Vous êtes sur la page 1sur 50

CEC Carcinologie Cervico-Faciale

Anatomie pathologique des cancers de la


cavité buccale et de l’oropharynx:
classification de l’OMS 2017

Dr Slim CHARFI
Laboratoire d’anatomie et de cytologie pathologiques
CHU Habib Bourguiba – Sfax
04 Octobre 2019
Classification OMS 2005
Classification OMS 2017
Introduction
Les cancers de la cavité buccale et de l’oropharynx sont dominés
par les carcinomes épidermoïdes

Etats précancéreux

• Etude anatomopathologique:
 Diagnostic
 Pronostic
Plan
Régions et sites anatomiques de la cavité buccale et de l’oropharynx

Classification histologique (OMS 2017)

Carcinome épidermoïde

 Diagnostic anatomopathologique
 HPV
 Lésions précurseurs
 Pronostic

Autres cancers
Objectifs

Connaitre la classification histologique des cancers de la cavité buccale et de


l’oropharynx
Connaitre les particularités des carcinomes épidermoïdes de l’oropharynx liés à
l’HPV.
Reconnaitre les états précancéreux des carcinomes de la cavité buccale et de
l’oropharynx
Préciser les principales caractéristiques des variantes histologiques des carcinomes
épidermoïdes de la cavité buccale et de l’oropharynx
Identifier les éléments anatomopathologiques du pronostic des carcinomes
épidermoïdes de la cavité buccale et de l’oropharynx
Régions et sites anatomiques de la
cavité buccale
Muqueuse buccale:
 Muqueuse des lèvres supérieures et
inférieures
 Muqueuse jugale
 Régions rétro molaires
 Sillon alvéolo-buccal supérieure et inférieure
(vestibule de la bouche)
• Rebord alvéolaire supérieur et gencive supérieure
• Rebord alvéolaire inférieur et gencive inférieure
• Voute palatine
• Langue:
 Face dorsale et bords latéraux (2/3 ant)
 Face inférieure (ventrale)
• Plancher buccal
Régions et sites anatomiques de
l’oropharynx
Etage buccal du pharynx étendu du plan de la
surface du palais mou au plan de la surface
supérieure de l’os hyoïde ou du plancher de la
vallécule
Il comporte:
1. Une paroi antérieure (région glosso-
épiglottique):
 Base de la langue
 Vallécule
2. Une paroi latérale:
 Amygdales palatines
 Fosses amygdaliennes
 Piliers amygdaliens
 Sillons glosso-amygdaliens
3. Une paroi postérieure
4. Une paroi supérieure:
 Face inférieure du voile du palais
 Luette
Classification histologiques des cancers de la
cavité buccale (OMS 2017)
Tumeurs épithéliales malignes
- Carcinome épidermoïde
Carcinome verruqueux
Carcinome épidermoïde basaloïde
Carcinome épidermoïde papillaire
Carcinome à cellules fusiformes
Carcinome épidermoïde acantholoytique
Carcinome adénosquameux
Carcinome cuniculatum
Carcinome lympho-épithélial
Tumeurs des glandes salivaires
Tumeurs des tissus mous
Tumeurs hématolymphoïdes
Mélanome muqueux
Tumeurs secondaires
Classification histologiques des cancers de
l’oropharynx (OMS 2017)

Tumeurs épithéliales malignes


- Carcinome épidermoïde
Carcinome épidermoïde, HPV-positif
Carcinome épidermoïde, HPV-négatif
Tumeurs des glandes salivaires
Tumeurs hématolymphoïdes
Tumeurs secondaires
Carcinome épidermoïde
Définition: tumeur épithéliale invasive avec des degrés variables de
différentiation malpighienne
> 90 % des cancers de la CB et de l’OP
5% des cancers de l’homme / 2% des cancers de la femme

Registre du Cancer du Sud Tunisien (2003-2005)


Incidence standardisé dans le gouvernorat de Sfax:
Homme : 3/100.000 Homme ( 2,5 % des cancers)
Femme: 1,8/100.000 Femme ( 1,9% des cancers)

