Vous êtes sur la page 1sur 3

La fabrication des tapis

Le tapis est un type de revêtement de sol, le premier à avoir été fabriqué : son
origine remonte à la même époque que les premiers vêtements.
Les tapis sont la plupart du temps en laine (de mouton) et plus rarement en soie.
Le coton et le chanvre sont aussi utilisés notamment pour réaliser la chaîne et la
trame du tapis (structure du tapis).
Les tapis les plus réputés sont ceux que l'on appelle couramment les « tapis
d'Orient ». Ils proviennent essentiellement d'Iran (Tapis persans), de Bakhtiari, de
Turquie, du Caucase, de Chine, d'Inde et du Pakistan. Cette énumération n'est pas
exhaustive puisqu'on en trouve aussi dans les Amériques et qu'on en réalisait
aussi autrefois en Europe.

Composition d'un tapis


La base (a)

La base ou chaîne est constituée d'un seul fil continu résistant souvent en coton ou
en soie qui une fois ourdi sur le métier à tisser est utilisé par paires, sélectionnées
l'une après l'autre par le tapissier au cours du tissage.

Le velours (d)

Sur chaque paire de fils de chaîne, avec un fil de laine ou de soie à plusieurs brins,
on réalise un nœud (« ghordies » pour les tapis turcs ) ou un entrelacement (cas des
tapis à nœuds persans). Les brins libres, ou poils, forment le velours. Ces nœuds
sont posés un à un sur le même rang puis rang après rang. Les nœuds peuvent être
de couleur différentes pour réaliser des motifs précis selon un dessin préparé sur un
papier quadrillé où la couleur et l'emplacement de chaque nœud sont déterminés.

La trame (c)

La trame est un fil de coton très fin et résistant, souvent de couleur, appelé en
persan le « fin ». Le fil de trame est passé délicatement avec le peigne au travers de
la ligne de croisement des deux demi-nappes pour contourner chaque fil de chaîne.
Le fil de trame zigzague d'un fil de chaîne à l'autre, de l'avant vers l'arrière, puis de
l'arrière vers l'avant, le long du rang, ce qui lui permet de maintenir les paires de
fils de chaîne soudées entre elles.

Le fil de renfort (e)

Le fil de renfort est un fil de coton épais inséré à chaque rang avant de poser le fil
de trame qui renforce la base du tapis, appelé en persan « l'épais ». Il est passé à la
main ou avec une longue tige métallique à crochet entre les deux nappes de fils de
chaîne, au-dessous de la ligne de croisement. Il est tassé avec force avec du peigne
en fer. Son rôle est d'asseoir les nœuds entre les deux fils de la chaîne et de donner
du corps et de la résistance à la base du tapis qui reposera sur le sol. Il ne doit pas
être confondu avec le fil de trame.
*chanvre: plante dont la tige fournit un textile (fibre).
*exhaustive: qui traite complètement un sujet, complète.
*ourdir: préparer (la chaîne), réunir les fils de chaîne en nappe et les tendre, avant le
tissage.
*métier à tisser: machine servant à travailler les textiles.

Vous aimerez peut-être aussi