Vous êtes sur la page 1sur 151

Nourriture céleste, plaisirs célestes ...............................

64

Le Paradis Réjouissez-vous dans le Royaume ................................ 69

Des anges dans les lieux célestes et sur la terre ............ 75


est si réel ! Marcher dans la Parole .................................................. 82

Choo Thomas, Tacoma, USA, 2006. Des bénédictions surnaturelles ...................................... 88

Le grand amour de Dieu ................................................ 95


Dédicace .......................................................................... 2 Onctions particulières.................................................. 102
Préface ............................................................................. 3 Une prophétesse de la fin des temps ........................... 109
Sur la route du paradis..................................................... 6 Confiance croissante ................................................... 113
Tout pouvoir dans le ciel et sur la terre ........................... 8 Les cieux s'ouvrent ...................................................... 117
Tout est possible ............................................................ 14 Insensée pour Dieu ...................................................... 122
Plus tôt que tu ne le penses ........................................... 20 Le temps est court ....................................................... 127
Mon royaume est prêt.................................................... 26 Un ministère miraculeux ............................................. 130
Un lieu nommé l'enfer ................................................... 32 L'obéissance qui réjouit le coeur de Dieu ................... 134
Maranatha! .................................................................... 39 Se consacrer avant tout au Seigneur ........................... 138
Préparation pour le service ............................................ 46 Évangélisation et don .................................................. 142
L'inquiétude est un péché .............................................. 52 Le coup d'envoi du ministère ...................................... 146
Jérusalem est prête ........................................................ 58

1
Dédicace
Je voudrais dédier cet ouvrage à notre Seigneur Jésus, qui m'a
choisie pour cette oeuvre de la fin des temps.

Il a pris soin de tout ce que ce livre requérait, du début à la fin du


processus de publication.

Depuis sept ans, il a passé des milliers d'heures avec moi pour me
préparer à la publication de ce livre et me former à mon ministère.

Dieu majestueux, Seigneur tout-puissant, je te loue. Je te bénis du fond


du coeur, Saint-Esprit, pour m'avoir aidée à rédiger :

« Le paradis est si réel! »

Sans ton aide, je n'aurais rien pu faire.

C'est à toi que revient tout le mérite.

Toute la gloire de ce livre doit être rendue au Père, au Fils et au Saint-


Esprit.

Je prie pour que tous ceux qui le lisent te glorifient, Seigneur. Je t'aime
et je te rends grâces!

2
des visions ou des véritables expériences.
Je peux juste dire que pour moi, elles ont été bel et bien réelles.

Préface Chaque fois que le Seigneur m'a rendu visite, j'étais couchée sur
mon lit et totalement remplie de l'onction du Saint-Esprit. Chaque
fois, avant sa venue, mon corps s'est mis à trembler pendant vingt
minutes. Je ne comprends pas tout à ce sujet, mais je sais qu'il
Dans ce livre, je vais vous raconter les expériences que j'ai faites au
déverse sa puissance dans mon corps. Ces périodes préparatoires
paradis avec Jésus. Dès le départ, je voudrais que vous compreniez dans
durent généralement une demi-heure ou plus.
quelles circonstances j'ai effectué chaque visite.
Un passage de la première lettre de l'apôtre Paul aux chrétiens de
Ne me demandez pas pourquoi c'est nécessaire, car Il est le seul
l'antique Corinthe m'aidera à être claire. Il y est écrit : à connaître la raison de chaque expérience. Il m'a simplement dit, à
« Voici, je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas chaque fois, qu'il me préparait pour le ministère auquel il m'appelait.
tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un
clin d'oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, En général, lorsque cela se produit, mon corps tremble et mon
et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous estomac se noue. Je me mets à pousser des gémissements et je
serons changés. Car il faut que ce corps corruptible revête transpire beaucoup.
l'incorruptibilité, et que ce corps mortel revête
l'immortalité. Lorsque ce corps corruptible aura revêtu
l'incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu Je crois que c'est ce que décrit l'apôtre Paul dans Romains 8.26:
l'immortalité, alors s'accomplira la parole qui est écrite : La «De même aussi l'Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne
mort a été engloutie dans la victoire. » savons pas ce qu'il convient de demander dans nos prières. Mais
1 CORINTHIENS 15.51-54 l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables.»

Le périscope des Écritures se réfère aux temps de la fin, au cours


Je crois que je transpire sous l'effet de la puissante onction du
desquels ceux qui connaîtront le Seigneur iront auprès de lui pour
Seigneur... La Bible décrit souvent la présence du Tout-Puissant sous
toujours. Lorsque cela arrivera, nous devrons changer nos corps
forme de feu, de chaleur et de gloire, et je sais maintenant ce que ces
mortels contre des corps célestes incorruptibles.
images signifient. J'ai personnellement expérimenté la chaleur intense de
sa présence.
Chaque fois que je suis allée au paradis avec Jésus, ce changement a
eu lieu. Dieu m'a donné un corps nouveau — semblable à celui que D'habitude, ces manifestations sont suivies rapidement et subitement
j'avais au cours de mon adolescence. Parfois, cette transformation avait d'une sorte de « décharge électrique » intérieure. Puis, je vois mon corps
lieu sur une plage terrestre où il m'accompagnait. D'autres fois, j'ai été transformé en compagnie du Seigneur sur une plage terrestre, et après
revêtue de mon corps incorruptible dans ma chambre. qu'il m'a transportée au paradis, nous retournons toujours sur cette même
plage d'où nous sommes partis.
Les gens me demandent souvent : « Vos expériences du paradis
étaient-elles comme des visions ou des rêves, ou y êtes-vous Chaque fois que cela survient, chose que je ne comprends pas
réellement allée? » vraiment, mon corps terrestre reste dans son lit pendant que je vais au
paradis. Au cours de ces expériences, je suis à la fois une participante
Je me borne à répondre que je suis certaine d'avoir vu le paradis, et et une observatrice.
que je sais qu'il existe. Je laisse aux théologiens le soin de décider si
mes expériences se classent dans la catégorie des rêves surnaturels, J'ai pu tout voir — tout ce qui m'est arrivé — avec les yeux de mon
3
corps terrestre. J'ai observé tout ce qui s'était passé lorsque je suis même que je parviens à voir le mien).
allée sur la plage avec Jésus, quand mon corps a été transformé et
qu'il m'a escortée au paradis. Depuis le 27 mai 1996, chaque lundi matin de bonne heure, le
Souvent, mon corps terrestre est à l'unisson de mes expériences Seigneur m'a conduite sur une plage terrestre pour accomplir une
célestes. Il participe aux danses, aux réjouissances, aux louanges, promesse qu'il m'a faite. Souvent, nous avons marché ensemble sur le
aux rires, aux pleurs et aux autres manifestations qui se produisent sable. Parfois, il m'a prise dans ses bras et fait tournoyer comme une
dans mon corps transformé. enfant. Au cours de ces moments de détente, le Seigneur et moi nous
nous sommes énormément réjouis d'être en présence l'un de l'autre, et
Lorsque ce dernier est heureux, mon corps physique l'est aussi. nous avons ri de bon coeur.
S'il est triste, mon corps physique verse des larmes. S'il chante, je
chante aussi. S'il danse, j'agite les mains; s'il rit, je ris également. Le Seigneur a une personnalité très humaine, bien qu'il soit le Fils
Lorsque mon corps transformé parle avec le Seigneur, mon corps de Dieu, et je l'aime plus que ma vie. Il ne parle pas à tort et à travers.
physique prononce des paroles venues du coeur, et ma bouche et ma Quand il prend la parole, c'est toujours pour une raison importante. Il
tête effectuent les mouvements correspondants. ne dit que ce qu'il pense devoir nous faire connaître.
Lorsqu'il disparaît après mes extraordinaires visites au paradis, mon
Quand je marche au paradis avec le Seigneur, j'observe mon corps corps transformé s'éclipse aussi, et mon corps physique est alors libre de
transformé. Lorsque j'entonne des chants de joie et de louange, je vois bouger en accord avec ses besoins et ses désirs. À ce moment-là, je me
mon visage s'éclairer. Ma voix, fait miraculeux, émane de mon corps sens relaxée et paisible.
terrestre.
Lorsque mon corps transformé monte aux cieux et redescend, mon Après ces merveilleuses expériences, je peux sortir de mon lit sur-
vrai corps a l'impression d'être doucement élevé et redescendu. Ces le-champ, si je le souhaite, mais en général, je reste allongée à
sensations ne durent qu'une seconde. Parfois, lorsque mon corps réfléchir aux expériences merveilleuses que je viens de voir et de
physique sentait qu'il s'élevait de son lit, je criais de frayeur. vivre. Ensuite, je les note dans mon journal.

Bien que j'aie pu discerner clairement les traits de mon propre Je suis stupéfaite que le Seigneur m'ait appelée à rédiger cet
visage transformé, je n'ai pas vu la physionomie du Seigneur. ouvrage. Je suis une Coréenne américaine qui ne maîtrise
Toutefois, j'ai distingué ses cheveux, ses mains et ses vêtements, et qu'imparfaitement la langue anglaise, et pourtant, le Seigneur m'a
je sais qu'il a une carrure impressionnante. Ses cheveux ondulés sont choisie pour accomplir son oeuvre.
partagés par une raie au milieu, bouclent à l'extrémité, descendent
dans son cou et sont blancs comme neige. La peau de ses mains est Il m'a dit de raconter à tout le monde ce que j'ai vécu et entendu, et
mate, ses doigts sont longs et fins. c'est le sujet de ce livre.

Quand le Seigneur me parle, je peux voir ses lèvres bouger. Sa stature Combien j'éprouve de reconnaissance d'avoir eu le privilège de
et son maintien semblent être ceux d'un homme jeune, peut-être de connaître cet avant-goût de gloire et de pouvoir vous en faire part! Dieu
trente à quarante ans, et il doit mesurer environ un mètre quatre-vingt. veut que je vous informe qu'il vous a déjà préparé une place au paradis
si vous croyez en son Fils et que vous le recevez comme votre
Bien que je ne distingue pas précisément les traits de son visage, je Seigneur et Sauveur personnel.
peux dire quand il est irrité, heureux, triste ou préoccupé. Je sais qu'il
est très gentil et affectueux et qu'il aime se détendre par moments. Je ne veux qu'accomplir la volonté du Seigneur. Ma prière pour vous
Toutefois, souvenez-vous que je vois le corps spirituel de Dieu (de qui lisez ce livre est la même que celle de l'apôtre Paul à ses frères e t
4
soeurs bien-aimés à Ephèse, telle qu'elle nous est rapportée dans la
lettre qu'il leur a écrite:
« Que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de
gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation
dans sa connaissance; qu'il illumine les yeux de votre
coeur, pour que vous sachiez quelle est l'espérance qui
s'attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de
son héritage qu'il réserve aux saints, et quelle est envers
nous qui croyons l'infinie grandeur de sa puissance, se
manifestant avec efficacité par la vertu de sa force. Il l'a
déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le
faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au-
dessus de toute domination, de toute autorité, de toute
puissance, de toute dignité, et de tout nom qui peut être nom-
mé, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans
le siècle à venir. »
EPHÉSIENS 1:17-21
Tout ce que je vous demande, c'est de recevoir ce livre de la même
façon qu'il a été écrit — avec une ouverture absolue au Seigneur et à sa
volonté. Appréciez mes expériences à la lumière de la Parole de Dieu. Je
crois que vous conclurez que ce que je vous dis au sujet du paradis et de
mes expériences avec le Seigneur est rigoureusement biblique.

CHOO THOMAS
TACOMA, WASHINGTON

5
son visage.
D'après ma vision, il avait des cheveux blancs soyeux et il portait une
tunique immaculée. Il resta visible à mes yeux près de cinq minutes.

Sur la route du paradis Après l'avoir vu, mon corps s'embrasa d'une joie indicible et je
m'engageai totalement pour lui. Peu après cette expérience qui a changé
ma vie, j'ai commencé à fréquenter le Puget Sound Christian Center à
Tacoma (Washington) avec ma famille.
Je cours vers le but, pour remporter le prix de la J'ai fait une autre expérience spirituelle profonde le dimanche de
vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. Pâques 1995. Pendant que j'étais à l'Église Puget Sound Christian
PHILIPPIENS 8.14 Center, mon corps s'est mis à trembler violemment et nous avons dû
rester au second culte. Je vivais une expérience courante chez les
quakers, les shakers et les anciens pentecôtistes.
Depuis lors, mon corps ne cesse jamais de trembler à l'assemblée ou
Je m'appelle Choo Nam Thomas et je suis Coréenne américaine. Je suis au cours de mon moment de prière à la maison. Quinze jours après cette
la seule fille de mes parents, qui sont décédés, et j'ai deux frères, un petit expérience du dimanche de Pâques, j'ai reçu le don des langues chez
et un grand. Je suis mariée et j'ai deux enfants, un fils et une fille, tous moi et je me suis mise à chanter en esprit. En regardant une croisade de
deux mariés. J'ai aussi deux petits-fils et deux petites-filles. Benny Hinn à la télévision, je me suis mise debout et j'ai levé les mains
En Corée, ma famille n'était absolument pas croyante. Je n'ai jamais dans la prière. Puis je suis tombée par terre pendant près de trois heures.
entendu parler de Jésus avant d'aller à l'église. J'avais juste quelques L'onction du Saint-Esprit était si forte que je ne pouvais pas me relever.
notions de l'Église et de Dieu. Je ne faisais que chanter, parler en langues et rire.

Après cela, à chaque culte, j'ai vu la présence du Seigneur Jésus à


Je suis devenue chrétienne en février 1992. Après être allée une ou
l'église. Les visions qu'il continua à m'accorder ne sont pas aussi
deux fois à l'église, je suis littéralement tombée amoureuse de Jésus.
éclatantes que la première, mais elles sont tout aussi réelles.
Lorsque j'ai découvert ce qu'il a fait pour moi, j'ai décidé de lui consacrer
tout mon être pendant le reste de ma vie. UN VASE DISPONIBLE

Dieu a répondu en exauçant mes prières, ce qui a permis à ma foi de Je crois que ces expériences excitantes et extraordinaires constituent
se fortifier chaque jour davantage. Très vite, mes anciens désirs ont une préparation pour le travail que le Seigneur m'a donné à faire. J'ai un
disparu. Du matin au soir, je ne pouvais penser qu'à Jésus. J'avais une désir ardent de recevoir le don de guérison et celui de gagner les âmes,
telle crainte de Dieu que j'étais incapable de faire sciemment quoi que ce mais je ne sais pas comment le servir, sinon en disant à tout le monde qui
soit contre sa volonté. Je ne voulais que lui plaire et tout savoir de lui afin est Jésus.
de pouvoir le dire aux autres. Au début, certains membres de ma famille et amis ont rejeté mon mes-
sage et m'en ont voulu de leur parler de Jésus, mais à présent, les choses
UNE VISION ET LE FEU DE DIEU ont changé. Peu importe avec qui je suis : je veux juste parler du Seigneur,
J'ai reçu le feu du Saint-Esprit en janvier 1994, alors que je priais chez et il m'a accordé le privilège de conduire à lui beaucoup de personnes, dont
moi. Environ un mois plus tard, tandis que j'adorais le Seigneur à mes proches et mes amis. Aujourd'hui, tous mes bien-aimés sont sauvés.
l'assemblée de Dieu Neighborhood à Tacoma (Washington), j'ai vu la Jésus est toujours dans mes pensées et sur ma langue. Quand des
présence du Seigneur. Il était assis près de l'estrade, jambes croisées, et temps difficiles surviennent, je pense à ce qu'il a accompli pour nous.
je le voyais aussi distinctement qu'une personne réelle, à l'exception de Lorsque je me souviens de tout ce qu'il a fait, je réalise que rien n'est trop
dur pour moi. Lorsque quelqu'un me blesse, il suffit que je réfléchisse à ce
6
que Jésus a subi pour moi au Calvaire pour que la paix revienne UNE RÉVÉLATION DU PARADIS
instantanément.
Les autres chapitres de ce livre, comme vous allez le constater,
Avant la première visite du Seigneur, j'ai fait des rêves très particuliers
racontent quelques voyages remarquables que Dieu m'a fait faire depuis
sur les nuages, ce qui me rappelle une chose que mon père m'a dite un
que je lui ai consacré ma vie. Il m'a demandé de consigner mes
jour.
expériences dans cet ouvrage pour que les autres le voient et le
comprennent. La raison pour laquelle il m'a choisie pour ce travail
D'après lui, ma mère avait fait un rêve précis à ce sujet, ainsi que sur
important reste un mystère pour moi, mais je sais qu'il souhaite me
moi avant ma conception. Il n'a jamais oublié ce rêve d'un jour lumineux
voir avertir les gens du monde et de l'Église que nous n'avons plus
qui est soudain devenu très nuageux. Les nuages s'avancèrent vers le
beaucoup de temps pour accomplir la tâche à laquelle il nous a
devant de la maison. L'un d'eux envahit la pièce où elle dormait et il la
appelés.
remplit d'une lumière blanche.

Ma mère fut malade pendant presque toute la durée de sa vie, et elle Notre Père céleste veut que nous sachions tous à quel point il nous
mourut à quarante ans. Elle ne m'a jamais confié ses rêves et ses visions, aime et il souhaite nous bénir si nous lui faisons confiance et si nous
mais mon père, lui, m'en a parlé très souvent, surtout des nuages. Je n'y obéissons à sa Parole. Il m'a montré que beaucoup de croyants sont,
ai jamais réfléchi sérieusement jusqu'à ce que je fasse mes propres en réalité, des athées notoires, qui ne croient pas vraiment à
expériences de rêves et de visions. l'existence du paradis. Je puis affirmer catégoriquement qu'il nous est
possible, de ce côté-ci de l'éternité, de savoir que Le Paradis est si réel
Selon l'interprétation que mon père a donnée de ces nuages, j'aurais ! De plus, je sais maintenant que notre Seigneur a la capacité, comme
pu avoir beaucoup de succès si j'avais été un garçon, car à l'époque, la l'affirme sa Parole, de faire « par la puissance qui agit en nous,
plupart des hommes orientaux croyaient que seuls les hommes infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons. »
pouvaient avoir une vie couronnée de succès. Toutefois, je suis (Ephésiens 3.20)
convaincue que ce rêve était un signe du Seigneur. En lisant cet ouvrage,
vous verrez que les nuages ont joué un rôle important dans le travail Le but de ce livre est de lui rendre gloire : « À lui soit la gloire dans
préparatoire que le Seigneur a accompli et continue à effectuer dans ma l'Église et en Jésus-Christ, dans toutes les générations, aux siècles des
vie. siècles ! Amen ! » (Ephésiens 3.21)
Depuis que j'ai rencontré Jésus, j'ai un désir intense de prier pour les
autres. Je suis vraiment devenue une combattante dans la prière. Pour S'il vous plaît, lisez ces pages avec un esprit et un coeur ouverts, et
moi, l'intercession est devenue une façon de vivre. Pendant une année, laissez le Seigneur vous parler.
avant que mon mari Roger soit sauvé, je suis allée régulièrement à une
réunion d'étude biblique dans une assemblée coréenne américaine. Il a un plan et un objectif merveilleux pour votre vie.

Je n'ai jamais travaillé à plein temps pour l'Église, et je ne connais Il vous a préparé une demeure au paradis.
guère le vocabulaire de Dieu, mais cela ne l'a pas empêché de me choisir
pour réaliser un travail particulier. Selon mon Seigneur Jésus, il a Comme moi, vous pouvez avoir la joie indicible de savoir que vous
souhaité avant tout m'amener à le connaître et à apprendre à lui obéir êtes en route vers la Terre Promise !
ainsi qu'à me centrer uniquement sur lui. En me montrant le paradis et
toutes les autres visions que j'ai eu le privilège d'expérimenter, il a
commencé à me préparer pour le ministère auquel il m'a appelée.
Maintenant, je suis à son école par la prière et l'étude de sa Parole.
7
Tout en attendant, pleine d'espoir, j'entendais les pétards et les autres
manifestations bruyantes de la fête du Nouvel An. Au début de l'année
1996, j'ai continué à attendre, et cela des premières heures du matin jus-
Tout pouvoir dans qu'à l'aube. Rien ne se passa, mais j'étais résolue à entendre Dieu.

le ciel et sur la terre Le 1er janvier 1996 fut froid et humide dans notre région, mais
j'avais le coeur débordant d'une précieuse chaleur qu'aucun vent
hivernal ne pouvait refroidir. La Parole de Dieu retentit dans mon
coeur : « Espère en l'Éternel! Fortifie-toi et que ton coeur s'affermisse!
Jésus s'étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir Espère en l'Éternel! » (Psaume 27.14)
m'a été donné dans le ciel et sur la terre.
MATTHIEU 28.18 Attendre... C'est l'une des choses les plus difficiles au monde, et
pourtant, c'est le secret de la puissance de la vie spirituelle. Le
Seigneur veut que nous attendions en sa présence, car c'est ainsi que
nous acquerrons la patience qui nous est nécessaire pour croître et le
L'année 1996, comme le pasteur Larry Randolph l'avait prophétisé, est servir.
devenue l'année la plus merveilleuse, la plus bouleversante, la plus
déterminante et la plus puissante de ma vie. Tout a commencé la veille Bien que je n'aie pas dormi de la nuit, je me suis sentie reposée,
du Nouvel An. L'onction du Seigneur a été manifestement sur moi heureuse et pleine de vie le jour du Nouvel An, que j'ai fêté en famille. Le
pendant toute la soirée, si intense que je pouvais à peine respirer. soir, de neuf à onze heures, la chaleur de la présence divine m'a incitée
à rester éveillée une nuit de plus. J'ai à peine dormi, et je me suis réveillée
J'avais déjà expérimenté la présence et la puissance du Saint-Esprit en pleine forme, impatiente d'entendre la voix de Dieu me parler.
auparavant, mais ce soir-là, c'était différent. Ce fut un moment d'amour
et d'émotion intenses, et je sentis qu'une chose merveilleuse et Cet emploi du temps, où je ne dormais presque pas, s'est poursuivi
mystérieuse était en train de m'arriver. pendant la première quinzaine de janvier, mais je n'entendis pas le
Seigneur me parler. Néanmoins, par la foi, je sentis qu'il me préparait à
Cette expérience défiait la raison et la logique, mais la présence du le rencontrer personnellement.
Seigneur était si réelle que j'avais l'impression de pouvoir tendre la main
pour toucher littéralement la sienne. C'était une réalité spirituelle qui
TREMBLEMENT DANS LA NUIT
excédait de beaucoup tout ce que j'avais expérimenté dans le monde
réel. Le 19 janvier, je me suis réveillée à trois heures du matin. Mon corps
tremblait, ce qui ne m'était jamais arrivé pendant mon sommeil. Toutefois,
J'avais une espérance dans le coeur, car je savais que je n'avais plus depuis Pâques 1995, mon corps tremblait pendant les cultes de l'as-
qu'à continuer à attendre en présence du Seigneur, et qu'il me parlerait semblée et au cours de mes moments de prière personnelle.
et me montrerait des choses extraordinaires. Pendant cette longue nuit
merveilleuse, je me raccrochais à un verset de Jérémie qui recèle une La nuit est une période calme et sans distraction, propice à ce que le
promesse du Père : «Invoque-moi, et je te répondrai, je t'annoncerai de Seigneur s'approche de son peuple. C'était certainement mon cas.
grandes choses, des choses cachées. » (Jérémie 33.3)

8
Parfois, l'onction de Dieu sur moi était si intense que j'avais r impres-
sion que j'allais m'évanouir. D'autres fois, elle me laissait étourdie et Comment cela pouvait-il m'arriver? me demandai-je en me mettant à
faible. Souvent, je restais clouée sur mon lit, totalement immobilisée trembler encore plus violemment tout en pleurant d'amour et de joie.
par la présence puissante de Dieu. Tout cela est trop merveilleux pour C'était l'Éternel — le Seigneur du ciel et de la terre — et il avait volontai-
que je le décrive avec précision, mais je vais tenter de vous expliquer rement choisi de me rendre visite de cette façon particulière. Je me
à quoi cela ressemblait. sentais si petite en sa présence que je ne parvenais pas à retenir mes
larmes.
La Bible nous présente une quantité d'exemples de personnes qui
ont tremblé en présence du Seigneur. Parfois, cette manifestation est « Ma fille, Choo Nam, je suis ton Seigneur, et je veux te parler. Tu es
accompagnée de crainte, mais la plupart du temps, elle est ma fille chérie depuis longtemps. »
préparatoire; Dieu s'apprête à accomplir une grande oeuvre par son
vase consacré. C'est certainement ce qui s'est passé lorsque le L'impact de sa voix, de ses mots et de son message me frappa avec
prophète Jérémie a entendu la voix de Dieu plaider avec lui : « Ne me une force surnaturelle qui me laissa étourdie. Mon corps trembla encore
craindrez-vous pas, dit l'Éternel, ne tremblerez-vous pas devant moi ? » davantage et je sentis mon esprit s'élever en moi. Je me mis à parler en
(Jérémie 5.22) langues, puis à interpréter clairement ce que j'avais dit.

Celui qui allait être connu comme le « prophète qui se lamente » Je me blottis tout au bord de mon lit afin de ne pas réveiller mon
répondit à la requête divine : « Mon coeur est brisé au-dedans de moi, époux, Roger, qui dormait près de moi. Pendant quelques instants, je
tous mes os tremblent, je suis comme un homme ivre, comme un homme me demandai comment il pouvait rester assoupi alors qu'une lumière
pris de vin, à cause de l'Éternel et à cause de ses paroles saintes. » aussi resplendissante éclairait la chambre et que je tremblais tant que
(Jérémie 23.9) je risquais de faire écrouler le lit. Mais comme c'était un moment
particulier entre le Seigneur et moi, Roger ne se réveilla point.
La Parole de Dieu nous montre qu'il est normal de trembler en
présence du Seigneur. Nous trouvons d'autres exemples dans Daniel L'Éternel me parla de nouveau d'une voix rassurante, mais très ferme :
10.7, Psaumes 99.1 et 114.7, Habacuc 3.16 et Matthieu 28.4, ainsi que
dans Actes 4.31, l'un de mes passages préférés : « Quand ils eurent prié, « Ma fille, tu es vraiment une enfant obéissante, et je veux t'accorder des
le lieu où ils étaient assemblés trembla; ils furent tous remplis du Saint- dons spéciaux. Ils vont m'être très utiles, et je veux aussi qu'ils fassent ta
Esprit. » joie. »
« JE VEUX TE PARLER »
Dès cet instant, j'ai su que Dieu me choisissait pour accomplir une
La nuit du 19 janvier, la présence du Seigneur fut si intense dans ma oeuvre importante en son nom et que cela devait devenir mon seul but.
chambre que je tremblai, transpirai et me sentis très faible pendant plus Je savais que je n'avais rien à lui donner à part mon coeur et ma vie,
d'une heure, puis j'entendis quelque chose. Etait-ce la voix de mon et je voulais faire ce qu'il voulait et aller là où il le désirait. Ce fut une
Seigneur et Maître ? Je tournai la tête sur l'oreiller pour regarder en nuit d'engagement, de défi et de consécration. Mon merveilleux
direction du son, et là, je vis une silhouette toute brillante, vêtue d'habits Seigneur commença à me révéler sa volonté.
blancs. L'éclat qui émanait de ce visiteur inconnu était tel que je ne
pouvais pas discerner son visage, mais au plus profond de mon coeur, Mon corps cessa de trembler et je connus l'une des nuits de repos
je savais que j'avais eu le privilège de recevoir une bénédiction les plus paisibles que j'aie jamais eues depuis des années. Le
particulière du Seigneur. lendemain, je me sentis ointe et bénie, car j'avais rencontré le Maître

9
face à face. Dans la matinée, je demandai à Roger s'il avait senti ou UNE PROPHÉTIE ACCOMPLIE
entendu quoi que ce soit pendant la nuit.
Le 20 janvier, je me suis réveillée entre trois et quatre heures du matin.
Il secoua la tête. « Je suppose que j'ai un sommeil profond », conclut-
L'onction de la présence de Dieu m'a tirée du sommeil, accompagnée de
il.
nouveau d'une chaleur intense. J'étais encore assoupie, mais soudain, la
Dieu m'a choisie pour un travail précis. C'était à la fois inimaginable
voix de Dieu m'a réveillée complètement, et il m'a dit :
et on ne peut dire à quel point bouleversant. J'ai ouvert ma Bible dans
le livre de Jean et j'ai lu les paroles émouvantes qui coïncidaient avec « Ma fille, je vais te rendre visite bien des fois avant que cette tâche
la prophétie du pasteur Randolph : « Ce n'est pas vous qui m'avez soit terminée. Je veux donc que tu te reposes pendant la journée. Jai
choisi ; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous beaucoup de plans spéciaux pour toi. Je vais t'utiliser d'une façon
alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que extraordinaire, mais il faudra du temps pour que tu sois prête pour le
ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. » (Jean travail que je t'ai appelée à réaliser. Tu devras écrire ce que tu entendras
15.16) pendant chacune de mes visites. »

Le Seigneur m'a choisie pour aller et porter durablement du fruit. C'est Toute cette expérience me stupéfia, et je fus 'éberluée de penser qu'il
ce que je désirais plus que tout au monde. Sa Parole, sa présence et son allait me rendre visite de nombreuses fois. Une apparition du Seigneur
onction ont confirmé son appel dans ma vie. J'ai consacré mon coeur à me paraissait déjà prodigieuse, et pourtant, il disait qu'il reviendrait me
obéir au Seigneur dès cet instant, quelles que soient les conséquences. voir personnellement afin de me préparer à l'oeuvre qu'il voulait que
j'accomplisse.
À ce moment-là, mes yeux se posèrent sur les versets précédents : « Il s'en alla aussi subitement qu'il était apparu dans ma chambre. Je ne
Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous parvins plus ni à l'entendre ni à le voir. Je cessai de trembler. Ses paroles
appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son rassurantes et sa merveilleuse visite me laissèrent un sentiment
maître; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître d'immense bonheur, de paix et aussi de curiosité.
tout ce que j'ai appris de mon Père. » (Jean 15.14-15)
Ce fut comme si j'avais gravi une haute montagne de ma terre natale,
Dieu me confirmait sa parole rhema (du pasteur Randolph) par son
la Corée, et que je pouvais voir à des dizaines de kilomètres à la ronde
logos, la Bible. Les paroles du pasteur me revinrent en mémoire : «
tout en humant l'air riche et pur des cimes. Mon esprit était concentré,
Tu ne raconteras pas tout ce que Dieu te confiera. Tu garderas des
mon coeur joyeux, et je me sentais vivifiée et heureuse. Je résolus d'obéir
secrets. Dieu te dira certaines choses sur les gens. Tu prieras et
à la voix du Seigneur en faisant un pas à la fois, car je savais qu'il me
intercéderas en leur faveur, et tu les soutiendras dans la prière, parce
dirigerait à chaque étape du chemin.
que tu vas être une amie de Dieu, une vraie prophétesse. Une amie
de Dieu, juste une amie de Dieu. UNE HEURE DE PUISSANCE
Cela se reproduisit de nouveau très tôt le lendemain. Entre deux et
« Il va te révéler des secrets sur la vie d'autres personnes et sur ce
trois heures du matin, je me réveillai en sursaut. Mon corps tremblait de
qu'il va faire sur la terre. Aussi, en 1996, prépare-toi à voir une nouvelle
façon incontrôlable, et je transpirais abondamment. L'onction de la
onction prophétique venir sur ta vie. Au cours de la nouvelle année,
présence de Dieu était sur moi.
lorsque tu t'attendras au Seigneur, il mettra un esprit nouveau en toi et
une onction prophétique descendra sur toi. »
Maintenant, cela se réalisait, et j'étais très impatiente de découvrir ce Le Seigneur dit : « Tu es ma fille chérie. Je serai toujours avec toi,
que Dieu allait me dire. partout où tu iras. Je t'aime telle que tu es. »

10
J'étais allongée et je buvais toutes ses paroles, impressionnée et en J'avais enfin la vraie vie, et elle était exaltante au-delà de toutes mes
adoration devant le Seigneur. espérances.

