Vous êtes sur la page 1sur 6

www.fsjes-agadir.

info
Management General

I. Définition et délimitation du concept Management

1. Signification

 Selon R.A. THIETART : Un art ou une action qui permet de conduire une organisation, de la diriger, de planifier
son développement, de la contrôler.
 Selon Drucker : l’art d’organiser les ressources pour que l’e/se réalise des performances satisfaisantes

2. Les facettes du management

Selon, H. Mintzberg :

La La délégation
La définition de
négociation des La Formation L’information La communication
mission
des Objectifs responsabilités
Le contrôle et La reconnaissance
La motivation Le conseil L’évaluation
suivi du mérite
3. Le management et les autres concepts

I. la gestion : c’est mettre en évidence une solution, épuiser la logique d’une situation, prendre une série de décisions
cohérentes.

II. Leadership : la capacité d’un individu à influencer un groupe de personnes à endosser son objectif personnel et de
partager sa vision du même objectif

III. la Stratégie : consiste à définir les orientations générales permettant à l’e/se de détenir un avantage concurrentiel
durable

IV. la gouvernance : l’ensemble des processus, réglementations, lois et institutions influençant la manière dont l’e/se
est dirigée, administré et contrôler.

4. Le management général : délimitation

I. Le Stratège : c’est disposer de qualités analytiques permettant de faire l’articulation (causes/effets) entres
des événements passés et futures qu’encourt l’organisation,

II. Le manager : attribuer la fonction d’administration des ressources elle consiste à fournir, distribuer et utiliser des
ressources d’une manière efficace

III. Le leader : la fonction de manager suppose de gérer les ratios sociales et de travailler d’une façon constructive

IV. le professionnel : les qualités professionnelles conjuguées à l’expérience personnelle, dans un certain domaine
fondent l’autorité du manager

5. les Principes du management

Le concept d’objectif Le concept de coordination autorité


spécialisation
responsabilité définition équilibre Eventail de subordination

II.L’évolution des théories D’organisation

1. L’école Classique
1.1 La gestion scientifique : L’organisation scientifique de travail (OST) Fréderic W.Taylor

Objectif : la recherche de l’efficacité en développant une science de travail

Adoption de méthodes scientifiques en réaction contre l’empirisme.


all right reserved 2013 © MOHAMMED IMIHI / Section H
Point de départ du travail de Taylor : l’objectif principal de la direction est d’obtenir la prospérité maximum aussi bien
pour l’employeur que pour chaque salarié
Les causes de la flânerie : -préjugés dans l’esprit des ouvriers : ↑productivité = ↑chômage

-Système de la direction défectueux : incite les ouvriers à la flânerie à fin de protéger leur intérêt
légitime
Les principes de L’OST
Principe de L’étude scientifique des tâches Principe de sélection et d’entraînement des ouvriers
Principe de la coopération entre managers et ouvriers Principe du contrôle et de l’encouragement
Travail à la chaine
1.2 La gestion administrative de travail (OAT) Henri Fayol

Administrer = POCCC (Prévoir, Organiser, commander, coordonner, contrôler)

Subordination de l’intérêt
Division du Autorité et Unité de Unité de Rémunération
discipline particulier à l’intérêt
travail responsabilité commandement direction du personnel
général
Stabilité du Union du
Centralisation hiérarchie Ordre équité initiative
personnel personnel
1.3 L’approche bureaucratique : Max Weber
 Le type charismatique : basé sur les quantités personnelles d’un leader qui démontre des qualités supérieur aux les
autres
 Le type traditionnel : l’autorité est légitimée par la coutume basée sur les précédents et les usages.
 L’organisation rationnelle ou bureaucratique : c’est la règle qui légitime l’autorité.

Les Principes bureaucratique

-Les responsabilités sont attribuées sans ambigüité et les droits inhérents aux postes sont déterminés avec la
précision

-la hiérarchie est clairement définie

-les responsables ont des fonctions spécifiques et appliquent des règles universelles dans un esprit de formalisme
impersonnel

1.4 Les applications d’ H. Ford

Principes : - production de masse par la standardisation et la spécialisation ouvrière

- Hauts salaires facteurs de prospérité pour l’entreprise

Un double phénomène et une combinaison : -produits standardisés, fabriqués sur longues série, par le le biais de ligne
d’assemblage (la chaine) avec des temps de fabrication scientifiquement mesurés

-Consommation de masse : une consommation de ces produits grâce a une redistribution de valeur ajoutée acquise
par les méthodes tayloriennes –(five dollar a Day)

