Vous êtes sur la page 1sur 16

Séquence 3

Des images et des histoires…

Objectifs généraux :
- à la découverte d’un genre : l’album,
- lire une œuvre intégrale : Georges Lebanc de Claude Ponti.

Séances Dominantes Objectifs Supports/modalités de travail


1 et 2 Lecture. Etre capable de réagir à Album de Ponti : Georges
la lecture. Lebanc.
Lire ensemble/partager la Disposition de la classe à
lecture. revoir (coin lecture).
Savoir écouter. Petit questionnaire de
réaction sur les pouvoirs
magiques du square.
3 Lecture de l’image. Etre capable de mettre Pages 7,8, 11, 13, 15, 23, 33
en relation différentes et 44 de l’album et
images. photographies de
monuments correspondants.
4 Lecture. Etre capable de repérer Etude des noms et des
les caractéristiques d’un représentations des
personnage de Ponti. personnages.
5 Langue/lexique. Etre capable d’observer Observation et exercices.
la composition de
certains mots créés par
Ponti.
6 Langue/Lexique. Etre capable de Synthèse :
décomposer un mot. (radical/préfixe/suffixe/mot
simple et complexe/mot
dérivé et composé)
7 Langue/orthographe. Etre capable de Ou/où
distinguer les principaux Et/est
homophones C’est/ses/c’est/s’est/sait
grammaticaux. Leur/leurs
a/à
Son/sont
8 Langue/écriture. Etre capable de Page 38 de l’album (corpus)
distinguer les formes de et tri de phrases.
phrases : phrase
verbale/non
verbale/négative.
9 Langue. Evaluation. Composition du
mot/homophones
grammaticaux/phrase
verbale et non verbale
10 Ecriture. Etre capable d’écrire à Evaluation écriture : écrire à
partir d’une page de la manière de Ponti.
l’album.
11 Travail interdisciplinaire. Réaliser un collage à la En parallèle avec la collègue
manière de Ponti. d’arts plastiques qui a
proposé un travail à partir
d’une page de l’album.
Séquence 3
Des images et des histoires…
Avez-vous bien écouté ?
1) Qu’élève l’écrivain dont Georges a été le banc de jardin ?

……………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………

2) Les ancêtres de Georges ont tous été des sièges différents, citez un de ses ancêtres.

……………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………

3) Pourquoi le square Duronquarré est-il magique ?

……………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………
Séquence 3
Des images et des histoires…
Avez-vous bien écouté ?
1) Qu’élève l’écrivain dont Georges a été le banc de jardin ?

……………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………

2) Les ancêtres de Georges ont tous été des sièges différents, citez un de ses ancêtres.

……………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………

3) Pourquoi le square Duronquarré est-il magique ?

……………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………
3 Lecture de l’image Etre capable de mettre Pages 7,8, 11, 13,
en relation différentes 15, 23, 33 et 44 de
images l’album et
photographies.

Chaque élève a une feuille qui présente chacun des monuments, pendant ce temps je feuillette le
livre et il note les pages qui correspondent le mieux selon eux.

4 Lecture Etre capable de repérer Etude des noms et


les caractéristiques d’un des représentations
personnage de Ponti. des personnages.
Séquence 3
Des images et des histoires…
Les personnages de Claude Ponti.

1) Qui y a t’il de particulier et de commun entre les personnages de Georges Lebanc, le phare et le
Bassin de Larmes ?
……………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………

2) Si vous aviez à classer le reste des personnages de l’album en deux catégories, comment les
classeriez vous ?
……………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………

3) Rachmaninov est le nom d’un célèbre pianiste et compositeur russe, comment pouvez vous faire le
lien avec les Rats Kmaninotts présents dans Georges Lebanc ?
……………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………

4) Magellan est le nom d’un célèbre explorateur, comment pouvez vous faire le lien avec le nom de
Firmin Gellan présent dans l’album ?
……………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………

5) Expliquez la composition de noms suivants :


Exemple : Georges Lebanc : Georges + Le + Banc (pour s’asseoir)
Sœurs Toutpareil :…………………………………………………………………………
Frères Homaime :……………………………………………………………………………
Monsieur Habissal Perclus :…………………………………………………………………

6) Quel champ lexical rassemble les noms de cette famille : Brioche, Kouglof, Pain Olé, Far, Crêpe
Musette ?
……………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………

7) Donnez les animaux d’origine qui ont permis de créer les personnages suivants :
Exemple : Rats Kmaninotts : rat, tortue (carapace) et éléphant (trompe).