Il poursuivit : «Je t'accorde la puissance dont tu as besoin pour l'oeuvre Le 25 janvier, le Seigneur me parla de trois à quatre heures du matin.
que je t'ai donnée à accomplir. Je te prépare à me servir. Ton corps Cette fois, je m'étais réveillée avant qu'il fasse irruption, et tandis que
tremble lorsque la puissance coule en toi. Je t'accorde tous les dons j'étais couchée silencieusement dans mon lit, je sentis que j'allais revoir
spirituels. Je dispose ton esprit pour que tu sois totalement libre de me mon Seigneur et Sauveur. Je me mis à trembler à trois heures précises.
servir. » Je savais par expérience ce que cela signifiait : Dieu n'allait pas tarder à
me rejoindre. J'avais appris à sentir sa présence, et lorsque je me tournai
Quelques jours avant, j'avais rêvé que je gravissais une montagne. vers l'endroit où il se tenait habituellement, je le vis.
Quand j'eus atteint le sommet, je parvins à toucher les nuages. Le Seigneur
m'a rappelé ce rêve et expliqué sa signification spirituelle pour moi. Son éclat, sa voix forte et sa présence aimante me transportent toujours
dans un autre monde. Je suis certaine qu'il s'agit du royaume de l'éternité
« Quand tu exerceras ton ministère en mon nom, tu iras jusqu'à ce où le temps et l'espace ont peu de signification et où les choses
sommet », m'affirma-t-il. physiques et matérielles ne comptent pas. C'est le royaume de l'esprit —
brillant et paisible — un lieu où la vie prend un nouveau sens et un autre
Pour la première fois depuis qu'il me rendait visite, je me hasardai à lui objectif. C'est une parcelle du paradis sur la terre.
poser une question.
Le tremblement se poursuivit pendant vingt minutes. Je commençai à
« Seigneur, demandai-je, que veux-tu que je fasse ? Je ne connais rien le considérer comme une transfusion spirituelle. La puissance du Saint-
au ministère! » Esprit envahissait tous les nerfs, les sinus, les muscles et les organes de
mon corps. Ils m'enflammaient du feu de la puissance de Dieu.
« Je te guiderai et te montrerai ce que je veux que tu fasses.»
Cela doit être ce que les disciples ont connu le jour de la Pentecôte
« Et mon mari ? »
lorsque le Seigneur les a baptisés du Saint-Esprit et de feu. « Tout à
coup, il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit
« Ne t'inquiète pas pour lui. Je le bénirai et j' agirai également
toute la maison où ils étaient assis » (Actes 2.2). Quand la présence de
en sa faveur.» Dieu descend, des choses étranges et magnifiques commencent à se
produire dans notre vie.
Une fois de plus, ses paroles étaient merveilleusement rassurantes,
Ce soir-là, Jésus m'a parlé à sa façon inimitable :
libératrices et édifiantes. Je sentais que la puissance de Dieu me
remplissait de forces. Ce matin-là, lorsqu'il cessa de me parler, mon
« Je suis ton Seigneur, ma fille. Je veux que tu entendes chacune
tremblement s'arrêta aussi.
de mes paroles, et que tu t'en souviennes. Quand tu les écriras, note
ENFLAMMÉE POUR DIEU les termes exacts. Tu es encore assoupie, mais prends garde à toutes
les paroles que je te dis. Je te rendrai visite de nombreuses fois à
Ces nouvelles expériences sublimes embrasèrent mon coeur de joie.
l'avenir, parce que j'ai une oeuvre importante à te faire accomplir. Tu
Mon coeur était ravi et mon esprit rempli d'une curiosité enfantine. Moi qui,
es l'enfant que j'ai choisie dans ce but, aussi prépare-toi. »
autrefois, m'étais sentie peu sûre de moi, j'étais devenue totalement li-
bérée. Je compris que mon nouvel avenir serait radicalement différent, car
tous mes espoirs et mes rêves dépendaient réellement du Seigneur.
11
RÉPONSE AUX PRIÈRES
Je connais maintenant la réalité de cette merveilleuse promesse.
Quelques jours plus tard, le 28 janvier, je m'éveillai de nouveau en
Lorsque nous prions, la Parole de Dieu nous garantit formellement
tremblant entre deux et trois heures du matin. J'étais tellement inondée
que le Seigneur nous entend si nous prions selon sa volonté, qui nous
par la présence du Seigneur que je me sentais faible. J'avais si chaud
est révélée dans sa Bible.
que j'étais en nage. J'avais l'impression de rêver, mais je compris vite
C'est sa volonté pour nous que nous portions du fruit durablement
qu'il n'en était rien.
en son nom, que nous exercions un ministère en faveur des autres,
que nous priions avec foi et que nous passions du temps en sa
«Je suis ton Seigneur, ma fille », dit Jésus. Puis je regardai par la présence pour nous attendre à lui.
fenêtre, en direction de sa voix majestueuse, et je vis sa silhouette
resplendissante. Aussi, lorsque je prie selon ces aspects de sa volonté tels qu'ils sont
révélés dans sa Parole, je sais qu'il m'entend. Actuellement, j'en ai la
«Je sais que tu éprouves un ardent désir de me servir, mais que certitude absolue.
tu ignores comment faire. Je sais que tu ne veux pas être
embarrassée lorsque tu viens devant moi. Je sais tout ce que tu Les visitations du Seigneur m'ont donné une assurance croissante
penses, et tes pensées me plaisent. » qui provient du temps que j'ai passé avec Dieu. Il était et il est toujours
là. Je sais qu'il ne me quittera jamais et qu'il ne me délaissera jamais.
Ce message de mon Sauveur touchait profondément mon coeur. Je C'est mon ami, mon compagnon constant, mon Seigneur et Maître,
constatai alors ce que j'avais cru jusque-là : oui, Jésus entend vraiment mon Sauveur plein d'amour.
les prières, et il y répond. J'avais prié Dieu de m'aider à le servir pour que
je ne sois pas embarrassée lorsque je me présenterai devant lui. Je lui Je. sais maintenant, sans l'ombre d'un doute, que Dieu m'aime, qu'il
avais répété à maintes reprises à quel point je voulais le servir, et j'avais entend mes prières et qu'il y répond. Il connaît mes pensées et mes
toujours ajouté que j'ignorais comment. sentiments, et il s'y intéresse.

C'est pour cette raison que je lis la Bible à la fois en anglais et en coréen
: pour comprendre le mieux possible la Parole de Dieu afin de pouvoir la BEAUCOUP D'ÉGLISES À VISITER
transmettre aux autres. Lorsque j'ai appris ce que le Seigneur a fait pour Le lendemain, 29 janvier, le Seigneur m'a donné un aperçu des plans
moi, le servir est devenu mon plus profond désir. et des objectifs de Dieu pour le ministère auquel il me préparait. Il est
venu me trouver tôt le matin, juste avant l'aube, et il m'a dit :
« Ma fille, tes prières ont été exaucées, et tu vas m'être très utile. Tu
auras un grand travail à accomplir pour moi, une oeuvre qui te plaira. Tu « Ma fille, je veux que tu regardes quelque chose. »
es ma fidèle fille, et c'est pour cela que je t'ai donné cette tâche
essentielle à mener à bien. » En esprit, il m'a transporté dans une église inconnue, très vaste, pleine
d'hommes à la peau sombre. Aucune femme n'assistait à ce rassemble-
Je continuai à trembler, et le Seigneur quitta ma chambre. Mon ment. Jésus m'expliqua :
esprit fut conduit vers sa Parole : « Nous avons auprès de lui cette
assurance que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il « Quand tu feras ton oeuvre, tu visiteras beaucoup d'églises. »
nous écoute. Et si nous savons qu'il nous écoute, nous savons que
nous possédons la chose que nous lui avons demandée, quelle qu'elle Je n'avais jamais fait d'expérience de ce genre. C'était comme si j'étais
soit. » (1 Jean 5.14-15) capable de voler avec le Seigneur dans un temps et un lieu différents.
12
C'était une sensation incroyable. Il ajouta :

« Ma fille, j'ai de nombreuses surprises pour toi; aussi attends-toi à les


recevoir toutes. Je serai avec toi partout où tu iras. Tant que tu seras sur
cette terre, tu n'auras jamais à te soucier de rien. Je veux que tu sois
heureuse tous les jours de ta vie. »

Puis il disparut. Après cette entrevue, j'ai su qu'ensuite, toutes les


visites m'apporteraient de nouvelles indications sur mon avenir.

Lorsque le Seigneur m'affirma que je n'aurais jamais plus à m'inquiéter,


je me réjouis, car j'avais toujours eu tendance à me ronger de soucis
depuis l'enfance. Il me guérit intérieurement tout en me préparant au
ministère.

La douceur de sa présence ne peut se décrire que comme une paix


absolue.

Elle m'a permis de vivre et de marcher dans la vérité de sa Parole :


« Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas
comme le monde donne. Que votre coeur ne se trouble point, et ne
s'alarme point. » (Jean 14.27)

13
« Poussez vers l'Éternel des cris de joie, vous tous, habitants de
la terre! Servez l'Éternel avec joie, venez avec allégresse en sa
présence! Sachez que l'Éternel est Dieu! C'est lui qui nous a faits,
Tout est possible et nous lui appartenons nous sommes son peuple, et le troupeau
de son pâturage. Entrez dans ses portes avec des louanges, dans
ses parvis avec des cantiques! Célébrez-le, bénissez son nom !
Car l'Éternel est bon; sa bonté dure toujours, et sa fidélité de
Jésus les regarda, et leur dit : « Aux hommes cela est génération en génération.
impossible, mais à Dieu tout est possible. » PSAUME 100.1-5
MATTHIEU 19.26
Nous ne devrions pas être surpris d'éprouver de la joie et de rire
lorsque nous adorons et louons le Seigneur et que nous sommes en
sa présence. C'est parfaitement biblique, et nous passerons toute
l'éternité avec lui à chanter, adorer, rire, le célébrer et savourer ses
Le ler février, le Seigneur me rendit visite dès que j'allai au lit, vers délices. En fait, c'est ce qu'il veut pour nous, parce que nous sommes
onze heures du soir. À cause du tremblement de mon corps qui accom - ses enfants. Le nom d'Isaac — l'enfant miracle d'Abraham — signifie
pagnait toujours les visites du Seigneur, Roger dormait dans la littéralement « il rit », et Dieu veut que nous appréciions sa présence
chambre d'amis ; heureusement pour lui, car ce soir-là, je tremblai plus par le don du rire.
fort que jamais, et il y eut d'autres manifestations de la présence divine.

Bien que de nombreux psaumes expriment la tristesse, certains


Aussitôt après, le Seigneur me dit : « Ma précieuse fille, je dois te
reflètent la joie et le rire qui sont le véritable héritage du peuple de
montrer ma présence et te parler avant que cette oeuvre commence. »
Dieu. Par exemple, nous lisons dans le Psaume 126 : « Quand
l'Éternel ramena les captifs de Sion, nous étions comme ceux qui font
Sa présence éclatante avait toujours été d'un éclat radieux, mais cette
un rêve. Alors notre bouche était remplie de cris de joie, et notre
fois, il était vêtu de blanc et il resplendissait comme le soleil. Il était d'une
langue de chants d'allégresse; alors on disait parmi les nations :
beauté indescriptible, et très attirant.
l'Éternel a fait pour eux de grandes choses ! L'Éternel a fait pour nous
de grandes choses; nous sommes dans la joie » (v. 1-3).
Cette fois-ci, je réagis en parlant en langues et en chantant en esprit.
En même temps, je levai les mains et les agitai au rythme de la musique.
C'était comme si je dansais, tout en restant au lit. Quand des gens me posent des questions sur le tremblement, le chant
en esprit et le saint rire, je leur montre ces passages. Salomon, l'auteur
Je perdis le contrôle du mouvement de mes mains, et je les vis se de l'Ecclésiaste, nous affirme qu'il y a « un temps pour pleurer, et un
courber d'un côté et de l'autre, comme si elles étaient mues par un vent temps pour rire » (Ecclésiaste 3.4). Quel dommage de voir tant de
chrétiens rigides et compassés alors que le Seigneur veut clairement
silencieux. C'était le souffle de l'Esprit de Dieu qui les animait, et en le
nous donner une pleine mesure de joie! Néhémie a proclamé : « La joie
réalisant, je fus submergée de joie et je me mis à rire. Même si je ne
du Seigneur sera votre force » (Néhémie 8.10) et le livre des Proverbes
pouvais pas voir le visage du Seigneur, je l'entendais aussi rire.
déclare : « Un coeur joyeux est un bon remède » (17.22). Je connais
maintenant le vrai sens de ces paroles de guérison.
Dans certains cercles, ce phénomène est nommé « le saint rire ». Je
peux dire sans aucune réserve que, je le sais, c'est une manifestation de
Cette nuit-là, lorsque le Seigneur m'a visitée, son rire m'a beaucoup
la présence du Seigneur. La Bible nous dit :
encouragée. Il semblait si heureux d'être avec moi! En chantant en esprit,

14
ma voix a pris une autre qualité. Je savais bien que c'était toujours ma Il poursuivit : « Ton coeur m'est précieux, et c'est pour cela que je
voix, mais elle avait un son différent, harmonieux, clair et sonore. réponds à tes prières. J'ai remarqué que ton coeur est pur et que tu
Vers minuit, le Seigneur m'a dit : « Je t'aime, ma fille, et je vais conti- es une fille obéissante. Je te fais vraiment confiance. C'est pour cela
nuer à te rendre visite. » Lorsqu'il est parti, je me suis sentie plus légère que je t'ai choisie pour accomplir ce travail important. Ta foi me rend
et plus libre que jamais auparavant, et j'ai été réellement enthousiaste à très heureux, tout comme ta détermination. Ton coeur est fort et
la pensée qu'il ne tarderait pas à revenir. indépendant, et cela me plaît beaucoup. »

Obéir au Seigneur a toujours été très important pour moi depuis que
ATTENDS-TOI À DE NOMBREUSES SURPRISES je suis devenue chrétienne. Mon principal objectif a perpétuellement
Le lendemain, le 2 février, commença une visitation très été de lui obéir. C'était si merveilleux de l'entendre me dire que je lui
particulière du Seigneur. Il se mit à m'expliquer bien des choses, plaisais et qu'il avait purifié mon coeur et vu mon obéissance! Cette
selon sa promesse : nuit-là, son message me rendit plus déterminée que jamais à le suivre
dans toutes mes voies.
«Je te transmets toute la puissance dont tu auras besoin pour
accomplir l'oeuvre que j'ai choisie pour toi. »
« C'est pour cela que ta foi est devenue si forte et que tu as
abandonné les choses du monde pour moi, poursuivit Jésus. Si tu
Comme la nuit précédente, je tremblais et chantais en esprit. n'étais pas telle que tu es, je ne pourrais pas t'employer pour
Le Seigneur continua à me communiquer son message l'oeuvre que j'ai préparée. Ce que je vais faire te surprendra, ma fille.
personnel : Je suis ton Seigneur. Souviens-toi que rien ne m'est impossible sur la
terre comme au ciel. Je vais déployer ma puissance sur toi afin de pouvoir
« Ma fille, je vais t'employer d'une façon très particulière. temployer. »
Beaucoup de mes enfants seront surpris. J'ai des dons pour tous
mes enfants, mais j'en donne des différents à chacun. Ma fille, je La façon dont le Seigneur me répétait sans cesse « ma fille » quand il
veux que tu sois contente de ce que tu vas recevoir. » s'adressait à moi me faisait pleurer d'attendrissement. Il était si différent
de mon père terrestre ! Chaque fois qu'il s'adressait à moi, c'était avec
C'était une promesse enthousiasmante. Le Seigneur m'assurait qu'il tendresse, respect, délicatesse et sensibilité. Je savais qu'il connaissait
me préparait à un ministère spécial. Je n'aspirais qu'à lui plaire. mes besoins avant même que je les lui présente. Il était ma sûre retraite,
Le lendemain, de deux à quatre heures du matin, il revint dans ma le « Rocher de mon refuge », et en comparaison, tous mes autres «
chambre afin de m'apporter davantage de précisions sur le pouvoir refuges » n'étaient que des sables mouvants.
de la prière. Il se tint devant moi dans des vêtements blancs brillants.
Il m'expliqua ensuite pourquoi mon corps tremblait. « Ton corps
« Ma fille, n'aie pas peur de prier pour les autres, car tu reçois tremble pendant longtemps parce que tu as besoin de puissance pour
maintenant le don de guérison et tous les autres dons spirituels, accomplir cette oeuvre. Je veux que tu t'attendes à de nombreuses
dit-il. Je sais que tu veux toujours prier pour les autres et les rendre surprises. »
heureux. C'est pour cela que je t'accorde mes dons spirituels. »
Encore d'autres surprises? me demandai-je joyeusement. J'avais
Au début, j'ai éprouvé quelques difficultés à entendre ce message. Je l'impression d'en avoir suffisamment expérimentées pour la vie entière !
me sentais indigne de tant recevoir de mon Seigneur et Maître. Les visites du Seigneur, mes moments de prière et de lecture de la
Parole, mes précieux instants d'adoration à l'église avaient déjà eu des
effets révolutionnaires dans ma vie !
15
Ma foi dans le Seigneur grandissait à toute vitesse. Je savais, sans
l'ombre d'un doute, qu'il est capable de « faire par la puissance qui agit L'amour du Seigneur de ma vie était plus réel qu'il l'avait jamais été. Je
en nous infiniment au-delà de ce que nous demandons ou pensons » savais qu'il m'aimait. Avec une telle assurance, comment aurais-je pu
(Ephésiens 3.20). Le tremblement de mon corps était dû à sa avoir peur? L'expérience de cette soirée me montra que je n'aurais jamais
puissance à l'oeuvre en moi. Il me préparait en vue du moment où il plus à craindre Satan, le diable ou moi-même, car le Seigneur m'avait
me prouverait sa capacité d'agir avec des moyens prodigieux par mon promis d'être avec moi pour toujours.
intermédiaire.
Sa Parole confirma cette promesse : « Je ne te délaisserai point, et je
PAS DE CRAINTE!
ne t'abandonnerai point. » (Hébreux 13.5)
Au cours de la nuit du 12 février, mon corps trembla plus violemment
que jamais. C'était si fort que je craignis de tomber par terre et que je Je savais qu'il m'avait appelée à participer à l'accomplissement de sa
tentai de saisir mes draps pour me stabiliser. Ma tentative fut vaine : je grande mission : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les
n'avais plus aucun contrôle sur mon corps, et j'étais effrayée. baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à
observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous
les jours, jusqu'à la fin du monde. » (Matthieu 28.19-20)
Je commençai à me demander : « Est-ce là une tromperie de Satan?
Que m'arrive-t-il? Est-ce que je deviens folle? »
Le verset précédent nous montre comment c'est possible : « Tout pou-
voir m'a été donné dans le ciel et sur la terre » (Matthieu 28.18). Lorsque
Puis je me souvins de ce que quelqu'un m'avait dit un jour : «
nous nous consacrons à Jésus, sa puissance, son autorité, sa force et
Quand tu seras sur le point de recevoir une bénédiction, Satan
son pouvoir prévalent en toute situation.
tentera de la détruire. » Est-ce Satan ou Dieu qui était à l'origine de
ce violent tremblement ? Je craignais que ce ne soit Satan et qu'il
tente de me faire du mal. Je repoussai l'ennemi, mais le Seigneur Le Seigneur m'a donné une assurance supplémentaire de sa
s'interposa : volonté et de son amour lorsqu'il m'a dit :

« Ma fille, n'aie pas peur. Je suis ton Seigneur! » «Je t’accorde tous les dons dont tu auras besoin pour que tu
puisses commencer à exercer le ministère auquel je te destine.
Cela me suffit. Sa douce voix changea ma peur en rire. J'entendis les Garde la trace des jours et heures pendant lesquels je viendrai te
échos de son doux rire près de la fenêtre. D'une voix aussi agréable rencontrer.
qu'apaisante, il me déclara :
« Ton mari, Roger, recevra également des dons pour un
« Personne ne te fera du mal, car je serai toujours avec toi, et je te ministère. Ne t'inquiète de rien, car je t'ai promis de prendre soin
protégerai sans cesse des mauvaises choses de ce monde. Tu es ma de toi pendant que tu seras sur la terre. »
fille chérie. »
Au plus profond de mon coeur, je savais que je n'avais plus besoin de
Une page des Écritures me revint à l'esprit, car elle s'accordait parfaite- m'inquiéter pour quoi que ce soit. Il prendrait soin de tout, non seulement
ment avec ses paroles : « La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour pendant cette vie, mais même après. Ses promesses libératrices m'ont
parfait bannit la crainte ; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui rappelé le Psaume 23, et je me suis plus particulièrement arrêtée aux
craint n'est pas parfait dans l'amour. Pour nous, nous l'aimons, parce qu'il derniers versets de ce psaume édifiant : « Oui, le bonheur et la grâce
nous a aimés le premier. » (1 Jean 4.18-19) m'accompagneront tous les jours de ma vie, et j'habiterai dans la maison

16
de l'Éternel jusqu'à la fin de mes jours. » (Psaume 23.6) et de l'espace pour me montrer certaines choses que je n'oublierai jamais.
Sur ces pensées paisibles, j'ai senti que j'avais sommeil, et le Seigneur La Bible déclare : « La chair et le sang ne peuvent hériter le royaume
a ajouté : de Dieu, et la corruption n'hérite pas l'incorruptibilité » (1 Corinthiens
15.50). J'étais sur le point de découvrir la véritable signification de ces
«Je sais que tu es fatiguée. Rendors-toi. » Oui, le Seigneur accorde du mots de l'apôtre Paul.
repos à ses bien-aimés.
En commençant à examiner mon nouveau corps, j'avais l'impression
UN NOUVEAU CORPS
qu'il me ressemblait, mais ce n'était pas le cas. J'avais déjà entendu
De onze heures du soir à une heure du matin, les 19 et 20 février, le parler auparavant d'expériences extracorporelles, mais dans ce cas
Seigneur m'a emmenée marcher avec lui. Une fois de plus, j'ai tremblé précis, j'avais été tirée de mon corps et déposée dans un autre qui était
violemment et j'ai senti la chaleur intense de son onction, ce qui m'a avertie à la fois le mien et pas le mien.
de son arrivée imminente. Sa présence était plus forte que jamais
auparavant, puis j'ai entendu sa voix : Je m'explique : c'était le mien à l'adolescence, avec mes longs cheveux
de l'époque. Je ne parvenais pas à voir clairement mon visage, mais
«Je suis ton Seigneur, ma précieuse fille, et je vais te montrer tout le
j'étais absolument certaine qu'il s'agissait de la jeune fille farouche que
travail que je tai préparé. »
j'étais autrefois, sans Dieu et sans espérance. Cette fois, cependant,
Je l'ai vu debout près de la fenêtre. Je distinguais, mieux que jamais cette adolescente connaissait Dieu et était pleine d'espoir. C'était
auparavant, sa glorieuse silhouette. fascinant. Qu'est-ce que cela pouvait bien signifier ?

« Ma fille, je dois te montrer certaines choses », affirma-t-il en tendant


UN TUNNEL BRILLANT
la main dans ma direction.
ET DES MURS EN PIERRES

J'eus ensuite l'impression étrange que mon corps s'élevait au-dessus Où le Seigneur m'avait-il conduite ? Pourquoi m'avait-il emmenée avec
de mon lit. Ignorant ce qui m'arrivait, je hurlai et me débattis lui ? J'étais impatiente d'avoir la réponse à ces questions, parce que je
frénétiquement. Tout se passait comme si l'intérieur de mon corps se savais qu'elles me serviraient, ainsi qu'à tous ceux vers lesquels il me
détachait du reste de ma personne. C'est une expérience totalement mènerait.
indescriptible. J'essayais de voir si mon corps était toujours pareil. Je me
demandais si je n'étais pas en train de mourir. Tout d'abord, nous sommes allés du côté droit d'une colline boisée.
Je me suis aperçue qu'un étroit sentier sinueux serpentait vers le
J'avais les idées claires et je gémissais intérieurement. Soudain, je sommet. Puis nous avons marché le long d'un torrent où coulait l'eau
m'aperçus que j'étais avec le Seigneur et que je portais la même tunique la plus limpide que j'aie jamais vue. Nous l'avons longé jusqu'à l'entrée
blanche que lui. J'avais un corps nouveau. J'étais redevenue une jeune d'un tunnel brillant qui semblait sans fin. Il était haut et large et, en
fille. Mes cheveux étaient de nouveau longs et raides. comparaison, le Seigneur et moi semblions plutôt petits. Nous avons
franchi le mystérieux tunnel et, lorsque nous sommes parvenus de
Je réalisai que je marchais le long d'une plage déserte avec le Seigneur. l'autre côté, nous avons marché de nouveau sur une plage.
Vous imaginez certainement ma surprise. Il m'avait transportée hors de
mon lit, de ma demeure et de mon corps, et il m'avait dotée d'un nouveau « Nous allons nous rendre dans un endroit très élevé », expliqua le
corps qui me permettait de voler et de marcher avec lui. Le Seigneur du Seigneur.
ciel et de la terre avait suspendu les lois de la gravité, de la vie, du temps

17
Juste après avoir dit ces mots, il me prit la main, et mon corps cela signifiait ?
commença à s'élever au-dessus de la surface de la plage. En même
temps, sur mon lit, mon corps trembla violemment. Mes mains et mes
Le Seigneur a répondu à mes questions clairement et solennellement.
bras bougèrent en tous sens, comme si je me débattais dans l'eau pour
« Ma fille, nous sommes allés dans le royaume. »
ne pas me noyer. Les grognements qui émanaient de mon esprit se
firent plus forts et plus insistants.
Il identifia sur-le-champ la question qui me venait à l'esprit. « Comment
avons-nous fait ? »
Nous volions littéralement dans l'air. Nous atterrîmes dans un
endroit rempli d'arbres et d'herbe, et nos pieds se posèrent sur une
« Seuls mes enfants obéissants et au coeur pur s'y rendront. »
étroite route en lacets.
Le Maître marqua une pause, puis reprit : « Dis à mes enfants de
Le Seigneur et moi, nous avons longé cette voie qui redescendait
prêcher l'Évangile. Je reviens bientôt chercher ceux qui m'attendent et
depuis le sommet de la colline. Finalement, nous sommes parvenus
qui sont prêts pour mon retour. »
devant un gigantesque portail blanc dressé devant un grand édifice
immaculé. Nous l'avons franchi et nous nous sommes dirigés vers
À ce moment-là, je connus ma première mission. J'avais vu le
l'édifice éclatant.
Royaume des cieux, et il était bel et bien réel. Jamais je n'oublierai les
merveilles que j'ai découvertes.
Nous sommes entrés et avons suivi un long corridor menant à une im-
mense pièce, dans laquelle nous avons pénétré. En baissant les yeux, je
Le Seigneur ajouta : « Ceux qui ne donnent pas leur dîme sont des
pris conscience pour la première fois que je portais une tunique différente
enfants désobéissants. »
de celle de la plage et qu'un objet lourd était posé sur ma tête. Je levai la
main : à mon insu, on m'avait mis une belle couronne!
« Dois-je dire cela aux gens, Seigneur ? »

Puis je regardai directement le Seigneur. Il était assis sur un trône et il « O ui. J e v eux que tu le dis es à tout le m onde . »
portait une tunique resplendissante ainsi qu'une couronne d'or. D'autres
personnes étaient présentes, à genoux ou prosternées devant Dieu. Puis i l réit éra un ordre qu'il m 'avait d éj à don né pl us ieurs
Les murs de la pièce étaient faits de grosses pierres étincelantes. Elles f ois aupara va nt :
étaient de plusieurs couleurs différentes, si bien que l'endroit paraissait
chaleureux et gai, tout en demeurant mystérieux. « Éc ris tout c e qu e je t e montre et te d is . »

L'ENDROIT OÙ SEUL CELUI QUI A Parle- m oi enc ore, Se ig neur.


LE CŒUR PUR PEUT ALLER
« Une autre fois, ma fille. Je sais que tu es fatiguée. Va dormir. »
Et puis, aussi subitement que j'avais été transportée sur la montagne
et dans l'édifice blanc, je me retrouvai à nouveau sur la plage. Comme Quand il partit, mon corps transformé s'éclipsa aussi. Je tendis la
toujours, je passais du rire aux larmes, et je criais, je tremblais, j'agitais main vers la table de chevet, pris mon carnet et mon stylo et
les bras et je transpirais. J'éprouvais une joie si intense qu'il me semblait entrepris de noter tout ce que j'avais connu au cours de mon
presque pouvoir la toucher. Je savais que j'avais été transportée dans un formidable voyage dans le royaume de Dieu. Je me sentais
monde difCérent, mais où? Pourquoi cela m'arrivait-il ? Qu'est-ce que engourdie et humble. Aucun mot n'aurait pu décrire ce que je

18
ressentais. J'avais l'impression de ne plus faire partie de ce monde !

Dès lors, je ne pus penser qu'au Seigneur et au ciel. J'aspirais inten-


sément à retourner dans le royaume. Ce désir ardent dut être considéré
comme une prière, car après cela, comme vous le verrez, le Seigneur
m'emmena bien des fois avec lui.

