Vous êtes sur la page 1sur 25

Évaluation de l'impact économique de la

pandémie de COVID-19 et des mesures de


confinement sur l’économie mondiale en avril
2020

Conférence de presse OFCE


5 juin 2020

Sous la direction de Eric Heyer et Xavier Timbeau


Céline Antonin, Christophe Blot, Magali Dauvin, Bruno Ducoudré, Amel Falah, Pierre Madec, Sabine Le
Bayon, Paul Maillet, Catherine Mathieu, Hervé Péléraux, Mathieu Plane, Christine Rifflart, Raul
Sampognaro

observatoire français des conjonctures économiques


centre de recherche en économie de Sciences Po
www.ofce.sciences-po.fr
Les 3 principaux résultats

1. Comptes nationaux du 1er trimestre 2020 : attention fragile, classement prématuré !


 Les données infra trimestrielles standards (enquêtes de conjoncture, IPI, ventes de détails) ne suffisent pas à
prendre la mesure de la chute d'activité et à expliquer les différences affichées entre pays au T1
 Intérêt de la mobilisation de données en temps réels (consommation d’électricité, transactions par carte
bancaire, indicateurs de mobilité…)
 Existence toutefois d’un lien avec la mise en place progressive du confinement et son intensité

2. Une baisse du PIB mondial de 19 % en avril 2020


 Forte hétérogénéité sectorielle
 Forte hétérogénéité géographique
 Chute de 25% du commerce international

3. Des destructions d’emplois salariés « limitées » sauf aux Etats-Unis en avril 2020
 La demande de travail est plus impactée que l’activité par la crise du Covid-19 : la baisse d’activité liée aux
fermetures est plus marquée dans les secteurs à plus forte intensité de main-d’œuvre
 Recours massif à l’activité partielle (sauf aux Etats-Unis)
 Des destructions d’emplois salariés « limitées » (sauf aux Etats-Unis)
1. Comptes nationaux du 1er trimestre 2020 : attention
fragile, classement prématuré !

observatoire français des conjonctures économiques


centre de recherche en économie de Sciences Po
www.ofce.sciences-po.fr
Taux de croissance du PIB au 1er trimestre 2020
En %
1

0
FRA ITA ESP PRT BEL AUT DEU DNK GBR NLD NOR USA JAP FIN SWE

-1

-2

-3

Première version Deuxième version

-4

-5

-6

Sources: Comptes nationaux


Taux de croissance du PIB au 1er trimestre 2020
En %
1

0
FRA ITA ESP PRT BEL AUT DEU DNK GBR NLD NOR USA JAP FIN SWE

-1

-2

-3

Première version Deuxième version

-4

-5

-6

Sources: Comptes nationaux


Les productions industrielles donnent une hiérarchie et des amplitudes différentes

Sources: Deutsche Bundesbank, INSEE, Istat, INE


10
20
30
40
90
100

50
60
70
80

0
01jan2020
04jan2020
07jan2020
10jan2020
13jan2020
16jan2020
19jan2020
22jan2020
25jan2020
28jan2020
31jan2020
03feb2020
06feb2020

CHN
09feb2020

Source: Oxford COVID-19 Government Response Tracker


12feb2020
15feb2020

DEU
18feb2020
21feb2020
24feb2020

ESP
27feb2020
01mar2020
04mar2020

FRA
07mar2020
10mar2020
13mar2020

GBR
16mar2020
19mar2020
22mar2020

ITA
25mar2020
28mar2020
Intensité des mesures de confinement : indicateur composite

31mar2020

NLD
03apr2020
06apr2020
09apr2020
USA

12apr2020
15apr2020
18apr2020
21apr2020
24apr2020
27apr2020
30apr2020
03may2020
06may2020
09may2020
12may2020
15may2020
Corrélation entre la croissance du PIB et l’indice de sévérité des fermetures

1.0
Suède
0.0
0 10 20 30 40 50 60
Finlande Japon
-1.0
Norvège
États-Unis Pays-Bas
-2.0 Allemagne
Royaume-Uni Danemark

Autriche
-3.0
Taux de croissance du PIB au t1 2020 (en %)

