Vous êtes sur la page 1sur 5

L'ARPENTEUR GEORGES LAPASSADE

Lucette Colin

ERES | « Nouvelle revue de psychosociologie »

2008/2 n° 6 | pages 313 à 316


ISSN 1951-9532
ISBN 9782749209463
Article disponible en ligne à l'adresse :
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
https://www.cairn.info/revue-nouvelle-revue-de-
psychosociologie-2008-2-page-313.htm
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Distribution électronique Cairn.info pour ERES.


Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 94.239.53.253 - 08/05/2020 21:58 - © ERES

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 94.239.53.253 - 08/05/2020 21:58 - © ERES


© ERES. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les
limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la
licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie,
sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de
l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage
dans une base de données est également interdit.

Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)


H om m ages

L’arpenteur Georges Lapassade

Lucette Colin

Né le 10 mai 1924 à Arbus loppe ses talents de musicien : il


(près de Pau), Georges Lapassade joue de la guitare, du piano, de l’ac-
s’est éteint le 30 juillet 2008 à cordéon, chante le répertoire de
Stains. Avec lui, c’est une des Trenet, Mariano… Il devient institu-
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 94.239.53.253 - 08/05/2020 21:58 - © ERES

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 94.239.53.253 - 08/05/2020 21:58 - © ERES


grandes figures de la psychosocio- teur béarnais, puis poursuit des
logie, de l’ethnologie et de la péda- études de philosophie qui lui donnent
gogie qui disparaît. Son action en l’occasion de vivre de l’intérieur
milieu étudiant dans les années l’existentialisme, la phénoménolo-
1958-1968 a eu un rôle non négli- gie… Il participe aux mouvements
geable dans le surgissement des d’avant-garde des années 1950-
évènements de Mai 1968. 1960 à Saint-Germain-des-Prés.
Inventeur, à côté de Félix Guattari , Agrégé de l’Université, docteur ès
du mouvement de l’analyse institu- lettres (1962), il a été maître-assis-
tionnelle, qu’il fonde ensuite avec tant de sociologie à Tours à partir
l’aide de René Lourau, puis de de 1966, puis professeur de scien-
Remi Hess et de Patrice Ville, il se ces de l’éducation à l’université de
donne corps et âme au développe- Paris 8 à partir de 1971. G.
ment de Vincennes, puis de l’uni- Lapassade a été élu professeur à
versité de Saint-Denis. Vincennes par une assemblée géné-
Enfant, Georges Lapassade a rale d’étudiants !
fréquenté le mouvement des Lorsqu’il prend sa retraite, en
Auberges de jeunesse où il déve- 1992, il quitte son petit apparte-

Lucette Colin, maître de conférences de sciences de l’éducation à l’université de


Paris 8. Elle dirige des collections aux éditions Anthropos où ont été édités les
ouvrages de G. Lapassade.
lucettecolin@noos.fr

essai nrp 6 (d’origine).indd 313 17/10/08 11:35:09


314 Nouvelle Revue de psychosociologie - 6

ment de l’île Saint-Louis pour s’ins- étudiants en particulier – une


taller à Saint-Denis dans une audience grandissante. En 1965,
maison en face de l’université où il G. Lapassade a publié Groupes,
a enseigné plus de vingt ans. À organisations, institutions (5e
une époque où l’université ne édition, Anthropos, 2006), qui
dispose pas encore de cité s’inscrit dans le « mouvement des
étudiante, il héberge chez lui de groupes » qui se développe alors
nombreux étudiants sans abri et en France. C’est un livre qui oppose
souvent sans papier. Il stimule, à la à la montée du phénomène bureau-
mesure de ses moyens, l’activité cratique une alternative : celle du
universitaire en aidant les étudiants mouvement des groupes et l’auto-
à mettre en forme leurs travaux de gestion pédagogique. Il critique les
recherche, comme il l’avait déjà relations bureaucratiques qui se
fait dans les années 1950, lorsqu’il développent au sein de l’école. Ce
était animateur de la cité étudiante livre a sa place à l’origine du
d’Antony. mouvement de la pédagogie insti-
Sur le plan de la recherche, tutionnelle.
son nom est associé à de nombreux Après 1968, les recherches de
domaines, tant sur le front philoso- G. Lapassade s’organisent autour
phique que sociologique, ethnolo- de quatre axes qui constituent des
gique ou pédagogique. Son premier moments de sa « personnalité
livre, L’entrée dans la vie (nouvelle multiple » : le psychosociologique,
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 94.239.53.253 - 08/05/2020 21:58 - © ERES

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 94.239.53.253 - 08/05/2020 21:58 - © ERES


édition, Anthropos, 1997) est une l’ethnologique, le sociologique et la
image de l’homme et de la vie. Il question de l’implication. Reprenons
dit l’inachèvement de l’homme. Il ces quatre champs de recherche.
montre que l’éducation est un Le psychosociologique, c’est le
processus tout au long de la vie. Il domaine de l’intervention pédagogi-
critique le « mythe de l’adulte ». que ou socianalytique dans des
C’est pourquoi ce livre, paru en groupes. À partir de 1973, cet inté-
1963, a une importance philoso- rêt le conduit à se pencher sur le
phique certaine. Il a joué un rôle « mouvement du potentiel humain »
dans l’émergence de la loi de 1971 qui arrive des Etats-Unis et qui a des
sur l’éducation permanente. Ce origines dans la dernière période de
livre reflète aussi l’étrangeté de W. Reich. À partir de 1984, G.
l’itinéraire de G. Lapassade… Au Lapassade découvre l’ethnométho-
moment où l’institution universi- dologie américaine, l’ethnographie
taire tente de l’écarter à cause de de l’école, les nouveaux courants de
ses happenings (il fut exclu de la recherche-action anglaise. Pour
Royaumont, du Living Theatre…)., faire connaître ces nouveaux
où sa réputation de non-sérieux, courants, il se met à l’étude de l’an-
d’émeutier et de marginal est un glais à 60 ans et il traduit de
fait acquis (il obtient cependant les nombreux textes qu’il synthétise.
palmes académiques le 10 mai La recherche ethnologique
1968), ses thèses trouvent auprès prend ses racines dans l’enseigne-
des jeunes générations – les ment que G. Lapassade assura à

