Vous êtes sur la page 1sur 220

(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)

▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

PROGRAMMES ET PROGRESSIONS EN COMPTABILITE 2 BTS FC


MATIERE : COMPTABILITE GENERALE 5 heures / semaine

PERIODES CONTENU DU COURS DUREES

OPERATION COURANTES
MOYEN DE REGLEMENT 15H
ETAT DE RAPPROCHEMENT BANCAIRE
- Objectif 8H
- Méthodologie
- Application
ACQUISITION D’IMMOBILISATIONS
- Immobilisations corporelles et incorporelles
- Production livrée à soi même 10H
- Immobilisation en cours
- Les charges immobilisées
ACQUISITION ET CESSION DE TITRES
- Immobilisations financières 5H
- Valeurs mobilières de placement
- Cession des titres
GENERALITE SUR LES TRAVAUX DE FIN D’EXERCICE
LES AMORTISSEMENTS
- Définition
- Différents systèmes d’amortissement 15 H
- Cession de l’immobilisation
(ventes, échange, mise au rebut, destructions)
- Les charges immobilisées

LA VALORISATION DES STOCKS


- Méthode du PEPS 4H
- Méthode du CMP après chaque entrée
- Méthode du CMP sur la durée moyenne
AUTRES REGULARISATIONS
- Régularisation des comptes de charges 4H
- Régularisation des comptes de produits
LES SUBVENTIONS ET AIDES PUBLIQUES
- Subvention d’exploitation
- Subvention d’équilibre 12 H
- Subvention d’investissement
sur biens amortissables
sur biens non amortissables
OPERATIONS EN MONNAIES ETRANGERES
- Acquisitions de biens et de titres 16 H
- Créances et dettes
- Disponibilités
CREDIT-BAIL
- Définition 14 H
- Comptabilisation
AUTRES OPERATIONS SPECIFIQUES 2H

[Texte] Page 1
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

CHAPITRE : LES MOYENS DE RÈGLEMENT

Il s’agit des moyens utilisés par les agents économiques ou l’intention d’un flux
juridique suite à un achat ou à une vente. On distingue deux types de moyens de
règlement. A savoir les moyens courants ou usuels et les effets de commerce.

1/ les moyens courants


Il se résume essentiellement à l’usage des comptes banques et caisses, éléments
de trésorerie de l’entreprise.

11/le compte caisse


Ce compte constitue les avoirs immédiatement disponibles dans l’entreprise. Le
compte est débité pour l’encaissement des recettes et crédité par les dépenses
diverses réglées par la caisse. Il est conseillé de tirer le solde du compte de
façon quotidienne compte tenu du risque inhérent. Le compte caisse peut avoir
un compte débiteur ou nul mais jamais créditeur, aussi pour garder les traces
des encaissements et décaissements liés à la caisse, les entreprises utilisent une
pièce justificative appelée pièce de caisse au vu de laquelle le comptable est
autorisé de passer les écritures.

12/ le compte banque


Ce compte sert également à la réception des recettes et aux différentes
dépenses d’investissement ou d’exploitation. Contrairement à la caisse, le compte
banque est tenu par un tiers de la société banque et que c’est à son image que
l’entreprise ouvre ses comptes. Ainsi ce compte est débité à la réception d’avis
de crédit et crédité d’avis de débit.
 Les avis de crédit peuvent porter sur des chèques encaissés et des
virements à notre profit ainsi que les intérêts créditeurs
 Les avis de débit concernent les chèques émis, les ordres de virement et
les intérêts débiteurs (agios prélevés par la banque).
Le syscoa commande que le compte banque ne soit débité qu’ à la réception d’un
avis de crédit, suite à la remise d’un chèque à l’encaissement. La procédure
d’enregistrement est la suivante.

CHEZ LE FOURNISSEUR
 Réception du chèque
Débit : 513 chèques à encaisser
Crédit : 411 clients

 Remise du chèque à l’encaissement


Débit : 514 chèques à l’encaissement
Crédit : 513 chèques à encaisser

Support de cours


Avis de
decomptabilité
crédit Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
2 Débit : 521 banques 
Crédit : 514 chèques à l’encaissement
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

A contrario, le compte banque peut être crédité sans même recevoir un avis de
crédit. Cette attitude de comptabilisation se justifie par un avis de prudence,
c’est pourquoi certaines entreprise ayant les relations fiables avec leurs
partenaires débitent directement le compte banque à la réception d’un chèque.
Cependant l’usage d’un compte 513 et 514 devient obligatoire pour toute
entreprise lors de l’établissement du bilan de clôture et cela en vue de donner
une image fidèle des comptes.

NB : de plus en plus les cartes de crédit sont utilisées pour les transactions
commerciales. Elles entraînent directement le débit du compte concerné à la
banque et les opérations sont autorisées à la limite du solde disponible.

2/ Les effets de commerce


Afin de faciliter les transactions entre agents économiques, le législateur a
prévu l’usage des effets de commerce. Ils ont d’avantage de continuer non
seulement un instrument de mobilisation de créance à l’image de la facture mais
surtout d’être un instrument de paiement. On distingue deux types d’effet :
 La lettre de change
 Le billet à ordre.

21/ la lettre de change


C’est un écrit par lequel une personne appelée tireur donne l’ordre à une autre
personne (tiré) de lui payer ou de payer à une tiers créancier une somme indiquée
à une certaine datez appelée échéance. Certes le document ne prend une valeur
juridique qu’après acceptation des conditions s’y trouvant par le tiré qui y apposé
son visa. La lettre de change est encore appelée traite.

22/ Le billet à ordre


C’est un écrit par lequel un personne appelée souscripteur s’engage à payer une
somme indiquée à une certaine date appelée échéance à une autre personne le
bénéficiaire (créancier).
NB : des deux documents, la lettre de change est le plus usuel.

23 créations des effets

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
3
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

CHEZ LE FOURNISSEUR CHEZ LE CLIENT


*Le compte 412, client effet à recevoir vient se Le compte 402 vient en remplacement du
substituer compte 401
Acceptation
Création Débit : 601 achats de marchandises
Débit : 411 clients Crédit : 401 fournisseurs
Crédit : 701 ventes de marchandises En suite
En suite Débit : 401 fournisseurs
Débit : 412 clients effet à recevoir Crédit : 402 fournisseurs effet à payer
Crédit : 411 clients

24/ circulation de l’effet avant de connaître un terme à l’échéance, celui qui


possède dans son portefeuille les effets peut les utiliser à plusieurs fins.

241/ Endossement ou endos


C’est une opération qui consiste pour le tireur à transférer la propriété d’un
effet au profit d’un tiers créancier.

LORS DE L’ENDOSSEMENT D’UN EFFET


Chez le tireur Chez le créancier Chez le tiré

Débit : 401 fournisseurs Débit : 412 clients effet à recevoir Pas d’écriture

Crédit : 412 clients effet à Crédit : 411 : client


recevoir

L’endos consiste à apposer au dos de l’effet le nom du nouveau bénéficiaire. Celui


qui endosse est appelé endosseur et le bénéficiaire est appelé endossataire. Un
effet peut être endossé plusieurs fois avant l’échéance. Ainsi le règlement de
l’effet est protégé par la propriété du droit cambiaire.

242/ l’escompte de l’effet


Il arrive souvent que l’entreprise éprouve quelques difficultés de trésorerie
alors qu’elle dispose en portefeuille d’effets de commerce à échéance lointaine.
Dans ce cas elle a la possibilité de négocier au près de sa banque certains effets.
L’escompte d’effet consiste pour la banque le prêteur à mettre à la disposition
de l’entreprise (son client) le nominal de l’effet diminué des agios (intérêt +
commissions+TPS). Les intérêts sont donc perçus d’avance et non à terme échu.
 Lors de la remise, l’entreprise passe l’écriture suivante :

415 Client effet escompté non échu


412

Client effet à recevoir

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
4
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

A la réception de l’avis de crédit ou bordereau d’escompte

521 banques x
675 escompte des effets de commerce x
4454 T V A récupérable sur services extérieurs x
565 escomptes de crédits ordinaires x

Exemple : le 10/11/01 l’entreprise remet à sa banque pour escompter un effet


n°20 de nominal 240 000F à échéance du 31/12/N. le 12/11/N, elle reçoit de sa
banque un avis de crédit relatif à l’opération du 10/11/N portant sur un montant
obtenu après l’escompte au taux de 15%, la commission de 14 000F et la TPS au
taux de 10%.
TAF : passer chez le tireur les écritures qui s’imposent.

Solution
Calcul de nombre de jours : 10/11/ 31/12 = 52 jours
240000  52  15
Intérêts = 36000 = 5200
Commission = 14 000
Commission TTC = 15 400
TPS = 1400
Agios = 5200 + 14 000
= 19 200

240 000
Client effet escompté non échu 240 000
Client effet à payer
12/11/N
Banque 219 400
agios 19 200
TVA récupérable sur service 1 400
Escompte de crédit ordinaire 240 000

415
412

521
675
4454
565

243 / Remise d’effet à l’encaissement

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
5
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Le tireur ou bénéficiaire d’un effet peut à la veille de l’échéance le remettre à sa


banque pour encaissement. Ce pendant cette opération ne peut être réalisée que
si le dit effet a été domicilié par le tiré.

 Lors de la remise le tireur passe l’écriture suivante

Débit : 512 effets remis à l’encaissement

Crédit : 412 clients effet à recevoir

A l’échéance le règlement se fait entre les banques des deux parties.

25/dénouement des effets


Deux situations peuvent être envisagées à l’échéance. Soit l’effet est payé, soit
il ne l’est pas. Entre ces deux solutions extrêmes il y a des incidents de paiement
qui ont pour but en général de prolonger l’échéance de l’effet.

251/ l’avance des fonds


C’est une opération qui consiste pour le tiré à prévenir son créancier du faite
qu’il ne pourra honorer son engagement à l’échéance. Le tireur ainsi prévenu se
resoud à lui faire une avance de fonds par ce que n’ayant plus l’effet dans son
portefeuille pour l’avoir escompté ou pour l’avoir endossé à l’ordre d’un tiers. Il
crée par la suite un nouvel effet dont le nominal est constitué :
 Du nominal de l’avance
 Des intérêts de retard
 De divers frais mis à sa charge.

Exemple : supposons que le 20/12/N le tiré de l’effet n°20 avise le tireur qu’il ne
pourra pas honorer son engagement le 31/12/N prochain. Il souhaiterait une
prorogation d’échéance 31/12/N+1.
Le tireur ayant déjà escompté l’effet, décide de lui faire une avance de fonds de
240 000F le 25/12/N, ce qui permet au tiré de régler l’effet à l’échéance.
Le 2/01/N+1 le tireur adresse au tiré une nouvelle traite n°25 dont le nominal
prend en compte les intérêts de retard et divers frais estimés à 20 000F. Cet
effet revient accepté ce jour même.

Travail à faire : passer les écritures jugées nécessaires chez le tireur et chez
le tiré.

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
6
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

LORS DE L’AVANCE DE FONDS


Chez le tireur Chez le tiré
25/12/N 25/12/N
Débit : 411 clients 240 000 Débit : 521 banques 240 000
Crédit : 521 banque 240 000 Crédit : 401 : fournisseur 240 000

2/01/N+1 31/12/N
Débit : 411 clients 23 547 Débit : 402 fournisseurs effet à payer
240 000
Crédit : 77 produits financier 3 547 Crédit : 521 banques 240 000
: 7078 autres produits accessoires 20 000
Dito 2/01/N+1
Débit : 412 clients effet à recevoir 263 547 Débit : 401 fournisseurs 240 000
Crédit : 411 clients 263 547 : 6744 intérêts sur dettes
commerciale 3 547
: 62 services extérieurs 20 000
Crédit : 402 fournisseurs e à p 263 547

252/Renouvellement d’effet
C’est le cas ou le tireur serait en possession de l’effet lorsque le tiré l’avise de
ses difficultés. Dans ce cas le tireur annule l’effet concerné pour créer un autre
dont le nominal est constitué de celui de l’effet annulé majoré des intérêts de
retard et autres frais nés à sa charge.

Exemple : supposons que l’effet n°20 n’est pas été négocié par le tireur. Il
décide alors de l’annuler, crée un nouvel effet à échéance le 31/01/N+1 et dont
le nominal tient compte des intérêts de retard et 10 000F de frais imputés.
L’effet N°25 est accepté le 2/01/N+1.
TAF : passer les écritures qui s’imposent chez le tireur et chez le tiré.

Chez le tireur Chez le tiré

411 client 240 000 402 fournisseur effet à payer 240 000


412 client effet recevoir 401 fournisseur 240 000
240 000 2/01/N+1
2/01/N+1 674 autres intérêts 2 987
411 client 12 987 62 services extérieur 10 000
77 produit financiers 2987 401 fournisseurs 12 987
7078 autres produits accessoires 10 000
401 fournisseurs 252 987
412 clients effets à recevoir 252 987 402 fournisseurs effets à payer 252 987

411 clients 252 987

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
7
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

253/dénouement heureux : encaissement de l’effet


Il y a dénouement heureux lorsque le tiré honore son engagement à l’échéance.
Plusieurs hypothèses peuvent être envisagées.

2531/ encaissement direct


Il s’agit des encaissements des effets non domiciliés pour lesquels à l’échéance,
le tireur se rend lui-même au domicile du tiré. Le règlement peut être fait en
espèce ou par chèque.

Chez le tireur Chez le tiré

Banque
521 x 402 fournisseurs effets à payer x

412 client effet recevoir x 521 banques x

254 encaissements d’effets domiciliés


Ce sont des effets dont le règlement est effectué par les soins de la banque du
tiré qui verse le montant à la banque du tireur. En pratique cela se fait par voie
de compensation. Pour le service rendu au tireur à savoir l’encaissement de
l’effet , la banque prélève sur le nominal une commission soumise à la TVA au
taux de 10%. Seul le montant net de la commission TTC est porté au crédit du
compte du tireur.
Quant au tiré, en général il ne supporte pas d’autres frais de sa banque qui ne
prélève donc sur son compte que le nominal de l’effet sauf stipulation contraire.
Chez le tireur Chez le tiré

Banque
521 x 402 fournisseurs effets à payer x
631 frais bancaire x
512 effets à l’encaissement x 521 banques x

Exemple :
Supposons que l’effet n°20 ayant été domicilié et remis à l’encaissement le
26/12/N a été normalement encaissé par la banque du tireur le 31/12/N. A cet
effet ce dernier reçoit de sa banque le 2/01/N+1 le bordereau d’encaissement
ainsi libellé.
31/12/N
Bordereau d’encaissement effet N°20
Nominal 240 000
Commission 25 000
TPS 2 500
Net porté à votre crédit 212 500

Travail à faire : passer les écritures chez le tireur et chez le tiré.

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
8
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Solution :

Chez le tireur Chez le tiré


31/ 12/N
A la réception de l’avis de débit
Pas d’écritures
2/01/N+1 402 fournisseurs effets à payer 240 000
521 Banque 212 500
631 frais bancaire 27 500 521 banques 240
512 effets à l’encaissement 240 000
000

255/ encaissement d’effets préalablement escomptés


Lorsqu’un effet négocié arrive à échéance, la banque du tireur l’encaisse par ses
propres soins et récupère ainsi le montant du prêt au tireur. Elle avise toutefois
son client de l’heureux dénouement afin que ce dernier passe dans ses livres
l’écriture suivante.

Débit : 565 escomptes de crédit ordinaire

Crédit : 415 clients effets escomptés non échus

Cette écriture atteste que le tiré n’est plus redevable au tireur et que ce
dernier ne doit plus à sa banque, c’est donc une écriture de régularisation.
Exemple : A supposer que l’effet n°20 a été négocié par le tireur depuis le
10/11/N. a l’échéance la banque l’encaisse normalement et en avise son client le
2/01/N+1. Par ailleurs, le tiré reçoit de sa banque le 3/01/N+1, l’avis de débit
concernant le règlement de l’effet N°20 par ses soins.
Travail à faire : passer les écritures chez le tireur et chez le tiré.

Chez le tireur Chez le tiré


31/12/N 31/12/N
Pas d’écritures
Pas d’écritures
2/01/N+1
2/01/N+1
402 fournisseurs effets à payer 240 000
565 escomptes de crédits ordinaires 240 000

521 banques 240 000


415 clients effets escomptés non échus 240
000

NB : par mesure de prudence, le tiré pouvait passer l’écriture à l’échéance sans
attendre l’avis de débit.

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
9
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

256/ dénouement malheureux : effets impayés


L’effet est dit impayé lorsque le tiré n’honore pas son engagement quel que soit
le motif avancé.
Plusieurs situations peuvent être envisagées :

2561) l’effet impayé est présenté à l’encaissement par le tireur lui même
Dans ce cas, le tireur annule l’effet et la créance ordinaire reprend sa place. En
outre il peut faire dresser un protêt au près d’un huissier à qui il paiera les frais
de protêt avec l’intention de les imputer à son client.
Le protêt est un acte écrit qui oblige le client à reconnaître non seulement sa dette mais aussi à
indiquer les moyens dont il va user pour la régler. Les deux parties peuvent convenir plus tard
d’une nouvelle traite dont le nominal tiendra compte en sus les intérêts, les frais de protêt et
autres débours.

Chez le tireur Chez le tiré


Echéance Echéance
Débit : 411 client 240 000
Crédit : 412 clients effet à payer 240 000 pas d’écritures en attendant la réaction du tireur

Règlement des frais Annulation


Débit : 632 rémunérations d’intermédiaires et de conseils Débit : 402 : clients effets à recevoir 240 000
80 000 Crédit : 401 fournisseurs 240 000
4454 TVA récupérable sur service 14 400

Crédit : 571 caisses 94 400


Acceptation du nouvel effet
Imputation des frais Débit : 401 fournisseurs 240 000
6744 : intérêts sur dettes commerciales 4 000
Débit : 411 clients 62 : services extérieurs (autres débours) 5 000
89 000 63 : services extérieurs (protêt) 80 000
Crédit : 7078 : autres produits accessoires 80 000
77 produits financiers 9 000 Crédit : 402 fournisseurs effet à payer 328 000

Création de nouvel effet

Débit : 412 clients effets à recevoir 329 000


Crédit : 411 clients 329 000

Exemple : supposons que l’effet N°20 a été remis à l’encaissement par les propres soins du
tireur. Le tiré refuse de payer sous prétexte qu’il éprouve quelques difficultés de trésorerie. Le
tireur loue le service d’un huissier qui fait dresser un protêt le 2/01/N+1 dont les frais hors
taxes s’élèvent à 80 000F, TVA 18% que le tireur règle en espèce au comptant. Le 5/01/N+1 les
deux parties conviennent d’une nouvelle traite effet N°30 d’un nominal comprenant entre autres
les frais de protêts, 5000F frais de téléphone et 4000F de frais de retard. L’effet N°30 revient
accepter le 30/01/N+1

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
10
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Travail à faire : passer les écritures chez le tireur et chez le tiré.

Enregistrements au journal

Chez le tireur Chez le tiré


Echéance Echéance
Débit : 411client 240 000
Crédit : 412 clients effet à payer 240 000 pas d’écritures en attendant la réaction du tireur

Règlement des frais Annulation


Débit : Débit : 402 : clients effets à recevoir 240 000
632 rémunérations d’intermédiaires et de conseils 80 000 Crédit : 401 fournisseurs 240 000
4454 TVA récupérable sur service 14 400
Acceptation du nouvel effet
Crédit : 571 caisses 94 400 Débit :
401 fournisseurs 240 000
Imputation des frais 6744 : intérêts sur dettes commerciales 4 000
Débit : 411 clients 89 000 62 : services extérieurs (autres débours) 5 000
63 : services extérieurs (protêt) 80 000
Crédit : 7078 : autres produits accessoires 80 000
77 : produits financiers 9 000 Crédit : 402 fournisseurs effet à payer 328 000

Création de nouvel effet


Débit : 412 clients effets à recevoir 329 000

Crédit : 411 clients 329 000


Chez le tireur Chez le tiré
31/12/N échéance
411 Clients 240 000 Pas d’écritures
412 clients effet à recevoir 240 000
2/01/N+1
2/01/N+1 402 fournisseurs effets à payer 240 000
632 rémunérations d’intermédiaires et de conseils 80 000 401 fournisseurs 240 000
4454 TVA récupérable sur services 14 400 6/1/N+1
571 caisses 94 400 401 fournisseurs 240 000
5/01/N+1 6744 intérêts sur dettes commerciales 4 000
411 clients 89 000 62 services extérieurs (autres débours) 5 000
7078 autres produits accessoires 80 000 63 services extérieurs 80 000
77 produits financiers 9 000 402 fournisseurs effets à payer 329 000
30/01/N+1
412 clients effets à recevoir 329 000
411 clients 329 000

2562/ l’effet impayé était domicilié


C’est lorsque l’effet revient à l’encaissement impayé. La banque retourne l’effet
au tireur non pas sans avoir prélevé les frais d’impayé sur son compte.

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
11
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Chez le tireur Chez le tiré

411 Clients x
631 frais bancaire x Pas d’écritures

512 effets à l’encaissement x


521 banques x

Exemple :
A supposer que l’effet N°20 a été domicilié par le tireur. Le 2/01/N+1 la banque
adresse au tireur un avis de débit portant sur les frais d’impayé de l’effet N°20
à échéance le 31/12/N. commission HT 40 000 ; TPS 10%.
Travail à faire : passer les écritures chez le tireur et chez le tiré

Chez le tireur Chez le tiré

411 Clients 240 000


631 frais bancaire 44000 R A S
512 effets à l’encaissement 240 000
521 banques 44 000

2563/ effet impayé avait été escompté


Lorsqu’un effet négocié revient impayé, la banque prélève automatiquement sur
le compte du tireur le nominal du dit effet majoré des frais d’impayés TTC,
montant que le tireur pourra répercuter sur le client.
Chez le tireur Chez le tiré
effets impayés
Clients
411 x
Pas d’écritures
631 frais bancaire x
521 banques x

Exemple : A supposer l’effet °20 a été négocié par le tireur depuis le 10/11/N. il
reçoit de sa banque 2/01/N+1 un avis de débit effet joint portant sur le nominal
du dit effet majoré de frais d’impayés de 44 000TTC.
Travail à faire : passer les écritures chez le tireur et chez le tiré.

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
12
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Chez le tireur Chez le tiré

R A S

Pas d’écritures
2/1/N+1
411 Clients 284 000
631 frais bancaire 40 000
4454 TVA récupérable sur service 4000
521 banques 324 000

RESUME :
Création et circulation des effets de commerce

ELEMENTS TIREUR TIRE


412 401
411 402
A la création de l’effet
511 Rien
412
415 Rien
Remise
Remise 511
Avant à 521
échéance l’escompte Avis de 675
Rien
crédit 4454
565
401
Endossement Rien
412
Circulation Remise 512
des à 511 Rien
Effets Effet l’encaissement
A domicilié 521 402
l’échéance 6312 6312
Avis 4454 4454
512 521
Avis de Avis de
crédit débit
5… 402
Effet non domicilié
412 5…

Les difficultés de recouvrement des effets de commerce

A- L’effet est encore chez le tireur bénéficiaire

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
13
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

ELEMENTS TIREUR TIRE


412 401
411 402
1- Création de l’effet
511
Rien
412
411 402
2- Annulation de l’ancien effet
511 401
411 6288
3- Imputation des frais 7078 67
77 401
412 401
411 402
4- Création du nouvel effet
511
Rien
412

B- L’effet a été escompté (avance de fonds)

ELEMENTS TIREUR TIRE


411 521
1- Avance de fonds
521 401
411 6288
2- Imputation des frais 7078 67
77 401
412 401
411 402
3- Création du nouvel effet
511
Rien
412

Effets impayés

ELEMENTS TIREUR TIRE


411
1- Effet impayé non domicilié 511 Rien
521
565
2- Effet remis à l’escompte impayé 6312 Rien
521
411
3- Effet remis à l’encaissement impayé 512 Rien
521

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
14
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

NB : A l’échéance, lorsque l’opération se déroule bien et que le tiré honore


ses engagements :

ELEMENTS TIREUR TIRE


565
Echéance après escompte Rien
415

Circulation des chèques (chez le fournisseur)

ELEMENTS FOURNISSEUR
513
1- Lors de la réception du chèque
411
514
2- Lors de la remise du chèque à la banque pour encaissement
513
521
3- Lors de la réception de l’avis de crédit 6312
514

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
15
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

THEME : EFFET DE COMMERCE

Lors de votre stage au cabinet EXPERT, on vous confie le dossier suivant :


 Le 1/07/N la société SPLEND achète à crédit avec le fournisseur COULIBALY des
marchandises d’une valeur de 1 180 000FTTC payable à la fin du mois de septembre N
 Le 5/07/N le service comptable de la société SPLEND adresse à COULIBALY un billet
à ordre pour acceptation d’un montant de 1 180 000FTTC, échéance ; 30/09/N (effet a
été accepté et retourné le même jour)
 Le 15/07/N la société SPLEND vend à crédit à BALLO des marchandises pour
1 500 000FTTC payable à la fin du mois d’AOÛT N
 Le 17/07/N la société SPLEND reçoit les 2 traites après acceptation du client BALLO
sur qui les avait tirées :
o Traite n°001 : valeur nominale : 600 000F, échéance : 25 Août N
o Traite n°002 : valeur nominale : 900 000F, échéance : 30/08/N
 Le 25/08/N la société SPLEND encaisse en espèces l’effet n°001 chez BALLO
 Le 30/08/N la société SPLEND remet l’effet n°002 à sa banque BICICI pour
encaissement. La BICICI adresse à la société à la suite le bordereau. Montant net viré
885 000, date : 02/09/N
 Le 10/09/N la société SPLEND achète à crédit avec le fournisseur FIFA, des
marchandises d’une valeur de 3 687 500FTTC, payable le 30/12/N
 Le 15/09/N la société SPLEND vend à crédit à ABAS des marchandises d’une valeur
de 3 813 559FHT payable le 30/12/N
 30/09/N la société SPLEND règle par chèque le montant du billet à ordre souscrit le
05/07/N et échu à ce jour.
 Le 02/10/N la société SPLEND reçoit les trois lettres de changes tirées sur ABAS et
après acceptation de celui-ci
o Lettre de change n°003 : montant 2 000 000F échéance ; 05/11/N
o Lettre de change n°004 : montant 1 500 000F échéance ; 05/12/N
o Lettre de change n°005 : montant 1 000 000F échéance ; 30/12/N
 Le 05/10/N la société SPLEND pour ses besoins de trésorerie décide d’escompter les
effets n°003 et n°004. Le même jour les effets sont remis à la BICICI pour négociation
qui lui propose les conditions suivantes :
Taux d’escompte : 5%
Commission : 0,5% (indépendant du temps)
Frais divers : 500F par effet
 Le 07/10/N la BICICI avance les fonds à SPLEND après les formalités d’usage
 Le 15/10/N SPLEND endosse l’effet n°005 à l’ordre de BERNABE
 Le 20/10/N KOFFI livre à SPLEND un lot de marchandises d’une valeur de
5 000 000FTTC dont ¼ est réglé au comptant en espèces par SPLEND. Le reste payable
dans 3 mois.

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
16
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

ACQUISITION D’IMMOBILISATION

1. NOTION D’IMMOBILISATION

Le syscoa définit les immobilisations comme des éléments corporels (biens matériels) ou
incorporels (biens immatériels) destinés à servir de façon durable (plus d’un an) à l’activité de
l’entreprise.
2. L’ENTREE DE L’IMMOBILISATION

la valeur d’entrée

Selon l’article 36 du syscoa, l’enregistrement des biens au coût historique est constitué :
- soit du coût réel d’acquisition, cas d’achat
- soit du coût réel de production en cas de production immobilisée
- soit de la valeur d’apport en cas d’apport de société
- soit de la valeur actuelle en cas d’échange

le coût réel d’acquisition

Le coût réel d’acquisition d’un bien est formé selon l’article 37 des règles d’évaluation du
SYSCOA :
- Du prix d’achat figurant dans l’acte de vente (facture) net de la réduction
commercial.
- Des charges accessoires rattachées directement à l’opération d’achat. On entend par
frais accessoires : les frais de transports, droit de douane, les frais de montage, de
démontage, transit, assurances, les commissions, les honoraires d’architecte, des
frais d’installations nécessaires pour mettre le bien en état d’utilisation (préparation,
mise en route)., les frais accessoires internes rattachés directement à l’achat
(salaires supplémentaires occasionnés par l’achat, frais de réception et de
manutention)
Sont aussi pris en compte dans la détermination du coût réel d’acquisition :
- les frais financiers des emprunts qui sont liés au cycle d’achat ( période allant de la
date de remise des fonds au fournisseur jusqu’à la date de livraison du bien ) dont
la durée est supérieure ou égal à 5 mois.
- la TVA peut être récupérée suivant un prorata de déduction. La partie de la TVA non
déductible en cas de prorata s’ajoute au coût d’acquisition.

Sont exclus du coût d’acquisition les taxes récupérables sur le d’achat ou sur les frais
accessoires, les escomptes ou les réductions à caractère financier obtenu, les transactions
relatives au terrain ou aux constructions telles que : les droits de mutation, les droits
d’enregistrement des timbre, les frais d’acte et honoraires de notaire ou d’avocat) ainsi que les
frais à caractère répétitif

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
17
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Remarque : lorsque les frais financiers rentrent dans le coût d’acquisition, ils ne sont pas pris en
compte dans la base de la TVA (les frais financiers dont le cycle d’achat est inférieur à 5 mois
subissent la TVA)

Coût d’acquisition = Prix d’achat net de réduction à caractère commercial + frais


accessoires + TVA non récupérable + intérêt de capitaux des
emprunts (sous certaines conditions)

Comptabilisation

Lors de la souscription

Débit

521

Crédit
162

Au vue la facture d’acquisition

Débit

2… Immobilisation
4451 TVA sur achat
6… (Pour les frais exclus du coût d’acquisition)

Crédit

25… Avance
401 pour les dettes internes
481 pour les dettes externes
722 les charges internes (MOD)
726 les frais financiers

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
18
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Exemple
Le 01/ 01/ 2005 L ‘entreprise « ANGE MICHEL » vend aux ETS DOMINIQUE, une chaîne
d’embouteillage à prendre sur place au prix de 5600000 HT. Frais de montage : 15000 HT,
transport payé : 20000F ; montage HT : 25000 ; TVA : 18% ; prorata de déduction : 90%
Travail à faire
1. calculer la valeur d’entrée en établissant la facture de doit
2. passer les écritures chez Dominique

Solution
1) facture
Prix d’achat 5600000
Démontage 15000
Montage 25000

Base taxable HT 5640000


TVA déductible 913680
TVA non déductible 101520
Transport 20000

Net à payer 6675200


La valeur d’entrée : 5640000 + 101520 + 20000 = 5761520

2) Ecriture
10/10/2003
241 5761520
4451 913680

481 6675200

2.1.2 Le coût réel de production


Le coût réel de production est défini par le syscoa comme étant la somme
 Coût d’acquisition des matières et fournitures consommées
 Charges directes et indirectes de production (Amortissement des matériels, les
rémunérations supplémentaires des travailleurs affectés à la production, les
frais d’architecte …)
 Les frais financiers des emprunts si le cycle de production ( période allant de la
date d’emploi des fonds d’emprunt jusqu’à la constatation de l’achèvement du
bien) est supérieur ou égal à 5 mois.
Sont exclus du coût de production
 Les frais d’administration générale (Frais généraux)
 La quotte part des charges correspondant à la sous activité

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
19
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 Les frais financiers des emprunts si le cycle de production est inférieur à 5


mois.
 Les frais de recherche et de développement, les frais de notaires.

Coût d’acquisition de matières + charges directes + charges


Coût de production =
indirectes + TVA non récupérables + intérêt des capitaux
des emprunts (sous conditions)
Remarques : les frais des emprunts sont compris dans la base de la TVA

 Principes de comptabilisation de la production immobilisée

Lorsque l’entreprise produit les biens pour elle-même, on parle de production immobilisée. Elle
constitue une production livrée à soi-même. L’entrée de l’immobilisation dans le patrimoine de
l’entreprise résulte d’une production interne. Cette opération correspond du point de vue
comptable à un achat et à une vente d’un même montant.
Si le bien est produit par l’entreprise, une durée dépassant l’exercice comptable en cours la
comptabilité doit enregistrer successivement l’en cours de production, l’achèvement et la mise en
service du bien sera :

 A l’issue de l’exercice N : Encours

Débit
2 …9… : Immobilisations en cours
Crédit
72 … : production immobilisée

 A l’achèvement et mise en service (N + 1)

Débit Si le bien est produit dans le même exercice


2….. Compte d’actif immobilisé Débit
4451 TVA sur immobilisation 2…
4451
Crédit
2…9… Crédit
72… 722 pour les charges internes
4434 4434
Exemple 726 pour les fris financiers
L’entreprise MICRO–IVOIR spécialisée dans la production et la commercialisation de micro-
ordinateur met à la disposition de son service comptable deux ordinateurs le 17/10/2000
Coût total HT : 4.000.000
MOD : 600.000
Energie : 400.000
TVA = 18%, prorata de déduction 85%

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
20
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Travail A Faire
Enregistrer l’entrée du nouveau bien dans le journal

Solution 2442 5.135.000


Coût d’achat : 4000.000 4451 765.000
MOD : 600.000
Energie : 400.000 722  5.000.000
TVA déductible 765000 4434 900.000
TVA non déductible 135.000

Application

La S.A Saint –Sauveur a acquit au cours de l’exercice 2003 une immobilisation :


Prix d’achat : 12.500.000 HT
Transport payé : 700.000
Droit de douane : 2500.000
Transit : 600.000
Cette acquisition a fait l’objet d’un emprunt de 1.500.000 au taux de 10%. Le cycle d’achat est
de 8 mois. Les autres frais sont réglés par chèque bancaire. TVA 18%, prorata de déduction 95%.

