Vous êtes sur la page 1sur 8

mesurer l’efficacité des activités

d’entraînement à la langue. Cet essai aborde


skillsize*.international et quelques concepts clés qui sont le cœur de
cette théorie.

L’approche traditionnelle
Enseignement des langues, Dans la plupart des pays du monde, les élèves
neurosciences et TICE : apprennent l’anglais de la même manière. En
le point sur les derniers travaux de classe, l’enseignant présente et explique
vocabulaire et grammaire. Il y a des manuels,
Lance KNOWLES (DynEd) et un recours très fréquent au texte même pour
enseigner la compréhension orale.
La recherche en neuroscience souligne L’enseignant écrit des mots et des questions
l’importance de la neuroplasticité (1), des au tableau, ou montre les mots sur des
représentations iconiques, de la répétition et supports visuels type flashcards. Les élèves
du rôle d’un média stimulant dans l’acquisition sont assis, écoutent et communiquent très peu
d’une compétence. Elle suggère comment en anglais. Ils écoutent, répètent et essaient
différents chemins dans le cerveau de mémoriser, mais avec peu de temps
fonctionnent ensemble, et comment des consacré à la répétition. Ou bien ils regardent
stimulations soigneusement séquencées, le texte, lisent et essaient de mémoriser mots
coordonnées entre elles, facilitent la mémoire et phrases. En général, ce qui fait le
à long terme. plus défaut est une vraie pratique de la langue,
et plus spécifiquement en compréhension et
Cet essai propose une vue d’ensemble d’une expression orales. Le résultat est que la
théorie pour l’apprentissage des langues plupart des élèves ne développent pas leurs
basée sur le fonctionnement du cerveau, compétences orales, qui sont pourtant les
appelée Recursive Hierarchical Recognition fondations pour la lecture et l’expression écrite.
(RHR) (Reconnaissance Hiérarchique des L’approche traditionnelle de l’apprentissage
Récurrences). C’est une théorie en évolution d’une langue est basée sur les connaissances.
constante, développée par Lance KNOWLES, L’enseignant est le diffuseur de connaissances
fondateur et président de DynEd (voir sur la langue anglaise, plutôt que le coach qui
biographie page 6) basée sur son expérience aiderait les élèves à pratiquer la langue.
de l’enseignement, la recherche en
neuroscience, et le traitement des données sur Les conditions pour un apprentissage
le travail d’apprentissage de milliers d’élèves réussi
étudiant dans divers contextes à travers le Ce qui manque à l’approche traditionnelle est
monde (2). Certains points de cette théorie le type de pratique nécessaire pour développer
recoupent d’autres approches, mais nous l’automaticité, en particulier la compétence à
n’avons pas la place ici pour les comparer traiter automatiquement et par fragments le
entre elles. langage, c’est-à-dire reconnaître et manipuler
des groupes de mots plutôt que des mots
isolés. La RHR établit que la taille et la
complexité sémantique des fragments (3) que
l’on pourra traiter est proportionnelle à
l’aisance dans la langue. La mémoire
nécessaire pour stocker et activer le langage
parlé est limitée à un petit nombre de
fragments ; si les fragments sont trop petits, le
processus d’expression orale ne peut pas se
faire suffisamment vite. La RHR développe
cette compétence à traiter la langue par
fragment. A partir du mot, des groupes de
mots sont construits autour de concepts, qui
vont exprimer des éléments d’information, des
fonctions langagières, et signalent le type de
communication (par exemple demander,
La RHR part du principe que l’acquisition du suggérer). Ces exemples de concepts incluent
langage est d’abord et avant tout un processus par exemple : un moment dans le temps (when
d’acquisition d’une compétence. Largement he arrived), une fréquence (several times a
décrit et défini par la recherche en week) ou un évènement (the car went off the
neurosciences, ce point permet de suggérer la road). Avec la RHR, enseigner des mots isolés
façon de construire des activités spécifiques
(1) Voir glossaire p.6
pour faciliter le processus neuronal propre à (2) Notamment à travers l’outil de suivi Records Manager,
l’acquisition du langage. Il présente également développé par DynEd et inclus dans les solutions DynEd
les moyens de séquencer, encadrer et pour l’enseignement de l’anglais.