essai nrp 6 (d’origine).indd 314 17/10/08 11:35:09


L’arpenteur Georges Lapassade 315

Tunis avant 1966. Dès cette époque, Quatrième axe de recherche


il s’intéresse aux phénomènes de de G. Lapassade, la question de
transe et aux rites de possession. l’implication. En même temps qu’il
Cette recherche se poursuit ensuite tente son « autobiographie »,
au Maroc, en Italie du Sud, au l’autobiographe découvre l’impos-
Brésil… puis à nouveau au Maroc. sibilité de ce projet. En fait, la
Ce pays est conscient de l’apport de question qui hante G. Lapassade
G. Lapassade, pour réconcilier le est celle de la fragmentation de
pays avec sa contre-culture gnaoua, son identité. Il aurait peut-être
le Roi du Maroc l’a félicité de son désiré posséder une identité unifiée.
travail en faveur de la ville d’Es- Or, elle lui échappe. S’il se recons-
saouira où il a organisé tant de festi- truit dans l’écriture, Georges
vals et manifestations durant vingt Lapassade invente une théorie de
ans, faisant sortir cette magnifique la dissociation du sujet qui rompt
ville de l’oubli. Aujourd’hui, c’est avec la perspective pathologique. Il
une cité à la mode. fait l’éloge de la dissociation
L’œuvre sociologique de comme ressource (notamment
G. Lapassade, c’est d’abord une dans Le mythe de l’identité, éloge
recherche sur les institutions. Parmis de la dissociation, Anthropos,
celles qu’il a étudiées en profondeur 2006, écrit en collaboration avec
figure l’Université. À partir de 1976, Patrick Boumard et Michel
la recherche de G. Lapassade a pris Lobrot).
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 94.239.53.253 - 08/05/2020 21:58 - © ERES

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 94.239.53.253 - 08/05/2020 21:58 - © ERES


la forme d’une analyse interne qu’il G. Lapassade fut surtout un
développe à l’université de Paris 8. grand pédagogue. Il a été l’« arpen-
Ce chantier conduit G. Lapassade à teur » de l’université ! L’université
devenir doyen de l’UFR de droit pour de Paris 8 lui a rendu hommage
créer de nouvelles formations ; dans un colloque qui lui fut consa-
n’ayant pas de bureau, il colle une cré en 2002 (ainsi qu’à René
étiquette « bureau du doyen » sur Schérer). Son engagement perma-
une armoire à balais : ce qui lui nent pour comprendre les jeunes a
permet de créer L’administration été l’occasion de nombreux ouvra-
économique et sociale que personne ges. Il fut le premier en France à
ne veut assumer alors dans l’univer- publier sur le rap, par exemple. Son
sité. Parce qu’il vit au milieu des engagement dans la banlieue date
étudiants de l’université, G. Lapassade de 1980, année du déménagement
est le conseiller privilégié des diffé- de Vincennes à Saint-Denis. Il fut
rents présidents (Claude Frioux, le premier sociologue français à
Pierre Merlin, Francine Demichel, publier sur les jeunes de banlieue.
Irère Sokologowski), toujours atten- À 84 ans, il avait toujours son
tifs à ses suggestions. Il écrit un bureau en sciences de l’éducation,
journal de la réforme des DEUG en à l’université… Il fréquentait le
1984. Cet engagement pour l’ana- restau-U, la pratique de tango du
lyse interne le conduira à travailler à jeudi soir où il venait écouter les
l’analyse interne de l’Ecole institu- rythmes de musique de bal de son
tionnaliste qu’il a créée ! enfance, la bibliothèque universi-

essai nrp 6 (d’origine).indd 315 17/10/08 11:35:09


316 Nouvelle Revue de psychosociologie - 6

taire, les séminaires de master et L’éducation tout au long de la vie,


enfin les réunions du comité de Anthropos, 2008), il revient sur
rédaction des irrAIductibles du son itinéraire et sur ses fonde-
vendredi après-midi, revue qu’il ments philosophiques.
avait créée en 2002 avec ses disci- Son œuvre rassemble une
ples de l’analyse institutionnelle, et quarantaine d’ouvrages. G. Lapassade
qui a publié depuis 350 auteurs a été beaucoup traduit, notamment
venant de 60 pays... Il participait en Italie où tous ses livres ont été
aussi régulièrement à la revue édités. Ces dix dernières années, les
Pratiques de formation depuis sa éditions Anthropos ont réédité ses
création en 1980. ouvrages classiques et édité dix de
Dans son dernier entretien ses derniers livres. Ses inédits, ses
« De l’entrée dans la vie à une ouvrages épuisés sont mis ou seront
éducation tout au long de la vie » mis en ligne sur le site de l’UFR8 de
(dans L. Colin et J.-L. Le Grand, l’université de Paris 8.
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 94.239.53.253 - 08/05/2020 21:58 - © ERES

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 94.239.53.253 - 08/05/2020 21:58 - © ERES

essai nrp 6 (d’origine).indd 316 17/10/08 11:35:09