Travail A Faire
1. déterminer le coût d’acquisition du bien
2. passer les écritures d’acquisition

Solution

1) le coût d’acquisition

Prix d’achat 12.500.000


Droits de douane 2.500.000
Transit 600.000
——————————
Base taxable 15.600.000
TVA déductible (16.300.000*0,18 *0,95) = 2667600
TVA non déductible = 140400
Frais financier (1.500.000 * 0,1 *8/12) = 100.000

Les frais financiers ne supportent pas la TVA en cas d’acquisition. Aussi ils entrent dans le coût
d’acquisition étant donné que le cycle d’achat est supérieur à 5 mois

Coût d’acquisition = 15.600.000 + 140400 + 100.000 + 700000

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
21
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

= 16.540.400

2) l’écriture d’acquisition

241  16.546.700
4451 2.667.600

726 100.000
481 (12,5 + 2,803) 15.308.000
521 (0,7 + 12,5 + 0,6) 3.800.000

2 .2 cas particuliers

La TVA sur mobilier de bureau n’est pas déductible, exception faites des meubles de l’infirmerie
de l’entreprise. Ces biens s’enregistrent toutes taxes comprises (TTC)
La TVA est désormais déductible sur l’ensemble du matériel de transport

Exemple
L’entreprise Ambla adresse la facture n° 10 aux ETS AKB le 10/10/2000 :
Bibliothèque : 900000 HT
Chaises : 100000 HT

Travail A Faire
Passer l’écriture d’acquisition,TVA 18%

solution
Bibliothèque 900.000
Chaises 100.000
Base 1.000.000
TVA 18% 180.000
1.180.000
D : 2444………………………… 1.180.000
C : 481 ………………………………….1.180.000

Si la TVA sur un bien n’est pas déductible (récupérable) alors la TVA sur son entretien, ses
pièces de rechange, n’est non plus pas déductible

NB :
Les petits matériels de bureau et matériels et outillages dont la valeur unitaire est inférieure à
50000F HT constituent des achats non stockés (605) et ne peuvent constituer des

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
22
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

immobilisations. Il va de même pour les mobiliers de bureau dont le prix unitaire est inférieur à
20 000 TTC

2.3 Immobilisations obtenues à titre gratuit


Les immobilisations obtenues gratuitement sont évaluées à la valeur réelle ou à la valeur vénale
(valeur à laquelle un potentiel acheteur pourrait acquérir le bien.
Les immobilisations obtenues gratuitement se comptabilisent comme suit :

Débit
2….. (Compte d’immobilisation)

Crédit
845 : Dons et libéralités obtenues

Application
Le 18/06/2005, une entreprise a reçu gratuitement un matériel informatique d’un montant de
2 500 000F.

Comptabilisation

2442 2 500 000
4451 450 000

845 2 950 000

3. AVANCES ET ACOMPTE SUR IMMOBILISATION

Généralement, pour des travaux confiés à des tiers il est versé une certaine somme appelé
avance ou acompte sur commande qui est un règlement partiel du coût des travaux

Avance : règlement anticipé


Acompte : règlement partiel

Exemple

Le 25 /10 / 2003, l’entreprise MICRO-IVOIR verse une avance de 512000 en espèce aux ETS
Amobla fabricant de bureaux. Le 30 / 10 / 2003, le mobilier est livré avec la facture V14 qui se
présente comme suit :

ETS AMOBLA 30 / 10/ 2003


F V 14 DOIT MICRO-IVOIR
Bureaux 1.200.000
TVA 18% 216.000
Avance - 512.000
Net à payer 904 000

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
23
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Travail A Faire

1. passer les écritures lors de l’avance chez le client


2. passer l’écriture lors de la facturation

Solution

1) LORS DE L’AVANCE
♦ chez le client MICRO-IVOIR

252  512 000


571 512000

♦ Chez le fournisseur

571 512000

4191 512 000

2) LORS DE LA FACTURATION

♦ chez le client

244 1416000

481 904000
252 512000

♦ chez le fournisseur

411 904000
4191 512 000

702 1.200.000
4431 216.000

Pour le fournisseur, cette opération est une vente de production

Remarques

1. En cas d’acquisition, les charges financières ne sont pas soumises à la TVA


2. En cas de production immobilisée les charges financières sont soumises à la TVA

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
24
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

3. Les quotte part et les frais d’administration générale ne rentrent pas dans la
détermination du coût d’acquisition

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
25
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

ACQUISITIONS DES TITRES

Les titres acquis par l’entreprise sont classés par le syscoa dans trois comptes. Ce sont :
- Le compte 26 : titres de participations
- Le compte 274 : titres immobilisés
- Le compte 50 : titres de placements

1. LES TITRES DE PARTICIPATIONS


Ce sont des titres qui confèrent des droits sur le capital d’autres entreprises et dont la
possession durable est estimée utile à l’activité de l’entreprise, notamment parce qu’elle permet
d’exercer une influence notable sur les sociétés émettrices des titres ou d’en assurer le
contrôle. Sont présumés être des titres de participation, les titres acquis en tout ou partie par
offre publique (OPA) ou d’échange (OPE) et les titres représentants 10% du capital social d’une
entreprise.
La valeur d’entrée dans le patrimoine se détermine par son coût d’achat c’est à dire :
Prix d’achat + frais accessoires (commission bancaire essentiellement)

Exemple :
La SA « AVE » acquiert 10.000 actions de la SA ABBE
Valeur boursière de l’action : 15 000f
Frais d’acquisition : 2000 000

Travail à Faire
Passer les écritures d’acquisition

Solution
Valeur totale : 10 000 * 15 000 = 150 000.000
Frais d’acquisition : 2000 000
────────
Coût d’acquisition : 152 000.000

261 152 000.000

521 152 000.000

2. LES TITRES IMMOBILISÉS


Les titres immobilisés sont des titres autres que les titres de participations que l’entreprise n’a
ni l’intention, ni la possibilité de revendre dans un bref délai. Ils sont représentatifs de
placement à long terme. Il faut distinguer à l’intérieur de ce compte :
- le compte 2741 : Titres immobilisés à l’activité de portefeuille ( TIAP ). Ces titres sont
destinés à l’activité de portefeuille, une activité qui consiste à investir tout ou partie de ses
actifs dans un portefeuille de titres pour en retirer une rentabilité satisfaisante. La valeur
d’entrée dans le patrimoine se détermine par le coût d’achat comme les titres de participation :
coût d’achat = prix d’achat + frais sur achat
Les autres titres immobilisés (titres participatifs, certificats d’investissements, parts de fonds
communs …) la valeur d’entrée dans le patrimoine se détermine par le prix d’achat : les frais
accessoires d’achat ne sont pas à inclure dans la valeur d’entrée. Ils sont comptabilisés en charge
de l’exercice dans le compte 6311

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
26
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Exemple

La société CHRIST, a souscrit 20.000 actions le 01/05/2000, émises par la S.A Alouette. Ces
titres de 10.000 F de nominale sont émis avec une prime d’émission de 2000 F et sont
entièrement libérés à la souscription. La société CHRIST paie immédiatement par virement
bancaire sa souscription et 1000.000 f frais sur l’opération. Ces titres sont des titres
immobilisés.

Travail A Faire : passer les écritures

Valeur nominale : 20.000 * 10.000 = 200.000.000


Prime d’émission : 20.000 * 2000 = 40.000.000
Valeur d’acquisition : = 240.000.000

D : 274 : → 240.000.000 D : 201 : → 1000.000

C :521 → 240.000.000 C : 787 : → 1000.000

D : 6311 → 1000.000

C : 521 → 1000.000

3- LES TITRES DE PLACEMENT

les titres de placement sont des titres représentatifs de créances réalisables immédiatement en
cas de nécessité.
A leur entrée dans le patrimoine d’une entreprise, les titres de placements sont comptabilisés au
prix d’achat c’est à dire que les frais accessoires d’achat ne sont pas à inclure aussi dans la
valeur d’entrée. Ils sont comptabilisés dans le compte 6311

4- VERSEMENT RESTANT À EFFECTUER SUR TITRES NON-LIBERÉS

Pour les trois catégories de titres, la fraction non libérée du capital est porté au crédit du
compte 472 «  versement restant à effectuer sur titres non libérés » qui est ventilé en trois
sous comptes selon les catégories.

NB : les primes d’émission sont entièrement libérées à la souscription

Exemple

La société libellule a souscrit 4000 actions émises par la S.A FC7. Les titres de valeur nominale
10.000F sont émis avec une prime d’émission de 3000F (libéré immédiatement) et sont libérés du
¾ à la souscription le 01/05/2000. la société Libellule paie immédiatement par virement bancaire
sa souscription et 1500.000 de frais sur l’opération. Ces titres constituent pour elle des titres
immobilisés. le 30/ 10/2000, la société FC7 appelle le quart restant de la souscription. La société
Libellule procède à un virement bancaire le 15/11/2000

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
27
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Travail à faire : passer les écritures


Solution

Valeur nominale : 4000 * 10.000 = 40.000.000


Prime d’émission : 4000* 3000 = 12.000.000

Montant versé au 1er appel


Valeur nominale : 40.000.000 * ¾ = 30.000.000
Prime d’émission : 12.000.000

Total versé 42.000.000

Valeur restante : 40.000.000- 30.000.000 = 10.000.000


01/05/2000

274 52.000.000

521 42.000.000
4727 10.000.000

6311 1.500.000

521 1.500.000
30/12/2000
4727 10.000.000

521 10.000.000

2011 1.500.000

787 1.500.000

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
28
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

LES AMORTISSEMENTS

1. DEFINITION

L’amortissement pour dépréciation est la constatation comptable de la réduction de la valeur d’un


élément d’actif résultant de l’usage, du temps, du changement de technique (obsolescence). Cette
réduction à un caractère continu, irréversible, définitif.

2. TERMINOLOGIE

2.1 La valeur d’origine


La base de calcul de l’amortissement est la valeur d’entrée hors taxe de l’immobilisation

V.O = prix d’achat HT + frais d’achat

Les frais d’achat correspondent au transport, frais d’installation, montage, transit, démontage,
assurances, honoraires, douane, commissions.

En présence d’une valeur résiduelle (Vr), la base de calcul de l’amortissement sera (VO – Vr)
NB : les biens n’ouvrant pas droit à la déduction de la TVA (mobilier de bureaux,) sont
immobilisés toute taxe comprise (TTC)

V.O = prix d’achat TTC + frais d’achat

2.2 Le taux d’amortissement (tl)

Ce taux permet de calculer directement l’amortissement.

tl = 1/n ou t = 100 /n avec n exprime en année,


tl = 1200/n, avec n exprimé en mois

Exemple : calculer les taux d’amortissement dans les cas suivants :

Durée = 8 ans ─────► tl =


Durée = 6 ans 8 mois ─────► tl =

2.3 L’annuité d’amortissement

L’annuité d’amortissement est le montant de l’amortissement pratiqué à la fin d’un exercice


donné. C’est une somme portée, chaque année en amortissement pour constatation de la perte de
valeur.

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
29
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

V.O (HT) V.O * t* m


Annuité = ou avec m exprimé en mois
Durée de vie ( n ) 1.200

La valeur comptable nette (VCN)

La VCN est la différence entre la V.O et le cumul des amortissements déjà pratiqués. Cette
valeur correspond à la valeur de l’immobilisation à une date donnée

VCN = V.O - ∑ amortissements

la présentation du plan d’amortissement

le plan d’amortissement est le tableau qui représente l’étalement de la perte de la valeur dans le
temps et la diminution de valeur de l’élément d’actif.
Il se présente comme suit :

Exercice V.O Période Annuité cumul VCN

NB :
1. La date d’acquisition peut- être différente de la date de mise en service. Dans ce cas on
commence les calculs par la date de mise en service en amortissement linéaire. En
amortissement accéléré et dégressif, on utilise la date d’acquisition comme base de calcul

2. Lorsque l’acquisition est faite dans le courant de l’exercice, le premier amortissement est
calculé au prorata temporis en mois

3. Lorsque le bien est acquit dans la première quinzaine (Du 1 er au 15) du mois, on considère
le mois entier ; et lorsque cela est fait dans la deuxième quinzaine (Du 16 au 30) du mois,
on considère le mois suivant

3. L’AMORTISSEMENT LINEAIRE

Dans ce procédé, les amortissements effectués sur une immobilisation sont proportionnels à la
durée d’utilisation probable. Cette durée probable est fixée pour chaque catégorie
d’immobilisation. La valeur résiduelle est en principe nulle à la fin de la durée d’utilisation.
Au prorata temporis et en amortissement linéaire, lorsque l’acquisition est faite en cours de
période, une annuité d’amortissement complémentaire est nécessaire. Son montant est
différence entre le montant d’une annuité complète et le montant de la première annuité

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
30
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Exemple

Acquisition d’un matériel et outillage le 01 septembre 2000 à 1416.000 TTC, durée de vie = 5 ans,
TVA = 18%
Travail à faire

Présenter le plan d’amortissement

Solution

Taux = 1/5 = 0,20 soit 20%, V.O ( ht ) = 1.416.000/ 1,18 = 1.200.000, annuité = 1.200.000 / 5

Annuité = 240.000 (annuité complète), décompte : du 01/09/00 au 31/12/00 = 4 mois


1200000*20*4
1ère annuité : ────────── = 80.000
1200
Annuité d’amortissement complémentaire : 240.000- 80.000 = 160.000

Exercice V.O Période Annuité cumul VCN


2 000 1 200 000 4 80 000 80 000 1 120 000
2 001 1 200 000 12 240 000 320 000 880 000
2 002 1 200 000 12 240 000 560 000 640 000
2 003 1 200 000 12 240 000 800 000 400 000
2 004 1 200 000 12 240 000 1 040 000 160 000
2 005 1 200 000 8 160 000 1 200 000 -

4. COMPTABILISATION

L’amortissement est comptabilisé chaque année proportionnellement à la durée d’amortissement


On constate :

- la perte subie au débit dans un compte de charge (681) : dotation aux amortissements
d’exploitation
- la diminution de valeur de l’immobilisation au crédit du compte 28…

NB : le compte d’amortissement d’immobilisation du bien s’obtient en intercalant en seconde


position le chiffre 8 dans le numéro du compte de ce bien.

Dans l’application ci-dessus, la comptabilisation va se présenter comme suit :

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
31
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

31/12/00
681 Dotation aux amortissements 80.000

2841 Amortissements aux matériels 80.000

31/12/01
681 Dotation aux amortissements 240.000

2841 Amortissements aux matériels 240.000


31/12/02

31/12/05
681 Dotation aux amortissements 160.000

2841 Amortissements aux matériels 160.000

4. AMORTISSEMENT ACCELERE

4.1 Domaine d’application

Lorsque l’entreprise travaille à deux ou trois équipes les annuités d’amortissement des matériels
utilisés peuvent être majorées afin de tenir compte d’une usure plus rapide. Peuvent bénéficier
du mode d’amortissement accéléré, les matériels et outillages neufs (sont exclus les biens acquis
d’occasions). Ils doivent être utilisés exclusivement pour les opérations industrielles de
fabrication, de manutention, ayant une durée de vie supérieure à 5 ans.

4.2 Acquisition en début de période

Le procédé de l’amortissement accéléré consiste à :


- doubler le premier amortissement annuel (les douze premier mois), calculé d’après la
durée d’utilisation normale
- répartir la valeur restante à amortir sur un nombre d’année égal à la durée normale
restante diminuée d’une année, soit (n-2) année, si n est la durée normale d’utilisation

4.3 Acquisition en cour de période

Si le bien est acquit en cours de période, la première annuité est calculée au prorata – temporis,
c’est à dire proportionnellement au nombre de mois à courir depuis le début du mois d’acquisition
jusqu’à la fin de l’exercice. Le gain d’une année d’amortissement constant sera étalé sur les deux
premiers exercices. Il en résulte le principe suivant :
 Le premier amortissement calculé au prorata temporis sera doublé
 Le second amortissement est composé de deux parties :
 Une partie au prorata temporis doublée en partant du principe que la 1 ère annuité
doit être doublée
 Une partie au prorata temporis simple

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
32
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Les autres amortissements sont calculés sur la valeur d’origine en y appliquant le taux
d’amortissement linéaire

Application :1 Acquisition en début de période

Etant donné un matériel acquis le 01/01/2000, pour 12000000, durée de vie = 10 ans,
amortissement accéléré

Travail à faire
Présenter le plan d’amortissement accéléré de ce matériel

Solution
12000000* 10*2
1 amortissement doublé :
er
────────── = 2400000
100
Valeur restante à amortir 12.000.000 – 2.400.000 =9.600.000
Nombre d’année restante : 10-2 = 8 ans
Amortissement annuel : 9.600.000/8 = 1.200.000
Execice V.O ou BA Période AF cumul AF VNF Ann. linéaire Dotation Réprise
2000 12 000 000 24 2 400 000 2 400 000 9 600 000 1 200 000 1 200 000 -
2001 12 000 000 12 1 200 000 3 600 000 8 400 000 1 200 000 - -
2002 12 000 000 12 1 200 000 4 800 000 7 200 000 1 200 000 - -
2003 12 000 000 12 1 200 000 6 000 000 6 000 000 1 200 000 - -
2004 12 000 000 12 1 200 000 7 200 000 4 800 000 1 200 000 - -
2005 12 000 000 12 1 200 000 8 400 000 3 600 000 1 200 000 - -
2006 12 000 000 12 1 200 000 9 600 000 2 400 000 1 200 000 - -
2007 12 000 000 12 1 200 000 10 800 000 1 200 000 1 200 000 - -
2008 12 000 000 12 1 200 000 12 000 000 0 1 200 000 -
2009 1 200 000 1 200 000
Application 2 : Acquisition en début de période
Etant donné une machine acquise le 25/03/2000 pour 24 000 000. Durée de vie = 8 ans

Travail à faire
Présenter le plan d’amortissement de ce matériel

Taux =1/8 = 12,%


Du 01/04/2000 au 31/12/2000 = 9 mois
24000000 * 12,5 *9 * 2
1ère annuité doublée : ──────────────── = 4500000
1200

24000000 *12,5 *3
1ère partie doublée : ──────────────── *2 = 1500000
(3 mois doublés) 1200
2ème amortissement
24000000*12,5*9
2ème partie simple : ──────────────── = 2250000
(9 mois simples) 1200

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
33
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Exercice V.O Période Annuité Dég. cumul Annuité lin VCN Dotation Réprise
2000 24000000 9mois x 2 18 4 500 000 4 500 000 2 250 000 19 500 000 2 250 000 -
2001 24000000 3m x 2 +9 15 3 750 000 8 250 000 3 000 000 15 750 000 750 000 -
2002 24000000 12 3 000 000 11 250 000 3 000 000 12 750 000 - -
2003 24000000 12 3 000 000 14 250 000 3 000 000 9 750 000 - -
2004 24000000 12 3 000 000 17 250 000 3 000 000 6 750 000 - -
2005 24000000 12 3 000 000 20 250 000 3 000 000 3 750 000 - -
2006 24000000 12 3 000 000 23 250 000 3 000 000 750 000 - -
2007 24000000 3 750 000 24 000 000 3 000 000 0 - 2 250 000
2008 750 000 - 750 000

4. COMPTABILISATION

Le compte 681 enregistre au débit l’amortissement linéaire normal de l’exercice par le crédit du
compte 28…
 Si AF est supérieure à l’annuité linéaire(AL), l’excédent est enregistré au débit
du compte 851 par le crédit du compte 151
 Si AF est inférieure à l’annuité linéaire(AL), on comptabilise d’une part l’annuité
linaire et d’autre, la différence est comptabilisée au débit du compte 151 par le
crédit du compte 861
 Si AF est égal (AL) on débite le compte 681 amortissement linéaire (AL) par
crédit du compte 28…

Passons les écritures du point « 3.2 »

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
34
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

31/12/00
681 2 250 000
851 2 250 000
2841 2 250 000
151 2 250 000
31/12/01
681 3000 000
851 750 000
2841 3000 000
151 750 000
31/12/02
681 3000 000

2841 3000 000


31/12/03

Ecritures identiques 2002 - 2006

31/12/07
151 2 250 000
681 3000 000
2841 3000 000
861 2 250 000
31/12/08
681 750 000
151 750 000
2841 750 000
861 750 000

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
35
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

AMORTISSEMENT DEGRESSIF

1. CHAMP D’APPLICATION
L’amortissement dégressif est appliqué aux immobilisations :
- considérées comme équipement, c’est à dire la majorité des matériels, outillages,
matériels de transport, les bâtiments industriels et qui ont une durée de vie
inférieure à 15 ans
- achetées neuves (sont donc exclus les biens d’occasions)
- dont la durée normale d’utilisation est d’au moins trois ans.

2. PRINCIPE DE CALCUL

L’amortissement dégressif est calculé pour la première année sur la valeur d’origine. Les années
suivantes sont calculées sur la VCN en début de période et non sur la valeur d’origine

Le taux dégressif est déterminé à partir du taux linéaire. Il est égal au taux linéaire multiplié
par un coefficient « C », fixé par la loi fiscale

T = t * C : les coefficients varient suivants la durée d’utilisation. en générale le


coefficient est ainsi déterminé :

Durée de vie coefficient


3 – 4 ans 1,5
5 – 6 ans 2
Plus de 6 ans 2,5

3. LE PLAN D’AMORTISSEMENT

En système dégressif le plan d’amortissement s’étend toujours sur le nombre d’année d’utilisation
de l’immobilisation ; l’annuité complémentaire n’existe pas.
Afin d’être en conformité avec la loi fiscale, lorsque l’annuité devient inférieure ou égale à
l’annuité constante calculée sur la valeur comptable nette en fonction du nombre d’années
d’amortissement restant à courir, l’entreprise pratique l’amortissement linéaire. (A un moment
donné, dans l’élaboration du plan d’amortissement dégressif, il faut passer de l’amortissement
dégressif à l’amortissement linéaire). Ceci pose le problème de la détermination de la date de
changement de mode de calcul (année charnière)
Durée de vie 100
Année charnière (nombre d’année linéaire) = ──────── = ────────
Coefficient Taux dégressif
Le nombre entier de ce quotient représente le nombre d’année linéaire

Application 1 : (acquisition en début de période)


Acquisition par confréville le 15/01/2000 d’une machine pour 12.000.000 HT amortissable selon
le mode dégressif sur 5 ans
Solution
Taux linéaire = 1/5 = 0,2 soit 20%
Taux dégressif = 20 * 2 = 40%
Nombre d’année linéaire = 5/2 = 2,5 : les deux dernières années seront linéaires

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
36
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Tx linaire = 20% Tx dgressif = 40%


Exercice VNFDébut TL période AF cumul AF VNF fin Ann. Linéaire Dotation Réprise
2000 12000000 20 12 4800000 4800000 7200000 2400000 2400000 -
2001 7200000 25 12 2880000 7680000 4320000 2400000 480000 -
2002 4320000 33 12 1728000 9408000 2592000 2400000 - 672000
2003 2592000 50 12 1296000 10704000 1296000 2400000 - 1104000

Application 2 (Acquisition en cours de période )


Un matériel et outillage est acquis le 14/05/2000 à 17 700 000 TTC et est amorti suivant le
procédé dégressif sur 5 ans

Tx linéaire = 20% Tx dgrssif = 40%


Exercice VNF début TL Période AF Cumul AF VNF fin AL Dotation Réprise
2000 15000000 20 8 4000000 4000000 11000000 2000000 2000000 -
2001 11000000 25 12 4400000 8400000 6600000 3000000 1400000 -
2002 6600000 33 12 2640000 11040000 3960000 3000000 - 360000
2003 3960000 50 12 1980000 13020000 1980000 3000000 - 1020000
2004 1980000 100 12 1980000 15000000 0 3000000 - 1020000

2.COMPTABILISATION
Le compte 681 enregistre au débit l’amortissement linéaire normal de l’exercice par le crédit du
compte 28…
 Si AF est supérieure à l’annuité linéaire, l’excédent est enregistré au débit du
compte 851 par le crédit du compte 151
 Si AF est inférieure à l’annuité linéaire, on comptabilise d’une part l’annuité
linaire et d’autre, la différence est comptabilisée au débit du compte 151 par le
crédit du compte 861
Passons l’écriture du plan d’amortissement ci-dessus

31/12/00
681 2000000
851 2000000
2841 2000000
151 2000000
31/12/01

31/12/02
681 3000000
151 360000
2841 3000000
861 360000
31/12/03

NB

Amortissement Dérogatoire (A D) = AF – amortissement linéaire

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
37
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Remarques : les cas particuliers des immeubles affectés aux logements du personnel

1. L’article 6 du livre 1 er du code général des impôts (CGI) prévoit l’amortissement au titre de
certain immeuble. Peuvent bénéficier du dit amortissement que les immeubles affectés au
logement du personnel des entreprises industrielles et commerciales répondant à un logement de
3 pièces habitables avec cuisine, douchière, waters (WC) et dans les localités ou il existe une
installation d’eau et d’électricité et dont la valeur de l’immobilisation ne dépasse pas
45 000.000F.
Il consiste à :
- pratiquer un amortissement exceptionnel de 40% sur le coût des immeubles à la
clôture du 1er ( sans appliquer la règle du prorata temporis) suivant la date
d’achèvement des dites immobilisations.
- Amorti la valeur résiduelle dans les conditions normale d’utilisation
Exemple
Un immeuble d’une valeur 25 600 000 F CFA comportement 8 logements de 3 pièces identiques
achevé le 15/11/98. Cet immeuble est destiné aux personnels de l’entreprise ELI, entreprise
industrielle. La durée de vie de l’immeuble est de 20 ans

Travail à faire
Présenter les quatre premières lignes du tableau d’amortissement et la dernière ligne du tableau
au cas où l’entreprise bénéficie de l’article 6 du livre premier du CGI

Solution
V O = 25 600 000, amortissement exceptionnel : 25 600 000 x 40% = 10 240 000
25 600 000 – 10 240 000
Amortissement annuel : = ————————————— = 768 000
20
Amortissement au titre de la première année : 10 240 000 + 768 000 = 11 008 000

Exercice VO periode annuité cumul VNC


1998 25600000 12 11 008 000 11 008 000 14 592 000
1999 25600000 12 768 000 11 776 000 13 824 000
2000 25600000 12 768 000 12 544 000 13 056 000
2001 25600000 12 768 000 13 312 000 12 288 000
2002 25600000 12 768 000 14 080 000 11 520 000
2003 25600000 12 768 000 14 848 000 10 752 000
2004 25600000 12 768 000 15 616 000 9 984 000
2005 25600000 12 768 000 16 384 000 9 216 000
2006 25600000 12 768 000 17 152 000 8 448 000
2007 25600000 12 768 000 17 920 000 7 680 000
2008 25600000 12 768 000 18 688 000 6 912 000
2009 25600000 12 768 000 19 456 000 6 144 000
2010 25600000 12 768 000 20 224 000 5 376 000
2011 25600000 12 768 000 20 992 000 4 608 000
2012 25600000 12 768 000 21 760 000 3 840 000
2013 25600000 12 768 000 22 528 000 3 072 000
2014 25600000 12 768 000 23 296 000 2 304 000
2015 25600000 12 768 000 24 064 000 1 536 000
2016 25600000 12 768 000 24 832 000 768 000
2017 25600000 12 768 000 25 600 000 -

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
38
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

AMORTISSEMENT DES CHARGES IMMOBILISEES

Les charges immobilisées sont des charges à caractère général ayant une incidence sur le
résultat de l’entreprise. Elles correspondent à des frais engagés au moment, soit de la
constitution de l’entreprise, soit de l’acquisition par celle-ci de ses moyens permanents
d’exploitation. Elles sont amorties sur un bref délai ne pouvant excéder 5 ans. On pratique la
technique de l’amortissement afin de repartir sur plusieurs exercices, ces charges trop lourdes
pour être supportées par le seul exercice au cours duquel elles sont nées.

1. NATURE DES CHARGES IMMOBILISEES

1.1 Les frais d’établissements (compte 201)


Les frais d’établissements classés dans les charges immobilisées représentent des dépenses
exposées dans le cadre d’opérations qui conditionnent l’existence ou le développement de
l’entreprise. Il s’agit entre autres :
- des frais de constitution (droits d’enregistrement, honoraires…)
- des frais de premiers établissements (prospection, publicités)
- des frais d’augmentation de capital (fusion, scission)
Ce sont des actifs fictifs qui sont d’abord enregistrés dans un compte de charges par nature.

1.2 Les charges à repartir sur plusieurs exercices (compte 202)


Elles représentent un actif à priori sans valeurs, formé de charges concernant plusieurs
exercices. Il s’agit
- des charges liées au démarrage d’un chantier devant se poursuivre durant
plusieurs années
- des grosses réparations, exceptionnelles d’un immeuble

1.3 Les primes de remboursement des obligations (compte 206)

Elles se rapportent à des emprunts obligataires à primes

2. COMPTABILISATION

Les frais immobilisés subissent l’amortissement direct. Ils n’ont pas de compte d’amortissement.

2.1 Les frais d’établissement


Ils sont comptabilisés dans un compte actif 201. les charges correspondantes sont
comptabilisées au débit des comptes à leur création.

Débit Débit
6 … 201
Ou 8 … Crédit
Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52781
49 / 01506392 Page
39 Crédit Ou 787
5 … Ou 848
(Constatation des charges par nature) (Transfert de charges)
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Débit
681

Crédit
201
(Dotation aux amortissements)

Exemple
Le 01/03/2005, engagement des frais d’établissement consécutifs aux honoraires du
notaires, montant 6000 000 F réglé par chèque bancaire et amortis sur 3 ans.

01/03/2005
6324 6000 000

521 6000 000


(Constatation des frais)

201 6000 000

781 6000 000


(Transfert de charges)

681 (6000 000 x 1/3) 2000 000

201 2000 000


(Dotation de l’exercice)

3.2 Les charges à repartir

Durant l’exercice, comme les frais d’établissements, elles sont enregistrées normalement au
débit des comptes de charges par nature. En fin d’exercice, elles sont transférées au débit du
compte 202 par le crédit d’un compte ad hoc de produits : 781 ou 787 ou 848

Exemple

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
40
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Le 15/04/2005, engagement des charges liées au démarrage d’un chantier, charges liées à
l’acquisition d’une immobilisation, montant 3 300 000 amortis sur 3 ans ;

Travail à faire

Passer les écritures nécessaires

15/04/2005

62 3 300 000

571 3 300 000


(Constatation des frais)

2022 3 300 000

781 3 300 000


(Transfert de charge)

681 1 100 000

2022 1 100 000

2.3 Les primes de remboursement des obligations

Les comptes 206 sont directement débités au moment de l’émission de l’emprunt.


L’enregistrement se fait comme suit :

Débit Débit
206 6872

Crédit Crédit
161 206

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
41
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

CESSIONS D’UNE IMMOBILISATION AMORTISSABLE

1. PRINCIPE

Dans ses principes, l’enregistrement de la cession prend en compte le montant des


amortissements cumulés depuis la date d’acquisition jusqu'à la date de cession dans le calcul de la
valeur comptable nette de l’immobilisation. L’amortissement permet de constater à la fin de
l’exercice que le bien a subi une dépréciation définitive entre la date d’acquisition du bien et le
jour de sa cession. Pour ce faire il faut :

- constater par une dotation complémentaire le montant des amortissements


obtenus entre la date du dernier inventaire et celle de cession
- solder le compte d’amortissement du montant total des amortissements pratiqués
jusqu'à la date de cession

2. CALCUL DE LA VCN

Le calcul de la valeur comptable nette se fait suivant différentes étapes. En effet il faut
calculer :
- le montant total des amortissements pratiqués depuis la date d’acquisition du bien
jusqu'à la date du dernier inventaire
- le montant total de la dotation complémentaire calculé à partir de date du dernier
inventaire jusqu'à la date de cession
- le montant total des amortissements cumulés entre la date d’entrée du bien dans
le patrimoine et celle de cession
- la valeur comptable nette (VCN) avec

VCN linéaire = VO – ∑ amortissements

VCN fiscale = VCN linéaire – solde du compte 151 (cas des amortissements accéléré et dégressif)

Le résultat de cession se calcule par la formule suivante :

Résultat de cession = prix de cession HT - VCN

Exemple

Un matériel acquis le 01/01/1997 à 2000 000 HT à été cédé le 01/07/1999 à 1260000 HT TVA  :
18%. Durée de vie 5 ans, amortissement linéaire.

TAF : calculer la VCN

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
42
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Solution

Taux = 1/5 = 20%

 Amortissement pratiqué

01/01/97 01/01/98 01/01/99 01/07/99 01/01/2000


▼ ▼ ▼ ▼
31/12/97 31/12/98 31/12/99

Acquisition Date du dernier inventaire Date de cession

Décompte : du 01/01/97 au 31/12/98 → 2 ans


Amortissement pratiqué = 2000000 * 0,2* 2 = 800000

 Amortissement complémentaire (A.C )

Décompte : du 01/01/99 au 01/07/99 → 6 mois


2000000 * 20 * 6
AC = ─────────── = 200000
1200

Cumul = 800000 + 200000 = 1000000

VCN = VO – Cumul = 2000000- 1000000 = 1000000

3. COMPTABILISATION

en général, à la date de cession, le comptable n’enregistre que l’écriture de constatation de la


cession. La dotation complémentaire et la constatation de la sortie du bien du patrimoine sont
alors enregistrées à l’inventaire

 Cession occasionnelle

☻ A la constatation de la cession

D : 5…───────────► (net à payer)


D : 485 ───────────►

C : 822───────────► (Montant HT de la cession)


C : 4431───────────► (TVA)

☻ Amortissement complémentaire

☻ Cumul d’amortissement linéaire


D : 681 ───────────► (Amortissement linéaire)
D : 151/851 ───────────► (dérogatoire)
D : 284… ───────────► Cumul

C : 28…───────────►
C : 812 ──────────► (AP + AC)
C : 861/151 ───────────►
( pour solde du compte 284… )

☻ Sortie du bien du patrimoine


Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
43 D : 812 ───────────► (valeur d’origine du bien)

C : 24…───────────► VO
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Exemple : enregistré la cession du bien dans l’exemple précédent

01/07/99
485 1486800

822 12600000
4431 226800
(Cession du bien)
31/12/99
681 200 000

2841 200 000


(Dotation complémentaire)

2841 1000 000

812 1000 000


(Pour solde du compte 2841)

812 2000 000
241 2000 000
(Sortie du bien)

NB : il n’existe pas de compte de résultat de cession. Le solde du compte 812 représente la VCN.

