Vous êtes sur la page 1sur 124

REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON

Peace-Work-Fatherland
Paix-Travail-Patrie
*********
********* MINISTRY OF HIGHER EDUCATION
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT **********
HIGHER INSTITUTE OF MEDICAL
SUPERIEURE
TECHNOLOGY
********* *********
INSTITUT SUPERIEUR DE
TECHNOLOGIE MEDICALE

Asthme de l’adulte dans le Nord


Cameroun : étude comparative à Garoua
et à Figuil

Thèse présentée et soutenue en vue de l’obtention du diplôme de Docteur en


Médecine générale par:

ADAMA DJONYABO Stéphanie


Etudiante en médecine générale niveau 7

Directeur Co-Directeur

Pr. PEFURA YONE Eric Walter Dr. BALKISSOU AMADOU Dodo

Année Académique 2017-2018


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Sommaire
DEDICACE.................................................................................................................................................v
REMERCIEMENTS..................................................................................................................................vii
SERMENT D’HIPPOCRATE.................................................................................................................xviii
LISTE DES ABRÉVIATIONS.................................................................................................................xix
LISTE DES TABLEAUX..........................................................................................................................xx
LISTE DES FIGURES..............................................................................................................................xxi
I. INTRODUCTION...........................................................................................................................2
II. QUESTION DE RECHERCHE.......................................................................................................5
III. OBJECTIFS.......................................................................................................................................8
III.1. Objectif général..........................................................................................................................9
III.2. Objectifs spécifiques...................................................................................................................9
IV. REVUE DE LA LITTERATTURE...........................................................................................10
IV.1. Rappels.....................................................................................................................................11
IV.2. Revue scientifique....................................................................................................................40
V. METHODOLOGIE..........................................................................................................................42
V.1. Type d’étude..............................................................................................................................43
V.2. Lieux d’étude.............................................................................................................................43
V.3. Durée de l’étude.........................................................................................................................45
V.4. Population de l’étude.................................................................................................................45
V.5. Procédure...................................................................................................................................46
V.6. Analyses statistiques..................................................................................................................48
VI. RESULTATS..................................................................................................................................50
VII. DISCUSSION................................................................................................................................72
VIII. REFERENCES.............................................................................................................................74
ANNEXES................................................................................................................................................78

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 2


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

PRELIMINAIRES

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 3


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

DEDICACES

Toutes les lettres ne sauraient trouver les mots qu'il faut. Tous les mots ne sauraient exprimer la
gratitude, l'amour, le respect, la reconnaissance. Aussi, c'est tout simplement que je dédie cette thèse à
mes parents Mr BOUBA ADAMA et Mme TEYABE épse BOUBA Rachel

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 4


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

REMERCIEMENTS

Je remercie Dieu Tout Puissant pour sa grâce et ses bénédictions tout au long de ce
merveilleux parcours de formation médicale. Toute gloire et honneur lui soient rendus car c’est
par lui que toutes choses sont possibles. Je tiens également à adresser mes sincères
remerciements :

Au Pr Pefura Yone pour m’avoir honoré par votre confiance en acceptant d’encadrer ce travail.
Les conseils fructueux que vous nous avez prodigué ont été très précieux. Votre bonté, votre
modestie, votre compréhension, ainsi que vos qualités professionnelles ne peuvent que susciter
notre estime et profond respect.

Au Dr Balkissou Dodo pour ses encouragements, sa patience, ses conseils et son encadrement
qui nous ont donné le courage et la force de tenir le coup.

Au Dr Poka pour son aide, ses enseignements et sa patience

Au personnel administratif et enseignant de l’Institut Supérieur de Technologie Médicale, les


hôpitaux universitaires pour l’encadrement tout au long de mon parcours académique.

Au Délégué régional de la santé publique pour la région du Nord, aux chefs des services de santé
de district de Garoua et de Figuil, les chefs des différentes aires de santé et les agents
communautaires pour avoir autorisé et accordé certaines facilités pour mener à bien mes travaux
de recherche.

Au Dr Diffo Sonkoue Laura mon aînée académique pour ses conseils et ses encouragements
prodigués tout au long de la réalisation de ce travail.

A mes camarades de la team Nord 2018 : Habiba Saidou, Ngono Jeanine Michelle, Tchakounte
Ngoule Arnaud, Fadimatou, Abdousalam Daouda, Haman Wabi, Asmaou Sounou, Iddi Faiçal,
Alamine Rhamadane, Hadjara Halidou, Nadia Sounita, Aminatou Adamou,Abdoul Wahhab,
Beybey Fandai.

A mes grands- parents pour les prières, la bénédiction et le soutien moral

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 5


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

A mon père tu as su m’entourer d’attention, m’inculquer les valeurs nobles de la vie,


m’apprendre le sens du travail, de l’honnêteté et de la responsabilité. Merci d’avoir veillé à ce
que je ne manque de rien.

A ma mère tu n’as pas cessé de me soutenir et de m’encourager, ton amour, ta générosité


exemplaire et ta présence constante ont fait de moi ce que je suis aujourd’hui.

A mes frères Adama Aristide et Adama Sidoine pour amour, votre présence et votre soutient
inconditionnels.

A mes oncles et tantes Dandi Barthelemy, Foba Tapita, Laïssoubo Valentin, Sianga Bernard,
Kouchakbe Emmanuel, Toumandou Jacqueline vous m’avez redonné du courage dans les
moments difficiles, c’est aussi grâce à vous que j’en suis là

A la famille Kouboube Lambert, merci pour les prières et le soutien moral

A la famille Wassouo pour l’accueil et le soutient pendant mon séjour au Nord

A Mr et Mme Elom pour leur amour, leurs attentions, leurs conseils et leurs encouragements

A mes amis de toujours Kadji Sumo Michelle, Bouopda Wafo Gérard, Ngaleba Estelle, Anne-
Soudanaise, Djao Kora Armel mes joies, mes peines et mes peurs c’est avec vous que je les ai
partagés.

A toute la grande famille merci pour tout.

A tous les sujets ayants accepté de participer à cette recherche

A tous ceux qui ont participé de près ou de loin à la réalisation de ce travail.

A tous mes camarades de promotion.

A tous ceux dont le nom n’a pas été cité mais qui sont tout autant présents dans mon cœur…une
pensée pour tous ceux qui nous ont quittés

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 6


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

LISTE DU PERSONNEL ADMINISTRATIF ET ENSEIGNANT DE L’INSTITUT


SUPERIEUR DE TECHNOLOGIES MEDICALES DE NKOLODOM ANNEE
ACADEMIQUE 2017/2018

1- Responsables administratifs :

Fonction (nomination)
N° ordre

NOM et PRENOM(S)

1 Pr MASSO MISSE Pierre Directeur


2 Dr BINYOM Pierre René RAAC
3 M. BESSONG Martin Agent Comptable
4 Pr LANTUM Daniel Chef de département SPSsp santé
5 Pr AVOM Jérôme Consultant
P.publique Cab/Promoteur
6 Dr GANDJI Régine Thérèse Coordonnatrice SBIO
7 Dr LOUMOU BIKOUIT Thierry Chef de Service de la Scolarité
8 M. NKOUDOU TSOUNGUI Raphaël Conseiller Technique
9 Mr HIOM Jackson Cadre d’appui aux Scolarité
10 Mme Gladis MUKI Cadre d’appui aux
11 Mme NTOH EKANGA IV Bertille Cadre d’appui aux
12 Mme INDUGHU Gladis Bibliothécaire
13 Mme NJIKI Isabelle Bibliothécaire
14 Mme ASSENG Ernestine Bibliothécaire
15 M. KIDOUN Dieudonné Informaticien
16 Mme MANDJECK JACQUELINE Secrétaire du Promoteur
17 Mme MAïMOUNATOU DJOKA DJIKA Secrétaire du Directeur
18 M. DJAKO Emmanuel Infirmier
19 Mme MEZANG EKODECK Yvette Infirmière
20 Mme ABAFEGA Tatiana Cadre d’appui aux RAAC
21 M. BAKINIEN Rodolphe Cadre d’appui au Cab/Pro.
22 M. MOUSSOUS François Cadre d’appui au Cab/Pro.
23 M. MENGOUNA Jean Rosaire Cadre d’accueil/orientation
24 M. MGBA Emmanuel Chef de cellule assurance qualite qual
25 M. BASSOM LOUMOU Henri Cadre d’orientation/ac Cab/Pro. Cadre
d’appui au Cab/Pro.

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 7


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Fonction (nomination)
N° ordre
NOM et PRENOM(S)

26 M. OLEMB Boniface Laborantin


28 Mme MOUBITANG Théodosie Jeanline Affaires Sociales

2- Personnel enseignant :

Grade académique
PR=Professeur
MC=Maître de conférence Discipline
NOM et PRENOM(S) CC=Chargé de cours principale
AS=Assistant
AT=ATER
AUTRE=Autre
Pr LANTUM Daniel Santé publique
Pr
Pr ADIOGO Dieudonné
Pr Sciences biologiques
Pr MOUELLE SONE
Albert
Pr cancérologie
Pr MASSO MISSE Pierre
MC Chirurgie viscérale
Pr NGO NONGA
Bernadette
MC Chirurgie cardio thoracique
Pr DONG à ZOCK
MC Medicine nucléaire
Pr PEFURA YONE Eric
MC pneumologie
Pr FOUMANE MC
Gynéco/obst
Pr NNANGA NGAH
MC pharmacie
Pr OMBIONO Siméon
MC Droit
Pr NGUEFACK Georges MC
Biostatistique

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 8


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Grade académique
PR=Professeur
MC=Maître de conférence Discipline
NOM et PRENOM(S) CC=Chargé de cours principale
AS=Assistant
AT=ATER
AUTRE=Autre
Pr ANKOUANE Antoine
MC Hépato-gastro-entérologie
Pr FOMULU Nelson
MC Gynécologie/obstétrique
Pr KAZE FOLE FACK
François
MC néphrologie
Pr NJOM NLEND Esther
CC pédiatrie
Dr BITCHONG Claire
CC pneumologie
Dr NKOUM Benjamin CC
Psychologie
Dr MONDJELI MWA
CC Economie politique
Dr OMOLOKO CECILE
CC Nutrition
Dr ESSONO MVOA
Emmanuel
CC Bact/viro
Dr MELAMAN SEGO CC
Frédéric
Physiologie
Dr OWONA MANGA CC Santé publique

Dr TCHAMENI Séverin
CC Biochimie
Dr ATANGANA Paul CC
Adrien
anapath
Dr PONDY Véronique
Angèle
CC pédiatrie
Dr KABEYENE Angèle CC
anapath
Dr BINYOM Pierre René
CC Chirurgie cancérologique

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 9


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Grade académique
PR=Professeur
MC=Maître de conférence Discipline
NOM et PRENOM(S) CC=Chargé de cours principale
AS=Assistant
AT=ATER
AUTRE=Autre
Dr NDONGO AMOUGOU
Sylvie
CC cardiologie
Dr TOBY Roselyne
CC infectiologie
Dr WAMI Brigitte
CC rhumatologie
Dr KOUOTOU Armand
CC dermatologie
Dr NGONDE ESSOME
Marie Chantal
AS Biochimie
Dr NWAHANYE
EMMANUEL
AS comptabilité
Dr NYEMB Gabriel
AS Droit
Dr EBENG ROMUALD
AS  Santé publique
Dr EKODI Julienne Louise AS
Anthropologie
Dr BASSONG Olga AS
Santé publique
Dr ESSAMA Joseph AS
Rédaction Administrative
Dr NYECK Preskylla AS
Anthropologie
Dr MBASSA Vincent AS
Santé publique
Dr FOSSO Samuel
AS Parasitologie-mycologie
Dr GANDJI Régine
AS Pharmacie-Biologie
Dr ETOGO ONDIGUI
Isidore Oscar
AS Virologie
Dr AYANGMA
AS Virologie

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 10


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Grade académique
PR=Professeur
MC=Maître de conférence Discipline
NOM et PRENOM(S) CC=Chargé de cours principale
AS=Assistant
AT=ATER
AUTRE=Autre
Dr AKONO Laurent
AS Bact/viro
Dr MBWE Maurice AS
Assurance qualité
Dr YOMBA Mireille AS
orl
Dr OBIOMBOCK AS
Chirurgie traumato
Dr DONGMO Roger AS
Gynéco/obst
Dr AYISSI MBOMO
Rigobert Espoir
AS physiologie
Dr BWELLE MOTTO AS
Georges
Chirurgie viscérale
Dr SINI Victor AS
neurologie
Dr MANGA AS
Biochimie
Dr EDINGA Elodie AS
Biochimie
Dr SOW NENE Mariana
AS Urologie
Dr KOWO Mathurin
AS hépatogastroenterologie
Dr OLEMBA Constance
Clémence
AS hématologie
Dr BUGIN Jean
AS pédiatrie
Dr KAMGANG Alain
AS Endocrinologie
Dr KAMDOUM Mélanie
AS
Dr NTEP GWET Marie
AS cardiologie
Dr JEMEA Bonaventure
AS Anesthesia-réa

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 11


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Grade académique
PR=Professeur
MC=Maître de conférence Discipline
NOM et PRENOM(S) CC=Chargé de cours principale
AS=Assistant
AT=ATER
AUTRE=Autre
Dr ATENGUENA AS
OKOBALEMBA Etienne
oncologie
Dr MVOGO MINKALA AS
LIN
radiologie
Dr ALIMA Anasthasie AS
pédiatrie
Dr TJECK BAYAGA Paul AS
Theodore
Gynéco/obst
Dr TUMAZANG Florence AS Gynéco/obst

Dr VERBE SALLE AS Gynéco/obst

Dr EKO EKO Filbert AS Gynéco/obst

Dr EKONO AS Gynéco/obst

Dr FOUELIFACK YMELE AS
Florent
Gynéco/obst
Dr NONG LIBENG Gilles Gynéco/obst
T.
AS
Dr ESSIBEN Félix Gynéco/obst
AS
Dr EKANI BOUKARY
AS Chirurgie viscérale
Dr KENFACK Monique
AS cardiologie
Dr ONAMBANY
AS neurochirurgie
Dr ESSOMBA René AS
Orthopédie-traumato

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 12


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Grade académique
PR=Professeur
MC=Maître de conférence Discipline
NOM et PRENOM(S) CC=Chargé de cours principale
AS=Assistant
AT=ATER
AUTRE=Autre
Dr MBASSI Achille AS
Aurèle
urologie
Dr NKOCK Luc AS
ophtalmologie
Dr OTABELA Bernard AS
Gynéco/obst
Dr BONGOUE ADAMO AS
Gynéco/obst
Dr MENGUENE Laure AS
psychiatrie
Dr MBONDJI PETER AS
Gestion
Dr BEYEME AS
Pédiatrie
Dr BAYIHA AS
Anatomie
Dr NDEME AS
Dermatologie
M. TSOU ETIENNE
Autre Nursing
M. EMOK Jean Bosco
Autre Techniques de labo
M. KABELAT AMEKE Autre
Arnaud
Anthropologie
M. NINGOULOUBEL Jean Autre
Marie Thomas
Rédaction Administrative
Mme MAHTO
Autre Bact/viro
Mme FOCK Mireille
Autre Bact/viro
M. MOUBEKE
Autre physiologie
M. NKOUDOU
TSOUNGUI Raphael
Autre Sciences biologiques

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 13


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Grade académique
PR=Professeur
MC=Maître de conférence Discipline
NOM et PRENOM(S) CC=Chargé de cours principale
AS=Assistant
AT=ATER
AUTRE=Autre
Dr ETAME SONE Lucien
Autre biochimie
Mr HESSEL
Autre agroalimentaire
M. MENGOUNA Jean-
Rosaire
Autre Biologie clinique
M. MGBA Emmanuel
Autre Géographie humaine
M.L’ABBE François Autre
Anthropologie
Dr AMBASSA Autre
GREGOIRE
Santé publique

SERMENT D’HIPPOCRATE
(Déclaration de Genève 1994)

Au moment de l’admission comme membre de la profession médicale.


 Je m’engage solennellement à consacrer toute ma vie au service de l’Humanité.
 Je réserverai à mes Maîtres le respect et la gratitude qui leur sont dus.

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 14


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

 J’exercerai consciencieusement et avec dignité ma profession.


 La santé du malade sera ma première préoccupation.
 Je garderai les secrets qui me seront confiés.
 Je sauvegarderai par tous les moyens possibles, l’honneur et la noble tradition de la
profession médicale.
 Je ne permettrai pas que les considérations d’ordre religieux, national, racial, politique
ou social, aillent à l’encontre de mon devoir vis-à-vis du malade.
 Mes collègues seront mes frères.
 Je respecterai au plus haut degré la vie humaine et ceci dès la conception ; même sous
des menaces,
 Je n’utiliserai point mes connaissances médicales contre les lois de l’humanité.
 Je m’engage solennellement sur mon honneur et en toute liberté à garder
Scrupuleusement ces promesses.

LISTE DES ABRÉVIATIONS

Tableau I: Contrôle de l'asthme.................................................................................................................19


Tableau II: Répartition de la population en fonction de l'âge....................................................................53
Tableau III: Répartition de la population selon les mesures anthropométriques........................................55
Tableau IV: Répartition de la population selon la catégorie socio- professionnelle...................................57
Tableau V: Répartition de la population selon les groupes ethniques........................................................58
Tableau VI: Répartition de la population selon la région d'origine............................................................59

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 15


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Tableau VII: Répartition de la population selon le niveau socio- économique..........................................60


Tableau VIII: Répartition de la population d'étude selon les habitudes tabagiques...................................61
Tableau IX: Répartition de la rhino- conjonctivite dans la population.......................................................62
Tableau X: Répartition de l'eczéma atopique dans la population...............................................................63
Tableau XI: Prévalence de l'asthme actuel dans les 2 villes......................................................................64
Tableau XII : Prévalence de l'asthme auto-rapporté à Garoua et à Figuil..................................................65
Tableau XIII: Sifflements au cours de la vie dans la population d'étude...................................................66
Tableau XIV: Sévérité de l'asthme............................................................................................................67
Tableau XV: Gravité de l'asthme...............................................................................................................68
Tableau XVI: Prévalence de l'asthme actuel dans les 2 villes en fonction des tranches d'âge...................69
Tableau XVII: Facteurs indépendants associés à l'asthme.........................................................................70

LISTE DES FIGURES

Figure 1: Algorithme de la prise en charge de l'asthme.............................................................................34

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 16


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Figure 2: Pollution atmosphérique dans l'arrondissement de Figuil [15]...................................................45


Figure 3: Diagramme d'inclusion..............................................................................................................51
Figure 4 : Répartition de la population en fonction du sexe.......................................................................52
Figure 5: Répartition de la population selon le niveau d'éducation............................................................54
Figure 6: Représentation de la population d'étude selon le statut matrimonial..........................................56

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 17


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

RESUME

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 18


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Introduction

L’asthme est une maladie inflammatoire de la muqueuse bronchique. Dans sa forme


sévère, l’asthme est associé à une mortalité élevée et concerne toutes les couches sociales. Au
Cameroun des études épidémiologiques ont été menées, cependant il n’en demeure pas moins
qu’elles restent encore limitées. Les données n’étant pas disponibles pour la région du Nord,
nous nous sommes donnés pour objectif de définir la prévalence de l’asthme de l’adulte à Garoua
et à Figuil et de comparer les deux.