Patients de la 5ème et 6ème décades avec prédominance masculine


Localisation: lèvre inférieure, langue, plancher buccal, palais mou
Etiologie: tabac, alcool (risque x 6 pour les tabagiques), HPV,…
Carcinome épidermoïde
Macroscopie
Rejoint l’aspect clinique/endoscopique de la
tumeur
Plusieurs formes:
- Ulcéreuse
- Végétante ou exophytique:
muqueuse buccale et palais osseux
- Ulcéro-végétante: gencive
- Ulcéro-infiltrante: langue (mobile et
base) et lèvre
Carinome épidermoïde
Histologie
Similaire aux CE du larynx et de l’hypopharynx
Diagnostic difficile pour les lésions débutantes

Ponts d’union intercellulaires et kératinisation


Carinome épidermoïde
Histologie
Grading: bien différencié, moyennement différencié, peu
différencié

Bien différencié Moyennement Peu différencié


différencié
Variantes histologiques du carcinome
épidermoïde (Cavité buccale et oropharynx HPV-)
1. Carcinome verruqueux
2. Carcinome épidermoïde basaloïde
3. Carcinome épidermoïde papillaire
4. Carcinome à cellules fusiformes
5. Carcinome épidermoïde acantholoytique
6. Carcinome adénosquameux
7. Carcinome cuniculatum
8. Carcinome lympho-épithélial
Variantes histologiques du carcinome épidermoïde
1. Carcinome verruqueux (CV)

Variante bien différenciée à croissance lente


Il peut envahir et détruire les plans sous jacents (muscle, os,…)
Cavité buccale: 75% des CV (muqueuse jugale +++)
Macro: Lésion papillomateuse ou verruqueuse blanchâtre
Variantes histologiques du carcinome épidermoïde
1. Carcinome verruqueux (CV)

Histo:
 Portion exophytique papillomateuse avec un
revêtement malpighien hyperkératosique
 Pas d’atypies cellulaires et mitoses rares
 Composante endophytique: la lésion refoule les tissus
avoisinants avec un pseudo respect de la membrane
basale: « pushing »
• Diagnostic formel très difficile sur les biopsies
• Diagnostic différentiel:
- Hyperplasie verruqueuse
- Verrue vulgaire
- Papillome malpighien
- Carcinome épidermoïde papillaire
Variantes histologiques du carcinome épidermoïde
2. Carcinome basaloïde:
Carcinome basaloïde
 Rare dans la CB; plus fréquent dans l’oropharynx
 Mauvais pronostic
3. CE papillaire: bon pronostic
 Dgc ≠ : CV (atypies +++)
4. CE à cellules fusiformes: rare (larynx +++)
 Dgc ≠ : sarcome (IHC +++) CE fusiformes
CE papillaire
5. CE acantholytique: lèvre +++
6. CE adénosquameux: présence de zones d’ADK
7. Carcinome cuniculatum:
 rare, infiltration osseuse
 Absence d’atypies cytonucléaires
 Diagnostic difficile sur biopsie
CE lympho-épithélial CE adénosquameux
 Confrontation clinique et radiologique
8. Carcinome lympho-épithélial
 Ressemble aux carcinomes nasopharyngés
 0,8 à 2 % des cancers de la CB
 Association à l’EBV: en chine
HPV et carcinome épidermoïde
de l’Oropharynx
HPV et carcinome épidermoïde
de l’Oropharynx
HPV : prédilection pour l’épithélium des cryptes de l’amygdale

Carcinome épidermoïde lié à l’HPV: entité distincte dans la


nouvelle classification de l’OMS

Caractéristiques générales
 Pays développés
 Patient jeune (50-56 ans)
 Non tabagique / sexe oral
 N+ (kystique)
 Bon pronostic
HPV et carcinome épidermoïde
de l’Oropharynx

http://www.slideshare.net/doctorbobm/hpv-virus-infections-and-oropharynx-cancer
Carcinome épidermoïde
de l’Oropharynx lié à l’HPV
Caractéristiques histologiques
Pas de lésions précurseurs (pas de CIS)
Aspect basaloïde
Peu de kératinisation Pas de grading
Pas de grading
Stroma lymphoïde
Mitoses +++
Nécrose
Carcinome épidermoïde
de l’Oropharynx lié à l’HPV
Mise en évidence de l’HPV
Recommandée pour tous les carcinomes de l’oropharynx
Immunohistochimie: p16
Hybridation in situ
Technique basé sur PCR
p16