(3) voir glossaire p. 6
1
est évité. Au lieu de cela, le vocabulaire est Lorsqu’il entend une nouvelle phrase, l’élève
présenté dans des phrases, du type « a reconnaît les modèles déjà travaillés et
book », « a red book », « a green book », fragmente automatiquement la nouvelle
« open the red book », etc. Présenter le séquence en utilisant les règles et la syntaxe
vocabulaire de cette façon facilite l’approche activées par des marqueurs clés qui peuvent
conceptuelle par fragment tout en enseignant être des mots, des constructions
le vocabulaire. grammaticales, ou des groupes de mots. Ce
n’est qu’à l’issue de ce travail par fragment et
assemblage que pourra se faire la prise de
conscience du sens (compréhension).
La structure hiérarchique des mémoires et des
concepts est le point clé de la RHR. La RHR
suggère qu’une séquence d’apprentissage
idéale introduira d’abord des concepts simples
comme un objet ou un fait pour aller vers des
concepts plus complexes faits de différents
concepts imbriqués entre eux, comme « while
he was driving home », qui exprime la durée
mais aussi d’autres concepts (direction, action,
etc). Les séquences d’apprentissage idéales
D’où l’on en conclut que le plus grand doivent être en résonance avec la façon dont
challenge pour l’apprenant en langue est de les mémoires sont connectées dans le
développer la compétence à reconnaître des cerveau, mais aussi en relation avec le monde
fragments plutôt que des mots isolés. dans lequel nous vivons. Cela facilite le
Du point de vue des neurosciences, bootstrapping (amorçage), que nous
l’acquisition d’une compétence consiste à aborderons plus loin (voir p.4 et 7).
développer la mémoire procédurale (mémoire Pour la RHR, la langue doit être enseignée
à long terme dite implicite, car automatique et dans des contextes multimodaux, où le visuel
inconsciente, par exemple savoir conduire sa (et non pas le texte) et d’autres stimulations en
voiture), qui est bien distincte de la mémoire situation renforcent le contenu conceptuel du
évènementielle dite déclarative (se rappeler langage. Les différentes modalités du cerveau
consciemment de faits ou d’objets) (voir travaillent ensemble, jamais de manière isolée.
Ulman). La mémoire procédurale, qui est Sous cet éclairage, enseigner des
inconsciente, est essentiellement développée constructions grammaticales semble
par une pratique fréquente et répétée. Un évidemment inapproprié. Par exemple, pour le
séquençage approprié est également très cerveau, le mot « at » active le concept de
important, et avec la RHR, la pratique de « localisation » plutôt que celui de
l’approche par fragment débute avec des « préposition ». Le cerveau anticipe qu’une
concepts simple et courts permettant de localisation dans le temps ou dans l’espace va
construire au fur et à mesure des concepts suivre : « at her house » ou « at the end of the
plus longs et plus complexes. performance ». De manière identique, le mot
Pour arriver à cela, les modèles langagiers « for » active de nombreux concepts, incluant
doivent être séquencés avec soin pour aider durée (« for a few minutes ») et but (« for her
les élèves à acquérir les structures essentielles school »).
du langage et résoudre toute ambiguïté qui Ces exemples montrent également que le sens
mènerait à la frustration. Ce processus de d’un mot dépend des mots qui l’entourent et du
familiarisation, reconnaissance et contexte, raison supplémentaire pour laquelle
compréhension est facilité par notre logique la RHR rejette les listes de mots. Pour
conceptuelle, représentée dans notre cerveau apprendre une langue, il faut faciliter la
sous forme de colonnes corticales minuscules reconnaissance de modèles, et non de mots
et spécialisées, qui sont supposées structurer isolés : la musique, pas le bruit.
toutes les modalités de nos stimulations La RHR repose sur l’inclination naturelle du
sensorielles (Hawkins). cerveau à dénicher, reconnaître et compléter
Cette structure de traitement des stimulations des manques à partir de modèles maîtrisés.
sensorielles est en quelque sorte ce qui va Cette caractéristique est considérée comme le
régir le processus de reconnaissance des moteur premier du processus d’apprentissage
modèles. Lorsque sont activés différents au sein du cerveau. Si une stimulation est
niveaux et différentes combinaisons de cette nouvelle et non familière, le cerveau cherche
hiérarchie, des connections opèrent, qui créent des modèles qui lui permettent de la
des sous assemblages, ce qui est le reconnaître puis de la fragmenter. Si un
fondement pour approcher la langue par modèle est incomplet, le cerveau va le
fragment. Cela survient après une certaine compléter. Le cerveau repose sur ce
période de temps et est facilité si l’élève est processus inconscient et est motivé à résoudre
fréquemment amené à manipuler le modèle ces problèmes de reconnaissance du modèle.
ciblé. Pendant le processus d’acquisition de

2
compétences orales dans une nouvelle langue, est disponible, l’attention de l’apprenant sera
le cerveau apprend à reconnaître des modèles divertie par le texte, qui est spatial et permet
et à les combiner entre eux en fonction de ce de prendre du temps pour l’analyse. Cette
qui fait sens dans le contexte spatio-temporel diversion annule la pression liée à
du monde que nous partageons à ce moment l’identification des modèles, elle-même
là. permettant la fragmentation de la séquence.
