERATURE...........................12

10. GUIDE D’INSTALLATIONS:.................................................................................................................13

11. PROCEDURE DE MESURE EXPERIMENTALE..................................................................................14

12. TRAITEMENT DES DONNEES..............................................................................................................15

CONCLUSION.......................................................................................................................................................18

2
INTRODUCTION

Un magnétomètre est un appareil qui sert à mesurer l'aimantation d'un système. Il en existe
différents types, basés sur des principes physiques différents. Les principaux sont:

 Le Vibrating Sample Magnetometer (VSM)


 L'Alternating Gradient Force Magnetometer (AGFM)
 Le Superconducting Quantum Interférences Device (SQUID)

L'utilisation du type de magnétomètre dépend du type de mesure que l'on souhaite effectuer.
Tous ces appareils sont capables de mesurer l'aimantation en fonction d'un champ
magnétique, et donc d'obtenir des cycles d'hystérèse. Le VSM permet des mesures très rapides
(quelques minutes pour un cycle d'hystérèse complet), tout en permettant de situer
l'échantillon selon n'importe quel angle par rapport au champ magnétique. En revanche la
sensibilité est de l'ordre de 1E-5 emu seulement.

Le SQUID permet des mesures très précises, avec une sensibilité de l'ordre de 1E-7 emu. Il
est possible de faire des mesures en fonction de la température, jusqu'à quelques kelvins
seulement. En revanche il n'est pas possible de faire tourner l'échantillon ou le champ
magnétique, et les mesures sont très lentes (il faut compter plusieurs heures pour un cycle
d'hystérèse complet) L'AGFM quant à lui permet des mesures également précises d'une
sensibilité de l'ordre de 1E-6 emu et très rapides (quelques minutes pour un cycle d'hystérèse
complet).

1. OBJECTIF DE TRAVAIL

L'objectif de ce travail est d'étudier le principe de fonctionnement d’un Magnétomètre à


échantillon vibrant (VSM) modèle EV9 de la compagnie ADE Technologies.

3
2. CARACTERISATION MAGNETIQUE AVEC EV9. [1]

Dans cet exposé , les techniques de magnétométrie sont utilisées pour mesurer le champ
magnétique produit par un échantillon dans le but de déterminer l’aimantation de cet
échantillon. Un magnétomètre à échantillon vibrant (VSM) modèle EV9 de la compagnie
ADE Technologies à été utilisé pour mesurer l’aimantation des échantillons en fonction de
l’intensité du champ magnétique, de la direction du champ magnétique et de la température.

Un magnétomètre à échantillon vibrant utilise le principe qui dit qu’une variation de flux
magnétique dans une bobine va induire une force ´électromotrice. Une différence de potentiel
égale à la variation du flux magnétique peut donc être mesurée aux bornes de la bobine.

Porte-échantillon

Echantillon

Bobines de détection
HDC

Figure 1 Un échantillon magnétique en vibration produit un flux variable proportionnel à


son moment magnétique qui est détecté par les bobines de détection.

En utilisant le principe de réciprocité et dans le cas où l’échantillon peut être approximé par
un dipôle, alors nous pouvons démontrer que la différence de potentiel observée est
proportionnelle au moment magnétique de l’échantillon.

Le principe de cet appareil repose sur une méthode de flux qui consiste à mesurer le
flux induit F dans un bobinage par déplacement périodique de l'échantillon. Plus précisément,
on fait vibrer verticalement (axe z) à une fréquence f un échantillon placé au centre
d'un bobinage de mesure avec une amplitude constante. La tension induite dans les
bobines de détection par un échantillon de moment magnétique µ est obtenue à partir
du théorème de réciprocité :

B
F= μ (1)
I

où B est le champ magnétique qui serait produit par un courant fictif I circulant dans
les bobines de détection. La tension V induite dans les bobines de détection est
donnée par la relation :

4
B
d
−dF I dz
V= =−μ . (2)
dt dz dt

La mesure de la tension V permet de déterminer les variations du flux F consécutives


à la vibration de fréquence f et de déduire le moment magnétique µ de l’échantillon en
fonction du champ appliqué.

L’intérêt de cette méthode de mesure est sa rapidité car les dérives parasites gênantes sont des
signaux pseudo-continus éliminés par la détection synchrone.

