Rédiger des propositions de demande de financement

Le guide ‘’rédiger des propositions de demande de Le guide ‘’rédiger des propositions de demande de financement‘’ est destiné aux associations de financement‘’ est destiné aux associations de développement développement marocaine en tant qu'outil leur marocaines en tant qu'outil leur permettant de mieux permettant de mieux structurer leur demande de structurer leurs demandes de financement et en garantir financement et en garantir l’approbation par les l’approbation par les donateurs. donateurs.
En annexe, un annuaire des principaux bailleurs de fonds dans la région En annexe, un annuaire des principaux bailleurs de fonds dans la Moyen Orient – Afrique du nord. région Moyen Orient – Afrique du nord. Ce guide a été élaboré en collaboration entre l’association Tanmia.ma et l’institut Beyster (Université de Californie) et financé par MEPI (Middle East Partner Initiative) (Middle East Partner Initiative)

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Avant de commencer la rédaction
Les demandes de subventions sont des demandes formelles pour s’adjuger une aide financière afin que la personne ou l’organisation bénéficiaire puisse réaliser ses propres activités. La proposition doit porter sur des activités ou des projets qui intéressent aussi le donateur (parfois nommé l’organisation donatrice). Il est probable qu’une demande de financement soit refusée pour non-conformité avec les intérêts du donateur.

Une proposition écrite constitue la première démarche pour s’adjuger un financement. Chaque gouvernement, agence ou fondation indépendante qui alloue des fonds à l’action de la société civile vise un intérêt ou des intérêts spécifiques qu’il financera volontiers. D’habitude, chacun a son propre formulaire à compléter et un processus unique à suivre pendant l’évaluation de la proposition.
Ce guide d’apprentissage aidera l’auteur de la proposition à savoir ce dont il a besoin et à comprendre la manière de rédiger une proposition qui a de fortes chances à recevoir le financement requis. Historique de vos réalisations : êtes-vous prêts pour recevoir une subvention ? Avant de décider de chercher une aide sous la forme de subvention, il est important de bien réfléchir sur la question. Les commissions d’examen des propositions mettent tout en œuvre pour s’assurer que la subvention sera allouée au bon candidat. Elles doivent ainsi avoir la garantie que non seulement les activités proposées sont efficaces et valables mais aussi que le bénéficiaire est compétent et peut réaliser un bon travail. Ces commissions passent en revue l’historique de vos réalisations, présenté sous forme d’un rapport joint à la proposition.

Avant de commencer la rédaction

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Avant de commencer la rédaction Les donateurs se basent sur votre performance antérieure lorsqu’il s’agit d’évaluer l’éventualité de votre réussite. Alors comment mettre en place un bon récit de réalisations et une réputation de valeur qui est une chose cruciale pour réussir votre proposition de subvention ? Il vaut mieux commencer par des ambitions limitées et réalistes, et chercher un financement limité ; et utiliser après cette première réussite pour demander des subventions plus élevées des grandes organisations donatrices. Par exemple : une bonne stratégie pour obtenir éventuellement une subvention importante du gouvernement ou d’une fondation consiste à recevoir deux ou trois petites subventions pour réaliser un programme pilote ou à titre d’essai, et inclure ensuite les résultats dans une lettre d’information, un communiqué de presse ou sur un site web tel que Tanmia.ma qui s’intéresse à ces sujets. Vous pouvez utiliser par la suite ces rapports écrits comme un récit pour soutenir votre proposition de recevoir un financement plus élevé.

Avant de commencer la rédaction

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Avant de commencer la rédaction Réussir la préparation d’une proposition repose premièrement sur le fait de connaître la partie qui recevra la demande. Le processus de recherche d’une source de financement qui assurera le succès de votre demande peut s’avérer long. Toutefois, si vous avez le temps et si vous êtes prêt à déployer vos efforts et payer pour une proposition de subvention, vous remarquerez que le temps consacré à la recherche de la meilleure organisation donatrice n’est pas vain. L’annexe A représente une liste des organisations internationales qui fournissent les subventions à la région du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord (MENA). Cette liste n’est pas exhaustive, mais peut constituer un point de départ pour votre recherche. Ne négligez pas les organisations donatrices locales qu’elles soient des agences gouvernementales ou de grandes organisations non gouvernementales.

Repérer la bonne source de financement

Durant ce processus, la première règle est de considérer toutes les options qui peuvent constituer une « source idéale ». Ne vous attendez pas à trouvez une organisation donatrice dont les intérêts correspondent exactement à votre activité. Néanmoins, au moyen d’une adaptation créative, il est souvent possible de mettre au point votre proposition d’une façon qui attirera l’attention du donateur sans pour autant vous écarter de l’objectif de votre demande. Dites par exemple que votre projet incitera les gens à s’inscrire pour voter. Une organisation donatrice qui se consacre à la promotion et au soutien
des droits de la femme sera peut être intéressée par le financement de quelques-unes de vos activités si vous mentionnez dans votre proposition que vous visez la sensibilisation des populations défavorisées et les femmes du milieu rural quant à leurs droits afin qu’ils s’inscrivent et votent.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Repérer la bonne source de financement
Un point de vue flexible aide lors de l’assemblage de la liste initiale des sources potentielles de financement. En plus des sources habituelles telles que le gouvernement, les fondations, les individuels, essayez d’élargir votre recherche dans de nouveaux domaines. Une autre source de financement à long terme est le développement de partenariats contractuels avec les entreprises et les sociétés industrielles. Par exemple, une société qui fabrique des ordinateurs peut entrer en partenariat avec une organisation non gouvernementale qui donne des cours d’informatique aux élèves. La société peut offrir une subvention sous forme d’équipements et d’espèces pour débuter le travail. Il est important de s’informer sur la mission de l’organisation donatrice. La charte de chaque fondation ou agence de gouvernement établit une mission pour cette organisation particulière. S’il parait que la mission et les intérêts de l’organisation donatrice correspondent d’une façon ou d’une autre à vos activités, la démarche suivante sera de s’informer sur les priorités de ces dirigeants et sur le genre de projets qu’ils ont financé récemment. Vous pouvez trouver des articles, des communiqués de presse ou des sites web qui mentionnent soit l’organisation donatrice, soit le programme qui a bénéficié de son financement. S’il s’avère qu’il n’y a aucun point commun entre vos besoins et leurs intérêts, il vaudra mieux chercher un autre donateur potentiel plus convenable.

