Vous êtes sur la page 1sur 56

N° 1055  du 20 au 26 janvier 2011

www.courrierinternational.com

Vive
Chine
Ecologie
Jeux vidéo
L’inflation fait peur au pouvoir

Tremblez, machos et dragueurs


Canada : sauver la forêt boréale

la Tunisie !
Afrique CFA : 2 600 FCFA - Algérie : 450 DA
Allemagne : 4,00 € - Autriche : 4,00 € - Canada : 5,95 $CAN
DOM : 4,20 € - Espagne : 4,00 € - E-U : 5,95 $US - G-B : 3,50 £

Questions sur une révolution en marche


Grèce : 4,00 € - Irlande : 4,00 € - Italie : 4,00 € - Japon : 700 ¥
Maroc : 30 DH - Norvège : 50 NOK - Portugal cont. : 4,00 €
Suisse : 6,40 CHF - Tunisie : 4,50 DTU - TOM : 700 CFP

M 03183 - 1055 - F: 3,50 E


upbybg
France
3,50 €

3:HIKNLI=XUXZUV:?l@a@f@f@k;
3

Sommaire
upbybg

4 Les sources cette semaine


6 A suivre
9 Les gens n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

Les opinions
10 Fiat sacrifie ses salariés. Une Porsche
Editorial
de trop à Manille. Tentation dynastique
en Indonésie. Pourquoi je félicite le
président Obama. Cameron joue gros
sur la santé. Voyager en avion est un droit.  La chute de Ben Ali.
Dessin de Kap,
Espagne.
En couverture
 En couverture :
14 Vive la Tunisie Beaucoup de questions Un soldat tunisien lors
demeurent. Peut-on construire une d’une manifestation
démocratie alors que le pays, depuis dans le centre de Tunis,
son indépendance, n’a connu que le 17 janvier.
Photo de Thibault
l’autoritarisme ? Peut-on accepter Camus, AP-SIPA.
que des caciques de l’ancien régime restent
aux affaires ? Quelles sont les garanties
pour une transition démocratique ?

D’un continent à l’autre


22 France
Politique Le “macho“ à la merci de la “Boche“
23 Europe
Italie La légitime défense de la jeunesse
La fête du 14 janvier
Italie Des croisières qui puent
Balkans Mon voisin ? il est bien pire que moi !
Albanie Nous sommes la Tunisie des Balkans
ne sera pas oubliée
Portugal Nourrir les corps avant les esprits Il y a des moments inédits nombreuses mais heureusement dépas-
28 Amériques qu’il faut savourer. Ce sées par les événements. Il faut aussi rap-
Pérou Le génocide des Indiens du Putumayo mystérieux 14 janvier, qui peler tous ceux qui, au cours de toutes
E. LEGOUHY

Etats-Unis Une tragédie pour rien a vu la fuite précipitée du ces années, ont refusé de collaborer et
31 Asie président tunisien, en est l’ont payé par la prison, le harcèlement
Kazakhstan Vingt années volées au peuple un. On ne sait pas exacte- ou l’exil. On peut citer l’éditrice Sihem
Inde Le spectre des colons rôde toujours ment ce qui s’est passé, ni quels en furent Bensedrine, l’avocate Rhadia Nasraoui,
Philippines Le succès au bout du fil les protagonistes. On suppose que Mme Ben le défenseur des droits de l’homme Kamel
35 Moyen-Orient Ali a pris peur, que son mari a demandé à Jendoubi, l’écrivain et journaliste Taoufik
Liban Quelques semaines de répit retirer quelques lingots d’or. On peut ima- Ben Brik (dont on lira ici l’analyse)…
Vu d’Israël Incroyable Hezbollah giner qu’alors les généraux, Rachid Ammar C’est un fait, la Tunisie n’a pas de
en tête, aient fait pression sur le président. Václav Havel en son sein, elle n’a pas non
Israël L’impossible réveil du soldat Sharon
Souvenez-vous, cet officier, ancien chef plus de Gorbatchev pour entamer une tran-
37 Afrique d’état-major, avait été limogé une semaine sition. C’est peu dire que l’opposition à Ben
Côte d’Ivoire Gbagbo joue très bien la montre auparavant par Ben Ali pour avoir refusé Ali a toujours été divisée et que chacun
38 Economie : dossier Chine de tirer sur les manifestants. Dès le 14, aujourd’hui y joue sa partition, soupçon-
Inflation Contrôler les prix, c’est bien donc, il est rétabli à son poste, preuve qu’il nant les autres d’avoir profité du régime
Consommation L’huile de soja, produit de luxe fut bien à l’origine de la chute du président. ou de vouloir se placer pour la suite. On
Analyse Pourquoi la Chine doit crever sa bulle Alors, oui, il faut savourer et rendre voit cette semaine de nombreux manifes-
41 Ecologie grâce à tous ces jeunes (et parfois moins tants continuer de refuser ce gouverne-
Ecosystèmes La guerre du Mackenzie jeunes), hommes et femmes, qui ont osé ment d’union nationale qui reconduit trop
44 Médias braver les forces de police, qui ont osé dire de caciques de l’ancien régime.
Cinéma En 2011, Hollywood parie sur le talent non à ce pouvoir inique et arbitraire. Il faut Malgré cela, la fête du 14 janvier ne sera
rendre hommage à Mohamed Bouazizi, pas oubliée de sitôt. La presse tunisienne,
26 ans, qui s’est immolé par le feu le 17 dé- tout d’abord muette devant l’événement,
Long courrier cembre. Rendre hommage aussi aux commence aujourd’hui à se libérer. Et,
78 personnes qui ont perdu la vie lors des autre bonne nouvelle, Courrier internatio-
46 Photos Le regard d’un pionnier palestinien émeutes et aux nombreux blessés. Pour nal, qui avait souvent subi la censure du
50 Jeux vidéo Comment faire fuir les dragueurs une fois, le sacrifice de ces quelques-uns régime et qui était totalement interdit
51 Le livre Padgett Powell n’aura pas été vain. Il faut donc saluer aussi depuis octobre 2009, est de nouveau dans
52 Humeur pour en finir avec l’hiver l’action des militaires, qui n’ont pas les kiosques tunisiens.
53 Le guide accepté de seconder des forces policières Philippe Thureau-Dangin
54 Insolites Hanoi, capitale extraplate

Retrouvez sur notre site : Et toujours :


ne
om

Un dossier spécial Tunisie


lig

Les blogs de la rédaction


na r
io ie
l.c
at rr

avec tous les articles publiés


rn ou
En

Les cartoons
te .c
in ww

depuis 1998, des inédits


w

et des dessins. Les archives


L’actualité du monde Planète Presse
au quotidien avec des articles Et bien d’autres
inédits. contenus…
4  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011
Courrier international n° 1055

te .c s te
Les sources
Edité par Courrier international SA, société anonyme avec

in ww es è

om
rn ou e
na er
an
directoire et conseil de surveillance au capital de 106 400 €.

l.c
tio rri
Actionnaire Le Monde Publications internationales SA.

Pl
r
Directoire Philippe Thureau-Dangin, président et directeur

a
p
de la publication. Conseil de surveillance David Guiraud,

w
président ; Eric Fottorino, vice-président. Dépôt légal
janvier 2011 - Commission paritaire n° 0712C82101.
ISSN n° 1 154-516 X - Imprimé en France / Printed in France

Rédaction 6-8 , rue Jean-Antoine-de-Baïf, 75212 Paris Cedex 13


Parmi les sources le journal de référence de l’hebdomadaire Respublika (respublika- The Times en 1967. Accueil 33 (0)1 46 46 16 00 Fax général 33 (0)1 46 46 16 01
de la diaspora arabe Tehelka ou de la kaz.info), Kazakhstan. L’enfant chéri de Rupert Fax rédaction 33 (0)1 46 46 16 02
de la semaine et la tribune préférée des blogosphère, Open entend Créé en 2008, à Moscou, Murdoch est aujourd’hui Site web www.courrierinternational.com
Courriel lecteurs@courrierinternational.com
Assabah Tunisie, intellectuels de gauche offrir aux lecteurs le webzine rassemble l’un des meilleurs
ou des libéraux arabes un magazine ouvert journaux britanniques Directeur de la rédaction Philippe Thureau-Dangin
quotidien. Fondé en 1951 des journalistes kazakhs
Assistante Dalila Bounekta (16 16)
par le militant qui veulent s’adresser à l’actualité et russes et se distingue de qualité du dimanche, Directeur adjoint Bernard Kapp (16 98)
et journaliste tunisien à un large public. internationale, avec une par son ton libre en tout cas le plus lu. Rédacteur en chef Claude Leblanc (16 43)
maquette dynamique. et indépendant, Le Temps, Tunisie, Rédacteurs en chef adjoints Odile Conseil (16 27), Isabelle Lauze
Habib Cheikhrouhou, (16 54), Raymond Clarinard (16 77) Chefs des informations
“Le Matin” est l’un des Philippine Daily son professionnalisme quotidien. Le titre
Catherine André (16 78), Anthony Bellanger (16 59) Rédactrice en
premiers quotidiens Inquirer 250 000 ex., et le large éventail francophone est édité par chef technique Nathalie Pingaud (16 25) Direction artistique
d’information du pays. Philippines, quotidien. de ses sujets.  le groupe Dar Assabah. Sophie-Anne Delhomme (16 31)
Sous la présidence Créé en décembre 1985, Al-Shames Libye, En plus des actualités Conception graphique Mark Porter Associates
de Ben Ali (1987-2011), dans les derniers jours quotidien. Fondé en 1962 tunisiennes, il propose Europe Odile Conseil (coordination générale, 16 27), Danièle Renon (chef
du régime Marcos, de service adjointe Europe, Allemagne, Autriche, Suisse alémanique, 16 22), Emilie
il adopte une ligne proche par Muammar Kadhafi une sélection de la presse
King (Royaume-Uni, 19 75), Gerry Feehily (Irlande, 19 70), Anthony Bellanger
du gouvernement. le PDI, très attaché alors qu’il était encore étrangère, notamment (France, 16 59), Marie Béloeil (France, 17 32), Lucie Geffroy (Italie, 16 86),
En janvier 2011, à son indépendance étudiant, “Le Soleil” française. Daniel Matias (Portugal, 16 34), Adrien Chauvin (Espagne 16 57), Iwona
ses rédacteurs défient rédactionnelle, est toujours fidèle The Vancouver Sun Ostapkowicz (Pologne, 16 74), Iulia Badea-Guéritée (Roumanie, Moldavie, 19
76), Wineke de Boer (Pays-Bas), Léa de Chalvron (Finlande), Solveig Gram
la direction du journal est le premier quotidien à son mentor et reprend 169 000 ex., Canada Jensen (Danemark), Alexia Kefalas (Grèce, Chypre), Mehmet Koksal
assurée par l’homme du pays. La rédaction les opinions, directives (Colombie-Britannique), (Belgique), Kristina Rönnqvist (Suède), Laurent Sierro (Suisse), Alexandre
d’affaires et gendre de est constituée de et discours du dirigeant quotidien. Fondé en 1912 Lévy (Bulgarie, coordination Balkans), Agnès Jarfas (Hongrie), Mandi Gueguen
40 journalistes à Manille libyen. avec l’intention de (Albanie, Kosovo), Miro Miceski (Macédoine), Gabriela Kukurugyova (Rép.
Ben Ali, Mohamed Sakher
tchèque, Slovaquie), Kika Curovic (Serbie, Monténégro, Croatie, Bosnie-
El-Materi, quand ce et 90 à travers le pays. Shekulli 25 000 ex., “défendre avec vigueur Herzégovine), Marielle Vitureau (Lituanie), Katerina Kesa (Estonie) Russie,
dernier s’enfuit du pays. Le Quotidien d’Oran Albanie, quotidien. Fondé les principes du Est de l’Europe Laurence Habay (chef de service 16 36), Alda Engoian
Business Mirror Liberté 80 000 ex., 190 000 ex., Algérie, en 1997, “Le Siècle”, libéralisme”, le titre reste (Caucase, Asie centrale), Philippe Randrianarimanana (Russie, 16 68), Larissa
Philippines, quotidien. Algérie, quotidien. Fondé quotidien. Quotidien qui se définit le quotidien le plus lu Kotelevets (Ukraine) Amériques Bérangère Cagnat (chef de service,
Amérique du Nord, 16 14), Jacques Froment (chef de rubrique, Etats-Unis, 16 32),
Ce titre économique en 1992, ce journal célèbre régional fondé en 1994 comme “national de la province Marc-Olivier Bherer (Canada, Etats-Unis, 16 95), Christine Lévêque (chef de
fondé en 2005 s’attache en Kabylie a, comme à Oran, devenu national et indépendant”, est de Colombie-Britannique. rubrique, Amérique latine, 16 76), Anne Proenza (Amérique latine, 16 76), Paul
à traiter l’ensemble actionnaire majoritaire, en 1997, c’est désormais actuellement le journal le Jurgens (Brésil) Asie Agnès Gaudu (chef de service, Chine, Singapour, Taïwan,
Issad Rebrab, un 16 39), Naïké Desquesnes (Asie du Sud, 16 51), François Gerles (Asie du Sud-
des informations ayant le premier quotidien plus lu en Albanie et l’un
Est, 16 24), Marion Girault-Rime (Australie, Pacifique), Elisabeth D. Inandiak
un intérêt pour le monde industriel proche du francophone du pays. des premiers de la presse (Indonésie), Jeong Eun-jin (Corées), Ysana Takino (Japon, 16 38), Kazuhiko
des affaires philippin, Rassemblement pour la Sérieux, surtout lu libre et indépendante Yatabe (Japon) Moyen-Orient Marc Saghié (chef de service, 16 69),
y compris des sujets culture et la démocratie par les cadres, il de la période Hamdam Mostafavi (Iran, 17 33), Hoda Saliby (Egypte, 16 35), Pascal Fenaux
(RCD). Avec son (Israël), Philippe Mischkowsky (pays du Golfe), Pierre Vanrie (Turquie)
sportifs et scientifiques. rassemble les meilleures postcommuniste. Afrique Pierre Cherruau (chef de service, 16 29), Anne Collet (Mali, Niger,
Portraits, analyses hebdomadaire Economie, signatures de journalistes The Sunday Times 16 58), Philippe Randrianarimanana (Madagascar, 16 68), Chawki Amari
et tribunes garnissent le groupe Liberté s’est et d’intellectuels 1 202 240 ex., Royaume- (Algérie), Sophie Bouillon (Afrique du Sud) Economie Pascale Boyen (chef
abondamment ses pages. diversifié et s’est aussi d’Algérie dans son édition Uni, hebdomadaire. Fondé de service, 16 47) Médias Claude Leblanc (16 43) Sciences Eric Glover
lancé dans l’édition. (16 40) Long courrier Isabelle Lauze (16 54), Roman Schmidt (17 48)
El Espectador du jeudi. en 1822, il a fusionné avec Insolites Claire Maupas (chef de rubrique, 16 60) Ils et elles ont dit
80 000 ex., Colombie, Maghreb Iwona Ostapkowicz (chef de rubrique, 16 74)
quotidien. Créé en 1887, émergent (maghrebemer Site Internet Olivier Bras (éditeur délégué, 16 15), Marie Béloeil (rédactrice,
le titre est l’un des plus
dynamiques du pays
gent.com), Algérie.
Le portail d’information, Nawaat.org 17 32), Anne Collet (documentaliste, 16 58), Mouna El-Mokhtari (webmestre,
17 36), Pierrick Van-Thé (webmestre, 16 82), Jean-Christophe Pascal
(webmestre (16 61) Mathilde Melot (marketing, 16 87), Bastien Piot
jusqu’en 2000. Ses prises lancé en mars 2010 par Agence Courrier Sabine Grandadam (chef de service, 16 97)
de position, notamment un groupe de journalistes Traduction Raymond Clarinard (rédacteur en chef adjoint, 1677), Nathalie
algériens, est la propriété
“Nawaat.org [“noyau” Amargier (russe), Catherine Baron (anglais, espagnol), Isabelle Boudon
contre les cartels de la The Walrus 50 000 ex.,
drogue, lui valent une de la SARL Interface en arabe] est un blog Canada, mensuel. Créé (anglais, allemand), Françoise Escande-Boggino (japonais, anglais), Caroline
Lee (anglais, allemand, coréen), Françoise Lemoine-Minaudier (chinois),
renommée internationale. Médias et se présente collectif indépendant en 2003, “Le Morse” Julie Marcot (anglais, espagnol), Marie-Françoise Monthiers (japonais),
Des difficultés financières comme le premier site animé par des joue la carte du style Mikage Nagahama (japonais), Ngoc-Dung Phan (anglais, italien, vietnamien),
l’obligent à passer économique du Maghreb. et des idées, inspiré Olivier Ragasol (anglais, espagnol), Danièle Renon (allemand), Mélanie
hebdomadaire, mais, En plus des données Tunisiens.” C’est en ces par ses cousins Sinou (anglais, espagnol)
Révision Elisabeth Berthou (chef de service, 16 42), Philippe Czerepak,
en 2008, il redevient statistiques et financières termes que se présente américains Harper’s, Fabienne Gérard, Françoise Picon, Philippe Planche
quotidien. Sa nouvelle sur les pays de l’Afrique le portail d’information The New Yorker ou The Photographies, illustrations Pascal Philippe (chef de service, 16 41),
formule est saluée par du Nord, il propose Atlantic. Les meilleures Anne Doublet (16 83), Lidwine Kervella (16 10)
la presse internationale. des informations lancé en 2004 plumes canadiennes y
Maquette Marie Varéon (chef de service, 16 67), Catherine Doutey,
Nathalie Le Dréau, Gilles de Obaldia, Josiane Pétricca, Denis Scudeller,
FTChinese.com et des analyses politiques. et qui publie des textes en arabe, en anglais sont conviées pour traiter Jonnathan Renaud-Badet, Alexandre Errichiello Cartographie
(ftchinese.com/sc/index.js Newsweek Polska et en français. Il se veut indépendant, ne reçoit de sujets politiques, Thierry Gauthé (16 70) Infographie Catherine Doutey (16 66),
p) Chine. Le Financial 250 000 ex., Pologne, littéraires ou de société, Emmanuelle Anquetil (colorisation) Calligraphie Hélène Ho (Chine),
Times a lancé ce site hebdomadaire. Publié aucune subvention publique et n’est financé illustrés par des
Abdollah Kiaie (Inde), Kyoko Mori (Japon) Informatique Denis
Scudeller (16 84)
en chinois en 2003 depuis 2001, le titre est par aucun parti . Pour le blog ReadWriteWeb, photographies soignées. Fabrication Patrice Rochas (directeur), Nathalie Communeau (direc-
à destination du monde une des huit éditions non dédié aux technologies de l’information, Xin Shiji Zhoukan trice adjointe) et Sarah Tréhin. Impression, brochage : Maury, 45191
économique sinophone. Il anglophones du magazine 200 000 ex., Chine, Malesherbes. Routage : France-Routage, 77183 Croissy-Beaubourg
propose une grande partie américain. Réactif “Nawaat est sans doute l’acteur qui a le mieux hebdomadaire. Magazine Ont participé à ce numéro Marianne Bonneau, Geneviève
compris les avantages des réseaux sociaux Deschamps, Chloé Grégoire, Marion Gronier, Jean Perrenoud,
de la version papier et professionnel, il utilise économique dont Stéphanie Saindon, Emmanuel Tronquart, Zhang Zhulin, Anna Zyw-
du quotidien anglais l’actualité pour révéler durant la révolution tunisienne”. Nawaat la renommée a grimpé Melo
traduite en chinois, mais les tendances du monde en flèche depuis qu’il a été Secrétaire général Paul Chaine (17 46). Assistantes : Natacha
également des articles contemporain.
a souvent réussi à contourner la censure repris en main, en Scheubel (16 52), Sophie Jan. Directrice de la gestion Caroline
et des dossiers rédigés Open Inde, qui s’est abattue sur le site dès sa création. janvier 2010, par Hu Shuli. Rostain-de Laubrière (16 05), Julie Delpech de Frayssinet (16 13).
Comptabilité : 01 48 88 45 02. Responsable des droits Dalila Bounekta
directement en chinois. hebdomadaire. Créé Il sera le premier site tunisien à dévoiler Ancienne rédactrice en (16 16). Relations extérieures Victor Dekyvère (16 44). Partenariats
Al-Hayat 110 000 ex., le 10 avril 2009 par une chef du célèbre bimensuel Sophie Jan (16 99) Ventes au numéro Directeur commercial : Patrick
équipe de journalistes
les télégrammes diplomatiques de WikiLeaks Caijing, cette dernière
Arabie Saoudite (siège de Baecque. Responsable publications : Brigitte Billiard. Direction des
à Londres), quotidien. en majorité jeunes et, concernant le régime de Ben Ali. a porté avec elle ventes au numéro : Hervé Bonnaud. Chef de produit : Jérôme Pons
(0 805 05 01 47, fax : 01 57 28 21 40). Diffusion internationale : Franck-
“La Vie” est sans doute pour certains, venus sa méthode et son staff. Olivier Torro (01 57 28 32 22). Promotion : Christiane Montillet
Marketing, abonnement Pascale Latour (directrice, 16 90), Sophie
Gerbaud (16 18), Véronique Lallemand (16 91), Sweeta Subbamah (16 89),
Elodie Prost Publicité Publicat, 6-8, rue Jean-Antoine-de-Baïf, 75013
Paris, tél. : 01 40 39 13 13. Directrice générale : Brune Le Gall. Directeur
de la publicité : Alexandre Scher <ascher@publicat.fr> (13 97).
Directrices de clientèle : Claire Schmitt (13 47), Kenza Merzoug (13 46).
Régions : Eric Langevin (14 09). Culture : Ludovic Frémond (13 53).
Littérature : Béatrice Truskolaski (13 80). Annonces classées : Cyril
Gardère (13 03). Exécution : Géraldine Doyotte (01 41 34 83 97) Publicité
site Internet i-Régie, 16-18, quai de Loire, 75019 Paris, tél. : 01 53 38 46
63. Directeur de la publicité : Martin Fraenkel <mfraenkel@i-regie.com>
Modifications de services ventes au numéro, réassorts Paris
0805 05 01 47, province, banlieue 0 805 05 0146
Service clients abonnements : Courrier international,
Service abonnements, A2100 - 62066 Arras Cedex 9.
Tél. : 03 21 13 04 31 Fax : 01 57 67 44 96 (du lundi au vendredi de 9 heures
à 18 heures) Courriel : abo@courrierinternational.com

Commande d’anciens numéros Boutique du Monde,


80, bd Auguste-Blanqui, 75013 Paris. Tél. : 01 57 28 27 78

Courrier international, USPS number 013-465, is published weekly 49


times per year (triple issue in Aug, double issue in Dec), by Courrier
International SA c/o USACAN Media Dist. Srv. Corp. at 26 Power Dam Way
Suite S1-S3, Plattsburgh, NY 12901. Periodicals Postage paid at Plattsburgh,
NY and at additional mailing Offices. POSTMASTER : Send address
changes to Courrier International c/o Express Mag, P.O. box 2769,
Plattsburgh, NY 12901-0239.

Ce numéro comporte un encart Abonnement broché pour les exemplaires kiosques


France métropolitaine, un encart Forum des images pour les abonnés parisiens.
6  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

A suivre
Bulgarie Australie de celles qui pénalisent la population.
Une décision que nombre
Ministres sur écoute d’investisseurs étrangers attendent
“La Commission européenne attend avec impatience pour se lancer
une réponse rapide de Sofia sur la légalité à la conquête de ce marché encore
de la mise sur écoute de hauts responsables largement vierge.
bulgares”, a déclaré lundi 17 janvier
son porte-parole Mark Grey,
Haïti
cité par le quotidien Dnevnik.
Cette déclaration fait suite “Bébé Doc en prison !”

JONATHAN WOOD/GETTY IMAGES/AFP


à la publication par la presse bulgare
de sténogrammes de conversations Après l’arrivée surprise de Jean-Claude
téléphoniques entre le chef des Duvalier en Haïti, le 16 janvier, de vives
douanes, Vanio Tanov, et plusieurs réactions se font entendre dans la société
ministres et députés. Il se plaint haïtienne. “J’ai reçu ce retour comme une
notamment à son supérieur gifle. Pas seulement pour moi en tant que
hiérarchique, le ministre des Finances, journaliste [victime de la rafle du
des agissements du ministre de 28 novembre 1980 à Radio Haïti, puis
l’Intérieur, Tsvetan Tsvetanov, qu’il torturée et contrainte à l’exil] mais pour le
accuse de “protéger” certains canaux peuple haïtien”, a déclaré Michelle Montas
de contrebande. Les médias ont Traumatisme Jamais l’est de l’Australie n’aura connu un été au Nouvelliste. La veuve du journaliste
également retranscrit un appel Jean Dominique [assassiné en 1980] est
du Premier ministre Boïko Borissov
aussi catastrophique. Près de 1 million de kilomètres carrés (une résolue à porter plainte contre l’ancien
au chef des douanes, à qui il demande fois et demie la superficie de la France) ont été affectés par dictateur pour violations des droits de
de ne pas sévir contre une usine les pluies diluviennes au cours des six dernières semaines. l’homme. Une grande première en Haïti
de bière qui produit sans licence. Bilan provisoire : vingt-six morts et trois fois plus de disparus où, curieusement, il ne fait l’objet
d’aucune poursuite judiciaire.
Népal Allemagne Myanmar
Pologne
Le départ de l’ONU Alerte à la dioxine Appel à la levée
menace la paix Des centaines d’élevages de volailles des sanctions Les boîtes noires ont parlé
et de porcs contaminés par la dioxine

AFP PHOTO/MAXIM MALINOVSKY


La Mission des Nations présente dans des aliments industriels A l’issue de son sommet, tenu sur l’île
unies au Népal (Minuep) a finalement et pas de sortie de crise à l’horizon. de Lombok en Indonésie, l’Asean
quitté le pays le samedi 15 janvier. Le plan en dix points présenté par Ilse (Association des nations d’Asie du Sud-
Cette mission était chargée Aigne, la ministre de l’Agriculture Est dont le Myanmar est membre)
d’organiser la réintégration et de la Protection des consommateurs, a appelé le 16 janvier les Etats-Unis
des combattants maoïstes dans l’armée n’aura pas suffi à calmer le jeu. “Les et l’Europe à lever leurs sanctions
nationale ou dans la vie civile. agriculteurs et les autorités aimeraient économiques qu’ils imposent
Avec le départ des fonctionnaires que les coupables soient les payeurs. au régime militaire, rapporte
internationaux, 19 000 ex-rebelles Mais les chances sont minimes”, The Jakarta Globe. L’entente
parqués dans des camps de relate la Tageszeitung régionale justifie son appel par Le rapport de la commission russe sur
cantonnement sont désormais de Berlin. Les écologistes les “développements significatifs” le crash du Tupolev présidentiel polonais
livrés à eux-mêmes. Or la crise et les paysans critiques de ces derniers mois, à savoir en avril 2010 a été rendu public le
institutionnelle perdure : s’allient pour exiger que les les élections de novembre – bien 18 janvier. On y découvre que les contrôleurs
le Parlement népalais n’a éleveurs produisent désormais que peu démocratiques – et russes ont essayé de dissuader le pilote
pas réussi à désigner un nouveau chef eux-mêmes l’essentiel la libération d’Aung San Suu Kyi. polonais d’atterrir dans des conditions
de gouvernement depuis juin 2010. de l’alimentation animale. L’entourage de l’opposante particulièrement défavorables. Les experts
D’aucuns craignent que le parti maoïste Ils appellent à une s’est empressé de polonais estiment que ce rapport est
ne déclenche à nouveau la guerre civile. manifestation réitérer son soutien incomplet parce qu’il fait l’impasse sur
Mais ses responsables le 22 janvier à Berlin. aux mesures visant les conversations tenues à l’intérieur de
ont déclaré qu’ils n’avaient 120 organisations la junte, même la tour de contrôle russe. Le frère
pas l’intention de s’attaquer à la écologistes et paysannes s’il n’exclut plus jumeau du défunt président Kaczynski
démocratie multipartite. y participeront. d’approuver la levée continue, lui, à parler de “complot”.

Dans les prochains jours


FRANÇOIS LENOIR/REUTERS ; SOE THAN WIN/AFP PHOTO

Le contexte politico-sécuritaire Jeudi 20 janvier Sundance Mercredi 26 Forum du Conseil de paix et de


République centrafricaine Film Festival à Park City, Utah. économique mondial à Davos, sécurité de l’UA, le 28 janvier,
du pays a fait craindre au cours Cette manifestation est dédiée en Suisse ( jusqu’au 30). qui se sera penché sur la crise
Combat d’éléphants des derniers jours un nouveau aux productions “indépendantes” Le rendez-vous annuel obligé institutionnelle ivoirienne.
report des élections parlementaires du monde entier ( jusqu’au 30). de toutes les élites de la
politique et du business. Lundi 31 Premier tour
et présidentielles programmées pour Dimanche 23 Election de l’élection présidentielle
le 23 janvier. Le président sortant présidentielle au Portugal. Dimanche 30 Sommet de au Niger. Ce scrutin, couplé
François Bozizé (photo) doit affronter Selon les sondages, l’Union africaine (UA) à Addis- avec des élections législatives,
le président sortant, Aníbal Abeba, en Ethiopie. Thème doit permettre au pays
quatre autres candidats, dont Cavaco Silva (PSD, centre de cette 16e session ordinaire : de retrouver un régime civil
Ange-Félix Patassé, qu’il avait lui-même droit), devrait se maintenir “Valeurs partagées pour une après le coup d’Etat militaire
déposé en mars 2003… dans ses fonctions. Ouverture plus grande unité et intégration”. de février 2010 qui avait
du Midem (la principale foire Cette réunion solennelle destitué le président
internationale de la musique) des chefs d’Etat et Mamadou Tandja (toujours
à Cannes. de gouvernement suivra celle emprisonné).
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  9

Les gens
20 ans et tentait de faire carrière comme
Marcela Tedeschi Temer mannequin. L’histoire avait fait jaser dans
le monde politique. “Quand Michel a annoncé
La Carla de qu’il allait se marier et qu’il nous a présenté
Marcela avec sa mère, tout le monde a cru qu’il
sortait avec cette dernière, elle aussi une vraie
São Paulo bombe ! Quand on a compris qu’il s’agissait
de la fille, nous sommes restés sans voix”, raconte
un parlementaire du PMDB.

L
Après les cérémonies protocolaires
du 1er janvier, Marcela est rapidement repartie
e vice-président de la République à São Paulo, sans même visiter le palais
brésilienne, Michel Temer, est du Jaburu, sa future résidence officielle. Cette
actuellement l’un des hommes les
plus enviés du pays. Mais pas
vraiment pour la haute fonction L’ancienne reine de beauté
qu’il occupe depuis le 1er janvier. refuse systématiquement
C’est plutôt de sa femme qu’il s’agit. Il avait de poser pour la presse
toujours pressenti que Marcela, de quarante-
deux ans sa cadette, provoquerait un frisson
dans la population lorsqu’elle apparaîtrait à discrétion étudiée devrait éviter à la jeune
ses côtés face aux caméras. C’est bien ce qu’il femme d’être trop souvent la cible des
s’est passé le 1er janvier, lors de la cérémonie rubriques people des journaux, qui ont déjà
d’investiture de Dilma Rousseff, la nouvelle abondamment commenté son physique, ses
présidente. La beauté et les formes points communs avec l’ex-mannequin
avantageuses de la jeune vice-première dame, Carla Bruni-Sarkozy et la différence d’âge
âgée de seulement 27 ans, ont entre les époux. Pas question pour elle  Marcela Temer.
immédiatement attiré l’attention des de poser pour les magazines. Elle a Dessin de Boligán,
commentateurs, trop contents d’introduire juste eu la surprise de voir le 4 janvier Mexico,
un peu de légèreté dans l’atmosphère dernier sa photo orner un espace pour Courrier
solennelle du moment. publicitaire de la Faculté autonome international.
S’il ne tenait qu’à lui, son mari continuerait de droit de São Paulo [Fadisp]
à tenir l’ancienne reine de beauté [elle fut annonçant l’ouverture des
la première dauphine de Miss São Paulo inscriptions aux examens
en 2002] loin des projecteurs, comme il est d’entrée pour 2011. Il est vrai
parvenu à le faire durant leurs sept premières qu’elle y a décroché un master
années de mariage. Il est vrai que le couple vit en droit en 2010, sans pour
à cheval entre Brasília et São Paulo : Michel autant avoir d’activités
Temer réside pendant la semaine dans la professionnelles. La publicité,
capitale tandis que son épouse habite dans la qui est notamment parue dans
métropole du sud avec leur fils Michelzinho. le quotidien O Estado de São Paulo
Pendant les deux années où il a présidé sur un quart de page, montre
la Chambre des députés [il dirige le PMDB, Marcela à côté de son mari au
parti centriste allié au Parti des travailleurs], moment de l’investiture. “La Fadisp,
elle n’est venue à Brasília qu’à deux reprises, dit le texte, a l’honneur de féliciter sa
et en toute discrétion. Ceux qui ont approché diplômée de droit, Marcela Temer, pour
Marcela la qualifient unanimement son rôle de représentante du Brésil en
de “discrète”, “déterminée”, “dévouée” tant que vice-première dame, et en profite pour lui
et “passionnée”. C’est sans doute ce qui souhaiter de réussir cette nouvelle étape de sa vie.”
a séduit l’actuel vice-président, qui a entamé Un hommage particulièrement sobre.
sa romance en 2003 alors qu’elle n’avait que (D’après O Globo, Rio de Janeiro)

Ils et elles ont dit Demain célèbre


Jean-Claude Duvalier, alias canyons au nord à la Maison-Blanche. qu’il occupait les fonctions Alors qu’il vient tout juste de fêter ses 18 ans,
“Bébé Doc”, ancien de Los Angeles, il avait (US News & World Report, de gouverneur.
dictateur d’Haïti découvert avec effarement New York) (Kronen Zeitung, Vienne) Juan Agudelo est déjà entré dans la légende.
“Je suis venu aider mon qu’il n’arrivait pas Le 17 novembre dernier, ce jeune footballeur est devenu
pays”, a-t-il affirmé à ses à retrouver leurs noms, Dov Lior, rabbin israélien Charles Schumer, sénateur le plus jeune buteur de l’histoire de la sélection américaine
PHOTOS WENN/SIPA ET GETTY IMAGES/AFP

supporters qui qu’il connaissait “Dans ce cas, l’enfant ne (démocrate) de l’Etat


l’attendaient pourtant parfaitement peut pas être normal à cent de New York après avoir marqué le seul but d’un match amical contre
à l’aéroport de la capitale bien.” pour cent.” “La monnaie chinoise est l’Afrique du Sud. Natif de Colombie, il est arrivé aux
haïtienne, où il a atterri Dans un livre sur son père Selon cet expert en droit juif, comme une botte sur Etats-Unis à l’âge de 8 ans et joue aujourd’hui dans
après vingt-cinq ans – qui fut président il est interdit d’obtenir une la gorge de la reprise
passés des Etats-Unis grossesse avec du sperme économique américaine.” l’équipe des Red Bulls, basée dans le New Jersey. Un Etat
en France. de 1980 à 1988 – de goy. Le 18 janvier, jour de la visite qui a contribué à son succès, souligne The Wall Street
(Time, New York) à paraître (Yediot Aharonot, Tel-Aviv) du Premier ministre chinois, Journal. Dans un pays qui ne jure que par le football
en février, il Hu Jintao, à Washington,
 Ron Reagan, suggère que Arnold Schwarzenegger, Schumer annonce un projet américain, le New Jersey se distingue en effet par son
fils cadet celui-ci était ex-gouverneur de Californie de loi visant à imposer engouement pour le soccer – le foot à l’européenne. C’est
de Ronald atteint “La politique m’a coûté plus des pénalités et des droits d’ailleurs pour l’Europe que le joueur compte s’envoler
Reagan de la maladie de 200 millions de dollars”, de douane aux pays qui jouent
“Dès août 1986, d’Alzheimer alors explique l’ancien acteur, sur le cours de leur monnaie. dès qu’il le pourra, a-t-il confié au quotidien new-yorkais,
survolant les qu’il était encore qui a renoncé à jouer pendant (CNN, Atlanta) “pour vivre une vie confortable sans soucis financiers”.
10  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

Les opinions
Fiat sacrifie plus pertinente, le cas Chrysler, où les travailleurs sont de fait proprié-
taires de l’entreprise.
Enfin, puisque la perte de bien-être concerne la société dans son

ses salariés ensemble et l’Occident tout entier, une concertation renforcée entre par-
tenaires sociaux et gouvernement devra accompagner ces changements
compensatoires. Quand on demande des sacrifices à l’une des franges de

DR
la société, ils doivent être équilibrés par une augmentation de ses pou-
 L’auteur
Eugenio Scalfari, La Repubblica (extraits) Rome Eugenio Scalfari voirs, au risque de provoquer des tremblements de terre sociaux aux

L
(86 ans) est l’une conséquences imprévisibles. 
des plumes les plus
a question posée par Sergio Marchionne [directeur général de connues d’Italie. Après
Fiat, voir le contexte] n’est pas isolée et ne se limite pas à Fiat. avoir fondé L’Espresso
La globalisation a rendu possible la formidable émergence éco-
nomique de “continents” entiers : la Chine, l’Inde, l’Indoné-
sie, le Brésil, l’Afrique du Sud. Ces pays longtemps empêtrés
en 1955, il crée en 1976
La Repubblica,
quotidien de centre
gauche, dont il a été
Pourquoi je félicite
dans la misère font aujourd’hui trembler la planète. Le trans-
fert de bien-être de l’Occident riche vers ces pays émergents est un fait
établi. Un autre concerne l’organisation sociale des pays émergents et
le directeur pendant
de longues années et
l’éditorialiste attitré.
le président Obama
son évolution souhaitable. Sans aucun doute, avec le temps, les droits Ses billets défendent
des travailleurs, les conditions de travail et les salaires tendront à s’ali- la laïcité, la liberté John McCain, The Washington Post (extraits) Washington

L
d’expression et
gner sur les standards occidentaux, mais cette évolution sociale s’inscrit
un libéralisme à visage
dans un long terme sans rapport avec la régression économique en cours humain. Eugenio
en Occident. Dans les pays émergents, un mécanisme d’“épargne forcée” Scalfari est l’auteur e président Obama a fait un fantastique discours mercredi
s’est enclenché, bien connu de l’économie classique : l’accumulation de de nombreux essais 12 janvier. Il a rendu un hommage émouvant aux victimes du
capital à travers l’exploitation du travail. Un nivellement par le haut des sur le monde massacre de Tucson, réconforté et inspiré le pays, et redonné
droits et des rétributions des travailleurs de ces pays n’est donc dans contemporain. courage à ceux d’entre nous qui ont le privilège de servir les
l’immédiat que pure illusion. Etats-Unis. Il a encouragé chaque Américain prenant part au
 Le contexte
C’est l’inverse qui est en train de se produire : les conditions de tra- débat politique, qu’il soit de gauche, de droite ou profession-
Le 15 janvier,
vail en Occident se détériorent. Il existe une alternative : l’aide de l’Etat les salariés de l’usine nel des médias, à juger les autres avec plus de générosité et à se juger lui-
aux entreprises en difficulté. Il est clair que s’engager sur cette route historique Mirafiori même avec plus de modestie. Le président a fort justement contesté l’idée
mène à un système d’économie entièrement subventionnée. Une telle de Fiat à Turin ont insultante selon laquelle certains participants au débat politique seraient
hypothèse est-elle envisageable ? Certainement pas. Quelle est alors la approuvé à 54,3 % responsables de l’inhumanité d’un homme dépravé. Il nous a demandé à
route à suivre ? Le plan proposé par Marchionne peut et même doit être l’accord proposé par tous de nous comporter de façon à ne pas décevoir le patriotisme plein
corrigé au plus vite, car il n’est pas acceptable dans les termes tracés à la direction. Il prévoit d’espoir d’un enfant innocent. Je suis entièrement d’accord avec ces sen-
un durcissement
Pomigliano [où, en échange de la relocalisation d’une de ses usines polo- timents. Nous devons respecter la sincérité et les convictions qui ani-
des conditions
naises, Fiat a imposé en juin dernier un durcissement des conditions de de travail (réduction ment nos débats, mais aussi l’objectif que nous servons et que toutes les
travail des salariés] et à Mirafiori [à Turin, où un accord similaire vient des temps de pause, générations d’Américains qui nous ont précédés ont servi : un pays plus
d’être signé]. Non seulement parce qu’elle est moralement injuste, mais généralisation fort, plus prospère et plus juste que celui dont nous avons hérité.
aussi parce qu’elle n’est pas efficace. Comme l’a détaillé Sergio Mar- du travail de nuit Nous avons des idées différentes sur la façon de servir ce noble objec-
chionne lui-même, le coût de travail d’une automobile ne représente que et des heures tif. Nous ne devons pas faire semblant ni nous montrer timorés en expo-
7 % du coût total. La solution à une crise de cette envergure ne réside supplémentaires, sant les moyens qui permettront, selon nous, d’y parvenir, mais nous ne
sanctions accrues
évidemment pas dans la réduction de ces 7 %. Et les représentants des devons pas pour autant oublier qu’il y a bien plus de choses qui nous unis-
en cas d’absentéisme).
travailleurs sont en droit de connaître la composition des 93 % restants Sergio Marchionne, sent que de choses qui nous divisent. Nous devons également ne pas
ainsi que les mesures envisagées pour réduire leur coût. le patron de Fiat, perdre de vue que nos différences, quand on les compare à celles qui exis-
Les salaires des ouvriers du secteur automobile dans les pays euro- avait soumis tent dans beaucoup de pays – sinon la plupart –, sont plus petites que ce
péens concurrents sont nettement supérieurs aux nôtres. Il y a donc une le maintien que nous imaginons.
défaillance dans le schéma de Sergio Marchionne. Et une autre qui doit de l’activité Je ne suis pas d’accord avec une grande partie de la politique du pré-
être comblée : la question de la compensation. Qu’offre-t-on en échange du constructeur sident, mais je pense que cet homme est un patriote qui entend sincère-
automobile en Italie
de la perte de bien-être ? Un emploi, répond Fiat. Erreur ! Un emploi est ment utiliser son mandat pour faire avancer la cause de notre pays. Je ne
à la victoire du “oui”.
un salaire qui vient compenser un travail. Dans le cas présent, le nou- suis pas d’accord quand on prétend que sa politique et ses convictions le
veau contrat de travail aura des répercussions sur le bien-être général de rendent indigne de diriger les Etats-Unis ou opposé aux idéaux des fon-
l’entreprise. Pour quelles compensations ? dateurs. Et je ne suis pas d’accord quand on prétend que les Américains
Le poids d’une modification des rapports entre l’usine et les tra- qui s’opposent énergiquement à sa politique sont moins intelligents,
vailleurs, entre l’entreprise et les salariés, menée au nom d’une révolu- moins compatissants ou moins justes que ceux qui la soutiennent.
tion économique de dimension planétaire, ne peut peser sur un seul des Notre discours politique doit être plus courtois que ce qu’il est actuel-
facteurs de production. L’autre facteur, l’innovation des produits et des lement, et nous avons tous, y compris moi-même, une part de respon-
processus de production, doit aussi être pris en compte et voir sa pro- sabilité vis-à-vis de cette insuffisance. C’est probablement trop demander
ductivité augmenter au même titre que celle du travail. Les représen- à la nature humaine qu’attendre que chacun de nous s’abstienne en per-
tants des travailleurs doivent prendre exemple sur le manager, qui manence, par empathie et par décence, de commettre des excès rhéto-
contrôle de façon pointilleuse le rendement des ouvriers, et exercer un riques qui exacerbent nos différences et ignorent nos similitudes. Je ne
contrôle aussi concret et minutieux sur les investissements d’avenir de pense cependant pas que nous soyons incapables de remplacer les
 Contexte
l’entrepreneur. A plus forte raison si ses salaires et ses primes dépen- attaques personnelles par un débat animé mais respectueux.
Le 8 janvier,
dent des résultats. une fusillade a éclaté Il y a trop d’occasions où notre vie politique manque de cette empa-
De quels résultats parle-t-on ? La hausse du titre en Bourse ou la mise lors d’un meeting thie et de ce respect mutuel. Mais nous pouvons faire mieux, nous pou-
en œuvre d’un plan industriel ? Les acteurs sont au nombre de trois : le de la députée vons nous comporter plus décemment, plus courtoisement et plus
travail, le management, les actionnaires, et tout se joue au conseil d’ad- démocrate Gabrielle respectueusement les uns vis-à-vis des autres. Nous pouvons progresser
ministration. Aussi les travailleurs doivent-ils y être représentés, surtout Giffords sur le parking vers l’idéal qui attire toute l’humanité : traiter les autres comme nous
dans les entreprises cotées en Bourse ou qui dépassent un certain niveau d’un supermarché voudrions qu’ils nous traitent.
de Tucson, en Arizona.
de chiffre d’affaires et d’emplois. Nous sommes américains et nous sommes des êtres humains ; cette
Elle a fait six morts
La solution adoptée à ce sujet par Volkswagen est la plus adaptée : et treize blessés, caractéristique commune est bien plus importante que les conflits qui
une gouvernance d’entreprise duelle, avec un conseil de surveillance où dont la députée, qui animent notre culture politique tapageuse et brutale. C’est ce que j’ai
siègent également les représentants des travailleurs et un conseil d’ad- se trouve toujours entendu dire par le président à Tucson. Je le félicite et le remercie pour
ministration qui en entérine la stratégie. Mais il existe une solution encore dans un état critique. cela. 
12  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

Les opinions
Une Porsche de trop  Contexte
En élisant le président
Aquino, en mai 2010,
sur un programme
ture de sport garée devant le palais de Malacañang n’inspire pas confiance
quant au sérieux et aux capacités d’un homme exerçant la plus haute
charge de l’Etat. Les derniers sondages montrent que le président Aquino

à Manille de lutte contre


les privilèges, les
Philippins pensaient
reste populaire, mais sa rutilante Porsche pourrait devenir très encom-
brante et faire échouer tous ses efforts visant à résoudre les nombreux
problèmes du pays. L’exhibition de sa richesse au milieu de tant de misère
en avoir fini avec les est le meilleur moyen pour lui d’aller gonfler les rangs des perdants de
Ernesto Hilario, Business Mirror, Manille signes ostentatoires l’Histoire. 

