Vous êtes sur la page 1sur 7

1

- RANDRIANANDRASANA Jaona CCC N°15


- SITRAKAINA Mananandro CCC N°26

Matière : MANAGEMENT DE LA QUALITE

Sujet : Etude de cas de ETHIOPIAN AIRLINES, mise en place et mise en œuvre d’un
système de management environnemental

PARTIE 1 :

La Compagnie ETHIOPIAN AIRLINES a été certifiée à l’ISO 14001 : 2015 le 5


Septembre 2018 par l’ANAC ou Agence Nationale Aviation Civile au Gabon

1. Les enjeux, risques opportunités de la compagnie aérienne. Les parties intéressées.

 Les parties intéressées par la mise en place du système de management


environnemental au sein de la compagnie ETHIOPIAN AIRLINES (EAL) sont :
- la Direction générale en tant que partie exécutives et ;
- les Conseil d’administration qui est l’organe décisionnel ;
- les assurances ;
- les actionnaires pour les dépenses et les engagements pris par l’organe décisionnel,
- les autorités de régulation du trafic aérien ou l’Ethiopian Civil Aviation Authority
(ECAA) ;
- autorités administratives telles, le ministère de l’Environnement, le ministère de
l’industrie, du Commerce et de l’artisanat…
- Le ministère du transport en tant que ministère de tutelle

 Les enjeux :

Les Compagnies aériennes sont parmi les plus grands pollueurs de l’Environnement
par la surconsommation des combustibles à énergie fossile et par l’émission de gaz à effet
de serre. Ils contribuent à 2% de la pollution mondiale sur l’Environnement par des rejets
mondiaux de CO2 pour les avions de ligne. Les Compagnies aériennes sont pointées du
doigt par les responsables comme les 7e gros pollueurs dans le monde. Les empreintes
carbones sont considérables vu la consommation en kérosènes des avions surtout
2

commerciales. De plus les nouvelles technologies comme les énergies renouvelables ne


sont pas encore appropriées pour remplacer les combustibles fossiles.

De plus les avions émettent également dans l’atmosphère des gaz responsables de
réchauffement climatique tels l’oxyde d’azote. Le développement de l’activité des
compagnies constitue donc un risque important pour l’Environnement et la planète terre.

 Les risques :

Les risques pour les Compagnies aériennes sont la diminution de la clientèle. La mise ne
place du SME et surtout sa mise en œuvre coute de l’argent à la compagnie.
En plus de la cherté de voyager en avion, ces Compagnies sont exposées à des réactions
violentes de la part des protecteurs et défenseurs de l’Environnement. Le passage à un
système de management environnemental est donc plus qu’une nécessité pour toutes les
compagnies aériennes afin contribuer d’abord à la préservation l’Environnement, et aussi
pour conserver un grand nombre de clientèles qui sont de plus en plus conscients de ce
problème.
- Réduction des chiffres d’affaires pour les dépenses engagées dans les investissements des
infrastructures pour la mise en œuvre du SME. Les coûts de réalisation sont énormes pour le
suivi des activités engagées par la compagnie.
- A cause des engagements pris, la concurrence devient plus difficile à cause de coût
d’engagement de la direction. Ce qui entraine des charges supplémentaires à supporter.
- Possibilité de réduction ou compression de personnels suite à la pression de la
concurrence et l’existence des charges supplémentaires qui pourraient se répercuter sur les
coûts de l’exploitation.
- Une forte intervention du Gouvernement, les membres du conseil d’administration sont
des fonctionnaires du Gouvernement ainsi que les instances décisionnelles.

 Les opportunités :

Les opportunités pour la mise en place et la mise en œuvre d’un système de management
environnemental sont multiples :
- Le SME apporte une amélioration de l’image de la Compagnie vis-à-vis des organismes en
charge de protection de l’Environnement.
3

- Le SME constitue des arguments de vente de la Compagnies pour les voyageurs dans la
préservation de l’Environnement et la réduction de risques sanitaires pour les bénéficiaires
directs et indirects.
- Création des destinations étrangères avec les partenariats avec les pays étrangers.
Participation à des forums et des conférences sur l’Environnement
- Modernisation des flottes de la Compagnie : achat des nouvelles flottes de Boeing 787 qui
étant neufs polluent moins que les appareils usés.
- Emplacement géographique de l’Ethiopie à Addis-Abeba permettant à la Compagnie de
desservir le moyen orient, l’Asie et l’ensemble de l’Afrique et les pays Européen
- Développement et investissement massif en capital humain, 17000 emplois jusqu’à 2025
- Fort pratiques managériales et plan opérationnel par la promotion de la culture
d’entreprise.
- Autonomie de gestion de l’instance dirigeante
- Accroissement des destinations internationales jusqu’à 100 en 2025
- Renouvellement et modernisation des flottes avec un âge moyen de 7 ans
- Utilisation efficiente des carburants par la réalisation des maintenances périodiques des
avions

PARTIE 2 : Engagements et objectifs pris par la Compagnie ETHIOPIAN AIRLINES


ainsi que les indicateurs et les actions entreprises.

a- Engagement 1 : La protection de l’Environnement

Objectif 1.1. : Minimiser les risques de dégradations climatiques


- Indicateur 1.1.1. Taux de CO2 de l’appareil par kilométrage 1400 g de CO2/km
- Indicateur 1.1.2. Indice d’émissions de gaz à effet de serre de l’appareil
 Action 1.1.1 Réduire le poids total des frets à chaque voyage
 Action 1.1.2 Optimiser le nombre de passager à chaque trajet