19
« NOUS ALLONS NOUS RENDRE AU PARADIS »
Le Maître me conduisit de nouveau dans un énorme tunnel. Une fois
de plus — à la différence de la plupart des autres tunnels — il était brillant
Plus tôt que tu ne le penses et lumineux. Je compris vite qu'il s'agissait du même tunnel que la fois
précédente. Je supposai que ce devait être le tunnel que les gens près
de la mort décrivent souvent comme le passage entre cette vie et la
suivante.
Celui qui atteste ces choses dit : « Oui, je viens bientôt.
Amen! Viens, Seigneur Jésus! »
APOCALYPSE 22.20 Dans la plupart des cas où les gens quittent leur corps, ils affirment
qu'ils sont propulsés très vite dans un long tunnel sombre, et qu'à l'extré-
mité, ils peuvent voir l'éclat glorieux du paradis. Je me dis que ce devait
être la voie d'accès au merveilleux royaume des cieux, et voilà que mon
Sauveur et Seigneur m'y ramenait de nouveau.
« Ma fille, Choo Nam, je suis ton Seigneur. » La voix familière de mon
Maître me parla avec compassion et assurance aux premières heures du Une fois de plus, nous avons longé le joli torrent aux eaux limpides,
24 février, alors que j'étais dans mon lit. puis nous sommes retournés sur la plage et Jésus a dit :

Le tremblement de mon corps m'avait déjà réveillée vers minuit. Cette « Nous allons nous rendre au paradis. »
Cois-ci, je regardai la pendule pour voir combien de temps j'allai continuer
à trembler. Au bout d'une vingtaine de minutes, je commençai à geindre Mon coeur tressaillit pendant que mon âme éprouvait un sentiment
du plus profond de mon esprit. Je continuai à trembler, et la chaleur de I d'attente joyeuse à l'idée d'aller au paradis. Je rentrais chez moi, et Jésus
'onction divine me fit transpirer. À la suite de ce temps de préparation, me faisait visiter l'endroit où je me rendrais un jour afin que je puisse
j'entendis le Seigneur me parler. écrire à ce sujet et le faire connaître aux autres. Être choisie pour une
mission si honorifique était très bouleversant, et je pouvais difficilement
Je commençais à m'accoutumer à sa présence. La plupart du temps, contenir la joie qui me submergeait.
j'appréciais énormément ses visites. À cette occasion, l'image de sa pré-
sence était très nette. Sa silhouette brillait d'un éclat doux et chaud d'une À peine Jésus avait-il annoncé notre destination que je me mis à
blancheur éclatante. Il me tendit la main. Je tremblai plus intensément voler. J'avais déjà volé dans des avions auparavant, et ces vols étaient
Glue jamais et mes bras s'agitèrent en tous sens. toujours excitants et grisants, mais cette fois, mon corps prenait son
envol comme celui d'un oiseau. Cela me rappela ce que disait Esaïe :
Comme la semaine précédente, mon esprit s'éleva au-dessus de mon « Mais ceux qui se confient en l'Éternel renouvellent leur force. Ils
corps, et je redevins une jeune fille aux longs cheveux raides. Une fois prennent leur vol comme les aigles ; ils courent, et ne se lassent point,
de plus, je marchai sur la plage avec le Seigneur pendant très longtemps. ils marchent, et ne se fatiguent point. » (Esaïe 40.31)
Jésus semblait pensif, et durant un long moment, il ne dit pas un mot.
Ensuite, il répéta plusieurs fois : J'avais toujours interprété ce verset d'un point de vue spirituel, mais à
présent, il était devenu une réalité vivante. Je volais et m'élevais comme
« Nous avons énormément de travail à accomplir. » un aigle, et je n'avais pas peur, car je savais que Jésus était avec moi.
Toutefois, cette expérience ne dura pas longtemps. Cela me parut
20
juste une seconde. Nous n'avons pas tardé à atterrir sur une voie Les tapis de fleurs étaient plus spectaculaires que ceux de n'importe
étroite et sinueuse bordée de beaux grands arbres et d'une herbe verte quel jardin que j'aie jamais vu. Je me surpris à penser : « Je suis ravie de
luxuriante. Devant moi, j'ai vu une énorme porte entourée d'une clôture savoir qu'il y a des fleurs au paradis. » Elles étaient d'une beauté
blanche. Lorsque nous nous en sommes approchés, j'ai remarqué que indescriptible, et elles paraissaient plus brillantes et plus colorées au fur
la route, à l'intérieur de la clôture, était immaculée, et que de chaque et à mesure que nous approchions de l'entrée et que nous nous dirigions
côté, de superbes fleurs de toutes les variétés et de toutes les couleurs vers le grand palais blanc qui nous faisait face.
chatoyaient devant mes yeux éblouis.
Jésus me fit gravir les marches jusqu'au portail de devant. Je
Je n'avais jamais vu un spectacle aussi beau, et un autre passage me
remarquai que l'entrée était entourée d'or et ornée de vitraux de part
revint en mémoire :
et d'autre. Nous avons franchi le seuil et nous nous sommes
« Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement? retrouvés sur un sol en marbre blanc. Les murs en pierres brillantes
Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne du couloir me rappelèrent que j'étais tout près du trône de Dieu, une
travaillent ni ne filent; cependant, je vous dis que Salomon, fois de plus, et à chaque pas, mon coeur se mit à battre plus fort .
même dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un
d'eux. Si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui existe Nous sommes entrés dans la pièce, encore plus impressionnante que la
aujourd'hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-
fois précédente. L'étincelant trône d'or du Seigneur était placé au sommet
t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi? Ne vous
inquiétez donc point et ne dites pas : Que mangerons-nous d'une plate-forme ovale. Des rayons de gloire éclatante jaillissaient du
? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ? Car centre de la pièce, où était située cette estrade.
toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent.
Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez Un ange me dirigea vers une petite pièce latérale, et je m'aperçus
premièrement le royaume de Dieu et la justice de Dieu; et qu'il s'agissait d'un vestiaire. Sur la gauche, un miroir recouvrait un
toutes ces choses vous seront données par-dessus. » mur entier, et de multiples chaises en velours somptueux étaient
MATTHIEU 6.28-33 alignées devant le miroir.
Je commençai à mieux comprendre pourquoi le Seigneur me
permettait de visiter son Royaume. À ce moment-là, je réalisai que si les Un être magnifique se présenta devant moi, et je compris
mortels de la terre pouvaient contempler ce spectacle, jamais plus ils ne immédiatement que j'étais face à un ange. L'être ouvrit un grand cagibi
s'inquiéteraient... Je savais qu'il fallait que je raconte à tout le monde qui contenait de nombreuses tuniques et couronnes. Chaque tunique
quelles expériences j'avais raites afin que tous mes auditeurs ne se arborait des broderies aux couleurs chatoyantes. D'après moi,
fassent plus jamais de soucis. c'étaient les vêtements les plus surprenants et luxueux que j'aie
jamais vus.

Oui, Dieu prend soin de tous les détails de notre vie, tout en Quand je fus habillée, l'ange m'escorta de nouveau dans la pièce
accomplissant ses desseins. Il aime ses enfants d'un amour principale. Le Seigneur m'y attendait. Je m'aperçus qu'il portait une
inaltérable. Sa Parole est vraie. Maintenant, le désir ardent de mon tunique et une couronne semblables aux miennes.
coeur est d'aider les gens à comprendre, à voir et à croire la vérité.
Selon mes expériences, « toutes choses concourent au bien de ceux Il me conduisit dans un autre édifice qui ressemblait à un château
qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein » (voir médiéval comme j'en avais souvent vu en photo. Chaque côté du
Romains 8.28). château était flanqué d'un mur de pierres, et de magnifiques fleurs
étaient plantées tout autour. Je contemplai le panorama qui
LE PARADIS EST UN LIEU MEILLEUR
21
m'entourait : tout respirait la beauté, la paix et le bonheur. Je ne posais les yeux.
voulais plus retourner sur la terre. Je remarquai que divers arbres fruitiers poussaient près du mur en
pierres. Ils croulaient sous les fruits les plus gros et les plus
La Bible affirme que nous adorerons tous le Seigneur devant son appétissants que j'aie jamais contemplés, et ils étaient entourés d'une
trône : « Toutes les nations que tu as faites viendront se prosterner quantité de fleurs ravissantes. De gros blocs de pierres étaient disposés
devant ta face, Seigneur, et rendre gloire à ton nom. Car tu es grand, dans le jardin, afin qu'on puisse s'y asseoir et s'y reposer.
et tu opères des prodiges; toi seul, tu es Dieu » (Psaume 86.9-10).
Le plan d'eau m'intriguait beaucoup, et dès que je le vis, je me mis à
À un autre endroit, le psalmiste proclame : « L'Éternel a établi son chanter en esprit et à danser de joie. Je ne peux pas vous expliquer
trône dans les cieux, et son règne domine sur toute chose. Bénissez pourquoi j'ai éprouvé un tel enthousiasme face à ce tableau, mais une
l'Éternel, vous ses anges, qui êtes puissants en force, et qui exécutez force surnaturelle m'a poussée à exprimer ma gratitude, ma satisfaction
ses ordres » (Psaume 103.19-20). et ma paix d'une Caçon physique. Le Seigneur s'assit sur un rocher et
me regarda danser.
Le prophète Esaïe a dit : « Le ciel est mon trône, et la terre mon
marchepied » (Esaïe 66.1). Le ciel est un endroit glorieux, et ce sera Je me souvins d'un verset de l'Ancien Testament : « David dansait de
une joie d'y adorer le Seigneur pendant toute l'éternité. toute sa force devant l'Éternel » (2 Samuel 6.14). Le plan d'eau me
rappela un verset du livre de l'Apocalypse : « Et l'Esprit et l'épouse disent
Un jour, j'ai entendu un choeur qui proclamait sur le paradis : « Le : Viens. F,t que celui qui entend dise : Viens. Et que celui qui a soif vienne
paradis est meilleur que ceci/ Louez Dieu/ Quelle joie et quel privilège/ ; que celui qui veut prenne de l'eau de la vie, gratuitement » (Apocalypse
D'arpenter les rues en or pur/ Et d'habiter un pays où l'on ne vieillit 22.17). Oui, il y a des points d'eau au paradis, et celui de ce plan d'eau
jamais » (source inconnue). Je sais maintenant que ce chant dit la était clair, tranquille et brillant comme du cristal.
vérité. Le paradis est meilleur que la terre. Il n'y a aucune comparaison
entre les deux lieux. Le Seigneur me dit : « Ce plan d'eau est spécial. »

Nous sommes entrés dans le château, et j'ai remarqué sur-le- Je le savais déjà, mais je n'en comprenais pas la raison. À ce
champ que le hall était orné d'un tapis multicolore. moment-là, le Seigneur ne m'expliqua pas sa déclaration, mais je
supposai que le plan d'eau recelait de nombreux secrets spirituels que
Les meubles élégants étaient assortis aux couleurs et au style de je finirais par découvrir l'un après l'autre. Je me demandai : « Est-ce là
celui-ci. Les murs étaient étincelants — à tel point que j'en fus presque que mes péchés et ceux de tous les autres croyants ont été ensevelis?
aveuglée. Ce plan d'eau symbolise-t-il l'eau de la Parole de Dieu ? »
Au bout du couloir, juste (levant, je discernai une porte coulissante.
Qu'est-ce que j'allais découvrir de l'autre côté ? Sans aucun doute, l'eau représente la purification de nos péchés que
notre Seigneur a effectuée pour nous. Sa Parole nous affirme que « si
nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les
UN PLAN D'EAU SPÉCIAL pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité » (voir 1 Jean 1.9).
Je ne tardai pas à constater que la porte coulissante ne déboucha it
pas sur une autre pièce, mais qu'il s'agissait d'une voie d'accès au Les paroles de Jésus, rapportées par l'apôtre Jean, me revinrent à
jardin du château. Au centre de ce superbe lieu, il y avait un plan l'esprit : « En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et
d'eau. Tout le jardin était entouré d'un mur en pierres. Des fleurs de d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. » (Jean 3.5)
toutes les variétés Ibrmaient de somptueux parterres partout où je
22
JÉSUS EST PRÊT... ET IL ATTEND paroles.

Après quelques moments de pure joie pendant lesquels je dansai et


chantai près du plan d'eau, le Seigneur me ramena dans le palais blanc, C'était un avertissement, un message que je devais transmettre sans
où je remis les vêtements que je portais lorsqu'il m'emmena au paradis. aucun délai.
Puis, nous sommes revenus là où nous avions atterri, sur la montagne
couverte d'arbres et de buissons verdoyants. Oui, nous approchons de la fin des temps, et Jésus revient bientôt.

« Nous retournons sur la terre », m'apprit le Seigneur. Je crois que le Seigneur est prêt pour son peuple, mais que ce n'est
pas réciproque.
Il m'a repris la main et nous avons volé du firmament à la terre. Nous
nous sommes retrouvés à l'endroit où nous avions commencé notre Pourtant, son message est pressant, et nous devons y prendre garde.
fabuleux voyage, sur la belle plage paisible que nous avions arpentée Je n'ai pas le choix : je dois obéir à Dieu.
auparavant.
Les gens doivent être avertis de l'imminence de la venue du Seigneur.
Jésus m'a dit : « Ma fille, tu sais maintenant à quel point tu es spéciale Il faut qu'ils s'y préparent en se repentant de leurs péchés et en le
pour moi. Je veux que tu te souviennes qu'il m'a fallu longtemps pour te recevant dans leur vie.
préparer à t'emmener dans mon royaume, afin de te montrer ces choses
que tu pourras raconter au monde. » La Bible est très claire sur ce point :
« Mais à tous ceux qui l'ont reçue, elle a donné le pouvoir de
Je hochai la tête en signe d'approbation. devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de
la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu.
Le Seigneur poursuivit : «Je veux que tu te souviennes de tout ce que Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine
je t'ai dit et montré. Fais en sorte de tout noter. Je veux être certain que de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une
tout le monde comprendra tout ce que je vais te montrer et te révéler. » gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. »
JEAN 1.12-14
Cette partie de son message m'a libérée de l'énorme poids de Jésus — la Parole vivante de Dieu — me recommandait donc de
responsabilité qui pesait sur mes épaules depuis qu'il m'avait dit pour la me hâter d'aller dire aux autres qu'il reviendrait bientôt. C'est ce qu'il
première voulait me faire comprendre en affirmant : « Nous avons beaucoup
fois qu'il m'avait choisie pour faire son oeuvre. Je compris alors qu'il de travail à accomplir. »
parlerait simplement à travers moi pour toucher les autres. Tout ce que
je souhaitais, c'était qu'il m'emploie. Après tout ce que j'avais vu et
expérimenté, cela ne me semblait pas difficile. LA PUISSANCE DU SANG

Jésus poursuivit : « Beaucoup de gens s'imaginent que je ne La fin du mois de février 1996 fut encore plus formidable que le début.
reviendrai jamais, mais je t'affirme que je reviendrai plus vite qu'ils ne Le 28 février, de quatre à cinq heures trente du matin, le Seigneur fut
le pensent! » avec moi. Il vint me trouver et il me dit : « Choo Nam, je suis ton
Seigneur. »

En prononçant ces mots, le ton de sa voix changea. Il sembla presque


en colère, ou du moins, je perçus une grande urgence dans ses
23
Il a tendu la main pour prendre la mienne, et il m'a transportée mira- l'aurait fait dans les mêmes circonstances.
culeusement sur la belle plage habituelle. Il m'a tenu la main et nous
avons parcouru la plage. Cette fois-ci, le Seigneur semblait vouloir
LE FIL CRAMOISI
beaucoup me parler, comme s'il avait un désir ardent de me transmettre
de nombreuses révélations. Quand nous sommes arrivés au royaume des cieux, nous avons
marché sur la route que je connaissais bien, franchi le portail habituel et
Nous nous sommes assis sur le sable, au bord de l'océan. Les pénétré dans le palais blanc. Nous avons aussi revêtu les belles
vagues allaient et venaient devant nous, et soudain, un phénomène tuniques du Royaume, puis nous sommes allés de nouveau jusqu'au
bizarre se produisit : le bord de l'eau se changea en sang. Une vague plan d'eau.
mousseuse rouge foncé déferla devant nous. Celui-ci était vraiment extraordinaire. Une fois de plus, je chantai les
cantiques de l'Esprit et je dansai devant le Seigneur. De son côté, il
Ce sang paraissait sale, et je demandai : « Pourquoi ce sang est-il s'assit simplement sur un rocher et il me regarda me réjouir. Me voir
aussi souillé ? » danser, chanter et le louer parut le réjouir.

« C'est mon sang, Choo Nam. Il a lavé tous les péchés de mes « Aimes-tu ce lieu, ma fille ? »
enfants! »
« Oui, mon Seigneur », répondis-je en souriant.
En entendant ces mots, je fondis en larmes. Jésus avait versé son
sang pour moi, pour me purifier de tous mes péchés ! « Certes, je t'y amènerai chaque fois que tu viendras au paradis ! »

Celui qui n'avait jamais rien fait de mal était devenu péché pour moi, Cette nouvelle m'enthousiasma pour deux raisons : parce que je
afin que je puisse être revêtue de la justice de Dieu. Le sang du parfait voulais continuer à aller au paradis, et aussi parce que j'aimais
Agneau de Dieu m'avait purifiée et libérée. C'était grâce à lui que je énormément cet endroit extraordinaire près du plan d'eau. C'était une
pouvais vaincre l'ennemi dans ma vie. Les larmes que je versai oasis qui me délassait de mes soucis terrestres, un lieu de
provenaient d'un grand réservoir dans mon âme, et je reconnus avec rafraîchissement, de découvertes et de joie. Je m'y plaisais beaucoup.
gratitude tout ce que Jésus avait accompli pour moi.
Peu de temps après, nous avons quitté cet endroit et nous sommes
« Ne pleure pas, ma fille », dit-il. allés dans l'édifice, où nous avons remis nos tuniques habituelles avant
de revenir sur la plage terrestre. Je me suis demandé pourquoi, cette
Il a pris ma main, et nous nous sommes une fois de plus envolés fois-ci, il ne m'avait rien montré de nouveau en m'emmenant au paradis.
dans les airs. En m'élevant avec le Seigneur, je sus qu'il allait m'en Nous avons marché près du torrent où était le tunnel que je connaissais
révéler davantage sur lui. J'étais impatiente et joyeuse. bien, et j'ai vu son eau se changer en sang.

« Nous allons nous rendre au paradis », déclara-t-il. Jésus a précisé : « C'est mon sang, le sang que j'ai répandu pour
mes enfants. »

Mon corps transformé n'éprouvait plus de sensations physiques Ces mots m'arrachèrent des larmes. Je penchai la tête et me mis à
lorsque nous nous sommes élevés au-dessus de la plage. L'impression sangloter.
de voler ne m'étourdissait pas et ne me faisait pas tourner la tête, parce
que mon corps transformé ne réagissait pas comme mon corps terrestre
24
Le Seigneur toucha mes cheveux et me dit : « Ne pleure pas, ma Il faut qu'il sache que ce que Jésus a dit dans l'Apocalypse s'applique
fille. » toujours à nous actuellement :
« Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en
La tristesse poignante de sa voix me fit redoubler de larmes. Il voulait moi, je te garderai aussi à l'heure de la tentation qui va
faire savoir à ses enfants qu'il avait répandu volontairement son sang venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de
pour eux, mais beaucoup ne discernaient pas le bien qu'il avait fait dans la terre. Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que
leur vie. De nouveau, les Écritures résonnèrent dans mon esprit : « Il personne ne prenne ta couronne. Celui qui vaincra, je
est venu chez les siens, et les siens ne l'ont pas reçu » (Jean 1.11). Je ferai de lui une couronne dans le temple de mon Dieu, et
voyais combien cela causait de souffrance et de tristesse au coeur de il n'en sortira plus; j'écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et
mon Sauveur, et j'étais honorée et reconnaissante qu'il ait choisi de me le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem
qui descend du ciel d'auprès de mon Dieu, et mon nom
confier ce qu'il éprouvait.
nouveau. Que celui qui a des oreilles entende ce que
l'Esprit dit aux Églises. »
« J'ai tout fait pour mes enfants, constata-t-il. Mais malgré cela, APOCALYPSE 3.10-13
certains d'entre eux n'ont pas la foi, et même ceux qui l'ont ne vivent
pas conformément à mes paroles. » Maranatha!

Je percevais la souffrance dans le ton de la voix de mon Seigneur.


Je me souvenais de la façon dont, un jour, il avait pleuré sur la ville
de Jérusalem, parce que ses habitants l'avaient oublié. Je me
rappelais aussi sa t ristesse face à l'incompréhension de ses
disciples. Le fait que certains (l'entre eux se soient endormis au lieu
de prier la nuit où il avait été trahi I 'avait beaucoup affligé.

Comme il dut souffrir lorsque Pierre nia le connaître, et quel crève-


cœur la trahison de Judas Iscariote dut être pour lui ! Et pourtant, tous
les jours, comme il me le déclara, ses enfants se détournent de lui, le
trahissent, l'oublient et perdent de vue la puissance du sang qu'il a
répandu pour eux. Je sentis la profonde douleur que mon Maître
éprouvait.

À ce moment-là, je réalisai plus clairement que jamais pourquoi je


devais remplir ma mission. Les gens — sauvés ou perdus — doivent
connaît re la puissance du sang de Jésus. Il faut qu'ils comprennent
tout ce qu'il a accompli pour eux au Calvaire.

Comme les gens du monde, le peuple de Dieu doit savoir que


Jésus a prévu un moyen pour qu'il triomphe du monde, des ténèbres,
du mal et de toutes les oeuvres de l'ennemi. Le sang de Jésus, tel
un fil cramoisi qui parcourt toute la Bible, lui en donne le moyen.

25
Voyant mes pleurs, Jésus m'a réconfortée en me disant : « Mon
Royaume est préparé pour mes enfànts. Quiconque est prêt et veut venir
aura la permission d'y entrer. »

« JE NE LE MÉRITE PAS ! »
Nous avons franchi un beau portail blanc qui semblait incrusté d'ivoire
Mon royaume est prêt et de perles, puis nous sommes entrés dans le majestueux palais blanc,
et un ange m'a conduite au vestiaire où j'ai revêtu la belle tunique
préparée pour moi
À cause de l'espérance qui vous est réservée dans les .
cieux, et que la parole de la vérité, la parole de Puis, Jésus m'a menée au bord d'un fleuve. Un mur en pierres grises
l'Évangile vous a précédemment fait connaître.
le bordait, et des plantes vivaces poussaient autour. Je fus frappée par
COLOSSIENS 1.5 la clarté et la limpidité de l'eau, plus pure que du cristal de grand prix.
Le Seigneur réitéra l'invitation qu'il lance à tous ceux qui le suivent et
qui ont une demeure éternelle avec lui au paradis :
Les seuls qui peuvent venir ici sont ceux dont le coeur est pur comme
l'eau, m'a assuré Jésus après notre arrivée au paradis, aux premières « Les seuls qui peuvent venir ici sont ceux dont le coeur est pur comme
heures du matin du 29 février. « Ma fille, Choo Nam, l'oeuvre que je t'ai de l'eau. »
appelée à accomplir est très importante pour moi, et elle doit être
achevée bientôt. » Je remarquai également d'autres belles constructions blanches près
de ce fleuve majestueux, juste derrière les grands arbres. Jésus
J'étais éblouie par sa glorieuse présence. Il arriva dans ma chambre à m'entraîna dans l'une d'elles. Il s'agissait d'un manoir blanc niché dans
quatre heures et quart du matin et nous avons emprunté le tunnel que un parc de Heurs multicolores et d'arbres verdoyants. Le seuil était bordé
j'avais déjà vu auparavant. Cette fois-ci, il était plus brillant et plus lumi- des massifs les plus merveilleux que j'aie jamais vus. Les portes, elles
neux, et ses murs étincelaient de mille feux multicolores. On aurait dit une aussi, étaient de toute beauté, car elles étaient rehaussées de somptueux
mine contenant des diamants, des émeraudes, des saphirs et des rubis. vitraux.
C'était d'une beauté à couper le souffle.
Dans cet édifice, tout était brillant et coloré. La grande salle était rem-
L'étape suivante fut la plage, où je constatai que l'eau était, une fois de plie de gens vêtus de tuniques luxueuses, et chaque personne portait une
plus, couleur de sang souillé. Le bord de la plage, où les vagues étaient couronne ornée de toutes sortes de joyaux. J'eus l'impression d'être Cen-
passées sur le sable, était également sali et maculé de sang. drillon arrivant au bal.

« C'est mon sang », répéta le Seigneur. Beaucoup d'hommes étaient présents dans ce lieu, et il n'y avait
presque pas de femmes. Le Seigneur ne m'expliqua ni qui ils étaient, ni
Le Maître est un pédagogue très patient; il répétait souvent les parties pour quelle raison ils étaient là, mais il me précisa :
les plus importantes de son message afin que je comprenne bien à quoi
il me préparait. Comme à chaque fois qu'il me montrait le sang qu'il avait « Tu seras comme eux. »
versé pour ses enfants, y compris pour moi, je fondis en larmes.
À ces mots, je fondis en larmes. Chaque fois que le Seigneur me
26
fournissait de nouvelles précisions, je pleurais, parce que je me sentais appuyée sur mon mari pour être fortifiée et encouragée, et il était réconfor-
confondue par sa bonté et sa grâce. J'éprouvai un tel sentiment tant de savoir qu'il serait mon partenaire dans le ministère. Toutefois, en
d'indignité que je m'écriai : « Je ne le mérite pas ! » parallèle, je sentis que le Seigneur m'appelait à dépendre totalement de
lui, et non de Roger, de moi-même ou de quelqu'un d'autre que lui.
D'un ton irrité, le Seigneur me reprit : « Ne dis plus jamais cela, ma
fille. » Un passage me revint à l'esprit : « Confie-toi en l'Éternel de tout ton
coeur, et ne t'appuie pas sur ta sagesse; reconnais-le dans toutes tes
LA SOURCE DU BONHEUR
voies, et il aplanira tes sentiers » (Proverbes 3.5-6). Je résolus de
Après avoir revêtu nos tuniques et nos couronnes célestes, le Seigneur revendiquer cette promesse dès cet instant. Je savais que l'Éternel
et moi avons marché et parlé ensemble près du plan d'eau tranquille que dirigerait mes pas à chaque étape de ma vie, et que sa Parole était « une
j'avais déjà vu auparavant. Ce fut ma troisième visite dans ce lieu de lampe à mes pieds et une lumière sur mon sentier » (Psaume 119.105).
communion privilégiée avec Jésus. Dès cet instant, je m'engageai à marcher à la lumière de la Parole de Dieu.

Je croyais que Jésus serait toujours avec moi. Je n'avais donc plus
Je pris le bras du Maître et décrétai : « Je ne veux pas partir d'ici. Je
à redouter personne. Il m'avait parlé, tenu la main, réconfortée. Il m'avait
souhaite rester avec toi pour toujours. »
même adressé des promesses personnelles. Comment aurais-je pu
« Pas encore, ma fille. Auparavant, tu as beaucoup de travail à douter de sa présence, de sa réalité, de sa vérité ?
accomplir pour moi! Je dois t'en montrer plus sur le paradis, et je
te ramènerai ici de nombreuses autres fois. Je veux que tu sois Je ne serais plus jamais la même. Jésus, mon Seigneur et Sauveur,
heureuse, ma fille chérie. » m'avait emmenée au paradis pour me préparer à un ministère dans
lequel je partagerai avec les autres ma vision de l'éternité. Il m'avait
Nous sommes revenus dans le palais et nous avons remis nos appelée, choisie et sélectionnée pour ce travail important.
vêtements habituels. Puis, nous sommes retournés sur la plage terrestre et
nous nous sommes assis sur le rivage. Le Seigneur m'a tenu la main et En réfléchissant à toutes ces merveilles, je m'aperçus que pour la
m'a dit : première fois de ma vie, j'étais vraiment heureuse. J'avais trouvé ma
raison de vivre et ma plénitude en Dieu, et il m'avait totalement comblée.
«Je t'accorde le don de guérison et les autres dons spirituels. Partout Même si ma confiance et ma foi croissaient, j'étais toujours réticente
où tu iras, je t'accompagnerai pour te guider. Tu me serviras dans le en entendant les paroles de Jésus.
monde entier. »
« Seigneur, je suis très timide, et j'ignore comment prier pour les
Ce message aurait dû me faire bouillir d'impatience, mais en fait, il autres on public. »
me terrassa. « Seigneur, je ne connais rien. »
« Je prendrai soin de tout, me répondit-il. Je serai toujours avec
« Tu n'as pas à connaître quoi que ce soit. Je ferai tout pour toi. Et toi. Je veux que tu répètes à tout le monde ce que je t'ai dit et
ton mari sera avec toi. Il me servira aussi. » montré. Le monde entier connaîtra tout cela dans un avenir très
proche. »
Cette précision me soulagea quelque peu. Savoir que Roger ferait « TU VAS ÉCRIRE UN LIVRE »
partie du ministère auquel Dieu me préparait m'apaisa. Je m'étais souvent
Même si je chancelais par moments, Jésus restait toujours fidèle. Il
me rappelait avec patience et amour le pouvoir de sa présence que
27
j'avais été la première à expérimenter. volonté inébranlable et ta foi. »

Depuis que j'étais devenue chrétienne, je n'avais jamais douté


« Ma fille Choo Nam, je veux que tu sois patien te, poursuivit-il,
sérieusement de mon Seigneur. En fait, la crainte respectueuse et
car il me faudra un certain temps pour te montrer et te dire ce que
l'immense amour qu'il m'inspirait m'avaient fait aboutir à la conclusion
je veux te révéler. Il y a beaucoup à faire, car tu vas écrire un livre
que je ne devais jamais lui déplaire. Ces convictions m'avaient
pour moi. »
poussée à continuer à marcher sur le sentier de l'obéissance avec
Dieu.
Cette nouvelle était vraiment renversante. Sans oser le dire tout haut,
je pensai : « Comment puis-je écrire un livre alors que je ne sais rien ?»
Le Seigneur me précisa : « Il faut que je t'en montre davantage sur le
Royaume. »
Mais, je l'avais compris, j'avais mieux à faire qu'à désapprouver le Sei-
gneur. J'avais appris que s'il me disait de faire quelque chose, il me
Il me prit la main et me ramena sur la plage, puis mon corps
rendrait capable de l'accomplir. Je n'avais jamais réclamé les dons qu'il
commença à monter au paradis. Cette fois, j'eus davantage l'impression
déversait si généreusement et gracieusement sur moi, mais je me
de flotter que de voler. J'étais soulevée doucement au-dessus de la terre.
souviens avoir prié pour recevoir le don de guérison et le ministère qui
me permettraient de conduire d'autres personnes à lui. Et voilà qu'il
Je me demandais souvent pourquoi nous partions d'une plage et
répondait à mes prières d'une façon qui dépassait de loin mes
non d'un autre endroit, et je conclus que ce devait être parce qu'à
espérances ! C'est là le Dieu que nous servons !
cette heure matinale, ce site était désert. Je ris en pensant à ce qui
se passerait si quelqu'un nous voyait monter au paradis ! Il penserait
Il est écrit dans Jérémie : « Invoque-moi et je te répondrai; je t'annonce-
sûrement qu'il voyait quelqu'un se faire enlever par des
rai de grandes choses, des choses cachées, que tu ne connais pas »
extraterrestres ou qu'il était victime d'hallucinations ! Il se garderait
(Jérémie 33.3). Cette promesse se révéla vraie et digne de confiance
soigneusement d'en parler, de peur d'être pris pour un fou.
dans ma vie. Le Seigneur m'honora souvent de ses bénédictions
spirituelles abondantes et imméritées.
Puis, je me dis que certaines personnes penseraient la même chose
«Je ne veux pas que tu manques le moindre détail de ce que je à mon sujet lorsque je raconterai mon histoire. Cette appréhension fut
te montrerai ou te dirai, m'avertit-il. Rien de plus, rien de moins. balayée par le merveilleux sentiment de paix qui m'envahit lorsque je
Tout doit être exactement comme je te le révèle. » compris que ce genre de problème ne devait pas me tourmenter,
puisque Jésus m'avait pleinement acceptée. Aussi, pourquoi
m'inquiéter de ce que les autres penseraient ?
UN PONT EN OR
Comme le printemps approchait, je compris que malgré toute sa UN TRÔNE D'OR
splendeur, il ne pouvait pas se comparer à la glorieuse beauté du
Lorsque nous avons quitté la planète, Jésus m'a tenu la main. Nous
paradis. Tôt le matin du 1er mars, le Seigneur me rendit visite une fois
avons atterri au même endroit que d'habitude, et il m'a conduite dans
de plus, à sa manière habituelle, et il me dit :
un verger rempli de fruits. Il était immense, et chaque rangée d'arbres
« Ma précieuse fille, nous avons un travail à accomplir. » Il me rappela fruitiers était parfaitement alignée. Chaque arbre regorgeait de
plusieurs points qu'il m'avait déjà exposés : succulents fruits mûrs. Chacun produisait un type particulier de fruits.
Le verger était si vaste qu'il semblait sans fin.
« Je te choisis, ma fille, à cause de ton obéissance envers moi. J'aime ta
28
nouveau-nés) étaient gardés. C'était une immense salle qui ressemblait
Le Seigneur cueillit un fruit violet ovale qu'il me tendit, puis il fit de un peu à un entrepôt, sans aucune décoration. Elle était remplie de bébés
même avec un fruit rouge foncé. Je les mangeai, mais je n'en appréciai nus couchés les uns à côté des autres.
pas pleinement le goût.
« Pourquoi y a-t-il tellement de bébés ici ? » demandai-je.
Je cueillis à mon tour un petit fruit rose et rond pour le Seigneur. Je ne
distinguai pas clairement son visage, mais je m'aperçus qu'il souriait et
« Ce sont des bébés dont les mères n'ont pas voulu. Moi, je garde leurs
que mon geste l'avait beaucoup touché.
bébés! » m'expliqua Jésus.

