Vous êtes sur la page 1sur 12

Université de constantine1

Faculté des Sciences de la

Technologie

Fait par :
*Ghiri Siradj Eddine

2016/2017

1
BUT :
Réaliser des portes logiques simples à l’aide de composants discrets (résistances,
transistors bipolaires et CMOS) ensuite de les simuler dans l’espace de ‘workbench’
pour établir leurs tables de vérité.
 On trace la fonction de transfert de la porte inverseuse à l’aide de
l’oscilloscope.
 On teste les portes logiques à 2 entrées et vérifier leurs tables de vérité.
 Enfin, nous ferons la synthèse d’une fonction logique.

MANIPULATION :
1) Réalisation des 2 fonctions suivantes à circuits discrets :

 Ce circuit représente porte NOT :

i LED

0 1
1 0
2) Tracé de la fonction de transfert d’une porte Inverseuse:

 Les niveaux de basculement de la tension de sortie à la montée et à la


descente du signal d’entrée :

B) Multiplexeur de 2 lignes vers 1 ligne pour ensemble de données de 3 bits :


 On refaire la même procédure mais en agissant cette fois-ci sur la base de
temps en mode (B/A)

(Y/T) VA2 =(B/A) T2 = 2.1880


1) Vérification de la table de vérité :
 Porte ‘ET’ (7408):

 La table de vérité :

0 0 0
0 1 0
1 0 0
1 1 1

 Porte ‘OU’ (7432) :


 La table de vérité :

0 0 0
1 0 1
0 1 1
1 1 1
 Porte ‘INV’ (7404) :

 La table de vérté :

0 1 0

1 0 0
0 1 0

1 0 0
 Porte ‘NON-ET’ (7400) :

 Table de vérité :

0 0 1
1 0 1
0 1 1
1 1 0

 Porte ‘NON-OU’ (7402):


 La table de vérité :

0 0 1
1 0 0
0 1 0
1 1 0

 Porte ‘OU-Ex’ (7486) :

 La table de vérité :

0 0 0
0 1 1
1 0 1
1 1 0
 Porte ‘NON-OU’ (4001) :

 Table de vérité :

0 0 1

1 0 0

0 1 0

1 1 0
2) Synthése d’une fonction logique combinatoire :
La lampe L est commandée par 3 interrupteurs A, B et C. Cette lampe s’allume si l’un
des trois interrupteurs est fermé, et si les trois interrupteurs sont fermés
simultanément.

a) La table de vérité est l’équation de la lampe L :

Lampe

0 0 0 0
0 0 1 1
0 1 0 1
0 1 1 0
1 0 0 1
1 0 1 0
1 1 0 0
1 1 1 1

 Simplification de l’équation :

1/ F = 𝑨̅.𝑩̅.C+𝑨̅.B.𝑪̅+A.𝑩̅.𝑪̅+A.B.C et L=∑(𝟏, 𝟐, 𝟒, 𝟕)

F = 𝑨̅.(𝑩̅.C+B.𝑪̅)+A.

(𝑩̅.𝑪̅+B.C) F = 𝑨̅.

F(𝑩= ⨁
( B𝑪⨁) +CA.) ⨁ 𝑨

(𝑩̅⊕̅
̅𝑪̅)
b) L’équation en fonction des portes des portes XOR (OU-Ex) :

c) Simulation de l’équation :