Belgique

-4.0 Portugal

-5.0
Italie
Espagne France
-6.0

-7.0

-8.0

-9.0

Chine
-10.0

-11.0
Sévérité des fermetures

Sources: Oxford COVID-19 Government Response Tracker, Blavatnik School of Government, Comptes nationaux, calculs OFCE.
2. Une baisse du PIB mondial de 19 % en avril 2020

observatoire français des conjonctures économiques


centre de recherche en économie de Sciences Po
www.ofce.sciences-po.fr
Impact mondial et sectoriel du confinement en avril 2020 : méthode

❑ Evaluation du choc sur la consommation des ménages et l’investissement des entreprises

 Pour chaque pays / Zones : décomposition du monde en 12 pays / zones


◼ France, Allemagne, Italie, Espagne, Royaume-Uni, Etats-Unis, Japon, Chine, Reste ZE, Reste UE, Reste Pdev, Reste Monde
 Pour chaque secteurs : décomposition de l’économie en 17 secteurs
◼ Agriculture, Energie eau déchets, Industries agro-alimentaires, Cokéfaction et raffinage, Biens d'équipements, Matériels de
transport, Autres branches industrielles, Construction, Commerce, Transport, Hébergement-restauration, Information-
communication, Services financiers, Services immobiliers, Services aux entreprises, Services non-marchands, Services aux
ménages

❑ Utilisation du World Input-Output Database (WIOD) pour diffuser ces chocs…

 … au sein des autres secteurs de l’économie nationale


◼ Les secteurs en amont de la chaîne de production seront davantage pénalisés
 … au sein des secteurs des partenaires commerciaux
◼ Degré d’ouverture
◼ Connexion régionale
◼ Position dans la chaîne de production mondiale
Contribution de chaque zone/pays à la baisse de la valeur ajoutée par zone

❑ Une récession mondiale de 19 % en avril 2020

FRA ITA ESP DEU RU USA CHN JPN ZE* UE* Pdev* RdM Total
FRA -24.8 -0.5 -0.5 -0.7 -0.5 -0.5 -0.2 0.0 -0.9 -0.3 -0.3 -0.9 -30.2

ITA -0.9 -26.6 -0.3 -0.6 -0.4 -0.6 -0.2 0.0 -0.8 -0.5 -0.3 -1.0 -32.3

ESP -1.1 -0.4 -30.4 -0.5 -0.4 -0.3 -0.1 0.0 -0.9 -0.3 -0.3 -1.0 -35.9

DEU -1.2 -0.6 -0.4 -14.4 -0.7 -1.2 -0.4 -0.1 -1.9 -1.0 -0.7 -1.4 -24.0

RU -0.5 -0.3 -0.2 -0.4 -20.1 -0.8 -0.2 0.0 -1.0 -0.2 -0.4 -0.9 -25.1

USA -0.1 -0.1 0.0 -0.1 -0.1 -20.1 -0.1 0.0 -0.3 -0.1 -0.5 -0.5 -22.1

CHN -0.2 -0.1 -0.1 -0.2 -0.1 -0.9 -12.2 -0.1 -0.3 -0.1 -0.6 -1.3 -16.2

JPN -0.1 -0.0 0.0 -0.1 -0.1 -1.0 -0.3 -8.3 -0.2 -0.1 -0.6 -1.0 -11.9

ZE* -1.1 -0.6 -0.3 -1.2 -0.8 -0.9 -0.2 -0.1 -18.1 -0.8 -0.6 -1.5 -26.2

UE* -0.9 -0.7 -0.4 -1.7 -0.7 -0.6 -0.2 -0.1 -2.2 -20.5 -0.5 -1.4 -29.9

Pdev* -0.2 -0.1 -0.1 -0.2 -0.3 -2.0 -0.7 -0.2 -0.4 -0.2 -16.3 -1.3 -21.9

RdM -0.3 -0.2 -0.2 -0.3 -0.2 -1.0 -0.5 -0.2 -0.5 -0.2 -0.6 -7.7 -12.0

Total -1.2 -0.9 -0.7 -1.0 -1.0 -5.4 -2.0 -0.6 -1.4 -0.6 -1.7 -2.8 -19.3
Sources : WIOT, calculs OFCE.
Notes : la mention * signifie qu’il s’agit des pays restant de la zone, eg. ZE* signifie zone euro hors France, Italie, Espagne et Allemagne.
Perte de valeur ajoutée par pays en avril 2020
En points de valeur ajoutée du pays