Le modèle taylorien fordien de l’entreprise :

Une organisation pyramidale hiérarchique du travail

Mécanisation poussé (ou une automatisation rigide)

Des ouvriers de production peu qualifiés

Mauvaise conditions de travail / des salaires relativement élevés

Une division sociale du travail et des respansabilités

2. L’école des relations humaines


all right reserved 2013 © MOHAMMED IMIHI / Section H
2.1 les expériences d’Elton Mayo (Notion du groupe/ les conditions de travail)

-Changement des conditions de vie contribue à l’amélioration de la productivité

- la satisfaction au travail dépend davantage des facteurs humains que des conditions physiques de travail

- les gains de Productivité proviennent davantage de l’amélioration des relations humains que des pauses, de la
diminution de

la durée de travail oui des hausses de salaires

-les travailleurs forment des groupes informels qui tentent de freiner la production.

2.2 La théorie des besoins Abraham Maslow (la motivation)

Accomplissement personnel (morale, créativité, résolution des problèmes…)


Estime (confiance, respect des autres..)
Besoins d’appartenance et affectif (amour, amitié….)
Besoins de sécurité (du corps, de l’emploi, la santé…)
Besoins physiologiques (manger, boire, dormir….)
2.3 la dynamique de groupe Kurt Lewin

Les individus vont se doter de rôles, se soumettre à des normes, partager des valeurs et réaliser des actions dans le
cadre du

groupe auquel ils appartiennent

La force du groupe réside dans un système d’interdépendance

D’après Lewin, les forces ai sein d’un groupe s’équilibrent naturellement et contribuent a sa dynamique

Le sentiment d’appartenance, la solidarité ou les échanges vont permettre d’orienter l’action du groupe dans deux
directions : la pérennité de son existence et l’atteinte des objectifs fixés

2.4 le travail est le source de satisfaction Douglas McGregor

La Théorie X La Théorie Y
1. l’homme éprouve une aversion naturelle pour le 1. le travail peut etre une source de satisfaction
travail 2. direction par objectifs
2. la direction doit contraindre contrôler menacer 3. les hommes sont capables de créativités
3. l’homme préfère être diriger et éviter les 4. les potentialités humaines ne sont pas
responsabilités utilisées
4. le style de direction doit etre autoritaire et 5. proche de la théorie de RH
centralisée
5. proche du taylorisme

3. L’école de la contingence

La notion de contingence : réfute l’hypothèse classique qu’ il existe une structure idéale

L’efficacité d’une structure dépend de son environnement et des caractéristiques (stratégie, culture, taille) do
l’organisation

L’organisation est assimilée à un système organique évoluant son écosystème

3.1 MINTBERG HENRY

Les 4 facteurs de contingence d’une organisation :

L’âge et taille / le système technique / un environnement / le pouvoir

all right reserved 2013 © MOHAMMED IMIHI / Section H


3.2 BURNS et STAIKER

Structure
Mécaniste Organique
Environnement stable Environnement Instable
Les décisions sont centralisés et des procédures décisionnelles Les décisions sont décentralisés et le travail n’est pas
sont mises en place spécialisé, standardise

3.3 WOODWARD JOAN

L’organisation dépend du système de production ; la facteur de contingence est la technologie

Technologie à production continue Hiérarchie long , peu de personnel productif


Organisation de la production Technologie à production en grands séries Hiérarchie courte, personnel productif nombreux
Technologie à production unitaire Structure souple, organisation par proget

3.4 LAWERNCE et LORCH

L’organisation dépend l’environnement : Une entreprise n’est pas homogène

Complexité de l’environnement

Structure fonctionnelle structure matricielle


structure hiérarchique
Structure hiérarchique diversifiée par produit
ou région
Faible

Incertitude de l’environnement

4. L’école Moderne

La direction par objectifs : DRUCKER :

Fixés les Objectifs a atteindre


Organiser de travail
Fonctions du manager Motiver et communiquer
Evaluer (standards, normes, ratios ..)
Former

Le modèle Japonais :

ENTREPRISES JAPONAISES ENTREPRISE OCCIDENTALES


mploi de vie Emploi limité dans l’espace
Evolution et promotion lente Evolution et promotion rapides
Carrières non spécialisées Carrières spécialisées
Procédures de contrôle implicites Procédures de contrôle Explicites
Prises de décisions collectives Prises de décisions individuelles
Intérêt Global Intérêt limité

