Vous êtes sur la page 1sur 7

4ème année

Nombres complexes Année scolaire 09 - 10


Maths Sessions antérieures A. LAATAOUI

Exercice N°1 (SP.2001) ©


r r
( )
Dans le plan complexe P rapporté à un repère orthonormé O; u; v on considère les points A et B
d’affixes respectives a et 1 où a est un nombre complexe donné différent de 1.
Soit f l’application de P \ {B} dans P qui’ à tout point M d’affixe z, associe le point M’ d’affixe z’ telle
z-a
que : z ' = .
z-1
1. Montrer que les affixes des points invariants par f sont les solutions de l’équation E : z 2 - 2 z + a = 0 .
2. a) On suppose que a=1+e 2iq où q Î ùú , éê . Résoudre l’équation E.
p 3p
û2 2 ë
b) Mettre sous forme trigonométrique chacune des solutions de E.
3. Dans cette question on suppose que a = - 1.
Soit M un point de P \ {B} d’affixe z et M’ le point z’ = f(z).
r uuu
L
r r uuur
L

a) Montrer que ( u , BM )+ ( u , BM ') º 0 ( 2p ) .


uuur uuur
En déduire que la demi – droite [BA) est une bissectrice de l’angle BM , BM ' . ( )
b) Montrer que z’ est imaginaire pur si et seulement si z = 1 .
c) En déduire la construction du point M’image d’un point M du cercle trigonométrique privé du point
B.

Exercice N°2 (SC.2002) ©


rr
( )
Dans le plan complexe P rapporté à un repère orthonormé direct O, i, j , on considère les points A et B
d’affixes respectives 1 et –1 et on désigne par P’ le plan P privé du point A.
Soit f l’application de P’ dans P qui à tout point M de P’ d’affixe z associe le point M’ d’affixe z’ tel

que : z ' =
(
z z -1 ).
z -1

1. a) Soit C le point d’affixe i. Déterminer le point f (C ) .


b) Soit z le cercle de centre O et de rayon 1. Montrer que pour tout point M de
z \ { A} , on a : f ( M ) = B .
2. Déterminer l’ensemble des points invariants par f .
3. Soit M un point quelconque du plan privé de la droite (AB) et du cercle z .
On désigne par M 1 l’image de M par la symétrie orthogonale d’axe (AB) et par M’ l’image de M par
f.
uuuuuuur uuuuur
a) On désigne par z uuuuuuu
MM'
ur et z uuuuuur les affixes respectifs des vecteurs M M ' et AM .
AM 1 1
1 1

z uuuuuuu
ur
z-z uuuuuuur uuuuur
=
MM'
1
Montrer que . En déduire que les vecteurs M 1 M ' et AM 1 sont orthogonaux.
z -1
2
z uuuuu
ur
uuuuuuur uuuuur
AM1

b) Montrer que les vecteurs M 1 M ' et BM ' sont orthogonaux.


c) En déduire une construction géométrique du point M’.

1 Complexes. Sessions antérieures. 4ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


http://b-mehdi.jimdo.com
Exercice N°3 (SP.2003)

Dans l’ensemble £ des nombres complexes on considère l’équation


Ed : z 3 + ( 3 - d 2 ) z + 2i (1 + d 2 ) = 0 .
Où d est un nombre complexe donné de module 2.
1. a) Vérifier que 2i est une solution de Ed .
b) Résoudre alors l’équation Ed .
r r
2. Dans le plan complexe rapporté à un repère orthonormé direct O; u; v on considère les points A, B, ( )
M, N d’affixes respectives 2i ; -i ; -i + d ; -i – d.

a) Calculer MN et déterminer le milieu de [MN].


b) En déduire que lorsque d varie, les points M et N appartiennent à un cercle fixe que l’on précisera.
c) Dans le cas où AMN est un triangle, montrer que O est le centre de gravité du triangle AMN.
d) En déduire les valeurs de d pour lesquelles le triangle AMN est isocèle de sommet principal A.

