Vous êtes sur la page 1sur 5

Université Sétif 1

Faculté de Technologie
Département de Génie des Procédés
Année Universitaire: 2019/2020
1ére Année LMD – Génie Polymères
Module : Chimie II

Série N°1
Exercice 1.
Donner les dimensions de la constante des gaz parfait (R) et déterminer sa valeur lorsqu’elle
est exprimée :
1. en L.atm.mol-1.K-1, 2. en J.mol-1.K-1, 3. en L.mm de Hg. mol-1.K-1, 4. en cal. mol-1.K-1

Exercice 2.
Un mélange de gaz est constitué de 0,2 g de H2 ; 0,2 g de N2 et 0,5 g de NH3 sous la
pression d’une atmosphère et à une température de 27°C.
Calculer :
1. les fractions molaires.
2. La pression partielle de chaque gaz.
3. Le volume total. Donner : M(H) = 1g mol-1 et M(N) = 14g mol-1

Exercice 3.
Un récipient contient un gaz dont la pression est de 1,1x105 Pa et la température de 50°C. Le
gaz est refroidi à volume constant jusqu'a la température de 10°C.
- Quelle est alors la pression du gaz ?
- Quel est le nombre de moles du gaz si son volume était de 1 L, 2 L et 0,5 L ?
On donne constante des gaz parfait : R= 8,31 J.mol-1 K-1.
Exercice 4.
Soient trois gaz : CO2 (3 litres) , N2 (6 litres)et O2 (4 litres) ayant des pressions de 96 KPa,
108 KPa et 90 KPa respectivement. Le volume de leur mélange est de 10 litres. Quelle serait
sa pression totale ?

Exercice 5.
On veut construire un thermomètre permettant de repérer des températures comprises entre
0°C et 250°C. On dispose d’une colonne cylindrique de 40 cm de long et de volume intérieur
32 mm3. Calculer le volume Vo du réservoir, la masse m du mercure nécessaire et la mobilité
du thermomètre (plus petite variation de température décelable ∆θ, appelée aussi
"résolution"). On donne : ρHg= 13,6 g.cm-3, et k coefficient de dilatation apparente du mercure
dans le verre : k = 1/6400 (°C)-1; ces deux constantes ne varient pas dans l’intervalle [0°C,
250°C].

Exercice 6.
Dans l'échelle de Fahrenheit, la température de la glace fondante est 32°F, celle de l'eau
bouillante de 212°F, toutes deux observées sous une pression de 1 atmosphère.
1) Quelle est la température repérée par le même nombre dans les échelles de Fahrenheit et de
Celsius?
1/2
2) Quelle est la température, en °F, d’un homme bien portant (θ = 37,5°C) ?
3) Quelle est la température, en °F, du mélange azéotropique glace-NaCl (θ = - 21°C) ?
Exercice 7.
On considère un calorimètre adiabatique, de masse en eau m à déterminer, contenant 0,200
kg d’eau à la température de 15°C. On y ajoute 0,200 kg d’eau à 45,9°C. La température
finale est de 30°C.
Calculer la masse en eau m du calorimètre. On donne la chaleur massique de l’eau
c = 4180J/kg/°C.

Exercice 8.
Un calorimètre adiabatique dont la valeur en eau est de 20 g, contient 300 g d’eau.
L’ensemble est à 15°C. On laisse tomber dans l’eau un bloc de glace de 50 g à la température
de 0°C.
* Calculer la température finale du calorimètre. On donne la chaleur latente de fusion de la
glace : L = 80 cal/g et la chaleur massique de l’eau c = 4180J/kg/°C.
* Combien faudrait-il ajouter de glace pour que le calorimètre ne contienne plus que de l’eau
à 0°C ?

Exercice 9.
• On mélange, dans un calorimètre adiabatique, 1 kg de mercure à 100°C
et 40g de glace à 273K, sous une pression atmosphérique normale.
Toute la glace fond et la température finale est de 0°C.
• Calculer la chaleur massique du mercure, sachant que la chaleur latente
de fusion de la glace est de 334000 J.kg-1.