3. DESCRIPTION GENERALE DE VSM EV9

La figure 2 représente le VSM modèle EV9

Figure 2  VSM modèle EV9

Le modèle EV9 sera installé en trois unités:

 Une station de mesure (y compris le cadre aimant / vibreur),


 Un Cabinet Electroniques
 Système informatique (ordinateur).

5
4. LE SCHEMA DE PRINCIPE DU VSM EV9 [1]

La Figure 3 présente le schéma de principe du VSM utilisé et indique les principaux éléments
du montage. Ci-dessous, on présente une description de chaque élément du VSM EV9
apparaissant dans la Figure 3.

Figure 3 Représentation schématique du VSM.

5. LA STATION DE MESURE :
La figure 4 présente la station de mesure de magnétomètre VSM EV9

Système de vibration

Tige (Porte-échantillon)
Electroaimant

Support

Chariot

Figure 4 : Station de mesure de VSM EV9

6
5.1. LES DIMENSIONS DE LA STATION DE MESURE DU MODELE EV9 [3]

49 63,23 64,41

91.44
99

Remarque:

 Les dimensions en centimètre.


 Le poids de la station de mesure est
d’environ 837 kg.

215,9
190,5

11,43

Figure 5 Dimensions de la Station de mesure

5.2. LES COMPOSANTS DE BASE DE LA STATION DE MESURE


7
5.2.1. SYSTEME DE VIBRATION

Le système de vibration est constitué d’une membrane de vibration à laquelle est attaché le
porte-échantillon. Des bobines de compensation sont intégrées dans le système afin d’éliminer
le bruit causé par les vibrations externes

5.2.2. PORTE-ECHANTILLON

L’échantillon est collé sur une tige de pyrex à l’aide d’un papier collant double-face pour des
températures sous 350 K ou avec une pâte thermique pour des mesures au-dessus de 350K.
Les tiges sont fabriquées en pyrex afin de minimiser le signal diamagnétique produit par le
porte-échantillon tout en permettant de faire des mesures en température (77 K - 900 K).

5.2.3. ELECTROAIMANT

L’électroaimant sert à produire le champ magnétique continu. La source d’alimentation est


contrôlée par l’ordinateur.

Pour le système de refroidissement d’électroaimant, Microsense recommande d'utiliser un


mélange de 50 pour cent l'eau du robinet filtré mélangé avec de l'éthylène glycol de 50 pour
cent pur.

5.2.4. BOBINES DE DETECTION

Quatre bobines de détection servent à mesurer le flux magnétique produit par l´échantillon.
La configuration des bobines à été choisie par les concepteurs du VSM pour minimiser le
bruit et augmenter la sensibilité du magnétomètre.

5.2.5. SYSTEME DE ROTATION DE L’ECHANTILLON

Les mesures angulaires sont effectuées à l’aide d’un système automatisé de rotation de la tige
contrôlé par l’ordinateur. [1]

Figure 6: Electroaimant Figure 7: Electroaimant +four + ….

8
6. LE CABINET ELECTRONIQUES

La figure 8 représente les Dimensions de cabinet électronique de magnétomètre VSM EV9

Remarque: 76,2

 Les dimensions en
centimètre.
 Le poids du cabinet
55,88
d’électronique est
d’environ 356 kg.

172,72

8,255

Figure 8 : cabinet électronique avec ces dimensions [3]

7. LES COMPOSANTS DU CABINET ELECTRONIQUE

7.1. GAUSSMETRE

La fonction du gaussmètre est de mesurer le champ magnétique statique H0 produit par


l’électroaimant. Le champ magnétique est mesuré à l’aide d’une sonde plane à effet Hall.

9
7.2. AMPLIFICATEUR A DETECTION SYNCHRONE

L’amplificateur à détection synchrone compare le signal envoyé au système de vibration avec


la différence de potentiel détectée aux bornes des bobines de détection. Il élimine une large
part du signal dont la fréquence est suffisamment éloignée de la fréquence de vibration (bruit)
et amplifie le signal correspondant à la fréquence de référence.

8. SYSTEME INFORMATIQUE

Un ordinateur contrôle le système de mesure à l’aide d’un logiciel programmé en Lab-


VIEW. Le logiciel communique avec les appareils à l’aide de la norme IEEE-488 (GPIB).
Ainsi, la séquence de mesure est automatisée, ce qui permet une plus grande efficacité.