Repérer la bonne source de financement

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Planifier vos propositions
Après avoir identifié une liste des sources possibles, quelle source allez-vous cibler ? Commencez par obtenir les lignes directrices des subventions du donateur ou de son site web. Les grandes organisations donatrices affichent souvent sur leurs sites web les lignes directrices de la demande, une liste des domaines qu’elles désirent financer et le délai de réception des demandes. Chaque organisation donatrice ou donateur est unique lorsqu’il s’agit de la forme de la demande, le délai de réception et le montant de chaque subvention. Vous devriez pouvoir répondre à chacune des questions relatives à la source potentielle de financement : qui d’autre ont-ils financé ? Ont-ils financé des organisations pareilles à la votre ? Ont-ils financé des programmes dans votre région ou dans votre communauté ? Quel est le montant de ce financement ? Grâce au site web du donateur ou aux discussions que vous avez eu avec les employés de ce dernier, vous devriez pouvoir identifier d’autres organisations qui ont pu financer des projets similaires au votre. Demandez à voir leurs demandes. Vous allez découvrir de bonnes idées et avoir une vision plus claire du processus (et même de la concurrence). Une que vous avez ciblé une source de financement, vous aurez besoin de répartir vos efforts sur trois étapes :

Planifier vos propositions 1) commercialiser la proposition 2) gérer la proposition 3) rédiger la proposition

1) commercialiser la proposition 2) gérer la proposition 3) rédiger la proposition

Vu l’importance de la rédaction de la proposition, on lui consacrera un paragraphe séparé. Mais vous devriez débuter avec la commercialisation et la gestion de la proposition avant d’entamer la rédaction.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Commercialiser la proposition
On a tendance à négliger la commercialisation malgré son importance capitale. La commercialisation d’une proposition implique avoir des relations personnelles – en d’autres termes, établir des contacts avant de déposer la proposition de subvention à travers le réseau. Si vous déposez une demande de subvention non sollicitée chez une organisation qui ne connaît ni votre organisation ni vos activités, cette demande va probablement finir à la poubelle avant même d’être lue. Il est primordial d’intégrer le réseau des organisations donatrices potentielles avant de déposer votre demande de financement. - Essayez de créer un lien avec le responsable chargé de programmes similaires au votre. - Entamez une correspondance de base en vous présentant ainsi que votre organisation. - Saisissez l’opportunité de leur rendre visite si possible ; ou bien invitez les pour une visite de chantier s’ils avaient l’intention de visiter votre région. - Rencontrez-les durant une conférence ou un colloque professionnel. - Essayez de vous présenter comme un ami ou un collègue avant de décider de leur soumettre une proposition de subvention. - Planifiez d’avance – vous auriez besoin de faire connaître votre travail et organisation au donateur avant que ce dernier considère financer votre proposition. - Souvenez- vous, ce processus peut durer même une année ; n’attendez pas que le donateur fixe les délais de la demande pour le contacter.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Commercialiser la proposition Vos premiers contacts avec le personnel de l’organisation donatrice sont décisifs. La courtoisie avec tout le monde – du directeur exécutif ou membre du conseil, au réceptionniste. Leur temps est précieux, et l’honorer est la meilleure façon de leur montrer votre respect. Si durant l’établissement de contacts vous avez découvert que l’ordre du jour du donateur ne correspond pas à vos idées, ne renoncez pas. Remerciez le personnel du donateur pour leur temps précieux et retirez-vous poliment. Il se peut que vous déposiez à l’avenir une proposition plus adéquate, ou bien ils peuvent vous recommandez à une autre partie plus convenable. C’est la nature du réseau. Rappelez-vous de garder le contact afin de vous informez sur leurs activités et de leur faire part de vos activités et ainsi de suite. Les discussions peuvent générer avec le temps de nouvelles opportunités. Il est important d’être actif et respectueux même lorsqu’on vous refuse le financement. Les interactions positives avec le personnel constituent la base pour l’éventualité d’un futur financement.

Les médias constituent un autre moyen pour commercialiser votre proposition. Si vous avez une couverture médiatique positive de votre organisation ou projet, faites en sorte que le donateur s’en aperçoit. Vous pouvez inclure les copies des articles dans votre demande de subvention (si les lignes directrices du donateur le permettent) pour qu’ils se souviennent de vous.
Les médias constituent un autre moyen pour commercialiser votre proposition. Si vous avez une couverture médiatique positive de votre organisation ou projet, faites en sorte que le donateur s’en aperçoit. Vous pouvez inclure les copies des articles dans votre demande de subvention (si les lignes directrices du donateur le permettent) pour qu’ils se souviennent de vous.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Gérer le processus
Même si chacune des organisations donatrices adopte une procédure différente pour réviser les propositions de subvention, voici quelques lignes directrices que vous pouvez ajuster à chaque situation : Planifiez avant d’entamer la rédaction de votre demande. Quels sont les documents que vous possédez et ceux que vous devez préparer ? Souvent les donateurs souhaitent avoir des informations qui ne sont pertinentes à la demande. Les documents que vous avez ou dont vous aurez besoin avant de procéder à la rédaction de la demande peuvent inclure : Les CV des gens importants de votre organisation ou de ceux qui seront impliqués dans le projet. Faites en sorte qu’ils aient tous le même format. Les rapports médiatiques sur votre projet ou organisation et les réalisations de cette dernière Des lettres de soutien et d’engagement de la part des organisations collaboratrices. Les rapports médiatiques ou les recherches sur le problème ou l’objectif que votre projet adressera La mission, la vision et les objectifs de votre organisation Les grandes lignes du plan d’action et l’échéancier des activités nécessaires pour la mise en œuvre de votre projet au sein de la communauté. Annexe B fournit les grandes lignes de votre plan d’action que vous devez remplir avant de rédiger votre demande.

Gérer le processus

Réussir la rédaction des demandes de subventions
Gérer le processus Ensuite, essayez de connaître la personne chargée d’évaluer votre proposition devant le donateur. Vous comprendrez mieux la perspective des personnes qui réviseront probablement votre proposition si vous arrivez à lire leurs articles ou documents professionnels. Ceci vous aidera à adapter votre proposition selon leur point de vue. Chaque agence ou organisation de financement a son propre processus de révision, souvent sous la forme d’un ensemble de procédures pour déposer la demande de subvention. Les auteurs des propositions doivent avoir une idée générale sur le processus de révision. Quelques grandes agences gouvernementales possèdent des processus de révision très compliqués, avec plusieurs formalités de révision et plusieurs signatures requises avant d’octroyer la subvention. Les donateurs individuels peuvent avoir un court processus de révision qui se base sur votre présentation de la proposition et sur les réponses des questions qu’on vous posera. Le donateur avec lequel vous travaillerez aura probablement un processus modéré, ni trop complexe, ni trop facile. Connaître le genre du processus de révision qui vous sera imposé vous aidera à choisir la manière de formuler votre proposition et de passer le processus avec succès. Par exemple, lorsqu’il s’agit des subventions du gouvernement, il peut y avoir plusieurs personnes chargées de révision, chacune révisera un paragraphe de la proposition. Cela suggère que vous devriez répéter les points principaux dans chaque paragraphe afin que les idées et les thèmes essentiaux apparaissent tout au long de la proposition.

