Vous êtes sur la page 1sur 26

Université Cheikh Anta Diop

Ecole Supérieure Polytechnique


DIC2-TR: Réseaux Etendus: ATM
Année 2018-2019

Présenté par:
Dr OUESSE Mohamed El - Amine
Enseignant - chercheur à l’ ESP/UCAD
E-mail: ouessse@gmail.com
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
Plan
1. Introduction

2. La commutation de cellule
3. Les Interfaces
4. VP/VPI et VC/VCI
5. Commutateur et Brassage ATM
6. Cellule ATM
7. La structure de la cellule ATM
8. Couplage VC/VCC et VP/VPC
9. L’architecture en couche de l’ATM
10. Les classes de services
11. Les protocoles lies à ces services
12. Qualité de services ATM
13. Gestion des réseaux ATM
14. Les flux des signalisations
2/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
1. Introduction
ATM est un standard de télécommunication proposé pour le RNIS large bande(RNIS-
ISDN) (B-ISDN). C’est un complément au standard STM. Il a été développé par CENT en
1982 sous le nom d’ATD. C’est une amélioration de la commutation de paquets
permettant de mieux exploiter le lien à haut débit et de s’adapter aux exigences de
nouvelles applications. Différent travaux convergents ont été effectues par ailleurs
menant a la définition de protocole et de la commutation de paquets rapide
(FastPacketSwitching). STM est un standard pour le transport de paquet contenant la
voix et les données. C’est un réseau à commutation de circuit. Le RNIS utilise cette
technique. Les données sont envoyées sur un réseau STM en divisant la bande
passante. Les liens externes en unités de transmission appelé Intervalle de temps
(Time Slots).
3/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
Si une connexion n’a pas de données a transmettre alors le Time Slot reste vide.
C’est un gaspillage de la BP. Mais dans cette technique la BP st garantie. Dans cette
approche, l’ATM veut permettre de véhiculer tout type d’information : la voix, la
vidéo, les données (VDI) bref être un réseau multimédia.
Pour cela il faut offrir :
Un débit suffisant : les applications multimédia ont besoin de lien avec un
débit de 1Gbits/s.
Une qualité de services adaptée aux différents type des de trafic. Le trafic
temps réel tolère certaines pertes mais pas de retard (comme la voix et la
vidéo haute résolution). Tandis que le trafic sans contrainte de temps réel
tolère une distorsion temporelle mais pas de pertes (comme le transfert de
fichiers) sans oublier la BP.
L’ATM possède des caractéristiques permettant de remplir certains
objectifs. 4/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
L’ATM utilise de petits paquets appelés cellules ATM.
L’ATM est oriente en mode connexion. Chaque connections est identifier par un
numéro. Toute cellule transportant les données porte l’identificateur de la connexion.
L’ATM utilise le multiplexage temporel asynchrone.
De différentes classes de services sont prévues pour permettre l’intégration de
différents types de trafic et répondre aux exigences des applications en termes de Qos.
Une signalisation riche permet la mise en œuvre des fonctionnalités adaptes

Dans le modèle OSI ATM pourrait être placé au niveau deux (couche Liaison de
donnée). En réalité l’ATM ne respecte pas tout à fait la décomposition en 7 coches
d’OSI. La connexion de bout en bout, le contrôle de flux ainsi que le routage sont fait
au niveau cellule.

5/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
2. La commutation de cellule
L’ATM introduit une technique de commutation utilisant un circuit virtuel pour acheminer
les cellules, qui ne sont autre que des trames, d’une extrémité a l’autre du réseau. La
commutation de cellule est une commutation de trame assez particulière, puis que toutes
les trames sont de longueurs constantes, cette longueur étant toute petite. La cellule est
forme d’exactement 53 octets, comprenant 5 octets d’entête et 48 octets de données.
La cellule ATM est une trame et non un paquet. Pour retrouver le début et la fin de cette
trame lors d’une transmission, il suffit de compte jusqu'à 424 bits pour déterminer la fin
de la trame, le bit suivant correspondant nécessairement au début de la trame suivante.
3. Les Interfaces
Deux interfaces ont été définit dans le monde ATM suivant que la cellule provient de
l’extérieur du réseau ou passe deux nœuds de commutation a un autre a l’intérieur du
réseau :
6/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
L’interface NNI (Network Node Interface) se situe entre deux nœuds du réseau.
L’interface UNI (User Network Interface) qui est utilise pour entrer dans le réseau ou
pour en sortir.

