Vous êtes sur la page 1sur 4

École supérieure des communications de Tunis 2015-2016

Travaux Dirigés n°3


Exercice 1

Soit la fonction 𝑓 définie par 𝑓(𝑥, 𝑦) = 2𝑥 2 + 2𝑦 2 + 2𝑥𝑦 − 𝑥 − 𝑦 pour tout couple (𝑥, 𝑦) ∈ ℝ2 ,
trouver un minimum local de 𝑓 et en déduire s’il est global.

Soit la fonction 𝑔 définie par 𝑔(𝑥, 𝑦) = 2𝑒 2𝑥 + 2𝑒 2𝑦 + 2𝑒 𝑥+𝑦 − 𝑒 𝑥 − 𝑒 𝑦 pour tout couple


(𝑥, 𝑦) ∈ ℝ2 , en déduire que 𝑔 possède un minimum global sur ℝ2 et préciser en quel point ce
minimum est atteint.
Exercice 2

Soient la fonction 𝑓 et 𝑔 définies par 𝑓(𝑥, 𝑦) = 3𝑥𝑦 − 𝑥 2 𝑦 − 𝑥𝑦 2 et 𝑔(𝑥, 𝑦) = 𝑥 4 + 𝑦 4 −


(𝑥 + 𝑦)2 pour tout couple (𝑥, 𝑦) ∈ ℝ2 , résoudre les problèmes suivants :

min 𝑓(𝑥, 𝑦) , max 𝑓(𝑥, 𝑦) 𝑒𝑡 min 𝑔(𝑥, 𝑦)


(𝑥,𝑦)∈ℝ2 (𝑥,𝑦)∈ℝ2 (𝑥,𝑦)∈ℝ2

Exercice 3
La trajectoire d’un rayon lumineux d’un point A vers un point B respecte le principe de Fermat :
Le trajet est celui pour lequel le temps de parcours est minimum. La vitesse dans le milieu 1 (resp.
sin 𝛼 𝐶
2) étant C1 (resp. C2) retrouver la loi de Snell-Descartes : sin 𝛼1 = 𝐶1
2 2

1. en adoptant les notations du schéma suivant, exprimer le temps de parcours T(x) de A vers
B en fonction de a, b, C1, C2, C et x. Le problème revient alors de trouver x minimisant
T(x).
2. Résoudre

Exercice 4
Vérifier que les contraintes suivantes vérifient la condition de qualification à l’application du
théorème Lagrange généralisé donné en cours.

1. 2𝑥 + 𝑦 ≤ 2, 𝑥 ≥ 0, 𝑦 ≥ 0,
2. 𝑥 2 + 𝑦 2 ≤ 1, 𝑥 ≥ 0, 𝑦 ≥ 0,
3. 2𝑥 − 𝑦 = −5, 5𝑥 + 2𝑦 ≥ 37, 𝑥 ≥ 0, 𝑦 ≥ 0,
4. 𝑥 2 + 𝑦 2 + 𝑧 ≤ 6, 𝑥 ≥ 0, 𝑦 ≥ 0, 𝑧 ≥ 0,
5. 4𝑥 + 3𝑦 ≤ 10, 𝑦 − 4𝑥 2 ≥ −1, 𝑥 ≥ 0, 𝑦 ≥ 0,
Exercice 5
Résoudre les problèmes d’optimisation suivants :