Exercice N°4 (SC.2003)

On considère dans £ l’équation (E) suivante : ( E ) : z 3 - 2 ( ) (


3 + i z + 4 1 + i 3 z - 8i = 0
2
)
1. a) Montrer (E) admet une solution
imaginaire pure que l’on déterminera.
b) Résoudre (E) dans £ .
c) Donner la forme exponentielle de chacune des solutions de (E).
2. Soit q un réel et Eq l’équation :
(E ) : z
q
3
- 2e
iq
( )
3 + i z + 4e
2 2 iq
(1 + i 3 ) z - 8ie 3iq
= 0 a) Démontrer que : ze ( - iq
) est solution de (E) si et
seulement si z est solution de Eq .
b) En déduire les solutions de l’équation
( Ep ) suivante : z + 2 ( 3 + i ) z + 4 (1 + i 3 ) z + 8i = 0
3 2

3. Représenter dans le plan rapporté à un


r r
( )
repère orthonormé direct O; u; v les images des solutions des équations (E) et ( Ep ) et vérifier qu’elles
sont les sommets d’un polygone régulier

Exercice N°5 (SP.2004)

Soit a un nombre complexe non nul et E l’équation z 2 - 2 z + 1 + a 2 = 0 .


1. Résoudre dans l’ensemble £ des nombres complexes l’équation E.
r r
(
2. Le plan complexe étant rapporté à un repère orthonormé direct O; u; v , on considère les points A et B )
d’affixes respectives 1 + ia et 1 - ia . On pose a = a1 + ia2 ; a1 et a2 réels.
a) Montrer que les points O, A et B sont alignés si et seulement si a1 = 0 .
uuur uuur
b) Montrer que les vecteurs OA et OB sont orthogonaux si et seulement si a = 1 .
ù p pé
3. On suppose que a = eia où a Î ú - , ê .
û 2 2ë
æxö i æxö i
x x
a) Vérifier que pour tout réel x , on a : 1 + eix = 2 cos ç ÷ e 2 et 1 - eix = -2i sin ç ÷ e 2 .
è2ø è 2ø
b) En déduire l’écriture sous forme exponentielle de chacun des nombres complexes 1 + ia et 1 - ia .
c) Déterminer a pour que les points O, A et B forment un triangle isocèle rectangle en O.

2 Complexes. Sessions antérieures. 4ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


http://b-mehdi.jimdo.com
Exercice N°6 (SP.2005) ©
r r
( )
Dans le plan complexe rapporté à un repère orthonormé direct O; u; v , on donne le point A d’affixe 1.
Soit l’application f de P dans P qui à tout point M d’affixe z associe le point M’ d’affixe z’ tel que :
1+ i 1+ i
z' = z +1- .
2 2
1. Déterminer la nature de f et préciser ses éléments caractéristiques.
2. Soit le point M 0 d’affixe 2. On pose pour tout entier naturel n, M n +1 = f ( M n ) . On désigne par zn
uuuuur
l’affixe du point M n et par Z n l’affixe du vecteur AM n .
p
i
a) Montrer que Z1 = e . 4

np
i
b) Montrer que pour tout n de ¥ , Z n = e 4 .
c) En déduire l’ensemble des valeurs de n pour les quelles les points A, M 0 et M n sont alignés.

Exercice N°7 (SP.2006)

q est un réel de l’intervalle [ 0, 2p [ ; on pose pour tout nombre complexe z


( ) ( )
fq ( z ) = z 2 - i + eiq z + (1 + i ) -1 + eiq .
1. a) Vérifier que fq (1 + i ) = 0 .
b) En déduire les solutions z’ et z ‘’ dans £ de l’équation fq ( z ) = 0 .
r r
( )
2. Dans le plan complexe, rapporté à un repère orthonormé direct O; u; v on considère les points A, B et
M d’affixes respectives – 1 , i 3 et -1 + e iq .
a) Montrer que lorsque q varie dans [ 0, 2p [ , M varie sur un cercle ( C ) de centre A dont on précisera le
rayon.
b) Déterminer les valeurs de q pour les quelles la droite (BM) est tangente au cercle ( C ).