Q
du pouvoir. Mais
la récente acquisition
d’une Porsche par
uelque chose ne tourne pas rond avec le président Aquino. le chef de l’Etat
Qu’est-ce qui lui prend de sillonner la capitale dans sa
Porsche 911 turbo à 4,5 millions de pesos [75 000 euros],
fenêtres baissées, laissant le vent lui caresser le visage tandis
pourrait accélérer
la rupture. Déjà,
la presse se déchaîne.
Cameron joue gros
qu’il tente de rassurer sa passagère, lui disant de ne pas
s’inquiéter alors qu’il pousse son moteur de 450 ch à 150,
200, peut-être même 250 km/h dans une rue déserte de la ville ? Les porte-
A quand le divorce
avec la population ?
sur la santé
parole de Malacañang [palais de la présidence philippine] ont toutes les
peines du monde à répondre aux critiques concernant la dernière acquisi- Philip Stephens, Financial Times (extraits) Londres

E
tion du président. On nous dit que cette Porsche est une “troisième main”,
qu’elle a “perdu de sa valeur”, que le président l’a acquise avec ses propres
fonds et que l’opinion publique ferait bien de ne pas se mêler de sa vie privée. n exemptant le service de santé public, le National Health Ser-
Cet achat présidentiel révèle pourtant un manque de jugeote et une indif- vice (NHS), du plus gros des réductions budgétaires décidées
férence aveugle aux réactions d’une population parmi laquelle des millions par le gouvernement, le Premier ministre David Cameron espé-
de personnes se débattent dans la misère. Choisir de conduire une voiture rait rassurer tous ceux qui soupçonnent les tories de vouloir
de sport valant 4,5 millions de pesos, escortée par une ribambelle d’agents démanteler cette institution si chère aux Britanniques. Or, para-
de sécurité à la mine patibulaire, n’est pas le moyen le plus approprié pour doxe presque douloureux, son projet de restructuration du NHS
montrer son engagement à réduire la pauvreté dans le pays. Un tel com- [explicité par un projet de loi dévoilé le 19 janvier] ravive aujourd’hui cette
portement ne parle pas en faveur du président, ni de son sens des respon- peur. Les responsables politiques ne tirent pas les bonnes leçons de l’His-
sabilités, ni même de son sens des proportions. En tant que président, il toire. Si l’équipe de Cameron commet une telle erreur, c’est parce qu’elle
devrait au moins montrer l’exemple et vivre dans la simplicité, surtout dans considère que Tony Blair a perdu son temps pendant son premier mandat
un pays où tant de gens sont condamnés à une misère noire. et que la modernisation des services publics du pays a alors été victime
 Contexte
Nous avons pourtant salué le président lorsque, très vite après son d’une prudence politique excessive. Les regrets de Blair, exprimés dans
“Ça pourrait faire
élection, il a renoncé à certaines prérogatives du pouvoir, comme les mal”, titrait Prospect son autobiographie, ne constituent toutefois pas une raison suffisante
sirènes des véhicules officiels [voir CI n° 1027, du 8 juillet 2010]. Les Phi- dans son numéro de pour que le présent gouvernement procède à une vitesse folle sur tous
lippins ont également été fiers de voir que leur président préférait dégus- décembre au sujet du les fronts.
ter un hot-dog dans une rue de New York plutôt qu’emmener sa délégation vaste projet de La précipitation a un prix. En exigeant des coupes claires dans les
au somptueux restaurant Le Cirque de Manhattan [comme l’avait fait la réforme de la santé dépenses, le ministère des Finances a contraint les municipalités et les
présidente Arroyo en 2009, voir CI n° 981, du 20 août 2009]. Nous avons voulue par le Premier ministères à s’attaquer frontalement à des services rendus à la popula-
ministre britannique.
applaudi sa décision d’aider les plus pauvres en lançant le programme tion plutôt que de se concentrer sur la recherche d’économies à long
Or le gouvernement,
controversé du “conditional cash transfer” [offrant des allocations aux plus qui met en place un terme. Avec le NHS, Cameron a cependant tout faux, que ce soit pour la
démunis qui s’engagent à scolariser leurs enfants et à se rendre dans des programme d’austérité réforme elle-même ou pour la vie politique. Il semble bien parti pour
dispensaires de santé]. Nous avons toutefois commencé à froncer les sans précédent, avait plonger brutalement le service de santé dans une tourmente inutile et
sourcils lorsqu’il a déclaré qu’il ne s’occuperait que de 20 % des affaires promis d’épargner le confirmer les soupçons de l’opinion quant aux intentions à long terme
de l’Etat, laissant les 80 % restants à la charge de son collaborateur Mar service national de de son parti.
Roxas. Dernièrement, nous avons eu vent d’un rythme de travail pour le santé (NHS), En transférant les quatre cinquièmes de son budget de 120 milliards
considéré comme le
moins douteux. Selon la rumeur, le président commencerait sa journée d’euros aux médecins généralistes et en démantelant la plupart de ses
fleuron de l’Etat
vers 10 heures du matin et la finirait à 16 heures. En comptant une pause- providence structures de gestion, le gouvernement entend retirer le contrôle du sys-
déjeuner, cela lui laisse à peine une poignée d’heures à consacrer aux dos- britannique. Cette tème des mains de l’administration. Chose très importante, l’ambition
siers de l’Etat. Selon d’autres commérages, le président [toujours réforme “radicale” qui guide le projet, c’est de retirer la responsabilité du NHS aux poli-
célibataire] aurait également été vu dans plusieurs endroits avec des devra permettre à tiques. Cette réforme est truffée de défauts intellectuels et techniques.
femmes différentes. l’organisation de faire Même s’il a échappé aux coupes les plus sévères, le NHS est toujours
D’après moi, il devrait se débarrasser au plus vite de la Porsche contro- face à un déficit de confronté à un grave manque de fonds. Les fournisseurs de santé annu-
24 milliards d’euros
versée. Pourquoi ne pas la revendre et en tirer un bénéfice confortable lent déjà certaines procédures médicales “facultatives” pour faire des
sur cinq ans. “Mais
puisqu’elle jouit à présent du cachet de véhicule présidentiel. Cette voi- est-ce le bon moment, économies. Or l’énorme facture de la réorganisation va encore resserrer
et est-ce que ce sont les le nœud coulant financier.
bons remèdes ?” L’opinion dominante parmi les hauts fonctionnaires, c’est que le gou-
s’interroge le mensuel. vernement en fait trop, trop vite : la machine n’a tout simplement pas la
capacité d’appliquer autant de réformes à un tel rythme. Les mandarins
répugnent toutefois à exprimer leurs objections de peur de se voir accu-
ser d’être prisonniers de treize ans de régime travailliste. Pour leur part,
les collègues du Premier ministre opposent la timidité de Blair à l’éner-
gie sans limites de Margaret Thatcher. Certains vont jusqu’à avancer que
les électeurs remercieront le gouvernement pour le chaos “créateur”
franceinter.com engendré par l’ampleur et la vitesse des réformes. C’est là une autre mau-
EUROPE vaise interprétation de l’Histoire. Car la Dame de fer agissait à un rythme
mesuré, en s’efforçant de coller autant à ce qu’il était possible de faire
qu’à ses ambitions radicales. Ce n’est que vers la fin, quand elle a été
gagnée par un orgueil démesuré, qu’elle a abandonné toute prudence et
José-Manuel Lamarque jeté son mandat aux orties en introduisant la poll tax, un impôt par tête
et Emmanuel Moreau, très impopulaire dont l’instauration, en 1989, a contribué à sa chute. Et
les dimanches à 15h30 avec Gian Paolo Accardo de Courrier International. si le NHS devenait la poll tax de Cameron ? On aurait du mal à imaginer
23 janvier : Londres 2011, de Dickens à Branson plus cruelle ironie. 
30 janvier : Bruxelles, encore et toujours debout ?
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  13

Tentation dynastique rechange fabriquées aux Etats-Unis en raison des sanctions internatio-
nales qui pèsent sur l’Iran depuis deux décennies. La plupart des avions
volent avec des pièces de rechange obtenues au marché noir. Certaines

en Indonésie pièces d’appareils plus anciens sont aussi recyclées pour faire voler des
avions plus récents. La flotte civile iranienne comprend des Boeing 707
(c’est le seul pays où ces avions sont encore utilisés pour des vols com-
merciaux), des Boeing 727, des Boeing 747-100 et des Iliouchine ou des
Tempo, Jakarta Tupolev qui datent de l’ère soviétique. [Les autorités iraniennes ont

T
annoncé le 15 janvier que tous les Tupolev seraient interdits de vol à
compter du mois de février.] Les appareils les plus récents sont des
rois ans avant la prochaine élection présidentielle, il semble Fokker 100, des Airbus A300 et des Airbus A310 d’occasion.
 Contexte
que l’heure soit déjà venue pour les partis politiques de dévoi- Nous avons entendu de nombreuses fois que les sanctions unilaté-
“L’épouse
ler le nom de leur candidat. Habituellement, c’est le chef du du président prend rales et internationales imposées à la république islamique d’Iran visent
parti qui est désigné. Mais cette habitude ne vaut pas pour la son envol”, titre son gouvernement et non sa population. Les Etats-Unis font régulière-
première force politique du pays, le Parti démocrate. Aucune l’hebdomadaire Tempo ment part, à juste titre, de leurs préoccupations en rapport avec la vio-
voix ne se fait en effet entendre pour proposer Anas Urba- qui consacre une large lation des droits de l’homme en Iran. Cependant, les Etats-Unis ne
ningrum. Sur toutes les lèvres, un seul nom : celui de la première dame d’In- partie comprennent pas qu’en maintenant cet embargo sur la vente d’appa-
donésie, Kristiani Herrawati, ou Ani, comme on l’appelle le plus souvent. de son édition à Ani reils et de pièces de rechange, ils refusent au peuple iranien le droit de
Yudhoyono, qu’on
Les commentateurs la considèrent comme la plus apte à prendre la suite voler en toute sécurité, ce qui a déjà entraîné un grand nombre d’acci-
soupçonne de vouloir
de son mari, Susilo Bambang Yudhoyono (SBY), qui, en vertu de la Consti- succéder à son mari, dents tragiques et la mort de centaines de civils innocents. N’est-ce pas
tution, ne pourra briguer un troisième mandat en 2014. Susilo Bambang une violation des droits de l’homme ? Combien faudra-t-il de crashs
Bien que très médiatisée, Ani ne jouit pas d’une forte cote de popula- Yudhoyono, en 2014 avant que les Etats-Unis prennent finalement conscience que les sanc-
rité. Selon un sondage, si l’élection se tenait aujourd’hui, elle n’obtiendrait et de s’y préparer tions contre l’aviation iranienne doivent être revues ?
que 3,4 % des voix. Malgré cela, la rumeur autour de sa possible candida- d’ores et déjà. Selon un rapport de l’Organisation de l’aviation civile internationale
ture est d’ores et déjà l’occasion d’un nouveau débat. Ses détracteurs accu- Elle vient ainsi datant de 2005, “les sanctions internationales […] mettent en péril la sécu-
de publier
sent la famille Yudhoyono de vouloir bâtir une dynastie politique. Une rité de l’aviation civile en Iran […] contrairement aux dispositions, objectifs
une autobiographie
accusation qui n’est pas sans fondement. La liste des fondateurs et des diri- de 550 pages intitulée et termes de la convention de Chicago”, qui détermine les règles de l’avia-
geants du Parti démocrate regorge de noms de proches du président. Jus- “Les ailes de la fille tion internationale. Selon les termes de cette convention, dont les Etats-
qu’au fils cadet de SBY, Edhie Baskoro, âgé de 29 ans, devenu secrétaire du soldat” et multiplie Unis sont membres fondateurs et signataires, l’aviation civile ne doit
général du parti . Encore trop jeune pour prétendre à la présidence du pays, ses apparitions pas être “utilisée par un Etat membre comme instrument de politique étran-
Edhie attend son tour dans l’ombre de sa mère. publiques. gère” ; et le droit à la sécurité aérienne y est considéré comme un droit
Si pertinente que soit cette mise en cause, la famille de Yudhoyono n’est de l’homme.
pas la première à céder à la tentation dynastique. Megawati Sukarnoputri, La liste des catastrophes aériennes survenues en Iran depuis la révo-
première femme ayant accédé à la présidence de l’Indonésie [et fille du père lution islamique est édifiante. Il y a eu dix accidents de vols commerciaux
de l’indépendance et premier président du pays, Sukarno], l’a précédée. Son depuis 1979 et huit concernant des vols militaires depuis 2000. Au moins
époux et sa fille forment les piliers du Parti démocratique indonésien de 1 258 vies ont été perdues (290 personnes ont aussi été tuées lorsqu’un
lutte (PDIP). Sans parler de Suharto [1966-1998], dont tous les enfants sont avion d’Iran Air a été abattu par un missile du croiseur américain USS Vin-
devenus des dirigeants du Golkar [parti au pouvoir pendant les trente-deux cennes le 3 juillet 1988). Tous les avions incriminés sont de vieux avions
ans de la dictature], et dont la fille cadette a même été nommée ministre. américains ou des avions de seconde main d’origines diverses. 
Nous devons nous interroger sur l’impact de ce phénomène sur la bonne
santé de notre démocratie. L’étranger offre un élément de réponse. Car les
dynasties politiques ne sont pas l’apanage de nations totalitaires comme la
Corée du Nord, la Syrie ou Cuba, elles existent aussi dans les démocraties.
Reste que, si l’on n’y prend garde, le risque de se retrouver avec un système Un malheur n’arrive jamais seul
politique dominé par une poignée de familles est immense. C’est pourquoi,
afin d’éviter que n’émerge une oligarchie politique, les citoyens devraient
s’efforcer de se souvenir de la raison principale qui a conduit l’Indonésie à
fonder une république. La république est par essence un système qui offre
à tout citoyen une chance de devenir un dirigeant. Certes, bâtir une dynas-
tie politique est un droit démocratique qui ne peut être bafoué, mais il n’est
pas en accord avec l’esprit même de la démocratie. C’est un phénomène
licite mais malsain. 

Voyager en avion
est un droit
Navid Hassibi, Tehran Bureau New York

L
e crash d’un avion d’Iran Air, le 9 janvier dernier, est le der-
nier d’une série d’accidents désastreux qui se sont produits
dans la République islamique ces dernières années – il y a eu
une quinzaine d’accidents de la flotte iranienne ces neuf der-
nières années. Il faut savoir que la majorité des avions iraniens  Un séisme meurtrier, puis le choléra et maintenant Jean-Claude Duvalier, alias “Bébé Doc”, ancien président
ont été achetés avant la révolution islamique de 1979. Et que tyrannique d’Haïti revenu dans l’île le 16 janvier, vingt-cinq ans après en avoir été chassé. L’homme qui vivait
ces avions sont aujourd’hui en piteux état, du fait non seulement d’un dans un exil doré à Nice déclare vouloir “participer à la renaissance d’Haïti”. (Lire aussi p. 6) Dessin de
mauvais entretien mais aussi de l’impossibilité d’acheter des pièces de Hachfeld paru dans Neues Deutschland, Berlin
14  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

En couverture

Vive
la Tunisie !
Questions sur une
révolution en marche
 La Tunisie peut être fière d’être le premier pays arabe
à se débarrasser d’un dictateur par la mobilisation de
la rue. Beaucoup de questions demeurent  Une
démocratie peut-elle se construire alors que le
pays, depuis son indépendance, n’a connu que
l’autoritarisme ? Peut-on accepter que des
caciques de l’ancien régime restent aux
affaires ? Quelles sont les garanties
pour une transition démocratique ?

 16 janvier. Un portrait
masqué de Ben Ali sur
un immeuble de la banlieue
de Tunis.
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  15

Les années
Ben Ali Le silence assourdissant
1987. Zine El-Abidine
Ben Ali est nommé
Premier ministre
le 2 octobre. Le
de Paris et de Bruxelles
7 novembre, il destitue
Bourguiba pour
des raisons médicales
et prend sa place Si les élites européennes soutiennent pas aussi porteur, du moins sur le papier, d’exi-
à la tête de l’Etat. les régimes du Maghreb, ce n’est pas gences à propos du respect des libertés indivi-
1988. Le PSD se seulement par peur de l’islamisme, duelles et du pluralisme politique ?
transforme en février explique un chroniqueur algérien. Mais il est vrai que les Européens sont téta-
en Rassemblement
nisés. Les régimes maghrébins, nous expliquent-
constitutionnel
démocratique (RCD). ils, sont malgré tout un rempart contre tous les
1989. Ben Ali, Le Quotidien d’Oran (extraits) Oran “ismes” : l’intégrisme, le radicalisme, le terro-
candidat unique, risme, l’islamisme et même, que l’on me per-

L
est élu président de e Maghreb et sa population n’ont mette ce néologisme, le “harraguisme”
la République avec rien à attendre de l’Europe en géné- [l’immigration clandestine]. C’est d’ailleurs ce
99,27 % des suffrages. ral et de la France en particulier. Ou, que clament nos dirigeants. Etrange mais très
1999. Ben Ali est réélu
pour être plus exact, ils n’ont rien à habituelle situation où celui qui crée le problème
avec 99,4 % des voix.
2002. Des attentats attendre de la Commission euro- se targue de le résoudre. Le fait est que les pou-
islamistes perpétrés péenne, des gouvernements euro- voirs maghrébins font chanter l’Europe avec
le 11 avril à Djerba péens et des classes politiques européennes, cette menace de l’islamisme. Ils savent que c’est
causent la mort surtout la française. C’est l’une des réflexions que un sujet dont la seule évocation fera taire les
de 15 personnes. je ne cesse de ressasser depuis que l’Algérie et, scrupules et disparaître les bons conseils à
2004. Ben Ali est plus encore, la Tunisie ont été entraînées dans propos de l’importance de l’Etat de droit et du
à nouveau réélu avec
une spirale de violences. respect des libertés.
94,5 % des suffrages.
2008. La Tunisie Qu’entendons-nous de la part de la classe Ce n’est pas tout. Si la France politique – les
intègre en janvier la politique française pour ne prendre que cet Verts exceptés – est si silencieuse, c’est aussi parce
zone de libre-échange exemple ? Un silence assourdissant, parfois trou- qu’elle est tenue. Voilà le grand tabou qui devient
Euromed. Révolte blé par quelques déclarations qui nous expliquent tellement évident quand le Maghreb s’embrase.
violemment réprimée que tout ne va pas si mal au Maghreb, que les trois Nous le savons tous. C’est même de bonne
dans le bassin minier pays ne sont pas des dictatures, que des progrès guerre. Parmi ceux qui clament, contre toute
de Gafsa, dans le sud-
importants ont été réalisés, que la France n’a pas évidence, que la démocratie fait son chemin au
ouest de la Tunisie.
La Tunisie participe de leçons à donner (elle qui passe son temps à le Maghreb, combien sont vraiment sincères ? Et
au sommet de l’Union faire quand il s’agit d’autres pays dits voyous, tel combien redoutent seulement de voir leurs com-
pour la Méditerranée l’Iran) et qu’il faut donner du temps au temps. promissions révélées, leurs vacances au soleil,
organisé à Paris Imaginez une voix, un peu cassante, un peu impa- tous frais payés, dans des palaces de luxe ou des
le 13 juillet. tiente, certainement pas gênée : “Des morts ? Oui, palais officiels, supprimées ? Combien sont
2009. Ben Ali est réélu d’accord, mais cela finira bien par changer…” Désin- “couscoussés” ou “tajinés” ? Combien tremblent
pour un cinquième
volture, mépris aussi. à l’idée que le voile pourrait se lever sur leurs
mandat avec 89,62 %
des suffrages. On pourra me demander : mais que peut l’Eu- rapports bidon, sur leurs petits péchés mignons
2010. Mohamed rope ? Que peut la France ? Je les entends déjà ou, plus grave encore, sur leurs turpitudes et
Bouazizi, 26 ans, m’accuser de trahison pour avoir appelé, ou tout leurs actes immoraux – dont ils n’ignorent pas
s’immole par le feu simplement évoqué, une quelconque interférence qu’ils ont certainement été enregistrés et filmés
le 17 décembre à Sidi étrangère dans les affaires des Algériens, mais par ceux qui sauront les ramener dans le droit
Bouzid. Cet acte aussi des Tunisiens, sans oublier les Marocains, chemin s’ils osent la moindre critique ? Quand
d’ultime contestation
lesquels sont embarqués dans la même galère les Maghrébins auront repris leur destin en main
déclenche des
manifestations qui même si cela ne bouge guère chez eux en ce –  et cela finira par arriver car rien n’est
gagnent les principales moment (cela viendra, croyez-moi). immuable –, il faudra se souvenir de ces lâchetés
villes du pays. Disons donc que la France et l’Europe sont intéressées. Akram Belkaid
Un mouvement dans la même position que celui qui entend son
baptisé “révolution voisin cogner femmes et enfants jusqu’au sang,
du jasmin”. voire jusqu’à les tuer. Ces gens-là peuvent effec-
Réactions
2011. Ben Ali fuit
tivement se boucher les oreilles ou monter le son
le pays le 14 janvier
et trouve refuge de la télévision. Ils peuvent regarder ailleurs et Vu de Berlin
en Arabie Saoudite. uriner sur ces valeurs dont ils se gargarisent si
Conformément souvent, en se posant comme exemples à suivre “Le monde arabe se trouve-t-il à la veille
à la Constitution, dans le monde entier. Ensuite, quand ils croise- d’un tournant comparable à celui de 1989,
c’est le président ront le coupable dans les escaliers, ils discuteront qui a balayé les régimes sclérosés du bloc
de la Chambre des avec lui comme si de rien n’était, et la vie suivra soviétique ? C’est ce qu’on peut espérer
députés, Fouad
son cours, du moins pour celles et ceux qui ne aujourd’hui. Car la chute du dictateur tunisien
Mebazza, qui assure
les fonctions de chef l’auront pas perdue. Ben Ali est un événement historique : après
de l’Etat. Selon un En réalité, la France et l’Europe sont dans une des décennies d’oppression, les citoyens d’un
bilan officiel, les position bien plus forte qu’on ne le croit. N’existe- pays arabe ont pour la première fois réussi
heurts avec les forces t-il pas un certain accord d’association signé, de à chasser par leurs propres moyens un tyran
de l’ordre ont fait façon séparée, par l’Union européenne et les trois détesté. Les autocrates de la région ont
78 morts. Le 17 janvier, pays du Maghreb ? Cet accord qui fait la part belle de bonnes raisons de craindre un effet domino
un gouvernement
au libre-échange et à la baisse des tarifs douaniers car leurs peuples souffrent des mêmes
MARTIN BUREAU/AFP

d’union nationale est


formé mais rapidement n’est-il pas accompagné d’un volet qui porte sur problèmes que les Tunisiens. En Algérie, en
contesté. Des élections la question des droits de la personne humaine ? Jordanie, en Egypte et au Yémen, la Tunisie
législatives De même, ce fameux “partenariat privilégié” que fait aujourd’hui figure d’exemple. C’est un
se tiendront dans l’Europe agite comme une carotte aux yeux des tournant historique qui rappelle la chute
un délai de six mois. pays du sud et de l’est de la Méditerranée n’est-il du Mur”, écrit Die Tageszeitung.
16  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

En couverture Tunisie

Le temps
des dictateurs
n’est pas révolu
Pour le grand reporter britannique  Dessin de Haddad
Robert Fisk, le changement de régime paru dans Al-Hayat,
en Tunisie n’annonce pas forcément Londres.
l’avènement d’une démocratie.

The Independent (extraits) Londres

S
erait-ce la fin de l’âge des dictateurs
dans le monde arabe  ? Tous ces Vu d’Arabie
cheiks et ces émirs, ces rois (dont Saoudite
un très âgé en Arabie Saoudite et un l’homme que les Occidentaux choyaient jusqu’à naux arabes qui l’avaient encensé et avaient pro-
La presse saoudienne
jeune en Jordanie), ces présidents observe un silence la semaine dernière. Mais ne nous réjouissons pas fité de son argent pendant tant d’années se sont
(là encore, un très âgé en Egypte et gêné depuis l’arrivée trop. Oui, les jeunes Tunisiens ont utilisé Inter- mis à le vilipender. “Mauvaise gestion”, “corrup-
un jeune en Syrie) doivent sans aucun doute trem- du président tunisien net pour se rassembler – les Algériens aussi –, et tion”, “règne autoritaire”, “manque total de respect
bler dans leurs bottes, car les événements de déchu à Djeddah. les enfants du baby-boom (les jeunes nés dans les des droits de l’homme”, autant de défaillances dont
Tunisie n’étaient pas censés se produire. Pas plus Sur le site Rasid, années 1980 et 1990, et qui n’ont pas de pers- on l’accuse aujourd’hui dans la presse arabe.
que les émeutes provoquées par le prix des den- plusieurs Saoudiens pective d’emploi après l’université) sont dans la Bien sûr, désormais, tout le monde revoit ses
protestent
rées alimentaires en Algérie et les manifestations rue. Mais le gouvernement d’“unité” doit être prix à la baisse – ou promet de le faire. L’huile et
contre sa présence
contre la flambée des prix à Amman. Sans parler dans le royaume. formé par Mohamed Ghannouchi, un satrape au le pain étant des produits de première nécessité
des dizaines de morts en Tunisie, d’où un despote Pour certains, service de Ben Ali pendant près de vingt ans, un pour les masses, leur prix va être abaissé en Tuni-
s’est enfui pour se réfugier à Djeddah, la ville où c’est un bourreau homme sûr qui veillera à préserver nos intérêts… sie, en Algérie et en Egypte. Mais pourquoi
un homme appelé Idi Amin Dada avait déjà trouvé et un dictateur qui plutôt que ceux de son peuple. étaient-ils si élevés jusqu’ici ? L’Algérie devrait
refuge en son temps. a fait couler le sang ; La vérité est que le monde arabe est si sclé- être aussi riche que l’Arabie Saoudite puisqu’elle
Si de tels événements peuvent se produire pour d’autres, rosé, si corrompu, si humilié et si impitoyable possède du pétrole et du gaz. Or elle a l’un des
c’est un mécréant
dans un pays touristique comme la Tunisie, ils –  n’oublions pas que, la semaine dernière taux de chômage les plus élevés du monde arabe,
qui a interdit le voile
peuvent survenir n’importe où. Quand Zine El- à l’université et a encore, Ben Ali qualifiait les manifestants tuni- pas de sécurité sociale, pas de retraites, rien pour
Abidine Ben Ali était au pouvoir, le pays était loué empêché les Tunisiens siens de “terroristes” –, et si incapable d’accom- son peuple parce que ses généraux ont placé la
par l’Occident pour sa “stabilité”. Français, Alle- d’aller accomplir plir des progrès sociaux et politiques que les fortune du pays en Suisse.
mands et Britanniques rendaient hommage au leur pèlerinage chances sont quasi nulles de voir émerger des Les dictateurs feront ce que voudront les
dictateur, cet “ami” de l’Europe civilisée qui tenait à La Mecque, de peur démocraties viables dans le chaos qui règne Occidentaux. Ben Ali s’est enfui. Ce qu’il faut
les islamistes sous sa poigne. qu’ils ne reviennent dans le monde arabe. désormais, c’est un dictateur plus manœuvrable,
avec la grippe porcine.
Que nous le voulions ou non, les Tunisiens Depuis des années, ce pauvre homme parlait “un homme à la fois fort et bienveillant”, comme les
En tout cas, la rumeur
s’en souviendront. Les deux tiers de la popula- court que Ben Ali se d’une “lente libéralisation” de son pays. Mais tous agences de presse se plaisent à appeler ces ter-
tion – sept millions sur dix, soit la quasi-totalité rendra prochainement les dictateurs savent qu’ils courent de gros dan- ribles despotes. Non, tout bien considéré, je ne
des adultes – travaillaient pour la police secrète à La Mecque. gers quand ils libèrent leurs compatriotes de leurs pense pas que le temps des dictateurs arabes soit
de Ben Ali, disaient les Arabes. Eux aussi doivent chaînes. Et les Arabes n’ont pas dérogé à la règle. révolu. Les Occidentaux y veilleront.
être descendus dans la rue pour protester contre Ben Ali ne s’était pas plus tôt exilé que les jour- Robert Fisk

France
Petits compromis entre si bons amis
C’est peu dire que depuis son arrivée “Le premier des droits de l’homme, c’est bien sévères avec la Tunisie, qui entre les Tunisiens eux-mêmes.” En 2008,
au pouvoir, en 1987, le président Ben Ali de manger, de se soigner et de recevoir développe sur tant de points l’ouverture Fadela Amara, secrétaire d’Etat, explique
a été choyé par l’ensemble de la classe une éducation. De ce point de vue, il faut et la tolérance. Qu’il y ait des progrès à à propos de la Tunisie qu’il faut “aider
politique française. A commencer par bien reconnaître que la Tunisie est très faire, mon Dieu, j’en suis bien conscient ceux qui forment un rempart contre
François Mitterrand, qui, en 1989, lors en avance. ” Au même moment, l’avocate pour la France, et certainement aussi l’islamisme. Je crois qu’on gagnerait
d’une visite officielle, souligne “les Radhia Nasraoui entame son 55e jour de pour la Tunisie.“ En mars 2010, c’est à être solidaire de ces régimes.” Enfin,
progrès de la démocratie en Tunisie”. grève de la faim pour protester contre le au tour de Bertrand Delanoë, à l’occasion quelques jours avant la chute de la
En 1997, Lionel Jospin, accueillant à Paris régime tunisien. A son sujet, le président de la fête de l’indépendance tunisienne, maison Ben Ali, Frédéric Mitterrand,
Zine El-Abidine Ben Ali choisit, lui, français déclare : “Je connais cette de déclarer que “la Tunisie est un pays qui ministre de la Culture, déclare sans
de ne parler que des “performances histoire, j’espère qu’elle trouvera une a enregistré des résultats remarquables, sourciller : ”Dire que la Tunisie est une
de l’économie ” et de “ la sécurité dont issue. Mais en France aussi nous avons notamment depuis que le président dictature univoque me semble tout a fait
jouit la Tunisie ”. A la fin de son discours des gens qui font la grève de la faim, ou la Ben Ali a pu, à partir de 1987, entamer exagéré.” Quant à sa collègue Michèle
de bienvenue, le Premier ministre feront.” Pour sa part, Nicolas Sarkozy, en un certain nombre de réformes“. Le maire Alliot-Marie, la veille de la fuite du
français ajoute : “La proximité de nos visite d’Etat en 2008 en Tunisie, explique de Paris ajoute : “ La Tunisie est un pays président tunisien, elle estime devant
idéaux de tolérance et de solidarité (…) d’emblée “ne pas avoir de leçons à qui porte un drapeau qui s’appelle les députés français qu’il faut “arrêter de
font de nos deux pays des partenaires donner en matière de droits de l’homme” tolérance, fraternité et ouverture aux lancer des anathèmes ” contre ce régime
que tout rapproche .” Mais le soutien le au président Ben Ali. Et il ajoute lors d’une autres. Le président Ben Ali en 1987 et propose au gouvernement tunisien
plus spectaculaire date de 2003. En visite visite à la mairie de Tunis : “Il m’arrive de a permis qu’il y ait une évolution, une “ le savoir-faire de nos forces de sécurité ”
officielle à Tunis, Jacques Chirac déclare : penser que certains observateurs sont transition sans rupture et sans heurts afin de “régler des situations de ce type”.
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  17

Comment mener à bien la transition ?


