Vous êtes sur la page 1sur 19

Vérification des sections hydrauliques des ouvrages du lot 21 / Région de la MARAHOUE

SOMMAIRE

1. Introduction .................................................................................................................. 3
Contexte général et cadre de l’étude ............................................................................................ 3
Objet du présent rapport ............................................................................................................... 3
2. Etudes hydrologiques des ouvrages .......................................................................... 3
Délimitation et détermination des caractéristiques physiques des bassins versants ................... 3
Période de retour ........................................................................................................................... 4
Différentes Méthodes d’estimations des débits de pointe............................................................. 4
2.3.1. La méthode rationnelle .................................................................................................................. 4
2.3.2. La méthode ORSTOM................................................................................................................... 6
Choix des Méthodes d’estimations des débits de pointe .............................................................. 7
3. Etudes hydrauliques des ouvrages ............................................................................ 8
4. Resultats des etudes hydrologiques et hydrauliques et verification des sections
hydrauliques des ouvrages ...............................................................................................11
Résultats des études hydrologiques et hydrauliques .................................................................. 11
Vérification des sections hydrauliques proposées ...................................................................... 12
5. Conclusion...................................................................................................................13

1
Rapport d’étude hydrologique et hydraulique des ouvrages– Août 2020
Vérification des sections hydrauliques des ouvrages du lot 21 / Région de la MARAHOUE

LISTE DES TABLEAUX

Tableau 1 : Coordonnées des Ouvrages hydrauliques ............................................................................. 3

Tableau 2 : Valeurs du coefficient de ruissellement ............................................................................... 5

Tableau 3 : Méthode d’estimation du débit de pointe ............................................................................. 8

2
Rapport d’étude hydrologique et hydraulique des ouvrages– Août 2020
Vérification des sections hydrauliques des ouvrages du lot 21 / Région de la MARAHOUE

1. INTRODUCTION

Contexte général et cadre de l’étude


Cette étude s’inscrit dans le cadre de la réalisation des travaux de construction de six (06)
ouvrages hydrauliques dans la région de la Marahoué plus précisément dans les départements
de Sinfra et de Zuenoula. Ces travaux concernent essentiellement des voies du réseau
tertiaire.

Objet du présent rapport


Le présent rapport vise à valider les sections hydrauliques des ouvrages projetés pour le
franchissement des différents cours d’eau. Il s’articulera autour de deux points :
- Réalisation des études hydrologiques et hydrauliques des Ouvrages ;
- Vérification et validation des sections hydrauliques des ouvrages projetés.

2. ETUDES HYDROLOGIQUES DES OUVRAGES

Six (06) ouvrages sont concernés par cette étude.

Tableau 1 : Coordonnées des Ouvrages hydrauliques

Cordonnées X Coordonnées

N° Lot DEPARTEMENTS ITINERAIRES (en dégrés Y(en dégrés
d'ordre
décimaux) décimaux)

OH 1 SINFRA Koumoudji-Yobouekro. 0204957 0737724

OH 2 SINFRA Koumoudji-Yobouekro. 0203520 0739250

OH 3 ZUENOULA ZOUGOUNEFLA - IRIEFLA -5,899317679 7,698255446


21
OH 4 ZUENOULA HUAFLA - TIEZANKRO 3 - TIEZANKRO 2(1) -5,763673691 6,601322646

OH 5 ZUENOULA HUAFLA - TIEZANKRO 3 - TIEZANKRO 2(2) -5,792033875 6,578871445

OH 6 ZUENOULA ZIDUHIO - DOUENZRA -6,173384613 7,38236373

Délimitation et détermination des caractéristiques physiques des bassins versants

De par leurs coordonnées géographiques, les différents ouvrages ont été localisés sur le
logiciel Google earth. Les fichiers KMZ issus de google earth ont été exportés sur le logiciel
d’information géographique Global Mapper en vue de déterminer les caractéristiques des
différents bassins versants.

3
Rapport d’étude hydrologique et hydraulique des ouvrages– Août 2020
Vérification des sections hydrauliques des ouvrages du lot 21 / Région de la MARAHOUE

Période de retour

Une averse d’intensité moyenne maximale i sur une durée t survenant en moyenne
toutes les T années sera dite de période de retour T. Elle apparaît comme une durée moyenne
au sens statistique. La période de retour à retenir est fonction des dommages dont on veut se
prémunir. Elle permet de fixer la protection que vont offrir les ouvrages de drainage qui seront
projetés.

