Vous êtes sur la page 1sur 1

FSJES Agadir S6M2 2020 - Contrôle de gestion Pr.

Lhoussaine OUABOUCH

Compléments au Chapitre 1  Définitions du contrôle de gestion

La définition classique : Définition d’Anthony (1965)


« Le contrôle de gestion (Management control) est le processus par lequel les managers s’assurent que les
ressources sont obtenues et utilisées, avec efficience et efficacement, pour atteindre les objectifs de
l’organisation ».
Quatre éléments de cette définition peuvent être soulignés :
ère
1 idée-clé: Le contrôle de gestion repose sur une
approche processus ;

2ème idée-clé: Le contrôle de gestion s’adresse aux


managers, à tous les managers dotés d’un pouvoir
de décision ;
Définition d’Anthony
3ème idée-clé: Le contrôle de gestion doit s’assurer
(1965)
de l’efficacité et de l’efficience ;

4ème idée-clé: Le contrôle de gestion doit permettre


à l’organisation d’atteindre ses objectifs ;

Si dans cette première définition le contrôle de gestion était plutôt délimité dans un contrôle réactif, a-
poteriori, Anthony, reformulera sa définition en 1988 pour notamment proner un contrôle de gestion actif et
permanent qui intervient dès l’étape précoce de la définition des objectifs.

Définition d’Anthony (1988)


Le contrôle de gestion est « le processus par lequel les managers influencent d’autres membres de
l’organisation pour mettre en œuvre les stratégies de l’organisation ».

Définition de Bouquin (2008)


Bouquin précise qu’il conviendra d’appeler contrôle de gestion : « l’ensemble des dispositifs et processus
qui garantissent la cohérence entre la stratégie et les actions concrètes et quotidiennes ». Et de continuer,
« Le contrôle de gestion : un puissant vecteur de mise en cohérence au sein de l’organisation. »

Définition de Boisselier et al. (2013) : vision élargie du contrôle de gestion


Le contrôle de gestion cherche à concevoir et à mettre en place les systèmes d’information destinés à guider
le comportement des employés et managers, et à leur permettre d’agir en réalisant la cohérence économique
globale entre objectifs, moyens et réalisations. Il doit être considéré comme un outil de pilotage de
l’entreprise, puisqu’il contrôle l’efficience et l’efficacité des actions et des moyens (l’économie des
ressources) pour réaliser les objectifs de l’organisation.

1/1

Vous aimerez peut-être aussi