Vous êtes sur la page 1sur 25

UNIVERSITE CADI AYYAD

ECOLE SUPERIEURE DE TECHNOLOGIE SAFI


DEPARTEMENT : TECHNIQUES DE MANAGEMENT
OPTION : FINANCE ET COMPTABILITE

Rapport de stage

Lieu de stage : Marsa Maroc d’El Jadida


Période de stage : du 04 Avril 2018 au 31 Mai 2018
Réalisé par : Oumayma Nizar

1
Remerciements :
Au terme de mon stage, et avant de préluder l’élaboration de mon rapport, je tiens à
remercier tout d’abord l’ensemble du personnel de Marsa Maroc d’El Jadida pour m’avoir
accueilli chaleureusement, ensuite je tiens à exprimer mes profonds sentiments de gratitude à
Monsieur Mohammed Salhi, qui est le chef de la division finances, comptabilité et contrôle
budgétaire, Monsieur Ismail Moussaid en sa qualité responsable financier et comptable. qui
ont déployés des efforts honorables afin de m’aider à mener à bien cet expérience , pour leur
accueil et la confiance qu’ils m’ont accordés dès mon arrivée dans l’entreprise et qui ont
rendu ce stage intéressant. Je les remercie également pour leur patience, l’amabilité et le
soutien qu’ils m’ont apportés. Ensuite, je tiens à exprimer ma gratitude envers mes
professeurs qui m’ont été d’une grande aide dans le développement de mes compétences, sans
ces derniers ce travail ne serait point complet.

Enfin, Je remercie également ma famille pour son soutien tout au long de mon stage.

2
Sommaire:
Introduction Générale…………………………………………………….……5

Résumé……………………………………………………………………….….6

Chapitre 1- Marsa Maroc………………………………………...……………7

I-présentation…………………………………………………………………...7

II-Historique de Marsa Maroc……………………………………………..….8

III-Missions de Marsa Maroc………………………………………..……..….9

IV-Fiche signalétique………………………………………………………….10

V-Organigramme………………………………………………………...…...11

Chapitre 2 : Les travaux effectués et les apports du stage ……………...…12

I-Les tâches effectuées ………………………………………………………..12

II- Les apports du stage ………………………………………………….......13

II.1- Les compétences acquises…………………………………………….…13

II.2-Les difficultés rencontrées et les solutions apportées………………....13

Chapitre 3 : Le diagramme de circulation des documents……………...…14

I-définition………………………………………………………………….....14

II-présentation……………………………………………………….……......15

Conclusion Générale ………………………………………………………….17

3
Webographie et sources d‘information……………………………………...18

Table des annexes…………………………………………………………..…19

4
Introduction Générale :
Le commerce international joue un rôle très important dans la croissance économique.il est
considéré comme l’élément moteur dans la croissance, comme facteur déterminant pour
s’approprier des richesses.

Depuis, une vingtaine d’années, des transformations majeures, extrêmement fortes, ont
remodélé le paysage économique mondial et influé sur le commerce international et par la
même sur le transport interntional.Celles-ci sont au cœur d’une économie de plus en plus
mondialisée.

L’observation de ces transformations met en évidence quelques grandes tendances en termes


d’évolutions quantittives et qualitatives des flux de transport maritime.Le développement
d’une économie mondiale depuis la deuxième guerre a fait croître les échanges
internationaux, plus vite que la production mondiale.

La maîtrise du transport maritime constitue un des éléments de la maîtrise de la production.De


fait les pays ont essayé d’avoir une action sur le transport maritime pour acquérir une certaine
maîtrise de l’insertion de leur économie mondiale.En particulier, la crétion d’une flotte
nationlae a représenté une des solutions les plus couramment prônées.

Mais ce secteur maritime est en évolution très rapide.C’est un secteur qui a été fortement
marqué ces dernières décennies par les changements techniques et orgnisationnels importants
qui rendent très rpidement une flotte obsolète.Tout d’abord la conteneurisation a fait une
entrée en force, et tend à couvrir de plus en plus de produits.L’apparition de rouliers, de
navires spécialisés de plus petites taille que les vraquiers, de vraquiers géants, a également
modifié la configuration du transport maritime.