2/2
Solution de la série
Exercice N°1:
Dans les conditions normales P=1 atm, V=22.4 l, n=1 mole, T=273K.
R=PV/nT= 1. 22,4/1. 273 = 0,082 l.atm/mol.K
1 l.atm=103m3.1.013 105Pa=101.3 Joule
1 l.atm 101.3J
0.082 l.atm x x =8.31 Joule
R=0.082 l. atm /mole.K= 8.31joule/mole. K
1 cal= 4.18joule
R=1.988 cal/mole.K=2 cal/mole.K

Exercice 3.
Masse de gaz et volume du gaz sont constants, donc P/T = constante
Pdépart / Tdépart = Pfin / Tfin, (températures en kelvin).
Tdépart =273+50 = 323 K ; Tdépart =273+10 = 283 K ;
Pfin =Pdépart *Tfin/ Tdépart = 1,1 105 *283/323 = 9,64 104 Pa.
n= PV/(RT) avec V= 10-3 m3.
n = 1,1 105 *10-3 /(8,31*323)= 0,041 mol.
si V= 2L alors 0,082 mol
si V= ½ L alors 0,0205 mol.

Exercice 4.
On calcule la pression partielle de chaque gaz :
PCO2 =96x3/10=28.8kPa ; PO2= 108x4/10=43.2kPa ; PN2=90.6x6/10=54.4kPa.
La pression totale du mélange est égale à la somme des pressions partielles de chaque gaz
Ptot = 28.8+43.2+54.4=126.4kPa.

Exercice 5. (voir solution détaillée en fin de page)


V = volume à la température   Vo = volume à la température  =0
k coefficient de dilatation apparente k coefficient de dilatation apparente
Formules essentielles : V = volume à la température   Vo = volume à la température  =0
V = Vo( 1+ k ) donc : V - Vo= Vok 
et aussi : h s = V - Vo = Vok 
Résultats :
v = V250 - Vo = Vok avec  = 250°C
comme on sait que : v = 32mm3.
Vo = v / 250 k # 819.10-9m3 = 0,819 cm3.
m = Vo =819 10-9.13600 = 11,14.10-3=11,14 g
h s = Vok  == dh s = Vok d == S = dh /d = (Vok s) =Vok s = 1,6 10-3m/°C
S = h / == = h/S = 0,32°C (= H/250)

Exercice 6.
1) Les deux échelles sont linéaires. Si on appelle ' la température Fahrenheit et  la
température Celsius, elles sont liées par la relation : ' =  + = 32 + 1,8  De même on a : 
= 5/9 ' - 160/9. Le "point commun" des deux échelles correspond à : ' =  On trouve : ' =
 = -40°C=-40°F.
2) Température, en °F, d'un homme bien portant :  = 37,5°C ==> ' = 98,6°F.

3) Température, en °F, du mélange azéotropique glace-NaCl :  = - 21°C == ' = - 5,8°F.

Exercice 7.
Principe des mélanges, on égale les chaleurs reçue et cédée par les systèmes chaud et froid.
Chaleur cédée Qc : Qc = m' c (i - f ) ; c chaleur massique de l'eau.
Chaleur reçue Qr : Qr = (m + mcal) c (f - 'i )
Egalité Qc = Qr ===> m' c (i - f ) = (m + mcal ) c (f - 'i )
soit : mcal = m' (i - f )/ (f - 'i ) – m
A.N : mcal = 0,200(45,9 - 30)/(30 - 15) - 0,200 = 0,012 kg = 12 g