Le prix d’excellence, L’entreprise de 3éme Type

1. Ont le parti pris de l’action 5. associent la productivité à la motivation du


personnel
2. Restent à l’écoute du client 6. S’en tiennent à ce qu’elles savent faire
3. Favorisent l’autonomie et l’esprit novateur 7. Préservant une structure simple et légère
4. Associent la productivité à la motivation du personnel 8. Allient souplesse et rigueur

all right reserved 2013 © MOHAMMED IMIHI / Section H


Le manager : Rôles, activités et qualités

1. Manager : rôles et obligations

C’est un acteur qui doit obtenir des résultats en travaillent avec et par les personnes et l’ensemble des ressources
que l’es/se met à la disposition, 2.il anime une équipe 3. Il peut être responsable d’une activité, d’un projet il est
interaction constante avec de nombreux acteurs interne et externes 4. Il donne les sens, rappelle des objectifs 5. Il
travaille dans le cadre d’une hiérarchie pour que les choses se fassent 6. Il sait ne pas se rendre indispensable

1.1. Les démentions de l’activité d’un manager

1. Le manager ne donne pas des ordres que ses subordonnés se contentent d’exécuter sans la moindre contestation

2. il se doit de convaincre ses collaborateurs du bien fondé de ses décisions de ses décisions, et de les rallier à son
point de vue

3. il veille ainsi à ce qu’il y ait une cohérence d’ensemble dans tout ce qu’il entreprend

1.2. Le management des activités de l’équipe

1. Définir et mettre en place des tableaux de bord pour suivre l’activité de son équipe (qualité, cout, quantité,
délais…)
2. Effectuer régulièrement le bilan diagnostic des résultats et du fonctionnement de son équipe.
3. Répartir le travail de façon équilibrée et adaptée aux capacités de chacun, tant sur le plan quantitatif que
qualitatif
4. Analyser la charge et la nature du travail à effectuer
5. Surveiller les conditions de travail, l’état du matériel, et définir mes besoins nouveaux
6. Analyser les problèmes particuliers et régler les dysfonctionnements
7. Faire des briefings et des débriefings

Plusieurs activités variées dans les métiers du management :

Activités de conception / activités d’encadrement / activités de prise de décision / activités de conseil et d’exepertise /
activités d’audit et de contrôle

2.Le management des individus

1) Apprécier les compétences et les motivations de chaque membre de l’équipe


2) Mener les entretiens informels de régulation
3) Conduire des entretiens annuels d’appréciation pour faire des bilans individus
4) Définir les besoins de formation de ses collaborateurs : formation et coaching
5) Faire participer les membres de l’équipe aux prises de décisions (consultation, concertation …)
6) Gérer les conflits interpersonnels
7) Evaluer les réalisations de ses collaborateurs

3.Le management de l’information

1) Diffuser des informations à son équipe:(les orientations, les consigns, les évolutions prévues, le bilan des
résultats)
2) Faire remonter des informations à sa hiérarchie : les besoins, les résultats de l’unité, le climat du travail
3) Recueillir et diffuser auprès des autres unités : la coordination, la communication

4.Le management des ressources budgétaires

Elaborer le budget prévisionnel / négocier le budget envisagé / communiquer les éléments budgétaires arrêtes
effectuer le suivi du budget(tableaux du bord) / analyser les écarts entre le prévisionnel et le réaliser

5.qualité D’un manager :

Bien communiquer. Responsabiliser. Avoir confiance. Orchestrer. Soigner son image


all right reserved 2013 © MOHAMMED IMIHI / Section H
Un bon Manager :

Capacité d’écoute et la dialogue / Les sens communication, des relations / Capacités à encadrer une équipe a la
coacher/ posséder une excellente constitution mentale / être peu mégalomane / être tolérant / avoir confiance en soi

Le manager doit être capable de développer des compétences conceptuelles, rationnelles, technique, politique

Les styles de management

Un style est l’ensemble cohérant d’idées et de représentations concernant le management

Style caractéristiques L’objectif du manager Version négative


Fournir la meilleure
Le manager donne des
Autoritaire réponse technique aux Autoritarisme
instructions , définit des
situations rencontrées
règles, des normes, des
Rassembler autour de lui,
Autoritaire bienveillant procédures, il fixe les délais paternaliste
créer un groupe
Susciter des échanges et
des réflexions pour traiter
Consultatif démagogie
Le manager consulte ses les situations de façon
collaborateurs et les complète
associent à la décision Susciter la créativité des
Anarchie, management
Délégatif / laisser faire collaborateurs et la
copain
solidarités du groupe

www.fsjes-agadir.info

all right reserved 2013 © MOHAMMED IMIHI / Section H