Dans ce cas, le recours au texte interfère avec
Compétences orales et écrites : la le développement de l’aisance à l’oral. C’est
différence fondamentale pourquoi la RHR insiste sur la logique du
La RHR met en évidence que les compétences parcours d’apprentissage des quatre
orales sont des compétences temporelles, compétences suivant : compréhension orale,
c’est-à-dire qu’elles mettent en jeu une donnée expression orale, compréhension écrite puis
cruciale : la vitesse. Lecture et expression expression écrite (Knowles).
écrite, par opposition, sont spatiales, c’est-à- Avec la RHR, cette même compétence à
dire centrée sur la page, pour lesquelles la identifier par fragment qui permet la
vitesse d’exécution n’est pas primordiale. compréhension orale fonctionne dans le sens
Lorsque l’on lit ou écrit, il y a un temps pour inverse pour faciliter l’expression orale. Bien
l’analyse consciente et l’extraction des que la compréhension orale vienne en premier
données de la mémoire. Dans un texte, les dans la logique d’apprentissage,
mots sont clairement séparés entre eux. Dans compréhension et expression orales sont
un discours, certains mots et phonèmes développées ensemble, se renforçant au fur et
peuvent être flous, amputés, voire à mesure l’une l’autre. Cette faculté
complètement manquants. Une stimulation automatique à reconnaître et activer des
audio ne peut être reconnue qu’en utilisant la modèles est ce qui différencie
logique de reconnaissance d’un modèle. fondamentalement les compétences orales et
En général, la compréhension orale et écrites.
l’expression orale font appel à un jeu de Au fur et à mesure que la capacité de
compétences inconscientes, à travers le manipuler des fragments de plus en plus longs
système hiérarchique du cerveau qui distribue augmente, compréhension et expression
et exécute les différentes tâches, non pas l’une écrites s’amélioreront également, parce que le
après l’autre, mais en parallèle, avant de cerveau traite la langue en séquences
recombiner le tout avec d’autres processus longues, que la source soit un discours ou un
sensoriels ou mémoriels, tout cela étant texte. En d’autres termes, le cerveau
nécessaire pour que la compréhension opère. fonctionne plus par idées et concepts que par
Le processus inconscient impliqué dans le élément linguistique isolé.
travail de compréhension et d’expression A l’intérieur d’un contexte, les idées et les
orales fait appel aux règles et modèles acquis concepts ont leur réalité et leur élan propre,
auparavant, qui va permettre de fragmenter la permettant d’anticiper sur ce qui va suivre.
séquence en élément d’une taille toujours plus « To be or not ... ». Un ordinateur ne peut pas
grande, avec très peu d’interaction de la anticiper la suite, mais le cerveau humain si,
pensée consciente ou de l’analyse, qui prend anticipant que le fragment manquant est « to
trop de temps. be » à une vitesse incroyable.
A l’écoute d’une séquence audio, le langage
doit être fragmenté de façon à être mémorisé L’apprentissage multimodal
suffisamment longtemps pour que la L’avènement des ordinateurs multimédia a
compréhension opère. Ce besoin de retenir permis l’apprentissage multimodal basé sur les
ces fragments au-delà de la mémoire à court caractéristiques du cerveau, où les activités
terme fait pression sur le système de d’apprentissage tirent avantage de la structure
reconnaissance des modèles propre au hiérarchique du cerveau humain et des
cerveau qui va organiser les stimulations en interactions entre compréhension orale,
fragments les plus longs possibles. La RHR expression orale et logique de reconnaissance
émet l’hypothèse que le cerveau est conçu d’un modèle qui est au cœur de l’intelligence
pour cela, partant du principe que toutes les humaine.
conditions optimales sont réunies.
De ce point de vue, un test de niveau initial est Long-Term Memory
crucial. Trop de pression cause de la
frustration, et l’apprenant est découragé. Les
modèles langagiers soumis doivent être
soigneusement conçus de façon à ce que les Working Memory
modèles clés soient abondants et séquencés
de manière idéale. Sans cela, la RHR ne
fonctionnera pas, ou sera sérieusement
limitée.