Poisson de l’autre monde :……………………………………………………………………………

Le Grand Minouit :…………………………………………………………………………

8) A votre avis pourquoi Ponti a-t-il choisi ces prénoms pour parler d’enfants (Ewan, Liliana-Rose,
Jules et Tom, Zénobie, Mathilde, Benvenuto, Raoul, Djellal, Charlie) ?

……………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………

9) A quoi ressemblent les K’sar bolog ?


…………………………………………………………………………………………………
………………………
5 Langue/lexique Etre capable d’observer Observation et
la composition de exercices.
certains mots créés par
Ponti.
Séquence 3 : Des images et des histoires…
Objectif : être capable de repérer les jeux de langage créés par Claude Ponti.

Claude Ponti joue avec les mots pour en créer de nouveaux, voici une série de mots qui apparaissent dans
Georges Lebanc, essaie de retrouver les mots qui sont à l’origine de ces créations.

Crêpe Musette :…………………………………………………………………………………………………………………
Lou Hihin :………………………………………………………………………………………………………………………
Lou Hideu :…………………………………….. ………………………………………………………………………………
Lou Hitroi :………………………………………… …………………………………………………………………………
Lou Hiquatr :………………………………………………… …………………………………………………………………

On appelle mot-valise un mot nouveau que l’on crée à partir de mots qui existent déjà. Il s’agit de mettre un mot
dans un autre, comme on met des vêtements dans une valise.

Essaie maintenant de trouver à partir de quelles racines sont formés les mots suivants :

Matelotte :………………………………………………… .…………………………………………………………………
Murmurotte :…………………………………………………………. ………………………………………………………
Plissotte :………………………………………………………………. ……………………………………………………

Un mot complexe peut être composé d’un radical (ou racine) qui permet de fabriquer le mot, d’un préfixe qui peut
se placer devant le radical (pré= ce qui est devant) et d’un suffixe qui peut se placer après le radical (sub= ce qui
vient après).

S’esbuler :……………………………………………… ……………………………………………………………………
Se gratatouiller :………………………………… …………………………………………………………………………
S’empirouétasser :………………………………………………. ……………………………………………………………

Dans quelle classe de mots rangerais-tu ces trois mots créés par Ponti et pourquoi ?
……………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………………….

Claude Ponti utilise aussi des mots qui existent dans notre langue mais il ne les orthographie pas correctement,
redonne leur orthographe correcte :

Pain Ôlé :………………………………………………………………………………………………………………………
Tartalognon :…………………………………………………………………………………………………………………
Jummel :………………………………………………………………………………………………………………………..
Père de Lunett :…………………………………………………………………………………………………………………
Père de Pantal :…………………………………………………………………………………………………………………
Père de cizo :……………………………………………………………………………………………………………………
Père de chosset :………………………………………………………………………………………………………………
Père de chôssur :……………………………………………………………….. ……………………………………………

Traduis cette phrase de Ponti qui décrit une partie du corps du Grand Minouit :

« Lé platt arblière serble à la blêm blose klelé platt avant mé slou l’eau, bloup ! »

……………………………………………………………………………………………………………………………………
Séquence 3
Des images et des histoires…
Etre capable de décomposer un mot. (Cours à noter)

Les mots simples et les mots complexes.

 Les mots simples ne peuvent pas être décomposés en éléments plus petits : branche, feuille…
 Les mots complexes peuvent être décomposés en éléments simples.
Lorsqu’ils sont formés de deux mots associés entre eux, ce sont des mots composés :
Ouvre-boîte : ouvrir+ boîte
Lorsqu’ils sont formés à partir d’un radical auquel s’ajoute un préfixe (et) un suffixe, ce sont des
mots dérivés.
Refleurir= re+fleurir
Arrosage= arros(er)+age

1) Le radical est le mot simple qui permet de fabriquer un nouveau mot.


2) Le préfixe est l’élément qui se place devant le radical ( pré= ce qui est devant).
3) Le suffixe est l’élément qui se place à la suite du radical ( sub= ce qui vient après).

8 Ecriture Etre capable d’analyser Evaluation écriture.


une double page de
l’album.
Séquence 3
Des images et des histoires…
Etre capable d’écrire un texte à la manière de Ponti.

A quatorze ans,
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………

A seize ans,
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………

A dix-sept ans,
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………

A dix-sept ans et demi,


…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………

A dix-sept ans trois quarts,


…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………

A dix-huit ans moins une minute,


…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………

Aujourd’hui, à soixante et un ans,


………………………………………………………………………………………………………………………… 
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………., transformé en
………………………………………pendant une minute à 06 h 48.
8 Langue/orthographe Etre capable de Ou/où
distinguer les Et/est
principaux C’est/ses/c’est/s’est/sait
homophones Leur/leurs
grammaticaux. a/à
Son/sont

Cours sur les homophones grammaticaux  :

Les homophones sont des mots qui se prononcent de la même façon mais n’ont pas la même
orthographe.

