Vous êtes sur la page 1sur 6

I.

INTRODUCTION :
La structure des argiles leur confère un ensemble de réactions lié à l'eau, ces réactions sont
appelées ACTIVITES.
Ces activités ont pour effet les phénomènes:
- de gonflement
- de plasticité
- de cohésion constater sur ces sols.
Cet essai permet d'observer la quantité et l'activité de la fraction argileuse contenue dans un
sol ou un matériau rocheux. Pou ce faire, on fixe, sur les grains d'argile des molécules de bleu
de méthylène et par un test simple, on évalue la quantité de bleu fixé. On en déduit la valeur
de bleu du sol, ou Vbs ; qui est un indicateur essentiel dans la classification des sols
concernés par les travaux de terrassement.

II. But et principe du TP :


L’essai permet de mesurer la capacité d’adsorption en bleu méthylène qui est la quantité de ce
colorant nécessaire pour recouvrir d’une couche mono moléculaire, les surfaces externes et
internes de toutes les particules présentes dans une quantité de sol .

Pour cet essai nous avons une mesure indirecte de la surface spécifique des grains solides
par adsorption d’une solution de bleu méthylène jusqu'à saturation pour identifier la qualité du
sol étudié.

III. Matériels utilisés :

Papier filtre.
Burette.
Agitateur magnetique
Bécher.
Chronomètre
Balance et une solution de bleu méthylène – baguette en verre.
1
IV. Mode opératoire :

On met 10g de matériau sec plus 100 ml d’eau dans un bécher maintenu en permanence sous
agitation (agitateur mécanique) . on mesure la valeur de bleu par dosage par des additions
successives de bleu méthylène jusqu'à ce que les particules du matériau utilisé soient saturés,
A l’aide d’une baguette on met une goutte sur un papier filtre si la tache est entourée par des
auréoles on doit vérifier pendant 5min s’il reste positif.

 Le Teste De La Tache

L’essai consiste à injecter successivement des doses bien déterminées de bleu de


méthylène dans la suspension de sol, jusqu'à ce que les grains argileux soient saturés .le teste
permet de repérer l’instant de cette saturation.

On prélève une goutte de liquide dans le bécher contenant le sol imbibé de bleu, et on la

dépose sur du papier filtre


Si la goutte centrale est entourée d’une zone incolore : le test est négatif.
Si la goutte est entourée d’une zone colorée en bleu : le test est positif.

 Classification des sols après essai :

Les ordres de grandeurs sont les suivants


VBS < 0.2 : sol sableux ;
0.2 < VBS < 2.5 : sol limoneux ;
2.5 < VBS < 6 : sol limono-sableux ;
6 < VBS < 8 : sol argileux ;
VBS > 8  : sol très argileux.

V. Résultats et calculs :

Dans notre cas on a prit un matériau de diamètre <5mm donc :


VBS=V/m
On a :
M=10g
Avec .

V =12.5 cm3

1
 VBS=12.5/10
Donc : VBS  1.25
SST(m /g)=20.93*VBS=20.93*1.25=26.16m2/g
2

 Interprétation des résultats :


3
Dans notre essai le test de la tache est devenu positif après seulement une dose de 5cm de
bleu de méthylène, Et pour confirme la positivité de cet essai on a déposer 5 goutte, qui
proviennes de la solution après un même volume de bleu méthylène, sur le papier filtre et
on a eu 5 fois de suite de résultats positives

Apres calcul on a trouve que VBS=1.2 DONC


0.2 < VBS < 2.5
Ce qui veut dire que notre sol étudié est un sol LIMOUNEUX.

VI. Conclusion :
On conclu que le test de la tache est un essai qualitatif qui permet d’identifier et
de classifier les différents types de sols (grave, sable, argile…)
Cette classification se fait suivant le coefficient VBSÎ[0.2 ,2.5,6,8,…] plus ce
coefficient est grand plus les particules du sol sont fines, et plus ces particules
sont de faibles dimensions et plus on tend vers les argiles.
Un matériau comportant une forte quantité de fines argileuses n'est pas un bon
sol pour le remblai car plus le sol comporte de fines argileuse, plus il y a des
risques dans le temps d'un avoir des tassements. Les sols argileux sont très
sensibles aux variations climatiques.

1
I. INTRODUCTION :

Un calcimètre permet de mesure le volume de CO2 dégagé par action de l'acide chlorhydrique
(HCl) sur le carbonate de calcium (CaCO3) d'un échantillon de sol ou de roche.

Calcimétre de Bernard

II. But et principe du TP :


Notre but dans cet essai est de déterminer le pourcentage de calcium (CaCO3)contenu dans un
sol.
Ce pourcentage de calcium permet de mesurer le volume de CO2 dégagé par action de l’acide
chlorhydrique (Hcl) sur le carbonate de calcium (CaCO3)
D’une quantité de sol.

III. Mode opératoire :

On introduit la terre dans un flacon à réaction propre ,on remplit un tube fond rond aux trois
quarts environ, d’acide chlorhydrique et a l’aide de la pince le dépose avec précaution dans la
fiole, sans qu’aucune goutte d’acide ne se déverse sur la terre .

1
On bouche la fiole et on la relie à la partie supérieur de la burette on décroche l’ampoule de
niveau et on amène les surfaces libres de l’eau au même niveau dans l’ampoule et dans la
burette, on lit la graduation correspondante au niveau dans la burette soit n1
On saisit le flacon a réaction entre le pouce et le majeur en écartant la paume de la main pour
ne pas apporter de chaleur, et on fait renverser le tube d’acide, donc le gaz carbonique se
dégage selon l’équation suivante :

CaCO3 + 2 HCl ---> CaCl2 + H2O + CO2

Après que le CO2 cesse de dégager et que le niveau d’eau soit fixe, on amène alors les deux
niveaux dans le même plan horizontal et on note le volume dans la burette soit n2.

 Le calcul de la teneur en CaCO3 :


Connaissant le volume de CO2 dégagé (niveau final - niveau initial), faire un produit en croix
pour calculer la masse de CaCO3 attaqué.
Connaissant la masse de CaCO3 et la masse de l'échantillon, faire un produit en croix pour
calculer le pourcentage de CaCO3 dans l'échantillon.

 Résultats et calculs :

Masse de l'échantillon = 1g
Volume du Hcl =10ml ;
Niveau initial = 5 mL ;
Niveau final = 47 mL;
3
(n2-n1) = 42 cm .
42  0.4  16.8 % de calcaire.

 Classification des sols :

00%-10%de calcaire : argile (sols).


10%-30%de calcaire: argile marneuse (sols).
30%-70%de calcaire : marne (sols).
70%-90% de calcaire: calcaire marneux (roches).
90%-100% de calcaire: calcaire (roches).

 Interprétation des résultats :

Après les essais répètes de cette manipulation on a constate que les valeurs trouvées des
pourcentages de (CaCO3) étaient aux alentours de 16 %,
D’après les classes qu’on a, notre sol se situ entre 10%-30%,
Ce ci veut dire que nous somme entrain d’étudier une argile marneuse.

IV. Conclusion :

On conclu que L’essai du calcimetre permet aussi de classifier les sols mais,
c’est suivant le pourcentage de calcaire présent dans le sol qu’il les classifie et
les différencies.
1
On conclu aussi que plus le pourcentage de calcaire est grand plus le sol
devient une roche.

Vous aimerez peut-être aussi