Vous êtes sur la page 1sur 2

Bonsoir cher professeur,mes collegues,j’espere que vous portez bien,nous sommes donc

chargé de vous presenter l’exposé intitulé l’internationalisation des entreprises


marocaines, moi-même, yassine ismail et ali nous avons le plaisir de vous presenter ce
travail selon le plan suivant

Introduction
Le processus de mondialisation économique et les nouvelles conditions de compétitivité ont
entrainées l’internationalisation des activités des firmes. Il apparait que cette stratégie constitue
désormais une voie de développement incontournable pour les entreprises marocaines. La
concurrence ne s’exerce plus à l’échelle nationale ; mais à l’échelle mondiale, cette évolution a offert
de nouvelles opportunités pour les entreprises en élargissant leur marché, mais aussi la contrainte
d’affronter la concurrence étrangère sur leur marché domestique

1)les objectifs qui incitent les entreprises à choisir une stratégie de


l’internationalisation

• L’objectif principal de l’entreprise est la survie de l’entreprise par le


développement de son activité à l’échelle international afin qu’elle puisse assurer
son existence sur le marché
• Le deuxième objectif c’est de Rechercher des opportunités de croissance ainsi que
la pénétration de nouveaux marchés,  Un plan bien préparé et une strategie
d’internationalisation bien exécuté peut aider l’entreprise à percer de nouveaux
marchés internationaux et à y prospérer.
• le développement de ses produits et/ou services à l’échelle mondiale
Le lien entre l’innovation et l’exportation est très fort. Si l’entreprise
est innovante, il est très probable, voire certain, que vous ayez des
ouvertures de marchés à l’exportation,et ameliorer son image de marque
• Réduction des coûts et augmenter le chiffre d’affaires
L’internationalisation peut aussi répondre à une logique de
rationalisation des coûts en délocalisant des activités jugées
peu rentables dans des zones géographiques où la main-
d’oeuvre est à très bas prix. La réduction des coûts sur
certains processus de la chaîne d’activité délocalisés à
l’étranger

2)Les raisons ou la causes de l’internationalisation

• Saturation du marché national


les opportunités de croissance dans son marché domestique
deviennent, peut-être, plus difficiles, l’entreprise se retourne vers le
marché étranger afin de développer ses activités
 Enlèvement des barrières tarifaires et non tarifaires
Les barrières tarifaires sont essentiellement les droits de douane imposés à
l'entrée des marchandises. Les barrières non tarifaires sont toutes les autres
barrières le contingement,limitation de la quantité exportée,mesures sanitaires
et phytosanitaires,etc…
 conquête des nouveaux débouchés étrangers en s’y implantant
physiquement.
 Existence de capacité de production sur place (Diminution des coûts avec
l’économie d’échelle et les coûts de main-œuvre plus faible)
 Concurrence moins forte

Les barrières et risques à l’international


Les barrières internes représentent l'ensemble des contraintes informationnelles,
fonctionnelles et marketing susceptibles d'entraver les intentions internationales d'une
entreprise. Ces barrières constituent un élément important du processus d’internationalisation
car elles peuvent révéler des pratiques managériales incompatibles avec l'environnement
international.
Parmi ces barrières on trouve :
-le manque d’informations pour localiser/analyser les marchés ;
-l'incapacité à communiquer avec les clients étrangers ;
- l’identification des opportunités d'affaires à l’étranger ;
-la difficulté de s'aligner sur les prix des concurrents ;
-les coûts excessifs de l'assurance transport liées aux coûts pour l’exportation des entreprises
-insuffisance des ressources financières

Les barrières externes à l'exportation sont issues de l'environnement dans lequel évolue la
firme. Elles sont composées des contraintes environnementales, gouvernementales,
procédurales et des tâches spécifiques qui peuvent entraver l’internationalisation des
entreprises. Parmi ces barrières externes, on trouve

- différentes habitudes/attitudes des consommateurs étrangers ;


- détérioration/mauvaises conditions économiques à l’étranger ;
- instabilité politique sur les marchés étrangers ;
- procédures et documents d'exportation inconnus ;
- règles et règlements nationaux défavorables ;
- risques de change ;
- règles et règlements étrangers stricts.

Toutes ces barrières, qu'elles soient internes ou externes, sont susceptibles d’influencer le propriétaire
dirigeant ou l’équipe dirigeante dans l’élaboration de son processus d’internationalisation. La prise en
compte de ces facteurs peut également amener l'entreprise à abandonner un tel projet.