Méthodologie

Il s’agissait d’une étude transversale comparative menée de décembre 2017 à avril 2018
chez les adultes ayant au moins 21 ans. Pour ce faire, nous avons effectué un échantillonnage
aléatoire à trois niveaux. Les données ont été recueillies à l’aide d’une fiche technique éditée
dans le logiciel Epidata version 3.1. L’asthme était défini comme des sifflements perçus dans la
poitrine au cours des 12 derniers mois. Les données ont été analysées à l’aide du logiciel IBM-
SPSS version 20 pour Windows. Les test Chi 2 et la probabilité exacte de Fisher ont été utilisées
pour la comparaison des proportions, les variables quantitatives ont été comparées par le test de
Student ou son équivalent non paramétrique le test U de Mann Whitney. La régression logistique
a été utilisée pour rechercher les facteurs indépendants associés à l’asthme. Une différence était
considérée comme significative lorsque P était inférieur à 0,05.

Résultats

Des 2695 sujets inclus dans notre étude, 1695 vivaient à Garoua et 960 à Figuil. Dans les
deux villes le sexe féminin était majoritaire soit 50,4% et 52,8% à Garoua et à Figuil
respectivement, pas de différence significative dans les 2 villes. L’âge médian (25è -75è
percentile) était de 40 ans à Garoua et de 42 ans à Figuil (p=0,021). A Garoua et à Figuil
respectivement, la prévalence de l’asthme actuel à 95% était de 3,2% (IC 2,4 – 4,1) et 5,5% (IC
4,1 – 7,0) (p=0,003) ; La prévalence des sifflements au cours de la vie était de 4,9% et 7,0%
(p=0026) ; la prévalence de l’asthme auto – rapporté était de 2,5% et 2,8% (p=0,671). Parmi les
sujets ayant l’asthme actuel, 20,4% à Garoua et 15,5% à Figuil avaient fait plus de 12 crises au
cours des 12 derniers mois. Un tiers (33,3% à Garoua et 35,8% à Figuil) était sujet à au moins
une crise grave au cours des 12 derniers mois (p=0,467). Aucune différence significative n’a été

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 19


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

retrouvée après calcul de la prévalence standardisée selon l’âge dans les 2 villes et aucun facteur
indépendant associé à l’asthme et à la zone de recrutement n’a été retrouvé.

Conclusion et recommandations

La prévalence de l’asthme dans le Nord Cameroun (Garoua et Figuil) est relativement


basse. Aucune différence significative n’a été retrouvée après analyse multivariée associant les
facteurs indépendants de l’asthme et la zone de recrutement.

Nous recommandons la sensibilisation de la population sur cette affection qu’est l’asthme


et la réalisation d’études pareilles dans d’autres régions où la prévalence de l’asthme est encore
jusque-là inconnue afin de pouvoir obtenir une prévalence nationale.

Mots clés: Asthme, Garoua, Figuil, prévalence.

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 20


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

SUMMARY

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 21


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Introduction

Asthma is chronic disease characterize by airway inflammation. It can be associated with


high mortality and it concerned all social groups. In Cameroon epidemiological studies have
being done but they are still restricted. The aim of our study is to define the prevalence of asthma
of adult in Garoua and Figuil and compare the two of them because there is no data in the North
region.

Methodology

In the 2695 participants who were included in our study, 1695 lived in Garoua and 960 in
Figuil. We included participants of 21 years of age and above that accepted to take part in the
study using a stratified sampling method. They were invited to fill a questionnaire issued from
international studies. Data was collected using the epidata software version 3.1(Epi data
Association, Odense. Danemark) and analysed using IBM SPSS version 20(IBM, Chicago,
USA).. The Chi square or Fisher’s exact test was used to compare proportions. Confounding
factors were put in a logistic regression model to look for an independent association between
zone of recruitement and asthma. A difference was considered significant when the p value was
less than 0,05.

Results

There were more women than men in the both cities. The frequency was 50.4% and
52.8% in Garoua and Figuil respectively. The median age (25 th- 75th percentiles) was 40 (29-53)
years old in Garoua and 42 (30-56) years old in Figuil, there was a significant difference. The
prevalence of current asthma in Garoua and Figuil were respectively 3.2% (95% CI 2.4- 4.1) and
5.5% (95% CI 4.1- 7.0) the p value was significant (p=0.003). Wheezing in life time was 4.9%
and 7.0% (p=0.0026); reported asthma was 2.5% and 2.8% (p=0.671). Twenty point four percent
in Garoua and 15.5% in Figuil had crisis in past 12months.More than 30% had a severe crisis in
the 12 month preceding the survey (p=0.467). No significant difference was found after the
logistic regression. There was no association between asthma and the recruitment area, no
independent factor associated with asthma was found

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 22


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Conclusion and recommendations


The frequency of asthma in adult in the North Cameroon (Garoua and Figuil) is relatively low.
No significant difference were found associating asthma and recruitment area
We recommend the sensitization of the population about the affection and the realization
of other studies in the rest of regions to obtain the national prevalence of asthma.

Key words: Asthma, Garoua, Figuil, prevalence

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 23


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

I. INTRODUCTION

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 24


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

La Global Initiave for Asthma (GINA) définit l’asthme comme une maladie hétérogène
généralement caractérisée par l’inflammation chronique des voies respiratoires. Cette affection
induit des symptômes tels que le sifflement expiratoire, la dyspnée, l’oppression thoracique et la
toux, variables dans le temps en termes de survenue, de fréquence et d’intensité (1). Elle peut
avoir des exacerbations potentiellement graves(2). Dans sa forme sévère, l’asthme est associé à
une mortalité élevée (3) et concerne toutes les couches sociales entrainant une altération de la
qualité de vie.

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il y a actuellement 235 millions


d’asthmatiques dans le monde. C’est la maladie chronique la plus courante chez les enfants.
D’après les estimations publiées en décembre 2016, il y a eu 383000 décès dus à l’asthme en
2015. La plupart des décès liés à l’asthme surviennent dans les pays à revenus faibles ou
intermédiaires. (4). Ainsi, la prévalence de l’asthme s’élève parallèlement à l’occidentalisation
des modes de vie et à l’urbanisation(5). Certaines projections évaluent la croissance de la
proportion de la population urbaine de 45 % à 59 % en 2025(5). Une croissance importante du
nombre d’asthmatiques est donc à craindre au cours des deux prochaines décennies. On estime
ainsi qu’il pourrait y avoir 100 millions de patients asthmatiques supplémentaires en 2025(5).

Du point de vu mondial, un rapport de la GINA sur le poids global de l’asthme en 2004


faisait état d’une prévalence variant de 0.7% (Macao) à 18.4% (Ecosse) dans la population
générale de par le monde(5). Ana Maria B. M et collaborateurs ont eu une prévalence de 4.4%
chez les adultes au Brésil en 2013(6). En 2016, une étude faite en Chine par Fu Q.L. et al a
retrouvé une prévalence de l’asthme auto-rapporté de 2.46% chez les adultes(7). Globalement la
prévalence de l’asthme a augmenté au cours des dernières décennies. Cependant, elle reste
encore sous-estimée en Afrique(8).
Plusieurs facteurs de risques sont impliqués dans l’asthme parmi lesquels : la prédisposition
génétique, les facteurs environnementaux, l’alimentation, le style de vie sédentaire et le stress .
Dans certaines zones rurales, les maladies allergiques semblent être moins fréquentes en
comparaison au milieu urbain (5). Au Rwanda, Musafiri et al ont trouvé que la sensibilisation
aux acariens et aux pollens de graminées était un facteur de risque de l’asthme avec une
prévalence de 26,5%(9). En outre le stress(10) et l’obésité sont aussi des facteurs de risque de
l’asthme(11).

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 25


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Au Cameroun des études épidémiologiques sur la prévalence de l’asthme ont déjà été mené
dans 3 grandes régions dont au Centre (Yaoundé), au Littoral (Douala) et à l’Ouest (Bandjoun).
Il s’agit notamment en 2014 d’une étude transversale communautaire incluant les sujets adultes
âgés de 19 ans et plus faite par Pefura et al dans la ville de Yaoundé. Cette étude a montré que
les prévalences de l’asthme-vie et de sifflement-vie étaient respectivement de 2,7% et de 6,9%
(12). Une étude faite de janvier à mai 2017 par Elanga A. et al dans la ville de Douala retrouvait
une prévalence de l’asthme de 2.8% avec comme principaux facteurs associes la
rhinoconjonctivite et l’eczéma atopique (13).. A Bandjoun Pefura et al ont retrouvé une
prévalence de l’asthme de l’adulte à 2.4% (14) chez l’adulte grâce à une étude transversale
communautaire en 2016. Cependant, il n’en demeure pas moins que les données
épidémiologiques concernant l’asthme restent encore limitées dans notre pays.
Par conséquent nous avons porté notre intérêt cette fois sur la ville de Garoua chef-lieu de la
région du Nord une ville ayant une forte exposition à la biomasse, un climat chaud et semi-aride
(les températures pouvant atteindre 40-45 degrés Celsius). A quelques kilomètres de là se trouve
Figuil, une localité semi-urbaine dont la caractéristique principale est qu’elle est une zone de
forte exploitation minière. Ceci fait de Figuil une zone de grande pollution atmosphérique(15).
Le but de notre étude sera donc de déterminer la prévalence et les facteurs associés à l’asthme
dans la région du Nord Cameroun plus précisément à Garoua et Figuil.

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 26


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

II. QUESTION DE RECHERCHE

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 27


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

La prévalence de l’asthme de l’adulte est- elle plus élevée à Figuil qu’à Garoua ?

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 28


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

III. OBJECTIFS

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 29


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

III.1. Objectif général


Comparer la prévalence de l’asthme de l’adulte à Garoua et à Figuil

III.2. Objectifs spécifiques


o Déterminer la prévalence de l’asthme de l’adulte à Garoua
o Déterminer la prévalence de l’asthme de l’adulte à Figuil
o Comparer la prévalence de l’asthme retrouvée à Garoua à celle retrouvée à Figuil
o Décrire les caractéristiques sociodémographiques et cliniques dans ces villes.
o Rechercher les facteurs associés à l’asthme à Garoua et à Figuil

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 30


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

IV. REVUE DE LA LITTERATTURE

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 31


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

IV.1. Rappels
1.1. Généralités
1.1.1. Définitions

L'asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies aériennes qui se caractérise par
des symptômes de brève durée spécifique à chaque patient (sifflements, oppression ou pesanteur
thoracique, gêne respiratoire et/ou toux), récidivants, paroxystiques volontiers nocturnes ou à
l’effort, spontanément réversibles ou sous l’effet d’un traitement et pouvant entrainer des
exacerbations potentiellement graves. C’est un trouble ventilatoire obstructif paroxystique(16).

Dyspnée : Perception anormale et désagréable de la respiration, il s’agit donc d’une gêne


respiratoire subjective dont se plaint le sujet ou que l’interrogatoire met en évidence avec une
terminologie variée : essoufflement, souffle court, coupé, blocage, mal à respirer...(17).

Toux: c’est un acte réflexe, déclenché le plus souvent par une irritation des voies
respiratoires qui provoque une expulsion brusque et violente du contenu de celles-ci: air,
sécrétions, corps étrangers...(17)

Expectoration : Une expectoration correspond à une expulsion de sécrétions anormales


présentes dans l’arbre trachéo-bronchique par les voies respiratoires et la bouche au cours d’un
effort de toux. Les diagnostics différentiels de l’expectoration sont : l’expulsion de salive
provenant de la cavité buccale et les sécrétions provenant de la sphère ORL(17).

1.1.2. Intérêts
- Epidémiologique
- Thérapeutique
- Economique

1.1.3. Epidémiologie

On estime qu’environ 300 millions les personnes souffrent actuellement d’asthme dans le
monde (1). C’est une affection chronique qui touche toutes les tranches d’âge mais débute le plus
souvent dans l’enfance, elle fait partie des maladies chroniques les plus fréquentes chez l’enfant.
La prévalence de l’asthme est sans cesse croissante, elle est également associée à une mortalité

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 32


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

élevée; Un décès sur 250 dans le monde est imputé à l’asthme(5). Tout d’abord considérée
comme le propre des pays développés car ayant des liens avec l’urbanisation, l’asthme est
devenue durant ces dernières décennies un véritable problème de santé publique pour les pays en
voie de développement. Sa fréquence varie considérablement d’un pays à l’autre. Au Cameroun
elle est de 2.7 à 2.4% respectivement en milieu urbain et en milieu semi- urbain chez l’adulte
(12,14).

1.1.4. Classification

La gravité de la pathologie asthmatique a été divisée en 4 stades par la GINA en 1998.

-CDA: courte durée d’action


-La présence d’un critère de gravité suffit à placer un patient dans une catégorie de gravité
-Quel que soit le stade de gravité, des exacerbations sont toujours possibles
-Un patient peut évoluer au sein de cette classification et doit être réévalué / 3-6 mois.

Figure 1: Stades de gravité de l'asthme

1.1.5. Physiopathologie
1.1.6. Etiologies(18)

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 33


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

 Allergie respiratoire : De nombreux allergènes peuvent être mis en cause : • Acariens :


parasite, hôte habituel des habitations. Ces acariens sont en nombre plus important à
l'automne et en période hivernale.
o Blattes : plus fréquentes, souvent liée aux conditions de logement.
o Pollens : l'allergie la plus connue est l'allergie aux graminées et se manifeste en
juin. D'autres allergènes polliniques comme les arbres ou herbacées se rencontrent
à certaines périodes de l'année.
o Animaux domestiques : chat, chien, lapin....
o Moisissures : les spores de moisissures peuvent être responsables d'allergies. Ces
allergies sont essentiellement hivernales.
o Latex (gants…)
o Professionnels : agriculteur, boulanger....
 Notion d’allergies croisées : latex / banane ; bouleau / avocat / kiwi …
 Facteurs alimentaires allergiques : L'asthme apparaît dans un tableau d'allergie générale
(urticaire), plus fréquemment chez l'enfant. 3 allergènes principaux : lait, œuf, arachide.
 Asthme induit par l’effort : Il s'agit de crises d'asthme déclenchées par l'effort, plus
volontiers par temps froid, notamment à la course, apparaissant à l'arrêt de l'effort.
 Reflux gastro-œsophagien : Pathologie à rechercher chez l'enfant. L'agression de l'arbre
bronchique par un liquide acide peut déclencher une crise d'asthme.
 Facteurs de pollution : domestique, industrielle, météorologiques
 Facteurs psychologiques : Facteurs importants. Ils ne peuvent à eux seuls expliquer un
asthme mais peuvent être un facteur favorisant pour le déclenchement des crises ou la
pérennisation de ces crises.
 Facteurs hormonaux : Asthme apparaissant au décours ou après la ménopause :
coïncidence ?

1.4. Classification

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 34


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

La classification en stade de l’asthme selon la Global Initiative for asthma (GINA 2013) évalue
la sévérité et le contrôle. La sévérité et le contrôle de l’asthme sont caractérisés par la fréquence
des symptômes, la consommation médicamenteuse, la fonction pulmonaire et sa variabilité dans
le mois précédent.

Tableau I: Contrôle de l'asthme

Contrôlé Partiellement contrôlé Non contrôlé

Tous les items validés Au moins un item ≥ 3 items du contrôle


présent partiel présent à
Symptômes diurnes Aucun (≤2/ semaine) ˃ 2 / semaine n’importe quelle
semaine
Limitations des Aucune ˃ 2 / semaine
activités
Symptômes nocturnes Aucun Oui

β2 de secours Aucun (≤2/ semaine) Oui

VEMS / DEP Normal ˂ 80%

exacerbations Aucune ≥1 /dans l’année 1 crise n’importe


quelle semaine

1.5. Etude clinique

Signes fonctionnels

Ce sont principalement la toux, la dyspnée et expectorations. La crise d’asthme donne


classiquement un tableau de dyspnée sifflante prédominant au temps expiratoire le plus souvent
nocturne d’apparition brutale précédée de toux sèche et suivie d’une expectoration(19). On peut
également avoir d’autres signes tels que : l’oppression thoracique, les sifflements.

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 35


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Signes physiques

L’examen physique des asthmatiques est souvent normal, mais l’observation la plus
fréquente est le sifflement expiratoire à l’auscultation, surtout en expiration forcée(1).

Diagnostic

Diagnostic positif

Le diagnostic d’asthme repose sur l’association(20) :

– de symptômes cliniques épisodiques évocateurs d’obstruction bronchique

– et de la mise en évidence d’un trouble ventilatoire obstructif réversible ;

La survenue sur un terrain favorisant renforce le diagnostic : atopie personnelle ou familiale,


asthme familial.

Le diagnostic repose donc sur :

– un interrogatoire précis de l’histoire de la maladie,

– l’examen clinique – l’épreuve fonctionnelle respiratoire.

Le reste du bilan doit ensuite s’attacher à :

– éliminer un autre diagnostic

– retrouver des facteurs déclenchants ou aggravants.

1. Interrogatoire (16)

Ici i l’anamnèse est plus importante que l’examen clinique qui est pratiquement toujours
normal, le caractère paroxystique réversible et récidivant des symptômes est crucial.

L'asthme s’exprime de façon chronique par des symptômes de brève durée

- sensation d'oppression thoracique

- sifflements expiratoires transitoires

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 36


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

- épisodes de gêne nocturne entraînant le réveil

- dyspnée

- toux déclenchée par l'effort accompagnée ou non de sifflements.

Souvent le malade se présente avec le diagnostic de « des bronchites à répétition » (souvent


conforté par la prescription répétée d’antibiotiques), qui sont de réelles exacerbations d’asthme.
Parfois les éléments paroxystiques sont absents mais certains critères permettent cependant de
suspecter un asthme :

- Antécédents familiaux ou personnels d'asthme,

- Survenue des symptômes dans certaines circonstances : nuit, effort, rire, exposition à des
irritants ou à des allergènes, pics de pollution, infections virales des voies aériennes supérieures.