Un blogueur esquisse quelques pistes l’affaiblira immanquablement. Nous avons un mie de croître à un rythme suffisant pour absor-
d’avenir et dit faire confiance au pays à reconstruire et nous ne pouvons nous per- Vu d’Iran ber les chômeurs (on devra d’ailleurs la repenser,
gouvernement provisoire nommé le mettre d’exclure les RCDistes qui sont propres. puisque nos nombreux diplômés ne trouvent pas
“Tunis tounest, Iran
17 janvier, malgré la présence en son Et, s’ils sont propres et compétents, la Tunisie natounest”, “la Tunisie de débouchés dans une économie axée sur le low
sein de ministres de l’ancien régime. a besoin d’eux et de leur expérience, et de leurs a réussi ce que l’Iran cost). Cette stabilité aura aussi le mérite de ras-
réseaux. Par exemple, Kamel Morjane [le ministre n’a pas pu faire”: c’est surer la bourgeoisie locale. Peut-être rapatrieront-
des Affaires étrangères reconduit] est intègre et le slogan qui circule sur ils leurs devises et les investiront-ils au pays ?
Nawaat (extraits) Tunis compétent, et, surtout, il a ses entrées dans les les sites de l’opposition 2. Etablir au plus vite une Assemblée consti-
chancelleries américaine et européennes, et ces iranienne. En juin 2009, tuante en vue d’aboutir à un système de type
les Iraniens avaient

V
oici quelques idées et souhaits dernières le connaissent bien. Nous aurons be- parlementaire.
manifesté pendant
d’un citoyen tunisien nouvelle- soin d’un soutien de la part de ces démocraties, plusieurs semaines Plus de “père” de la nation : on est assez
ment libre. 1. Qu’une enquête tôt ou tard, ne serait-ce que pour nous protéger pour contester la grands ! Il faut que toutes les tendances de la
publique sur le Rassemblement de nos voisins immédiats, qui ont intérêt à dé- réélection du président population y soient représentées. Cela veut dire
constitutionnel démocratique truire notre révolution au plus vite. N’oubliez pas Ahmadinejad. Malgré y inclure les communistes et les islamo-conser-
[RCD, le parti de Ben Ali] soit que Kadhafi a déjà essayé de nous envahir et de une forte mobilisation, vateurs, démocrates, contrairement à ce qui a
réalisée afin de pouvoir purger le parti. renverser le régime de Bour- la révolte, durement été fait jusqu’à présent. Pour ces derniers, il
réprimée, n’avait pas
Mais, avant cela et au plus vite, il faut com- guiba [en 1974], et, mainte- abouti.
faudra repenser l’article de loi qu’avait instauré
mencer par notre gouvernement de transition. nant, une démocratie re- Bourguiba et qui interdit les partis politiques
Nous devons être sûrs de ces hommes et présenterait une mena- fondés sur la religion. Une contrepartie pour-
femmes, car le peuple tunisien doit avoir ce très grave pour lui. rait être un Etat laïc à la turque. On pourrait
confiance en son gouvernement. Et n’oublions Sans oublier les gé- souhaiter garder le statu quo, mais on s’aliéne-
pas que même l’opposition “légale” (puisque néraux algériens, rait, à mon avis, la frange la plus conservatrice
légalisée par Ben Ali pour le servir), à quelques qui voient cela d’un de la population, qui doit être représentée. Le
exceptions près, a fricoté avec l’ancien régime. très mauvais œil. plus important dans cette Constitution : un
Donc elle est aussi dangereuse que le RCD. Pour Nous devons équilibre des pouvoirs, des garde-fous (y com-
que le gouvernement actuel soit purgé des rassurer nos pris de la part de la société civile), et qu’y figu-
brebis galeuses, que cesse la contestation – à principaux rent les acquis précédents et nouveaux, arrachés
juste titre, surtout que le RCD détient les postes bailleurs de grâce à la révolution.
clés de ce gouvernement – et qu’ils puissent se fonds et nos 3. Pour plus tard, se prémunir de la corrup-
mettre au travail, il faudrait un comité de récon- pourvoyeurs de tion par tous les moyens.
ciliation nationale (vu le grand nombre d’ad- devises. Une certaine Il faut que les Tunisiens, mais aussi le
hérents, volontaires ou semi-volontaires, de ce continuité au niveau des monde, aient confiance en la Tunisie et en son
parti, on n’aura pas le choix) qui permettrait de affaires étrangères me Etat de droit à venir. Confiance et transparence,
rétablir le lien de confiance entre nous et notre semble capitale pour réta- qui découlent de l’Etat de droit, sont capitales
gouvernement. blir un climat qui per- pour garantir la pérennité de notre système
Le RCD, une fois affaibli par ce nettoyage, de- mettra à notre écono- financier et de notre système économique. Et
viendra un parti comme un autre. Pourquoi le permettront l’investissement local et étranger,
dissoudre puisqu’il pourrait toujours revenir sous moteur de l’emploi.
 Zine El-Abidine
une autre forme, un autre nom (ce qu’il fera pro- Ben Ali. Dessin
4. Au sujet du gouvernement provisoire :
bablement) ? Il faut simplement le nettoyer après de Balaban, Personnellement, je suis pour son maintien
une enquête publique et impartiale, ce qui Luxembourg. (malgré tout ce que j’ai dit plus haut et bien qu’il
soit logique de vouloir sa fin, surtout si l’on
pense que certains ont le sang de nos frères et
Echec sœurs sur les mains), car ma perception de ce
gouvernement fait que j’ai confiance en certains
Le grand raté de l’Union pour la Méditerranée de ses membres réputés intègres, et je suis cer-
tain que le tout s’est fait avec l’approbation de
“Politique de voisinage” – le terme de l’Europe. La valse-hésitation de récompense.Du point de vue tunisien, l’armée, qui, ne l’oublions pas, nous a protégés
sonne clair à l’oreille, presque trop l’Europe dans la crise tunisienne Paris est la capitale de l’Europe. de la tentative de retour de l’ancien régime. Cela
banal. En réalité, cette rhétorique montre à quel point il était naïf de Le gouvernement français n’a veut dire que des variables (l’avis des Améri-
de Bruxelles recouvre une politique vouloir rapprocher fraternellement cependant encouragé les manifestants cains, de l’UE et même des Israéliens, qui étaient
d’arrangements ambigus passés avec dans une Union pour la Méditerranée à lutter pour la démocratie que quand relativement proches de l’ancien régime) ont
ces voisins difficiles qu’on situait jadis les voisins de l’Europe que sont le Ben Ali a pris la fuite. Même si Paris été prises en compte et que ce gouvernement
impitoyablement dans l’“arrière-cour” Proche-Orient et l’Afrique en détresse . a souvent payé cher son ingérence est le plus consensuel possible.
de l’Europe, mais dont on a aujourd’hui Le président Sarkozy, qui menait le bal dans les affaires de ses anciennes J’ai confiance en Néjib Chebbi [avocat et
besoin comme partenaires. Cela depuis Paris, s’était précisément choisi colonies, il aurait pu trouver plus tôt ancien opposant devenu ministre du Dévelop-
commence, si l’on prend le sens comme interlocuteur privilégié le moyen de renforcer la société civile pement régional], respecté par les avocats et les
des aiguilles d’une montre, par la le gérontokleptocrate Ben Ali (tandis et l’opposition politique tunisiennes. juges de ce pays pour son intégrité. Je pense qu’il
Biélorussie du dictateur Loukachenko que Berlusconi courtisait habilement Plus les vieux caciques de ce régime pourrait mener à bien la transition, dans son
et l’Ukraine du président autoritaire Kadhafi) pour tenter de déplacer pourri organiseront rapidement un cadre légal, jusqu’aux prochaines élections. (La
Ianoukovitch avec leurs deux vers l’ouest et le sud le centre de gravité semblant d’élections démocratiques, Justice est, selon moi, le ministère le plus impor-
gazoducs. Et cela se prolonge jusqu’au de l’intégration européenne tournant plus les forces de la liberté auront tant dans ce gouvernement… Ça nous change.)
nord de l’Afrique, en passant par les autour de l’axe Berlin-Paris. Etait-ce du mal à s’organiser. Le peuple tunisien Celles-ci, je pense, n’auront pas lieu avant six
territoires du Caucase et du Proche- bien indiqué ? Le fait que la Tunisie, peut se vanter d’avoir réussi seul ce mois, et c’est assez pour affaiblir le RCD et
Orient. Ne serait-ce qu’en raison de relativement prospère, coincée dont l’Europe n’osait qu’à peine rêver. donner une chance aux autres partis.
leurs abondants gisements non entre une Algérie en pleine Espérons que le soutien de l’Europe On a encore beaucoup de travail devant
seulement de pétrole et de gaz, mais déliquescence et une Libye au n’arrivera pas trop tard maintenant nous. Je pense que le temps n’est pas à la mani-
aussi de drogue (importée), de réfugiés gouvernement erratique, restait une qu’on est entré dans la phase décisive. festation, mais à la réflexion. Pensons à ce que
(importés) et d’islamisme (importé), zone préservée de l’islamisme ne Andreas Ross Frankfurter nous faisons, car, dans le tourbillon de la révolu-
les dirigeants de la région ont l’oreille justifiait pas à lui seul une telle Allgemeine Zeitung Francfort tion, tout va très vite. Slim Chaou
18  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

En couverture Tunisie

Portraits
Les acteurs du processus
 La vieille garde commente le site tunisien l’état-major des forces à Zarzis (gouvernorat de 1986 à 1994. En 1978,
Nawaat. Membre du parti terrestres au grand complet. de Médenine), Ahmed il est membre fondateur
politique au pouvoir, Et tué les treize plus hauts Ibrahim, a été professeur du Mouvement des
le Rassemblement gradés, dont le chef d’état- de linguistique comparée démocrates socialistes (MDS).
constitutionnel démocratique major, le général de brigade jusqu’à son départ à la En 1994, Mustapha Ben Jaafar
(RCD), président Abdelaziz Rachid Skik, retraite. Ancien militant fonde le Forum démocratique
de l’Assemblée nationale personnalité très respectée de du Parti communiste tunisien pour le travail et les
depuis 1997, Mebazaa la troupe”, rappelle Nawaat. (PCT), il a été élu, en 1981, libertés (FDTL). En 1998,
est dans les coulisses du membre du comité central il participe à la création
pouvoir depuis l’ère du père  Les trois ministres issus du PCT. En 1993, il est parmi du Conseil national
de l’indépendance, Habib de l’opposition les fondateurs du mouvement des libertés en Tunisie (CNLT).
Bourguiba, qui l’avait nommé à Ettajdid (Renouvellement), En 2009, il présente
la tête de plusieurs ministères nouvelle appellation du PCT. sa candidature à l’élection
et postes à responsabilité. Depuis 2007, il occupe présidentielle, mais elle est
Mebazaa est par la suite resté le poste de premier rejetée pour vice de forme.
dans l’équipe du président secrétaire du mouvement.
Mohamed Ghannouchi déchu pendant vingt-trois Le 22 mars 2009, il s’est porté  Le joker
Dernier Premier ministre ans. Il vient de lancer le début candidat à l’élection
du président déchu Ben Ali, de la transition en affirmant présidentielle, soutenu
il reste en fonction. qu’aucun citoyen tunisien par le courant de réforme
Surnommé “Monsieur ne serait exclu du processus et de développement et par
Oui-Oui” par les Tunisiens politique en cours. l’Initiative nationale pour la
en raison de son allégeance démocratie et le progrès, une
à Ben Ali, Ghannouchi est un coalition politique composée
technocrate spécialiste des du mouvement Ettajdid,
questions économiques Ahmed Néjib Chebbi du Parti du travail patriotique
et financières. Né en 1941, Ministre du Développement et démocratique et du Forum
Ghannouchi est Premier régional et local. Né le démocratique pour le travail
ministre depuis 1999. Après 30 juillet 1944 à Ariana, et les libertés (FDTL).
un passage au ministère Chebbi est un avocat
de l’Economie en France, qui compte parmi les figures
Ghannouchi est entré les plus importantes
au gouvernement tunisien de l’opposition tunisienne. Rached Ghannouchi
au moment où Ben Ali était En 1983, il fonde le Réfugié à Londres depuis 1991,
nommé Premier ministre. Rassemblement socialiste Rached Ghannouchi
Après la sortie précipitée progressiste, qui devient est le chef du parti islamiste
du dirigeant, le 14 janvier, en 2001 le Parti démocratique tunisien interdit Ennahda
Ghannouchi s’est proclamé progressiste (PDP) (Renaissance). Agé de 69 ans,
président par intérim afin de (http://pdpinfo.org/spip.php?l il est surnommé le “péril vert”,
laisser les portes ouvertes à Rachid Ammar ang=ar). En 2006, il a cédé son dont la menace est agitée
un éventuel retour de Ben Ali. Chef d’état-major de l’armée poste de secrétaire général depuis plus de vingt ans
Mais le Conseil constitutionnel de terre. “Agé de 63 ou 64 ans, du PDP à Maya Jribi. en Tunisie. Après
a soutenu que cette fonction ce Sahélien natif de Sayada, Partisan dans sa jeunesse du avoir séjourné au Caire
revenaitau président du une petite bourgade nationalisme arabe, militant et à Damas pendant
Parlement, Fouad Mebazaa. du littoral, était totalement de gauche inflexible, Chebbi les années 1960, il revient
inconnu du grand public était l’un des adversaires les Mustapha Ben Jaafar en Tunisie au moment où le
il y a encore quelques plus redoutés du président Ministre de la Santé publique. président Habib Bourguiba
semaines. Mais il a eu le déchu Ben Ali. Il est aussi le Né le 8 décembre 1940 applique des mesures
courage de s’opposer à Ben Ali fondateur, en 1984, du journal dans le quartier de Bab consolidant la laïcisation de la
quand le dictateur tunisien El-Mawkif, régulièrement Souika, à Tunis, il adhère société. Ghannouchi
a appelé la Grande Muette interdit. Ahmed Néjib Chebbi en 1956 au Néo-Destour, commence alors à prêcher,
à la rescousse pour mater s’est présenté à l’élection le parti fondé par Habib surtout auprès des jeunes. En
l’insurrection populaire dans présidentielle de 1999. Bourguiba en 1934, et milite 1981, il fonde le Mouvement de
les villes de Kasserine, Thala au sein de l’Union générale la tendance islamique (MTI),
et Sidi Bouzid”, souligne le site des étudiants tunisiens qui deviendra par la suite
tunisien Nawaat. Limogé (UGET). En 1970, Ennahda, en 1988. Le
séance tenante par Ben Ali après avoir effectué mouvement est rapidement la
et assigné à résidence, il a été des études de médecine cible de la répression et
rétabli dans ses fonctions en France, il occupe le poste Ghannouchi comparaît à
par Mohamed Ghannouchi de professeur à la faculté plusieurs reprises devant les
le 14 janvier, après la fuite du de médecine de Tunis tribunaux. Finalement, il
Fouad Mebazaa président. L’armée tunisienne, et celui de chef de service au quitte le pays pour Alger puis
Officiellement président par avec seulement 35 000 centre hospitalo-universitaire finit par s’installer à Londres,
intérim. “L’ancien président hommes – dont 27 000 La Rabta, à Tunis. où il obtient le statut de
de la Chambre des députés, dans l’armée de terre –, Il participe à la fondation réfugié politique. Samedi
78 ans, est un homme à la alors que le pays compte de l’hebdomadaire Erraï 15 janvier, il a annoncé à
santé chancelante, qui n’a 120 000 policiers, est (L’Opinion) et du Conseil plusieurs organes
ni autorité, ni envergure, sous-dimensionnée et Ahmed Ibrahim des libertés (1976), ancêtre de presse qu’il préparait
ni ambition. Il ne voulait pas sous-équipée. “En avril 2002, Ministre de l’Enseignement de la Ligue tunisienne son retour dans son pays.
AFP, DR

du pouvoir et n’a pas été un mystérieux accident supérieur et de la Recherche des droits de l’homme (LTDH), (D’après Nawaat, Tunisie, El
préparé à l’exercer”, d’hélicoptère avait décapité scientifique. Né le 14 juin 1946 dont il sera vice-président País Madrid, Le Monde, Paris)
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  19

Verbatim
Cinq leçons pour les Arabes “Il n’y a pas mieux
que Zine !”
L’exemple tunisien montre que mais parce que l’alternative moderniste et
la stabilité et la modernité de façade laïque était représentée par des dictatures cor- Le colonel Kadhafi s’est adressé le 15 janvier
ainsi que le soutien de l’Occident ne rompues et répressives. au peuple frère tunisien. Ce discours fleuve,
suffisent pas à sauver une dictature. La troisième leçon à tirer est qu’il faut révi- diffusé par la radio-télévision libyenne, a été
ser l’accusation accablante qui est faite à la jeu- publié dans le quotidien de Tripoli Al-
nesse arabe, la décrivant comme futile – puisqu’il Shames. En voici des extraits :
Al-Hayat (extraits) Londres s’agirait de la génération Star Ac’ – et indifférente “Je suis réellement attristé de voir ce qui
à la chose publique. En réalité, cette jeunesse se passe en Tunisie. Avec le président Zine,

L
a principale leçon à tirer des évé- arabe est consciente de ce qui se passe et elle est il était possible de se mettre d’accord pour
nements de la Tunisie est que la même prête au sacrifice suprême pour affronter Juifs de Tunisie transformer la République [tunisienne]
stabilité d’un pays ne peut être la tyrannie et l’injustice. L’exemple tunisien en Jamahiriya [république des masses, terme
qu’apparente si elle est fondée sur montre également que la rue arabe n’est pas seu- Dans un pays qui désigne le régime libyen]. Vous voulez
le verrouillage de la vie politique et lement investie par les jeunes militants islamistes. qui comptait 1 policier que le pouvoir revienne au peuple. Mais toutes
sur l’accaparement du pouvoir. Il s’agit d’un mouvement global que l’on ne peut pour 40 habitants, les forces vives tunisiennes peuvent en parler
jeunes, vieux, femmes
Certes, à court terme, on peut promouvoir à l’in- réduire à tel ou tel courant, islamiste ou laïc. Les avec le président Zine. Cela peut se faire
et anonymes se sont
térieur et à l’extérieur l’image d’un pays stable images venant de Tunisie semblent même indi- libérés de leur peur sans aucune difficulté. Tunis se place toujours
et beaucoup de gens l’attesteront, surtout si le quer l’absence d’islamistes. pour chasser un en tête des rapports économiques
pays en question est l’allié des pays occidentaux. La quatrième leçon est qu’il n’est plus pos- dictateur et sa famille. internationaux. L’économie tunisienne est en
C’est à la fois trompeur et dangereux, puisque sible pour aucun régime arabe de s’abriter der- Les citoyens juifs mesure d’améliorer encore ses performances,
cette apparence de stabilité n’est qu’une couche rière des succès économiques pour perpétuer ses de Tunisie espèrent malgré un contexte international difficile.
de vernis au-dessus du volcan. méthodes répressives. Il n’est pas possible de réa- bénéficier de la brèche Autrement dit, il n’y a pas de crise économique
ouverte par cette
La deuxième leçon concerne l’instrumen- liser une réforme et une ouverture économiques en Tunisie. Les Libyens se font soigner par
révolution populaire.
talisation de la modernité et de la laïcité. Elle sans les accompagner d’une réforme et d’une “Peut-être que le milliers en Tunisie parce que les médecins
produit des effets puissants, nourris de la crainte ouverture politiques. Il suffit de rappeler que nouveau gouvernement tunisiens sont formés à la française. Se faire
très répandue et amplement justifiée que la l’égalité des chances, la transparence et le prin- instaurera la soigner là-bas, c’est comme se faire soigner en
seule alternative aux régimes en place serait les cipe de responsabilité sont au cœur de toute réus- démocratie. Si Dieu France. Mes frères, pourquoi donc avez-vous
islamistes. Ainsi, le choix se réduit à des régimes site économique. Tout cela ne peut prospérer que le veut, l’avenir sera transformé Tunis la verte en Tunis la noire ?
laïcs corrompus et tyranniques d’un côté, et de dans un climat de liberté politique et dans le cadre meilleur que sous Ben Le tourisme s’effondre, le visage souriant
Ali”, affirme à Ha’Aretz
l’autre à des mouvements fondamentalistes aux d’un Etat de droit. En l’absence d’une justice indé- de la Tunisie est brisé, le sang coule pour rien.
le rabbin Benyamin
programmes obscurs, tel qu’on peut le consta- pendante, de pluralisme politique et d’une presse Khattab, directeur Zine El-Abidine ne vous avait-il pas dit qu’il
ter en Iran, au Soudan ou à Gaza avec le Hamas. libre, une économie en apparence florissante crée de la synagogue ne voulait pas rester au pouvoir après 2014 ?
Ainsi, beaucoup arguent qu’on peut être acculé très vite un climat de corruption généralisée. loubavitch de Tunis, Patientez donc trois années. Ne savez-vous
à prendre parti pour les régimes en place. Ce La cinquième leçon est qu’on ne peut assurer qui, comme les autres pas attendre ?
point de vue n’est pas dépourvu d’une certaine une stabilité durable en voulant compenser l’ab- Juifs de Tunis, On se moque de vous dans WikiLeaks.
pertinence et ne peut être écarté d’un revers de sence de légitimité intérieure par un appui exté- souligne qu’il n’y a pas On devrait l’appeler ‘Kleeneax’. Il diffuse
de problèmes entre
la main. Toutefois, l’expérience et un nombre rieur. Il n’y a aucune alternative à une légitimité les informations d’ambassadeurs menteurs
Tunisiens juifs
croissant de témoignages contredisent la fondée sur un consensus et consolidée par des et musulmans. pour semer le désordre. Même vous, frères
logique qui le sous-tend. Là encore, à long structures institutionnelles. Les deux plus Mais les Juifs du Sud tunisiens ? Vous lisez ces mots creux de
terme, la modernité et la laïcité ont tout à perdre proches alliés du régime tunisien, la France et les et de la région de Kleeneax sur Internet ? Vous y accordez foi ?
à être représentées par des régimes corrompus. Etats-Unis, qui avaient gardé un silence honteux, Djerba se montrent C’est comme une poubelle où n’importe
Leurs échecs et les dégâts qu’ils ont infligés à ont été contraints de critiquer ouvertement moins optimistes, et qui peut jeter n’importe quoi. Sommes-nous
ces valeurs ont été le principal moteur de la l’usage disproportionné de la force. L’Histoire certains d’entre eux donc devenus les victimes de Facebook,
ont d’ailleurs participé
montée des courants islamistes. Ceux-ci ont nous enseigne que les grandes puissances occi- de Kleeneax et de YouTube ? Ce réseau
à des manifestations
réussi non pas parce qu’ils auraient proposé dentales n’hésitent pas à changer, le moment de soutien à Ben Ali, international viole nos foyers, nous arrache
des programmes formidables à la population, venu, de cheval de bataille. Khaled Hroub inquiets qu’ils étaient nos vêtements et tue nos enfants.
de voir le nouveau La Tunisie, mes frères, est malheureusement
gouvernement plongée dans le chaos. Peut-être que demain
renoncer le peuple tunisien va venir en Libye.
à une politique C’est pour cela que la situation me préoccupe
d’investissements
beaucoup. Il règne en Tunisie un chaos
dont ils ont longtemps
compté parmi injustifiable, alors que le pays était calme
les principaux et paisible. Et, en un jour, ils ont tout cassé.
bénéficiaires. Certains Maintenant, ils vont peut-être se mettre à
parlent désormais regretter les beaux jours de Zine. En êtes-vous
d’émigrer vers à souhaiter qu’il revienne pour calmer
la France ou Israël. la situation, en vertu de la Constitution,
qui stipule qu’il est président jusqu’en 2014 ?
Quel homme ! Que n’a-t-il pas fait pour
la Tunisie ! Que du bien ! Quoi qu’il en soit,
 Devant la plante : ce qui m’importe est le peuple tunisien.
Révolution du jasmin Ils vont peut-être tous venir en Libye ?
en Tunisie. C’est pour cela que cela nous importe. Où est
“Cette plante n’a pas sa l’armée ? Où est la police ? Où est la sécurité ?
place dans notre désert !!
Le Beau [Zine], jusqu’à maintenant, est encore
— Elle est vénéneuse !”
Dessin de Tom, le meilleur des Tunisiens. Je vous dis
Amsterdam. simplement la vérité. Je n’ai rien à y gagner
puisque Zine ne me donne pas un centime.
Simplement la vérité : il n’y a pas mieux que
Zine. Et j’espère qu’il restera non seulement
jusqu’en 2014, mais pour un mandat à vie !”
20  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

En couverture Tunisie

Il était une fois la révolution


Le journaliste et opposant tunisien immolés pour que, le 14 janvier 2011, Ben Ali  En Tunisie.
Taoufik Ben Brik, nous livre à chaud quitte le pouvoir et Tunis-Carthage  ? PPP  : Dessin de Haddad
son témoignage sur la “révolution police, pègre, parti, les trois têtes d’un régime paru dans Al Hayat,
Londres.
du jasmin”. de renseignement. Au bout de vingt-trois années
de poigne de fer, il part. Il est parti, la Tunisie
est retombée à la case départ. “Despote”, “Ben
Pour Courrier international Paris Avi” [allusion à l’ouvrage de l’auteur de cet
article : Ben Brik président, suivi de Ben Avi la

B
en Ali, dégage !” Ce matin du ven- momie, éd. Exils, 2003] ; dans les grands médias,
dredi 14 janvier 2011 à Tunis, tout ces qualificatifs ne sont pas très récents. Il y a
peut basculer. Les enfants de la encore peu, c’était “notre ami Ben Ali”. Avec sa
balle occupent l’avenue Habib croissance de 5 à 6 % et sa croisade contre les
Bourguiba, principale artère de la islamistes, on lui passait tout. Il a fait gagner
capitale. Déchirement au sein du beaucoup. Il en a gagné beaucoup, il en a volé
pouvoir… Rumeurs de coup d’Etat militaire… beaucoup. Après Bokassa, Idi Amin [Dada] ou
Que veulent les Américains… Que dit Al-Jazira ? Mobutu, aujourd’hui l’Occident n’a plus besoin
Nous vivons dans une prison sans barreaux. de Ben Ali. C’est vrai qu’il aurait pu rester encore
Néjib [frère de l’auteur] ose parler. Vingt-trois un peu, mais il y a eu les tueries de Thala et de
ans de Ben Ali, une désertification politique Kasserine provoquant sa chute. Etonnante Une révolution
totale… une pluie de bombes lacrymogènes… La image de Ben Ali, ce vendredi 14 janvier, à la mixte
foule manifeste toujours. Ils courent les uns vers vingt-cinquième heure, descendant à l’aéroport
les autres en levant les bras, en levant les poings, de Djeddah, en Arabie Saoudite. Des images qui En Tunisie, le
par grappes qui se mêlent, de couleurs diffé- frappent toute la Tunisie. caractère inédit de la
rentes, médecins, écrivains, avocats, ensei- En Tunisie comme partout, un tyran peut “révolution du
gnants, journalistes, chômeurs, lycéens,
fonctionnaires, vendeurs à la sauvette, ouvriers,
paysans, petites bonnes de Jendouba. Ballet de
en cacher un autre. Mohamed Ghannouchi, Pre-
mier ministre de Ben Ali, et Fouad Mebazaa,
président d’un Parlement non élu et bras droit
jasmin” tient tant à
son aboutissement
qu’au rôle
déterminant joué par
En route
caméras en train de se filmer entre elles. Là, on
s’écarte avec le cercle des journalistes… la même
mêlée. La même histoire. On aperçoit la Dakhi-
lia, le ministère de l’Intérieur tant décrié, une
de Ben Ali, se relaient sur une présidence
vacante. Le changement sans le changement.
On a coupé la tête du canard, mais le corps
bouge encore. Ben Ali s’est éclipsé, mais il a
les femmes.
Les scènes de révolte
filmées par la presse
internationale le
vers une
banderole noire en travers, comme un brassard
de deuil. De tout Tunis, ils sont venus… bain de
sang ou pas bain de sang ? C’est la matinée des
laissé derrière lui son système qui repose sur
les PPP. Ici, tout repose sur le karagöz, le théâtre
d’ombres turc. Et l’on sait bien qui, désormais,
prouvent : les femmes
sont présentes au
milieu de la foule,
brandissant des
presse libre
bras levés… c’est à pleurer ! Regardez : un garçon est le marionnettiste qui manipule le karagöz, panneaux et criant
et une fille enlacés. Les photographes sont tous la marionnette. Nul n’est dupe. Le pouvoir est des slogans contre le
en train de louper cette photo. Nous voilà ren- toujours entre les mains des anciens caciques pouvoir. La plupart Les journalistes, bâillonnés sous
voyés aux liesses des révolutions, au printemps de Ben Ali. “Un bain de sang ne les ferait pas recu- sont des jeunes filles, Ben Ali, s’organisent pour créer
des étudiantes. Loin
des possibles… une autre foule arrive… partout ler”, c’est l’avis général. La police, le RCD (Ras- les nouveaux médias qu’attendent
des considérations
des poings levés, des bras levés. “On aura sa semblement constitutionnel démocratique), le sexistes propres aux les Tunisiens. Un confrère espagnol
peau”, “Il partira coûte que coûte” : pas la peine de parti au pouvoir et la pègre ne vont pas lâcher pays musulmans, elles a assisté à une de leurs réunions.
parler tunisien, on vit un instant universel… On prise facilement. Ils ne constituent pas une estiment avoir leur
s’en fout de ce qui se passera demain. Ils sont association de charité. mot à dire et
montés sur scène, ils sont acteurs de l’Histoire, La Tunisie du “miracle économique” s’est comptent bien faire La Vanguardia Barcelone
ils sont acteurs de leur vie… citoyens de Tunis. pris les pieds dans le tapis, l’économie de la valoir leurs droits. De Tunis
Cette participation
Sur les arbres, des banderoles… des vagues de débrouillardise a montré là son vrai visage, le
massive s’explique par

L
tension parcourent la foule… la police charge. visage d’une machine sans conducteur. Une éco- la réalité de l’égalité a réunion du Syndicat national des
Sous les gaz lacrymogènes, la foule résiste… une nomie sans but, sans pilote dans l’avion, un avion homme-femme dans la journalistes vient à peine de com-
fête, une ivresse… la police pourrait à nouveau qui s’écrase et qui s’appelle Tunisie. Et qui société tunisienne, mencer que Néji Bghouri, un vieux
tirer… tout est possible… tout peut basculer… la s’écrase sur qui ? Sur les Tunisiens eux-mêmes. ainsi que par “le degré routier de la presse rompu à la
prise de la Bastille, c’est ici. La police fait main On a vu, à Sidi Bouzid, à Kasserine, à Jendouba, de conscience des résistance contre le régime, se lève
basse sur la ville. à Gafsa, à Médenine, la ruine s’installer, le chô- Tunisiens et leur pour prendre la parole. Et d’une
capacité à dépasser le
A 16 heures, Tunis se vide. Une ville immo- mage s’étendre. Nul parmi les Etats, européens, voix qui fait taire le brouhaha, il lance : “Il ne
raisonnement
bile, entièrement aux mains de l’armée. Des partenaires de la Tunisie, n’avait prévu cet effon- archaïque des sociétés nous reste plus qu’à être libres ; si nous ne le faisons
rumeurs flottent dans l’air, de bouche à oreille, drement foudroyant. Qui peut donc honnête- islamisées à outrance”, pas maintenant, si nous ne surmontons pas la peur
d’un portable à l’autre. En janvier 2011, le por- ment prévoir les conséquences de cette constate L’Expression. et n’assumons pas la responsabilité d’informer, la
table aura été à Tunis ce que le transistor fut en révolution inachevée… ou confisquée ? Un sou- révolution mourra.”
mai 1968 à Paris. Des tanks dans la rue. Seul lieu lèvement comme on aimerait en avoir le plus Bghouri est debout, une cigarette à la main,
 Un nouveau drapeau
de vie, les bas-fonds occupés par les chômeurs souvent. Un horrible dictateur chassé par un pour les Tunisiens…
la voix cassée, non pas tant par le tabac, comme
et les costauds de la smala. Chômeurs, enfants peuple vaillant. C’est déjà ça ! Dessin de Sondron, il l’expliquera plus tard, qu’à force de scander des
du miracle tunisien, criant “Vingt-trois ans, basta !” Taoufik Ben Brik Bruxelles. slogans dans la rue, au côté de milliers de ses
A 17 heures, la nouvelle tombe comme un concitoyens. Le 15 janvier, pour la première fois
pic : “B E N A L I S’E S T E N F U I !” Des slogans, en presque quarante ans de métier, Bghouri a pu
des cris, des chants, des youyous, des habitants Qui peut donc se libérer du sentiment de culpabilité qu’il éprou-
barricadés dans leur appartement. L’état d’ur- vait pour n’avoir pas répondu aux attentes d’une
gence décrété. L’espace aérien fermé. Le Pre- honnêtement prévoir société qui se serait certainement mieux portée
mier ministre, Mohamed Ghannouchi, avec une presse plus libre. Une cinquantaine de
s’autoproclame président par intérim. les conséquences de cette confrères l’écoutent avec respect. Les téléphones
Ben Ali est parti. Combien de jeunes abat- portables se sont tus. Les baies vitrées de la salle,
tus par les forces de l’ordre ? Combien de jeunes révolution inachevée pièce principale d’une villa coloniale délabrée
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  21

visa préalable de la censure. “Ben Ali a offert à la grandir la contestation. “Maintenant, la balle est
société du divertissement et de la propagande”, dans notre camp”, déclare Abderraouf Bahi devant
explique Khaled Oueslati, de l’Association arabe l’assemblée de journalistes. Il a pris la parole
de radios libres, “et il n’a rien voulu dire des jeunes après Bghouri. Il est plus jeune que lui, de la
qui ont payé cette révolte de leur vie.” génération suivante. Lui aussi parle debout, lui
La presse tunisienne n’a pas couvert la aussi avec une cigarette à la main. “Nous devons
révolte. Al-Jazira a été la chaîne la plus regar- achever cette révolution. Le peuple nous a investis
dée, et Facebook, le grand média de substitu- d’une responsabilité historique, et nous lui devons
tion. “J’ai ouvert un compte sur Facebook parce que l’information dont il a besoin. Personne pourra plus
je n’en pouvais plus, raconte l’architecte Nabila nous dicter ce que nous devons écrire.”
Bakli. J’avais besoin d’expliquer ce qui se passait.” Assabah Son intervention déclenche des protesta-
Bakli est représentative du Tunisien moyen, tions, plusieurs voix de journalistes s’élèvent
moteur principal de la révolution. Elle a la qua- “Le peuple a dit son pour dénoncer cet excès d’autocritique. Ils
rantaine, elle a pu faire des études et jouir de mot”, titre en défendent le caractère politique du journalisme,
libertés que n’ont pas d’autres femmes d’Afrique manchette le quotidien ils demandent à la profession de se montrer res-
tunisien dans son
du Nord. ponsable en ne publiant pas d’“informations désta-
édition du dimanche
16 janvier, deux jours bilisantes”. Le ton monte. On discute de
Tout le monde surfe sur le Net après le départ du l’éternelle difficulté qu’il y a à dissocier politique
Habib Bourguiba, le prédécesseur de Ben Ali, a président Zine El- et journalisme. Bahi propose d’occuper les
accordé de nombreux droits aux femmes et a Abidine Ben Ali. médias appartenant à la famille Ben Ali. Il parle
beaucoup fait pour l’éducation, qui reste aujour- “Les journalistes du de les gérer collectivement. Bghouri le prie de
d’hui encore un pilier fondamental de l’Etat. L’en- quotidien Assabah s’asseoir. Cette dernière proposition suscite un
(Le matin) ont défié
seignement est obligatoire et gratuit entre 6 et tollé. Yasmine, journaliste de télévision, fume
Mohamed Sakhr
16 ans, et représente l’un des principaux postes El-Materi, le richissime cigarette sur cigarette et remue le pied frénéti-
de dépenses, puisque le pays y consacre 7,2 % du gendre de Ben Ali, qui quement. “Je ne sais pas à vrai dire, tout est si com-
PIB. Résultat : plus de 74,3 % des plus de 15 ans avait pris en charge la pliqué. Quelqu’un osera-t-il publier ce qui se dit ici ?”
savent lire et écrire. direction du journal”, “Oui, il est beaucoup facile de parler que d’écrire,
“Je ne lis pas la presse, souligne Nabila Bakli, affirme le journaliste reconnaît Bghouri. Mais pour l’instant, on ne peut
située dans un quartier résidentiel de Tunis, sont du moins pas pour m’informer. Pour savoir ce qui Mourad Teyeb dans faire que parler. Nous n’avons pas les moyens de créer
les pages du New York
grandes ouvertes. Il fait un temps splendide, et se passe, j’ai Internet.” Ils sont 3,5 millions, soit un titre vraiment indépendant. Il nous faudrait un
Times. “Nous les
Bghouri peut voir le jardin tandis qu’il rappelle environ 30 % de la population, à avoir surfé, journalistes, nous entrepreneur qui ait envie de se lancer… On le cherche.
les principes du journalisme et évoque Fahem comme elle, tant bien que mal sur le Net, l’avons mis à la porte. Il doit bien être quelque part. On le mérite.”
Boukadous : “Il est en prison depuis deux ans pour s’échangeant l’information nécessaire pour faire C’est notre révolution.” Xavier Mas de Xaxás
avoir défendu ce que la plupart d’entre nous, moi le
premier, n’avons pas eu les couilles de défendre, mais
maintenant je dis : ‘Ça suffit’. Fini l’autocensure, fini
L’heure de vérité
la vie douillette aux frais du système.” Il fait cesser
les premiers applaudissements d’un geste. Les confessions d’un journaliste
Boukadous travaillait pour une chaîne satel-
litaire quand il a couvert la révolte des mineurs Quels sont nos rapports avec lieu des émeutes sanglantes pas l’un des trois sujets tabous
de Gafsa, en 2008. Ce soulèvement a été réprimé le pouvoir ? Quelles sont nos relations le 26 décembre] et j’aurais aimé du pays, avec le sexe et la religion ?
dans le sang, sans que les auteurs de la répression avec nos annonceurs, notre unique ne pas le découvrir dans cet état. Ces mêmes lecteurs savent
soient jamais inquiétés. Gafsa est située dans le source de financement ? Quelle C’est un tout petit village situé pertinemment qu’on ne peut pas tout
sud du pays, loin de tout. La presse internationale est notre approche des événements à quelques dizaines de kilomètres dire. La preuve, eux-mêmes évitent
a eu connaissance des événements trop tard, les qui pourraient secouer l’opinion de Gafsa [sud de la Tunisie]. de commenter en utilisant leur propre
alliés de Ben Ali ont gardé le silence et Boukadous publique ?… Au début, il y avait l’affaire La route garde les traces d’incendies. nom (dès lors qu’ils ne sont pas
a été condamné à quatre ans de prison ferme pour de Sidi Bouzid. Avons-nous fait Une boutique Tunisiana a été résidents à l’étranger). Face à un
“association de malfaiteurs” et “diffusion d’informa- notre devoir à l’égard de nos lecteurs saccagée. “Une révolte”, diront problème pareil, nous aurions dû
tions de nature à troubler l’ordre public”. en envoyant un journaliste enquêter les journalistes d’Al Jazira. J’aurais envoyer des journalistes sur place ?
sur place ? Non ! A l’instar de dit du vandalisme, mais je ne vais pas Soit. Nous ne l’avons pas fait.
Divertissement et propagande l’écrasante majorité de nos confrères. rater cette occasion de me taire, Mais nos lecteurs n’ignorent pas
Les autorités avaient proposé de le libérer en A la place d’un reportage vivant, comme me l’ont suggéré quelques le blocage médiatique qui prime dans
échange de sa repentance. “Je suis un journaliste nous nous sommes tenus à la reprise délicats lecteurs. Je ne vais même le pays ! On me demande de ne plus
reconnu, avait-il dit, je n’ai besoin d’aucune carte pour des dépêches de la  TAP [l’agence pas me remémorer ces chiffres nous comparer aux Européens,
travailler.” Aujourd’hui encore, il est incarcéré à de presse nationale] évoquant (officiels) qui disent que 80 % puisque nous avons nos propres
Gafsa [il devrait sortir de prison dans les prochains ce sujet sensible, une opinion, des familles tunisiennes sont “spécificités”. Soit. Mais alors soyons
jours, puisque le nouveau gouvernement a une chronique de moi-même et une propriétaires de leur habitat et qu’en cohérents et ne comparons pas non
annoncé le 17 janvier la libération de tous les pri- brève de Noureddine Hlaoui déplorant Tunisie circulent plus de 1 million plus nos médias à ceux de l’Europe.
sonniers d’opinion], et son cas, comme celui de le parti pris d’Al-Jazira [la chaîne de véhicules sur une population Ou encore notre droit
trois autres journalistes arrêtés en 2010, a mobi- satellitaire, assez virulente contre de 10 millions de citoyens. Ni le PIB, à manifester. Nous ne sommes pas
lisé une profession qui, jusque là, n’avait fait la Tunisie]. De quoi déclencher ni le taux de croissance, ni rien de tout plus patriotes que nos lecteurs
qu’écrire sous la dictée. une colère et une “déception” cela. C’est là une partie de notre et ils ne le sont pas plus que nous.
La presse n’a jamais été libre en Tunisie. Les chez nos fidèles lecteurs et la erreur : nous sommes aveuglés Au risque de me répéter, je dirai
médias appartiennent au système. Et même les moquerie des autres. Et des points par les chiffres macroéconomiques que chaque pays a ses problèmes
deux journaux d’opposition ne publient rien sans d’interrogation chez nous. pondus régulièrement par et nous en avons notre lot.
Où avons-nous failli et pourquoi ? des instances internationales Et, parmi nos problèmes,
A la suite de ces événements, j’ai pris prestigieuses. Aveuglés également cette “liberté d’expression”.
le volant et j’ai parcouru la Tunisie par le développement de Tunis et par On ne s’en cache pas. On en souffre
du nord au sud et d’ouest en est les grandes richesses visibles à l’œil au quotidien ; tout comme nos
– près de 1 500 kilomètres en tout. nu. Aveuglés au point d’oublier les cas lecteurs, d’ailleurs. On ne compte pas
J’ai visité des coins reculés, des individuels ici et ailleurs. Mais il n’y a sur leur clémence, mais sur leur
villages à des centaines de kilomètres pas que de l’omission. Les lecteurs de compréhension du fonctionnement
de la capitale, certains que Business News nous invitent à faire de tout le système d’information
je connaissais déjà et d’autres que notre travail. Soit. C’est leur droit dans notre pays…
je ne connaissais pas. Je n’avais jamais absolu. Mais entendons-nous d’abord. Nizar Bahloul
visité Menzel Bouzaïene [où eurent On parle bien de politique ? N’est-ce Maghreb émergent (extraits) Alger
22  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

io ie s
Vu d’Allemagne : Sarkozy obligé de Français en Europe, constate

France

at rr e

om
rn ou iv
na r
suivre Merkel. Le poids de la dette la Frankfurter Allgemeine Zeitung.

l.c
in ww ch
Le
publique hexagonale limite (CI n° 1051-1052,

te .c
r
l’influence à laquelle aspire le du 22 décembre 2010.)

w
a
Politique

Le “macho” à la merci de “ la Boche”


Le quotidien américain examine aussi une idée très différente du fonction-
l’étrange couple que forment nement idéal de l’Europe. Paris appelle de
Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ses vœux une Europe dominée par les Etats
à la tête de l’Union européenne. membres, centralisée, bureaucratique, à
Avec une certitude : ce n’est pas son image. L’Allemagne –  Etat fédéral
monsieur qui porte la culotte. fondé sur des régions puissantes, des gou-
vernements de coalition et une Cour
constitutionnelle influente – souhaite une
The New York Times (extraits) Europe du droit, de la discipline et de la
New York rectitude budgétaire, avec une monnaie
forte et de vraies sanctions pour les paniers

E n privé, elle se moque de sa


façon de dégoiser sans fin, de ses
gestes rapides et saccadés, de ses
tics au visage. Lui raille sa mesure, ses hési-
percés. De même, si l’Allemagne parle au
nom d’un Nord protestant et largement
industriel, la France porte la parole du sud
agricole de l’Europe. “Sarkozy s’est fait le
tations, sa prudence de matrone. Elle le porte-parole du Sud, mais il sait aussi que c’est
compare à Mister Bean et à Louis de Funès. l’Allemagne qui a le plus d’influence”, précise
Il la surnomme parfois “la Boche” et l’as- Anne-Marie Le Gloannec, spécialiste de
saille d’embrassades et de bises à la fran- l’Allemagne à l’Institut d’études politiques
çaise, des manifestations dont il sait bien de Paris [Sciences-Po]. “Il faut donc céder
qu’elle ne les supporte pas. Les tourments aux Allemands sur certains points, mais, en
de l’Union européenne (UE) cachent un même temps, l’Allemagne n’est pas capable de
drame plus intime : la romance brisée d’An- parler à tous les Européens ni de prendre publi-
gela Merkel et de Nicolas Sarkozy. On les quement un rôle dirigeant dans l’Union.
a vus en photo dans toute l’Europe, affi- Merkel et Sarkozy sont un peu des Laurel et
chant le bonheur d’un partenariat réussi. Hardy, différents mais complémentaires.”
Ils sont le meilleur espoir d’unité que  Mauvais voisins. Dessin de Schranck paru dans The Economist, Londres. Avec une crise de l’euro qui s’éternise
conserve encore le Vieux Continent. Mais et une économie allemande qui continue
il y a un hic : ils ne s’aiment pas du tout. retrouvée confrontée à Sarkozy. “C’est une laisse largement ceux qui travaillent avec elle de faire mieux que les autres, Sarkozy prête
Ils font ce qu’il faut pour rester scientifique, presque une caricature d’Alle- s’attribuer le mérite des actions.” On recon- plus d’attention au modèle allemand et
ensemble, pour les enfants – enfin, pour mande, qui organise tout, avance étape par naît un peu là sa façon de s’y prendre avec cède davantage aux exigences de Berlin. Au
l’Europe. Certaines initiatives tiennent de étape, sans émotion : elle ne fait pas dans l’es- le président français. gouvernement français, le modèle écono-
la pure symbolique : réunions conjointes broufe”, résume Stefan Kornelius, le chef mique, l’organisation des relations du tra-
des deux gouvernements, cérémonies à du service international de la Süddeutsche Berlin mène la danse vail et la capacité d’innovation technique
l’Arc de triomphe et devant le mur de Zeitung. “Et Sarkozy est de ces machos qu’elle Contrairement à Sarkozy, connu pour avoir de l’Allemagne sont des sujets débattus de
Berlin. Mais il existe aussi une coordina- n’apprécie pas du tout. Angela Merkel et la l’habitude de prendre connaissance d’un façon récurrente, et ce sont des critères
tion très étroite entre leurs deux équipes chancellerie en général sont excédées par sa rapport compliqué quelques secondes venus d’outre-Rhin (ainsi que la crainte de
et, avant chaque grand sommet de l’Union, façon de passer d’un sujet à l’autre, son manque avant une réunion, Merkel est une tra- Paris de perdre sa note AAA) qui orientent
Sarkozy et Merkel se fendent d’une posi- d’attention, son incapacité à travailler de façon vailleuse acharnée, celle qui, lors des ren- les réformes et les réductions budgétaires
tion commune à présenter aux vingt-cinq méthodique, à l’allemande. C’est une techno- contres, connaît généralement le mieux décidées par Paris.
autres Etats membres. Ce n’est guère crate, avec un mari qui vit dans l’ombre ; lui, ses dossiers. Les Allemands aiment On disait naguère que rien ne se faisait
démocratique, sans doute pas très agréable un personnage flamboyant, flanqué d’une d’ailleurs à raconter cette blague sur dans l’UE sans l’accord des Français et des
non plus. Mais Sarkozy et Merkel sont épouse sublime.” Sarkozy aux commandes d’un avion ; il Allemands. Ce que Sarkozy redoute, non
condamnés à s’entendre, parce qu’eux- Nicolas Sarkozy est largement critiqué informe ses passagers qu’il a une bonne et sans raison dans une Union passée à
mêmes et l’Europe sont confrontés – entre pour sa passion de l’argent et son manque une mauvaise nouvelle : “La bonne, c’est que vingt-sept membres et une zone euro à dix-
économie au ralenti, orgueils nationaux et de goût. Ce riche avocat entouré d’amis nous sommes en avance sur le planning ; la sept, c’est que l’accord des Français ne
inquiétude de l’électorat – à des défis aussi riches mène grand train à la présidence, mauvaise, c’est que nous sommes perdus.” soit plus nécessaire. Traditionnellement,
colossaux que complexes. suivi par des collaborateurs prêts à tout Avec une histoire commune souvent l’Allemagne a toujours évité d’être le chef
instant à lui tendre un verre de jus d’orange sanglante, la France et l’Allemagne se font de file de l’Europe ; les souvenirs de la
Deux êtres que tout oppose fraîchement pressé. Angela Merkel, elle, vit Seconde Guerre mondiale, quoique estom-
Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont toujours dans l’appartement du centre de A la une pés, n’ont pas encore disparu sur le reste
presque le même âge (ils ont seulement six Berlin qu’elle occupait avant son élection, du continent. Pourtant, Merkel va devoir
mois d’écart), mais leurs personnalités et et on peut la croiser faisant ses courses ou “Le Premier ministre exercer un plus grand leadership pour
leurs conceptions du monde sont aux anti- s’installant dans son restaurant français français prévient la sauver l’euro, même si dans une certaine
podes l’une de l’autre. Angela Merkel, préféré, le Borchardt, pour un repas sur le Grande-Bretagne qu’elle mesure elle se cache encore derrière la
56 ans, a grandi dans une famille de gauche pouce avec son mari. Elle s’est entourée de devra aider à sauver France. John Kornblum, l’ancien ambas-
l’euro”, titre The Times.
dans l’extrême nord-ouest de la République femmes de caractère et d’hommes issus de sadeur des Etats-Unis à Berlin, estime que
Le 13 janvier, à quelques
démocratique allemande, dans ces plaines la technocratie, et elle s’y prend à merveille heures de rencontrer l’Allemagne devrait s’inspirer des Etats-
protestantes où le vent souffle de Russie. avec les hommes, estime un haut respon- David Cameron à Londres, Unis et de la manière dont ils ont favorisé
Elle a appris le russe et le tchèque, est phy- sable allemand. “Elle les prend par leur plus François Fillon dévoilait au quotidien la cohésion de l’Europe après la guerre,
sicienne de formation. Son deuxième mari, grande faiblesse, leur ego, qu’elle satisfait jus- britannique ses intentions : plaider pour arbitrant les conflits et réalisant des com-
un paisible professeur de chimie, est d’une qu’à un certain point et, ensuite, de sang-froid, une harmonisation des politiques fiscales promis. “Les Allemands n’en ont pas encore
grande discrétion. Elle n’a pas d’enfants. comme un adepte de l’aïkido, elle exploite cette et économiques au sein de l’Union conscience, assure-t-il. Mais ils vont devoir
européenne. Une requête balayée d’un
C’est auprès de l’ancien chancelier Helmut énergie et la retourne en sa faveur à elle. Elle assumer le rôle des Etats-Unis en Europe et
“grand non” par le journal. “Ce ne sera pas
Kohl qu’elle a appris l’importance de cares- ne se plie pas au fonctionnement des hommes la France qui façonnera finalement exercer l’influence modératrice qui a été la
ser dans le sens du poil des Français tout en ego, qui hurlent et bombent le torse : l’Europe. Ce seront l’Allemagne et sa nôtre pendant longtemps.” Le couple franco-
convaincus d’être le cœur battant de l’idéal ces outils masculins ne marchent pas sur elle, chancelière, Angela Merkel”, argumente allemand n’aura plus alors autant d’im-
européen. Devenue chancelière, elle s’est elle les retourne même à son avantage. Et elle entre autres The Times. portance. Steven Erlanger
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  23

io ie s
Europe
Nous avions publié dans notre et représentent 15 % de cette

at rr e

om
rn ou iv
na r
n°1044, du 4 novembre 2010, un tranche d’âge.

