Vous êtes sur la page 1sur 25

CHAPITRE II: HYGIÈNE

DEFINITION

C’est l’ensemble des règles et pratiques nécessaires au maintien et à


l’amélioration de la santé.
On distingue :
l’hygiène individuelle
et l’hygiène collective.
I. HYGIÈNE INDIVIDUELLE

L’hygiène individuelle est l’ensemble des mesures destinées à


préserver la santé, tant sur le plan physique que moral et de prévenir
un certain nombre d’accident ou de maladie.
Elle dépend du choix de style de vie.
Elle concerne l’hygiène physique, corporelle, vestimentaire et
alimentaire.
I. HYGIÈNE INDIVIDUELLE

1.Hygiène physique
Le sommeil
Le sommeil est un élément essentiel et influence grandement notre qualité
de vie. Il permet de réduire le stress physique et psychologique.
Un sommeil en quantité et en qualité et un gain de temps. Ses biens faits
sont multiples et il participe pour beaucoup à notre bien être notre
efficacité.
Il est donc important de respect des temps de sommeil complet en dehors
du temps des activités, mais aussi de réserver des temps de repos et de
détente pendant certains heures de travail (garde, astreinte….)
I. HYGIÈNE INDIVIDUELLE

1.Hygiène physique
Le sport
Pratiquer au moins 30 minutes d’une activité sportive quelconque au
moins une fois par jour, est essentiel pour garder la forme afin de
pouvoir mener à bien les différentes missions à venir.
I. HYGIÈNE INDIVIDUELLE

2.Hygiène corporelle
Une bonne hygiène corporelle participe à une bonne hygiène de vie
et repose sur un ensemble de démarches quotidiennes qui visent à
maintenir la propreté du corps, pour s’assurer une bonne santé
I. HYGIÈNE INDIVIDUELLE

2.Hygiène corporelle
La peau
Pour remplir tous ses rôles avec efficacité, la peau doit être lavée
régulièrement.
Et puisqu'elle recouvre tout notre corps, cela veut dire se laver tout entier.
Il est recommandé de prendre un bain ou une douche quotidiennement.
Peu lavée, la peau est plus fragile aux infections de toutes sortes et
dégage de mauvaises odeurs.
Par une hygiène convenable, nous pouvons l'aider à se débarrasser des
particules sèches et mortes qui nuisent à sa bonne santé.
I. HYGIÈNE INDIVIDUELLE

2.Hygiène corporelle
La bouche
Il est important d'avoir une bonne hygiène buccale.
Des bactéries se développent sur des dents négligées et peuvent
entraîner des troubles de digestion.
De même, des dents en mauvaise santé ne remplissent pas bien leur
rôle qui est de mastiquer la nourriture.
I. HYGIÈNE INDIVIDUELLE

2.Hygiène corporelle
Les mains
Les mains touchent à tout. C'est pourquoi elles servent souvent de
véhicule à une foule de micro-organismes qui peuvent être nuisibles.
Il faut toujours garder nos mains propres, une hygiène adéquate des
mains permet de diminuer la propagation de ces microbes
indésirables.
I. HYGIÈNE INDIVIDUELLE

2.Hygiène corporelle
Les mains
La pratique du lavage des mains à l’eau et au savon permet de
réduire :
 L’incidence de la diarrhée de près de 50 %;
 Les infections respiratoire de près de 25 %
 Les infections de la peau et le trachome
 La mortalité néonatale et infantile
I. HYGIÈNE INDIVIDUELLE
2.Hygiène corporelle
Les mains
 à la sortie des toilettes ;
 avant de préparer les repas ;
 avant et après le manger ;
 après toutes activités ;
 après les jeux ;
 au retour à la maison ;
I. HYGIÈNE INDIVIDUELLE

3. Hygiène vestimentaire:
Les vêtements nous protègent des intempéries : le soleil, la pluie, le froid, le
vent et l’humidité.
L’hygiène vestimentaire permet de maintenir nos habits propres.
I. HYGIÈNE INDIVIDUELLE

3. Hygiène vestimentaire:
Pour avoir une bonne hygiène vestimentaire, Il faut:
 porter des habits propres ;
 laver les habits, les sécher au soleil et les repasser au fer chaud, car la chaleur tue les
microbes ;
 ne pas partager le linge de corps, mais le laver, le repasser quotidiennement et le
bouillir régulièrement;
 mettre des chaussures propres et adaptées ;
 laver régulièrement les chaussettes ;
 éviter de partager les serviettes ;
 étendre les serviettes après usage pour les faire sécher;
 exposer chaque semaine au soleil les couvertures et les matelas.
I. HYGIÈNE INDIVIDUELLE