Espagne

Italie

France

Union européenne*

Zone euro*

Royaume-Uni

Allemagne

Etats-Unis

Pays développées*

Economie mondiale

Chine

Reste du monde

Japon

0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40%

Sources: WIOD table input-output, calculs OFCE Notes : la mention * signifie qu’il s’agit des pays restant de la zone, eg. ZE* signifie zone euro hors France, Italie, Espagne
et Allemagne.
Perte de valeur ajoutée par secteur en avril 2020
En points de valeur ajoutée du secteur

Hébergement-restauration

Commerce

Construction

Matériels de transport

Autres branches industrielles

Services aux entreprises

Biens d'équipements

Services aux ménages

Transport

Cokéfaction et raffinage

Total

Energie, eau, déchets

Services financiers

Information-communication

Agriculture

Services immobiliers

Industries agro-alimentaires

Services non-marchands

0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50%

Sources: WIOD table input-output, calculs OFCE


Perte de valeur ajoutée par pays et par secteur en avril 2020

Sources: WIOD table input-output, calculs OFCE


Perte de valeur ajoutée par pays et par secteur en avril 2020

Sources: WIOD table input-output, calculs OFCE


3. Des destructions d’emplois salariés « limitées » sauf aux
Etats-Unis en avril 2020

observatoire français des conjonctures économiques


centre de recherche en économie de Sciences Po
www.ofce.sciences-po.fr
Un choc important sur la demande de travail mais contenu sur l’emploi salarié
En % DEU FRA ITA ESP GBR USA
Choc sur la VA -24 -30 -32 -36 -25 -22
Choc sur la demande de travail -24 -33 -34 -39 -38 -31
Choc sur l’emplois salariés -4.4 (0.7) -0.8 -1.0 -3.0 -3.0 -14.6

DEU FRA ITA ESP GBR USA


Situation de l'emploi avant crise (en million)
Emploi total 45.2 28.5 25.5 20.0 31.4 162.8
Emploi salarié 41.2 25.6 19.5 16.8 26.8 153.1
Emploi non-salarié 3.9 3.0 6.0 3.1 4.6 9.7

Incidence de la crise sur la demande de travail (en million)


Télétravail 14.8 9.3 6.4 6.0 11.8 42.4
Demande de travail impactées 10.9 9.4 8.7 7.8 11.8 49.9
Emplois non-salariés 1.5 1.0 1.9 0.9 2.3 3.1
Emplois salariés 9.4 8.3 6.8 6.9 9.5 46.8

Source : calculs OFCE


Un choc important sur la demande de travail mais contenu sur l’emploi salarié
En % DEU FRA ITA ESP GBR USA
Choc sur la VA -24 -30 -32 -36 -25 -22
Choc sur la demande de travail -24 -33 -34 -39 -38 -31
Choc sur l’emplois salariés -4.4 (0.7) -0.8 -1.0 -3.0 -3.0 -14.6

DEU FRA ITA ESP GBR USA


Situation de l'emploi avant crise (en million)
Emploi total 45.2 28.5 25.5 20.0 31.4 162.8
Emploi salarié 41.2 25.6 19.5 16.8 26.8 153.1
Emploi non-salarié 3.9 3.0 6.0 3.1 4.6 9.7

Incidence de la crise sur la demande de travail (en million)


Télétravail 14.8 9.3 6.4 6.0 11.8 42.4
Demande de travail impactées 10.9 9.4 8.7 7.8 11.8 49.9
Emplois non-salariés 1.5 1.0 1.9 0.9 2.3 3.1
Emplois salariés 9.4 8.3 6.8 6.9 9.5 46.8
Garde d'enfant 1.4 1.1 0.9 0.6 0.7
Autres 8.0 7.2 5.9 6.3 8.8 46.8
Non marchand & Minijobs 1.5 0.5 0.0 0.0 0.0 0.0
Marchand en contrat court 0.2 0.2 0.1 0.2 0.3 0.0
Marchand hors contrat court 6.3 6.6 5.8 6.1 8.5 46.8

Source : calculs OFCE


Un choc important sur la demande de travail mais contenu sur l’emploi salarié
En % DEU FRA ITA ESP GBR USA
Choc sur la VA -24 -30 -32 -36 -25 -22
Choc sur la demande de travail -24 -33 -34 -39 -38 -31
Choc sur l’emplois salariés -4.4 (0.7) -0.8 -1.0 -3.0 -3.0 -14.6