Pour le dimensionnement des ouvrages hydrauliques de ce réseau tertiaire, une


période de retour de 10 ans est adoptée en vue de se mettre dans les conditions acceptables
de sécurité.

Différentes Méthodes d’estimations des débits de pointe

Les différentes méthodes d’estimation du débit de pointe au droit des ouvrages sont
résumées ci-après.

2.3.1. La méthode rationnelle

Elle est applicable à des bassins versants dont la superficie est inférieure à 4 Km2. On considère
que le débit maximum est atteint pour une durée d’averse au moins égale au temps de
concentration. La formule du débit maximum s’écrit :

Qmax = 0,278 .C.I . A

Avec :

- C : coefficient de ruissellement du bassin versant ;


- I : l’intensité de l’averse exprimé en mm/h ;
- A : superficie du bassin versant en Km² ;
- Q max : débit maximum à l’exutoire en m3/s.

✓ Intensité de pluie

L’intensité I de la pluie est déterminée à partir de la formule de Montana, soit i(t,T)=a(T).tcb(T)


où a(T) et b(T) sont les paramètres d’ajustement de Montana et i(t,T) l’intensité moyenne de
la pluie pendant la durée tc pour une période de retour T.

Le temps de concentration tc (mn) est évalué à partir de la formule de KIRPICH, soit :

𝟏 𝐋𝟏,𝟏𝟓
𝐭𝐜 = ×
𝟓𝟐 𝐇 𝟎,𝟑𝟖

4
Rapport d’étude hydrologique et hydraulique des ouvrages– Août 2020
Vérification des sections hydrauliques des ouvrages du lot 21 / Région de la MARAHOUE

Avec :
- L : chemin hydraulique (m) ;
- H : dénivelé entre l’exutoire et le point le plus éloigné du bassin (m).

En pratique, la formule de KIRPICH peut être appliquée en premier lieu pour obtenir la
première valeur du temps de concentration tc à adopter pour le premier pas de calcul de la
formule de RICHARDS.

𝑇𝑐 3 𝐾 𝐿2
= 9,8 × ×
𝑇𝑐 + 1 𝐶𝑅 𝑝

Avec :
- Tc : temps de concentration en heures ;
- K : coefficient fonction du produit CR ;
- L : Longueur du chemin hydraulique en Km ;
- R = H + (H/Tc), H étant la hauteur d’eau tombée en mm pendant la durée T c en
heures ;
- C : coefficient de ruissellement du bassin versant ;
- p : pente du bassin versant.

✓ Coefficient de ruissellement

L’évaluation du coefficient de ruissellement C est un élément déterminant. C’est le rapport


entre le volume d’eau ruisselé et entrant dans le réseau et le volume d’eau tombant en
moyenne sur l’ensemble du bassin versant considéré. Sa valeur est fonction des
caractéristiques physiques du bassin versant.

Tableau 2 : Valeurs du coefficient de ruissellement

5
Rapport d’étude hydrologique et hydraulique des ouvrages– Août 2020
Vérification des sections hydrauliques des ouvrages du lot 21 / Région de la MARAHOUE

2.3.2. La méthode ORSTOM

La méthode ORSTOM dite aussi méthode de RODIER AUVRAY est utilisée pour le calcul des
débits des cours d’eau dont les bassins versants ont une superficie comprise entre 4 et 200
Km². Dans cette méthode, le débit de pointe correspondant au ruissellement superficiel de la
crue décennale est défini par la relation :

𝑺
𝑸𝟏𝟎 = 𝑨 × 𝑯𝒎𝟏𝟎 × 𝑲𝒓𝟏𝟎 × 𝜶𝟏𝟎 × + 𝑸𝒃
𝑻𝒃𝟏𝟎

Avec :

𝐴: Coefficient d’abattement ;

𝐻𝑚10 : Hauteur de pluie journalière décennale en (mm) ;

𝐾10 : Coefficient de ruissellement correspondant à la crue décennale ;

𝑇𝑏10 : Temps de base ;

𝛼10 : Coefficient de pointe correspondant à la crue décennale ;

Qb : Débit de base.

