Vous êtes sur la page 1sur 25

Aspen Plus TM Atelier

pour

Conception technique de réaction

Créé le 12/03/2002 par Nihat M. Gurmen Mis à jour le

11/02/2010 par Maria Quigley

Université du Michigan

Département de génie chimique

Ann Arbor, MI

1
INTRODUCTION ................................................. .................................................. ................................... 3
Qu'est-ce qu'une feuille de processus ............................................. .................................................. .......................... 3
Avantages de l'utilisation d'un simulateur de schéma de processus ........................................... ........................................... 3
Inconvénients de l'utilisation d'un simulateur de schéma de processus ........................................... ...................................... 3
L'histoire................................................. .................................................. .................................................. ...... 3
Aspen Plus à l'Université du Michigan ........................................... .................................................. ....... 4
BASES DE L'INTERFACE ................................................ .................................................. .............................. 5
MODÈLES RÉACTEURS ................................................. .................................................. ............................. 9
EXEMPLE DE PROBLÈME - PYROLYSE DU BENZÈNE ............................................ ...........................dix
Donnée supplémentaire................................................ .................................................. ........................................... 11
Exercice................................................. .................................................. .................................................. ... 12
DIDACTICIEL................................................. .................................................. ............................................. 13
Feuille de flux................................................. .................................................. .................................................. 13
Formulaires de saisie des composants ............................................... .................................................. ............................. 19
Formulaire de saisie de configuration ............................................... .................................................. .......................................... 22
Formulaires de saisie des propriétés ............................................... .................................................. ............................... 25
Formulaires de saisie des flux ............................................... .................................................. .................................... 26
Bloque les formulaires de saisie ............................................... .................................................. ..................................... 27
Formulaires de saisie des réactions ............................................... .................................................. ............................... 31
Panneau de configuration................................................ .................................................. ............................................ 38
Résultats ................................................. .................................................. .......................................... 39

2
introduction
Qu'est-ce qu'une feuille de processus

Le schéma de processus peut simplement être défini comme un schéma d'une usine ou d'une partie de celle-ci. Il identifie tous les flux
d'alimentation, les opérations unitaires, les flux qui interconnectent les opérations unitaires et enfin les flux de produits. Les conditions de
fonctionnement et autres détails techniques sont inclus en fonction du niveau de détail du schéma. Le niveau peut varier d'une esquisse
approximative à une spécification de conception très détaillée d'une usine complexe.

Pour un fonctionnement en régime permanent, tout schéma de processus conduit à un ensemble fini d'équations algébriques. Dans le cas où
nous n'avons qu'un seul réacteur avec des flux d'alimentation et de produits appropriés, le nombre d'équations peut être géré par des calculs
manuels manuels ou de simples applications informatiques. Cependant, à mesure que la complexité d'un organigramme augmente et lorsque les
colonnes de distillation, les échangeurs de chaleur, les absorbeurs avec de nombreux flux de purge et de recyclage entrent en jeu, le nombre
d'équations approche facilement plusieurs dizaines de milliers. Dans ces cas, la résolution de l'ensemble des équations algébriques devient un
défi en soi. Cependant, il existe des applications informatiques appelées simulateurs de schémas de traitement spécialisés dans la résolution de
ces types de grands ensembles d'équations. Certains simulateurs de schéma de processus bien connus sont Aspen Plus ™, ChemCad ™ et PRO
/ II ™. Ces produits ont des interfaces utilisateur très raffinées et des bases de données de composants en ligne. Ils sont utilisés dans des
applications du monde réel, de l'interprétation des données à l'échelle du laboratoire à la surveillance d'une usine à grande échelle.

Avantages de l'utilisation d'un simulateur de schéma de processus

L'utilisation d'un simulateur de schéma de processus est bénéfique dans les trois étapes d'une usine: recherche et développement, conception
et production. Dans la recherche et le développement, ils contribuent à réduire les expériences de laboratoire et les exploitations d'usines
pilotes. Au stade de la conception, ils permettent un développement plus rapide avec des comparaisons plus simples de diverses alternatives.
Enfin, au stade de la production, ils peuvent être utilisés pour une analyse sans risque de divers scénarios hypothétiques.