Aujourd’hui, en raison du rôle de plus en plus important du transport maritime dans le


commerce international et dans la compétitivité des firmes, de son coût nettement plus bas et
par la suite de sa préférence, au moins pour les cargaisons « grand tonnage-basse valeur », les
transports maritimes contribuent essentiellement à la promotion des exportations et à la
réussite des entreprises dans leurs aventures à l’étranger.Dès lors, une opération à l’export par
voie maritime doit être réalisée dans de bonnes conditions.

5
Résumé :
Le stage est une bonne opportunité et un moyen qui permet d’approfondir nos connaissances,
ainsi d’aboutir à une formation complète. De plus il oblige socialement les stagiaires à
contacter les gens, et avoir des relations solides afin d’intégrer plus facilement dans le
domaine du travail.

Pour que je puisse atteindre un niveau plus satisfaisant et avoir plus d’expérience, mon choix
était d’effectuer mon stage au sein de Marsa Maroc du 04 Avril 2018 au 31 Mai 2018. Et plus
précisément au sein de la division finances, comptabilité & contrôle budgétaire et au bureau
d’ordre .

L’élaboration de ce rapport a pour principale source les différents enseignements tirés de la


pratique journalière des tâches auxquelles j’étais affecté. Enfin, les nombreux entretiens que
j’ai pu avoir avec les employés des différents services de la société m’ont permis de donner
une cohérence à ce rapport.

Dans ce rapport je présente Marsa Maroc en premier lieu, en deuxième lieu j’évoque les
missions de la division finances, comptabilité & contrôle budgétaire et de bureau d’ordre,
ainsi que les tâches qu’on m’a confiée que j’essaye les expliquer en détails et enfin je vais
présenter le diagramme de circulation des documents qui concerne la procédure "règlement
fournisseur".

6
Chapitre I- Marsa Maroc :

I-présentation :

Marsa Maroc est le leader national de l’exploitation de terminaux portuaires.Dans 10 ports où


elle est présente, Marsa Maroc offre des services de manutention, de stockage et de logistique
portuaire ainsi que des services aux navires.

Depuis sa création en Décembre 2006, Marsa Maroc s’est engagée dans un processus de
développement en phase avec la dynamique que connaît le secteur de la logistique au
Maroc.En plus d’ériger la qualité de service comme priorité à travers, entre autres, le
développement du capital humain et l’amélioration continue de son parc d’équipements,
Marsa Maroc ambitionne de devenir un opérateur portuaire de référence sur le plan régional.1

Les 10 ports exploités par Marsa Maroc :

Nador
Al
Dakhla
Hoceima

Lâayoune Tanger

Marsa
Maroc
Mohammédi
Agadir
a

Casablanc
Safi
a
Jorf
Lasfar

1
www.sodep.co.ma/profil.

7
II-Historique de Marsa Maroc :

L’office d’exploitation des ports(ODEP) était créée le 28 Décembre 1984 par le dahir
n°1.84.194 portant sur la loi n° 6-84 pour faire face aux changements de l’environnement.

Il faut noter que l’ODEP était un établissement public à caractère industriel et commercial,
doté de l’autonomie financière et placé sous la tutelle du ministère de l’équipement.Lui seul
avait le monopole aux ports marocains .

Cependant, dans le but de marquer la fin de l’ODEP et de son monopole, de prôner l’esprit
d’ouverture, d’introduire une vraie concurrence entre les ports marocains ainsi que l’unicité
de la manutention pour mettre fin à la rupture de responsabilité entre le bord et le quai ;Un
projet de réforme du secteur a été initié par le gouvernement et conduit par le ministère de
l’équipement et du transport.Le dit projet s’inscrit dans le cadre du processus général engagé
par les pouvoirs publics pour la mise à niveau de l’économie nationale et à l’égard aux
évolutions économiques que connaît le pays depuis quelques années ainsi qu’aux
engagements du Maroc dans des accords de libre échange. Avec cette réforme portuire, entrée
en vigueur le 1er Décembre 2006, on parlerait du début d’une nouvelle ère, celle du progrès
technologique et de performance logistique.Le 05 Décembre 2006 cette dernière avait abouti
à la scission de l’ODEP en deux entités, l’ANP (Agence Nationale des ports) et la SODEP
(Sociéte d’Exploitation des ports).Chcune d’entre elles s’est vue confier une mission précise.

