Vous êtes sur la page 1sur 4

FICHE TECHNIQUE

01 Isolants d’origine végétale et animale

Ouate de Composition : Densité (2): Vrac (1) : 35 à 45 kg/m3 Santé (8): Port de masque préconisé lors
Cellulose Papier recyclé défibré réduit en flocons Panneaux texturés : 70 à 100 kg/m3 de la mise en oeuvre du vrac.
et stabilisé par des agents de texture ig- Panneaux composites : 320 kg/m3
nifugeants (gypse, sel de bore, ...) ou Comportement au feu (3): Prédateurs : Non consommable,
texturé par des fibres (polyester, maïs...). Inflammable à difficilement inflammable. Possibilité de nidification.
Présentation : Perméabilité à la vapeur d’eau (4): Spécificités : Énergie grise (6): 25 kWh/m3,
Panneaux composites, Vrac compacté / Hydrophile à très hydrophile. Imputrescible, Valorise les
décompacté (1), Panneaux texturés. Conductivité thermique (5): déchets papiers, Avis tech-
Utilisation : Vrac : 0,035 à 0,040 W/m.°C (selon densité), nique du CSTB (7).
Parois verticales, Planchers, Sous-toi- Panneaux texturés : 0,036 à 0,040 W/m.°C,
tures rampantes. Panneaux composites : 0,052 W/m.°C Tarifs (9): €€

Laine de Composition : Densité (2): Granules de chènevotte : 110 kg/m3 Santé (8): Sans effet négatif connus.
Chanvre Chènevotte : particules de l’écorce défi- Rouleaux : 25 kg/m3
brées en paillettes. Laine de chanvre : fi- Panneaux semi-rigides : 30 à 35 kg/m3 Prédateurs : Non consommable,
lasse affinée et calibrée, liée et texturée Comportement au feu (3): Possibilité de nidification.
par des fibres (polyester, maïs...). Chènevotte : non classée . Spécificités : Fibres fixatrices de CO2, Res-
Présentation : Laine de chanvre : difficilement inflammable. source relativement limitée,
Granules de chènevotte non traités ou Perméabilité à la vapeur d’eau (4): mode de production pouvant
stabilisés, laine de chanvre en rouleaux Hydrophile à très hydrophile. être polluant, Avis technique
et panneaux semi-rigides. Conductivité thermique (5): du CSTB (7).
Utilisation : Parois verticales, Sous-toitures Chènevotte : 0,048 W/m.°C (selon densité),
rampantes, Planchers. Laine de chanvre : 0,037 à 0,039 W/m.°C. Tarifs (9): €€

Fibre de bois Composition : Densité (2): 250 à 450 kg/m3 selon présentations. Santé (8): Sans effets négatifs connus.
aggloméré Fibre de bois de résineux minéralisées et
enrobées de ciment plâtre ou magnésie. Comportement au feu : (3)
Prédateurs : Résistant aux insectes et
Présentation : Non inflammable rongeurs.
Panneaux de dimensions standards,
panneaux composites avec isolants rap- Perméabilité à la vapeur d’eau (4): Spécificités : Énergie grise (6) 12 kWh/m3,
portés (laines minérales, polystyrènes...) Hydrophile Imputrescible, Matériau inerte,
ou finitions diverses. Stockage en décharge (pas de
Utilisation : Conductivité thermique (5): recyclage).
Plafonds, fonds de coffrages perdus sous Panneaux standards : 0,08 à 0,10 W/m.°C,
dalle. Panneaux composites : dépend des éléments. Tarifs (9): €

GraNUlATS Composition : Densité (2): 600 à 1200 kg/m3 selon dosage du liant. Santé (8): Sans effet négatif connus.
de bois Copeaux de bois stabilisés au silicate de
calcium, provenant de recyclage de bois Comportement au feu : (3)
Prédateurs : Résistant aux insectes et
résineux. Non inflammable rongeurs.