Le recours au texte dans le processus Visual Auditory Conceptual
d’apprentissage doit être découragé. Si le texte

3
Par multimodal, je veux dire l’activation L’approche iconique contre l’approche
coordonnée et synchronisée du visuel, de textuelle
l’auditif, du conceptuel, du phonologique et des La RHR recourt constamment aux « icônes »
autres systèmes propres au cerveau – quelque pour présenter et introduire les modèles
chose que des exercices multimédia langagiers. On entend par icône des objets
parfaitement conçus peuvent proposer – visuels qui seuls ou combinés à d’autres vont
contrairement au manuel papier, centré sur la donner une information indépendamment de
page, hors du temps de la parole, et ce que l’on entend. Une icône peut être ou pas
orthographique. une image, mais n’est généralement jamais du
Avec l’usage des TICE appuyé sur les texte. Ce point est important car le processus
neurosciences, l’apprenant est actif. Il est libre visuel est plus rapide et plus immédiat que le
de passer d’une activité à l’autre, maintenant processus orthographique, qui utilise des
son attention et évitant l’ennui. Des lignes de chemins neuronaux différents.
textes souvent lourds sont remplacées par des Prenons l’exemple du dessin d’un triangle.
activités d’entraînement soigneusement Pour qu’une icône fonctionne, elle doit
séquencées et multimodales. L’ambiguïté et le permettre la connexion à la mémoire à long
fait de deviner impliquent l’apprenant. En fait, terme de l’apprenant de façon à activer une
trop cibler la précision et la connaissance des série de concepts. Montrer un triangle, par
règles peut être totalement contre-productif exemple, et le cerveau active immédiatement
dans le processus d’apprentissage. Une forme une série d’attributs attachés au triangle. Si
de tolérance, voire d’imprécision est la garantie maintenant l’on dit : « A triangle has 3 ... », on
d’un apprentissage réussi, et cette tolérance anticipe immédiatement que le mot manquant
devient alors l’une des compétences à signifie « côté / side » ou « angle / angle ».
encourager dans le processus d’acquisition de Ceci parce que les attributs d’un triangle sont
la langue. immuables y compris dans la langue cible. Si
La RHR met au-dessus de tout l’importance de l’icône suivante montre un ou plusieurs des
la pratique. Par les neurosciences nous côtés du triangle en surbrillance, on éliminera
savons que le cerveau est souple, et non pas alors le sens « angle / angle » au profit de
figé, fixe. Une pratique fréquente et variée « côté / side ». Il n’y a aucun besoin de
modèle et reprogramme le cerveau. Un traduction, en partant du principe que l’icône
musicien qui s’entraîne tous les jours au piano est appropriée par rapport à l’âge de
développe de nouvelles connexions l’apprenant. Naturellement si l’apprenant ne
neuronales qui lui permettent au fur et à sait pas ce qu’est un triangle, alors ce n’est
mesure un meilleur contrôle de ses doigts. pas une icône appropriée.
L’imagerie cérébrale l’a prouvé. De la même Le multimédia rend très aisé l’utilisation des
façon, un élève dont l’apprentissage serait icônes. L’animation et l’introduction
désordonné peut-être aidé par des exercices soigneusement séquencée des icônes sont
répétitifs qui vont compenser voire réparer ces impossibles à faire dans un livre, mais si facile
désordres en développant de nouvelles à réaliser à travers une solution multimédia
connections synaptiques. Comme l’a affirmé le comme les programmes « First English » et
fameux neuroscientifique Donald Hebb, « English for Success » (2) (Knowles), conçus
« Neurons that fire together, wire together » pour et utilisés par des millions d’élèves à
(1). Il s’ensuit que la conception et l’utilisation travers le monde, exemples concrets des
d’exercices qui ciblent des sous-ensembles de avantages de la RHR.
connexions neuronales à partir de l’approche
multimodale facilite l’acquisition de La mémoire à long terme et le concept de
compétences, mais cette acquisition nécessite « bootstrapping »
une réelle pratique sur une certaine période de La RHR fait constamment appel à la mémoire
temps et non pas de l’empilement de à long terme. L’expérience et l’environnement
connaissances pendant quelques sessions concret de l’élève sont systématiquement
intensives. sollicités pour améliorer le processus
L’acquisition du langage est essentiellement d’acquisition de la langue. Contrairement à
multimodale. Le discours est toujours lié à un l’apprentissage de la langue maternelle,
contexte, une stimulation visuelle, etc. Les l’apprentissage d’une langue étrangère peut
modèles langagiers autant que les types utiliser la mémoire à long terme pour aider à
d’exercices doivent faire appel au plus de déduire la signification et faciliter un
modalités possible. Voir, parler, écouter, apprentissage intuitif, plus motivant et
organiser, choisir, deviner – c’est en tout cela
(1) La force de connexion synaptique entre deux neurones
qu’un manuel scolaire papier est limité quand
est d’autant plus efficace que leur activité est synchrone
l’approche multimodale du multimédia à partir (« les neurones qui déchargent ensemble se
des neurosciences est un avantage connectent »).