Nous nous sommes ensuite rendus au palais blanc que je connaissais


« Que vas-tu en faire, Seigneur? »
bien, pour revêtir notre costume céleste. Le Seigneur s'assit sur son trône
d'or. Une fois de plus, la pièce était remplie de gens qui portaient une
« Si leurs mères sont sauvées, elles pourront les récupérer. »
belle tunique et une couronne comme la mienne.
« Et dans le cas inverse, que se passera-t-il ? Que feras-tu ? »
La pièce était baignée d'une atmosphère de paix et d'adoration. Les
gens s'humiliaient devant le Seigneur. Je tentai de me joindre à eux, mais
« D'autres mères les auront lorsque tous mes enfants iront dans mon
je fus si intriguée et émerveillée que je ne parvins pas à me concentrer
Royaume. »
aussi vite que je l'aurais voulu.
Je compris alors que ces bébés avaient été victimes d'avortement et
Avant que j'aie réalisé tout ce qui m'arrivait, le Seigneur avait remis
je me mis à sangloter.
sa tunique habituelle. Il vint me prendre la main et me conduisit à
l'extérieur. Toutes mes expériences dans le royaume de Dieu
Jésus s'écria : « Je n'aime pas l'avortement! »
passaient si vite que j'avais parfois l'impression de visionner une
cassette vidéo à grande vitesse.
Le ton de sa voix et toute son attitude montraient son irritation, et je
compris que je devrais bientôt transmettre ce message à tous ceux qui
Le Seigneur me fit franchir un pont en or qui enjambait une rivière au
voudraient bien m'écouter.
débit rapide. Ses rives étaient très fertiles, et des arbres et des fleurs
magnif iques poussaient des deux côtés. Les arbres et les fleurs célestes
sont très différents de ceux qui poussent sur la terre. Il y a davantage de L'Éternel déteste l'avortement. À ses yeux, c'est l'un des pires
variétés, et i Is sont plus gros, plus iptolifiques, plus colorés et plus beaux péchés. Jésus lui-même a dit : « Laissez venir à moi les petits
que toute la végétation terrestre. enfants, et ne les en empêchez pas ; car le royaume de Dieu est
pour ceux qui leur ressemblent » (Marc 10.14). Jésus aime
tendrement les petits ; en le regardant et en l'écoutant, je voyais sa
J'avais l'impression d'être dans un pays de conte de fées, comme ceux
tendre compassion pour ces bébés avortés.
des livres d'images que je lisais à mes enfants — sauf que cette fois-ci,
ce n'était pas le fruit de mon imagination.
Aujourd'hui, plus d'une grossesse sur quatre est interrompue volontai-
rement aux États-Unis. Ce pays a les lois sur l'avortement les plus
« JE GARDERAI LEURS BÉBÉS ! » permissives de toutes les démocraties, et le nombre d'I.V.G. ne cesse de
Après avoir franchi le beau pont en or, le Seigneur me conduisit dans s'accroître. Jamais je n'oublierai ce que j'ai vu au paradis ce matin-là, et
un lieu où des bébés et des nourrissons (dont beaucoup semblaient je ne pourrai plus passer sous silence ce péché abject.
29
« Qui sont ces gens ? » demandai-je.
Depuis lors, j'ai fidèlement prié pour les femmes de notre pays,
demandant à Dieu de leur ouvrir les yeux sur la vraie nature de « Ce sont ceux qui se sont sacrifiés pour moi. »
l'avortement afin de les empêcher de faire un mauvais choix. Je sais
maintenant que cet acte a des conséquences éternelles, et je prie pour Je me demandai combien d'entre eux étaient des patriarches et
que la léthargie actuelle de mon pays à l'égard de cette forme de crime des saints de la Bible, et je me souvins des « héros de la foi »
fasse place à une sérieuse prise de conscience. d'Hébreux 11, où de grands hommes et femmes de foi sont cités :
Abel, Hénoch, Noé, Abraham et Sara, etc. Et ce qu'ils ont accompli
Je peux encore entendre la voix irritée et tremblante d'émotion de par la foi. À ce moment-là, je me souvins d'un verset très important:
Jésus s'écriant : «Je n'aime pas l'avortement! » « Or, sans la foi, il est impossible de lui être agréable; car il faut que
celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le
Le paradis est un lieu meilleur/ Béni soit le Seigneur/ Quelle joie et rémunérateur de ceux qui le cherchent. » (Hébreux 11.6)
quelle bénédiction/ De marcher dans les rues en or/ D'un pays où nous
ne vieillirons jamais. Le sacrifice d'Abel a été meilleur que celui de Caïn parce qu'il a été
présenté dans la foi et l'obéissance. En acceptant de sacrifier son fils
Isaac ail Seigneur, Abraham a montré sa foi et son désir de plaire à
UN LIEU POUR LES FIDÈLES l'Éternel. Je savais que Dieu honore de tels sacrifices. En fait, il nous
Le Seigneur me conduisit dans un lieu désert à l'extérieur du portail du appelle à tout lui soit mettre.
royaume, et il me montra beaucoup de gens vêtus de tuniques couleur
sable. Ils étaient proches les uns des autres, et pourtant, je remarquai En me montrant cette pièce remplie de gens qui portaient de belles
qu'ils semblaient tristes et solitaires, malgré la foule qui les environnait. tuniques et des couronnes ornées de joyaux, Jésus me montrait
l'importance du sacrifice. Cela me rappela les paroles de Paul :
Je n'avais aucune idée de l'identité de ces individus, mais je savais « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de
que le Seigneur répondrait à mes questions à ce sujet lorsqu'il Dieu, à offrir vos corps, comme un sacrifice vivant, saint,
déciderait que je serais prête. Il m'emmena ensuite au sommet d'une agréable à Dieu, ce qui sera de vote part un culte
petite colline parsemée d'édifices blancs des deux côtés. Un plan d'eau raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent,
les séparait, et des arbres les entouraient. mais soyez transformés par le renouvellement de l'in-
telligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté
Devant les édifices, je remarquai de nombreux adultes et enfants qui de Dieu : ce qui est bon, agréable et parfait. »
portaient des tuniques blanches; certains d'entre eux étaient coiffés de ROMAINS 12.1-2
couronnes. Ils étaient debout, le visage radieux. Je sentis que le Seigneur
voulait me faire constater le contraste entre ceux qui étaient tristes et APPELÉE À DIRE AU MONDE...
ceux qui rayonnaient. Je supposai que ces derniers avaient dû donner Pendant que je consacrais tout à mon Seigneur et Maître, j'avais
leur coeur et leur vie au Seigneur Jésus-Christ. le cœur battant. Je comprenais, en effet, que c'était le sacrifice qu'il
me demandait.
L'étape suivante de notre itinéraire céleste était l'immense manoir blanc
où jésus m'avait conduite déjà auparavant. De nouveau, je constatai qu'à
Après avoir vu toutes ces scènes, nous sommes allés dans le palais
l'intérieur, il y avait beaucoup d'hommes et peu de femmes.
blanc et nous avons mis une belle tunique et une couronne. Puis le
Seigneur m'a conduite devant le paisible plan d'eau où nous avions déjà
30
passé de merveilleux moments de communion. Cette fois-ci, nous nous À partir de ce moment-là, j'ai eu l'impression de vivre davantage au
sommes simplement assis pour parler. paradis que sur la terre. Mes visites au paradis ont produit des
changements permanents dans ma vie. Je n'ai plus besoin d'autant de
J'ai alors pris conscience que les seuls endroits où le Seigneur se sommeil qu'avant, parce qu'une puissance surnaturelle me remplit
confiait vraiment à moi pour me faire part de ce qui lui tenait à coeur d'énergie.
étaient la plage terrestre et ce plan d'eau céleste.
Je sais que Le paradis est si réel, et cela fait une différence inouïe.
À d'autres moments, lorsqu'il me montrait divers aspects du Royaume
céleste, il parlait peu. J'aimais beaucoup les moments de détente au
cours desquels il pouvait me confier ce qui était très important pour moi.

Il me rappela ensuite : «Je te dis tout cela et je te montre ces choses


afin que tu puisses en parler au monde. »

Puis il me répéta à quel point ces expériences étaient importantes :


«Je sais que beaucoup de mes enfants croient que je ne viendrai pas
les chercher avant très longtemps. Certains s'imaginent même que je ne
reviendrai jamais, mais je veux que tu leur dises que mon Royaume est
préparé pour ceux qui sont prêts et qui m'attendent. Mon retour est
imminent. »

De nouveau, il y eut un accent d'urgence dans sa voix. Chaque fois


que je suis au paradis, le Seigneur est mon unique interlocuteur. Ses
paroles sont vitales ! Même les anges qui m'aident à changer de tunique
gardent le silence, mais ils me sourient souvent d'un air rassurant.

Le Seigneur me montra une fois de plus l'océan de sang souillé, puis il


conclut sa visite au paradis en ces termes : «Je ne te quitterai jamais. Je
serai toujours avec toi. Je guiderai toutes tes démarches. Tu n'auras à
t'inquiéter de rien, parce que je serai là pour tout faire en ta faveur. Je
déverse ma puissance sur toi et en toi. Tu auras la capacité de guérir les
malades et d'accomplir les mêmes miracles que moi lorsque je vivais sur
la terre. La clé de ces dons, ma fille, cest ta foi. »

Ses paroles tendres et encourageantes me firent verser des torrents


de larmes.

« Ne pleure pas, ma fille, poursuivit-il. Je veux que tu n'oublies jamais


à quel point tu es précieuse à mes yeux. Je te parlerai encore ! »

31
couraient aussi vite qu'ils le pouvaient. Certains trébuchèrent, et la
foule les piétina au passage. On aurait dit qu'ils fuyaient un monstre
terrifiant.

Autour de nous, toute la plage fut remplie de ces gens terrorisés. Le


feu qu'ils fuyaient encerclait maintenant les alentours. Le plus stupéfiant,

Un lieu nommé l'enfer c'est que des vagues ne tardèrent pas à jaillir de l'océan ensanglanté,
comme si c'était la fin du monde !

Des brasiers ardents émergeaient des flots comme de petits volcans,


Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et tandis qu'il était en
proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans et les flammes se dirigèrent vers le rivage. C'était horrible, et en
son sein. Il s'écria : « Père Abraham, aie pitié de moi et envoie entendant le hurlement de la foule qui m'entourait, je fondis en larmes.
Lazare, pour qu'il trempe le bout de son doigt Avant cela, nous étions tranquillement assis sur le sable de cette
dans l'eau et me rafraîchisse la langue; plage, et voilà que subitement, une scène atroce et terrifiante se déroulait
car je souffre cruellement dans cette flamme. » sous mes yeux. Je savais que le Seigneur ne me dévoilait pas tout cela
Luc 16.23-24 sans raison. Soudain, tout redevint normal.

« Pourquoi me montres-tu cela, Seigneur? » demandai-je.


Le 2 mars, le Seigneur m'a réveillée à trois heures du matin. Sa visite
a duré trois heures. Comme d'habitude, nous avons commencé notre « Tout ce que tu viens de voir va se produire bientôt. Comme de
voyage sur la plage. Cette fois-ci, le Seigneur et moi avons marché multiples personnes ne croient pas en ma Parole, je t'ai choisie
côte à côte pendant un moment. Je me suis demandée où il allait
pour les aider à voir la vérité. Je veux que tu expliques au monde
m'emmener.
ce que je te montre. » Jésus parlait d'un ton irrité.

J'ai remarqué que la colline couverte d'arbres et de buissons était à Nous avons quitté le rocher où nous étions assis et nous nous sommes
notre droite. En bas de la colline, près de la grève, il y avait de nombreux promenés sur le rivage.
petits rochers plats. Nous nous sommes assis sur l'un d'eux, et soudain,
j'ai vu l'eau limpide se changer en sang. Comme ce rappel du sacrifice Jésus a repris : « Je dois t'en montrer plus sur le Royaume. »
du Seigneur me perturbait toujours, je détournai les yeux de la mer.
Nous avons employé le processus habituel pour nous y rendre. Une
Juste au même moment, je remarquai que les montagnes voisines fois de plus, j'ai eu le privilège de m'asseoir devant le trône du Seigneur
étaient couronnées de flammes d'un rouge éclatant. Cela me surprit avec beaucoup d'autres personnes qui s'humiliaient en sa présence. Je
beaucoup. L'éclat du feu ne tarda pas à être remplacé par une épaisse me suis jointe à l'adoration collective et j'ai connu un temps merveilleux
fumée noire qui couvrit toute la scène. de paix, d'adoration, de joie et de bénédiction.

Des gens se sauvaient d'un lieu inconnu pour se diriger vers la Mes visites dans la salle du trône de Dieu m'ont montré la grande im-
plage. Je constatai que certains d'entre eux étaient nus, comme s'ils portance de l'adoration dans notre vie. C'est pour cela que nous avons
avaient dû quitter leur lit si brusquement qu'ils n'avaient même pas été créés : pour adorer le Seigneur et nous délecter pour toujours de sa
eu le temps de s'habiller. Ils semblaient pris de panique et ils présence. C'est ainsi que nous passerons toute l'éternité.

32
Ce que je voyais ressemblait trait pour trait à la description que Jean En me tournant dans une autre direction, je remarquai un beau fleuve.
nous donne dans le livre de l'Apocalypse : « Aussitôt, je fus saisi par Il était bordé d'un mur en pierres, et sur la rive gauche trônaient de belles
l'Esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône, quelqu'un maisons, de véritables petits châteaux, comme seuls des gens très
était assis. Celui qui était assis avait l'aspect d'une pierre de jaspe et de fortunés peuvent s'en offrir.
sardoine; et le trône était environné d'un arc-en-ciel semblable à de
l'émeraude. » (Apocalypse 4.2-3). Le Seigneur m'expliqua : « Ces maisons sont destinées à mes
enfants spéciaux. »
Comme il était excitant pour moi de réaliser que je vivais la même
expérience que celle de l'apôtre Jean dans le dernier livre de la Bible ! Le Ce lieu m'intriguait beaucoup, mais le Seigneur ne m'amena pas plus
Seigneur lui avait parlé de la même manière que lorsqu'il m'avait invitée: près. Il se contenta de me le montrer dans le lointain, depuis le haut de
« Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite. » la colline.
(Apocalypse 4.1)
À cette vue, je compris la vérité de sa Parole : « Il y a plusieurs
D'après ce que m'avait dit le Seigneur, je savais que les gens ne demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous
prenaient pas au sérieux les paroles de l'Apocalypse, et qu'il voulait me l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et lorsque je m'en serai allé,
voir proclamer ce message à nouveau pour que le plus grand nombre de et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai
personnes possible parviennent à la vraie foi. avec moi, afin que là où je suis, vous y soyez aussi. Vous savez où je
vais, et vous en savez le chemin. » (Jean 14.1-3)

FLEURS, MANOIRS ET CHÂTEAUX


À un certain moment, je m'étais demandé s'il ne s'agissait pas d'un
Jésus prit ma main et me conduisit hors de la salle du trône dans un simple langage figuré, symbolisant des choses célestes. Actuellement, je
superbe jardin de fleurs. Après l'horrible spectacle auquel j'avais assisté sais que ces maisons et ces châteaux sont réels et que le Seigneur les a
sur la plage, la paix de cet immense parc me remplit d'amour. Je me mis déjà préparés pour nous. Et le plus important, c'est qu'il veut que nous y
à chanter de joie, à sourire. Le Seigneur cueillit une sorte de rose qu'il soyons avec lui pour toujours!
me donna. Je la conservai durant toute ma visite dans le royaume des
cieux.
LA FOSSE DE L'ENFER

Le jardin était si vaste que je ne pouvais pas voir où il se terminait. Le Seigneur m'a ensuite emmenée dans un lieu différent, hors des
C'était un vrai paradis de beauté, d'amour, de joie et de paix, à la fra- portes du Royaume. Nous avons continué à gravir la montagne, et plus
grance la plus suave que j'aie jamais connue. C'était le paradis, et il était nous montions, plus la piste devenait difficile. Nous avons poursuivi
plus magnifique que tout ce que j'aurais pu imaginer. notre escalade pendant un long moment, et nous avons fini par
atteindre un tunnel obscur. En sortant du tunnel, je me suis aperçue
Nous en sommes sortis pour emprunter une route étroite et sinueuse que nous étions encore plus haut qu'avant. Il me semblait bizarre qu'il
qui menait à une montagne surplombant une vallée verte et luxuriante. y ait un tunnel aussi ténébreux et un sentier aussi tortueux au paradis.
Je vis des animaux de toutes sortes qui couraient et batifolaient parmi les
arbres. Je remarquai surtout un daim particulièrement fort et robuste. Quand nous sommes parvenus au sommet et que j'ai regardé au-delà
Je me rendis compte que ces animaux, généralement considérés de la crête de la montagne, j'ai constaté que de la vapeur et de la fumée
comme « sauvages », semblaient très complices. On aurait presque cru noire s'élevaient d'une profonde fosse. On aurait dit le cratère d'un
une scène du film Bambi. volcan, et à l'intérieur, je voyais des flammes brûler une multitude de
personnes qui hurlaient et criaient d'une douleur que seuls les grands
33
brûlés peuvent comprendre. Comme je savais que mes parents n'avaient jamais donné leur coeur
à Jésus, je me demandai ce qu'ils étaient devenus.
Elles étaient nues, chauves, proches les unes des autres, grouillant
comme des vers et léchées par les flammes. Prises au piège dans « Seigneur, que sont devenus mes parents ? » demandai-je. « Je sais
cette fosse, elles n'avaient aucune issue : les murs étaient trop hauts qu'ils n'étaient pas sauvés, mais ils étaient bons! »
et trop abrupts pour qu'elles puissent les escalader, d'autant plus que
des flammes couraient partout sur les parois. « Je suis désolé, ma fille, mais je ne peux rien faire pour ceux qui ne
me connaissent pas. » Mon Seigneur Jésus prononça ces mots d'un
Sans que le Seigneur ait besoin de me le préciser, je savais que j'étais ton très triste.
au bord de l'enfer. C'était encore plus atroce que la description fournie
par la Bible : « La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le L'importance de ces paroles me frappa lorsque je compris que mon
séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé père et ma mère devaient faire partie des damnés que j'étais en train
selon ses oeuvres. Puis, la mort et le séjour des morts furent jetés dans d'observer depuis le haut de la fosse de l'enfer. Je sanglotai tant que je
l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu. Quiconque ne fut restai là.
pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu » Le Seigneur me toucha la tête, prit ma main et me conduisit dans
(Apocalypse 20.1315). Dans les Évangiles et dans le livre de un tunnel sombre. Nous en sommes sortis sur un autre chemin
l'Apocalypse, Jésus a pris soin de nous exposer les horreurs de l'enfer. escarpé très long, qui bordait la fosse de l'enfer. Cette route
montagneuse passait sous de hauts arbres et à côté d'énormes
Les flammes jaillissaient à l'improviste de toutes les directions. Les rochers. Quand nous sommes parvenus au sommet, j'ai regardé la
gens s'écartaient, mais dès qu'ils se croyaient en sécurité, un autre vallée brunâtre et désertique qui s'étendait devant moi. Tout était
brasier s'allumait. Pour ces infortunées victimes du péché, il n'y avait marron, et la région semblait couverte d'herbe sèche.
aucun repos; elles étaient condamnées à passer toute l'éternité à être
brûlées et à tenter d'esquiver les flammes de l'enfer. Je vis des multitudes de personnes portant des tuniques couleur sable
qui erraient sans but à proximité de la gueule béante de la fosse. Elles
« Qui sont ces gens ? » demandai-je. courbaient la tête, l'air abattu et désespéré.

« Ma fille, ce sont tous ceux qui ne me connaissent pas. » « Qui sont ces gens, Seigneur ? »

Il prononça ces mots d'une voix très triste. Visiblement, le spectacle « Ce sont des «chrétiens» désobéissants. »
qui se déroulait sous ses yeux l'affligeait beaucoup. Je savais qu'il
n'avait aucun contrôle sur la destinée des gens qui choisissaient « Combien de temps devront-ils rester dans ce lieu aride et sans vie?»
délibérément de le rejeter. Ceux-ci se tordaient de douleur et
souffraient le martyre dans la fosse. « Pour toujours, ma fille. Seuls ceux qui ont le coeur pur, mes enfants
obéissants, entreront dans mon Royaume. »
Je connaissais donc deux vérités cruciales que je devais
communiquer aux autres. D'une part, le paradis existe vraiment; de Jésus poursuivit ses explications :« Beaucoup de ceux qui se disent
l'autre, l'enfer est tout aussi réel. Je connais beaucoup de gens qui ne «chrétiens» ne vivent pas selon ma Parole, et certains estiment qu'aller à
croient ni à l'un ni à l'autre, et je réalisais que ma mission consisterait l'église une fois par semaine est suffisant. Ils ne lisent jamais les Écritures
à leur montrer la réalité de la vie après la mort. et s'occupent uniquement des choses profanes. Certains connaissent ma
Parole, mais leur coeur n'est pas attaché à moi. »
34
raison. Un moment de tendre silence suivit ma remarque, puis je
Tout le plan et l'objectif de Dieu devinrent plus clairs à mes yeux. Je m'écriai : « Seigneur, je ne veux plus jamais te quitter. » Seule sa
me souvins que Jésus nous avait avertis qu'il est difficile d'entrer dans présence m'offrait une vraie sécurité.
son Royaume, et voilà que j'eus une idée plus précise à ce sujet.
« Ma fille, tu as beaucoup de travail à accomplir. Je veux que tu
« Ma fille, ma Parole dit qu'il est difficile de pénétrer dans le écrives un livre. Ce sera un ouvrage important pour les derniers
royaume des cieux, mais très peu de gens y croient et en jours, et il sera traduit en de nombreuses langues. »
comprennent l'importance. Si je te révèle cela, c'est pour que tu
puisses les avertir », m'expliqua-t-il. « Je t'ai choisie avant ta naissance pour réaliser cette oeuvre, et c'est
pourquoi le Saint-Esprit te fait toujours trembler afin de déverser ma
Comme pour mieux me faire comprendre l'importance de son messa- puissance sur toi. Si tu n'étais pas remplie du Saint-Esprit, je ne pourrais
ge, le Seigneur me conduisit à nouveau devant les somptueux châteaux pas t'utiliser. »
que j'avais vus auparavant. En nous rapprochant de ces demeures, je
constatai que les rues étaient pavées d'or et que chaque château était
« Il faut que tu te souviennes que ma puissance a commencé à
somptueusement décoré de superbes pierres précieuses. Oui, c'est
agir en toi dès que tu mas ouvert ton coeur. Tu es la fille en qui j'ai
vrai, les rues du paradis sont pavées d'or pur !
confiance pour accomplir une oeuvre pour moi. »

Je mourais d'envie d'entrer dans l'un de ces châteaux, mais le


« Je ne sais rien, Seigneur! »
Seigneur m'arrêta en me disant : «Je t'y emmènerai plus tard. »
« Tu n'as pas besoin de compétences particulières. Je t'enseignerai
J'étais déçue, mais je me sentais déjà privilégiée d'avoir vu la ville où
et te guiderai pas à pas! Dis à tout le monde que je suis prêt pour tous
les saints de tous les temps demeureront ensemble.
ceux qui le sont aussi et qui m'attendent. Je t'aime, ma fille. »

QUICONQUE LE VEUT... Je me mis à pleurer, et le Seigneur me prit la main en me déclarant :


«Je vais te ramener. »
Le Seigneur et moi sommes retournés dans le vestiaire; nous avons
revêtu une tunique et une couronne de toute beauté, puis nous sommes
Après avoir changé de vêtements, nous sommes retournés sur la plage
allés devant le plan d'eau et nous nous sommes assis sur un rocher. Je
et nous nous sommes assis ensemble pendant quelques instants. Le
ne parvenais pas à apprécier la sérénité du paysage qui était devant
Seigneur m'a dit : « J’ai encore d'autres choses à te montrer, et je veux
moi, parce que j'étais préoccupée par mon horrible souvenir de l'enfer.
que tu m'attendes.
Je pensais sans cesse à mes parents. J'étais tellement consternée de
savoir que mon père et ma mère étaient tous deux en enfer! J'étais
Mais nous projetons d'aller chez ma fille la semaine prochaine!
submergée de chagrin. Je savais que mes parents n'avaient jamais
« Reste chez toi ma fille. Je ne veux plus que tu te déplaces
connu Jésus parce que personne ne leur en avait parlé.
pendant un certain temps. Eceuvre que j'accomplis en toi est trop
importante pour moi et pour tous mes enfants : je souhaite donc
Jésus, qui lisait en moi à livre ouvert, constata : « Tu es que tu te concentres sur tout ce que je te montre et te dis jusqu'à
malheureuse. » ce que nous ayons terminé. Prends patience. »

« Oui, Seigneur », répondis-je, consciente qu'il en connaissait la « Je ferai tout ce que tu m'ordonneras, répondis-je. Ton oeuvre passe

35
avant tout le reste! » êtres terrorisés. Le panorama qui se déroula devant mes yeux m'aida
à comprendre pourquoi ils fuyaient.
« Merci, ma fille. J'ai encore beaucoup de travail à te donner, mais je
sais que tu es fatiguée. Pour l'instant, repose-toi! » À ma gauche, les montagnes et les maisons situées sur les flancs de
chaque montagne étaient en flammes. C'était un brasier géant, bien pire
Il me laissa, et mon corps cessa de trembler. Puis, comme d'habitude, que les feux de forêt qui sévissent chaque année au sud de la Californie.
je notai tout ce que j'avais vu et entendu.
Ensuite, je remarquai que d'immenses feux se déclenchaient partout.
En fait, le christianisme est si simple qu'il confond beaucoup de gens. Des gens étaient même transformés en torches vivantes! Certains sautè-
Certains ont tendance à avoir besoin de tout compliquer, y compris à rent dans l'océan pour être soulagés, mais ils étaient si grièvement brûlés
propos de la foi. Mais Jésus veut simplement que les gens s'approchent qu'ils tombaient. Tous furent bientôt pris par les flammes. Ce spectacle
de lui avec confiance pour qu'il puisse les conduire et les aider. atroce m'arracha des cris d'horreur et de compassion.
Je sais maintenant, plus que jamais, que quiconque le souhaite peut
venir à lui et recevoir la vie éternelle. En effet, sa Parole le dit clairement : L'océan ensanglanté était devenu un chaudron de soufre brûlant. Le
« Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que sable était une fournaise tapissée de charbons ardents. Les gens
quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle. » (Jean fuyaient loin du feu qui les poursuivait, les cernait et léchait voracement
3.16) leur corps. Quelques-uns étaient nus et n'avaient pas la moindre
protection contre les flammes.
UNE FOSSE FUMANTE
Le lendemain, le 3 mars, fut rempli de nombreuses nouvelles expérien- De toute façon, toute tentative de fuite était vouée à l'échec face au
ces données par Dieu. De deux heures trente à quatre heures du matin, terrifiant ennemi qui menaçait de les dévorer. Ils ne pouvaient pas se
le Seigneur fut avec moi. Il commença sa visite en disant : sauver dans les montagnes, puisque celles-ci étaient en feu. Il n'y avait
aucun lieu de refuge.
« Ma fille, cest ton Seigneur. Je sais que tu es fatiguée, mais je dois
te montrer plus de choses. »
J'ai hurlé pendant toute cette scène, et j'ai demandé en sanglotant : «
Un quart d'heure avant sa venue, mon corps trembla de façon Que se passe-t-il, Seigneur? »
incontrôlable.
« Ma fille, n'oublie pas que je te montre tout cela afin que tous sachent
ce qui va arriver bientôt. »
Il m'a pris la main et nous avons marché côte à côte sur une plage
terrestre. C'était un nouveau site, avec de nombreux arbres et
« Quand, Seigneur? »
buissons. Nous avons gravi un étroit sentier bordé d'arbustes touffus.
Nous avons suivi cette piste en lacets, qui nous a menés jusqu'au
sommet d'une montagne. Une fois arrivés, nous nous sommes « Lorsque j'aurai emmené mes enfants à la maison. Beaucoup de gens
reposés sur un énorme rocher qui avait un peu la forme d'un ne croient pas en ma Parole. C'est pourquoi je veux que tu rédiges un
gigantesque ours. livre qui décrira tes expériences avec moi. Je veux que le monde entier
te lise et comprenne ce qui l'attend.
J'ai regardé vers l'océan, et j'ai constaté qu'une fois de plus, son
eau s'était changée en sang. Là aussi, j'ai vu des gens courir vers la « J'aime mes enfants, mais je ne peux pas les transporter dans mon
plage. Ce n'étaient pas des sportifs qui faisaient du jogging, mais des Royaume s'ils ne sont pas prêts pour cela. Jamais je ne forcerai mes
enfants à faire quelque chose s'ils ne m'aiment pas du fond du coeur.
36
Cela fait longtemps que j'ai prévu de te faire accomplir cette mission, car miens. Visiblement, elle me suppliait de l'aider.
actuellement, mon Royaume est fin prêt. »
Ma propre mère implorait de l'aide depuis le gouffre béant du Hadès! Mon
Le Seigneur devait me rappeler ces choses et me rassurer au sujet de coeur faillit s'arrêter, comme si on y avait planté un poignard effilé. Ma
ses plans, parce que j'étais toujours abasourdie qu'il m'ait choisie pour mère était en enfer! J'eus l'impression d'être écrasée par le bloc de
mener à bien une mission si importante. Réaliser ce gigantesque projet pierres sur lequel j'étais assise. J'avais désespérément envie de tendre
dépassait mes capacités. la main vers ma mère pour la tirer des flammes de feu voraces qui la
cernaient de toutes parts. Ce fut le pire moment de ma vie.
Les implications des paroles du Seigneur pour moi étaient
extrêmement importantes. Une partie de moi-même souhaitait se Aucun terme du dictionnaire ne pourrait exprimer ce que je ressentis à
dérober à ce travail écrasant, mais comme je m'étais engagée à ce moment-là. C'était un mélange de peur, de désespoir, de déchirement,
obéir au Seigneur en toute chose, je ne pouvais pas déclarer forfait. de terreur, de tristesse et d'impuissance. Puis je pris conscience que ma
Je savais qu'il me préparait à une tâche colossale en rapport avec la mère allait éprouver ces sentiments durant toute l'éternité.
fin des temps, et j'étais aussi excitée qu'intimidée. Je sentais que le
Seigneur avait encore beaucoup à faire dans ma vie. Elle était morte à quarante ans, mais son visage était le même que
dans mes souvenirs. C'était une belle femme, mais ses traits exprimaient
«Je vais de nouveau te faire monter au paradis. » le tourment qu'elle subissait dans la fosse. J'avais envie de la toucher, de
la prendre dans mes bras, de lui dire que tout irait bien, mais j'avais
Une fois arrivés, nous n'avons pas pris le temps d'effectuer les conscience que c'était impossible, à cause des choix qu'elle avait faits
formalités habituelles. Le Seigneur m'a conduite sur-le-champ jusqu'à dans sa vie. Je savais que je ne pouvais pas l'aider — et que même le
la fosse que nous avions déjà vue la veille, à l'extérieur des portes du Seigneur n'en avait pas la possibilité, puisqu'elle ne le connaissait pas.
Royaume. Cette fois, nous n'avons pas changé de vêtements. Pour y Elle ignorait tout du Seigneur, car personne ne le lui avait jamais an-
accéder, nous avons dû gravir une montagne, passer dans le tunnel noncé. Ne pas connaître Jésus mène les êtres humains droit en enfer, et
ténébreux, puis poursuivre notre escalade jusqu'au sommet. Lorsque c'est pourquoi je veux parler au monde entier de la fosse que j'ai vue et
nous y sommes parvenus, nous avons baissé les yeux : une du merveilleux Royaume des cieux.
gigantesque fosse se trouvait là, si large et si profonde qu'elle
paraissait sans fin. J'aperçus ensuite mon père, ma belle-mère et l'une de mes proches
amies décédée à dix-neuf ans. Ils étaient tous en enfer ! Ils avaient la
C'était une scène terrifiante, insoutenable. Le Seigneur déclara : « Je même apparence que dans mes souvenirs, mais leur visage était
veux que tu revoies ceci. » convulsé par l'atroce agonie qu'ils subissaient. J'avais l'impression de ne
pas pouvoir en supporter davantage, et je détournai la tête de la scène
Revoir la fosse de l'enfer était atroce, d'autant plus que je remarquai épouvantable qui se déroulait devant moi.
une silhouette qui me faisait signe. Malgré l'épaisse fumée, je constatai
qu'il s'agissait d'une femme. Puis j'entendis sa voix. Elle parlait dans ma Puis j'entendis une autre voix familière hurler depuis la fosse. C'était
langue natale, le coréen, et elle se mit à crier : « Chaud! Chaud! » une amie décédée une dizaine d'années auparavant. Près d'elle, je
reconnus mon neveu, mort à vingt ans. La dernière fois que je l'avais
Je connaissais cette voix. La fumée se dissipa, et je regardai bien rencontré, il n'avait que dix ans, mais il était identique à mes souvenirs
en face cette femme tourmentée. Je reconnus immédiatement ma — seulement plus grand.
mère! Elle tendit la main droite et elle l'agita vers moi en gémissant :
« Si chaud ! Si chaud ! » Je me souviens bien de ses yeux dans les Je versai d'abondantes larmes. Du reste, depuis que j'étais là, je
37
sanglotais comme une enfant. Tant de bien-aimés et d'amis avaient fait « J'aime tous mes enfants, mais je ne peux forcer personne à
des choix qui les avaient jetés dans les flammes de l'enfer pour l'éternité! m'aimer ou à m'obéir. S'ils souhaitent m'ouvrir leur coeur, je peux
C'était trop difficile à supporter ! les aider à croire en moi et à m'aimer. Je veux que le plus grand
nombre d'âmes possible soient sauvées, et que les chrétiens aillent
J'étais sûre que certains d'entre eux avaient entendu parler du prêcher l'Évangile partout. Pour moi, c'est primordial. »
Seigneur, mais que personne ne leur avait jamais expliqué qui était
Jésus. J'étais intimement persuadée que s'ils avaient su qui il était Cela me suffit. Ce que j'avais vu et entendu suffisait à me propulser
vraiment, ils auraient orienté leur vie différemment. Comme j'aurais voulu dans un ministère évangélique fervent et incessant. Comment tenir ma
pouvoir leur parler de Celui qui a dit : « Je suis le chemin, la vérité et la langue après de telles révélations ?
vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14.6) !
Je dirai à tout le monde ce que j'avais vu avec Jésus afin que les autres
La fosse de l'enfer était très éloignée de nous, mais j'avais l'impression puissent aller au paradis pour toujours. Rien n'était plus important que cela.
d'être munie d'un téléobjectif qui me permettait de voir les gens très dis- Mes propres parents et beaucoup d'autres membres de ma famille et amis
tinctement. Je n'arrivai pas à retenir mes larmes, et le Seigneur les étaient en enfer. Je n'allais pas rester les bras croisés et laisser les gens
essuya avec amour tout en me caressant les cheveux. Je pris alors s'y engouffrer. J'étais heureuse de savoir que mon livre arriverait dans les
conscience qu'il était aussi attristé que moi et qu'il pleurait également. mains de multiples personnes qui ont besoin de savoir que l'enfer est tout
aussi réel que le paradis.
« Si je te montre cela, ma fille, c'est pour que tu comprennes bien que
même si les gens sont bons, ils iront en enfer s'ils ne m'acceptent pas. » Même si ce que j'avais vu en enfer m'avait beaucoup déconcertée, cela
avait ancré dans mon esprit une résolution que rien, dorénavant, ne pour-
Je hochai la tête. rait plus dissiper. Je fus fermement résolue à ce que personne ne nie plus
la réalité de l'enfer et du paradis si je pouvais l'en empêcher. Le paradis
« Je sais que tes parents et tes amis étaient de braves gens, mais ils est si réel, et je veux que tout le monde puisse y aller avec moi. Je sais
n'étaient pas sauvés. C'est pourquoi c'est le seul endroit où ils peuvent que c'est aussi ce que désire le Seigneur. Il le dit dans sa Parole :
être. Ils devront y passer l'éternité.
« Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de sa
promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de
« Ma fille, je sais que tu souffres de les voir là, mais tu dois patience envers tous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais
inclure cette expérience dans le livre que tu écriras pour moi. C'est voulant que tous arrivent à la repentance. Le jour du Seigneur
pour cela que je t'ai montré tes parents et les autres personnes viendra comme un voleur; en ce jour, les cieux passeront
dont tu te souviens. Il faut que tu avertisses les gens du monde : avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre
l'enfer existe vraiment. Je veux voir le plus pos sible d'âmes avec les oeuvres qu'elle renferme sera consumée. »
sauvées avant de revenir chercher mon Église. 2 PIERRE 3.9-10
Oui, nous sommes bel et bien parvenus à la fin des temps. La
« Mon Père aime tous ses enfants, mais il leur a donné certaines patience du Seigneur a été grande jusqu'à présent, mais il s'apprête à
lois, et il s'attend à ce qu'ils s'y soumettent. Lorsque j'ai vu tes bien - revenir pour attirer à lui ses enfants. A ce moment-là, les hommes qui
aimés, j'ai éprouvé encore plus de peine que toi, mais je dois vivre resteront sur cette planète connaîtront pour de bon l'enfer sur terre
selon la Parole de mon Père. Une fois que quelqu'un va en enfer, avant de finir dans la fosse fumante de la destruction éternelle. Mon
il ne peut absolument plus en sortir. Je veux que ceux qui ne sont travail consiste à prévenir le monde que tout cela est imminent.
pas sauvés le sachent — la réalité de l'enfer est permanente.