Gérer le processus

Au moyen du plan d’action que vous avez développé (annexe A), essayez d’établir les aspects techniques de votre proposition. Combien d’argent vous demandez ? À quelle fin l’argent sera dépensé ? Quel est le personnel requis et les ressources nécessaires pour votre succès. Etablissez un plan pour rédiger la proposition dans les délais impartis.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Le personnel requis
Le personnel requis pour le projet doit être planifié soigneusement et limité à quelques employés tout en gardant les services proposés et qui sont essentiels pour la réalisation du projet. Le budget du personnel est généralement la catégorie qui augmente les dépenses du projet plus que d’autres. La proposition relative au personnel doit être modérée tout en conservant l’ensemble du programme proposé.

Il y a des gens qui croient que les candidats doivent inclure dans leurs budgets un surplus d’employés afin que les responsables de révision puissent réduire quelque chose. C’est tout { fait absurde car inclure des éléments mal fondés donne l’impression que le candidat ne s’est pas appliqué pendant la rédaction de la proposition.
Comme les employés, on doit recourir aux conseillers lorsque c’est nécessaire. Quand on a besoin d’un conseiller, on doit formuler clairement ce besoin. Si la nécessité exige la présence d’un conseiller, le candidat doit expliquer la cause et annexer le contrat conclu avec le conseiller à sa proposition.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Le délai
La proposition doit préciser le temps que prendra le projet depuis le début jusqu’{ l’achèvement. La demande et les processus de révision sont si longs que le donateur et le bénéficiaire préfèrent investir ce temps et cette énergie dans une subvention qui durera longtemps. D’un autre côté, plusieurs organisations de bienfaisance financent les projets annuellement ou selon un terme plus court. L’échéancier du projet doit correspondre à la liste des activités planifiées pour le projet y compris : recruter le personnel, s’assurer du fonctionnement des équipements et des installations, les réunions, les activités du projet, l’analyse des données, et la rédaction des rapports. Pareil aux décisions susmentionnées et relatives au personnel, l’échéancier doit être établit soigneusement avant de préciser le budget final. Assurez-vous que votre échéancier correspond à votre demande concernant les ressources et le temps requis. Les responsables de révision remarqueront vite si ces éléments concordent, si ce n’est pas le cas, la crédibilité de votre proposition sera immédiatement mise en question. Si vous dites que planifier et réaliser une session de formation dans une seule région vous prendra deux semaines, et vous proposez d’effectuer 6 sessions de formation, mais vous établissez un échéancier et un budget pour 2 mois (8 semaines), on s’apercevra qu’il n’y a pas une concordance entre l’échéancier et les ressources. Le responsable de révision se rendra compte que « deux semaines multipliées par 6 égale 12 semaines » alors que vous ne proposez que 8. Il existe de bonnes raisons que votre proposition soit juste – peut être que vous planifiez de réaliser les sessions simultanément- mais vous devez l’expliquer clairement dans votre proposition.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Le suivi du progrès
Rédiger une proposition pour s’adjuger une subvention peut être une mission difficile particulièrement pour les nouveaux auteurs de propositions. Vous devez mettre en place un échéancier pour la rédaction et la correction de la demande de subvention pareil à celui de la mise en œuvre du projet. Plusieurs personnes seront impliquées dans la proposition et ceci selon la complexité de cette dernière et selon les exigences du donateur. Chaque brouillon doit être vérifié concernant le contenu, le format, l’orthographe, et la conformité aux instructions, ensuite il doit être vérifié une deuxième fois. La rédaction d’une demande de subvention est un long processus où les choses peuvent tourner mal, planifiez en conséquence.

En réponse à ce réseau compliqué de démarches requises pour l’élaboration d’une demande de subvention on a développé plusieurs modèles pour la planification de la gestion, des listes de contrôle et des organigrammes afin de garder l’équipe de la rédaction de la proposition sur la bonne voie. Ceci comprend des outilles analytiques élaborés tels que les diagrammes du réseau et les logiciels de gestion des projets comme le « Projet Microsoft ». Pour mieux vous organisez il suffit d’élaborer une liste de contrôle personnelle et y ajouter les démarches d’action, les responsabilités attribuées et les délais fixés. Le plus important est d’écrire les idées sur papier (ou sur ordinateur) afin que vous puissiez les évaluer, les réviser et les communiquer au reste de l’équipe qui vous aide à élaborer la proposition. Le formulaire de planification de la subvention (annexe C) peut vous aider à l’organisation et la gestion du processus de votre proposition.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Faites en sorte que votre proposition Mentionnez le résultat final en bref soit SMART
et avec un délai) pour compléter votre proposition. Une fois que vous avez précisé clairement votre résultat final vous serez en position d’entreprendre lesMesurable, Approprié, Réaliste et Cette démarche vise à fixer un objectif SMART (Spécifique, démarches d’action. Temporel) pour compléter votre proposition. Une fois que vous avez précisé clairement votre Précisez les démarches position résultat final vous serez en d’actiond’entreprendre les démarches d’action.
résultat final désiré. A fin de réussir, la planification d’action requière la capacité d’approcher une situation indéterminée le fait d’assembler les démarches (C-B-A au lieu l’objectif Si le La planification repose sur d’une façon ordonnée mais inverse qui mènent à de A-B-C). oules exigences entrepreneuriales requièrent l’approche d’action qui commence depuis le début résultat final désiré. A fin de réussir, la planification classiquerequière la capacité d’approcher jusqu’{ la fin, l’approche de la planification d’action inverse requière que lieu de A-B-C). Si les une situation indéterminée d’une façon ordonnée mais inverse (C-B-A au vous commenciez à la fin (le but). Préciser les démarches d’action sera alors pareil à marcher à l’arrière à le début exigences entrepreneuriales requièrent l’approche classique qui commence depuistravers le temps, la fin, petit, depuis l’objectif futur jusqu’{ atteindre requière que vous commenciez à jusqu’{ petit à l’approche de la planification d’action inversela situation présente. Une (le que Préciser les démarches d’action résultat final que vous vous êtes fixé, et que le la finfois but). vous ayez compris clairement le sera alors pareil à marcher à l’arrière à traversce résultat soit à petit, depuis l’objectif futur jusqu’{ atteindre pertinentes : temps, petit un objectif SMPRD, posez-vous deux questions la situation présente. Une fois que vous ayez compris clairement le résultat final que vous vous êtes fixé, et que ce 1) que va-t-il un objectif immédiatement avant la questions du résultat : résultat soit se produireSMPRD, posez-vous deux réalisation pertinentesfinal ? 2) quelle est la probabilité que les événements préalables ou les circonstances identifiées dans la question 1 auront lieu ? 1) que va-t-il se produire immédiatement avant la réalisation du résultat final ? 2) quelle est la probabilité que les événements préalables ou les circonstances identifiées dans la question 1 auront lieu ? La planification repose sur le fait d’assembler les démarches qui mènent à l’objectif ou le Précisez les démarches d’action Cette démarche résultat final en bref Mentionnez le vise à fixer un objectif SMPRD (spécifique, mesurable, pragmatique, réaliste

