Vous êtes sur la page 1sur 13

Extraction liquide-liquide

Introduction
Les méthodes d’extraction sont parmi les plus utilisées en analyses immédiate. Elles sont utilisées
depuis de nombreuse année à des fin de la récupération, séparation et purification des composés
en utilisant les différences de solubilités mutuelles de certains liquides au laboratoire et dans les
domaines de l’industrie chimique, pharmaceutique et nucléaire. Elle est d’une grande importance
aussi bien pour la valorisation des éléments extraits que pour la protection de l’environnement.

Le but :
La purification et séparations des mélanges liquides

Principe :
Le principe de l'extraction liquide-Liquide est basé sur la distribution d'une espèce métallique M
entre deux phases aqueuse et organique non miscibles. Au cours du transfert, le potentiel
chimique de l'espèce apparue en phase organique augmente, tandis que celui de la phase aqueuse
diminue. A l'équilibre, les potentiels chimiques du soluté M sont égaux dans les deux phases

Partie théorique

Extraction liquide-liquide
C’est une opération fondamentale de transfert de matière entre deux phases liquides non
miscibles, sans transfert de chaleur. Elle consiste à extraire un ou plusieurs constituants d’une
solution par dissolution au contact d’un solvant dans lesquels les corps sont solubles. Cette
opération est fréquemment utilisée pour séparer d’un mélange liquide des constituants dont les
volatilités sont faibles ou très voisines, ou qui donnent des azéotropes, ou encore qui sont thermo-
dégradables.

1
Extraction liquide-liquide

Pour que l’opération soit réalisable il est nécessaire :

- que les deux phases ne soient pas complètement miscibles.

- que leurs masses volumiques soient différentes.

- qu’il n’existe pas de réactions chimiques entre les divers constituants du mélange.

Terminologie :

 Soluté : constituant à extraire


 Diluant: liquide contenant les solutés
 Solution: ensemble soluté + diluant
 Solvant: liquide destiné à extraire les solutés
 Extrait : phase issue de l’opération contenant les solutés extraits. Cette phase est riche en
solvant
 Raffinat : phase résiduelle épuisée en soluté. Cette phase est riche en diluant.
 Phase lourde : phase ayant la plus grande masse volumique.
 Phase légère : phase ayant la plus faible masse volumique.
 Phase aqueuse/Phase organique : ces termes sont liés à la nature du solvant et du diluant.
2
Extraction liquide-liquide

 Phase continue/phase dispersée : le terme phase continue, utilisé lors de l’utilisation de colonnes
d’extraction caractérise la phase de «remplissage de la colonne » au sein de laquelle l’autre phase
dite dispersée se présente sous forme de gouttelettes.

Déséxtraction
Opération consistant à faire ressortir le ou les solutés de l’extrait. Le plus souvent, il s’agit d’un
transfert vers une 3ème phase de même nature que la phase d’alimentation, sans pour autant lui
être identique.

L’extractant
Composé possédant le pouvoir de former avec le soluté métallique de la phase aqueuse un
composé organométallique soluble dans la phase organique . Le choix de l’extractant pour un
procédé d’extraction liquide - liquide constitue une étape cruciale pour réaliser une extraction
efficace. Généralement il est déterminé suite à un compromis entre des considérations technico-
économiques et propriétés physico-chimiques, cependant il est impératif que l’extractant
présente un certain nombre de caractéristiques, parmi lesquels on peut citer :

 Avoir un fort coefficient de distribution vis-à-vis du soluté à extraire.


 Une faible solubilité ou pratiquement une insolubilité dans l’eau, ceci dans le but de
minimiser la perte en extractant dans la phase raffinat et éviter que l’opération se
transforme en un simple transfert de pollution.
 Une différence de masses volumiques de l’ordre de 10% entre les phases en présence
(organique et aqueuse) est requise. Ceci dans le but d’assurer une décantation aisée.
Souvent, un deuxième élément est introduit dans la phase organique (diluant) afin d’en
modifier la masse volumique de l’extractant (en l’augmentant ou en l’abaissant suivant son
rapport à la masse volumique de l’eau).
 Une viscosité faible moins que 3.10-3 Pascal. Seconde, la valeur de cette dernière
conditionne la quantité d’énergie qu’il faudra fournir au système (agitation, pompes…)
pour assurer une dispersion des phases favorable au transfert de matière.
 La tension interfaciale joue un rôle important puisque elle détermine l’efficacité de la
dispersion, une tension interfaciale trop élevée est défavorable à la dispersion réciproque
des phases et par conséquent à un contact efficace. Par contre une valeur trop basse de la
tension interfaciale conduit à la formation d’émulsion stable : la décantation devient alors
quasiment impossible.
 Une stabilité physico-chimique, l’extractant ne devra pas se dégrader sous l’effet d’une
oxydation, d’une augmentation de la température ou de pH, il ne devra pas non plus
participer à des réactions non réversibles avec les solutés.
 Pour la mise en oeuvre du procédé, la toxicité, l’inflammabilité et la volatilité doivent être
pris en considération. L’extractant utilisé doit être non toxique et non corrosif et pour
éviter des pertes importantes, seules, les extractants peu volatil qui sont utilisés dans un
appareillage ouvert.