- Association avec rhinite allergique, rhino sinusite chronique (80% des asthmatiques) eczéma
atopique (enfant)

La mesure du débit expiratoire de pointe (DEP) à l'aide d'un débitmètre de pointe - évalue
l'existence d'une obstruction bronchique (par rapport aux valeurs théoriques du patient).

- L’amélioration de cette valeur après prise d'un broncho-dilatateur témoigne du caractère


réversible de l'obstruction et peut être réalisée en ambulatoire par le patient sur plusieurs jours)

2. Examen clinique (20)

Il est typiquement normal si le patient est vu en dehors de la crise.

Si l’asthme est incontrôlé, on peut entendre des sibilants lors de l’expiration non forcée et
l’allongement du temps expiratoire, typiques de l’obstruction bronchique. q On recherche
également :

– une dermatite atopique

– un eczéma

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 37


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

– des signes de rhinite : écoulement, obstruction nasale, prurit nasal, éternuements, écoule-
ment postérieur, anosmie

– des polypes nasaux – signes oculaires (prurit, œdème, larmoiement, rougeur)

– un souffle cardiaque (diagnostic différentiel).

3. Epreuves fonctionnelles respiratoires (20)

La mise en évidence d’une obstruction bronchique et de sa réversibilité est un élément


fondamental du diagnostic, bien que non spécifique. La spirométrie doit donc faire partie de
l’évaluation de tout patient suspect d’asthme, puis de son suivi.

L’obstruction bronchique induit une baisse du volume expiratoire maximal en une seconde
(VEMS) et du rapport VEMS / CV (rapport de Tiffeneau). La fonction respiratoire peut être
normale en dehors des crises.

La réversibilité de l’obstruction est définie par l’augmentation d’au moins 12 % et de 200 ml


en valeur absolue du VEMS par rap- port à sa valeur initiale, après inhalation d’un agoniste b2-
adrénergique d’action rapide ou d’un atropinique. Cependant, l’absence de réponse n’exclut pas
le diagnostic et le test peut alors être répété après un traitement de 15 jours par des
glucocorticoïdes oraux (prednisone 0.5mg/kg).

L’hyperréactivité bronchique non spécifique peut être mise en évidence par un test de
provocation à la métliacholine ou à l’histamine. Elle est utile au diagnostic quand la fonction
respiratoire intercritique est normale (ce qui n’exclut pas le diagnostic d’asthme dont la
caractéristique est la variabilité). Ce test a une bonne sensibilité chez les sujets symptomatiques
mais sa bonne valeur prédictive négative sert surtout à exclure le diagnostic d’asthme.

Test à la métacholine : Le test est réalisé en administrant des doses croissantes de l’agoniste et en
mesurant la fonction respiratoire entre chaque nébulisation. On arrête le test lorsque le VEMS
chute de 20% (réponse-seuil). L’analyse de la courbe dose-réponse permet de définir la réactivité
bronchique (pente), la dose seuil (plus petite dose entraînant une baisse du VEMS), la dose
induisant une baisse de 20% du VEMS (PD20 ou PC20) et la dose-plateau (dose à partir de
laquelle l’augmentation des concentrations n’entraîne plus de modification du VEMS). Le test de

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 38


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

provocation, en raison du risque de bronchoconstriction sévère, doit être pratiqué par une équipe
entraînée et est contre-indiqué si le VEMS est inférieur à 65 % de la valeur prédite.

Le débit expiratoire de pointe (DEP ou peak flow, débit maximum généré par une expiration
forcée) permet de rechercher une variabilité de la fonction respiratoire au cours de la journée sur
une période d’une à deux semaines. Cela peut aider au diagnostic lorsque le patient présente des
symptômes d’asthme mais que la spirométrie est normale. Une variation de plus de 20% entre
le DEP mesuré au réveil avant la prise d’un agoniste b2 adrénergique de courte durée
d’action et celui du soir (optimalement celui de l’après-midi), est un élément en faveur du
diagnostic d’asthme.

– Le DEP est classiquement au plus bas au réveil, et au plus haut au milieu de la journée.

– Il est important de vérifier la manière dont le patient utilise son débitmètre.

–La seule mesure du DEP est insuffisante pour mesurer l’importance de l’obstruction bronchique
et ne doit pas remplacer la spirométrie dans cette indication.

– le DEP est surtout utile pour le monitorage à domicile

Une variation de plus de 20% entre le DEP mesuré au réveil avant la prise d’un agoniste b2
adrénergique de courte durée d’action et celui du soir (optimalement celui de l’après-midi), est
un élément en faveur du diagnostic d’asthme.

– Le DEP est classiquement au plus bas au réveil, et au plus haut au milieu de la journée. – Il est
important de vérifier la manière dont le patient utilise son débitmètre. –La seule mesure du DEP
est insuffisante pour mesurer l’importance de l’obstruction bronchique et ne doit pas remplacer
la spirométrie dans cette indication.

– le DEP est surtout utile pour le monitorage à domicile.

Débit mètre de pointe q En cas d’asthme professionnel.

Pour documenter l’exacerbation des symptômes lors des périodes de travail et leur amélioration
lors des congés, très caractéristiques du caractère professionnel de la maladie – on peut mesurer
le DEP 7 à 8 fois par jour, au travail et lors des périodes d’éviction, pour mettre en évidence une

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 39


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

baisse du DEP (>20%) lors des périodes de travail. Néanmoins, l’interprétation de ces mesures
est délicate.

–Les mesures répétées de la spirométrie sont plus difficiles à réaliser, mais plus fiables. – Pour
affirmer la responsabilité d’un agent dans la maladie asthmatique, on peut réaliser des tests de
provocation bronchique spécifique en exposant le patient, dans une cabine spéciale, à des doses
croissantes de l’agent supposé sensibilisant et en mesurant le VEMS (le test est positif si le
VEMS diminue de plus de 20% de la valeur de base).

– Ce test doit être réalisé en milieu hospitalier et suivi d’une surveillance prolongée. Il peut être
faussement négatif en cas d’éviction trop prolongée, de concentrations trop basses ou de mauvais
choix de l’agent.

– Cet examen est le test de référence pour imputer l’asthme à un agent professionnel.

Autres explorations

 Radiographie de thorax doit impérativement être réalisée lors de la première consultation


lorsque le diagnostic n’est pas encore connu pour éliminer un autre diagnostic. Réalisée
au cours d’une exacerbation, elle peut montrer des opacités transitoires liées à des
bouchons muqueux.
 Endoscopie bronchique si on suspecte un obstacle des voies aériennes.
 NFS : la présence d’une hyperéosinophilie sanguine est un élément en faveur du
diagnostic d’asthme, qu’il soit allergique ou non allergique. Elle est fonction de la
sévérité de l’asthme non traité. Elle ne présente pas un facteur discriminant d’allergie.
Elle ne doit pas être recherchée en première intention chez l’asthmatique.
 Le bilan allergologique

–Il est recommandé de faire en enquête allergologique chez tout asthmatique de plus de 3 ans

–ceci est utile pour mettre en place des mesures d’éviction, efficaces sur la réduction des
symptômes et la consommation médicamenteuse, ou pour l’indication d’une désensibilisation

–l’interrogatoire oriente le bilan allergologique. Les allergènes à tester seront adaptés à l’âge, à
l’histoire clinique et à l’environnement.

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 40


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

–La réalisation de prick tests est recommandée en première intention (grade B). Ils permettent
d’identifier les IgE spécifiques d’un allergène sur les mastocytes cutanés. Le résultat doit être
interprété en fonction de la clinique (grade B) : le test met en évidence une sensibilisation à un
allergène, mais le rôle de l’allergène dans les symptômes est retenu sur l’interrogatoire.

–Il est recommandé de tester les pneumallergènes domestiques : acariens, chat, chien, pollens
d’arbres, de graminées, d’herbacées (armoise, plantain, ambroise), moisissures (Alternaria,
cladosporium, aspergillus). Les autres allergènes, dont les blattes, sont testés en fonction de
l’interrogatoire et des particularités locorégionales (grade B).

 Les tests multiallergéniques (Phadiatop, Mast Cla..) sont des examens sanguins
d’orientation, tes- tant plusieurs allergènes simultanément, faits lorsque les prick test ne
sont pas possibles en première intention. Ils ont une bonne VPN, donc intéressants dans
les formes frontières de l’asthme allergique. S’ils sont positifs, l’enquête allergologique
doit être poursuivie.
 Le dosage des IgE sériques totales n’est pas recommandé en pratique car il n’y a pas de
valeur seuil permettant un diagnostic d’atopie avec une sensibilité et une spécificité
suffisante. Seul intérêt : avant mise en route d’un traitement par anti IgE ou suspicion
d’aspergillose broncho- pulmonaire allergique.
 Le dosage des IgE spécifiques d’un pneumallergène est recommandé en cas de
discordance entre les manifestations cliniques et les résultats des prick-tests ou quand les
prick-tests ne peuvent être réalisés ou interprétés.
 Il existe des tests immunologiques pour détecter une sensibilisation à certaines substances
professionnelles.
 Les tests de provocation bronchique spécifique à un allergène sont dangereux et n’ont pas
d’indication en dehors du diagnostic d’asthme professionnel.

Diagnostic de l’asthme dans certaines populations particulières(1)

Patients dont la toux est le seul symptôme respiratoire

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 41


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Cette situation peut être due à un syndrome de toux chronique par rhinorrhée postérieure («
sécrétions post-nasales »), à une sinusite chronique, à un reflux gastro-œsophagien (RGO), à un
dysfonctionnement des cordes vocales ou à une bronchite à éosinophiles, ou à une toux
équivalent d’asthme. La toux équivalent d’asthme se caractérise par une toux et une
hyperréactivité bronchique et la documentation de la variabilité de la fonction respiratoire est
indispensable pour faire le diagnostic. Cependant, l’absence de variabilité au moment de
l’examen n’exclut cependant pas un asthme.

Asthme professionnel et asthme aggravé par le travail

Tout patient dont l’asthme est apparu à l’âge adulte doit être interrogé sur ses expositions
professionnelles et il faut lui demander si son asthme va mieux quand il ne travaille pas. Il est
important de confirmer objectivement le diagnostic (ce qui nécessite souvent l’envoi à un
spécialiste) et d’éliminer l’exposition aussi tôt que possible.

Femmes enceintes

Il convient d’interroger toutes les femmes enceintes et celles qui envisagent une grossesse sur
leur asthme et de les informer de l’importance d’un traitement antiasthmatique pour la santé de la
mère et de l’enfant.

Personnes âgées

L’asthme peut être sous-diagnostiqué chez les patients âgés du fait d’une perception altérée,
de l’idée que la dyspnée est normale quand on vieillit, du manque de forme ou de la diminution
de l’activité. L’asthme peut également être sur-diagnostiqué chez les patients âgés devant une
confusion avec un essoufflement dû à une insuffisance ventriculaire gauche ou une cardiopathie
ischémique. En cas d’antécédents de tabagisme ou d’exposition aux carburants issus de la
biomasse, une BPCO ou un syndrome de chevauchement asthme- BPCO (ACOS) doit être
envisagé

Fumeurs et anciens fumeurs

L’asthme et la BPCO peuvent coexister ou se chevaucher (syndrome de chevauchement


asthme-BPCO, ACOS), en particulier chez les fumeurs et les sujets âgés. L’histoire et les

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 42


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

modalités des symptômes, ainsi que les anciens dossiers peuvent contribuer à différencier
l’asthme de la limitation fixe du flux expiratoire due à une BPCO. L’incertitude quant au
diagnostic doit faire adresser rapidement le patient à un spécialiste car l’ACOS à une évolution
plus péjorative que l’asthme ou la BPCO isolés.

Diagnostic différentiel

- Dysfonction des cordes vocales


- Syndrome d’hyperventilation
- Bronchectasies diffuses
- Déficit en alpha-1 antitrypsine
- BPCO
- Pathologies trachéales Insuffisance cardiaque gauche (pathologies mitrales notamment)
- Embolie pulmonaire
- Pneumopathie interstitielle diffuse d’hyperventilation.

Diagnostic de gravité

 Signes de gravité (16)


- DEP< 150 l/min
- Fréquence respiratoire > 25 / min
- Fréquence cardiaque >110/min
- Agitation, sueurs
- Contraction permanente des sterno-cléido-mastoïdiens
- Difficulté à parler ou à tousser Parle par mots (et non par phrases) Crise « inhabituelle »
pour le patient
- Absence d’amélioration sous traitement

 Signes d’extrême gravité


- Cyanose
- Troubles de la conscience
- Respiration paradoxale
- Silence auscultatoire

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 43


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

- Bradycardie
- Collapsus
- Pauses respiratoire

Formes cliniques

 Selon l’âge

L'asthme est plus fréquent à certaines périodes de la vie : apparition à 5 ans, disparition possible
à 13 ans. Apparition à 5O ans, chez la femme ménopausée. Asthme tardif à 7O ans, souvent
ignoré.

 Selon la gravité

Fréquence des crises Intervention des services d’urgence Importance des traitements asthme
grave : Certaines crises d'asthme peuvent être soudaines et graves, conduisant alors à
l'hospitalisation rapide pour une surveillance et un traitement adapté‚ imposant parfois une
ventilation assistée. Il est difficile pour un patient d'apprécier le degré d'obstruction bronchique à
son état de base. Pour surveiller ces asthmes graves, on peut s'aider par la mesure du DEP (débit
expiratoire de pointe) ou peak-flow qui permet une surveillance journalière par le patient. En cas
de baisse de ce débit supérieure à 50 % le risque de crise grave augmente et le patient adapte son
traitement en fonction de consignes médicales.

 Selon l’étiologie : asthme intrinsèque et extrinsèque

• asthme extrinsèque : lié à des facteurs externes

- Asthme allergique : Pneumallergènes domestiques et polliniques


- Asthme médicamenteux : Asthme à l'aspirine, aux anti-inflammatoires non stéroïdiens,
la noramidopyrine, souvent grave.
- Asthme intriqué à une BPCO : Dans l'évolution d'une bronchite chronique, un asthme
peut venir compliquer la bronchite chronique et est alors responsable de crises
dyspnéiques paroxystiques.
- Asthme professionnel : De nombreux agents professionnels peuvent être responsables
d'allergies et de crises d'asthme. Il est très souvent difficile d'affirmer le caractère

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 44


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

uniquement professionnel d'un asthme et d'en faire la preuve. On peut s'aider pour cela
d'une étude de l'environnement professionnel par le médecin du travail, de la mesure du
peak-flow du patient à son poste de travail, de tests réalistes en milieu hospitalier.
Exemples : milieu agricole, matières plastiques, coiffure ... infirmière : latex,
formaldéhyde...
- Hyperréactivité bronchique : réaction exagérée de fermeture des bronches à des stimuli
(froid, humidité, irritants, pollens) et majorée par l’effort respiratoire brutal comme la
course →crise d’asthme ou toux cédant à l’arrêt de l’effort.

• asthme intrinsèque : sans facteurs externes souvent tardif et plus sévère lié à une maladie auto
immune Evolue sous forme d’asthme inflammatoire permanent sans crise infection ORL ou
bronchique fréquente

- Asthme induit par l’effort : très fréquent

1.6. Traitement

1.6.1. Buts

Les objectifs à long terme dans le traitement de l'asthme sont :

• obtenir un bon contrôle des symptômes et maintenir des niveaux d'activité normaux

• Réduire au minimum les risques d'exacerbation, de limitation de la circulation d'air et d'effets


secondaires.

1.6.2. Moyens et indications

La stratégie pharmacologique peut être résumée comme suit, en fonction de la sévérité de la


pathologie asthmatique.
Asthme intermittent, Le traitement de fond n'est pas nécessaire, et des bêta-2 mimétiques
inhalés de courte durée d’action (CDA) peuvent être pris à la demande. Des bêta-2 mimétiques
ou du cromoglycate de sodium peuvent être pris de manière préventive avant un exercice ou une
exposition aux allergènes. Il faut particulièrement veiller à ce que la prise des bêta-2 mimétiques
soit effective, en éduquant le patient à utiliser correctement les inhalateurs. Cet apprentissage est
une part intégrante de l'acte thérapeutique.

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 45


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Asthme persistant léger, un traitement de fond est requis, mais mal codifié. On propose soit une
corticothérapie inhalée à une posologie variant de 200 à 500 μg /jour ou du cromoglycate de
sodium ou du nédocromyl de sodium ou de la théophylline à libération prolongée. On peut
proposer également les anti-récepteurs des leucotriènes (montélukast) mais leur place n'est pas
parfaitement déterminée. Les bêta-2 mimétiques inhalés CDA sont pris à la demande en cas de
symptômes, mais le conseil est de ne pas dépasser 3 à 4 prises/jour
Asthme persistant modéré, le traitement de fond associe des corticoïdes inhalés à une posologie
supérieure ou égale à 500 μg/jour, plus bronchodilatateur longue durée d'action. (LDA) si besoin
(théophylline, ou bêta-2 mimétiques LDA). Ici aussi, les anti-récepteurs des leucotriènes peuvent
être proposés en association avec les corticoïdes du fait de leur action synergique. Les bêta-2
mimétiques inhalés CDA sont à prendre également à la demande sans dépasser si possible 3 à 4
prises quotidiennes.

Asthme persistant sévère, les corticoïdes inhalés sont utilisés à une posologie variant entre 800
et 2000 μg/jour, associés à des bronchodilatateurs d’action prolongée (béta-2 mimétiques LDA)
et/ou théophylline à libération prolongée ; des corticoïdes administrés au long cours par voie
systémique (comprimés ou gouttes) sont parfois indispensables. Les bêta-2 mimétiques CDA
sont pris à la demande en fonction des symptômes. D'une manière générale, il est bon de revoir
les patients tous les 3 à 6 mois. Si la pathologie semble contrôlée pendant au moins 3 mois, une
réduction graduelle du traitement par palier est possible. Par contre, si le contrôle n'est pas
atteint, il faut envisager de passer à un palier supérieur thérapeutique. En premier lieu, il faut
revoir toutes les causes d'échecs du traitement (technique inappropriée, observance insuffisante,
contrôles de l’environnement et des autres facteurs déclenchants non obtenus).