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Faites en sorte que votre proposition soit SMART
Après que vous soyez en position de répondre à ces deux questions relatives à l’objectif, posez les encore au sujet de l’événement précédent et ainsi de suite jusqu’{ atteindre le moment présent. Ayant identifié et positionné toutes les démarches, comme au jeu du domino, soyez sûr que lorsque vous renversez la première pièce vous saurez quand et où la dernière tombera. La raison pour laquelle vous poserez la deuxième question, qui est souvent négligée par les planificateurs, c’est qu’elle vous fournit la garantie que vous n’avez négligé aucune démarche intermédiaire. La plupart des plans sont inopérants lorsqu’il s’agit des mécanismes de contrôle car : A) les démarches d’action identifiées contiennent des sous-démarches non planifiées et incontrôlées ; B) les démarches intermédiaires sont mal définies et arrangées selon un mauvais ordre. Une planification efficace requière prendre en compte les démarches d’action. Le principe de planification qui est : «lorsque l’unité de travail est petite et l’événement est moins important, la précision des démarches d’action devient plus efficace » s’applique parfaitement. Il n’existe guère un plan inefficace à cause des démarches d’action qui ont été précisées en détail. Toutefois, plusieurs ont échoué parce que leurs démarches d’action étaient très grandes (elles constituaient en effet des mini projets). Le principe de planification devient : lorsque le détail est grand, l’unité de travail réalisé doit être petite ; et lorsque le domaine des événements à réaliser durant chaque démarche intermédiaire est limité, le plan gagne plus de crédibilité.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Faites en sorte que votre proposition soit SMART
Les délais et les responsabilités
Assurez-vous que chaque démarche d’action a un délai imparti et une personne chargée de sa réalisation. Ceci aide à savoir à quoi s’attendre, fournit les informations requises pour la gestion du projet et sert à effectuer le suivi de la mise en œuvre.

Les domaines cruciaux
Lors de la conception d’un plan d’action, il est important de prendre en considération les éléments cruciaux de la mise en œuvre. Il n’y aura pas toujours assez de temps pour analyser en détail chaque démarche. A moins que vous seriez en charge d’envoyer le premier être humain sur la planète mars et que chaque démarche d’action est cruciale et doit réussir à 100%, ne supposez pas que vous seriez en mesure de vérifier chaque aspect en détail. La prochaine démarche relative au plan d’action est de réviser soigneusement la liste des démarches d’action afin d’identifier les domaines cruciaux (impact important). Ceci se fait en comparant chaque démarche d’action avec le liste des lignes directrices :

Quels sont les domaines cruciaux au succès ? Où figurent les délais serrés ? Qu’est ce qui requière plus de dépenses ? Où se trouve la complication ? Où figurent les nouvelles actions ? Où figurent les carences des responsabilités et où ces dernières chevauchent.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Faites en sorte que votre proposition soit SMART
Rédiger la proposition
Les étapes suivantes peuvent vous servir de guide pour rédiger votre demande de subvention :
1) prenez votre temps pour rédiger la demande. Les demandes rédigées à la dernière minute donnent aux autres l’impression que l’auteur s’est hâté pour finir. 2) suivez les directives. Rédigez la demande selon les points clés suggérés dans les lignes directrices du donateur. 3) faites en sorte que vos remarques soient brèves et directes. Présentez votre projet d’une façon compréhensible. Evitez la complexité et soyez directe. Ne vous contentez pas de mentionnez seulement les activités que vous entendez faire mais précisez aussi comment vous allez les réaliser. 4) précisez comment correspond votre projet aux besoins du donateur 5) révisez et rectifiez la demande. Choisissez une seule personne pour effectuer la rédaction afin que le style soit unifié tout au long de la demande. Planifiez de terminer la demande de subvention plusieurs jours avant le délai. Prenez votre temps pour réfléchir à propos de la rédaction de la demande et révisez la.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Faites en sorte que votre proposition soit SMART
Prenez votre temps
Une demande de subvention bien rédigée prendra certainement beaucoup de temps. En plus du contenu de la demande (le volume technique) vous devez mettre au point le budget et Une demande de subvention bien rédigée prendra certainement beaucoup de temps. En plus formuler le résumé du directeur exécutif et la lettre d’accompagnement. Ces procédures du contenu de temps et des ressources. Les auteurs des demandes au point le budget et demandent du la demande (le volume technique) vous devez mettreréussies conseillent de formuler concurrencer pour une subvention lettre pas assez de temps pour le faire « ne pas le résumé du directeur exécutif et lasi on ad’accompagnement. Ces procédures demandent du Ceci peut des ressources. maisauteurs des demandes réussies conseillent de proprement ». temps et apparaître dur Les vaut mieux économiser les ressources qu’on « ne pas concurrencer pour une subvention si et les utiliser plus temps pour le faire gaspille en rédigeant une demande inadéquate on a pas assez de tard pour réussir la proprement la Ceci peut apparaître rédaction de ». demande prochaine. dur mais vaut mieux économiser les ressources qu’on gaspille en rédigeant une demande inadéquate et les utiliser plus tard pour réussir la rédaction de la demande prochaine.

Prenez votre temps

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Faites en sorte que votre proposition soit SMART
Suivez les directives
Une fois que vous ayez ciblé la bonne organisation donatrice, l’étape suivante consiste à obtenir ses lignes directrices pour déposer les propositions. Ces lignes directrices doivent être appliquées à la lettre. L’annexe D est un exemple sur les lignes directrices des donateurs. Les lignes directrices peuvent inclure :
Le format de la proposition – par exemple, les donateurs américains peuvent préciser le format de la lettre (8,5 x 11 pouces ou bien 216 x 279 mm) au lieu du format A4 (210 x 297 mm), avec une marge d’un pouce (2,5 cm) et une police de caractères 12. ils peuvent même préciser la police de caractères (Arial ou Times New Roman) La taille de la proposition – par exemple, « pas plus de 15 pages, avec des interlignes doubles, sans inclure le budget et le résumé du budget » Le délai de la déposition – ils peuvent accepter les propositions pendant un certain temps de l’année ou avant les délais impartis. Si les lignes directrices suggèrent un format respectez-le à la lettre. Par exemple, ils peuvent préciser que le premier paragraphe doit relater la mission ou l’objectif du projet, que le deuxième doit définir l’étendue du problème à traiter et le troisième doit concerner la capacité de l’organisation de réaliser le projet et ainsi de suite. Votre proposition doit être divisée selon ces paragraphes spécifiques, avec ces titres précis. N’essayez pas de formuler des paragraphes et des titres nouveaux si les lignes directrices les précisent clairement.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Faites en sorte que votre proposition soit SMART
La proposition doit être simple et directe
L’une des plus difficiles choses lors de la rédaction de la proposition est de réduire les objectifs et les méthodes à quelques phrases. Votre objectif est d’organiser et rédiger votre demande d’une façon à ce que la personne en charge de la révision puisse comprendre ce que vous proposez tout en respectant le nombre de page mentionné dans les lignes directrices du donateur. Voici quelques techniques utiles : Commencez par rédiger les grandes lignes. Suivez la structure suggérée dans les directives ou formuler une structure logique s’ils ne la fournissent pas. S’en tenir à la structure.
Mettez une phrase d’introduction pour chaque thème principal. Rédigez ensuite une phrase d’introduction pour chaque point subsidiaire des grandes lignes. La phrase d’introduction donne idée sur le contenu du paragraphe. Par exemple, si vous avez l’intention d’aborder le sujet de vos capacités de la gestion financière, votre phrase d’introduction peut être similaire à : « notre personnel a une expérience de plus de 30 ans relative à la gestion financière dans divers domaines. » vous pouvez ensuite démontrer l’expérience relative à la gestion financière que chaque membre du personnel apporte au projet. Présentez une seule idée dans chaque paragraphe. C’est le secret pour rédiger un texte facile à lire. Mentionnez l’idée dans la phrase d’introduction et appuyez-la avec d’autres phrases. Terminez le paragraphe avec une transition au point suivant. Divisez le document en des paragraphes et des sous paragraphes. Ceci organisera le texte et facilitera la mise en place d’une table des matières Utilisez des puces et des listes. Cette technique attirera l’attention aux données clés et créera un effet visuel.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