 Cession courante

Dans ce cas les comptes 485 ; 822 ; 812, sont respectivement remplacés par les comptes 414 ;
754 ; 654

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
44
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

4. ECHANGE D’IMMOBILISATION
- Principe
Dans l’opération d’échange, l’ancienne immobilisation est remplacée par une nouvelle, en général
moyennant le paiement d’une soulte (somme d’argent qui compense l’inégalité de valeur ). Dans ce
cas il ne faut pas comptabiliser l’entrée d’une nouvelle immobilisation à la valeur correspondante à
la soulte. L’opération se comptabilise en deux parties. Il convient d’enregistrer séparément :
- la vente de l’ancien bien au prix de reprise
- l’acquisition du nouveau bien au prix de reprise majoré de la soulte
- comptabilisation

D : 485

C : 822
C : 4431
(Cession au prix de reprise )

☻ Amortissement complémentaire
D : 681 ───────────► (Amortissement linéaire)
D : 151 ───────────► (dérogatoire)

C : 28…───────────►
C : 861 ───────────►

☻ Cumul d’amortissement linéaire


D : 284.. ───────────► Cumul

C : 812 ──────────► ( AP + AC )


( pour solde du compte 284… )

☻ Sortie du bien du patrimoine


D : 812 ───────────► ( valeur d’origine du bien )

C : 24…───────────► VO

☻ Acquisition du nouveau bien

D : 24… ───────────► VO ( HT )


D : 4451

C : 481

☻ lors du règlement

D : 481

C : 521 ───────────► La soulte


C : 485 ───────────► le prix de cession

Exemple

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
45
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Le 01 / 01/ 97, la SA « Ahimin » a acquis une machine outil AK à 1200000 ht ; il est amorti par la
méthode linéaire pour une durée de 5 ans le 10/05/2000. le matériel est échangé contre un autre
plus performant TK dont le prix HT est de 2100000. a cette occasion, elle a payé une soulte de
1357000. TVA 18%

Travail à faire
1. Etablir la facture du nouveau bien
2. passer les écritures de régularisation

Solution
1) Facture du nouveau bien
Montant brut : 2.100.000
TVA 18% : 378.000
Net à payer : 2.478.000
Soulte : 1.357.000
─────
Reprise TTC : 1.121.000

2) Les écritures
Reprise HT : 1121000/1,18 = 950 000
Amortissement pratiqué : 1200000*3*0,2 = 720 000
Dotation complémentaire : 1200000 * 0,2 * 4/12 = 80 000
Cumul : 720 000 + 80 000 = 800 000
10/05/00
681 80 000
2841 80 000
( dotation complémentaire )
31/12/00
485 1121000
822 950000
4431 171000
( cession ) d°
2841 800000
812 800000
(Pour solde du compte 284…)

812 1200000
241 1200000
(Sortie du bien )

241 2100000
4451 378000
481 2478000
(Acquisition du nv bien)
481 2478000
521 1357000
485 1121000
(Règlement)

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
46
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

NOTION DE BALANCE AVANT INVENTAIRE ET APRÈS INVENTAIRE

Dans une balance avant inventaire au 31/12 N, les amortissements de l’année N n’y figurent pas
parce que n’ayant pas encore été comptabilisé. Il en est de même des créances douteuses
nouvelles
Par conséquent le montant des amortissements et des créances douteuses figurant dans cette
balance correspond aux cumuls des amortissements et créances douteuses pratiqués depuis leur
acquisition jusqu'au 31/12 N- 1
Par contre le montant du poste immobilisation dans la balance avant inventaire 31/12/N comprend
la valeur des immobilisations et créances acquises au cours de l’année N par son enregistrement
le jour même de son acquisition
Dans une balance après inventaire au 31/12/N, le montant des amortissements et des créances
douteuses, comprend les amortissements et créances douteuses de l’année N

LES SORTIES ASSIMILEES A DES CESSIONS

On distingue :
- la mise au rebus
- la destruction ou la disparition (cas des vols)

1. LA MISE AU REBUS

Il convient de retirer l’immobilisation mise au rebus du patrimoine de l’entreprise sans aucune


contrepartie. Si l’immobilisation n’est pas complètement amortie, un amortissement
complémentaire exceptionnel est constaté afin de ramener la valeur comptable nette à zéro par
le débit du compte 852 et le crédit du compte 28… Si l’épave (reste) est cédé même pour une
somme minime, il s’agit d’une vente et non d’une mise au rebus. L’enregistrement se résume en
deux phases :
Amortissement complémentaire et exceptionnel
Sortie de l’immobilisation et annulation des amortissements déjà pratiqués.

Application

La SA MAGNIFICAT a acquis un matériel élément industriel le 05/10/98 à 9000 000 HT et


amorti de façon linéaire sur 5 ans. Le 10/04/2001, le matériel est mis au rebus pour défaillance
technique

Travail à Faire

Passer toutes les écritures de régularisation

Solution

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
47
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

T = 100/5 = 20%
9000 000 * 27 * 20
Amortissement Pratiqué = ──────────── = 4 050 000
1200

9000 000 * 3 * 20
Amortissement complémentaire = ─────────── = 450 000
1200

Cumul = 4 050 000 + 450 000 = 4 500 000


VCN = VO – Cumul = 9000 000 – 4 500 000
VCN = 4 500 000

31/12/2001
6813 450 000

2841 450 000


(Amortissement complémentaire)

852 4 500 000

2841 4 500 000


(Amortissement exceptionnel)

812 9000 000

241 9000 000


( sortie du bien )

2841 4 500 000

812 4 500 000


(Annulation de l’amortissement)

2. DESTRUCTION OU DISPARITION

Selon le syscoa, la disparition ou la destruction d’immobilisation dépend de son régime


d’assurance.

Bien non assuré

Si le bien n’est pas assuré ou si l’assurance ne couvre pas la destruction ou la disparition, le cas
est traité comme une mise au rebus. Lorsque la TVA a été préalablement déduite sur les biens, il
faut tenir compte du reversement de la TVA. La TVA à reverser est égale :
Durée restant
TVA à reverser = TVA initialement déduite x ────────
Durée totale
En amortissement dégressif et en acquisition en cours d’exercice, l’année est considérée comme
entière (12 moi)

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
48
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

VCN fiscal = VCN – solde du compte (151)

La TVA à reverser entraîne une augmentation de la valeur d’origine ( VO ) et par conséquent celle
de la VCN.

VO’ = VO + TVA à reverser


VCN ‘ = VO’ - ∑ amortissements
VCN’ = VCN + TVA à reverser

Schéma d’écriture

24… x

4441 x
( Reversement de la TVA )

681 x

2841 x
( Dotation complémentaire )
x
812

24…. x
( Sortie du bien )

284… x
812 x
( solde du cpte débité )

151 x

861 x
( solde du cpte 151 )

Application
Le 01/01/97, la société Christ Roi a acquis un matériel industriel neuf au prix de 10.000.000 et
amortissable selon le mode accéléré. Dans la balance avant inventaire au 31/12 /99 le montant du
compte 2841, est de 2000 000. Le matériel en question en constitue le seul élément de ce poste
Dans la nuit du 30/06/2000, le matériel a fait l’objet de disparition.

Travail A Faire

1. Déterminer le taux d’amortissement du matériel


2. Passer l’écriture d’amortissement au 31/12/97
3. Passer toutes les écritures relatives à la disparition du matériel

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
49
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Résolution

VO = 10.000.000
Au 31/ 12/98, cumul = 2000 000 ; n = 24 mois
VO * t * n cumul * 1200
Cumul = ───────── t = ─────────
1200 VO * n
2.000.000 * 12 00
t = ────────── = 10 t = 10% n =10 ans
10.000.000 * 24

Amortissement pratiqué du 01/ 01 / 97 au 31/12/99 3 ans

AP = 10.000.000 * 0,1 * 3 = 3.000.000


Amortissement complémentaire du 01/01/2000 au 30/06/2000 6 mois
6
AC = 10.000.000 * 0,1 * ─── = 500 000
12

cumul = 3.000.000 + 500 000 = 3 500 000

VCN = VO – CUMUL VCN linéaire = 6 50 000

Exo VO période AF Cumul AF VNF An linéaire 851 861


1997 10 000 000 24 2000000 2000000 8 000 000 1000000 1 000 000
1998 10 000 000 12 1000000 3000000 7 000 000 1000000
1999 10 000 000 12 1000000 4000000 6 000 000 1000000
2000 10 000 000 6 500000 4500000 5 500 000 500000
VCN fiscale = VCN linéaire – solde (151)

= 6 500 000 – 1000 000


= 5.500.000
Ou bien

VCN fiscale = VO - ∑ Amortissement Accéléré


= 10.000.000 – 4.500.000
= 55.000.000
Durée restante
TVA à reverser = TVA déduite x ─────────
Durée totale
(120 – 42)
TVA à reverser = 1.800.000 x ─────────
120
TVA à reverser = 1.170.000

VO’ = VO + TVA à reverser = 10.000.000 + 1.170.000

VO’ = 11.170.000

VCN’ = VCN + TVA à reverser

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
50
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

VCN’ = 6.500.000 + 1.170.000

VCN’ = 7.670.000

241 1.170.000

4441 1.170.000
(Reversement de la TVA)
681 500 000

2841 500 000


(Dotation complémentaire)
812 11.170.000

241 11.170.000
(Sortie du bien)
2841 3.500.000

812 3.500.000
(Solde du compte débité)

151 1.000.000

861 1000.000
( solde du compte 151 )

Bien assuré

Si le bien bénéficie d’une indemnité d’assurance, l’opération est assimilée à une vente ; l’indemnité
représente alors le prix de cession. Le bien détruit ou disparu entraîne également un versement
de la TVA si celle ci a été déduite.

Application

Le 12/11/98, la SIDAM s’engage à rembourser à Saint sauveur la fourgonnette acquise en fin


décembre 96 pour une somme de 3.000.000 (indemnité d’assurance). Cette fourgonnette a été
déclarée hors d’usage suite à un accident survenu le 15/10/98 ; Son prix d’achat était de
12.000.000 HT. La fourgonnette a été amortie au taux de 20% linéairement. Le poids de la
fourgonnette est de 4 tonnes

TAF : passer toutes les écritures relatives à l’engagement de la SIDAM à la suite de la perte de
la fourgonnette

Solution

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
51
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Amortissement pratiqué du 01/ 01 / 97 au 31/12/97 1 ans

AP = 12.000.000 * 0,2 * 1 = 2.400.000


Amortissement complémentaire du 01/01/98 au 01/10/98 9 mois
9
AC = 12.000.000 * 0,2 * ─── = 1.800 000
12

Cumul = 2.400.000 + 1.800 000 = 4.200 000


VNC = 12.000.000 – 4.200.000
TVA déductible = 18% * 12.000.000 = 2.160.000

Durée restante
TVA à reverser = TVA déduite x ─────────
Duré totale
(60 – 21)
TVA à reverser = 2.160.000 x ─────────
60
TVA à reverser = 1.404.000

VO’ = VO + TVA à reverser = 12.000.000 + 1.404.000


VO’ = 13.404.000

VCN’ = VCN + TVA à reverser


VCN’ = 7.800.000 + 1.404.000
VCN’ = 9.204.000

485 3.000.000

822 3.000.000
( cession )

245 1.404.000

4441 1.404.000
( reversement de la TVA )
681 1.800.000

2841 1.800.000
(Dotation complémentaire )
812 13.404.000

245 13.404.000
(Sortie du bien)
2841 4.200.000
812 4.200.000
(Solde du compte débité)

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
52
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

LES CESSIONS AVEC PLUS VALUE À REINVESTIR


(Article 28 du CGI)

Dans le but d’incité les entreprises à investir les plus values provenant des cessions
d’immobilisations, l’article 8 du code général des impôts prévoit l’exonération des plus values sous
condition de réemploi.

1. CONDITION D’EXONERATION

La plus value réalisée lors des cessions est soumise à l’impôt sur les bénéfices. Mais pour
encourager les entreprises à investir sur le terrain ivoirien, le code général des impôts exonère
d’impôt cette plus value à condition que l’entreprise s’engage à la réinvestir dans un délai de 3
ans. Cette plus value comme, toutes les provisions réglementées, est constituée en fin d’exercice
durant lequel la cession a eu lieu sans que les enregistrements aux comptes 812 et 822 soient
modifiés. En fait, il ne s’agit pas d’une véritable exonération mais un payement échelonné ou
différé d’impôt. Pour bénéficier des avantages de l’article 8 il faut que :

- La plus value soit réalisée en cours d’exploitation. Sont donc exclus des
dispositions de l’article 8, les plus values réalisées en fin d’exploitation, étant
entendu que les plus values sont placées sous un régime particulier.
- la plus value soit portée sur des éléments de l’actif immobilisé. Toute fois, les
valeurs constituant le portefeuille de l’entreprise ( actions, parts sociaux,
obligation … ) ne sont considérées, comme faisant parties de l’actif immobilisé
qu’à condition d’avoir été acquises 5 ans au moins avant la date de cession
- l’entreprise doit prendre l’engagement de réinvestir la plus value dans un délai
maximum de 3 ans à partir de la clôture de l’exercice au cours du quel la plus
value a été réalisée. Seules les entreprises de personnes physiques ou morales
soumises à l’impôt BIC peuvent en bénéficier.
- Le réinvestissement doit se faire en Cote d’Ivoire et en immobilisation
(amortissable ou non). Il n’est pas obligatoire d’acquérir un élément de même
nature que le bien cédé
- Le montant du réinvestissement doit être égal au moins au coût ou valeur du bien
cédé augmenté de la de la plus value à réinvestir ou encore du prix de cession
augmenté de la somme des amortissements

Montant à réinvestir = VO + Plus value = Prix de cession + Σ amortissements

2. TRAITEMENT COMPTABLE

La plus value de cession à réinvestir est constituée comme toutes les provisions réglementées à la
fin de l’exercice durant lequel la cession a eu lieu. La combinaison des règles fiscales et de celle
prévu par le syscoa conduisent aux écritures suivantes :

D : 851 ────────► x


C : 152 ────────► x
(Constatation de la plus value)

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
53
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Reprise de la plus value

Si le bien affecté en réemploi de la plus value est amortissable, la plus value de cession à
réinvestir est reprise dans le résultat comptable selon le et le mode d’amortissement du bien.
Lorsque l’acquisition du bien est faite en cours d’exercice, la plus value réellement réinvestie qui
doit être réintégrée dans le résultat est calculée au prorata temporis en mois pour le premier
exercice

Remise en cause de l’exonération

Si aucun investissement n’a été réalisé dans le délai de 3 ans en cas d’option pour le régime de
réemploi ou précisément lorsque les conditions ne sont pas respectées, l’exonération de la plus
value est remise en cause. Elle doit être intégralement réintégrée dans le résultat comptable. Si
le montant de réinvestissement est inférieur au montant minimum obligatoire à réinvestir, alors
le réemploi est partiel et une fraction de la plus value doit être réintégrer dans le résultat fiscal.

NB : si les immobilisations acquises en réemploi ne sont pas amortissables, la plus value de cession
à réinvestir demeure inscrite au passif du compte 152 jusqu’au moment de la cession du bien. En
tout état de cause, au moment de la cession du bien acquis en réemploi, le solde de la plus value
de cession à réinvestir est réintégrée au résultat comptable.

Application

Une machine outil de 18.000.000 HT acquise le 02/03/1997, est amorti au taux linéaire de 15%,
et est cédée le 30/09/1999, au prix de 16.000.000 ; L’entreprise prend l’engagement de
réinvestir la plus value et acquiert à ce titre le 02/07/2000, un nouveau matériel au prix de
20.000.000 HT amorti de façon linéaire sur 5 ans

Travail à faire
1- calculer la plus value et montant à réinvestir
2- passer toutes les écritures de cession de l’ancien bien et l’acquisition pour le nouveau
3- passer toutes les écritures nécessaires à l’inventaire au 31/12/2000

Résolution

Amortissement complémentaire ( du 01/01/98 au 30/09/99 )

18.000.000 * 15 *9
AC = ————————— = 2.025.000
1200
Amortissement pratiqué ( 01/03/1997 au 31/12/98 )

18.000.000 * 15 * 22
AP = ————————— = 4.950.000
1200

Cumul = 4.950.000 + 2.025.000= 6975.000


VCN = VO – Σ amortissement

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
54
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

VCN = 11025000
Résultat de cession = Prix de cession – VCN
RC = 16.000.000- 11.025.000 = 4.975.000
Plus value = 4.975.000
Montant à réinvestir = VO + plus value = 18.000.000+ 4.975.000
MR = 22.975.000
MR = prix de cession + Σ amortissement = 16.000.000+ 6.975.000

Plus value non investie = 22.975.000 – 20.000.000


= 2.975.000
Plus value investie = 4.975.000 – 2.975.000
= 2.000.000

Taux = 20% ( nouveau bien )


2.000.000 * 6 * 20
Plus value à amortir ( à réintégrer ) = ————————— = 200.000
1200

avec n = 6 mois ( du 01/07/2000 au 31/12/2000 )


20.000.000 * 6 * 20
Amortissement du nouveau bien = ————————— = 2.000.000
1200

485 18.880.000

822 16.000000
4431 2.880.000
(Cession)

6813 2.025.000

2841 2.025.000
(Amortis compl.)

812 11.025000
2841 6.975.000

241 18.000.000
(Sortie du bien)

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
55
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

681 2.000.000

2841 2.000.000
(Dot nv bien)

851 4.975.000

152 4.975.000
(+ value à Réinv)

241 20.000000
4451 3.600.000

481 23.600000

(entrée nv bien)

152 2.975.000

861 2.975.000
(réint de + val)

152 200.000

861 200.000

(reprise + value)

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
56
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

LES PROVISIONS

PROVISION POUR DEPRECIATION DES CREANCES

1. PRINCIPE

La provision constate la dépréciation probable mais non définitive des créances sur le client
lorsque certains éléments permettent de douer de la solvabilité du débiteur (client)
La dépréciation correspond donc à la partie des créances que l’on risque de ne pas recouvrer
lorsqu’un client à des difficultés de règlement. On procède à une estimation de la perte probable
définie le plus souvent en pourcentage du montant.

2. LA CONSTATION DE LA PROVISION

Le virement de la créance dans un compte précis

En cours d’exercice, le montant de la créance dont le recouvrement est incertain doit être viré
au débit du compte 416 : créances clients litigieuses ou douteuses par le crédit du compte 411

L’enregistrement comptable

Le calcul de la provision se fait à partir du montant toute taxe comprise (TTC) de la créance. A la
fin de l’exercice, la perte constatée est portée au débit du compte 6594 : charges provisionnées
d’exploitation, par le crédit du compte 4912 Dépréciation des comptes clients.
◊ Cas d’augmentation de la provision
A la fin de l’exercice N+1 la perte probable (provision nécessaire) est supérieure à celle
constatée à la fin de l’exercice N (provision antérieure). Dans ce cas on enregistre seulement
l’augmentation qui vient de grever la perte antérieure par le débit du compte 6594 et le crédit
du compte 4912
◊ Cas de diminution de la provision (annulation)
Ce cas se présente lorsque la perte probable à la fin de l’exercice N +1 est inférieure à celle
constatée à la fin de l’exercice N. dans ce cas il y a diminution ou annulation de la provision. On
parle de reprise de provision. Cette diminution de la perte probable constitue un produit
enregistré au crédit du compte 7594 par le débit du compte 4912
◊ Cas de provision devenue sans objet
C’est le cas lorsque la perte probable est devenue définitive. La provision doit être annulée et la
totalité de la perte doit être portée au débit du compte 651 par le crédit du compte 416.
La provision antérieure constituée doit être entièrement reprise

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
57
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Application
Etant donné l’état des créances douteuses au 31 12 2004
CLIENTS Créances HT Perte probable Règlement observation
2003 2004
Ekson 325000 25% 150000 Porter la provision à 60% du solde
Kabran 3000000 60% 1200000 On espère récupérer 80% du solde
N’chaud 450000 10% 390000 Pou solde
Baky 1400000 75% 900000 Ramener la provision à 70% du solde
Adam’s 1500000 40% 200000 On espère perdre le solde, a fui

Au cours de l’exercice certains clients sont devenus douteux


Clients Créances TTC Observation
Maurice 2800000 espérons récupère 70% du solde
Sery 500000 Espérons perdre 20% du solde

Travail A Faire

1. Etablir l’état des créances douteuses


2. passer les écritures de régularisation au 31 12 2004

Solution
1 ; état des créances douteuses
Noms Crénaces Règlements Solde prov. Anté Prov. Néc Dotation Reprise
Ekson 383 500 150000 233500 95 875 140 100 44225 -
Baky 1 652 000 900000 752000 1 239 000 526 400 - 712600
Kabran 3 540 000 1200000 2340000 2 124 000 468 000 - 1656000
0 - - - 0
Maurice 2 800 000 2800000 840 000 840000 -
Sery 500 000 500000 100 000 100000 -

N’chaud Adam’s
Créance 531000 créances 1770000
Règlement 390000 Règlement 200000
Résultat (Perte) 141000 Résultat (Perte) 1570000
Provision antérieure 53100 Provision antérieure 708000

3. Écritures

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
58
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

6594 44225
4912 44225
(Dotation Ekson)

4912 712 600


7594 712600
(Reprise Baki)

4912 165 600

7594 165 600


(Reprise Kabran)

416 2 800 000


411 2 800 000
(Transfert de créance Maurice)

6594 840 000

4912 840 000


(Dotation Maurice)

416 500 000

411 500 000


(Transfert de créance sery)

6594 100 000
4912 100 000
(Dotation séry)
651 141000
416 141 000
(Perte sur créance N’ chaud)

4912 53100
7594 53100
(Annulation provision N’chaud)

651 1 570 000


416 1  570 000
(Perte sur créance Adam’s)

4912 708 000


7594 708 000

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
59
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Provision pour dépréciation des titres

5- LA DEPRECIATION DES TITRES

♦ Si la valeur actuelle est supérieure à la valeur d’achat, on constate une plus value. Elle n’est
pas enregistrée, aussi longtemps qu’elle n’est pas certaine.
♦ Si la valeur actuelle est inférieure à la valeur d’entrée, on constate une moins value qui est
enregistrée dès lors qu’elle est probable. Il y a donc lieu de constituer des provisions pour
dépréciation

5-1 Constatation de la provision

D : 6795
 Titres de Placement
C : 590
D : 6972
 Titres participation
C : 296

D : 6972
 Titres immobilisés

C : 2974

5-2 - Evolution de la dépréciation

 Augmentation de la provision
lorsque à la fin d’un exercice ( n ) la perte probable est supérieure à celle de la fin de l’exercice (
n- 1 ), il faut comptabiliser seulement l’augmentation par l’écriture de constatation de la
provision
D : 6795
 Titres de Placement
C : 590

D : 6972
 Titres participation
C : 296

D : 6972
 Titres immobilisés
C : 2974

 Diminution de la provision

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
60
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

D : 590
 Titres de Placement
C : 7795
D : 296
 Titres participation
C : 7972
D : 2974
 Titres immobilisés
C : 7972
Application

Etant donné l’état des titres COURS


TITRE Natures Nombr Prix d’achat unitaire 31/12/N 31/12/N+1
S e
AAS Placement 200 15.000 17.100 16.000
AKB Participation 100 25.000 24.000 25.500
BAK Placement 50 14.000 13.200 12.000
ADR Participation 150 16.000 15.000 14.000
DOMA Titre immobilisé 80 17.000 16.500 17.100

Travail à faire : passer les écritures de régularisation au 31/12/N+1

PROVION ANTERIEURE
AKB : ( 25000 – 24000 ) *100 = 100.000
BAK : ( 14000- 12000 ) * 50 = 40 000
ADR : ( 16000 – 15000 ) * 150 = 150 000
DOMA : ( 17000 – 16500 ) * 80 = 40 000
PROVISION NECESSAIRE
BAK : ( 14000 – 12000 ) * 50 = 100 000
ADR : ( 16000 – 14 000 ) *150 = 300 000

Provision provision Régularisation


Cours au
N° Titres Nbre PA unit antérieur nécessair dotation reprise
31/12/N
e e
50 AAS 200 15000 16000
26 AKB 100 25000 25500 100000 100 000
50 BAK 50 14000 12000 40 000 10 000 60 000
26 ADR 150 16000 14000 150 000 300000 150 000
27 DOMA 80 17000 17100 40 000 40000

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
61
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

296 10 000

7972 100 000


(Dotation AKB)
6795 60 000

590 60 000

(Dotation BAK )

6972 150 000

296 150 000


( Dotation ADK )

2974 40 000

7972 40 000
( Reprise DOMA )

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
62
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

LA CESSION DES TITRES

Il s’agit essentiellement de la cession des titres de participation (comptes 26 ), des titres


immobilisés et des titres de placements ( compte 50 )

1- LE RESULTAT DE CESSION

il faut calculer arithmétiquement le résultat sur la cession des titres de placement par la
formule : Résultat de cession = prix de cession – prix d’acquisition
pour les titres de participation et les titres immobilisés, il n’y a pas lieu de calculer un résultat
sur cession. Les écritures passées, permettent de dégager de façon comptable la plus ou moins
value sur la cession

2- ENREGISTREMENT COMPTABLE

2-1 les titres de placement

Si le résultat de cession dégage une plus value ( un produit financier ), celle-ci sera enregistrer
au crédit du compte 777 : « gain sur cession de titres de placements »

D : 486 ────────►( prix de cession )

C : 50 ────────►( valeur d’acquisition )


C : 777 ────────► gains

Si le résultat de cession dégage une moins value, elle sera enregistrée au débit du compte 677 « 
pertes sur cession de titres de placement »

D : 486 ────────►( prix de cession )


D : 677 ────────► pertes
C : 50 ────────►( valeur d’acquisition )

Les frais de cession de titres de placements ( commissions, honoraires … ) seront comptabilisés


au débit du compte 6311

Remarques

Si les titres de placements cédés ont fait l’objet de provisions pour dépréciation, celle-ci doit
être intégralement reprise

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
63
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

2-2 Les titres de participations

La cession des titres de participation se comptabilise en deux étapes :

Sortie des titres

D : 816 ────────► (valeur d’acquisition)

C : 26 ────────►

Constatation de la cession

D : 5… / 485 ────────► prix de cession

C : 826 ────────►

Dans le cas ou les titres cédés ont fait l’objet de provision pour dépréciation, il faut l’annuler par
l’écriture suivante :

D : 296 ────────►

C : 7972 ────────►

Application

Etant donné l’état des titres

N° Titres Nbre P A 31/12/N 31/12/N+1


unitaire
26 AAS 500 15.000 14.000 15.500
50 BAK 1.000 12.500 11.500 12.000
50 CAS 300 16.000 15.800 15.5500
27 DAK 2.000 14.500 14.200 14.000

500 titres DAK ont été cédés le 25/ 12 N+1 0 14 000 f


200 titres BAK ont été cédés le 25/12/N+1 à 13000 F

Travail A Faire

1- établir l’état des titres


2- passer les écritures de régularisation

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
64
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

SOLUTION

PROVISION ANTERIEURE

AAS : (15000- 14000 ) * 500 = 500 000


BAK : ( 12500 – 11500 ) * 800 = 800 000
CAS : ( 16000 – 15800 ) *300 = 60 000
DAK : ( 14500 – 14200 ) * 1500 = 450 000

PROVISION NECESSAIRE

AAS : Néant
BAK : (12500 – 12000) *800 = 400 000
CAS : (16000- 15500) * 1500 = 750 000

Prix Provision Provision


Cours Dotatio
N° Titres Nbre unit antérieur Nécessair Reprise
31/12/N+1 n
D’achat e e
26 AAS 500 15.000 15.500 500.000 500.00
0
50 BAK 800 12.500 12.000 800.000 400.000 400.00
0
50 CAS 300 16.000 15.500 60.000 150.000 90.000
27 DAK 1.500 14.500 14.000 450.000 750.000 300.00
0

200 titres cédés


Prix d’achat : 200 * 12.500 = 2.500.000
Prix de cession : 200 * 13000 = 2600 000

Résultat (gain) = 100 000


Provision antérieure : (12500 – 11500) * 200 = 200 000 (reprise)

500 titres DAK cédés


Prix de cession : 500 * 14 000 = 7 000.000
Prix d’achat : 500 * 14.500 = 7.250.000
Provision antérieure : (14.500- 14.200) * 500 = 150.000
Prix de cession : 500 * 14 000 = 7 000.000
Prix d’achat : 500 * 14.500 = 7.250.000
Provision antérieure : (14.500- 14.200) * 500 = 150.000

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
65
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

296 500 000

7972 500 000


( Reprise AAS )

590 400 000

7795 400 000

( Dotation BAK)

6795 90 000

590 90 000
(Dotation CAS)

6972 300 000

2974 300 000


(Dotation DAK)

486 2600 000

50 2 500 000
777 100 000
(Cession BAK)
590 200 000

7795 200 000


( Reprise BAK )
816 7250000

27 7250000
( Sortie BAK
485 7000000

826 7000000
(cession DAK )
2974 150000

7972 150000

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
66
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

(annulat° prov.)

LES PROVISIONS FINANCIERES POUR RISQUES ET CHARGES

Les provisions financières pour risques et charges sont des provisions destinées à couvrir des
risques et des charges nettement précisées quant à leur objet, que des événements survenus ou
en cours rendent seulement probables. Elles sont constituées pour répondre au principe de
prudence et de spécialisation de l’exercice afin que le bilan reflète une image fidèle de
l’entreprise.

1. CHAMP D’APPLICATION

Les provisions financières pour risques et charges se rattachent à un élément du passif. Elles
régularisent le passif du bilan en créant des dettes probables. Ce sont :
- les risques dont le montant et la date de réalisation restent incertains.
- Les charges probables, non encore nées

2. COMPTABILISATION

Les provisions pour et charges sont enregistrées dans des comptes différents selon qu’elles sont
à plus d’un an (+1 an) ou à moins d’un an (- 1an)

Les risques et charges à + 1 an sont comptabilisés comme suit :

En cas de dotation En cas de reprise


Débit
6911 : dot. Aux Prov. R & C d’exploitation Débit
6912 : dot. Aux Prov. Pr grosses 191
réparation 192
6971 : dot. Aux Prov. financières 193
854 : dot. Aux Prov. HAO
Crédit
Crédit 7911 : Rep. De prov. R & C d’expl
191 7912 :rep. Pr grosses réparation
192 7971 : Reprise financières
864 : HAO

Les risques et charges à - 1 an sont comptabilisés comme suit :


En cas de dotation En cas de reprise
Débit Débit
659 : Charges provisionnées d’exploitation 499
679 : Charges provisionnées financières 599
839 : Charges provisionnées HAO
Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité Crédit
contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
67 Crédit 759 : Charges provisionnées d’expl
499 : Risques provisionnés sur ….. 779 : Charge provisionnée financière
599 : risques prov. à caractère 849: Charges provisionnées HAO
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Application

L’entreprise LE JOURDAIN a un litige avec un client, le verdict n’est encore donné mais
l’entreprise pense qu’elle ne gagnera pas le procès. La perte est estimée à 8.000 000 F CFA. Le
31/12/97, une provision est constituée. Le 31/12/98, la perte est évaluée à 7.000.000F CFA.
Finalement le 12/03/99, l’entreprise verse la somme de 6 000.000F au client par chèque bancaire

Travail à faire
Passer les écritures de régularisation

31/12/97

6911 8 000.000

191 8  000.000

——————31/12/98 ——————
191 1 000.000

7911 1.000 000

——————12/03/99 ——————

651 6 000.000

521 6  000.000

——————31/12/99 ——————

191 7 000.000

7911 7  000.000

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
68
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS

C’est la répartition des charges et des produits dans le temps de manière à rattacher à un
exercice comptable déterminé toutes les charges et tous les produits le concernant
effectivement. Le principe de la spécialisation des exercices exige que le résultat d’un exercice
soit déterminé entièrement avec les charges et les produits concernant cet exercice. Ces
travaux de régularisations sont effectués en fin d’exercice.

1. LES PRODUITS ET LES CHARGES CONSTATES D’AVANCE

Il s’agit de charges et de produits ne concernant pas l’exercice en cour. Ils ont été enregistrés
au cours de l’exercice alors qu’ils ne le concernent pas. Ces derniers doivent être exclus de sorte
à ne conserver que ceux concernant l’exercice considéré.