Créée par la loi 15-02, la SODEP est une société anonyme à Directoire et à conseil de
surveillance.Elle est régie par la loi n°17-95 sur les sociétés anonymes et la loi 15-02 relative
aux ports.Dorénavant la SODEP porte pour nom Marsa Maroc.La nouvelle appellation est
«un nom universel à forte connotation arabe».

Marsa Maroc opère dans le secteur de l’exploitation de terminaux et quais portuaires dans le
cadre de concessions.Elle prend en charge les prestations commerciales fournies dans les
ports alors que l’ANP chapeaute les activités d’autorité(capitainerie…). Avec la réforme
quivient à terme depuis sa mise en œuvre en 2006, Marsa Maroc a enregistré une nette
amélioration de sa performance de l’activité portuaire.C’est en effet une amélioration des

8
services portuaires apportés par la gestion de la transition au port de Casablaca, la prise en
charge de la manutention unifiée sur le plan commercial depuis Décembre 2006.

Désormais Marsa Maroc prend en charge, en unicité de la manutention, l’ensemble des


opérations à l’intérieur de son périmètre de concession.Il s’agit là des opérations de
manutention à bord avec la formation du personnel et acquisition déquipements.

société anonyme à Directoire et à conseil de surveillance Marsa Maroc apporte sa contribution


pour éviter une nouvelle crise de congestion du port.Cette société commerciale se situe dans
le secteur d’activité consistant à l’exploitation de terminaux et quais portuaires dans le cadre
de concession avec l’ANP (Agence Nationale des ports).2

III-Missions de Marsa Maroc :

Dans le but de développer et de dynamiser le secteur maritime, Marsa Maroc a pour mission :

 Le traitement, dans les meilleures conditions de délai, de coût et de sécurité, de


l’ensemble des navires et des marchandises transitant par les ports marocains, depuis
l’annonce de l’escale d’un navire, jusqu’à la livraison de la marchandise à son
propriétaire, divers services sont rendus par Marsa Maroc.
 La gestion du domaine public ; un service d’aide à la navigation (VTS au port de
Casablanca).
 Le pilotage, le remorquage, le lamanage et l’avitaillement des navires.
 La manutention et l’entreposage des marchandises.
 Un système d’information permanent.
 La maintenace des infrastructures portuaires autres que les ouvrages de protection et
les chenaux d’accès.
 La gestion des gares maritimes.
 La gestion des cales de halages, des formes de radoub et des cales sèches.
 La gestion des halles aux poissons de Mohammedia, Casablanca, Safi et Agdir.
 Les missions de police portuaire pour le compte de l’Etat et sous son contrôle.

2
http://emc-mag.over-blog.com/article-histoire-de-marsa -maroc-108500498.html.

9
IV-Fiche signalétique :
Raison sociale Marsa Maroc

Date de création le 28 Décembre 1984

Nom du dirigeant M. Hassan Oubaha

Forme juridique Société anonyme

Siège social 175, Bd Zerktouni – 20.100 Casablanca –


Maroc
Capital 733 956 000 Dhs

Secteur d’activité Tertiaire

Activité Exploitation de terminaux et quais


portuaires dans le cadre de concessions
Tél (00 212) 522 23 23 24

Fax (00 212) 522 23 23 35

Site web WWW.marsamaroc.com

Chiffre d’affaires (au 31/12/2017) 238 521 524,83

N RC 156717

10
V-Organigramme :
V.1-Présentation :

11
Chapitre 2 : Les travaux effectués et les compétences
acquises :

I-Les tâches effectuées :

Tout au long de la durée au sein de Marsa Maroc, j’ai amenée à effectuer quelques tâches
dans les services suivants :

Bureau d’ordre : c’est le service qui a pour mission de réceptionner, enregistrer et saisir le
courrier et le fax, gérer les dossiers et l’archivage. Dans ce service j’ai pu effectuer :

 l’enregistrement préliminaire de la facture sur le logiciel SYFCOM(Annexe 1).