Figure 1: Les interfaces VCI/VPI

Ces deux noms d’interface, UNI et NNI, sont maintenant utilises dans la plus part de
réseau, même s’ils ne sont pas ATM.

4. VP/VPI et VC/VCI
Les références destines a permettre la commutation des trames ATM sont composes
de deux numéros : le numéro VCI (Virtual Channel Identifier) ou identificateur de voix
virtuel et le numéro VPI (Virtual Path Identifier) ou identificateur de conduit virtuel.
7/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
Ces numéros permettent d’identifier les circuits virtuels entre deux nœuds. Nous
parlons de circuits virtuels car c’est la terminologie utilise dans l’ATM, bien que nous
ayons affaire a une liaison virtuelle puis que le niveau ATM est un niveau Trame.
La référence d’un circuit virtuel compote donc deux partie : le numéro de conduit
virtuel (Vitual Path) et le numéro de voix virtuel (Virtual Channel).

5. Commutateur et Brassage ATM


Dans un commutateur ATM, on commute une cellule en utilisant les deux références.
Dans un brasseur, on ne se sert que d’une seule référence, celle du conduit. Par
exemple on peut commuter un ensemble de voix virtuel en une seule fois en ne se
préoccupant que du conduit. Dans ce cas, on a un brasseur de conduit et l’on ne
redescend pas au niveau de la voix virtuelle. La figure2 illustre un circuit virtuel avec
un commutateur ATM est un brasseur.
8/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
Figure 2: Circuit virtuel avec brasseur et commutateur ATM

6. Cellule ATM

Figure 3: Format de l'entête de la cellule ATM. 9/26


Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
La cellule est formée d’exactement 53 octets, comprenant 5 octets d’entête de la cellule
La zone de données contient un fragment d’un paquet utilisateur, généralement un
fragment d’un paquet IP. Sur les 48 octets provenant de la couche supérieure, jusqu'à 4
octets peuvent concerne la supervision c'est-à-dire que la fragmentation des paquets
effectue en bloc de 44 octets. Les 5 octets de supervision de la trame ATM formant
l’entête sont illustre à la figure 3.
Dans l’entête, les bites GFC servent au contrôle d’accès et au contrôle de flux sur la
partie terminale, c’est entre l’utilisateur et le réseau lorsque plusieurs utilisateurs
veulent entres dans le réseau ATM par un même point d’entre, il faut ordonner leur
demande. Ce contrôle est simultanément une technique d’accès, comme dans les
réseaux locaux, et un contrôle de flux sur ceux qui entrent dans le réseau.

10/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
Malheureusement pour le monde ATM, cette zone n’a jamais été normalisée, ce qui
constitue un fort handicape pour les interfaces utilisateur. En absence de norme sur
les interfaces terminales, il n’a pas été possible à l’ATM de rivaliser avec l’interface IP,
qui a finit par s’imposer dans toutes les machines terminales.
Dans le champ de contrôle, 3 bits PT définissent le type d’information transportée
dans la cellule, notamment pour la gestion et le contrôle du réseau. Les 8 possibilités
pour ce champ sont les suivantes :
000: cellule de données utilisateur, pas de congestion ; indication d’un niveau
utilisateur du réseau ATM vers un autre utilisateur du réseau ATM = 0 ;
001: cellule de données utilisateur, pas de congestion ; indication d’un niveau
utilisateur du réseau ATM vers un autre utilisateur du réseau ATM = 1 ;
010: cellule de données utilisateur, congestion ; indication d’un niveau utilisateur
du réseau ATM vers un autre utilisateur du réseau ATM = 0 ;
11/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
011: cellule de données utilisateur, congestion ; indication d’un niveau utilisateur
du réseau ATM vers un autre utilisateur du réseau ATM = 1 ;
100: cellule de gestion pour le flux OAM F5 de segment ;
101: cellule de gestion pour le flux OAM F5 de bout en bout ;
110: cellule pour la gestion des ressources ;
111: réservé a des fonctions futures.

