Vous êtes sur la page 1sur 3

Soutenance de thèse

L'AUTODIRECTION DANS LES APPRENTISSAGES COOPÉRATIFS : LE CAS


DES CERCLES D'ÉTUDE

Jonathan Kaplan, sous la direction de Philippe Carré

Champ social | « Spécificités »

2009/1 N° 2 | pages 259 à 260


ISSN 2256-7186
ISBN 9782918555001
Article disponible en ligne à l'adresse :
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
https://www.cairn.info/revue-specificites-2009-1-page-259.htm
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 94.239.65.6 - 13/02/2020 11:18 - © Champ social

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 94.239.65.6 - 13/02/2020 11:18 - © Champ social


Distribution électronique Cairn.info pour Champ social.
© Champ social. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les
limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la
licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie,
sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de
l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage
dans une base de données est également interdit.

Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)


Les terrains sensibles en recherche
Soutenance de thèse
L’autodirection dans les apprentissages coopératifs : Le cas des
Cercles d'Étude
Jonathan Kaplan, sous la direction de Philippe Carré

L'autodirection de l'apprenant adulte a été pour l'essentiel observée chez


les sujets sociaux d'un point de vue psychologique. Dans le contexte des
communautés d'apprenants, principalement où l'apprentissage est
coopératif, une analyse psychosociologique semble requise. Cette
recherche vise à élucider l'autodirection dans sa dimension collective.
Depuis plus de cent ans se pratiquent des cercles d'étude, notamment en
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 94.239.65.6 - 13/02/2020 11:18 - © Champ social

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 94.239.65.6 - 13/02/2020 11:18 - © Champ social


Suède. Ce modèle pâtit d'une absence de littérature en langue française.
Un premier but pour cette recherche est de combler cette lacune. Par
ailleurs, des études antérieures montrent qu'une grande variabilité se
produit dans les cercles d'étude, surtout en ce qui concerne les
perceptions qu'ont les participants de leur capacité d'agir sur le choix des
objectifs et des moyens de les atteindre. À cet égard, l'importance de la
posture du facilitateur du cercle a été soulignée [Byström, 1977 ;
Brattset, 1982]. Nous avons initié 11 cercles d'étude en France en milieu
naturel, dans des contextes et sur des thèmes différents, pour étudier les
effets de la présence d'une Personne Référente au Savoir (PRS) sur
l'autodirection. Trois modalités de la PRS ont été utilisées : facilitateur
présenté comme expert dans le domaine de l'oeuvre du cercle (cercle
d'étude type 1 – SC1), facilitateur non présenté comme expert dans le
domaine de l'oeuvre (SC2), puis une modalité d'absence d'une PRS
proposée par l'organisateur du cercle (SC3). L'observation s'est portée sur
la dimension métacognitive de l'autodirection en utilisant une méthode
quasi-expérimentale. Des entretiens structurés ont été conduits avec 53
participants. Il s'agissait d'une observation des stratégies d'autorégulation
[Zimmerman & Martinez Pons, 1986 ; Zimmerman, 2000] et de co-
régulation de l'apprentissage regroupées dans quatre macro-niveaux :
anticipation, suivi (monitoring), évaluation, et décisions.

259

259
Un questionnaire écrit a été distribué en fin d'entretien pour appréhender
la perception de l'apprentissage par les participants. Les résultats
quantitatifs ont été éclairés par des données qualitatives. Leur analyse
indique que le degré d'anticipation sur le fonctionnement du groupe et sa
nature collective, et la fréquence de la co-évaluation, sont plus prononcés
dans les cercles d'étude sans PRS proposée (SC3). Ce constat d'une
autodirection plus notable lorsque la figure d'autorité s'estompe,
corrobore la théorie d'autodétermination [Deci & Ryan, 1985 ; 2002].
L'étude de la perception de l'apprentissage révèle des différences en
termes de types de connaissances acquis ou savoirs développés. Ces
différences sont attribuées davantage à d'autres variables. Une constante
est cependant remarquable, la perception d'apprentissage n'est jamais en
retrait dans les cercles d'étude avec un facilitateur non-expert dans le
domaine de l'oeuvre (SC2). Se rajoute à ce constat un degré de
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 94.239.65.6 - 13/02/2020 11:18 - © Champ social

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 94.239.65.6 - 13/02/2020 11:18 - © Champ social


satisfaction très élevé des apprenants sans que cela dépende de la
présence relative de la PRS. Cette recherche révèle qu'au contraire de ce
à quoi on pouvait s'attendre, la présence d'un facilitateur expert (SC1) –
enseignant ou formateur – n'a pas favorisé une perception d'apprentissage
quantitativement plus grand ou plus diversifié, ou une plus grande
satisfaction. Enfin, il est proposé d'élargir la conception de l'autodirection
dans sa dimension collective. Cette co-direction, portée par une qualité
des relations, coopératives et démocratiques, serait la base d'une
agentivité collective.

Mots clés
Cercles d'étude, apprentissage coopératif, autodirection, métacognition,
communauté d'apprenants, agentivité collective

260

260