max 𝑥 2 + 𝑦 2 , max 𝑥 2 + 𝑦 2
2𝑥+𝑦≤2 𝑥 2 +𝑦 2 ≤1
𝑥≥0 𝑥≥0
𝑦≥0 𝑦≥0

1
École supérieure des communications de Tunis 2015-2016

Exercice 6
1. Soient 𝑉 = ℳ𝑛 (ℝ) et 𝑓 l’application de 𝑉 dans 𝑉 défini par : 𝑓(𝐴) = 𝐴−1
Déterminer 𝐷𝑓(𝐴). 𝐵 pour 𝐵 ∈ 𝑉
1 1
2. Soit 𝐹 l’application de ℝ𝑛 dans ℝ défini par : 𝐹(𝑥) = 2 〈𝐴𝑥, 𝑥〉 + 4 ‖𝑥‖44 − 〈𝑏, 𝑥〉 avec 𝐴 ∈
ℳ𝑛 (ℝ) symétrique et 𝑏 ∈ ℝ𝑛
a. Calculer 𝐷𝐹(𝑥). ℎ et ∇𝐹(𝑥) et en déduire les points pour les quels 𝐷𝐹(𝑥) = 0
b. Calculer 𝐻𝐹(𝑥). Quelle est la nature des extrémums ?
Exercice 7
Résoudre le problème
𝑓(𝑥, 𝑦) = 2𝑥 + 3𝑦 − 1
(𝑃) ∶ min 𝑓(𝑥, 𝑦) , 𝑜ù { 3 , (𝑥, 𝑦) ∈ ℝ2
𝑔(𝑥,𝑦)=0 𝑔(𝑥, 𝑦) = 𝑥² + 𝑦² − 6
2
Exercice 8
Résoudre le problème
ℎ1 (𝑥1 , 𝑥2 ) = 𝑥2 − 𝑥1
(𝑃) ∶ min (𝑥1 + 𝑥2 ) , 𝑜ù { , (𝑥1 , 𝑥2 ) ∈ ℝ2
ℎ1 (𝑥1 ,𝑥2 )≤0 ℎ2 (𝑥1 , 𝑥2 ) = 𝑥12 + 𝑥22 − 1
ℎ2 (𝑥1 ,𝑥2 )≤0

Exercice 9
1. Soit le problème d’optimisation avec contrainte suivant :

max f ( X )   x 2  y 2 s.c. h( X )  3x  4 y  25 .
i. Vérifier les conditions nécessaires et suffisantes
ii. Résoudre par la méthode du Lagrangien.

2. On veut déterminer le rayon R et la hauteur H d'un cylindre qui minimise la surface S de


celui-ci, tout en ayant un volume V imposé. Le problème s'écrit sous la forme :
Minimiser 𝑆(𝑅, 𝐻) = 2 ∗ 𝜋 ∗ 𝑅 ∗ (𝑅 + 𝐻)
sous 𝑔(𝑅, 𝐻) = 𝜋 ∗ 𝑅² ∗ 𝐻 − 𝑉 = 0
Exercice 10

Soient 𝑓, ℎ1 , ℎ2 les fonctions définies de ℛ 2 dans ℛ par :

𝑓(𝑥, 𝑦) = 𝑥 + 𝑦

ℎ1 (𝑥, 𝑦) = (𝑥 − 1)2 + 𝑦 2 − 1

ℎ2 (𝑥, 𝑦) = (𝑥 − 2)² + 𝑦 2 − 4
Considérons le problème de minimisation de 𝑓 sous les contraintes ℎ1 ≤ 0 et ℎ2 ≤ 0.
1. Représenter graphiquement l’ensemble des contraintes
2. Montrer que l’une des contraintes est inactive
3. Donner une condition nécessaire pour que (𝑥, 𝑦) soit solution du problème de
minimisation.
Exercice 11
Une entreprise fabrique deux modèles de vélos de montagne: le modèle X est plus abordable et se
vend 500$ l'unité, tandis que le modèle Y se vend 1000$ l'unité. Les coûts totaux de fabrication
(en $) sont exprimés par la fonction suivante: c( x, y )  5 x 2  5 y 2  2,5 xy  10 000 où x est le
nombre de vélos du modèle X et y est le nombre de vélos du modèle Y, produits mensuellement.
On suppose que chaque vélo produit peut être vendu sur le marché.
2
École supérieure des communications de Tunis 2015-2016