Inconvénients de l'utilisation d'un simulateur de schéma de processus

La résolution manuelle d'un problème oblige généralement quelqu'un à réfléchir plus profondément au problème, à trouver de nouvelles
approches pour le résoudre, et à évaluer et réévaluer les hypothèses de plus près. Un inconvénient des simulateurs de schéma de processus
peut être cité comme l'absence de cette interaction détaillée avec le problème. Cela pourrait agir comme une épée à double tranchant. D'un côté,
il cache les complexités d'un problème afin que vous puissiez vous concentrer sur les vrais problèmes. D'un autre côté, cette dissimulation peut
également cacher une compréhension importante du problème.

L'histoire

Dans les années 1970, les chercheurs du laboratoire d'énergie du MIT ont développé un prototype de simulation de processus. Ils
l'ont appelé Advanced System for Process Engineering (ASPEN). Ce logiciel a été commercialisé dans les années 1980 par la
fondation d'une société nommée AspenTech.

3
AspenTech est maintenant une société cotée en bourse qui emploie 1800 personnes dans le monde et offre une solution intégrée
complète aux industries de procédés chimiques.

Ce progiciel sophistiqué peut être utilisé dans presque tous les aspects de l'ingénierie des procédés, de la conception à l'analyse des coûts et de
la rentabilité. Il dispose d'une bibliothèque de modèles intégrée pour les colonnes de distillation, les séparateurs, les échangeurs de chaleur, les
réacteurs, etc. Des modèles personnalisés ou propriétaires peuvent étendre sa bibliothèque de modèles. Ces modèles utilisateur sont créés
avec des sous-programmes Fortran ou des feuilles de calcul Excel et ajoutés à sa bibliothèque de modèles. L'utilisation de Visual Basic pour
ajouter des formulaires d'entrée pour les modèles utilisateur les rend indiscernables des modèles intégrés. Il dispose d'une banque de données
de propriétés intégrée pour les paramètres thermodynamiques et physiques. Lors du calcul du diagramme, tout paramètre manquant peut être
estimé automatiquement par diverses méthodes de contribution de groupe.

Dans cet atelier, nous ne ferons qu'effleurer la surface de cet outil. Nous discuterons de ses avantages et inconvénients. Nous nous
concentrerons sur les réacteurs et notre objectif est de vous fournir une introduction simple et fluide à Aspen Plus. Commençons
notre atelier en apprenant comment accéder à Aspen Plus ™ à l'Université du Michigan.

Aspen Plus ™ à l'Université du Michigan

La version actuelle prise en charge par CAEN est 2006.5. Les fichiers générés dans les anciennes versions sont compatibles vers le haut et seront

automatiquement convertis vers la version la plus récente. Aspen Plus ™ possède une vaste bibliothèque de documentation en ligne. Toute la documentation

en ligne est disponible sous forme de fichier d'aide Windows standard ou de documents PDF.

Aspen Plus ™ peut être appelé en suivant ce chemin:

De Programmes menu trouver

Applications d'ingénierie -> Aspen Engineering Suite 2006.5 -> Aspen Plus
2006,5

Et cliquez

Interface utilisateur Aspen Plus

4
Bases de l'interface

Après avoir appelé Aspen Plus ™, il vous présentera le Démarrage Aspen Plus dialogue. Il existe trois choix pour démarrer une nouvelle session

Aspen Plus ™. Vous pouvez ouvrir une simulation existante, partir d'un modèle ou créer votre travail à partir de zéro à l'aide d'une simulation vierge.

Sélectionnons l'option avec simulation vierge et cliquons sur ok.

Le moteur de simulation d'Aspen Plus ™ est indépendant de son interface utilisateur graphique (GUI). Vous pouvez créer vos simulations à
l'aide de l'interface graphique sur un ordinateur et les exécuter en vous connectant au moteur de simulation sur un autre ordinateur. Pour cet
atelier, nous utiliserons le moteur de simulation de Local PC. Les valeurs par défaut devraient être correctes. Cliquez sur ok au Connectez-vous
au moteur dialogue.

5
L'écran suivant sera la fenêtre principale de l'application Aspen Plus ™ avec un Fenêtre de feuille de flux de
processus dedans. Familiarisons-nous avec l'interface.

6
Feuille de calcul non terminée s'affiche jusqu'à ce qu'une description complète de la feuille de calcul soit saisie dans le

Fenêtre de feuille de calcul de processus. Lorsque le diagramme est terminé, le message d'état devient Entrée requise incomplète. Une

simulation ne peut être exécutée que lorsque le message d'état indique Entrée requise

Achevée. Pour un organigramme minimaliste, il doit y avoir au moins deux flux, un pour FEED et un pour PRODUCT, connectés à un équipement

d'exploitation unitaire, par exemple un REACTOR.