38
haut, il y a de superbes fleurs, des animaux paisibles et un éclat
radieux. Les hommes et les animaux ne connaissent plus de
souffrance, d'épreuves, de difficultés ni de mort.

DES CHÂTEAUX D'OR

Maranatha! Après notre brève visite au paradis des animaux, le Seigneur et moi
nous sommes rendus au bord de l'eau, et nous sommes passés devant
de luxueux manoirs et châteaux aux rues d'or pur. Nous nous sommes
approchés de l'un des châteaux, et Jésus a ouvert une porte afin que
« Oui, je viens bientôt. » je pénètre à l'intérieur. Mon vocabulaire est trop limité pour que je vous
APOCALYPSE 22.20 décrive exactement l'intérieur de ce lieu extraordinaire. Les murs
étaient en pierres précieuses multicolores qui reluisaient de tous leurs
feux.

Je restai bouche bée pendant longtemps, incapable d'en croire mes


Après l'horrible vision de l'enfer, le Seigneur et moi sommes yeux. Pendant un moment, je pensai qu'il s'agissait d'un rêve, mais c'était
descendus e la montagne, avons franchi le tunnel ténébreux et un vrai château, sans l'ombre d'un doute.
sommes retournés à un endroit que j'avais surnommé « la montagne
des animaux ». C'est un lieu merveilleux que j'ai brièvement décrit Le Seigneur s'assit sur une chaise pendant que je gravis un escalier
dans le chapitre précédent, un lieu paisible et joyeux où tous les circulaire plus massif et impressionnant que celui de la plantation de
animaux vivent en parfaite harmonie. Tara dans le film Autant en emporte le vent. Haletante, j'essayai
d'imaginer le luxe fabuleux des chambres du premier étage.
La Bible dépeint ce lieu harmonieux prévu pour les animaux dans le
livre d'Esaïe, où le prophète proclame : En haut des marches, le sol était recouvert d'une moquette blanche
« Avant qu'ils m'invoquent, je répondrai; avant qu'ils aient duveteuse. J'entrai dans un immense cabinet de toilette regorgeant de
cessé de parler, j'exaucerai. grands miroirs étincelants. Ils reflétaient l'éclat de la pièce et les multiples
couleurs qui resplendissaient sur tous les murs. C'était un lieu plus
Le loup et l'agneau paîtront ensemble, le lion, comme le
sublime que n'importe quel château imaginaire.
boeuf, mangera de la paille, et le serpent aura la poussière
pour nourriture. Il ne se fera ni tort, ni dommage sur toute
ma montagne sainte, dit l'Éternel. » Mais ma joie débordante et ma fascination furent vite ternies par un
ESAIE 65.24-25 souvenir atroce. La vision de ma mère revint me hanter et me submergea
à nouveau de chagrin. Je m'affalai sur la moquette et pleurai à fendre
Après avoir vu les flammes dévastatrices de l'enfer, cette scène l'âme.
paisible était très rassurante. Le paradis est un lieu de paix et de joie qui
J'entendis le Seigneur m'appeler depuis le rez-de-chaussée. Je me
contraste avec la violence et la désolation de l'enfer. La « montagne des levai, m'époussetai et descendis l'escalier. Le Seigneur se leva et je le
animaux » de l'Éternel est un lieu de sérénité et de bonheur éternels.
rejoignis. Il tendit la main vers moi et me demanda :
Il est rassurant de savoir que les animaux vivront avec nous au paradis.
Beaucoup de gens se demandent s'ils retrouveront leurs animaux
« Que penses-tu de cette maison? »
familiers au paradis, et je suis heureuse de leur apprendre que là-
39
Son grand sourire me montra qu'il m'approuvait, et j'aimai
« Elle est superbe, Seigneur, mais je ne suis pas vraiment heureuse. immédiatement cet homme exceptionnel à qui je devais tant, de
Auparavant, chaque fois que je suis allée au paradis, j'ai été remplie de même que tous les autres croyants du monde. Plus que tous les
joie et j'ai chanté des cantiques, mais cette fois-ci, j'en suis incapable. » autres, c'est peut-être Abraham qui nous a le mieux appris que «
sans la foi, il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui
Le Seigneur hocha la tête d'un air compréhensif, prit ma main et me fit qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe et qu'il est le
sortir de la maison. Nous avons franchi un pont doré, et avons rejoint rémunérateur de ceux qui le cherchent. » (Hébreux 11.6)
l'édifice blanc où nous changions habituellement de vêtements. À l'inté-
rieur, Jésus me présenta un homme très impressionnant : Il fut l'un des illustres patriarches et prophètes au sujet desquels il
est dit :
«Je voudrais que tu connaisses Abraham », s'écria-t-il. « Mais maintenant ils aspirent à une patrie meilleure, c'est-
à-dire une céleste. C'est pourquoi Dieu n'a pas honte d'être
UNE VILLE ATTEND appelé leur Dieu, car il leur a préparé une cité. C'est par la
foi qu'Abraham offrit Isaac, lorsqu'il fut mis à l'épreuve, et
ABRAHAM! Ce grand patriarche qui a fait preuve de foi et d'obéis-
qu'il offrit son fils unique, lui qui avait reçu les promesses,
sance, cet homme qui a défié le monde entier en proclamant qu'il y a et à qui il avait été dit : En Isaac sera nommée pour toi une
un seul Dieu, ce chef qui a fondé le judaïsme et qui a préparé le postérité. Il pensait que Dieu est puissant,même pour
chemin de Christ ! C'était un immense honneur de rencontrer cet être ressusciter les morts; aussi, dans une sorte de préfiguration,
exceptionnel au sujet duquel l'auteur du livre des Hébreux a écrit : il retrouva son fils. »
« C'est par la foi qu'Abraham, lors de sa vocation, obéit et HÉBREUX 11.16-19
partit pour un lieu qu'il devait recevoir en héritage, et qu'il Pour la première fois de ma vie, je voyais très clairement les
partit sans savoir où il allait. C'est par la foi qu'il vint nombreuses vérités de ce verset. Dieu avait préparé une ville pour
s'établir dans la terre promise comme dans une terre
Abraham et pour tous ceux qui croiraient en lui et lui obéiraient.
étrangère, habitant sous des tentes, ainsi qu'Isaac et
Abraham, comme Dieu, avait offert volontairement son fils unique,
Jacob, les cohéritiers de la même promesse. Car il
attendait la cité qui a de solides fondements, celle dont pleinement persuadé que le Père pouvait, le cas échéant, le ressusciter
Dieu est l'architecte et le constructeur. » des morts.
HÉBREUX 11.8-10
Je savais maintenant que notre ancêtre Abraham avait reçu la De même, notre Père céleste a offert son Fils unique Jésus en sacrifice
récompense due à sa foi. Il vivait pour toujours dans « la cité qui a de pour nos péchés. Il a été crucifié et enseveli, mais le troisième jour, Dieu
solides fondements, celle dont Dieu est l'architecte et le constructeur l'a ressuscité d'entre les morts, et grâce à sa résurrection, aucun d'entre
», et que j'étais là avec lui! C'était trop merveilleux pour que je le nous n'a plus à craindre la mort !
comprenne totalement.
Abraham a demandé à un ange de m'escorter. Celui-ci m'a emmenée
dans le vestiaire, où j'ai revêtu ma belle tunique céleste et ma couronne.
Abraham était quelqu'un de digne, avec de longs cheveux blancs
Puis le Seigneur m'a ramenée jusqu'au plan d'eau.
et une barbe flottante couleur de neige. Même s'il semblait âgé, ses
yeux pétillaient de jeunesse et de joie. Il mit sa main sur mon épaule
Chaque fois que j'arrive à cet endroit, je me mets à chanter et à
et dit simplement : « Ma fille. »
danser, mais cette fois, je n'avais envie que de pleurer. Le Seigneur
savait à quel point j'étais triste. Il m'a fait asseoir à côté de lui et nous
40
avons discuté ensemble. voyons des exemples de leur mode de vie. Un jour, quelqu'un m'a
demandé comment les chrétiens pécheurs pouvaient aller au paradis.
Nous devrons tous comparaître devant le tribunal de Christ pour
LA VALLÉE DE L'OMBRE DE LA MORT
recevoir ce qui nous sera dû selon le bien ou le mal que nous aurons
Jésus sentit la tristesse qui submergeait mon coeur depuis que j'avais fait ici-bas (voir 2 Corinthiens 5.10).
vu mes parents et mes bien-aimés en enfer.
« Ma fille, c'est pour cela que je t'ai tant parlé de l'importance
del'obéissance et de la pureté », m'expliqua Jésus.
« Ma fille, dit-il, je sais ce que tu éprouves depuis que tu as vu tes bien-
aimés dans la fosse. J'aurais tant voulu t'épargner ce spectacle, mais je ne
Puis je réalisai que chaque fois que nous nous rendions dans les mer-
souhaite pas que mes enfants continuent à se rendre à cet endroit. Je te
veilleux sites du Royaume de Dieu, nous franchissions le pont doré pour
montre ces choses pour que tous ceux qui entendront mes avertissements
arriver dans l'édifice blanc où nous nous changions. Par contre, lorsque
soient sauvés ! »
le Seigneur me conduisait dans des lieux terrifiants, nous empruntions
d'autres routes, extérieures aux portes du Royaume céleste.
Le Seigneur m'a pris la main, et nous sommes retournés là où se
trouvait Abraham. Nous avons de nouveau changé de vêtements et
il m'a conduite en haut d'une autre montagne élevée d'où j'ai vu une TRISTESSE ET JOIE
nouvelle vallée immense. Une multitude de gens vêtus de tuniques
Comprendre cela m'aida à réaliser pourquoi il n'était pas nécessaire
grises y erraient, l'air abattu. Leur vêtement me rappela les tenues
que nous changions de vêtements lorsque le Seigneur me montrait des
que portaient les patients à l'hôpital.
sites à l'extérieur du Royaume. Une fois de plus, le Seigneur me fit
redescendre sur la plage. Nous nous sommes assis sur le sable, et j'ai
Ils semblaient faibles et perdus, et leur teint était aussi grisâtre que
réfléchi à tout ce que je venais de vivre. Je me suis remise à pleure r
leur tunique. Ils fixaient le sol devant eux et ils tournaient en rond, sans
en pensant à ce que j'avais vu dans la fosse de la vallée.
but et sans espérance. C'étaient surtout des hommes. Il n'y avait que
quelques femmes. Le Seigneur m'a pris la main et m'a murmuré : « Ne pleure pas, ma
fille. »
« Qui sont ces gens, Seigneur? »
C'était le commandement le plus difficile à suivre , mais je tentai de
« Ce sont les "chrétiens" pécheurs. » refouler mes horribles souvenirs, je ravalai mes larmes et je me mis à
poser les questions qui se pressaient dans ma tête.
« Que va-t-il leur arriver? »
« Seigneur, je ne sais rien, et je suis insignifiante. Comment peux-tu
« La plupart d'entre eux iront dans l'étang de feu après le jugement. » m'employer ? »

Je me demandai pourquoi ils se trouvaient là, puis je me souvins que


« Les gens pensent peut-être que tu n'es rien, mais je veux que tu
cette vallée menait à la fosse de destruction. Les « chrétiens » de nom
saisisses que tu es une fille précieuse. Je te traite en amie et je te fais
qui ne connaissent pas vraiment le Seigneur, qui pèchent constamment
confiance. Ne t'inquiète de rien. Je prendrai soin de tout pour toi. »
et volontairement et qui ne se repentent pas avant de mourir (ou avant le
retour du Seigneur) seront perdus pour toujours.
« Quand vas-tu revenir nous emmener à la maison ? »
Dans Romains 1.29-32, Galates 5.19-21 et Apocalypse 21.8, nous

41
« Tu as vu le Royaume : tout est prêt; c'est pourquoi j'ai hâte que tout le étaient de tout coeur avec moi. Auparavant, j'aurais été gênée et
monde soit prêt pour moi. C'est pour cela que je souhaite te voir accomplir honteuse de me donner ainsi en spectacle publiquement, mais à ce
cette oeuvre pour mes enfants. Tu as reçu une onction spéciale à cet effet: moment-là, j'étais heureuse, parce que je savais que je recevais ainsi
ne dis donc pas que tu n'es rien. Je vais te bénir bien plus que tu peux des dons de Dieu et qu'il me préparait à le servir d'une manière
l'imaginer. » inimaginable à mes yeux. Je souhaite que cette manifestation de la
présence puissante du Seigneur dans ma vie ne cesse jamais.
« Seigneur, tu sais que je t'aime, mais je suis obsédée par le visage
convulsé de ma mère en proie aux flammes de l'enfer. Je ne veux plus
LA TRIBULATION
me souvenir de cette vision. »
Le 4 mars, le Seigneur m'a rendu visite de deux heures trente à cinq
Juste au même moment, le Seigneur m'a touché les yeux, et dès cet heures cinq du matin. Mon corps a tremblé pendant vingt minutes, puis
instant, j'ai été incapable de me souvenir du visage de ma mère. Au le Seigneur m'a emmenée sur la plage et nous avons escaladé le
moment où j'écris ces lignes, c'est toujours le cas. Je me rappelle flanc de la montagne jusqu'au gros rocher où nous nous étions assis
seulement avoir vu son visage dans la fosse, ce qui fut une expérience la fois précédente.
terrifiante.
Au début, tout m'a semblé normal, mais ensuite, j'ai remarqué que les
Jésus dit alors : «Je sais que tu es fatiguée. Nous en reparlerons une montagnes où les foyers d'incendies s'étaient déclenchés la veille
autre fois.» n'étaient plus que des étendues noirâtres de cendres et de poussière.
Tout le paysage était sombre et dévasté. Je m'aperçus que la plage sur
Nous nous sommes levés, il m'a serrée contre lui, puis il est parti. laquelle la veille les gens avaient couru et étaient tombés était parsemée
Quand le Seigneur me prenait dans ses bras, mon corps tremblait si de taches noires, et je supposai qu'il s'agissait des restes calcinés des
fort que j'avais peur de m'évanouir. Chaque fois qu'il touche mon corps êtres humains qui avaient péri dans les flammes.
transformé, mon organisme sent la force singulière de son contact et
tous mes nerfs sont comme électrisés. Ensuite, dès qu'il s'en va, je L'océan qui avait été rempli de sang souillé n'était plus qu'un vaste
cesse de trembler. entonnoir vide, si ravagé qu'il était devenu méconnaissable. Après avoir
observé pendant quelques instants ce panorama lugubre, sombre et
Ce matin-là, je suis allée à l'église, et la présence du Seigneur sur chaotique, l'océan et ses environs reprirent leur aspect normal.
moi m'a fait trembler durant tout le culte. Je voyais Jésus debout à
côté du pasteur, et pendant l'adoration, il marcha sur le devant de la J'ai étudié la Parole de Dieu pour voir ce qu'elle disait de ce genre
salle. C'était merveilleux de contempler sa silhouette resplendissante de phénomène. Dans Apocalypse 8.8, j'ai découvert ces mots : « Et
dans l'assemblée. quelque chose comme une grande montagne embrasée par le feu fut
jetée dans la mer; le tiers de la mer devint du sang... » Apocalypse
Tout au long du service, j'ai pleuré d'amour et de joie; mon coeur 16.3 relate aussi la transformation de la mer en sang : « Le second
cognait dans ma poitrine tandis que je contemplais la majesté du versa sa coupe dans la mer. Et elle devint du sang, comme celui d'un
Royaume céleste que j'avais visité. L'onction qui reposait sur moi était mort ; et tout être vivant mourut, tout ce qui était dans la mer. » Dieu
si forte que je ne parvenais pas à rester debout. Face à la présence m'a montré ce qu'il a décrit dans sa Parole.
du Seigneur, mon corps transpirait et tremblait tellement que je
n'arrivais pas à entendre le message du pasteur. «Quand tout cela va-t-il avoir lieu ? » demandai-je au Seigneur avec
beaucoup de curiosité.
Les membres de mon assemblée comprenaient ce qui m'arrivait et
42
« Au cours de la tribulation. » sont vraies, et ses prophéties s'accompliront bientôt!

«Seigneur, quand la tribulation surviendra-t-elle ? » LE LIEU DE L'EAU DE LA VIE


Dans le livre de l'Apocalypse, la Bible parle de « l'eau de la vie » : «
« Une fois que j'aurai conduit mes enfants dans mon Royaume. Et il me montra un fleuve d'eau de la vie, limpide comme du cristal, qui
Quiconque a lu mon Livre et cru en mes prophètes doit savoir ces choses sortait du trône de Dieu et de l'Agneau. Au milieu de la place de la ville
concernant la fin des temps. Tout ce que je t'ai montré sur cette plage et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant
arrivera dans très peu de temps.» douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles
servaient à la guérison des nations. » (Apocalypse 22.1-2)
Je sens que le Seigneur va venir nous chercher bientôt, et c'est Lorsque le Seigneur m'a conduite au paradis, nous nous sommes
pourquoi tant de choses insolites surviennent dans le monde. Il suffit rendus dans l'édifice blanc, et un ange m'a accompagnée au vestiaire,
de regarder les gros titres des quotidiens pour en être convaincu : les où j'ai changé de vêtements. En sortant, je constatai que le Seigneur
tremblements de terre et autres catastrophes naturelles (ouragans, avait également revêtu ses habits célestes. Il m'escorta jusqu'à son
tornades, typhons, incendies, inondations, blizzards, etc.), la violence, trône et me dit de m'asseoir sur un siège près de lui. C'était la première
l'anarchie, les épidémies mortelles, le terrorisme et de multiples autres fois qu'il m'enjoignait de prendre place auprès de lui.
phénomènes similaires surviennent avec une intensité et une Je vis de nombreux hommes revêtus de belles tuniques et coiffés de
fréquence beaucoup plus grandes qu'auparavant, exactement comme couronnes assis en face de nous. Ils paraissaient respectables et
la Bible l'a prédit. importants.

Jésus a dit à ses disciples :


« Qui sont ces hommes, Seigneur ? »
« Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres
: gardez-vous d'être troublés, car il faut que ces choses « Ce sont ceux auxquels j'ai transmis mes paroles saintes. Ils les ont
arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin. Une nation fidèlement transcrites dans mon Livre. »
s'élèvera contre une nation, et un royaume contre un
royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des
tremblements de terre. Tout cela ne sera que le commen- Il me montra du doigt une énorme Bible noire dans le coin de la pièce,
cement des douleurs. Alors on vous livrera aux tourments, et je m'aperçus que les pages des Écritures tournaient d'elles-mêmes,
et l'on vous fera mourir; et vous serez haïs de toutes les comme si une brise légère agitait ses feuilles. Surprise, je compris que
nations, à cause de mon nom. Alors aussi plusieurs l'Esprit de Dieu feuilletait lui-même les pages de la Parole sainte. Les
succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les hommes commencèrent à sortir lentement, et un ange me ramena au
autres. Plusieurs faux prophètes s'élèveront, et ils vestiaire pour que je puisse mettre des vêtements ordinaires. Mon
séduiront beaucoup de gens. Et parce que l'iniquité se sera corps prit l'aspect de celui d'une adolescente. Je me souvins alors
accrue, l'amour du plus grand nombre se refroidira. Mais qu'au paradis, on ne vieillit jamais, et cette pensée m'enchanta et
celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé. Cette bonne m'émerveilla.
nouvelle du Royaume sera prêchée dans le monde entier,
pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors
viendra la fin. » Nous avons franchi de nouveau le pont en or et nous avons gravi une
MATTHIEU 24.6-14 colline surplombant une jolie vallée. Tout cet endroit était bordé d'une
barrière en or pourvue de plusieurs portes. La barrière était entourée
Ce sont les événements que Jésus m'a déjà montrés. Comme je d'arbres au pied desquels poussaient de superbes fleurs jaunes. C'était
voudrais pouvoir les décrire aux autres avec autant de netteté et de un immense jardin de toute beauté qui conduisait à un fleuve aux eaux
réalisme qu'ils sont imprimés dans mon esprit! Oui, les paroles de Jésus cristallines. Je constatai que les arbres regorgeaient de fruits violets. Le
43
Seigneur tendit la main pour m'en donner un à manger, tout en en
savourant lui-même un qu'il avait cueilli. Le fleuve était étroit, mais il Nous sommes passés devant de multiples manoirs et châteaux plus
serpentait dans cette vallée fertile, et nous n'en voyions pas la fin. Rien somptueux les uns que les autres. Devant l'une de ces splendides
sur la terre — pas même les majestueuses Montagnes Rocheuses ou résidences, le Seigneur s'est arrêté d'un air solennel. Je sus qu'il allait
les vergers des plaines — ne pouvait se comparer au luxuriant paradis m'y faire entrer, et je fus tout excitée. Lorsque nous avons gravi les
qui s'étendait devant mes yeux. marches du perron, mon coeur battait à tout rompre.

« Quel est ce lieu, Seigneur? » Mes yeux furent attirés vers la poignée de la porte, qui était en or. Puis,
j'ai vu une plaque d'or sur la porte. Un nom y était inscrit, et je compris
« C'est celui de l'eau de la vie. Tu voudrais en boire? » que c'était le mien ! Je faillis m'évanouir de surprise. En lettres fantaisies,
le prénom « Choo Nam » était gravé.
« Oh oui, Seigneur! »
C'était donc le lieu que Jésus avait préparé pour moi! J'étais
Il se pencha, forma une coupe avec sa main et la remplit de cette eau abasourdie. C'était trop beau pour être vrai! J'étais devant la porte d'un
claire et pure. Il en but dans sa paume et me fit signe de l'imiter. Je me splendide palais céleste, et mon nom était gravé sur une plaque d'or
penchai, fis de même et savourai une eau d'une fraîcheur exquise. accrochée à une porte luxueuse ! C'était inimaginable ! Mon coeur bondit
Jamais je n'avais bu d'eau aussi bonne. de stupéfaction. Comment de telles choses pouvaient-elles se produire ?

« Que dis-tu de cette eau, ma fille? » Je versai, des larmes de gratitude et de joie, et mon coeur déborda
d'amour et d'adoration pour le Seigneur. Jamais je n'aurais cru qu'il ferait
« Elle est délicieuse, Seigneur! » des choses si merveilleuses pour moi. Je m'étais toujours dit que s'il me
remarquait, ce serait déjà beaucoup, mais depuis quelque temps, il
« Et maintenant, je veux t'emmener dans un lieu très particulier. » déversait une pluie de bénédictions sur moi!

J'avais goûté l'eau de la vie, et je savais que je n'aurais plus jamais


LE MANOIR soif. J'avais savouré de délicieux fruits violets du paradis, et je ne pourrai
Quand il me prit la main et qu'il se mit à marcher, je me demandai où plus jamais avoir envie des choses de ce monde.
il allait me conduire. En fait, il m'emmena vers le château que nous avions
visité la veille. Mon coeur bondit d'émerveillement. Comment pouvait-il J'étais allée avec Jésus, mon Seigneur et Maître, et il m'avait conduite
exister un si bel endroit? dans le manoir qu'il avait bâti à mon intention. Lorsqu'il me fit pénétrer à
l'intérieur, je sanglotai. Il me dit :
Les rues en or me sidéraient, et pendant que nous avancions vers cet
« Ne pleure pas, ma fille. Je veux que tu sois heureuse. »
endroit que le Seigneur avait préparé pour l'un de ses enfants, je me
sentais comblée. La rue était si étincelante qu'elle me paraissait
En foulant le sol de ma demeure, des cantiques spirituels retentirent
glissante, mais en réalité, il n'en était rien. Son éclat la faisait juste
dans mon coeur, et je continuai à pleurer de joie et de reconnaissance.
ressembler à une patinoire. Toute la place semblait ensoleillée.
Les murs de pierreries étincelantes qui bordaient le couloir de mon
Chaque fois que je marche en compagnie du Seigneur, j'éprouve un
manoir me stupéfièrent. Je tombai en admiration devant le tapis rouge et
bonheur indescriptible. C'est un sentiment de réconfort, de joie et de par-
beige aux motifs ronds, et les fauteuils en velours, sobres et raffinés,
faite sécurité.
étaient justement ceux dont j'avais toujours rêvé. Leur tissu rouge était le
44
plus fin que j'aie jamais vu. Nous nous sommes assis et nous avons bavardé pendant quelques
instants, et j'ai pris conscience d'être la créature la plus privilégiée qui ait
Le Seigneur s'assit sur l'un des fauteuils en velours pendant que je gra- jamais existé. Le Seigneur mit un terme à ma rêverie en m'adressant un
vissais l'escalier majestueux en savourant chaque instant passé chez message urgent.
moi. La chambre à coucher était immaculée, et la tête du lit était argentée,
avec des pierres bleues décoratives le long des bordures. « Choo Nam, j'ai tout préparé pour mes enfants. Si je me presse, c'est
parce que mon Royaume est achevé depuis longtemps, mais que mes
Le miroir de la coiffeuse était aussi entouré d'une frise de pierres enfants ne sont pas prêts pour moi, car ils aiment trop le monde.
bleues qui soulignaient son éclat, et dans la salle de bains, une baignoire «
argentée était décorée de pierres précieuses de toutes les couleurs. « C'est pour cette raison que je veux que tu écrives un livre pour moi.
Je sais que ce sera fatigant pour toi, mais ce travail doit être terminé le
Je chantai en parcourant l'intérieur de ma résidence. J'eus l'impression plus vite possible. »
d'être une princesse de contes de fées, mais je sus que ce n'était pas là
le fruit de mon imagination. J'avais toujours cru au paradis, mais j'avais « Seigneur, je suis stupéfaite de tout ce que tu m'as déjà montré. Si
tout de même de légers doutes quant à son existence. Mais à ce moment- j'entendais moi-même parler d'un tel ouvrage, je sais que je voudrais le
lire, parce que je t'aime beaucoup. »
là, j'ai eu la certitude absolue que le paradis est réel, et j'ai souhaité que
le monde entier le sache aussi.
« Je sais, ma fille, » répondit-il en souriant. « C'est pour cela que je
suis tellement pressé. Prêcher l'Évangile est ce qu'il y a de plus important
Après quelques instants de joie débordante, je descendis l'escalier
au monde. Je veux que tous mes enfants sachent que je reviens bientôt.»
pour rejoindre le Seigneur. Il s'est levé et a demandé :

Mon esprit se souvint de l'avant-dernière phrase de la Bible, et j'y fis


« Alors, Choo Nam, tu es heureuse ? »
écho du fond du cœur : « Amen! Viens, Seigneur Jésus ! »
Je sus que Jésus était ravi de me montrer ma demeure. « Oui, je suis
Maranatha! Oui, le Seigneur revient bientôt!
très heureuse, et extrêmement reconnaissante de tout ce que tu as fait
pour moi », répondis-je, « mais je ne pense pas mériter de si
merveilleuses bénédictions. Je n'ai encore pratiquement rien fait pour toi,
Seigneur, mais j'ai toujours voulu te servir et réjouir ton coeur. »

« Tu me rends déjà heureux, ma fille. Tu es une fille très précieuse à


mes yeux, et je souhaite te combler de bénédictions. »

« MES ENFANTS NE SONT PAS PRÊTS POUR MOI »


Après être sortis et avoir franchi de nouveau le pont doré, nous
sommes retournés dans l'édifice blanc, nous avons revêtu une belle
tunique et une couronne et nous nous sommes rendus au bord du plan
d'eau. J'étais si joyeuse que je me suis mise à chanter avant d'être
arrivée.