1.1 les charges constatées d’avance Exemple 1 : stocks de fourniture de bureau


stockables au 31/12/N : 100 000F
Débit 
476 : Charges constatées d’avance 476 Ch. const d’avce 100 000
Crédit
6……… compte de charges 6055 Fourni. De bureau 100 000

Exemple 2 : Prime d’assurance annuelle réglée le 01/ 08/ N : 120 000F

TAF : passer l’écriture de régularisation au 31/12/N

01/01/N 01.08/N 31/12/N 31/07/N+1


▼ ▼ ▼ ▼
5 mois 7 mois
Charges constatée d’avance : 120 000* 7 /12 = 70 000
31/12/N
476 Charges constatées d’avance 70 000

625 Prime d’assurance 70 000

Cas particulier : facture arrivée sans la marchandises

Au 31/12/N, la facture est arrivée sans la marchandise : valeur 100 000

31/12/N
38 Stock en cours de route 100 000

6031 variations de stock de marchandises 100 000

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
69
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

1.2 Les produits constatés d’avance

Débit
7 ….. Compte de produit
Crédit
477 produits constatés d’avance
Ou 4198 RRR à accorder

Exemple 1
Ristourne à accorder pour la période du 01/07/N au 31/12/N Montant : 600 000
31/12/N
701 Vte de M/ses 600 000

4198 RRR à accorder 600 000

Exemple 2 : loyer annuel perçu d’avance : 120 000 F

TAF : passer l’écriture de régularisation au 31/12/N

01/01/N 01/10/N 31/12/N 30/09/N+1


▼ ▼ ▼ ▼
3 mois 9 mois
Produits constatés d’avance = 120 000 x 9/12 =90 000
31/12/N
7073 Locations 90 000

477 Produits constatés d’avance 90 000

Cas particuliers : Facture expédiée sans la marchandise : 50 000

D : 6031 Variation de stock de marchandises 50 000


C : 31 stocks de marchandises 50 000

2. LES PRODUITS ET CHARGES NON COMPTABILISES

Il s’agit des charges et produits de l’exercice qui n’ont pu être enregistrés. Ces produits à
recevoir et charges à payer doivent être pris en compte dans l’exercice considéré

2.1 les charges à payer

Débit : Débit
6… compte de charge 67 frais financiers
4455 TVA sur facture non parvenue Crédit
Crédit 166 Intérêt
4081 Fournisseur, facture non parvenue emprunt
Ou 4486 Etat, charges à payer Ou 176 intérêt C B
Ou 4286 Personnel, autres charges à payer

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
70
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Ex 1 : loyer trimestriel : 180 000 à régler le 30/01/N+1 (période du 01/11/N au 31/01/N+1)

TAF : passer l’écriture de régularisation au 31/12/N


01/11/N 2 mois 31/12/N 1 mois 31 /12/N
▼ ▼ ▼ ▼

Charges à payer : 180 000 x 2/3 = 120 000

622 Locations 120 000

4081 F/s, facture non parvenue 120 000

Exemple 2 : intérêt sur emprunt de 10 000 000 contracté le 01/04/N remboursable sur 5 ans,
1ère échéance 30/03/N+1, taux 12%

01/ 01/ N 01 /04 /N 31/12/N 31/07/N+1


▼ ▼ ▼ ▼
9 mois 3 mois

Intérêt courus = (10 000 000 x 12/100) x 9/12 = 900 000

31/12/N
671 Intérêt sur emprunt 900 000

1662 Intérêt courus 900 000

Cas particulier :
Facture non parvenue d’immobilisation NB : les charges à payer sont
Débit comptabilisées HT avec création de
2… Achat de marchandises compte de TVA si cette dernière est
4455 TVA / fact. non parvenue récupérable
Crédit
4818 F/s facture non parvenue

2.2 Les produits à recevoir

Débit Débit
4287 Personne, produit à recevoir 276 Intérêt courus
4487 Etat, produit à recevoir 506 Intérêts courus (court terme)
4387 organismes sociaux, produits à rec 5186 coupons échus
Crédit 4186 clients intérêts échus
7 … compte de produit Crédit
77… revenus financiers

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
71
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Débit
4098 R. R. R à obtenir

Crédit
601/602 achat de marchandises / mat.
6019 RRR obtenus sur marchandise
6029 RRR Obtenus Sur Matières

Exemple 1 : facture non encore établie par le fournisseur à la date d’inventaire : 124 000 HT.
TVA 18%
31/12/N
4181 clients, facture à établir 146 320

701 Ventes de marchandises 124 000


4435 TVA sur facture non établie 22320

Exemple 2 : Intérêt annuel à percevoir le 30/09/N+1 : 600 000


TAF : passer les écritures au 31/12/N

01/01/N 01/10/N 31/12/N 30/09/N+1


▼ ▼ ▼ ▼
3 mois 9 mois

Intérêts courus = 600 000 x 3/12 = 150 000


31/12/N
276 Intérêt couru 150 000

77 Revenus financiers 150 000

Exemple 3 : Ristourne de l’exercice N à percevoir le 10/01/N+1, Montant : 60 000

31/12/N
4098 RRR à obtenir 60 000

6019 RRR obtenus 60 000

APPLICATION

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
72
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Les informations relatives à la société christ roi au 31/12/2005 sont :

1. Fournitures de bureau enregistrées dans le compte 6055 pour 600 000 et


consommées à 60% au 31/12/2005
2. La prime annuelle d’assurance automobile sera échue le 30/04/2006 :
120 000
3. La facture N° 20 du fournisseur ANGE d’une valeur de 500 000 HT est déjà
enregistrée mais la marchandise n’est pas encore livrée.
4. Les intérêts de retard dus à un fournisseur seront payés dans le courant de
janvier 2006 : montant 80 000
5. vente de marchandise à un client d’une valeur de 600 000 HT, mais la facture
n’est pas encore établie
6. une facture de 252 000 a été émise le 28/12/2005, mais la marchandise n’est
encore pas livrée au client.
7. la ristourne de l’exercice 2005 d’une valeur de 75 000 HT promise à un client
sera payée le 25/01/2006
8. achat de marchandises d’un montant de 1 180 000 TTC le 26/12/2005. la
facture ne nous est pas encore parvenue.
9. Au 31/12/2005, il restait en stock des timbres fiscaux de 100 000, des
timbres postes de 50 000
10. La ristourne du dernier semestre 2005 sera perçue le 20/01/2006 : montant
80 000
11. une remise omise sur facture du 25/12/2005 de 40 000 F mais l’avoir n’est
pas encore 2tabli
12. Le 27/ 12/2005, retour de marchandise au fournisseur mais l’avoir ne nous
est pas encore parvenu : montant 200 00 HT
13. Retour de marchandise au client EKOU le 29/12/2005, mais l’avoir n’est pas
encore établi. Valeur : HT 100 000

NB : la TVA = 18%

Travail A Faire : Passer toutes les écritures de régularisation nécessaires

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
73
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

31/12/N
476 240 000
6055 240 000

476 40 000
625 40 000

38 500 000
6031 500 000

671 80 000
4081 80 000

4181 708 000


701 600 000
4435 108 000

6031 252 000


31 252 000

701 75000
4435 13 500
4181 88 500

601 1 000.000
4455 180 000
4081 1 180 000

476 150 000


641 100 000
616 50 000

4098 800 000


6019 800 000

4081 236 000


601 200 000
4455 36 000

701 100 000


4435 18 000
4181 118 000

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
74
(Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬ [Texte] ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

ETAT DE RAPPROCHEMENT BANCAIRE

1- DEFINITION

L'état de rapprochement bancaire est la vérification de la réciprocité entre le compte banque


tenu par l'entreprise et le compte entreprise tenu par la banque à une période donnée.

2- LE TABLEAU DE RAPPROCHEMENT
2.1- Le principe

Il consiste à :
- Vérifier que les soldes de début de période sont identiques; s'ils ne le sont pas, on
cherche la différence en pointant les opérations de début de période permettant de
les rendre identiques.
- Faire le pointage : cela consiste à cocher les opérations entre les deux comptes, c'est
à dire les opérations qui ont été bien enregistrées chez le banquier et dans
l'entreprise.
- Reporter les opérations non pointées dans le tableau de rapprochement.
- Reporter les soldes à corriger (solde de fin de période)
- Tirer les soldes nouveaux des deux comptes qui sans aucune erreur doivent être
identiques mais opposés.

2.2- L'état de rapprochement


C’est un tableau à double entrée comportant deux colonnes.
- Une colonne " banque " (débit - crédit) dans laquelle sont reportées les opérations de
la banque que l'entreprise n'a pas enregistrée dans son compte banque. (éléments non
pointés du relevé)
- Une colonne entreprise dans laquelle sont reportées les opérations de l'entreprise
que la banque n'a pas reportée dans son compte « entreprise »
N. B
 On reportera avant toute correction le solde débiteur ( au débit ) ou le solde créditeur ( au
crédit ) de fin de période à corriger.
 Pour une même opération si on constate des montants différents de part et d'autre, la
correction se fera par rapport au montant enregistrer par la banque

3- COMPTABILITISATION
Les omissions constatées sur le relevé sont d'abord signalées à la banque. Après cela l'entreprise
corrige dans ses livres comptables toutes les omissions qui la concernent en créditant toutes les
opérations figurant au débit du tableau de rapprochement par le débit du compte 521, puis, elle
va débiter toutes celles figurant au crédit du tableau par le crédit du compte 521

Support de cours de comptabilité Générale 2 BTS Finance Comptabilité contacts : 04 85 52 49 / 01506392 Page
75
(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

ETAT DE RAPPROCHEMENT AU …………………………………


LIBELLES Compte banque tenu par l'entreprise Compte entreprise tenu par la banque
DATES DEBIT CREDIT DEBIT CREDIT
Soldes à corrigés

SOUS TOTAUX X
SOLDE CORRIGE X
TOTAUX

APPLICATION 1

Vous êtes stagiaire à l'entreprise ELOHIM. Pour un test d'embauche le chef comptable vous remet les documents ci-dessus. Il vous demande:
1- d'établir l'état de rapprochement bancaire

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 76


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

2- de passer les écritures de régularisation

.Compte banque tenue par l'entreprise

DATE LIBELLES A- MO DATE LIBELLES MONTANT


NTA
NT
01-12 Solde à corrigé 756.600 04-12 Chèque n° 5210 72.000
05-12 Fry son chèque 52.700 10-12 Agio sur Escpte du 08/12 2.000
08-12 Remise à l'escompte 178.000 10-12 Chèque n° 5211 12.500
25-12 Dry son virement 82.000 18-12 Chèque n° 5212 72.700
23-12 Chèque n° 5213 60.000
Solde débiteur 850.100

SGBCI – YOPOUGON
Nous vous adressons ci-dessus le relevé de votre compte sauf erreur ou omission.
DATE LIBELLES DEBIT CREDIT
Solde au 30 novembre 756.600
05-12 Chèque n° 5210 72.000
05-12 Remise chèque 52.700
10-12 Remise escompte (net ) 176.000
18-12 Chèque n° 5211 12.500
20-12 Chèque n° 5212 72.700
25-12 Virement 82.000
29-12 Retour effet impayé 36.000
29-12 Frais de retour 1000
31-12 Frais de tenue de compte 1800

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 77


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

31-12 Encaissement coupon 2.200

Solde créditeur 873.500

APPLICATION 2

ETAT DE RAPPROCHEMENT AU 31/08/2000

LIBELLES Compte SGBCI Compte BOISUD


Solde à rectifier 5196092 5423812
Commissions 10480
Coupon 101800
Virement YAO 920000
Chèque n° 1614 210400
Virement ALI 488000
Domiciliation 1482000
Soldes rectifiés 4725412 4725412
TOTAUX 6217892 6217892 5423812 5423812

Extrait du compte BOISUD à la SGBCI

DATES OPERATIONS DEBIT CREDIT

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 78


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

30-08 Solde 5423812


01-09 Virement ALI 488000
03-09 Versement espèces 400000
18-09 Acquisition de titres de participation 2400000
18-09 Frais sur acquisition de titres de participation 2200
26-09 Encaissement effet 1400000
27-09 Chèque n° 1614 210400
28-09 Virement YAO 11800000
28-09 Chèque 1615 1800000
30-09 Domiciliation effet 300000

30-09 Solde créditeur 3203212

Compte SGBCI tenu par BOISUD

DATES LIBELLES DEBIT CREDIT


01-09 Solde 4725412
03-09 Versement espèces 400000
05-09 Remise effet 1400000
20-09 Chèque 1615 1800000
29-09 Remise chèque 320000
29-09 Virement Magloire 780000
30-09 Solde débiteur 4265412

Travail à Faire

1. Établir l'état de rapprochement bancaire


2. Passer les écritures de régularisation

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 79


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

CORRECTION DES APPLICATIONS

APPLICATION 1

Compte banque tenu par l'entreprise


DATES LIBELLES DEBIT CREDIT
31/12 Solde à corriger 850100
29/12 Effet impayé 36000
29/12 Frais de retour 1000
31/12 Frais de tenu de compte 1800
31/12 Encaissement coupon 2200
Sous totaux 852300 38800
Solde corrigé 813500
TOTAUX 852300 852300

Compte entreprise tenu par banque


DATES LIBELLES DEBIT CREDIT
Solde à corriger 873.500
23/12 Chèque n° 5212 60000
Sous totaux 60000 873500
Solde corrigé 813500
873500 873500

2- les écritures de régularisations

31/12
521 Banque 2.200

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 80


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

77 Produits financiers 2.200

411 Clients (36000+1000) 37.000


631 frais Bancaire 1800

521 Banque 38800

APPLICATION 2

Compte banque tenu par l'entreprise


DATES LIBELLES DEBIT CREDIT
Solde à corriger 4265412
18/09 Titre de participation 2.400.000
18/12 Frais sur titre 2.200
28/12 Virement YAO 1.180.000
30/12 Domiciliation 300.000
Sous totaux 5445412 2702200
Solde corrigé 2 743 212
TOTAUX 5445412 5445412

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 81


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Compte entreprise tenu par banque


DATES LIBELLES DEBIT CREDIT
Solde à corriger 3203212
23/12 Remise Chèque 320000
Virement 780000
Sous total 0 0
Solde corrigé 2 743 212

31/09
26 Titre de participation 2400000
6311 frais sur titre 2200
4021 Effet à payer 300000

521 banques 2702200

521 Banque 1180000

411 clients 1180000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 82


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

LA VALORISATION DES STOCKS

1. GENERALITES

L’évaluation des éléments du patrimoine d’une entreprise se fait au coût réel d’acquisition pour les biens achetés et au coût de production pour ces
produits par l’entreprise. Cette valeur n’est jamais modifiée (coût historique).

Pour les sorties de stocks, le SYSCOA préconise deux méthodes de valorisation des stocks :

 la méthode PEPS (Premier Entré, Premier Sorti ou FIFO ou méthode d’épuisements des lots)
 la méthode de coût moyen pondéré qui connaît deux variantes :
- le coût moyen pondéré après chaque entrée
- Coût moyen pondéré calculé sur la durée moyenne de stockage.

2. LA METHODE PEPS (FIFO)

Cette méthode consiste à épuiser d’abord les premiers lots c’est à dire les lots les plus anciens avec leur coût unitaire et ensuite les lots suivants. On
l’appelle aussi méthode d’épuisement des stocks.

Application

L’entreprise EVASION possède en stock initial de matière M1, 450 unités à 45F/a et le stock final à 100 unités.

Au cours de l’année 19N, elle a effectué les opérations suivantes :

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 83


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

01.04.19N Sortie 250 unités


01.06.19N Entrée 280 à 48 F/u
01.07.19N Sortie 400 unités
01.09.19N Entrée 300 à 49F/u
01.10.19N Entrée 150 u à 50 F / u
20.10.19N Sortie 330 unités
01.11.19N Entrée 500 u à 45F /u
20.11.19N Sortie 400 unités

TAF : Valoriser les sorties à l’aide de la méthode FIFO.

LA FICHE DE STOCKS : FIFO


DATE DOC JUST ENTREES SORTIES STOCKS
01.01.N Stock 450 A
45 2025
initial 0
01.04. Sortie 250 A
45 11250 200 A
45 9000
N
01.06. 1344 200 A 45 2244
Entrée 280 B 48
N 0 280 B 48 0
01.07. 200 A 45 1860
Sortie 80 B 48 3840
N 200 B 48 0

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 84


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

01.09. 1470 80 B 48 1854


Entrée 300 C 49
N 0 300 C 49 0
80 B 48
2604
01.10.N Entrée 150 D 50 7500 300 C 49
0
150 D 50
20.10. 80 B 48 1609 50 C 49
Sortie 9950
N 250 C 49 0 150 D 50
50 C 49
2250 3245
01.11.N Entrée 500 E 45 150 D 50
0 0
500 E 45
50 C 49
1895 1350
20.11.N Sortie 150 D 50 300E 45
0 0
200 E 45
31.12.N Stock final 300 45 1350
0

3. LA METHODE DU COUT MOYEN PONDERE

3-1 la méthode du coût moyen pondéré après chaque entrée

Cette méthode consiste à calculer un coût moyen après chaque entrée c’est à dire chaque nouvelle entrée provoque le calcul d’un nouveau
coût unitaire.

Cela se formalise comme suit :

CMPACE = (Stock initial + Entrée) en valeur


(Stock initial + Entrée) en quantité

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 85


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Application
On considère les mêmes données que précédemment.

Travail à faire : Valoriser les sorties par la méthode CMPACE

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 86


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

LA FICHE DE STOCK : CMPACE


DATE DOC
ENTREES SORTIES STOCKS
JUST
01.01.N Stock initial 450 45 20250

01.04. Sortie 250 45 11250 200 45 9000


N

01.06. Entrée 280 48 1344 480 46,7 2244


N 0 5 0

01.07. Sortie 400 46,7 1870 80 46,7 3740


N 5 0 5

01.09. Entrée 300 49 1470 380 48,5 1844


N 0 3 0

01.10.N Entrée 150 50 7500 530 48,9 2594


4 0

20.10. Sortie 330 48,9 16150 200 48,9 9790


N 4 4

01.11.N Entrée 500 45 2250 700 46,13 3229


0 0

20.11.N Sortie 400 46,13 1845 300 46,13 1383


2 8

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 87


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

31.12.N Stock final 300 46,13 1383


8

3.2 La méthode du coût moyen pondéré calculé sur la durée moyenne de stockage

cette méthode est adopté par les entreprises qui veulent directement valoriser leur stock final par l’inventaire intermittent. Cette
méthode ne permet pas de valoriser les sorties durant l’exercice. Les stocks sont tenus en quantité et c’est seulement en fin de période
que le stock final est valorisé sur la base du coût moyen pondéré des entrées sur la dernière période de stockage.
Deux méthode permettent de trouver la durée moyenne de stockage. Nous considerons les mêmes données que précédemment.

1ère Méthode
Stock moyen * période
Durée moyenne de stockage = ――――――――――――――――
Total sortie (en quantité ) de la période

SI +SF
Stock mayen ( S M ) = ―――― . Total sortie en quantité =1380 unités
2
450 + 300 375 *12
SM = ―――――― = 375 , DMS = ――――― = 3,26 mois soit 3 mois 7 jours
2 1380

LA REGULARISATION DES COMPTES DE STOCKS

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 88


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

La régularisation consiste à pratiquer l’inventaire au moins une fois tous les douze mois, généralement à la cloture de l’exercice  ; afin de relever en
quantité et en valeur, l’ensemble des éléments actifs et passifs de l’entreprise. Elle consiste aussi à constater les dépreciations survenues en cours de
période ou d’exercice. Il existe deux sortes d’inventaires :
- l’inventaire intermittent
- l’inventaire permanent

1. L’INVENTAIRE INTERMITTENT

l’inventaire intermittent consiste à enregistrer les achats et les ventes dans les comptes de gestion ( classes 6 , 7 , 8 ) et ne toucher au compte de
stock pour l’évaluation des existants en stocks ( stock final réel ) qu’en fin de période. ( inventaire physique )
lors de l’écriture d’inventaire d’ajustement des stocks, à la fin de l’exercice, il convient de procéder en deux étapes :

Annulation des stocks initiaux Constatation des stocks finaux


Débit Débit
603… variation de stock de … 3 …
73 … variations de stock de produit…
Crédit
Crédit 603 …
3 … Stock de 73 …

Exemple

Les mouvements de la matière première Prenium de l’entreprise « Rosa » se presente comme suit pendant l’année 2001 :

01/01/01 Stock initial 1200 unités à 1500F /u


15/01/01 Entrée 3000 unités à 1650F/u
20/01/01 Sortie 2500 unités
17/02/01 Livraison 2500 unités à 1600F / u
01/03/01 Livraison 800 unités à 1640 F / u
10/04/01 Sorties 2900 u
01/05/01 Sorties 940 u
01/07/01 Sorties 500 u

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 89


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

25/10/01 Entrées 1000 unités à 1550F/u


15/11/01 Entrées 600 unités à 1500F / u
25/12/01 Sorties 1200 u
28/12/01 Entées 1200 unités à 1600F/u

Travail A Faire
1- Valoriser le stock final sachant que l’entreprise a adopté la méthode du coût moyen pondéré calculé sur la durée moyenne de stockage
2- Passer les écritures d’inventaire des stocks au 31/12/2001

SOLUTION

1. Valorisation du stock final selon la méthode du coût moyen pondéré calculé sur la durée moyenne de stockage

Stock moyen * période


Durée moyenne de stockage = ───────────────
Total sorties ( quantités )
Total sorties = 2500 + 2900 + 940 + 500 + 1200 = 8040

Total entrées = 1200 + 3000 + 2500 + 800 + 1000 + 600 + 1200 = 10300
Stock final = Entrées – sorties = 10300- 8040
= 2260
SI + SF 2260 + 1200
Stock moyen = ─────── = ─────────
2 2

Stock moyen = 1730


1730 * 12
Durée moyenne de stockage = ────── = 2, 58 soit 2 mois 18 jours
8040
cette durée moyenne est le sejour des stocks juste avant la fin de l’année. Soit, ici 2 mois 18 jours avant la fin de l’année . c’est la période qui part du
12/10/2001 au 31/12/2001. le coût moyen pondéré sera calculé sur la base des entrées de cette période . il a eu trois entrées, celles du 25/10/01, du
15/11/2001et du 28/12/2001

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 90


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

( 1000 * 1550 ) + ( 600 * 1500 ) + ( 1200 * 1600 )


CMP = ────────────────────────────── = 1560,71
1000 + 600 + 12000
Stock final = 2260 * 1560,71 = 3527205

2- Ecritures
31/12/01
6032 1800000

32 1800000
( Annulation du stock initial )

32 3527205

6032 3527205
( constatation du stock final )

2- L’INVENTAIRE PERMANENT

c’est une organisation comptable qui consiste à enregistrer tous les mouvements d’entrées et de sorties des stocks de manière à connaître au jour le
jour, le niveau des stocks. Dans cette conception, les stocks sont régularisés en même temps que l’on enregistre les opérations d’achats dans les
comptes 601, 602, 604, 608 et de vente dans les comptes 701, 702, et 704.
La regularisation des stocks se traduit par les écritures suivantes :
Achat (Entrées) Ventes (sorties)

D : 3 ─────► D : 603 ─────►


D : 73 ─────►
C : 603 ─────►
C : 73 ─────► C : 3 ─────►

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 91


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

A la clôture de l’exercice, le compte de variation des stocks sera crédité des différences en plus constatées entre l’inventaire physique ( stock final
réel ) et l’inventaire comptable ( stock final théorique ) par le débit des comptes de stocks concernés.

Si le stock final réel < Stock final théorique Si stock final > stock final théorique

Débit Débit
603 … variation de stock de … 3 …
73 … variations de stock de produit…
Crédit
Crédit 603 …
3 … compte de stock de 73 …

Exemple 1
Etant donné le niveau des stocks à la fin de l’exercice

Stock final théorique


 Marchandises : 900 000
 Matières : 500 000
 Produits : 3750 000

Stock final reel


 Marchandises : 975 000
 Matières : 400 000
 Produits : 3800 000
Travail à faire

Constater les stocks à la fin de l’exercice

31 75 000
6031 75 000
(975000 – 900 000) variation de stock

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 92


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

6032 100 000


32 100 000
(400 000- 500 000) Déstockage

36 50 000
736 50 000
(3800 000- 3750 000) Stockage

Exemple 2

Pour l’exercice 2001, la société « Saint sauveur » envisage de comptabiliser en permanence les variations des stocks. Les sorties de stocks sont
évaluées au coût moyen pondéré calculé après chaque entrée.
Le stock initial de la marchandise celtiums est de 2 500 unités pour 6 500 000F. Les opérations suivantes ont été effectuées.

 Le 10-10-2001 : reçu la facture du fournisseur KASSE (facture n° 725) : 3500 unités à 8500F HT par unités. Remise 3%, et 2% ;
escompte 2% ; TVA 18% ; port avancé : 1 150 000F ; emballages consignés : 2 400 000F ; avances sur commande 3 500 000F

 Le 15-10-2001 : adressé la facture V13 au client ESSY : 3 800 unités à 12 500F par unités ; remise 2,5% ; escompte 2% ; port payé :
1 200 000F ; emballage consigné : 3 000 000F ; avance sur commande : 5 400 000F

 Lee 20/10/ 2001 : le client ESSY nous retourne 500 unités de marchandises défectueuses, port payé 350 000F. cet avoir se solde par un
chèque à l’ordre du client

Travail à faire

Présenter les écritures comptables de ces mouvements et déduire le stock final de marchandises.

Solution

Etablissement des factures

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 93


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Facture n° 725 ( (achat) Facture n° (ventes)


Marchandises (3500*8500) 29 750 000 Marchandises (3800*12500) 47 500 000
Remise 3% - 892 500 Remise 2,5% - 1 187 500
1er Net commercial 28 857 500 Net commercial 46 312 500
Remise 2% - 577 150 Escompte 2% - 926 250
2ème Net commercial 28 280 350 Net financier 45 386 250
Escompte 2% - 565 607 TVA 18% 8 169 525
Net financier 27 714 743 Montant TTC 53 555 775
TVA 18% 4 988 654 Port 1 200 000
Montant TTC 32 703 397 Emballages 3 000 000
Port 1 150 000 Avance - 5 400 000
Emballages 2 400 000 Net à payer 52 355 775
Avance -3 500 000
Net à payer 32 753 397

Facture n° SI + Entrée
Marchandises (500 * 12 500) 6 250 000 CMUP = —————
Remise 2,5% - 156 250 Quantités
Net commercial 6 093 750 6 500 000 + 28 280 350
Escompte 2% - 121875 CMUP = ——————————
Net financier 5 971 875 2500 + 3500
TVA 18% 1 074 938 CMUP = 5 796,725
Montant TTC 7 046 813 Valeur des sorties = 5796,725 * 3800
Port 350 000 = 22 027 555
Valeurs stocks retournés = 500*5 796,725
Net à payer 7 396 813
= 2 898 363
Valeurs du stock final = SI + Achats 6 sortie + retours
Stock final = 6 500 000 + 28 280 350 – 22 027 555 + 2 898 363

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 94


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Stock final = 15 651 158


10/10/01 —
601 28280350
611 1150000
4452 4988654
4094 2400000

401 32753397
773 565607
4091 3500000
(Facture n ° 725)

401 32753397

521 32753397
(Règlement)

31 28280350
6031 28280350
(Entrée en stock)
15/10/01
411 52355775
4191 5400000
673 926250

701 46312500
7071 1200000
4431 8169525
4194 3000000
(Facture n°
—— d° ——

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 95


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

521 52355775

411 52355775
(Règlement)

6031 22 027 555


31 22 027 555
(De stockage)
—20/10/01 —
701 6093750
4431 1074938
612 350000

411 7396813
673 121875
(avoir)

411 7396813
521 7396813
(Règlement)

31 2898363
6031 2898363
(Entrée en stock)

3- LA DEPRECIATION DES STOCKS

Il arrive fréquemment que par suite d’une baisse des cours des matières premières et produits ou par détérioration imprévue, la valeur actuelle à la
date de l’inventaire des biens en stocks soit inférieure à leur coût d’achat ou de production.
Les éléments en stocks détériorés doivent faire l’objet d’une provision pour dépréciation.
De façon comptable, les provisions existantes doivent faire l’objet d’annulation et les provisions nécessaires constatées.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 96


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 L’annulation de la provision antérieure est comptabilisée au crédit du compte 7593 par le débit de l’un des sous compte de provisions 39
 La dépréciation est portée au débit du compte 6593 par le débit de l’un des sous compte de provision 39
Exemple

La situation des stocks d’une entreprise se présente comme suit :

Stocks initial Stocks final 31/12/2006 Provisions


Eléments
31/12/05
Théorique Réel 31/12/05 31/12/06
Matières Premières 6 650 000 11 200 000 12 600 000 10% 12%
Marchandises 7 500 000 4 800 000 3 200 000 18%
Emballages 3 500 000 3 700 000 1 600 000 15% 10%
Produits finis 15 800 000 7 100 000 9 700 000 20% 15%

Travail à faire
1. Déterminer les provisions à constituer
2. Passer les écritures de régularisation nécessaires

Solution
1. Les provisions sont calculées sur le stock réel

Provisions
Eléments
31/12/05 31/12/06
Matières Premières 665 000 1 512 000 31/12/06
Marchandises - 576 000 6031 6650000
Emballages 525 000 160 000 6032 7 500 000
Produits finis 3 160 000 1 455 000 6033 3 500 000
736 15 800 000
31 6 650 000
32 7 500 000
33 3 500 000
36 15 800 000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 97


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

(Annulation du S I)

31 1 400 000
6031 1 400 000
(Stockage du SF M/ses)

6032 1 600 000


32 1 600 000
(Déstockage du SF de matière)

6033 2 100 000


33 2 100 000
(Déstockage du SF)

36 2 600 000
736 2 600 000

(Stockage
392 665 000
393 525 000
396 3 160 000
7593 4 350 000
(Annulation provision antérieure)
6593 3 703 000
391 1 512 000
392 576 000
393 160 000
394 1 455 000
(Provision nécessaire)

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 98


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

LES SUBVENTIONS
1- DEFINITION
Une subvention est une aide, un don généralement accordé par l’Etat ou des collectivités publiques. Les subventions sont non remboursables (en
espèces ou en nature) le SYSCOA distingue trois (3) groupes de subventions

- les subventions d’exploitation


- les subventions d’équipement ou d’investissement
- les subventions d’équilibre

les subventions d’exploitations


Elles sont accordées dans le but de maintenir le prix de vente d4un produit à un niveau inférieur à son prix de revient. Elles permettent à l’entreprise
de compenser l’insuffisance de certains produits d’exploitation ou de faire face à certaines charges d’exploitation.

les subventions d’équipements ou d’investissement


Elles sont accordées en vue d’acquérir ou bien de créer des valeurs immobilisées ou de financer des activités à long terme, elles peuvent être aussi
des immobilisations accordée gratuitement à l’entreprise. Elles permettent donc à l’entreprise d’acquérir ou de financer des activités à échéance plus
longue.

les subventions d’équilibre


Elles sont accordées généralement afin de réduire complètement ou partiellement des pertes (déficits). Elles permettent donc de compenser
totalement ou partiellement la perte qu’aurait dû constater l’entreprise si cette subvention ne lui avait pas été accordée.

2- COMPTABILISATION DES SUBVENTIONS


2.1 Les subventions d’exploitation

Le SYSCOA distingue d’une part les subventions d’exploitation assises sur les biens achetés, produits ou vendus, notamment celles qui sont accordées
par le pouvoir public enregistré au crédit des comptes 711 ; 712 ; 713, d’autre part, les subventions d’exploitation assises sur les primes
d’embauche, ou de création d’emploi, la participation aux frais de formation enregistrées au crédit du compte 718

D : 4495 D : 521


D : 4582 C : 4495
C : 4582
C : 71
Ou C : 781 (Lors du règlement)
Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 99
Ou C : 6….
(Lors de la notification de la subvention)
(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Exemple d’application

Au cours de l’exercice N une entreprise de transporta acquis 800 000,00 litres de carburants grevés d’une taxe de 120F au litre. La taxe pétrolière
est remboursée annuellement par l’Etat.

Travail a faire : passer l’écriture à la clôture de l’exercice N

31/12/N
4495 Etat subvention d’exploitation à recevoir 96.000.000

71 subventions d’exploitation 96.000.000


Ou
6042 achats de matière combustible
Ou
781 transferts de charges d’exploitation

(Notification de l’Etat)

2.2 Les subventions d’équilibre


Elles sont considérées comme des opérations HAO et enregistrées au crédit du compte 88

D : 4496

C ; 88

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 100


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Exemple

La société Afri a pour objet l’exploitation d’un aéroport international. Son activité au cours de l’exercice N se termine par un résultat d’exploitation
déficitaire de 450.000.000F. Afin de lui permettre de poursuivre ses activités, l’Etat lui accorde une subvention d’équilibre de 400.000.000F.

Travail à faire : passer les écritures au 31/12/N


31/12/N
4496 Etat, subvention d’équilibre à recevoir 400.000.000

881 Subvention d’équilibre 400.000.000


(Engagement de l’Etat)

Application

La société JAPHET a reçu les subventions suivantes dans le courant du mois de janvier 2000.
 01 janvier 2000 : aide accordée par le fond de soutien de culture vivrière : 800.000F
 10 janvier 2000 : subvention accordée par l’ONU ci en compensation de l’engagement de ne pas dépasser les prix fixés par le pouvoir : 1.500.000F
 Le 20 janvier 2000, subvention octroyé par le ministère du développement pour l’ouverture d’une agence à l’intérieur du pays.
 Le 30 janvier 2000, subvention accordée par l’Etat pour compenser la perte de l’exercice : 2.500.000F.

NB : le paiement de ces subventions a lieu deux mois plus tard par chèque bancaire

Travail à faire : passer toutes les écritures au journal de la société

Solution
01/01/00
4582 8.000.000
713 8.000.000
(Svt notification)
10/01/00

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 101


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

4582 1.500.000
71 1.500.000
(Svt notification)
20/01/00
4495 10.000.000
7181 10 000 000
(Svt notification)
30/01/00
4496 2.500.000
881 2.500.000
30/01/00

521 22.000.000

4582 9.500.000
4495 10.000.000
4496 2.000.000
(Réception des fonds)
 Lors de la prise de décision d’octroie du fonds
2.3 Les subventions d’investissement ou d’équipement
D :
Les 4494, Etat,
subventions subvention d’équipement
d’investissement s’analyse comme des capitaux. Le compte 14 figure dans les capitaux propres et est soldé progressivement par le
Ou 865 : Reprise de subvention d’investissement en fin d’exercice.
compte
D : 4582, Organismes
C : 141 subventions d’équipement (en espèces)
C : 142 subventions d’équipement (en nature)

 Lors de la réception des fonds

D : 521, Banque


C : 4494
C : 4582

 Lors de l’utilisation des fonds de la subvention pour acquisition d’une immobilisation


D : 2…
D :de4451
Cours M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 102

C : 521 (ou autres compte de trésorerie)


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

NB :
1- Quand le bien est amortissable et qu’il est couvert en totalité par la subvention en espèces la reprise de subvention d’investissement
est égale à l’amortissement

2- Quand le bien est amortissable et qu’il n’est pas couvert par la totalité de la subvention en espèces la reprise de subvention
d’investissement est de :

Reprise = amortissement x coefficient de proportionnalité


taux * m
= quote-part du bien x ——————
1200

3- Lorsque le bien n’est pas amortissable, la reprise de subvention d’investissement se fait sur 10 ans.

 En outre si le bien est totalement couvert par la subvention en espèces la reprise de subvention d’investissement serait égale à :
Coût du bien non amortissable n
———————————————— x ———
10 360
 En outre si le bien n’est pas couvert totalement par la subvention en espèces la reprise de subvention d’investissement serait de :

Quote-part du bien non amortissable subventionné n


——————————————————————————— x —————
10 360

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 103


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Quote-part du bien non amortissable subventionné = coût du bien non amortissable X coefficient de proportionnalité
Subvention accordée en espèces
Coefficient de proportionnalité = ———————————————————
Coût des biens acquis grâce à la subvention en espèce

Exemple

La COTIVOIRE obtient le 01/03/1990, une subvention d’équipement de 150.000.000F pour l’acquisition d’un terrain nu destiné à son extension et d’un
bâtiment à usage industriel. Elle bénéficie en outre de l’état ivoirien d’une machine industrielle d’un coût de 50.000.000F installée et mise en service
le 01/05/1990(taux d’amortissement 15%). La subvention est reçue le 01/06/1990 par virement bancaire.
L’entreprise a acheté le 01/07/1990, un terrain nu à 60.000.000F et un bâtiment à 240.000.000F amortissable sur 20 ans.
Le bâtiment est cédé à la société AFRICOTON : le 01/04/1999 à 30.000.000F HT ; TVA 18% ; réglé par chèque bancaire.