considérable. (2) « First English » et « English for Success » sont édités
par DynEd. Distribués par Skillsize International
(www.skillsize.com) en France et utilisés au collège et au
lycée, ils ont reçus le label R.I.P. (Recommandé d’Intérêt
Pédagogique) du Ministère de l’Education Nationale

4
impliquant. La recherche montre que le faciliteur de communication plutôt qu’en
cerveau a du plaisir dans ce type d’activité, à distributeur de règles et mots à apprendre par
condition bien sûr que ce qu’on lui soumet est cœur. Bien que certains disent que parler, en
à un niveau optimum. L’apprentissage est plus soi, est une bonne chose, dans l’approche
efficace et motivant parce que le cerveau va basée sur la façon dont fonctionne le cerveau,
résoudre des problèmes plutôt que mémoriser les activités en classe doivent être basées sur
passivement. les structures travaillées lors des sessions sur
On en trouvera un exemple intéressant dans la ordinateur, et n’ont aucun sens si elles n’y sont
façon dont cette approche a été appliquée à pas liées, si elles sont indépendantes des
un cours pour les pilotes de ligne, Aviation séquences vues auparavant.
English (1) (Knowles). Dans des situations où L’enseignant n’a pas à « enseigner » le corpus
un avion est sur le point d’atterrir mais que le constituant le cours. Au lieu de cela, il met sur
vent se lève soudain, on peut tout à fait prévoir pied les activités à travers lesquelles les
et faire appel aux connaissances élèves vont jouer un rôle, simuler,
professionnelles, techniques du pilote pour communiquer activement, parler d’eux.
anticiper quels types d’action seront décidées. L’enseignant doit provoquer la spontanéité,
Ces connaissances et expériences sont mais toujours à partir des bases solides
indépendantes de la langue. Par conséquent auxquelles se référer (les sessions de travail
un pilote chinois qui apprendrait à parler sur ordinateur), pour réviser, contextuer et
anglais utilisera ses connaissances et personnaliser autant que possible. Ces
expériences pour déduire le sens de ce qu’il activités motivent les élèves parce qu’elles
entend et amorcer le processus sont pertinentes et vraiment interactives et
d’apprentissage, ce que la RHR désigne par parce que les élèves prennent conscience
bootstrapping. Cependant, cela ne peut avoir qu’ils acquièrent une nouvelle langue.
lieu que si le groupe de mots soumis a été Quand la formation des enseignants et la
conçu avec ce but à l’esprit, et que le pilote a planification des cours basés sur la théorie de
les connaissances techniques exigées. la RHR sont réunis, alors ce rôle de coach de
En d’autres termes, un élève peut utiliser ses l’enseignant est idéalement optimisé. Pour
connaissances en mathématiques ou science atteindre cet objectif, chaque produit DynEd
pour apprendre l’anglais, parce que ces contient des modèles de leçons et des
connaissances ne dépendent pas de la exemples d’activités d’extension et
langue. Si je montre deux droites parallèles et d’individualisation en classe, aidant ainsi les
que j’affirme : « These two lines never xxx », enseignants dans cette nouvelle approche.
vous savez que xxx signifie « croisent ». Des
exemples de ce type d’approche se trouvent Conclusion
dans le cours « English for Success » (voir Dans cet essai, nous avons affirmé des
note 2 page 4). postulats qui peuvent être vérifiés si les
bonnes conditions sont réunies et en ayant
toujours à l’esprit qu’un grand nombre de
Les avantages d’un apprentissage mixte variables peuvent avoir un impact sur
avec le recours au multimédia et aux l’acquisition d’une langue, y inclus l’enseignant
neurosciences lui-même et les outils de tests, chacun
La RHR n’est pas une théorie qui encourage naturellement sous-tendant des partis pris.
l’auto apprentissage. Dans les programmes Indépendamment de cela, voici quelques
DynEd basés sur les TICE et les règles constantes :
neurosciences, les enseignants et les activités
en classe jouent un rôle clé. Les programmes 1. Retarder le recours au texte et suivre le
les meilleurs sont un mélange d’utilisation parcours logique des 4 compétences accélère
individuel du multimédia pour la pratique et le développement de l’aisance dans la langue.
