Vous êtes sur la page 1sur 1

La masculinité est un ensemble d'attributs, de comportements et de rôles associés

aux garçons et aux hommes1. La masculinité reste cependant à distinguer de la


définition du sexe biologique masculin2,3.
Les études portant sur les masculinités les définissent plutôt comme « ce que les
hommes sont supposés être »4, c'est-à-dire comme les caractéristiques corporelles,
comportements et manières de penser que l'on attend d'un individu assigné homme
dans l'espace social. Ces attentes ne sont pas les mêmes pour tous et varient avec
le temps, c'est pourquoi on préfère parler des masculinités au pluriel, insistant ainsi
sur le caractère évolutif, multiple et parfois contradictoire des modèles sociaux
proposés aux hommes5.

Hercule, dont le nom est synonyme d'archétype des critères de la masculinité

Les études sur les hommes et les masculinités (Men's Studies) replacent ces
modèles sociaux dans le cadre des rapports de pouvoir liés au genre. La notion de
« masculinité hégémonique », développée par la sociologue australienne Raewyn
Connell dans son ouvrage Masculinities (1995, 2005), désigne ainsi « la
configuration des pratiques de genre visant à assurer la perpétuation du patriarcat et
la domination des hommes sur les femmes »