Travail à faire
1- passer les écritures nécessaires au cours de l’exercice 1990 et au 31/12/90
2- Passer les écritures au 31/12/1991
3- passer les écritures de cession à la date de la cession

Solution

1. a- écritures au cours de l’exercice

01/03/90
4494 200.000.000
141 150.000.000
142 50.000.000
(Octroi de la subvention)
01/05/90
2411 50.000.000
4494 50.000.000
(Entrée du matériel)
01/06/90

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 104


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

521 150.000.000
4494 150.000.000
(Acquisition du terrain)
01/07/90
222 60.000.000
521 60.000.000
(Acquisition du terrain)
01/07/90
2311 240.000.000
521 240.000.000
(Acquisition du bâtiment)

1. b- écritures en fin d’exercice (31/12/90 et 31/12/91)

Analyse des amortissements et des reprises de subvention d’investissement en vue d’annuler les comptes 141 et142

Machine industrielle amortissable


240
Amortissement au 31/12/90 = 50.000.000 x 15% x ——― = 5.000.000
360
Reprise de subvention au 31/12/90 = 5.000.000
Amortissement au 31/12/91 = 50.000.000 x 15% = 7.500.000

Reprise de subvention au 31/12/91 = 7.500.000

Application au terrain nu (non amortissable)

La subvention en espèces octroyée pour l’achat du terrain de 60.000.000F et le bâtiment de 240.000.000F est de 150.000.000F, donc elle ne peut pas
couvrir ces deux valeurs. Par conséquent, il faut rechercher la part du terrain subventionné (quote-part) en calculant le coefficient de
proportionnalité.
150.000.000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 105


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Coefficient = ——————————————— = 0,5 (valable pour le terrain et le bâtiment)


(60.000.000 + 240.000.000)

Quote-part du terrain subventionné : 60.000.000 x 0,5 = 30.000.000

Reprise de subvention d’investissement au 31/12/90


30.000.000 180 (6mois)
—————— x ——————— = 1.500.000F
10 360

Reprise de subvention d’investissement au 31/12/91


30.000.000
—————— = 3.000.000
10

Bâtiment (amortissable)
180
Amortissement au 31/12/90 = 240.000.000 x 5% x ——― = 6.000.000
360
Reprise de subvention au 31/12/90 = 6.000.000 x 0,5 = 3000.000

Amortissement au 31/12/91 = 240.000.000 x 5% = 12.000.000

Reprise de subvention au 31/12/91 = 12.000.000 x 0,5 = 6.000.000

Ecriture de fin d’année 90

31/12/90
6818 5000.000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 106


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

2841 5000.000
(Dot machine)

142 5000.000
865 5000.000
(Reprise subv.)

141 1.500.000
865 1.500.000
(subv. Terrain)

6813 6.000.000
2831 6.000.000
(dot bâtiment)

141 3000.000
865 3000.000
(subv. Bâtiment)

Ecriture de fin d’exercice 91

31/12/91
6813 7.500.000

2841 7.500.000
(dot machine)

142 7.500.000

865 7.500.000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 107


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Reprise /mach

141 3000.000

865 3000.000
(subv. Terrain)

6813 12000.000

2831 12.000.000
(dot bâtiment)

141 6.000.000

865 6.000.000
reprise /bâti

Analyse de la cession au 01/04/99 et au 31/12/99

Amortissement pratiqué sur le bâtiment cédé

Du 01/07/90 au 31/12/98  8 ans 6mois soit 102 mois


240.000.000 x 5 x 102
Amortissement pratiqué = ————————————— = 102.000.000
1200
Amortissement complémentaire sur bâtiment (du 01/01/99 au 01/04/99)

240.000.000 x 5 x 3
——————————— = 3000.000
1200

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 108


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 Amortissement = 102.000.000 + 3.000.000 = 105.000.000

Total de la subvention reprise au 31/12/98 sur bâtiment

3.000.000 + (6000.000 x 8) = 51.000.000

Montant de la subvention à reprendre au 31/12/98

= Quote-part du bâtiment subvention – subvention reprise sur bâtiment


= (240.000.000 x 0,5) – 51.000.000 = 69.000.000

01/04/99
521 360.000.000
822 300.000.000
4431 60.000.000
(Prix de cession)

6813 3.000.000
2831 3.000.000
Dot complémentaire
2831 105.000.000
812 105.000.000
Soldes du compte 284

812 240.000.000
2311 240.000.000
Sortie du bien
31/12/99
141 69.000.000
865 69.000.000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 109


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Pour solde subv. / Bâtiment

NB : l’Etat en octroyant 200.000.000 (en espèces et en nature) de subvention à l’entreprise va progressivement récupérer 35% de cette somme sous
forme de d’impôt BIC parce que la reprise de subvention est un produit HAO qui influencera le résultat net de l’exercice

LES OPERATIONS EN MONNAIE ETRANGÈRE

Dans le cadre de son ouverture sur les marchés extérieurs, l’entreprise est emmenée à effectuer des opérations libellées en monnaie étrangère,
monnaie autre que le franc CFA. Sauf dénouement immédiat toute opération faite en monnaie étrangère a pour conséquence la prise des risques qui
peut se traduire par une perte ou un gain du fait de l’évolution des cours entre le début et le règlement final de l’opération.
Ces opérations portent en général sur :
- les créances (ventes) et les dettes (achats)

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 110


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

- les biens (immobilisations, titres et stocks …..)


- les disponibilités

1- CREANCES ET DETTES EN MONNAIE ETRANGERE


La conversion des créances & dettes à l’entrée dans le patrimoine est réalisée au cours de change en vigueur à la date de l’opération qu’il s’agisse de
transactions commerciales ou de transactions financières.

1.1 les transactions commerciales (achat et ventes)


La comptabilisation retient en général trois phases

1ère phase : à la date de l’opération


A cette date, les marchandises seront libellées au cours du jour.

2ème phase : à l’inventaire au 31/12/N


Lorsque l’application du taux de conversion à la date de l’inventaire a pour effet de modifier les montants en franc CFA précédemment comptabilisés,
les différences de conversion sont inscrites dans les comptes transitoires de créances et des dettes concernées. Lors de l’inventaire deux situations
sont possibles :
 Cas d’augmentation des créances ou diminution des dettes
Dans ce cas l’évaluation en cours de change de la clôture fait apparaître un gain qui est enregistré au crédit du compte 479, par le débit du compte de
tiers correspondant.

Créances Dettes
D : 411 D : 401
C : 479 C : 479

 Cas de réduction des créances et d’augmentation des dettes


C’est le cas où l’évaluation en cours de change de la clôture fait apparaître une perte latente. Elle est enregistrée dans le compte 478 à l’actif du
bilan. Elle entraîne la constitution d’une provision pour risques.

Créances Dettes
D : 478 D : 478
C : 411 C : 401

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 111


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

D : 679 D : 679


C : 499 C : 499

3ème phase : A la date de règlement

A la date de règlement, les gains de change ou les pertes latentes résultant de la modification du cours sont pris en compte pour le calcul du résultat.
Les comptes transitoires qui avaient enregistré les pertes ou les gains latentes doivent être annulés puisque devenus sans objet.

Pertes Gain
D : 521 D : 521
D : 676 C : 411
C : 411 C : 776

Exemple : cas de vente

La société JERICHO vend des marchandises à son client Américain pour un montant de 50 000 dollars le 10/12/98. a cette date, le cours du dollars
était de 500F CFA . Au 31/12/98, le cours du dollar a connu une de 20%. Le règlement est intervenu le 05/01/99 par virement bancaire et le cours du
dollar était de 540F CFA

Travail à faire

Passer toutes les écritures de régularisation nécessaires

Solution
10/12/98
411 (50 000 x 500) 2 500 000

701 2  500 000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 112


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

31/12/98
411 (600- 500) x 50 000 5 000.000
479 5  000 000

01/01/99
479 5 000.000

411 5  000.000
(Annulation)
05/01/99
521 27 000.000

411 25  000.000
776 (540 – 500) x 50 000 2 000.000

Exemple 2 : cas d’achat

Le 25/12/99, la société NAZARETH achète du riz avec son fournisseur Américain, d’un montant de 100 000 dollars. Le cours du dollar était de 600F
CFA. Au 31/12/99, le cours du dollar est passé à 670F CFA. Le règlement est intervenu le 16/03/2000 par virement bancaire et à cette date le dollar
coûtait 640F CFA

Travail à faire : passer les écritures

25/12/99

601 (100 000 x 600) 60 000.000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 113


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

401 60  000.000
31/12/99
478 (670 – 600) x 100 000 7 000.000

401 7  000.000

679 7 000.000

499 7  000.000
01/01/00

401 7 000.000

478 7  000. 000

401 60 000.000
676 (640 – 600) x 100 000 4 000.000

521 64  000.000

1.2 Les transactions financières (Emprunt et prêt)

La comptabilisation retient également deux étapes :

1ère étape  : signature du contrat et réceptions des fonds

Le prêt est libellé au cours du jour, à la date de signature du contrat. Les frais prélevés par la banque « compte 631 » viennent diminuer le montant
qu’on reçoit.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 114


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

A la date de réception des fonds, en cas de fluctuation du cours de la devise, on constate le gain ou la perte de change

2ème étape  : A l’inventaire au 31/12/N


En fin d’exercice, on constate l’écart de conversion et en cas d’augmentation de dette, on constate une provision. Au 01/01/N +1, on contre-passe
l’écriture de constatation de l’écart de conversion

Application
la société le Jourdain a signé le 01/04/N, avec une banque britannique un contrat pour l’emprunt d’une somme de 500 000 ₤. La somme à la
disposition de la société le même jour est transférée à Abidjan puis inscrite sur le compte de la société le 05/04/N, après prélèvement d’une
commission de 100 000F CFA. Le cours du livre sterling a varié de la façon suivante :
01/04/N : 1 ₤ = 800F CFA
31/12/N : 1 ₤ = 820 F CFA
05/04/N : 1₤ = 790 F CFA
Les commissions prélevées par la banque lors du transfert des fonds représentent des frais bancaire.

Travail à faire
Passer les écritures de régularisation

Solution
Montant initia de l’emprunt : 800 x 500 000 = 400 000.000
Montant du 05/04/N : 500 000 x 790 = 395 000.000
Perte = 5 000.000
Au 31/12/N
Ecart : (820 – 800) x 500 000 = 10 000.000
Montant net : 395 000.000 – 10 000.000 = 394 900 000

05/04/N
521 394 900 000
631 100 000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 115


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

676 5000 000


162 400  000.000
(Réception des fonds)
31/12/N
478 10 000.000
162 10  000.000
(Constatation de l’écart)

679 5000 000

499 5000 000


01/01/N+1
162 10 000.000

478 10.000.000
(Annulation)

2. LES BIENS

2.1 Les titres

Le SYSCOA prévoit que les titres de participations et les titres immobilisés de l’activité de portefeuille (TIAP) sont enregistrés pour le coût
d’acquisition et les autres titres pour le prix d’acquisition. Ces coûts ou ces prix sont convertis en francs CFA au cours du jour de l’opération. Il en est
ainsi, que le titre soit ou non entièrement libéré.

2.1.1 Titres intégralement libérés

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 116


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

La détermination de la valeur d’inventaire des titres libellés en monnaie étrangère se fait par une conversion en francs CFA sur la base du cours de
change à la date de l’inventaire. On compare la valeur d’acquisition des titres avec celles de l’inventaire. Lorsque la valeur d’inventaire est inférieure à
la valeur d’acquisition, on constate une provision.

Exemple

La SOTACI a acquis à la constitution d’une société britannique le 01/01/2001, 800 actions (titres de participation) au prix unitaire de 200 livres
sterling, libéré immédiatement de la totalité. A cette date, 1 livre sterling vaut 875 F CFA. Au 31/12/2001, la livre sterling coûte 850F CFA.

Travail à faire

Passer les écritures nécessaires au 31/12/2001

Solution

Coût d’achat : 800 x 200 x 875 = 140 000.000


Valeur à l’inventaire : 800 x 200 x 850 = 136 000.000
Perte = 4 000.000

01/01/2001

261 140 000.000

521 140 000.000
(Acquisition des titres)
31/12/2001

6972 4000 000

296 4000 000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 117


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

2.1.2 Titres partiellement libérés


Le montant des titres non encore libérés est comptabilisé au crédit du compte 472
Lors des appels progressifs des autres titres, les comptes 472 et 521 seront respectivement débité et crédité tout en mettant en évidence le gain
(776) ou la perte de change (676)

Exemple
La société Ange Michelle a acquis à la création d’une société Américaine le 25/01/99, 1000 actions (titres de participations) au prix unitaire de 1000
dollars immédiatement libéré du quart.
Le 15/03/99, le 2ème quart est appelé et libéré. Le 15/06/99, le 3ème quart est appelé et libéré. Les cours du dollar étaient les suivants :
25/01/99 1 $ = 600 F CFA
15/03/99 1$ = 625 F CFA
15/06/99 1$ = 590F CFA
Travail à faire
Passer les écritures aux différentes dates

AU 25/01/99
Coût d’acquisition  : 1000 x 100 x 600 = 60 000.000
Fraction libérée : 60 000.000 x ¼ = 15 000.000
Fraction non libérée : 60 000.000 x ¾ = 45 000.000

Au 15/03/99
Perte : [ (625 – 600) x ¼ x 100] x 1000 = 625 000
Fraction appelé 15 000.000

Au 15/06/99
Gain [ (600 – 590) ] x ¼ x 100 ] x 1000 = 250 000
Fraction appelé = 15 000.000
25/01/99

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 118


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

261 15 000.000

521 15  000.000

261 45 000.000

472 45  000.000
15/03/99

472 15 000.000
676 625 000

521 15  625 000


15/06/99

472 15 000.000
521 14  750 000
773 250 000

2.2 Les immobilisations

 A l’acquisition

On comptabilise la valeur d’entrée par conversion en franc CFA du montant des immobilisations exprimé en monnaie étrangère sur la base du cours du
jour de l’opération.

 Au règlement

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 119


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Au jour du règlement, on compare le prix facturé converti en franc CFA lors de l’acquisition et le prix effectivement payé du fait d’une variation de la
devise. La différence est considérée comme une charge ou un produit.

Pour l’écart de conversion, deux situations se présentent :

 Bien acheté en année N et réglé en N

Lorsque le règlement intervient au cours de l’exercice, il n’y a pas lieu de constater un écart

 Bien acheté en année N et réglé en N+1


A l’inventaire au 31/12/N, lorsque le cours de change modifie le montant en franc CFA précédemment comptabilisé, la différence est enregistrée soit
au crédit du compte 479, soit au débit du compte 478 selon le cas (Augmentation de la dette ou diminution de la créance)
Au 01/01/N+1, on annule l’écriture de constatation de l’écart de conversion.

Exemple

L’entreprise JESUGNON a acquis un micro ordinateur auprès d’un fournisseur allemand le 17/04/2000, pour un prix de 1  700 Deutsch Mark (DM),
payable pour 40% au comptant et le reste à la réception du bien le 25/06/2000.
17/04/2000 : 1 DM = 320F CFA
25/06/2000 : 1 DM = 328F CFA
Travail à faire
Passer toutes les écritures de régularisation

Solution

17/04/2000

Coût d’acquisition : 1 700 x 320 = 544 000 CFA


Montant réglé : 544 000 x 0,4 = 217 600

25/06/2000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 120


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Perte : (328 – 320) x 0,6 x 1 700 = 8 160


Montant à régler : 1 700 x 328 x 0,6 = 334 560

17/04/2000
244 544 000

481 544 000

481 217 600

521 217 600

481 326 400


676 8 160
521 334 560

NB : Formellement l’entreprise a dépensé 552 160 F CFA pour acquérir le bien, mais sa valeur d’entrée dans le patrimoine, base de l’amortissement est
de 544 000

Exemple 2

Le 20/12/2001, la SA JERICHO a acquis une machine outil avec un fournisseur Américain à 50.000 dollars. Le port payé est de 200  000F CFA. Au
20/01/2002, la SA règle sa dette par chèque bancaire
Le dollar évolue comme suit :

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 121


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

20/12/2001 : 1 $ = 500 F CFA


31/12/2001 : 1 $ = 575F CFA
20/01/2002 : 1 $ = 450 F CFA
TVA 18%
Travail à faire

Passer toutes les écritures sachant que les frais annexes (TVA et port) sont réglés au transitaire par chèque bancaire.

Solution

Coût d’acquisition : 50 000 x 500 = 25 000.000

TVA : 25 000.000 x 18% = 4 500 000

Frais annexes : ‘ (4 500 000 + 200 000) = 4 700 000

Ecart de conversion : (575 – 500) x 50 000 = 3 750 000

Gain au 20/01/2002 : (500 – 450) x 50 000 = 2 500 000

20/12/2001
241 25 200 000
4451 4 500 000
481 25  000.000
401 4  700.000

401 4 700 000


521 4  700 000

31/12/2001

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 122


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

478 3 750 000


481 3  750 000

01/01/2002
481 3 750 000
478 3  750 000

20/01/2002

481 25 000.000
521 (450 x 50 000) 22 500 000
776 (500 – 450) x 50 000 2 500 000

2.3 Les stocks


Les stocks sont évalués en fonction de leur :
- détention à l’étranger après l’acquisition en devise
- acquisition à l’étranger avec détention dans la zone UEMOA

2.3.1 Cas de détention des stocks à l’étranger


La valeur en monnaie étrangère de stocks détenus à l’étranger est consentie en francs CFA en fin d’exercice. Le cours est égal à la moyenne pondérée
des cours pratiqués à la date d’achat ou d’entrée en magasin des éléments considérés.
Si la valeur au jour de l’inventaire, compte tenu du cours de change de ce jour est inférieure à la valeur d’entrée, alors il y a lieu de constituer une
provision pour dépréciation.

Exemple
La SA « VOIX DES ANGES » distribue sur l’Afrique de l’ouest des biens ; elle achète ces biens sur le marché international (Amérique) qu’elle stocke
dans un entrepôt de la France avant la réexpédition vers les lieux de consommation. Les achats sont effectués uniquement en dollar Américains. Les
mouvements de l’exercice 200 ont été les suivants au niveau de l’entrepôt
- 01/01/2000 : Stock initial : 10 000 unités à 97,5 $
- 03/04/2000 : sortie : 7 500 unités

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 123


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

- 07/06/2000 : Acquisition : 15 000 unités à 96 $ l’unité


- 05/07/200 : Achat de biens : 20 000 unités à 93 $ l’unité
- 10/10/200 : sortie : 10 000 unités
- 20/12/2000 : sortie : 20 000 unités

Le dollar affiche
- 01/01/2000 : 1 $ = 509 F CFA
- 07/06/2000 : 1 $ = 538 F CFA
- 05/07/2000 : 1 $ = 512 F CFA
- 31/12/2000 : 1 $ = 522 F CFA

Travail à faire
1. Evaluer le stock final sachant que l’entreprise utilise la méthode du CMUP
2. Quel commentaire si le cours au 31/12/2000, était à 515 F CFA
3. Evaluer le stock final avec la méthode FIFO

Solution

L’entreprise utilise la méthode du CMUP

Stock final (physique) au 31/12/2000


Stock final = 10 000+ 15 000 + 20 000- 7 500 – 10 000 – 20 000
SF = 7 500
Le coût moyen pondéré du dollar
(10 000 x 97,5) + (15 000 x 96) + (20 000 x 93) 4 275 000
CMUP = ———————————————————————— = ———————
(10 000 +15 000 + 20 000) 45 000

CMUP = 95 $
Valeur en dollar du stock final : 7500 x 95 = 712 500 $

Calcul du coût moyen pondéré du CFA

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 124


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

(10 000 x 509) + (15 000x538) + (20 000 x 512)


CMUP du CFA = —————————————————————————
(10 000 +15 000 + 20 000)

CMUP = 520 CFA


Valeur du stock en franc CFA
Stock final: 712 500 $ x 520 = 370 500 000

31 370 500 000

6031 370 500 000


(Constatation du stock final)

6031 (10 000 x 97,5 x 509) 496 275 000

31 496 275 000
(Annulation du stock initial)

A la clôture de l’exercice, le cours du dollar de 522 est supérieur au cours utilisé pour évaluer le stock final (520F CFA). Il n’y a donc pas lieu de
constituer une provision.

2/ si le cours au 31/12/200 était de 515 F CFA

L’évaluation du stock final : 370 500 000 ; L’entreprise doit constater une provision car 515 est inférieur 520 F CFA
Provision = 712 500 x (520 – 515) = 3 543 750

31/12/2000
6593 3 543 750

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 125


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

391 3 543 750

3. L’entreprise utilise la méthode FIFO

Le stock final au 21/12/2000 est égal à 7500 unités. L’entreprise utilisant la méthode FIFO permet de considérer que les 7  500 unités restantes
comme provenant du stock acquis le 05/07/2000 à 93$ l’unité

Valeur du stock final : 7 500 x 93 = 697 500 $


Coût moyen du franc CFA = 520 F CFA
Stock final en CFA: 697 500 x 520 = 362 700 000

31 362 700 000

6031 362 700 000


(Constatation du stock final)

6031 (10 000 x 97,5 x 509) 496 275 000

31 496 275 000
(Annulation du stock initial)

2.3.2 Les stocks acquis à l’étranger et détenus dans la zone UEMOA

Le SYSCOA a prévu pour cette comptabilisation quatre méthodes possibles de valorisation


1 .Valorisation des achats et des stocks au cours moyen calculé sur la durée de rotation des stocks
2. Valorisation des achats au cours du jour et valorisation des stocks :
- soit au cours du jour de clôture pour la totalité
- soit au cours du jour de clôture pour la partie non encore payée de ces stocks, au prix d’achat pour la partie déjà payée (Cours moyen
d’achat)

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 126


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

3. Valorisation selon un cours interne de période fixée par l’entreprise


4. achats et stocks payés, valorisés au cours du jour du paiement, achat et stocks non payés au cours du jour de clôture

OPERATIONS EN MONNAIE ETRANGERE


CAS PARTICULIERS

1. CAS D’EMPRUNT OU PRET AFFECTANT PLUSIEURS EXERCICES (ART. 56)

Le règlement du droit comptable syscoa stipule en son article 56 que lorsque des pertes probables ou gain latents sont attachés à l’opération
d’emprunt ou de prêt affectant deux ou plusieurs exercices, l’entreprise doit procéder à l’étalement de ces pertes ou de ces gains sur la durée
restante à courir jusqu’au termes des remboursement ou des encaissements à venir prévue au contrat.
Le traitement comptable suit le principe suivant :
1. Etablissement du tableau d’amortissement de l’emprunt en devise après détermination des annuités ou taux réel
2. A la réception des fonds le montant de l’emprunt est libellé au cours du jour
3. En fin d’exercice, on comptabilise les intérêts échus, l’écart de conversion et éventuellement la provision (étalement sur la durée de
l’emprunt). Elle se calcule par rapport à la période déjà couru
4. En début d’année suivante, on contre passe les intérêts échus et l’écart de conversion
5. A l’échéance, on procède au règlement du principal (Amortissement des emprunts) et des intérêts en constatant le gain ou la perte en cas
de fluctuation du cours

Perte de change Gain de change

D : 671 (Intérêts) D : 671


D : 162 (Emprunt) D : 162
D : 676 : (Perte)
C : 521
C : 521 C : 776
Remarques  :
1. les intérêts payés sont libellés au cours de la monnaie étrangère à la date de paiement

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 127


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

2. L’emprunt est libellé au cours de la monnaie étrangère à la date de la signature

Application
La VOIX DES ANGES a obtenu auprès d’une banque Italienne un prêt de 90 000 euros à la date du 01/07/N. le prêt est remboursable en trois
annuités constantes de fin de période au taux de 10%. Les cours de l’euros sont les suivants :

01/07/N 690 F CFA


31/12/N 705 F CFA
30/06/N+1 697 F CFA
31/12/N+1 700 F CFA
30/06/N+2 684 F CFA
31/12/N+2 687F CFA

TAF : Comptabiliser les opérations aux cours des exercices N ; N+1 ; N+2
RESOLUTION
0,1
a = 90 000 x —————— = 36 190
1 – (1, 1) -3
Annuité = amortissement + Intérêt
Restant = Dettes – Amortissement
Amortissement Annuité – Intérêt

Tableau d’amortissement de l’emprunt en euro


Exercice Dettes Intérêt Amortissement Annuités Restant
N 90 000 9 000 27 190 36 190 62 810
N +1 62 810 6 281 29 909 36 190 32 901
N+2 32 901 3 290 32 901 36 190 -
Enregistrement
01/07/N : Emprunt 90 000 x 690 = 62 100 000 F CFA
31/12/N : intérêt couru : 90 000 x 6/12 x 705 3 172 500
Dettes au 31/12/N : 90 000 x 705 = 63 459 000
Ecart de conversion : 90 000 x (705 – 690) = 1 350 000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 128


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

En application de l’article 56, cette perte latente attachée à une opération d’emprunt affectant plusieurs exercices doit être étalée sur la durée
restante à courir jusqu’au terme des remboursements le 30/06/N+3 soit 30 mois
30
Montant de la partie différée : 1 350 000 x ———— = 1 125 000
36
6 30
Provision = 1 350 000 x ——— = 225  000 ou bien 1 350 000 – 1350 000 x ——
36 . 36
01/07/N
521 62 100 000
162 62  100 000
(Emprunt)
31/12/N
4782 1 350 000
162 1  350 000
(Ecart de conversion)

697 225 000
194 225 000
(Provision)
671 Intérêt couru 3 172 500
1662 3 172 500
01/01/N+1
162 1 350 000
4782 1 350 000
(Annulation)
1662 3 172 500
671 3 172 500

30/06/N+1

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 129


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Intérêt : 9000 x 697 = 6 273 000


Amortissement : 27 190 x 690 = 18 761 100
Perte : (697 – 690) x 27 190 = 190 330
Montant de la banque : 36 190 x 697 = 25 224 430

30/06/N+1

671 6 273 000


162 18 761 100
676 190 330

521 25  224 430


(Règlement de la 1 ère
annuité)

Au 31/12/N+1

Intérêt couru : 6 281 x 6/12 x 700 = 2 198 350


Ecart de conversion : (700 – 690) x 62 810 = 628 100
Provision à constituer : 628 100 x 18/36 = 314 050
Dotation  : 314 050 – 225 000 = 89 050

31/12/N+1
671 2 198 350

1662 2  198 350


(Régularisation des intérêts)

4782 628 100

162 628 100


(Ecart de conversion)

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 130


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

697 89 050

194 89 050
(Constatation de la provision)
01/01/N+2
1662 2 198 350

671 2  198 350


(Annulation des intérêts)

162 628 100

4782 628 100


(Contre passation)

Au 30/06/N+2

Intérêts échus : 6281 x 684 = 4 296 204


Amortissement : : 2990 x 690 = 20 637 210
Gain de change : 2990 x 690 (690 – 684) = 179 454

Au 31/12/N+2

Intérêt échu : 3 290 x 6/12 x 687 = 1 130 115


Ecart de conversion : 32901 x (690 – 687) = 98 703

30/06/N+2

679 4 296 204


162 20 637 210

521 24  753 960

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 131


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

776 179 454


31/12/N+2

671 1 130 115

1662 1  130 115

162 98 703

479 98 703

194 89 050

797 89  050

2. L’ARTICLE 57

Lorsque les opérations traitées en monnaie étrangère non encore dénouées à l’inventaire sont telles que elles concourent à une position globale de
change au sein de l’entreprise, le montant de la dotation aux provisions pour perte de change est limité à l’excédent des pertes probables sur les gains
latents afférant aux éléments. La compensation qui est admise entre pertes probables et gains latents se fait devise par devise.

Application

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 132


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

L’entreprise KOUTOU présente au 31/12/N, ses dettes et créances libellés en lire (monnaie Italienne) et traduite en F CFA

Fournisseur Lire F CFA


ETAL 14 000 000 6 580 000
MALON 32 000 000 13 440 000
NAPLO 27 000 000 13 230 000
TOTAL 73 000 000 33 250 000

CREANCE
MARTELO 44 000 000 19 360 000
LAZARO 17 000 000 9 180 000
TOTAL 61 000 000 28 540 000
SOLDE 12 000 000 4 710 000

TRAVAIL A FAIRE

Passer les écritures de régularisation au 31/12/N sachant que le cours de la lire est de 47 F CFA pour 100 Lires

Solution
Position globale de change au 31/12/N
1. La provision à constituer
Selon le cours du jour 73 000 000 x 47
———————— = 34 310 000
12 000 000 x 47 100 -
———————— = 5  640  000 ou 61 000 000 x 47
100 ———————— = 28 670 000
100 ————————
5 640 000

Globalement, on constate que la variation de la lire Italienne se traduit en perte essentiellement, d’où la provision à constituer est  : 5  640 000 -
4  710  000 = 930  000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 133


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

2. Les écarts de conversion


Ecart de Ecart de conversion
Dettes et Créances Valeur actuelle valeur historique conversion actif passif
ETAL 6 580 000 6 580 000 - -
MALON 15 040 000 13 440 000 1 600 000 -
NAPLO 12 690 000 13 230 000 - 540 000

MARTELO 20 680 000 19 360 000 - 1 320 000


LAZARO 7 990 000 9 180 000 1 190 000 -
TOTAL 2 790 000 1 860 000
PROVISION 930 000
14 000 000 x 47/100 = 6 580 000
31/12/N
679 930 000

499 930 000


(constatation de la provision)

478 1 600 000

401 1  600 000


(ecart de conversion actif)

411 1 320 000

479 1  320 000


(Ecart de conversion passif)

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 134


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

401 540 000

479 540 000


( Ecart de conversion passif)

478 1 190 000

411 1  190 000


(ecart de conversion actif)

Si l’entreprise n’avait pas utilisé la position globale de change, il aurait fallu constater une charge provisionnée égale à l’écart de conversion actif soit
2 790 000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 135


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

LE CREDIT BAIL

1. DEFINITION
Le crédit bail (CB) est un contrat passé entre l’entreprise et un établissement financier au terme duquel :
 L’entreprise obtient :
- Un droit de jouissance (utilisation) sur un bien acheté par l’établissement financier en vue de son utilisation durant le temps déterminé
- La possibilité d’acquérir le bien concerné soit en fin du contrat, soit au terme de la période fixée d’avance, moyennant paiement d’un
prix convenu (option d’achat). Elle verse périodiquement (trimestre, mois année) à l’établissement financier des loyers ou annuité
couvrant la période d’utilisation.

 L’établissement financier :
- achète le bien en son nom mais pour le compte de l’entreprise. Il est donc propriétaire du bien
- Reçoit régulièrement des redevances prévues
- S’engage à céder le bien à l’utilisateur à la date de lever de l’option d’achat
Le contrat conclu pour une période convenue entre les deux parties est généralement inférieur à la durée de vie du bien. Le contrat peut prévoir un
dépôt de garantie initial qui est récupérable en fin de contrat ou qui vient en diminution du montant payer en cas de rachat.

2. POINT DE VUE COMPTABLE


Le traitement du crédit bail dépend du montant du bien ou des biens pris en crédit bail.

2.1 Montant du bien inférieur à 5% du montant brut des immobilisations du preneur (petit contrat)

Dans ce cas, le bien n’appartient pas au preneur donc, il ne peut pas l’amortir. La redevance n’est pas décomposée, elle est comptabilisée dans un
compte unique 632 : redevance de crédit bail.

 Lors du versement du dépôt de garantie,

Débit
275 : Dépôt et cautionnement versé

Crédit
521 :
Cours de M EDI, banquede gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49
Professeur 136
(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 Paiement de la redevance au
 Récupération du dépôt de propriétaire
garantie Débit
623 : Redevance de crédit bail
Débit 4454 : TVA récupérable sur services
521 : banque
Crédit
Crédit 521 : banque
275 : Dépôt et cautionnement versé

 A l’inventaire au 31/12/N

Si le loyer est payé avant inventaire Si le loyer est payé avant inventaire

Débit Débit
476 : charges constatées d’avance 623 : loyer de crédit bail
4455 : TVA récup sur fact. non parvenue
Crédit
623 : loyer de crédit bail Crédit
408 : Fournisseur charge à payer

 A la levée de l’option (en cas de rachat du bien)

Débit
2… compte d’immobilisation
4451 : TVA sur immobilisation

Crédit
Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 137
275 : Dépôt et cautionnement versé
521 : banque
(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Remarque :
Si le bien est racheté, le nouvel acquéreur (ancien locataire) peut l’amortir en linéaire. En cas de non levée de l’option (en de non rachat du bien) le
bien est simplement restitué au propriétaire.

Exemple
Une entreprise a souscrit le 01/08/2000, un contrat de crédit bail portant sur un matériel de production d’une valeur de 21  000.000 F HT. Le
contrat dont la durée est de 5 ans prévoit :
- le 01/08/00, versement initial d’une somme de 5 000.000 F comme dépôt de garantie.
- Versement annuel d’une redevance de 5 400 000F en début de période
- Possibilité de racheter le bien à 7 000.000 F HT en fin de contrat
- La restitution du dépôt de garantie au terme du contrat

Travail à faire
Traiter le crédit bail

2.2 contrat de crédit bail dont le montant individuel des biens est supérieur à 5% du montant brut des immobilisations du preneur

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 138


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dans ce cas, le contrat de crédit bail n’est plus un petit contrat. Le syscoa traite l’opération comme une acquisition assortie d’un emprunt de même
nature, emprunt équivalent. Cela va entrainer :
- l’enregistrement du bien à l’actif du bilan du preneur par le débit d’un compte d’immobilisation (classe 2) pour sa valeur d’origine et le
crédit du compte 17
- si le bien est amortissable l’entreprise établit le plan d’amortissement sur sa durée d’utilisation
- établissement du plan d’amortissement de l’emprunt dont l’annuité se décompose en intérêt et en remboursement du principal

le plan d’amortissement du bien se fait suivant le type d’amortissement utilisé. Quant au plan d’amortissement de l’emprunt, il est établi comme tout
plan d’amortissement d’emprunt.