Les paramètres 𝑨, 𝑲𝟏𝟎 , 𝑻𝒃𝟏𝟎 sont déterminés à l’aide d’abaques (cf. Annexe) et 𝜶𝟏𝟎 peut être
assimilé à une constante. Cependant, 𝑯𝒎𝟏𝟎 est déterminé à l’aide d’une étude statistique des
données pluviométriques.

Les bassins versants peuvent être classifiés selon les critères d’infiltrabilité et de pente.
L'ORSTOM a ainsi défini six (06) classes de pentes :

- R1 - pente extrêmement faible inférieure à 0,2%


- R2 - pente faible supérieure 0,2% < I < 0,5%
- R3 - pente modérée 0,5% < I < 1%
- R4 - pente assez forte 1% < I < 2%
- R5 - pente forte 2% < I < 5%
- R6 - pente très forte I > 5%

6
Rapport d’étude hydrologique et hydraulique des ouvrages– Août 2020
Vérification des sections hydrauliques des ouvrages du lot 21 / Région de la MARAHOUE

La classification qualitative adoptée par Rodier comprend six (06) classes d’infiltrabilité
(l'indice placé entre parenthèses correspond à l'ancienne nomenclature utilisée par Rodier et
Auvray, 1965).

- TI (P1) : bassins rigoureusement imperméables : bassins entièrement rocheux ou


argileux ;

- Un bassin naturel particulièrement imperméable PI, qui se situe à la frontière des


classes I et TI (voir ci-après) ;

- I (P2) : bassins imperméables avec quelques zones perméables de faible étendue ou


bassins homogènes presque imperméables ;

- RI (P3) : bassins relativement imperméables ;

- P (P4) : bassins perméables ;

- TP : bassins très perméables, sables ou carapace latéritique très fissurée.

La méthode ORSTOM se réfère au calcul de la crue décennale. La méthode du GRADEX permet


de passer de la crue décennale à la crue centennale. Ainsi,

𝑄𝑝𝑟𝑜𝑗𝑒𝑡 = C × 𝑄10

C étant le coefficient de GRADEX. Ce coefficient est donné par la formule suivante :

𝑃𝑝𝑟𝑜𝑗𝑒𝑡 − 𝑃10 (𝑇𝑏 /24)0,12


𝐶 = 1+ ×
𝑃10 𝐾𝑟10

Avec :

- 𝑃𝑝𝑟𝑜𝑗𝑒𝑡 : Précipitation journalière correspondant à la période de retour du projet ;

- 𝑃10 : Précipitation journalière correspondant à une période de retour de 10 ans ;

- 𝑇𝑏 : Temps de base en heures ;

- 𝐾𝑟10 : coefficient de ruissellement de la crue décennale exprimé en fraction.

Choix des Méthodes d’estimations des débits de pointe

7
Rapport d’étude hydrologique et hydraulique des ouvrages– Août 2020
Vérification des sections hydrauliques des ouvrages du lot 21 / Région de la MARAHOUE

Le choix de la méthode d’estimation des débits de pointe au droit des ouvrages se fera en
fonction des superficies des bassins versants. Le tableau ci-dessous présente, pour les
différents ouvrages, les méthodes appropriées.

Tableau 3 : Méthode d’estimation du débit de pointe

Cordonnées X Coordonnées Superficie du bassin Méthode d’estmation du


N° versant en Km² débit de pointe
N° Lot (en dégrés Y(en dégrés
d'ordre
décimaux) décimaux)

OH 1 0204957 0737724 30,95 ORSTOM

OH 2 0203520 0739250 29,95 ORSTOM

OH 3 -5,899317679 7,698255446 1,48 RATIONNELLE


21
OH 4 -5,763673691 6,601322646 18,85 ORSTOM

OH 5 -5,792033875 6,578871445 32,00 ORSTOM

OH 6 -6,173384613 7,38236373 22,85 ORSTOM

3. ETUDES HYDRAULIQUES DES OUVRAGES

Pour le dimensionnement hydraulique des ouvrages, l’on considère le plus généralement une
sortie dénoyée (écoulement à surface libre).