Le bit CLP qui indique si la cellule peut être perdu (CLP=1) ou au contraire si elle est
importante (CLP = 0). Ce bit a pour fonction d’aider au contrôle de flux.
Le champ HEC, il est réserve a la protection de l’entête. Ce champ permet de détecter
et de corrige une erreur en mode standard. Lorsqu’un entête en erreur est détecte et
qu’une collection n’est pas possible, la cellule est détruite.

12/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
7. La structure de la cellule ATM
La structure de la cellule ATM n’est pas exactement la même que celui des interfaces. La
structure de la cellule ATM c’est l’interface UNI est illustre a la figure 4 et celle de
l’interface NNI.

Figure 5: Structure de la cellule ATM sur


Figure 4: Structure de la cellule ATM
l'interface NNI
sur l'interface UNI
13/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
8. Couplage VC/VCC et VP/VPC
Le rôle des conduits virtuels est de fournir des connexions semi-permanentes. Les circuits
virtuels VC, la connexion des circuits virtuels VCC, le conduit virtuel VP et la connexion de
conduit virtuel VPC se définissent comme suit :
Le circuit virtuel VC est un terme générique utilise pour décrire la capacité de
communication pour le transport des cellules ATM. Un identificateur de circuit virtuel
(VCI) classiquement appelé référence de commutation, est affecte a une liaison de VC qui
transporte des cellules ATM entre deux nœud ATM. Le nœud ATM, dans le quel la valeur
VCI est traduite s’appelle aussi un commutateur ATM.
La connexion de circuits virtuels ou VCC, définit la connexion de bout en bout entre les
deux point d’accès a la couche AAL (ATM Adaptation Lear).
Une VCC est composé de la concaténation d’un ou plusieurs VC.

14/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
Le conduit virtuel VP est un faisceau de VC. Tous les VC d’un faisceau ont les mêmes
nœuds extrémité.
La connexion d conduit virtuel VPC est compose de la concaténation d’un ou
plusieurs VP. Le nœud ATM est alors appelé brasseur.
La figure 6 illustre la hiérarchie du couple VP/VC

Figure 6: Hiérarchie de liaison de VC, VCC, VP et VPC


15/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
9. L’architecture en couche de l’ATM

Figure 7: Architecture de l'ATM

Les réseaux à commutation de cellules suivent les principes d’une nouvelle architecture,
où les fonctionnalités ne sont pas regroupées aux mêmes niveaux que le modèle de
référence (OSI).

16/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
La couche physique de ce nouveau modèle correspond à la couche physique du
modèle de référence, mais avec une différence importante : la couche physique
regroupe les bits par 424 pour retrouver directement la structure de la trame. La
couche physique effectue donc un transport 424 bits par 424 bits et non bit par bit.
Cette propriété permet à la couche du dessus d’appartenir au niveau trame puisque
le début et la fin du bloc de données ont été déterminés par la couche physique.
La couche ATM achemine les informations par multiplexage et par commutation de
cellule.
La couche AAL adapte les flux d’information à la structure des cellules.

17/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
10. Les classes de services
L’UIT –T repartit les services du réseau ATM en quatre classes, fondées sur la relation
de temps entre la source et le destinataire, le débit constant ou variable et le mode de
connexion :
Pour les services de classe A, le débit est constant et le service en mode
avec connexion. Le service de type parole téléphonique à 64 kb/s en est un
exemple typique. La relation de temps existe entre la source et la destination.
Pour les services de classe B, le débit est variable. Un service typique peut
être une parole téléphonique ou une vidéo compressée.
Les classes C et D correspondent aux applications de transfert de données.
Le débit est variable et la relation de temps n’est pas nécessaire. Les transferts
de données des classes C et D sont respectivement en mode avec connexion
et sans connexion.
18/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
11. Les protocoles lies à ces services
L’UIT-T recommande quatre types de protocoles AAL pour supporter ces classes de
services :
AAL-1 : supporte les services de la classe A et fournit de ce fait un service
d’émulation de circuit en permettant d’utiliser toute la souplesse de l’ATM. Ce pendant
il n’exploite pas toute l’efficacité de l’ATM résultant du multiplexage statistique. Le
service rendu par l’AAL-1 s’appelle CBR (Constant Bit Rate)
AAL-2 : il a été définit au départ pour supporter les services de la classe B. les
services vidéo à débit variable en est un exemple. Il permet d’exploiter non seulement
la flexibilité mais aussi l’efficacité de l’ATM. Le service rendu par cette classe s’appelle
VBR (Variable Bit Rate).

