Vous êtes sur la page 1sur 2

TP de mathématiques 2ème année IUT, Département GTR, Béziers

Quelques fonctions MATLAB

MATLAB est un environnement facilitant le calcul matriciel complexe (MATrice LABoratory) !!!
Les commandes MATLAB peuvent être tapées sur une même ligne espacées par des virgules ou des points
virgule. Les résultats numériques ne sont affichés que si la commande ne se fini pas par un point virgule. Pour
connaître la valeur d’une variable, il suffit de taper son nom.

Toutes les variables sont des matrices :


Exemples :
x = -2:3 donne le vecteur ligne [-2 –1 0 1 2 3]
y = 1:0.1:1.5 donne le vecteur [1 1.1 1.2 1.3 1.4 1.5]
2 3 4
z = [2:4;4:6;8:10] donne la matrice 4 5 6
8 9 10
• x(i) est l'élément i du vecteur x (le premier est 1)
x(2)est la valeur -1
• x(i,j) est l’élément de la matrice x, à la ligne i et colonne j
z(2,3) est la valeur 6
• x(i:j) est le vecteur composé des éléments de x entre l’indice i et j compris
x(3:5) est le vecteur [1 2 3]
• x*y est le produit matriciel de x par y
7 10
[1:2;2:3]*[1:2;3:4] donne la matrice
11 16
• x.*y est le produit des éléments de x par y
[1:2].*[2:3] donne le vecteur [2 6]

1. Les principales fonctions MATLAB par ordre alphabétique


axis([xmin xmax ymin ymax]) spécifie les bornes du graphique.
bar(x,y,'option') affiche un histogramme y(x).
cd chemin_d'un_répertoire change le répertoire courant.
clear efface toutes le variables de l'environnement de travail.
cov(x) calcule la matrice de covariance de x.
cumsum(x) renvoi un vecteur dont l'élément d'indice i est la somme cumulée des valeurs de x jusqu'à l'indice i.
dir affiche le contenu du répertoire courant.
figure ouvre une nouvelle fenêtre graphique.
for <indice=début:fin>, <calcul> ; end boucle indicée.
Exemple :
for i=1:10, x(i)=i; end
fabrique le vecteur x [1 2 3 4 5 6 7 8 9 10]
function défini une fonction.
L'exemple suivant, créé une fonction s'appelant fonc avec x et y comme paramètres et renvoyant deux valeurs a
et b. Le fichier est sauvé sous le nom fonc.m. Dans la fenêtre de commande, il suffit de taper [a,b] = fonc(x,y);
(attention, il faut se trouver dans le répertoire où se trouve le fichier fonc.m, cf. cd, dir, pwd...).
% fichier fonc.m
%
function [a,b] = fonc(x,y),
a = x+2;
b = y+8*x;
grid on/off permet d'afficher un quadrillage ou pas.
help nom_fonction affiche l'aide sur la fonction spécifiée.
hold on/off permet de conserver les courbes précédantes ou non.
length(x) renvoi le nombre d’éléments du vecteur x.
linspace(deb,fin,nbpoints) fabrique un vecteur de nbpoints linéairement espacé entre deb et fin.
load nom_d'un_fichier.mat charge les variables contenues dans le fichier .MAT dans l'environnement de
travail.
mean(x) calcule la valeur moyenne des éléments de x.
path affiche tous les chemins de recherche des fonctions MATLAB.
path('nouveau_chemin', path) rajoute un nouveau chemin de recherche.

Christophe.Borelly - 30/11/99 1 MATLAB


TP de mathématiques 2ème année IUT, Département GTR, Béziers

plot(x1,y1,'option1',x2,y2,'option2',.....) affiche y1(x1) avec l'option1 et y2(x2) avec l'option2 sur le même
graphique.
Options :
• '+', '*', '-', '.', 'o', '-.' style du dessin.
• 'b', 'c', 'g', 'k', 'm', 'r', 'y' couleur du tracé.
prod(x) calcule le produit des élément de x.
pwd affiche le répertoire courant.
quad('nom_de_fonction',a,b) calcule l'intégrale entre a et b de la fonction spécifiée.
sqrt(x) calcule la racine carrée de x.
stairs(x,y) affiche un diagramme en escalier y(x).
stem(x,y,'option') affiche un diagramme à bâtons y(x).
subplot(nblig,nbcol,nocourbe) sépare une fenêtre graphique en nblig*nbcol courbes différentes que l'on peut
atteindre par leur numéro nocourbe.
Exemple :
x=linspace(1,5,200);y=sin(2*pi*x);subplot(1,2,1);plot(x,y);
a=0:20;b=lpfish(a,10);subplot(1,2,2);stem(a,b);
1 0.14

0.8
0.12
0.6

0.4 0.1

0.2
0.08
0
0.06
-0.2

-0.4 0.04
-0.6
0.02
-0.8

-1 0
0 2 4 6 0 10 20

sum(x) calcule la somme des éléments de x.


whos affiche toute les variables de l'environnement de travail.
zoom on/off permet d'agrandir ou non un graphique.

2. Fonctions spéciales statistiques et probabilités (cblibs/stat)


anp(n,p) calcule le nombre d'arrangements de p objets parmi n.
[x, by, py] = complblp(n,p) compare une loi Binomiale(n,p) à une loi de Poisson(n.p).
[bx, by, nx, ny] = complbln(n,p) compare une loi Binomiale(n,p) à une loi Normale(n.p, n. p. q ).
[px, py, nx, ny] = complpln(lambda) compare une loi de Poisson(lambda) à une loi Normale( λ, λ ).
cnp(n,p) calcule le nombre de combinaisons de p objets parmi n.
[No, delta, z, f] = dpc(x,nbclasses) affiche la densité de probabilité d'une v.a. continue X sur nbclasses.
y = dpn(x,m,s) calcule la densité de probabilité d'une v.a. Normale X(m,s).
y = dpncr(x) calcule la densité de probabilité d'une v.a. Normale Centrée Réduite X.
[x, y] = frbino(n,p) calcule la fonction de répartition d'une v.a. Binomiale(n,p).
y = frfish(x,lambda) calcule la fonction de répartition d'une v.a. de Poisson(lambda).
[x, y] = frn(m,s) calcule la fonction de répartition d'une v.a. Normale(m,s).
[x, y] = lpbino(n,p) calcule la loi de probabilité d'une v.a. Binomiale X(n,p).
[No, z, p] = lpd(x) affiche la loi de probabilité d'une v.a. discrète X.
y = lpfish(x,lambda) calcule la loi de probabilité d'une v.a. de Poisson X(lambda).
x2 = testx2(nobs,ntheo) calcule la valeur du khi-deux.
v = var(x) calcule la variance des éléments de x.

Christophe.Borelly - 30/11/99 2 MATLAB

Vous aimerez peut-être aussi