1. Donner p ( x, y) , la fonction des profits totaux mensuels, Cette fonction est-elle convexe,
concave ou sans forme particulière?
2. La capacité de production de l'entreprise est de 150 vélos par mois. En supposant que
l'entreprise désire utiliser à pleine capacité son usine,
a. trouver la répartition de la production mensuelle permettant de maximiser les profits.
b. prouvez qu'il s'agit bien d'un maximum absolu.
c. donnez la valeur du profit mensuel.
3. Le patron de l'entreprise s'interroge sur la pertinence de vouloir produire à pleine capacité.
Il se demande si la solution qu'il obtiendrait sans cette contrainte serait plus intéressante.
Aidez-le à répondre à cette question en trouvant la solution qui maximise les profits sans
cette contrainte.
a. prouvez qu'il s'agit bien d'un maximum absolu.
b. la solution obtenue est-elle réalisable pour l'entreprise?
c. donnez la valeur du profit mensuel.
4. Déterminez le multiplicateur de Lagrange du problème résolu en b).
Interpréter ce signe en vous appuyant sur les résultats obtenus en b) et c).
Exercice 12
Au ministère de l'agriculture, on a établi la fonction de profit suivante pour les fermes cultivant des
germes de soja et des pistaches :
P( x, y)  600x  800y  x 2  2 y 2  2xy
où P(x, y) sont les profits annuels en $, x représente le nombre d'acres plantés en germes de soja, et
y donne le nombre d'acres plantés en pistaches. Un fermier possède une terre de 500 acres. Comment
devrait-il allouer ses terres à ces deux cultures pour obtenir un profit maximal ? Utiliser la méthode
du Lagrangien. Montrer qu'il s'agit d'un maximum absolu et donner le montant du profit obtenu.
Interpréter le multiplicateur de Lagrange. En vous basant sur cette interprétation, suggéreriez-vous
au fermier d’augmenter la surface totale consacrée à ces deux cultures ou, au contraire, de la
diminuer ?

Exercice 13 Algorithme du gradient à pas constant

On veut résoudre le système Ax=b , xn (avec A symétrique, définie, positive) par une méthode
de gradient à pas constant. Soit 𝑥̅ la solution de ce système. On propose l’algorithme suivant :
𝑥0 , 𝑟0 = 𝑏 − 𝐴𝑥0
{ 𝑥𝑘+1 = 𝑥𝑘 + 𝛼𝑟𝑘 ,  est un réel constant.
𝑜ù 𝑟𝑘 = 𝑏 − 𝐴𝑥𝑘
1. Soit 𝑒𝑘 = 𝑥𝑘 − 𝑥̅ (pour k 0) ; montrer que 𝑒𝑘 = (𝐼 − 𝛼𝐴)𝑘 𝑒0 (pour k 0).
2. Soient 0≤n≤n-1≤…2≤1 les valeurs propres de A. montrer que l’algorithme converge si
2
et seulement si 0 < 𝛼 < 𝜆 .
1
2
3. Montrer que le meilleur choix de  est 𝛼𝑜𝑝𝑡 = 𝜆1 +𝜆2
Exercice 14
1
Soit 𝐽(𝑣) = 2 〈𝐴𝑣, 𝑣〉 − 〈𝑏, 𝑣〉 avec A matrice symétrique définie positive N×N de spectre
01≤2≤…N-1≤N et b vecteur de n. Notons u le point minimum de J.
1. Montrer que l’algorithme de gradient à pas fixe
𝑢𝑛+1 = 𝑢𝑛 − 𝜇 𝐽′ (𝑢𝑛 )
converge pour 0 <  < 2/N .
2. Donner la valeur de  qui assure la vitesse maximale de convergence et montrer que pour
cette valeur,

3
École supérieure des communications de Tunis 2015-2016

3. lim ‖𝑢𝑛 − 𝑢‖1/𝑛 ≤ (𝜆𝑁 − 𝜆1 )/(𝜆𝑁 + 𝜆1 ).


𝑛→∞

Exercice 15 Algorithme du gradient conjugué


On note (x, y) le produit scalaire euclidien de Rn, txy sous forme matricielle, ui le vecteur propre
associé à une valeur propre i et Wk le sous-espace engendré par les k vecteurs propres (ui)i=1,..,k. A
est une matrice symétrique, définie positive dont les valeurs propres i sont rangées par ordre
décroissant. On appelle quotient de Rayleigh de la matrice A l’application de Rn − {0} vers R définie
par :
(𝐴𝑥, 𝑥)
𝑅𝐴 (𝑥) =
(𝑥, 𝑥)
Montrer que :
1. 𝜆𝑘 = 𝑅𝐴 (𝑢𝑘 ).
2. 𝜆𝑘 = min 𝑅𝐴 (𝑥).
𝑥∈𝑊𝑘
3. 𝜆𝑘 = max⊥ 𝑅𝐴 (𝑥).
𝑥∈𝑤𝑘
4. Pour x  0 et  un scalaire quelconque, on définit =Ax-x.
Montrer que
‖𝜂‖2
max |𝜆 − 𝜆𝑖 | ≤
𝑖∈{1,..,𝑛} ‖𝑥‖2