Présentation : Perméabilité à la vapeur d’eau (4): Spécificités : Énergie grise (6): 15 kWh/m3,
Béton allégés prêts à l’emploi, vrac (1). Dépend du liant utilisé Imputrescible, Matériau inerte,
Stockage en décharge (pas de
Utilisation : Conductivité thermique (5): recyclage).
Vrac : Combles et planchers, Granulats en vrac : 0,065 W/m.°C.,
Béton allégés : Chapes et dalles. Bétons allégés : 0,15 W/m.°C. Tarifs (9): €€€

Laine de bois Composition : Densité (2): Panneaux mous : 160 kg/m3 Santé (8): Dégagement de gaz toxiques
/ bois feutré Déchets de résineux compressés, liés par Panneaux semi-rigides : 270 kg/m3 en cas d’incendie, parfois traités
de la Lingnine (colle naturelle du bois). aux fongicides.
Présentation : Comportement au feu (3): Prédateurs : Résistant aux insectes et
Panneaux mous, panneaux semi-rigides Difficilement combustible rongeurs.
bouvetés ou non, Panneaux composites Perméabilité à la vapeur d’eau (4): Spécificités : Énergie grise (6): 15 kWh/m3,
multicouches, Feutres pour isolation Hydrophile Panneaux non bitumés
phonique. compostables, Fixateur de CO2,
Utilisation : Conductivité thermique (5): Produit valorisant les déchets.
Parois verticales, Planchers, Sous-toi- Panneaux mous: 0,038 à 0,041 W/m.°C
tures rampantes. Panneaux semi-rigides: 0,045 à 0,070 W/m.°C Tarifs (9): €

Laine textile Composition : Densité (2): Rouleaux : 25 kg/m3 Santé (8): Fibres traités avec des fongi-
recyclés Coton, acrylique, laine issue de vête- Panneaux semi-rigides : 25 à 75 kg/m3 cides pouvant être nocifs, Trai-
ments non revendable par des associa- tement des textiles réutilisés
tions, liant en polyester. Comportement au feu (3): parfois nocifs.
Présentation : Difficilement combustible Prédateurs : Non consommable, Possibilité
Laine en panneaux semi-rigides ou en de nidification.
rouleaux, Perméabilité à la vapeur d’eau (4): Spécificités : Recyclage des textiles usés,
Feutre pour isolation phonique. Hydrophile à très hydrophile Grandes capacités hygrosco-
Utilisation : pique.
Parois verticales, Planchers, Sous-toi- Conductivité thermique (5):
tures rampantes. Panneaux et rouleaux : 0,039 W/m.°C Tarifs (9): €
Laine de Composition : Densité (2): 10 à 30 kg/m3. Santé (8): Vérifier la présence d’additifs
mouton Laine lavée au savon et à la soude pour antimites, indispensables pour
éliminer les impuretés et le suint, traite- Comportement au feu : (3)
une laine sans suint.
ment insecticide et contre le feu au sel de Difficilement inflammable. Prédateurs : Le suint est un repoussant
bore; parfois liés et texturée par des fibres. naturel des prédateurs.
Présentation : Perméabilité à la vapeur d’eau (4): Spécificités : Énergie grise (6) moyenne,
Vrac (1), Rouleaux, Panneaux semi-rigides, Hydrophile à très hydrophile (sans que cela Matériau compostable sauf
Feutres pour isolation phonique. nuise à son pouvoir isolant). présentations texturées au
Utilisation : polyester, Valorisation des
Parois verticales, Planchers, Sous-toitures Conductivité thermique (5): sous-produits agricoles.
rampantes. Vrac : 0,035 à 0,040 W/m.°C (selon densité) Tarifs :
(9)

liège Composition : Densité (2): 80 à 120 kg/m3. Santé (8): Vérifier la présence d’éléments
expansé Liège réduit en granules puis expansé à composites contenant des
la vapeur en four autoclave et agglomé- Comportement au feu : (3)
produits synthétiques nocifs.
ré grâce à la subérine (colle naturelle du Difficilement combustible Prédateurs : Non consommable,
liège). Ne propage pas la flamme. Possibilité de nidification.
Présentation : Spécificités : Énergie grise (6) 85 kWh/m3,
Granules (pour déversement, insuffla- Perméabilité à la vapeur d’eau (4): Grande stabilité dimension-
tion, bétons allégés), Panneaux agglo- Peu hydrophile. nelle, Quasiment inaltérable,
mérés, Panneaux composites. Imputrescible, Bon isolant
Utilisation : Conductivité thermique (5): phonique.
Polyvalente, Isolation par l’extérieur. Panneaux : 0,032 à 0,045 W/m.°C Tarifs :
(9)
€€

