Vous êtes sur la page 1sur 5

Rue de la Prairie 4 UER 1 – Unité enseignement et recherche construction et environnement

1202 GENEVE
Tél. Central : +41 (0)22/338.04.00
Fax. : +41 (0)22/338.04.10

DIPLOME 2006 FILIERE GENIE CIVIL

THEME : CONSTRUCTION D’UN BÂTIMENT ADMINSTRATIF SIS AU


22, RUE DES NOIRETTES A CAROUGE

PROF. DE DIPLÔME : Michel NOVERRAZ

CANDIDAT : Mamadou Madiou DIALLO

MEMOIRE TECHNIQUE

Architecture et Génie civil


Alain Burnier
Tél. 022 338 05 13 1/5
Fax. 022 338 06 91
Email : alain.burnier@hesge.ch
Rue de la Prairie 4 UER 1 – Unité enseignement et recherche construction et environnement
1202 GENEVE
Tél. Central : +41 (0)22/338.04.00
Fax. : +41 (0)22/338.04.10

Thème de diplôme : Structure en béton armé


Sujet attribué : Construction d’un bâtiment administratif à Carouge
1) Objectifs généraux pour l’utilisation
1.1. Description de l’ouvrage :
Le présent projet a pour but d’ériger un
bâtiment administratif au 22 rue des
Noirettes à Carouge. Ce bâtiment
comprend quatre étages sur rez-de-
chaussée et trois niveaux en sous-sol.
Il présente la particularité d’avoir une
façade arrondie avec un rayon plus petit
pour les deux premiers niveaux (rez et
premier) que pour les étages supérieurs
(2e, 3e et 4e). Ceci place les étages
supérieurs en porte-à-faux (jusqu’à une
distance de 2.80 mètres) et nécessite
une reprise des efforts de la façade au
niveau de la dalle sur 1er étage.
D’autre part, une partie de la façade Est
doit être calculée comme un voile porteur sur plusieurs étages, car pour dégager
l’entrée du bâtiment, il fallait réduire le nombre de piliers au rez-de-chaussée.

Travail demandé:
- Déterminer les charges de la façade Sud reprise au niveau de la dalle sur 1er
ainsi que toutes les charges s’exerçant sur celle-ci afin de calculer son
armature satisfaisant à la sécurité structurale type 2. Il faudra également faire
la vérification de l’aptitude au service de cette dalle.
- Déterminer les réactions de la dalle sur 1er sur les poteaux métalliques de la
façade Sud et les dimensionner conformément aux exigences des normes SIA
260, 261 et 263.
- Déterminer les charges qui arrivent sur les poteaux en béton armé de la
façade Sud au rez-de-chaussée et les dimensionner conformément aux
exigences des normes SIA 260, 261 et 262.
- Déterminer les charges qui s’exercent sur le voile porteur de la façade Est afin
de le dimensionner conformément aux exigences des normes SIA 260, 261 et
262.

1.2. Durée de service prévue


- Structure porteuse 80 ans ;
- Etanchéité, revêtements et joints de transition 25 ans ;
- Façades 25 ans ;
- Couverture de toiture 25 ans.
Architecture et Génie civil
Alain Burnier
Tél. 022 338 05 13 2/5
Fax. 022 338 06 91
Email : alain.burnier@hesge.ch
Rue de la Prairie 4 UER 1 – Unité enseignement et recherche construction et environnement
1202 GENEVE
Tél. Central : +41 (0)22/338.04.00
Fax. : +41 (0)22/338.04.10

1.3. Mises au point supplémentaires pour l’utilisation

- Souterrain : locaux techniques et surfaces de parking pour véhicules jusqu’à


3,5t, charge utile = 2 kN/m2 et 20 kN ;
- Rez : surfaces de bureaux et de stockage, charge utile = 3 kN/m2 ;
- 1er/2ème/3ème et 4ème : surfaces bureaux, charge utile = 3 kN/m2 ;
- Toit : accessible, charge utile = 2 kN/m2 .

2) Milieu et exigence des tiers

Les rues de La Gabelle


et des Noirettes doivent
pouvoir être empruntées
sur deux voies pendant
toute la durée de la
construction ;
La rue des Noirettes sert
d’accès au chantier.
Quant à la rue François
Meunier, elle doit pouvoir
être louée à l’Etat pour
servir de surface de
stockage, de
stationnement d’engins
et de bureaux de chantier.
3) Besoins de l’exploitation et de la maintenance

• Sous-terrain : - étanchéité à l’eau ; une éventuelle injection de quelques


fissures est acceptée par le Maître d’Ouvrage ;
- Protection des dalles, parois et colonnes contre l’action des sels de
déneigement ;
- Pas d’eau stagnante ;
• Protection des porteurs verticaux contre le choc des véhicules.
• 1er/2ème/3ème et 4ème : protection contre les bruits de choc ;
• Toit : étanchéité et drainage irréprochables ;
• Façades : protection contre le bruit vis-à-vis du trafic routier.