La méthodologie est la suivante :

• En premier lieu, on vérifie que la hauteur d’eau H1 en amont de l’ouvrage est inférieure
ou égale à 1,25 fois la hauteur intérieure D de l’ouvrage. Pour ce faire, on détermine
la variable adimensionnelle :

𝑸
𝑸∗ = 𝟏⁄
𝑩. 𝑫 (𝟐𝒈. 𝑫) 𝟐

Dans cette formule, Q représente le débit de crue et B la largeur intérieure de


l’ouvrage. La courbe expérimentale 𝐻1∗ = 𝑓(𝑄 ∗ ) permet de déterminer la variable
adimensionnelle 𝐻1∗ . On détermine ensuite H1 par la formule suivante :

𝑯𝟏
𝑯∗𝟏 =
𝑫

8
Rapport d’étude hydrologique et hydraulique des ouvrages– Août 2020
Vérification des sections hydrauliques des ouvrages du lot 21 / Région de la MARAHOUE

On s’assure donc que la condition suivante est vérifiée :

𝑯𝟏 ≤ 𝟏. 𝟐𝟓 ∗ 𝑫

• En second lieu, on détermine la pente critique 𝐼𝑐 de l’ouvrage. Cette pente intervient


dans le calcul de la vitesse d’eau dans l’ouvrage. Pour ce faire, on détermine d’emblée
la variable adimensionnelle :

𝑸
𝑸∗ = 𝟏⁄
(𝒈. 𝑩𝟓 ) 𝟐

La variable adimensionnelle 𝐼𝑐∗ est ensuite déterminée à l’aide de la courbe expérimentale


𝐼𝑐∗ = 𝑓(𝑄 ∗ ). On calcul alors 𝐼𝑐 par la formule suivante :

𝑰𝒄
𝑰∗𝒄 = 𝟏⁄
𝒈/ (𝑲𝟐 . 𝑩 𝟑)

• On détermine la vitesse V de l’eau dans l’ouvrage. Pour ce faire, on calcul la variable


adimensionnelle :

𝑸
𝑸∗ = 𝟏⁄ 𝟖⁄
𝑲. 𝑰𝒄 𝟐 . 𝑩 𝟑

On détermine alors la variable adimensionnelle 𝑉 ∗ par la courbe expérimentale :

𝑉 ∗ = 𝑓(𝑄 ∗ )

• Enfin, la vitesse V de l’eau dans le dalot se calcule par la formule suivante :

𝑽
𝑽∗ = 𝟏⁄ 𝟐⁄
𝑲. 𝑰𝒄 𝟐 . 𝑩 𝟑

9
Rapport d’étude hydrologique et hydraulique des ouvrages– Août 2020
Vérification des sections hydrauliques des ouvrages du lot 21 / Région de la MARAHOUE

Dans cette formule K désigne le coefficient de rugosité. La vitesse V doit être inférieure ou
égale à 3 m/s. Il faut noter que dans le cadre de cette approche, les dimensions D et B sont
choisies au départ par le concepteur. Il suit la démarche que nous venons de décrire jusqu’au
calcul de la vitesse V. Ensuite, il s’assure que cette vitesse V est inférieure ou égale à 3 m/s. Si
cette condition n’est pas vérifiée, il fixe judicieusement de nouvelles valeurs de D et B et
reprend la même démarche. Il procède ainsi par itération jusqu’à obtenir une vitesse finale
inférieure ou égale à 3 m/s. En somme, les valeurs de D et B qui permettent d’obtenir une
vitesse V inferieur ou égale à 3 m/s constitue la section d’ouverture recherchée.

NB : Dans le « guide technique d’assainissement routier du SETRA d’octobre 2006 », la vitesse


dans les ouvrages hydrauliques en béton peut être limitée à 4 m/s. Dans le cadre de notre
étude, nous adopterons cette dernière vitesse comme vitesse limite.

Pour une section optimale des ouvrages, le taux de remplissage de ceux-ci doit être compris
entre 50 et 70 %.