La perspective du donateur

Perspective du donateur

Les donateurs sont responsables devant le public et les bienfaiteurs lorsqu’il s’agit de dépenser les fonds raisonnablement. Essayez d’adopter la perspective du donateur en lisant votre proposition. Qu’est ce qui est important à ses yeux ? Quel aspect de votre proposition attirera son attention et correspondra à ces intérêts ? Les responsables de Les donateurs sont responsables devant le public et les bienfaiteurs lorsqu’il s’agit de révision souhaitent généralement connaître l’importance des résultats des activités dépenser les fonds raisonnablement. Essayez d’adopter la perspective du donateur en proposées aux yeux du candidat. Ceci aidera le comité de révision à déterminer le ratio du lisant votre proposition. Qu’est ce qui est important à ses yeux ? Quel aspect de votre coût et des avantages du projet proposé. Ils essayent de répondre à la question suivante : proposition attirera son attention et correspondra à ces intérêts ? Les responsables de « est ce que le résultat final vaut bien l’argent dépensée ? » révision souhaitent généralement connaître l’importance des résultats des activités proposées aux yeux du candidat. Ceci aidera le comité de révision à déterminer le ratio du Souvenez-vous de la phrase : « qu’est ce que cela va me (nous) rapporter ? ». coût et des avantages du projet proposé. Ils essayent de répondre à la question suivante : Consciemment ou inconsciemment, les personnes chargées de la révision chercheront la « est ce que le résultat final vaut bien l’argent dépensée ? » réponse de cette question pendant qu’ils lisent votre demande. Que la réponse soit claire. Traitez les sujets et les thèmes que vous avez identifiés lors de votre recherche et auxquels Souvenez-vous de la phrase : « qu’est ce que cela va me (nous) rapporter ? ». le donateur s’intéresse. Consciemment ou inconsciemment, les personnes chargées de la révision chercheront la réponse de cette question pendant qu’ils lisent votre demande. Que la réponse soit claire. Traitez les sujets et les thèmes que vous avez identifiés lors de votre recherche et auxquels le donateur s’intéresse.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Rédiger et corriger
L’une des tâches de rédaction les plus difficiles est d’essayer de corriger votre propre proposition. Puisque pensez à la chose est plus facile que de l’écrire sur papier, demandez l’aide d’une autre personne que l’auteur original pour corriger le document. Les auteurs qui ont réussi leurs des demandes de subventions utilise une technique nommée : « l’approche de l’équipe rouge ». Cette approche consiste à embaucher une équipe de professionnels pour réviser et faire des remarques sur la version préliminaire de la proposition. Les membres de l’équipe rouge peuvent être aussi des membres de votre organisation, des parties prenantes du projet, des membres des organisations collaboratrices ou partenaires, ou même des personnalités célèbres dans votre communauté. Leur rôle sera de lire la proposition comme s’ils ignoraient toute chose à propos du projet et s’assurer qu’elle soit claire et compréhensible.

Contenu de la proposition
Même si chaque donateur possède son propre format et requière que la demande soit structurée d’une certaine manière, il existe plusieurs similarités entre les demandes de subventions. Vous devriez vous préparez à discuter: 1) le problème que votre projet essaye de traiter 2) votre vision, et les objectifs du projet que vous proposez 3) les méthodes que vous proposez pour mettre en œuvre votre projet 4) une plan d’évaluation pour contrôler et mesurer votre succès 5) le plan financier relatif à votre projet y compris le budget, les détails du budget, et comment vous aller parvenir à rendre le projet durable. 6) l’importance de votre projet et les chances du succès.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Présenter le problème

Pourquoi pensez-vous que le projet est nécessaire ? Utilisez ce paragraphe pour fournir des documents qui prouvent l’existence du problème, y compris les données sur le niveau ou l’étendue du problème. L’importance de la proposition peut être démontrée en synthétisant l’information obtenue de plusieurs domaines de recherche ou en montrant comment le résultat aidera à traiter les problèmes connus. Les rapports des médias et les articles des journaux relatifs à ces problèmes aideront à formuler le problème d’une manière compréhensible. Mentionnez les parties que le problème touche et comment cela se fait. Le paragraphe ne doit pas être long mais il doit être logique en traitant les problèmes relatifs à la mission du donateur.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Vision, buts et objectifs
Quelle est votre vision concernant les réalisations du projet ? La vision et les objectifs ciblés doivent être représentés d’une manière claire et succincte. Il est important de préciser les activités et objectifs mesurables relatifs à votre projet. Vous devez utiliser le sigle SMPRD en rédigeant vos objectifs (spécifique, mesurable, pragmatique, réaliste et avec un délai). Préciser l’objectif vous aidera à voir clairement ce que le projet réalisera et à établir des standards pour ces réalisations. Alors que vous spécifiez vos objectifs, vous devriez les rédiger sur papier, étape importante pour toutes les lignes directrices fixant les objectifs. Préciser l’objectif augmente vos chances de succès dans un temps record. A fin préciser votre objectif vous devez aussi élaborer les autres éléments pour établir les lignes directrices relatives à l’objectif SMPRD ci-dessous.