DEU FRA ITA ESP GBR USA


Situation de l'emploi avant crise (en million)
Emploi total 45.2 28.5 25.5 20.0 31.4 162.8
Emploi salarié 41.2 25.6 19.5 16.8 26.8 153.1
Emploi non-salarié 3.9 3.0 6.0 3.1 4.6 9.7

Incidence de la crise sur la demande de travail (en million)


Télétravail 14.8 9.3 6.4 6.0 11.8 42.4
Demande de travail impactées 10.9 9.4 8.7 7.8 11.8 49.9
Emplois non-salariés 1.5 1.0 1.9 0.9 2.3 3.1
Emplois salariés 9.4 8.3 6.8 6.9 9.5 46.8
Garde d'enfant 1.4 1.1 0.9 0.6 0.7
Autres 8.0 7.2 5.9 6.3 8.8 46.8
Non marchand & Minijobs 1.5 0.5 0.0 0.0 0.0 0.0
Marchand en contrat court 0.2 0.2 0.1 0.2 0.3 0.0
Marchand hors contrat court 6.3 6.6 5.8 6.1 8.5 46.8

De la baisse de la demande de travail salarié aux destructions d’emplois salariés (en million)
Emplois salariés en garde d'enfant 1.4 1.1 0.9 0.6 0.7

Source : calculs OFCE


Un choc important sur la demande de travail mais contenu sur l’emploi salarié
En % DEU FRA ITA ESP GBR USA
Choc sur la VA -24 -30 -32 -36 -25 -22
Choc sur la demande de travail -24 -33 -34 -39 -38 -31
Choc sur l’emplois salariés -4.4 (0.7) -0.8 -1.0 -3.0 -3.0 -14.6

DEU FRA ITA ESP GBR USA


Situation de l'emploi avant crise (en million)
Emploi total 45.2 28.5 25.5 20.0 31.4 162.8
Emploi salarié 41.2 25.6 19.5 16.8 26.8 153.1
Emploi non-salarié 3.9 3.0 6.0 3.1 4.6 9.7

Incidence de la crise sur la demande de travail (en million)


Télétravail 14.8 9.3 6.4 6.0 11.8 42.4
Demande de travail impactées 10.9 9.4 8.7 7.8 11.8 49.9
Emplois non-salariés 1.5 1.0 1.9 0.9 2.3 3.1
Emplois salariés 9.4 8.3 6.8 6.9 9.5 46.8
Garde d'enfant 1.4 1.1 0.9 0.6 0.7
Autres 8.0 7.2 5.9 6.3 8.8 46.8
Non marchand & Minijobs 1.5 0.5 0.0 0.0 0.0 0.0
Marchand en contrat court 0.2 0.2 0.1 0.2 0.3 0.0
Marchand hors contrat court 6.3 6.6 5.8 6.1 8.5 46.8

De la baisse de la demande de travail salarié aux destructions d’emplois salariés (en million)
Emplois salariés en garde d'enfant 1.4 1.1 0.9 0.6 0.7
Emplois salariés en activité partielle 5.5 6.5 5.1 5.0 7.9 0.0
fermetures 3.1 2.4 1.8 2.5 3.1 0.0
reste 2.4 4.1 3.4 2.5 4.8 0.0

Source : calculs OFCE


Un choc important sur la demande de travail mais contenu sur l’emploi salarié
En % DEU FRA ITA ESP GBR USA
Choc sur la VA -24 -30 -32 -36 -25 -22
Choc sur la demande de travail -24 -33 -34 -39 -38 -31
Choc sur l’emplois salariés -4.4 (0.7) -0.8 -1.0 -3.0 -3.0 -14.6

DEU FRA ITA ESP GBR USA


Situation de l'emploi avant crise (en million)
Emploi total 45.2 28.5 25.5 20.0 31.4 162.8
Emploi salarié 41.2 25.6 19.5 16.8 26.8 153.1
Emploi non-salarié 3.9 3.0 6.0 3.1 4.6 9.7

Incidence de la crise sur la demande de travail (en million)