Exercice N°8 (SP.2007)

1. Soit q un réel de l’intervalle ]0, p [ .


Résoudre l’équation z 2 - 2iz - 1 - e 2iq = 0 .
r r
( )
2. Dans le plan complexe, rapporté à un repère orthonormé direct O; u; v on considère les points A, M et
N d’affixes respectives -1 + i ; i + e et i - e où q est un réel de l’intervalle ]0, p [ .
iq iq

uuur uuur
a) Montrer que les vecteurs AM et AN sont orthogonaux.
b) Montrer que lorsque q varie dans ]0, p [ , les points M et N varient sur un cercle ( C ) que l’on
déterminera.
3. a) Déterminer en fonction de q l’aire A (q ) du triangle AMN.
b) Déterminer la valeur de q pour la quelle l’aire A ( q ) est maximale et placer dans ce cas les points M
et N sur le cercle ( C ).

3 Complexes. Sessions antérieures. 4ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


http://b-mehdi.jimdo.com
4ème année
Nombres complexes - Sessions antérieures Année scolaire 09 - 10
Maths Corrigé A. LAATAOUI

Exercice n°1 :

Soit f l’application de P \ {B} dans P qui’ à tout point M d’affixe z, associe le point M’ d’affixe z’ telle
z -a
que : z ' = .
z-1

z -a
1. M est un point invariant par f Û f(M) = M Û z =
z-1

Û z ( z - 1) = z - a Û z ² - z = z - a Û z ² - 2 z + a = 0

2. a)

z ² - 2 z + 1 + e2 iq = 0 Û ( z - 1) + e 2iq = 0 Û ( z - 1) = -e2iq = ( ieiq ) Û z - 1 = ieiq , ou z - 1 = -ieiq


2 2 2

Û z = 1 + ieiq ou z = 1 - ieiq
b)
*
æ pö
içq + ÷
æq p ö
iç + ÷ æ -iæç q2 + p4 ö÷ i æç q2 + p4 ö÷ ö æq p ö
æ q p ö i çè 2 + 4 ÷ø æ q p ö i cos
iq
z ' = 1 + ie = 1 + e è 2ø
=e è2 4ø
çe è ø
+e è ø
÷ = 2cos ç + ÷ e = -2 cos ç + ÷ e ( )
ç ÷
è144 42444 3ø 14 4è244
2 43ø 144244 è 2 43ø
p q p >0
æq p ö < 0 car < + <p
2cosç + ÷ 2 2 4
è2 4ø

æ q p öæ æ q 5p ö æ q 5p ö ö
= -2 cos ç + ÷ ç cos ç + ÷ + i sin ç 2 + 4 ÷ ÷
è 2 4 øè è2 4 ø è øø

iq
æ pö
içq - ÷
æq p ö
iç - ÷ æ -i æç q2 - p4 ö÷ iæç q2 - p4 ö÷ ö æq p ö
æ q p ö i çè 2 - 4 ÷ø
z '' = 1 - ie = 1 + e è 2ø
=e è2 4ø
çe è ø
+e è ø
÷ = 2 cos ç - ÷ e
ç ÷
è144 42444 3ø 14 4è244
2 43ø
q p p
* æq p ö > 0 car 0 < - <
2cosç - ÷ 2 4 2
è2 4ø

æq p öæ æq p ö æq p öö
= 2 cos ç - ÷ ç cos ç - ÷ + i sin ç - ÷ ÷
è 2 4 øè è2 4ø è 2 4 øø

r uuu
L
r r uuur
L

( )( )
3. a) u , BM + u , BM ' º arg ( z - 1) + arg ( z '- 1) [ 2p ] º arg éë( z - 1) ´ ( z '- 1)ùû [ 2p ]

z +1 r uuu
L
r r uuur
L

Or z ' =
z -1
(
Þ ( z - 1) ´ ( z '- 1) = 2 Þ u , BM + u, BM ' º 0 ( 2p ) )( )
uuur r uuurL uur uuurL r r uuu
L
r r uuur
L
uur Luuur
BA = -2u Þ ( BM , BA ) º p + ( BM , u ) ( 2p ) º p - ( u , BM ) ( 2p ) º p + ( u , BM ') ( 2p ) º ( BA, BM ' ) ( 2p )
uuur uuur
Þ [BA) est une bissectrice de l’angle ( BM , BM ' ) .