4) Objectifs particuliers du maître d’ouvrage

• Le maître d’ouvrage désire avoir une entrée dégagée du bâtiment (avec le


minimum de poteaux possible) au niveau du rez-de-chaussée, ce qui
engendre un porte-à-faux pour la dalle sur rez avec un mur porteur sur quatre
étages.
Architecture et Génie civil
Alain Burnier
Tél. 022 338 05 13 3/5
Fax. 022 338 06 91
Email : alain.burnier@hesge.ch
Rue de la Prairie 4 UER 1 – Unité enseignement et recherche construction et environnement
1202 GENEVE
Tél. Central : +41 (0)22/338.04.00
Fax. : +41 (0)22/338.04.10

5) Les objectifs de protections et les risques spéciaux

• La résistance au feu nécessitée n’a pas été fixée.


• S’agissant de la sécurité sismique, le bâtiment appartient à la classe
d’ouvrage I au sens de la norme SIA 261.

6) Les dispositions tirées des normes

• Les facteurs de charges pour la vérification de la sécurité structurale (type 2)


(SIA 260 (16))
a) Actions permanentes (défavorable) 1.35
b) Actions variables (prépondérante) 1.50 et ψ0 (concomitante)

• Les facteurs de charges pour la vérification de l’aptitude au service (cas de


charge quasi-permanent)
(SIA 260 (22))
c) Poids propres et actions permanentes (défavorable) 1.00
d) Actions quasi permanentes (charges utiles) 0.30

Vérification de l’aptitude au service


• Pour la partie structure en béton armé, le but recherché :
- limiter l’ouverture des fissures sous déformations imposées ou
entravées (lorsque fctd est atteint).
- exigences normales
D’où le cas A σs,adm = 435 (N/mm2) et 0.7mm.
• l’enrobage minimum est de 2.5 cm.

Descente des charges


Une descente des charges faite sur une travée centrale de 5.30m montre l’arrivée
d’une charge de 878.2 kN de la façade en porte-à-faux au niveau de la dalle sur 1er.
Cette charge provoque un moment fléchissant beaucoup plus élevé sur la dalle
qu’elle ne peut supporter seule.

Pour y remédier, nous avons opté, dans le cadre de notre variante retenue, pour une
solution qui consiste à placer un sommier le long de la façade. Pour la reprise des
charges de la façade en porte-à-faux dans la direction transversale, nous prévoyons
des profilés métalliques qui vont s’appuyer sur les porteurs en façade continuant
jusqu’au sous-sol et les porteurs de l’axe G.

Architecture et Génie civil


Alain Burnier
Tél. 022 338 05 13 4/5
Fax. 022 338 06 91
Email : alain.burnier@hesge.ch
Rue de la Prairie 4 UER 1 – Unité enseignement et recherche construction et environnement
1202 GENEVE
Tél. Central : +41 (0)22/338.04.00
Fax. : +41 (0)22/338.04.10

Sommier :
Après avoir déterminé les charges (moments et efforts tranchants) reprises par le
sommier, nous avons calculé son armature longitudinale et transversale
manuellement. Puis une fois la dalle modélisée sur ESA/PT (programme de calcul
par éléments finis), nous avons confronté les deux résultats avant de faire un choix
définitif de son armature.

Profilés métalliques :

Pour la reprise d’un moment de 1734 kNm dû aux charges de la façade en porte-à-
faux, il était nécessaire de placer sur chaque appui de façade de la dalle sur 1er trois
profilés HEM 240. Ces profilés sont capables de reprendre, chacun, 608 kNm au
stade plastique. Cependant, quand ils ont été posés tels quels sur le modèle de la
dalle, le constat était que la façade en porte-à-faux se déplaçait de 2 cm vers le bas
(w/l =1/140) contrairement aux conditions fixées dans notre plan d’utilisation (w/l<=
l/300). Ce qui nous a amené à placer à certains appuis quatre au lieu de trois
profilés.

Par ailleurs, pour faire passer l’armature sur appui du sommier, nous avons prévu
des perforer les profilés.

Armature de la dalle sur 1er :


L’armature de cette dalle a été calculée dans les deux directions (x et y)
manuellement dans un premier temps. Puis une fois la dalle modélisée sur ESA/PT,
les deux résultats confrontés. Pour satisfaire la sécurité au poinçonnement, il a fallu
renforcer l’armature de flexion et placer des têtes d’ancrage de poinçonnement au-
dessus des poteaux intérieurs 13, 14, 15, 16 et 17-F et 13-G.

Armature du voile porteur de la façade Est :

Sur la base des résultats statiques du modèle, l’armature du voile porteur a été
calculée en tenant compte de la présence d’une armature minimale de 0.15% sur
chaque face. Selon les résultats des calculs statiques, il était nécessaire de renforcer
l’armature près des appuis (voir plan d’armature).

Architecture et Génie civil


Alain Burnier
Tél. 022 338 05 13 5/5
Fax. 022 338 06 91
Email : alain.burnier@hesge.ch