Vous êtes sur la page 1sur 6

Corrigé de la fiche TD N° 1

Exercice 1

1. Les unités de la tension superficielle (γ)

A. Dans le système international (SI ou MKSA)

[γ] : joule/m² ou N/m ou Kg/s2

B. Dans le système CGS

[γ] : erg/cm² ou dyn/cm ou g/s2

Sachant que :

1 dyn. = 10-5 N et 1 erg. = 10-7 Joule

1 dyn/cm = 10-3 N/m et 1 erg/cm² = 10-3 J/m²

2. Calcul de la valeur de γ système SI

γ = 431 dyn/cm γ = 431 x 10-3 N/m

Exercice 2

1. Démonstration du phénomène
2. Calcul du diamètre maximal de capillaire utilisé

𝝆𝒈𝒉𝒓 𝟐𝜸𝒄𝒐𝜽
𝜸= ⟹𝒓=
𝟐𝒄𝒐𝒔𝜽 𝝆𝒈𝒉

𝜽 = 𝟎 ⟹ 𝒄𝒐𝒔𝜽 = 𝟏

𝟒𝜸
𝑫 = 𝟐𝒓 ⇒ 𝑫 =
𝝆𝒈𝒉

Application numérique

𝟒 × 𝟕𝟐. 𝟕𝟓
𝑫=
𝟎. 𝟗𝟗𝟖𝟐 × 𝟗. 𝟖𝟏 × 𝟏𝟎+𝟐 × 𝟖. 𝟑𝟕

𝑫 = 𝟎. 𝟎𝟑𝟓 𝒄𝒎

3. Calcul de 𝜸 mercure

𝝆𝒈𝒉𝒓 𝟏𝟑. 𝟓𝟗𝟑𝟗 × 𝟗. 𝟖𝟏 × 𝟏𝟎+𝟐 × (−𝟑. 𝟔𝟕) × 𝟏. 𝟕𝟕𝟓 × 𝟏𝟎−𝟐


𝜸𝑯𝒈 = ⟹ 𝜸𝑯𝒈 =
𝟐𝒄𝒐𝒔𝜽 𝟐 × 𝒄𝒐𝒔 (𝟏𝟒𝟎° )

⟹ 𝜸 = 567 dyn/cm
Exercice 3

Calcul de la différence entre les hauteurs : h éthanol/h eau

2
Loi de Jurin : h = cos θ
rρg

2𝛾1
Pour l’éthanol : ℎ1 = 𝑐𝑜𝑠𝜃
𝑟𝜌1 𝑔

2𝛾2
Pour l’eau : ℎ2 = 𝑐𝑜𝑠𝜃
𝑟𝜌2 𝑔

𝒉𝟏 𝜸𝟏 × 𝝆𝟐
=
𝒉𝟐 𝜸𝟐 × 𝝆𝟏
Application numérique :

𝒉𝟏 𝟑𝟑. 𝟐𝟒 × 𝟏𝟎−𝟑 × 𝟎. 𝟗𝟗𝟖𝟐 × 𝟏𝟎+𝟑


=
𝒉𝟐 𝟕𝟐. 𝟕𝟓 × 𝟏𝟎−𝟑 × 𝟎. 𝟗𝟔𝟏𝟒 × 𝟏𝟎+𝟑

𝒉𝟏
= 𝟎. 𝟒𝟕𝟒 = 𝟒𝟕 %
𝒉𝟐

Exercice 4

1. On doit montrez la variation de l’énergie libre (de Gibbs)

dG = - SdT + 𝝏W + Σµidni + vdp + pdv

Pour cela, on se base sur l’application de la thermodynamique classique à une phase


interfaciale :

1er et 2ème Principe

• Variation de l’énergie interne : dU = 𝑄 + 𝑊 +  μi dni et 𝑊 = - pdv


• Variation de l’enthalpie : dH = dU + d(PV)
• Variation de l’entropie : dS = 𝑄/𝑇
• L’enthalpie libre (Energie de Gibbs) :