Laine Composition : Densité (2): Vrac et Rouleaux : 20 kg/m3 Santé (8): Fibres de polyesters nocives
de Lin Issu de fibres courtes de la plante non Panneaux semi-rigides : 35 kg/m3 utilisées dans les présenta-
utilisées par l’industrie textile, Lié et tex- Panneaux agglomérés : 450 kg/m3 tions «laines»
turé par des fibres ( Polyesters, maïs...) Comportement au feu (3): Prédateurs : Non consommable,
Présentation : Inflammable à difficilement inflammable Possibilité de nidification.
Vrac (1), Rouleaux, Panneaux semi-rigides, Perméabilité à la vapeur d’eau (4): Spécificités : Énergie grise (6) moyenne,
Panneaux agglomérés, Feutre pour iso- Hydrophile à très hydrophile Matériau réutilisable et com-
lation phonique. Conductivité thermique (5): postable (sauf présentations
Utilisation : Vrac, Rouleaux, Panneaux semi-rigides : texturées au polyester), mode
Parois verticales, Planchers, Sous-toi- 0,037 W/m.°C de culture peu exigeant.
tures rampantes. Panneaux agglomérés : 0,09 à 0,065 W/m.°C Tarifs (9): €

Botte de Composition : Densité (2): Bottes : entre 90 et 110 kg/m3 Santé (8): Sans effets négatifs connus.
PAILLE Paille brute compressée en bottes, Torchis : entre 300 et 1200 kg/m3 selon dosage.
Mélange terre-paille avec différentes Prédateurs : Non consommable,
proportions. Comportement au feu (3): Possibilité de nidification.
Difficilement inflammable avec enduits.
Présentation : Perméabilité à la vapeur d’eau (4): Spécificités : Énergie grise (6) très faible,
Bottes, Torchis. Dépend du liant utilisé. Manque de reconnaissance
officielle, Démarches en cours
Utilisation : Conductivité thermique (5): pour certification du CSTB (7).
Rénovation de maisons à colombage, Botte : 0,040 à 0,075 W/m.°C (selon densité)
Parois verticales. Torchis : 0,01 à 0,47 W/m.°C (selon densité) Tarifs (9): €

Plumes Composition : Densité (2): 20 à 30 kg/m3. Santé (8): Sans effets négatifs connus.
Plumes de volailles (70 à 80%), lavées et Non consommable,
traitées à chaud pour être débarrassées Comportement au feu : (3)
Prédateurs : Possibilité de nidification.
de leurs allergènes, Laine de mouton (5 Difficilement inflammable Énergie grise (6) très faible,
à 10%), Fibres textile de liage (10 à 20%). Spécificités : Valorisation de sous-produits
Présentation : Perméabilité à la vapeur d’eau (4): agricoles, Hautes performances
Rouleaux, Panneaux semi-rigides, Hydrophile (sans que cela nuise à son thermiques et constantes
Feutre pour isolation phonique. pouvoir isolant). quelque soit le taux d’humidité,
Utilisation : Parfois issus d’élevages inten-
Parois verticales, Planchers, Sous-toi- Conductivité thermique (5): sifs à l’éthique discutable.
tures rampantes. 0,033 à 0,042 W/m.°C Tarifs :
(9)
€€

ROSEAU Composition : Densité (2): Panneaux : 100 kg/m3 Santé (8): Peut entraîner des perturba-
Tiges de roseaux utilisées brutes, compri- tions électromagnétique dues
mées et reliées avec du fil de fer galvanisé. Comportement au feu (3): aux liens en fil de fer galvanisé.
Difficilement inflammable Prédateurs : Non consommable,
Présentation : Possibilité de nidification.
Bottes, Panneaux classiques, Panneaux Perméabilité à la vapeur d’eau (4): Spécificités : Bonnes capacités hygrosco-
terre-roseaux, Treillis de roseaux. Hydrophile à très hydrophile piques, Faible disponibilité de
la ressource, Fibres fixatrices
Utilisation : Conductivité thermique (5): de CO2, Matériau compostable.
Réfection toitures anciennes, sous toiture Panneaux : 0,056 W/m.°C
rampantes, parois verticales. Tarifs (9): €

Ce tableau présente les principaux isolants d’origine végétale et animale, il ne prétend pas être exhaustif.
(1) L’isolation en vrac peut être déversée à la main ou insufflée à l’aide d’une machine. (2) Densités données à titre indicatif, pouvant varier suivant les fabricants et les mises en oeuvre. (3) Selon
les classements officiels en vigueur. (4) Valeur donnée à titre indicatif. (5) Coefficient lambda donné à titre indicatif. Plus le coefficient est grand, plus le matériau est conducteur. Plus il est petit,
plus le matériau est isolant. Se reporter aux descriptifs techniques des produits. (6) L’énergie grise correspond à l’énergie de fabrication du produit et à son transport jusqu’au lieu de construction.
(7) Le CSTB : Centre Scientifique et Technique du Bâtiment est un organisme qui certifie les produits et matériaux de construction. (8) Il est recommandé de se faire aider par un professionnel
lors de la pose. Le port de protections (masque, vêtements couvrant, gants, lunettes) est souvent recommandé. Demandez conseil à votre distributeur. Enfin le local doit être le mieux ventilé
possible. (9) échelle de prix au mètre carré donnée à titre indicatif : € = bon marché, €€ = moyen, €€€ = élevé.

Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement de la Haute-Garonne


Fiche
1, rue Matabiau, 31 000 TOULOUSE, 05 62 73 73 62 - ww.caue31.org
Fiche réalisée en Mars 2016 par S. Van Andringa et X. Martinet Technique
FICHE TECHNIQUE
02 Isolants d’origine minérale et synthétique

Argile Composition : Densité (3): Santé (8): Sans effet négatif connus.
expansé Produites par cuisson de granules d’ar- 300 à 500 kg/m3 (selon granulométrie).
gile crue à 1100°C dans les fours rotatifs. Prédateurs: Inattaquable.
Comportement au feu (4):
Présentation : Incombustible. Spécificités: Énergie grise (7): 300 kWh/m3,
Vrac (2): billes brutes de différentes gra- Imputrescible, Recyclage pos-
nulométries, Mortiers allégés préformu- Perméabilité à la vapeur d’eau (5): sible en remblais, Résistance
lés pour chapes, Éléments préfabriqués. Variable en fonction du liant. en compression.

Utilisation : Planchers et murs, Dallage Conductivité thermique (6):


isolant et chapes (bétons allégés). De 0,103 à 0,108 W/m.°C Tarifs (9): €€€

LAine de Composition : Densité (3): Santé (8): Possiblement cancérigène.


roche Obtenue par fusion de roches volca- 40 kg/m3. Nécessite l’usage de masque,
niques (basalte) à 1500°C puis par centri- de lunettes, de gants de
fugation, soufflage et extrusion. Enrobée Comportement au feu (4): protection et de vêtements
de résines à base de d’urée-formol. Incombustible à non inflammable. fermés.
Présentation : Prédateurs: Non consommable,
Vrac (2), Rouleaux, Panneaux semi-rigides Perméabilité à la vapeur d’eau (5): Possibilité de nidification.
(nu ou avec pare-vapeur), Panneaux Peu sensible. Spécificités: Énergie grise (7): 125 kWh/m3,
composites, Éléments préfabriqués. Imputrescible, Instabilité
Utilisation : Conductivité thermique (6): temporelle.
Polyvalente. De 0,038 à 0,04 W/m.°C. Tarifs (9): €€

Laine de Composition : Densité (3): 25 kg/m3. Santé (8): Cancérogènité non prouvée
verre Obtenue par fusion de verre de récupé- sur les produits de catégorie 3,
ration et de sable silicieux à 1500°C puis Comportement au feu (4): Nécessite l’usage de masque,
par centrifugation, soufflage et extru- Incombustible à non inflammable. de lunettes, de gants de protec-
sion. Enrobée de résines à base de Perméabilité à la vapeur d’eau (5): Prédateurs: tion et de vêtements fermés.
d’urée-formol (jusqu’à 10%). Perméabilité mais performances fortement Non consommable,
Présentation : diminuées par l’humidité. Nécessite un Possibilité de nidification.
Rouleaux, Panneaux semi-rigides (nu ou pare-vapeur continu. Spécificités: Énergie grise (7) : de 240 à 805
avec pare-vapeur), Panneaux compo- kWh/m3 , Imputrescible, Instabi-
sites, Éléments préfabriqués. Conductivité thermique (6): lité temporelle.
Utilisation : Polyvalente. De 0,038 à 0,04 W/m.°C. Tarifs (9): €