Pour que l’objectif soit mesurable vous aurez besoin d’un moyen pour mesurer le progrès et des critères précis pour savoir quand s’arrêter et quand l’objectif sera réalisé. Un objectif pragmatique traite la question suivante : comment allez-vous atteindre cet objectif ? À ce stade vous devez vous asseoir et planifier les événements importants qui vous aideront à savoir si vous vous approchez de votre objectif.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Vision, buts et objectifs Vos objectifs doivent être réalistes pour l’intérêt du projet et de l’organisation. Si vos objectifs sont impossibles à réaliser, l’organisation donatrice mettra en question votre crédibilité. Les entrepreneurs sont connus d’être des aventuriers, mais les grands entrepreneurs ne prennent pas de risques démesurés avant de bien les calculer. Parfois il est plus sage de se fixer des objectifs qu’on peut atteindre avec un peu d’effort. Un objectif réaliste veut dire : « il est plus facile d’utiliser une chaise pour changer une ampoule que de fabriquer un appareil compliqué pour remplacer l’ampoule. » Enfin, votre objectif doit avoir un délai imparti. Fixez un délai pour la réalisation de votre objectif et incluez le dans votre plan d’action afin de vous rappelez (vous et votre équipe) de vos engagements, votre objectif et vos activités. Fixer un délai sera un moyen d’effectuer le suivi du projet pour votre intérêt et celui de l’organisation donatrice. Ces lignes directrices vos éviteront aussi la procrastination et le perfectionnisme, et amélioreront une bonne gestion si chaque membre de l’équipe connaît le dernier délai. Il vaut mieux que le délai soit bien fixé plutôt qu’imprécis (ex : 30 juin 200X au lieu de « d’ici six mois » ou 31 décembre 200X au lieu de « à la fin de l’année »).

Mentionnez les objectifs de votre projet d’une façon à ce que les responsables de révision comprennent comment vous allez approcher le problème, non seulement ce que vous aller faire. Par exemple, débutez par l’objectif d’aider les personnes âgées à obtenir leurs médicaments. Pour que cet objectif soit SMPRD, vous pouvez reformuler votre objectif comme suit : « d’ici 31 décembre 200X, nous fourniront des médicaments à 500 patients âgés qui dépendent des dons des sociétés qui fabriquent ces médicaments.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Les méthodes de la mise en œuvre
Précisez ce que vous voulez réaliser par ce projet. Vous devez identifier la partie qui bénéficiera du programme que vous proposez et comment vous procéderez pour accomplir ce but. Parfois, lorsqu’il s’agit des projets de plaidoyer ou de réformes, on cible de changer des certaines attitudes afin de réaliser les objectifs fixés. Ces attitudes doivent correspondre à l’objectif que vous vous êtes fixé. Par exemple, si votre objectif est d’arrêter le travail des enfants dans les foyers, mais votre projet vise à scolariser ces enfants, on s’apercevra que vos activités ne correspondent pas à votre objectif. L’objectif de mener une campagne sur les inconvénients d’employer des petites bonnes correspondra mieux à vos activités. Identifiez les approches qui changeront les attitudes du groupe cible (ex : comment aborderez-vous les groupes cibles qui usent des petits enfants (utilisez notre exemple précédent)). Concentrez-vous sur la façon de changer ces attitudes. Mentionnez les sources potentielles de résistance et les obstacles qui entravent la réussite de votre projet. Quelles sont leurs formes ? Expliquer comment vous entendez réduire ou éliminer la résistance et les obstacles que vous avez identifiés. Précisez le personnel et les ressources requises pour traiter votre problème ou réaliser votre projet. Identifiez les principales parties prenantes (celles qui bénéficieront des efforts déployés pour traiter un problème ou atteindre vote but) Précisez comment vous allez les impliquer dans le projet. Terminez en résumant la stratégie générale utilisée pour traiter le problème ou l’objectif. Utilisez ce tableau pour montrez ceci :

Cible du changement

Attitudes à changer

Stratégie possible

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Le plan d’évaluation
Vu la concurrence, une proposition qui comprend un paragraphe consacré au contrôle et à l’évaluation (abrégé comme C & E) peut faire la différence. Il existe un proverbe ancien qui dit : « chose mesurée chose gérée, chose gérée chose réalisée » Incluez dans votre proposition les données que vous utiliserez pour documenter la réalisation des objectifs et les résultats prévus.
Préparez –vous à traiter 3 types de critères: critères d’apport, critères de rendement, et critères d’évaluation. Les critères d’apport montrent les ressources requises pour le projet (le temps, les équipements) ; les critères de rendement montrent l’efficacité du projet pour atteindre les buts fixés. Toutefois, les pluparts des donateurs s’intéressent aux critères d’évaluation qui démontrent les résultats sous la forme des problèmes résolus ou des attitudes qui ont effectivement changées. Utilisant l’exemple précèdent votre objectif SMPRD sera « dans les six mois prochains nous fournirons les médicaments à 500 personnes âgées qui dépendent des dons des sociétés qui fabriquent ces médicaments. Une mesure de rendement sera le nombre des patients âgés qui reçoivent ces médicaments. La mesure du résultat sera : « les patients vont moins souvent aux hôpitaux et chez les médecins parce qu’ils ont obtenus leurs médicaments. Ceci aidera ces gens et réduira la pression sur le système médical.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Le rapport final constitue un élément important du C & E. Plusieurs donateurs peuvent demander des rapports provisoires, particulièrement des rapports trimestriels, mais tous exigeront un rapport final. Les donateurs veulent souvent être au courant des nouvelles pratiques développées tout au long du projet et comment seront-elles généralisées et reproduites ailleurs. Ce rapport est une opportunité pour documenter vos résultats devant l’organisation donatrice, faire connaître votre travail et approfondir votre expérience. Respectez les cinq règles suivantes pour préciser les moyens auxquels vous aurez recours pour effectuer le suivi de vos réussites :

Le plan d’évaluation

1) indiquez les résultats que vous allez présenter. Quels sont vos critères d’apport, de rendement et de résultat ?

2) précisez le public que le rapport vise ? Est ce que le rapport sera écrit à l’intention du donateur ou entendez- vous de rendre les résultats publics ?

3) précisez comment vous allez diffuser les résultats finaux. Allez-vous les remettre sur papier, par e-mail ou les deux ? Ceci comportera t-il le rapport officiel seulement ou il inclura aussi les articles des journaux et les communiqué de presse ?

4) citez les conférences, les publications ou les associations professionnelles où vous présenterez votre projet. Si vous avez l’intention d’utiliser les résultats de ce projet pour démontrer une nouvelle technique ou partagez votre succès à résoudre un problème avec les autres, signalez-le dans votre proposition.

5) réfléchissez à la manière d’aborder le public cible. Pensez d’avance aux personnes avec lesquelles vous voulez partager les résultats de votre projet, notamment s’il a eu du succès. Souvenez –vous que ceci s’ajoutera à votre rapport de réalisations qui vous aidera à obtenir d’autres subventions.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Le plan financier
Le plan financier relatif à la demande de subvention se répartit en trois volets : le budget, les détails du budget et la déclaration de durabilité. Les donateurs demandent souvent aux bénéficiaires de fournir des fonds d’appoint pour prouver qu’ils sont qualifiés à recevoir la subvention.