9. LES OPTIONS ET LES ACCESSOIRES POUR VSM EV9

9.1. L’OPTION DE ROTATION AUTOMATIQUE D'ECHANTILLONS

L'option de rotation automatique de l'échantillon permet de mesurer l'échantillon à des angles


différents par rapport au champ magnétique. Cette option peut changer automatiquement
l'angle entre -400 et + 400 ° avec une résolution de 0,05 °.

Vous pouvez programmer une séquence de mesures effectuées à différents angles ou vous
pouvez faire pour les mesures de l'angle rémanence par exemple à charge, etc

9.2. LES OPTIONS DE TEMPERATURE POUR LA SERIE EV DE VSM

Microsense offre actuellement trois options de températures différentes pour les magnétomètres à
échantillon vibrant :

 EV1-LNA (77K + 100K-1000K)


 EV1-HE (4.2K, 6K-450K)
 EV1-SE (4.2K + 6K - 450K)
9.3. DESCRIPTION DES DIFFERENTES OPTIONS DE CONTROL DE
TEMPERATURE :
 EV1-LNA (Low Noise Amplifier)

L’option EV1-LNA est la plus courante et la plus rentable option de température avec une
gamme de température de 77K à 1000 K. L'échantillon est placé dans un double paroi, de
platine revêtu, (chambre de température à quartz). Le matériel en quartz assure que le
signal de l'échantillon n'est pas influencé par la présence de la chambre de la température.
L'échantillon est placé dans une atmosphère de gaz argon pour mesures à haute
température (température ambiante à 1000K) ou dans une atmosphère d'azote pour les
basses températures (77K à 600K). Il est possible d'utiliser régulièrement l'air comprimé
pour les mesures ci-dessus la température ambiante à 600K si l'oxydation de l'échantillon
ne pose pas un problème.

10
 EV1-HT

L'option EV1-HT utilise une double paroi à isolation sous vide et un chauffage de forte
puissance pour permettre à des températures allant jusqu'à 127 K dans un environnement
argon.

 EV1-SE

L’EV1- SE utilise une isolation en alliage exclusives à double paroi pour la chambre de la
température. Cet alliage assure que le signal de l'échantillon n'est pas influencé par la
présence de la chambre de la température. La plage de température disponible avec cette
option est 4.2K + 6K à 450K.

Le cryostat EV1-LHE est monté sur une glissière verticale, ce qui rend facile à déplacer le
cryostat bas et hors de la voie quand il n'est pas nécessaire et autour de l'échantillon
lorsque nous voulons effectuer une mesure à basse température. L'ensemble utilise une
connexion rapide pour monter le cryostat dans le système ou de le retirer et le remplacer
par l'option-EV1 LNA.

Connections électrique
(alimentation et capteur de Glissière verticale (montré en
température) position haute)

Tube de transfert

Levier pour
glissercryostat haut et en
bas

Mécanisme de serrage

Figure 8 : Chambre à température EV1-LHE représenté en position sur la glissière verticale.

11
L'option comprend une Enceinte (DEW N2) de 50 litres d'azote liquide et un adaptateur pour
utiliser ce liquide avec l'option-EV1 LHE. (Figure : 9)

Figure 9 : Enceinte d'azote liquide.

9.4. LES AVANTAGES D’UTILISATION DE OPTIONS DE TEMPERATURE


o Champ magnétique maximum

Le petit diamètre extérieur de la chambre de température de l'échantillon, permet un espacement


relativement faible entre les faces polaires de l’électroaimant, conduisant à un maximum de champ
élevé avec la chambre de la température en place.

o Facilité d'utilisation:

Le four monté sur une glissière qui permet à l'utilisateur de mettre la chambre en place en
quelques secondes si nécessaire et de le déplacer facilement et de changer rapidement les
échantillons (Figure1).

Les chambres de température ont un diamètre intérieur de:

 10 mm pour (EV1-LNA et EV1-AR).


 9 mm pour (EV1-SE).
 7,74 mm pour (EV1-Cryocool).

