Vous êtes sur la page 1sur 6

Définition de la viscosité  :

La viscosité (du latin viscum, gui) peut être définie comme la résistance à l'écoulement
uniforme et sans turbulence se produisant dans la masse d'une matière. La viscosité
dynamique correspond à la contrainte de cisaillement qui accompagne l'existence d'un
gradient de vitesse d'écoulement dans la matière.

Lorsque la viscosité augmente, la capacité du fluide à s'écouler diminue. Pour un liquide (au
contraire d'un gaz), la viscosité tend généralement à diminuer lorsque la température
augmente. On pourrait croire que la viscosité d'un fluide s'accroît avec sa densité mais ce n'est
pas nécessairement le cas : l'huile est moins dense que l'eau (huile de colza : 0,92 à 20 °C,
contre 1 pour l'eau) cependant elle est nettement plus visqueuse.

La viscosité cinématique est le quotient de la viscosité dynamique par la masse volumique du fluide.
Elle représente la capacité de rétention des particules du fluide et quantifie sa capacité à s’épancher.

Le viscosimètre Engler  :
Le viscosimètre Engler est fondé sur la mesure du temps d'écoulement de certains liquides à
travers un orifice calibré de dimensions déterminées. Il s'agit donc d'un appareil purement
empirique donnant pour la viscosité une valeur conventionnelle, exprimée en degrés Engler.

La viscosité Engler d’un liquide (pour les huiles de graissage) est le rapport du temps
D’écoulement de 200 cm3 de ce liquide à t °C au temps d’écoulement de 200 cm3 d’eau à
25°C,
Ces temps étant mesurés dans un viscosimètre d’Engler.

1
2
But  :
Déterminer la viscosité des liquides qui se mesure dans la pratique courante à l’aide de
viscosimètre à écoulement (viscosimètre d’Eengler).

Principe et mode opératoire  :


Les mesures de viscosité étant en général faciles et rapides, on se sert, dans l’industrie, de la
viscosité, pour caractériser les macromolécules.

La mesure de la viscosité sa fait avec deux catégories d’appareils : les viscosimètres absolus,
fondés sur la définition même de la viscosité dynamique ou sur les conséquences de cette
définition (loi d’écoulement dans un tube capillaire, chute d’une bille dans un liquide) et les
viscosimètres empiriques, d’un emploi plus simple, dans lesquels on compare les temps
d’écoulement dans un appareil de caractéristiques données. La viscosité dynamique variant
très rapidement en fonction de la température, il faut, pour toute détermination sérieuse,
prévoir une enceinte thermo statée permettant le réglage de la température, ainsi qu’une
mesure précise de cette dernière.

Calculs des résultats  :

*pour l eau distillée  :


On a mesuré le temps t0 que fait l écoulement de l eau distillée pour atteindre les
200ml, on a trouvé :

-1er essai : t0=50.33s

-2eme essai : t0=49.17s

t0 moyenne=49.75s

*pour le liquide 1(glaciale)  :

Le même principe sauf avec ce liquide on calcule t1 le temps d écoulement de


100ml et t2 de 200ml.

 t1=22.03s

 t2=50.86s

 t2=t1*2.353=24.72*2.353=50.84s la relation est vérifier

3
t 2 +t 1 (2.353)
La moyenne des t 2 et t 2 calculé
2

50.86+50.84
t moy = =50.58 s
2

50.85
°E=t2/t0 = 49.75 =1.022

v =0.0731 E-(0.0631/E)

v =0.0731*1.022 - (0.0631/1.0.22) = 0.070 stokes

La viscosité dynamique  :
μ=γ eau de ref ∗ρeau de ref

*pour le liquide 2(l’huile)  :

Le même principe avec le liquide 1.

 t1=1min 46s 43 =106.43s

 t2=4min 07s03 =247.03 s

t2=t1*2.353=106.43*2.353=250.43 s

La différence entre t2 mesuré et t2 calculé est à : 1.5s donc la relation est
vérifier
247.03+250.43
t moy = =248.73 s
2

Le degré d’Engler  :

4
248.73
°E=t2/t0 = 49.75 = 4.995

La viscosité cinématique  :

v =0.0731 E-(0.0631/E)

v =0.0731*4.995 - (0.0631/4.995) = 0.36 stokes

La viscosité dynamique  :
μ=γ huile∗ρhuile

μ= 0.0031* ρhuile

Conclusion  :
La mesure de la viscosité est très importante pour les huiles de graissage dont elle conditionne
pratiquement la valeur d'usage. Pour les huiles de chauffage, la connaissance de la viscosité
permet de déterminer le préchauffage pour le pompage et pour l'utilisation dans les brûleurs

La viscosité est donc une grandeur physique qui exprime la capacité d’un corps à s’opposer au
Cisaillement. Mais on parle surtout de la viscosité en parlant d’un fluide. On dira alors qu’elle
exprime la résistance d’un liquide à l’écoulement uniforme et sans turbulence. La
connaissance de la viscosité est capitale. Si elle peut être négligée à très basses vitesses, sa
présence se fait remarquer d’autant plus à des vitesses conséquentes. Que ce soit pour
construire l’aile d’un avion, les tubes d’écoulement d’une centrale hydraulique ou encore
d’obtenir une huile particulière,
L’ingénieur a besoin de connaître le comportement du fluide en question.
Les différents viscosimètres, qu’ils soient absolus ou empiriques permettent d’accéder par de
nombreux procédés à la grandeur que nous avons étudiés. Leur grand nombre traduit
l’importance du phénomène et de ses applications.

5
6