Méthodes

C’est avant tout la nécessité d’éduquer les patients pour l’établissement d’une relation de
confiance avec le soignant, de déterminer et de suivre la sévérité de la maladie, d'éviter et de
contrôler les facteurs de déclenchement de la maladie, d’établir un plan de prise en charge au
long cours de la maladie chronique et de ses épisodes aigus et enfin d'assurer un suivi médical
régulier et adapté à la sévérité de la pathologie.
 Les mesures non pharmacologiques incluent :
 Cessation du tabagisme et de l’exposition environnementale

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 46


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

 Activité physique: Encourager les personnes asthmatiques à pratiquer régulièrement des


activités physiques pour leurs bienfaits généraux sur la santé. Fournir des conseils sur la
prévention et la prise en charge de la bronchoconstriction induite par l'exercice

 Éviter les expositions professionnelles: identifier et éliminer les sensibilisants professionnels


dès que possible, et retirer les patients sensibilisés de toute autre exposition à ces agents

 Éviter les médicaments qui pourraient aggraver l'asthme: L'aspirine et les AINS ne sont
généralement pas contre-indiqués, sauf s'il existe des antécédents de réactions à ces agents.

 Régime équilibré: Encourager les patients asthmatiques à consommer une alimentation riche
en fruits et légumes pour ses bienfaits généraux sur la santé

 Éviter les allergènes intérieurs: La remédiation de l'humidité ou de la moisissure dans les


maisons réduit les symptômes d'asthme et l'usage de médicaments chez les adultes

 Perte de poids: pour les patients obèses avec asthme

 Éviter la pollution de l'air intérieur: Encourager les personnes asthmatiques à utiliser des
sources de chauffage et de cuisson non polluantes et à évacuer les sources de polluants à
l'extérieur lorsque cela est possible

 Vaccinations: vaccination anti-pneumococcique, antigrippale

 Thermoplastie bronchique: Pour les patients adultes hautement sélectionnés souffrant


d'asthme non contrôlé malgré l'utilisation des schémas thérapeutiques recommandés et
l'orientation vers un centre de traitement de l'asthme, la thermoplastie bronchique est une option
thérapeutique potentielle dans certains pays.

 Éviter les allergènes extérieurs: Pour les patients sensibilisés, lorsque le nombre de pollen et
de moisissures est le plus élevé, la fermeture des fenêtres et des portes, le maintien à l'intérieur et
l'utilisation de la climatisation peuvent réduire l'exposition aux allergènes extérieurs.

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 47


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

 En cas d'allergie alimentaire confirmée, l'évitement des allergènes alimentaires peut réduire
les exacerbations d'asthme

 Organiser une évaluation de la santé mentale pour les patients présentant des symptômes
d'anxiété ou de dépression

 LES TRAITEMENTS ANTIALLERGIQUES


L’éviction des allergènes, est le traitement étiologique par excellence. Désensibilisation
spécifique :
Elle est aussi appelée immunothérapie et c'est le seul traitement spécifique de l'allergie. Elle est
réalisée, généralement par voie sous-cutanée, pour les acariens, les pollens, et certaines
moisissures comme Alternaria et Cladosporium. L’efficacité et l’innocuité de l'immunothérapie
spécifique dépendent du respect de certaines règles. L’immunothérapie en pratique consiste à
injecter des doses croissantes d’un extrait allergénique standardisé jusqu'à une dose d'entretien
renouvelée chaque mois pendant au moins 3 ans. Potentiellement, il existe un risque de
déclenchement d'une réaction allergique locale ou générale et chez l'asthmatique, de déclencher
des crises d'asthme parfois sévères. Dans l’asthme, uniquement les patients stabilisés pourront
bénéficier de cette thérapeutique. Elle traite également la rhinite. Des complications locales, au
point d’injection, sous la forme d’érythème et/ou d’œdème, accompagnés de prurit, sont
possibles ; si elles sont importantes, elles imposent de réduire momentanément la progression des
doses. Plus récemment, la désensibilisation par voie sublinguale/orale a été introduite et a fait
l’objet de nombreux essais contrôlés, qui montrent son intérêt dans le traitement de la rhinite.
Pour le contrôle de l’asthme, peu d’études sont actuellement disponibles et elles doivent être
réalisées pour obtenir des garanties quant à son efficacité et innocuité.

 ALGORITHME DE PRISE EN CHARGE

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 48


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Figure 2: Algorithme de la prise en charge de l'asthme

La prise en charge de l’asthme suit un algorithme qui a été élaboré par la Global Initiative
for Asthma 2017 basé sur le contrôle des symptômes et la réduction du risque d’exacerbation.
Dans celui-ci nous avons trois grandes articulations :
 Le diagnostic (déjà discuté plus haut)

 Le traitement avec une composante non pharmacologique et pharmacologique.

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 49


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

 L’évaluation du traitement et réajustement si nécessaire


Le traitement non pharmacologique : il s’agit d’éduquer le patient sur l’importance d’une bonne
observance au traitement, l’utilisation d’un inhalateur, les signes d’alertes, et enfin sur
l’importance de l’exercice physique et l’éviction des étiologies (allergènes).
Le traitement pharmacologique est basé sur un principe simple : l’efficacité, la sécurité, la
disponibilité et le coût pour le patient. Il se fait par paliers en fonction de la symptomatologie du
patient.
Les paliers I et II : Le palier I consiste en l’administration d’un β2 mimétique à CDA pour
calmer les symptômes. Il est indiqué chez les patients avec des symptômes peu fréquents (< 2
fois par mois) sans risque d’exacerbation. Le palier II consiste à administrer une dose régulière et
réduite de corticoïde inhalé et au besoin un β2 mimétique à CDA.
Le Palier III : une évaluation clinique approfondie est nécessaire pour mettre un patient sur ce
palier (bonne observance au traitement, symptômes, exacerbation). Suite à cette évaluation le
patient sera mis sous un corticoïde inhalé associé à un β2 mimétique à LDA à une dose réduite et
un β2 mimétique à CDA. On peut également administrer une combinaison de corticoïdes inhalé
et de formoterol ainsi qu’un β2 mimétique à CDA.
Le palier IV : une évaluation clinique approfondie est une fois de plus nécessaire pour mettre un
patient sur ce palier (bonne observance au traitement, exacerbation). Le patient sera mis sous
corticoïdes inhalé à petite dose avec du formoterol ou alors sous une dose moyenne de
corticoïdes inhalés et un β2 mimétique à LDA associé à un β2 mimétique à CDA.
Le palier V : Le patient est évalué et ensuite référé chez un spécialiste avec un traitement
spécifique.

 TRAITEMENT D'URGENCE DES CRISES D'ASTHME AIGUE GRAVE

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 50


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Le traitement d’une exacerbation dépend de sa gravité. A domicile, elle débute par une
évaluation clinique, une mesure des DEP, une oxygénothérapie (6-8 l/min), des béta-2 agonistes
(nébulisation ou aérosol-doseur, 6-8 bouffées) et des corticoïdes per os (prednisone, Solupred, 1
mg/kg/jour). En cas d’amélioration franche, un traitement ambulatoire est suffisant (prednisone 1
mg/kg/jour pendant 10 jours, majoration du traitement de fond et consultation pneumologique
sous 8-10 jours).
En l’absence d’amélioration ou en présence d’une aggravation secondaire, l’hospitalisation est
requise, assurée par transport médicalisé. La structure d’accueil hospitalière dépend de la gravité
clinique. En réanimation, l'administration d'un mélange oxygène-hélium (Héliox), diminue les
résistances bronchiques à l’écoulement des gaz, facilite le travail respiratoire et peut parfois
permettre d’éviter l’intubation. La ventilation assistée, de type hypoventilation contrôlée, sous
sédation et/ou curarisation, est difficile, associée à de nombreuses complications et à une
mortalité importante (10-25 %). Les béta-2 agonistes sont administrés par voie intraveineuse
(salbutamol 0,1-0,2 mg/kg/min, en augmentant en cas d'échec, par palier toutes les 15 minutes,
jusqu’à une dose plateau de 1 mg/kg/min), ainsi que les corticoïdes (méthylprednisolone,
Solumédrol, 1 mg/kg/j). L'utilisation d'adrénaline pourra être discutée. L'évaluation clinique et la
réponse au traitement doivent être rapprochées

 EDUCATION DU PATIENT ASTHMATIQUE

Avec une maladie chronique comme l'asthme, il est important que les patients reçoivent une
éducation et des compétences leur permettant de gérer efficacement leur asthme. Ceci est le plus
efficacement réalisé grâce à un partenariat entre le patient et ses fournisseurs de soins de santé.
Les composants essentiels pour cela comprennent [1] :
 Formation pour utiliser efficacement les dispositifs d’inhalation; Une mauvaise technique
d'inhalation entraîne un contrôle insuffisant de l'asthme, un risque accru d'exacerbations et des
effets indésirables accrus. Demander au patient de vous montrer comment il utilise son inhalateur
(ne demandez pas simplement s'il sait comment l'utiliser), identifier les erreurs à l'aide d'une liste
de contrôle spécifique à l'appareil. Montrez au patient comment utiliser correctement l'appareil
avec une démonstration physique, par ex. en utilisant un inhalateur placebo, vérifiez à nouveau la

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 51


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

technique en faisant attention aux étapes problématiques. Vous devrez peut-être répéter ce
processus 2-3 fois.

 REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN (RGO)

Les symptômes et / ou le diagnostic de RGO sont plus fréquents chez les personnes
souffrant d'asthme que dans la population générale, mais cela peut être dû en partie à la toux
attribuée à l’asthme ; en outre, certains médicaments contre l'asthme, tels que les bêta2-agonistes
et la théophylline, provoquent une relaxation du sphincter inférieur de l'œsophage. RGO
asymptomatique n'est pas une cause probable d'asthme mal contrôlé.
En général, les bénéfices des inhibiteurs de la pompe à protons dans l'asthme semblent être
limités aux patients présentant à la fois un reflux symptomatique et des symptômes respiratoires
nocturnes, d’'autres options de traitement incluent les agents de motilité, les changements de
style de vie et la fundoplicature. En résumé, le reflux symptomatique doit être traité, mais les
patients souffrant d'asthme mal contrôlé ne doivent pas être traités avec un traitement anti-reflux
sauf s'ils ont également un reflux symptomatique.

 ANXIETE ET DEPRESSION

Les troubles psychiatriques, en particulier les troubles dépressifs et anxieux, sont plus
fréquents chez les personnes souffrant d'asthme. Les comorbidités psychiatriques sont également
associées à une diminution du contrôle des symptômes de l'asthme et de l'observance du
traitement, ainsi qu'à une diminution de la qualité de vie liée à l'asthme.
Il y a eu peu d'essais pharmacologiques et non pharmacologiques de bonne qualité sur l'anxiété
ou la dépression chez les patients asthmatiques, et les résultats sont contradictoires. Une revue
Cochrane de 15 essais contrôlés randomisés portant sur des interventions psychologiques chez
des adultes asthmatiques comprenait la thérapie cognitivo-comportementale, la psychoéducation,
la relaxation et le biofeedback.

 RHINITE, SINUSITE ET POLYPOSE NASALE

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 52


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

La plupart des patients asthmatiques, qu'ils soient allergiques ou non allergiques, ont une
rhinite concomitante et 10 à 40% des patients souffrant de rhinite allergique souffrent d'asthme.
Les lignes directrices fondées sur des données probantes (Allergic Rhinitis in Asthma, ARIA)
recommandent des corticostéroïdes intranasaux pour le traitement de la rhinite allergique. Dans
les études de population, le traitement de la rhinite par des corticostéroïdes intranasaux est
associé à un besoin moindre d'hospitalisation liée à l'asthme et de visites aux urgences.

 ALLERGIE ALIMENTAIRE ET ANAPHYLAXIE

Chez les patients ayant des réactions allergiques alimentaires confirmées (anaphylaxie),
l'asthme coexistant est un facteur de risque important pour des réactions plus graves et même
mortelles . Une analyse de 63 décès liés à l'anaphylaxie aux États-Unis a révélé que presque tous
avaient des antécédents d’asthme ; les arachides et les noix étaient les aliments les plus souvent
responsables. Les patients dont l'allergie alimentaire est confirmée et qui présentent un risque
d'anaphylaxie doivent être formés et disposer d'un auto-injecteur d'épinéphrine en tout temps. Ils
doivent, eux et leur famille, être formés aux stratégies appropriées d'évitement des aliments.

 TRAITEMENT DE L’ASTHME DANS LES POPULATIONS OU DANS LES


CONDITIONS PARTICULIERES

 BRONCHOCONSTRICTION INDUITE PAR L'EFFORT

Si les seuls symptômes du patient se manifestent pendant ou après l'exercice, et qu'aucun


autre facteur de risque d'exacerbation n'est présent, une stratégie au besoin utilisant les béta-2
agonistes inhalé à CDA avant l'exercice ou pour soulager les symptômes qui se développent
après l'effort est suffisante. Chez les patients qui continuent d'avoir des symptômes malgré
l'administration d'un β-2 agoniste à CDA, des recommandations fortes ont été faites pour un
corticostéroïde par inhalation quotidien, un antagoniste quotidien des récepteurs des leucotriènes
ou un stabilisant mastocytaire avant l'exercice.

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 53


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

 . ASTHME ET GROSSESSE

Les exacerbations au cours de la grossesse surviennent principalement à la fin du


deuxième trimestre ; les principaux déclencheurs sont l'infection virale et la non-observance aux
corticostéroïdes inhalés. Les femmes qui présentent une exacerbation grave pendant la grossesse
courent un risque significativement plus élevé d'avoir un bébé de faible poids à la naissance que
les femmes sans asthme. L'utilisation de CSI peut réduire le risque d'exacerbation pendant la
grossesse.
L'utilisation de CSI, de cromoglycate et d'agonistes β2 à action prolongée pendant la grossesse
n'a été associée à aucun effet indésirable particulier, Des malformations congénitales ont été
rapportées avec l'exposition aux antagonistes des récepteurs des leucotriènes pendant la
grossesse.

 ASTHME LIE AU TRAVAIL

L'asthme lié au travail comprend l'asthme professionnel et l'asthme aggravé au travail.


Tous les patients atteints d'asthme à l'âge adulte doivent être interrogés sur leurs antécédents de
travail et d'autres expositions. L'identification précoce et l'élimination des sensibilisateurs
professionnels et l'élimination chez les patients sensibilisés de toute autre exposition sont des
aspects importants de la gestion de l'asthme professionnel. L'élimination de l'exposition devrait
être l'approche de prévention primaire préférée.

 MALADIE RESPIRATOIRE EXACERBEE PAR L’ASPIRINE

Le tableau clinique et l'évolution de la maladie respiratoire exacerbée par l'aspirine


(précédemment appelée asthme induit par l'aspirine) sont bien établi. Les corticostéroïdes
continuent d'être le pilier de la thérapie, et les médicaments anti-leucotriènes sont également
indiqués pour le traitement de la maladie sous-jacente. Après la désensibilisation à l'aspirine,
l'ingestion quotidienne de fortes doses d'aspirine réduit les symptômes inflammatoires de la
muqueuse, en particulier dans les voies nasales, chez la plupart des patients atteints d'asthme
induit par l'aspirine.

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 54


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

IV.2. Revue scientifique


2.1. Prévalence de l’asthme

Ana Maria B. M et collaborateurs ont eu une prévalence de 4.4% chez les adultes âgés de 18
ans et plus au Brésil en 2013(6).

En 2016, une étude faite en Chine par Fu Q.L. et al a retrouvé une prévalence de l’asthme
auto-rapporté de 2.46% chez les adultes(7)

En Afrique

En 2013 Davies Adeloye et al ont effectué une analyse systématique en faisant des
recherches systématiques de Medline, EMBASE et Global Health pour des études sur l'asthme
publiées entre 1990 et 2012. Ils ont inclus des études transversales basées sur la population
fournissant des estimations numériques sur la prévalence de l'asthme. Ils ont retenu 45 études
répondant à leurs critères de sélection. En Afrique en 1990, 74,4 millions (11,7% ; IC 95% 8,2-
15,3) dans la population totale. Ils ont pu estimer la prévalence de l’asthme dans la population
générale à 11,7% en 1990, 12% en 2000 et 12,8% en 2010(8).

Daniel O. Obaseki et al ont retrouvé une prévalence de l’asthme de 3,1% chez les hommes et
de 3,3% chez les femmes au cours d’une étude transversale réalisée chez 2310 adultes résidents
en banlieue nigériane.

Au cours d’une étude transversale communautaire incluant 2304 participants à Kinshasa,


Kabengele et al ont retrouvé une prévalence de l’asthme actuel de 7%

Au Cameroun

Mugusi et al ont mené une étude transversale en 2004 en milieu urbain et rural chez les sujets
âgés de 25-34 ans. De cette étude il en ressortait que la prévalence de l’asthme chez l’adulte
variait de2,2% à 5,0% en Tanzanie et de 1,3% à 2,5% au Cameroun(21).

Dans une étude réalisée à Yaoundé au Cameroun de Décembre 2013 à Avril 2014, sur un
échantillon de 2304 sujets (donc 57,3% de sexe féminin), la prévalence (IC à 95%) de l’asthme
était de 2,7%(12).

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 55


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

A Bandjoun Pefura et al ont retrouvé une prévalence de l’asthme de l’adulte à 2.4% chez
3033 sujets de plus de 19 ans grâce à une étude transversale communautaire en 2016(14)

Une étude faite de Janvier à mai 2017 par Elanga A. et al dans la ville de Douala retrouvait
une prévalence de l’asthme de 2.8% avec comme principaux facteurs associés la rhino
conjonctivite et l’eczéma atopique (13).

2.2. Facteurs associés

En Pologne, Sybilski J. A. et al ont fait une étude sur huit grandes villes et en région rurale
recherchant l’association entre l’asthme et l’obésité. Ils ont retrouvé un odd ratio de 1,80 et ont
conclu que l’obésité augmenterait la prévalence de l’asthme et ce particulièrement chez les
femmes(22).

Hounkpe et collaborateurs, lors d’une étude transversale descriptive et analytique menée au


Centre National Hospitalier de Pneumo-phtisiologie de Cotonou (Benin) en 2014 une étude sur
213 patients asthmatiques ont trouvé que les facteurs associés à la survenue de l'asthme sévère
étaient : l'âge de 46 à 55 ans (p = 0,04) ; les troisième et quatrième quintiles du bien-être
économique (p = 0,01) et le début de l'asthme après l'âge de 12 ans (p < 0,001)(23).

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 56


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

V. METHODOLOGIE

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 57


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

V.1. Type d’étude


Il s’agissait d’une étude transversale comparative

V.2. Lieux d’étude


L’étude a été menée dans 02 villes de la région du Nord à savoir Garoua et Figuil.