Si nous supposons un échantillon monté horizontalement avec un dégagement de 1 mm autour


de l'échantillon, la chambre de 10 mm de l'échantillon peut accueillir un espace de 0,25.π.82
mm2 = 50,26 mm2. A titre de comparaison, une chambre de 7,1 mm peut accueillir un
échantillon de 20,4 mm2 et la chambre ID de 6mm par un échantillon de 12,56 mm2.

Cela signifie que, avec l'EV1-LNA, nous pouvons avoir un signal 2,5 fois plus grand par
rapport à certains autres fours ou des cryostats sur le marché.

12
o Changement rapide de température et de mesure

La chambre de température peut avoir une vitesse de haut et en bas de la température à haute
vitesse (typiquement 60 à 100 K / min, selon la chambre de la température et la gamme de
température). Cela permettrait de minimiser le temps de mesure.

Système de plage de Capteur gaz Identification


température température (espace
échantillon)
EV1-LNA 77K + 100K à 600K Type E CT azote
300K à 1000K argon
10 mm
EV1-HT 300K à 1000K type K CT argon
10 mm
EV1-SE 4.2K + 6K - 450K diode GaAs l'hélium
85K - 450 K azote
9 mm

Tableau 1 : description des options de température de l’EV9

10. GUIDE D’INSTALLATIONS: [3]

Exigences électriques :

Tension d'entrée du système: triphasé, 208 VAC (puissance réactive), 30 A plus monophasés,
120 VAC, 15 A

Ou Triphasé, 380 VAC (puissance réactive), 25 A

REMARQUE: L'ordinateur et toutes les options du système sont alimentés par l'unité de base

Tension d'entrée pour les refroidisseurs en option: 208 VAC (puissance réactive), 60 Hz

Fréquence: 50 ou 60 Hz + 5%

Exigences du système

Liquide de refroidissement (pour les aimants): 1,6 g/m à 18 ° C,

Notez que l'utilisation d'un refroidisseur (système de refroidissement) est recommandée et il


est offert en option (Manuel pour un liquide de refroidissement a suggéré).

Station de travail: L’utilisateur doit fournir un bureau approprié pour le placement de


systèmes informatiques.

Environnement d'exploitation

Température: 15 ° C à 35 ° C.

13
REMARQUE: la plage de fonctionnement est généralement 18-23 ° C (65 à 73 ° F)
maintenue à ± 0,5 ° C (± 1 ° F) de la valeur nominale

Gradient de température: <0,5 ° C / h (<0,9 ° F / h), changement linéaire

Humidité relative: 10-65% sans condensation.

La station de mesure et le Cabinet Electroniques doivent être espacés au sein de 3 pieds les
uns des autres. Ils seront reliés entre eux par des câbles. L'ordinateur doit être placé sur un
poste de travail fourni par le client à proximité du Cabinet Electroniques.

Il devrait y avoir un dégagement suffisant pour permettre un accès facile à l'arrière de la


station de mesure et le Cabinet Electronique Microsense recommande ce qui suit:

 Laisser un dégagement suffisant autour du périmètre de la station de mesure et le


Cabinet Electronique pour une personne de marcher confortablement autour (au moins
2 pieds).
 Laisser un dégagement suffisant pour la optionnelle Dewar (qui roule sur roulettes)
d'être connecté à la station de mesure avec des tubes.

 L'espace peut être nécessaire pour l'azote et / ou des réservoirs de gaz Argon si
l'option de contrôle de température est inclus dans votre système. [3]

11. PROCEDURE DE MESURE EXPERIMENTALE [1]

Cette expérience a été réalisée au sein du laboratoire de GENIE PHYSIQUE de l’université


de MONTREAL à CANADA. La procédure de mesure d’un échantillon nécessite la
réalisation de plusieurs étapes. Si l’échantillon à mesurer est une couche magnétique déposée
sur un substrat diamagnétique, le signal mesuré sera alors la somme de la contribution de la
couche et du substrat. Il faut donc également mesurer la réponse magnétique du substrat seul
afin de pouvoir soustraire sa contribution du signal de l’échantillon (qui inclut la couche et le
substrat).

Ceci implique qu’il faut préalablement mesurer le poids de l’échantillon et le poids du


substrat seul. Cette information permettra d’éliminer la contribution diamagnétique du
substrat et d’obtenir le moment magnétique de la couche magnétique.

