Vous êtes sur la page 1sur 6

Colle 8 Optique + MQ + E1 + E2-cours Le 24/11/17

Exercices de cours

Exercice 1 : Application des lois de Kirchho - Niveau 1/4


Déterminer les courants et les tensions inconnus dans le réseau représenté sur la gure.
Les rectangles gurent des dipôles quelconques (avec ou sans source) dont il n'est pas nécessaire
de connaître la nature.

Exercice 2 : Calcul de résistance équivalente - Niveau 1/4


Déterminer la résistance équivalente entre A et B.

1
Colle 8 Optique + MQ + E1 + E2-cours Le 24/11/17

Exercice 3 : Étude d'un électrolyseur - Niveau 1/4

Un circuit est réalisé par l'association en série d'un électrolyseur dont la caractéristique statique
est donnée ci-après et d'un générateur : (e = 4V , r = 20Ω). Déterminer le point de fonctionnement
M de l'électrolyseur.

2
Colle 8 Optique + MQ + E1 + E2-cours Le 24/11/17

Exercices d'application

Exercice 1 : Connaître la quantité de mouvement et la position, est-ce possible ? -


Niveau 4/4

Le point M est repéré par ses coordonnées : (D, y, z). La distance entre les deux fentes est d.
L'ouverture d'une fente est a = 10 µm. La plaque contenant les fentes est mobile selon y'y.
1. On considère pour l'instant le phénomène d'interférences classique.
(a) À quoi est dû le phénomène d'interférences ? Montrer que :

(y − d/2)2 z2
F1 M = D + +
2D 2D

(y + d/2)2 z2
F2 M = D + +
2D 2D
1 1
On rappelle que (1 + ) 2 = 1 +  si  << 1
2
(b) Trouver l'expression de l'interfrange i. On suppose que le phénomène d'interférences est
visible si i ≥ 1 mm. Trouver un ordre de grandeur de la distance d si le faisceau incident
est rouge.
2. L'énergie potentielle d'un électron soumis à un potentiel V est donnée par −eV (à une
constante près qu'on supposera nulle) où e est la charge élémentaire de l'électron. Proposer
une solution permettant d'accélérer les électrons et donner la vitesse correspondante.
3. Établir l'expression du potentiel associé à une vitesse des électrons permettant d'obtenir la
couleur de la question 2. Commenter.
4. En exprimant la conservation de la quantité de mouvement du système {plaque + électron}
entre les moments où l'électron est juste avant la plaque et le moment où il est juste après,
exprimer la variation de la quantité de mouvement de la plaque lorsque l'électron passe par
F1 . De même pour F2 .
5. Pour espérer savoir par quel trou est passé l'électron, il faut considérer que l'écart-type de
la quantité de mouvement de l'électron est au plus de mV d
4π D
. Montrer que dans un tel cas les
interférences disparaissent (on donne l'inégalité d'Heisenberg : ∆px ∆x ≥ ~/2).
6. Proposer un montage avec 3 électrodes en plus du précédent plus adapté pour permettre un
meilleur contrôle de la vitesse des électrons que dans la question 3.

3
Colle 8 Optique + MQ + E1 + E2-cours Le 24/11/17

Exercice 2 : L'oculaire de Ramsden - Niveau 3/4


Dans les lunettes de bonne qualité, l'oculaire est constitué d'un doublet de lentilles. Nous étu-
dierons ici l'oculaire de Ramsden formé de deux lentilles L2a et L2b convergentes et identiques de
distance focale f 0 2 . La distance entre les deux centres optiques est O2a O2b = e.

1. Déterminer la position des foyers objet et image de ce doublet de lentilles et exprimer les
grandeurs O2a F et O2b F 0 .
Dans la suite du problème, on suppose que e = f 0 2 .
2. Préciser dans ce cas particulier la position particulière des foyers principaux objet F et image
F 0 de l'oculaire.
3. Le plan principal image est le lieu des points K 0 intersections des incidents parallèles à l'axe et
des émergents correspondants. Le plan principal objet P est le lieu des points K intersections
des incidents passant par F et des émergents correspondant (parallèles à l'axe). Soient H et
H 0 les intersections de ces deux plans respectivement objet et image avec l'axe du système.
(a) On considère un rayon incident sur L2a parallèle à l'axe et le rayon émergent de L2b
situé dans le prolongement du premier. Construire les rayons émergent et incident cor-
respondant. En déduire graphiquement la position des plans principaux.
(b) Vérier, dans ce cas particulier, les deux relations caractéristiques des plans principaux
d'un doublet :
−HF = H 0 F 0 (I)
1 1 1 e
= + − (II)
H 0F 0 f 0 2a f 0 2b f 0 2a f 0 2b
4. (a) Pourquoi la vergence d'une lentille mince dépend-elle de sa longueur d'onde ?
(b) Soit V02 la vergence des lentilles L2a et L2b à la longueur d'onde λ0 . À une autre longueur
d'onde λ, la vergence s'écrira V2 = V02 (1 + ) où  est un nombre petit devant 1. Compte
tenu des caractéristiques d'un oculaire de Ramsden, exprimer sa vergence V = H 01F 0 à la
longueur d'onde λ en fonction de V02 et . En déduire l'intérêt de l'oculaire de Ramsden
comparé à une lentille mince unique de même distance focale.

4
Colle 8 Optique + MQ + E1 + E2-cours Le 24/11/17

Exercice 3 : Étude de la dihydrofolate réductase de Saccharomyces cerevisiae - Niveau


3/4
LA DHFR catalyse la réduction NADPH-dépendante du 7,8-dihydrofolate en 5,6,7,8-tétrahydrofolate.
Cette réaction peut se dérouler en abscence de l'enzyme, mais, sa vitesse est très faible.
On considère que l'enzyme E et le substrat S se lient sur le site catalytique pour former un com-
plexe enzyme-substrat ES . Ce complexe donne ensuite le produit P et l'enzyme est libérée pour
une nouvelle réaction.
On considère donc les étapes réactionnelles suivantes : S + E
ES
P + E . Les réactions
directes sont de constantes de vitesse k1 et k2 (de gauche à droite). Leurs réactions réciproques
sont de constantes k−1 et k−2 .

Figure 1  Représentation 3D de la DHFR

1. Exprimer les vitesses de formation de S , E , ES et P en fonction des concentrations des


espèces chimiques présentes dans le système.

2. Que dire de [P ] à l'instant initial ? Donner la vitesse initiale vi de la réaction 2 (sens direct).

3. On réalise l'AEQS. Exprimer [ES] en fonction des autres concentrations et des constantes
de vitesse.

4. Que vaut la concentration totale de l'enzyme [E]t et du substrat [S]t ?

5. On suppose [S] >> [E]t . Que vaut alors la vitesse initiale vi ?

6. Représenter l'évolution de la vitesse vi avec la concentration en substrat [S].

7. Représenter l'évolution de l'énergie en fonction de l'évolution de la réaction en présence et


en absence de catalyseur.

Exercice 4 (supplémentaire) : Pont de Wheastone - Niveau 2/4


On considère l'association des quatre résistances de la gure suivante :

5
Colle 8 Optique + MQ + E1 + E2-cours Le 24/11/17

1. Sachant qu'un générateur de tension idéal est branché entre A et B, calculer la tension entre
les points C et D.
2. On place une résistance R entre les points C et D. On dit le pont équilibré si, lorsque l'on
branche cette résistance entre C et D, elle n'est parcourue par aucun courant. Quelle est la
condition d'équilibrage du pont ?
3. Quel est l'intérêt d'un tel montage ?