A (verbe avoir) et à (préposition) : « Il a mal à la main. »


Son (déterminant) et sont (verbe être) : « Son père et sa mère sont très âgés. »
Ou (conjonction de coordination) et où (pronom relatif ou adverbe) :
« Où vas-tu ? » A la boulangerie ou à la boucherie ? »
« L’usine où il travaille est proche. »
Tous, tout (déterminant) et tout (adverbe) :
« Tous les enfants étaient tout heureux de voir ce film. »
Leur, leurs (déterminant) et leur (pronom) : « Ils leur donnent leurs jouets. »
Ses est un déterminant possessif/ ces est un déterminant démonstratif/s’est : pronom se + verbe
être/c’est : démonstratif ce + verbe être/sait : verbe savoir au présent de l’indicatif.

Les élèves travaillent par deux sur un couple d’homophones et doivent réaliser une affiche sur laquelle
doit être indiqué :

- le couple d’homophone,
- leur nature,
- une exemple de phrase où on les trouve,
- un moyen de les différencier.
Séquence 3
Des images et des histoires… Les homophones grammaticaux
Mots Nature Exemples Trucs pour les reconnaître
Leur Pronom personnel Je leur conseille de -remplacement par le pronom personnel lui,
(pluriel de lui) travailler davantage. - remplacement par son antécédent et on obtient
un COI,
- il se place immédiatement avant le verbe sauf
pour l’impératif (derrière le verbe).
Leur(s) Déterminant possessif Ils adorent leurs - transformation de la phrase pour le remplacer
enfants. par son, sa, ses,
- observation de sa place : devant le nom il ne
peut être séparé que par un adjectif qualificatif
épithète.
Leur(s) Pronom possessif Nos résultats sont -remplacement par un pronom possessif
meilleurs que les (mien(s), mienne(s), tien(s), tienne(s), etc.)
leurs. - observation de sa place : derrière un
déterminant (article) défini.

Mots Nature Exemples Trucs pour les reconnaître


Ces Déterminant Le chien est le chat - transformer la phrase et la mettre au singulier,
démonstratif (pluriel vivent sous le même -ajouter derrière le nom l’adverbe : là.
de ce, cet, cette) toit que l’homme :
c’est pourquoi on
qualifie ces animaux
de domestiques.
Ses Déterminant possessif Thomas pleure parce - transformation au singulier.
(pluriel de son, sa) que le chien lui a volé
ses jouets.
S’est Se pronom Il s’est couché. - transformation de la phrase pour faire
personnel+ verbe varier la personne.
être.
C’est Ce pronom + verbe C’est une voiture. - remplacer par cela le pronom c’.
être
Sais/sait Forme du verbe Il sait sa leçon. - mettre le verbe à un autre temps.
savoir.
Mots Nature
a/as Verbe avoir
à Préposition
Mots Nature Exemples Trucs
on Pronom personnel On aime travailler. - remplacement par il
ou elle.
ont Forme du verbe avoir Ils ont une belle - passer le verbe à un
maison. autre temps.

Mots Nature Exemples Trucs


Son Déterminant possessif Il porte son nouveau -remplacement par un
manteau. autre déterminant.

Sont Forme du verbe être Ils sont amis. - passer le verbe à un


autre temps.

Mots Nature Exemples Trucs


Ou Conjonction de Préfères-tu manger -remplacer par et,
coordination un fromage ou un conjonction de
dessert ? coordination.
Où Adverbe relatif La maison où j’habite. -remplacer par un
autre relatif : que.

Attention également à différencier et (conjonction de coordination)/ est (troisième personne du singulier du verbe être au
présent) et ai (deuxième personne du singulier du verbe avoir au présent).
7 Langue/écriture Etre capable de Page 38 de l’album.
distinguer les formes
de phrases : phrase
verbale/non
verbale/négative.

Relevez dans ce texte les phrases non verbales et les phrases négatives.

Cours sur les formes de phrases :


1) La phrase négative.

Lorsque la phrase affirme quelque chose, on dit qu’elle est affirmative. Quand elle nie quelque chose, elle est négative :
« Une fleur qu’on peut offrir. »
« Une fleur qu’on a pas pu offrir ».

Toute phrase affirmative peut devenir négative lorsqu’on utilise des outils de négation, comme des locutions adverbiales  :
« ne…pas », « ne…plus », « ne… rien », « ne…jamais », « ne…personne ». Ces outils sont généralement au nombre de
deux et ils encadrent le verbe (ou l’auxiliaire lorsqu’il s’agit d’une forme verbale composée).