l.c
w r s
in ww ch
Le
article sur la “génération des ni-ni” Retrouvez ce numéro

te .c
en Espagne. dans notre boutique en ligne :

a
Agés de 18 à 31 ans, ils ne sont http://espaceboutique.
ni travailleurs ni étudiants, courrierinternational.com

Italie

La légitime défense d’une jeunesse en révolte


Bien que sans commune mesure le Sud. En Tunisie, 72 % des chômeurs ont ficile de leur expliquer que les coupes
avec celles des Tunisiens, les moins de 29 ans. Au Maroc, ils sont 62 % budgétaires et les réformes servent à
révoltes des jeunes un peu et en Algérie 75 %. Partout la précarité est remédier aux dégâts produits par les
partout en Europe révèlent la devenue la norme pour les jeunes. En Italie, générations précédentes, difficile de leur
même peur d’un avenir plus de 2 millions de jeunes ne sont ni à demander de prendre à leur charge la
incertain, estime le politologue l’université ni au travail. Ils sont dans la compétition globale et de penser en
italien Ilvo Diamanti. marge, à attendre que les choses changent. termes d’avenir si l’avenir n’existe plus
En attendant, ils font des petits boulots pour eux. Il a été aboli.
plus ou moins déclarés et occasionnels. D’où la différence avec les précé-
La Repubblica Rome On dit souvent, avec quelque dentes vagues de protestation. Celles de
redondance rhétorique, qu’on a 1968 en particulier. C’était un mouve-

L a jeunesse donne des signes de


malaise de plus en plus criants.
Rébellions et manifestations
alternent avec des vagues de violences
volé le futur des jeunes. C’est vrai,
mais le dire ne suffit pas. Il faut
ajouter que leur avenir est lourde-
ment compromis par le présent. Le
ment anti-autoritaire, porteur de projets.
Aujourd’hui, au contraire, les manifes-
tations des jeunes sont l’expression d’un
état de nécessité. Même en Italie, où seu-
urbaines, en Europe et ailleurs. “Les chômage et la précarité semblent ne lement 10 % de la population a entre 15
révoltes des jeunes sont de puissants détona- jamais devoir finir. La société, le et 24 ans (en Tunisie ils sont 25 %), leur
teurs, capables d’imposer des revirements monde politique, les adultes protestation est une forme de légitime
politiques”, a écrit ces jours derniers l’édi- n’offrent plus ni modèles ni défense : elle sert à rappeler au monde
torialiste Bernardo Valli dans ces mêmes références. Les systèmes de qu’ils existent. D’ailleurs, la plupart des
colonnes à propos de l’écroulement du valeurs, la représentation jeunes Italiens sont dépourvus d’idéolo-
régime en Tunisie. Même si les tensions politique, à commen- gie, ils se situent plus à droite que leurs
exprimées par tous ces jeunes répondent cer par les partis, parents, dont la conscience sociale s’était
à des thématiques différentes et dessi- sont en crise. Ce développée avec l’esprit de 1968. Ils ne
nent une scène composite. Plus qu’un sont les logiques du croient ni dans les partis ni même dans
mouvement, elles sont les indicateurs marketing et des médias qui le Parlement. Quand ils sont nés, le mur
d’un “syndrome”, d’un mal-être qui pré- prévalent, qui écrasent tout de Berlin était déjà tombé, ou était sur le
sente des symptômes variés, d’origines horizon, rabattent tout sur le pré- point de s’écrouler. C’est une génération
diverses. Avec un visage commun, celui sent, et même sur le quotidien, encore peu consciente d’elle-même, qui
de la jeunesse. Selon le contexte, le aggravant les déceptions et la ne croit pas aux médiations et se trouve
contenu, le modèle d’action, le “syn- perte de confiance et les . confrontée aux problèmes du présent
drome jeune” présente des caractéris- Ou alors, à l’opposé, des immédiat. Ces jeunes sont réactifs, prêts
tiques nombreuses et hétérogènes. Nous propositions fondamen- à expérimenter de nouvelles – et d’an-
en isolons ici quelques-unes, particuliè- talistes se propagent, ciennes – formes de participation. Leur
rement connues. semblant donner un sens famille les protège, mais en même temps
Premières entre toutes : les révoltes au mal-être, aux protesta- les maintient en liberté surveillée. Une
 Dessin d’Eulogia Merle paru dans
étudiantes. Elles se succèdent, dans divers El País, Madrid.
tions, mais aussi à la demande d’identité, situation – apparemment – confortable,
pays européens, par irruptions soudaines. de reconnaissance. mais en réalité frustrante et de plus en
Comme en Grèce, en 2008, après la mort L’exaspération suscité par la diminu- plus difficile à supporter, à laquelle les
d’un jeune homme à la suite d’affronte- de la retraite. L’Espagne [en septembre der- tion constante des interventions de l’Etat, jeunes espèrent pouvoir échapper. Tôt
ments avec la police. Et, ces derniers mois, nier] a aussi été touchée par les manifes- en particulier – mais pas seulement – à ou tard, ils vont exploser, eux aussi.
pour protester contre les mesures d’aus- tations des étudiants, qui soutenaient les l’école et à l’université, contribue par Ilvo Diamanti*
grèves des travailleurs contre l’effondre- ailleurs à ce syndrome. Les jeunes crai-
ment du marché du travail et les coupes gnent le déclin de l’Etat providence – et * Ilvo Diamanti (né en 1952) est un politologue et
Plus de deux millions drastiques dans les dépenses sociales. donc un affaiblissement plus grand
essayiste italien qui contribue régulièrement à La
Repubblica. Professeur de sciences politiques, il pour-
de jeunes Italiens C’est également sous cet angle qu’il encore des garanties pour leur avenir. Dif- suit actuellement des recherches sur la citoyenneté.
faut rappeler les manifestations qui se sont
ne sont ni à l’université déroulées en Italie cet automne, menées
ni au travail. Ils sont dans par les étudiants et les chercheurs contre
la marge, attendant la réforme de l’enseignement. Mais ce
syndrome s’est aussi manifesté lors des
que les choses changent émeutes qui ont – littéralement – incendié
les banlieues de Paris en 2005. Il faut enfin
térité du gouvernement, qui se plie aux considérer ce qui se passe actuellement en
conditions imposées par l’Union euro- Tunisie, où les jeunes et les étudiants ont
péenne. En Grande-Bretagne, une véritable contribué pour une part importante, peut-
guérilla s’est déclenchée à l’automne der- être majoritaire, à la mobilisation qui s’est
nier après la décision du gouvernement propagée dans toutes les villes du pays, franceinter.com
d’augmenter les droits d’inscription à l’uni- contaminant l’Algérie voisine.
versité : des dizaines de milliers d’étu- Les contextes sont très divers, les
diants, ainsi que leurs parents, ont
transformé les abords de la Chambre des
communes en champ de bataille. En
France, les étudiants manifestent depuis
objectifs différents, mais le point commun
est l’appartenance à une génération mar-
quée par des problèmes communs. Tout
d’abord le chômage. En Espagne, il frappe
PARTOUT AILLEURS Pierre Weill
des années : en 2006 contre la loi qui ins- 40 % des jeunes de 15-24 ans, 20 % d’entre vendredi 19h20-20h
taurait le “contrat première embauche”, à eux à Paris et sa région, 25 % à Londres et
l’automne dernier, les Français se sont alentours. En Italie, 29 % des jeunes sont en partenariat avec
mobilisés en masse contre le report de l’âge sans travail, chiffre qui atteint 39 % dans
24  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

L’Union européenne produit Le déversement illégal

Europe chaque année 2,6 milliards de


tonnes de déchets, dont 90 millions
de tonnes sont classés
comme “déchets dangereux”.
représenterait un cinquième
des transferts de déchets.

Italie

Naples-Constanza :
des croisières qui puent

MASSIMO MASTRORILLO/LUZPHOTO

 Naples, octobre 2010. Une “crise des déchets” devenue habituelle.

Un vaste trafic illégal d’ordures de déchets provenant de Campanie [pro- Ce ne serait pas la première fois que Les immondices de Bucarest, strate
orchestré par la mafia vince dont Naples est la capitale] envoyés des cargos déchargent illégalement en après strate, se sont amoncelées au point
napolitaine est en passe de faire par la Camorra [mafia napolitaine]  – Roumanie les déchets promis à d’autres d’atteindre aujourd’hui la taille des collines
de la Roumanie la plus grande hante la ville roumaine de Glina. destinations. Ce ne serait pas non plus la qui entourent le sud-est de la capitale
décharge d’Europe. Malgré les déclarations du gouver- première fois qu’une opération d’appa- roumaine et d’engloutir Glina. Ses habi-
nement Berlusconi, qui a promis d’écou- rence légale dissimule des agissements tants respirent une odeur pestilentielle
ler ces amoncellements nauséabonds en mafieux. Quoi qu’il en soit, à peine depuis 1976, depuis que l’ancien leader
L’Espresso Rome les répartissant dans diverses régions, entrent-ils en Roumanie que ces déchets communiste Nicolae Ceausescu a décidé
les Roumains craignent de voir débar- se volatilisent. Ils sont en réalité enterrés d’entasser à Glina les ordures de Bucarest.

L e monstre s’est réveillé. “Ochiul


Boului” (L’œil de bœuf), la dé-
chetterie la plus repoussante de
Roumanie, s’est réveillée le jour où Naples
quer des cargos remplis d’immondices,
car l’enjeu financier est énorme. Et les
contrats officiels avec les sociétés de
traitement des ordures du nord de l’Ita-
sous des “groapa”, comme les appellent
les Roumains, des “fosses” monstrueuses
où s’accumulent des ordures en putré-
faction depuis plusieurs décennies.
Une multitude de décharges, légales et illé-
gales, semblables à celle de Glina se sont
développées dans le sud du pays. Et ce sont
les Italiens qui dirigent les sociétés écrans
s’est retrouvée, une fois de plus, submer- lie rapportent évidemment moins d’ar- Celles-ci s’étendent sur des dizaines roumaines de traitement des ordures.
gée par des montagnes d’ordures. Le gent à la mafia italienne que ces d’hectares, polluant toute la campagne Un nouveau phénomène alarme Inter-
spectre du péril italien – ces conteneurs croisières toxiques. alentour. pol : la prolifération en Roumanie d’une
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  25
Le gouvernement albanais vient de l’étranger. Pourtant, s’inquiètent des Balkans, l’Albanie accueille
d’annoncer qu’il comptait exempter les organisations écologistes, le les déchets étrangers
50 types de déchets de toute taxe pays ne dispose à ce jour d’aucune et serait déjà “l’un des pays
douanière afin d’encourager filière sérieuse de recyclage. Depuis les plus pollués d’Europe”.
l’importation d’ordures venues plus de vingt ans, note Le Courrier

multitude d’agences de traitement des


ordures originaires de Campanie. Tout
La route des poubelles Contexte
CA UKRAINE
porte à croire que la “nouvelle” décharge R
de Naples est en train de s’y construire. Le MOL.
La crise sans fin

P
Odessa

AT
projet a vu le jour il y a trois ans, lorsque HONGRIE Mures
Illitchivsk

ES
ce secteur était dirigé par d’anciens asso-
SLO. ROUMANIE Ploiesti des déchets
ciés de Vito Ciancimino [maire de Palerme CROATIE Baicoi
dans les années 1970, décédé en 2002, il Bucarest Tulcea La Camorra (mafia napolitaine)
avait été condamné à treize ans de prison ITALIE SERBIE
Constanta s’est lancée dans le trafic des ordures
B-H
pour corruption et association mafieuse] Glina
au début des années 1970, se faisant
qui s’étaient adjugé l’agrandissement de Mer MO. Mer “prestataire de services” pour
Glina, l’incinérateur de Ploiesti [à 60 km Rome Adriatique KO. BULGARIE Noire le compte des communes de la région
de Bucarest] et quelques grosses décharges de Naples, aux décharges saturées.
MAC. Istanbul
à Mures [au centre de la Transylvanie] et Détroit L’essentiel de son action consiste
à Baicoi [en Valachie]. A cette époque, des Naples ALB. du Bosphore à faire disparaître ces déchets en les
enquêteurs du parquet de Palerme avaient Détroit des enfouissant ou en les abandonnant en
Dardanelles
réussi à franchir les frontières et à bloquer GRÈCE Mer périphérie des villes. A cela s’ajoutent
Mer Mer Égée TURQUIE
les opérations : les ex-associés de l’ancien Méditerranée Tyrrhénienne les incendies des décharges sauvages,
maire de Palerme furent contraints de qui infestent la région de dioxine et
liquider toutes les sociétés et de disparaître contaminent l’ensemble de la chaîne
dans le vide juridique du droit roumain. alimentaire. Depuis les années 1990,

Courrier international
ALB. Albanie, B-H Bosnie-Herzégovine,
Mais, il y a deux ans, le clan des Italiens a KO. Kosovo, MAC. Macédoine, 500 km la “crise des déchets” de Naples
MO. Monténégro, MOL. Moldavie, SLO. Slovénie.
décidé de lancer un plan de modernisation revient épisodiquement sur le devant
pour faire d’“Ochiul Boului” la plus grande Filières clandestines de transport Décharges opérationnelles, de la scène. En 2007-2008, les photos
de déchets par voie maritime ou qui vont bientôt l’être
décharge d’Europe. du centre historique de Naples,
envahi d’immondices, avaient fait
Avec l’argent de l’UE la une de la presse internationale.
En attendant, de nombreux tentacules des La crise a resurgi à l’automne dernier.
sociétés des frères Pileri [d’anciens asso- Pendant plusieurs semaines, les
ciés de Vito Ciancimino] sévissent toujours habitants de Terzigno, près de Naples,
à Bucarest : dans le secteur des ordures, ont notamment bloqué l’accès
dans l’immobilier, dans la mode. La police à leur décharge saturée d’ordures
le sait. Elle sait que certaines sociétés ont et organisé des manifestations
changé de nom, que d’autres appartiennent dénonçant l’incurie des pouvoirs
désormais à des étrangers et d’autres publics. Environ 1 500 tonnes
encore à des Italiens. Ces sociétés sont de déchets joncheraient toujours
MIHAI BARBU/REUTERS

immergées dans un océan composé d’une les rues de Naples et de ses environs.
centaine d’entreprises de traitement des Le 10 janvier, 100 tonnes de déchets
ordures. Tout le monde se connaît. “Offi- napolitains ont été évacuées vers une
ciellement, il n’y a pas d’enquête en ce moment décharge d’Imola, dans le nord
sur le trafic des déchets italiens en Roumanie”, de l’Italie. Et la municipalité négocie
expliquent les forces de police. Pourtant, actuellement pour en exporter en
en “off ”, elles confirment que le signal Allemagne, en Autriche et en Espagne.
d’alarme a déjà été tiré.  Aux environs de Bucarest, des monceaux d’ordures.
Les journaux roumains parlent de la
“caracatiţă”, la pieuvre italienne, le réseau ordures. Et puis, les déchets remplissent détroit des Dardanelles, ils passent facile- millions de mètres cubes vides à remplir avec
de sociétés qui se partagent le nouveau sec- les comptes de la pègre. Finalement, l’état ment à travers les mailles des frontières, ce que bon leur semble.”
teur des déchets, de l’économie verte et de d’urgence à Naples apparaît comme une depuis le port de Constanza ou ceux Il y a quelques semaines, la brigade
l’économie éolienne dans le pays. Effet d’un poule aux œufs d’or. Le gouvernement d’Odessa et d’Illitchivsk, en Ukraine. de défense de l’environnement s’est
accroissement des contrôles sur la fron- paie, Bruxelles paie, tout le monde paie. rendue à Glina. Dans le sud du pays, elle
tière méridionale, au moins dix gros bon- Si des entreprises signent des contrats Faux noms, fausses sociétés a arrêté un camion transportant une car-
nets italiens ont été arrêtés ces cinq avec des entreprises italiennes de traite- Un ingénieur lombard a essayé l’an der- gaison de mercure [qui venait d’Italie]…
dernières années. Dans le même temps, le ment des ordures, elles savent aussi que la nier de pénétrer le monde des décharges Aujourd’hui, si on se rend à Glina et
nombre des entreprises italiennes répon- Camorra peut faire disparaître ces mêmes publiques. “Voilà comment ça fonctionne : qu’on parle italien, on risque sa peau. On
dant aux appels d’offres pour la création déchets pour deux ou trois fois moins cher, les sociétés roumaines, en réalité détenues par assiste au même scénario dans le sud,
de nouvelles décharges a triplé. en les mélangeant à d’autres qu’il serait le crime organisé, obtiennent l’autorisation vers Constanza, où une multitude de
Les Italiens ne sont pas les seuls à avoir impensable d’écouler en Italie. Cela n’est des communes de créer des décharges décharges illégales ont défiguré la cam-
flairé le bon filon. La mafia chinoise règne pas de la science-fiction. C’est la réalité de publiques”, raconte-t-il à L’Espresso. Une pagne. Récemment, un journaliste étran-
dans le sud du pays, tandis que les Russes la mer Noire. Depuis l’entrée de la Rou- déchetterie va ainsi bientôt voir le jour à ger s’est fait rouer de coups : il voulait
se sont installés à la frontière avec la Mol- manie dans l’Union européenne [le 1er jan- Cumpana. D’autres suivront à Traian, dans enquêter sur les lieux et s’était présenté
davie : ils recyclent les déchets toxiques vier  2007] et alors que la criminalité les environs de Tulcea. avec le sauf-conduit d’une ambassade. La
dans les Républiques de l’ex-Union sovié- organisée s’est emparée du “secteur éco- “Elles doivent théoriquement être utili- police roumaine et les bureaux diploma-
tique. Mais la mafia italienne reste la plus logique”, il s’agit d’un marché plus fruc- sées pour les déchets urbains et ceux des tiques ont confirmé l’incident. A Buca-
puissante. C’est elle qui contrôle le nord- tueux que celui de la drogue. “Avec un double entreprises avoisinantes. Dans les faits, ça rest, tout le monde conseille de prendre
ouest du pays, Bucarest et sa région, et tout avantage : les investissements sont nuls, et il ne se passe pas comme ça. C’est tellement le large – et de ne plus s’occuper de l’“éco-
le sud, jusqu’à la mer Noire. Et elle est ins- est possible de recycler des torrents d’argent rudimentaire que, dans la plupart des cas, mafia” des Balkans. D’ailleurs, le pro-
tallée dans la région depuis plus longtemps. sale dans un pays de l’Union européenne. Et il n’y a même pas de poubelles. La municipa- blème n’existe pas. Aucun cargo n’accoste
Pour les Italiens, les déchets n’ont rien de le remettre en circulation”, affirme-t-on à lité paie, mais l’immense majorité des ordures ici. Et les camions que l’on entend, la nuit,
de répugnant. Au contraire, ils nettoient. Interpol. Ce ne sont pas seulement les finit dans les centaines de décharges illégales décharger des ordures nauséabondes ne
Ils nettoient l’argent sale et exploitent les déchets qui risquent d’être transférés en qui pullulent un peu partout. Bref, les entre- sont pas de vrais camions. Ils se camou-
fonds publics – l’Union européenne finance Roumanie, mais le cœur même du marché. prises officielles de traitement des ordures, flent, comme les déchets qu’ils transpor-
généreusement les projets de modernisa- Les conteneurs d’immondices arrivent qui ont reçu l’autorisation de créer des tent, derrière de faux noms et de fausses
tion du système roumain de traitement des par voie maritime. Après avoir franchi le décharges officielles, se retrouvent avec des sociétés. Tommaso Cerno
26  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

Europe
Balkans

Mon voisin ? Il est bien pire que moi !


Dans les Balkans et, plus Grecs, les Albanais et les Turcs n’ont pas
particulièrement dans l’ex- échappé aux clichés, souvent très déva-
Yougoslavie, les clichés sur les lorisants. Ainsi, les Grecs seraient tou-
uns et les autres ont la vie dure. jours des malappris bruyants et imbus
Une façon comme une autre d’eux-mêmes, clamant haut et fort que
de se remonter le moral, tout a commencé avec eux. Les Albanais
estime un journal macédonien… seraient les rois des rouspéteurs et des
pleurnichards, quoique bons travailleurs
et fidèles à la parole donnée. Les Bulgares,
Utrinski Vesnik (extraits) Skopje en revanche, ne mériteraient la confiance
de personne, la plupart d’entre eux

A la fin des années 1980, alors que


la Yougoslavie filait droit vers
l’abîme, notre barde national
Djordje Balasevic chantait Soliter. L’im-
seraient des maquereaux et auraient la
fâcheuse manie de remarquer la paille
dans l’œil du voisin sans voir la poutre
qui obstrue le leur.
meuble solitaire en question, c’était jus- Les préjugés ne sont pas l’apanage
tement notre fédération yougoslave, dont d’un seul peuple et nous pourrions ainsi
“seule la façade [tenait] alors que ses fonda- continuer à l’infini pour toutes les na-
tions [s’enfonçaient]”. Les occupants de tions européennes ou mondiales. Nous
cette bâtisse représentaient, de façon très avons tous, imprimées en nous, des idées
stéréotypée, les peuples ex-yougoslaves. reçues et des images d’Épinal sur nos voi-
Ainsi, les Macédoniens étaient des voisins sins paresseux, ennuyeux, râleurs, men-
sans histoires qui avaient des chansons teurs, sots ou naïfs, clichés qui nous
mélodieuses, les Monténégrins des gens aident tout simplement à nous sentir
très courageux mais qui ne pouvaient pas mieux dans notre peau. Ces regards cri-
se passer d’un grand frère protecteur ; les tiques sur les autres nations regonflent
Serbes, eux, étaient des obsédés du règle-  Dessin de Tiounine paru dans Kommersant, Moscou. l’ego national et se fondent sur un rai-
sonnement somme toute grotesque : je
ment. Les Bosniaques étaient de robustes ne suis pas le meilleur mais, regardez, il
mystiques qui chantaient des sevdalinkas y a pire que moi.
[chansons populaires], les Croates des Le graphiste bulgare Yanko Tsvetkov
prétentieux taciturnes, probablement a acquis une gloire internationale grâce
pour éviter les disputes de voisinage. Les à ses “cartes de préjugés” entre les pays.
Slovènes étaient pour leur part des types Il a réalisé sa première carte lors du
mornes qui n’en avaient rien à faire de conflit gazier entre l’Ukraine et la Russie
tous les autres. en 2009, juste pour amuser ses amis.
Aujourd’hui, plus de vingt ans plus Mais quand il a vu le succès qu’elle ren-
tard, les clichés de cette chanson n’ont pra- contrait sur son site, il a décidé de pour-
tiquement pas vieilli. Nous, les Macédo- suivre son exploration des stéréotypes
niens, nous sommes toujours perçus
comme des gens chaleureux avec une cui-
sine et des vins généreux, mais aussi Les Bosniaques ? De
comme incapables de mettre un peu robustes mystiques. Les
d’ordre chez nous et de ramasser les pou-
belles qui débordent. Les Serbes sont Croates ? Prétentieux et
restés des vantards obstinés, même lors- taciturnes. Les Slovènes,
qu’ils foncent droit dans le mur (tout cela
dans un décor où dominent les grillades et eux, sont mornes et les
le turbo-folk, cette musique de “ploucs”). Monténégrins paresseux !
Les Monténégrins sont toujours aussi
paresseux, mais, entre-temps, on les a aussi
étiquetés comme trafiquants de cigarettes dans différents pays d’Europe. Sa page
et blanchisseurs d’argent. Les Bosniaques web (http://alphadesigner.com/project-
ont réussi à sauver leur humour légendaire mapping-stereotypes.html) a déjà enre-
des affres de la guerre, bien qu’ils y aient gistré cinq cents millions de visiteurs qui
perdu un peu de leur innocence. Les viennent pour la plupart découvrir l’Eu-
Croates sont toujours vus comme des rope vue par les Américains, les Alle-
poseurs, mais qui, paradoxalement, se sen- mands, les Français, les Italiens, les
tent aujourd’hui plus proches des anciens Britanniques, les Bulgares, ou encore par
Yougoslaves, alors qu’ils sont à deux pas la population homosexuelle. Ainsi, l’Ita-
d’atteindre leur eldorado occidental. Ce lie est le plus souvent assimilée à la mafia,
qui est valable pour ces derniers l’est la France aux grèves et la Hongrie aux
encore plus pour les Slovènes qui, ayant stars du porno. Les Polonais sont tous
définitivement quitté le navire balkanique, plombiers et les Roumains, des voleurs.
ont enfin adressé un sourire à leurs ex- Si la Croatie est un lieu de vacances, les
compatriotes dont ils sont désormais les autres pays de l’ex-Yougoslavie sont le
fervents défenseurs dans l’UE. plus souvent terra incognita. Sauf pour les
Si, à l’époque, nous ne nous occupions Américains, qui y voient une incarnation
guère de nos voisins, les Bulgares, les du Mal. Tamara Grncaroska
Courrier international | n° 1050 | du 20 au 26 janvier 2011  27
L’Albanie est engluée dans une L’opposition socialiste, contestant Une coalition avec un petit parti
crise politique depuis les élections les résultats, a boycotté le de gauche, dirigé par Ilir Meta, avait
législatives de juin 2009, Parlement et s’est refusé à toute pourtant permis la constitution
remportées par le Parti négociation malgré les incitations du dernier gouvernement.
démocratique de Sali Berisha. des médiateurs étrangers.

Albanie

L’opposition inspirée par l’exemple tunisien


Chômage et absence d’avenir La crise économique ayant durement
pour les jeunes, corruption touché le pays, des centaines de milliers
et arrogance du pouvoir… Selon d’Albanais ont perdu leur travail, des mil-
un quotidien de Tirana, tous liers de commerces ont fait faillite, les prix
les ingrédients d’un scénario des biens de consommation et des services
à la tunisienne sont désormais quotidiens ont augmenté de manière
réunis au pays des Aigles. injustifiée. Pas plus que le peuple tunisien,
le peuple albanais n’a vu venir le miracle
économique que Berisha prétendait éta-
Shekulli (extraits) Tirana blir dans le pays pendant son mandat. En
Albanie comme en Tunisie, les bénéfices

A la faveur de la démission du vice-


Premier ministre, Ilir Meta
[après la diffusion d’une vidéo
le mettant directement en cause dans une
et autres gains générés par l’économie
publique et l’argent du contribuable sont
allés enrichir les hauts fonctionnaires et
leur petite cour, ou accroître les mono-
affaire de corruption], l’opposition socia- poles créés par le gouvernement dans des
liste a décidé de lancer des protestations secteurs comme l’énergie, la santé, l’édu-
citoyennes massives pour tenter de ren- cation ou la communication.
verser le gouvernement de Sali Berisha. La veille de son départ, contraint par
Elle considère le Premier ministre comme la protestation populaire, l’ancien prési-
l’architecte d’une corruption institution-  Dessin de Walenta, Pologne. dent tunisien promettait qu’il ne serait plus
nalisée, que seule la protestation populaire candidat à la présidence et qu’il ferait bais-
peut évincer du pouvoir, comme au prin- la hausse des prix, à la corruption galo- au pouvoir si possible ! Oui, les Balkans ont ser les prix des aliments de base. On l’a peu
temps 1997 [président à l’époque, Sali Beri- pante, à l’arrogance du pouvoir et au aujourd’hui leur Tunisie : l’Albanie. Aux ou pas cru. A Tirana, le Premier ministre
sha avait été contraint à la démission après manque de perspectives pour les jeunes dernières élections, qu’il a gagnées grâce à du gouvernement le plus corrompu d’Eu-
le scandale des compagnies pyramidales – autant de maux dont souffrent aussi les des résultats truqués, le Premier ministre rope promet qu’il poursuivra son action au
qui avaient mis le pays en faillite]. Albanais. La jeune génération tunisienne, Sali Berisha avait promis 160 000 nouveaux bénéfice de l’Albanie et des Albanais en
L’Albanie actuelle ne diffère pas tant comme l’albanaise, a le choix entre le chô- emplois, une hausse des salaires, des injectant du sang neuf dans son cabinet.
de la Tunisie, où un gouvernement autori- mage chez elle et l’émigration en Europe. retraites et diverses allocations, une amé- Cela fait deux décennies qu’il nous rabâche
taire et gravement corrompu a été renversé Pour pouvoir décrocher un job, il n’est pas lioration des conditions de vie et une accé- la même chose. Si on le croit cette fois-ci
par la révolte populaire. Les 10 millions de rare qu’ici aussi on doive payer un pot-de- lération de la croissance. Plus d’un an encore, on ne pourra s’en prendre à per-
Tunisiens sont confrontés au chômage, à vin ou s’engager dans un parti politique – après, on est loin du compte. sonne. Arben Rrozhani

Portugal

Nourrir les esprits, mais d’abord les corps


De plus en plus d’enfants Nous n’avons refusé personne”, se souvient fants arrivent affamés le lundi et se resser- collation le matin, un goûter et de quoi dîner
sont victimes de malnutrition Ivone Calado, directrice de l’école de vent deux ou trois fois. De fait, certaines le soir”, révèle la directrice, Ana Paula
dans le pays. Au point Serra das Minas. cantines ont augmenté la quantité de nour- Neto.
que certaines cantines scolaires Conséquence de l’explosion de la pau- riture servie ce jour-là”, raconte Maria das Mais la pauvreté ne se manifeste pas
les accueillent également vreté, le nombre de cantines ouvertes Dores Meira, maire de la ville. A Trofa uniquement dans l’alimentation. Trois
le week-end. tous les jours devrait augmenter. “On ne [au nord de Porto], près de la moitié des mois après le début des cours, une forte
peut pas se contenter de trouver une solution élèves souffrent de malnutrition. A Faro proportion d’écoliers ne disposent pas de
pour le week-end en oubliant que, pendant [principale ville du sud du pays], le manuels scolaires, notamment du fait de
Expresso Lisbonne les vacances, beaucoup d’élèves mangent de nombre de repas gratuits servis dans les l’impossibilité pour de nombreuses fa-
façon irrégulière. Il faudra ouvrir tout le écoles a augmenté de 15 % depuis sep- milles de la classe moyenne en difficulté

S ept écoles primaires des zones


les plus pauvres de Sintra [la
deuxième ville du pays, à
l’ouest de Lisbonne] ont décidé d’ouvrir
temps”, souligne Marco Almeida, maire
adjoint de Sintra.
Si cette ville connaît l’une des situa-
tions les plus problématiques du pays,
tembre. Les deux villes envisagent de
prendre des mesures similaires à celles
mises en œuvre à Sintra [Porto a fait de
même en servant des repas pendant les
(beaucoup de parents se sont retrouvés
au chômage) d’assurer désormais ce type
de dépense. Et elles ne peuvent pas béné-
ficier de l’aide d’Etat pour l’achat de
les cantines scolaires pendant le week- elle est loin d’être la seule dans ce cas. Un vacances de Noël]. manuels étant donné que cette aide est
end et les vacances afin que les élèves peu partout, nombre d’enfants arrivent Même lorsqu’il n’y a pas d’aides de la attribuée sur la base de la déclaration de
puissent au moins avaler un vrai repas à l’école le ventre vide. Ils manifestent mairie ou de l’Etat, de nombreuses écoles revenus de l’année précédente. Dans l’ar-
chaud par jour. Au printemps dernier, des changements de comportement asso- font tout pour minimiser les carences ali- chipel de Madère, par exemple, “de nom-
cinq écoles avaient déjà franchi le pas à ciés à la faim – énervement, impossibilité mentaires des enfants. Ainsi, à Sesimbra breux professeurs achètent le matériel
la suite de l’alerte donnée par les profes- de se concentrer –, que les enseignants [ville proche de Setubal], les écoles muni- scolaire avec leur propre argent et l’offrent
seurs constatant chaque début de ont appris à repérer et qu’ils constatent cipales fournissent parfois le repas du aux élèves”, raconte Rui Cateano, direc-
semaine que beaucoup d’enfants avaient en plus grand nombre cette année. soir. “La famille et les enfants ont souvent teur de l’école Gonçalves Zarco à Funchal
très peu mangé durant le week-end. Et Avec la crise, les écoles ont tendance honte de demander de l’aide. Nous avons eu [principale ville de l’archipel]. Le scéna-
les cantines ont vu arriver des familles à se transformer en organisations cari- un cas où une voisine est venue nous dire rio est le même un peu partout dans le
entières. “Nous avons accueilli plus de cent tatives. A Setubal [cité-dortoir située au qu’une élève ne dînait pas et ne prenait pays. Avec les réductions de salaire et les
élèves, dont beaucoup sont venus avec leurs sud de Lisbonne], la mairie prévoit éga- presque rien au petit déjeuner. La mère était autres mesures d’austérité qui entrent en
petits frères ou sœurs non scolarisés. Et même lement d’ouvrir les cantines en dehors en arrêt maladie et le père au chômage. En vigueur, l’hiver n’apportera sans doute
ceux qui avaient quitté l’école se présentaient. des journées scolaires. “Beaucoup d’en- plus du repas de midi, nous lui donnons une pas de solution. Joana Pereira Bastos
28  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

Amériques
Pérou

Le génocide oublié
des Indiens du Putumayo
A la fin du XIXe siècle, des Blancs En 1903, la société caoutchoutière péru-
ont exploité et torturé vienne Casa Arana & Hermanos [Maison Zone d’exploitation de l’hévéa au XIXe siècle
des milliers d’esclaves indiens Arana et Frères], appartenant à Julio C. 80° O Cali 70° O
dans la région amazonienne Arana, un homme d’affaires originaire de COLOMBIE
du Pérou, afin de s’enrichir la province de Rioja, renforça sa domina-
grâce à l’exploitation du latex. tion sur le secteur. Sous le prétexte de civi-
liser les “sauvages”, la nouvelle génération
de Fils de la hache poursuivait les “Gens El Encanto
Quito Caq Equateur
El Espectador Bogotá du centre” jusqu’au plus profond de la forêt ue

pour les emmener comme esclaves dans
ÉQUATEUR Pu

D ’après le récit d’un Indien du les exploitations proches des affluents du La Chorrera

tu
Putumayo recueilli par un an- Putumayo. Sous la conduite d’Indiens

ma
OCÉAN

yo
thropologue français, les pre- renégats et armés de Winchester, les

Cordillè
PACIFIQUE
miers Blancs à avoir navigué sur la rivière contremaîtres d’Arana organisaient des Pucaurquillo
Pebas ne
étaient des employés du gouvernement chasses à l’indigène  : jeunes et vieux, Amazo
PÉROU Iquitos

re
brésilien. C’était au début du XIXe siècle, ils hommes, femmes et enfants, tous les Gens Forêt vierge
avaient été envoyés pour faire du troc avec du centre qui ne mouraient pas en résis- actuelle Ampiyacu BRÉSIL

des
les indigènes, qui appelèrent ces premiers tant étaient faits prisonniers et conduits A

An
500 km M A E
Blancs “les Fils de la hache”. Les Blancs dans les domaines caoutchoutiers. Des Z N I

de
O

s
leur donnèrent des haches et des ma- Indiens Witotos, Mirañas, Ocainas,
chettes, et ils les utilisèrent pour cultiver Andokes, Nonuyas, Muinanes et Boras
du manioc et des bananes sur de grandes furent ainsi arrachés à leurs forêts et une balance et si l’aiguille n’atteignait pas même l’action en justice engagée en Angle-
étendues. Pour payer les outils, ils remi- conduits comme esclaves à la Casa Arana. le poids exigé, ils étaient fouettés jusqu’au terre contre l’entreprise anglaise Peruvian
rent leurs premières récoltes aux Blancs. sang et on leur coupait les tendons. Par- Amazon Rubber Company, le nouveau
Encouragé par ces transactions, le gou- On leur coupait les tendons fois, on les fusillait. D’après les contre- nom d’Arana & Hermanos, ne parvint pas
vernement brésilien demanda à ses em- La grande exploitation caoutchoutière maîtres, le but de ce cruel régime de à y mettre fin. Le procès sur les “crimes du
ployés ce qu’ils pouvaient obtenir d’autre. était divisée en deux domaines, La Chor- sanctions était d’éradiquer toute trace de Putumayo” intenté au Pérou montra quant
“Des orphelins et des femmes”, répondirent- rera et El Encanto, administrés respecti- “paresse naturelle” chez les Indiens. Après à lui qu’un grand nombre de politiciens
ils. Les Fils de la hache repartirent sur la vement par Víctor Macedo et Miguel de plusieurs centaines de coups de fouet, les influents trouvaient qu’une tonne de
rivière et procédèrent aux échanges. Lors- Loayza et régentés par quatre cents suppliciés étaient abandonnés sur le billot, caoutchouc valait plus que la vie de sept
qu’ils reprirent le chemin du Brésil, leur employés. Pour mieux contrôler les es- leurs blessures s’infectaient et les asticots Indiens. Julio C. Arana utilisa son pouvoir
bateau était chargé d’Indiens de la région claves indiens, les deux domaines étaient envahissaient les chairs mortes. Ceux qui politique et économique pour étouffer le
du Putumayo. Presque un siècle plus tard, à leur tour divisés en vingt sections, cha- survivaient portaient à jamais la marque scandale du Putumayo. Le génocide resta
d’autres Blancs, venus cette fois du Pérou cune comptant dix ou vingt racionales d’Arana, connue de tous. impuni, l’ancien sénateur et ses employés
et de Colombie, envahirent les forêts bor- [“rationnels”], c’est-à-dire des contre- Les tortures incluaient la mutilation vécurent libres jusqu’à la fin de leurs jours
dant les rivières Putumayo et Caquetá. maîtres ou des hommes de confiance “des oreilles, des jambes, des doigts, des bras”, et les innombrables témoignages des sup-
Nous étions à la fin du XIXe siècle, la fièvre recrutés parmi des Indiens renégats ou des comme l’a dénoncé l’ingénieur américain pliciés et des bourreaux restèrent confinés
du caoutchouc s’était emparée de l’Ama- Noirs amenés de la Barbade [et donc sujets Walter Hardenburg devant la justice dans les livres et la mémoire des descen-
zonie et des exploitations d’hévéas s’im- anglais] surnommés “les Hyènes du Putu- anglaise lorsqu’il a raconté ce qu’il avait dants des victimes. Après la liquidation de
plantaient partout dans la région. Les mayo”. Le travail consistait à extraire le vu dans le domaine d’El Encanto, admi- la Peruvian Amazon Rubber Company, cer-
nouveaux colons, ne trouvant pas satisfai- latex des hévéas de la forêt : au bout de dix nistré par Miguel de Loayza, ainsi que la tains patrons péruviens rentrèrent chez
sant le troc esclavagiste instauré par leurs jours, les Indiens devaient revenir aux castration et le “tir à la cible”, très prisé eux en emportant leurs “esclaves” dans
prédécesseurs, décidèrent d’assujettir baraquements avec quatorze kilos de latex. le samedi précédant le jour de Pâques. leurs bagages.
tous les peuples indigènes de la zone. On mettait ce qu’ils avaient rapporté sur Le génocide dura plusieurs décennies et
6 000 Indiens survivants
Cent ans plus tard, Florentina, une vieille
Littérature Indienne Bora qui n’était qu’une petite fille
lorsque ses patrons commencèrent leur
Au cœur des ténèbres migration vers la vallée de l’Ampiyacu, au
Pérou, se souvient : “Les patrons nous ont
Dans son dernier livre Au cœur des ténèbres aux habitants du Congo a déclaré Mario Vargas Llosa emmenés très loin, dans un autre endroit. Là-
El sueño del Celta (Le songe de l’écrivain britannique belge et qui découvre alors lors de la présentation bas, ils ne nous torturaient plus, nous devions
du Celte, à paraître Joseph Conrad qui a inspiré une situation terrifiante de son livre. “La tragédie juste travailler très dur pour eux. Nous avons
en français chez Gallimard au départ le Prix Nobel (violences en tout genre, que connaît actuellement la été beaucoup d’Indiens à monter dans les
en 2011), l’écrivain hispano- de littérature 2010. Vargas mutilations, exécutions, république démocratique du bateaux à vapeur avec les patrons. Des gens
péruvien Mario Vargas Llosa Llosa a passé plus de trois extermination Congo et la situation critique de différents clans et différents peuples.” Doña
relate l’histoire triste ans à reconstituer la vie de populations entières), des petites communautés Florentina veut parler des déportations
et sanglante de l’exploitation du consul de Grande- explique El País. “Le amazoniennes trouvent effectuées par les patrons péruviens de
du caoutchouc non Bretagne Roger Casement colonialisme européen de la leurs racines dans ces l’ancienne Peruvian Amazon Company
seulement dans l’Amazonie (1864-1916), un diplomate fin du XIXe siècle et du début années au cours desquelles lorsqu’ils ont vu qu’ils allaient perdre leurs
péruvienne, mais aussi chargé par la Couronne du XXe a beaucoup détruit et le monde moderne a profité terres et leurs esclaves. Dans un “acte
au Congo belge, britannique d’enquêter a laissé des séquelles dont de façon égoïste de patriotique”, les caoutchoutiers ont fait
du temps de Léopold II. dès 1903 sur le traitement les descendants des victimes la richesse du caoutchouc”, monter dans leurs bateaux 6 000 Indiens
C’est le magnifique roman infligé par les colons n’ont jamais pu se remettre”, a ajouté l’écrivain. qui avaient survécu à la barbarie. Le patron
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  29
Selon la FAO, près de 90 % du caoutchouc synthétique,
du caoutchouc naturel le caoutchouc naturel reste
est aujourd’hui produit en Asie indispensable dans la fabrication
du Sud-Est, où l’hévéa a été des pneus et continue
introduit au début du XXe siècle. de représenter 40 % de la demande
En dépit de la suprématie mondiale de caoutchouc.

il n’est pas étonnant qu’à Iquitos, ancien


épicentre du caoutchouc dans l’Amazonie
péruvienne, toutes les traces du génocide
aient été effacées et que la population soit
en proie à une amnésie collective.
En 2007, Oraldo Reategui, le directeur
de La Voz de la Selva [La voix de la forêt],
une radio d’Iquitos à destination des habi-
tants de l’Amazonie, a voulu marquer les
cent ans de la révélation des crimes de la
Casa Arana, dénoncés pour la première fois
en 1907 dans La Felpa, un quotidien d’Iqui-
tos. “A Iquitos, on ne sait rien ou presque des
actes de barbarie commis par les caoutchou-
tiers et personne ne se souvient du génocide,
explique-t-il. Nous nous sommes dit que nous
étions responsables de cette méconnaissance,
et nous avons décidé de transformer la radio
en un centre de rayonnement.” Déterminé
à résoudre le puzzle de la Casa Arana, il a
retrouvé à Iquitos une petite-fille de Miguel
de Loayza qui ignorait tout du passé de son
aïeul et de la charge historique associée à
son nom. Sheila de Loayza est l’un des
fruits du métissage entre patrons et péons.

