Vous êtes sur la page 1sur 2

SEMINAIRE MISSION FAMILLE Docteur KOUAKOU KONAN JUSTIN

LA GESTION DES PERSONNES EXTERIEURES AU COUPLE


 Enfants
 Parents et beaux-parents
 Familles recomposées

I- LA GESTION DE L’ENFANT
« Voici, des fils sont un héritage de l’Eternel, le fruit des entrailles est une récompense.
Comme les flèches dans la main d’un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse. Heureux
l’homme qui en a rempli son carquois !...
Heureux tout homme qui craint l’Eternel, qui marche dans ses voies ! Tu jouis alors du
travail de tes mains, tu es heureux, tu prospères. Ta femme est comme une vigne féconde dans
l’intérieur de ta maison ; tes fils sont comme des plants d’olivier, autour de ta table... »
(Psaume 127 – 128)
Cependant, la stérilité ou l’absence d’enfant peut intervenir dans le couple ; malheureusement
source de conflits permanents dans nos couples africains. Dans sa souveraineté, Dieu peut
donner ou ne pas donner d’enfant à un couple.
Influence extérieure, de l’entourage quant au retard de conception. Le couple (Monsieur
& Madame) doit être psychologiquement armé pour affronter les regards et les propos.
Par ailleurs, certains parents, face à la conduite de leurs enfants, auraient souhaité ne jamais
en avoir eu (exemple de la mère du gangster mort menottes aux poignets au CHU de Cocody).
 Sa naissance
Comme tout projet, l’arrivée d’un enfant dans le couple devrait être planifiée par les
deux conjoints. C’est en accord que le couple doit décider du moment de faire un enfant.
En effet, Dieu Lui-même, avant de créer l’homme et la femme a d’abord réuni dans le jardin
d’Eden toutes les conditions nécessaires à leur bonheur; par conséquent, ce n’est pas faire
preuve de manque de foi que de réunir les conditions d’épanouissement de l’enfant avant sa
naissance.
Quelle méthode contraceptive choisir pour planifier la naissance des enfants ?
(Voir document)
Par ailleurs, l’enfant ne demeure pas moins un étranger de passage, en séjour chez le
couple le temps de sa formation. Son absence ne devrait donc pas constituer un objet de
conflit voire de séparation du couple.
 L’éducation de l’enfant
Lourde responsabilité pour le couple qui doit l’assumer dans une franche
collaboration ; la mère apporte l’affection tandis que le père inculque l’autorité à l’enfant.
L’enfant doit à tout moment (depuis la grossesse jusqu’à son départ définitif du foyer
parental) réaliser la complicité entre ses parents, au risque d’occasionner une confrontation
entre ceux-ci.
Il ne devra pas percevoir que ses deux parents sont divisés sur son traitement. Il ne
faut pas se disputer en présence de l’enfant.
Mettre tout en œuvre pour être les amis de nos enfants : moments de prière, sortie avec
les enfants ; ceci facilitera la gestion de certaines périodes délicates telles que l’adolescence.
L’éducation sexuelle de l’enfant doit être précoce dès l’âge de 8 ans ; savoir répondre aux
questions et préoccupations de l’enfant selon son âge. Pas d’urgence !!!
Etre à l’aise, causer avec son enfant de sexe opposé ; pouvoir expliquer les modifications de
son corps sans fuite en avant.
LA GESTION DES PERSONNES EXTERIEURES AU COUPLE 1
Contacts : 21 28 74 75 (B) / 07 32 85 33 / 05 89 82 92
E-mail : kkjustin71@yahoo.fr
SEMINAIRE MISSION FAMILLE Docteur KOUAKOU KONAN JUSTIN

L’éducation spirituelle de l’enfant (culte familial). Prier et connaître les amis de l’enfant,
accepter de les recevoir chez soi à la maison, prier pour le choix de ses amis, de ses
enseignants, etc.
Pourvoir aux besoins de l’enfant selon ses moyens, lui apporter des soins appropriés ; éviter
de l’irriter : ne pas le délaisser (chez l’oncle, la tante, l’ami).
Faire de nos enfants des disciples du Seigneur : voilà ce à quoi Dieu nous appelle !

II- LES AUTRES PERSONNES EXTÉRIEURES AU COUPLE

Pour préserver l’harmonie du couple contre tous ses prédateurs, le couple doit faire
montre d’une complicité quelles que soit ses crises internes.

 Principe d’intégration d’une personne autre que les enfants


L’intégration d’une quelconque personne dans la cellule familiale doit se faire en association
et nécessite l’accord des deux conjoints. Ne jamais intégrer en cas de désaccord ! Prendre le
temps pour consulter le Seigneur et être convaincu.
 Conflits en présence de personnes extérieures
Par ailleurs, ne jamais exposer son conjoint en présence d’une tierce personne (bon exemple
du couple avec excès de sel dans la sauce).
 Protégés (neveux, nièce, servante,…)
Pas obligatoire de les prendre avec soi car déjà formés (personnalité)  influence sur vos
enfants
Règles de vie à définir dans la maison, seul lieu d’épanouissement pour le couple
 Assistance aux enfants / Cadeaux & Dons divers
Ne pas compromettre le confort des enfants.
Exemple des retraités regrettant qui ont tout donné pour les enfants des autres, sans pouvoir
réaliser le moindre projet en faveur de leurs enfants, pauvres sacrifiés !!!
 L’image du conjoint
Les parents ne portent pas de jugement sur leurs enfants ; c’est l’étranger qu’ils jugent.
En conséquence, il faut mettre tout en œuvre afin de préserver l’image du conjoint aux yeux
de vos parents.
 Réception des parents en visite / La main qui donne
Donner à ses beaux-parents et laisser le conjoint donner à vos parents !!!
 La chambre / le lit conjugal
Exclusivité du couple quelle que soit la personnalité à héberger (expérience du Pasteur
AFFRAN Léon)
 Les amis du couple
Les anciens amis de chacun des conjoints intègrent le nouveau cercle des amis du couple ;
sinon ils doivent disparaître du nombre des amis.
LA GESTION DES PERSONNES EXTERIEURES AU COUPLE 2
Contacts : 21 28 74 75 (B) / 07 32 85 33 / 05 89 82 92
E-mail : kkjustin71@yahoo.fr

Vous aimerez peut-être aussi