45
intérêt et sa compassion, si bien que j'étais sûre qu'il comprenait à quel
point j'étais éreintée. C'est si bon de savoir qu'il se préoccupe de tout ce
qui concerne ses enfants, de leurs douleurs et de leurs peines, de leurs
soucis et de leur fatigue, de leurs espoirs et de leurs rêves !
L'auteur de l'épître aux Hébreux nous explique comment c'est possi-
ble:

Préparation pour le service « Ainsi, puisque nous avons un grand souverain sacrificateur
qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, demeurons
fermes dans la foi que nous professons. Car nous n'avons
pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos
« Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu à faiblesses ; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes
offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à choses, sans commettre de péché. Approchons-nous donc
Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous avec assurance du trône de la grâce, afin d'obtenir
conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos
renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle besoins. »
est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. » HÉBREUX 4.14-16
ROMAINS 12.1-2
Jésus a pleuré. Il a connu les affres de la solitude et du rejet. Il a été
confronté à la tentation. Il a lutté pour accepter la volonté de Dieu. Il a
Mes expériences spirituelles étaient exaltantes, mais aussi exténuantes, connu la colère et la peur. Quoi que nous subissions, il l'a enduré au
et le Seigneur savait à quel point elles minaient mon organisme et ma préalable. Plus important encore, notre souverain sacrificateur est là,
santé. Le tremblement que mon corps devait endurer faisait partie de ma avec nous. Il prie pour nous et il porte nos fardeaux. Oui, Jésus nous
préparation pour le service. Cette manifestation physique de l'oeuvre comprend vraiment.
surnaturelle de Dieu dans ma vie, tout comme les gémissements qui
émanaient de mon esprit, affectaient mon état physique. Il savait que beaucoup de choses devaient être guéries dans ma vie
intérieure avant que je puisse être employée efficacement dans le
Lorsque mon corps tremblait violemment pendant deux ou trois heu- ministère auquel il m'a appelée. Il m'avait déjà expliqué qu'il me répéterait
res, je titubais. Mon esprit était étourdi comme si j'avais tournoyé sur certaines choses de nombreuses fois afin que je les comprenne bien. Plus
moi-même pendant longtemps. Cette sensation était parfois si forte d'une fois, il m'a emmenée dans certains endroits du paradis pour me
que je pouvais à peine marcher. montrer qu'ils existaient réellement, et afin que je m'en souvienne. Il a
aussi insisté sur le fait que si mon corps tremblait beaucoup chaque fois
La puissance de l'onction du Seigneur sur ma vie m'empêchait presque que j'étais en sa présence, c'était parce qu'il déversait sa puissance en
totalement de manger durant plusieurs jours de suite. Ces privations et moi.
ces jeûnes m'amenèrent à me sentir faible et émaciée. Du reste, je perdis Bref, il me préparait à accomplir un ministère mondial d'évangélisation
trois kilos. J'éprouvais fréquemment des nausées et j'avais mal à et de guérison, qui allait commencer par l'ouvrage que vous tenez
l'estomac et aux articulations. Toutefois, avant la fin de la journée, le actuellement dans vos mains.
Seigneur apaisait mes souffrances. LA GROSSE BIBLE NOIRE

Il me serrait contre lui, et dès que sa main me touchait, mon angoisse Le 5 mars, le Seigneur m'a tenue éveillée d'une heure cinquante à qua-
disparaissait et mon tremblement s'arrêtait. En général, il m'exprimait son tre heures vingt du matin. Avant sa venue, mon corps s'est mis à trembler

46
pendant environ vingt-cinq minutes, puis le Seigneur m'a emmenée sur la L'énorme Bible noire que j'avais vue au cours de ma visite précédente
plage afin de me préparer à un nouveau voyage vers le paradis. était juste devant moi. Elle rayonnait de la puissance du Saint-Esprit, qui
Nous sommes de nouveau allés dans l'édifice blanc et dans le vestiaire. soufflait à mon cœur : « Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour
Une fois de plus, nous avons mis notre tunique céleste et notre couronne. enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice,
Puis, nous nous sommes rendus dans la salle du trône où. le Seigneur afin que l'homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre.
s'est assis et m'a fait signe de siéger près de lui. En face de nous, » (2 Timothée 3.16-17)
plusieurs hommes arboraient des couronnes semblables à la mienne.
Je m'aperçus que les rédacteurs qui avaient été poussés à écrire la
« Qui sont ces hommes ? » demandai-je. Bible avaient des carnets dans la main, et je compris que le Seigneur me
montrait cette scène pour la seconde fois afin que je puisse totalement
Le Seigneur répliqua : « Ce sont ceux qui ont écrit ma Parole. » comprendre l'importance de sa Parole dans ma vie. Je savais qu'il voulait
que je la lise, que je l'étudie et que je prenne des notes à son sujet.
Je scrutai chaque visage radieux et tentai de deviner l'identité de cha-
cun. En face de moi, il y avait les apôtres Jean, Matthieu, Luc, Marc, Mon Seigneur et Maître souhaitait que je prenne « aussi le casque du
Jacques, Pierre et Paul. Les prophètes étaient là aussi : Esaïe, Jérémie, salut, et l'épée de l'Esprit, qui est la Parole de Dieu... » Et que je fasse «
Joël, Michée, Malachie, Daniel, Abdias, Osée, etc. en tout temps par l'Esprit toutes sortes de prières et de supplications »
(Ephésiens 6.17-18). La Bible qui me faisait face était énorme : elle me
Je songeai : « Moïse et Josué doivent également être dans la rappelait que la Parole de Dieu devait prendre une place encore plus
foule, de même que Néhémie, Job, David, Salomon, Ezéchiel, grande dans ma vie. Elle devait être le fondement sur lequel mon ministère
Nahum, Jonas et Zacharie. Je voudrais bien avoir le temps de serait bâti et établi.
parler à chacun d'eux. Je demanderais à Jonas quel effet cela
faisait d'être dans le ventre du gros poisson, à Daniel ce qu'il avait
UN CORPS TRANSFORMÉ
éprouvé dans la fosse aux lions. Et j'aimerais beaucoup entendre
David décrire son expérience avec Goliath! » Un ange m'escorta jusqu'au vestiaire, où je vis mon reflet dans les im-
menses miroirs. J'avais été transformée ! Mon nouveau corps était
Tout à coup, je réalisai qu'un jour, dans un futur proche, j'irai dans la redevenu celui de mon adolescence. J'étais jeune, belle et dynamique.
demeure céleste que Jésus m'avait montrée, et que je serais en mesure Chaque fois que je constatais cette transformation, je n'en croyais pas mes
d'être en communion avec les saints de toutes les générations! J'aurais yeux ! Mais cela me rappelait que lorsque j'irai au paradis, j'aurai un corps
tout le temps de les interroger, de satisfaire ma curiosité, de tout savoir. nouveau.
Cela ne serait-il pas merveilleux ?
Notre corps céleste ne vieillira jamais. Il ne souffrira pas. Nous n'aurons
Paul a écrit : « Aujourd'hui, nous voyons au moyen d'un miroir, d'une plus aucune ride. Nos dents seront blanches et saines. Nous n'aurons plus
manière obscure, mais alors nous verrons face à face ; aujourd'hui je de cheveux blancs. Nos yeux pétilleront de l'éclat de la jeunesse. Nous
connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j'ai été connu » (1 nous tiendrons bien droit, et tous nos handicaps terrestres auront disparu.
Corinthiens 13.12). Je ne comprenais toujours pas pourquoi j'avais été Chaque fibre de notre être sera totalement nouvelle, et ce sera merveilleux!
choisie pour bénéficier de telles bénédictions avant l'avènement du
Seigneur, quand nous connaîtrons comme nous avons été connus, mais je
constatais que je bénéficiais d'une grâce prodigieuse qui me permettait de LES EAUX VIVES COULANT A FLOTS
voir maintes et maintes choses. Ce grand privilège n'était pas pour moi Après nous être changés, nous avons franchi le pont doré et nous nous
seule, je le savais, mais pour tous ceux qui voulaient croire et être sauvés.
47
sommes retrouvés dans une vallée verdoyante. Nous avons longé une qui bougeait les mains en cadence. Le Seigneur semblait ravi de ce
jolie spectacle, et il me fit signe de venir m'asseoir près de lui.
route bordée d'une barrière d'or pourvue de nombreuses portes. Le long
de la route, j'ai remarqué les arbres fruitiers et les superbes fleurs jaunes
PLÉNITUDE ET GUÉRISON
habituelles. Les champs étaient parsemés de beaux rochers, et un fleuve
aux flots rapides et à l'eau cristalline coulait non loin de nous. Je savais que le Seigneur avait encore beaucoup à faire dans ma vie
avant que je sois prête à remplir la mission à laquelle il m'appelait. Certains
« Cette eau est celle de la vie », souligna le Seigneur. C'était la faits du passé m'incitaient à me sentir indigne et inférieure. Il semblait
seconde fois que je contemplais ce superbe fleuve. La fois précédente, décidé à m'aider à reprendre confiance, d'abord en lui, ensuite en moi.
j'avais même goûté à son eau pure et exquise.
«Ma fille, je t'ai montré les endroits les plus importants du
Je remarquai que le fleuve d'eau vive était étroit, mais qu'il ne semblait
Royaume de Dieu, et je souhaite que tu racontes à tout le monde
pas avoir de fin. Pendant que nous nous dirigions vers la porte la plus
ce que tu as vu. Je sais qu'aujourd'hui, je t'ai montré beaucoup de
proche, le Seigneur me demanda si je voulais boire à nouveau de l'eau
choses que tu as dejà vues. Quand tu accompliras la mission à
de la vie du fleuve, mais je secouai la tête, car je ne voulais pas abuser
laquelle je te destine, beaucoup d'âmes seront sauvées. Ton livre
de sa bonté, et aussi parce que j'avais hâte de voir où il me conduirait
sera lu dans le monde entier. »
ensuite. J'espérais que ce serait à la résidence qu'il m'avait préparée.
« Mais, Seigneur, je suis si insignifiante ! Pourquoi m'as-tu choisie ?
Nous avons marché vers mon palais, et une fois arrivés, nous y sommes
Pour quelle raison n'as-tu pas préféré quelqu'un qui soit déjà célèbre? »
entrés. Le Seigneur s'est assis à la même place qu'au cours de sa visite
précédente, et il a semblé ravi de me laisser parcourir ma future demeure.
« Choo Nam, je t'ai créée en vue de cette oeuvre de la fin des
temps. Je vais te rendre célèbre. Je sais que tu retiens ce que je
Je suis entrée dans les mêmes pièces que la fois précédente, et j'ai
t'apprends, et aussi que tu me resteras fidèle. »
imaginé à quoi ressemblerait la vie dans ce lieu. La chambre à coucher
argentée enchâssée de superbes pierreries, le joli vestiaire, les
« Mais qui écrira ce livre ? objectai-je. J'essaie bien de noter toutes tes
somptueuses draperies, les moquettes moelleuses, les murs brillants...
paroles et de décrire ce que tu me montres, mais j'ignore totalement com-
Tout me rappelait ce que Jésus avait accompli pour moi.
ment écrire un livre! (L'idée me terrorisait!) Je ne suis pas assez instruite
pour cela, Seigneur. »
S'il me montrait à nouveau tout cela, c'était pour bien le graver dans
ma mémoire, afin que j'aie une foi inébranlable. J'étais encore plus
« Tu n'auras pas besoin de savoir écrire un livre. Note seulement
émerveillée et impatiente qu'au cours de ma visite précédente.
ce que je te montre et te dis, et un auteur écrira le livre pour toi. Ne
t'inquiète pas, ma fille. J'inciterai quelqu'un à remanier tes notes. Un
Nous avons quitté ma résidence et nous sommes retournés dans l'édi- écrivain rempli de l'Esprit accomplira cette tâche pour toi. »
fice blanc où, une fois de plus, nous avons changé de vêtements. Puis
nous nous sommes rendus auprès du paisible plan d'eau où, comme Ce complément d'information rassura mon esprit. Peu à peu et pas à
d'habitude, le Seigneur s'est assis sur son solide rocher. pas, j'apprenais à m'appuyer sur le Seigneur et non sur mon intelligence.
Un passage me revint en mémoire : « Confie-toi en l'Éternel de tout ton
De mon côté, je n'ai pas pu me retenir. Je me suis mise à danser et à coeur, et ne t'appuie pas sur ta sagesse; reconnais-le dans toutes tes
chanter, débordant d'une joie plus profonde et plus intense que jamais. voies, et il aplanira tes sentiers. » (Proverbes 3.5-6)
Du paradis, je voyais mon corps physique, toujours étendu dans son lit,
48
Mon problème n'était pas dû à un manque de confiance en Dieu, « Très bientôt, je te l'ai dit. N'as-tu pas vu qu'ici, tout est dejà prêt pour
car celui-ci m'avait déjà prouvé sa fidélité de maintes façons tout le monde? »
extraordinaires, mais plutôt à un manque de confiance en moi. Depuis
mon enfance, j'avais toujours eu peur de m'affirmer, de prendre des Je savais que c'était pour cela que le Seigneur m'avait conduite
responsabilités, et voilà que j'étais appelée à écrire un livre et à au paradis bien des fois : il voulait me montrer qu'il avait presque
exercer un ministère mondial ! J'étais terrifiée. terminé sa tâche. Oui, son retour est imminent. C'est un message
brûlant qu'il faut annoncer à tout prix. C'est le thème de ce livre et le
Le Seigneur ajouta une nouvelle précision : « Tu vas avoir de grandes centre de ma vie.
richesses, et je veux que tu ten serves pour me construire une église. »
Jésus veut faire savoir à tout le monde que la fin des temps arrive.
« Mais je ne peux pas prêcher, Seigneur ! » Il a déjà préparé une demeure éternelle pour tous ceux qui croient en
lui. Il n'est plus exact de dire qu'il nous prépare une place : en réalité,
« Tu n'auras pas à prêcher. » elle est déjà prête !

Je commençai à pousser des soupirs inexprimables, et je compris N'est-il pas formidable de savoir que la moitié des incroyants de ce
qu'une nouvelle onction était sur moi. À ce moment-là, une vision monde sera sauvée avant que le Seigneur revienne, dans un futur très
surnaturelle m'apparut. proche ? Des millions et des millions de gens viendront grossir les rangs
Il s'agissait d'une église — un bâtiment blanc au clocher très élevé. de l'Église de Jésus-Christ, et il faut que celle-ci soit prête à les recevoir.
La porte d'entrée était à double battant. À l'intérieur, il y avait des chaises
rouge foncé et de la moquette. Je constatais que de nombreuses Je suis très impatiente de voir la construction de l'Église de ma
activités avaient lieu dans les salles voisines, situées sur le côté. vision. J'y adhère à fond et je fais des projets en conséquence. Mon
La grande salle était remplie de gens, et je m'aperçus que certains assurance se renforce et toutes mes appréhensions, mes inquiétudes
entraient dans l'église en fauteuil roulant et en sortaient en marchant. et mes hantises préalables fondent devant l'amour de Dieu. Je sais
Ils avaient une expression très joyeuse, parce qu'ils avaient été que, sans l'ombre d'un doute, l'amour divin est infini. Son royaume est
totalement guéris. En voyant cela, ma douleur et mes craintes réel, et il observera sa Parole.
s'apaisèrent. Comme eux, Dieu voulait que j'aille bien, et il me
qualifiait pour le ministère auquel il m'avait appelée. Les expériences que j'ai faites au paradis m'ont appris que Dieu
qualifie ceux qu'il appelle. Il comble nos défaillances et il les change en
« Aimes-tu ce que tu vois? » me demanda le Seigneur. points forts. Comme les handicapés que j'ai aperçus dans ma vision de
l'Église, nous sommes tous limités ou handicapés d'une manière ou
Je lui fis un grand sourire et je lui répondis : « Oh oui! » Jamais je d'une autre.
n'avais senti un tel élan d'enthousiasme de toute ma vie.
Mais Dieu est capable de remplir de forces les jambes du boiteux,
Puis il me répéta quelque chose qui, pour lui, avait une importance et lorsqu'il guérit nos handicaps, nous sommes aptes à marcher en
vitale : « Avant que je vienne chercher mon peuple, la moitié des nouveauté de vie dans la force et la puissance de son Saint-Esprit.
incroyants sera sauvée.» Aux premières heures de ce matin du mois de mars, j'ai réappris une
vérité fondamentale : « Je puis tout par celui qui me fortifie. »
« Quand viendras-tu nous chercher ? » demandai-je de nouveau, en (Philippiens 4.13)
espérant une réponse plus précise et définitive.
49
UN REPOS NÉCESSAIRE
J'imaginais ce qu'avaient dû éprouver les premiers disciples obligés de
Pendant un mois et demi, le Seigneur m'avait tirée de mon sommeil
dire au revoir à leur Seigneur et Maître! Et que ressentait Marie, sa mère,
aux premières heures du matin pour m'emmener au paradis afin de me
en le voyant crucifié, mort et enseveli ? Et quand il était monté au ciel ?
préparer au travail qu'il m'avait appelée à accomplir. J'étais à bout de
Comme elle avait dû se sentir seule !
forces, et mon corps était affaibli. Le Seigneur constata que j'avais
À l'époque, je ne pensais plus qu'à Jésus et au paradis. J'avais été en
vraiment besoin de repos, et il me dit : « C'est la dernière fois que je
compagnie du Seigneur chaque jour pendant plus d'un mois et demi.
t'emmènerai dans le Royaume. Désormais, je ne te réveillerai plus. »
J'étais allée au paradis et j'avais vu les rues en or, les manoirs sur la
colline, le fleuve d'eau de la vie. J'avais même bu de cette eau!
En l'entendant annoncer que ces merveilleuses visites seraient termi-
nées, mon coeur chavira, mais il précisa : « Ma fille, je t'en ai montré
J'avais été escortée par des anges et j'avais rencontré des saints, des
assez pour l'instant.»
martyrs, des apôtres et des prophètes. Ensemble, nous avions adoré le
Je fondis en larmes. J'avais le coeur triste. Je voulais être avec le
Seigneur. J'avais foulé le sol de la demeure éternelle que Jésus avait
Seigneur pour toujours! Je protestai : « Seigneur, je ne veux pas te quitter!»
déjà préparée pour moi. Je savais que je ne pourrais plus jamais être la
même. Ici-bas, rien ne soutenait la comparaison avec le paradis, ma vraie
« Je resterai toujours avec toi. Tu me verras et tu entendras ma
patrie.
voix. »

J'avais vu la fosse de l'enfer — cet atroce brasier de violence, de corrup-


Il se pencha pour m'embrasser et il ajouta : « Choo Nam, je sais que
tion et de honte. J'avais regardé les signes de la fin des temps se dérouler
tu as besoin de repos. »
devant moi comme une vidéo en trois dimensions, alors que tout cela ne
s'était pas encore produit. Plus important encore, j'avais été avec Jésus
J'étais bien forcée de l'admettre, mais mon désir d'être avec le
— et toute ma vie avait pris un nouveau sens.
Seigneur primait sur mes besoins physiques. Nous avons quitté le plan
d'eau et nous sommes allés dans l'édifice blanc afin de remettre nos
J'avais un objectif, une mission, une vocation. J'avais observé
vêtements ordinaires, puis nous sommes retournés sur la plage, où nous
certaines des choses que Dieu avait prévues pour moi. Penser que,
nous sommes assis pour discuter pendant quelques instants.
dorénavant, je perdrais mon temps à dormir alors qu'il y avait tant à faire
m'écoeurait. J'étais cruellement déçue.
« Je sais à quel point tu es fatiguée pour l'instant, si bien que je ne te
tirerai plus du sommeil. Il faut que tu te reposes pendant un certain
Le Seigneur quitta la plage, de même que mon corps transformé, et le
temps.»
tremblement de mon corps s'arrêta. Je séchai mes larmes en repensant
à ce qu'il m'avait dit : «Je t'emmènerai de nouveau dans le royaume. »
Lorsque le Seigneur prononça ces mots que je n'avais aucune envie
Cela me suffisait. Oui, tout irait bien.
d'entendre, je me sentis découragée, mais il clarifia ensuite ses propos :
« Je t'emmènerai de nouveau dans le Royaume, mais actuellement, tu
De plus, je compris que le repos qu'il me demandait de prendre faisait
dois reprendre des forces.»
partie de la préparation qu'il effectuait dans ma vie. Je devais reconnaître
que j'avais bien besoin de repos, parce que parfois, je ne savais plus où
Malgré cette précision, je continuais à pleurer à chaudes larmes. La
j'en étais.
perspective de me séparer de Jésus pendant longtemps était
insupportable! Je l'aime tant que la simple pensée de son départ me
Un magnifique passage des Écritures me revint à l'esprit et m'apaisa :
laissait un sentiment de vide et d'insécurité.
« L'Éternel est mon berger : je ne manquerai de rien. Il me fait reposer
50
dans de verts pâturages. Il me dirige près des eaux paisibles. Il restaure « Ma fille, je veux que tu te reposes. » Puis il partit et mon corps
mon âme. » (Psaume 23.1-3) s'apaisa.
L'Éternel, mon Berger, allait me faire reposer dans de verts pâturages
afin de restaurer mon âme — ultime préparation au ministère qu'il me Pendant les dix jours qui suivirent, je jouis du sommeil le plus profond
destinerait ensuite ! et du repos le plus réparateur que j'aie jamais connu. Une fois de plus, le
Seigneur fut fidèle à sa promesse :

« TOUT LE MONDE TE CONNAÎTRA » « Il y a donc un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu.


Car celui qui entre dans ce repos se repose de ses oeuvres,
Le lendemain matin, le 6 mars, fut difficile, parce que je me réveillai à comme Dieu s'est reposé des siennes. Empressons-nous
deux heures trente du matin, espérant à moitié que le Seigneur soit là. donc d'entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en
J'avais cru à ce qu'il m'avait dit, mais une partie de moi-même se deman- donnant le même exemple de désobéissance. Car la Parole
dait s'il ne viendrait pas tout de même. Je l'attendis jusqu'à six heures et de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée
demie, puis je me rendormis. Lorsque je me réveillai à nouveau, à neuf quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager
âme et esprit, jointure et moelles : elle juge les sentiments et
heures trente du matin, je compris que le Seigneur n'était pas là, et il me
les pensées du coeur. Nulle créature n'est cachée devant lui,
manqua tellement que je fondis en larmes.
mais tout est à nu et découvert aux yeux de celui à qui nous
devons rendre compte. »
Mon corps ne tarda pas à trembler, et j'éprouvai la chaleur de l'onction HÉBREUX 4.9-13
divine. Je soupirai en esprit pendant plus d'un quart d'heure. Puis, comme
Le Seigneur voulait que je me repose parce qu'il me préparait à un
cela s'était déjà produit à maintes reprises, auparavant, le Seigneur appa-
ministère qui attirerait des multitudes d'incroyants dans le Royaume de
rut. Il était assis près de la fenêtre, en face de mon lit.
Dieu. Savoir qu'il reviendrait m'escorter au paradis me remplit d'une telle
paix intérieure que je savourai pleinement cette période de repos.
Il me dit : « Choo Nam, ma fille chérie, je t'ai promis d'être
Je compris enfin que le livre que j'allais devoir écrire, l'Église que je
toujours avec toi. Tu me verras chaque fois que tu le voudras, et tu bâtirais, le ministère que j'assumerais étaient son oeuvre et non la
entendras ma voix. Je suis venu te voir parce que je sais que tu mienne. Cela restaura mon âme, balaya mes angoisses et remplit mon
m'a attendu toute la matinée. » coeur de confiance.

« Seigneur, je veux faire tout ce que tu m'as dit, mais je sens que je ne Les paroles que le psalmiste avait prononcées il y a bien des années
sais pas tout. » firent écho en moi : « Si l'Éternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent
travaillent en vain. » (Psaume 127.1)
« C'est justement pour cela que je t'ai choisie. N'oublie jamais
que je prendrai soin de toi. Je t'ai attribué ce don particulier parce
Jésus me rappela sa grande invitation aux âmes fatiguées et chargées:
que personne ne te connaît. Et pourtant, bientôt, tout le monde te
« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai
connaîtra. »
du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je
suis doux et humble de coeur; et vous trouverez le repos pour vos âmes.
Ces mots furent difficiles à accepter. Tout le monde allait me connaî-
Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. » (Matthieu 11.28-30)
tre? Cela me semblait invraisemblable, mais le Seigneur, dans sa miséri-
corde et sa patience, jugea bon de me rendre visite spécialement pour
me transmettre ce message rassurant. Il conclut l'entretien en disant :

51
Auparavant, les deux dernières fois où nous étions allés au paradis,
j'avais eu l'impression de ne plus pouvoir contrôler mon corps. Les vio-
lents tremblements m'épuisaient et, la plupart du temps, je me sentais
tout étourdie. Pendant deux semaines d'affilée, je n'avais dormi que trois
heures par nuit, et l'onction du Seigneur sur moi était telle qu'il m'avait
été impossible de m'assoupir durant la journée.

L'inquiétude est un péché Peu à peu, j'appris à gérer la situation en allant me coucher plus tôt le
soir afin de dormir suffisamment avant l'arrivée du Seigneur. Ce matin-là,
le Seigneur emmena mon corps transformé à la plage, où nous avons
Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose marché pendant un moment sur la plage avant qu'il me transporte au
faites connaître vos besoins à Dieu par des paradis. Lorsque nous nous sommes élevés, une grande joie mêlée
prières et des supplications, avec des actions de d'impatience m'a rempli le coeur.
grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute
intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées Nous sommes arrivés à l'endroit habituel et nous avons pén étré
en Jésus-Christ.
dans l'édifice blanc. J'étais accoutumée au lieu et à la marche à
PHILIPPIENS 4.6-7 suivre habituelle. Nous avons revêtu notre tenue céleste, puis le
Seigneur m'a pris la main et m'a conduite sur une route large qui
menait au sommet d'une très haute montagne.
Après dix jours de repos au cours desquels j'avais dormi profondément
haque nuit, je sus que j'étais prête à rencontrer de nouveau le Seigneur Celle-ci me rappela la chaîne des Cascades que j'avais visitée au nord-
et à aller au paradis avec lui. Les Ides de mars (le 15 mars 1996)
ouest des États-Unis, et je remarquai que le paradis ressemblait, sur bien
étaient arrivées, mais elles n'avaient rien de redoutable, au contraire,
puisqu'elles me procuraient une occasion que j'avais attendue avec des points, à la terre, mais qu'il était beaucoup plus beau que tout ce que
impatience depuis le départ du Seigneur, près de deux semaines j'avais vu sur notre planète.
auparavant.
Les flancs de la montagne étaient couverts d'arbres touffus et de buis-
De six heures quarante à huit heures quarante du matin, j'eus le pri- sons. Depuis le sommet, je pus voir une plage. C'était une côte
vilège de recevoir la visite du Seigneur et d'effectuer un nouveau voyage rocailleuse qui me fit penser à ce que j'avais vu à Bar Harbor, dans le
au paradis. Comme d'habitude avant son arrivée, mon corps trembla et Maine. Tout était d'une blancheur resplendissante, extrêmement brillant
je gémis pendant une demi-heure. Puis le Seigneur m'apparut et me dit : et pur. Nous sommes descendus de la montagne et nous avons marché
sur la plage, entre les rochers. C'était le sable le plus blanc et le plus
« Ma fille, je constate que tu t'es bien reposée. Il nous reste encore propre que j'aie jamais vu, et la plage était d'une beauté indescriptible.
beaucoup de travail à accomplir. »
Certains des rochers avoisinants étaient si hauts que je n'en
Le Seigneur du ciel et de la terre se préoccupait de mon sort, car j'étais distinguai pas le sommet. Tandis que nous les contournions, je
sa fille et sa servante. Il avait veillé à ce que je me repose à fond avant remarquai un grand groupe de personnes qui portaient des tuniques
de revenir me prendre avec lui. Il connaît les limites de mon corps et de blanches. Chacune avait une apparence différente des autres, et de
mon âme et il se soucie réellement de moi. Il sait ce qui est bon pour ses nombreux enfants jouaient dans le sable. Certains petits tenaient la
enfants et il ne privera ceux qui l'aiment d'aucun bien. main des adultes, et tous marchaient et gambadaient allégrement. Voir
une place aussi animée et joyeuse était merveilleux.
52
Le Seigneur et moi nous sommes assis sur l'un des gros rochers « CESSE DE T'INQUIÉTER! »
pendant un certain temps pour admirer la belle scène attirante qui nous
Des larmes de joie débordante ruisselèrent sur mon visage, et je
faisait face. Puis, il se tourna vers moi et il me dit :
m'écriai : « Merci, Seigneur, de m'avoir conduite au paradis avec toi
encore une fois! »
« J'ai fait bien des choses célestes semblables à celles de la terre
pour que mes enfants en jouissent quand ils viendront dans mon
Royaume, mais il y a aussi beaucoup de choses qui dirent de celles de « Ma fille, je remarque que tu t'inquiètes à propos de tout ce que je te
la terre. J'ai des multitudes de surprises formidables pour mes enfants.» demande de faire. Je t'ai répété bien des fois de ne pas te troubler, et en
cela, tu ne m'obéis pas. »
Il semblait ravi, à l'instar d'un parent qui aurait acheté une foule de sur-
prises pour combler ses enfants à Noël. Dieu voulait que ses enfants « Pardonne-moi, Seigneur, mais je n'arrive pas à cesser de
soient heureux, comme ceux qui s'ébattaient gaiement dans le sable. m'inquiéter! Je veux accomplir la mission à laquelle tu m'as destinée, à
C'est pour cela qu'il avait créé un paradis aussi fantastique, où ses la manière que tu souhaites que je la fasse, et tout cela m'angoisse
enfants vivraient pour les siècles des siècles. beaucoup. »
«
« Tu aimes ce que je te montre, Choo Nam? » « À partir de maintenant, je ne veux plus que tu t'inquiètes »,
m'ordonna-t-il. « Je prendrai soin de tout pour toi. Méfie-toi de certaines
« Oh oui, Seigneur! J'ai vu de multiples plages terrestres, mais aucune personnes qui te donneront de mauvais conseils. Aussi, pendant que tu
ne peut se comparer à celle-ci ! » écriras ton livre, je ne veux pas que tu quittes la ville, ni que des gens
extérieurs à ta famille entrent chez toi. »
Je sentis que ma réponse comblait mon Maître. Peu après ce
moment-là, nous avons quitté la plage et nous sommes retournés Le Seigneur me donna des instructions plus précises que jamais, aussi
dans l'édifice blanc. ai-je écouté attentivement la suite.

