Vous êtes sur la page 1sur 5

III- La reproduction sexuée chez le polypode :

1)- Caractéristiques du polypode :


Les polypodes font partie du groupe des fougères. On les rencontre dans les sous-bois plutôt
lumineux.
Les polypodes poussent aussi dans les endroits plus étonnants comme entre les tuiles qui
recouvrent un mur ou même dans les arbres, sur les vielles branches ou entre les branches.
C'est alors ce qu'on appelle une plante épiphyte.
La tige des fougères est souterraine. Il s’agit d’un rhizome portant de fines racines.

Ce rhizome se développe soit horizontalement, les feuilles qu’il porte sortent alors du sol
isolément à quelque distance les unes des autres (Polypode), soit verticalement, et les feuilles
sortent alors du sol en touffe. Dans tous les cas, les feuilles (appelées frondes) constituent
donc les seuls organes visibles hors du sol. Elles comportent un pétiole et un limbe, rarement
entier, le plus souvent finement et délicatement découpé. En début de saison, les jeunes
feuilles prêtes à se dérouler présentent un curieux enroulement en crosse, particularité tout à
fait caractéristique des fougères. Ensuite ces feuilles disparaissent au cours de l’automne ou
persistent parfois plusieurs années.(Doc -1-)

Feuille ou fronde

Rhizome
Racine
A
B

Doc-1- : photo du polypode(A) et son appareil végétative


(B)
2)- Etapes de la reproduction sexuée : visionner les vidéos en utilisant
Les liens suivants :- https://www.youtube.com/watch?v=HAigP7k0gV8
-https://www.youtube.com/watch?v=gAF4-Fo1lxU
2-1)-1ere étape ou Réduction chromatique :
Au printemps à maturité, Les frondes portent à leur face inférieure de petits organes
reproducteurs : les sporanges (Doc-2-), groupés en amas (sores) souvent recouverts d’une fine

membrane (indusie). La forme des sores et de l’indusie est un critère important pour
caractériser les genres et espèces de fougères.
Sore

Sporange
A B

Doc-2- : photo de la face inférieure de la fronde (A ), et des Sores (B)

Le sporange renferme une cellule mère des spores qui est diploïde(2n). Cette cellule subit

La mitose réductionnelle pour donner 2 cellules haploïdes (n) puis la mitose équationnelle
pour aboutir à 4cellules haploïdes (n) : La méiose ou la réduction chromatique. Ces 4cellules

A B C

Doc-3- : photo du sporange mur (A ), sporange ouvert (B) et spore(c)

A maturité, les sporanges s’ouvrent et libèrent les spores (n) qui sont transportées par l’eau

Et le vent. Elles tombent sur un sol humide, et germent.

Le polypode est appelé sporophyte car c’est une plante diploïde (2n) qui donne
Des spores haploïdes (n) .

2-2) -2éme étape ou fécondation:


En arrivant sur un sol humide, la spore germe et grâce aux mitoses elle donne

Un prothalle haploïde (n) : Doc-4- . Ce prothalle est un gamétophyte qui est une plante
haploïde produisant les gamètes haploïdes (n) .
Prothalle

Archégone

Anthéridie

Rhizoïde

Doc-4- : photo du prothalle

Sur la face inferieure du prothalle(Doc-5-) apparaissent : - Anthéridie : organe male

-Archégone : organe femelle

-L’anthéridie renferme une cellule mère haploïde qui se divise par mitoses pour donner plusieurs
cellules haploïdes. Elles se différencient en anthérozoïdes haploïdes possédant chacun 2flagelles.

-L’archégone renferme aussi une cellule mère haploïde qui évolue en oosphère haploïde

Les anthérozoïdes sont libérés, nagent et se déplacent grâce aux mouvements des flagelles
vers oosphère et les 2noyaux fusionnent et l’œuf fécondé diploïde(2n) se forme :

C’est anthérozoïde(n)
Œuf fécondé (2n)
Oosphère (n)

Doc-5- : photos des structures


Reproductrices du prothalle

Après la fécondation l’œuf fécondé se développe et donne un nouveau polypode (2n)


3)- Conclusion :
Polypode (2n) ou spophyte : Fronde (2n)

Sore (2n) = Sporange (2n)

Développement Cellule mère des spores (2n)

Réduction
chromatique

4 cellules haploïdes (n)

4 mitoses

Œuf fécondé
(2n) 64 Spores (n)

Germination

Prothalle (n) ou gamétophyte


Fécondation

Antheride (n) Archégone (n)

Anthérozoïde (n)

Oosphère (n)

Cycle de développement du polypode :


Cycle haplodiplophasique