HIS ADN HIS ARN

HPV-related squamous cell carcinoma of the oropharynx. (A) Characteristic H&E appearance showing a nonkeratinizing squamous cell
carcinoma comprised of cohesive cells with scant dense cytoplasm (H&E); (B) positive immunoreactivity for p16 showing diffuse cytoplasmic
and nuclear staining; (C) in situ hybridization for high-risk HPV DNA displaying punctate nuclear signals; (D) in situ hybridization for E6/E7
mRNA with numerous dot-like signals overlying the cytoplasm.
Etats précancéreux « oral potentially malignant
disorders (OPMD) (OMS 2017) »
États précancéreux = conditions précancéreuses +
lésions précancéreuses
 Conditions précancéreuses:
- Leucoplasie
- Leucoplasie verruqueuse proliférante
- Erythroplasie
- Lichen plan oral
- Xéroderma pigmentosum
- Fibrose sous muqueuse orale
- Chéilite actinique (muqueuse labiale)
- Autres
 Lésions précancéreuses (Dysplasies): classification de l’OMS (2017)
Conditions précancéreuses
Leucoplasie verruqueuse
proliférante
Forme agressive de leucoplasie avec un haut risque de
transformation maligne
Femmes +++ (SR: 1/4)
Site: palais osseux et gencive+++
Clinique: leucoplasie focale évoluant progressivement
vers la multifocalité et vers un aspect bourgeonnant
Etiologie: peu connue
Diagnostic repose sur des critères histologiques et
cliniques :
Absence de critères histologiques spécifiques
Récidive fréquente et progression histologique
Leucoplasie verruqueuse proliférante
Leucoplasie verruqueuse proliférante
Lésions précurseurs épithéliales
Altérations intra-épithéliales présentant un risque de
progression vers un carcinome invasif

OMS 2017
Dysplasie légère Dysplasie modérée
Dysplasie légère

Dysplasie modérée

Dysplasie sévère

Dysplasie sévère Dysplasie sévère

Les leucoplasies correspondent souvent à des lésions d’hyperplasie malpighienne. La dysplasie


est présente dans 3 à 15% des cas
Les érythroplasie et les lésions mixtes montrent une fréquence élevée de dysplasie (10 à 40%)
Carinome épidermoïde
Pronostic
Eléments du compte rendu anatomopathologique
Variante histologique
Grade histologique
Taille tumorale
Profondeur d’invasion
Invasion vasculaire
Engainement nerveux
Mode d’invasion
Effraction capsulaire ganglionnaire
Marges d’exérèse
Stade pTNM
Association à l’HPV (oropharynx)
https://documents.cap.org/protocols/cp-headandneck-lip-oralcavity-17protocol-4001.pdf
TNM 2017
Cancers de la cavité orale
TNM 2017
Cancers de la cavité orale
TNM 2017
Cancers de l’oropharynx
TNM 2017
Cancers de l’oropharynx
TNM 2017
Cancers de l’oropharynx
Int J Clin Oncol. 2017 Aug;22(4):682-689
Autres cancers
Carcinomes des glandes salivaires
Cavité buccale et oropharynx: 10 à 20% des tumeurs des glandes
salivaires
Rares dans l’oropharynx
Carcinomes: 50% des tumeurs des glandes salivaires (lèvre
inférieure, langue et plancher buccal +++)
Histologie:
 Carcinome muco-épidermoïde
 Carcinome adénoïde kystique
 Adénocarcinome polymorphe
 Autres
Tumeurs hématolymphoïdes

3,5% des cancers de la cavité buccale et de l’oropharynx


70%: amygdales
Histologie: Lymphome B diffus à grandes cellules: >50%
Sarcomes des tissus mous

Sarcome de Kaposi: palais, gencive et langue +++

Mélanome muqueux
Mélanome muqueux de la tète et du cou: 1% des mélanomes
0,5% des cancers de la cavité buccale
Palais et gencive : 80% des cas
Tumeurs secondaires
Carcinomes +++: sein, rein, poumon
Localisation: Gencive (55%)
Merci