Vous êtes sur la page 1sur 29

Université Ibn Zohr

Faculté polydisciplinaire de Taroudant


Filière Economie et Gestion
Comptabilité des sociétés
Semestre 4

Chapitre 3:
La répartition des résultats net de
l’exercice
Introduction
La société est un contrat entre deux ou plusieurs
personnes en vue de partager le bénéfice qui
pourra en résulter.
Le résultat net de l’exercice apparaissant au bilan
fait l’objet d’un projet d’affectation à soumettre
aux associés dans les six mois de la clôture de
l’exercice.
La répartition des bénéfices est influencée par les
dispositions légales et statutaires, ainsi que la
volonté des associés réunis en assemblée
générale ordinaire.
Le projet d’affectation est présenté dans un
tableau appelé « Tableau des affectations du
résultats » qui donnera ensuite lieu à des
enregistrements comptables.
Partie non
distribuable
Résultat net de
l’exercice
Partie
distribuable
Partie non
distribuable

Réserves Report à nouveau

Réserves RN
Réserves RN
facultative bénéficiair
obligatoires déficitaire
s e

Réserve R. Statutaires
ou
R.
réglementaires
légale contractuelles
Intérêt
statutaire
Partie
distribuable

Superdividende
I. Profit non distribuable
C’est la partie du résultat net de l’exercice qui
reste à la disposition de l’entreprise sous forme de
réserves et des reports à nouveaux.
1. Réserves
Elles sont, en principe, des profit net affectés
durablement à l’entreprise jusqu’à décision
contraire des organes compétents.
Elles ont pour but de créer un autofinancement de
croissance, de bénéficier d’un régime fiscal plus
favorable ou de compenser des pertes.
On distingue deux types de réserves : les réserves
obligatoires et les réserves facultatives.
A. Les réserves obligatoires
a. La Réserve légale
Elle est constituée par une dotation annuelle de 5%
prélevée sur le résultat net de l’exercice déminué, le cas
échéant, des pertes antérieures.
Ce prélèvement cesse d’être obligatoire lorsque son
montant égal à 10% du capital social dans les sociétés de
capitaux ou 20% du CS dans les sociétés de personnes.
b. Les réserves statutaires
Ce sont des réserves prévues par les statuts et prennent le
caractère d’obligation conventionnelle, elle doivent être
obligatoirement dotées lors de l’affectation des résultats.
c. Les réserves réglementées
Ce sont des réserves, autres que la réserve légale,
constituées en vertu de dispositions légale. Elles
permettent aux soumises à l’impôt sur les sociétés de
bénéficier d’avantages fiscaux.
B. Les réserves facultatives
Elles sont des réserves dont la constitution et
l’utilisation peuvent être librement décidées
par l’assemblé ordinaire.
Les statuts laissent, le pus souvent, la liberté
à l’assemblée générale ordinaire d’affecter
tout ou partie des bénéfices aux réserve
facultatives.
Ce sont des réserves libres, c’est-à-dire
qu’elles peuvent être distribuées en
l’absence de bénéfice sur décision de
l’assemblée générale ordinaire.
2. Reports à nouveaux
le report à nouveau représente la
quote-part du résultat non affectée par
l’assemblée générale. On distingue
deux types de report à nouveau : le
report à nouveau bénéficière et le
report à nouveau déficitaire.
A. Report à nouveau bénéficiaire
Il représente le bénéfice net ou la partie du bénéfice net dont
l’affectation a été reportée par l’assemblée générale ordinaire
sur l’exercice suivant. Le report à nouveau bénéficiaire se
distingue des réserves par son caractère temporaire.
L’écriture comptable relative au virement du résultat
bénéficiaire au report à nouveau passe par deux étapes:
- Au début de l’exercice comptable, le résultat bénéficiaire de
l’exercice clôturé est inscrit au crédit du compte : « 1181-
Résultat net en instance d’affectation (SC) ».
- À la date de l’assemblée générale, le résultat bénéficiaire est
viré au crédit du compte : « 1161- Report à nouveau (SC) »
par le débit du compte : « 1181- Résultat net en instance
d’affectation (SC) ».
B. Report à nouveau déficitaire
Il représente la perte constatée à a clôture de l’exercice et qui
n’a été imputée ni sur les réserves ni sur le capital et qu’on
espère absorber par les bénéfices des exercices suivants.
L’écriture comptable relative à l’affectation du résultat
déficitaire passe par deux étapes :
- Au début de l’exercice comptable, le résultat déficitaire de
l’exercice clôturé est viré au débit du compte : « 1189-
Résultat net en instance d’affectation (SD) » par le crédit du
compte : « 1199- Résultat net de l’exercice (SD) ».
- À la date de l’assemblé générale, le résultat déficitaire est viré
au débit du compte : « 1169- Report à nouveau (SD) » par le
crédit du compte: « 1189- Résultat net en instance
d’affectation (SD) ».
II. Résultat net distribuable
Le bénéfice distribuable est le bénéfice net de l’exercice
diminué des pertes antérieurs et des prélèvements affectés à la
formation à la formation d’une réserve légale et, le cas échéant,
à des réserves statutaires et augmenté des reports à nouveaux
antérieurs bénéficiaires.
Résultat net distribuable = Résultat net – Report à nouveau
(SD) – Réserve légale – Autre réserve + Report à nouveau
(SC) = Dividende
Le dividende est la part de bénéfice distribuable attribuée aux
associés ou actionnaires. Les statuts prévoient généralement
l’attribution d’un dividende minimal, appelé premier dividende
ou intérêt statutaire, complété d’un superdividende appelé aussi
seconde dividende.
1. Intérêt statutaire
l’intérêt statutaire ou le premier dividende est calculé, au taux
fixé par les statuts, sur le montant libéré et non remboursé des
actions ou part sociales.
L’intérêt statutaire est à calculer à compter de la date de
libération du capital jusqu’à la fin de l’exercice où la libération
a eu lieu (calcul au prorata temporis).