Laine de verre Composition : Densité (3): De 20 à 30 kg/m3. Santé (8): Cancérogènité non prouvée
écologique Obtenue par fusion de verre de récupé- sur les produits de catégorie 3,
ration et de sable silicieux à 1500°C puis Comportement au feu (4): Exposition aux COV et irritation
par centrifugation, soufflage et extru- Incombustible. moindre qu’avec la laine de
sion. Enrobée de résines à base de Perméabilité à la vapeur d’eau (5): Prédateurs: verre classique.
d’urée-formol (jusqu’à 10%). Perméabilité mais ses performances sont Non consommable,
Présentation : fortement diminuées par l’humidité. Spécificités: Possibilité de nidification.
Rouleaux, Panneaux semi-rigides (nu ou Nécessite un pare-vapeur continu. Énergie grise (7) réduite, Impu-
avec pare-vapeur). trescible, Instabilité temporelle.
Utilisation : Conductivité thermique (6):
Polyvalente. De 0,032 à 0,04 W/m.°C. Tarifs (9): €

Perlite Composition : Densité (2): 90 kg/m3 Santé (8): Émanations de gaz toxiques
exfoliée Roche volcanique silicieuse chauffée à spécifiques aux matières
très forte température, transformée en Comportement au feu (3): bituminées ou siliconées.
perles qui subissent une forte expansion. Incombustible Prédateurs: Inattaquable
Présentation :
Vrac (1): Billes et paillettes brutes ou bitu- Perméabilité à la vapeur d’eau (4): Spécificités: Énergie grise (7) : 330 kWh/m3,
minuées. Mortiers et enduits préformu- Matières brutes très hydrophiles, d’où leur Imputrescible, Ressource non
lés et allégés. Panneaux pour doublage enrobage fréquent au bitume et silicone renouvelable et difficilement
et faux-plafonds, Éléments préfabriqués. recyclable
Utilisation : Conductivité thermique (5):
Comble perdus, Ravoirage, Parois. De 0,040 à 0,050 W/m.°C Tarifs (9): €€

Polyester Composition : Densité (3): Santé (8): Pas de dégagements toxiques


recyclés Ouate obtenue à plus de 80% à partir de 20 kg/m3 identifiés en cours d’utilisa-
recyclage de bouteilles en plastique. tion, Anallergique, Pas de
Comportement au feu (4): particules respirables
Non inflammable. Prédateurs: Non consommable,
Présentation : Possibilité de nidification.
Panneaux souples, Rouleaux. Perméabilité à la vapeur d’eau (5): Spécificités: Énergie grise (7) : 600 kWh/m3,
Pratiquement nulle Issu de matériaux recyclés,
Stable dans le temps
Utilisation : Conductivité thermique (6):
Polyvalente. De 0,032 à 0,040 W/m.°C Tarifs (9): €
Polysty- Composition : Densité (3): Santé (8): Dégage du styrène à la cha-
rènes Polystyrène expansé obtenu partir d’hy- De 20 à 30 kg/m3. leur, des gaz toxiques en cas
drocarbures expansés à la vapeur d’eau Comportement au feu (4): d’incendie, et développe les
et au pentane. Polystyrène extrudé sou- Non inflammable. champs électrostatiques.
mis en outre à un agent gonflant sous Perméabilité à la vapeur d’eau (5): Prédateurs: Non consommable, facilement
pression. Perméabilité mais performances fortement dégradable par les rongeurs.
Présentation : diminuées par l’humidité. Nécessite un Spécificités: Énergie grise (7): de 450 à 850
Vrac (2), Panneaux composites, Éléments pare-vapeur continu. kWh/m3, Imputrescible, Non
préfabriqués (Avec bois ou terre cuite). Conductivité thermique (6): renouvelable/recyclable,
Utilisation : Polyuréthane expansé: 0,042 W/m.°C, instabilité temporelle.
Parois verticales, Bétons allégés. Polyuréthane extrudé: 0,028 W/m.°C. Tarifs :
(9)

Polyuré- Composition : Densité (3): Santé (8): Libération d’isocyanates lors


thanes Obtenu à l’aide de catalyseurs et Panneaux: 40 kg/m3, de l’utilisation de mousses in-
d’agents propulseurs à base d’isocya- Mousses: 30 kg/m3. jectées, et de substances très
nates. Adjuvants pour stabiliser ou igni- Comportement au feu (4): toxiques en cas d’incendie.
fuger. Non inflammable à moyennement inflam- Prédateurs: Non consommable,
Présentation : mable selon additifs. Possibilité de nidification.
Panneaux bruts ou composites, Élé- Perméabilité à la vapeur d’eau (5): Spécificités: Énergie grise (7): 1500 kWh/m3,
ments préfabriqués, Mousse d’assem- Pratiquement nulle. Imputrescible, Non renouve-
blage. Conductivité thermique (6): lable ou recyclable, Instabilité
Utilisation : Isolation par l’extérieur, Chapes, Panneaux: 0,025 W/m.°C, temporelle.
Terrasses, Joints de calfeutrement. Mousses: 0,030 W/m.°C. Tarifs :
(9)
€€