La ville de Garoua, est la capitale de la région du Nord du Cameroun et le chef-lieu du


département de la Bénoué. Organisée en 03 arrondissements, elle a une population estimée à
environ 546 060 habitants en 2015 (24) pour une superficie de 635.71 km2. Garoua compte 02
districts de santé (DS) :

- Garoua I avec une population de 272.461 habitants est composé de 08 aires de santé
(AS) : Bangli, Djamboutou, Kollere, Ouro Kanadi, Ouro Labbo, Ouro Mal Ahmadou,
Nakong, Souari.
- Garoua II avec une population de 296.299 habitants compte 06 aires de santé :
Foulbere, Lainde, Nassarao, Poumpoumré, Roumde Adjia et Takasko.

Garoua possède un climat tropical de type soudanien plus prononcé au fur et à mesure que
l’on avance vers le sud. Il est caractérisé par l’existence d’une longue saison sèche qui va
d’octobre à avril et une courte saison des pluies de mai à septembre. La pluviométrie moyenne
annuelle est de 1.000 mm de précipitations. Les températures restent élevées avec une moyenne
de 28°C et des maximas atteignant 40 à 45°C en avril. Toutefois, on peut observer des
irrégularités d’une année à une autre et voire d’un mois à un autre. L’amplitude thermique diurne
reste cependant fortement élevée (25,26)

La commune de Figuil est située dans le département du Mayo Louti, province du Nord. Ce
département est l’un des quatre que comporte cette province. Il comprend trois communes dont
Mayo Oulo, Figuil et Guider qui est chef-lieu du département. Il couvre une superficie de 1250
km2. L’arrondissement de Figuil est situé à 32 Km de Guider et se trouve être le terminus de la
partie nord de l’axe Nationale N°1 qui relie la Province du Nord à celle de l’Extrême Nord. Il est
limité au Nord par Kaélé, au Sud par Bibémi, à l’Ouest par Guider et à l’Est par la République
du Tchad.

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 58


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Le DS de Figuil compte en tout 10 AS (Badadji, Batao, Bidzar, Biou, Djougui, Figuil, Kakala,
Karewa, Kong Kong, Lam, Pelgue) pour une population de 123.517 habitants.

Le climat de Figuil est de type soudano sahélien, caractérisé par des températures plus élevées
que dans le climat équatorial avec les amplitudes thermiques plus grandes : 26,3°C en décembre
contre 38,5°C en avril. La température moyenne est de 28°C. On note dans cette localité comme
dans l’ensemble de la région, deux saisons(27) :

- Une longue saison sèche qui dure 7 mois (Novembre – Mai)


- Une courte saison pluvieuse qui dure 5 mois (fin Mai – Octobre)(27).

La pluviométrie moyenne se situe entre 600 et 800 mm d’eau par an. La zone connaît deux types
de vents :

- L’Harmattan : C’est un vent froid et sec qui souffle vers les derniers mois de l’année
(Octobre, Novembre, Décembre).
- L’Alizé « vent des pluies »: connu sous cette appellation par les paysans, souffle du Sud
vers le Nord(27).

Deux grandes unités industrielles ont leur siège social à Figuil : CIMENCAM (Cimenterie du
Cameroun) et ROCAGILIA (Chaux Rocca). CIMENCAM exploite trois carrières (argile, sable
et calcaire) pour la fabrication du ciment. ROCAGILIA possède une usine à Figuil et une carrière
à Biou. Celle-ci exploite le marbre et le granulat pour la fabrication du gravier de revêtement de
la chaussée, des carreaux de marbre, de la chaux vive et de la chaux agricole(15). Plusieurs
millions de tonnes d’aérosols sont émises par an par les carrières de Bergui-Bidzar et de Biou, et
des usines de CIMENCAM et ROCAGLIA à Figuil(15).

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 59


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

A B C

Figure 3: Pollution atmosphérique dans l'arrondissement de Figuil (15).

· A : Émission de la poussière et de la fumée par la cheminée de l’usine CIMENCAM à Figuil.


B : Émission de la poussière à la trémie de la carrière de Bergui.
C : Émission de la poussière au passage des camions sur la route de la carrière de Biou.(15)
·

V.3. Durée de l’étude


Notre étude s’est déroulée de Décembre 2017 à Avril 2018 soit une durée de 5 mois

V.4. Population de l’étude


Elle était constituée des sujets des deux villes durant la période de l’étude et répondant aux
critères suivants :

 Critères d’inclusion
- Tout sujet ayant 21 ans et plus ayant accepté de participer à l’étude.

 Critères d’exclusion
- Refus de participer
- Les sourds- muets

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 60


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

- Fiches incomplètes

V.5. Procédure

 Echantillonnage

A Garoua tout comme à Figuil, il s’agissait d’un échantillonnage aléatoire stratifié à 3 niveaux :

 Au 1er degré, étaient tirées au hasard sans remise les aires de santé des deux villes ; ainsi
selon la taille de la population des deux villes et fonction de leur district nous avons tiré
dans le district de santé de Garoua 1 et 2 une aire de santé sur deux (1/2) et dans le
district de santé Figuil une aire de santé sur 3 (1/4). Nous avons obtenu un total de 11
aires de santé réparties comme suit :
o DS Garoua 1 : 4 aires de santé
o DS Garoua 2 : 3 aires de santé
o DS Figuil : 2 aires de santé
 Au 2ème degré, il s’agissait de sélectionner des ménages parmi les aires tirées au premier
degré. Le nombre de ménage était choisi par échantillonnage systématique et le pas de
sondage variait de 7 à 14. Il dépendait du nombre de ménages dans chaque aire de santé.
Le 1er ménage et l’itinéraire retenus étaient ceux choisis par les journées nationales de la
vaccination (JNV). Ainsi, certains ménages ont été retenus par quartier.
 Au 3ème degré, tous les sujets âgés de 21 ans et plus des ménages sélectionnés au 2ème
degré ont constitué des unités statistiques primaires de collecte des données.

Les données ont été collectées à l’aide d’un questionnaire testé et inspiré d’autres
questionnaires utilisés dans les autres études internationales (ECRHS II) (28) et ISAAC (29). Les
sujets invités à participer à l’étude étaient ceux chez qui le consentement éclairé a été obtenu.

 Collecte des données

Les données ont été collectées par des étudiants en 7eme année d’études médicales à
l’Institut Supérieur de Technologie Médicale (ISTM) et de la Faculté de Médecine des Sciences

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 61


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Biomédicales (FMSB) de l’Université de Yaoundé I. Ceci à l’aide d’une fiche technique éditée
dans le logiciel Epidata version 3.1 (Epidata Association, Odense M, Danemark). La fiche
technique électronique a été inspirée des questionnaires utilisés dans les autres études
internationales (European Community Respiratory Health Survey: ECRHS II(28)) et a été
administrée par une interview en face à face aux sujets. Les données suivantes ont été
recueillies :

- Données sociodémographiques : âge, sexe, région d’origine et groupe ethnique


- Données socio-économiques : niveau d’éducation, nombre de personnes vivant dans la
maison, nombre de chambre dans la maison, source d’eau potable, type de combustible
utilisé pour la cuisson des aliments, type de toilette, revêtement du sol ;
- Données permettant le diagnostic de l’asthme : diagnostic d’asthme fait par un médecin
ou un professionnel de santé, sifflements dans la poitrine à un moment quelconque de sa
vie, sifflements dans la poitrine à un moment quelconque durant les 12 derniers mois,
sifflements au repos ou à l’effort, réveil par des crises de sifflements, difficulté à parler
pendant une crise de sifflement, toux nocturne, dyspnée paroxystique ou à l’effort,
évaluation de la fréquence de la gravité des crises d’asthme ;
- Données sur les affections allergiques : rhinite (éternuements, nez qui coule ou nez
bouché sans rhume, ni grippe), rhino-conjonctivite (signes de rhinite accompagnés de
larmoiement et de démangeaisons des yeux), et eczéma (éruption sur la peau touchant les
zones suivantes : plis des coudes, derrière les genoux, en avant des chevilles, sous les
fesses, autour du cou, autour des yeux ou des oreilles, prurigineuse et qui apparait et
disparait par intermittence sur une période d’au moins 6 mois).
- Exposition à la biomasse : celle-ci a été évaluée par l’exposition aux fumées de cuisine
provenant de divers combustibles et de ce fait toute personne ayant utilisée ces
combustibles pendant au moins six mois pour faire cuire les aliments a été considérée
comme exposée à la biomasse.
- Données sur les antécédents familiaux : présence d’un parent (père, mère, frère/sœur,
enfant) ayant l’une des affections allergiques.
- Habitudes tabagiques : une série de questionnaire sur la consommation antérieure et
actuelle du tabac a permis d’évaluer le tabagisme et le tabac a été quantifié en
paquet/année ; ainsi a été définit comme non-fumeur toute personne n’ayant jamais fumée

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 62


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

ou ayant fumée moins de 20 paquets de cigarette pendant leur vie ; fumeur tout individu
ayant fumé et qui continu de fumer avec une consommation supérieur à 20 paquets
pendant leur vie ou encore qui fument au moins un bâton de cigarette par jour pendant au
moins un an ; et enfin ex-fumeur toute personne ayant arrêté de fumer depuis au moins
six mois.
- Les paramètres anthropométriques : l’indice de masse corporelle (IMC) a été exprimé en
kg/m2. Il a été obtenu en divisant le poids (Kg) par le carré de la taille (m). Ainsi, les
catégories suivantes ont été définies : maigreur si IMC < 18.5 kg/m 2, normal pour des
valeurs allant de 18.5 à 24.9 kg/m2, surpoids si IMC compris entre 25 et 29.9 kg/m 2 et
obésité si IMC ≥ 30 kg/m2.

 Définitions opérationnelles
- Asthme au cours de la vie : sifflements perçus dans la poitrine à un moment
quelconque de la vie.
- Asthme actuel : sifflement perçus dans la poitrine au cours des 12 derniers mois.
- Asthme aiguë grave : crise de sifflement suffisamment grave pour empêcher de dire
1 à 2 mots de suite.
- Asthme auto- rapporté : diagnostic d’asthme posé par un médecin ou tout autre
professionnel de la santé.
- Rhinite allergique : présence de rhinorrhée, obstruction nasale, éternuement en
absence de rhume et de grippe.
- Rhino- conjonctivite actuelle : problèmes de nez (rhinorrhée et obstruction nasale)
au cours des 12 derniers mois accompagnés de larmoiement et de démangeaison /
envie de se gratter les yeux.
- L’eczéma au cours de la vie : survenue sur la peau du sujet, à un moment
quelconque de la vie, d’une éruption (plaques rouges, boutons…) qui démange, et qui
apparait et disparait par intermittence sur une période d’au moins 6 mois.
- L’eczéma actuel : survenue sur la peau du sujet, à un moment quelconque durant les
12 derniers mois, d’une éruption (plaques rouges, boutons…) qui démange, et qui
apparait et disparait par intermittence sur une période d’au moins 6 mois.

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 63


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

V.6. Analyses statistiques


 Calcul de la taille de l’échantillon

La taille de l’échantillon a été calculée à l’aide du logiciel OpenEpi version 3 (KM Sullivan
Atlanta, USA), en considérant une prévalence de l’asthme estimée à 2.7% (12), une marge
d’erreur de 1%, une précision de 1%, une puissance de 99.9% nous obtenons une taille de 1615
sujets. En tenant compte d’un facteur correcteur de l’effet grappe de 1.3 et d’un taux de non
réponse de 10%, le nombre minimum de sujets à inclure dans cette étude est de 2661 sujets.
Etant donné que la population de Figuil est environ le 1/5 de la population de Garoua, 2129
sujets seront recrutés à Garoua et 531 sujets seront recrutés à Figuil.

 Analyse des données

Nos données ont été extraites du logiciel Epi data 3.1 et seront analysées à l’aide du logiciel
IBM-SPSS version 20 pour Windows (SPSS Inc, Chicago, USA). Les données qualitatives
seront présentées par moyenne (écart-type) quand la distribution sera considérée normale sinon
elles seront présentées par leur médiane (intervalle interquartile). Les tests Chi 2 et la probabilité
exacte de Ficher seront utilisés pour la comparaison des proportions ; les variables quantitatives
seront comparées par le test de Student ou son équivalent non paramétrique ; le test U de Mann-
Whitney.

 Calcul de la prévalence

La prévalence de l’asthme sera calculée comme la proportion des sujets asthmatiques par
rapport à l’ensemble des sujets recrutés durant la période d’étude de chaque localité.

 Recherche des facteurs associés

La régression logistique sera utilisée pour rechercher les facteurs indépendants associés à
l’asthme. Une différence sera considérée comme significative si P<0,05.

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 64


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

VI. RESULTATS

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 65


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

1- Population d’étude

Trois mille cent cinq sujets ont été invité à participer à notre étude parmi lesquels nous avons
eu 416 refus. Des 2689 participants, 34 fiches incomplètes ont été éliminé pour un total final de
2655 sujets définitivement inclus (figure 3).

Sujets invités à participer à


l’étude
n = 3105

Refus

n = 416

Sujets interviewés

n = 2689

Fiches incomplètes

n = 34

Sujets définitivement
inclus
n = 2655

Garoua Figuil
n = 1695 n = 960

Figure 4: Diagramme d'inclusion

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 66


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

2- Caractéristiques générales de la population

2.1. Sexe

La répartition de la population d’étude en fonction du sexe est résumée dans le tableau II.
Notre population d’étude était faite à Garoua de 1995 sujets dont 841 (49,6%) d’hommes et de
854 (50,4%) femmes. A Figuil 453 (47,2%) hommes et 507 (52,8%) femmes constituaient des
960 participants inclus. Le P n’était pas significatif.

p = 0,229
900
800
700
600
500
400
300
200
100
0

Figuil Garoua

Figure 5 : Répartition de la population en fonction du sexe

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 67


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

2.2. Âge

L’âge compris entre 21 et 98 ans. A Garoua et à Figuil la tranche d’âge la plus


représentée était celle de 21 à 30ans avec des pourcentages respectifs de 29,8% (505) et 25,2%
(242). L’âge médian était de (25è- 75è percentile) 40ans (29 ans- 53 ans) et 42 ans (30ans- 56
ans) à Figuil et à Garoua. (Tableau III).

Tableau II: Répartition de la population en fonction de l'âge

Tranches d’âge Garoua Figuil P


n = 1695 (%) n = 960(%)

Inf 30 ans 433 (25,5) 200 (20,8) Référence

30- 55 ans 896 (52,6) 504 (52,5) 0,053

Sup 55 ans 366 (21,6) 256 (26,7) ˂0,001

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 68


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

2.3. Niveau d’éducation

La figure 5 représente la répartition de la population selon le niveau d’éducation. Les


sujets n’ayant pas atteint le niveau d’étude secondaire étaient le plus représentés dans les deux
villes soit 76,1% (1290) dans la ville de Garoua et 79,1% à Figuil. La valeur de P était supérieure
à 0,05.

p=0,053
1400

1200

1000

800

600

400

200

Figuil Garoua

Figure 6: Répartition de la population selon le niveau d'éducation

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 69


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

2.4. Mesures anthropométriques

A Garoua tout comme à Figuil le plus grand effectif avait un indice de masse corporelle
normal soit 1038 (61,8%) et 619 (64,7%) (Tableau V). P ˃0,05.

Tableau III: Répartition de la population selon les mesures anthropométriques

Indice de masse Garoua Figuil P


corporelle n = 1680 (%) n = 957 (%)
Normal 1038 (61,8) 619 (64,7) Référence

Maigreur 191 (11,4) 113 (11,8) 0,951

Surpoids 317 (18,9) 156 (16,3) 0,081

Normal 134 (8,0) 69 (7,2) 0,348

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 70


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

2.5. Statut matrimonial

La distribution de la population d’étude en fonction du statut matrimonial est représentée


dans le Tableau VI. Dans les deux villes le statut marié était le plus représenté à 72,9% (1232) à
Garoua et 69,9% (669) à Figuil. Il était suivi du statut célibataire à Garoua soit 14,5%(245) et de
veuf à Figuil soit 13,4% (128). La valeur de P était significative.

p = 0,105
1400

1200

1000

800

600

400

200

Figuil Garoua

Figure 7: Représentation de la population d'étude selon le statut matrimonial

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 71


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

2.6. Catégorie Socio- professionnelle

Le Tableau VI fait état de la répartition de la population d’étude en fonction de la


catégorie socio- professionnelle. A Figuil l’agriculture avait la fréquence la plus élevée soit
44,6% (426) tandis qu’à Garoua il s’agissait du secteur privé informel (30,7%) directement suivi
des sans-emplois (30,6%).

Tableau IV: Répartition de la population selon la catégorie socio- professionnelle

Catégorie socio- Garoua Figuil P


professionnelle n = 1684 (%) n = 956 (%)
Fonctionnaire 60 (3,6) 17 (1,8) Référence

Agriculture 416 (24,7) 426 (446) ˂ 0,001

Secteur privé 600 (35,6) 287 (30,0) 0,062

Sans emploi 608 (36,1) 226 (23,6) 0,340

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 72


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

2.7. Groupes ethniques

Les groupes ethniques de notre population d’étude sont regroupés dans le Tableau VII. A
Garoua les groupements ethniques les plus représentés étaient les soudanais 63,7% (1076) suivi
des peuls 25% (436). A Figuil on retrouvait majoritairement les Soudanais et les semi- Bantou
soit 60,5% et 23,1% respectivement.

Tableau V: Répartition de la population selon les groupes ethniques

Groupes Garoua Figuil P


ethniques n = 1689 (%) n = 957 (%)
Peuls 436 (25,8) 39 (4,1) Référence

Soudanais 1076 (63,7) 579 (60,5) ˂ 0,001

Autres 177 (10,5) 339 (35,4) ˂ 0,001

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 73


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

2.8. Région d’origine

A Garoua tout comme à Figuil les sujets inclus dans notre étude avaient pour principale
région d’origine le Nord. A Garoua 63,7% (1072) et à Figuil 78,8% (753). La valeur de P était
significative. (Tableau VIII).