La petite-fille d’Arana a
du sang de victime et de
bourreau dans les veines

“Après avoir été interviewée par La Voz de la


Selva, j’ai commencé à faire des recherches sur
la véritable identité de mon grand-père et j’ai
interrogé les sœurs de mon père, raconte-t-
elle. Elles m’ont dit que mon grand-père était
administrateur de biens, mais n’ont pas dit
un seul mot sur ma grand-mère : c’était une
Indienne Witoto et mes tantes nient leur ori-
gine indigène.” Lorsque Sheila a parlé des
accusations portées contre son grand-père,
ses tantes ont démenti en bloc et rechigné
à poursuivre la conversation. Il y a quelques
années, Sheila a raconté son histoire devant
un public indien. A sa grande surprise, plu-
sieurs personnes sont venues l’embrasser
après son intervention. “Tu es la petite-fille
du patron. Ton grand-père m’a amené d’El
Estrecho lorsque j’étais orphelin et m’a élevé à
ROGER-VIOLLET

Pucahurquillo, au bord de l’Ampiyacu”, lui a


dit un vieil homme en la serrant dans ses
bras. Sheila a alors senti qu’elle était arri-
vée au bout de sa quête. Elle avait trouvé
des gens qui, sans peur et sans honte,
 Brésil. Récolte du caoutchouc dans la forêt amazonienne. Gravure du XIXe siècle. reconnaissaient dans ses grands-parents
des personnes réelles, et non pas des per-
dont parle la vieille dame est Miguel de une communauté.” Il dit que c’est Miguel de déjà montré sa sagacité par le passé en pre- sonnages issus de l’idéalisation familiale
Loayza, l’homme qui, avec son frère, avait Loayza qui les a amenés au Pérou. “Nous nant toutes les précautions possibles pour ou d’un récit historique.
colonisé le bassin de l’Ampiyacu, un sommes vivants grâce à lui”, ajoute-t-il. Para- ne laisser aucune trace de sa participation Avec du sang de victime et de bourreau
affluent de l’Amazone, dans la région de doxalement, ce témoignage présentant au génocide. Pourtant, W. Hardenburg, l’in- dans les veines, Sheila de Loayza incarne
Pebas. Le corps desséché de doña Floren- Miguel de Loayza comme un “sauveur” génieur américain qui avait été témoin des le paradoxe de la Casa Arana au Pérou :
tina, fille de l’exode, reste immobile dans coïncide avec celui d’autres survivants des tortures, avait raconté les crimes et les Iquitos, épicentre de l’ancien royaume du
le hamac pendant qu’elle raconte son passé peuples qui ont été emmenés au Pérou et sévices perpétrés par Loayza dans un récit caoutchouc, dans la forêt péruvienne, est
dans sa langue. Près d’Iquitos, sur les rives se sont installés sur les rives de différents publié à l’époque [en 1909] par un quoti- l’un des lieux où l’on en sait le moins sur
de la Momón, vivent des descendants des cours d’eau dans l’Amazonie péruvienne. dien londonien [The Truth] sous le titre le génocide perpétré par la Casa Arana, si
enfants de l’exode. Lorsqu’on interroge Quelques décennies plus tard, les “Le paradis du diable”. Il n’est pas éton- bien dissimulé par les responsables qu’il
don Rafael, le patriarche de la commu- frères Loayza et leurs contremaîtres non nant, dans ces conditions, de trouver dans en a été défiguré. La quête de cette petite-
nauté, sur ses origines, il répond ceci : “Mes seulement s’étaient assuré l’impunité, mais les principales villes de la forêt péruvienne fille de l’un des tortionnaires montre que
ancêtres étaient colombiens, mais moi je suis cohabitaient avec les indigènes et avaient des rues portant le nom d’Arana, illustre le “paradis du diable” est aujourd’hui une
né au Pérou, dans la communauté de Brillo renforcé leurs liens avec eux par des personnage qui parvint à se faire élire au zone d’ombre dans le passé du Pérou et que
Nuevo, à la source de l’Ampiyacu. Je suis venu mariages. Selon le juge chargé de l’enquête Sénat après un passé de criminel dans la son histoire cruelle est maintenue dans les
ici il y a une quarantaine d’années et j’ai fondé sur les crimes du Putumayo, Loayza avait production de caoutchouc. Tout comme ténèbres. Juana Hianaly Galeano
30  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

Depuis la fusillade de Tucson, Unis s’attaquent à ce problème.

Amérique les appels à un contrôle plus strict


des armes à feu se multiplient dans
la presse. Pour le chroniqueur du
New York Times Nicholas Kristof,
Le pays compte en effet 85 armes
à feu pour 100 habitants, rappelle-
t-il, et chaque jour 80 Américains
sont tués par balle et des centaines
il est grand temps que les Etats- d’autres sont blessés.

Etats-Unis

Une tragédie pour rien


Si la fusillade de Tucson cette fusillade – notamment le fait que le
a profondément marqué suspect se soit procuré son arme en toute
les esprits, le port d’arme, lui, légalité et que l’une des victimes ait été
n’est aucunement menacé. un membre du Congrès – vont faire évo-
A Washington comme luer les mentalités, les législateurs res-
dans le reste du pays, les armes tent prudents. Le député républicain de
restent une valeur sûre. l’Etat de New York Peter T. King a récem-
ment déposé un projet de loi interdisant
aux détenteurs d’une arme à feu de s’ap-
The New York Times procher à moins de 300  mètres d’un
(extraits) New York membre du Congrès. Il précise que,
De Tucson (Arizona) depuis, son bureau reçoit “cent coups de
téléphone par heure de personnes qui lui

L a NRA [National Rifle Asso-


ciation, lobby des armes à feu]
s’est faite étrangement discrète
depuis la fusillade du 8 janvier. Elle s’est
reprochent de violer le deuxième amende-
ment de la Constitution [qui garantit le droit
de posséder une arme].”
“Travailler sur ce genre de loi est vraiment
contentée d’afficher sur son site Internet difficile”, poursuit M. King, qui rappelle que
ses condoléances et son soutien aux le renouvellement de la loi interdisant les
victimes du drame. A Washington, en armes d’assaut – loi promulguée en 1994

CAI-NYT SYNDICATE
revanche, les projets de loi se multiplient et qui a expiré en 2004 – n’a jamais suscité
afin de renforcer le contrôle sur les armes “aucun enthousiasme”, même dans les rangs
à feu. Diverses propositions visent à amé- démocrates. “Le fait est que le Congrès n’a
liorer les vérifications du casier judiciaire voté aucune législation sur les armes à feu
des acquéreurs, à créer un périmètre de depuis des années, ajoute-t-il. Dès que vous
sécurité autour des élus ou encore à inter- quittez le nord-est du pays, les armes font partie
dire les chargeurs à capacité augmentée,  “Mais comment une chose pareille a-t-elle pu arriver ici ?” Sur le journal : Tuerie de Tuscon. de la vie quotidienne.”
qui ont permis au tireur de Tucson de faire Dessin de Gable paru dans The Globe and Mail, Toronto. Carolyn McCarthy, députée démo-
feu de multiples fois. crate de l’Etat de New York, qui a été élue
Pour les partisans d’un meilleur con- tives ou vienne remettre en question la projets de loi suscitent aussi peu d’en- en 1996 en grande partie sur son pro-
trôle des armes à feu, le climat est plus que culture nationale des armes à feu. thousiasme. gramme restrictif concernant les armes à
jamais propice à une évolution des men- En Arizona, la foire aux armes Cross- De nombreux membres du Congrès feu, choisit pour sa part soigneusement
talités, d’autant que l’une des victimes de roads of the West a bien eu lieu comme possèdent des armes, qu’ils portent sur ses mots pour décrire son nouveau projet
la tragédie, la députée démocrate de l’Ari- prévu le week-end dernier sur le champ eux, au milieu de leurs électeurs, lorsqu’ils de loi, qui interdirait la vente de chargeurs
zona Gabrielle Giffords, grièvement bles- de foire du comté de Pima, à seulement se rendent dans leurs circonscriptions. “Je
sée lors de la fusillade, est membre du 20 kilomètres de la scène du drame, et un porte une arme parce que ça me plaît et pour
Congrès de Washington. “Cette fois les choses autre salon consacré aux armes à feu est me protéger”, souligne le député républi- “Le Congrès n’a pas
pourraient vraiment changer, j’en suis prévu pour la fin de semaine. “Nous n’avons cain de l’Utah Jason Chaffetz. “Tout le légiféré sur les armes à
convaincu”, souligne Paul Helmke, direc- pas hésité une seconde”, souligne Lois Ched- monde n’est pas fait pour porter une arme.
teur de la Brady Campaign to Prevent Gun sey, secrétaire de l’Association des armes Inutile de vous précipiter chez votre armurier
feu depuis des années”
Violence, une association qui lutte contre à feu de l’Arizona, l’un des sponsors de à cause de ce qui s’est passé à Tucson. Mais
les dangers liés aux armes à feu. l’événement. “D’autant que les ventes d’armes moi j’aime avoir une arme sur moi et je ne vais étendus. “Ce n’est pas un projet de loi des-
Pourtant, les partisans des armes à feu ont augmenté depuis la fusillade.” pas me gêner.” La députée démocrate de tiné à restreindre l’usage des armes à feu, mais
et de nombreux législateurs, républicains L’engouement pour les armes à feu est l’Arizona Gabrielle Giffords a elle-même conçu pour rendre leur utilisation plus sûre,
comme démocrates, estiment qu’il y a peu apparemment aussi enraciné au Congrès admis l’année dernière qu’elle possédait explique-t-elle. Quoi qu’il en soit, n’importe
de chances pour que cette tragédie donne de Washington qu’en Arizona, ce qui un Glock – la même arme qui a été utilisé quel projet de loi auquel est opposée la NRA
naissance à de nouvelles lois plus restric- explique sans doute pourquoi les actuels contre elle lors de la fusillade de Tucson. pose problème.”
Les parlementaires démocrates favo- Si la NRA fait profil bas, ce n’est pas le
rables à un encadrement plus strict ne cas d’autres associations proarmes. Sûres
s’attendent pas à ce que de nouvelles lois de leur bon droit, elles prédisent un essouf-
soient votées, d’autant que les républicains flement du mouvement antiarmes. Erich
sont désormais majoritaires à la Chambre Pratt, directeur de la communication de
des représentants et que leur parti a perdu l’association Gun Owners of America [Pro-
plusieurs sièges au Sénat. priétaires d’armes à feu d’Amérique], s’at-
Côté républicain, les priorités sont tend à quelques escarmouches au Congrès,
claires et demeurent inchangées. “Nous “mais je pense qu’après les élections de no-
allons respecter notre Pledge to America vembre il va être difficile pour Carolyn
[La promesse à l’Amérique, un programme McCarthy et Peter King de faire quoi que ce
en six points adopté par le Parti conservateur soit, dit-il. De quel droit le gouvernement
à la veille des élections de mi-mandat]”, a viendrait-il nous expliquer comment nous
déclaré Kevin Smith, porte-parole du pré- défendre ?”
sident de la Chambre des représentants, Et d’ajouter : “Ces politiques ne doivent
John Boehner. “Nous devons nous concentrer pas oublier que ce ne sont pas eux qui nous ont
sur les priorités immédiates du peuple améri- octroyé ces droits. Ces droits nous ont été
cain : créer des emplois, réduire les déficits et donnés par Dieu. Ils sont d’origine divine et ne
réformer le fonctionnement du Congrès.” peuvent donc être ni amendés ni limités en
Si les partisans d’une législation plus aucune façon.” Adam Nagourney et
sévère espèrent que les circonstances de Jennifer Steinhauer
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  31
Selon l’hebdomadaire viennois Nazarbaev aux côtés d’autres Romano Prodi, ainsi que l’ancien

Asie Format, qui cite des “cercles


bruxellois bien informés”, l’ancien
chancelier autrichien social-
démocrate Alfred Gusenbauer
anciens hauts dirigeants européens
de centre gauche : l’ancien
chancelier allemand Gerhard
Schröder, l’ancien président
président polonais Aleksander
Kwasniewski. M. Gusenbauer
a précisé auprès de Format qu’il
leur a été demandé de prodiguer
s’apprêterait à faire partie d’un staff du Conseil italien et ex-président des conseils sur “les questions
de conseillers du président de la Commission européenne de politique internationale”.
Kazakhstan

Vingt années volées au peuple


Une intrigante initiative populaire Qu’a-t-il fait, à part avoir eu la chance
tente de prolonger le mandat de
Un pays au riche sous-sol de se retrouver à la présidence du pays,
Nazarbaev, au pouvoir depuis sans remporter la moindre élection libre
1991. Son régime autoritaire ne FÉDÉRATION DE RUSSIE [comme Niazov, il était premier secrétaire
peut pourtant se targuer d’avoir du PC de sa république au moment de l’in-
développé ou modernisé le pays. Astana
dépendance et s’est contenté de rester en
place] ? Qu’a-t-il accompli comme tour de
KAZAKHSTAN Karagandy Superficie : force, à part celui de rester aux commandes
Respublika-kaz.info (extraits) 2,7 millions de km2 deux décennies entières, deux décennies
Baïkonour Pipeli (5 fois la France)
Moscou Mer ne durant lesquelles le pays n’a vu naître
d’Aral Population :
Pipeline 15,6 millions d’hab. aucune entreprise équivalente à celles qui
Lac Balkhach

C es derniers temps, au Kazakh-


stan, les partisans de l’autorita-
risme se font de plus en plus
entendre. Ils sont pour la plupart cons-
AZ.
OUZBÉKISTAN
Chymkent
Almaty

KIRGHIZISTAN
CHINE
XINJIANG
(63 % de Kazakhs
et 24 % de Russes)
PIB-PPA/hab. :
12 044 dollars
(France : 34 250)
y avaient été implantées à l’époque sovié-
tique ? Une étude statistique attristante
autant qu’objective montre que durant ces
vingt dernières années les indices de déve-
cients que les élections, en tant qu’insti- Mer IDH : 66e sur 169 loppement de la production industrielle et
Caspienne TURKMÉNISTAN
tution démocratique, ont perdu tout leur 500 km
Pétrole
agricole ont été divisés par deux. Le niveau
TADJIK.
sens et sont devenues un simple moyen de de vie de la population a baissé, l’espérance
légitimer le président Noursoultan Nazar- de vie a diminué, la qualité des soins de
baev. Pourtant, tous affirment que le pré- ingrate, un combat perdu d’avance vis-à- crédit du président. Depuis vingt ans qu’il santé et le niveau de l’éducation et de la
sident reste l’unique garant de la stabilité vis de l’opinion publique. Toutefois, dans demeure accroché à son fauteuil, il n’a culture se sont dégradés.
du pays et sont persuadés qu’aucun le cas du Kazakhstan, il est inacceptable absolument rien entrepris pour faire avan- Nous venons de vivre vingt années de
homme politique ne peut représenter d’al- d’entendre vanter les mérites de l’autori- cer le pays – aucune modernisation de promesses et d’assurances d’un attache-
ternative sérieuse face à lui [voir encadré tarisme. L’argumentation serait imparable l’économie, aucune réforme politique, ment sans faille à la démocratie, qui ont
ci-dessous]. Les plus éclairés de ces obser- si nous avions affaire à un véritable tigre aucune structure sociale adaptée, et une été accompagnées de persécutions des
vateurs ne nient plus le caractère autori- d’Asie centrale, mais il s’agit en réalité d’un corruption démesurée. Le pays ne cesse de opposants, d’adoption de lois antidémo-
taire du pouvoir politique au Kazakhstan, Etat économiquement en déclin, sociale- s’éloigner des principes démocratiques. cratiques, d’atteintes aux droits constitu-
mais assurent qu’à ce stade de développe- ment défaillant et politiquement arriéré. Dans cette optique, les dirigeants com- tionnels des citoyens et de violations
ment du pays, la démocratie doit être enca- L’autoritarisme n’a malheureusement rien munistes de la Chine voisine sont beau- massives des droits de l’homme. Vingt
drée, car, si elle était trop débridée, elle apporté. Il n’est destiné qu’à renforcer et coup plus légitimes dans leur refus de céder années d’une corruption qui s’est déchaî-
empêcherait le pouvoir de procéder aux pérenniser le pouvoir de Nazarbaev. Vingt le pouvoir ; ils ont, eux, installé leur pays née comme jamais, de vols éhontés et d’en-
réformes et à la modernisation. années viennent d’être consacrées à ériger dans l’avenir. Les anciens régimes autori- richissement de quelques-uns – ceux qui
Cette façon de penser n’est pas dénuée un monument à un seul homme. taires de Corée du Sud, de Taïwan, de Sin- ont pillé les richesses nationales. Vingt
de fondement. L’exemple des tigres d’Asie Pour le premier président [Nazarbaev gapour, ou le roi de Thaïlande, peuvent tous années d’appauvrissement de la popula-
du Sud-Est montre que la volonté politique est l’unique président qu’ait connu le pays se vanter d’avoir réussi à propulser leur tion. Des millions, des milliards [de dol-
d’un dirigeant autoritaire permet, dans cer- depuis l’indépendance, en 1991], on peut pays dans les premiers rangs mondiaux. lars] accumulés sur les comptes en banque
taines conditions, de conduire un pays à la ne pas lésiner sur le bronze. C’est autre Mais quel exploit peut bien invoquer de certaines personnes haut placées, voilà
prospérité avec autant de réussite qu’une chose que l’on regrette : tout le temps que Nazarbaev pour conserver son pouvoir le plus grand exploit de la présidence de
démocratie de type occidental. Du coup, nous avons perdu, le temps, cette ressource sans partage ? La présidence [tournante] Nazarbaev. A l’autre bout de la chaîne, des
ceux qui mettent en doute l’idée que l’éco- non renouvelable dont les pays ont besoin de l’OSCE [exercée l’an dernier] et un millions de citoyens sont contraints de s’ar-
nomie est prioritaire et que la politique pour évoluer. C’est à ce jour le grief prin- sommet à Astana [début décembre] ? ranger avec les moyens du bord.
passe en second se voient opposer le cas cipal que l’on peut retenir à l’encontre de Son palmarès se réduit à un senten- Et, en reconnaissance de tous ces
du Kirghizistan et le cataclysme qui vient Nazarbaev, qui a volé vingt précieuses cieux plan Kazakhstan 2030 et à un pro- brillants résultats, on nous propose de lais-
de s’y produire [le gouvernement Bakiev a années au Kazakhstan. Le pays est demeuré gramme de développement industriel et ser le pouvoir entre ses mains pour dix ans
été renversé en avril 2010 à la suite d’af- aussi peu développé qu’il l’était en 1991. La de progrès qui court jusqu’à 2020 et qui est de plus. Où est le bon sens là-dedans ? Le
frontements entre Ouzbeks et Kirghiz]. seule chose qui le maintient à flot, ce sont voué à l’échec. Certes, la stabilité politique pouvoir n’est pas un endroit pour les sta-
Justifier le bain de sang, les règlements de ses exportations de pétrole ; mais les avan- est au rendez-vous, et ce serait là son grand tues, il y faut des hommes vivants. Le
comptes ethniques et la déstabilisation que tages des hydrocarbures ne sauraient être mérite. Mais serions-nous sûrs que, sans bronze est contre-indiqué en haut lieu.
provoquent les révolutions est une tâche considérés comme un mérite à verser au lui, les Kazakhs se seraient entre-tués ? Sergueï Douvanov

Mise en scène
Nazarbaev for ever
Depuis quelques semaines se du président septuagénaire Parlement de la tenue ces amendements et soumis qu’elle est fondée sur la stabilité,
joue une partie de ping-pong Noursoultan Nazarbaev d’une consultation populaire, la question au Conseil l’entente nationale, l’économie
entre une initiative populaire jusqu’en 2020 sans élections rapporte le journal kazakh Liter. constitutionnel. de marché et la
destinée à prolonger le mandat mais par voie référendaire, a eu Nouvelle péripétie le 14 janvier Le verdict de la cour pourrait démocratisation”, a assuré
du président Nazarbaev, en un vif succès dans la population, au Parlement, qui s’est opposé – tomber d’ici au 27 janvier. au journal russe Kommersant
poste depuis vingt ans, et ce à en croire la presse kazakhe. pour la première fois dans Selon les auteurs de l’initiative, le Pr Erlan Sadykov, à l’origine de
dernier, qui semble vouloir se Près de 5 millions de signatures l’histoire du Kazakhstan – le scrutin de 2012 serait l’idée. “Notre pays est en essor
faire prier. L’initiative d’un (au lieu des 200 000 requises à la volonté du chef de l’Etat, en une perte de temps et et on ne peut pas le déstabiliser
groupe d’enseignants de pour organiser un référendum) approuvant plusieurs de deniers publics inutile, en détournant l’attention
l’université de la ville kazakhe de ont été recueillies en une dizaine amendements à la Constitution car le chef de l’Etat n’a pas de l’équipe présidentielle
Semeï (anciennement de jours, et ce même en dépit du afin de rendre possible la tenue de concurrents crédibles. “La des tâches qui sont devant nous,
Semipalatinsk), qui proposent décret présidentiel du 7 janvier du référendum. Le 17 janvier, politique du président convient d’autant plus que le résultat de
de prolonger le mandat rejetant la proposition par le Nazarbaev a refusé d’approuver à la plupart des Kazakhs, parce l’élection est connu d’avance.”
32  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

Début janvier, un chaman de l’Etat par le chaman. Le père d’une jeune

Asie du Chhattisgarh (centre de l’Inde)


a été arrêté pour avoir empoisonné
30 femmes de son village. Elles ont
dû subir un lavage d’estomac
fille de 18 ans et d’autres villageois
étaient persuadés que la maladie
de cette dernière était due à un sort
jeté par une sorcière. La boisson
après avoir avalé une boisson à base devait donc révéler laquelle des
d’herbes vénéneuses concoctée femmes du village était une sorcière.
Inde

Le spectre des colons rôde toujours


Les vieux fantômes anglais Soixante-trois ans après paraissait impossible qu’un homme ayant
hantent encore l’imaginaire des l’accession à l’indépendance, perdu une si rude bataille en territoire hos-
Indiens. Mais, contrairement aux la boucle est bouclée. Les tile ne revienne pas tourmenter la région
esprits autochtones retors, les Britanniques, naguère fins sous la forme d’une âme en peine. On lui
Britanniques restent inoffensifs. observateurs des phéno- a donc construit un tombeau d’un grand
mènes surnaturels, en raffinement, réservé au plus haut rang des
sont devenus l’objet. esprits shanar. Aujourd’hui encore, les gens
Open New Delhi Sous le Raj britannique lui apportent de l’alcool, des cheroots et
[Empire indien], de nom- tout ce qui peut faire plaisir à un démon

C ela remonte à quinze ans, et


pourtant Tapas Chakraborty
garde le souvenir très vif des gar-
diens effrayés qu’il rencontrait certains
breux fonctionnaires étu-
diaient les superstitions et le
folklore autochtones. Certains
ont même écrit de belles histoires de
anglais. Faisant preuve d’une grande sen-
sibilité culturelle, ils sacrifient même de
temps à autre un bœuf pour satisfaire ce
sahib carnivore.
soirs pluvieux et particulièrement sinistres fantômes que notre pays leur a inspirées, Ailleurs, une malheureuse jeune
à la sortie de la Bibliothèque nationale de tel Rudyard Kipling. “Venus d’un pays où les femme voit sa tombe profanée, victime de
Calcutta. “Ceux qui étaient de service dans la maisons hantées étaient la norme, [ils] furent l’obsession indienne pour les fils plutôt que
journée vous racontaient des histoires d’hor- fascinés par la variété de manifestations sur- pour les filles. En 1909, Mary Rebecca
reur, mais les gardiens de nuit s’y refusaient. naturelles qu’ils trouvèrent en Inde”, écrit Weston, épouse d’un officier britannique,
C’était des jeunes solidement bâtis, issus de Ruskin Bond dans sa préface au recueil meurt alors qu’elle est enceinte. Sa pierre
familles Rajput [lignées de guerriers] de l’est Ghost Stories from the Raj [Histoires de fan- tombale, une structure de marbre qui
de l’Uttar Pradesh. Et pourtant, leurs visages tômes du Raj, éd. Rupa & Co, inédit en fran- représente une mère et son bébé, a été
étaient saisis d’effroi”, se rappelle-t-il. Bon çais], une compilation de récits terrifiants acheminée depuis l’Angleterre et placée
nombre d’entre eux se munissait d’un talis- écrits entre 1840 et 1940 par des fantassins dans le cimetière de Dagshai, dans le nord
man utile : un exemplaire du Hanuman britanniques. On y retrouve différentes de l’Inde. Aujourd’hui, la tombe est en
Chalisa [chantés, les poèmes sur le dieu apparitions : les churail (sorcières aux pieds ruines. En effet, une superstition très
singe Hanuman contenus dans ce recueil tournés vers l’arrière), les munjia (fan- vivace parmi les épouses de soldats indiens,
sont censés protéger contre le Malin]. Pré- tômes de brahmanes célibataires), les bhoot postés non loin de là, veut que si elles pré-
caution inutile. Le fantôme du campus était (fantômes classiques) et les prait (esprits lèvent un morceau de marbre sur la tombe,
anglais et n’avait certainement pas comme frappeurs). Il y est aussi question d’ayah il leur naîtra un garçon.
objectif premier de tourmenter les autoch- (nounous indiennes) qui étranglent le bébé
tones. Le fantôme de Warren Hastings, aux yeux bleus dont elles s’occupent, ou Dessin d’Andy Martin paru dans Life, Des démons grotesques
premier gouverneur général de l’Inde [de encore d’Indiens maltraités qui hantent Etats-Unis. Les gens qui n’ont jamais aperçu l’esprit
1774 à 1785], avait des questions bien plus leur sahib [maître] depuis l’au-delà. de Warwick Sahib à Jeolikot [nord de
importantes à régler à Belvedere House, Ruskin Bond qualifie la “race britan- l’Inde] pourront tout de même vous en
sa célèbre résidence, qui est devenue plus Du thé et de l’alcool en offrande nique” de flegmatique, et sans doute cela parler. Cet Anglais était le sahib typique :
tard la Bibliothèque nationale. Hastings De même que les fantômes indiens logent vaut-il aussi pour ces défunts. Contraire- il aimait boire des verres au bar avec ses
n’a en effet pas dit son dernier mot. Sa pâle traditionnellement dans un imposant pipal ment aux spectres indiens, mélodrama- congénères, selon Bhuvan Kumari, une voi-
silhouette apparaît parfois à bord d’une [on appelle aussi cet arbre “figuier des tiques et retors, ces esprits-là tendent à sine de l’ancienne propriété de Warwick
calèche tandis que qu’il cherche en vain un pagodes”], les fantômes britanniques pros- rester discrets et inoffensifs. Et ils sont Sahib. “C’est seulement pendant les obsèques
bureau noir qui avait bizarrement disparu pèrent dans les palais coloniaux et les pâles, toujours très pâles. Prenez par qu’on a découvert que c’était en fait une femme
juste avant son retour en Angleterre. Ce cimetières délabrés. Mais en ces temps exemple le cas d’Owen Tomkinson, un se faisant passer pour un homme”, explique-
meuble contenait des papiers qui auraient d’urbanisation accélérée, les lieux hantés soldat britannique mort du choléra en 1908 t-elle. Ce secret a fait de Warwick Sahib un
prouvé son innocence lorsque le Parlement et décrépis rivalisent avec les complexes à Gaya [district situé dans l’Etat oriental personnage aux pouvoirs surnaturels, le
britannique lança une procédure de desti- hôteliers et les gratte-ciel modernes. Bien- du Bihar]. Les habitants d’Ekbalnagar, où travestissement n’étant que l’un d’entre
tution à son encontre en raison de ses pra- tôt, ces créatures énigmatiques pourraient il est enterré dans un vieux cimetière, vous eux. Pour Bhuvan Kumari, le domaine de
tiques corrompues. Hastings n’a jamais se retrouver sans abri. Et le British Coun- diront que ce pauvre vieil Anglais inter- Warwick est effrayant et recèle des secrets
retrouvé ces papiers de son vivant. cil n’en saura rien. pelle les passants la nuit pour leur deman- prêts à éclater au grand jour.
der à manger et à boire. Les gens du cru Combien de temps les fantômes bri-
laissent du thé et des biscuits sur la tombe tanniques vont-ils continuer à hanter
de Tomkinson pour apaiser cet “angrez l’Inde ? Impossible à dire. L’évêque Robert
bhoot” [fantôme anglais]. “Il n’est pas comme Caldwell [1814-1891], un missionnaire
les autres fantômes. Il est sans défense”, qui a travaillé en Inde du Sud, s’est servi
explique un villageois. du culte du fantôme Pooly comme d’un
Dans un village près de Tirunelveli exemple pour montrer comment la popu-
[dans le sud de l’Inde] se trouve un lieu lation locale percevait ses oppresseurs. Il
saint nommé Poolypettai, consacré au fan- a même défendu ce culte dans ses écrits :
tôme de Pooly Sahib – un Anglais qui s’ap- le défunt n’inspirait ni horreur ni haine,
pelait peut-être Powell, Poole ou bien mais bien de la pitié, car sa mort, loin de
encore Pudding. Il s’agit d’un soldat mort ses êtres chers, au milieu d’un désert, avait
en 1809, blessé pendant les guerres entre quelque chose d’à la fois triste et grotesque,
l’armée britannique et la principauté de ce qui conduisit les habitants à venir en
Travancore [ex-Etat princier des Indes bri- aide à cette âme en peine. La plupart des
tanniques]. Quand la communauté locale fantômes britanniques sont des créatures
shanar [l’une des castes les plus impor- solitaires et inoffensives, égarées dans le
tantes du sud de l’Inde, désormais appelée XXIe siècle. D’une certaine façon, ils sont
nadar] l’a découvert, elle a aussi trouvé du représentatifs de ce que le Raj inspire
cognac et des cheroots [petits cigares] dans aujourd’hui : un mélange de nostalgie, de
son sac. Pour les mentalités locales, il dégoût et de crainte. Shubhangi Swar
Le mot
de la semaine

“bhoot”
Le fantôme
Toute société a ses hantises. L’Inde, cinq
fois millénaire, en a peut-être davantage
que les autres. La diversité de ses
croyances et de ses traditions fait que la
réalité indienne est toujours multiple. La
réincarnation veut aussi dire que tout être
vivant est en quelque sorte autre
que ce qu’il paraît dans sa vie actuelle.
On ne sait jamais à qui l’on a affaire,
même lorsqu’il s’agit de ses proches.
Il y a plus d’un siècle, un petit garçon de ma
famille, qui aurait été l’un de mes aïeux s’il
avait vécu, fut tué par une balle perdue,
alors que l’aristocrate du coin nettoyait
son fusil près de l’allée où l’enfant jouait.
Même après sa mort, l’enfant ne voulait
pas quitter ma famille. Ou peut-être celle-
ci n’arrivait-elle pas à se séparer du petit
être chéri abattu devant ses yeux. Durant
des générations, le garçon continua donc
à rendre visite à ses proches parents,
à leurs enfants et à leurs petits-enfants,
sous la forme d’un serpent. Nul ne doutait
de l’identité du reptile. A chaque
apparition, ma grand-mère accourait
dans la pièce où se trouvait le serpent,
se touchait les tempes en signe de respect
et lui offrait une soucoupe de lait. Lorsque
je demandai pourquoi les ingénieurs
et les médecins de ma famille y croyaient
avec la même force que ma grand-mère
qui n’avait pas fait d’études, on me
rétorqua aussitôt que personne ne s’était
jamais fait mordre, preuve que le serpent
était en fait le petit aïeul assassiné.
Même dans nos sociétés occidentales, où
l’on nourrit pourtant une foi inébranlable
dans le progrès scientifique et la
rationalité cartésienne, une bonne partie
de la population garde une fascination
pour le paranormal et les extraterrestres.
Pas de quoi s’étonner alors que des
Indiens puissent partager le même genre
de penchant. Certes, la chasse aux
sorcières qu’a connue l’Europe il y a
plusieurs siècles continue dans certaines
régions marginalisées de l’Inde. Mais,
tant que nous poursuivons avec le même
enthousiasme nos propres boucs
émissaires – immigrés, gens du voyage –,
gardons-nous de nous moquer
de ces comportements.
Mira Kamdar
Calligraphie de Abdollah Kiaie
34  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

Outsourced est la nouvelle d’appels à Bombay. Le nouveau occidentaux, on voit des vaches
série américaine diffusée sur chef, venu tout droit des Etats-Unis, partout, la prononciation
la chaîne NBC depuis tente d’américaniser ses employés des noms indiens est déformée
le 23 septembre 2010. On y découvre indiens. “L’humour de la série par les Américains afin de s’en
les déboires d’une société repose entièrement sur des clichés moquer…”, écrit The New York
américaine ayant délocalisé certaines à propos de l’Inde : la nourriture Times. La série remporte

DR
de ses prestations dans un centre est une catastrophe pour les boyaux un franc succès outre-Atlantique.
Philippines

Le succès au bout du fil
C’est une petite révolution dans
l’industrie des centres d’appels
Travail
anglophones. L’archipel philippin
vient de supplanter l’Inde. Un Un rythme
“succès” dû à une main-d’œuvre
moins chère et plus américanisée. qui lessive
Ils sont les 350 000 voix du tout nouveau
The Vancouver Sun Vancouver secteur phare de l’économie philippine,
où les fréquents bonjours et au revoir

F ini les blagues sur les intermi-


nables échanges téléphoniques
avec de charmantes opératrices
installées à Bombay chaque fois que vous
scandent un fort turnover du personnel,
où la jeunesse tisse ses rêves et nourrit
des espoirs souvent déçus. Bienvenue
dans le monde des centres de service
aviez un problème de carte de crédit ou clients, plus connus sous le nom de
une question sur la garantie de votre lave- centres d’appels ou call centers. Le
linge. Supplantée par les Philippines, l’Inde secteur séduit les jeunes actifs quel que
n’est plus désormais le premier pays d’ac- soit leur niveau d’études, avec un salaire
cueil des centres d’appels. L’archipel d’Asie de départ moyen de 15 000 pesos
du Sud-Est, qui fait trop souvent figure de  Dessin paru dans Business Week, New York. philippins [250 euros], sans compter
chaton chétif au milieu d’une meute de les primes de résultat.
tigres, est même en passe de devancer L’avantage des Philippines est écono- cas depuis plusieurs années, tandis que la “Le salaire est vraiment élevé comparé
l’Inde sur l’ensemble du marché de l’ex- mique mais aussi, en partie, culturel. croissance des Philippines n’a été que de à celui offert dans d’autres emplois,
ternalisation des processus opérationnels Depuis plusieurs années, les gouverne- 1 % ; de ce fait, les perspectives qui s’offrent mais il y a un roulement incessant.
des entreprises [ou BPO, business process ments successifs y encouragent le déve- aux jeunes diplômés en Inde sont bien Si les employés s’en vont, c’est surtout
outsourcing]. Selon les derniers chiffres, le loppement des activités de BPO en réalisant meilleures. Le personnel des centres à cause du manque de sommeil”,
secteur philippin des ventes et du service de coquets investissements dans les infra- d’appels et des services d’externalisation explique Carlo Pablo Tanedo, 36 ans,
clientèle à distance a engrangé en 2010 structures de communication. Le réseau connaît du coup un fort turnover en Inde. ancien chef d’équipe chez Stream
5,7 milliards de dollars [4,3 milliards d’eu- de télécommunications est meilleur aux Si celle-ci détient un atout considérable Global, une entreprise américaine.
ros], contre 5,58 milliards [4,2 milliards Philippines qu’en Inde, et les agents des en raison de sa forte population (près de Ce dernier gagnait 40 000 pesos
d’euros] pour l’Inde. Et si l’Inde demeure centres d’appels philippins sont capables 1,2 milliard d’habitants, contre près de [675 euros] par mois, raconte-t-il,
en tête du marché de l’externalisation, les de gérer chaque jour de 20 à 30 % d’appels 100 millions aux Philippines), laquelle met avant d’être renvoyé pour deux jours
Philippines progressent rapidement. On de plus que leurs homologues indiens. En quantité de jeunes diplômés sur le marché d’absence. Car la vie n’est pas toujours
assiste en effet à un changement specta- outre, les gestionnaires de centres d’appels du travail, l’archipel se distingue par un rose dans les centres d’appels.
culaire sur un marché où l’Inde avait établi bénéficient dans l’archipel d’une exemp- taux d’alphabétisation de 93,4 %, contre Selon la Call Center Association of the
une domination écrasante, inspirant même tion fiscale totale pendant leurs huit pre- 61 % chez les Indiens. Sans compter que Philippines, le taux de renouvellement
une kyrielle de sketchs comiques dans le mières années d’activité et ensuite d’une les Philippines, qui ont été sous domina- du personnel oscille entre 60 % et 80 % :
monde anglophone. Les Philippines pren- taxe sur les revenus bruts, limitée à 5 %. A tion américaine durant la première moitié c’est le plus élevé de la planète. Ce fort
nent aujourd’hui l’avantage, si bien que le l’heure actuelle, si les employés des centres du XXe siècle, possèdent des affinités avec turnover s’explique avant tout par des
quotidien indien The Economic Times a d’appels philippins gagnent en moyenne les Etats-Unis qui leur permettent d’atti- problèmes de santé. Selon les chiffres
récemment publié une enquête sur les 53 % de plus que dans les autres secteurs, rer les entreprises nord-américaines. “Sur de l’Organisation internationale
sociétés indiennes de centres d’appels et leurs salaires restent néanmoins inférieurs le plan culturel, l’Inde est moins occidentali- du travail (OIT), 42,6 % des employés
d’externalisation qui, à leur tour, délocali- à ceux pratiqués en Inde. Le fait est que les sée que les Philippines”, résumait récemment des call centers aux Philippines souffrent
sent ou créent des filiales aux Philippines. Philippines tirent également avantage Chris Repholz, le vice-président du pres- de troubles du sommeil, d’épuisement,
Dans les différentes communes qui for- d’une réussite économique bien moindre tataire d’externalisation américain Zenta. de fatigue oculaire, de douleurs au cou,
ment l’agglomération de Manille, plus de que celle de l’Inde. En 2009 par exemple, “Les Philippins parlent l’anglais américain aux épaules et au dos, et d’altération
20 000 personnes travaillent déjà pour des l’économie indienne a enregistré une bien mieux que les Indiens et avec un accent de la voix. En ce qui concerne le droit
entreprises indiennes. croissance de près de 8 %, comme c’est le plus neutre.” Jonathan Manthorpe du travail, il n’existe pour ainsi dire aucun
syndicat dans le secteur. Dans certains
cas, les contrats de travail interdisent
Compétition même expressément à l’employé
d’en créer un. Le secteur des services
Les entreprises indiennes tirent leur épingle du jeu d’externalisation serait-il, en soi,
une menace pour le droit du travail ?
L’Inde est-elle vraiment en indique le Contact Center président de l’entreprise ces services rapportent Le Congrès philippin planche sur
train de se faire piquer le Association of the Philippines. de gestion de la relation gros et permettent plusieurs propositions de loi visant
secteur d’activité pour lequel Pas de quoi démoraliser les client (CRM) 24/7 Customer. à l’Inde de rester en tête à protéger les employés de ce secteur.
elle était si célèbre ? C’est ce entreprises indiennes, qui ont L’entreprise a ainsi tablé sur de l’externalisation des Comme le souligne l’ancien sénateur
qu’on pourrait croire. vite rebondi. “L’Inde a dû faire la délocalisation d’une partie processus opérationnels Ernesto Herrera, aujourd’hui secrétaire
Désormais, les voix indiennes un choix : poursuivre dans de ses activités aux Philippines (BPO, business process général du Trade Union Congress of the
ne sont plus les chouchoutes ce secteur – mais en et sur le développement outsourcing). Rohit Kapoor, Philippines, la plus grande confédération
des multinationales en quête délocalisant elle aussi – ou de nouveaux services président de la société syndicale du pays, c’est un paradoxe
de centres d’appels bien se spécialiser dans à plus forte valeur ajoutée, EXL Service, résume la douloureux de voir les employés des
performants, qui leur préfèrent une activité autre que le les non-voice services. situation : “L’objectif de l’Inde centres d’appels être dans l’impossibilité
les téléconseillers philippins : téléconseil”, explique, sur le Retranscription médicale, est désormais de proposer de faire entendre leur voix pour
ils sont 350 000 à travailler site spécialisé en technologies assistance juridique, des services plus intelligents l’amélioration de leurs conditions
dans les centres d’appels, de l’information Silicon, comptabilité, conception au client.” Le téléconseil, de travail. Cynthia Balana, Philippine
contre 330 000 en Inde, l’Indien P. N. Kannan, graphique sur Internet : c’est finalement has been… Daily Inquirer (extraits), Manille
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  35
La publication de l’acte de mars. Le juge Daniel Fransen,

Moyen-Orient d’accusation du Tribunal spécial


pour le Liban (TSL) concernant
l’assassinat en février 2005
du Premier ministre Rafic Hariri
à qui le procureur Daniel Bellemare a
transmis le 19 janvier les conclusions
de l’enquête, dispose de huit à dix
semaines pour examiner le
est désormais prévue pour le mois document avant de le rendre public.