Sous la fenêtre du diagramme de processus, il y a la barre d'outils Bibliothèque de modèles. Cette barre d'outils contient les modèles Aspen

Plus ™ intégrés pour diverses opérations de l'unité.

Comme pour toute autre application logicielle complexe, il est recommandé d'enregistrer fréquemment votre travail. Pour la première opération de

sauvegarde, sélectionnez sauver ou Enregistrer sous de Fichier menu et enregistrez votre travail. Il existe trois modes d'enregistrement: le document Aspen

Plus, le fichier de sauvegarde Aspen Plus et le modèle.

7
Le format de document Aspen Plus peut conserver vos résultats et exécuter des informations, mais il s'agit d'un format de fichier binaire exclusif.

En mode sauvegarde, votre travail est enregistré sous forme de fichier texte ASCII standard. Si vous êtes un utilisateur expert d'Aspen Plus ™, vous pouvez

apporter des modifications directement à ce fichier et l'envoyer en tant qu'entrée au moteur de simulation à partir de la ligne de commande. Il est facile de

transférer ce fichier d'une machine à une autre. Cependant, il ne conserve pas les résultats et n'exécute pas les informations qu'il contient. Enfin, un projet

peut être enregistré comme modèle et être le point de départ d'une autre simulation. Pendant que vous travaillez sur un projet, il est judicieux d'enregistrer

votre simulation au format Aspen Plus Document. Un fichier au format de sauvegarde sera créé automatiquement.

8
Modèles de réacteur

Il existe 7 modèles de réacteurs intégrés, RSTOIC, RYIELD, REQUIL, RGIBBS, RPLUG, RCSTR et RBATCH, dans Aspen Plus ™. RPLUG, RCSTR

et RBATCH sont des modèles rigoureux pour les réacteurs à flux piston, CSTR et batch, respectivement.

RSTOICH doit être utilisé dans les cas où la stoechiométrie est connue mais la cinétique de réaction est soit inconnue, soit négligeable. Si

les deux, la cinétique de réaction et la stoechiométrie sont inconnues, RYIELD doit être incorporé dans les simulations. Pour l'équilibre

chimique monophasé ou les calculs simultanés d'équilibre de phase et d'équilibre chimique, le modèle de réacteur de choix doit être

REQUIL ou RGIBBS. REQUIL fonde ses calculs sur la solution simultanée de calculs stœchiométriques chimiques et d'équilibre de phase

alors que RGIBBS résout son modèle en minimisant l'énergie libre de Gibbs.

Tous les modèles de réacteurs, à l'exception du RPLUG et du RBATCH, peuvent avoir n'importe quel nombre de flux d'alimentation en matériau. Ces flux

sont mixés en interne. Les modèles rigoureux peuvent incorporer une loi de puissance intégrée ou une cinétique de

LangmuirHinschelwood-Hougen-Watson ou une cinétique personnalisée spécifiée par l'utilisateur. La cinétique personnalisée peut être définie dans des

sous-programmes Fortran ou dans des feuilles de calcul Excel.

Tableau 1 Résumé des modèles de réacteurs dans Aspen Plus ™

Modèle Stoechiométrie Cinétique Rigoureux Alimentation

RSTOIC Oui Non Non Tout

RYIELD Non Non Non Tout

REQUIL Non Non Non Tout

RGIBBS Non Non Non Tout

RBATCH Oui Oui Oui 1

RCSTR Oui Oui Oui Tout

RPLUG Oui Oui Oui 1

9
Exemple de problème - Pyrolyse du benzène
Aspen Plus sera présenté avec une réaction de pyrolyse du benzène dans un réacteur à écoulement piston dans ce tutoriel. Les trois pages suivantes

présenteront les détails et les données.

Diphényle (C 12 H dix) est un intermédiaire industriel important. Un schéma de production implique le pyrolytique
déshydrogénétation du benzène (C 6 H 6) [ 1]. Au cours du processus, le triphényle (C 18 H 14) est également formé par une réaction secondaire.

Les réactions sont les suivantes:

(1)

(2)

Remplacement des ID symboliques A = C 6 H 6, B = C 12 H dix, C = C 18 H 14 et D = H 2

(3)

(4)

Murhpy, Lamb et Watson ont présenté des données de laboratoire concernant ces réactions initialement réalisées par Kassell [2]. Dans ces

expériences, du benzène liquide a été vaporisé, chauffé à la température de réaction et introduit dans un réacteur à écoulement piston (PFR). Le

flux de produit est condensé et analysé pour divers composants. Les résultats sont présentés dans le tableau 1.