Division finances, comptabilité & contrôle budgétaire qui se compose :

Mme .Y.Hallbouz Recouvrement des clients


chef de division Mr.M.Salhi

Encaissement clients(en espèce ou par


Mr.H.Makhlas
chèque)

Constatation de l’ensemble des charges


Mr.M.Benouarek
supportées par l’entreprise

Constatation des écritures


Mr.A.Fihri immobilisations ainsi que la vente client
et paie personnel

Mr.I.Moussaid Décaissement, contrôle budgétaire

Le responsable Mr Moussaid m’a confié quelques tâches qui sont :

 remplissement des ordres de paiement (Annexe 2).


 Le classement des dossiers.
 Faire l’imputation comptable(Annexe 3).

12
II-Les apports du stage :

II.1-Les compétences acquises :

Ce stage était l'occasion de tester ma capacité d'adaptation à un milieu nouveau. Dans un


deuxième temps, j'ai pu constater une différence entre ce que je pensais de mes capacités
avant le stage et ce que j'ai réussie à accomplir pendant le stage.

En effet, Mme Rahma m'avait demandée si je me sentais capable de faire un enregistrement


préliminaire de la facture sur le logiciel SYFCOM, je n'avais pas su répondre à cette question
car j'ai un manque de confiance en moi et qui m'empêche même parfois de prendre des
décisions seule par peur de commettre une erreur même sur des éléments banaux. Ce stage a
été bénéfique pour moi sur ce point, j'ai pu prendre confiance en moi et me prouver que
j'étais capable de réussir dans un domaine autre que les études.

II.2-Les difficultés rencontrées et les solutions apportées :

Les difficultés rencontrées sont apparues plus particulièrement au début de mon stage, en effet
la première semaine a été la plus difficile dans la mesure où il a fallu m'adapter au nouveau
cadre de travail c'est à dire " le monde réel de l'entreprise ". Ceci implique donc un
apprentissage rapide des outils de travail, plus précisément de l'utilisation du logiciel
SYFCOM. Cependant d'après mon responsable j'ai assimilée très rapidement comment
enregistrer une facture.

13
Chapitre 3: Le diagramme de circulation des
documents (procédure règlement fournisseur) :

I-définition :
Le diagramme de circulation est un document figuratif qui permet de prendre rapidement
connaissance d’une procédure ou d’un processus.l’application de son utilité peut se trouver
dans sa formalisation ou dans son examen.

Il est considéré étant un outil d’autocontrôle qui permet la compréhension des explications
déjà fournies.

Cet outil de passage est recommandé pour connaître et comprendre l’orgnisation des services
audités et les points de contrôle dans le cadre des procédures en vigeur. A partir de cette
connaissance, l’auditeur peut programmer tous les tests et sondages lui permettant de
s’assurer de la fiabilité des procédures utilisées.Il présente un certain nombre d’avantages :

 Grâce aux symboles propres à chaque opération, le flow chart est considéré comme un
outil qui facilite la compréhension et prendre des connaissances sans effort et
difficulté.
 Ce document permet de mettre en évidence les points forts et les points faibles de
chaque procédure afin de permettre à l’auditeur d’identifier les procédures de contrôle
adaptées et choisir le meilleur circuit pour trouver les bonnes solutions.
 Enfin, c’est un diagramme logique qui permet de répondre à des questions
fondamentales et essentielles sur chaque document.3

III-présentation :

3
https://www.memoireonline.com/10/12/6394/m_Audit-interne-et-gestion-des-risques-
operationnels40.html.

14
Magasinier Fournisseur Bureau d’ordre Entité Achat L’entité financière Banque

Dossier de
paiement

Réception des
marchandises Imputations et
enregistrements
comptables sur
Dossier de Dossier de SYFCOM
Dossier de
BR facture facture
facture

Contrôler
Enregistrement OP LV LV
l’exhaustivité
de la facture
et la
sur SYFCOM
conformité du
et accusant
dossier Copie de Copie de
réception sur la LV et
facture avec le LV et
facture C accusé
chek list accusé

Non
1 1
FA accusé

Oui

Copie de la Copie de la
FA accusé Dossier de
FA accusé
paiement

1-retourner les dossiers non conformes aux fournisseurs.