Le solvant
Un solvant est un liquide qui à la propriété de dissoudre, de diluer ou d’extraire d’autre substance
sans provoquer de modification chimique de ses substances et sans-lui même se modifier. Les
solvants permettent de mettre en ouvre, d’appliquer, de nettoyer ou de séparer des produits.

3
Extraction liquide-liquide

Les différentes familles de solvants


Les solvants organique sont des hydrocarbures c'est-à-dire des molécules formées d’atomes de
carbone et d’hydrogène. On distingue 8 principaux groupes aux quels s’ajoutent quelques solvants
particuliers :

 Hydrocarbure aromatique (Benzène toluène xylène cumène…)


 Solvant pétrolière (hors aromatiques : alcanes, alcènes…)
 Alcools (méthanol, éthanol, glycols…)
 Cétone (acétone, méthyéthylcétone…)
 Esters (acétates, agrosolvants…)
 Ether de glycol
 Hydrocarbures halogénés (chlorés, bromés ou fluorés)
 Solvant particuliers (amines, amides, terpénes…)

Propriété des solvants


En général, la phase d'alimentation initiale est imposée, et les possibilités se limitent au choix du
solvant possédant si possible les propriétés suivantes :

• une capacité d'extraction importante avec un rapport de distribution compris entre 5 et 50.

• une grande sélectivité vis-à-vis des solutés indésirables caractérisée par les facteurs de
séparation.

• une solubilité négligeable dans le raffinat.

• une bonne stabilité chimique lors des opérations requises.

• des caractéristiques physiques telles que les temps de séparation de phase et dispersion
soient acceptables : viscosité, tension superficielle, masse volumique.

• un impact minimal vis-à-vis de l'environnement, de la sécurité et de la tenue des Matériaux.

Choix du solvant
 Etat physique du solvant
 Miscibilité du solvant
 Solubilité
 Densité du solvant

Les types d’extraction liquide-liquide :


On distingue deux types d’extraction liquide-liquide :

 L’extraction par échange d’ions : la phase d’alimentation s’enrichit d’une espèce contenue
dans le solvant pendant que le soluté passe dans le solvant. Elle repose sur une réaction
chimique et l’échange de cations et anions.
 L’extraction non-compensée : simple transfert de molécules ou d’agrégats d’ions
globalement neutres. L’extraction peut être faite avec un réactif solvatant, permettant un
transfert résultant d’interactions chimique fortes, ou non solvatant.
4
Extraction liquide-liquide

Les étapes de l’extraction :


Deux opérations doive être effectué pour réaliser une extraction liquide-liquide.

-étape 1 : le mélange intime de deux phases par agitation.

-étape 2 : la séparation des deux phases par décantation.


AGITATION

F. ALIMENTATION E. EXTRAIT

solvant R. RAFFINAT

Les principales étapes sont :

 Extraction du soluté : en hydrométallurgie, la phase d'alimentation est généralement aqueuse


et le solvant organique. En pétrochimie, les deux phases sont généralement organiques.
 Lavage du solvant qui permet de retirer certaines impuretés extraites et ainsi améliorer
la sélectivité du procédé.
 Récupération du soluté de l'extrait. Ceci peut être fait par distillation, évaporation ou nouvelle
extraction liquide-liquide suivie d'un précipitation selon la nature et les propriétés physico-
chimiques du soluté et du solvant.

FIG2. Les étapes de l'extraction du diiode d'une solution aqueuse par le cyclohexane

5
Extraction liquide-liquide

6
Extraction liquide-liquide

Les principaux avantages :

 Séparation de produit thermosensible.


 Séparation de produits ayant des volatilités proches (le cas des isomères)

Application de l’extraction :
Tableau 1 : Quelques applications de l’extraction liquide-liquide

Industrie Applications Activités

Environnementale  Traitements des eaux Optimisation et


polluées développement du
procédé
 Récupération et
recyclage de sous
Applications et état d’activités de l’extraction liquide-liquide

produits

Chimique  Synthèse de polymères Optimisation et


fibres , pesticides , développement du
herbicides… procédé

Pétrochimique  Production Optimisation de


d’Aromatiques procédés

 Purification du pétrole

 Alkylation

Alimentaire et  Récupération des Optimisation et


antibiotiques et développement du
pharmaceutique
vitamines procédé

 Purification des
produits génétiques

Nucléaire  Traitement des déchets Développement de


procédés

Métallurgique  Récupération et Recherche de


purifications des solvants plus
métaux efficaces

7
Extraction liquide-liquide

Coefficient de partage ou de distribution :


Le coefficient de distribution (D) se définit comme un paramètre expérimental. Il exprime le
rapport des teneurs (massiques ou molaires) d’un soluté entre les deux phases lorsque l’équilibre
est réalisé ; à une température donnée .
Il est donné par la relation:
D = CM(aq) / CM(org) = (mi – mf) / mf . Vaq / Vorg
Cette grandeur mesure l’affinité du soluté pour les deux phases et dépend généralement de
nombreux facteurs: nature et concentration du soluté, température, pH et composition du
solvant.