l’entraînement, et d’activités en classe où les
modèles langagiers travaillés seront élargis et 2. De fréquentes séances de travail en
personnalisés. Le travail individuel lors de expression orale qui ciblent des fragments de
sessions sur ordinateur permet des longueur de plus en plus importante et de
sollicitations optimales et une implication complexité conceptuelle qui augmente sans
intense de l’élève pour travailler les modèles support du texte accélère l’aisance.
langagiers. Cependant, ce travail est
incomplet, ne constitue en quelque sorte que 3. Le vocabulaire est mieux enseigné dans des
le squelette. Il permet d’aborder les structures phrases complètes plutôt que par mot isolé.
nécessaires pour acquérir la langue, mais Les listes de mots à apprendre doivent être
manquent le caractère personnel, individuel évitées.
qui viendra lui de l’interaction et des jeux de
rôles en classe. 4. L’aisance à l’oral facilite les compétences en
La classe est le lieu où la langue prend vie et
(1) « Aviation English for Pilots » et « Aviation for Air
où l’élève pourra développer la confiance en
Controllers », crées par Lance KNOWLES, édités par
lui, en supposant que l’enseignant agit en DynEd et distribués par Skillsize International

5
Knowles, Lance, First English DynEd
compréhension et expression écrites International www.dyned.com/products/fe

La RHR permet une nouvelle et concrète Knowles, Lance, Aviation English DynEd
approche pour l’apprentissage d’une langue et International www.dyned.com/products/ae
la conception de matériel pédagogique. Des
leçons basées sur le multimédia et l’apport des Lazarus, R. and McCleary, R., Autonomic
neurosciences utilisées en mixte avec des Discrimination without Awareness : a Study of
activités en classe optimisent les avantages de Subception Psychological Review 58, 113-122,
cette approche, et sont aujourd’hui le quotidien 1951
de plusieurs millions d’élèves à travers le
monde. L’approche traditionnelle basée sur le LeDoux, Joseph, The Emotional Brain New
texte doit être remise en cause et repensée. York, Simon and Schuster, 1996
Quelque soit l’approche choisie, l’évaluation, la
gestion des progrès et des données chiffrées Lidz, Jeffrey, Henry Gleitman et Lila
sont attendues et doivent être Gleitman, “Understanding How Input Matters :
systématiquement comparées. Maintenant que Verb Learning and the Footprint of Universal
les ordinateurs sont accessibles et reliés entre Grammar” Cognition 87.3, 151-178, 2003
eux, les opportunités pour repenser les
principes de l’enseignement des langues Palmer, Harold E., The oral Method of
abondent, avec pléthore de données Teaching Language, University College,
disponibles pour évaluer les suppositions de London 1921
chacun. Et un aperçu des neurosciences
devrait être inclus dans la formation de chaque Shukla, Mohinish, “Revealing the Workings of
enseignant de langue étrangère. Universal Grammar”, Journal of Bioscience
28.5, 535-537, 2003
Lance Knowles
DynEd International ©2008 Ulman, Michael T., “Contributions of Memory
lknowles@dyned.com Circuits to Language : the
declarative/procedural model Cognition
10.1016/ 2003.10.008

Première publication sous le titre “Mind Blocks”


in Language Magazine,
© 2008 Journal of Communication & Glossaire
Education, www.languagemagazine.com
Neuroplasticité : sur la notion de
Neuroplasticité, VOIR MARYLINE COQUIDE &
Lance KNOWLES, Président et STEPHANE TIRARD (DIR.) Neuroplasticité :
Responsable de la conception des cours ENSEIGNER DE NOUVEAUX SAVOIRS OU UN
d’anglais chez DynEd International NOUVEAU REGARD ? juin 2007, Coéd. ADAPT-
(www.dyned.com) VUIBERT, 186 p. + cahier hors-texte 16 p.,
Mr KNOWLES a été un pionnier dans le Groupe d’études Évolution des SVT et enjeux
développement des nouvelles technologies de formation, INRP & ENS de Cachan, ISBN
depuis plus de 20 ans. Sa théorie innovante de 2-909680-63-0
l’apprentissage, la RHR, est basée sur les « L’enseignement de la biologie s’est
neurosciences, et ses cours lauréats de longtemps appuyé sur une interprétation
nombreux prix à travers le monde sont utilisés quelque peu figée de la physiologie nerveuse :