Télétravail 14.8 9.3 6.4 6.0 11.8 42.4
Demande de travail impactées 10.9 9.4 8.7 7.8 11.8 49.9
Emplois non-salariés 1.5 1.0 1.9 0.9 2.3 3.1
Emplois salariés 9.4 8.3 6.8 6.9 9.5 46.8
Garde d'enfant 1.4 1.1 0.9 0.6 0.7
Autres 8.0 7.2 5.9 6.3 8.8 46.8
Non marchand & Minijobs 1.5 0.5 0.0 0.0 0.0 0.0
Marchand en contrat court 0.2 0.2 0.1 0.2 0.3 0.0
Marchand hors contrat court 6.3 6.6 5.8 6.1 8.5 46.8

De la baisse de la demande de travail salarié aux destructions d’emplois salariés (en million)
Emplois salariés en garde d'enfant 1.4 1.1 0.9 0.6 0.7
Emplois salariés en activité partielle 5.5 6.5 5.1 5.0 7.9 0.0
fermetures 3.1 2.4 1.8 2.5 3.1 0.0
reste 2.4 4.1 3.4 2.5 4.8 0.0
Emplois salariés maintenus 0.7 0.6 0.6 0.8 0.2 24.4

Source : calculs OFCE


Un choc important sur la demande de travail mais contenu sur l’emploi salarié
En % DEU FRA ITA ESP GBR USA
Choc sur la VA -24 -30 -32 -36 -25 -22
Choc sur la demande de travail -24 -33 -34 -39 -38 -31
Choc sur l’emplois salariés -4.4 (0.7) -0.8 -1.0 -3.0 -3.0 -14.6

DEU FRA ITA ESP GBR USA


Situation de l'emploi avant crise (en million)
Emploi total 45.2 28.5 25.5 20.0 31.4 162.8
Emploi salarié 41.2 25.6 19.5 16.8 26.8 153.1
Emploi non-salarié 3.9 3.0 6.0 3.1 4.6 9.7

Incidence de la crise sur la demande de travail (en million)


Télétravail 14.8 9.3 6.4 6.0 11.8 42.4
Demande de travail impactées 10.9 9.4 8.7 7.8 11.8 49.9
Emplois non-salariés 1.5 1.0 1.9 0.9 2.3 3.1
Emplois salariés 9.4 8.3 6.8 6.9 9.5 46.8
Garde d'enfant 1.4 1.1 0.9 0.6 0.7
Autres 8.0 7.2 5.9 6.3 8.8 46.8
Non marchand & Minijobs 1.5 0.5 0.0 0.0 0.0 0.0
Marchand en contrat court 0.2 0.2 0.1 0.2 0.3 0.0
Marchand hors contrat court 6.3 6.6 5.8 6.1 8.5 46.8

De la baisse de la demande de travail salarié aux destructions d’emplois salariés (en million)
Emplois salariés en garde d'enfant 1.4 1.1 0.9 0.6 0.7
Emplois salariés en activité partielle 5.5 6.5 5.1 5.0 7.9 0.0
fermetures 3.1 2.4 1.8 2.5 3.1 0.0
reste 2.4 4.1 3.4 2.5 4.8 0.0
Emplois salariés maintenus 0.7 0.6 0.6 0.8 0.2 24.4
Emplois salariés détruits 1.8 0.2 0.2 0.5 0.8 22.4
dont Minijobs 1.5
Source : calculs OFCE
Pour finir sur la politique économique nationale

observatoire français des conjonctures économiques


centre de recherche en économie de Sciences Po
www.ofce.sciences-po.fr
Des engagements budgétaires différenciés
En point de PIB
26

24

22
Mesures à coût budgétaire immédiat Reports de fiscalité & cotisations
20

18

16

14

12

10

0
États Unis Allemagne Royaume-Uni France Espagne Danemark Pays-Bas Grèce Italie Belgique Hongrie

Sources : Bruegel, CBO, Programme de stabilité actualisé espagnol et OFCE


Des engagements budgétaires différenciés
En point de PIB
26

24

22
Mesures à coût budgétaire immédiat Reports de fiscalité & cotisations
20

18

16

14

12

10

0
États Unis Allemagne Royaume-Uni France Espagne Danemark Pays-Bas Grèce Italie Belgique Hongrie

Sources : Bruegel, CBO, Programme de stabilité actualisé espagnol et OFCE

Vous aimerez peut-être aussi