Vous êtes sur la page 1sur 3

RESUME DU COURS DE DROIT DU TRAVAIL

ü Droit du travail : c’est l’ensemble des règles applicables aux relations de travail entre
employeurs et salariés dans toutes les professions de nature privée.
ü NB : Le droit du travail ne s’applique pas aux salariés de la fonction publique c’est à
dire les fonctionnaires de l’Etat et des collectivités publiques
Le travail occupe dans nos sociétés une place centrale (travail fait social total)
o Une question de droit est une question de société
Lorsqu’une personne a une activité professionnelle, elle est presque nécessairement en rapport
avec le droit du travail :
o En qualité d’employeur et/ou de chef d’entreprise
o En qualité de salarié exerçant ou non une délégation de pouvoir

ü DOMAINE DU DROIT DU TRAVAIL


o Objet du droit du travail
Ce n’est pas toute activité professionnelle, c’est un travail subordonné (rapport de dépendance
hiérarchique à l’égard d’une autorité supérieure La subordination est l’exécution d’un travail
sous l’autorité d’un employeur qui a le pouvoir de donner des ordres et des directives, d’en
contrôler l’exécution et de sanctionner les manquements).
ü LES SOURCES DU DROIT DU TRAVAIL
o Le droit du travail a des sources juridiques très diversifiées.
ü Ainsi on distingue les sources :
o Nationales : Constitution, lois et règlements, jurisprudence
o Internationales : conventions de l’organisation internationale de travail (OIT)
o Sources professionnelles : les conventions collectives de travail, les usages, le pouvoir
patronal

L’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi (ANPE)


Acteur important dans les relations de travail, cet organisme joue un rôle déterminant pour une
meilleure connaissance du marché de l’emploi et de faire coïncider les offres et demandes
d’emploi. C’est un service public placé sous la tutelle du Ministère du travail (art.265 du code du
travail nigérien).

Le droit du travail, un droit contrôlé 


Ø Le contrôle administratif : l’inspection du travail
Régulateur des rapports sociaux dans l’entreprise, rôle de prévention, les inspecteurs (ou
contrôleurs de travail) ont une mission générale de vérification du respect de la législation du
travail au niveau individuel et collectif.
ü Missions (à travers l’inspecteur de travail) :
o le contrôle de l’application des dispositions édictées en matière de travail, d’emploi,
de formation professionnelle et de protection des travailleurs ;
o le règlement des conflits de travail ;
o les conseils et recommandations aux employeurs et aux travailleurs ;
o les études et enquêtes ayant trait à certains problèmes sociaux des travailleurs.
ü Pouvoirs :
o de contrôler tout établissement relevant de son ressort (droit de visite de jour comme de
nuit);
o de requérir les avis des experts, notamment sur les questions d’hygiène et de sécurité ;
o d’exiger l’affichage dans l’entreprise des avis et informations prévus par la loi et les

1
règlements ;
o sanctionner ou prescrire des mesures de correction en cas d’atteinte à la réglementation
du travail.
L’inspecteur de travail a pour mission le contrôle de l’application des dispositions du Code du
travail et de tout accord collectif (art.257 du CTN).

Ø Le contrôle judiciaire
Les conflits nés des relations de travail sont de la compétence de diverses juridictions parmi
lesquelles le Tribunal de travail est la plus spécifique.
On distingue ainsi les juridictions : administratives, pénales, civiles (outre le Tribunal de travail,
peuvent être compétents le Tribunal d’Instance = juge des litiges relatifs aux élections et
désignations des représentants du personnel ; le Tribunal de Grande Instance = tribunal de droit
commun, connait tous les litiges qui ne relèvent pas du ressort du Tribunal de travail)

o Les syndicats dans l’entreprise


Le Syndicat est un groupement ayant pour objet la défense et la représentation des intérêts des
membres de la profession.
Le droit syndical et la liberté d’opinion sont consacrés par la plupart des constitutions
nigériennes.

o Le patronat
Ensemble des chefs d’entreprise, le Patron ou chef d’entreprise est le détenteur du pouvoir au
sein de l’entreprise. Il dispose des prérogatives (pouvoirs) nécessaires à la réalisation des
objectifs économiques de son entité. Mais, comme tout pouvoir est susceptible de conduire à des
abus, l’Etat intervient pour encadrer celui du Chef d’entreprise en y fixant des limites.

o La représentation des travailleurs dans l’entreprise

Elle s’effectue à travers les délégués du personnel ; les délégués syndicaux (dans une entreprise
qui emploie au minimum 50 salariés), le comité d’entreprise (prévu dans les entreprise qui
emploient au 50 salariés et ayant une autonomie financière et comptable) et les comités
techniques de santé et de sécurité. Leur mission dans l’entreprise consiste à représenter leur
syndicat, à exercer les actions de revendication et à signer les accords collectifs.

o La grève
Elle est définie comme la cessation collective et concertée du travail en vue de la satisfaction de
revendications professionnelles. Ainsi, la grève est un arrêt du travail pour protester et obtenir la
satisfaction de revendications collectives. Il ressort que deux (2) éléments la caractérisent, l’un
relatif à l’action entreprise, l’autre au but poursuivi.
Le droit de grève est un droit à valeur constitutionnelle. L’article 34 de la Constitution
Nigérienne dispose « L’Etat reconnait et garantit le droit syndical et le droit de grève qui
s’exerce dans les conditions prévues par les lois et règlements en vigueur ».

o Le lock out 
C’est la fermeture temporaire de l’entreprise, décidée par l’employeur en réponse à un conflit
collectif de travail. On a tendance à le considérer comme la « grève de l’employeur ». Cette
mesure est de la part de l’employeur une faute contractuelle vis à vis de chaque salarié,
puisqu’il ne respecte pas son obligation de fournir du travail. La jurisprudence permet la

2
fermeture de l’entreprise lorsque l’employeur se trouve dans une « situation contraignante » le
libérant de ses obligations : une désorganisation de l’entreprise rendant impossible toute
exploitation (raison fonctionnelle), un danger important pour le personnel, les usagers ou
simplement les équipements (raison de sécurité). Un Lock out, décidé dans ces conditions,
proportionné à la situation ou au risque, suspend les contrats de travail.