Nous avons revêtu nos atours royaux, et le Seigneur m'a emmenée « As-tu remarqué que personne n'est venu te rendre visite depuis que
jusqu'au plan d'eau où nous terminions traditionnellement chacune de je t'ai emmenée au paradis? »
nos visites au paradis. Il s'est assis sur son rocher habituel tandis que
je chantai et dansai joyeusement avec mon corps transformé. Au « Oui. On dirait que chaque fois que j'ai invité quelqu'un à venir ou que
même instant, les mains de mon corps terrestre se balancèrent au je me suis arrangée pour avoir de la compagnie, quelque chose a
rythme de la musique céleste. empêché mes projets d'aboutir. »

«J'ai encore beaucoup de choses à te montrer, ma fille, observa le « Tu sais maintenant pourquoi, ma fille. Je veux que tu te
Seigneur lorsque je m'approchai de lui. Il faut que tu sois patiente! » concentres sur ce livre, sans interruption. Cet ouvrage est très
important pour moi, et il constituera une bénédiction particulière pour
C'était une excellente nouvelle, car pour moi, cela signifia que j'aurais mes enfants. Avant de faire des projets, commence toujours par
encore l'occasion d'aller au paradis d'autres fois. Mon coeur tressaillit de m'en parler. Tout le contenu de ce livre doit être selon ma volonté. »
joie pendant que je dansai dans ce lieu merveilleux, près du paisible plan
d'eau. J'étais en présence du Seigneur, dans le palais qu'il avait préparé Le message du Seigneur a continué à résonner dans mon coeur
à mon intention, et je savais que je devais être la personne la plus lorsque nous avons quitté le plan d'eau, que nous sommes retournés
privilégiée qui ait jamais existé. dans l'édifice blanc et que nous avons revêtu nos vêtements ordinaires.
53
Puis nous sommes retournés sur la plage terrestre, et le Seigneur m'a mes paroles. »
fait observer : « Tu as vu, ma fille, comme cette plage est différente de Je compris immédiatement ce qu'il voulait dire. Je m'inquiétais tou-
celle que tu as découverte dans mon Royaume ? » jours pour mon livre, malgré ce qu'il m'avait affirmé la fois précédente. ,I1
m'avait garanti qu'il prendrait en charge chaque détail, mais l'envergure
« Seigneur, tout ce que tu m'as montré dans ton Royaume est sublime, de ce projet m'impressionnait toujours autant. Je me sentais dépassée!
mis à part les choses tristes. »
Je me mis à verser des larmes de remords et de repentance en
« C'est pour cela que je t'ai choisie pour accomplir cette oeuvre. Je ne entendant le Seigneur me reprendre de cette façon. Je joignis les mains,
veux pas qu'un seul de mes enfants soit condamné à aller dans la fosse, courbai la tête et commençai à implorer : « Je t'en supplie, Seigneur,
mais c'est à eux qu'il incombe de croire ou de ne pas croire. Je t'en pardonne-moi. Même si je fais tout pour ne pas m'inquiéter, tous ces
parlerai plus par la suite, mon enfant. » projets m'angoissent. »

Il se pencha vers moi et me serra contre lui, puis il partit, et le «À partir de maintenant, Choo Nam, je veux que tu cesses de te
tremblement de mon corps s'arrêta. tourmenter. Je souhaite que tu ne t'inquiètes de rien. Certaines
personnes ne te croiront pas, mais ne t'en soucie pas. Ma fille, je me
La puissance qu'il déversait dans mon corps commençait à guérir les sers juste de toi pour ce livre. C'est mon oeuvre, et j'en prendrai soin.
points faibles de ma personnalité qui étaient là depuis mon enfance. J'ap-
prenais à être plus sereine, à faire davantage confiance au Seigneur, « Comme je te l'ai déjà dit dès le départ, ilfaudra un certain temps pour
mais j'étais toujours en proie à certaines appréhensions et hantises. te préparer à cette oeuvre; ne t'inquiète donc pas. Remets-moi toutes
choses! Si tu es perturbée, tu ne me satisfais pas. »
Le 19 mars, le Seigneur passa deux heures avec moi, de sept heures «
à neuf heures du matin. Auparavant, j'avais tremblé pendant une demi- « Seigneur, je suis navrée. Pardonne-moi, je t'en prie. »
heure, puis soupiré en esprit pendant un quart d'heure. Ensuite, j'avais «
entendu la voix, agréable mais pressante, du Seigneur me parler. Il m'a « Je sais que tes connaissances sont limitées, mais que tu as le coeur
prise par la main et nous sommes retournés sur la plage. pur. Je sais aussi que tu as une foi totale en moi. J'ai vu ton obéissance,
etj'ai constaté que tu prends mes paroles au sérieux.
Mon corps a subi sa transformation habituelle, et je me suis retrouvée
avec une robe blanche comme celle de Jésus. Nous avons ensuite gravi « Je veux que tu te concentres uniquement sur mon oeuvre et sur
une haute montagne en empruntant un étroit sentier, et nous nous rien d'autre. Je suis content de toi, ma fille. Lorsque tu auras fi ni ton
sommes assis sur un rocher plat pour nous reposer. livre, je te bénirai au-delà de tes espérances. »

Le laps de temps au cours duquel mon corps terrestre avait dû endurer « Seigneur, la seule bénédiction que je souhaite, c'est que tous les
la manifestation qui précédait la visite du Seigneur avait été beaucoup membres de ma famille te fassent passer en premier dans leur vie. »
plus long que d'habitude, si bien que je sus que cette visite serait très «
particulière. Je réfléchissais fébrilement, pleine de joie et d'impatience. « C'est parce que tu es ainsi que je t'ai choisie pour accomplir ce
Qu'est-ce que le Seigneur allait me montrer ce jour-là? Où m'emmènerait- travail. C'est mon livre et ma responsabilité. Je prendrai soin de tout!
il ? Ne te fais plus aucun souci. J'ai toujours voulu ton bonheur, car tu
Jésus coupa court à ma rêverie en me déclarant : « Je sais que tu es es ma fille précieuse. »
toujours préoccupée par ce que je t'ai dit et montré. Je t'ai déjà dit de cesser
de t'inquiéter. » Son ton était fâché et sévère. « Tu ne t'appuies pas sur « Seigneur, ce travail est si considérable que j'ai besoin de l'aide de
54
Roger.» pas de la foi ! Dieu veut que nous marchions par la foi, et dans sa grande
« Ton mari va me servir par toi. J'ai de nombreux plans pour miséricorde, il m'en avait déjà beaucoup montré. J'avais vu la réalité du
vous deux : aussi, prépare ton coeur à me servir. Tout cela va se paradis et marché avec le Seigneur! Alors, pourquoi aurais-je dû
produire très prochainement. Maintenant, je dois te ramener. » continuer à m'inquiéter ?

Nous sommes redescendus de la montagne. Pendant que nous


Le printemps commença par une autre visite sur la plage terrestre. Le
foulions le sable, je me sentais incroyablement heureuse. On aurait dit
22 mars, de six heures trente à huit heures quinze, le Seigneur vint me
qu'un énorme fardeau venait de tomber de mes épaules. Le Seigneur
trouver. Il m'emmena de nouveau sur la plage et, cette fois, il sembla plus
m'avait réellement montré beaucoup de choses importantes, des choses
calme que trois jours auparavant. Finalement, il s'assit sur son rocher
qui apportaient à mon âme timorée la guérison et la liberté. Ce matin-là,
favori et il me prescrivit :
après le départ du Seigneur, j'eus l'impression d'être une nouvelle
personne.
« Ne cherche pas à témoigner dans l'église, Choo Nam; concentre-toi
sur mon travail. »
METTRE DIEU EN PREMIER
Il savait que je mourais d'envie de raconter mon histoire à tous ceux
Je me plongeai dans les Écritures pour voir ce que je pourrai apprendre
que je voyais. Bien que je sois timide par nature, je sentis que je devais
sur le péché d'inquiétude. Mes yeux furent attirés par les paroles de Jé-
dire à tout le monde ce que j'avais vu, entendu et expérimenté. Ma
sus rapportées par Matthieu : « Cherchez premièrement le royaume et la
dernière visite du Seigneur, suivie de mon étude minutieuse de la Parole,
justice de Dieu, et toutes ces choses vous seront données par-dessus.
m'avait remplie d'une confiance et d'une hardiesse que je n'avais jamais
Ne vous inquiétez donc pas du lendemain ; car le lendemain aura soin
connues auparavant. J'avais envie de raconter mon histoire à des millions
de lui-même. » (Matthieu 6.33-34)
de personnes !

Ce passage se situe dans le contexte du sermon sur la montagne ; Je ne laissais passer aucune occasion de témoigner en faveur de mon
Jésus confie à ses disciples les secrets de la victoire spirituelle. Comme Seigneur et Maître, et je pensais qu'il en serait très heureux. En fait, j'avais
moi, les disciples se tourmentaient pour beaucoup de choses. Ils se un si grand désir d'être son porte-parole que j'avais enregistré plusieurs
demandaient toujours s'ils auraient de quoi manger et se vêtir. fois mon témoignage à l'aide d'un magnétophone. L'onction du Saint-
Jésus leur rappela : Esprit semblait me pousser à exercer ce genre de ministère public.
« Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement?
Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne Même lorsque j'allais faire des courses, je parlais du paradis aux gens.
travaillent ni ne filent; cependant je vous dis que Salomon Certains se montraient surpris, d'autres étaient ravis et voulaient en savoir
même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un davantage. Je leur conseillais de lire mon livre dès qu'il serait publié.
d'eux. Si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui existe
aujourd'hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t- Certains (je le voyais immédiatement à l'expression de leur visage) ne
il pas à plus forte raison, gens de peu de foi ? »
voulaient pas entendre parler de mes voyages au paradis, mais j'avais
MATTHIEU 6.28-30
appris que leurs doutes importaient peu. Je savais que j'avais une histoire
La clé de voûte, c'est la foi ! Le Saint-Esprit m'a ensuite révélé un autre à relater, et qu'aucune réaction humaine ne pourrait m'empêcher
secret des Écritures qui m'a encore davantage éclairée : « Tout ce qui ne d'exposer mes expériences fabuleuses.
découle pas de la foi est péché » (Romains 14.23, Bible du Semeur).
C'est pour cela que l'inquiétude est un péché : parce qu'elle ne découle Je ne tardai pas à constater que la plupart des chrétiens voulaient en
55
entendre davantage. Beaucoup me demandaient : « Quand ce livre sera- demandée, quelle qu'elle soit » (1 Jean 5.14-15). Dieu entend les prières
t-il terminé ? » La plupart des gens que je connais sont chrétiens, y sincères de ses enfants, et il y répond.
compris les membres de ma famille éloignée, qui m'apportèrent leur Il me montra une quantité de promesses d'exaucements de prières
soutien en affirmant qu'ils croyaient à mon histoire. En expliquant à l'un aussi riches que précieuses, et je compris qu'il souhaitait me voir les
de mes neveux ce que j'avais vécu, il vint au Seigneur. Maintenant, il proclamer :
assiste à des cours bibliques, il va régulièrement à l'église et il a soif de
« Il m'invoquera, et je lui répondrai; je serai avec lui dans la
Dieu. détresse, je le délivrerai et je le glorifierai. Je le rassasierai
de longs jours, et je lui ferai voir mon salut. »
Le Seigneur n'était pas mécontent, mais il me répéta solennellement : PSAUME 91.15-16
« Je veux que tu te concentres sur ton livre; ensuite, tu pourras satisfaire
de nombreuses Églises et atteindre des âmes perdues. » « L'Éternel est près de tous ceux qui l'invoquent, de tous
ceux qui l'invoquent avec sincérité. »
Le son de sa voix, ses paroles et son message remplissaient de joie mon PSAUME 145.18
esprit. Je commençai à chanter en esprit, et je m'aperçus que le visage de
mon corps transformé souriait au Seigneur pendant toute la durée du chant. « Invoque-moi, et je te répondrai; je t'annoncerai de grandes
choses, des choses cachées, que tu ne connais pas.
JÉRÉMIE 33.3
« Ma fille, j'apprécie beaucoup le temps que nous passons ensemble»,
déclara le Seigneur en glissant ma main droite sous son bras. Il garda « Votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui
ensuite le silence pendant un long moment, puis il reprit : demandiez. »
MATTHIEU 6.8
«Je veux que tu écrives la façon dont tu mènes ta vie chrétienne.
Il faut que les autres sachent comment tu vis avec moi et comment « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous
tu m'as ouvert ton coeur. Ta vie honnête et obéissante a beaucoup trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. Car quiconque
d'importance pour moi, et je sais que tu me mets en premier dans demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui
ta vie. Lorsque tu pries, tu me répètes sans cesse que tu veux me qui frappe. »
MATTHIEU 7.7-8
faire passer en priorité, et que je suis plus important pour toi q ue
n'importe qui ou n'importe quoi d'autre. « Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous
le recevrez. »
«Je veux que tu saches que j'ai entendu toutes tes prières, même MATTHIEU 21.22
si tu as l'impression que je n'ai pas répondu à chacune. Je connais
le coeur de tous mes enfants. Je ne peux pas bénir ceux dont le Ce ne sont que quelques-unes des puissantes promesses de la Parole
coeur n'est pas sincère, mais je désire que tous mes enfants soient de Dieu concernant la prière que le Saint-Esprit m'a révélées. Le 23 mars,
bénis. » je priais intensément sous une grande onction de l'Esprit. Mon corps
tremblait vivement et des gémissements intérieurs venus de mon esprit
Cette fois, lorsqu'il me quitta, je réfléchis à ses paroles. Il m'avait paru jaillissaient de ma bouche avec une violence sans précédent.
très content de moi, et je fus ravie d'entendre qu'il avait répondu à toutes
mes prières. Il me poussa à lire cet important passage de la Bible : «Nous Jésus vint dans ma chambre et s'assit près de la fenêtre. Puis je vis
avons auprès de lui cette assurance que si nous demandons quelque mon corps transformé siéger à côté du Seigneur, et je fus extrêmement
chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu'il nous surprise. C'était comme si je faisais une expérience totalement
écoute, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons extérieure à mon corps — purement en esprit ! La tendre voix de Jésus
56
me déclara : moment-là. Je savais que je devais le transcrire soigneusement et fidèle-
« Tu vis totalement pour moi. Ton coeur a volontairement renoncé à ment pour que le monde sache que Dieu veut avoir la priorité dans cha-
toutes les choses mondaines pour moi. Je sais maintenant que rien ne cune de nos vies. Il nous a créés et il est mort pour nous afin que nous
t'apporte plus de satisfaction que ma présence. Aussi, je ne veux jamais ne périssions pas en enfer. Il poursuivit :
que tu dises que tu n'es pas assez bonne pour moi. Ta fidélité compte
énormément à mes yeux ! » « Quand j'étais dans ce monde, j'ai souffert jusqu'au bout. J'ai
donné ma vie pour mes enfants. Je veux qu'ils vivent selon ma
Une voix bizarre, surnaturelle, émanait de mon esprit. Ce phénomène Parole pour qu'ils aient la vie éternelle avec moi. Cette vie
accompagne généralement la vision que le Seigneur me donne. mondaine ne pourra jamais se comparer avec mon Royaume. »

Puis Jésus me montra ses pieds et ses mains. Je pus voir les cicatrices En disant ces mots, il semblait triste et blessé.
laissées par les clous dans ses pieds et dans ses mains. Au début, il avait
les jambes croisées, mais ensuite, il les tendit, et je vis de profondes Jamais je n'oublierai ces mots. Je sais qu'ils sont vrais. Cette vie n'est
cicatrices circulaires à leur extrémité. Je vis aussi des cicatrices blanches rien par rapport au Royaume de Dieu. Je l'ai vu, et je peux certifier qu'il
arrondies tout près de ses poignets. est prêt pour nous.

Mon coeur souffrit pour mon Seigneur et Maître. Je touchai ses mains
et ses pieds, puis je mis ma tête sur ses mains et ses pieds et je sanglotai
abondamment, comme un bébé, en réalisant tout ce que Jésus avait subi.
Je me demandai si les membres de ma famille entendraient mes pleurs.
Je vis le visage de mon corps transformé prostré sur les mains et les
pieds de Jésus, que je caressai doucement. Je regardai mon corps
transformé pleurer. Le Seigneur commença ensuite à me parler.

« Quand j'étais sur cette terre, je vivais pour les paroles de mon
Père. Je savais ce que je devrais subir, mais je vivais seulement
pour elles. C'est pour cela qu'aujourd'hui, tout le ciel et la terre
m'appartiennent.

« Beaucoup de mes enfants savent ce que je veux qu'ils fassent,


mais ils aiment davantage les choses du monde que mes paroles.
Les enfants qui vivent avec ma parole et conformément à elle ont le
coeur pur. Ils pénétreront dans les palais que j'ai préparés pour eux,
comme celui que tu as vu avec ton nom sur la porte. Personne ne
peut posséder le royaume de ce monde et le mien. Si quel qu'un
préfere le monde à moi, il ne pourra pas entrer dans mon
Royaume.»

C'était le message le plus fort que le Seigneur m'ait donné jusqu'à ce

57
marquaient ses mains et ses pieds. Cette fois, je ne me servis pas de la
voix particulière que j'employais pour exprimer mes visions spirituelles,
mais je restai assise en silence, tandis que le Seigneur continuait à me
parler.

«Je veux que tu continues à écrire tout ce que je te montrerai », m'or-


Jérusalem est prête donna-t-il.

Je hochai la tête en signe d'approbation.

«Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne Pouvoir bénéficier de la visite privée du Seigneur au cours de notre
ne prenne ta couronne. Celui qui vaincra, je ferai de lui une culte public était un privilège inestimable. J'aurais voulu me lever pour
colonne dans le temple de mon Dieu, et il n'en sortira plus dire à tout le monde que je venais de voir le Seigneur et qu'il m'avait
d' écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville
montré ses cicatrices, mais une voix intérieure m'enjoignit de m'abstenir,
de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du
si bien que je restai patiemment assise jusqu'à la fin du service. Je crois
paradis d'auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau. »
que ce fut le Saint-Esprit qui me souffla de me taire.
APOCALYPSE 3.11-12

Depuis ce moment-là, j'ai appris qu'il y a, comme Salomon l'a écrit,


C'était le printemps la saison des tendres bourgeons, des brises chaudes un temps pour parler et un temps pour garder le silence (voir
et des arbres en fleurs. Dans l'état de Washington, où nous vivons, c'est Ecclésiaste 3.7). Jésus m'a inculqué la sensibilité à la direction de
une période de l'année spectaculaire. Au paradis, on dirait que c'est l'Esprit dans ma vie, et j'ai compris que s'il ne me dirigeait pas
perpétuellement le printemps : partout règnent la chaleur, la beauté, la autrement, je devais recevoir et non donner.
paix et la joie. Dans mon coeur, j'avais célébré le printemps avant celui de
la terre, grâce aux visites du Seigneur et à mes extraordinaires voyages Pendant tout le service, je pleurai sous la précieuse onction du Saint-
au paradis. Esprit. Quand le Seigneur me quitta, je continuai à trembler, mais je
cessai de sangloter. J'entendis les paroles du pasteur, mais mon coeur
Le 24 mars, Roger et moi avons assisté à des réunions de l'Église. Notre et mon esprit restèrent centrés sur autre chose — les cicatrices que le
pasteur a prêché sur les souffrances de Jésus avant la crucifixion. C'était Seigneur m'avait montrées deux fois.
le Carême, la période de l'année au cours de laquelle les chrétiens se
préparent à la crucifixion et à la résurrection de Jésus-Christ. Lorsque le Je me mis à réfléchir à certains textes bibliques dont je me souvenais
pasteur exposa les souffrances du Seigneur et lut les textes des Écritures pour les avoir lus et entendus au cours d'autres réunions de l'Église : «
qui décrivaient sa passion, je me mis à pleurer. Souvent, je tremblais Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le
pendant les moments d'adoration, mais cette fois, je fus tellement secouée châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c'est par ses
que je faillis tomber de mon siège, tant l'onction du Saint-Esprit sur moi meurtrissures que nous sommes guéris » (Esaïe 53.5) ; « Arrivés au
était forte. lieu nommé Golgotha, ce qui signifie lieu du crâne, ils lui donnèrent à
boire du vin mêlé de fiel ; mais, quand il l'eut goûté, il ne voulut pas en
boire. Après l'avoir crucifié, ils se partagèrent ses vêtements, en les
DES MAINS ET DES PIEDS PERCÉS
tirant au sort. » (Matthieu 27.33-35)
Je vis Jésus en face de moi. Il me déclara : « Ma fille, je veux que tu
regardes de nouveau mes mains », et il me montra les cicatrices qui Je pus voir mon cher Sauveur et Maître cloué à la croix du Calvaire sur
58
le mont Golgotha. Les clous effilés arrachaient la chair de ses paumes et large artère blanche qui ressemblait un peu à nos autoroutes
de ses chevilles. Il était suspendu, faible et abattu. La lance d'un soldat d'Amérique et qui était bordée d'arbres de chaque côté.
romain lui avait percé le côté et la couronne d'épines enfoncée sur son
front avait strié sa face de traînées sanglantes.
Ceux-ci étaient d'une hauteur exceptionnelle et avaient les plus belles
feuilles que j'aie jamais vues. En passant, je constatai que les arbres
Au pied de la croix, une flaque de sang s'était formée, et les gens qui
changeaient de couleur, un peu comme si nous longions un arc-en-ciel.
tentaient de s'approprier sa tunique sans couture marchaient dedans. Au-
Les diverses teintes étaient de toute beauté!
dessus de leur tête, le ciel était d'un gris de plomb, et des éclairs luisaient
dans le lointain.
La route nous mena sur une colline plus basse que la montagne que
nous gravissions d'habitude. Depuis la crête, je remarquai une rivière ar-
Les gens se moquaient de lui, crachaient sur lui et lui lançaient des
gentée resplendissante aux rayons du soleil céleste. Des chaînes de
imprécations. Ils faisaient une fête abjecte aux dépens de mon Maître.
montagnes formaient un panorama d'une beauté qu'on ne trouve qu'au
Puis, intérieurement, je vis sa mère Marie prostrée devant la croix,
paradis. Elles semblaient couvertes d'arbres toujours verts.
tremblante, les joues baignées de larmes.
Nous avons descendu la colline et nous sommes allés au bord de l'eau,
Oh, combien je compris ce qu'elle avait dû éprouver au cours de ce où j'ai vu toutes sortes de poissons nager dans la rivière au-dessus d'un
premier Vendredi saint — elle devait subir le spectacle de son fils bien- fond rocheux. Découvrir des poissons au paradis m'amusa, et j'éclatai de
aimé nu, torturé et tué sous ses yeux, sans rien pouvoir faire pour le rire. J'appréciai tant ce moment que je suis entrée dans l'eau et que j'ai
sauver. Jésus aurait pu appeler dix mille anges à son secours, mais marché.
au lieu de cela, il choisit d'accepter la mort honteuse et cruelle de la
crucifixion pour que nous puissions trouver le sentier de la vie. Je me suis penchée et j'ai pris un poisson rouge rayé que j'ai tiré de
l'eau. Je riais tant que le poisson s'échappa de mes mains et s'éclipsa
Je remercie Dieu pour la vision qu'il m'a communiquée, car actuelle- pour être en sécurité. En voyant nager mon ancien captif, totalement
ment, je comprends vraiment tout ce que Jésus a enduré pour les libre, avec ses congénères, je m'esclaffai de plus belle. Je pris un
hommes qu'il aime tant. Il a été pendu sur une croix infâme, entre le autre poisson, d'une couleur différente, qui m'échappa aussi des
paradis et l'enfer, afin que nous ayons la vie éternelle. Il n'a jamais mains. Ce fut un merveilleux moment de joie et de détente, et le
péché, mais il a pris volontairement tous nos péchés sur lui. Quel Seigneur se mit à rire avec moi.
merveilleux Sauveur il est !
Il me rejoignit, se pencha et attrapa un gros poisson multicolore. Il le
Les cicatrices sur ses mains et ses pieds sont réelles. Ce sont les regarda avec admiration et le rejeta dans la rivière en riant toujours.
marques d'une souffrance atroce, de l'agonie qu'il a subie pour vous et C'était si bon de voir Jésus s'amuser avec moi!
moi.
Je continuai à rire, et cela me fit du bien. Plus j'entendais le Seigneur
DES POISSONS AU PARADIS ? rire, plus je riais moi-même. Je finis par être plié en deux, mais c'était une
sensation formidable.
Le 25 mars, Jésus m'a rendu visite de six heures trente-cinq à huit
heures cinquante. Nous avons marché et parlé ensemble à notre Jésus me dit : « Ma fille, tu dois vraiment apprécier cela. Tu aimes la
façon habituelle à la plage, sur le pont doré, en parcourant la route en pêche?»
lacets... Après avoir cheminé pendant un certain temps sur notre voie
habituelle, le Seigneur m'a fait prendre une direction différente, une
59
« J'aime juste être ici, Seigneur. » Finalement, nous sommes parvenus au bout de la piste, et cela m'a
permis de voir une barrière blanche qui entourait de nombreux édifices
« J'aurai d'autres poissons à te montrer plus tard. Pour l'instant, veux- blancs. Ils étaient immaculés, et plus brillants que de la neige fraîchement
tu continuer à en attraper? » tombée. J'aurais voulu m'en approcher davantage, mais comme c'était
« Je ris trop fort pour cela, Seigneur », hoquetai-je entre deux fous souvent le cas, Jésus me montra ce lieu à distance. Je ne compris pas
rires. « Nous ferions mieux de sortir de la rivière, ma fille. Il faut que je pourquoi.
t'emmène dans un autre lieu. »
Il me dit : « Ma fille, je veux que tu voies clairement cela. Il faut donc
Nous avons quitté cet endroit, et je me suis sentie merveilleusement que nous nous en approchions. » Il m'a pris la main et nous nous sommes
détendue après m'être autant amusée. Les poissons étaient drôles, et envolés. C'était une expérience à couper le souffle, et mon corps terrestre
cela m'a rappelé Proverbes 17.22 : « Un coeur joyeux est un bon poussa des gémissements.
remède ». J'avais l'impression d'avoir pris une dose de joie qui me
soutiendrait toute ma vie! Lorsque nous avons atterri dans la vallée fertile, Jésus m'a conduite
dans une rue d'un blanc pur. J'ai alors remarqué de superbes maisons
C'était si merveilleux de voir mon Seigneur se réjouir à un tel point blanches de chaque côté. La rue immaculée brillait comme du verre. Du
de mon plaisir et de ma gaieté! Cette expérience m'aida à comprendre reste, tout était blanc. La barrière qui entourait cet endroit était beaucoup
ce verset : « Tu me feras connaître le sentier de la vie; il y a plus haute que les maisons que j'avais aperçues depuis le sommet de la
d'abondantes joies devant ta face. » (Psaume 16.11) colline.

J'avais foulé le sentier de la vie au paradis, et j'avais bu au fleuve Pour l'instant, je suis incapable d'expliquer (ou même de suggérer)
des délices divins décrit par le psalmiste : « Combien est précieuse ta pourquoi le Seigneur m'a montré toutes ces réalités. Très souvent, il
bonté, ô Dieu! À l'ombre de tes ailes, les fils de l'homme cherchent un m'a montré deux fois les mêmes endroits. En général, nous ne
refuge. Ils se rassasient de l'abondance de ta maison, et tu les sommes restés que peu de temps à chaque endroit, et il ne m'a
abreuves au torrent de tes délices divines. Car auprès de toi est la pratiquement pas expliqué leur signification, mais cela importe peu,
source de la vie; par ta lumière nous voyons la lumière. » (Psaume puisque je sais qu'un jour, je connaîtrai comme je suis connue (voir 1
36.8-10) Corinthiens 13.12).

Ma joie jaillissait comme une source et fusait comme une cascade. Le Seigneur m'ayant déclaré qu'il devait me montrer ceci, nous nous
sommes approchés de l'une des maisons. Elle avait un portail à deux
battants bordé d'or et elle était entourée de vitraux. Je remarquai
PARCOURIR LE PARADIS EN VOLANT particulièrement la poignée d'or pur !
Nous avons rebroussé chemin sur la route par laquelle nous étions
venus, puis le Seigneur m'a emmenée sur une haute montagne en me En entrant dans la demeure, je constatai que toutes les fenêtres étaient
faisant emprunter une piste étroite bordée d'arbres gigantesques et de ornées de vitraux. Le sol était couvert d'un tapis aux teintes pastel qui
buissons. conféraient à cet intérieur un aspect très classique. Les joyaux qui
ornaient les murs brillaient de mille feux. J'avais l'impression d'entrer
dans un tableau, et non dans une véritable maison!
Nous y avons marché longtemps, si bien que je me suis demandée où
nous allions. Et pourquoi le sentier était-il si étroit ?
Je gravis l'escalier doré dont la rampe était sculptée. En haut des
marches, j'entrai dans une chambre au lit plus imposant et plus large
60
que ceux des rois de la terre. J'en fis le tour, puis je pénétrai dans un l'édifice blanc où nous changeons toujours de vêtements. Puis nous
vestiaire paré d'or et de pierres précieuses sur tous les murs, sauf sommes allés auprès du paisible plan d'eau.
un, qui était couvert d'un immense miroir reflétant la beauté
stupéfiante du décor. Dès notre arrivée, je me suis mise à chanter et à danser. Mon corps
débordait toujours de joie. Le Seigneur m'a dit :
Je constatai que toutes les pièces de la maison étaient immenses,
même le vestiaire. Du reste, toutes les demeures que le Seigneur me fit « Viens, Choo Nam. Assieds-toi près de moi! »
visiter avaient des salles spacieuses d'une beauté à couper le souffle.
J'ai obéi et jc me suis assise sur le rocher, près de lui, puis je l'ai pris
Je me mis à chanter de joie en arpentant les corridors, en pénétrant par le bras.
dans chaque pièce et en explorant ce merveilleux endroit. Après avoir
fait le tour du premier étage, je redescendis au rez-de-chaussée; le « Ma fille, je t'ai montré la rivière et la Nouvelle Jérusalem. Les
Seigneur marchait dans une salle qui semblait être le salon. Il m'entendit, maisons que tu as vues étaient à Jérusalem, la Cité Sainte. Quand
se retourna, me regarda et s'enquit : « Aimes-tu cet endroit? » je ramènerai mes enfants à la maison, nous vivrons tous à
« Oh oui, Seigneur. Il est splendide ! Qui va vivre dans ces maisons Jérusalem. Je veux que tous mes enfants le sachent : cette cité
que tu me montres ? » est prête pour eux.
« Tous mes enfants habiteront dans les demeures que j'ai préparées
pour eux. Ils s'y installeront plus tôt qu'ils le pensent. » « Comme tu as pu le constater, aucune route n'y mène. C'est pour
cela que nous avons dû voler pour nous y rendre. Bientôt, nous y
monterons tous. C'est pourquoi ta mission est si importante.
LA CITÉ SAINTE
Ensuite, le Seigneur m'a pris la main et nous avons quitté cette magnifi- « Je ne veux pas que tu oublies quoi que ce soit que je t'ai
que vallée. Nous sommes allés dans une rue de briques jaunes à deux montré ou dit. Je sais que certaines personnes ne croient pas à la
voies comme celle du Magicien d'Oz. Des maisons blanches la plupart des choses que je tai dévoilées. Certains douteront,
bordaient. Au milieu de la rue coulait un filet d'eau bleu limpide qui d'autres ne connaissent pas ma Parole. Mais je sais que tu fais
s'étendait à perte de vue et qui était bordé d'arbres fruitiers et de tout ton possible pour me plaire.
nombreux rochers de toute beauté.
« Quand tu auras terminé ce travail, tu connaîtras une joie pure,
Puis le Seigneur m'a dit : « Nous partons, ma fille! » bien supérieure à celle que tu as déjà éprouvée. Tu seras bénie,
et tous ceux qui te croiront et t'aideront le seront aussi.
Nous avons quitté le sol sur-le-champ, à l'instar d'un hélicoptère, et «
nous nous sommes envolés. « Tu surprendras toutes les Églises. Celles qui m'attendent avec
joie se réjouiront, alors que celles qui aiment le monde plus que
Il m'a reconduite au sommet de la montagne où nous avions commencé moi s'attristeront. Ce livre contribuera à délivrer beaucoup de gens
cet extraordinaire voyage. Lorsque nous avons pris notre envol, mon qui sont dans les ténèbres spirituelles.
corps terrestre, allongé sur le lit, hurla de panique. Mon corps transformé, «
en revanche, était quelque peu accoutumé aux phénomènes « Ma fille, ne te préoccupe pas de ce que les gens pensent ou
extraordinaires que j'expérimentais au paradis. Nous avons emprunté disent. Écris simplement ce que je te montre ou te dis. Jai confiance
en sens inverse la piste étroite et nous nous sommes rendus dans en ton obéissance. Depuis que tu me connais, tu as toujours eu la

61
crainte de mon nom et tu as obéi à ma Parole. J'ai remarqué que, le Seigneur que moi.
depuis que tu m'as donné ton coeur, tu ne m'as jamais désobéi
« Il me transporta en esprit sur une grande et haute
volontairement et tu m'as toujours mis en premier dans ta vie. C'est montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui
pourquoi j'ai choisi de faire de toi ma fille privilégiée et mon amie.» descendait du ciel d'auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu.
Son éclat était semblable à celui d'une pierre très précieuse,
Ces mots étaient aussi humiliants que rassurants. Ils me faisaient du d'une pierre de jaspe transparente comme du cristal. »
bien. Je savais que, sans aucun doute, depuis que j'étais chrétienne, APOCALYPSE 21.10-11
j'avais toujours tout fait pour plaire à mon Seigneur et pour lui donner la
Cette description de la cité céleste m'enthousiasmait, parce que j'avais
priorité dans toutes les situations et décisions que je devais prendre.
vu beaucoup des choses dont il parlait :
Dieu bénissait mon obéissance...
« Je ne vis point de temple dans la ville : car le Seigneur Dieu
« Il m'a fallu longtemps pour te préparer à ce travail, poursuivit - Tout-Puissant est son temple, ainsi que l'Agneau. La ville n'a
besoin ni du soleil ni de la lune pour l'éclairer, car la gloire de
il. Tu sais maintenant à quel point tu es précieuse pour moi. Tu m'a
Dieu l'éclaire, et l'Agneau est son flambeau. »
affirmé que tu m'as donné ta vie, et je connais ton coeur. Ne dévie
APOCALYPSE 21.22-23
jamais de mes commandements, Choo Nam. »
J'avais marché dans cette ville lumineuse. Tout était si éclatant et si
« Quoi que tu doives abandonner ou perdre dans ta vie terrestre, cela brillant que j'avais eu l'impression d'être entourée de neige. Comme
te sera rendu au paradis. Là, tu resteras pour toujours avec moi. » Jean, j'avais remarqué qu'il n'y avait ni églises, ni temples dans la
Nouvelle Jérusalem, mais seulement de belles demeures que le
Pour moi, c'étaient les paroles les plus importantes de toutes. C'était Seigneur avait préparées pour ses enfants.
cette promesse qui me faisait avancer, car je savais à quel point il était « Ses portes ne se fermeront point le jour, car là il n'y aura
merveilleux d'être avec Lui. La certitude que je serais un jour en sa point de nuit. On y apportera la gloire et l'honneur des nations.
présence à jamais était la plus sublime des perspectives. Il n'entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à
l'abomination et au mensonge; il n'entrera que ceux qui sont
« Seigneur, je n'ai rien d'exceptionnel, m'écriai-je. Simplement, je écrits dans le livre de vie de l'Agneau. »
t'aime plus que ma propre vie, et rien ni personne ne me plaît si tu n'es APOCALYPSE 21.25-27
plus là. Je sens que tu règnes dans tous les domaines de ma vie, et C'était ce que Jésus m'avait dit : le paradis est réservé à ceux qui obéi-
cela me rend extrêmement heureuse. » ront. Seuls ceux qui ont le coeur pur pourront y entrer et y vivre.