dans plus de 50 pays. strictes localisations des fonctions cérébrales,
arrêt précoce (dès l’âge de 2 ans !) de la
Références production de cellules nerveuses, etc. A
l’inverse, on insiste aujourd’hui, au contraire,
Hebb, Donald, The Organization of Behavior sur l’extraordinaire plasticité du cerveau :
Wiley, 1949 récupérations spectaculaires après certaines
lésions, réorganisation d’aires spécialisées lors
Hawkins, Jeff, On Intelligence, New York d’apprentissages "pointus" (l’adaptation des
Times Book, Henry Holt & Company, 2004 zones de commande de la main chez le
violoniste a frappé les esprits), production de
Knowles, Lance, The Evolution of CALL nouveaux neurones jusqu’à un âge avancé »
Language Magazine, Août 2004
Chunk (of knowledge); knowledge chunk
Knowles, Lance, English for Success DynEd : fragment de savoir; granule de
International www.dyned.com/products/efs connaissances (trad. d’après Some Aspects of
the Terminology of Artificial Intelligence Part

6
Two par Silvia Pavel, Gouvernement du Une fois la phrase dite, un indicateur allant
Canada). du rouge au vert permet à l’élève de savoir
s’il est proche ou loin du modèle proposé,
Bootstrapping : « en anglais, le en quelque sorte un indicateur d’aisance,
bootstrapping fait référence aux aventures du tout en mettant en avant le ou les
baron de Münchhausen, lequel est censé problèmes particuliers dans la phrase, sur
s'être sorti d'un marécage où il était embourbé
lesquels il pourra se concentrer avant de
rien qu'en se tirant par les bottes et se
propulsant ainsi dans les airs. Les bootstraps répéter à nouveau l’ensemble de la
sont les anneaux, en cuir ou en tissu, cousus phrase.
sur le rebord des bottes et dans lesquels on Il est à noter que c’est l’ensemble de la
passe les doigts pour s'aider à les enfiler » phrase qui est évalué, et que l’élève peut
(Wikipédia). Ce concept ici signifie le fait de se avoir un indicateur jaune même si un mot
sortir par soi-même du modèle langagier n’est pas compris ou pose problème (il est
rencontré, en déduisant le sens en effet pédagogiquement sans
automatiquement à partir des modèles déjà fondements d’isoler les mots).
rencontrés et du contexte professionnel ou Ce travail de répétition est l’un des
personnel, en en complétant ainsi les
avantages majeurs des solutions DynEd,
informations manquantes, stimulant la
mémoire procédurale. d’une part parce qu’apprendre une langue
est acquérir une compétence, ce qui sous-
tend entraînement et pratique, et surtout
parce que les données collectées par
Nouvelle reconnaissance vocale pour
DynEd depuis plus de 20 ans montrent
l’ensemble de la gamme DynEd
que les élèves sont particulièrement
motivés par ce type d’exercices et que leur
score à l’oral augmente en moyenne de 50
à 65 % s’ils pratiquent régulièrement
pendant 3 mois, et ce indépendamment de
la difficulté croissante des leçons.
Voici sous forme de questions-réponses
l’approche originale de DynEd par rapport
à la Reconnaissance Vocale :
Leitmotiv de DynEd, “…the right
technology when the technology is right…” 1.Pourquoi le logiciel d’analyse est-il
trouve ici son illustration parfaite. En effet, très strict avec certains mots et pas
DynEd vient de doter l’ensemble de sa avec d’autres ?
gamme d’un nouvel outil de -L’analyse cible certains mots clés ou
Reconnaissance Vocale extrêmement structures en fonction du type de leçon
précis et souple, qui permettra désormais travaillé. Par exemple dans certaines
d’évaluer l’aisance à l’oral de l’élève, en leçons, l’analyse ciblera les différences
indiquant également les mots ou groupes entre « live » et « lives » ou « do » et
de mots qui posent problèmes dans la « don’t ». Dans d’autres leçons, l’analyse
phrase répétée. portera sur l’ordre des mots et non sur un
Objectif atteint puisque avec les mêmes mot isolé. Si un mot clé est mal prononcé
contenus, les progrès des élèves sont ou non reconnu, même si la prononciation
remarquables, avec des scores à l’oral du reste de la phrase est correcte, la
multipliés par 2. phrase ne sera pas reconnue.