14
Figure10

Un étalon de calibration (disque de nickel) est utilisé pour positionner le porte-échantillon et


calibrer l’échelle de mesure du moment magnétique. Il est utile de mentionner que
l’échantillon de calibration doit idéalement avoir une forme qui s’approche le plus
possible de l’échantillon à mesurer. Dans le cas où nous effectuons une mesure angulaire, il
faut également effectuer une calibration angulaire à l’aide de l’échantillon de calibration.
Celle-ci permet d’obtenir un facteur de correction qui élimine les erreurs liées à la forme de
l’échantillon et aux imperfections de l’alignement du système de rotation du VSM.

Par après, les moments magnétiques de l’échantillon et du substrat sont mesurés en fonction
des paramètres voulus (intensité et direction du champ magnétique, température). Finalement,
le moment magnétique du porte-échantillon (tige de pyrex) seul est mesuré en fonction des
mêmes paramètres. Cette mesure sera utile pour ´éliminer la contribution de la tige lors du
traitement des données.

12. TRAITEMENT DES DONNEES

Dans cette sous-section, la procédure pour obtenir la courbe d’hystérésis d’une épicouche de
GaP:MnP est présentée à l’aide des résultats de la fig. 4.12. À titre d’exemple, le moment
magnétique en fonction de l’intensité du champ magnétique a été mesuré pour l’échantillon
GMP650 et un échantillon de substrat GaP(001) à T = 180 K. Le champ magnétique est
appliqué perpendiculairement au plan de l’échantillon.

15
Figure 11 : Mesures de l’aimantation en fonction du champ magnétique obtenue à T =180 K avec le
champ magnétique appliqué perpendiculairement à la surface de l’´échantillon pour (a) l’épicouche
+ le substrat + la tige (carrés) et la tige seule (cercles), (b) l’épicouche + le substrat (carrés) et le
substrat seul (cercles) et (c) l’épicouche seule.

Le moment magnétique combiné de la tige, du substrat de GaP et de l’épicouche de GaP:MnP


(carrés) et le moment magnétique de la tige seule (cercles) sont présentés à la fig. 11(a).
Notons que la contribution de la tige est plus grande que celle de l’épicouche de GaP:MnP à
haut champ. Il est donc important de mesurer la contribution de la tige seule pour séparer
correctement la contribution de la tige à celle de l’échantillon.

A la fig. 11 (b), l’aimantation (memu/g ou kA.m2/kg) combinée du substrat de GaP et de


l’épicouche de GaP:MnP (carrés) et celle du substrat de GaP seul (cercles) sont comparées.
L’aimantation combinée du substrat de GaP et de l’épicouche de GaP:MnP est obtenue en
soustrayant le moment magnétique de la tige seule [cercles de la fig. 11(a)] du moment
magnétique combiné de la tige, du substrat de GaP et de l’épicouche de GaP:MnP, puis en
divisant le résultat par le poids total de l’échantillon de GaP:MnP (substrat de GaP +
épicouche de GaP:MnP). L’aimantation du substrat est obtenue en soustrayant le moment
magnétique de la tige seule du moment magnétique combiné de la tige et du substrat (non
montré), puis en divisant le résultat par le poids du substrat. Notons que l’aimantation du
substrat n’est pas négligeable par rapport à celle de l’épicouche. Il est donc important de
mesurer la contribution du substrat pour séparer correctement la contribution du substrat à
celle de l’épicouche.

Finalement, à la fig. 11 (c), l’aimantation (memu/g) de l’épicouche de GaP:MnP seule est


présentée. Celle-ci est obtenue en soustrayant l’aimantation du substrat [cercles de la fig.
11(b)] de l’aimantation combinée du substrat et de l’épicouche de GaP:MnP [carrés de la fig.
11(b)]. Notons que l’épicouche n’est pas saturée. Ce résultat montre l’importance de
soustraire correctement la contribution magnétique de la tige et du substrat. En effet, une
pratique courante pour éliminer la contribution magnétique de la tige et du substrat est
d’ajuster une courbe linéaire sur les données à haut champ du moment magnétique combiné
de la tige, du substrat et de la couche mince [fig. 11(a)], puis de soustraire cette contribution
linéaire du signal mesuré. En faisant cela, nous faisons l’hypothèse que cette contribution
linéaire correspond à la somme de la contribution diamagnétique du porte-échantillon et du
substrat. Pour isoler la contribution magnétique de l’épicouche de GaP:MnP avec le VSM

16
utilisé, nous ne pouvons recourir à cette pratique car l’épicouche n’est pas saturée au champ
maximal produit par le VSM, soit 2.2 T (ou 22 kOe).