G = H – TS
 dG = dH – d(TS)
 dG = dU + V dP + PdV – TdS – SdT
 dG = 𝑄 + 𝑊 +  μi dni + V dP + PdV – TdS – SdT
 dG = TdS + 𝑊 +  μi dni + V dP + PdV – TdS – SdT
 dG = 𝑾 +  μi dni + VdP + PdV- SdT
- T: température absolue à laquelle la Quantité de chaleur élémentaire (𝜕𝑄) est cédée
- 𝑾 : Travail élémentaire fourni au système
- μi : potentiel chimique du composé i
- ni : nombre de molécules de ce composé présentes dans le système à l’instant t
P et V représentent la pression appliquée au système et son volume

Etude des différents cas possibles

dG (T,P,V, n) = -SdT + 𝑊 +  μi dni + VdP + PdV .......... (a)

1er cas

Si 𝑾 est uniquement le travail de compression du gaz : 𝑊 = - P dV

L’équation (a) devient : dG = -SdT +  μi dni + VdP

2ème cas

Si on tient compte de tous les travaux :

➢ 𝑊 1 = -PdV, travail de compression du gaz (mécanique)


➢ 𝑊 2 = Zi.F.∆E.dni, travail électrochimique, effectué par les espèces chimiques électriquement
chargées de valeurs Zi, sous une différence de potentielle ∆E (F est le faraday)

➢ 𝑊 3 : travail de tension superficielle (𝑊 3 = γ.dA)

Donc : 𝑊 = 𝑊1 + 𝑊 2 + 𝑊 2

L’expression (a), devient :


dG (T,n,A,P) = - PdV+ Zi.F.∆E.dni + γ.dA +  μi dni + PdV+ VdP - SdT
dG (T,n,A,P) = Zi.F.∆E.dni + γ.dA +  μi dni + VdP - SdT ........ (b)

Remarque :

Si le système est à température T et pression P constantes, et s’il n’y a pas échange de matière
(dT = dP = dni = 0),

La relation (b) devient : dG = γ.dA

γ = (𝝏𝑮/𝝏A)T,P,n
Exercice 5

Relation entre la tension superficielle γ et la température T

Si le système est à pression constante (dP = 0) et la variation du nombre de moles est négligeable
(dn = 0)  L’énergie lire G (T,A) est fonction uniquement de la température T et de la surface
A , d’où :

dG (T,A) = -SdT + γ.dA (exo.3, équation b) (i)

La forme différentielle de G (T, A) est :

dG (T,A) = (𝜕𝐺/𝜕T)A dT + (𝜕𝐺/𝜕A)T dA (ii)

Par identification entre (i) et (ii) :

(𝝏𝑮/𝝏T)A = - S et (𝝏𝑮/𝝏A)T = γ

En passant par la forme de différentielle totale exacte de la fonction d’état G (relation de


(SCHWARTZ) :

dG (T, A) = (𝜕𝐺/𝜕T)A dT + (𝜕𝐺/𝜕A)T dA

Pour que dG est une différentielle exacte (fonction d’erat, il faut que :

𝜕 𝜕𝐺 𝜕 𝜕𝐺 𝜕𝛾 𝜕𝑆
[ ( ) ] = [𝜕𝐴 (𝜕𝑇 ) ] (𝜕𝑇) = − (𝜕𝐴)
𝜕𝑇 𝜕𝐴 𝑇 𝐴 𝐴 𝑇 𝐴 𝑇

On sait que : dG = dH – TdS et on dérive par rapport à A, (T = constante) :

(δG/δA)T = (δH/δA)T – T(δS/δA)T (iii)

On remarque :

(δG/δA)T = γ (δS/δA)T = -(δγ/δT)A (la pente)

D’où

γ = (δγ/δT)A T + (δH/δA)T du type : Y = a X + b

Y=γ et X=T

a = (δγ/δT)A (la pente) et b = (δH/δA)T (enthalpie superficielle)

Vous aimerez peut-être aussi