Vous êtes sur la page 1sur 1

La contre-révolution

La Révolution et l’Empire
La France, en guerre contre presque tous les pays d’Europe, a besoin de nouveaux
soldats. Le 10 mars 1793, la Convention impose une « levée en masse » : 300 000 Français
sont obligés de rejoindre l’armée. Beaucoup sont mécontents et se révoltent un peu partout
dans le pays. À la fin de l’année 1793, presque tous ces soulèvements sont écrasés.

Zones fidèles Soulèvements


à la Convention royalistes
Zones Principaux
de troubles centres
Soulèvements d’insurrection
fédéralistes

Caen Paris
Nantes Un chef
Cholet fédéraliste

Un chouan
VENDÉE Les fédéralistes
et son insigne
Ce sont des
républicains qui
Lyon refusent la dictature
Les chouans des Montagnards
Les paysans de Vendée parisiens. Ils veulent
soutiennent le roi et ne
veulent pas devenir Bordeaux Avignon
revenir à la « Fédération »
des débuts de la
soldats. Ils se révoltent Révolution, quand tous
et prennent plusieurs Nîmes les départements
villes. Ils sont aidés par Toulon étaient égaux et
les prêtres réfractaires et
les nobles. Les Vendéens Marseille avaient beaucoup de
pouvoirs. Ils se
sont commandés par révoltent après la chute
des « généraux », comme CORSE des Girondins dans les
Cathelineau, d’Elbée ou grandes villes du Midi
La Rochejaquelein. et en Normandie.
Jusqu’à l’été 1793,
ils remportent victoire La répression Les chouans capturés sont exécutés
sur victoire. à la sortie du tribunal
À l’été 1793, la Convention envoie
l’armée contre les Vendéens. Ils sont
battus à Cholet en octobre et au Mans
en décembre. Une répression féroce
(massacres, incendies, exécutions)
commence mais la révolte des
chouans continuera dans l’Ouest
jusqu’à la fin de la Révolution.

À RETENIR
Montagnards : partisans
1 En mars 1793, la Convention 3 Mais la révolte des Chouans
d’une république autoritaire.
décrète la « levée en masse » : continue dans l’ouest de la France Girondins : députés qui ont
300 000 Français doivent devenir jusqu’à la fin de la Révolution. gouverné la France en 1792-93.
soldats. Fédéraliste : qui souhaite
4 Beaucoup de villes se révoltent l’autonomie des départements.
2 Les paysans vendéens refusent contre la dictature de la Convention, Répression : arrêt d’une révolte
d’obéir et se révoltent. Ils sont comme Cholet, Lyon, Marseille en ayant recours à la violence.
finalement battus en décembre 1793. et Toulon. Chouans : Vendéens révoltés qui
ne veulent pas rejoindre l’armée.
73

MQ28_062.indd 73 3/03/10 10:43:04