2) La phrase verbale et la phrase non verbale (ou nominale).

La phrase verbale
La plupart des phrases que nous employons sont construites autour d’un verbe qui est le mot noyau de la phrase,
généralement accompagné d’un sujet :
« Un morceau de sucre qui fond. »
verbe
On parle dans ce cas de phrase verbale.

La phrase non verbale.


Il existe cependant des phrases qui ne comportent pas de verbe conjugué : on les nomme phrases non verbales, ou phrases
nominales parce qu’elles s’organisent généralement autour du nom :
« La couleur du ciel entre deux nuages. »
Groupe nominal

Les phrases nominales sont souvent utilisées dans les interjections (« Zut ! », les slogans publicitaires : « Quelques
grammes de douceur dans un monde de brutes »), les titres de journaux (« Accident sur la A11 »), de films ou de livres
(« Un Indien dans la ville ») ou comme ici dans les énumérations poétiques parce qu’elles offrent l’avantage de la concision.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

1) La phrase négative.
Lorsque la phrase affirme quelque chose, on dit qu’elle est affirmative. Quand elle nie quelque chose, elle est négative :

« Une fleur qu’on peut offrir. »


« Une fleur qu’on a pas pu offrir ».

Toute phrase affirmative peut devenir négative lorsqu’on utilise des outils de négation, comme des locutions adverbiales  :
« ne…pas », « ne…plus », « ne… rien », « ne…jamais », « ne…personne ». Ces outils sont généralement au nombre de
deux et ils encadrent le verbe (ou l’auxiliaire lorsqu’il s’agit d’une forme verbale composée).

2) La phrase verbale et la phrase non verbale (ou nominale).


La phrase verbale
La plupart des phrases que nous employons sont construites autour d’un verbe qui est le mot noyau de la phrase,
généralement accompagné d’un sujet :

« Un morceau de sucre qui fond. »


verbe
On parle dans ce cas de phrase verbale.

La phrase non verbale.


Il existe cependant des phrases qui ne comportent pas de verbe conjugué : on les nomme phrases non verbales, ou phrases
nominales parce qu’elles s’organisent généralement autour du nom :
« La couleur du ciel entre deux nuages. »
Groupe nominal

Les phrases nominales sont souvent utilisées dans les interjections (« Zut ! », les slogans publicitaires : « Quelques
grammes de douceur dans un monde de brutes »), les titres de journaux (« Accident sur la A11 »), de films ou de livres
(« Un Indien dans la ville ») ou comme ici dans les énumérations poétiques parce qu’elles offrent l’avantage de la concision.
+ Travail d’écriture : Imaginez ce qu’il pourrait y avoir dans cinq larmes en utilisant au moins une fois
une phrase nominale, une phrase verbale et une phrase négative.
Séquence 3
Des images et des histoires…
Evaluation outils de la langue.

1) Composition du mot (10 points)

Trouve les noms de métier (au féminin et au masculin) correspondant aux mots suivants  :

Conduire :……………………………………………………………………………………………………………………………………

La musique :…………………………………………………………………………………………………………………………………

Enseigner :…………………………………………………………………………………………………………………………………

Un emploi :……………………………………………………………………………………………………………………………………

Vendre :………………………………………………………………………………………………………………………………………

Un jardin :……………………………………………………………………………………………………………………………………

Diriger :………………………………………………………………………………………………………………………………………

Dis si les mots suivants sont dérivés ou composés :

Une grand-mère :…………………………………………. Préhistoire :…………………………………………………………

A l’aide des mots préfixe, suffixe et radical, décompose le mot suivant :

Préhistorique : ………………………………………………………………………………………………………………………………

2) Les formes de phrase (3 points)

Rédige une phrase verbale, une phrase non verbale et une phrase négative  :

Une phrase verbale…………………………………………………………………………………………………………………………

Une phrase non verbale……………………………………………………………………………………………………………………

Une phrase négative…………………………………………………………………………………………………………………………

3) Les homophones grammaticaux (7 points)

Complète les phrases suivantes à l’aide des homophones étudiés dans la leçon  :

J’adore Agatna Christie : j’ai lu………. (tous/tout) ses livres.

(Son/sont) J’aimerais bien avoir…………… courage.

(ou/où) Le village……………….nous passons nos vacances est très joli.

(a/à) Je pense souvent………..toi.

(leur/leurs) J’aimerais…………….donner ma nouvelle adresse avant de déménager.

Donne la nature (classe) des mots suivants :

à :…………………………………………. a :…………………………………………….

son :………………………………………… sont :………………………………………….

Vous aimerez peut-être aussi