Toutefois, le taux d’intérêt qui apparaît au contrat n’est pas n’est qu’un taux apparent. Il faut donc déterminer le taux réel de l’emprunt par l’une des
formules suivantes :

 Cas des annuités de début de période

Soit :
a : l’annuité
n : la durée du contrat de crédit bail
a ‘ : le montant de l’option de rachat
Va : la valeur actuelle

1–(1+i) –(n–1)
Va = a x 1 + ―――――――――― + a’ x ( 1 + i ) –n

 Cas des annuités de fin de période

1 - ( 1 + i ) -n
Va = a x ――――――――― + a’ x (1 + i ) -n

 Lors de la souscription

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 139


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Débit
2 … Compte d’immobilisation

Crédit
17….. emprunts équivalent

 Lors du paiement de la redevance  Intérêt courus

Débit Débit
6233 : redevance de crédit bail 672 : Intérêt dans loyer de CB
4454 TVA service
Crédit
Crédit 176 : Intérêts courus
521 : banque

 A la clôture des comptes ou à l’inventaire au 31/12

On retraite la redevance en la décomposant en  « 672 : intérêts » et en «  173 remboursement »

Débit On comptabilise l’amortissement du bien


672 : Intérêt des loyers de crédit bail Débit Tenir compte des
173 : emprunt équivalent de crédit bail 681 amortissements
Crédit dérogatoires en cas
6233 : redevance de Crédit bail Crédit d’amortissements
accéléré, dégressif
28…
(Retraitement du CB)
Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 140
(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 A l’ouverture des comptes au 01/01

On contre passe les intérêts constatés d’avance

Débit
176 : Intérêts courus sur autres emprunts

Crédit
672 : Intérêts dans loyers de crédit bail

 Cas de levée de l’option


Si l’entreprise opte pour le rachat, l’établissement financier s’engage à céder le bien à l’utilisateur. La comptabilisation continue sans changement y
compris celle de la dernière annuité.

 Cas de non levée de l’option

Si l’entreprise n’opte pas pour le rachat, il faut alors qu’elle restitue le bien. Cependant le bien étant entrée dans le patrimoine comme une acquisition
par emprunt, il faut qu’il sorte comme une cession d’immobilisation par emprunt.

Cession proprement dite Amortissement complémentaire


Débit
Débit 681
173 : Emprunt équivalent 851/ 151

Crédit
Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50Crédit
63 02 – 04 85 52 49 141
82 … 28 …
Ou 754 151/ 861
(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Sortie du bien et de ces amortissements annulation des amortissements dérogatoires

Débit Débit
811/654 : VCN de cession 151
28 …
Crédit
Crédit 861
2… compte d’immobilisation

Application : contrat en début de période

La société SINAÏ souscrit le 01/01/2000, un contrat de crédit bail dans le but d’obtenir un matériel de production d’une valeur de 200  000 HT.
Cette machine a une durée de vie 8 ans. Le contrat de crédit bail durera 6 ans avec un taux de 13% stipulé au contrat. Le 01/01 de chaque année,
l’entreprise versera des loyers de montant identiques de 44 762  F. l’entreprise envisage de garder le matériel à l’issue de la sixième année avec une
valeur de 12 000 F qu’elle devra payer.

Travail à faire

Présenter l’analyse comptable du retraitement du crédit bail

Résolution

Soit :
a : l’annuité

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 142


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

n : la durée du contrat de crédit bail


a ‘ : le montant de l’option de rachat
Va : la valeur actuelle

De façon schématique

01/2000 01/2001 01/2002 01/2003 01/2004 01/2005 01/2006


――▼―――――――▼――――――▼――――――▼――――――▼――――――▼――――――▼―――► -44.762 44.762 44.762
44.762 44 762 44.762 12.000

En principe à la date de la signature du contrat, le 1er loyer est payé.


Recherche du taux équivalent
Au taux de 13%, la valeur actuelle sera

1 – (1, 13) – ( 6 – 1 )
Va = 44.762 x 1 + ―――――――――― + 12.000 x ( 1, 13 ) –6

0,13

Va = 207964

Il faut rechercher le taux pour lequel la valeur actuelle est le plus proche possible de la valeur du matériel (200 000)

Pour i = 16%

1 – (1, 16) – ( 5 )
Va = 44.762 x 1 + ―――――――――― + 12 000 x ( 1, 16 ) –6

0, 16
Va = 196.251
Cherchons le taux par interpolation linéaire

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 143


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

13% i 16%
207.964 200.000 196.251

i – 13 200 000 – 207 964


――――― = ――――――――――――  i = 15%
16 – 13 196 251 – 207. 964

C’est avec un taux de 15% qu’il faut présenter le tableau d’amortissement de l’emprunt

Tableau d’amortissement de l’emprunt, échéance 01/01

   
Année Capital restant Intérêt 15% Annuité Amortissements
2 000 200 000 - 44 762 44 762
2 001 155 238 23 286 44 762 21 476
2 002 133 762 20 064 44 762 24 698
2 003 109 064 16 359 44 762 28 403
2 004 80 661 12 099 44 762 32 663
2 005 47 998 7 200 44 762 37 562
2 006 10 436 1 564 12 000 10 436
Total 80 572 280 572 200 000
A la dernière année, l’amortissement est égal au capital restant, c’est à dire 10 436
Annuité dernière année égal au prix de rachat et Intérêt = prix de rachat - amortissement
Amortissement = annuité – Intérêts : intérêt = capital x taux : capital restant = capital - amortissement
Ce contrat se présente sous la forme d’un emprunt équivalent de 200 000 à annuité constantes de 44 672 (les loyers) sur 6 ans et une dernière
annuité de 12 000 à la 7ème année, puisque l’entreprise a pris l’option de rachat.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 144


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Plan d’amortissement du bien

Exo VO VNC debut Amortis cumul VCN fin


2 000 200 000 200 000 25 000 25 000 175 000
2 001 200 000 175 000 25 000 50 000 150 000
2 002 200 000 150 000 25 000 75 000 125 000
2 003 200 000 125 000 25 000 100 000 100 000
2 004 200 000 100 000 25 000 125 000 75 000
2 005 200 000 75 000 25 000 150 000 50 000
2 006 200 000 50 000 25 000 175 000 25 000
2 007 200 000 25 000 25 000 200 000 -

Enregistrement comptable
A la souscription

01/01/00
241 200 000

173 200  000

01/01/00
623 44 762

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 145


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

4454 8 057
521 52 819
(1 ère
Redevance)

Retraitements au 31/12/2000

31/12/00
173 44 762

6233 44762

(1 ère Redevance retraitée)


01/01/00
681 25 000

2841 25 000

Enregistrement et retraitement 2ème redevance

01/01/01
6233 44 672

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 146


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

4454 8 057
521 52 819

31/12/01
6722 23 286
173 21 476

6233 44 762
(2 ère
Redevance)
31/12/01
6811 25 000

2841 25 000

Reprenons l’application précédente en considérant que le contrat est passé le 30/06/2000

RESOLUTION

Tableau d’emprunt : Identique au précédent mais les annuités vont du 30/06 AU 30/06

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 147


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Plan d’amortissement du bien

Exo VO periode Amortissement cumul VCN fin


2 000 200 000 6 12 500 12 500 187 500
2 001 200 000 12 25 000 37 500 162 500
2 002 200 000 12 25 000 62 500 137 500
2 003 200 000 12 25 000 87 500 112 500
2 004 200 000 12 25 000 112 500 87 500
2 005 200 000 12 25 000 137 500 62 500
2 006 200 000 12 25 000 162 500 37 500
2 007 200 000 12 25 000 187 500 12 500
2 008 200 000 6 12 500 200 000 -
Enregistrement comptable
30/06/00
241 200 000

173 200  000

30/06/00
6233 44 762
4454 8 057
521 52 819
(1 ère Redevance)
31/12/00
173 44 762

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 148


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

6233 44 762
(Retraitement de la redevance)
31/12/00
6722 11 643

1763 11 643
Intérêts inclus dans loyer 2001
(23 286 x 6/12)

681 12 500

2841 12 500

Ecriture de l’exercice 2001

01/06/01
173 11 643

6722 11 643

(Contre passation)
30/06/01
6233 44 672
4454 8 057
521 52 819
(Paiement loyers)
31/12/01
6722 10 032

1763 (20064 x 6/12) 10 032

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 149


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

(Régularisation Intérêt)
31/12/01
6722 23 286
173 21 476

6233 44762
(Traitement du loyer)

681 25 000

2841 25 000
30/06/02
1763 10032

6722 10 032

Cas de levée de l’option

173 10436
6722 1563
4454 (12000 x 18%) 216

521 12215

 Cas de non levée de l’option

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 150


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

L’option n’est pas levée, dans ce cas l’entreprise est tenue de rendre le bien. Dans l’analyse comptable il faut :
- constater la sortie du bien repris par la société de crédit bail
- annuler la dette correspondante au prix de rachat

Reprenons l’application précédente avec une cession du matériel au 30/06/2006

Amortissement du 30/06/00 au 30/06/06 : 137 500


Amortissement complémentaire : 2006 = 6 mois = 150 000
Cumul amortissement : 150 000
Valeur comptable nette (VCN) : 200 000 – 150 000 = 50 000
Prix de cession : 12 000

31/12/06
681 12 500

2841 12 500
(Dotation complémentaire)
31/12/06
811 200 000

241 200 000


(Sortie du bien)
31/12/01
2841 150 000

811 150  000


(Solde du compte débité)

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 151


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

173 12 000

82 12 000
(Cession pour annulation de l’emprunt)

QUELQUES OPERATIONS SPECIFIQUES

1. PERSONNEL INTERIMAIRE

1.1 Définition

Le personnel intérimaire est le personnel salarié d’une entreprise utilisé par une autre pour une durée déterminée. La prestation de ce personnel est facturée comme
« services extérieurs ». L’application du principe de la « prééminence de la réalité sur l’apparence juridique » conduit le SYSCOA a inclure ces
prestations de services reçus non dans les services extérieurs, mais dans les charges de personnel

1.2 Comptabilisation
Les rémunérations perçues par le personnel extérieur dans le courant de l’exercice sont comptabilisées au débit du compte 637. Cette rémunération étant considérée
comme la contrepartie d’une prestation est en principe soumise à la TVA
En cours d’exercice En fin d’exercice

Débit
Débit
637
667
4454
Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 152
Crédit
Crédit
637
521
(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Application
L’entreprise Ange a signé le 01/10/2005, un contrat avec la société Japhet visant à mettre à la disposition de cette dernière, un comptable pour tenir sa comptabilité
pour une période de 6 mois. La rémunération mensuelle versée au travailleur est de 400 000 HT, réglée par chèque bancaire

Travail à Faire
Comptabiliser cette opération chaque mois et au 31/12/2005
30/10/2005
637 400 000
4454 72 000

521 472 000


30/11/2005

637 400 000


4454 72 000

521 472 000

30/12/2005

637 400 000


4454 72 000
521 472 000

667 1 200 000

637 1 200 000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 153


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

2. LES CHARGES D’INTERETS SUR EMPRUNTS

Principe De Comptabilisation

Quand une entreprise emprunte à long terme, les charges d’intérêts ne sont payées en général qu’un an après la réalisation de l’emprunt. Il faut donc rattacher à
l’exercice N concerné les charges d’intérêts qui ne seront payées qu’en année N+1

Application

Une entreprise emprunte le 1er mars N une somme de 1 000.000 F, remboursable en 10 annuités 100 000 F chacune, taux d’intérêts 6%

Travail à Faire

Présenter les écritures


- au 1er mars N
- au 31 décembre N
- au 1er janvier N+1
- au 1er mars N+1 (date de remboursement)

01/01/N 01/03/N 31/12/N 01/03/N+1


―――――――――――――――――――――――――――――――――――――――――
10 mois d’intérêts en N 2 mois d’intérêts en N+1

――――――――― 01/03/N ――――――――


521 1.000.000

162 1.000.000
(Encaissement de l’emprunt)
――――――――― 31/12/N ――――――――

6712 50 000

1662 (1.000.000 x 6% x 10/12) 50 000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 154


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

(Pour régularisation)
―――――――――01/01/N+1 ――――――――
1662 50 000

6712 50 000
(Annulation écriture précédente)
―――――――――01/03/N+1 ――――――――

6712 60 000
162 100 000

521 160 000

On a rattaché 10 mois d’intérêts (50 000) à l’exercice N et 2 mois d’intérêts (10 000) à l’exercice N+1 ; cela est démontré à travers le solde du compte 6712 en
exercice N et N+1

EXERCICES D’APPLICATION
DOSSIER 1 : OPERATIONS D’ACHAT-VENTES

La société SAUVEUR commercialise des micro-ordinateurs. Elle vous présente ces factures à enregistrer dans le journal
classique.

SAUVEUR 05/01/01 IBM 04/01/01

FT 03 DOIT ALOUETTE FA .02 DOIT SAUVEUR

Ordinateurs 1.500.000 Ordinateurs 4.000.000

Escompte 30.000 Remise 5% 200.000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 155


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

TVA 20% 294.000 3.800.000

NAP 1.764.000 TVA 20% 760.000

NAP 4.560.000

AVIS DE CREDIT 018

SGBCI 20/01/01 SAUVEUR Abidjan le 09/01/01

Votre effet escompté BPF : 1.764.000

Nominal 1.764.000
Frais Au 25/01/01
12.000

TPS 10%
1.200

NAVC 1.750.800
Veuillez Payer contre cette lettre de change

La somme de un million sept cent soixante-quatre


SGBCI mille francs.
16/01/01
A l’ordre de NOUS MEME
Bordereau de Remise à l’escompte

Effet Tiré Echéance Montant TIRE

1 Alouette 25/01/01 1.764.000 Effet n° Alouette


1

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 156


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

SGBCI
Abidjan le 12/01/01 BPF : 4.560.000

AVIS DE DEBIT N° 23 30/01/01

NAVD 4.560.000 Au 29/01/01

Nous paierons à l’ordre de IBM

SAUVEUR 10/01/01 La somme de Quatre millions cinq cent soixante


mille francs
Ft 002 DOIT KRAIDY

Ordinateurs 2.000.000 Souscripteur

Escompte 2% 40.000 N° 6 SAUVEUR

Net financier 1.960.000

TVA 20% 392.000 SAUVEUR 21/01/01

Port payé 20.000 AV 02 AVOIR KRAIDY

Consignation( 10 ) 100.000 Ristourne trimestrielle 50.000

Acompte -89600 Déconsignation (10 ) 70.000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 157


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

NAP 2.382.400 transport 10.000

ADOLPHE 25/01/01 AWININ 07/01/01

G. S 4 DOI SAUVEUR TT.08 DOIT SAUVEUR


T

Réparation de la 205 40.000 Ordinateurs 1.500.000

TVA 20% 8.000 Remise 5% 75.000

TVA 20% 285.000


NAP 48.000

Port payé 20.000

Consignation 50.000

NAP 1.780.000

DOSSIER 3 : AMORTISSEMENT

La comptabilité des établissements « SAUVEUR » vous fournit les renseignements suivants :

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 158


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Extrait de la balance au 31/12/2001 avant inventaire

LIBELLES DEBIT CREDIT

Amortissements dérogatoires 5.119.446

Bâtiments 12.000.000

Matériel et outillage 18.000.000

Matériel et mobilier 8.000.000

Matériel de transport 7.500.000

Stock de marchandises 11.000.000

Créances douteuses 5.400.000

Amortissement des bâtiments 400.000

Amortissement du matériel et outillages 8.250.000

Amortissement du matériel et mobilier 1.683.333

Amortissement matériel de transport 6.875.000

Dépréciation des stocks de marchandises 1.750.000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 159


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dépréciation des créances douteuses 2.312.000

A l’exception du matériel et outillage qui est amorti dégressivement, toutes les autres immobilisations sont amorties linéairement.

Bâtiments : taux d’amortissement : 2 %, ils ont été acquis deux (2) ans après la création de l’entreprise.

Matériel et outillage : taux d’amortissement : 12,5 %. Il est composé d’une machine outil, acquise à la création de l’entreprise.

Matériel et mobilier : taux d’amortissement : 10 %. Le matériel est acquis deux ans et demi après la création de l’entreprise à
5.000.000f. le mobilier de bureau est acquis à la création de l’entreprise au prix de 3.000.000f

Matériel de transport : taux d’amortissement : 25 %. Il a été acquis à la création de l ’entreprise.

TRAVAIL A FAIRE

Déterminer la date de création des établissements SAUVEUR

Calculer les dates d’acquisition des différentes immobilisations.

Présenter le plan d’amortissement du matériel et outillage.

Présenter les écritures d’amortissement de l’exercice 2001

Le matériel et outillage a été cédé le 13 janvier 2001 à 9.600.000f TTC. Aucune écriture n’a été passée.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 160


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Présenter les écritures de la cession

DOSSIER 4 : ETAT DES TITRES

Le portefeuille titre des établissements « SAUVEUR » se présente comme suit au 31/12/2000.

N° Titres Achats Vente Cours au Cours au


31/12/2000 31/12/200
Dates Nbre Prix Dates Nbre Prix 1

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 161


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

261 STB 14/12/00 300 16.500 23/11/0 150 15.000 15.000 15.500
1

50 AKB 10/06/00 200 22.000 14/10/0 50 23.000 23.500 20.000


1

263 TKB 15/07/00 90 12.500 11.000 11.800

261 AKA 01/02/01 150 16.000 14.900

50 AAS 25/09/01 400 24.000 24.500

274 KAD 01/10/01 250 11.500 10.800

Le comptable a passé l’écriture suivante :

D : 521 2.250.000

C : 261 2.250.000

TAF : passer les écritures de régularisation

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 162


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DOSSIER 5 : AUTRES REGULARISATION

Les intérêts de 12 % l’an sur un prêt de 8.000.000F accordé le 01/04/ 2000 ne seront encaissés qu’à l’échéance le
31/03/2001.

La prime d’assurance automobile annuelle de 1.440.000F payée le 31/08/2000 couvre la période du 01/09/2000 au 31/08/01.

Les intérêts de 8 % l’an sur un emprunt de 12.000.000 obtenu le 01/08/2000 ne seront payés qu’à l’échéance du 31/07/2001.

Des marchandises d’une valeur HT de 4.800.000, reçu du fournisseur EKOU n’ont pas encore fait l’objet de facturation TVA 20
%.

Le client AMESSAN a retourné pour 2.600.000 HT des marchandises. La facture d’avoir ne sera établie que courant janvier
2001.

La facture n° 57860 du fournisseur MESSOU d’un montant TTC de 2.898.000 a été reçue et enregistrée, mais jusqu’au
31/12/2000, les marchandises correspondantes ne sont pas encore livrées.

TRAVAIL A FAIRE

Passer les écritures de régularisation au 31/12/2000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 163


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

EXERCICE 1 : SA FCGE


La société SA FCGE est spécialisée dans l’achat- ventes de diverses marchandises. Au cours du mois de mai 2010, elle a réalisé les
opérations suivantes :
02/05/2010 : SA FCGE apporte la facture n° 0510 à YAO après livraison ; prix de vente 1 caisse de 24 portables à 4 800FHT la
caisse, remise 10% et 5%, escompte 5%, port payé 59 708F, emballages consignés 2832FTTC la caisse ; avance 576 000.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 164


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

05/05/2010 : facture n°0515 adressée à DECO marchandises brutes; remise 10%, escompte 3%, port facturé 256 000F, 50 caisses
consignées à 5 900FTTC l’unité, avance 5 000 000F, TVA 18%, net à payer : 14 139 600F

10/05/2010 : Achat de marchandises au fournisseur SIDIBE, facture n°E10, remise 5% ; remise 4% ; escompte 3%, emballages
consignés pour 780 624 ; avance sur commande 1500 000F ; port payé 300 000F, net à payer 4 800 000F

15/05/2010 : vente au client TCHIMOU, facture n°78E ; remise 4% ; remise 3% ; escompte 2% ; emballages consignés 800 emballages
à 1 180F l’un ; avance sur commande : 500 000F ; port facturé 20 000F, net financier : 1 264 742F

20/05/2010 : TCHIMOU nous apprend qu’il a détruit 500 emballages et conserve 150 autres, nous adressons la facture n° 13P.
Travail à faire :
1) Présentez la facture n° 0510 sachant que le net à payer s’élève à 3 200 000F.
2) Enregistrer les opérations de la SA FCGE dans le journal classique.

EXERCICE 2 : SA EXPERT


Lors de votre stage au cabinet EXPERT, on vous confie le dossier suivant :
 Le 1/07/N la société SPLEND achète à crédit avec le fournisseur COULIBALY des marchandises d’une valeur de 1 180 000FTTC
payable à la fin du mois de septembre N
 Le 5/07/N le service comptable de la société SPLEND adresse à COULIBALY un billet à ordre pour acceptation d’un montant de
1 180 000FTTC, échéance ; 30/09/N (effet a été accepté et retourné le même jour)
 Le 15/07/N la société SPLEND vend à crédit à BALLO des marchandises pour 1 500 000FTTC payable à la fin du mois d’AOÛT N
 Le 17/07/N la société SPLEND reçoit les 2 traites après acceptation du client BALLO sur qui les avait tirées :
o Traite n°001 : valeur nominale : 600 000F, échéance : 25 Août N
o Traite n°002 : valeur nominale : 900 000F, échéance : 30/08/N
 Le 25/08/N la société SPLEND encaisse en espèces l’effet n°001 chez BALLO
 Le 30/08/N la société SPLEND remet l’effet n°002 à sa banque BICICI pour encaissement. La BICICI adresse à la société à la suite le
bordereau. Montant net viré 885 000, date : 02/09/N
 Le 10/09/N la société SPLEND achète à crédit avec le fournisseur FIFA, des marchandises d’une valeur de 3 687 500FTTC, payable le
30/12/N

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 165


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 Le 15/09/N la société SPLEND vend à crédit à ABAS des marchandises d’une valeur de 3 813 559FHT payable le 30/12/N
 30/09/N la société SPLEND règle par chèque le montant du billet à ordre souscrit le 05/07/N et échu à ce jour.
 Le 02/10/N la société SPLEND reçoit les trois lettres de changes tirées sur ABAS et après acceptation de celui-ci
o Lettre de change n°003 : montant 2 000 000F échéance ; 05/11/N
o Lettre de change n°004 : montant 1 500 000F échéance ; 05/12/N
o Lettre de change n°005 : montant 1 000 000F échéance ; 30/12/N
 Le 05/10/N la société SPLEND pour ses besoins de trésorerie décide d’escompter les effets n°003 et n°004. Le même jour les effets sont
remis à la BICICI pour négociation qui lui propose les conditions suivantes :
 Taux d’escompte : 5%
 Commission : 0,5% (indépendant du temps)
 Frais divers : 500F par effet
 Le 07/10/N la BICICI avance les fonds à SPLEND après les formalités d’usage
 Le 15/10/N SPLEND endosse l’effet n°005 à l’ordre de BERNABE
 Le 20/10/N KOFFI livre à SPLEND un lot de marchandises d’une valeur de 5 000 000FTTC dont ¼ est réglé au comptant en espèces par
SPLEND. Le reste payable dans 3 mois.

EXERCICE 3 : SA MARIE


L’entreprise SA MARIE vous demande d’enregistrer les opérations du mois de novembre N
 Le 01/11/N, l’effet n°1 de montant 4000 000F envoyé à l’encaissement revient impayé, frais d’impayé 50 000F
 Le 05/11/N, le client ange nous retourne 80 emballages repris à ç(àf l’unité. Les emballages ont été consignés à 1298FTTC l’un. Nous lui
adressons la facture d’avoir n°16.
 Le 18/11/N, l’effet n°21 de montant 15 000 000 envoyé à l’escompte revient impayé. Frais d’impayé 75 000F.
 Le 21/11/N, chèque n°T10 005 au fournisseur Adjobi pour avance sur achat d’un matériel et outillage. montant du chèque 10 000 000F.
 Le 26/11/N, le fournisseur Adjobi nous envoie la facture n°13 relative à notre commande, montant 20 000 000HT, remise 4%, escompte
2%, TVA 18%, port payé 600 000F
 Le 27/11/N, le livre de paie indique :
 Salaire de base 33 725 000F
 Caisse de retraite 1400 000F
 Impôt général sur le revenu 325 000F

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 166


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 Heures supplémentaires 1000 000F


 Gratification 935 000F
 Avantages en nature 815 000F
 Impôt sur le salaire 505 875F
 Contribution nationale pour la reconstruction 600 000F
 Acompte 415 000F
 Indemnité de transport 575 000F
 Le 28/11/N, l’effet n°33 de montant 5 000 000F endossé à l’ordre de YAHVE revient impayé, frais d’impayé 18 000F.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 167


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

DOSSIER 2 : DECLARATION DE TVA – ETAT DE RAPPROCHEMENT BANCAIRE

EXERCICE 1 : SA ELOHIM


Vous êtes stagiaire à l'entreprise ELOHIM. Pour un test d'embauche le chef comptable vous remet les documents ci-dessus. Il vous demande:
3- d'établir l'état de rapprochement bancaire
4- de passer les écritures de régularisation

.Compte banque tenue par l'entreprise


DATE LIBELLES B- MO DATE LIBELLES MONTANT
NTA

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 168


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

NT
01-12 Solde à corrigé 756.600 04-12 Chèque n° 5210 72.000
05-12 Fry son chèque 52.700 10-12 Agio sur Escpte du 08/12 2.000
08-12 Remise à l'escompte 178.000 10-12 Chèque n° 5211 12.500
25-12 Dry son virement 82.000 18-12 Chèque n° 5212 72.700
23-12 Chèque n° 5213 60.000
Solde débiteur 850.100

SGBCI – YOPOUGON
Nous vous adressons ci-dessus le relevé de votre compte sauf erreur ou omission.
DATE LIBELLES DEBIT CREDIT
Solde au 30 novembre 756.600
05-12 Chèque n° 5210 72.000
05-12 Remise chèque 52.700
10-12 Remise escompte (net) 176.000
18-12 Chèque n° 5211 12.500
20-12 Chèque n° 5212 72.700
25-12 Virement 82.000
29-12 Retour effet impayé 36.000
29-12 Frais de retour 1000
31-12 Frais de tenue de compte 1800
31-12 Encaissement coupon 2.200
Solde créditeur 873.500

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 169


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

EXERCICE : CAS SAUVEUR


Vous disposez des informations relatives au compte banque de l’entreprise » SAUVEUR »521102 SGBCI tenu par SAINT
SAUVEUR
DATE LIBELLES MONTAN DATES LIBELLES MONTANT
S TS S
01/05 Solde 3.971.20 02/05 AGIO avril 55.600
05/05 Chèque n° 725 0 11/05 Chèque n° 2020 196.000
15/05 Versement 156.400 16/05 Chèque n° 2021 231.400
18/05 Effet à 1.500.00 29/05 Virement Kouassi 348.600
21/05 l’encaissement 0 31/05 Chèque n° 2022 172.200
25/05 Chèque n° 1945 560.000 31/05 Solde débiteur 6.291.600
Effet à l’escompte 317.000
790.800
TOTAL 7.295.40 TOTAL 7.295.400
0
« SAINT SAUVEUR » compte n° 95106683520 à la SGBCI
DATES LIBELLES DEBIT CREDIT
01/05 Solde 4.596.600
02/05 Chèque n° 2048 220.000
02/05 Chèque n° 2049 461.000
07/05 Chèque n° 725 Pauline 156.400

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 170


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

13/05 Chèque n° 2020 196.000


16/05 Versement espèces 1.500.000
18/05 Chèque n° 2021 231.400
20/05 Remise à l’encaissement du 18/05 effet 556.200
n° 12
23/05 Chèque n° 1945 317.000
27/05 Remise à l’escompte du 25/05 780.000
31/05 Domiciliation effet n° 34 404.000
31/058 Effet impayé Abdoulaye 380.000
31/05 Agios 63.600
Solde 5.950.200
TOTAL 7.906.200 7.906.200

TRAVAIL A FAIRE
1) Établir l’état de rapprochement bancaire
2) Passer les écritures de régularisation

EXERCICE 2 : SA DAVID


Extrait du compte bancaire, il a été constaté que :

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 171


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 le virement du client CHRIST de 250 000F, porté sur le relevé du 31 décembre ne figure pas au journal de la banque
de l’entreprise ;
 une somme de 3 500F correspondant à des commissions bancaires n’a pas l’objet d’un avis de débit ; 
 un effet tiré sur le client NASSER, escompté, dont le net de la négociation était de 404 124F est revenu impayé. Frais
d’impayé: 876F. l’opération n’a pas été enregistrée dans le livre de la banque.
 Les chèques 40 et407 de montant respectifs 320 000F et 480 000F, tirés à l’ordre des fournisseurs FRANCK et
FRANCIS, n’ont pas encore été présentés au paiement à cette date ;
 L’extrait de compte ne fait état d’une remise à l’encaissement de 750 000F (l’entreprise n’utilise au compte d’attente
pour les chèques).
Le compte de l’entreprise tenu par la banque BICICI accuse un solde créditeur de 467 200F tandis que le compte banque
tenu par l’entreprise accuse un solde débiteur de 575 700F.
Travail à faire : présenter l’état de rapprochement bancaire et effectuer les régularisations nécessaires.

EXERCICE 3 : SA MOISE


Le relevé bancaire de la SA MOISE envoyé par la SIB et notre compte SIB se présente ainsi au 31/12/N
521 BANQUE SIB CHEZ NOUS
Solde à nouveau 800 000 Chèque n°29 25 000
Virement de Christ 10 000 Chèque n°35 80 000
Effet n°282 500 000 Frais sur effet n°282 1000
Vente de titres 10 000 Chèque n°40 10 000
Chèquen°45 5 000
Effet n°50 80 000
SOLDE DEBITEUR 1 119 000
TOTAL 1 320 000 TOTAL 1 320 000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 172


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

RELEVE BANCAIRE DE LA SIB


LIBELLES DEBIT CREDIT
Solde à nouveau 813 000
Chèque n°29 25 000
Chèque n° 24 8 000
Virement de Christ 10 000
Effet n°282 499 000
Chèque n° 40 10 000
Chèque n° 26 5 000
Virement François 5 000
Vente de titres 10 000
Frais sur vente de titres 2 000
Commissions sur opérations du mois 5 000
SOLDE CREDITEUR 1 282 000
TOTOAL 1 337 000 1 337 000

Travail à faire : procéder au rapprochement bancaire et effectuer les régularisations suivantes.

EXERCICE 4 : SA JEAN


ETAT DE RAPPROCHEMENT AU 31/08/2000
LIBELLES Compte SGBCI Compte BOISUD
Solde à rectifier 5196092 5423812
Commissions 10480
Coupon 101800
Virement YAO 920000
Chèque n° 1614 210400

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 173


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Virement ALI 488000


Domiciliation 1482000
Soldes rectifiés 4725412 4725412
TOTAUX 6217892 6217892 5423812 5423812

Extrait du compte BOISUD à la SGBCI

DATES OPERATIONS DEBIT CREDIT


30-08 Solde 5423812
01-09 Virement ALI 488000
03-09 Versement espèces 400000
18-09 Acquisition de titres de participation 2400000
18-09 Frais sur acquisition de titres de participation 2200
26-09 Encaissement effet 1400000
27-09 Chèque n° 1614 210400
28-09 Virement YAO 11800000
28-09 Chèque 1615 1800000
30-09 Domiciliation effet 300000

30-09 Solde créditeur 3203212


Compte SGBCI tenu par BOISUD
DATES LIBELLES DEBIT CREDIT
01-09 Solde 4725412
03-09 Versement espèces 400000
05-09 Remise effet 1400000
20-09 Chèque 1615 1800000
29-09 Remise chèque 320000
29-09 Virement Magloire 780000
30-09 Solde débiteur 4265412
Travail à Faire
1. Établir l'état de rapprochement bancaire
2. Passer les écritures de régularisation

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 174


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

EXERCICE 5 : SA JESUS

La SA JESUS met à votre disposition des données suivantes pour le mois de février 2011 :
compte Intitulés montants
s
4431 TVA facturée sur ventes 25 600 000
4432 TVA facturée sur prestations de services 12 865 000
4433 TVA facturée sur travaux 4 260 000
4451 TVA récupérable sur immobilisation 11 860 000
4452 TVA récupérable sur achats 9 784 000
4454 TVA récupérables sur services 3 450 000
Travail à faire:
1) Déterminer la TVA due pour le mois de février sachant qu’il existait le mois précédent un crédit de TVA de 4 250 000F
2) Passer les écritures de déclaration au 28/02/2011 ainsi que celles relatives au paiement le 12/03/12

EXERCICE 6 : SA EMERAUDE

Employé(e) dans la société SA EMERAUDE, on vous demande de travailler sur le dossier suivant relatif à la TVA.
Mois TVA facturée sur TVA récupérable sur TVA récupérables sur
ventes achats immobilisations
Octobre 400 000 200 000 150 000
Novembre 350 000 300 000 60 000
Décembre 750 000 425 000 250 000

Travail à faire :
1) Indiquer le traitement comptable préconisé par la SYSCOHADA en matière de centralisation de la TVA.
2) Calculer le montant de la TVA due au titre des mois d’octobre, novembre et décembre.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 175


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

3) Passer toutes les écritures de centralisation de TVA au cours du trimestre sachant que la TVA due est réglée au
moyen d’un chèque bancaire barré à l’ordre des contributions indirectes le jour de la date butoir de règlement.
4) En supposant que la société SA EMERAUDE disposait d’une part, d’un crédit de TVA de 50 000F pour le mois de
septembre et d’autre part a réalisé une prestation de service à un tiers au cours du mois d’octobre d’une valeur de
1 500 000FHT (TVA 18%) réglée à 60 jours :
a) Recalculer la TVA due au titre des mois d’octobre, novembre et décembre.
b) Passer les écritures de centralisation de TVA.