10
Rapport d’étude hydrologique et hydraulique des ouvrages– Août 2020
Vérification des sections hydrauliques des ouvrages du lot 21 / Région de la MARAHOUE

4. RESULTATS DES ETUDES HYDROLOGIQUES ET HYDRAULIQUES ET VERIFICATION DES SECTIONS HYDRAULIQUES DES
OUVRAGES

Résultats des études hydrologiques et hydrauliques


Les résultats des études hydrologiques et hydrauliques sont présentés dans les tableaux suivants :
Tableau 4 : Résultats des études hydrologiques et hydrauliques

Hypothèses de calcul Pente et perméabilité du B.V Hyp. Add Calcul des différents paramètres : Kr, Tb et Q
Désignation DECISION
S (km²) P10 (mm) Pan (mm) K p (%) Ri Pi Classe RiPi T (ans) α Kr10 (%) Tb10 (h) Q10 (m3/s) Qp (m3/s)

OH 1 30,95 112,50 1501 2,50 0,33 R2 P3 R2P3 10 0,85 31,49 34,48 20,53 20,55 Dalot 2 x 3.00 x 2.00

OH 2 29,95 112,50 1501 2,50 0,31 R2 P3 R2P3 10 0,86 31,53 33,96 20,22 20,25 Dalot 2 x 3.00 x 2.00

OH 4 18,85 112,50 1501 2,50 0,37 R2 P3 R2P3 10 0,88 32,23 27,49 16,41 16,45 Dalot 2 x 2.00 x 2.00

OH 5 32,00 112,50 1501 2,50 0,36 R2 P3 R2P3 10 0,85 31,44 35,01 20,84 20,85 Dalot 2 x 3.00 x 2.00

OH 6 22,85 112,50 1501 2,50 0,66 R3 P3 R3P3 10 0,87 36,24 17,24 33,97 34,00 Dalot 2 x 3.00 x 3.00

Hypothèses de calcul Hyp. Add Coefficients de Montana Calcul des différents paramètres
Désignation DECISION
Couverture végétale T (ans) a b I (m/m) I (%) Tc (min) I (mm/h) Qc (m3/s) Qp (m3/s)

OH 3 Brousse dense 10 9,50 0,67 0,0135 1,35% 19,40 78,16 9,62 9,99 Dalot 2.50 x 2.00

11
Rapport d’étude hydrologique et hydraulique des ouvrages– Août 2020
Vérification des sections hydrauliques des ouvrages du lot 21 / Région de la MARAHOUE

Vérification des sections hydrauliques proposées

La vérification des sections hydrauliques proposées est présentée ci-après :

Tableau 5 : Vérification des sections hydrauliques proposées

Désignation Qc (m3/s) Ouvrage_projeté q (m3/s) H1 (m) Validité Ic (m/m) Validité V (m/s) Validité τr (%) Validité τr

OH 1 20,55 Dalot 3.00 x 3.00 20,55 2,61 OUI 0,005 OUI 4,07 OUI 57 OUI

OH 2 20,25 Dalot 2 x 4.00 x 3.00 10,13 1,33 OUI 0,004 OUI 2,92 OUI 29 NON

OH 3 9,99 Dalot 3.00 x 2.00 9,99 1,61 OUI 0,004 OUI 3,20 OUI 53 OUI

OH 4 16,45 Dalot 3 x 2.00 x 2.00 5,48 1,41 OUI 0,005 OUI 3,00 OUI 46 NON

OH 5 20,85 Dalot 2.00 x 1.50 20,85 7,02 NON 0,008 OUI 4,68 NON 149 NON

OH 6 34,00 Dalot 3.00 x 2.00 34,00 5,35 NON 0,006 OUI 4,81 NON 118 NON

12
Rapport d’étude hydrologique et hydraulique des ouvrages– Août 2020
Vérification des sections hydrauliques des ouvrages du lot 21 / Région de la MARAHOUE

5. CONCLUSION

Au terme des études hydrologiques et hydrauliques et de la vérification des sections


hydrauliques des ouvrages projetés, il ressort que :

- Les sections hydrauliques des OH 1 (Dalot 3.00 x 3.00) et OH 3 (Dalot 3.00 x 2.00)
sont suffisantes et optimales ;

- Les sections hydrauliques des OH 2 (Dalot 2 x 4.00 x 3.00) et OH 4 (Dalot 3 x 2.00 x


2.00) sont largement suffisantes ;

- Les sections hydrauliques des OH 5 (Dalot 2.00 x 1.50) et OH 6 (Dalot 3.00 x 2.00)
sont sous dimensionnées.

13
Rapport d’étude hydrologique et hydraulique des ouvrages– Août 2020
Vérification des sections hydrauliques des ouvrages du lot 21 / Région de la MARAHOUE

ANNEXES

DELIMITATION DES BASSINS VERSANTS

14
Rapport d’étude hydrologique et hydraulique des ouvrages– Août 2020