Tableau VI: Répartition de la population selon la région d'origine

Région Garoua Figuil P


d’origine n = 1684 (%) n = 956 (%)
Nord 1072 (63,7) 753 (78,8) Référence

Extrême- nord 544 (32,3) 191 (20,0) ˂ 0,001

Adamaoua 23 (1,4) 3 (0,3) 0,002

Autres 45 (2,7) 9 (0,9) ˂ 0,001

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 74


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

2.9. Niveau socio-économique

Le revenu salarial bas selon le salaire mensuel minimum a été retrouvé à 73,4% (1113) à
Garoua et à 72,5% (637) à Figuil. Ceci est résumé dans le tableau IX

Tableau VII: Répartition de la population selon le niveau socio- économique

Revenu salarial Garoua Figuil P


n = 1516 (%) n = 879 (%)
Moyen 149 (9,8) 116 (13,2) Référence

Bas 1113 (73,4) 637 (72,5) 0,020

Bon 254 (16,8) 126 (14,3) 0,006

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 75


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

2.10. Habitudes Tabagiques

Dans le tableau X résume les habitudes tabagiques de notre population d’étude. Les
fumeurs étaient les moins représentés avec une fréquence de 5,8% (98) à Garoua et 5, (51)3% à
Figuil.

Tableau VIII: Répartition de la population d'étude selon les habitudes tabagiques

Garoua Figuil P
n = 1692 (%) n = 960 (%)
Non-fumeurs 1453 (85,9) 856 (89,2) Référence

Fumeurs 98 (5,8) 51 (5,3) 0,485

Ex-fumeurs 141 (8,3) 53 (5,5) 0,006

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 76


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

2.11. Maladies allergiques

 Rhino-conjonctivite
Soixante-trois sujets à Garoua (3,7%) et 38 sujets à Figuil (4,0%) avaient une rhino-
conjonctivite. La valeur P n'était pas significative. (Tableau XI)

Tableau IX: Répartition de la rhino- conjonctivite dans la population

Rhino- Garoua Figuil P


conjonctivite n = 1695 (%) n = 959 (%)

Oui 63 (3,7) 38 (4,0) 0,751

Non 1632 (96,3) 921 (96,0)

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 77


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

 Eczéma

L’eczéma atopique a été retrouvé chez 3,5% (60) participants à Garoua et chez 4,4% (42)
participants à Figuil tel que résumé dans le tableau XII. Différence non significative.

Tableau X: Répartition de l'eczéma atopique dans la population

Eczéma Garoua Figuil P


n = 1694 (%) n = 959 (%)

Oui 60 (3,5) 42 (4,4) 0,281

Non 1634 (95,6) 917 (95,6)

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 78


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

3- Comparaison de l’asthme dans les deux villes


3.1. Prévalence
3.1.1. Asthme actuel

Des 1650 participants définitivement inclus à Garoua et des 960 retenus à Figuil, 54 sujets à
Garoua et 53 sujets à Figuil ont eu des sifflements au cours des 12 derniers mois. Ainsi la
prévalence de l’asthme à 95% à Garoua était de 3,2% (2,4 – 4,1) et à Figuil de 5,5% (4,1- 7,0)
(Tableau XIII). P significatif

Tableau XI: Prévalence de l'asthme actuel dans les 2 villes

Garoua Figuil P
n = 1695(%) n = 960 (%)

Asthme 54 (3,2) 53 (5,5) 0,003

Absence d’asthme 1641 (96,8) 907 (94,5)

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 79


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

3.1.2. Asthme auto-rapporté

La prévalence de l’asthme auto-rapporté était de 2,5% (43) à Garoua et de 2,8% (27) à Figuil
(tableau XIV). La différence n’était pas significative

Tableau XII : Prévalence de l'asthme auto-rapporté à Garoua et à Figuil

Asthme auto- Garoua Figuil P


rapporté n = 1691 (%) n = 958 (%)

Oui 43 (2,5) 27 (2,8) 0,671

Non 1648 (97,5) 931 (97,4)

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 80


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

3.1.3. Sifflements au cours de la vie

Les sifflements au cours de la vie ont été retrouvés chez 83 participants (4,9%) dans la ville
de Garoua et chez 67 participants (7,0%) à Figuil. La valeur p était significative. (Tableau XV)

Tableau XIII: Sifflements au cours de la vie dans la population d'étude

Sifflements au Garoua Figuil P


cours de la vie n = 1695(%) n = 960 (%)

Oui 83 (4,9) 67 (7,0) 0,026

Non 1612 (95,1) 893 (93)

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 81


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

3.2. Sévérité de l’asthme

Le tableau XVI résume la sévérité de l’asthme. Parmi les sujets asthmatiques 30% (20) à
Garoua et 30,2% (16) à Figuil ont eu à avoir une à trois crises au cours des 12 derniers mois.
Dix-sept asthmatiques (31,5%) à Garoua et 16 asthmatiques à Figuil ont eu à se réveiller du fait
de la crise au moins une nuit au cours des 12 derniers mois. Aucune différence significative n’a
été retrouvée.

Tableau XIV: Sévérité de l'asthme

Critères de Modalités Garoua Figuil P


sévérité n = 54 (%) n = 53 (%)
Aucune 15 (27,8) 15 (28,3) 0,467

Nombres de 1 – 3 fois 20 (30,0) 16 (30,2)


crises durant les
4 – 12 fois 8 (14,8) 14 (26,4)
12 derniers
mois Plus de 12 fois 11 (20,4) 8 (15,1)

Jamais 32 (59,3) 27 (50,9) 0,348


Réveil
nocturnes Au moins une 17 (31,5) 16 (30,2)
durant les 12 nuit
derniers mois Plus d’une nuit 5 (9,3) 10 (18,9)

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 82


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

3.3. Gravité de l’asthme

Dix-huit asthmatiques soit 33,3% dans la ville de Garoua n’arrivaient pas à dire un ou deux
mots à la suite lors d’une crise. A Figuil 19 asthmatiques (35,8%) n’arrivaient pas à parler
pendant la crise. P = 0,784

Tableau XV: Gravité de l'asthme

Garoua Figuil P
n = 54 (%) n = 53 (%)

Oui 18 (33,3%) 19 (35,8%) 0,784

Non 36 (66,7%) 34 (64,2%)

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 83


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

3.4. Prévalence Standardisée en fonction de l’âge

Le tableau XVI présente la prévalence de l’asthme actuel dans notre population d’étude. A
Garoua et à Figuil la tranche d’âge de 30 à 55 ans avait la prévalence la plus élevée soit 40,7%
(22) et 50,9% (27) respectivement. Aucune différence significative n’a été retrouvée.

Tableau XVI: Prévalence de l'asthme actuel dans les 2 villes en fonction des tranches d'âge

Asthme actuel

Figuil Garoua P
n = 53 (%) n = 54 (%)
[21 - 30ans [ 9 (17) 12 (22,2) Référence

[30 - 55ans] 27 (50,9) 22 (40,7) 0,347

˃ 55 ans 17 (32,1) 20 (37) 0,820

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 84


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

3.5. Analyse multivariée

Le tableau présente l’analyse des facteurs indépendants associés à l’asthme actuel. En


utilisant la régression multivariée nous n’avons pas eu de facteurs indépendants associés à
l’asthme et à la zone de recrutement.

Tableau XVII: Facteurs indépendants associés à l'asthme

Facteurs Asthme actuel P


OR (IC à 95%)
Ville
0,555 (0,369 – 0,836) 0,005
Figuil
1
Garoua
Age 0,991 (0,97 - 1,004) 0,177

IMC
0,796 (0,378 – 1,679) 0,549
Obésité
0,739 (0,432 – 1,264) 0,270
Surpoids 0,608 (0,343 – 1,080) 0,090
1
Maigreur
Normal
Maladies allergiques
0,191 (0,106 – 0,346) 0,191
Rhino- conjonctivite
0,401 (0,200 – 0,805) 0,010
Eczéma
Ethnie
0,257 (0,100 – 0,658) 0,005
Peul
0,232 (0,108 – 0,498) ˂0,001
Soudanais 1
Autres
Catégories socio-
1,173 (0,701 – 1,964) 0,543
professionnelle
1,254 (0,745 – 2,112) 0,395
Agriculture 0,774 (0,260 – 2,301) 0,645
1
Secteur Privé
Fonctionnaire

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 85


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Sans emploi
Habitudes tabagiques
0,389 (0,195 – 0,773) 0,007
Fumeurs
0,697 (0,348 – 1,397) 0,309
Ex- fumeurs 1
Non-fumeurs

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 86


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

VII.
DISCUSSION

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 87


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

L’objectif principal de notre étude était de comparer la prévalence de l’asthme de l’adulte


à Garoua (urbain) et à Figuil (semi urbain). Les résultats qui en découlent sont les suivant :

- La prévalence de l’asthme à Garoua et à Figuil à 95% était respectivement de 3,2 % (2,4-


4,1) et 5,5% (4,1-7) avec une différence significative entre les 2 groupes (p=0,003). La
prévalence de sifflements au cours de la vie était de 4,9% à Garoua et de 7% à Figuil.
Quant à l’asthme auto-rapporté, sa prévalence était de 2,5% et de 2,8% à Garoua et à
Figuil respectivement. Pas de différence significative pour les sifflements au cours de la
vie et pour l’asthme auto- rapporté dans les 2 villes.
- La zone de recrutement ni aucun facteur indépendant associé à l’asthme n’a été retrouvé
après utilisation d’une régression logistique multivariée.

Des études sur la prévalence de l’asthme ont été faite et publiées sur la prévalence de
l’asthme. Dans notre étude la prévalence de l’asthme actuel était de 5,5% à Figuil et de 3,2 à
Garoua ces prévalences sont chiffres sont inférieurs à ceux retrouvés à Kinshasa (7%)(30). Il
s’agissait d’une étude transversale communautaire incluant des 2304 sujets âgés de 18 ans et
plus. Aux Etats-Unis la prévalence de l’asthme était de 12,6% dans une étude publiée par Liang
Wang en 2015(31). De même, en Inde étude menée auprès des travailleurs a permis de retrouver
une prévalence de l’asthme de 19%(32). Ces différences pourraient s’expliquer d’une part par
l’âge d’inclusion qui était inférieure à la nôtre et d’autre part à la taille d’échantillon plus grande
que la nôtre.

Cependant, certaines études faites en Afrique avaient des prévalences de l’asthme actuel
inférieures aux nôtres. C’est le cas de l’étude faite par Maziar Moradi et al qui portait sur la
prévalence de l’asthme de l’adulte en Arabie Saoudite. Cette étude a trouvé une prévalence de
4,05% qui est supérieure à la prévalence retrouvée à Garoua(33). Ceci pourrait s’expliquer par la
taille de l’échantillon qui était nettement plus grande en Arabie Saoudite soit 10735 participants.
En Afrique subsaharienne, Kuaban et al ont eu une prévalence des sifflements actuels de 2,4%
lors d’une étude transversale communautaire en milieu rural et semi- urbain incluant les sujets de
19 ans et plus(14). A Yaoundé, Pefura et al ont retrouvé 2,7% de sifflements actuels chez 2304
sujets inclus dans leur étude(12). A Douala la prévalence de l’asthme actuel était de 2,5% dans
l’étude publiée par Afane et al(34). Il s’agissait d’une étude transversale communautaire faite sur

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 88


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

un échantillon de 2723 participants âgés de 21ans et plus. Ces différences pourraient être
expliquées par la différence climatique qui règne entre le sud et le nord du pays.

Dans le but d’estimer et de comparer la prévalence en Afrique en milieu urbain et en


milieu rural, en 2013 Davies Adeloye et al ont effectué une analyse systématique en faisant des
recherches systématiques de Medline, EMBASE et Global Health pour des études sur l'asthme
publiées entre 1990 et 2012. Ils ont inclus des études transversales basées sur la population
fournissant des estimations numériques sur la prévalence de l'asthme. Ils ont trouvé que la
prévalence de sifflement au cours des 12 derniers mois était de 7,0% (2,5- 11,5) en zone rurale et
de 9,6% (3,9- 15,2) en zone urbaine(8). Aux Etats- Unis Corinne Keet et collaborateurs ont
retrouvé une prévalence de 12,9% en ville et de 10,6% en localité semi- urbaine(35). Toutefois,
cette différence n’était pas significative après analyse multivariée (p=0,66) tout comme dans
notre étude. Une étude publiée en 2011 par Musafiri et al avait trouvé une prévalence l’asthme
actuel de 9,3% en zone urbaine (Kigali) et de 8,3% en zone rurale (Huge)(36). Le fait de vivre à
Kigali multipliait par 2,21 (1,32-4,54) le risque d’avoir de l’asthme (p<0,005)(36).

Dans notre étude la prévalence de l’asthme auto- rapporté était de 2,5% à Garoua et de
2,8% à Figuil. En Chine, au cours d’une étude transversale communautaire incluant 9974 sujets
de 15 ans et plus dans 7 villes chinoises la prévalence de l’asthme auto- rapporté était de
2,46%(7). Dans la ville de Douala une prévalence de l’asthme auto- rapporté de 2,8% a été
retrouvée(34). Comparé à ces études, la prévalence de l’asthme auto- rapporté était nettement
inférieure à la nôtre. Ces résultats sont similaires à ceux de notre étude. Cependant, en zone semi
urbaine nigériane la prévalence de l’asthme diagnostiqué était de 1,5%(37). A Yaoundé, 0,8%
des participants déclaraient avoir été diagnostiqués asthmatiques par un médecin ou tout autre
personnel de la santé(12). A Bandjoun l’asthme auto- rapporté était représenté à 1,4%(14). Cette
différence pourrait être expliquée par une fréquentation des centres hospitaliers plus significative
dans le Nord du pays. En 2013, une étude marocaine portant sur la prévalence de l’asthme et des
manifestations allergiques chez les écoliers de la ville de Meknès estimait à 16,5% la fréquence
de l’asthme auto- rapporté(38). Cette prévalence nettement supérieure à celle retrouvée à Garoua
et à Figuil, cette différence s’expliquerait par la tranche d’âge des sujets incluent dans l’étude
marocaine qui était de 12 à 15ans. Dans une étude publiée en 2011 Musafiri et al ont retrouvé
une prévalence 6,6% pour ce qui est de l’asthme auto- rapporté(37). La dite étude avait pour but

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 89


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

de déterminer la prévalence de l’asthme en zone rurale (Huge) et en zone urbaine (Kigali) au


Rwanda.

La prévalence des sifflements au cours de la vie retrouvée à Garoua (4,9%) et celle


retrouvée à Figuil (7,0%) aux prévalences de Douala et Yaoundé soit 4% et 6,9%
respectivement. La prévalence des sifflements au cours de la vie à Bandjoun (3,4%) était
légèrement inférieure à celles retrouvée dans le Nord(12,14).

Dans le but de determiner la prevalence de l’asthme en milieu rural et urbain au Rwanda,


Musafiri et collaborateurs ont réalisé une étude incluants 1824 sujets dans les districts de Kigali
et Huge. Ils ont conclus que le fait de vivre en zone urbaine était un facteur de risque d’avoir de
l’asthme (p< 0,05) ce qui n’est pas le cas dans notre étude(36). Ils ont également trouvé que
l’atopie, le sexe féminin et le bas niveau d’éducation étaient associés à l’asthme. Dans notre
étude nous n’avons pas retrouvé de difference significative concernant la zone de recrutement
Ceci pourrait s’expliquer par le fait que les deux localités dans lesquelles nous avons recruté sont
des zones urbaines et par le fait que la ville de Figuil est sujette au facteur pollution dû à la
presence d‘usines d’exploitation minière en son sein. En étudiant l’asthme de l’adulte dans un
milieu rural et semi rural en Afrique subsaharienne, Kuaban et al ont retrouvé comme facteurs
associés la rhinite allergique, l’eczéma atopique, et la profession d’agriculteur(14). D’autres
études ont prouvées que l’obésité était associé de façon positive à l’asthme(31,33). Adam et al
ont prouvé que le surpoids (OR=1,34) et l’obésité (OR=1,80) étaient des facteurs prédictifs de
l’asthme auto- rappoté spréciallement chez les femmes (OR=1,54) (39). Par ailleurs, la presence
de chat à la maison (OR=1,82; 95% IC 1,01- 3,28; p= 0,045) et l’histoire familiale d’asthme
(OR=3,97; 95% IC 2,42- 6,50; p<0,001) étaient également liées à l’asthme auto- rapporté à
Kinshasa(30).

Notre étude a quelques limites donc la principale est la non realisation des épreuves
fonctionnelles respiratoires. Cependant nous avons utilisé le questionnaire des études
épidémiologiques internationales. Le caractère transversal de notre étude ne permet pas de bien
apprécier la relation entre l’asthme et les facteurs qui lui sont associés. Un biais d’information
pourrait également être considéré. Néamoins. Notre étude serait enrichissante. car aucune étude
sur l’asthme n’avait été faite dans cette region auparavant.

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 90


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 91


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

VIII. REFERENCES

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 92


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

1. FitzGerald M, Helen R, Boulet L-P, Hurd S, Decker R. Global Initiative for Asthma révisé en 2016.
In: Guide de poche pour le traitement et la prévention de l’asthme (pour les adultes et les
enfants de plus de 5 ans). 2016. p. 1–28.

2. Raherison C, Bourdin A, Bonniaud P, Deslée G, Garcia G, Leroyer C, et al. Updated guidelines


(2015) for management and monitoring of adult and adolescent asthmatic patients (from 12
years and older) of the Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF) (Full length text). Rev
Mal Respir. 2016;33:279–325.

3. Mbatchou Ngahane BH, Ndono GD, Kuaban C. Prévalence de l’asthme chez les adolescents en
milieu scolaire au Cameroun. Rev Mal Respir [Internet]. 2017 Jan [cited 2017 Oct 20];34:A44–5.
Available from: http://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S0761842516303308

4. OMS | Asthme. WHO [Internet]. 2017 [cited 2017 Oct 25]; Available from:
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs307/fr/

5. Masoli M, Fabian D, Holt S, Beasley R. Le poids global de l asthme - Résumé du rapport remis au
comité exécutif du GINA. La Lett du Pneumol. 2004;VII(6):227–34.