EXERCICE 7 : SA JOURDAIN


Dans les livres de la société JOURDAIN, on lit les informations suivantes :
TVA récupérable sur achats
 Octobre 720 000
 Novembre 420 000
TVA récupérable sur immobilisation
 Octobre 744 000
 Novembre Néant

TVA facturée sur ventes


 Octobre 1 400 000
 Novembre ?
Le chiffre d’affaires hors taxe de la société se compose comme suit :
 60% des ventes sont assujetties à un taux de 18%
 40% des ventes sont exonérées de TVA
Au cours du mois de novembre, le chiffre d’affaires TTC s’est élevé à 1 108 000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 176


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Travail à faire :
1) Retrouver le montant du crédit de TVA du mois d’octobre
2) Calculer le montant de TVA facturée sur ventes du mois de novembre
3) Passer les écritures de centralisation de TVA au titre du mois de novembre

DOSSIER 2 : AMORTISSEMENTS

EXERCICE 1 : AMORTISSEMENT LINEAIRE


Comptable dans la société fag , votre chef comptable vous a confié certains travaux d’inventaire préparant la confection des
états financiers annuels.
Extrait de la balance avant inventaire au 31/12/N :
N° de Intitulé des comptes debit credit
compte
2411 Matériel industriel 103 600
2442 Matériel informatique 148 000
28411 Amortissement du matériel industriel 51 800
28442 Amortissement du matériel informatique 74 000

Le matériel industriel et le matériel informatique ont été achetés à la même date et amortis au même taux linéaire de 10%.
Travail à faire :
1) Définir l’amortissement
2) Déterminer la date d’acquisition
3) Calculer les amortissements de l’exercice N et passer les écritures d’inventaires nécessaires

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 177


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

EXERCICE 2 : AMORTISSEMENT ACCELERE


L’entreprise ACCELERE a acquis le 1/10/N un matériel d’une valeur de 1400 000HT au taux normal. Ce matériel a fait l’objet
d’un amortissement accéléré et sa durée d’utilisation est de 5ans.
Travail à faire :
1) Présenter le plan d’amortissement
2) Procéder aux régularisations de fin d’exercice.

EXERCICE : CAS SAUVEUR


La comptabilité des établissements « SAUVEUR » vous fournit les renseignements suivants :
Extrait de la balance au 31/12/2001 avant inventaire
LIBELLES DEBIT CREDIT
Amortissements dérogatoires 5.119.446
Bâtiments 12.000.000
Matériel et outillage 18.000.000
Matériel et mobilier 8.000.000
Matériel de transport 7.500.000
Stock de marchandises 11.000.000
Créances douteuses 5.400.000
Amortissement des bâtiments 400.000
Amortissement du matériel et outillages 8.250.000
Amortissement du matériel et mobilier 1.683.333
Amortissement matériel de transport 6.875.000
Dépréciation des stocks de marchandises 1.750.000
Dépréciation des créances douteuses 2.312.000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 178


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

A l’exception du matériel et outillage qui est amorti dégressivement, toutes les autres immobilisations sont amorties linéairement.
Bâtiments : taux d’amortissement : 2 %, ils ont été acquis deux (2) ans après la création de l’entreprise.
Matériel et outillage : taux d’amortissement : 12,5 %. Il est composé d’une machine -outil, acquise à la création de l’entreprise.
Matériel et mobilier : taux d’amortissement : 10 %. Le matériel est acquis deux ans et demi après la création de l’entreprise à
5.000.000f. le mobilier de bureau est acquis à la création de l’entreprise au prix de 3.000.000f
Matériel de transport : taux d’amortissement : 25 %. Il a été acquis à la création de l’entreprise.

TRAVAIL A FAIRE
Déterminer la date de création des établissements SAUVEUR
Calculer les dates d’acquisition des différentes immobilisations.
Présenter le plan d’amortissement du matériel et outillage.
Présenter les écritures d’amortissement de l’exercice 2001

Le matériel et outillage a été cédé le 13 janvier 2001 à 9.600.000f TTC. Aucune écriture n’a été passée.
Présenter les écritures de la cession

EXERCICE 3 : AMORTISSEMENT DEGRESSIF


La SA GESCOM a acquis 05/05/2010 un matériel industriel MATX au prix de 708 000FTTC. Ce matériel est amortissable en
dégressif. Au 31/12/2011, le cumul des amortissements dégressifs (amortissements fiscaux) est de 276 000F.
Travail à faire :
1) Déterminer le taux d’amortissement dégressif
2) Présenter le plan d’amortissement du matériel MAXT

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 179


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

EXERCICE 4 : AMORTISSEMENT DEGRESSIF


Dans les balances avant inventaires au 31/12/N-3 et au 31/12/N-2, les comptes relatifs au matériel industriel se présentent
comme suit :

Postes 31/12/N-3 31/12/N-2


2411 : matériel industriel A déterminer A déterminer
28411 : amortissement du matériel 6 250 000 11 250 000
industriel
151 : amortissement dérogatoire 5 250 000 5 650 000

Ce bien a été amorti au mode dégressif (coefficient 2)


Travail à faire :
1) Retrouver la date d’acquisition de ce bien et sa durée d’utilisation
2) Calculer sa valeur d’origine
3) Construire le plan d’amortissement
4) Enregistrer les écritures nécessaires au 31/12/N-1 et 31/12/N

EXERCICE 5 : AMORTISSEMENTS- BALANCE AVANT INVENTAIRE


Vous êtes employé dans l’entreprise YAO en tant que comptable et votre chef administratif et financier vous remet la
balance avant inventaire au 31/12/N (annexe 1) et des informations complémentaires (annexe 2).
Annexe 1 : balance avant inventaire le 31/12/N
N° de Intitulés Soldes débiteurs Soldes
comptes créditeurs
151 Amortissement dérogatoire A déterminer
231 Bâtiment industriel 2 400 000
2411 Matériels industriels 600 000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 180


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

2351 Installations générales, agencements 480 000


245 Matériels de transport A déterminer
2441 Matériels de bureau 4 500 000
2444 Mobiliers de bureau 270 000
2831 Amortissements des bâtiments industriels 1 008 000
28411 Amortissements des matériels industriels A déterminer
28351 Amortissements des installations générales 444 000
2845 Amortissements des matériels du matériel de 13 696 000
28441 transport 3 487 500
28444 Amortissements du matériel de bureau 209 250
Amortissement du mobilier de bureau

Annexe 2 : renseignements complémentaires


 Les bâtiments ont été acquis le 1/07/N-11 (amortissement linéaire) ;
 Le matériel industriel a été acquis le 1/10/N-3. Il est amorti selon le mode dégressif sur 5 ans. L’amortissement
linéaire est l’amortissement économique justifié ;
 Les agencements sont amortis au taux linéaire de 10% ;
 Le matériel de transport a été acquis le 1/07/N-4. Il est amorti selon le mode linéaire sur une durée de 5 ans ;
 Le mobilier est amorti selon le mode linéaire sur une période de 10 ans ;
 Le matériel de bureau a été acquis le 15/2/N-4 et amorti selon le mode linéaire.

Travail à faire : Enregistrer les écritures nécessaires au 31/12/N à partir de l’extrait de la balance avant inventaire et des renseignements donnés
en annexes 2.

DOSSIER 3 : LES PROVISIONS

EXERCICE 1 : STOCKS


L’état des stocks au 31/12/N-1 après les opérations d’inventaire se présente ci-dessous :

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 181


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

N° de compte Eléments en stock Valeur d’achat Valeur probable de réalisation


321 Matières premières A 2 340 000 2 326 000
3352 Emballages récupérables non identifiables 413 000 390 000
361 Produits finis A 14 471 200 14 424 000
311 Marchandises A 546 000 535 000
L’état des stocks au 31/12/N-1 après les opérations d’inventaire se présente ci-dessous 
N° de compte Eléments en stock Valeur d’achat Valeur probable de réalisation
321 Matières premières A 2 384 000 2 381 000
3352 Emballages récupérables non identifiables 478 000 454 000
361 Produits finis A 15 036 000 14 968 000
311 Marchandises A 546 000 514 000

Travail à faire :
1) Calculer les différentes provisions
2) Enregistrer les écritures nécessaires au 31/12/N

EXERCICE 2 : CREANCES DOUTEUSES


L’état des créances douteuses de la société DOUTEUX nous a été donné en détail dans le tableau suivant
NOM Valeur de la Provision Règlement Observations N
créance HT N-1 N
SOCAS 1 79 661 1 323 000 1 350 000 A solder
CENTER 889 830 771 750 525 000 A porter à 80%du
solde
BAKARY 1 220 339 907 200 - A porter à 75%du
solde

On constate pour l’année N que deux nouveaux clients ont des difficultés :
 DOUTEUX qui nous doit 1476 000TTC est sur le point de déposer le bilan. On pense récupérer 55% de notre créance

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 182


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 KOFFI nous doit 535 000HT ; il est totalement insolvable


 Le client BABEL nous donne un chèque de 25O OOOF pour une créance déjà soldée dans nos comptes.
NB : le taux de TVA 18%

Travail à faire :
1) Présenter l’état des provisions au 31/12/N
2) Présenter les écritures de régularisations nécessaires

EXERCICE 3 : SA DOUTEUX


Etant donné l’état des créances douteuses au 31 12 2004
CLIENTS Créances HT Perte probable Règlement observation
2003 2004
Ekson 325000 25% 150000 Porter la provision à 60% du solde
Kabran 3000000 60% 1200000 On espère récupérer 80% du solde
N’chaud 450000 10% 390000 Pour solde
Baky 1400000 75% 900000 Ramener la provision à 70% du solde
Adam’s 1500000 40% 200000 On espère perdre le solde, a fui

Au cours de l’exercice certains clients sont devenus douteux


clients Créances TTC Observation
Maurice 2800000 espérons récupère 70% du solde
Sery 500000 Espérons perdre 20% du solde

Travail A Faire

3. Etablir l’état des créances douteuses


4. passer les écritures de régularisation au 31 12 2004

EXERCICE 4 : TITRES

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 183


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

La composition et les mouvements du portefeuille titre détenus par EDOTAS se présente ainsi :
Nature des titres dénominatio Date Nombre de Valeur Cours au
n d’acquisition titres d’origine 31/12/N-1
Titre de placement BLOHORN 15/06/N-1 80 45 000 41 000
Titres de placement CIE 10/07/N-1 40 32 000 28 500
Titres de NESTLE 16/05/N-2 100 27 500 26 500
participation

Dénomination Date de Nombre de titres Prix de Cours au


cession cédés cession 31/12/N
BLOHORN 39 000
CIE 20/07/N 10 30 500 32 500
NESTLE 15/09/N 40 27 000 26 000

Les provisions ont été correctement enregistrées au 31/12/N-1 Mais par contre, lors de la cession des titres aucune écriture comptable
n’a été passée.

Travail à faire :
1) Calculer les différentes provisions
2) Reconstituer les écritures d’inventaire passées au 31/12/N-1
3) Passer les écritures de régularisation au 31/12/N

EXERCICE : CAS SAUVEUR

Le portefeuille titre des établissements « SAUVEUR » se présente comme suit au 31/12/2000.

N° Titres Achats Vente Cours au Cours au


31/12/2000 31/12/2001

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 184


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Dates Nbre Prix Dates Nbre Prix

261 STB 14/12/00 300 16.500 23/11/0 150 15.000 15.000 15.500
1

50 AKB 10/06/00 200 22.000 14/10/0 50 23.000 23.500 20.000


1

263 TKB 15/07/00 90 12.500 11.000 11.800

261 AKA 01/02/01 150 16.000 14.900

50 AAS 25/09/01 400 24.000 24.500

274 KAD 01/10/01 250 11.500 10.800

Le comptable a passé l’écriture suivante :

D : 521 2.250.000

C : 261 2.250.000

DOSSIER 5 : CESSIONS D’IMMOBILISATIONS


EXERCICE 1 : SA TOOK

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 185


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Le 11/05/N la SA TOOK a acquis un matériel industriel amortissable en 6 ans en mode accéléré. L’annuité d’amortissement au 31/12/N
était de 4 000 000F. Le 01/06/N+3 le matériel est cédé à 5 900 000 FTTC.

Travail à faire :
1) Déterminer la valeur d’origine du matériel
2) Présenter le plan d’amortissement du matériel industriel
3) Passer les écritures de la première et de la dernière ligne
4) Passer toutes les écritures relatives à la cession.

EXERCICE 2 : SA DAN


Le poste matériel industriel de la SA DAN est constitué d’une machine-outil acquise le 01/04/N au prix de 17 700 000F cette machine
est amortie suivant le procédé accéléré. Dans le bilan de clôture au 31/12/N+5 la VCN de cette machine est de 6 375 000.

Travail à faire :
1) Déterminer le taux d’amortissement linéaire de cette machine et sa durée probable d’utilisation.
2) Dresser son plan d’amortissement accéléré
3) Le 01/06/N+6, cette machine est échangée contre une nouvelle machine plus performante dont le prix est de 26 550 000F. à cet
effet, la SA DAN a émis un chèque de 20 850 000F en paiement de la différence de prix et le comptable a passé à ce jour les
écritures suivantes :
01/ 06/ N+6
241 Matériel industriel 20 850 000
5211 Banque SIB 20 850
(chèque n°2992) 000

La SA AHOU qui commercialise des articles de sport a cédé un micro-ordinateur à 800 000FHT, le 29/07/N. ce micro-ordinateur a été
acquis le 01/03/N-3 à une valeur de 1 880 000TTC. Ce micro-ordinateur est amortissable selon le système linéaire sur 5ans.
A la date de cession, le comptable a s’est borné à passer l’écriture suivante :
01/03/N
51 Banque 800 000
2 244 Matériel informatique 800 000
Cours de M2EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 186
(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Travail à faire : passer les écritures de régularisations nécessaires au 31/12 N

EXERCICE 4: SA IDE
La société IDE a cédé durant l’exercice N deux de ses immobilisations. On vous communique les renseignements suivants :
 Cession d’un matériel A pour un prix de 389 400FTTC le 31/03/N. ce matériel avait été acquis le 01/04/N-2 au prix de
540 000HT. Il a fait l’objet d’un amortissement dégressif sur 4ans ;
 Cession d’un matériel B pour un prix de 169 920FTTC le 30/06/N. ce matériel avait été acquis le 01/10/N-1 au prix de
312 000FHT. Il a fait l’objet d’un amortissement accéléré. la période est de 5 ans.

Travail à faire :
1) Présenter les plans d’amortissement complet des deux matériels. Ces plans devront faire apparaître :
 Les annuités d’amortissement pour dépréciation
 Les annuités d’amortissement fiscalement déductibles
 Les annuités d’amortissement dérogatoires.
2) Passer les écritures de cession
3) Déterminer le résultat comptable de ces deux cessions
4) Déterminer les plus ou moins-values fiscales sur ces deux cessions

EXERCICE 5 : SA CHRIST


La SA CHRIST a acquis un matériel et outillage le 01/10/N au prix de 33 000 000HT. Ce matériel est amorti en dégressif sur 3 ans. Le
1er/07/N+2 la société décide de l’échanger contre un nouveau matériel plus performant d’une valeur de 26 250 000HT. La soulte versée
à cette occasion est de 19 950 000. Le comptable n’a passé aucune écriture.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 187


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Travail à faire : sachant que le nouveau matériel est amorti en dégressif sur 3 ans, passer toutes les écritures de régularisation à la
clôture de l’exercice N+2

DOSSIER 5 : ACQUISITION-SUBVENTION – CESSION.

EXERCICE 1 : SA SUBVA


La société SA SUBVA reçoit le 1er /09/N-2 la notification d’une subvention d’équipement destinée à couvrir totalement l’acquisition d’un
matériel lourd d’une valeur de 50 000 000HT. La société a reçu la facture du fournisseur le 01/10/N et la subvention a été
effectivement encaissée le 15/12/N-2 et le fournisseur a été réglé à la même date. Ce matériel lourd qui a fait l’objet d’un
amortissement dégressif sur 5 ans a été cédé le 30/06/N à 35 000 000HT.

Travail à faire :
1) Passer toutes les écritures d’entrée du matériel lourd dans le patrimoine de l’entreprise.
2) Passer les écritures d’inventaire au 31/12/N-2
3) Indiquer le montant de la subvention qui figure au bilan au 31/12/N-2
4) Passer les écritures de cession du 30/06/N

EXERCICE 2 : SA E
La SA E fait l’acquisition d’une machine industrielle à 10 000 000FHT à l’aide d’une subvention de 6 000 000F promise le 15/07/N et
obtenue par virement bancaire le 25/08/N. cette machine est cédée le 30/03/N+2 à 8000 000HT et amortissable en accéléré sur 8
ans. Lors de la cession, le comptable a passé les écritures suivantes :
D : 521 banque 8000 000
C : 2411 matériel industriel 8000 000
TVA au taux normal.
Travail à faire
1) Passer les écritures de l’année N et de l’année N+2
2) Déterminer le montant minimum à réinvestir.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 188


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

EXERCICE 3 : SA KAM


Le 01/08/N à l’aide d’une subvention de 10 000 000. La SA KAM fait l’acquisition d’une machine industrielle HT 12 000 000 amortissable
en dégressif sur 8ans, remise 10%, port payé 100 000. TVA 18% ; et d’un matériel de transport HT 6000 000 amorti en linéaire sur
4ans, remise 10%, escompte 2%, TVA 18%.
La subvention promise le 01/06/N a été reçue le 03/07/N par virement bancaire.
La machine industrielle a été cédée le 30/04/N+2 à 9 800 000HT; TVA 18%.

Travail à faire
1) Calculer les coûts d’acquisition des deux biens
2) Passer les écritures de l’année N et de l’année N+2

DOSSIER 6 : CREDIT-BAIL.

EXERCICE 1 : SA BAIL


La SA BAIL désire acquérir un matériel industriel d’une valeur de 25 000 000FHT et ayant une durée d’utilisation de 5ans. Elle le fait
acheter par la SOGEBAIL dès le 01/09/N. les redevances annuelles du crédit-bail s’élève à 6 125 000HT pendant 4 ans à compter du
01/09/N.
A la fin de la 5eme année, la valeur du rachat est de 3 125 000FHT. Le taux mentionné au contrat est de 15%(taux apparent)
Travail à faire :
1) Déterminer le taux équivalent de l’emprunt
2) Présenter le tableau d’amortissement de l’emprunt
3) Passer les écritures nécessaires au 01/09/N au 31/12/N et 01/01/N+1
NB : la valeur brute des immobilisations au bilan le 01/09/N est de 312 500 000 ; La TVA au taux normal.
EXERCICE 2 : SA CREDIT
La SA CREDIT désire acquérir en crédit-bail une machine de production d’une valeur de 25 000 000HT. Les caractéristiques du contrat
sont les suivantes :
 Date de signature 01/10/N+1. Durée du contrat 3ans.
 Redevance trimestrielle payable d’avance 2 200 000HT.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 189


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 Option d’achat : 600 000HT


 Durée d’utilisation de la machine : 8 ans en accéléré.
Travail à faire
1) Déterminer Le taux trimestriel de l’emprunt équivalent
2) Passer les écritures de l’exercice N+1 et N+2
NB : Les conditions de traitement de la redevance sont remplies.

DOSSIER 7 : MONNAIES ETRANGERES.

EXERCICE 1 : SA SACO


L’entreprise SA SACO a obtenu un prêt d’une banque britannique de 100 000£ le 1/08/98. Le prêt est remboursable annuellement par
annuité constante de fin période sur 5ans. Le taux d’interêt est de 9%.
La livre sterling affiche :
 Le 1/08/98 : cours 900FCFA
 Le 31/12/98 : cours 908FCFA
 Le 1/08/99 : cours 905FCFA
 Le 31/12/99 :  cours 910FCFA
 Le 1/08/00 : cours 880FCFA

Travail à faire :
Passer les écritures qui s’imposent au 01/08/98, au 31/12/98, au 01/08/99, au 31/12/99, au 01/08/00

EXERCICE 2 : SA AFF


La SA AFF a importé de son fournisseur américain une machine industrielle aux conditions suivantes :
 Prix d’achat hors taxe 100 000 dollars
 Droit de douane 20% du prix d’achat
 Frais de transit hors taxe 5000 000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 190


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Cette acquisition a fait l’objet d’un emprunt de 20 000 000 au taux de 12% le cycle d’achat est de 8 mois.
T VA au taux unique de 18%
Prorata de déduction à 80%
1 dollar(USA) 636,73FCFA le 01/04/N
1 dollar(USA) 638,96FCFA le 31/12/N
1dollar(USA) 635,70FCFA le 05/02/N+1

Travail à faire :
1) Déterminer le coût de l’acquisition du bien
2) Passer les écritures du 01/04/N (date d’acquisition)
Au 31/12/N (date d’inventaire)

Au 31/12/N+2(date d’inventaire
NB : le matériel est amorti en accéléré sur 8ans.
 Début janvier 2001, la SA AFF a fait construire
Par ses ouvriers un entrepôt devant servir au stockage de ses matières première et produits finis. Voici les éléments
constructifs du coût.
Matières premières 9 775 000FHT
Main d’œuvre directe 2 600 000
Quote- part de sous activité 1020 000
Frais d’administration générale 1 250 000
TVA 18%, prorata de déduction : 70%.
La société a contracté un emprunt de 12 500 000F au taux de 8%. A la date d’achèvement des travaux le 01/08/2001, le comptable n’a
passé aucune écriture (mode d’amortissement linéaire)

Travail à faire :
Passer toutes les écritures nécessaires au 31/07/2001 et 31/12/2001 date d’inventaire sachant que la durée de vie approximative d’un
entrepôt est de 20 ans

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 191


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

EXERCICE 3 : SA EVALUA


La SA EVALUA a reçu le 1er octobre N par importation auprès de son fournisseur sud africain une machine industrielle aux conditions
suivantes :
 Prix d’achat hors taxe
 Droit de douane
 Frais de transit hors taxe
 Frais d’installation hors taxe
 Cette acquisition a fait l’objet d’un emprunt de 5 000 000 auprès de la banque au taux de 6% l’an, le 1er janvier N
 Une avance de 25 000 RANDS avait été faite le 1er janvier N (date de passation de la commande).
 Tous les montants ont été réglés au comptant par chèque bancaire, sauf celui du fournisseur sud-africain.
 Le cours du RAND est à 100FCFA le 01/01/N
 Le cours du RAND est égal à 110FCFA le 01/10/N(date de réception du bien et de la facture)
 Le cours du RAND est égal à 115FCFA le 31/12/N (date d’inventaire)
 Le cours du RAND est égal à 90FCFA le 01/03/N(date de règlement du solde du fournisseur sud-africain).
Travail à faire :
1) Déterminer le coût d’acquisition du bien
2) Passer les écritures de l’exercice N et de l’exercice N+1.

EXERCICE 4 : SA EMPRUNTAS


La SA EMPRUNTAS a emprunté le 01/05/N, une somme de 10 000 000 de dollars auprès d’une américaine dénommée CHRISTBANK
remboursable en 5 annuités constantes. Taux d’intérêt de 10%.
Les cours du dollar sont les suivants :
01/05/N 1$ = 653FCFA 31/12/N 1$= 660FCFA
01/05/N+1 1$= 650FCFA 31/12/N+1 1$= 650FCFA
01/05/N+2 1$= 690FCFA 31/12/N+2 1$= 687FCFA
01/05/N+3 1$= 675FCFA 31/12/N+3 1$= 700FCFA

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 192


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Travail à faire :
1) Passer toutes les écritures relatives à l’année N+1
2) Passer toutes les écritures relatives à l’année N+2

SUJET 1

Comptable dans une société NINO, l’on vous demande d’enregistrer les opérations suivantes au journal de l’entreprise.
 10/05/01 : vente de marchandises au client SAKO ; facture N° B025 pour 6 500 000 HT Rabais 2%, Remise 1%, Escompte 2%,
TVA 20% ; ASDI 5% ; Port facturé 125 000 ; Emballages consignés 230 000.
 12/ 05/01 : Achat de marchandises au fournisseur ETS GRACE BRUT HT 10 400 000 Remise 2% ; Escompte 1%, TVA 20% ;
ASDI 5% ; Port facturé 250 000 ; emballages consignés 490 000 ; facture N° 073
 17/05/01 : vente au comptant de marchandises 3 541 500, dont Port facturé 85 000 ; TVA 20% ; ASDI 5% ; Escompte 2% ;
contre espèces ; Facture N° A42
 22/05/01 : Retour de marchandises du client ETS GRACE 1 000 000 HT. Emballages retournés 230 000 ; Facture d’avoir N°
AV012.
 25/05/01 : Reçu le bordereau d’escompte N° 1453 de la BIAO relatif à l’effet N° 522A, échéant le 15/06/01 et dé nominal 6
952 400 ; Escompte 53 932, Taxe 7129.

SUJET 2
La société NAJO vend des marchandises pour 9 520 000 HT le 13/07/00 à la société ANGEO, TVA 20%  ; ASDI 5% ; Acompte 2 400
000 ; port payé 175 000 ; emballages consignés 320 000 ; facture N° 707.
Le 23/07/00, NAJO tire sur ANGEO une lettre de change à échéance du 22/12/00 que ANGEO accepte le 02/08/00.
Le 15/08/00, NAJO escompte la traite auprès de sa banque et reçoit le 23/.08/00 un avis de crédit avec 53 200 de frais.
Le 17/12/00, ANGEO informe NAJO qu’elle ne pourra pas honorer sa dette et reçoit des fonds de NAJO du montant de la traite.
NAJO crée une nouvelle traite sur ANGEO le 24/12/00 échéant le 21/03 01 qui est accepté le même jour avec intérêt de retard 9%
l’an, frais de correspondance 5 000 et 1 200 de timbre fiscal.
Le 26/12/00, NAJO est informé par sa banque que l’opération s’est bien menée.
A l’échéance du 21/03/01, ANGEO honore ses engagements et reçoit le 29/03/01 un avis de débit de sa banque avec 65 000 de frais de
même, NAJO reçoit le même jour un avis de crédit avec 51 000 de frais.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 193


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

TRAVAIL A FAIRE
Passez toutes les écritures possibles dans la comptabilité de la société NAJO.

SUJET 3
Le 20/12/00, la SOJAC livre à PUGA des casiers de sucrerie de 24 bouteilles à 200F HT la bouteille.
La facture N° V 8958 adressée le même jour par SOJAC à PUGA compte les éléments suivants : Remise 10%, escompte 5%, TVA 20%,
ASDI 5%, consignation 120F TTC la bouteille ; port facturé 97 920F TTC.
Le 23/12/00, SOJAC tire sur PUGA deux traites qui sont acceptées le même jour.
- Effet N° 4758 : valeur nominale 6 400 000 F échéance 31/12/01 ;
- Effet N° 4759 : valeur nominale 4 040 000 F échéance 28/02/01.
Le 25/12/00, SOJAC remet à la BIAO l’effet N° 4758 pour escompte.
Le 28/12/00 ; la BIAO adresse à la SOJAC l’avis de crédit N°5210 :
AGIOS (dont TVA 20%) 72 000F.
Le 20/01/01, au moment de la restitution des emballages par PUGA, on a noté les informations suivantes :
- 1 800 casiers sont repris normalement ;
- 100 casiers sont conservés par PUGA ;
- 75 casiers dont les bouteilles sont légèrement endommagées sont repris à 100F TTC la bouteille ;
- 25 casiers de bouteilles sont totalement endommagés ;
Le 31/01/01, la BIAO informe la SOJAC qu’elle a effectivement encaissé l’effet N° 4758.
Le 28/02/01, la SOJAC remet à la BIAO l’effet N° 4759 pour encaissement.
Le 05/03/01, la BIAO adresse à la SOJAC l’avis de crédit N° 5418 : commission (dont TPS 10%) 54 545.

TRAVAIL A FAIRE
1- Déterminer le nombre de casiers livrés par SOJAC à PUGA sachant que le montant de l’ASDI est de 492 480F.
2- Présenter la facture N° V 8958.
3- Comptabiliser la facture chez SOJAC et chez PUGA.
4- Passer au journal de la société SOJAC toutes les opérations effectuées jusqu’au 05/03/01.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 194


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

SUJET 4
Vous êtes comptable dans la société CELESTE spécialisée dans la commercialisation de boissons non alcoolisées. Vous êtes chargés
d’enregistrer les opérations du mois de juillet 2001 au journal.
- 01/07.01 : Reçu facture N° 30 de SOLIBRA pour achat de marchandises, montant brut 900 000, remise 5% ; Escompte 1%, TVA
20%, consignation (400X 1000), transport récupéré : 75 727.
- 08/07/01 : Adressé facture N°25 à Ok TIPTOP pour vente de marchandises, montant brut 1 200 000, remise 2% ; TVA 20%,
transport récupéré 70 560 ; Consignation (600 X 1000).
- 09/07/01 : Adressé facture N° 26 à DRO, pour vente de marchandises, montant brut 400 000, remise 2% ; escompte 1% ; TVA
20% ; transport récupéré :38 285.
- 13/07/01 : Adressé OK TIPTOP nous retourne 200 emballages relatifs à l’opération du 08/07/01.
- 15/07/01 : Reçu facture N° 91 de SOLIBRA pour achat de marchandises, montant brut 3 100 000, TVA 20% ; consignation (1500
X 1000), escompte 4% si règlement sous huitaine.
- 18/07/01 : OK TIPTOP nous retourne 150 emballages que nous reprenons à 900 TTC et décide de conserver le reste.
- 19/07/01 : Reçu facture N° 500 de SOCOTECH pour achat d’ordinateurs, montant brut
2 000 000, TVA 20% ; dont 70% récupérable, transport récupéré : 100 000
- 20/07/01 : Nous adressons à la SOLIBRA, un chèque N° 5789 d’un montant de 3 571 200, sous déduction de l’escompte 4%.

SUJET 5
La société GNAMIEN spécialisée dans la vente de chemises a adressé la facture N° A 29 à l’entreprise N’SIE le 15/10/2001.

GNAMIEN
FACT. N° A29 Doit : N’SIE
15/10/2001

Marchandises…………. TRAVAIL A FAIRE


Remise 4%………….
Net commercial………….Présenter correctement ce document
Escompte 3%…………. Enregistrer le document au journal de la société GNAMIEN et de l’entreprise N’SIE.
Net financier………….
TVA 20%………….
Emballages consignés 250 000
Avances 800 000
Net
Cours de M àEDI,
payer6 489 872
Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 195
(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

SUJET 6
Vous êtes comptable dans l’entreprise LAGO, spécialisée dans l’achat et la vente de marchandises diverse, on vous demande
d’enregistrer les factures suivantes au journal classique pour le mois de juin 2002.

LAGO BMW
F. N° 5 Doit : LAGO
F. N° 3 Doit : YEH 09/06/02
04/06/02

Marchandises 4 300 000


Remise 10% 430 000
Net commercial3 870 000 BMW20 000 000
TVA 20% 774 000 TVA 20% 4 000 000
ASDI 5% 232 200 Montant TTC24 000 000
ASDI 5% 1 200 000
NAP4 876 200
NAP25 200 000

14/06/02
d’une traite tirée nous par la société BMW que nous acceptons le même jour et qui a trait
Pièce
à la de
BMWcaisse
achetée
N°9 le 09/06/02
RECETTES
Ventes 1 890 000
TVA 16,67%
ASDI 4, 762%

16/06/02
Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 196
Pièce de caisse N°14
DEPENSES
Loyer 100 000
CIE 60 000

(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

SUJET 7
La société DEFOUE a acquis au début de l’exercice 1997 un matériel et outillage à 80 000 000 HT. La durée de vie de ce
matériel est de 5 ans. Il est amorti selon le système dégressif. Ce matériel est cédé le 30/09/2001 à 12 000 000 HT.

TRAVAIL A FAIRE
1- Passer les écritures d’acquisition
2- Présenter le tableau d’amortissement du matériel
3- Passer les écritures qui découlent du tableau d’amortissement
4- Passer les écritures de cession du matériel le 30/09/01
5- Déterminer le résultat de cession.

Menuiserie GUEU
SUJET 8
GARAGE NAJO
Fact. N° 12 Doit : LAGO Fact. N° 22 Doit : LAGO
18/06/02 La SA NAJO qui est une 20/06/02 petite unité de production possède un matériel industriel acquis le 10/04/96. Ce matériel industriel
est amorti sur 5 ans suivant le procédé d’amortissement dégressif.
Au 31/12/96,
Bureau Ministre 500 000 la dotation Réparation
aux amortissements
de voiture dedérogatoires
livraison s’élève à 1 800 000.
Fauteuils Directeur 1 500 000 Huile de moteur 60 000
Montant brutTRAVAIL 2 000 000
A FAIRE Pièces120 000
TVA 20% 400 000 Main d’œuvre 50 000
1- Déterminer la valeur d’origine du matériel industriel.
Montant TTC 2 400 000 Montant brut 230 000
ASDI 5%1202- 000Dresser la plan d’amortissement
TVA 20%dégressif 46 de
000ce matériel.
NAP 3- 000
2 520 Le 22/07/99, le matériel industriel
ASDI 5%est 13 échangé
800 contre un autre matériel industriel plus performant dont la valeur HT
NAP
est de 18 000 000, TVA 20%, ASDI 5%. 289 800
A cet effet, la SA NAJO a payé une soulte de 15 120 000 et le comptable a passé l’écriture suivante :
D. 2411 Matériel industriel 15 120 000
C. 521 Banque 15 120 000
Le prix de reprise du premier matériel industriel est TTC + ASDI, TVA 20% ; ASDI 5%.
Le nouveau matériel industriel sera amorti suivant le procédé accéléré sur 8 ans.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 197


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Passer les écritures de régularisation de l’échange du 22/07/99 au 31/12/99 ainsi que l’écriture d’amortissement du nouveau
matériel.

SUJET 9
Au 31/12/2000, avant l’inventaire, les informations relatives à un matériel et outillage sont les suivantes :
151 Amortissements dérogatoires 7 359 314
241 Matériel et outillage 25 000 000
2841 Amortissement du matériel et outillage 8 593 750
Ce matériel acquis le 01/04/1997 est amorti par la méthode dégressive.
TRAVAIL A FAIRE
1- Déterminer le taux linéaire d’amortissement. Le 01/09/2000, ce matériel et outillage est échangé contre un nouveau
dont la valeur d’acquisition est de 60 000 000 HT (TVA 20%). La soulte de 49 200 000 est réglée par chèque bancaire
N° 2110. le nouveau matériel est amorti sur 8 ans par la méthode accélérée.
2- Présenter la facture relative à l’échange.
3- Passer les écritures relatives à l’échange du 31/12/00. Sachant que le comptable n’a passé aucune écriture le jour de
l’opération.

SUJET 10
Le 01/05 1998, l’entreprise SAVE-ME a acquis un matériel industriel amortissable en 6 ans. L’annuité d’amortissement au
31/12/98 était de 4 000 000.
Le procédé d’amortissement retenu est le mode accéléré.
Le 01/06/2001, le matériel est cédé à 6 000 000 TTC (TVA 20%.