4 Complexes. Sessions antérieures. 4ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


http://b-mehdi.jimdo.com
b) z¢ est imaginaire pur Û

æ z +1 ö z +1 z +1 z +1
z ' = -z ' Û ç ÷=- Û =- Û z z - z + z -1 = - z z - z + z + 1
è z -1 ø z -1 z -1 z -1
Û 2z z = 2 Û z z = 1 Û z = 1 Û z = 1
2

c) M Î z(O, 1) \ {B} Û |z| = 1 et z ¹ 1


Û z¢ est imaginaire pur
r
Û M ' Î O; v ( )
r
Ainsi M ' Î [ Bt ) Ç O, v ( )
Où [Bt) est symétrique de [BM) par rapport à (AB).

Exercice n°2 :

Soit f l’application de P’ dans P qui à tout point M de P’ d’affixe z associe le point M’ d’affixe z’ tel

que : z ' =
(
z z -1 ).
z -1

i ( -i - 1) 1 - i
1. a) C(i) et C¢ = f( C ) d’affixe z ' = = = -1 Þ C¢ = B Þ f( C ) = B.
i -1 i -1

b) M de z \ { A} Û OM = 1 et M ¹ A Û |z| = 1 et z ¹ 1

Þ z' =
(
z z -1 ) = zz - z = z
- z 1- z
=
2

= -1 Þ M¢ = f( M ) = B.
z -1 z -1 z -1 z -1
2. M est un point invariant par f Û f( M ) = M Û
(
z z -1 ) Û z² - z/ = z z - z/ Û z r
z=
z -1
( z - z ) = 0 Û z = 0 ou z = z Û M Î (O, u ) \ {A}
(
z z -1 )-z z-z
{
z uuuuuuur
z '- z1 z-z uuuuuuur uuuuur
3. a)
M1M '
= = z -1 = =
imaginaire pur
Î iIR Þ M 1 M ' ^ AM 1
z1 - 1 z -1 ( z - 1) ( z - 1) z -1
2
z uuuuu
r
AM 1
{
réel

(
z z -1 )-z z-z
{
z uuuuuuur
z '- z1 z - z imaginaire pur uuuuuuur uuuuur
= = z -1 = = Î iIR Þ M 1 M ' ^ BM ' .
M1M '
b)
zuuuuu
BM '
r z '+ 1 (
z z -1 ) +1
z z -1 z -1
{
2

z -1 réel

c)

5 Complexes. Sessions antérieures. 4ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


http://b-mehdi.jimdo.com
M¢ Î (d) Ç z¢, où (d) est la perpendiculaire à(AM1 ) en M1 et z¢ est le cercle de diamètre [B M1].

Exercice n°6 :

Soit l’application f de P dans P qui à tout point M d’affixe z associe le point M’ d’affixe z’ tel que :
1+ i 1+ i
z' = z +1- .
2 2

p
1+ i
( z - 1) Û z '- 1 = e 4 ( z - 1)
i
1. f : M(z) ® M¢(z¢) tel que : z '- 1 =
2

p
D’où f est la rotation de centre A et d’angle dont une mesure est .
4
uuuuur
2. M0(2) et M n +1 = f ( M n ) ; M n ( zn ) et Z n = aff AM n = zn - 1. ( )
p p
( z0 - 1) = e
i i
a) Z1 = z1 - 1 = e 4 4
.

np
i
b) Montrons par récurrence que pour tout n de IN, Z n = e 4

6 Complexes. Sessions antérieures. 4ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


http://b-mehdi.jimdo.com
p
i0
· Pour n = 0, Z 0 = z0 - 1 = 1 = e 4

np ( n +1)p
i i
· Pour n ³ 0, supposons que Z n = e 4
et montrons que Z n+1 = e 4

p p p np ( n +1)p

( zn - 1) = e
i i i i i
En effet : Z n+1 = z n +1 - 1 = e 4 4
´ Zn = e ´ e
4 4
=e 4

np
i
Ainsi : " n Î IN, Z n = e 4

uuuuur uuuuur Z i
np
c) A, M 0 et M n sont alignés Û AM n et AM 0 sont colinéaires Û n = Z n = e 4 est réel
Z0

p
Û n = kp , k Î IN Û n = 4k, k Î IN Û n est un multiple de 4.
4

7 Complexes. Sessions antérieures. 4ème Maths 09 – 10. www.espacemaths.com


http://b-mehdi.jimdo.com