Liste des abréviations :

BR : bon de réception

FA : facture

LV : lettre de virement

OP : ordre de paiement
15
Symboles pour l’établissement de digramme de circulation :

symboles signification

Traitement ou opération administrative

Point de départ

document

dossier

Alternative ou décision

Classement définitif
Une lettre dans le triangle définit le
mode de classement
A- alphabétique N-numérique
C-chronologique

Circulation physique d’un document

16
Conclusion générale :

Pour conclure, je peux dire que j’ai eu la chance de passer mon stage au sein de
Marsa Maroc, et ainsi de voir l’aboutissement de mon travail et toutes mes
préconisations mises en place pour l’entreprise, les apports que j’ai pu tirer de ce
stage sont une satisfaction personnelle sur ma capacité à mener à bien différents
projets en même temps ; à être autonome tout en préservant le travail d’équipe
qui est nécessaire au bon déroulement du travail.

J’ai pu avoir une vision globale des différents postes au sein de l’entreprise ainsi
qu’une idée plus précise des tâches effectuées sur chacun des postes.

17
Webographie et sources d‘information :
www.sodep.co.ma/profil.
http://emc-mag.over-blog.com/article-histoire-de-marsa -maroc-
108500498.html.
https://www.memoireonline.com/10/12/6394/m_Audit-interne-et-
gestion-des-risques-operationnels40.html.

18
Table des annexes :
Annexe 1 :l’enregistrement préliminaire de la facture sur le logiciel
SYFCOM

19
Annexe 2 : ordre de paiement

20
Annexe 3 :l’imputation comptable

Annexe 4 : manuel de procédures (Procédure de Paiement des factures


fournisseurs)

21
1- DESCRIPTION DES ETAPES

1.1-RCEPTION, CONTROLE PRELIMINAIRE ET ENREGISTREMENT DE LA FACTURE

Qui : Le chargé du bureau d’ordre

Quand : A la réception du dossier facture (et pièces y afférentes justifiant la réception des
prestations)

Comment :

- Cas des factures déposées directement au bureau d’ordre par les fournisseurs :
- En s’assurant que La facture est déposée en trois exemplaires minimum,
accompagnée des pièces justifiant la réception des prestations notamment le bon de
réception ou l’attachement édités d’APIPRO signés par qui de droit;
- En retournant séance tenante au fournisseur la facture non accompagnée des pièces
citées ci-haut;
- En enregistrant la facture sur SYFCOM et accusant réception sur la facture en
indiquant la date et le numéro d’enregistrement sur ladite facture avec copie à remettre
au fournisseur ;
- Cas des factures reçues par courrier postal ou tout autre moyen ou cas des prestations
énumérées en annexe 02 :
- En enregistrant, sur système SYFCOM, les factures reçues.

1.2-TRANSMISSION DU DOSSIER FACTURE

Qui : Le chargé du bureau d’ordre

Quand : Dans les 24 H qui suivent la saisie sur système SYFCOM de la facture

Comment : En transmettant le dossier facture à l’entité Achats

NB : Pour le cas de la DEPC, le dossier facture est transmis directement à l’entité -


demandeur et à l’entité achat pour information.

1.3-CONTROLE DU DOSSIER FACTURE


Qui : Entité achat et/ou demandeur (cas de la DEPC)

Quand : A la réception du dossier facture du BO et dans un délai maximum 18 jours

Comment :

22
- En accusant réception du dossier facture Physique et sur SYFCOM;
- En contrôlant l’exhaustivité et la conformité des éléments du dossier facture conformément à la
chek list (contrôle physique et sur SYFCOM) en annexe.
- En retournant les dossiers non conformes aux fournisseurs ou au BO dans le cas de la DEPC qui
le transmettra aux fournisseurs.
- En constituant le dossier de paiement devant contenir les pièces et documents listés au niveau des
définitions
NB : dans le cas de la DEPC, l’entité « demandeur » transmet le dossier à l’entité achat dans un
délai n’excédant pas 10 jours.