Liban

Un pays soulagé mais sans gouvernement


Les Libanais craignaient notre attention. Cela relève de la pure
un affrontement entre tyrannie. Que faire durant les prochains
le Hezbollah et les partisans mois ? Et comment gérer notre quotidien
de Saad Hariri. La chute s’il doit demeurer intrinsèquement lié aux
du gouvernement leur accorde souhaits du Hezbollah et à ses craintes ?
quelques semaines de répit. Répondre à ces interrogations en fai-
sant valoir la menace d’une occupation
israélienne est ridicule. Car cela fait des
Al-Hayat (extraits) Londres Libanais les otages des stratégies de résis-
tance du Hezbollah contre Israël. Qui plus

L e tribunal international spécial


pour le Liban rendra publiques
ses conclusions dans les pro-
chaines semaines, alors que le pays n’aura
est, le statu quo entre le “parti de Dieu” et
l’Etat hébreu dure depuis cinq ans. Au
cours de ces cinq dernières années, le Hez-
bollah s’est conformé au cessez-le-feu
pas de gouvernement. C’est peut-être dans [avec Israël] prévu par la résolution 1701
cette question que réside la clé du mar- de l’ONU, se focalisant ainsi sur la situa-
chandage à propos du tribunal. Depuis la tion interne libanaise. C’est d’ailleurs une
démission des ministres issus du Hezbol- stratégie adoptée par la plupart des régimes

CAI-NYT SYNDICATE
lah [le 12 janvier, entraînant la chute du de la région. On avait du mal à trancher
gouvernement d’union nationale], le gou- pour savoir s’il fallait un gouvernement qui
vernement en est réduit à expédier les s’oppose au tribunal ou un gouvernement
affaires courantes et ne pourra donc pas qui s’oppose au Hezbollah. On a trouvé une
prendre une décision aussi importante que solution ingénieuse : il n’y aura pas de gou-
celle de coopérer avec le tribunal. Ainsi, le vernement du tout. Les Libanais se sen-
Premier ministre, Saad Hariri, ne sera pas  “Nous ne sommes pas responsables de l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais... tent dans une certaine mesure soulagés,
contraint de se plier aux demandes du Hez- ni de celui de l’actuel Premier ministre, au cas où il aurait lieu.” Dessin de Clément paru puisqu’ils s’attendaient à pire. Mais ce sou-
bollah, mais de facto celles-ci seront néan- dans National Post, Toronto. lagement a un prix : le temps sera suspendu
moins partiellement satisfaites. et on vivra dans un Etat sans gouverne-
On peut penser que c’est en ces termes par le Hezbollah, s’apparente à la volonté nelles. La politique libanaise est suspen- ment et sans vie politique.
que se présente l’obscur marchandage. de chiites de faire chuter un gouvernement due à un seul facteur. Depuis plus de deux Le fait qu’un Etat, dans cette région
Mais on peut aussi imaginer que par la suite sunnite. Elle s’ajoute à toute une série ans, aucun domaine politique n’échappe à sensible du monde, décide de se priver de
la formation d’un nouveau gouvernement d’événements de ces dernières années, la question du Hezbollah, de ses armes, de gouvernement inquiète la communauté
sera difficile, voire impossible. On aura pris comme la campagne militaire organisée en sa présence, de son poids économique et internationale.
connaissance du rapport du procureur 2008 par le Hezbollah [occupant les quar- de sa responsabilité dans l’assassinat de Nous considérons ses mises en garde
général et le juge [Daniel Fransen] aura tiers sunnites de Beyrouth]. Cela signifie Rafic Hariri. Cette question fait qu’on comme des ingérences dans nos affaires
demandé à des instances administratives que le prix à payer pour ce marchandage ouvre des dossiers qu’on provoque des intérieures et les dénonçons comme des
d’accepter un certain nombre de mesures est l’hypothèque de l’avenir des Libanais changements de gouvernement, qu’on tentatives de perturber notre belle “stabi-
pour faire comparaître les accusés ou les au nom du présent. Le présent immédiat, déclenche des guerres, et qu’on connaîtra lité”. Nous pensons que le reste du monde
juger par contumace. Tout cela donnera c’est la décision du tribunal [qui risque d’in- encore de longs mois sans gouvernement. n’a pas idée de la supériorité de notre intel-
lieu à des crispations et à des polémiques. culper des membres du Hezbollah]. Quant C’est la seule chose qui nous intéresse, le ligence, cette intelligence qui nous permet
Aux yeux d’un Libanais ordinaire, la à l’avenir, il pourrait être déterminé par point de cristallisation de toutes nos pré- de vivre dans des conditions ô combien
chute du gouvernement de Hariri, voulue cette accumulation de rixes confession- occupations, le sujet qui monopolise toute enviables. Hazem Al-Amin

Vu d’Israël
Incroyable Hezbollah
La crise gouvernementale impressionné par l’habileté courantes. Dès lors, si ce dernier un nouveau gouvernement –, Hezbollah a préféré provoquer
au Liban ne risque pas stratégique du Hezbollah. C’est souhaite prendre des mesures prendra du temps, beaucoup une crise politique afin d’éviter
d’éclabousser Israël. le plus doué des comédiens contre les coupables impliqués de temps. Ainsi vont les choses des affrontements violents, tant
Pour l’instant. Il est possible de ce théâtre d’ombres qu’est le dans l’assassinat de l’ancien au Liban. Pendant ce temps, à l’intérieur du Liban qu’avec
qu’ elle permette d’éviter Liban. Les chefs du mouvement Premier ministre, le Hezbollah l’opinion oubliera peut-être Israël. Toutefois, les services
des violences dans le pays, ont réalisé que Saad Hariri, aura beau jeu de faire valoir l’acte d’accusation du tribunal de renseignements israéliens
et c’est sans doute la raison le fils du Premier ministre qu’un gouvernement intérimaire international et n’aura la tête devront continuer à surveiller
pour laquelle le Hezbollah a assassiné, hésitait à accepter ne peut pas engager de telles qu’à une campagne électorale. non seulement le renforcement
quitté le gouvernement. Pour le compromis syro- saoudien procédures. Si les Etats-Unis En Israël, on craignait militaire du Hezbollah et ses
l’organisation, il est bon que visant à édulcorer appuient les efforts faits récemment de voir le Hezbollah faits et gestes dans le Sud, mais
l’opinion publique libanaise les conclusions du tribunal pour traduire en justice tenter de détourner l’attention aussi la façon dont les différents
se soucie de la formation international et à mettre le les meurtriers de Rafic Hariri, des Libanais en suscitant acteurs politiques libanais
d’un nouveau gouvernement Hezbollah hors de cause. Au lieu ils sont néanmoins préoccupés des escarmouches à la frontière font face à la nouvelle situation.
et que son attention soit ainsi de renverser le gouvernement par les risques d’une nouvelle israélienne. De tels incidents Comme ce fut déjà le cas, cette
détournée des conclusions Hariri, le Hezbollah a opté guerre confessionnelle que cela peuvent déboucher sur crise gouvernementale peut
du tribunal spécial des Nations pour une démarche plus subtile. ferait courir au Liban. Pour une conflagration généralisée, toujours tourner au bain de sang
unies sur les responsabilités Avec le départ du Hezbollah l’instant, les Américains n’ont même si les parties ne sont confessionnel et éclabousser
dans l’assassinat du Premier de la coalition, le gouvernement pas à s’inquiéter parce que la a priori pas intéressées par Israël. Ron Ben-Yishaï
ministre Rafic Hariri en 2005. Hariri est devenu un première tâche du président du un scénario de cette nature. Yediot Aharonot (extraits)
Il est difficile de ne pas être gouvernement des affaires Liban, Michel Sleiman – former Conscient de ce risque, le Tel-Aviv
36  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

Moyen-Orient
Israël

L’impossible réveil du soldat Sharon


Malgré les efforts Sharon suit une physiothérapie et on le Sharon se réveille un jour. Un membre de comment allez-vous ?’ comme je le faisais
de ses deux fils qui se relaient change régulièrement de position dans la l’équipe médicale qui a gardé l’anonymat chaque jour où je travaillais pour lui. Je prie
à son chevet, l’état de l’ancien journée pour éviter les escarres. Le jour de a récemment déclaré à un journal israélien et je prie pour que son état s’améliore.”
Premier ministre israélien ma visite, j’ai été accueillie par un garde au que son cerveau avait “la taille d’un pam- Dans les jours qui ont suivi le deuxième
ne s’améliore pas. visage de bébé mais aux biceps gonflés plemousse. La partie qui permet à son corps, accident cérébral de Sharon, le 4 janvier
dignes d’un dessin animé. Il avait un M16 à ses organes vitaux, de fonctionner est nor- 2006, le pays s’est retrouvé comme en sus-
à l’épaule. Dès que j’ai franchi les doubles male mais à part ça il n’y a rien, seulement du pens. Les campagnes électorales d’Israël
The Sunday Telegraph (extraits) portes du service, il m’a arrêtée et demandé liquide.” Sa famille et les rares personnes et de Palestine ont été bouleversées et les
Londres qui je venais voir. Quand je lui ai répondu qui rendent visite à Sharon refusent tou- familles se sont groupées autour des radios
que je souhaitais rencontrer le médecin tefois d’abandonner et évoquent des cas et des télévisions dans l’attente de nou-

D ans une chambre privée du


deuxième étage de l’hôpital Tel-
Hashomer de Tel-Aviv, établis-
sement bâti avec des pierres laiteuses et
responsable du service, il m’a demandé
mon nom. Quelques minutes plus tard, un
agent en civil du Shin Beth, le service de
contre-espionnage israélien, a fait son
de patients dans le coma qui se sont ré-
veillés miraculeusement, à la stupéfaction
des médecins. “Il a l’air comme avant. Arik
[Sharon] est toujours le même Arik”, déclare
velles de l’hôpital Hadassah, où Sharon
avait été transporté. Au fur et à mesure
qu’il devenait évident qu’il n’allait pas se
rétablir, le pays s’est replié sur ses préoc-
entouré de gros buissons de romarin, Ariel apparition. “Le médecin ne veut pas vous Gilbert Cohen, qui appelle l’ancien Pre- cupations quotidiennes. Ehoud Olmert,
Sharon est allongé, immobile et plongé parler. Il ne parle pas aux journalistes”, m’a- mier ministre par son surnom. Chauffeur l’adjoint de Sharon, lui a succédé et la vie
dans un état comateux. Alimenté par une t-il dit avec un demi-sourire d’excuse avant de Sharon pendant vingt ans, il occupait a repris son cours au rythme échevelé de
sonde, l’ancien Premier ministre d’Israël d’ajouter : “C’est un service fermé, ici. Il faut toujours officiellement ce poste jusqu’à la société israélienne. Tout cela fait qu’Is-
[de 2001 à 2006] continue d’ouvrir les que vous partiez.” l’année dernière et se présentait tous raël n’a pas eu la possibilité de se pencher
yeux. On le redresse quelques heures par Vu son âge et le temps qu’il a passé les matins à l’hôpital pour prendre ses sur l’héritage laissé par cet homme, qui fut
jour pour qu’il regarde une télévision dont dans le coma, il est fort peu probable que fonctions. “J’entrais et je disais : ‘Bonjour, l’un des personnages les plus controversés
nul ne sait s’il peut réellement la voir ou de l’histoire de l’Etat hébreu, un homme
l’entendre. La radio est souvent allumée tellement vilipendé que les Israéliens qui
sur une station de musique classique dans immigraient déclaraient avoir quitté le pays
l’espoir que les mélodies qu’il aimait tant à cause de lui, mais qui, au moment où il a
puissent avoir un effet sur lui. Et tous les eu son accident cérébral, était considéré
jours, Omri et Gilad, ses deux fils, se re- par beaucoup comme le mieux placé pour
laient pour lui rendre visite, l’un le matin, conclure la paix au Proche-Orient.
l’autre l’après-midi. Ils lui lisent des jour- Aujourd’hui, dans une petite galerie de
naux et des livres. Tel-Aviv, une stupéfiante sculpture d’Ariel
Son lit est entouré de photos de ses Sharon reposant sur un lit d’hôpital métal-
petits-enfants. On lui apporte régulière- lique attire des milliers de visiteurs. Le per-
ment de sa vaste propriété du sud d’Israël sonnage est soutenu par des coussins, vêtu
[son ranch Les Sycomores, dans le Néguev] d’un pyjama bleu pâle et couvert d’une cou-
des fleurs sauvages fraîche qui étaient les verture de laine, et sa poitrine se soulève
préférées de sa défunte femme. Cinq ans et retombe sur un fond sonore de respira-
après l’attaque qui a terrassé leur père, tion. L’effet est plutôt bizarre. J’observe les
Omri et Gilad souhaitent le ramener dans gens qui approchent de l’installation. Ils
LEVINE/SIPA

sa propriété. Des tentatives ont déjà eu lieu, semblent dubitatifs. Ils se balancent d’un
mais on ne sait toujours pas si un démé- pied sur l’autre, mal à l’aise.
nagement définitif compromettrait ou non Et, pendant qu’ils se grattent la tête,
les soins administrés au patient. leur ancien Premier ministre flotte entre
Pour le moment, celui-ci, âgé de 82 ans,  La sculpture d’Ariel Sharon réalisée par l’artiste israélien Noam la vie et la mort, les yeux à demi-ouverts,
reste dans sa chambre d’hôpital ensoleillée. Braslavsky et exposée à la galerie Kishon à Tel-Aviv. scrutant l’insondable. Dina Kraft

Biographie
L’homme des controverses
Né en 1928 en Palestine, et encercle les forces palestiniennes. Elle ne doit pas enquête israélienne conclut à la écrasante aux élections
alors sous mandat britannique, égyptiennes, permettant ainsi durer plus de quarante-huit responsabilité des phalangistes et devient Premier ministre.
Ariel Sharon devient à 20 ans la victoire de Tsahal. A la fin heures ni s’étendre sur et à celle indirecte d’Ariel Il suspend toute négociation
membre de la Haganah, de ce conflit, il participe le territoire libanais, mais Sharon. Ce dernier s’éclipse de avec l’Autorité palestinienne
organisation militaire à la fondation du Likoud, le parti les troupes israéliennes vont la vie politique pendant et commence la construction
clandestine sioniste. Il participe conservateur israélien. En 1977, jusqu’au cœur de Beyrouth plusieurs années. du mur de séparation pour
à la première guerre israélo- nommé à la tête du ministère et entament dix-huit années Le 28 septembre 2000, encercler la Cisjordanie
arabe, en 1948. En 1953, de l’Agriculture, il autorise d’occupation dans le sud alors député de l’opposition, et empêcher toute infiltration
il constitue l’Unité 101, l’expansion massive du Liban. Des massacres sont il effectue une visite sur palestinienne. En 2005,
la première unité de l’armée des implantations juives perpétrés dans les camps l’esplanade des Mosquées, il crée la surprise en décidant
israélienne (Tsahal), qui s’illustre dans les Territoires palestiniens. palestiniens de Sabra et Chatila, à Jérusalem. Cet acte est vécu du démantèlement des colonies
par un massacre dans le village En 1982, il devient ministre au sud de Beyrouth, par les par les Palestiniens comme une de la bande de Gaza
de Qibya au cours duquel de la Défense. En juin 1982, milices chrétiennes libanaises provocation. Il sera considéré et du désengagement militaire
69 Palestiniens trouvent la mort. les troupes israéliennes alors que l’armée israélienne comme l’élément déclencheur de ce territoire. Mais
Lors de la guerre du Kippour, envahissent le Liban. Selon contrôle le périmètre. En Israël, de la deuxième Intifada. en janvier 2006 il est victime
en 1973, le général Sharon Ariel Sharon, cette opération 400 000 personnes Plusieurs attentats suicides d’une attaque cérébrale et placé
réussit à franchir le canal est destinée à protéger le nord descendent dans la rue pour ébranlent Israël. En 2001, dans un coma artificiel dont
de Suez avec sa division d’Israël des attaques dénoncer ces massacres. Une Sharon remporte une victoire il n’est toujours pas sorti.
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  37
Afin d’accentuer leur pression qui y resteront jusqu’au 30 juin.

Afrique sur Laurent Gbagbo, les quinze pays


membres du Conseil de sécurité
du l’ONU ont voté le 18 janvier
l’envoi de 2 000 hommes
L’effectif de l’Opération
des Nations unies en Côte d’Ivoire
(ONUCI) passera ainsi
à 11 500 hommes.
supplémentaires en Côte d’Ivoire,

Côte d’Ivoire

Laurent Gbagbo joue très bien la montre


Face à la détermination du
président sortant et malgré le
soutien occidental, les membres
de la CEDEAO ne sont plus aussi
sûrs de vouloir le chasser.
Le Ghana serait même enclin
à changer son fusil d’épaule.

L’Evénement Ouagadougou

L a position des Occidentaux est


restée constante. Sarkozy n’en-
voie plus d’ultimatum, mais il
reste globalement sur sa position. Le pré-
sident élu de la Côte d’Ivoire, c’est Alas-
sane Ouattara, même s’il n’exerce pas
jusqu’à présent effectivement le pouvoir.
Barack Obama est aussi toujours constant.
Gbagbo doit s’en aller et laisser la place à
Alassane Ouattara. Il n’est pas question,
selon l’administration américaine, d’un
partage du pouvoir à la kényane. Les Bri-
tanniques et les Canadiens sont aussi sur
la ligne “Gbagbo n’est plus le président de
la Côte d’Ivoire”. Ces deux pays ont retiré
leur accréditation aux ambassadeurs
nommés par Gbagbo. Celui-ci a répliqué
en demandant aux ambassadeurs des deux
pays de rentrer chez eux – une décision
ignorée par Londres et Ottawa. Gbagbo refuse de renoncer au pouvoir. Dessin d’Haddad paru dans Al-Hayat, Londres.
La fermeté de la Communauté écono-
mique des Etats d’Afrique de l’Ouest mise sur les comptes de la Côte d’Ivoire à dans la tentative de briser le blocage les moyens commandos pour capturer
(CEDEAO) pendant sa réunion du 24 dé- la Banque centrale des Etats de l’Afrique économique qui se met en place contre Gbagbo ou l’ensevelir en ces lieux. Est-ce
cembre est en revanche plus fragile après de l’Ouest (BCEAO) par Alassane Ouat- Gbagbo ? Si Accra ne veut pas prendre posi- que cette option est possible ? Seule la
les missions de bons offices des trois chefs tara, n’a pas été totalement respectée. tion, il pourrait bien servir de porte de France peut répondre sérieusement à cette
d’Etat de l’organisation. La dernière, à sortie et d’entrée des émissaires et des question, elle qui connaît très bien l’armée
laquelle a participé le Premier ministre du Le Ghana en solo mercenaires en tout genre au bénéfice de ivoirienne et ses capacités. Cette option
Kenya le 3 janvier, a contribué à embrouiller Au sein de la CEDEAO, même la belle una- la Côte d’Ivoire. Les pays de la CEDEAO supposerait aussi des complicités dans les
encore plus la situation. De la position d’ac- nimité des débuts de la crise se fissure. Le qui sont prêts à faire respecter la volonté Forces de défense et de sécurité (FDS,
culé, Gbagbo est passé aujourd’hui à la Ghana fait aujourd’hui cavalier seul et des Ivoiriens ont des raisons de douter du proches de Gbagbo). Or il semble, quoi
position d’“acculeur”. La réunion de recule. Le président Atta Mills affirme qu’il Ghana et de craindre le danger qu’il fait qu’en dise le camp Ouattara, que l’armée
l’Union économique et monétaire ouest- reconnaîtra finalement le gouvernement courir à leurs militaires dans le cas d’une soit restée insensible aux appels à la dissi-
africaine (UEMOA) à Bamako le 7 janvier qui sortira vainqueur de la crise actuelle. option militaire inévitable. L’attitude de dence. On peut penser que, tant qu’il aura
s’est terminée en queue de poisson, Il a pris position en faveur de Gbagbo en Gbagbo ne laisse aucun doute sur l’issue de quoi payer les militaires, ceux-ci seront
puisque Gbagbo, qui n’était pas représenté, affirmant qu’il “ne prenait position pour future. Toutes les exhortations pour qu’il fidèles. On peut aussi penser que le gros
a trouvé le moyen de faire lire une lettre personne”. On se demande si le Ghana aura accepte de s’en aller pacifiquement ont de l’armée ne va pas risquer sa vie pour
qui a tourmenté tout le monde. le courage de participer aux prochaines échoué. La vérité, c’est que Gbagbo ne s’en Gbagbo. Les seuls actuellement exposés,
La décision du Conseil des ministres réunions de la CEDEAO. Que va-t-il dire ? ira jamais. Celui qui croit le contraire ne ce sont les soldats de la garde républicaine
de Bissau, le 23 décembre 2010, qui devait Les communautés internationale et afri- connaît pas l’homme. et les éléments de Centre du commande-
être entérinée et devait consacrer la main- caine sont dans la logique “Alassane Ouat- ment des opérations de sécurité (Cecos).
tara est le vainqueur de la présidentielle”. Mission impossible La communauté internationale gagne-
La CEDEAO Le Ghana n’est plus dans cette logique. Le Maintenant est-ce qu’il est possible de le rait à ne pas laisser trop perdurer la situa-
projet de contraindre Gbagbo à quitter le déloger par la force ? Les avis se contredi- tion actuelle en Côte d’Ivoire. Au-delà de
1 000 km pouvoir après l’échec des exhortations sent. Pour certains spécialistes, c’est quasi janvier, les incertitudes sont grandes et les
CAP-
VERT pacifiques n’est pas accepté par le Ghana. impossible en raison du coût humain en risques aussi. Barack Obama a indiqué qu’il
Ce qui – nous l’avons écrit et nous a valu jeu. Les pays de la CEDEAO ont trop de était prêt à appuyer une intervention mili-
SÉNÉGAL MALI les foudres de l’ambassadeur du Ghana au ressortissants en Côte d’Ivoire pour ris- taire de la CEDEAO. Les Britanniques
NIGER Burkina Faso – ne peut que maintenir le quer une intervention militaire. Gbagbo et aussi. Il reste à la CEDEAO de savoir se
GA. BURKINA doute sur les relations exactes entre les siens ont montré que rien ne les rebu- décider. Dans le projet d’intervention mili-
FASO Gbagbo et Atta Mills. Selon des informa- tait. D’autres, en revanche, sont persuadés taire effective, peu de pays seront prêts à
GUINÉE
G-B BÉ.
GHANA NIGERIA tions actuellement accréditées, Gbagbo que Gbagbo tomberait lors de la première franchir le pas. Il faut donc organiser
SIERRA
LEONE aurait financé la campagne d’Atta Mills par expédition sérieuse, d’autant qu’il ne sérieusement l’intervention pour lui
TOGO
LIBERIA l’intermédiaire de son pasteur et conseiller. contrôle pas l’ensemble du pays. Son pou- donner toutes les chances de réussite. Une
Courrier international

CÔTE D’IVOIRE L’autre question qui va se poser sera de voir, en vérité, se réduit chaque jour à Abid- bonne intervention ne devrait pas durer
savoir si le Ghana va accepter le transit des jan et à ses environs. L’autre option plus d’une semaine. Dans ce cas de figure,
armes pour renforcer Gbagbo. Autre ques- militaire serait une opération commando. la France aura un rôle éminent à jouer.
Etats membres de la Communauté
économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest tion encore : quel rôle exact joue Accra Un raid sur le palais qui combinerait tous Newton Ahmed Barry
BÉ. Bénin, GA. Gambie, G-B Guinée-Bissau
38  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

“Notre année 2010 : enfler”. Tel est le

Economie titre du magazine culturel Sanlian


Shenghuo Zhoukan, qui fait
sa une avec le caractère “zhang”,
entrant dans le mot “inflation”.
En 2010, l’économie chinoise

Inflation

Chine : contrôler les prix, c’est bien,


mais augmenter les salaires, c’est mieux !
Pour enrayer l’inflation, Bien souvent, les autorités recourent
le contrôle des prix agricoles à des moyens administratifs pour interve-
ne peut être qu’une mesure nir sur le marché et sur les prix, entraînant
transitoire, estime un une hausse démesurée des risques. Faute
chroniqueur chinois. A long d’être fixées sur l’augmentation de leurs
terme, c’est sur les salaires facteurs de production, les entreprises
et la protection sociale voient leurs prévisions sur le marché et sur
que doivent porter les efforts. l’emploi réduites à néant. Le prix du capi-
tal humain ne peut donc jamais être relevé
de façon adéquate. Par ailleurs, l’idée arrié-
FTChinese.com (extraits) Londres, rée selon laquelle “une main-d’œuvre à bas
Hong Kong coût est un avantage” a longtemps dominé,
ce qui a forcé la Chine à entrer dans le

P lus encore que la flambée de


l’immobilier, le niveau élevé des
prix des marchandises constitue
une menace pour la qualité de vie des gens
cercle vicieux d’un système de “bas salaires,
faibles avantages sociaux, prix bas”.

Une pensée arriérée


ordinaires. Dans les 4,4 % de hausse de l’in- Si la Chine n’est pas développée, c’est
dice des prix à la consommation d’octobre d’abord parce que sa manière de penser ne
dernier, l’augmentation des prix des den- l’est pas ! Elle s’est toujours efforcée de
rées alimentaires intervient pour 74 %. La maintenir les prix à un bas niveau sans
nourriture étant à la base de tout, on ne chercher à augmenter les salaires et les
peut négliger une telle inflation, et le avantages sociaux. Résultat : une instabi-
contrôle des prix agricoles est devenu une lité des prix, aucune revalorisation des
urgence pour le gouvernement. Celui-ci a salaires et prestations sociales, et une perte
demandé, dans une circulaire datée du de compétitivité et du droit d’imposer ses
20  novembre, que les administrations prix à l’économie mondiale. Le principal
locales prennent sans attendre seize fautif est “l’avantage d’une main-d’œuvre
mesures de surveillance et de contrôle des bon marché”. Il s’agit là d’une conception
prix, afin de garantir des conditions de vie des valeurs et d’une méthodologie des plus
correctes à leurs concitoyens. arriérées, car fondées sur la monnaie et
Ces seize mesures prévoient notam- non sur les biens matériels et les richesses,
ment de développer largement la produc-  En haut : Les prix. En bas : Le salaire. Dessin d’Alú paru dans Fengce yu Youmo, Pékin. qui ne prend pas du tout en compte la com-
tion agricole, de réduire le coût de posante fondamentale qu’est l’être humain.
distribution des produits transformés, de d’ajustement du marché, lequel perd en moitié du temps quasiment sans bas de Le gouvernement ne doit pas contrô-
garantir l’offre en engrais chimiques, d’ac- partie sa capacité d’autorégulation. Dès laine. Au cours des trente premières ler les prix à tout bout de champ ; il faut
corder des subventions temporaires et lors, chaque intervention sur les prix pré- années, la plupart des gens n’avaient pas qu’il rende au marché ce qui lui revient. Il
d’instaurer des mécanismes d’indexation figure un rebond des prix. Dans le cas des d’argent ni de céréales à mettre de côté. doit retrouver son juste rôle de garant de
des minima sociaux sur les prix. Le produits agricoles, les principaux facteurs L’année 1978 a marqué le lancement de la revalorisation des salaires et des presta-
17 novembre, le gouvernement avait déjà d’inflation actuellement sont, outre les réformes et l’ouverture du pays, avec une tions sociales de la majorité. Il lui faut donc
approuvé quatre dispositions incluant la mauvaises conditions météorologiques, le mutation vers l’économie de marché. Mais procéder à une hausse générale des salaires
possibilité de “mettre en place des mesures niveau trop bas des cours et la hausse des c’est seulement à partir de 1998, avec la pri- de base, y compris ceux des simples fonc-
provisoires d’intervention sur les prix des pro- coûts de revient, qui n’incitent pas les agri- vatisation des logements urbains, que les tionnaires ; améliorer le niveau et l’équité
duits de première nécessité et sur les moyens culteurs à procéder à de nouvelles planta- Chinois sont véritablement entrés dans de la couverture sociale pour tous les ci-
de production en cas de besoin”. tions. Seuls des prix élevés pourraient les “l’ère de la richesse”. Dans ce contexte his- toyens afin que ceux-ci bénéficient de la
pousser à produire davantage. Or, aujour- torique, des prix bas sont devenus une “force de soutien de l’Etat” face aux risques
Une revendication instinctive d’hui, il faut à la fois développer la pro- revendication quasi instinctive des Chi- économiques ; et adopter des mesures
Mais il ne s’agit que de mesures extraor- duction agricole et stabiliser les prix et nois, revendication qu’aucun gouverne- d’aide provisoire pour les bas et moyens
dinaires, qui ont une efficacité certes réelle l’offre des produits issus d’activités rurales, ment n’a pu se permettre de négliger. revenus, comme l’a déjà fait Hong Kong.
mais très limitée, et des effets secondaires ce qui est incompatible du point de vue des Par ailleurs, les intellectuels chinois Dans l’intérêt à long terme de la Chine
avérés, comme le prouvent les différentes mécanismes internes. De ce fait, l’enca- manquent de connaissances dans ce do- et des Chinois, nous devons quitter l’an-
tentatives de régulation du marché immo- drement des prix risque de continuer maine : ce sont des idéalistes littéraires cienne voie de développement pour re-
bilier de ces dernières années, qui n’ont d’étouffer l’ardeur à produire des agricul- auxquels les bases scientifiques et la capa- joindre les rails empruntés par le reste du
fait que favoriser l’inflation. “Il est impos- teurs, semant ainsi les germes d’une nou- cité de raisonnement logique font défaut. monde et suivre une voie de développe-
sible de faire baisser les prix immobiliers”, a velle poussée inflationniste. De plus, ils manquent du discernement et ment fondée sur des hauts salaires, une
reconnu dernièrement le Premier ministre Durant les soixante et une années de l’audace que procure une réflexion indé- bonne protection sociale et des prix élevés.
Wen Jiabao, qui a ajouté : “Si l’on ne peut d’existence de la république populaire de pendante. Quand ils ne s’appuient pas sur Le contrôle des prix ne doit être qu’une
vraiment pas accéder à la propriété, il faut Chine, la population a vécu plus de la des groupes d’hommes influents (au pou- mesure transitoire, un passage obligé, tant
envisager de louer.” voir ou non), ils dépendent de la popula- que ces trois conditions de base ne seront
Une intervention sur les prix a un effet tion, dont ils flattent les penchants pas remplies, mais il ne doit pas être consi-
secondaire assez net : comme elle va à l’en- Le gouvernement nationalistes. C’est la raison pour laquelle, déré comme la bonne direction, ce qui
contre des lois économiques, elle introduit à chaque poussée inflationniste, la plupart empêcherait de réfléchir à une réforme
une distorsion dans les règles d’établisse- doit rendre au marché des intellectuels exhortent le gouverne- pour un nouveau système plus juste et plus
ment de la valeur et dans les mécanismes ce qui lui revient ment à la combattre. rationnel. Tong Dahuan
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  39
est devenue la deuxième du monde des revenus des habitants
en passant devant celle du Japon,
mais pour le Chinois de base cette
gloire mondiale est bien éloignée
de la réalité, écrit l’hebdomadaire.
reste inférieure à la croissance
économique et que les fruits
de cette croissance
ne sont pas distribués.
Dossier Chine
Voilà longtemps que la hausse

Consommation

Quand l’huile de soja devient un produit de luxe


Afin d’éviter des troubles limite de quatre bouteilles imposée par d’auditeurs préoccupés par l’inflation. Il y a quelques semaines, pour faire
sociaux, les autorités viennent le magasin, conformément à l’interdiction Le prix de gros de l’huile de soja a fait un taire les rumeurs de pénurie, le gouverne-
de limiter le prix de l’huile de constituer des stocks édictée par le bond de 23 % au cours des onze premiers ment central a puisé dans les réserves stra-
de cuisine. Et il est désormais gouvernement. A la sortie, il place deux mois de 2010, selon le cabinet d’études tégiques nationales plusieurs millions de
interdit de faire des stocks. bouteilles dans le panier de son scooter Pansun Information &  Technologie à tonnes qu’il a mises aux enchères. En
électrique et empile les autres sur le mar- Shanghai. La tendance pourrait bien de- novembre, il a ordonné aux principaux pro-
chepied. Sa femme s’installe derrière lui. venir explosive. Il y a trois ans, dans un ducteurs de bloquer leurs prix de détail jus-
The Wall Street Journal (extraits) L’équilibre de leurs affaires est aussi pré- contexte similaire, trois personnes ont été qu’en mars 2011. Enfin, il a multiplié par
New York caire que celui du deux-roues. Selon M. Liu, tuées et plus de trente autres blessées dans cinq l’amende sanctionnant le délit d’en-
De Shanghai l’huile leur a coûté 27 % plus cher en 2010. une bousculade à Chongqing, dans l’est du tente visant à augmenter les prix, qui passe
Le renchérissement des denrées ali- pays, lors d’une opération promotionnelle à 5 millions de yuans [570 000 euros].

L iu Chuansheng passe désormais


en revue les gondoles de cinq
supermarchés avant d’acheter
son huile. C’est dire la quasi-crise natio-
mentaires a fait grimper l’indice des prix à
la consommation (IPC) de 5,1 % en no-
vembre dernier, la plus forte augmentation
depuis deux ans. La hausse du prix de
qui offrait une réduction de 20 % sur les
bidons de 5 litres.
La tension monte chez les innom-
brables petits marchands d’huile. Dans
Pour l’heure, ces mesures semblent
avoir freiné l’emballement des prix. Mais
elles découragent également la production,
affirme le directeur d’une entreprise de
nale qu’a provoquée la flambée des prix l’huile, un produit encore plus indispen- l’échoppe familiale des Wang, dans le dis- taille moyenne de Shanghai. Au lieu de
de l’ingrédient le plus important de la cui- sable que le riz, est particulièrement dou- trict de Putuo, à Shanghai, certains achè- tourner à plein régime avant le nouvel an
sine chinoise. Aujourd’hui, cet homme de loureuse, notamment pour les Chinois les tent juste la quantité nécessaire pour un lunaire (qui tombe cette année début
33 ans, qui tient une gargote à petits déjeu- plus modestes. Même si l’alimentation repas. Les clients placent des bocaux de février), son usine n’utilise que la moitié
ners avec son épouse, pousse son chariot n’entre que pour un tiers dans l’IPC, elle verre et des jerricans en plastique sous le de ses capacités. Quelque 20 000 cartons
dans les allées de l’hypermarché CP Lotus, représente 75 % de la hausse de l’indice. robinet crasseux. Ils ont beau marchander, d’huile, d’une valeur équivalant à
dans le nord de Shanghai, en examinant C’est la principale raison pour laquelle ils doivent payer le prix fort, 10 yuans 450 000 euros, s’entassent dans l’entrepôt.
les étiquettes. En quelques secondes, sa la banque centrale a relevé ses taux d’in- [1,15 euro] le kilo. Les achats non réglés Certains portent comme date de produc-
femme rafle les onze dernières bouteilles térêt à deux reprises en dix semaines – la sont notés à la craie sur une cuve d’huile : tion le 23 novembre. C’est à cette époque
d’huile de soja premier prix, à 47,90 yuans dernière fois le jour de Noël. Le lendemain, “M. Huang a acheté pour 490 yuans le que le contrôle des prix a été instauré – et
[5,50 euros]. A la caisse, M. Liu divise leurs le Premier ministre, Wen Jiabao, a répondu 6 décembre” ou bien “Un type du Shandong qu’un grand distributeur a réduit ses com-
achats en trois lots pour contourner la sur la radio nationale aux questions doit 30 yuans”. mandes de moitié. James T. Areddy
40  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

En Inde, la hausse des prix des notamment de contenir le prix

Dossier Chine denrées alimentaires frise les 17 %


depuis le début de 2011. Critiqué
pour son inaction, le gouvernement
a finalement annoncé le 13 janvier
des oignons, dont le kilo coûtait
85 roupies (1,40 euro) en décembre,
soit 4 fois plus qu’habituellement.
Après intervention de l’Etat,
diverses mesures, promettant ce prix est descendu à 60 roupies.