TRAVAIL A FAIRE
1- Déterminer la valeur d’origine du matériel
2- Présenter le plan d’amortissement et passer les écritures de la première et de la dernière année.
3- Passer toutes les écritures relatives à la cession.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 198


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

SUJET 11
La SA SHALOM a reçu de la part de l’Etat le 15/08/1997 une aide de 18 000 000 pour l’acquisition d’un véhicule utilitaire
(poids < 3,5 T) d’une valeur de 19 000 950 TTC et d’un matériel et outillage de 14 160 000 TTC
Les biens ont été acquis dans les conditions suivantes :
- Le véhicule a été acquis le 01/10/1997, il est amortissable en linéaire sur 5 ans. Il a été mis en service le jour de son
acquisition. Le règlement a été effectué moitié comptant et le reste à crédit.
- Le matériel et outillage ont été acquis le 01/11/1997 amortissable en dégressif sur 10 ans et immédiatement mis en
service. Le 31/12/2000, le matériel et outillage sont cédés à
10 000 000 HT. L’entreprise a décidé de placer la plus -value réalisée sous l’article 8 du CGI (réinvestissent.)

N.B : TVA 18%. En 1996, les ventes taxables de SHALOM s’élèvent à 80% et les ventes exonérées à 20%.

TAVAIL A FAIRE
1 – Passer les écritures de l’octroi de l’aide et d’acquisition des biens.
2 – Passer les écritures au 31/12/1996 et au 31/12/1997.
3 – Passer les écritures liées à l’opération du 31/12/200.
4 - Calculer le montant théorique à réinvestir.

SUJET 12
Au 31/12/2000, on extrait de la balance avant inventaire de la SA CELESTE, les postes suivants :
- Amortissements dérogatoires ?
- Constructions 182 000 000
- Amortissements des constructions 27 300 000
- Matériel et outillage 40 000 000
- Amortissement du matériel et outillage ?
- Matériel de transport 37 000 000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 199


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

- Amortissement du matériel de transport 18 500 000


Nous savons que :
- L’entreprise pratique l’amortissement constant pour les constructions au taux de 5%
- Le matériel de transport est acquis le 10/01/1997 et doit être amorti de façon linéaire sur 4 ans.
- Le matériel et outillage comprend :
* Une machine M1 acquise le 01/09/1997 à 30 000 000 amortie suivant le système dégressif sur 5 ans.
*Une machine M2 acquise le 05/09/1997 à 10 000 000 amortie suivant le système accéléré pendant 8 ans.

TRAVAIL A FAIRE
1- Quelle est la date de création de l’entreprise sachant que les constructions ont été acquises à la création de l’entreprise
?
2- Calculer le montant des amortissements dérogatoires et celui des amortissements du matériel et outillage.
3- Calculer le résultat de cession de la machine M1 échangée contre une nouvelle dont la facture est la suivante :
Montant HT 56 000 000
TVA 18% 11 200 000
Reprise machine M1 18 000 000
Net à payer
L’échéance a eu lieu le 03/07/2000.
Passer les écritures (on décide de réinvestir la plus -value ainsi réalisée.)
4- Calculer le montant minimum à réinvestir.

SUJET 13
Le 31/12/1999, avant inventaire, le compte 151 amortissements dérogatoires d’un matériel présente un solde créditeur de 2
650 000.
Cette machine a été acquise le 01/07/1996 et est amortissable en dégressif sur 5 ans.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 200


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

TRAVAIL A FAIRE
1- Retrouver la valeur d’origine de la machine
2- Passer l’écriture au 31/12/1999.

SUJET 14
Le 01/08/1996, à l’aide d’une subvention de 10 000 000, la société ETS GRACE fait l’acquisition d’une machine industrielle de
12 000 000 HT, remise 10%, escompte 2%, port payé 100 000, TVA 18%, et d’un matériel de transport de 6 000 000 HT,
remise 10%, escompte 2%, TVA 18%.
La subvention promise le 01/06/1996 a été reçue le 03/07/1996 par virement bancaire.
La machine industrielle a été cédée le 30/04/1998.
N.B :
- La machine industrielle est amortie en dégressif sur 8 ans
- Le matériel de transport (MAZDA 323) est amorti en linéaire sur 4 ans
- Aucune écriture n’a été passée par le comptable lors de la cession.

TRAVAIL A FAIRE
1- Calculer les coûts d’acquisition des deux biens.
2- Passer les écritures de l’année 1996 et de l’année 1998.

SUJET 15
Le 31/03/1997, le matériel industriel acquis le 01/01/1995 est cédé à 2 000 000 HT ; TVA 18%. Sa valeur d’acquisition est
de 6 000 000 HT et il est amorti en dégressif sur 4 ans.

TRAVAIL A FAIRE
1- Présenter le plan d’amortissement
2- Passer les écritures de cession.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 201


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

SUJET 16
La SA ADJASS a fait l’acquisition d’une machine industrielle amortissable sur 5 ans en dégressif le 01/02/1995, montant HT
10 500 000, TVA 18% ; Port payé 100 000.
Le 01/04/1998, la société l’échange contre une nouvelle machine mieux adaptée à ses besoins.
Valeur de la nouvelle machine 20 396 300 (TVA comprise.)
La société a remis un chèque bancaire N° 30 895 de 14 000 000 en guise de soulte. Ce nouveau matériel est amortissable sur
5 ans en linéaire.
TRAVAIL A FAIRE
1- Passer l’écriture d’acquisition de l’ancien matériel
2- Présenter le plan d’amortissement de l’ancien matériel
3- Passer les écritures de l’échange
4- Passer l’écriture d’amortissement du nouveau matériel eu 31/12/1998.

SUJET 17
Le poste matériel industriel de la SA NAJO est composé de deux machines Z15 et A52. La machines Z15 est acquise le
25/05/1994 au prix TTC de 38 940 000 et la machine A52 le 03/11/1996 au prix TTC de 46 020 000 (TVA 18% ).
La machine Z15 est amortie selon le procédé accéléré et la machine A52 selon le procédé dégressif. Ces deux machines ont la
même durée probable de vie.
Dans la balance avant inventaire au 31/12/1998, le poste matériel apparaît avec une
VCN de 55 625 000.

TRAVAIL A FAIRE
1- Déterminer le taux d’amortissement linéaire de ces deux machines
2- Dresser leur plan d’amortissement
3- Passer les écritures d’amortissement au 31/12/1998.
4- Le 19/09/1999, la machine Z15 est cédée au prix TTC de 18 880 000. Passer les écritures de cession.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 202


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

SUJET 18
La SA AGBA possède un matériel industriel acquis le 17/04/1997 et amortissable sur 5 ans selon le procédé dégressif. Dans
le bilan de clôture au 31/12/1999, le compte amortissements dérogatoires apparaît au passif avec un montant de 2 376 000.

TRAVAIL A FAIRE
1- Déterminer la valeur d’origine de ce matériel
2- Dresser le plan d’amortissement dégressif
3- Le 22/07/2000, le matériel industriel est échangé.
A cette occasion, la SA AGBA a payé une soulte de 15 120 000 et le comptable a passé l’écriture suivante :
D : 2411 : Matériel industriel 15 120 000
C : 521 : Banque 15 120 000
Le prix de reprise du matériel industriel est TTC + ASDI (TVA 20%, ASDI 5%).
Le nouveau matériel sera amorti selon le procédé accéléré sur 8 ans.
Passer les écritures de régularisation au 31/12/2000 ainsi que l’écriture d’amortissement du nouveau matériel.

SUJET 19
La société TIKPA a acquis une machine industrielle le 01/09/1998. Ci-joint la facture.
METALCI
01/09/98 Doit: TIKPA
FACT. N° 5025
Machine industrielle 20 000 000
TVA 18% 3 600 000
Montant TTC 23 600 000
Installation TTC 1 180 000
Port payé 500 000
NET A PAYER 25 280 000

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 203


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Cette machine est amortissable sur 5 ans par la méthode dégressive.

TRAVAIL A FAIRE
1- Comptabiliser la facture du 01/09/98
2- Présenter le plan d’amortissement.
3- Le 01/04/2001, la machine industrie est cédée à 11 800 000 TTC à crédit.
Passer les écritures de cession.

SUJET 20
Un matériel industriel A acquis le 25/03/N à 15 800 000 HT est échangé contre un autre matériel plus performant B dont la facture se
présente ainsi :
Montant HT 15 800 000

Frais d’installation 1 200 000

Droit de douane 2 800 000


Total HT 19 800 000

TVA 18% 3 564 000

NET TTC 23 364 000

Transport 200 000

NET A PAYER 23 564 000

Lors de l’échange, une soulte a été payée par chèque d’un montant de 12 500 000. L’échange a eu lieu le 18/05/N+3.
Les deux matériels ont une durée de vie de 8 ans et sont soumis à l’amortissement accéléré.

TRAVAIL A FAIRE
1- Présenter le plan d’amortissement de la machine A.
2- Passer toutes les écritures de l’échange

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 204


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

3- Calculer la plus- value de cession.

SUJET 21
M. BADOU KRA employé comme chimiste depuis le 02/01/91 chez OMPLOUCHIMIE est marié, père de 4 enfants. Au cours du mois de
février 2002, il a effectué les heures de travail suivantes :
Semaine 1 : 55 H
Semaine2 : 55 H dont 4 H de nuit un jour férié et 2 H de jour le dimanche.
Semaine 3 : 50 H dont 2 H de nuit en semaine.
Semaine 4 : 46 H.
Il bénéficie en outre d’une indemnité de transport de 8 000 F.

TRAVAIL A FAIRE
1- Présenter le décompte des heures supplémentaires.
2- Présenter le bulletin de paie de février 2002 de M. BADOU KRA sachant qu’il a un salaire catégoriel de 164 664F.
En plus de l’indemnité d’ancienneté, il bénéficie également d’une prime de risque de 58 450F.

SUJET 22
1- Dans la comptabilité de la SA ABENIX, vous disposez de l’état des créances douteuses au 31/12/2000.

Clients Créances Pourcentage De Règlement au Observation au 31/12/200


HT Perte Au cours de
31/12/99 l’exercice
M. KOPA 2 120 000 35% 800 000 Porter la provision à60% du
solde
ETS COTOA 3 000 000 75% 1 300 000 Ramener la provision à 90%
M.GOLI 1 920 000 55% 1 120 000 Pour solde de tout compte
ETS BOUAB 2 849 000 80% Totalement irrécouvrable
I
SA ATTA 4 570 000 40% 1 600 000 Porter la provision à 75%
M. BAHI 3 380 000 600 000 Recouvrement probable 70%

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 205


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

2- Le client BIAN débiteur de 1 950 000 est porté disparu. Cette créance doit être considérée comme irrécouvrable. Par contre le
client YASSOUA dont le compte a été soldé dans nos livres nous a remis un chèque de 3 900 000 sur sa dette de 5 200 000, aucune
écriture n’a été passée.

TRAVAIL A FAIRE
Procéder aux régularisations nécessaires au 31/12/2000.

SUJET 23
1- L’entreprise ANIK a été créée le 01/07/N+4. Au 31/12/N+6 avant inventaire, l’extrait de la balance des comptes présente les
soldes suivants :
DEBIT CREDIT

- Matériel et outillage 60 000 000


- Amortissement du matériel et outil 31 200 000
- Matériel et mobilier 7 400 000
- Amortissement matériel et mobilier 1 110 000
- Marchandises 30 000 000
- Clients ordinaires 41 000 000
- Clients douteux 8 000 000
- Dépréciation des comptes clients 900 000
- Titres de placement 2 900 000
- Dépréciation des titres de placement 400 000
2- Amortissement à pratiquer
 Matériel et outillage : dégressif sur 5 ans
 Matériel et mobilier : constant sur 4 ans

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 206


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Les deux postes sont dans l’entreprise depuis sa création


3- Une créatrice douteuse de 1 200 000 a été soldée par le versement de 1 000 000 en espèces. Seule l’écriture de règlement a été
passée. La provision constituée était de 10%
4- Les créances douteuses nouvelles sont évaluées à 1 000 000 sur lesquelles on compte récupérer 10%.
5- Il faut prévoir une importante réparation à repartir sur 3 exercices pour une valeur de 30 000 000.
6- L’extrait de compte de la banque accuse 190 000 de commissions et 120 000 d’intérêts en notre faveur.
7- Il reste à prendre en compte :
* Une facture de réparation de la machine 110 000
* Une ristourne habituelle accordée au client ANI 260 000
8- 90 000F de timbres poste, 180 000 de fournitures non stock ables seront utilisés en N + 7.
9- Le cours moyen des titres de placement fait ressortir une valeur de 2 600 000.
10 - Le stock de marchandises au 31/12/N+6 a une valeur de 40 000 000 ; il est nécessaire de constituer une provision de 10%.

TRAVAIL A FAIRE Régulariser les postes au journal.

SUJET 24
Stagiaire au Cabinet comptable ERNST, votre responsable vous charge des régularisation de fin d’exercice 2001 de l’entreprise NAJO.
- Un emprunt de 25 000 000 a été contracté le 01/03/97 au taux de 12%, remboursable par amortissements constants sur 10 ans
- La prime d’assurance annuelle de la camionnette de livraison a été payée par chèque bancaire le 01/10/2001 pour un montant de 600
000F.
- Il reste en stocks 25 000F de fournitures de bureau, 30 000F de timbres-poste et 10 000F de timbres fiscaux.
- Le 26 décembre 2001, il a été livré des marchandises au client SEKOU pour un montant TVA comprise de 3 000 000. La facture
sera établie le 05/01/2002.
- Le fournisseur SEKA doit nous accorder une ristourne annuelle de 2% du montant annuel de nos achats qui s ‘élèvent à 12 000 000
(TVA comprise)
- La facture d’avoir relative à une ristourne de 4% à accorder au client TABOUO sera établie le 10/01/2002. Montant du chiffre
d’affaires HT 5 200 000.
- Le fournisseur MARC nous a adressé une facture le 20/12/200, il nous promet la livraison pour la première semaine de janvier
2002. Montant HT 3 000 000 , remise 2% , TVA au taux unique.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 207


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

- Nous louons un local à une autre entreprise qui a réglé le 1 er novembre son loyer, trimestriel montant 600 000F

SUJET 25
L’entreprise BOKA a enregistré les opérations suivantes au cours du mois de juin 2001.
- 2 juin 01 : facture de doit N° AV 67 de l’entreprise AKE comprenant deux remises de 5% et de 3% ; 250 emballages consignés à
480F TTC l’un et des frais de transport facturés pour 200 000 HT. Taux unique de TVA 20%, le montant net à payer est de 4 175
010F.
- 10 juin 01 : facture d’avoir N° AV 67 de l’entreprise MISE relative à un rabais de 125 000FF HT.
- 17 juin 01 : facture d’avoir N° AV 70 à l’entreprise AKE relative à la restitution des 1250 emballages dont 50 endommagés repris
à un prix TTC de 360F.
N.B : Les emballages sont consignés à un prix TTC.

TRAVAIL A FAIRE : Présenter les factures et passer les écritures nécessaires.

SUJET 26 
L’état des créances douteuses au 31/12/99 de la SA MOBLA se présente comme suit :
CLIENTS CREANCE PROVISIONS REGLEMEN OBSERVATION AU
S ANTERIEURES T EN 1999 31/12/99
ETS 5 700 000 45% 2 000 000 Porter la provision à 60% du
DEINO solde
SA NOSAS 4 800 000 60% 1 800 000 Porter la provision à 80% du
solde
ETS BABA 6 200 000 30% 3 400 000 Pour solde
SA DAMO 3 900 000 Encaissement probable 75%
. Le client ETS GRACE dont la créance a été amortie au 31/12/98, est revenu payer
1 350 000 en espèce.
 Le client SA NAJO débiteur de 3 200 000 est devenu totalement irrécouvrable.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 208


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

TRAVAIL A FAIRE : Passer les écritures de régularisations nécessaires au 31/12/99.

SUJET 27
Le portefeuille titres de la MICLO se présente ainsi :
N°de TITRES ACHATS VENTES Cours au Cours au Cours
cptes 31/12/97 31/12/9 au
8 31/12/
99
Date Nbr Prix Date Nbre Prix
e

261 SA NGO 01/01/97 300 16 000 10/12/99 100 15 000 16 300 14 500 15 000
50 EST TOHO 11/01/98 150 14 000 03/10/99 50 13 500 13 000 13 000
274 EST 03/05/98 100 20 000 19 000 18 000
50 MANAS 14/08/98 200 12 000 20/12/99 80 13 000 12 000 11 800
MBOMI
Aucune écriture de cession n’a été passée pour toutes ces ventes. Il faut négliger les commissions sur ventes de titres de même que la
taxe sur ces commissions.
TRAVAIL A FAIRE : Passer les écritures de régularisation nécessaires au 31/12/99

SUJET 28
- Les intérêts de 12% l’an sur un prêt de 8 000 000F accordé le 01/04/99, ne seront encaissées qu’à l’échéance du 31/03/2000
- La prime d’assurance automobile annuelle de 1 440 000F payée le 31/08/99 couvre la période du 01/09/99 au 31/08/2000.
- Les intérêts de 8% l’an sur un emprunt de 12 000 000F obtenus le 01/08/99 ne seront payé qu’à l’échéance du 31/07/2000
- Des marchandises d’une valeur HT de 4 800 000F reçues du fournisseur SA MATI n’ont pas encore fait l’objet de facturation.
TVA 20%, ASDI 5%.
- Le client RTS MESSIE a retrouvé pour 2 600 000F HT de marchandises. TVA 20% ; ASDI 5%. La facture d’avoir ne sera établie
que courant janvier 2000.
- La facture N° 3075 du fournisseur AFALI établie le 20/12/99 d’un montant TTC + ASDI de 2 898 000F a été reçue et
enregistrée, mais jusqu’au 31/12/99, les marchandises correspondantes ne sont pas encore livrées.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 209


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

TRAVAIL A FAIRE Passer les écritures de régularisations nécessaires au 31/12/99.

SUJET 29 
A- Provision pour pertes et charges
Elle concerne un litige avec un client, l’entreprise a été condamnée à payer 250 000. Seule l’écriture suivante a été enregistrée au
journal :
D : 64 charges et pertes diverses 250 000
C : 471 débiteurs divers 250 000
B- Créances douteuses :
L’état des créances au 31/12/98 est ainsi :
NOMS CREANCES PROVISIONS REGLMENTS OBSERVATIONS AU
AU 31/12/97 EN 1998 31/12/98
KONE 800 000 200 000 500 000 Pour solde
BOUAS 100 000 50 000 30 000 Porter la provision à 90%
O du solde
ADOU 900 000 300 000 400 000 Ramener la provision à
200 000
NATHY 200 000 150 000 200 000 Pour solde
AKPLI 500 000 Perte probable 30%
VIQUY 1 500 000 Espérons récupérer 60%

Par ailleurs, l’un de nos anciens clients DANON dont la créance a été amortie au 31/12/96 nous fait parvenir un chèque de 300 000 en
règlement de sa dette.

C- Stocks
- Le stock de marchandises après inventaire au 31/12/98 est estimé à 5 800 000 ; celui des emballages à 700 000.
- La perte sur le stock de marchandises abîmées est estimée à 100 000.

TRAVAIL A FAIRE : Passer les écritures de régularisation nécessaires au 31/12/98.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 210


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

SUJET 30 

Au 31 décembre 2000, lors des travaux de fin d’exercice, des créances douteuses avaient été constatées et des provisions constituées
sur les clients suivants de la société PROMIX.

NOMS DES CLIENTS CREANCES PROVISION CONSTITUEES


SA BIGOR 1 525 000 30%
ETS GRACE 836 000 20%
SARL NAJO 498 000 30%
ETS ZOULU 2 210 000 10%

Au 31 décembre 2001, la situation est la suivante :


- La SA BIGOR n’a rien réglé au cours de l’exercice, il y a lieu de porter la provision à 50% ;
- La créance sur les ETS GRACE est irrécouvrable
- La SARL NAJO a réglé 250 000 en 2001, il est décidé de porter la provision à 10% du solde restant dû.
- Les ETS ZOULU ont réglé la somme de 1 000 000 en 2001, il y a lieu de porter la provision à 50% du solde restant dû.
- La SA OUOTTO nous doit 756 000 qui s’avère douteuse, puis qu’on pense ne récupérer que 40% de ce montant.

TRAVAIL A FAIRE
1- Etablir l’état des créances douteuses au 31 décembre 2001.
2- Comptabiliser chez PROMIX les régularisations nécessaires

SUJET 31
A - L’état des créances douteuses de l’entreprises ANOH se présente comme suit au
31/12/2001.
CLIENTS CREANCES POURCENTAGE REGLEMENT OBSERVATION AU
TTC DE PERTE AU S EN 2001 31/12/2001
31/12/200

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 211


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

N’GOH 3 250 000 25% 1 500 000


Porter la provision à
60% du solde
ATTET 2 400 000 75% 1 250 000 Porter la provision à
90% du solde
TIZON 1 550 000 45% 825 000 Pour solde
B- 1) En vue de la réparation de l’un de ses ateliers, l’entreprises ANOH a constitué une provision de 5 000 000 à la fin de chaque
exercice de 98 à 2000.
Au 30/06/2001, les travaux de réparation sont achevés. Leur coût est de 16 500 000HT, TVA 20%. Aucune écriture n’a été passée.
2) – En litige avec un salarié licencié de façon abusive, ANOH a constitué à payer 2 500 000 au salarié  : le 18/12/2001 ; l’entreprise
ANOH a payé par chèque bancaire. Aucune écriture n’a été passée.
3) – L’entreprise ANOH doit constituer une provision pour garantie donnée aux clients de 5 000 000 au 31/12/2001.

TRAVAIL A FAIRE
1- Etablir l’état des créances douteuses au 31/12/2001.
2- Passer toutes les écritures nécessaires.

SUJET 32
La SA N’ZOUE vous demande de traiter les salaires du mois de septembre 2000. Pour ce faire, elle vous fournit les renseignements
suivants :

1- Le livre de paie de la SA N’ZOUE pour le mois de septembre est le suivant :

Noms Salaire IS CN IGR CNS CR Total Ava Aco Tran Salaire


et s bruts retenu nce m. sp. s
Preno es net
ms
TOT 12 847 154 208 435 128 406 1 332 75 85 140 11 144
AUX 147 166 431 616 471 223 907 000 000 000 240

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 212


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

2- Eléments des salaires bruts imposables : les salaires bruts imposables comportent
128 755 d’heures supplémentaires ; 1 485 844 de primes et 350 000 d’avantages en nature.
3- Le personnel de la SA N’ZOUE
La SA N’ZPIE emploie 25 salariés dont deux expatriés et 23 salariés sous contrat local.
Les deux expatriés ont des salaires bruts imposables de 2 800 000 dont 600 000 de prime et 350 000 d’avantages en nature. L’un
des expatriés a un salaire brut imposable de
1 800 000.
Parmi les salariés sou contrat local, trois ont un salaire brut imposable inférieur à 70 000, soit au total 171 811 et les autres ont un
salaire brut imposable supérieur à 70 000 et inférieur à 1 647 315.

TRAVAIL A FAIRE
1- Enregistrer le livre de paie de la SA N’ZOUE pour le mois de septembre 2000 en faisant ressortir tous les éléments du salaire brut
imposable.
2- Calculer et enregistrer les charges patronales pour le mois de septembre 2000 sachant que le taux de l’accident de travail est de
3%.

SUJET 33
1- Les intérêts annuels de 12% sur un prêt de 1 500 000 à un salaire ne seront encaissés qu’au 31/07/2002.
2- L’assurance automobile annuelle de 324 000 payée le 31/05/2001 couvre la période du 01/06/2001 au 31/05/2002.
3- Le 28/12/2001, nous avons livré des produits finis au client SA N’DEH, mais la facture correspondante ne sera établie que dans
le courant du mois de janvier 2002. Prix HT 5 850 000, TVA 20%.
4- Un loyer semestriel de 900 000 encaissé d’avance le 30/11/2001 concerne les 6 mois suivants.
5- Le 30/12/2001, nous avons vendu et établi la facture N° 95 que nous avons adressé au client TOKOH, mais jusqu’au 31/12/2001,
les produits finis ne sont pas livrés. Montant TTC de la facture 3 420 000, TVA 20%, taux de marge 25%.
6- Au 31/12/2001, il reste en stock 155 000 de fournitures d’entretien non-stock ables.
7- Au 31/12/2001, les consommations du mois de décembre 2001 ont été évaluées de la façon suivante : eau 25 580 ; électricité 32
060 HT, TVA 20%.

TRAVAIL A FAIRE : Passer les écritures de régularisation au 31/12/2001.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 213


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

SUJET 34
Les opérations réalisées au cours du mois de novembre 2002 par le ETS GRACE sont :
1- Etat des ventes et avoirs du mois.
Le 01/11/02 : ventes de marchandises 5 000 000 TH
Le 02/11/02 : ventes de marchandises 10 000 000 HT
Le 12/11/02 : retour de marchandises 800 00 HT
Le 20/11/02 : ventes de marchandises 20 000 000 HT
Le 25/11/02 : ventes à l’exportation 4 000 000 HT
Le 28/11/02 : retour de marchandises 1 000 000 HT.

2- Etat des achats et avoirs du mois.


Le 05/11/02 : achat de marchandises : 12 500 000 HT
Le 09/11/02 : acquisition de 4 ordinateurs : 4 800 000 HT
Le 11/11/02 : Achat de marchandises : 14 000 000HT
Le 15/ 11/02 : Retour de marchandises : 1 500 000 HT
Le 22/11/02 : Réparation imprimante : 600 000 HT
Le 29/11/02 : Achat de marchandises : 2 400 000 HT

TRAVAIL A FAIRE
1- Déterminer la TVA due du mois
2- Comptabiliser la déclaration.

C- SUJET 35
Vous êtes chargés de préparer la paie du mois de mars de l’employé GOLY mécanicien, célibataire et père de 10 enfants dont 2 jumeaux,
il a un salaire horaire de 800 F. Durant le mois de mars, il a effectué les heures suivantes :
1ères semaine : 52 H dont 4 H un dimanche matin
2ème semaine : 55 H

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 214


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

3ème semaine : 44 H
4ème semaine : 45 H dont 2 H un mardi nuit et 4 H un dimanche nuit.
Il a reçu en outre une prime de rendement de 8 000 F, une prime d’ancienneté (à calculer) et une indemnité de transport de 4 500 F.
Il doit depuis 3 mois 100 000 à la société à titre d’avance remboursable en 10 mois, les avantages en natures dont il bénéficie s’élèvent à
80 000 F.

TRAVAIL A FAIRE
Présenter son bulletin de salaire. Il a 8 ans d’ancienneté.

SUJET 36
Le bilan de clôture au 31/12/2000 de la société NAP-OUELI se présente comme suit :

Actif Montants Passif Montants


Capital 37 000 000
Matériel et outillage 27 000 000 Réserves 8 000 000
Stock de marchandises 4 500 000 Emprunts 4 000 000
Stocks de produits finis 1 910 000 Fournisseurs 10 674 000
Client 40 026 200 TVA à payer 3 356 000
Banque 100 600 ASDI à payer 1 006 800
CNPS 3 800 000
Impôts sur les bénéfices 4 610 000
Bénéfices à distribuer 1 090 000
total 73 536 800 Total 73 536 800

Le budget des ventes est le suivant :


Janvier Février Mars Avril Mai Juin
Chaises 480 480 500 500 520 520
vendues

Le budget des achats est le suivant :


Janvier Février Mars Avril Mai Juin

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 215


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Achats H.T 6 000 7 500 7 500 7 500 7 500 7 500


000 000 000 000 000 000
a) Renseignements concernant le bilan
 Les clients paient moitié en janvier moitié en Février.
 Les fournisseurs seront réglés de la façon suivante : janvier 3 558 000, février 3 558 000 mars 3 558 000.
 La TVA, l’ASDI et les dettes sociales seront payés en janvier.
 Des acomptes d’impôts sur les bénéfices seront payés de la façon suivante : 1 250 000 en mars et 1 120 000 en juin.
 Des dividendes seront distribués en mars pour un montant de 800 000.
b) Autres renseignements
 Le prix de vente de la chaise est de 60 000 HT. TVA 20 % ASDI 5 %.
 Les clients règlent 30% des ventes TTC + ASDI au comptant et 70 % à 60 jours fin de mois.
 Les achats sont réglés de la façon suivante : 50 % au comptant et le reste à 90 jours fin de mois. Le règlement des achats se fait
TTC + ASDI ; TVA 20 %, ASDI 5 %.
 Les salaires mensuels sont de 3 950 000.
 Les charges sociales sont de 3 900 000, les charges indirectes de 3 750 000 dont 750 000 de dotation aux amortissements et le
loyer pour 1 500 000. Les frais de publicité s’élèvent à 1 000 000 en janvier et en février, 1 200 000 en mars et en avril et 1 300
000 en mai et en juin. Les autres charges sont 2 000 000 en janvier, février et mars et 2 500 000 en avril, mai et juin.
 Toutes les charges sont réglées le mois de leur consommation sauf les charges sociales qui sont réglées le 15 du mois suivant.
 Une machine-outil d’une valeur HT de 10 000 000 sera acquise le 01/01/1999 ; TVA 20% ; ASDI 5 %. Les décaissements auront
lieu à la fin des mois de janvier, février et mars par tiers. La TVA et l’ASDI du mois sont payés le mois suivant.

TRAVAIL A FAIRE
1- Etablir le budget des ventes et des achats.
2- Etablir le budget de l’ASDI et de la TVA.
3- Etablir le budget des encaissements.
4- Etablir le budget des décaissements.
5- Etablir le budget de trésorerie.

SUJET 37

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 216


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Au cours du 1er trimestre de l’année 2000. l’entreprise MICRO - IVOIR qui commercialise des ordinateurs effectue les opérations
suivantes :
 02-01 achats de 20 ordinateurs à MICRO -FRANCE à crédit à 350 000 F HT l’unité ; TVA 20 % ; ASDI 5 %.
 04-01 ventes de 10 ordinateurs à LPG à 700 000 f HT l’unité TVA 20 % ; ASDI 5 % réglé (20 %) par chèque, le reste à crédit.
 05-01 vente de 5 ordinateurs au LPC -YOP à 800 000 f HT/ unité TVA 20 % ; ASDI 5 %. 50% réglé par chèque, le reste à
crédit.
 06-01 chèque, le reste à crédit accepte la traite N°10 tirée la veille par le fournisseur MICRO – France échéance 04/02/2000.
 08-01 LPG accepte la traite N°1 tirée la veille par MICRO –IVOIR échéance 10/02/2000.
 10-01 MICRO –IVOIR tire la traite N°2 sur LPC –YOP qui accepte ; échéance 12/02/2000
 12-01 vente de 10 ordinateurs au CBCG de COCODY à 700 000 f HT l’unité TVA 20 % ; ASDI 5 % réglé (10 %) par chèque, le
reste à crédit.
 15-01 MICRO –IVOIR escompte la traite N°1 auprès de sa banque.
 17-01 MICRO –IVOIR reçoit un avis de crédit pour la traite N°1 escomptée (frais d’escompte 50 000 f ; TPS 10 %)
 18-01 CBCG accepte la traite N°3 tirée la veille par MICRO –IVOIR ; échéance 20/02/2000.

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 217


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 06-02 MICRO –IVOIR reçoit un avis de débit de sa banque dû au règlement de l’effet N°10.
 La banque nous informe que l’effet N°1est revenu impayé. Frais de retour 10 000.
 18-02 MICRO –IVOIR remet l’effet N°3 à l’encaissement auprès de sa banque.
 20-02 CBCG apprend que l’effet est remis à l’encaissement.
 25-02 l’effet N°3 revient impayé (frais bancaire 15 000 f)
TRAVAIL A FAIRE : Enregistrer ces opérations au journal classique.

SUJET 37

A l’aide du compte SIB tenu par la S.A EXXON au cours du mois de septembre 2001 et de l’extrait du compte S.A EXXON envoyé par la
SIB à la fin du mois de septembre 2001, on vous demande de faire le rapprochement bancaire entre ces deux documents pour ce mois de
septembre 2001et d’enregistrer les opérations omises par la S.A EXXON.

1- Document N°1 : compte 5211 SIB

Date Débit Montant Date Crédit Montant


01/09 Solde à nouveau 4 867 200 02/09 Chèque n°AA00105 3 631 250
05/09 Versement d’espèces 3 500 000 08/09 Chèque n°AA00106 892 700
06/09 Remise à l’escompte 12/09 Achat de titres de
de la traite n°361 8 760 500 placement 5 800 000
09/09 Remise chèque 3 200 000 15/09 Chèque n°AA00107 2 930 680
n°AC008 17/09 Chèque n°AB04076 4 130 100
14/09 Remise à l’encaissemt 6 107 800 23/09 Chèque n°AA00108 1 617 300
20/09 de l’effet n°358 6 000 000 27/09 Chèque n°AA00109 930 150
29/09 Versement d’espèces 2 370 400 30/09 Chèque n°AA00110 3 625 125
Remise chèq
n°AD01036

2- Document n°2 : extrait du compte S.A EXXON

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 218


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Date Nature de l’opération Débit crédit


01/09 Solde à nouveau 272
02/09 Versement d’espèces du 31/08 465 8 500
03/09 Son Chèque n°AA00105 000
08/09 Achat de titres de placement 3 631
08/09 Frais sur achat de titres 250
09/09 Son Versement d’espèces 5 800
10/09 Son Chèque n°AA00103 000 3 500
12/09 Domiciliation effet n°431 10 500 000
15/09 Négociation effet 361 (net)
17/09 Son Chèque n°AA00106 1 235
19/09 Domiciliation SODECI 135 8 698
20/09 Son Chèque n°AA00107 4 612 042
23/09 Son Versement d’espèces du 525
24/09 20/09
25/09 Sa remise du chèque n° AC 829
26/09 00081 du 09/09 700 6 000
27/09 Son Chèque n°AA00108 47 650 000
29/09 Son Chèque n°AA00100 2 930 3 200
Frais d’impayé effet n°358 860 000
Frais de tenue de compte

1 617
300
2 125
200
6 500
12 415

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 219


(Support de cours de comptabilité Générale Finance Comptabilité)
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

REMARQUES
- L’extrait de compte ne comporte aucune erreur
- Le chèque n°AD 04076, après vérification, fait partie d’une série de chèques sur la BICICI.

TRAVAIL A FAIRE
1- Faites l’état de rapprochement bancaire
2- Passer les écritures de régularisation

Cours de M EDI, Professeur de gestion. Contacts  : 01 50 63 02 – 04 85 52 49 220