Tableau 2 Données de laboratoire pour P = 1 atm.

Température Débit y UNE yB yC y ré

(° F) (lbmole / heure)

1400 0,0682 0,8410 0,0695 0,00680 0,0830

1265 0,0210 0,8280 0,0737 0,00812 0,0900

1265 0,0105 0,7040 0,1130 0,02297 0,1590

1265 0,0070 0,6220 0,1322 0,03815 0,2085

1265 0,0053 0,5650 0,1400 0,05190 0,2440

1265 0,0035 0,4990 0,1468 0,06910 0,2847

dix
1265 0,0030 0,4820 0,1477 0,07400 0,2960

1265 0,0026 0,4700 0,1477 0,07810 0,3040

1265 0,0007 0,4430 0,1476 0,08700 0,3220

1265 0,0003 0,4430 0,1476 0,08700 0,3220

Donnée supplémentaire

A = C6 H6 B = C 12 H dix C = C 18 H 14 D = H2

Les dimensions du tube du réacteur:

L = 37,5 pouces, D = 0,5 pouces

Lois tarifaires

Constantes de vitesse de réaction spécifiques

Constantes d'équilibre

Valeurs des paramètres

11
E 1 = 30190 cal / mol UNE 1 = 7.4652E6 lbmole / h / pi 3 / au m 2

E 2 = 30190 cal / mol UNE 2 = 8,6630E6 lbmole / h / pi 3 / au m 2

A '= -19,76 A '' = - 28,74

B '= -1692 B '' = 742

C '= 3,13 C '' = 4,32

D '= -1,63E-3 D '' = - 3.15E-3

E '= 1,96E-7 E '' = 5,08E-7

P = 14,69595 psi R = 1,987 cal / mol / K

Exercice

Suivez les instructions pendant la session de laboratoire et utilisez les documents pour reproduire les données présentées dans le tableau 1 pour T = 1400

° F et P = 1 atm en utilisant Aspen Plus ™. Quelle est la différence en pourcentage entre les fractions molaires expérimentales et simulées?

Références

[1] HS Fogler, Éléments du génie des réactions chimiques, 3 rd éd., p.77-79, Prentice Hall, New Jersey,
1999.

[2] GB Murphy, GG Lamb et KM Watson, Trans. Un m. Inst. Chem. Ingénieurs., ( 34) 429, 1938.

12
Didacticiel

Feuille de flux

Nous commencerons à créer notre schéma en ajoutant un réacteur à partir de Bibliothèque de modèles barre d'outils vers la Fenêtre de feuille de calcul de

processus. Sélectionnez le Réacteurs onglet sur le Bibliothèque de modèles barre d'outils. Les modèles intégrés pour les réacteurs sont RSTOICH, RYIELD,

REQUIL, RGIBBS, RCSTR, RPLUG et RBATCH. Cliquez sur la flèche vers le bas à droite du modèle pour donner à l'utilisateur différents choix de symboles à

insérer dans le diagramme.

Sélectionnez le symbole en bas à gauche après avoir développé les symboles RPLUG et dessinez un rectangle à l'endroit où vous voulez l'insérer sur le Fenêtre

de feuille de calcul de processus. Maintenant le Fenêtre de feuille de flux de processus devrait avoir une icône

13
représentant votre réacteur à écoulement piston comme indiqué dans l'image suivante. Dans la terminologie Aspen Plus ™, il s'agit d'un bloc. Par

conséquent, il est nommé par défaut B1.

Sélectionnez maintenant la section STREAMS du Bibliothèque de modèles barre d'outils. Aspen Plus ™ a trois catégories de flux différentes, Matériau,

Chaleur et Travail, comme illustré dans la figure suivante. Le flux de matériaux est l'icône par défaut affichée.

14
Après avoir sélectionné l'icône Flux de matériaux, tracez une ligne sur le diagramme à partir d'un point à gauche du bloc B1 vers B1. Vous réaliserez

deux flèches en surbrillance à l'approche du bloc. La ligne rouge correspond à la connexion FEED requise à RPLUG. La ligne bleue est l'entrée de

fluide de chauffage ou de refroidissement en option. Sélectionnez la flèche rouge pour connecter votre flux de flux.