Le budget
Ce guide d’apprentissage n’est pas conçu pour vous montrer comment développer un budget, toutefois il est important de vous rappelez que la budget est un élément crucial dans la demande de subvention. Les budgets donnent au donateur une idée sur votre organisation et sur votre projet. Le budget renseigne sur la nécessité, la logique et l’affectation de toutes les dépenses proposées. Il sera étudié en détail par presque tous les membres du comité de révision, même par les personnes qui ne sont pas chargés d’évaluer la conception et la méthodologie de votre projet. Les formats des demandes requièrent souvent que le budget soit sous la forme d’un formulaire succinct avec une ou deux pages explicatives annexées. Selon l’expérience les détails du budget doivent être fournis même s’ils ne sont pas requis.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Les détails du budget
Les détails du budget (appelé aussi les éléments justificatifs du budget) consistent à présenter les hypothèses et les éléments de planification qui justifient les numéros mentionnés dans les détails du budget. Les détails du budget doivent démontrer comment le candidat est parvenu à fixer ces dépenses. Concernant chaque catégorie de dépense (personnelle, voyage, équipement..) les détails du budget permettent d’analyser les sommes et les pourcentages utilisés pour calculer la valeur que montre le budget. Les calcules relatifs aux détails du budget doivent inclure : les méthodes d’évaluation, les quantités, les coûts de l’unité, et les autres détails quantitatifs similaires requis pour que la personne chargé de la révision double le calcul et s’assure que les dépenses sont raisonnables comparées aux activités proposées et aux résultats prévenus, et que la plan des services est réaliste.

Quels sont les fonds d’appoint ?
Les fonds d’appoint constituent un autre élément nécessaire pour mettre au point le budget d’une demande de subvention. Que cela soit le revenu du projet (ex : les frais ou redevances des utilisateurs), ou un financement d’une autre source, les donateurs aiment avoir des fonds d’appoint appliqués au projet proposé pour s’assurer qu’ils ne sont pas les seuls à risquer leur fonds. Les donateurs usent des fonds d’appoint pour répartir les pertes éventuelles, recevoir des contributions additionnelles des autres organisations donatrices et garantir l’engagement du bénéficiaire. Le bénéficiaire peut offrir un fonds d’appoint sous forme de services ou d’équipements plutôt qu’une somme en espèces. Même si les demandes ne les requièrent pas, fournir des fonds d’appoint peut souvent être un élément décisif pour choisir entre deux bonnes propositions.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Déclaration de durabilité
Les donateurs veulent s’assurer de la durabilité du projet qu’ils financeront, de même ils veulent la garantie qu’ils ne seront pas contraints à octroyer des fonds éternellement pour que le projet réussisse. Citez les autres stratégies ou sources de financement qui assureront la durabilité du projet ou des ses programmes après la fin de la période de la subvention initiale de performance.

L’importance du projet
Préciser l’importance du projet d’une manière claire et succincte représente un élément crucial de votre résumé du projet. Cela peut être sous la forme d’un paragraphe indépendant ou peut être inclus dans un paragraphe titré « résumé » où vous allez récapituler en bref les objectifs du projet, le montant requis, les activités du projet et vos critères d’évaluation. Quel que soit votre choix, vous devriez élaborer un paragraphe qui précise l’importance de votre proposition. En un paragraphe citez pourquoi ce projet doit être réalisé : a) en général, b) dans la région proposée, c) pendant cette période, d) par l’organisation donatrice. Ceci vise à résumer les raisons pour lesquelles le donateur doit vous octroyer les fonds requis.

D’autres considérations
Après la rédaction de votre préposition il y aura d’autres choses à prendre en considération avant de déposer votre demande.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Lettre d’accompagnement et résumé du directeur exécutif
Après la fin de la rédaction de la proposition, vous devriez rédiger un résumé succinct et concis à l’intention du directeur exécutif. En une seule page vous devriez préciser tous les éléments de votre demande de subvention d’une façon à ce que le directeur exécutif supérieur de l’organisation donatrice puisse vite obtenir une idée générale du projet. Une lettre d’accompagnement doit être comprise dans chaque proposition qui présente votre organisation et votre demande (y compris le montant requis) et établit un lien stratégique entre votre proposition, la mission du donateur et les intérêts que cette subvention apportera. Ce lien se fondera sur la première recherche que vous avez effectuée pour localiser la bonne source de financement et les efforts de commercialisation indiqués au début. Rédiger la lettre d’accompagnement et le résumé du directeur exécutif plusieurs fois décidera si la demande sera retenue ou non.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Refus d’une proposition de subvention
Que vous ayez envoyé votre proposition de subvention à une agence gouvernementale, une œuvre de bienfaisance ou une filiale, vous êtes sûrement en concurrence avec d’autres propositions et des budgets limités. Si votre proposition ne reçoit pas de financement, vous devez demander les causes au comité de révision ou aux employés de l’organisation donatrice ; ceci vous aidera à améliorer vos propositions et à formuler à l’avenir d’autres demandes pour cette organisation. Les premiers essais de rédiger une demande de subvention sont souvent rejetés lors de leur soumission à la révision. Réussir la rédaction des propositions prendra certainement du temps.
Les donateurs peuvent formuler les raisons du refus d’une manière diplomatique, mais à la grande surprise ces raisons peuvent se résumer en des petites erreurs trop simples et familières. Parmi le grand nombre de propositions soumises à la révision, le premier obstacle rencontré est d’attirer l’attention du lecteur selon le principe « ce qui n’attire pas l’attention ne reçoit pas de financement ». Une proposition peut attirer l’attention au moyen d’une couverture ou d’un titre remarquable. L’infographie, une police de caractères lisible et un espace vide (blanc) constituent des éléments qui encouragent à lire la proposition. Toutefois, même si la proposition réussisse à attirer l’attention elle doit concurrencer avec les critères officiels relatifs à la qualité de la conception du programme et la concordance avec les priorités du donateur.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Refus d’une proposition de subvention
Si votre proposition est acceptée lors de la première révision, elle peut être rejetée pour plusieurs raisons. En général, les raisons derrière le refus peuvent être classifiées selon 4 catégories : mécanique, méthodologique, personnelle, coût – avantage :
Les raisons mécaniques renvoient à la conformité avec le processus ou les lignes directrices du donateur. Ces raisons sont par exemple : Dépasser les délais impartis pour soumettre la demande, ne pas respecter les directives concernant le contenu, le format ou la longueur, ou bien la proposition ne précise guère l’un ou plusieurs éléments du projet. Par exemple si les lignes directrices du donateur limitent le nombre de pages de la proposition en 10 pages et que la votre dépasse cette limite même avec deux lignes, plusieurs donateurs considéreront ceci comme étant une faute mécanique : échec à respecter les directives.