Analyse

Pourquoi il faut crever la bulle


L’expansion sans limites du d’améliorer leur bilan pour atteindre les Seule une chute des prix immobiliers
marché immobilier, qui alimente objectifs gouvernementaux. De ce fait, elles pourrait nous convaincre de la volonté
les budgets locaux, nourrit des n’ont en réalité rien changé. sincère du gouvernement de s’attaquer à
tensions inflationnistes très Ces derniers temps, ces mesures ont l’inflation [ces prix ont augmenté en
dangereuses, estime l’analyste été attaquées pour leur faiblesse, et la décembre 2010 de 6 à 10 %]. Leur niveau
financier Xie Guozhong. population se montre sceptique quant à détermine le montant des dépenses des
la volonté sincère du gouvernement de autorités locales. Il faut donc d’abord
combattre l’inflation. De telles opinions faire éclater la bulle spéculative immobi-
Xin Shiji Zhoukan (extraits) Pékin risquent de déclencher une panique géné- lière, car, si la flambée des prix se pour-
ralisée poussant les ménages à se ruer sur suit, la lutte contre l’inflation sera

L ’inflation en Chine trouve son


origine dans la rapide expansion
de la masse monétaire de ces dix
dernières années, qui a servi à financer le
le riz et l’huile pour faire des réserves. Si
les gens n’ont plus d’argent, une crise géné-
rale risque de se produire.
J’ai toujours été partisan d’une hausse
purement formelle.
La solution consisterait-elle à trancher
dans le budget alloué aux administrations
locales ? Je n’en suis pas convaincu. En
gigantesque marché de l’immobilier. Avec des taux d’intérêt, mais cela ne permet pas Chine, les autorités locales sont très puis-
pour conséquence une augmentation de résoudre le problème de l’inflation. Un santes, ce qui leur permet de peser sur les
continue des recettes pour les adminis- relèvement des taux vise à compenser pour politiques nationales et de trouver d’autres
trations locales [grâce à la vente de ter- les épargnants une éventuelle perte de moyens d’accroître leurs rentrées d’argent.
rains], qui alimente leurs dépenses valeur de leurs richesses [le rendement de Sans réforme des administrations locales,
colossales. On risque donc d’assister à une l’épargne est actuellement négatif]. Il peut la résolution du problème de l’inflation res-
perte de contrôle de l’inflation si l’on ne donc prévenir l’éclatement de troubles tera donc dans l’impasse.
prend pas de mesures pour limiter ces dans la société. Cependant, pour combattre
dépenses-là. l’inflation, il faut absolument résoudre la
Le gouvernement reconnaît que l’in- question des dépenses publiques, qu’il faut Inflation
flation est le plus grand défi auquel il se comprimer sous peine de voir les prix
trouve confronté. Il a relevé les taux d’in-  Dessin de Boligán continuer à grimper. Nouveaux prêts Evolution de
paru dans El Universal, Mexico. accordés l’indice des prix à
térêt et a procédé à plusieurs hausses du Il existe deux moyens pour limiter les par les banques la consommation
taux des réserves obligatoires des banques dépenses des autorités locales. Première- (en milliards de yuans) chinois (en %,
[l’argent qu’elles doivent déposer auprès non les prix. La masse monétaire et les prix ment, réduire leurs sources de revenus, qui en glissement annuel)
de la banque centrale lorsqu’elles accor- constituent les deux faces d’une même consistent essentiellement en cessions de
dent des prêts]. Il a également indiqué son pièce. Si les mesures prises pour contrôler terrains, en taxes sur les biens immobiliers 2 000 Nov. 2010 +6
intention d’introduire un contrôle des prix. la masse monétaire sont efficaces, elles et en prêts bancaires. Cette dernière source 5,1 %
Si la Chine sort les grands moyens en pre- peuvent entraîner une forte baisse de l’in- est en train de s’assécher un peu car les
nant des mesures extraordinaires, c’est flation. Tout gouvernement fort peut, en banques, qui assument déjà la charge de 1 500 +4
parce qu’elle pense que son économie dif- limitant le crédit, réduire les prix des biens nombreux emprunts gouvernementaux,
fère de celle des autres pays et que des et services, et donc faire jouer un rôle à sa s’efforcent de restreindre leurs prêts. Mais,
méthodes classiques comme la hausse des politique monétaire. C’est précisément ce pour l’instant, ce changement n’émeut pas 1 000 +2
taux d’intérêt risquent de ne pas avoir d’ef- que fait la Chine. les autorités locales car elles n’ont pas
fet. La Chine ne veut pas changer la valeur Cette politique n’a pour l’instant qu’un encore épuisé leurs lignes de crédit.
de sa monnaie [ jugée sous-évaluée par les très faible impact. L’an dernier, le gouver- En revanche, le dégonflement de la 500 0
pays occidentaux], mais consent à ajuster nement avait déjà pris des mesures de res- bulle immobilière aurait des répercussions
les prix de ses biens et services. Cette triction du crédit, mais un élargissement beaucoup plus importantes sur leurs
démarche ne s’est toutefois pas révélée du crédit échappant au système a contre- finances. L’an dernier, le chiffre d’affaires 0 –2
fructueuse à ce jour. carré ses plans. Ainsi, les banques ont la des nouvelles opérations immobilières a 2009 2010
En Chine, beaucoup de gens pensent possibilité de vendre de la dette d’entre- représenté 14 % du PIB, une manne qui est
Sources : CEIC, Institut national de la statistique chinois, “The Economist”
qu’il faut contrôler la masse monétaire et prise à leurs clients, ce qui leur permet venue grossir les réserves des pouvoirs
publics. Compte tenu de l’essor rapide du La Chine est un grand pays brillant,
marché immobilier, les autorités locales très courtisé par les multinationales et qui
misent beaucoup sur ces fonds. bénéficie de nombreux atouts dans le
Les réserves foncières dont disposent monde d’aujourd’hui. Elle ne peut con-
les promoteurs et les autorités locales naître la crise que si elle commet elle-
pourraient permettre la construction de même de grosses fautes. La Chine a un
logements encore plus onéreux. Même gouvernement puissant. Les ménages et
s’ils les vendaient au tarif actuel, le besoin entreprises vivent à l’ombre de ce pouvoir.
en masse monétaire augmenterait ou tout Seule une panne du régime pourrait débou-
du moins conserverait son rythme de cher sur une crise qui freinerait la crois-
croissance annuel de 20 % des huit der- sance du pays.
nières années, qui correspond à un dou- Le risque d’un dérapage des dépenses
blement de la masse monétaire tous les publiques est bien réel. L’année 2011 four-
quatre ans. Un dérapage de l’inflation nit à la Chine l’occasion rêvée de résoudre
serait alors inévitable. ce problème. Si elle laisse passer cette occa-
Si l’on restreint la masse monétaire au sion comme elle l’a fait par le passé et choi-
sens général, tout en laissant le crédit se sit de laisser encore la bulle immobilière
développer par d’autres canaux, on ne fera gonfler, l’atterrissage pour son économie
que jouer sur les chiffres. Cela ne changera risque d’être douloureux en 2012. Elle
rien à la réalité. L’inflation continuera de pourrait bien s’écarter de sa voie de déve-
grimper, malgré les déclarations du gou- loppement, comme elle l’a fait si souvent
vernement sur son ralentissement. au cours du siècle dernier. Xie Guozhong
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  41
En visite à New York le 9 décembre de l’Alberta, les mines d’uranium

Ecologie 2010, le ministre des Finances


canadien, Jim Flaherty, a défini
son pays comme une
“superpuissance énergétique
émergente”. Il a notamment vanté
de la Saskatchewan et les barrages
hydroélectriques de la Colombie-
Britannique et du Québec.
Il a également rappelé que le Canada
se plaçait au troisième rang des

DR
les exploitations pétrolières producteurs de gaz de la planète.
Ecosystèmes

La guerre du Mackenzie
est déclarée
L’immense bassin du fleuve Un bassin grand comme trois fois la France de nouveaux ouvrages entre le cours supé-
Mackenzie, dans le nord-ouest rieur du Mackenzie et son estuaire, au sud.
du Canada, attire les convoitises OCÉAN ARCTIQUE Mais il cherche en même temps le moyen
des compagnies pétrolières MER DE BEAUFORT de préserver le bassin hydrographique.
comme des producteurs Depuis début 2010, des fonctionnaires de
d’hydroélectricité. Sera-t-il l’Alberta, d’Ottawa, des Territoires du
possible d’y résister ? Cer TERRITOIRES Nord-Ouest et de la Colombie-Britan-
c le p Inuvik DU NORD-
o laire OUEST nique essaient de transformer les vieilles
arcti promesses sur la protection du Macken-
q ue
The Walrus (extraits) Toronto zie en accords contraignants. Selon les
ÉTATS- experts du Rosenberg International
UNIS
M

es moteurs Diesel du MV Atha se Forum, si ces accords sont rédigés comme

L
on

Ma

(ALASKA)
sont réveillés en gargouillant. il faut, ils “pourraient constituer un précé-
ts

Grand Lac
cke

YUKON
Un homme de pont a largué dent mondial dans la gestion hydro-écolo-
Ma

de l’Ours CANADA
nzi

les amarres et Guy Thacker a écarté son Yellowknife


Yellowk
Yellowknife
llowknife
kn nife
fe gique”. Dans le cas contraire, ils pourraient
ck

e
enz

remorqueur-pousseur rouge et blanc, vieux Grand Lac condamner une région qui couvre un cin-
Whitehorse des Esclaves Riv. des
ie

de quarante ans, du quai du minuscule port quième du Canada aux mêmes maux que
Esclaves
de Fort Chipewyan, dans l’Alberta. Le Fort
Lac Athabasca
le delta Paix-Athabasca (dans le nord-
Simpson
bateau a lentement viré de bord et s’en est ouest de l’Alberta, où se concentrent les
a i x
allé sur le lac Athabasca, trois chalands bos- la P Fort Chipewyan sites d’exploitation des sables bitumi-
selés attachés à sa proue. La tractopelle OCÉAN v . de neux) : la pollution et l’assèchement.
PACIFIQUE Ri
jaune vif qui trône sur celui du milieu offre Fort McKay
un étrange spectacle. Il est là pour per-
Fort McMurray La Grande Rivière
Mon

mettre au pousseur de faire en vingt-cinq


heures le long trajet qui sépare “Fort Chip” Bassin versant de l’Ours échappe
ta

de Fort MacKay, une bourgade qui dessert du Mackenzie a


basc encore à la pollution
gn

plusieurs sites d’exploitation de sables bitu- Exploitation de ha SASKATCHEWAN


At
es

sables bitumineux R Edmonton


mineux. “Lorsque le fleuve tourne vers le sud, oc
il n’y a plus que 90 centimètres de fond, et Barrage existant he ALBERTA D’autres points de friction se dissi-
Barrage en projet COLOMBIE-
us Calgary 500 km
même 75 à certains endroits”, m’explique BRITANNIQUE es mulent sous cette tension de surface : à
Gisement diamantifère
Thacker. Etant donné que l’Atha a besoin Ottawa, un gouvernement conservateur
de 90 centimètres pour passer, Thacker résolu à revenir sur les négociations enga-
utilise alors la tractopelle pour s’ouvrir un besoin de beaucoup d’électricité pour en aval de Fort Chip, le fleuve Mackenzie gées avec les représentants des Premières
chemin. “Ce n’était pas comme ça avant”, s’éclairer et se chauffer. On ouvre alors déverse dans l’océan Arctique le contenu Nations sur leurs revendications territo-
ajoute l’homme, qui habite ici depuis qu’il les vannes afin d’alimenter dix turbines d’un bassin hydrographique presque aussi riales ; une Assemblée territoriale qui se
est né. “Depuis quelques années, je trouve aussi gigantesques, ce qui fait monter le niveau grand que l’Europe de l’Ouest : il couvre bat pour avoir son mot à dire dans un vide
beaucoup de cochonneries dans le fleuve. Des de l’eau en aval. “Le niveau de la rivière des la moitié de l’Alberta et la majorité des constitutionnel ; la nouvelle relation mou-
tuyaux, du bois d’œuvre. Le week-end dernier, Esclaves monte de 90 à 120 centimètres et Territoires du Nord-Ouest, ainsi qu’une vementée des autorités des Territoires
alors que j’étais sur le dock [de Fort MacKay], l’eau refoule dans tous les ruisseaux”, partie de la Colombie-Britannique, de la du Nord-Ouest avec les nations Dénées
j’ai vu passer une nappe de pétrole. On aurait explique Thacker. Pour la faune du delta Saskatchewan et du Yukon. C’est l’un des (Sahtus, Tlichos, Gwich’ins, Akaitchos et
dit qu’il y avait quelqu’un en amont qui ver- Paix-Athabasca, cette crue se produit au plus grands du monde. Selon le Rosenberg Dehchos), les Inuvialuits [peuple inuit de
sait lentement un seau de pétrole dans l’eau. pire moment possible. “C’est l’époque où International Forum on Water Policy l’ouest de la région arctique du Canada] et
Ça a duré une heure. Vu le nombre de nou- les castors s’installent pour l’hiver, pour- [ONG promouvant des réflexions sur l’ex- les Métis ; les revendications de plus en
velles installations pétrolières qu’il y a le long suit-il. Ils construisent leurs maisons et y ploitation de l’eau], une gestion rigoureuse plus pressantes de ces peuples, qui récla-
du fleuve, ça vient forcément de là.” stockent leurs provisions. Comme ils ne s’at- de cette région “est cruciale pour l’hémi- ment le respect des droits qui leur ont été
tendent pas à cette crue, ils se noient. Au prin- sphère entier”. Tout affaiblissement de ses accordés par les différents traités passés ;
“Un tas de castors noyés” temps, je me rends au bord d’un petit fonctions, précise un rapport de l’organi- et les doutes sur la capacité de la science à
A la porte de Fort Chip s’étend un vaste ruisseau qui coule près de ma cabane où il sation, “aura des conséquences nuisibles sur mesurer l’empreinte des industries sur la
delta verdoyant, autrefois très fertile, où doit y avoir quatre ou cinq grands gîtes, et ils ses voisins en amont, sur les Canadiens et sur nature, sans parler de la limiter.
la rivière Athabasca s’unit à la rivière de sont tous morts. Il y a tout un tas de castors la population de toute la planète”. Le bassin du Mackenzie suscite un flot
la Paix avant de continuer vers le nord morts qui flottent. Il y a aussi des orignaux de superlatifs. Avec ses 1 802 kilomètres
sous le nom de rivière des Esclaves [voir partout, tous noyés.” Un fleuve de 1 800 kilomètres de long – 4 240 avec ses affluents –, il se
la carte]. Environ 800 kilomètres plus Les 1 000 habitants de Fort Chipewyan Sur les trois principaux affluents du Mac- place dans la même catégorie que le Mis-
loin, le cours supérieur de la rivière de la – qui sont majoritairement des descen- kenzie, la rivière de la Paix, l’Athabasca sissippi et le Yangtsé-kiang. Le confluent
Paix est interrompu par le barrage W.A.C. dants des Cris et des Dénés [deux peuples et la Grande Rivière de l’Ours, seul le der- si maltraité des rivières de la Paix et de
Bennett, qui appartient au service public autochtones], ou des Métis – dénoncent nier continue à se déverser librement et l’Athabasca forme l’un des plus grands
d’électricité de la Colombie-Britannique. depuis plusieurs décennies les dégâts infli- sans traces de pollution dans le Deh Cho, deltas intérieurs de la planète (après ceux
Chaque printemps, les eaux de pluie et gés par les exploitations pétrolières au la “grande rivière”, comme l’appellent les du Niger et de l’Okavango, en Afrique),
de fonte des neiges qui coulent des delta qui les faisait vivre autrefois. Une Dénés, un peuple améridien qui vit sur mais ce n’est rien comparé à l’éventail de
Rocheuses s’accumulent derrière l’ouvrage lutte qui s’intègre dans la gigantesque ses berges. Encouragés par la demande marais, canaux et îles à travers lequel le
pour former l’un des plus grands lacs arti- bataille qui se livre pour le contrôle de cette croissante en eau et en électricité, les Mackenzie se déverse dans la mer de Beau-
ficiels du monde. A l’automne, lorsque les immense région aussi riche en réserves gouvernements provinciaux de l’Alberta fort, habitat d’été irremplaçable de millions
jours raccourcissent et que les nuits refroi- énergétiques qu’en ressources écologiques et de la Colombie-Britannique étudient d’oiseaux d’eau migrateurs. De grands
dissent, les habitants de la province ont de tous ordres. Mille six cents kilomètres aujourd’hui la possibilité de construire troupeaux de caribous et de bisons  42
42  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

Le Pembina Institute,

Ecologie qui œuvre en Alberta à la défense


de l’environnement, a publié
en juillet 2010 un rapport intitulé
“L’artère qui irrigue le Nord”,
pour aider les représentants

41  cohabitent également dans ce endroit en Amérique où les arbres pous-


bassin hydrographique avec des popula- sent aussi loin au nord, ce qui donne une
tions de grizzlis. Le Grand Lac de l’Ours, idée de la chaleur apportée par son eau. Et
où la Grande Rivière de l’Ours prend sa les scientifiques commencent tout juste à
source, est le plus propre des derniers comprendre son influence sur la mer elle-
grands lacs de la planète. même. “Nous ne savons pas ce que nous fai-
Mais ce qui donne autant d’impor- sons à l’océan Arctique [lorsque nous modifions
tance à cette région, ce n’est pas seule- le cours supérieur du Mackenzie]”, reconnaît
ment le fait qu’elle est le théâtre de luttes John Pomeroy, spécialiste du climat de
juridiques, ni même sa beauté sauvage. l’Arctique et chercheur à l’université de la
Son histoire économique est liée au prix Saskatchewan, “mais ce qui est sûr, c’est que
que les riches ont été prêts à payer pour nous bouleversons certains mécanismes.”
le luxe, incarné d’abord par les fourrures, Autre fait dont il faut tenir compte : le
puis par l’or et, plus récemment, par les bassin du Mackenzie se trouve sous le vent
diamants. Les richesses extraites dans les par rapport au reste du Canada. L’humi-
Territoires du Nord-Ouest génèrent un dité produite par la forêt traverse le pays
PIB qui, en 2008, a atteint 91 300 dollars pour retomber sous forme de pluie sur le
[70 300 euros] en moyenne pour chacun Manitoba, l’Ontario et le Québec. “Si le cou-
de ses 43 700 habitants, soit plus que dans vert forestier et l’évaporation diminuent, il y
tous les autres territoires ou provinces du aura moins d’eau disponible pour le reste du
Canada. Ce chiffre est trompeur, bien continent”, prévient Pomeroy. Or c’est ce
entendu : les habitants de ces territoires qui est en train de se passer. Un tiers de la
ne voient que très peu la couleur de cet forêt d’épinettes noires a déjà été remplacé
argent. Mis à part sa capitale, Yellowknife, par des marais à certains endroits parce
la plupart des villages ne sont pas acces- que la montée des températures a fait
sibles par la route, sauf en hiver, lorsque fondre le permafrost où les arbres plon-
la glace est suffisamment épaisse pour geaient leurs racines.”
permettre aux voitures et aux camions de
rouler sur lacs et rivières. Et beaucoup Dernier refuge de l’humanité
ressemblent plus à des hameaux de pays Les forêts, tourbières et toundras du
en voie de développement qu’à des bour- bassin fluvial qui piègent le gaz carbo-
gades canadiennes. nique atmosphérique contribuent en très
Si le luxe a assuré le passé du bassin, le grande partie à la stabilité du climat. En
présent est façonné par quelque chose de 2009, l’organisation Initiative boréale cana-
beaucoup plus basique : l’énergie. Plus de dienne (IBC) d’Ottawa a cherché à évaluer
la moitié du pétrole canadien provient du la valeur des services “non marchands”
bassin du Mackenzie. Mais pour chaque fournis par l’écosystème du Mackenzie.
baril de brut extrait des sables bitumineux Elle est arrivée à un total de 570,6 milliards
du sud-est de la région, quatre barils d’eau de dollars par an, soit dix fois le prix du
doivent être pompés dans les rivières. Les marché de tout l’or, tous les diamants et
projets d’exploitation qui ont déjà été tout le pétrole qui sont arrachés à son sol
approuvés ou attendent de l’être feraient chaque année. Au cours actuel du marché
plus que tripler la production de pétrole mondial des crédits carbone, le CO2 repré-
de l’Alberta. Il leur faudra la quantité d’eau sentait 339 milliards de dollars, soit plus
proportionnelle pour enlever l’argile et le de la moitié de la somme. “Les gens estiment
sable mélangés à l’or noir. Et il en faudra que la valeur des réserves pétrolifères dépasse
encore plus pour faire remonter le gaz de loin celle des services rendus pour la nature”,
naturel dans les puits de l’Alberta et du explique Henry Vaux, qui est économiste
nord-est de la Colombie-Britannique. des ressources à l’université de Californie
et a dirigé le forum Rosenberg sur l’eau.
L’Amazone du Nord “Honnêtement, il n’y a rien qui permette d’af-
Dans le secteur de l’électricité, la Colom- firmer cela. La valeur des services écologiques
bie-Britannique a annoncé un projet de pourrait bien faire paraître leurs estimations
barrage supplémentaire sur la rivière de complètement ridicules.” Et elle ne pourra
la Paix (sur le “site C”), pendant que l’Al- qu’augmenter au fur et à mesure des chan-
berta étudie des programmes d’installa- gements climatiques, qui vont provoquer  Alberta, automne 2010. Exploitation de sables bitumineux sur les berges de
tions sur la rivière de la Paix et la rivière l’assèchement des lacs et cours d’eau les
des Esclaves. L’hydroélectricité ne fait plus proches de l’Equateur, rendant une le bassin du Mackenzie a été protégé, ce d’information rédigée en 2009, près de
peut-être qu’“emprunter” de l’eau au lieu grande partie du reste de la planète inhos- dernier deviendra le bien foncier le plus 147 000 personnes travaillent dans les cinq
de l’enfermer sous terre ou de la rendre pitalière pour l’agriculture. James Love- recherché de la planète. mines de sables bitumineux à ciel ouvert
toxique, mais, comme l’ont découvert les lock, l’auteur de La Revanche de Gaïa, pense Il est peut-être inexact de qualifier et dans les quatre-vingt-six exploitations
habitants de Fort Chipewyan, ses effets qu’il y aura au XXIe siècle des modifications l’Alberta de “pétro-Etat”, comme l’ont in situ (où l’on injecte de la vapeur dans
peuvent être tout aussi dévastateurs. écologiques si radicales dans les basses lati- appelé certains, mais on ne peut nier que des puits pour rendre le bitume moins vis-
Le bassin du Mackenzie recèle des tudes que les régions circumpolaires l’industrie pétrolière retire beaucoup de queux et le faire sortir du sol) de l’Alberta.
richesses écologiques aussi importantes deviendront le dernier refuge de l’huma- liquide de la province, au sens littéral Le Canadian Energy Research Institute
que celles de l’Amazone ou du Congo. En nité. Si ce scénario devient une réalité et si comme au figuré. Il n’est pas non plus exa- (Institut canadien de recherche en éner-
plus de nuire à la faune et à la flore, une géré de dire que les entreprises qui exploi- gie, Ceri) – dont le conseil d’administra-
détérioration de cet écosystème pourrait tent les ressources naturelles et la province tion inclut des représentants de géants du
entraîner une cascade de catastrophes cli- Une détérioration de l’Alberta exercent une influence sur le pétrole tels que Imperial Oil (Exxon), BP
matiques sur tout le continent, et peut-être de cet écosystème gouvernement fédéral dirigé par Stephen Canada et Nexen – estime que cette indus-
au-delà. La santé du fleuve influe sur la Harper. Cette influence n’encourage pas à trie investit environ 20 milliards de dollars
forêt boréale qui le jouxte et qui s’étend aurait un impact parier sur un accord qui préserverait les par an pour accroître ses capacités de pro-
jusqu’à l’océan Arctique : c’est le seul sur tout le continent écosystèmes du Nord. D’après une fiche duction dans la province.
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  43
des Premières Nations à lutter autochtones vivant dans qu’à relier des points nordiques
contre la pollution du fleuve les Territoires du Nord-Ouest. isolés. Cet éloignement
Mackenzie. L’un des défis consiste Les réserves indiennes sont situées est l’un des principaux freins
à former des liens de solidarité dans des zones perdues au milieu à la construction de réseaux
dépassant les limites de la province d’un vaste territoire où les transports de solidarité entre peuples
et à s’unir avec les peuples servent plus à rallier le Sud autochtones.

l’écosystème des Territoires du Nord-


Ouest. “Il faut d’abord que le canari meure.”
C’est cette écologie de la corde raide que
Michael Miltenberger essaie d’éviter. Vice-
Premier ministre des Territoires du Nord-
Ouest et charpentier, il est également
ministre des Finances et ministre de l’En-
vironnement et des Ressources naturelles
et représente les Territoires dans les négo-
ciations concernant le Mackenzie. Mal-
heureusement, il n’a pas beaucoup de
poids dans les négociations. Le véritable
pouvoir est détenu par Ottawa. Les Ter-
ritoires du Nord-Ouest sont sous la tutelle
des autorités fédérales, et leur Parlement
à majorité autochtone n’a aucun pouvoir
constitutionnel. Le gouvernement des
Territoires du Nord-Ouest, dont les repré-
sentants des Premières Nations, détient
peut-être “l’autorité morale et politique”,
comme le dit Miltenberger, mais Ottawa
a la loi de son côté. Son influence sur le
territoire est presque illimitée : il a le pou-
voir constitutionnel, tient les cordons de
la bourse et détermine le rythme et le ton
des négociations. Et ce ne sont pas les
seules ficelles qu’il peut tirer.

Se battre en équipe
Mais un autre précédent pourrait bien
être créé qui ferait tourner le vent : en
avril 2010, la Commission pour la coopé-
ration environnementale, fruit d’un
accord parallèle à l’Alena [Accord de libre-
échange nord-américain entre les Etats-
Unis, le Canada et le Mexique], a ouvert
une enquête après une plainte déposée
par deux organisations écologistes et plu-
sieurs particuliers, plainte qui stipule que
le Canada a “manqué à l’engagement” pris
en signant l’accord de libre-échange des-
tiné à faire appliquer ses propres lois sur
les rejets toxiques des bassins de décan-
tation des sables bitumineux. Parmi les
signataires de cette plainte se trouve
Daniel T’seleie, un Déné de 28 ans rési-
dant à Yellowknife. Nous nous sommes
rencontrés lors de ma dernière journée
dans la capitale territoriale. Ottawa, m’a-
t-il dit, n’a eu, jusqu’à présent, aucun mal
à “diviser pour conquérir”. Mais les choses
GARTH LENZ

sont en train de changer avec sa généra-


tion. “Les gens ont de plus en plus tendance
à se considérer comme ‘nordiques’, et pas seu-
lement comme ‘autochtones’ ou ‘non autoch-
la rivière MacKay, un affluent du fleuve Mackenzie. tones’.” Le Mackenzie, a-t-il poursuivi,
“mérite qu’on se batte pour lui. Mais pour
La Cumulative Environmental Mana- mineux dans l’air et dans l’eau est réalisé Les scientifiques à qui j’ai parlé ont mani- cela il faut se battre en équipe.”
gement Association (Association de actuellement par la Wood Buffalo Envi- festé du respect pour les efforts de la Mais le grand fleuve ne pourra peut-
gestion de l’environnement, Cema) est ronmental Association et le Regional Cema. Mais la mission de l’association est être pas attendre le changement de géné-
chargée par le gouvernement albertain Aquatic Monitoring Program. Or l’un soutenue par une certaine foi, d’abord ration. L’industrie pétrolière de l’Alberta
de déterminer comment maintenir cette comme l’autre sont financés par l’indus- dans la capacité de la science à détermi- compte sur l’eau de l’Athabasca pour se
activité dans des limites acceptables par trie et par le ministère de l’Environne- ner jusqu’où un comportement industriel développer. La Colombie-Britannique
la nature. Elle emploie huit personnes et ment de l’Alberta. Le travail de est sans danger, ensuite dans la volonté cherche par tous les moyens à faire approu-
a un budget de moins de 9 millions de l’association consiste à faire des recom- et la capacité des responsables politiques ver son nouveau barrage sur la rivière de
dollars à consacrer chaque année à la mandations au gouvernement et aux et des entreprises de ne pas dépasser cette la Paix. Les compagnies minières ont hâte
recherche. J’ai trouvé ses locaux, situés industriels sur des sujets tels que la res- limite. Même certains scientifiques enga- de lâcher leurs machines dans les Terri-
au deuxième et dernier étage d’un tauration des paysages lunaires à l’issue gés dans un travail similaire trouvent que toires du Nord-Ouest. Et le pipeline qui
immeuble au cœur d’une zone commer- des activités minières ou le niveau de pol- cette foi est injustifiée. “Nous continuerons doit s’étendre jusqu’à la mer de Beaufort
ciale, après être passé deux fois devant. luants atmosphériques à ne pas dépasser. jusqu’à ce qu’apparaisse l’évidence que nous est toujours à l’étude. “Nous sommes peut-
Son directeur exécutif, Glen Semenchuk, D’après ses calculs, l’Alberta et ses com- sommes allés trop loin. Alors nous arrête- être au bord d’un gouffre et nous ne le voyons
m’a expliqué que le contrôle des rejets pagnies pétrolières ont suivi plus de 80 % rons”, déclare John Thompson, un biolo- même pas, conclut T’seleie. Et le temps joue
issus de l’exploitation des sables bitu- des conseils de la Cema. giste qui a participé à une évaluation de contre nous.” Chris Wood
44  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

L’année 2010 aura été faste pour Le précédent record datait de 1967, français dans le monde,

Médias le cinéma français. Au cours des


douze derniers mois, 206,5 millions
d’entrées en salle ont été
enregistrées, soit une progression
avec plus de 211 millions de tickets
vendus. Seul bémol, les films
français ont bien moins marché
à l’étranger. UniFrance, l’organisme
a comptabilisé 57,2 millions
d’entrées hors France en 2010,
un recul de 17,9 %
par rapport à l’année précédente.
de 2,7 % par rapport à 2009. chargé de promouvoir le cinéma

Cinéma

En 2011, Hollywood parie sur… le talent


Face à un public de plus en plus de créativité dans sa promotion. Le studio,
exigeant, les grands studios, qui souhaite centraliser ses opérations à
échaudés par plusieurs échecs, Los Angeles, vient d’annoncer le départ
misent sur la production de son coprésident du marketing, Pam
de qualité et l’originalité. Levine, qui était en poste à New York.
“Dans le milieu du cinéma, le marketing ne
peut plus se contenter de ce qui est bien ; il
The New York Times New York doit viser l’excellence”, explique Dennis Rice,
un conseiller qui a occupé des postes de

E n juillet 2009, quand Brüno,


le film de Larry Charles, avec
Sacha Baron Cohen, a été tor-
pillé sur Twitter, les producteurs de cinéma
responsabilité chez Miramax et Disney, en
précisant qu’il ne fait pas spécialement
allusion à la Fox.
Ces discours sur l’originalité et la qua-
ont commencé à tenir de grands discours lité sont l’une des réactions des studios à
concernant l’effet des réseaux sociaux sur la fermeture, ces deux dernières années,
la fréquentation des salles : l’époque où le de certaines de leurs filiales spécialisées
marketing pouvait convaincre les gens d’al- dans les films d’art et d’essai comme Para-
ler voir des navets touchait à sa fin. Mais mount Vantage et Miramax. Les Oscars
c’étaient des propos en l’air. En 2010, Hol- étaient si tributaires de leur production
lywood s’est cramponné à ce genre de que les grands studios ont eu un vide à
films, à savoir d’ennuyeux remakes comme combler. Sony est bien placé dans la course
Wolfman et L’Agence tous risques, des films aux oscars avec The Social Network, et Para-
de stars comme Kiss & Kill, avec Ashton mount pourrait lui aussi en rafler avec The
Kutcher, et The Tourist, avec Angelina Jolie Fighter et True Grit.
et Johnny Depp, et de mauvaises suites
comme Sex and the City 2. Pour remplir les Les stars ne suffisent plus
salles le week-end de leur sortie, ces films Un autre facteur pouvant expliquer la nou-
ont fait l’objet d’une publicité tapageuse, velle tendance est un sentiment d’insécu-
quelle que soit leur qualité. Pour Sex and rité. Dans le doute, mieux vaut rechercher
the City 2, par exemple, les promoteurs la qualité. Les studios ont du mal à com-
avaient prévu des soirées spéciales filles et prendre ce que veut le public. Les films
la distribution d’un stock impressionnant d’animation ne sont plus infaillibles. Les
d’articles tels que des strings. stars ne constituent plus une garantie de
Pourtant, la fréquentation des salles a succès, comme on l’a vu avec The Tourist
décliné. Tous ces films à gros budget mais et Comment savoir, un film avec Reese
commerciaux ont obtenu des résultats Witherspoon boudé par le public. La stra-
décevants. En revanche, les paris sur des tégie des suites est toujours payante – Iron
idées originales se sont révélés payants. Man 2, The Twilight Saga: Eclipse – mais il y
Inception, un thriller complexe sur des a aussi des flops, tel Comme chiens et chats –
manipulateurs de rêves, a rapporté plus de La Revanche de Kitty Galore.
825 millions de dollars de recettes dans le Selon le site de statistiques Holly-
monde et The Social Network a réalisé jus- wood.com, en 2010 la fréquentation des
qu’ici un gain de 192 millions, un chiffre salles nord-américaines a diminué d’en-
inespéré pour un film intello.  Dessin de Moma Bar paru dans The Guardian, Londres. viron 4 % pour tomber à 1,28 milliard
d’entrées. Les recettes devraient toute-
Des réalisateurs décalés qui n’avait jusque-là réalisé qu’une comé- des merveilles par Tim Burton, qui est arrivé fois atteindre 10,5 milliards de dollars
Les studios sont donc obligés de recon- die indépendante, (500) Jours ensemble. deuxième au box-office en 2010 avec [8 milliards d’euros], soit une baisse de
naître que, depuis l’apparition de Face- Sony Pictures a également confié l’adap- 1,02 milliard de dollars de recettes (le moins de 1 %, grâce à une augmentation
book et l’augmentation du prix des tation au grand écran de la série 21 Jump chouchou de la critique, Toy Story 3, a fait moyenne de 5 % du prix du billet et au
entrées, le public leur impose des critères Street à Phil Lord et Chris Miller, un duo légèrement mieux avec 1,06  milliard). succès des films 3D.
de qualité plus élevés. Désormais, les films connu pour la seule réalisation du dessin “Auparavant, on considérait que les films L’une des plus grandes surprises de
doivent être bons. Les mordus de cinéma animé Tempête de boulettes géantes. “Nous devaient être soit commerciaux, soit de qua- l’année a été Moi, moche et méchant, un film
les plus cyniques rétorqueront que Holly- pensons que l’avenir est aux cinéastes origi- lité”, remarque Sean Bailey, président de d’animation sur un méchant cambrioleur
wood ne cesse de parler de qualité tout en naux”, explique Amy Pascal, la coprési- la production des studios Disney. “On ne qui fait une rencontre marquante avec trois
multipliant les nullités. Peut-être. Et puis dente de la société. “Ce qui est original est misait guère sur les deux à la fois. Aujour- petites orphelines. Tiré d’une histoire ori-
il y a toujours des exceptions : que dire bon et ce qui est bon se vend bien.” d’hui, nous avons un point de vue totale- ginale et produit par le studio Illumination
sinon du Choc des Titans, qui, depuis le Chez Walt Disney, qui n’avait jamais ment différent.” Entertainment pour Universal Pictures, il
mois d’avril, a engrangé 319 millions de attaché beaucoup d’importance au talent L’avenir de 20th Century Fox repose a rapporté 540 millions de dollars au box-
dollars au box-office mondial malgré la artistique de ses réalisateurs, la nouvelle en grande partie sur James Cameron, qui office mondial, un excellent score pour une
médiocrité de ses effets 3D ? équipe de direction recrute des cinéastes a accepté en octobre de réaliser deux suites œuvre qui n’est pas une adaptation. “Je crois
Pourtant, le message de 2010 sur la de premier plan pour réaliser des block- d’Avatar. Mais la société encourage égale- qu’il y a un risque à long terme pour la fré-
qualité et l’originalité est assez clair pour busters. David Fincher, qui a réalisé The ment les producteurs à faire preuve de plus quentation si les films que nous faisons sont
que les studios revoient leur stratégie. Sony Social Network, travaille à l’adaptation de d’originalité. Fox, qui est resté bénéficiaire trop familiers au public”, estime Chris Mele-
Pictures Entertainment, qui a produit The Vingt Mille Lieues sous les mers et Guillermo en 2010 bien qu’ayant connu une série de dandri, le fondateur du studio Illumina-
Social Network, s’efforce de miser davan- del Toro, l’auteur du Labyrinthe de Pan, réa- déboires – dont Les Voyages de Gulliver, un tion. “La profession se doit, vis-à-vis du public
tage sur de nouveaux réalisateurs plus lise une nouvelle version du Manoir hanté. film qui a coûté très cher mais n’a rapporté comme d’elle-même, de faire des films qui per-
décalés. Pour relancer sa franchise Spider- Pour les studios Disney, le modèle à suivre que 7,2 millions le week-end de sa sortie – mettent aux gens d’avoir l’impression de décou-
Man, la société a fait appel à Marc Webb, est l’adaptation artistique d’Alice au pays s’efforce lui aussi de faire preuve de plus vrir quelque chose.” Brooks Barnes
d r d o u He
a g éb c o m y B
ue ar m ab
ur ras e y Lo
s — se nt !
r s cou ng
p. des e
P 50 rri
Le er
re
ga
rd
d
Je a
’un
pi
on
ni
er
de
la
ph
Li ux le
Un
t s ot
og
ra
p hi
es
e pé Le ur
ti t sf so
ion oll np
Hi té v ti
i n po
ur
l’i
es
qu
es
ti o
eu
pl
e—
nt ns p.
er de 46
di
ve ra dé e
re Pa
— d ge
p.
52 tt
Po
w el l

r tu o
p.
51
re
46  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

er
cou ng
Khalil Raad naît en 1869 au sein d’une famille

rri
palestinienne chrétienne dans la localité libanaise

Lo
de Bhamdoun. A la mort de son père Anis, sa mère
l’envoie faire sa scolarité à Jérusalem. C’est là que
Raad fait la rencontre du photographe arménien
Garabed Krikorian, qui l’engage comme élève et
apprenti. Krikorian a ouvert en 1885 un studio
extra-muros [hors de la vieille ville]. Raad ouvrira
le sien en 1895, juste en face de celui de son maître.
En 1890, Raad part à Bâle, en Suisse, où il fait des
études de photographie et se plonge dans la cul-
ture occidentale. Il y retourne juste avant la Pre-
mière Guerre mondiale et y fait la connaissance
de sa future épouse, Annie Muller, assistante
d’un photographe. Après la guerre, ils se marient
Ha’Aretz (extraits) Tel-Aviv
Photographie et s’installent à Jérusalem, où naîtront leurs

Le regard D
enfants, Ruth et George.
La famille vit à Talbieh [Jérusalem-Ouest],
ans la saison 1 de la série télévisée qui est alors un quartier arabe. Ils y possèdent des
Mad Men, l’agence de pub fictive terres et font partie de l’élite locale. Raad, qui est
Sterling Cooper se voit confier une à l’évidence un animal social, possède une foule
campagne par le ministère du Tou- d’amis et de connaissances. Il est à ce point impli-
risme israélien. Don Draper et son qué dans la vie communautaire qu’on le sur-
équipe sont chargés de faire de nomme le “mukhtar [chef de localité] de Talbieh”.

d’un pionnier Haïfa une destination touristique attractive. “Si


Beyrouth est le Paris du Moyen-Orient, leur dit-on,
nous voudrions que Haïfa en soit la Rome.”
Dès le départ, les Israéliens se sont moins sou-
ciés du caractère réel du pays que de l’image qu’en
En 1900, il est nommé “photographe du royaume
de Prusse”, ce qui lui confère l’immunité diplo-
matique et lui donne l’occasion de voyager. Il
sillonne la région et prend des photos en Egypte,
à Beyrouth, à Damas et en Transjordanie [la

palestinien
avait le reste du monde. Le potentiel esthétique Jordanie actuelle]. Sa connaissance des langues
de la Palestine est évident depuis l’époque de la (en plus de l’arabe, il parle couramment l’anglais,
première Aliyah (la première vague d’immigra- l’allemand et le turc) lui facilite la tâche et lui
tion de Juifs sionistes en Palestine, entre 1882 vaut d’être engagé comme photographe par
et 1903) : le pays peut être présenté comme une l’armée ottomane.
terre biblique exotique, un désert magnifique ou
un fruit mûr attendant d’être cueilli. Tout ce Le prisme des Ecritures
qu’il faut, c’est la bonne perspective. C’est cette Raad était un homme extrêmement cultivé,
mentalité qui prévaut lorsque Khalil Raad se dote raconte Rona Sela. “Il était très au fait de
De 1891 à 1948, Khalil Raad s’est attaché de son premier appareil photo et apprend à l’uti- l’histoire de la région, il connaissait le Nouveau et
à montrer la vie quotidienne de la liser. L’idée, en ce tournant du XXe siècle, est de l’Ancien Testament et, par ce biais, l’histoire du
photographier la Palestine non pas telle qu’elle pays. Il a photographié beaucoup de sites archéo-
population arabe de Palestine, rompant est, avec ses villes et ses villages palestiniens logiques, et on déduit des légendes qui accompa-
avec l’iconographie qui prévalait à animés, mais telle que le monde occidental veut gnaient ses clichés qu’il savait exactement ce qui
la voir, comme un espace quasi désert qui n’at- s’y était passé et à quelle époque.”
l’époque. Une exposition et un livre tend que d’être conquis. Raad se trouve au cœur de la photographie
viennent de lui être consacrés en Israël . Khalil Raad est considéré comme le premier de son époque. “De nombreuses délégations inter-
photographe palestinien, ou du moins comme nationales avaient recours à ses services et son tra-
l’un des premiers dont le travail soit parvenu vail se retrouvait publié dans des livres sur la Palestine
jusqu’à nous ait acquis une certaine notoriété. Il publiés en Allemagne, en Grande-Bretagne et aux
a exercé pendant près de soixante ans, de 1891 à Etats-Unis. Il a épaulé beaucoup de photographes,
1948, mais lui et son œuvre restent méconnus. notamment le photographe juif Ephraim Moses Lilien.
La chercheuse Rona Sela [voir p. 49] a décou- Il était au centre de tout, son atelier était situé dans
vert le travail de Khalil Raad il y a dix ans, alors une rue passante et les gens faisaient tout le temps
qu’elle rassemblait des éléments pour son livre appel à ses services”, raconte Rona Sela.
La Photographie en Palestine dans les années 1930- Quand Raad commence sa carrière, la mode
1940, un ouvrage en hébreu consacré aux deux est à la photographie occidentale de type colo-
récits véhiculés par la photographie locale, celui nial. En cette fin de XIXe siècle, beaucoup de
des Juifs et celui des Arabes. scientifiques, de fonctionnaires, d’écrivains, de
IN COURTESY OF RONA SELA

Certaines photos de Raad figuraient dans l’ex- peintres et de photographes se rendent en


position qui, en 2000, accompagna la publication Terre sainte pour effectuer des recherches ou
du livre, au musée d’Art contemporain de Herzliya, pour admirer le paysage. La connaissance qu’a
mais Sela n’en resta pas là. Elle poursuivit ses le monde occidental de la Palestine à l’époque
recherches, fouilla dans les archives et les collec- est déformée par le prisme des Ecritures.
tions, et entretint même une correspondance de L’image dominante est celle d’un pays où le
plusieurs années avec des proches du photo- temps s’est arrêté deux mille ans plus tôt, où
graphe (dont son fils, qui vit aux Etats-Unis), des la population vit comme à l’époque du roi
La famille Raad institutions et des chercheurs. Avec le temps, elle
est parvenue à réunir les pièces du puzzle pour
David. “Les grandes puissances avaient des inté-
rêts ici, note Rona Sela. La Palestine est située à
Khalil, sa femme Annie et leurs deux livrer un portrait de l’homme et du photographe, un point névralgique convoité par les Occidentaux.
enfants Georges et Ruth (portrait et à rassembler plus d’un millier de clichés. Elle Ce projet colonial ressort de façon limpide dans les
de studio, 1932). en fait une exposition qui a été montrée l’été der- photographies de l’époque.”
nier au musée Gutman de Tel-Aviv. “Le photojournalisme a débuté avec l’intro-
“Les récits sioniste et palestinien existent en paral- duction de la photographie en Palestine à la fin du
lèle mais n’entrent jamais en dialogue, explique Sela. XIXe siècle par les Britanniques, qui entreprenaient
Les photos parlent de deux lieux différents, qui ne leurs premières fouilles archéologiques en Terre
coïncident jamais, même s’il s’agit d’un seul petit pays. sainte et tentaient d’attester leurs découvertes et
Chaque partie décrit sa propre réalité fantasmatique.” leurs travaux de fouilles par des photos”, écrivait
Ce qui distingue justement Raad, souligne le journaliste Iqbal Tamimi sur le site de la
Sela, c’est que son travail intègre explicitement chaîne satellitaire Al-Jazira en février 2009. “La
les deux récits. photographie a été introduite par des gens  48
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  47

Jeune fille de Bethléem


Dans certains des portraits
réalisés en studio par Khalil Raad,
la référence à Vermeer saute
aux yeux.
IN COURTESY OF RONA SELA
48  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

46  qui recherchaient des preuves de l’enseignement


biblique.” Les sionistes, souligne Rona Sela, avaient
adopté une approche photographique similaire en
représentant la Palestine comme un espace de
ruines désert, aride, en attente de la rédemption
sioniste. Mais il y avait une autre dimension, très
déterminante, dans la photographie sioniste : le
haloutz [pionnier] décidé à rédimer la terre. “Les
photographies sionistes sont souvent idylliques, rap-
pelle Sela. Elles montrent un Juif heureux de parti-
ciper à la réalisation de l’idéal sioniste. On voit
rarement des Palestiniens sur ces clichés et, quand on
en voit, c’est, de façon assez paradoxale, pour servir
en quelque sorte l’idéal sioniste : ils sont là pour assis-
ter le nouveau Yishouv [la communauté juive de Pales-
tine jusqu’en 1948] et bénéficier de la modernité
introduite par les Juifs. La photographie juive montre
le travail de la terre, la conquête de la terre, les chan-
tiers de construction, les implantations de type homa
ou-migdal [‘muraille et tour’, créées dans les années
1930], les fêtes… Ces photographies étaient parfaites
et belles. Elles ne montraient pas les difficultés et les
souffrances. Or la plupart des pionniers avaient quitté
leur pays d’origine et étaient confrontés à des problèmes
de langue, d’acclimatation et de pénibilité du travail.”