Le flux est nommé S1 par défaut. De même, connectez votre flux de produits au bloc. Lorsque vous avez terminé, votre schéma devrait

ressembler à l'image suivante. Il y aura encore deux flèches bleues en surbrillance pour les besoins de chauffage. Comme ces flux sont

facultatifs, nous pouvons passer à l'activité suivante. Notez le changement dans le message d'état de Feuille de calcul non terminée à Entrée

requise incomplète.
Cliquer sur la flèche au-dessus de l'icône des flux masquera les flèches bleues et vous permettra de déplacer librement les icônes sur votre schéma et

de les organiser à votre guise.

Une chose qui pourrait être utile est d'aligner les flux et les blocs. Pour ce faire, dessinez un grand rectangle pour sélectionner toutes vos

icônes sur la feuille de calcul, puis cliquez avec le bouton droit pour activer un menu contextuel.

15
Sélectionnez l'entrée Aligner les blocs dans ce menu contextuel. Si vous ne sélectionnez pas toutes les icônes, mais une seule, un menu contextuel

différent sera activé.

Vous pouvez également renommer les objets que vous insérez dans la feuille de calcul. Pour ce faire, mettez en surbrillance l'objet que vous souhaitez

renommer et cliquez sur le bouton droit de la souris. Un menu contextuel sera activé. Sélectionnez-y l'entrée Renommer le bloc. L'image suivante montre

l'opération de changement de nom pour le bloc B1.

16
Après avoir renommé le flux S1 en FEED, stream S2 en PRODUCT et B1 en REACTOR, le diagramme ressemblera à
l'image suivante. À ce stade, le schéma est terminé et le reste de la spécification est fait avec Formulaires d'entrée.

Chaque fois que vous avez des doutes sur ce qu'il faut faire ensuite, l'action la plus basse d'énergie consiste à cliquer sur Suivant

Bouton.

17
Ce bouton vous amènera à la partie suivante de la spécification ou vous indiquera ce qui manque dans vos spécifications.

À ce stade, nous savons que le schéma est complet. Cependant, nous savons également que certaines parties de l'entrée requise sont manquantes. N'oubliez

pas que si nous ne savons pas quoi faire ensuite, nous cliquons sur le bouton Suivant.

18
Formulaires de saisie des composants

La réponse sera une boîte de dialogue de message proposant d'afficher le formulaire de saisie suivant. Cliquer sur ok fait apparaître la
section Composants du navigateur de données.

Remplissez le tableau comme suggéré dans l'image ci-dessus. L'ID de composant est essentiellement un alias pour les composants.
Les composants que nous traitons dans ce problème étant assez simples, j'ai utilisé leurs formules comme ID de composant. À partir
de ces ID de composant, Aspen Plus ™ remplit les colonnes de nom et de formule. Cependant, pour le quatrième composant, il
échouera car il y a trois isomères avec la même formule: méta-, para et ortho-terphényle. Comme autre indice, entrez TERPHENYL
dans la colonne de nom du quatrième composant. Cela fera apparaître une boîte de dialogue comme suit:

19
Sélectionnez M-TERPHENYL, cliquez sur Ajouter et enfin, fermez la boîte de dialogue. Le formulaire de saisie doit maintenant ressembler à l'image suivante.

20
Le signe coché bleu indique que les exigences minimales pour cette section sont remplies. Maintenant, appuyez sur le bouton Suivant pour accéder au

formulaire de saisie suivant. Cependant, modifions d'abord les valeurs par défaut sélectionnées par Aspen Plus ™ dans la section Configuration. Fermez

donc la section Composants et ouvrez le Installer

section dans le Navigateur de données.

21
Formulaire de saisie de configuration

Les options de rapport sont une option utile à personnaliser. La photo suivante illustre mes choix.

Bien que facultatif, il est également judicieux de remplir un titre et une description pour votre projet. Les deux pages suivantes présentent
deux suggestions pour ces entrées.

22
23
Le bouton Suivant vous amènera aux formulaires de saisie Propriétés.

24
Formulaires de saisie des propriétés

Dans cette section, les paramètres des différentes propriétés des composants sont définis. Comme la pression est suffisamment basse, les
conditions idéales seront supposées. SYSOP0 est la méthode de propriété d'Aspen Plus ™ qui offre un comportement idéal en phase liquide et
vapeur. Vous pouvez obtenir des informations sur une fonctionnalité en sélectionnant le Qu'est-ce que c'est ça? dans le menu Aide et en cliquant
sur la fonctionnalité qui vous intéresse. Les fichiers d'aide Aspen sont ouverts et la méthode de propriété SYSOPO est expliquée.

25