6. Maria A, Menezes B, Wehrmeister FC, Horta B, Landmann C, Ii S, et al. Prevalence of asthma


medical diagnosis among Brazilian adults: National Health Survey, 2013. REV BRAS EPIDEMIOL
DEC [Internet]. 2015 [cited 2017 Dec 10];18(2):204–13. Available from:
http://www.scielo.br/pdf/rbepid/v18s2/en_1980-5497-rbepid-18-s2-00204.pdf

7. Fu QL, Du Y, Xu G, Zhang H, Cheng L, Wang YJ, et al. Prevalence and occupational and
environmental risk factors of self-reported asthma: Evidence from a cross-sectional survey in
seven Chinese cities. Int J Environ Res Public Health [Internet]. 2016 [cited 2017 Dec
10];13(11):86–208. Available from: www.mdpi.com/journal/ijerph

8. Adeloye D, Chan KY, Rudan I, Campbell H. An estimate of asthma prevalence in Africa: a


systematic analysis. Croat Med J [Internet]. 2013 Dec [cited 2017 Oct 17];54(6):519–31. Available
from: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24382846

9. Musafiri S, van Meerbeeck J, Musango L, Brusselle G, Joos G, Seminega B, et al. Prevalence of


atopy, asthma and COPD in an urban and a rural area of an African country. Respir Med
[Internet]. 2011 Nov 1 [cited 2017 Dec 4];105(11):1596–605. Available from:

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 93


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0954611111002137

10. Leander M, Lampa E, Rask-Andersen A, Franklin K, Gislason T, Oudin A, et al. Impact of anxiety
and depression on respiratory symptoms. Respir Med [Internet]. 2014 Nov 1 [cited 2017 Nov
26];108(11):1594–600. Available from: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25282543

11. Gonzalez-Barcala FJ, Pertega S, Perez-Castro T, Sampedro M, Sanchez-Lastres J, San-Jose-


Gonzalez MA, et al. Obesity and asthma: An association modified by age. Allergol Immunopathol
(Madr). 2013;41(3).

12. Pefura-Yone EW, Kengne AP, Balkissou AD, Boulleys-Nana JR, Efe-de-Melingui NR, Ndjeutcheu-
Moualeu PI, et al. Prevalence of Asthma and Allergic Rhinitis among Adults in Yaounde,
Cameroon. PLoS One [Internet]. 2015;10(4):e0123099. Available from:
http://dx.plos.org/10.1371/journal.pone.0123099

13. ELANGA AAJ. PREVALENCE ET FACTEURS ASSOCIES A L’ASTHME DE L’ADULTE DANS LA VILLE DE
DOUALA. J Med Heal Sci [Internet]. 2017 Jun 24 [cited 2017 Dec 10]; Available from:
https://www.hsd-fmsb.org/index.php/hsd/thesis/view/582

14. A.D. Balkissou , L. Diffo-Sonkoue , E.W. Pefura-Yone , R. Adidigue Ndiomo , M. Massongo , S.L.
Tagny-Tchuente , C. Kenyo-Kenne , E. Afane-Ze CK. Asthme de l’adulte dans un milieu rural et
semi-urbain en Afrique subsaharienne. Rev Mal Respir [Internet]. 2017 Jan 1 [cited 2017 Oct
20];34:A266–7. Available from:
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0761842516308877

15. Toumba O, Wakponou A. Exploitation minière dans l ’ arrondissement de Figuil ( Cameroun ) :
problèmes de santé publique et effets environnementaux. Belgeo Rev belge géographie.
2014;4:0–15.

16. Collège des Enseignants de Pneumologie. Item 226 ASTHME DE L’ADULTE. 2013. p. 1–25.

17. Jounieaux PV, Charles P, Marquette H. Référentiel de Sémiologie Respiratoire. 2009.

18. Darneau G. Asthme. In: pneumologie 2015 [Internet]. 2015 [cited 2017 Nov 30]. Available from:
http://www.ifsidijon.info/v2/wp-content/uploads/2015/09/2016-Asthme.pdf

19. Nana A. Pneumologie. Vernazobre. 2011.

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 94


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

20. Camille. Asthme de l’adulte II-226. In: La collection hippocrate. 2009. p. 1–23.

21. Mugusi F, Edwards R, Hayes L, Unwin N, Mbanya J-C, Whiting D, et al. Prevalence of Wheeze and
Self-Reported Asthma and Asthma Care in an Urban and Rural Area of Tanzania and Cameroon.
Trop Doct [Internet]. 2004 Oct 25 [cited 2017 Nov 8];34(4):209–14. Available from:
http://journals.sagepub.com/doi/10.1177/004947550403400408

22. Sybilski AJ, Raciborski F, Lipiec A, Tomaszewska A, Lusawa A, Furmańczyk K, et al. Obesity – a risk
factor for asthma, but not for atopic dermatitis, allergic rhinitis and sensitization. Public Health
Nutr. 2015;18(3).

23. Santos BAH Dos, Gbary AR, Kpozehouen A, Kassa F. Facteurs associes a l’asthme sévère chez les
patients asthmatiques suivis au Centre National Hospitalier de Pneumo-phtisiologie de Cotonou
(Benin) en 2014. Pan Afr Med J [Internet]. 2015 [cited 2017 Dec 10];22:11. Available from:
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4646438/pdf/PAMJ-22-11.pdf

24. PopulationData.net [Internet]. 2015 [cited 2017 Dec 11]. Available from:
https://www.populationdata.net/pays/cameroun/

25. Garoua 1 [Internet]. COMMUNES ET VILLES UNIES DU CAMEROUN. 2014 [cited 2017 Dec 11].
Available from: about:blank

26. Garoua 2 [Internet]. COMMUNES ET VILLES UNIES DU CAMEROUN. 2014 [cited 2017 Dec 11].
Available from: about:blank

27. PLAN COMMUNAL DE DEVELOPPEMENT DE FIGUIL 2015. [cited 2017 Dec 1]; Available from:
http://www.pndp.org/documents/PCD_FIGUIL.pdf

28. Burney P, Jarvis D. ECRHS - Lung Function Protocol, Data Sheets and Lung Function Questionnaire
- Ecrhs Ii. 2000;

29. Asher MI, Keil U, Anderson HR, Beasley R, Crane J, Martinez F, et al. International study of asthma
and allergies in childhood (ISAAC): rationale and methods. Eur Respir J [Internet]. 1995 Mar 1
[cited 2017 Nov 30];8(3):483–91. Available from: http://erj.ersjournals.com/content/8/3/483

30. Obel KB, Ntumba KJM, Kalambayi KP, Zalagile AP, Kinkodi KD, Munogolo KZ. Prevalence and
determinants of asthma in adults in Kinshasa. PLoS One. 2017;12(5).

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 95


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

31. Wang L, Wang K, Gao X, Paul TK, Cai J, Wang Y. Sex difference in the association between obesity
and asthma in U.S. adults: Findings from a national study. Respir Med. 2015;109(8).

32. Agrawal S, Pearce N, Millett C, Subramanian S, Ebrahim S. Occupations with an increased


prevalence of self-reported asthma in Indian adults. J Asthma [Internet]. 2014 [cited 2017 Nov
26];51(8):1532–4303. Available from: http://dx.doi.org/10.3109/02770903.2014.913619.

33. Moradi-Lakeh M, El Bcheraoui C, Daoud F, Tuffaha M, Kravitz H, Al Saeedi M, et al. Prevalence of


asthma in Saudi adults: Findings from a national household survey, 2013. BMC Pulm Med.
2015;15(1).

34. Afane P, Emmanuel Z, Pefura P, Eric Y. Prévalence et facteurs associes à l ’ asthme allergique de l ’
adulte dans la v ille de Douala. :2016–7.

35. Keet CA, McCormack MC, Pollack CE, Peng RD, McGowan E, Matsui EC. Neighborhood poverty,
urban residence, race/ethnicity, and asthma: Rethinking the inner-city asthma epidemic. J Allergy
Clin Immunol [Internet]. 2015 Mar 1 [cited 2017 Dec 4];135(3):655–62. Available from:
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25617226

36. Musafiri S, Van Meerbeeck J, Musango L, Brusselle G, Joos G, Seminega B, et al. Prevalence of
atopy, asthma and COPD in an urban and a rural area of an African country. Respir Med
[Internet]. 2011 [cited 2017 Dec 10];105(11):1596–605. Available from: https://ac.els-
cdn.com/S0954611111002137/1-s2.0-S0954611111002137-main.pdf?_tid=8097f88c-ddaf-11e7-
a94d-00000aab0f27&acdnat=1512913330_c72ca64553bab38bf805cb17bea1f77c

37. Obaseki DO, Awoniyi FO, Awopeju OF, Erhabor GE. Low prevalence of asthma in sub Saharan
Africa: A cross sectional community survey in a suburban Nigerian town. Respir Med [Internet].
2014 Nov [cited 2017 Oct 17];108(11):1581–8. Available from:
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25443397

38. Sidi U, Abdellah M Ben. Prévalence de l’asthme et des manifestations allergiques chez les écoliers
de la ville de Meknès [Internet]. 2013 [cited 2017 Nov 18]. Available from: http://scolarite.fmp-
usmba.ac.ma/cdim/mediatheque/e_theses/62-13.pdf

39. Sybilski AJ, Raciborski F, Lipiec A, Tomaszewska A, Lusawa A, Furmańczyk K, et al. Obesity - A risk
factor for asthma, but not for atopic dermatitis, allergic rhinitis and sensitization. Public Health

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 96


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Nutr [Internet]. 2015 [cited 2017 Nov 26];18(3):530–6. Available from:


https://www.researchgate.net/profile/Adam_Sybilski/publication/261748139_Obesity_-
_A_risk_factor_for_asthma_but_not_for_atopic_dermatitis_allergic_rhinitis_and_sensitization/li
nks/56ef9b5208ae59dd41c735de/Obesity-A-risk-factor-for-asthma-but-not-for-atopi

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 97


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

ANNEXES

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 98


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

ANNEXE 3 : DEMANDE DE LA CLAIRANCE ETHIQUE

ADAMA DJONYABO Yaoundé le


STEPHANIE
EM7, ISTM
Tel: 699119368
Email: adamastephanie@yahoo.fr
Au Président du Comité National
d’Ethique de la recherche pour la
santé humaine.

Objet : demande de clairance éthique

Monsieur le Président,

Je viens très respectueusement auprès de votre haute bienveillance solliciter l’obtention


d’une clairance éthique qui me permettra de réaliser une étude intitulée «Asthme de l’adulte
dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil » s’inscrivant dans le cadre de
la rédaction d’une thèse de doctorat en médecine.
En effet je me nomme ADAMA DJONYABO Stéphanie étudiante en 7ème année de
médecine générale à l’Institut Supérieur de Technologie Médicale de Nkolondom-Yaoundé. Ce
travail est supervisé par le Pr PEFURA YONE Eric Walter et le Dr BALKISSOU ADAMOU
Dodo. Je tiens à mener cette étude en respectant les règles éthiques de recherche qui sont
capitales pour la recherche sur des sujets humains.
Dans l’attente d’une suite favorable à ma requête, veuillez agréer Mr le président mes
salutations les plus distinguées.
Pièce jointe :

- Mon protocole

Signature

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 99


Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

ANNEXE 4 : NOTICE D’INFORMATION DU PARTICIPANT

1) Titre du projet de recherche : Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude


comparative à Garoua et à Figuil

2) Investigateur principal : ADAMA DJONYABO Stephanie Etudiante en 7 e année de


Médecine Générale à l’Institut Supérieur de Technologie Médicale de Yaoundé. Tel : 699119368
Email : adamastephanie@yahoo.fr

3) but de l’étude : L’étude que nous mènerons visera à déterminer la prévalence de l’asthme
chez l’adulte et rechercher les facteurs associés à l’asthme chez ces adultes à Garoua et à Figuil

4) Durée de l’étude : L’étude sera réalisée de Décembre 2017 à mars 2018.

5) Importance de l’étude : cette étude visera à connaitre le fardeau de l’asthme à Garoua et à


figuil

6) Risques et inconvénients : l’étude ne comporte aucun risque.

7) Confidentialité : l’anonymat des sujets sera gardé. Les résultats obtenus dans cette étude
seront exclusivement utilisés dans un but scientifique.

8) Les personnes à contacter pour répondre aux questions sur la recherche et sur les droits des
participants :

 L’INVESTIGATEUR PRINCIPAL : ADAMA DJONYABO Stephanie Etudiante en 7 e


année de Médecine Générale à l’Institut Supérieur de Technologie Médicale de Yaoundé.
Tel : 699119368 Email : adamastephanie@yahoo.fr

• LE DIRECTEUR DE LA THESE : Pr PEFURA YONE Eric Walter, Unité de


Pneumologie A de l’hôpital Jamot de Yaoundé /Chargé de cours au département
de médecine interne et spécialités - Faculté de médecine et des sciences
biomédicales, Université de Yaoundé I. BP : 4021 Yaoundé Tel- : 696539726
Email : pefura2002@yahoo.fr

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 100
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

• Dr LES CO-DIRECTEURS : Dr BALKISSOU ADAMOU Dodo unité de


pneumologie de l’hôpital Jamot Yaoundé/ enseignante vacataire au département
de médecine interne et spécialités - Faculté de médecine et des sciences
biomédicales, Université de Yaoundé I. Tel : 697220022 Email :
dodobalkissou@gmail.com

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 101
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

ANNEXE 5 : DEMANDE D’AUTORISATION DE RECHERCHE

ADAMA DJONYABO
STEPHANIE Yaoundé, le
Etudiant en médecine 7e année
ISTM – YDE
E-mail: adamastephanie@yahoo.fr
Tel: 699 11 93 68 Au délégué régional de la santé de la
région du Nord
Objet : Demande d’autorisation de recrutement
dans le district de santé de Figuil

Monsieur le délégué,
Je viens très respectueusement auprès de votre haute personnalité solliciter l’obtention
des autorisations de recrutement dans les districts de santé de Garoua et de Figuil qui me
permettra de mener une étude intitulée «Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude
comparative à Garoua e à Figuil »

En effet je suis étudiante en 7ème année de Médecine Générale à l’Institut Supérieur de


Technologie Médicale de Nkolondom-Yaoundé (ISTM) et cette étude est dirigée par le
Professeur PEFURA YONE Eric Walter (chargé de cours à la Faculté de médecine et des
Sciences Biomédicales de l’Université de Yaoundé I), BALKISSOU ADAMOU Dodo
(enseignant vacataire). Le recrutement sera fait dans le District de santé de santé de Figuil
Département du Mayo- Louti sur une durée de 1 mois et ceci dans le strict respect de l’éthique.
L’objectif principal étant de déterminer la prévalence et rechercher les déterminants associés à la
l’asthme chez l’adulte vivant en milieu semi-urbain camerounais.
Dans l’attente d’une suite favorable veuillez agréer Monsieur le Délégué, l’expression de
ma profonde considération.
Pièce jointe :
• Copie du protocole

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 102
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

ANNEXE 6 : FICHE DE CONSENTEMENT ECLAIRE

Je soussigné, Mr /Mme / Mlle ……………………………………………


avoir été invité à participer au travail de recherche intitulé «Asthme de l’adulte dans le Nord
Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil  » dont l’investigateur principal s’appelle
Mlle ADAMA DJONYABO Stéphanie Etudiante en 7ème année de Médecine Générale à
l’Institut Supérieur de Technologie Médicale de Yaoundé. Tel : 699119368. Email :
adamastephanie@yahoo.fr

 J’ai bien compris la notice d’information qui m’a été remise concernant cette étude ou
alors on m’a lu et expliqué la notice d’information relative à cette étude.
 J’ai bien compris le but et les objectifs de cette étude
 J’ai reçu toutes les réponses aux questions que j’ai posées
 Les risques et bénéfices m’ont été présentés et expliqués
 J’ai bien compris que je suis libre d’accepter ou de refuser d’y participer
 Mon consentement ne décharge pas les investigateurs de la recherche de leurs
responsabilités, je conserve tous mes droits garantis par la loi.

J’accepte librement de participer à cette étude dans les conditions précisées dans la notice de
l’information, c’est-à-dire :

 De répondre aux questions de l’enquête


 De communiquer les informations médicales

Je donne mon accord pour que les données collectées pour cette étude soient utilisées dans
les études ultérieures.

Fait à ……….. Le …………….

Investigateur Principal Participant

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 103
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

ANNEXE 7 : FICHE TECHNIQUE

Enquête de santé respiratoire communautaire

Questionnaire principal et Questionnaire_Spirométrie_Communauté

Quartier ou zone de dénombrement ________________


Numéro d’identification du ménage 5__ __ __ __ __
Numéro d'identification du sujet 5__ __ __ __ __
Quel est votre nom ? ____________________
Quel est votre sexe ? 1. Féminin□ 2. Masculin□
Quel est votre âge ? ___ ___
Quel est votre numéro de téléphone (2 si __ __ __ __ __ __ __ __ __
possible)
Date de l’enquête __ __ / __ __ / __ __
Nom de l’enquêteur ou code enquêteur __ __ __ __ __

1. Données sociodémographiques
1.1. Quelle est votre naissance __ __ / __ __ / __ __
(jour/mois/année)?
1.2. Quel niveau d’éducation avez-vous ____________________________
complété (sans compter les années reprises)
?
1.3. Quel est votre plus haut niveau 1. Je n’ai pas été à l’école □
d’éducation ? 2. Primaire□ 3. Secondaire□
4. Universitaire □
1.4. Quel est le plus haut niveau d’éducation de 1. Je n’ai pas été à l’école □
votre père ? 2. Primaire□ 3. Secondaire□
4. Universitaire □
1.5. Quel est votre plus haut niveau 1. Je n’ai pas été à l’école □
d’éducation de votre mère? 2. Primaire□ 3. Secondaire□
4. Universitaire □
1.6. Quelle est votre profession (principale) ? ______________________
1.7. Quelle est votre catégorie socio-
professionnelle (voir instructions) ?
1.8. Quelle est votre région d’origine (voir

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 104
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

instructions)?
1.9. Quelle est votre ethnie ? 1. Bantou □ 2. Semi-bantou□
3. Peul □ 4. Soudanais□
5. Mixte □ (préciser:__/__) 6. Je ne sais pas□
1.10. Quel est votre statut matrimonial ? 1. Célibataire□ 3. Veuf □
2. Marié□ 4. Séparé/Divorcé□
1.11. Combien de personnes vivent dans votre __ __
maison (en vous comptant) ?
1.12. Combien de chambres y a-t-il dans votre __ __
maison (en dehors de la cuisine et des toilettes)
?

NIVEAU SOCIO-ECONOMIQUE : Cochez la réponse qui s’applique à votre ménage (maison).

1. Dans votre maison (ménage) y a-t-il ?


1.1. L’électricité 1. Oui□ 2. Non□
1.2. La radio 1. Oui□ 2. Non□
1.3. La télévision 1. Oui□ 2. Non□
1.4. Le réfrigérateur 1. Oui□ 2. Non□
1.5. La bicyclette (vélo) 1. Oui□ 2. Non□
1.6. La moto 1. Oui□ 2. Non□
1.7. La voiture 1. Oui□ 2. Non□
1.8. Téléphone fixe 1. Oui□ 2. Non□
1.9. Four électrique ou à gaz 1. Oui□ 2. Non□
1.10. Téléphone mobile 1. Oui□ 2. Non□
2. Avez-vous un domestique (boy, femme de 1. Oui□ 2. Non□
ménage…)?
3. Les membres de votre famille utilisent-ils le 1. Oui□ 2. Non□
terrain
familial pour l’agriculture ?

