Vous êtes sur la page 1sur 2

Fin du contrat - Service-public.

fr 05/09/10 19:39

Accueil > Argent > Crédit et surendettement > Hypothèque et prêt viager hypothécaire > Fin du contrat

Fin du contrat
Mis à jour le 22.06.2009 par La Documentation française

Remboursement anticipé
L'emprunteur peut toujours, à son initiative, mettre un terme au contrat qui lui a été consenti, en remboursant la totalité ou une partie des
sommes qui lui ont été versées et les intérêts s'y rapportant.

Toutefois, le prêteur (l'établissement financier ou de crédit) est en droit de refuser un remboursement partiel anticipé de l'emprunteur
inférieur à 10 % du capital versé.

Indemnité due à l'établissement financier ou de crédit

Une indemnité peut être réclamée lorsque l'emprunteur veut rembourser le prêt de façon anticipée :

elle dépend de la durée du contrat déjà réalisée,

elle ne peut être supérieure à un montant qui est différent selon l'option choisie :

soit le montant en capital du prêt est versé en une seule fois,

soit il est versé périodiquement.

La dette n'est pas plafonnée en cas de remboursement par anticipation à l'initiative de l'emprunteur.

Vente du bien hypothéqué [#R12443]


En cas d'alienation ou de démembrement du bien par l'emprunteur ou ses héritiers, le projet est notifié au créancier hypothécaire.

Si celui-ci n'est pas d'accord sur le prix de vente, il peut demander une expertise.

Si la valeur du bien s'avère finalement inférieure à cette estimation, la créance [#R12474] du prêteur est alors plafonnée :

Soit au prix d' adjudication [#R1130] du bien si le créancier hypothécaire fait procéder à la saisie et à la vente du bien,

Soit à la valeur de l'estimation à dire d'expert en cas d'attribution judiciaire du bien ou de clause commissoire permettant au prêteur
de se voir attribué le bien.

Décès de l'emprunteur
Le décès de l'emprunteur met un terme au contrat de prêt. En cas de pluralité d'emprunteur, la résolution du contrat de prêt n'intervient
qu'au décès du dernier emprunteur.

Les héritiers peuvent payer la dette plafonnée à la valeur du bien, valeur estimée au jour de l'ouverture de la succession.

Cette estimation est réalisée, si besoin, par un expert choisi d'un commun accord par le créancier et l'emprunteur ou désigné sur requête
[#R12542] .

A défaut, le créancier hypothécaire peut :

poursuivre la saisie et la vente par adjudication du bien (vente aux enchères),

ou se voir attribuer la propriété du bien par décision judiciaire ou en vertu d'un pacte commissoire [#R16393] .

Il en est de même lors d'une succession vacante (sans héritier).

Références

Code de la consommation [http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?


cidTexte=LEGITEXT000006069565&dateTexte=20091204] : Articles à consulter : L314-10 à L314-12, R314-1 et R314-2

Liste des définitions présentes sur la page

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F16325.xhtml Page 1 of 2
Fin du contrat - Service-public.fr 05/09/10 19:39

Hypothèque
Droit pris par un créancier sur un bien immobilier en garantie du recouvrement de sa créance

Créance
Droit en vertu duquel une personne peut exiger quelque chose de quelqu'un (en général le paiement d'une somme d'argent).
Le mot désigne souvent la somme due.

Adjudication
Acquisition d'un bien mobilier ou immobilier aux enchères publiques

Requête
Acte de procédure écrit, adressé directement à une juridiction, en vue de sa saisine, et destiné à faire valoir un droit

Pacte commissoire
Contrat par lequel le créancier devient propriétaire du bien engagé si le débiteur ne paie pas au terme fixé

Compléments

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F16325.xhtml

Direction de l'information légale et administrative © 2010 - Tous droits réservés

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F16325.xhtml Page 2 of 2