1.4-TRANSMISSION DU DOSSIER DE PAIEMENT A L’ENTITE FINANCIERE


Qui : Entité achat

Quand : Dans les 2 jours qui suivent la constitution du dossier de paiement

Comment :

- En vérifiant l’exhaustivité des pièces du dossier de paiement ;


- En transmettant le dossier de paiement par courrier physique et sur SYFCOM à l’entité financière.

NB : dans le cas de la DEPC, l’entité achat transmet à l’entité financière le dossier de paiement
dans les 10 jours qui suivent sa réception de l’entité opérationnelle.

1.5-CONTROLE ET PRISE EN CHARGE COMPTABLE DU DOSSIER DE PAIEMENT

Qui : L’entité Financière

Quand : A la réception du dossier de paiement et dans un délai maximum de 10 jours

Comment :

- En s’assurant de la disponibilité budgétaire et de l’engagement de la dépense sur SYFCOM ;


- En contrôlant l’exhaustivité et la conformité des pièces justificatives (cf. check list en annexe 3 ou 4
selon qu’il s’agit d’un Marché ou d’une consultation) ;
- En procédant aux imputations et enregistrements comptables sur SYFCOM.

1.6-ETABLISSEMENT DES ORDRES ET MOYENS DE PAIEMENT

23
Qui : L’entité financière

Quand : Dans un délai de 5 jours maximum suivant la validation des imputations comptables
sur SYFCOM

Comment :

- En vérifiant la conformité des données saisies sur SYFCOM par rapport à celles du dossier de
paiement;
- En générant la lettre de virement à partir de SYFCOM ou en établissant le chèque correspondant ;
- En présentant le dossier de règlement aux personnes habilitées.

1.7-L’APPROBATION DU PAIEMENT

Qui : Les personnes habilitées

Quand : A la présentation du support et du dossier de paiement et dans un délai maximum de


5 jours

Comment : En procédant à l’approbation du paiement et la signature du support de paiement au


vu du dossier présenté.

1.8-REGLEMENT DU FOURNISSEUR
Qui : L’entité financière

Quand : A l’échéance et après signature du support de paiement

Comment : En déposant la lettre de virement à la banque ou en remettant le chèque contre


accusé de réception au bénéficiaire

1.9-LIQUIDATION SUR SYFCOM

Qui : L’entité financière

Quand : Après dépôt de la lettre de virement ou remise du chèque

Comment :

- En renseignant sur SYFCOM la date de règlement;


- En informant l’entité achat du règlement en question. L’entité achat informe à son tour, par écrit, le
fournisseur.
- En procédant au classement et à l’archivage du dossier et du support de paiement.

24
TERME DEFINITION
DOSSIER DE - facture
- bon de livraison fournisseur le cas échéant
FACTURE
- attachement et/ou bon de réception apipro
- dossier de facture
- dossier administratif du marche
- rapport d’évaluation des offres techniques
- rapport d’évaluation des offres financières
- marché original
- fiche d’engagement budgétaire
- ordre de notification d’approbation du marché
- documents exigés du titulaire avant commencement des travaux :
assurances, cautions, attestation de représentation fiscale….
- ordre de commencement des travaux
- diverses correspondances entre le titulaire et le gestionnaire du projet
ayant pour objet la clarification ou la modification des conditions de
réalisation et ou montant de la prestation;
- Lettre de de commande et/ou ordres de travaux intermédiaires
- devis lorsque c’est prévu (pièces de rechange hors bordereau,
DOSSIER DE
PAIEMENT DES
réparation des véhicules par garagistes agrées….)
DECOMPTES
- ordre d’arrêt
MARCHES - ordre d’ajournement
- ordre de reprise
- fiche de calcul de pénalité
- fiche de calcul de la révision des prix et index utilises
- PV de réception provisoire
- PV de réception partielle et/ou intermédiaire
- PV de réception définitive
- fiche d’immobilisation
- décompte provisoire
- décompte définitif partiel
- décompte définitif
- rapport d’achèvement (montant du marché supérieur à un million de
dirhams)
- situation de clôture du marché tout autre document pouvant servir pour
justifier le « service fait » et le respect des délais de réalisation
convenus.

25