L’aimantation de l’épicouche peut s’exprimer en emu/cm 3 (ou kA/m), ce qui est plus souvent
rencontré dans la littérature. Pour ce faire, considérons que le poids total de l’échantillon de
GaP:MnP est égal au poids du substrat, c’est-`a-dire que le poids de l’épicouche est
négligeable par rapport au poids de substrat. Sachant l’épaisseur nominale du substrat et en
utilisant la densité volumique du GaP (4.13 g/cm3 à T = 300 K), la surface de l’échantillon est
obtenue. Comme la surface de l’épicouche est la même que celle du substrat et que l’épaisseur
de l’épicouche est connue (à partir des images TEM), alors le volume de l’épicouche est
obtenu, ce qui permet d’exprimer l’aimantation par unité de volume de l’épicouche. Par
exemple, la valeur de l’aimantation de l’échantillon GMP650 `a H0 = 22 kOe est de 18.2
emu/cm3 (kA/m).

Figure 12 : Mesures de l’aimantation de l’échantillon GMP650 à T = 180 K en fonction du champ


magnétique effectué à différentes dates. Le champ magnétique est appliqué perpendiculairement à la
surface de l’échantillon.

À la fig. 12 , cinq mesures effectuées dans les mêmes conditions mais à des jours
différents (calibrations différentes) sont présentées. Les mesures ont été effectuées avec le
champ magnétique appliqué dans la direction perpendiculaire à l’échantillon. Nous
remarquons que la même précision sur la variation de l’aimantation en fonction du champ
magnétique est obtenue mais avec un facteur d’échelle qui varie pour chaque mesure. Le
facteur d’échelle est dû à la difficulté de positionner l’échantillon au même endroit à chaque
mesure, particulièrement pour les mesures avec le champ magnétique perpendiculaire au plan
de l’échantillon.

Pour déterminer le facteur d’échelle, il faut comparer l’aimantation à saturation mesurée


quand le champ magnétique est appliqué dans le plan de l’échantillon avec la valeur avec

17
l’aimantation à saturation mesurée quand le champ magnétique est appliqué perpendiculaire
au plan de l’échantillon. Dans le cas des échantillons de GaP:MnP, nous ne pouvons pas
mesurer directement l’aimantation `a saturation car le champ de saturation est supérieur au
champ maximal produit par le VSM EV9.

Conclusion
Le magnétomètre modèle EV9 de VSM est capable de mesurer les liquide, la poudre en vrac,
les solides, et les échantillons de couches minces.

L’EV9 est le VSM le plus compact basé sur électroaimant qui peut atteindre un champ
maximum de 2.15T avec l'option de température ou de l'option bobine vectorielle en place.

Il possède les avantages suivants :

 Un bruit inférieur à 0,5 μemu lorsqu'il est utilisé avec l'option de température EV1-
LNA.
 Un bruit de Champ aussi bas que 5 mOe.
 Un Champ maximal de 2,6 Tesla.
 Le plus haut champ magnétique de 2,15 T avec chambre à température en place d'un
système de taille similaire.
 Une gamme de température entre 77 K à 1000 K.
 changement rapide entre la température ambiante et à basse / haute température.
 Nouvelle option de température de l'hélium 4,2 K à 450 K.
 Sûr et fiable avec alimentation magnétique par air refroidi.

B ibliographie

18
[1]. CHRISTIAN LACROIX, ¨ propriétés magnétiques de nanoagrégats
ferromagnétique encastrés dans une épicouche semi-conductrice¨ Édition  2010.
[2]. Oznur Karaagac ¨Observation et modélisation de micro et nanostructures
magnétiques excitées par microondes en vue d'une application capteur¨ Édition
2007.
[3]. Microsense ¨Model EV9 Vibrating Sample Magnetometer Facilities
Requirements Guide, EV9 VSM¨

19
ANNEXES

20

Vous aimerez peut-être aussi