Révolte silencieuse
Raad, lui aussi, sacrifie au rituel de la représen-
tation de son pays d’un point de vue qu’Edward
Said [universitaire américano-palestinien décédé
en 2003] qualifiera d’“orientalisme” quelques
dizaines d’années plus tard. Il photographie ainsi
une jeune Palestinienne travaillant aux champs
et intitule le cliché Ruth la glaneuse ; un Arabe en
keffieh évoque la parabole du fils prodigue du
Nouveau Testament ; la photo de trois Palesti-
niens au pied d’un arbre est censée être située à
Guilgal, là où la manne cessa [Josué, chapitre V].
Raad parvient néanmoins à aller au-delà de cette
mode. Il est ainsi le premier photographe à créer
une identité arabo-palestinienne en photogra-
phiant à la fois la communauté arabe de Palestine
et la richesse de la vie locale. Il capte des images
de la société dans laquelle il vit (villes et villages,
commerce, agriculture et industrie, vie familiale)
et montre celle-ci dans son existence réelle,
comme cela n’avait jamais été fait auparavant.
“Je ne suis pas certaine qu’il était pleinement
conscient de ce qu’il réalisait, reconnaît Rona Sela.
La photographie palestinienne n’avait pas de
conscience politique particulière et n’était pas mise au
service d’un projet politique, comme l’était à l’époque
la photographie occidentale. Raad photographiait
essentiellement des individus et son travail portait sur
la vie quotidienne.” Pour Rona Sela, c’est cette dua-
lité (l’influence de la photographie coloniale et la
place accordée aux Palestiniens) qui rend le tra-
vail de Khalil Raad fascinant. “C’était un chrétien
pratiquant élevé dans le Nouveau Testament. Il ne
travaillait pas dans le vide. La photographie qu’il
connaissait était de type colonial. Il tenait aussi compte
de considérations commerciales, sachant parfaite-
ment que ce genre se vendait très bien en Occident.”
Mais la conservatrice rejette l’idée avancée par
certains selon laquelle Raad aurait été une sorte
d’agent double laissant la place à deux points de
vue dans son travail. “Bien qu’il fût marqué par les
influences occidentales, son identité était clairement
palestinienne, c’était une identité assumée et solide. Il
faisait partie de l’élite palestinienne et il a exprimé
cela de façon remarquable.”
La signification politique de son travail appa-
raît extrêmement subtile avec le recul. Il a donné
une expression concrète de la communauté arabe
de Palestine et proposé une alternative à la pho- Vendeur de pains
tographie sioniste et coloniale. Un exemple en Khalil Raad est le premier
est fourni par La Cueillette des oranges, où l’ico-
nographie sioniste par excellence est restituée à à photographier la richesse
ses propriétaires légitimes, les Palestiniens. Le de la vie locale en Palestine.
chapeau porté par les jeunes Palestiniens apparaît
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  49

er
cou ng
rri
Lo

IN COURTESY OF RONA SELA


Rona Sela
Cette chercheuse
et conservatrice
de musée israélienne
travaille
sur les aspects “Ruth la glaneuse”, un cliché orientaliste.
politiques et sociaux
de la photographie
israélienne
et palestinienne
et sur l’histoire
visuelle du conflit
israélo-arabe.
Elle a fondé
la première
photothèque
consacrée
à la photographie
locale à Jérusalem
et enseigne
à l’université
de Tel Aviv.
Dans le cadre de son
précédent projet,
elle s’est penchée sur

IN COURTESY OF RONA SELA


la façon dont l’armée
israélienne collecte,
conserve et diffuse
(ou censure)
les documents
photographiques
concernant
les Palestiniens.
Pour en savoir plus :
ronasela.com Enfants juifs à la sortie de l’école dans le village-coopérative de Ben Shemen.

comme la version arabe du kova tembel, couvre- indistinctement la communauté arabe et le


chef emblématique du sabra [Juif né sur la terre Yishouv. Il n’ignorait pas le peuple en train de
d’Israël]. Les clichés de Raad rendent compte du s’établir sur sa terre, même si ce peuple l’igno-
développement des villes et des villages palesti- rait, lui, en ne se focalisant que sur les réalisations
niens, de l’agriculture, et témoignent du lien très architecturales et industrielles de la nouvelle
fort à la terre. société juive en formation : le port de Tel-Aviv,
Raad a réalisé également une impressionnante les laboratoires de l’actuel Institut Weizmann, les
série de portraits en studio dans lesquels il glori- chantiers de la mer Morte.
fie ses sujets, les prenant en contre-plongée afin Le travail de Raad prend brutalement fin en
de leur conférer de la force et de la puissance. 1948. Quelques jours avant la fin du mandat bri-
Dans certains portraits, la référence à Vermeer tannique [en mai 1948], il s’enfuit à Jéricho avec
est évidente et témoigne de l’immense culture de sa famille. Ne pouvant pas réintégrer leur foyer
Raad. “Il a largement contribué à créer un langage à Talbieh, désormais situé en territoire israélien,
photographique palestinien, s’enthousiasme Sela. ils décident de s’installer au Liban, où Raad meurt
Il avait une patte très personnelle.” en 1957. Après son exil forcé, il ne reprendra jamais
Certains clichés ont un contenu politique évi- la photographie, sans que l’on sache si c’est en
dent, comme ceux qui montrent les manifestations raison de son grand âge ou du fait qu’il a dû aban-
contre la déclaration Balfour [en 1917, le Royaume- donner son matériel dans son studio de Jérusa-
Uni se déclare en faveur de l’établissement en lem, à la merci des pillards. Un ami italien qui
Palestine d’un foyer national pour le peuple juif]. travaillait dans une librairie proche est parvenu
Mais ils sont rares et peu représentatifs de son à sauver les archives et les négatifs de Raad. Pro-
œuvre. “Sa révolte était silencieuse, explique Sela. fitant d’une accalmie des combats, il s’introdui-
Elle consistait à donner du sens à des éléments banals sit dans la chambre noire et amena ce qu’il avait
IN COURTESY OF RONA SELA

de la vie quotidienne, en montrant la force de l’entité trouvé à sa fille Ruth, qui en fit don à l’Institut
palestinienne qui existait avant les Israéliens.” d’études palestiniennes de Beyrouth.
L’intérêt du travail de Khalil Raad réside dans “Ce qui m’importait le plus dans mes recherches,
la relecture historique qu’il nous impose, estime confie Rona Sela, c’était de restituer les photogra-
Rona Sela. “Ce sont des images peu connues aussi phies de Raad à la conscience collective et, grâce à
bien des Israéliens que des Palestiniens.” Car Raad elles, de rouvrir le débat sur la vie des Palestiniens en
ne faisait pas de discrimination. Il photographiait Palestine.” Dana Schweppe
50  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

Hey Baby
Dans ce jeu vidéo en ligne, dès
qu’un homme approche et fait une
réflexion même anodine, il se prend
une rafale de mitraillette.

DR

Dès qu’un homme approche et fait une réflexion blement à un certain type de public masculin. Les
même inoffensive, pan ! il se prend une rafale et jeux de la série Final Fantasy ont également des
s’effondre dans un éclaboussement d’hémoglo- protagonistes féminines, mais elles se retrouvent
bine, tandis que surgit de terre une pierre tom- dans des situations habituelles de films violents
Ce fantasme bale gravée avec la phrase qui lui a été fatale. et ne tirent pas sur des hommes pour la simple
Jeux vidéo de vengeance Des phrases comme “Plaque ton mec pour raison qu’ils en sont.
féminine relève moi”, voire “Vous êtes charmante”, autorisent Pour l’heure, la violence sexuelle n’a pas
Comment d’une logique
extrêmement
l’avatar à faire feu sur l’importun. (Si elle choi-
sit de répondre : “Merci, et bonne journée à
encore pénétré l’univers des jeux grand public.
Lorsqu’on a découvert dans la version 2004 de

faire fuir perverse


et dangereuse
vous”, un nuage de cœurs violets surgit, mais le
jeu est conçu de telle sorte que le scénario de
la pierre tombale est beaucoup plus amusant,
Grand Theft Auto une “scène cachée” intitulée
“Hot Coffee” – dans laquelle l’avatar avait des rela-
tions sexuelles avec sa petite amie –, l’éditeur a
les dragueurs surtout lorsque le tir est déclenché par un com-
mentaire du genre “J’ai envie de te violer”.)
dû rappeler des centaines de milliers d’exem-
plaires du jeu. En  2009, la librairie en ligne
Le jeu n’est pas si cru que ça en comparaison Amazon a retiré de son catalogue RapeLay,
Une jeune artiste américaine en avait de ce qui se fait : on est loin de la profusion de un jeu japonais où les joueurs suivent une mère
sang et de viscères des jeux gore comme Call of et ses deux filles et les violent dans une station
assez de se faire accoster dans la rue. Duty 4 (où l’avatar est un soldat en mission au de métro, puis continuent de violer et de piller
Elle a imaginé un jeu en ligne dans Moyen-Orient qui dégomme des terroristes). Les à leur guise.
lequel son héroïne dégomme les adeptes de Grand Theft Auto trouveraient cet
importuns mitraillette au poing. univers de dessin animé franchement irréaliste. “Salut, beauté !”
Le graphisme a beau être pataud, le principe du Les jeux vendus dans le commerce sont soumis
jeu n’en reste pas moins choquant. Voilà un uni- à une réglementation relativement stricte mais,

A
The Sunday Times (extraits) Londres vers où il ne semble pas disproportionné qu’une sur Internet, où n’importe qui peut créer et dif-
femme liquide un homme parce qu’il ose fuser un jeu, tout est permis. Le fait qu’il existe
llez, t’en crèves d’envie”, “J’ai envie de lui adresser un compliment dans la rue. des jeux où des personnages masculins violent
te lécher partout”, “Y a du monde au Les héroïnes de jeux vidéo armées n’ont rien ou tuent des bonnes sœurs ou bien ligotent une
balcon !”… Un beau jour, la jeune de nouveau. La Lara Croft de Tomb Raider a fait femme à des rails de chemin de fer (deux scènes
artiste sino-américaine Suyin Looui la carrière d’Angelina Jolie ; ses formes avanta- que l’on retrouve dans Dead Redemption) ne sau-
en a eu assez. Après un incident par- geuses (et son arme puissante) plaisent indénia- rait à mon sens justifier que l’on glorifie des
ticulièrement éprouvant dans le femmes qui ont un comportement tout aussi vio-
métro – sur lequel elle ne s’étend pas, mais nous lent.
sommes toutes passées par là –, elle a décidé de Hey Baby n’est que le dernier exemple d’une
s’attaquer au problème par le biais d’un jeu vidéo tendance préoccupante que l’on observe dans des
en ligne, Hey Baby. “Mesdames”, écrit-elle sur sa jeux, des livres et des films émoustillants qui met-
page de présentation, “vous en avez ras le bol de vous tent en scène des héroïnes hyperviolentes – et
faire siffler ou accoster dans la rue ? Assez d’avoir à souvent très jeunes. De la tueuse de 11 ans dans
faire un détour pour éviter de tomber sur un type lourd ? le film Kick-Ass [sorti en France en avril 2010] à
L’heure de la vengeance a sonné, les mecs…” Lisbeth Salander, “la fille au tatouage de dragon”,
Dans ce jeu (que vous pouvez tester sur héroïne de la fameuse trilogie policière de Stieg
heybabygame.com), un avatar féminin arpente Larson Millenium, elles sont partout. Salander, de
DR

les rues armée d’une mitraillette de gros calibre. même que la tueuse d’hommes de Hey Baby,
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  51

er
prend un malin plaisir à régler leur compte à ceux que ce livre – The Interrogative Mood: A Novel ?*

cou ng
rri
qui maltraitent les femmes. D’un bout à l’autre [Le mode interrogatif : un roman ?], de Padgett

Lo
de la trilogie, ses agressions d’une violence inouïe Powell – m’a procuré l’un de mes plus grands
trouvent une justification morale dans le fait que plaisirs de lecteur de l’année 2010 ?
les hommes qu’elle tue ont abusé de femmes (y The Interrogative Mood est le dernier change-
compris de Salander elle-même). L’idée maîtresse, ment de cap dans la carrière imprévisible et ris-
ici, est que tous les hommes sont des violeurs, ou Livre quée de Powell –  une carrière à ce point
des violeurs en puissance, et donc qu’il est par- imprévisible et risquée que certains en avaient
faitement normal – et même superjouissif, les
filles – de rayer de la surface du globe tout être
doté d’un pénis.
Le roman conclu qu’elle était finie. Padgett Powell avait
commencé très fort : son premier roman, Edisto,
paru en 1984, sélectionné pour le National Book
Ce fantasme de vengeance féminine relève
toutefois d’une logique extrêmement perverse et
des questions Award aux Etats-Unis, avait suscité l’enthou-
siasme de la critique. “Il rappelle L’Attrape-cœurs,
dangereuse. Il y a une énorme différence entre mais en mieux – plus vif, plus drôle”, notait alors
un gentil “Tu es ravissante aujourd’hui ma chérie” L’écrivain américain Padgett Powell le romancier Walker Percy. Bien entendu,
et une agression sexuelle. Les femmes n’ont, bien après un tel début, les choses ne pouvaient que
opère un spectaculaire retour régresser. Powell a peiné, semble-t-il, pendant
sur la scène littéraire avec une œuvre des années, publiant des romans et des recueils
très singulière dans laquelle de nouvelles qui prenaient de plus en plus de
il ne cesse d’interroger le lecteur. risques stylistiques et trouvaient de moins en
moins de lecteurs. Après l’excellent et étrange
Mrs Hollingsworth’s Men (2000), passé largement

P
Bio The Observer Londres inaperçu, il a écrit deux autres livres qui n’ont
pas trouvé d’éditeur.
Né en 1952 en Floride, uis-je vous poser une question ? Quel The Interrogative Mood est à la fois un specta-
Padgett Powell effet cela vous fait-il quand la prose culaire retour littéraire et une œuvre véritable-
a passé toute sa vie
que vous êtes en train de lire passe ment audacieuse et séduisante. Ce n’est pas un
DR

dans le sud des


Etats-Unis. Après soudain à l’interrogation, à une ques- roman, mais il réussit ce que nombre de romans
entendu, aucune envie d’être agressées verbale- avoir travaillé tion qui vous est directement posée ? s’efforcent de faire : il offre une étude de per-
ment, de se faire tripoter ou violer. Mais laisser quelques années Est-ce que cela vous agace  ? Vous sonnage détaillée et fascinante, en explorant les
entendre, comme le fait Hey Baby, que n’importe comme couvreur, sentez-vous menacé, importuné, mis sur la sel- textures d’une sensibilité extrêmement person-
quel commentaire, même un “Salut, beauté !”, peut il renoue avec la lette, un peu comme si quelqu’un pointait une nelle et singulière. Car qui poserait une question
être prétexte à se faire assassiner par une femme passion de l’écriture arme sur vous ? Cela interrompt-il la transe du genre “Vous préférez une mare calme ou une mare
qu’il avait adolescent
revient à dire qu’un propos badin tenu par un narrative, de façon déstabilisante et rebutante, avec des ondulations à la surface ?” et poursuivrait
et suit les cours
homme à l’intention d’une femme dans l’espace du romancier Donald comme ces pièces de théâtre dans lesquelles par celle-ci : “Si vous deviez prendre part à une guerre
public est forcément condamnable. Barthelme un personnage s’adresse directement aux spec- des épices, pour laquelle vous battriez-vous ?” A
à l’université tateurs ? Y voyez-vous une de ces tentatives mesure que les questions s’accumulent s’installe
Machos psychopathes de Houston. Il se fait agaçantes de faire participer le public ? Ou bien une sorte de mélancolie, une nostalgie obses-
C’est cela qui est préoccupant. Je ne veux pas connaître en 1984 avez-vous la réaction inverse ? Cela vous fait-il sionnelle profondément émouvante, d’une façon
vivre dans un monde qui réglemente à ce point avec son premier plaisir que l’auteur, qui donnait jusque-là dans le difficile à définir.
roman, Edisto
les relations entre les sexes qu’aucun homme monologue égocentrique, réalise tout d’un coup Par moments, les questions de Powell se
(Belfond, 1988,
ne peut se sentir le droit de faire un commen- épuisé) ; il enseigne qu’il n’y a pas que lui au monde et manifeste un transforment en riff prolongé : “Si Jimi Hendrix
taire sur mon aspect physique dans la rue. L’un depuis lors l’écriture certain intérêt à votre égard ? Autrement dit, êtes- débarquait chez vous et disait : ‘Installe-toi, mon
des grands plaisirs qu’il y a à vivre en Occident à l’université vous content qu’on vous pose une question ? pote, je vais t’en jouer un’ et faisait mine de sortir
c’est que chacun de nous est libre de regarder de Floride. Et si un livre commençait par une question sa guitare, que feriez-vous ? Diriez-vous : ‘Attends
et, jusqu’à un certain point, de faire des com- – “Vos émotions sont-elles pures ?” – et ne cessait Jimi. Ça fait quarante ans que t’es mort’ ou
mentaires. d’en poser tout du long ? Et s’il n’était composé ‘Attends Jimi, j’appelle quelques copains – pas
Je ne banalise ni n’excuse les terribles vio- que de questions, souvent bizarres, parfois un peu une grosse fête, hein, mais c’est quand même un
lences faites aux femmes, mais je ne pense pas folles et parfois aussi très stimulantes ? Vous pré- événement et je veux le partager avec d’autres si
que riposter à l’attention – voire, dans le cas de cipiteriez-vous pour l’acheter ? Et si je vous disais ça te dérange pas – ça te va ?’ ou ‘Mon Dieu, non,
Salander, à la violence – masculine par une vio- monsieur Hendrix, cette merde va me faire écla-
lence féminine extrême soit la bonne solution. ter la tête’ ou ‘Fais péter l’herbe avant, mon pote’
Le féminisme était censé permettre aux ou ‘Bon d’accord Jimi, mais si les flics débarquent,
deux sexes de développer tout leur potentiel ne les traite pas de bouffons STP’ ou ‘Eh mon gars,
– pas de faire des femmes des machos psycho- tu te rends compte que la contre-culture dont tu
pathes de la pire espèce. Véhiculer ce type étais un héraut magnifique est devenue tellement
d’idées et de réactions vis-à-vis des hommes ne grand public aujourd’hui qu’on utilise ton talent
peut que nuire aux rapports normaux entre les pour vendre du Pepsi-Cola ?’ ou ‘Pas maintenant.
sexes en traitant injustement tous les hommes Plus tard peut-être ?’ ou ‘J’allais me préparer un
comme s’ils étaient d’affreux harceleurs. sandwich – t’en veux un ?’”
J’ai trouvé une excellente illustration de Je dois préciser que cette série se poursuit
cela dans un article du New York Times écrit par pendant près d’une page de plus. Mais ce n’est
un homme visiblement tout à fait sympathique. pas la règle : le plus souvent, les phrases passent
“Je ne pense pas qu’une forme artistique non inter- du coq à l’âne et l’on éprouve un plaisir considé-
active aurait réussi à me faire ressentir de façon rable à prendre ces virages en épingle à cheveux
aussi viscérale ce que beaucoup de femmes vivent conceptuels . Dans l’idéal, il faudrait lire ce livre
au quotidien.” Balivernes. lentement, avec recueillement, en s’arrêtant
Les femmes ne passent pas leur vie à se souvent pour en savourer l’humour, l’intelligence
sentir accablées par des dragueurs de bas étage ; de la langue et pour apprécier l’étendue et la
ce n’est généralement qu’une source d’irrita- générosité de la mémoire qui a préservé de
tion mineure. C’est différent la nuit, quand on l’effacement et de l’oubli les nombreux détails
est seule. Mais c’est une situation que la plu- contenus dans ces interrogations.
part des femmes évitent dans la mesure du pos- Alors, est-ce que j’ai aimé ce livre ? Est-ce que
MAGGIE STEBER/REDUX RÉA

sible. Inversons les rôles l’espace d’un instant : j’ai hâte de le relire ? Est-ce que vous devez le lire ?
si ce jeu mettait en scène un homme tirant Si je puis me permettre de répondre à une ques-
exclusivement sur des femmes dans la rue, cela tion par une question ( je peux, n’est-ce pas ?) :
susciterait un tollé. Ce n’est pas différent. Ger- est-ce bien nécessaire de poser la question ?
maine Greer disait que la révolution sexuelle Troy Jollimore
ne serait pas jolie, jolie. Comme elle avait * Ecco/HarperCollins, New York, 2009, et Profile Books, Londres,
raison ! Eleanor Mills 2010. Pas encore traduit en français.
52  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

er
cou ng
rri
Lo

Humeur

Pour en finir
avec l’hiver
Excédé par la neige et le froid, estimant
ses droits de citoyen et de travailleur
bafoués, un chroniqueur polonais en
appelle aux autorités compétentes.

LARS TUNBJÖRK / AGENCE VU


M
Newsweek Polska Varsovie

onsieur le Président, Monsieur le


Premier ministre et surtout Très
Chère Union européenne,
Par la présente, je vous demande
respectueusement –  et néan-
moins fermement – de prendre
sans tarder des mesures radicales visant à l’éradi- Avec sa série [2,50 euros]). Tu autorises toutefois encore on a des coupures de courant, on doit déblayer
cation de l’hiver en Pologne. Ma demande est Hiver, tes citoyens à fumer chez eux. Et, comme à la pelle la neige à la con. C’est une insulte à la
motivée par d’importantes considérations socio- le photographe je souhaite profiter de ce droit inaliénable, je civilisation ! Et une trahison des idéaux des pères
économiques. Et par le fait que je ne peux plus Lars Tunbjörk dois choisir entre avoir les mains gelées (ce de l’Europe unie. Car, Europe, tu nous avais
le supporter. Comme l’expression “éradica- a voulu saisir qui rend difficile de viser la bonne touche sur promis, à nous, les nouveaux pays arrivant d’au-
tion de l’hiver” peut se comprendre de différentes l’atmosphère le clavier) et le cerveau insuffisamment oxy- delà du Rideau de fer, une intégration pleine et
manières, je serai plus précis. Il s’agit pour moi de des mois les plus géné (ce qui perturbe, excusez l’expression, le entière. Et qu’est-ce que tu nous offres à la
trois points : prendre un décret interdisant à la froids et les plus transit intellectuel). place ? Toujours une Europe à deux vitesses :
température de descendre au-dessous de 5 °C sombres de Dépendant d’Internet, je quitte rarement ma alors que nous nous frayons un chemin parmi
(10 °C serait encore mieux), allonger le jour d’au l’année dans son cave. Mais, à l’heure de la révolution numérique, les congères, il fait 6 °C à Naples et la tempéra-
moins quatre heures et faire en sorte qu’il n’y ait pays, la Suède. les informations parviennent à y pénétrer. Et il en ture avoisine les 15 °C à Lisbonne. Est-ce là
plus de neige dans mon pays déjà martyrisé par ressort que, à cause de l’hiver, d’autres ont des pro- la fameuse égalité des chances pour les pays
les cataclysmes. A l’heure où j’écris, aucune de ces blèmes autrement plus graves que les miens. Des de la nouvelle Europe ?
conditions n’est remplie. Il fait nuit et le thermo- avalanches se déclenchent en montagne. Les trains
mètre indique – 9 °C. Bien que la neige ne tombe s’arrêtent pour cause de caténaires givrées. Les Vous pouvez infiniment plus
plus, elle s’entasse partout, déclenchant chez moi avions sont cloués au sol et les carambolages se En tant que société civile mature, nous avons
un état de dépression nerveuse et obstruant la vue succèdent sur les routes verglacées que l’on appelle essayé de trouver une solution. Nous nous


de ma fenêtre, puisque mon poste de travail se parfois autoroutes. On entend même parler de sommes organisés, en créant sur Facebook un
trouve en sous-sol. pannes dans le réseau électrique, et ce ne doit pas groupe dénommé “Hiver, va te faire f…” Plus de
être une invention puisque, chez moi, quatre 14 000 personnes se sont jointes à nous, dont de
Conditions indignes ampoules ont claqué en l’espace de quelques jours. nombreuses personnalités du monde de la culture
Je considère que la situation actuelle porte Toujours une Et, avant-hier, j’ai dû me “déscotcher” de mon ordi- et des sciences, et même le guitariste d’un groupe
atteinte à mes droits de citoyen et surtout de Europe à deux nateur pour aider ma femme à extraire la voiture de rock très connu. Mais, comme pour ridiculiser
travailleur, ce qui est contraire aux fondements vitesses : d’un tas de neige glacée, et cela alors qu’il manque notre engagement citoyen, un hiver de plus s’est
de la démocratie moderne. Ma seule source de alors que nous un bouton à mon manteau. abattu sur nous, dès fin novembre, de surcroît.
revenus provient des textes que j’écris pour Monsieur le Président, Monsieur le Premier Il est clair que, sans le soutien des puissants de
nous frayons
l’hebdomadaire Newsweek Polska et je suis ministre, mon Union adorée : vous conviendrez ce monde, nous ne sommes pas en mesure d’agir
justement en train d’en écrire un que je dois un chemin parmi que ce ne sont pas là des problèmes dignes d’un efficacement. Vous pouvez infiniment plus. Je me
rendre dans quelques heures. Or, en vertu de les congères, il Européen moderne. En clair : l’hiver est incom- souviens, Monsieur le Premier ministre, de la
la permission d’exister consentie à l’hiver, je fait 6 °C à Naples patible avec notre civilisation. C’est une ano- manière dont vous êtes parvenu à nous débarras-
dois travailler dans des conditions indignes et la température malie, une relique du temps heureusement ser des jeux de hasard et de la pédophilie. Et je me
d’un Polonais et d’un Européen. Impossible avoisine les 15 °C révolu où l’homme était partie intégrante de la souviens de toi, Union, te battant avec brio pour
d’ouvrir la fenêtre, sinon j’aurai trop froid. Avec à Lisbonne nature et devait affronter les éléments. Aujour- imposer des concombres et des bananes de forme
la fenêtre fermée, je manque d’air, car je fume d’hui, dans nos maisons câblées, on se connecte correcte. Cela ne devrait donc pas être un problème
beaucoup en travaillant. Oui, je sais, Europe, en quelques secondes avec les amis à l’autre bout pour vous d’allonger le jour, d’ajouter quelques
tu mènes une politique antitabac pour mon bien de la planète et on règle la plupart des affaires degrés de plus et de stopper la neige. Il suffit d’un
(le paquet de Camel bleues coûte 10,30 zlotys les plus importantes en ligne. Et là, subitement, décret bien conçu. Piotr Bratkowski
Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011  53

Le guide Europunk à Rome La Villa Médicis accueille


jusqu’au 20 mars la contre-culture punk des années 1970.
Un demi-millier de vêtements, fanzines, affiches, collages,
pochettes de disques et films sont exposés pour faire revivre
l’époque du “no future”. (villamedici.it)

Livre Cinéma
Le dernier L’histoire
Saramago de Shanghai
“Le vacarme qu’a
engendré la sortie
est parmi nous
de Caïn [au
Portugal en 2009]
en a précédé
la lecture
et semble même
en dispenser”,
s’indigne
l’hebdomadaire lisboète Expresso.
Or l’ouvrage du romancier portugais
“est un roman et doit être lu comme tel. Si le dernier film de Jia Zhangke s’intitule
Récrivant certains passages de l’Ancien I wish I knew (J’aurais aimé savoir), c’est
Testament, Saramago recourt à un jeu “Le travail de Cindy Sherman est une brillante bouillie pour rappeler tout ce qui n’a pas été dit
narratif qui n’est pas très éloigné de la d’idées”, s’amuse The Guardian. L’exposition que aux Chinois. Jia recueille les témoignages
tradition picaresque, où la pensée va de de 18 personnes liées à Shanghai et à son
pair avec l’humour. […] Nous y trouvons la galerie londonienne Sprüth Magers consacre à la histoire, recueillis sur place, mais aussi à
quelques-unes des plus belles pages photographe jusqu’au 19 février est exceptionnelle. La Hong Kong ou à Taïwan. Rivalités, guerres,
qu’il ait jamais écrites : sans fausse campagnes politiques, migrations,
profondeur, sans jamais être prochaine fois, en 2012, ce sera au MoMa de New York. exils, tragédies familiales et personnelles,
sentencieux, en laissant la pensée la métropole est dépeinte en un
suivre le fil narratif sans se figer dans kaléidoscope formé de leurs visions
des processus démonstratifs. Il n’y a Exposition Spectacle respectives, enrichi d’extraits de films
pas de matière plus lourde que celle
dont est fait ce livre. Et pourtant,
Le palais Farnèse Derrière l’horizon qui ont nourri l’imagerie shanghaïenne.
Au fil de l’eau, au rythme des scènes de
l’auteur parvient à évoluer dans cette
matière avec l’agilité que le genre
retrouvé du rock allemand dancing et de cafés dans une métropole
mondialisée avant l’heure, ce film est
requiert.” Le 18 juin 2010, le Prix Nobel C’est en hommage à Udo Lindenberg, un concert de points de vue détonants,
de littérature 1998 s’éteignait dans sa superstar allemande du rock dont mais aussi poétiques, une sorte
résidence de Lanzarote (îles Canaries). on dit que la musique a réuni les deux de plaidoyer contre l’uniformité
Il s’agit donc de son ultime roman. Allemagnes avant l’heure, que s’est bâtie de la pensée.
Caïn, José Saramago, Hinterm Horizont (Derrière l’horizon), la I wish I knew, histoires de Shanghai,
éd. du Seuil, 169 pages, 19 euros. comédie musicale dont tout le monde de Jia Zhangke.
parle. “C’est une histoire d’amour, drôle (advitamdistribution.com)
mais sérieuse – il s’agit d’un couple
Théâtre séparé par le mur de Berlin –, présentée
Exposition
Docu-fiction sous forme d’un mélange
DR, COURTESY CINDY SHERMAN-SPRÜTH MAGERS BERLIN LONDON AND METRO PICTURES, DR, ZENO COLANTONI, DR

de théâtre, de rock’n’roll
La famille,
théâtral et de comédie

La pièce de Dennis Kelly s’intéresse


musicale”, résume
le quotidien Die
c’est de la Bal !
à Donna, coupable d’un double Welt. A 64 ans, l’auteur Cinq artistes étrangers pour cinq
infanticide mais relaxée parce que de Mädchen aus étranges portraits de famille. Avec,
jugée irresponsable. Le dramaturge C’est l’un des plus beaux palais Ost-Berlin (La jeune entre autres, la photographe
britannique refait l’enquête, Renaissance de la capitale italienne fille de Berlin-Est) argentine Alessandra
en interrogeant les témoins sur scène. et c’est aussi le siège de l’ambassade de – qui, comme Sanguinetti, qui met en scène
Vrais témoignages ? Rien n’est moins France depuis 1875. Le palais Farnèse, le rappelle deux jeunes cousines en
sûr. “Le théâtre documentaire à l’initiative de l’ancien ambassadeur le magazine pleine campagne, à 300 km
s’est développé en Grande-Bretagne Jean-Marc de La Sablière, a décidé Focus, devint de Buenos Aires. La vidéaste
au milieu des années 1990, porté non seulement d’ouvrir plus largement “l’hymne américaine Sadie Benning,
par une génération qui avait comme ses portes pour faire découvrir ses et l’espoir d’une elle, “évoque l’angoisse
référence politique Margaret Thatcher, fabuleuses collections, mais aussi de grande partie autobiographique de la
comme plaisir l’héroïne et comme recréer en partie la splendeur passée de la jeunesse préadolescence dans une
horizon sexuel le sida. Aujourd’hui, des Farnèse en replaçant dans leur est-allemande” famille du Midwest à l’aide
les auteurs se réapproprient la fiction écrin d’origine 150 pièces (tableaux, en 1973 – était d’une forme extraordinairement
et la confrontent à ce théâtre du réel”, sculptures, meubles) aujourd’hui présent pour assister originale et touchante”, explique
explique The Guardian. dispersées entre la France et l’Italie. Du à la mise en scène de sa The New York Times à l’occasion
Effectivement, Dennis Kelly brouille les cabinet de travail du musée d’Ecouen vie et de son œuvre. Udo de la première présentation de la vidéo
pistes entre réalité et fiction en laissant aux précieuses tapisseries prêtées Lindenberg est incarné en 1998. Tout au long du film, Sadie
le public dans la confusion. “J’ai pensé par la présidence de la République sur scène par Serkan Kaya Benning fait porter à ses acteurs
que le meilleur moyen d’écrire italienne, cette exposition et la jeune Jessy des masques comme pour tenter
sur la vérité était de mentir”, confie-t-il. est une occasion unique. par Josephin Busch. de les faire échapper aux identités
Occupe-toi du bébé, Palais Farnèse, “De la Renaissance Hinterm Horizont, Theater conventionnelles : “Je me demandais
Théâtre de la Colline jusqu’au 5 février. à l’ambassade de France”, am Potsdamer Platz, Berlin, constamment comment survivre ;
Puis en tournée à Vire jusqu’au 27 avril, à partir du 12 janvier comment m’échapper et où aller.”
au CDN de Basse-Normandie. sur réservation uniquement. pour tout 2011. Du 14 janvier au 17 avril, Le Bal,
(colline.fr) (mostrapalazzofarnese.it) (stage-entertainment.de) Paris XVIIIe. (le-bal.fr)
54  Courrier international | n° 1055 | du 20 au 26 janvier 2011

Insolites

La supplique à Barack
Barak – le bourg – a demandé au Kirghizistan, rapporte le site
de l’aide à Barack – Obama. Au nom Ferghana.ru. “Le président américain
de son homonymie avec le président a répondu qu’il ne pouvait pas
américain, cette localité kirghize s’immiscer dans les affaires
enclavée en Ouzbékistan a imploré son d’un Etat souverain, mais qu’il
soutien. Les habitants de Barak n’ont apporterait une aide financière”,
pas obtenu les terres qui leur avaient a déclaré le député kirghiz Baktybek
été promises en août 2010, après les Kalmamatov, cité par le webzine
affrontements sanglants entre centrasiatique. Barak – le bourg –

PHOTOS : HTTP://ENGLISH.VIETNAMNET.VN
Ouzbeks et Kirghiz, et ils dénoncent les compte sur cette manne pour
difficultés rencontrées pour se rendre construire hôpitaux, écoles et crèches.

Vague à l’âme
Une Irlandaise dispersait les cendres de sa sœur dans l’océan quand elle a été empor-
tée par les flots. La mer a eu raison de Siobhan Monaghan, qui avait choisi un sentier
de falaise du Connemara pour cette poignante cérémonie d’adieu.
(Sunday Independent, Dublin)

Flou artistique
Hanoi, capitale extraplate
Les produits high-tech sont de plus en plus Phi Thai Binh, a confirmé la détermination
La Russie n’apprécie pas du tout la carte minces ? A Hanoi aussi la tendance est à des autorités d’éradiquer ces bâtiments ou
d’Estonie ornant les euros en circulation dans l’extraplat. La capitale vietnamienne se parcelles et de bannir les futures construc-
le pays balte depuis le 1er janvier. Selon elle, les targue en effet de nombreuses maisons tions de ce type.
frontières figurant sur ces pièces empiètent d’une hauteur vertigineuse mais dont la La ville envisage notamment de saisir les
sur le territoire russe. La Banque d’Estonie façade ne mesure pas deux mètres. Appelés propriétés biscornues et de les remplacer
s’étonne de l’inquiétude de son grand voisin : nhà móng (maisons minces), ces édifices par des kiosques à journaux ou des guichets
elle qualifie le tracé de “représentation comportent jusqu’à cinq étages. Ils sont de vente des billets d’autobus, ou encore
artistique”. Malgré de laborieuses négociations, la norme au Nga Tu So (carrefour So), dans par des espaces verts. Lam Anh Tuan, vice-
le traité devant fixer définitivement les limites le quartier de Kim Lien-O Cho Dua, ou président du Comité populaire du quartier
frontalières entre les deux pays a capoté dans les rues Van Cao, Dao Tan et Giang Hai Ba Trung, a même proposé la confis-
AFP

en 2005. (Novy Region 2, Moscou) Van Minh. cation pure et simple de ces terrains. Le
Au total, la capitale recense 179 bâtiments maire adjoint s’est quant à lui engagé à
et terrains aux formes totalement inadé- ordonner un rapport pour le 15 février, et à
Tout faux quates, déplore Nguyen Khac Tho, vice-
directeur du Service de construction de la
trouver des solutions au cas par cas.
Les propriétaires d’édifices érigés avant
ville. A lui seul, le quartier Ba Dinh, le centre 2005 –  l’année de l’interdiction  – sont
Il voulait en finir : il s’est jeté du 9e étage d’un immeuble new-yorkais. Un tas d’ordures politique de Hanoi, compte 44 immeubles encouragés à les détruire en échange d’une
lui a sauvé la vie, rapporte le New York Post. extra-étroits. Bien qu’il soit interdit de indemnisation aux prix du marché. Mais les
construire sur des parcelles trop exiguës constructions réalisées après cette date
depuis 2005, 95 bâtiments d’une minceur sont irrémédiablement condamnées. Paral-
extrême ont depuis vu le jour en toute lèlement, un plan d’urbanisme directeur
illégalité, note M. Tho. La loi proscrit devrait être adopté dans le courant du pre-
la construction de bâtiments de moins de mier trimestre, condamnant progressi-
15 mètres carrés et de moins de 3 mètres de vement les maisons extraminces, extra-
large. Si la surface au sol est inférieure à étroites et extraplates de la capitale.
40 mètres carrés et la largeur à 3 mètres, les Tuoi Tre News
bâtiments ne peuvent dépasser deux étages. (extraits),
Les maisons plates résultent de la des- Hô Chi Minh-Ville
truction partielle d’édifices de taille nor-

da d e or da ét t so t à ti

male lors d’élargissement des chaussées


 –  es lem pp ui a ten de tai a
és u a a nf e é e ê sé

ou de l’expansion du réseau routier. Leurs


ré u at sit na pi ss il
la ure ét le la os le fus
m aq ég , r e m d ss pr es

propriétaires ont alors rénové ce qu’il res-


gio ils d’ e tu ta é
,
n – n un Tel re lisé
ar att ait sse est om r la ro ’ap bl

ns ’éc nt te ns é h e. B n

tait du bâtiment, agrandissant leur loge-


d’ ui f oru l s’ , l’h t su la c ui s ard

in f,

ment en hauteur faute de place. Il peut


Gr n diz gra
q él a re n c q en

aussi s’agir d’édifices construits sur des


e
bi nim nt uya ave ur n r

de o e e

parcelles aux formes improbables, réduites


a
l’a u ve pp er sse . U

ou déformées par un développement


a a ev ha ce
en ch le c an

urbain chaotique. Leurs propriétaires


no
e

od

auraient dû les vendre à leurs voi-


su eng

sins, mais le prix des terrains ne


V
l’a r

cessant de grimper, ils ont préféré


conserver leurs biens et y construire
des logements extraplats. Lors d’une
récente réunion, le maire adjoint de Hanoi,