Exercice 8.
Température finale
M masse de l'eau et mcal valeur en eau du calorimètre, à i = 15°C, et m masse du glaçon à 0°C.
Chaleur mise à disposition par le calorimètre et l'eau qu'il contient lorsque l'ensemble se refroidit de 15°C
à 0°C : Qm = (M + mcal) c (15 - 0) = 20064J
Chaleur nécessaire à la fusion du glaçon : Qf = mL = 0,050 80x4180 = 16720J <Qm ; on en déduit que le
glaçon fondra en entier et que la température finale sera supérieure à 0°C.
Température finale :
chaleur cédée : Qc = (M + mcal ) c (i - )
chaleur reçue : Qr = mL + m c ( - 0)
égalité : Qc = Qr ==>(M + mcal) c (i - ) = mL + m c 
 = [( M + mcal) c i - mL] /( M + mcal + m) # 2,2°C
2 - Masse additionnelle
Masse de glace m' liquéfiée par la chaleur Qm : m' = Qm / L = 0,060 kg = 60 g
Masse additionnelle : m' - m = 10 g

Exercice 9.
Chaleur massique du mercure
- Toute la glace fond et la température finale est de 0°C.
- La chaleur cédée par le mercure( masse M et chaleur massique c), qui passe de 100°C à 0°C
est égale à celle reçue par le bloc de glace ( masse m et chaleur latente Lf ), initialement à
O°C(273K) se transformant en eau liquide à la même température.
- Chaleur cédée : Qc = Mc(100 - 0)
- Chaleur reçue : Qr = m Lf
- On trouve : c = 133,6 J/kg.K
Solution développée

• Mots clés de l'énoncé :


o "on veut construire un thermomètre"
o "on dispose d’une colonne cylindrique"
o "volume du réservoir"
o "repérer des températures comprises entre 0°C et 250°C"
• Phénomène physique impliqué :
o phénomène de dilatation apparente d'un liquide dans un réservoir
▪ formule de base : V = Vo( 1+k ) ==> V - Vo= Vo k (équ 1)
▪ paramètres : Vo volume initial (à 0°C) du réservoir (à déterminer) ;  température
centésimale (non connue) ; k coefficient de dilatation apparente (connu).

o usage de la colonne pour mesurer (V - Vo)


▪ formule de base : h s = V - Vo = Vok (équ 2)
▪ paramètres : h = h() hauteur de la colonne à la température  (non connue)
; s section de la colonne (supposée constante).
• Données fournies :
o colonne de longueur H = 40 cm et volume v = 32 mm3 (on peut, sans bénéfice immédiat
apparent, en déduire la section constante de la colonne, soit : s = v / H).
o mesure des températures de 0 à 250°C, cela veut dire que la colonne de mercure affleure, au
bas de la colonne, à 0°C, et en haut, à 250°C ; en d'autres termes la colonne est entièrement
remplie par la variation de volume entre 0 et 250°C ; soit : V250 - Vo = 32 mm3.
• Solutions :
o Volume Vo : V250 - Vo = 32 mm3 ; par ailleurs, d'après (1) on a aussi : V250 -
Vo = Vok avec  = 250°C. D'où la valeur : Vo = v / 250 k # 819 10-9m3 = 0,819 cm3.
o Remarque : la valeur numérique du résultat est d'abord recherchée dans le système SI (ici le
m3) puis exprimée dans l'unité pratique(cm 3).
o Masse de mercure. Masse m et volume Vo d'un corps sont reliés par : m =
Vo formule dans laquelle  représente la masse volumique du corps (en kg/m 3). Les
grandeurs doivent être exprimées dans le système SI, c'est à dire, pour  en kg/m. D'où : m =
819.10-9. 13600 # 0,819 10-3 kg = 0,819 g. On trouve : m = 0,01114 kg = 11,14 g.
o Sensibilité du thermomètre : par définition S = dh/dOn connait l'expression de
h en fonction de h =Vok/s avec s, section de la colonne( = v/H). La valeur
numérique de S est de 1,6.10-3m/°C= 1,6 mm/°C.
o Mobilité du thermomètre (plus petite variation de température
décelable  appelée aussi "résolution"). Il s'agit d'exprimer connaissant h. Or on dispose
de la relation de définition de S :S = dh/d = h car S est constante. On en déduit
:  = h/S. La valeur numérique est :  = 0,32°C.