19/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
AAL-3/4 : supporte les services de données en mode avec ou sans connexion, à
débit variable et sans relation de temps. Les exemples de services que peut rendre
ce type AAL sont nombreux : X25, Frame Relai. Cette classe n’est plus utilisée
depuis longtemps (2005).
AAL-5 : il permet de transporter des trames de données non superposées en
mode avec connexion (Service de classe C). Le service rendu est de type élastique
et utilise le service ABR (Available Bit Rate).

20/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
12. Qualité de services ATM

Si l’ATM a été choisie comme mode de transfert pour le RNIS large bande plutôt que
son concurrent, le mode de transfert temporel synchrone, ou STM (Synchronous
Transfer Mode), c’est parce qu’il apporte un gain économique grâce au multiplexage
statistique. Ce pendant, ce multiplexage statistique de trafic en rafale peut provoquer
des problèmes de congestion. Les travaux de l’UIT-T et l’ATM forum ont viséà minimiser
cette congestion et à maximiser le taux d’utilisation du réseau, tout en garantissant la
Qos spécifiée par l’utilisateur.
Dans l’ATM, pour garantir une qualité de service, on préfère ne pas admettre de
nouveau client, qui pourraient dégrader la Qos des autres utilisateurs.

21/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
Si la Qos est spécifié par des paramètres de performance, on adopte, entre autres,
les paramètres suivants :
Taux d’erreur par cellule;
Taux de perte de cellules;
Délai de transfert par cellule;
La variation du délai de transfert par cellule;
Taux de cellules mal insérées;
Délai moyen de transfert par cellule.

13. Gestion des réseaux ATM


La recommandation I.610 se préoccupe des opérations de contrôle et de maintenance
(OAM: Operation And Maintenance). Cinq (05) environnements sont privilégiés :
La gestion de performance;
La détection de pannes;
22/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
La protection du système;
L’information sur les pannes et les performances;
La localisation des fautes.
Les fonctions OAM sont réalisées dans le réseau par l’intermédiaire de 5 niveaux
hiérarchique OAM. Ces fonctions de contrôle et de gestion sont effectuées par des flots
de données bidirectionnel. Les flots F1, F2, F3, F4 et F5 dont voici la description
F1 : niveau section de régénération des signaux;
F2 : niveau section numérique;
F3 : niveau de transmission sur le chemin,
F4 : niveau du conduit virtuel ;
F5 : niveau de la voie virtuelle.
Seuls les deux niveaux les plus élevés (F4 et F5) concernent la partie ATM. Toutes les
autres fonctions s’appliquent au niveau physique. Nous allons représenter ces 5
niveaux de contrôle à la figure 10. 23/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
Figure 8: Niveau de contrôle de gestion

L’ATM forum a définit une interface de gestion nommée ILMI (Interin Local
Management Interface). Cette interface permet à l’utilisateur d’obtenir des
informations concernant les VP et les VC de l’interface UNI.
24/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
14. Les flux des signalisations

Il existe 4 catégories pour les flux des signalisations


VCC semi-permanant qui établit une fois pour toutes
VCC (permanant) permet le transport de signaux a l’établissement et la libération
de voies pour les informations à transmettre. Il a un PVC 0/1
VCC permet la signalisation à l’établissement et la libération des données point à
point. Il a un PVC 0/5.
VCC pour les canaux de signalisation de diffusion. Il a un PVC 0/2 (VPI=0 et VCI=2).

25/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ATM
26/26
Dr OUESSE Mohamed El - Amine ESP/UCAD