4.Quelle est la principale source de l’eau potable chez- vous ?

4.1. L’eau canalisée (CAMWATER) à domicile 1. Oui□ 2. Non□


4.2. L’eau canalisée(CAMWATER) chez le voisin 1. Oui□ 2. Non□
4.3. Point d’eau canalisée(CAMWATER) publique 1. Oui□ 2. Non□
4.4. L’eau canalisée(CAMWATER) à puiser dans la 1. Oui□ 2. Non□
cour

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 105
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

4.5. Puits avec pompe 1. Oui□ 2. Non□


4.6. Puits bien protégé sans pompe 1. Oui□ 2. Non□
4.7. Source de surface bien protégée 1. Oui□ 2. Non□
4.8. Eau de surface non protégée 1. Oui□ 2. Non□
4.9. Autres 1. Oui□ 2. Non□

5. Quel est le principal combustible utilisé pour la cuisson des aliments chez-vous ?
5.1. Gaz 1. Oui□ 2. Non□
5.2. Réchaud à pétrole 1. Oui□ 2. Non□
5.3. Bois, fumier 1. Oui□ 2. Non□
5.4. Charbon 1. Oui□ 2. Non□
5.5. Autres 1. Oui□ 2. Non□

6. Quel est le principal type de toilettes utilisé chez-vous ?

6.1. Toilette moderne privée avec chasse d’eau 1. Oui□ 2. Non□


6.2. Toilette moderne avec chasse d’eau partagée avec 1. Oui□ 2. Non□
les autres ménages
6.3. Fosse-latrine privée 1. Oui□ 2. Non□
6.4. Fosse-latrine commune partagée avec d’autres 1. Oui□ 2. Non□
ménages
6.5. latrine améliorée partagée avec d’autres ménages 1. Oui□ 2. Non□
6.6. Fosse-latrine améliorée propre 1. Oui□ 2. Non□
6.7. Buisson, sol 1. Oui□ 2. Non□

7. Quel est le principal matériel utilisé pour le revêtement du sol dans votre maison ?

7.1. La terre ou le sable 1. Oui□ 2. Non□


7.2. Ciment 1. Oui□ 2. Non□
7.3. Carreaux 1. Oui□ 2. Non□
7.4. Fumier primaire, bois, palmier, bambou 1. Oui□ 2. Non□
7.5. Vinyle/gerflex, bandes d’asphalte 1. Oui□ 2. Non□
7.6. Tapis 1. Oui□ 2. Non□
8. Combien de personnes y a- t- il dans votre Nombre/chambre coucher = __ __
maison pour chaque chambre à coucher ?
Puis utiliser la formule de calcul de
score
SIGNES RESPIRATOIRES CHRONIQUES

1. Toux et expectoration chroniques (crachats)

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 106
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

1.1. Toussez-vous habituellement quand vous 1. Oui□ 2. Non□


n’avez pas de grippe ou n’avez pas attrapé froid ? (si non, allez à la question 2)

1.2. Y a-t-il des mois où vous toussez pendant la 1. Oui□ 2. Non□


plupart des jours (préciser les mois en 01,02…12) ? si oui : quels mois __ __
1.3. Toussez-vous comme cela pendant 1 mois ou plus par 1. Oui□ 2. Non□
an?
1.4. Depuis combien d’années toussez-vous ? __ __ an(s)

1.5. Crachez-vous habituellement quand vous 1. Oui□ 2. Non□


toussez? (pas les vomissements ou le raclement de (si non, allez à la question 2)
fond de gorge)
1.6. Crachez-vous pendant la plupart des jours ? 1. Oui□ 2. Non□
1.7. Crachez- vous comme çà pendant 3 mois ou plus par an? 1. Oui□ 2. Non□
1.8. Depuis combien d’années crachez-vous ? __ __ an(s)
2. Essoufflement (Dyspnée)
1.1. Etes-vous essoufflé en montant une côte 1. Oui□ 2. Non□
légère ou un étage à un pas normal ?
1.2.Etes-vous essoufflé quand vous marchez avec d’autres 1. Oui□ 2. Non□
gens de votre âge à un pas normal en terrain plat ?
1.3. Vous arrive-t-il de vous arrêter pour reprendre votre 1. Oui□ 2. Non□
souffle quand vous marchez à votre propre allure en
terrain plat ?
1.4. Etes-vous essoufflé au repos ou au moindre 1. Oui□ 2. Non□
effort (habillage, coiffure) ?

1.5. A quel âge avez-vous remarqué que votre __ __ ans


souffle n’était plus normal ?

ANTECEDENTS

1. Avez-vous l’asthme ou avez-vous déjà eu l’asthme? 1. Oui□ 2. Non□

2. Prenez-vous actuellement des médicaments ? (si oui 1. Oui□ 2. Non□


préciser) __ __ __ __ __ __ __ __ __

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 107
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

3. Etes-vous un sportif de haut niveau ? (si oui, quel 1. Oui□ 2. Non□


sport pratiquez-vous ?) __ __ __ __ __ __ __ __ __
4. Si, sportif de haut niveau, combien d’heures __ __ __ heures
d’entrainement effectuées-vous par semaine ?
5. Fumiez-vous ou avez-vous fumé le tabac ou autres 1. Oui□ 2. Non□
substances ?
6. Avez-vous l’infection à VIH ? 1. Oui□ 2. Non□
Je ne sais pas□
7. Si vous avez le VIH, prenez-vous les 1. Oui□ 2. Non□
antirétroviraux ? Si oui, depuis combien de
mois_ _ _ _ mois
8. Avez-vous un quelconque autre problème médical ? 1. Oui□ 2. Non□
Si oui, préciser__ __ __ __ __ __
__ __ __ __ __

MESURES DES PARAMETRES ANTHROPOMETRIQUES ET DE LA PRESSION ARTERIELLE

1. Poids __ __ __, __ Kg
2. Taille __ __ __ cm
3. Tour de hanche __ __ __, __ cm
4. Tour de taille __ __ __, __ cm
5. Tour du cou __ __ __, __ cm

ASTHME et ALLERGIES

Instructions :
Veuillez répondre à toutes les questions en entourant le chiffre correspondant à la réponse.
Si en face d’un chiffre que vous avez entouré il est mentionné « allez à la question », vous vous
rendez directement au numéro de la question sui est indiquée. Si vous n’êtes pas sûr(e) de la
réponse entourez le chiffre correspondant à Non

1. Avez-vous déjà eu des sifflements dans la poitrine, à un moment quelconque de votre


vie?

Oui ........................................................................................................ 1

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 108
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Non ....................................................................................................... 2 -aller à la question 7

2. Avez-vous eu des sifflements dans la poitrine, à un moment quelconque, durant les 12


derniers mois?

Oui.................................................................................................................. 1

Non................................................................................................................ 2 -aller à la question 7

3. Combien de fois avez-vous eu des crises de sifflements durant les 12 derniers mois?

Aucune.......................................................................................................... 1

1 à 3 fois........................................................................................................ 2

4 à 12 fois..............................................................................………..... 3

Plus de 12 fois.......................................................................……..….. 4

4. Durant les 12 derniers mois, combien de fois, en moyenne, ces crises de sifflements vous
ont-elles réveillées ?

Jamais réveillé(e) avec des sifflements.................................……………1


Moins d’une nuit par semaine................................................………….2
Une ou plusieurs fois par semaine........................................………..…….3

5. Durant les 12 derniers mois, est-il arrivé qu’une crise de sifflements ait été suffisamment
grave pour vous empêcher de dire plus de 1 ou 2 mots à la suite ?

Oui..........................................................................................………….1

Non……………………………………………………………………..2

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 109
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

6. Avez-vous été essoufflé(e), même légèrement, quand vous aviez ces sifflements ?

Oui …………………………………………………………………….1

Non ……………………………………………………………………2

7. Durant les 12 derniers mois, avez-vous entendu des sifflements dans votre poitrine
pendant ou après un effort ?

Oui................................................................................................................... 1

Non.................................................................................................................. 2

8. Vous êtes-vous réveillé(e) avec une sensation de gêne respiratoire, à un moment


quelconque, dans les 12 derniers mois?

Oui................................................................................................................... 1

Non................................................................................................................. 2

9. Avez-vous été réveillé(e) par une crise d’essoufflement, à un moment quelconque, dans
les 12 derniers mois?

Oui................................................................................................................... 1

Non................................................................................................................. 2

10. Avez-vous été réveillé(e) par une quinte de toux, à un moment quelconque, dans les 12
derniers mois?

Oui................................................................................................................... 1

Non.................................................................................................................. 2

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 110
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

11. Avez-vous eu une crise d’asthme dans les 12 derniers mois?

Oui................................................................................................................... 1

Non................................................................................................................. 2

12. Prenez-vous actuellement des médicaments pour l’asthme? (y compris produits inhalés,
aérosols, comprimés? injections)

Oui.................................................................................................................. 1

Non................................................................................................................. 2

13. Avez-vous déjà eu des crises d’asthme dans votre vie?

Oui........................................................................................... ....………. 1

Non……………………………………………… ………………… 2

14. Durant les 12 derniers mois, avez-vous eu une toux sèche la nuit alors que vous n’aviez
ni rhume ni infection respiratoire ?

Oui..........................................................................................….. ………… 1
Non ....................................................................................................... …….2

TOUTES LES QUESTIONS PORTENT SUR DES PROBLEMES QUI VOUS SONT
ARRIVES ALORS QUE VOUS N’AVIEZ NI RHUME NI GRIPPE

15. Avez-vous déjà eu des éternuements, le nez qui coule ou le nez bouché alors vous n’aviez ni
rhume ni grippe ?

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 111
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Oui..........................................................................................………….. 1

Non ....................................................................................................... 2 -aller à la question 20

16. Durant les 12 derniers mois, avez-vous eu des éternuements, le nez qui coule ou le nez
bouché alors que vous n’aviez ni rhume ni grippe ?

Oui..........................................................................................………….. 1

Non................................................................................................................ 2

17. Durant les 12 derniers mois, ces problèmes de nez étaient -ils accompagnés de
larmoiements et de démangeaisons (envie de vous gratter) des yeux ?

Oui..........................................................................................….. ………. 1

Non................................................................................................................ 2

18. Pendant lequel ou lesquels de ces 12 derniers mois avez-vous eu ces problèmes de nez ?

Janvier............................................................................................... 1

Février.............................................................................................. 2

Mars.................................................................................................. 3

Avril................................................................................................... 4

Mai.................................................................................................... 5

Juin................................................................................................... 6

Juillet............................................................................................... 7

Août.................................................................................................. 8

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 112
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Septembre............................................................................… 9

Octobre.............................................................................. ........… 10

Novembre.............................................................................… 11

Décembre............................................................................…. 12

19. Durant les 12 derniers mois, ces problèmes de nez ont-ils gêné vos activités
quotidiennes ?

Pas du tout............................................................................... 1
Un peu...................................................................................... 2
Modérément............................................................................. 3
Beaucoup................................................................................. 4

20. Avez-vous déjà eu un rhume pendant la floraison (rhume de foins) ?

Oui..................................................................................................... 1

Non…………………………………………………………… 2

21. Avez-vous déjà eu sur la peau une éruption (plaques rouges, boutons...) qui démange
(envie de vous gratter), et qui apparaît et disparaît par intermittence sur une période d’au
moins 6 mois ?

Oui..........................................................................................….. 1

Non.................................................................................................................. 2 -aller à la question 26

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 113
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

22. Avez-vous eu cette éruption qui démange à un moment quelconque durant les 12
derniers mois?

Oui..........................................................................................….. ………. 1

Non......................................................................................................................... 2

23. Cette éruption qui démange a -t-elle, à un moment quelconque, touché l’une de ces
zones suivantes : les plis des coudes, derrière les genoux, en avant des chevilles, sous les
fesses, autour du cou, autour des yeux ou des oreilles ?

Oui..........................................................................................…………... 1

Non......................................................................................................................... 2

24. Cette éruption qui démange a-t- elle complètement disparu à un moment quelconque
durant les 12 derniers mois?

Oui..........................................................................................……………..1

Non………………………………………………………………………….2

25. Durant les 12 derniers mois, combien de fois cette éruption qui démange vous a
empêché de dormir ?

Jamais durant les 12 derniers mois.......................................……………. 1

Moins d’une nuit par semaine................................................…….…….. 2


Une ou plusieurs nuits par semaine.........................s.................…...
……..3

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 114
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

26. Avez-vous déjà eu de l’eczéma ?

Oui.....................................................................................................................…………… 1
Non…………………………………………………………………………………………2

TABAGISME : Je vais vous poser les questions sur le tabagisme et les autres substances fumées.
Nous allons commencer par la cigarette puis nous parlerons d’autres formes de substances fumées

1. Avez-vous déjà fumé les cigarettes (manufacturées ou 1. Oui□ 2. Non□


enroulées) ? (c’est-à-dire plus de 20 paquets de cigarettes (si non, allez à la question 2)
dans votre vie ou plus d’une cigarette par jour pendant un an)
1.1. Quel âge avez-vous quand vous avez __ __ ans
commencé à fumer régulièrement les cigarettes ?
1.2. Avez-vous arrêté de fumer 1. Oui□ 2. Non□
les cigarettes? Si oui depuis combien __ __ mois __ __ années

de mois ou années ?
1.3. Si vous avez arrêté de fumer les cigarettes, à __ __ ans
quel âge avez- vous arrêté?
1.4. En moyenne combien de cigarettes fumez- __ __ par jour
vous ou avez-vous fumé par jour ou par semaine? __ __ par semaine
1.5. Fumez-vous habituellement les cigarettes 1. Manufacturées□
manufacturées ou les cigarettes enroulées avec les 2. Enroulées□
mains ?
2. Prenez-vous le « tabac en prise » ? 1. Oui□ 2. Non□
(si non, allez à la question 3)
2.1. Quel âge avez-vous quand vous avez commencé à « __ __ ans
priser » régulièrement ?

2 .2. Avez-vous arrêté de « priser » ? 1. Oui□ 2. Non□


__ __ mois __ __ années

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 115
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Si oui depuis combien de mois ou années ?

2.3. Si vous avez arrêté de « priser », à quel âge avez-vous __ __ ans


arrêté ?

2.4. En moyenne, combien de prises faites-vous ou avez- __ __ par jour


vous fait par jour ou par semaine __ __ par semaine

3. Fumez-vous la pipe 1. Oui□ 2. Non□


(si non, allez à la question 3)
3.1. Quel âge avez-vous quand vous avez commencé à __ __ ans
fumer régulièrement la pipe ?
3.2. Avez-vous arrêté de fumer la pipe ? 1. Oui□ 2. Non□
__ __ ans
Si oui depuis combien de mois ou années ?

3.3. Si vous avez arrêté de fumer la pipe, à quel âge avez- __ __ ans
vous arrêté ?
3.4. En moyenne, combien de jet de tabac fumez-vous ou __ __ par jour
avez-vous fumé par jour ou par semaine __ __ par semaine
4. Fumez-vous les cigares ou les cigares à bout coupé 1. Oui□ 2. Non□
(c’est- à-dire plus d’un cigare par semaine pendant au moins (si non, allez à la question 5)
un an)?
4.1. Quel âge avez-vous quand vous avez commencé à __ __ ans
fumer régulièrement les cigares?
4.2. Avez-vous arrêté de fumer les cigares? Si oui depuis 1. Oui□ 2. Non□
combien de mois ou années? __ __ mois __ __ années
4.3. Si vous avez arrêté de fumer les cigares, à quel âge __ __ ans
avez-vous arrêté?
4.4. En moyenne, combien de cigares fumez-vous ou avez- __ __ par jour
vous fumé par jour ou par semaine ? __ __ par semaine
5. Fumer vous le cannabis (chanvre indien)? ( c’est-à-dire 1. Oui□ 2. Non□
plus de 20 joints au cours de votre vie ou 1 joint par mois
pendant au moins 1 an)
5.1. Quel âge avez-vous quand vous avez commencé à __ __ ans

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 116
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

fumer régulièrement le cannabis?


5.2. Avez-vous arrêté de fumer le cannabis ? Si oui depuis 1. Oui□ 2. Non□
combien de mois ou années ? __ __ mois __ __ années
5.3. Si vous avez arrêté de fumer le cannabis, à quel âge __ __ ans
avez-vous arrêté ?
5.4. En moyenne, combien de joints de cannabis fumez- __ __ par jour
vous ou avez-vous fumé par jour ou par semaine __ __ par semaine
1. Oui□ 2. Non□
(si non, allez à la question 7)
6. Fumez-vous ou inhalez-vous toute autre substance ? si Type : __ __ __ __ __ __ __ __
oui, préciser le type et l’unité de prise Unité : __ __ __ __ __ __ __ __
6.1. Quel âge avez-vous quand vous avez commencé à __ __ ans
fumer régulièrement ?
6.2 Avez-vous arrêté de fumer ? 1. Oui□ 2. Non□
Si oui depuis combien de mois ou années ? __ __ mois __ __ années
6.3 Si vous avez arrêté de fumer, à quel âge avez-vous __ __ ans
arrêté?
6.4.En moyenne, combien d’unités fumez-vous ou avez- __ __ par jour
vous fumé par jour ou par semaine ? __ __ par semaine
1. Oui□ 2. Non□
7. Quelqu’un fume-t-il régulièrement dans votre maison ?

Habitudes alcooliques :

1- Consommation actuelle régulière :

2- Consommation actuelle occasionnelle :

3- Ancien consommateur (au moins 12 mois sans prendre de l’alcool) :

4- N’a jamais consommé de l’alcool :

Si consommation actuelle ou passée de l’alcool, préciser le type d’alcool et la quantité (en litre)

Habituellement consommés.

1- Bière : (quantité : __ __ __)

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 117
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

2- Vin (quantité : __ __ __)


3- Liqueur (whisky) : (quantité : __ __ __)
4- Alcool local (bili-bili, odontol…)  : (quantité : __ __ __)

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 118
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 119
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 120
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 121
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 122
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 123
Asthme de l’adulte dans le Nord Cameroun : étude comparative à Garoua et à Figuil

Carte sanitaire de la région du Nord Cameroun

Thèse de doctorat en médecine présentée par ADAMA DJONYABO Stéphanie Page 124

Vous aimerez peut-être aussi