2. Superdividende
le superdividende est la fraction du dividende attribuée aux
associés en plus du premier dividende. Son montant est
identique pour toutes les actions (ou parts sociales) d’une même
société, que ces actions soient libérées ou non, amorties
partiellement ou totalement.
Autres réserves
Réserves statutaires
• Ces réserves sont constituées en vertu de
dispositions statutaires ou contractuelles, qui
en précisent les modalités de constitution. La
dotation aux réserves statutaires ou
contractuelles s’impose avant toute
distribution de dividende.
Réserves facultatives
• Ce sont des réserves dont la constitution et
l’utilisation peuvent être librement par l’AGO
(assemblée générale ordinaire).
Dividende
C’est la part des bénéfices distribués aux
détenteurs des actions ou part sociales.

Nous distinguons entre :

• Dividende brut (global)

• Dividende net
Dividendes bruts (global)
Les statuts de la société peuvent prévoir :
• Le premier dividende (intérêt statutaire) :
calculé par application du taux prévu au
montant du capital libéré et non remboursé.
• Le superdividende (2ème dividende) : il
représente la somme supplémentaire
attribué à l’ensemble des actionnaires de
façon égalitaire selon le nombre de titre
possédées qu’ils soient libérés totalement ou
partiellement.

Dividende brut (global) =


premier dividende + superdividende
Dividende net
La société distributrice doit retenir la source
sur les dividendes bruts, la taxe sur le produit
des actions, parts sociales et revenus assimilés
(TPA) au taux de 15%.
Alors :
Dividende net =
Dividende brut (global) - TPA
Et

TPA = Dividende brut (global) x 15%


Report a nouveau
Il correspond à la fraction des bénéfices d'une
société qui n'est ni affectée en réserves
(légales, facultatives et statutaires), ni
distribuée aux actionnaires sous forme de
dividendes.

Il peut être soit :

• Créditeur (+)
Cas d’application 1
Extrait du bilan d’une Société au 31/12/13 :

• Capital social : 500 000 Dh (5 000 Parts)

• Réserve légale : 16 000 Dh

• Report à nouveau (SC) : 3 000 Dh

• Résultat net de l’exercice : 87 000 Dh

Extrait des statuts de la société : 5% à la réserve


légale, le reste est reparti entre associés.
Tableau de répartition de bénéfice
1 Bénéfice net de l’exercice 87 000

2 Réserve légale 5% (87 000 x 5%) 4 350

3 Solde (1-2) 82 650

4 Report à nouveau créditeur + 3 000

5 Bénéfice distribuable (3+4) 85 650

6 TPA (85 650 x 15%) 12 847,5

7 Dividende net (5-6) 72 802,5


L’enregistrement comptable
Cas d’application 2

Reprenons l’exemple précèdent en supposant


que le report à nouveau à un solde débiteur de
5 200 Dh.
Tableau de répartition de bénéfice

1 Bénéfice net de l’exercice 87 000


2 Report à nouveau (SD) 5 200
3 Bénéfice à repartir (1-2) 81 800
4 Réserve légale (81 800 x5%) 4 090
5 Bénéfice distribuable (3-4) 77 710
6 TPA (77 710x15%) 11 656,5
7 Dividende nt (5-6) 66 053,5
L’enregistrement comptable
Exercice
La répartition des bénéfices la SA obéit a la loi, aux
statuts de la société et aux décisions des AGO. Elle
suit les étapes suivantes :
• Constitution la réserve légale
• Attribution d’un premier dividende aux actions
calculé sur le capital libéré.
• Constitution des réserves (statutaires,
facultatives …)
• Répartition du solde entre : les tantièmes
(rémunération du conseil d’administration), les
superdividendes et le report à nouveau.
Les statuts de la SA Beta stipulent que le bénéfice
net est reparti de la manière suivante :
• 5% à la réserve légale ;
• 6% d’intérêt statutaire;
• La somme que l’AGO juge utile de porter à un
compte de réserves facultatives ;
• Le reste est reparti à titre de superdividende ;
• Le surplus final est a reporté
Extrait du bilan au 31/12/13 :
• Capital social 800 000 (8 000 actions)
• Réserve légale 23 000
• Réserves facultatives 36 000
• Résultat net de l’exercice 190 000
L’AGO décide :
• Doter la réserve facultative de 12 000 Dh ;
• Distribuer un dividende global de 20 Dh par
action
TAF
1 Etablir le tableau de répartition des bénéfices
2 Enregistre l’opération de répartition des bénéfices
Solution

1 Bénéfice net de l’exercice 190 000


2 Réserve légale (190 000*5%) 9 500
3 Intérêt statutaire (800 000*6%) 48 000
4 Réserve facultative 12 000
5 Bénéfice à distribuer (1-2-3-4) 120 500
6 Superdividende (20*8000 - 48 000) 112 000
7 Report à nouveau (120 500 – 112 000) 8 500
L’enregistrement comptable