Rendement ou efficacité d’extraction


L’extraction liquide-liquide d’une espèce peut être exprimée par son efficacité ou le taux de cette
espèce extraite en phase organique et s’exprime en pourcentage (%). Le rendement d’une
extraction (R%) est la fraction de la quantité totale d’un élément, initialement dans un volume de
solution aqueuse, qui est passée dans un volume de solution organique.

R = 100 CM(org)Vorg / [(C M(org)Vorg) + (CM(aq)Vaq)]

où R = 100D / [D + (Vaq/ Vorg)]


La relation entre D et R est la suivante:

D = R / (100 – R). Vaq / Vorg

Facteur de séparation , α

Le facteur de séparation, appelé aussi coefficient de sélectivité αMN de deux éléments M et N est
défini comme étant le rapport de leur coefficients de distribution respectifs D M et DN, établis dans
les mêmes conditions :

αMN= DM / DN

8
Extraction liquide-liquide

On obtiendra une séparation d'autant plus efficace que la valeur de αMN est différente de l'unité.
Mais cette condition n'est valable que si les valeurs DM et DN ne sont pas très élevées.

les différents colonnes d’extraction

1. Colonnes d'extraction à garnissage pulsées


2. Colonnes d'extraction à plateaux à crible pulsées
3. Colonnes d'extraction à disques oscillants Karr
4. Contacteurs à disques rotatifs
5. Colonnes d'extraction à agitation de cellules

9
Extraction liquide-liquide

Partie pratique
Equilibre eau - acide acétique - éther isopropylique
Données expérimentales en titres massiques (%)
Phase aqueuse Phase organique
titre eau titre acide titre l’acétate titre eau titre acide titre l’acétate
acétique d’éthyle acétique d’éthyle
98.1 0.7 1.2 0.5 0.2 99.3
91.7 6.4 1.9 1 1.9 97.1
84.4 13.3 2.3 1.9 4.8 93.3
71.1 24.5 3.4 3.9 11.4 84.7
58.9 36.7 4.4 6.9 21.6 71.5
45.1 44.3 10.6 10.8 31.1 58.1
37.1 46.4 16.5 15.1 36.2 48.7

1/

 Le solvant :l’acétate d’éthyle


 Le soluté : acide acétique
 Le diluant : l’eau

Le schéma de la colonne d’extraction liquide-liquide ( contre courant ) :

10
Extraction liquide-liquide

2/ Détermination des débits de raffinat et d’extrait

A) Méthodes des moments inverses

F/S = MS /MF =100/150 =0.66 MS = 0.66 MF

B) Sur de diagramme

Sur le diagramme le point M de compositions suivantes :

F= 100 kg S= 150 kg M= 100+150 = 250 kg

A = 82 % A= 82/250 = 32,8%

B =18 % B= 18/250 = 7.2%

S= 150/250 = 60%

F= 100/250 = 40%

11
Extraction liquide-liquide

Partie 2

F/R= x x= 0.6

RN= EN/0.6= 4/0.6= 6.6

R1= E1/0.6= 12/0.6= 20

Méthode analytique

Bilan globale

M= E+R

R= M-E

Bilan sur B

M xBM=E xBE+R xBR

M xBM=E xBE+(M-E) xBR

E= M (xBM – XBR ) / (xBE –xBR )

E= 250 ( 0 .072 – 0.02 )/ (0 .12 – 0.02)

E = 130 kg/h

R= M-E = 250 - 130

R=120 kg/h

3)- Le nombre d’étage :

Puisque nous avons deux conodales donc NET= 2

4)- Le rendement :

Ƞ = 1 -(masse du soluté dans R ) / (masse du soluté dans F )

Ƞ = 1 – 4/18 Ƞ = 0.88

12
Extraction liquide-liquide

Conclusion :
L’extraction liquide-liquide est une technique de séparation largement utilisée à l’échelle
industrielle, dans des domaines aussi variés que l’hydrométallurgie classique, l’industrie nucléaire,
la pétrochimie, l’industrie pharmaceutique ou encore l’industrie agroalimentaire. Bien que le
principe de cette technique soit relativement simple, les séparations qu’elle permet de réaliser
sont en réalité le résultat de la conjonction d’un grand nombre de phénomènes physico-chimiques.

13