Isolants Composition : Densité (3): De 15 à 25 kg/m3 selon présentations. Santé (8): Peut présenter des dégage-
minces (1) Superposition de films d’aluminium et ments de gaz toxiques, Néces-
de mousses synthétiques à cellules fer- Comportement au feu (4): sité d’une ventilation efficace,
mées ou de laines animales ou végétales Non inflammable. Perturbation des champs
(mouton, chanvre, etc.). Perméabilité à la vapeur d’eau (5): électromagnétiques.
Présentation : Nulle. Prédateurs: Non consommable, Facilement
Rouleaux. dégradable par les rongeurs.
Utilisation : Conductivité thermique (6): Spécificités: Énergie grise (7) très élevée,
Parois verticales, Planchers, Sous-toi- Ne présente pas de résistance thermique Imputrescible, Non renouve-
tures rampantes. propre car fonctionne par réflexion et non lable, Recyclage impossible.
par masse. Tarifs (9): €

vermiculite Composition : Densité (3): Santé (8): Émanations de gaz toxiques


Roche micacée chauffée à très haute tem- De 75 à 130 kg/m3. spécifiques aux matières
pérature jusqu’à l’obtention de paillettes bituminées, siliconées ou liées
de roches expansées sous l’effet de la va- Comportement au feu (4): polyuréthane.
peur d’eau. Incombustible. Prédateurs: Inattaquable.
Présentation : Perméabilité à la vapeur d’eau (5): Énergie grise (7): 250 kWh/m3,
Vrac (2): billes et paillettes brutes ou bitumi- Matières brutes très hydrophiles, d’où leur Spécificités: Imputrescible, Ressource non
nées, Mortiers et enduits isolants préfor- enrobage fréquent au bitume et silicone. renouvelable et difficilement
mulés et allégés, Éléments préfabriqués recyclable.
Utilisation : Conductivité thermique (6):
Combles perdus, ravoirage, Parois. De 0,055 à 0,080 W/m.°C. Tarifs (9): €€

Verre Composition : Densité (3): Santé (8): Souvent collé avec des pro-
cellulaire Obtenu par fusion des matières pre- De 100 à 165 kg/m3. duits bitumineux susceptibles
mières du verre et de verre de récupéra- d’être cancérigènes.
tion, Ajout de carbone, Refroidissement. Comportement au feu (4):
Incombustible. Prédateurs: Inattaquable
Présentation :
Panneaux rigides, en formats standards Perméabilité à la vapeur d’eau : (5)
Spécificités: Énergie grise (7) : 1600 kWh/m3,
ou sur mesure Nulle. Imputrescible, ressource non
renouvelable.
Utilisation : Conductivité thermique (6):
Parois enterrées, Toiture terrasse. De 0,035 à 0,048 W/m.°C. Tarifs (9): €€€

Ce tableau présente les principaux isolants d’origine minérale et synthétique, il ne prétend pas être exhaustif.
(1) Attention, ce produit même s’il est commercialisé de manière courante ne possède pas d’agrément technique du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (organisme qui certifie les
produits et matériaux de construction). (2) L’isolation en vrac peut être déversée à la main ou insufflée à l’aide d’une machine. (3) Densités données à titre indicatif, pouvant varier suivant les
fabricants et les mises en oeuvre. (4) Selon les classements en vigueur. (5) Valeur donnée à titre indicatif. (6) Coefficient lambda donné à titre indicatif. Plus le coefficient est grand, plus le maté-
riau est conducteur. Plus il est petit, plus le matériau est isolant. (7) L’énergie grise correspond à l’énergie de fabrication du produit et à son transport jusqu’au lieu de construction. (8) Il est recom-
mandé de se faire aider par un professionnel lors de la pose. Le port de protections (masque, vêtements couvrant, gants, lunettes) est souvent recommandé. Demandez conseil à votre distribu-
teur. Enfin le local doit être le mieux ventilé possible. (9) échelle de prix donnée à titre indicatif : € = bon marché, €€ = moyen, €€€ = élevé.

Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement de la Haute-Garonne


Fiche
1, rue Matabiau, 31 000 TOULOUSE, 05 62 73 73 62 - www.caue31.org
Fiche réalisée en Mars 2016 par S. Van Andringa et X. Martinet Technique

Vous aimerez peut-être aussi