Les raisons méthodologiques concernent le manque d’innovation ou les approches illogiques pour résoudre un problème. Un exemple d’une raison méthodologique peut être une proposition pour user des fonds de la subvention pour établir un programme de micro finance sans avoir des critères pour contracter l’emprunt, une formation bancaire ou sur le financement, ou un plan pour rembourser l’argent et sans connaître la partie qui accordera cet emprunt. Le donateur s’apercevra que ceci est une approche illogique pour résoudre le problème de pauvreté.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Refus d’une proposition de subvention
Les raisons personnelles sont souvent générées par le manque de l’expertise technique du personnel proposé, ou parce que le projet dépasse les compétences du personnel concernant la formation, l’expérience ou les ressources disponibles. Par exemple : proposer un projet qui consiste à fournir les soins médicaux aux villages éloignés sans avoir des gens formés en la matière pour contrôler les aspects médicaux techniques du projet. Les raisons coût - avantage qui justifient le refus existent lorsque le coût proposé pour le projet dépasse le bénéfice tiré comme les budgets irréalistes consacrés à l’équipement, aux ressources ou au personnel. Par exemple une proposition qui inclut des ordinateurs chers et sophistiqués pour enseigner les connaissances informatiques de base aux élèves défavorisés des écoles primaires peut être jugée plus coûteuse comparé aux bénéfices. Les ordinateurs économiques ou obtenus à titre gratuit peuvent être plus appropriés au public cible. Les bénéfices ne changent pas mais le coût est plus raisonnable.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Pourquoi on a refusé la proposition ? Quelques exemples sur les causes derrière le refus :
Le non respect des directives Lisez les directives et suivez-les à la lettre. Ce n’est pas le temps idéal pour faire des expériences ou être trop créatif. Par exemple, si les directives exigent une proposition de dix pages, ne pensez pas qu’envoyer une cassette vidéo sera un plus.
la proposition n’est ni originale ni précise aux yeux du donateur Si les personnes chargées de la révision s’aperçoivent que votre proposition est standard (pareille au reste) et elle a été proposée à d’autres parties (qui l’ont probablement refusé), cette proposition ne sera certainement pas financée. Si le donateur trouve (à cause de la manière dont la proposition est rédigée) qu’il n’était pas votre premier choix ou s’il s’aperçoit que la proposition était destinée à quelqu’un d’autre, il peut refuser même de la lire. La reproduction des efforts Reproduire votre travail précédent ou celui d’une autre personne sans le changer ou le perfectionner n’engendre pas d’habitude un financement. Si votre organisation est en cours de réaliser un projet et que vous cherchez des fonds pour le terminer, plusieurs donateurs ne seront pas intéressés à octroyer des fonds sauf s’ils ont financé le projet originel. Puisqu’ils sont tenus responsables devant leurs conseils et bienfaiteurs, les donateurs cherchent quelque chose qui leur sera rentable. S’ils ne sont pas impliqués dés le début, ils peuvent donner plus de valeur à une demande qui propose quelque chose de nouveau. Le besoin ne requière pas ce genre de projets L’importance du projet doit être claire et directe. Il est presque impossible d’ôter le doute sur l’importance d’un projet lorsqu’il s’agit d’un style lamentable ou d’un raisonnement compliqué, ou lorsqu’il y a beaucoup de répétitions. Préciser le problème d’une manière claire et succincte, ainsi que la façon dont il sera traité plutôt que de citer les choses à réaliser aidera le donateur à constater l’importance de votre projet Le besoin, la stratégie et le budget ne sont pas liés Votre proposition doit être intégrale et logique. Votre proposition doit traiter les vrais problèmes en ayant recours aux bonnes solutions et avec un coût raisonnable. En établissant un cadre logique dans le plan d’action et en liant vos résultats au budget vous pouvez vous assurez qu’il y a un lien entre les trois éléments précités. Manque d’innovation Les responsables de révision cherchent de nouvelles approches et des moyens ingénieux et inhabituels pour résoudre les problèmes. Avoir recours aux solutions connues n’intéressera probablement pas le donateur. Toutefois, si votre projet est trop innovateur ou s’il va à l’encontre d’une pratique connue dans certain domaine, les chargés de la révision peuvent le considérer comme très hasardeux. Il est difficile d’équilibrer les deux choses.

La subvention ne fera pas une grande différence Si votre proposition ne semble pas avoir un grand effet, le donateur va s’interroger sur la cause qui le poussera à financer un tel projet alors qu’un autre procure plus de bénéfices. Assurezvous que les bénéfices obtenus du projet correspondent, ou mieux dépassent le coût que vous proposez.
Le budget est déraisonnable / irréaliste Le donateur doit s’apercevoir que votre budget n’est ni trop élevé, ni trop limité afin de réaliser les objectifs que vous vous êtes fixé

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Pourquoi on a refusé la proposition ? Enfin il est important de signaler que même les propositions logiques qui sont bien formulées peuvent être refusées. Des projets dont la valeur est capitale peuvent ne pas obtenir de subventions pour des raisons qui ne sont pas liées à la qualité. Parfois une proposition peut tout simplement ne pas attirer l’attention du responsable de la révision qui doit choisir entre deux propositions remarquables.

Synthèses

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Vu la concurrence qui est devenue plus féroce récemment, les détails impliqués, la planification avancée requise et la complexité du processus d’élaboration d’une proposition se sont développés considérablement. La conception d’une proposition qui durait une semaine peut prendre maintenant plusieurs mois. Néanmoins, si vous avez l’ambition de prospérer comme une organisation de société civile (OSC) ou comme une organisation non gouvernementale (ONG), la rédaction de propositions sera un atout essentiel pour subsister. En élaborant votre proposition de subvention, prenez en considération ces éléments qui vous aideront à obtenir les fonds dont vous avez besoin (voir annexe E : une liste de contrôle pour appuyer votre proposition)

Synthèses

Réussir la rédaction des demandes de subventions

Incluez le montant du financement requis dans votre proposition – facilitez la tâche des responsables de révision qui scruteront le budget afin de découvrir le montant requis.

Précisez comment votre projet est unique ou innovateur.
Démontrez que le projet est important pour votre organisation Expliquez comment votre projet permettra au donateur de réaliser sa mission

Synthèses

Fournissez une lettre d’accompagnement qui présentera les idées clés de votre proposition Rendez la proposition facile à lire et à parcourir. Incluez les notes en bas de page et la pagination. Incluez une table des matières s’il y a assez d’espace.
Prenez en considération votre style de rédaction. Assurez vous que votre style est actif non pas passif. Rappelez-vous que vous rédigez cette proposition pour une audience et non pas pour vous-même.

Réussir la rédaction des demandes de subventions

La rédaction des demandes de subvention, comme toute autre compétence, s’améliore avec la pratique. Peut être que le processus ne vous paraîtra guère agréable, mais avec les nouveaux défis, le sentiment de satisfaction lors de l’achèvement d’une importante proposition peut être une récompense exceptionnelle. Mais le meilleur sera bien sûr obtention des fonds à la fin.

Synthèses