4. Hygiène alimentaire:
L’hygiène alimentaire se définit comme l’ensemble des principes de
base permettant de limiter les éléments nocifs pour le fonctionnement
du corps et à apporter en quantité suffisante tout ce qui lui est
nécessaire afin d’éviter des problèmes de santé.
 Bien s’alimenter (glucides, lipides et protides)
 Bien s’hydraté
 Éviter les substances psychoactives (tabac, alcool, drogue…)
II. HYGIÈNE COLLECTIVE

C’est l’ensemble des conditions sanitaires dans les lieux d’habitation,


les lieux publics et les lieux de travail.
On distingue deux dimensions :
 Le niveau collectif
 Le niveau individuel
II. HYGIÈNE COLLECTIVE

LE NIVEAU COLLECTIF :
Il est du ressort des pouvoirs publics et des collectivités locales qui
ont la charge d’élaborer et d’exécuter les plans, les normes et
standards de l’Urbanisme et de l’Assainissement.
II. HYGIÈNE COLLECTIVE

LE NIVEAU AUTONOME :
Il concerne les ménages et vise à leur procurer un mieux-être voire
un confort.
Pour s’épanouir pleinement, une personne aménage son milieu en
tenant compte des conditions d’hygiène et d’assainissement.
L’eau y joue un rôle central.
II. HYGIÈNE COLLECTIVE

Un cadre de vie favorable à une bonne hygiène de vie doit tenir


compte de :
L’hygiène de l’habitat :
Elle a pour but d’assurer et de promouvoir la santé physique, mentale
et sociale de la population.
II. HYGIÈNE COLLECTIVE

Un cadre de vie favorable à une bonne hygiène de vie doit tenir compte de :
L’hygiène de l’habitat :
L’habitat, pour être salubre, doit répondre à certains besoins humains :
Besoins physiologiques : température adéquate, aération, insolation, éclairage,
protection contre les bruits excessifs
Besoins psychologiques : intimité, commodités favorisant une vie familiale épanouie
Besoins en matière de sécurité : matériaux solides, protection contre les incendies
et les accidents domestiques
Besoins de protection contre les maladies : approvisionnement correct en eau
potable, évacuation correcte des déchets solides et liquides
II. HYGIÈNE COLLECTIVE

Un cadre de vie favorable à une bonne hygiène de vie doit tenir


compte de :
L’hygiène de scolaire :
Elle concerne, en plus de l’éducation sanitaire, l’assainissement du
milieu scolaire.
Elle englobe les aspects liés à la construction, à l’aménagement
intérieur de l’espace scolaire, à l’approvisionnement en eau potable,
aux installations sanitaires adéquates.
II. HYGIÈNE COLLECTIVE

Un cadre de vie favorable à une bonne hygiène de vie doit tenir


compte de :
L’hygiène de scolaire :
On remarque souvent que les accidents et les dommages corporels
surviennent plus fréquemment dans les écoles mal construites ou mal
entretenues, et les écoles où il n’y a pas d’installations sanitaires
adéquates contribuent presque certainement à la propagation des
parasites, portant ainsi atteinte non seulement à la santé des enfants
mais à celle de toute la communauté.
II. HYGIÈNE COLLECTIVE

Un cadre de vie favorable à une bonne hygiène de vie doit tenir


compte de :
L’hygiène de scolaire :
Là où l’environnement scolaire est perçu comme inhospitalier ou
menaçant, l’assiduité en pâtit.
Le fait que des filles quittent ou qu’on leur fait quitter les écoles qui
n’offrent pas de toilettes séparées, en particulier à l’âge des
premières règles, n’est qu’un exemple de la façon dont les facteurs
environnementaux influe sur la participation des élèves à l’éducation.
II. HYGIÈNE COLLECTIVE
Un cadre de vie favorable à une bonne hygiène de vie doit tenir
compte de :
L’hygiène de scolaire :
Dans de nombreux pays, les filles attachent plus d’importance que les
garçons aux installations sanitaires.
Ceci est principalement dû à leur sens plus aigu de la pudeur.
Très souvent, des installations séparées sont réclamées et il est
fortement recommandé de faire installer des latrines séparées pour
les filles afin de s’assurer qu’elles ne quittent pas l’école faute
d’installations sanitaires adaptées.
II. HYGIÈNE COLLECTIVE

Un cadre de vie favorable à une bonne hygiène de vie doit tenir


compte de :
L’hygiène de scolaire :
Lorsqu’on prévoit de construire des installations sanitaires, il convient
de recueillir les préférences des filles comme celles des garçons.
On décidera alors après concertation, du nombre d’installations
distinctes en fonction du nombre de filles et de garçons.
MERCI POUR VOTRE ATTENTION!