Objectif 1.2. : Préserver la qualité d’air dans l’homosphère

- Indicateur 1.2.1. Intensité d’émission de SO2 et de NO2 d’appareil


 Action 1.2.1 Intensifier la fréquence d’entretien du réacteur de l’avion : 2 fois par
voyage
4

 Action 1.2.2 Respecter les cahiers de charges pour les bagages et marchandises
transportées

b- Engagement 2 : Obligation de conformité aux normes internationales et des


règlementations sur l’Environnement

Objectif 2.1. : Optimiser les procédures de manutention et transports des


marchandises dangereuses
- Indicateur 2.1.1. Nombre de marchandises dangereuses recensées par voyage
- Indicateur 2.1.2.
 Action 2.1.1 Port obligatoire des équipements de protection individuelle par le
personnel pour la manipulation des produits dangereux
 Action 2.1.2 Acquérir des nouveaux équipements de manutention répondant aux
normes ISO 13.300

. Objectif 2.2. : Instaurer un environnement de travail approprié pour les


personnels et les usagers
- Indicateur 2.2.1. Etat de salubrité et d’hygiène par des entretiens importants
- Indicateur 2.2.2. Satisfaction et confort de passagers et des personnels de service
 Action 2.2.1 Assurer la maintenance périodique des logistiques par des personnels
certifiés
 Action 2.2.2 Entretenir périodiquement les sanitaires et les autres infrastructures

c- Engagement 3 : La communication en interne et externe

Objectif 3.1 : Favoriser la capacité d’adaptation de l’entreprise aux exigences


environnementales
- Indicateur 3.1.1 : Les indicateurs d’extrants indiquant le pourcentage des cadres ayant
suivi la formation relative à l’ISO 14001
- Indicateur 3.1.2 : Les indicateurs d’effets indiquant les nombres de réclamation des
clients réalisés par sondage téléphonique
5

 Action 3.1.2.1- Encourager les formations périodiques et progressives des cadres


concernant l’ISO 14001
 Action 3.1.2.2 – Multiplier le nombre d’enquêtes téléphoniques auprès des clientèles
après quelques jours de vol

Objectif 3.2 : Optimiser les communications internes de l’entreprise


- Indicateur 3.2.1 : Le taux d’engagement de chaque personnel
- Indicateur 3.2.2 : Maximiser la stratégie mobile de communication
 3.2.1.1 Encourager les nombres des personnels participants à des événements ou
réunions hors des réunions répétées
 3.2.2 – Doter chaque personnel cadre d’un smartphone connecté pour pouvoir faciliter
la transmission des ordres

d- Engagement 4 : La prévention de situation d’urgence et réduction de risques

Objectif 4.1. : Prévenir les incidents et accidents d’incendies aux bords des
aéronefs
- Indicateur 4.1.1. Nombre d’extincteurs et masques à oxygènes opérationnels
- Indicateur 4.1.2. Nombre moyen de formation par an par salarié et par catégorie
 Action 4.1.1 : Vérifier périodiquement les équipements sécuritaires à bord des
appareils
 Action 4.1.2 : Former les personnels naviguant sur la gestion d’incendies

Objectif 4.2 : Gestion efficiente de planning de vol en respectant la politique


d’open sky
- Indicateur 4.2.1. Diminution de nombre d’interruption de vols par mois
- Indicateur 4.2.2. Diminution des fréquences de vols
 Action 4.2.1 Améliorer l’organisation des personnels en matière de réservations
 Action 4.2.2 Réduire la fréquence de vols dans un pays de

e- Engagement 5: Gestion des ressources renouvelables


6

Objectif 5.1. : Recycler et réduire les déchets


- Indicateur 5.1.1. Effectifs de personnels formés et sensibilisés au traitement de
déchets
- Indicateur 5.1.2. Quantité annuelle de déchets traités et recyclés
 Action 5.1.1 Formation des personnels sur la gestion et traitement de déchets
 Action 5.1.2 Mise en place de centre de traitement de déchets recyclables

Objectif 5.2. : Economiser et ameliorer l’efficacité énergétique


- Indicateur 5.2.1. Nombre de panneaux solaires mis en place sur des infrastructures
- Indicateur 5.2.2. Effectifs des organismes et centres de coopération et de partenariat
 Action 5.2.1 : Utilisation des sources énergétiques durables par l’installation des
panneaux solaires dans les bureaux de travail
 Action 5.2.2 Financer les travaux de recherche sur l’utilisation de l’énergie verte

Objectif 5.3. Instaurer un environnement de travail approprié


- Indicateur 5.3.1.Taux de turnover relativement bas
- Indicateur 5.3.2.Niveau de satisfaction des clients
 Action 5.3.1.1. Ameliorer les primes et avantages des personnels à chaque résultat
effectué
 Action 5.3.1.2. Mettre à jour les formations spécifiques à chaque poste

f- Engagement 6 : L’amélioration continue de la performance environnementale

Objectif 6.1 : Résoudre rapidement les problèmes relatifs aux services


- Indicateur 6.1.1 : Nombres des plaintes à chaque trajet
- Indicateur 6.1.2 : Nombres d’incident à chaque trajet
 6.1.1.1- Responsabiliser les personnels en clarifiant leur responsabilité par le biais
des fiches de postes précis leurs attributions respectives
 6.1.1.2 Organiser les personnels d’endline pour le traitement des bagages et des billets
des passagers

Objectif 6.2 : Minimiser les gaspillages


7

- Indicateur 6.2.1 : Nombres de retards des vols déclarés par les clients
- Indicateur 6.2.2 : Nombres d’heures d’attente
 6.2.1- Organiser efficacement le processus d’embarquement et de débarquement
 6.2.2 – Fluidifier les différentes procédures d’embarquement et de débarquement :
manutention des bagages, embarquement des passagers, récupération des bagages
soutes