Refusant toujours le 100% on-line pour les
raisons évoquées plus haut, DynEd 2.Pourquoi le logiciel indique-t-il un
conforte sa position avec des résultats « ? » à la fin d’une phrase même si les
impressionnants à travers le monde (coût mots ont été prononcés correctement ?
des formations par rapport au temps -Certains utilisateurs baissent de volume
d’apprentissage et au progrès des élèves), en fin de phrase. Dans la plupart des cas,
raison de plus de ne pas regretter les le logiciel voudra confirmer que la phrase
exercices à trous, les solutions tout on-line est bien finie. Si le dernier mot n’est pas
et autres artifices des vendeurs de dit clairement, la phrase ne sera donc pas
supports sans contenus aux approches reconnue même si les autres mots ont été
pédagogiques « text-based » (qui prononcés clairement.
travaillent les connaissances et non les
compétences).

7
3.Parfois le logiciel montre 3 barres skillsize*.international, partenaire du
vertes alors que la phrase a été Ministère de l’Education
clairement prononcée. Pourquoi pas 4 en Polynésie Française
barres vertes (score maximum) ?
-La meilleure technologie de La mise en place de l’enseignement de
Reconnaissance Vocale du monde a elle- l’anglais en CM2 en Polynésie Française
même ses limites. Certains phonèmes continue, pour la 2ème rentrée consécutive,
sont moins bien reconnus que d’autres. Si et entre dans sa phase d’extension et de
un élève obtient 3 barres vertes, c’est généralisation. « Ce dispositif bien ancré
amplement satisfaisant. Les ingénieurs dans le système éducatif doit se
DynEd ajustent en permanence la généraliser dans la mesure du possible
Reconnaissance Vocale pour améliorer la progressivement à tous les CM2 des sites
fiabilité de l’évaluation. Certaines voix sont concernés et ainsi en faire profiter le
également mieux reconnues que d’autres. maximum d’élèves» a insisté le ministre
Les adultes sont par exemple mieux en rappelant que ce dispositif,
reconnus que les jeunes enfants. C’est opérationnel sur 17 sites pour 1200 élèves
parce que les modèles informatiques sont concernés, s’est étendu depuis la rentrée
souvent basés sur des modèles adultes. 2008 à l’ensemble des établissements de
Quant le logiciel indique 3 ou 4 barres, il Moorea et le Centre des Jeunes
n’y a de toutes façons pas de lacunes Adolescents de Vaiare, et à la rentrée
précises détectées. 2009 dans ceux des Iles sous le vent et
les Australes.
4.Est-ce que la Reconnaissance Vocale
évalue intonation et accent ? Cet enseignements s’appuie sur
-Les modèles d’intonation et d’accent sont l’utilisation efficiente du logiciel Let’s go,
extrêmement variables et difficiles à développé par DynEd et distribué par
détecter. Pour l’instant les outils skillsize*.international, d’intérêt
développés ne ciblent pas ces pédagogique reconnu au niveau
caractéristiques de la langue. Cependant, européen, et des manuels et flashcards
un accent trop fort ou trop faible induira homonymes édités par Oxford University
des distorsions ou des mots oubliés, qui Press.
génèrera donc une Reconnaissance
basse de la phrase dite.
Une équipe pédagogique dirigée par
l’inspectrice de l’éducation nationale
5.Pourquoi la Reconnaissance Vocale
Lucienne Taurua, composée de deux
pose-t-elle tant de problèmes dans
conseillères pédagogiques, une
certains cas ou avec certains
enseignante maîtrisant parfaitement
ordinateurs ?
l’anglais et Stéphanie VIGNY, de
- Une utilisation optimale du logiciel
skillsize*.international a été mise en place
nécessite un bon microphone et le moins
pour la formation des enseignants.
de bruit de fond possible. L’élève doit
également maintenir le microphone à une
distance raisonnable, le risque de
saturation de certaines consonnes
explosives entraînant sinon des Retrouvez les informations en français sur
distorsions. Reculez donc le microphone la gamme DynEd pour l’apprentissage de
de votre bouche et mettez le légèrement l’anglais, Recommandée d’Intérêt
sur le côté. Un autre problème rencontré Pédagogique (RIP) par le Ministère de
est le réglage du microphone par rapport à l’Education Nationale, sur
l’ordinateur. Il faut parfois réinstaller le http://skillsize.com/wordpress/?page_id=6
microphone et revoir les variables
d’installation par défaut. Pour de plus © Skillsize International
amples informations sur ces problèmes, 136 Bd de Magenta, 75010 PARIS
rendez-vous sur www.dyned.com/support tél/fax 01 40 23 91 60 www.skillsize.com
puis cliquer sur «Voice Record / Speech info@skillsize.com
Recognition ».