« Tous ceux qui me laissent régner sur leur vie seront heureux. Ce
sont mes enfants obéissants. Et toi, tu es une enfant précieuse. » Je poursuivis ma lecture, et au chapitre 22, je fus stupéfaite de
découvrir une description correspondant exactement à ce que j'avais
À la fin de la visite, je réfléchis à tout ce que Jésus m'avait dit. La Nou- expérimenté.
velle Jérusalem vient des cieux, et elle est déjà prête. Le Seigneur veut
que ses enfants jouissent d'une gloire éternelle avec lui. Il m'a choisie « Et il me montra un fleuve d'eau de la vie, limpide comme du cris-
pour le proclamer à tous ceux qui veulent bien m'écouter. tal, qui sortait du trône de Dieu et de l'Agneau. Au milieu de la place
de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie,
produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et
Pendant la journée, j'ai étudié ce que disent les Écritures sur la Nou-
dont les feuilles servaient à la guérison des nations. »
velle Jérusalem. En lisant le vingt-et-unième chapitre de l'Apocalypse, j'ai
APOCALYPSE 22.1-2
réalisé que l'apôtre Jean avait fait exactement la même expérience avec
62
J'avais goûté l'eau de ce fleuve, et j'avais marché dans ces rues.
J'avais vu les arbres et j'avais même savouré certains fruits.

Le message que Jésus a adressé à Jean était identique àu mien. C'est


celui qu'il souhaite me voir annoncer à tous ceux qui voudront bien
l'écouter : « Voici, je viens bientôt. Heureux celui qui garde les paroles de
la prophétie de ce livre! » (Apocalypse 22.7)

Le Seigneur est juste, et il désire que tout le monde le sache : « Voici,


je viens bientôt et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon
son oeuvre. Je suis l'alpha et l'oméga, le premier et le dernier. » (Apoca-
lypse 22.12-13)

63
Je sais exactement ce que cet homme a expérimenté, car j'ai vu et
entendu au paradis de nombreuses choses qu'il ne m'est pas permis de
vous raconter.

Nourriture céleste, VISITES BIBLIQUES AU PARADIS

plaisirs célestes L'apôtre Jean, comme cela nous est rapporté dans le livre de l'Apoca-
lypse, est aussi allé au paradis. Sa visite dans ce lieu a été précédée
d'une visitation personnelle du Seigneur Jésus-Christ, qui a dit : « Je suis
l'alpha et l'oméga... Celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant »
Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l'Agneau!
(Apocalypse 1.8). Comme Jean, mes visites au paradis étaient toujours
APOCALYPSE 19.9
précédées de la venue du Seigneur.

Le prophète Elie alla, lui aussi, au paradis. Son envol a été décrit en
ces termes : « Comme ils continuaient à marcher en parlant, voici, un
char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l'un de l'autre, et Elie
Le 27 mars, mon corps trembla violemment pendant trente minutes monta au ciel dans un tourbillon » (2 Rois 2.11). Élie monta au ciel au
jusqu'à l'arrivée du Seigneur. Je pus rester avec lui de six heures trente moyen d'un tourbillon, et je crois que mon envol vers le paradis pourrait
à huit heures quarante-cinq du matin. Après avoir tremblé pendant une être décrit de la même manière.
demi-heure, le Seigneur vint me trouver et me prit la main.
Dieu avait fait preuve de miséricorde envers de nombreuses
Dans mon corps transformé, je marchai sur la plage avec le Seigneur,
personnes avant moi — des gens qu'il avait emmenés au paradis avant
puis il m'escorta jusqu'au paradis. Nous avons franchi les portes de
leur mort. Dans chaque cas, ils s'étaient rendus au paradis dans un but
perles et nous sommes entrés dans l'édifice blanc pour changer de
bien précis. Dieu avait toujours voulu faire savoir à son peuple qu'il
vêtements. Ensuite, nous avons franchi le pont doré.
souhaitait le voir vivre avec lui pour toujours.

Tout cela me devenait naturel, et je suis certaine que chaque croyant


Combien je suis privilégiée de faire partie des rares élus qu'il a honorés
connaîtra le même parcours en arrivant au paradis. Je commençai à
de cette façon ! Plus j'y pense, plus je réalise que je n'ai rien
penser aux personnes de la Bible avec lesquelles j'avais partagé le
d'exceptionnel : je veux juste obéir à mon Seigneur et le servir pendant
privilège de visiter le paradis avant de mourir. L'apôtre Paul a parlé de
toute l'éternité. Faire connaître aux autres mes voyages au paradis me
l'un de ces hommes bénis dans le douzième chapitre de 2 Corinthiens.
remplit d'enthousiasme !
« Je connais un homme en Christ qui fut, il y a quatorze ans,
ravi jusqu'au troisième ciel (si ce fut dans son corps je ne sais,
si ce fut hors de son corps, je ne sais, Dieu le sait). Et je sais DE L A NO UR RIT UR E PO UR L E R OY AUM E
que cet homme (si ce fut dans son corps ou sans son corps
Le Seigneur et moi avons marché sur la route pendant un long
je ne sais, Dieu le sait) fut enlevé dans le ciel, et qu'il entendit
moment, puis nous avons bifurqué à droite et descendu la colline jusqu'à
des paroles merveilleuses qu'il n'est pas permis à un homme
d'exprimer. » des marches creusées dans le roc. J'ai alors vu ce qui semblait être une
2 CORINTHIENS 12.2-4 rivière très longue et étroite.

64
« Ce que je vais te montrer, ma fille, sera très édifiant pour mes haut que je n'aperçus pas le sommet. Je vis le sable blanc et pur
enfants.» s'étendre tout le long du chemin jusqu'au mur en pierres. À proximité, je
De chaque côté de la rivière, il y avait de magnifiques arbres fruitiers. ne discernai aucun arbre. Uniquement du sable blanc et propre. La
D'un côté, les fruits étaient violets, de l'autre, ils étaient superbes et rou- scène de cette vision surnaturelle était d'une beauté à couper le souffle.
ges. Ils paraissaient si appétissants que j'avais envie d'y goûter. Les fruits Au bout de quelques instants, le Seigneur répondit à ma question en
rouges avaient la forme de larmes géantes. entrant dans l'eau et en attrapant un gros poisson blanc et plat, à peu
près de la taille de mes deux mains réunies. J'appréciai le fait que le
Le Seigneur dut sentir mon désir de goûter ces fruits, si bien qu'il Seigneur ait fait cela pour moi, et cela m'amusa beaucoup. Je pouffai de
s'avança, qu'il en cueillit un et qu'il me le donna à manger. Cela ne rire en continuant à l'observer.
ressemblait à aucun des fruits que j'avais goûtés auparavant. Il était si
exquis que la bouche de mon corps physique en salivait. Ensuite, je l'accompagnai dans les rochers, et je remarquai de nom-
breux sites de cuisson ainsi que des fours argentés, encastrés dans la
« Pourquoi n'en manges-tu pas, Seigneur ? » roche. Au-dessus, des grills de cuisson étaient entreposés, avec des
assiettes ovales et des fourchettes en argent. Le Seigneur pressa
« Parce que je n'ai pas faim. Mais je suis ravi de voir combien tu simplement un bouton situé sur le côté d'un four, et celui-ci commença à
les apprécies.» chauffer.

Nous avons marché longtemps, puis nous avons vu un pittoresque Il se transforma ensuite en cuisinier, devant moi. Il fit griller le poisson
pont en bois rouge. Lorsque nous l'avons franchi, j'ai baissé les yeux et des deux côtés jusqu'à ce qu'il soit bien doré. Il paraissait ravi de faire
j'ai constaté que l'eau était remplie de poissons de diverses espèces. cela pour moi.

« À quoi sont destinés tous ces poissons ? » demandai-je. Pour je ne sais quelle raison, j'eus envie de déguster la moitié
inférieure du poisson. Je la désignai du doigt, et le Seigneur me la remit.
« C'est de la nourriture pour le Royaume », me répondit le Il mangea le côté de la tête pendant que je dégustai le côté de la queue.
Seigneur. Ce fut délicieux. Jamais je n'avais savouré de poisson aussi tendre et
délicat auparavant. Le Seigneur me regarda consommer avec joie mon
Je fus ravie d'apprendre qu'au paradis, nous mangerons des fruits et repas céleste.
du poisson. Le fait que ce soient les aliments de base là-haut sous-entend
que nous devrions en consommer davantage sur la terre. J'ai toujours Lorsque nous avons fini de manger, il a pris mon assiette et ma four-
considéré les poissons et les fruits comme des aliments très sains, et chette et il les a mis dans une bassine argentée. Puis il m'a dit : « Comme
cette visite au paradis me l'a confirmé. tu peux le voir, ma fille, j'ai tout préparé pour mes enfants. »

Voir des poissons nager si librement dans l'eau me fait toujours rire. Je Je souris de joie.
m'esclaffai donc : « Seigneur, où pouvons-nous les faire cuire ? » Avant
qu'il ne me réponde, je remarquai que j'avais à nouveau la voix qui Puis nous sommes retournés sur la route et nous sommes rentrés
accompagne mes visions surnaturelles. Je sus donc que le Seigneur dans l'édifice blanc où nous nous changeons toujours. Un ange m'a
voulait me montrer quelque chose. conduite au vestiaire, et j'ai mis une belle robe et une couronne. Le
Seigneur m'attendait.
Je pus voir la berge droite du fleuve, et je remarquai qu'un mur en pier-
res haut et large se prolongeait si loin que je n'en vis pas la fin. Il était si Il m'a pris la main et nous sommes allés au plan d'eau. Là, comme
65
d'habitude, je me suis mise à chanter et à danser. Ce jour-là, je me sentis contre lui, puis il est parti.
dans un état particulier, toute petite par rapport à ce que le Seigneur avait Il était plus amical et affectueux de rencontre en rencontre. Je me sou-
fait pour moi, plus encore que les autres jours où il m'avait emmenée au viens qu'au début, il ne me câlinait pas et il ne m'appelait pas « sa fille »
paradis. ou par d'autres mots tendres comme il le fit par la suite. Je sens qu'il est
à l'aise avec moi.
Ce n'était pas parce que nous avions mangé du poisson, mais parce
que mon Seigneur et Sauveur me l'avait fait cuire et que nous avions pris
UN LIEU DE PLAISIR
notre repas ensemble. Il venait de me montrer sa prévenance
affectueuse, tout comme il l'avait fait envers ses disciples avant de La Bible dit : « Tu me feras connaître le sentier de la vie ; il y a d'abon-
monter au paradis. Toutes ces pensées me poursuivirent pendant que je dantes joies devant ta face, des délices éternelles à ta droite » (Psaume
dansais. 16.11). Mes visites au paradis m'ont montré la vérité de ce verset. Le
paradis est un lieu de plaisir éternel. Le Seigneur aime réjouir le coeur de
Puis, le Seigneur m'invita à m'asseoir près de lui. Je glissai ma main ses enfants. Il veut que nous soyons heureux.
sous son bras, posai ma tête sur son épaule et fondis en larmes. « S'il te
plaît, laisse-moi rester ici avec toi, Seigneur. Je ne veux plus jamais te
Le 29 mars, j'ai été avec le Seigneur de six heures quarante à huit
quitter. Jamais je n'ai été aussi heureuse de toute ma vie.
heures quarante-cinq. Ce matin-là, mon corps a tremblé pendant vingt-
cinq minutes, puis j'ai entendu la voix du Seigneur et j'ai vu sa présence.
« Ma fille, tu as une mission à accomplir pour moi. Je veux que te
Il m'a pris la main et j'ai vu mon corps transformé marcher sur la plage
souviennes de tout ce que je t'ai montré et dit. Je sais que tu n'as pas
avec lui. Après avoir foulé le sable pendant quelques minutes, nous
beaucoup de temps pour toi, mais quand tout ceci sera terminé, tu seras
sommes montés au paradis.
bénie. »
Comme d'habitude, nous avons changé de vêtements dans l'édifice
« Seigneur, seul Roger peut m'aider à écrire ce livre, et il fait déjà
blanc, puis nous avons franchi le pont doré et nous nous sommes
tellement de choses pour moi! »
engagés sur une large route que je n'avais encore jamais vue. Elle menait
à une région aride, sans herbe, ni arbres, ni montagnes. Tout était blanc,
« Dis-lui que je l'aime. Je le bénirai plus qu'il ne s'y attend. Dis -
comme si nous arrivions dans une région polaire. Nous avons poursuivi
lui aussi de passer plus de temps avec moi. Tous ceux qui m'aiment
notre marche jusqu'au bout de la route.
doivent passer plus de temps avec moi. »
Un immense fleuve est apparu devant nous, et j'ai remarqué qu'il était
Ce fut un merveilleux moment de douce communion avec le Seigneur.
borde de montagnes de chaque côté. Celle de droite était très haute.
Quand notre conversation fut achevée, nous sommes retournés dans
Nous avons longé la rive du fleuve. Le sol y était semblable à du gravier,
l'édifice blanc et nous avons revêtu nos tuniques blanches, puis nous
et de petits gravillons crissaient sous nos pas.
sommes revenus sur la terre et nous avons marché sur la plage. Nous
nous sommes assis sur la plage, j'ai passé mon bras sous le sien et j'ai
Il y avait des petits bateaux sur le fleuve. J'avais déjà vu des spectacles
dit : « Je t'aime, Seigneur. »
identiques sur la terre : des endroits où il y avait de l'eau et où les gens
« Moi aussi je t'aime, ma précieuse fille », m'a-t-il répondu d'une voix ré-
allaient pêcher, nager, faire du ski nautique ou simplement naviguer.
jouie. « Dis à tout le monde qu'il y a beaucoup à manger dans mon royaume.
Ici, tout a bien meilleur goût que les nourritures terrestres! Aimes-tu le pois-
« Tu aimerais monter dans l'un de ces bateaux? » me demanda le Sei-
son?»
gneur.
J'ai hoché la tête. Nous nous sommes levés, le Seigneur m'a serrée
66
«
« Oh oui, m'écriai-je. J'en serais ravie! » Mais nous n'avons pas pu rester longtemps. Le Seigneur m'a ramenée
dans l'édifice blanc, nous avons changé de vêtements, puis nous nous
Nous avons embarqué dans l'un de ces esquifs, et Jésus a pagayé sommes rendus au plan d'eau. Je me suis mise à chanter de joie, puis je
avec sa main. Il nous a conduits à bonne distance de la rive. Lorsque j'ai me suis assise près de Jésus.
regardé par-dessus bord, j'ai vu une multitude de poissons de différentes
couleurs s'ébattre dans l'eau. « La promenade en bateau t'a plu, ma fille?»

J'avais les yeux fixés sur l'eau extrêmement limpide. Je voyais si bien « Oh oui, Seigneur! »
à travers qu'on aurait dit du cristal. Comme d'habitude, les poissons me
firent rire. « Quand j'emmène mes enfants ici, je veux qu'ils prennent du plaisir.
Ils peuvent faire beaucoup de choses semblables à celles de la terre. Je
Ils étaient d'un éclat et d'une beauté stupéfiants. Ils ressemblaient un veux qu'ils soient heureux! Il faut que tu te souviennes de tout ce que je
peu aux gros poissons décoratifs que certaines personnes installent dans t'ai montré et de tout ce dont je t'ai parlé.
le bassin de leur jardin.
« Je désire que tout soit bien clair dans ta tête. C'est pour cela que je
« Ces poissons, ma fille, sont là pour servir d'ornements. Comme toi, t'ai répété à maintes reprises des points importants, et que je t'ai montré
j'aime les regarder s'ébattre dans l'eau. » plusieurs fois les mêmes choses. »

Ces flots tranquilles étaient paisibles et sereins. En regardant autour Nous sommes retournés dans l'édifice blanc, nous nous sommes
de moi, j'eus l'impression que nous étions assis sur un miroir géant. Nous changés et nous sommes revenus sur la plage terrestre. Comme le
sommes sortis du bateau et nous avons gravi la même route que celle Seigneur me semblait pressé, nous ne nous sommes pas assis pour
que nous avions empruntée pour nous rendre au lac; puis nous avons discuter. Il m'a simplement serrée contre lui et il est parti. Comme
bifurqué et nous avons tourné dans une étroite piste montagneuse. Au toujours, mon corps a cessé de trembler immédiatement après.
bout du chemin, la vue était splendide : une vallée luxuriante, remplie de
hautes herbes, s'étalait devant nous. Un petit ruisseau serpentait dans
les pâturages qui s'étendaient à perte de vue. DE L'EAU POUR LA TERRE
Le premier jour du magnifique mois d'avril, le Seigneur apparut dans
Je vis quelque chose bouger dans les champs remplis de ce qui ma chambre à six heures vingt du matin. Je restai avec lui jusqu'à huit
semblait être du blé, et je m'aperçus que la vallée était pleine de bétail heures trente-cinq. Mon corps trembla pendant trente minutes, puis il
qui ressemblait beaucoup à nos vaches terrestres. vint me parler. Il tendit la main, et je vis mon corps terrestre à la plage.
Ensuite, il m'emmena au paradis.
« Écris ceci, Choo Nam. Je veux que mes enfants sachent ce qui les
attend au paradis. Je sais que beaucoup d'entre eux se posent des questions
Après avoir changé de vêtements, nous avons franchi le pont doré.
à ce sujet. Certains se demandant si on y trouvera de la nourriture à
Nous nous sommes retrouvés sur une large route bordée d'énormes
manger.»
rochers de chaque côté. Ce fut une promenade plus longue que
d'habitude, et elle nous amena devant une montagne rocheuse
Je connaissais la réponse à cette question, et j'éprouvai une grande
colossale. Elle était si haute que je ne pus pas voir son sommet, mais
satisfaction en contemplant le panorama spectaculaire qui s'étendait
je remarquai que d'imposants rochers noirs l'entouraient. Entre les
devant moi. Je ne parvins pas à tout voir.
67
rochers, de grosses vagues allaient et venaient, comme s'il y avait une
tempête. L'eau paraissait très profonde. C'était stupéfiant ! Nous aurions donc des maisons de plage au
Comme aucune route ne menait vers l'eau, nous l'avons simplement paradis ! Oui, Dieu veut vraiment que ses enfants soient heureux et
regardée depuis le flanc de la montagne. En fait, elle semblait recouvrir jouissent éternellement de ces plaisirs.
un gouffre très profond. Le Seigneur me révéla :
« Cette eau est pour la terre. » Après cette joyeuse visite, le Seigneur et moi avons changé de
tuniques et sommes retournés près du plan d'eau paisible où j'ai chanté
Comme souvent, le Seigneur n'expliqua pas totalement le sens de et dansé devant lui. Je savais que Jésus souriait joyeusement, quoique
ses paroles. Il me dit fréquemment ce que sont certaines choses, et à je ne puisse pas voir clairement son visage.
quoi elles servent. Toutefois, quand je lui pose des questions directes,
généralement, il me répond. Il m'invita à m'asseoir près de lui, et une fois de plus, je fondis en
larmes, parce que je savais que la fin de notre visite approchait. Chaque
Mais la plupart du temps, je ne me sens pas poussée à lui demander fois que je suis avec lui, je n'ai plus envie de partir. En sa présence, il y
le sens de ce qu'il me montre, parce que je sais qu'un jour, je connaîtrai a une plénitude de joie.
tout clairement. Actuellement, mon travail consiste à être un scribe qui
écrit ce qu'il me montre et me dit. Je sais que lorsqu'il le jugera Je me suis assise près de lui, et il m'a dit : « Dans mon Royaume, j'ai
nécessaire, il me donnera une explication complète. préparé de nombreuses choses que mes enfants ont dejà sur la terre.
Ily a beaucoup d'activités. Je veux être sûr que personne ne s'ennuiera.
Après avoir contemplé cette scène, nous avons repris notre Tout le monde aura des tâches à accomplir.
chemin. Parvenus à une intersection, nous nous sommes engagés
sur une route latérale qui serpentait non loin du pont doré qui menait «À ton avis, pourquoi ai-je choisi des prophètes qui travailleraient
vers une plage. En parcourant cette artère, j'ai remarqué de pour moi sur la terre? Comme toi, je les ai envoyés afin qu'ils
nombreuses maisons construites près de l'eau. accomplissent mon oeuvre. Sans eux, je n'aurais aucun moyen de
transmettre mes désirs à mes enfants.
Derrière la maison, il y avait des arbres fruitiers de toutes sortes.
C'était un verger très bien ordonné. Les premières rangées étaient « Aussi, ma fille, n'oublie pas d'écrire tout ce que je te montre ou te dis.
constituées d'arbustes vert pâle remplis de fruits violets. Ensuite Raconte absolument tout. C'est parce que tu es parfaitement obéissante
venaient des arbres plus massifs aux feuilles rouges. L'ensemble était que je peux t'employer.
très coloré et s'harmonisait d'une manière merveilleuse. L'harmonie des
couleurs était si spectaculaire qu'elle me coupait le souffle. « Et maintenant, nous devons repartir. »

Dans cette partie du paradis, il n'y avait pas de montagnes — uni- Il m'a pris la main, nous nous sommes changés et nous sommes
quement de l'eau, du sable, des maisons et des arbres. C'était une retournés sur la plage terrestre. De nouveau, nous ne nous sommes pas
zone si étendue que je ne parvins pas à voir où elle se terminait. assis pour parler. Le Seigneur m'a juste serrée contre lui, puis il est parti,
Le Seigneur me fit entrer dans l'une des maisons. Elle était très diffé- et une fois de plus, mon corps physique a cessé de trembler dès son
rente des manoirs et des châteaux que nous avions visités auparavant. départ.
Son intérieur était assez simple, ses couleurs sobres.

« Ce sont des maisons de plage pour mes enfants », expliqua le


Seigneur.
68
tour d'une grosse montagne rocheuse. À droite, une large vallée était
remplie d'arbres verdoyants. Au milieu de la vallée, il semblait y avoir du
gravier blanc.

Réjouissez-vous DES COLOMBES CÉLESTES

dans le Royaume En regardant cette vallée sereine, je remarquai un mouvement là où


était le gravier blanc. En fait, c'était un endroit plein d'oiseaux !

... Afin que l'épreuve de votre foi, plus précieuse que l'or périssable « Seigneur, de quel genre d'oiseaux s'agit-il ? » demandai-je.
(qui, cependant, est éprouvé par le feu) ait pour résultat la
louange, la gloire et l'honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra. « De colombes. »
Vous l'aimez sans l'avoir vu, vous croyez en lui sans le voir encore,
vous réjouissant d'une joie merveilleuse et glorieuse, parce que « Pourquoi y en a-t-il autant ? »
vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi.
1 PIERRE 1.7-9 « Parce que pour moi, elles sont très importantes.

Pendant de nombreux siècles, la belle colombe a symbolisé deux cho- C'était un lieu magnifique, vaste et beau. Nous avons gravi un solide
ses : la paix et le Saint-Esprit. Lorsque Jean-Baptiste a immergé Jésus mur de pierres sur lequel nous sommes restés pour voir les colombes
dans le fleuve du Jourdain, l'Esprit de Dieu est descendu « sur lui sous célestes. Nous sommes restés là longtemps, et j'ai été très émue par
une forme corporelle, comme une colombe. Et une voix fit entendre du ce que j'ai vu.
ciel ces paroles : Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, j'ai mis toute mon
affection » (Luc 3.22). C'est une colombe qui a annoncé à Noé que les UN OCÉAN SANS FIN
eaux du déluge avaient séché. Il n'est donc pas surprenant que lors de
ma visite suivante au paradis, j'aie vu des colombes. Nous sommes descendus du mur et nous avons repris notre route. Un
peu plus tard, nous avons atteint un étroit sentier sur la gauche, et nous
Ce fut le 3 avril au matin, et le Seigneur demeura avec moi de six nous y sommes engagés. Autour d'une petite courbe de la route, j'ai
heures à huit heures trente. Après avoir tremblé et gémi pendant trente remarqué un immense océan, si vaste qu'il semblait sans fin. En nous
minutes, j'entendis la voix de mon maître qui me prit la main. Peu après, approchant du rivage, j'ai vu un haut mur en pierres dont les marches
je vis mon corps transformé marcher sur la plage avec Jésus. descendaient jusqu'au rivage. Nous nous sommes engagés dans cet
escalier.
Nous sommes montés au paradis ensemble, et nous avons changé de
tunique. Nous avons franchi le pont doré et avons marché sur une route. Le bord de la mer était constellé de bateaux de toutes tailles. C'était
Elle était très large, et les feuilles des gros arbres qui poussaient de un port céleste, et chaque bateau était enchaîné à une épaisse barre.
chaque côté formaient une voûte de verdure au-dessus de notre tête. Toutes les coques étaient blanches. En m'approchant, je constatai
C'était la première fois que nous y passions. que tous les bateaux avaient une cabine élégamment meublée et des
fenêtres à vitraux. On aurait dit de petites églises flottantes.
Nous avons marché longtemps, puis nous avons pris une route vers la
droite. Nous l'avons également parcourue un bon moment. Elle faisait le « Tu aimerais monter à bord de l'un de ces bateaux, ma fille? »

69
demanda le Seigneur. d'Eden a été la réplique du paradis sur la terre. C'est le genre
d'existence dont Dieu veut que ses enfants bénéficient. Il n'y avait ni
« Oh oui! » m'écriai-je. mort, ni souffrances, ni douleurs, ni ténèbres, ni maladies en Eden,
et il n'y en aura sûrement pas non plus dans notre demeure céleste!
Il m'a conduite alors sur l'un de ces bateaux, à bord duquel nous Ce dut être un pays merveilleux, et la beauté du paradis surpasse
sommes montés. L'intérieur de la cabine était immaculé, mais même cette description d'Eden :
l'embarcation ne pouvait contenir que deux personnes. Il y avait deux « Puis l'Éternel Dieu planta un jardin en Eden, du côté de
sièges et deux gouvernails devant. l'orient, et il y mit l'homme qu'il avait formé. L'Éternel Dieu fit
pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et
À ce moment-là, je me souvins que pendant son ministère terrestre, bons à manger, et l'arbre de la vie au milieu du jardin, et l'arbre
notre Seigneur avait accordé une grande place à la nier, à la nature de la connaissance du bien et du mal. Un fleuve sortait d'Eden
et à la pêche. Pierre, Jacques et Jean — trois de ses disciples — pour arroser le jardin. »
étaient pêcheurs. Il prêchait souvent sur le rivage de la mer de GENÈSE 2.8-10
Galilée, et il se servait fréquemment de poissons pour enseigner. Je réalisai qu'il n'est pas surprenant que notre demeure céleste doive
L'histoire de Jésus calmant la tempête me revint en mémoire : être comme les lieux les plus sublimes de la terre — les océans, les
« Et voici, il s'éleva sur la mer une si grande tempête que la forêts, les champs, les arbres, les fleurs, les animaux, les fruits et les
barque était couverte par les flots. Et lui, il dormait. Les rivières sont là pour que nous en jouissions tout comme Dieu les a créés
disciples s'étant approchés le réveillèrent, et dirent : Seigneur, pour nous en Eden. À cause du péché, nous avons perdu le droit
sauve, nous périssons ! Il leur dit : Pourquoi avez-vous peur, d'habiter dans un tel paradis terrestre, mais par la foi en Jésus-Christ,
gens de peu de foi ? Alors il se leva, menaça les vents de la nous pouvons tous retrouver ce privilège! N'est-ce pas extraordinaire ?
mer, et il y eut un grand calme. Ces hommes furent saisis Je repensai ensuite au passage dans lequel Jésus a marché sur
d'étonnement : Quel est celui-ci, disaient-ils, à qui obéissent
l'eau:
même les vents et la mer? »
MATHIEU 8.24-27 « Le soir étant venu, la barque était au milieu de la mer, et
Jésus était seul à terre. Il vit qu'ils avaient beaucoup de peine
Jésus aime beaucoup la mer! Il apprécie la nature qu'il a créée. En à ramer; car le vent leur était contraire. Vers la quatrième veille
fait, au moment de la création, les êtres humains étaient destinés à de la nuit, il alla vers eux, marchant sur la mer, et il voulait les
vivre dans un paradis plus merveilleux que nous pouvons l'imaginer, dépasser. Quand ils le virent marcher sur la mer, ils crurent
le jardin d'Eden, lieu de pureté, d'innocence, de printemps perpétuel, que c'était un fantôme, et ils poussèrent des cris; car ils le
de fécondité, de paix et de joie. Mais comme les êtres humains ont voyaient tous, et ils étaient troublés. Aussitôt Jésus leur parla,
péché, nous avons été bannis de ce paradis terrestre. et leur dit : Rassurez-vous, c'est moi, n'ayez pas peur ! Puis il
monta vers eux dans la barque, et le vent cessa. Ils furent en
eux-mêmes tout stupéfaits et remplis d'étonnement. »
Néanmoins Dieu, dans son grand amour, a trouvé un moyen de MARC 6.47-51
nous rendre le paradis au ciel. Il a envoyé son Fils afin qu'il meure Oui, Jésus aimait beaucoup la mer, tout comme la totalité de la nature
pour nous : « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils qu'il avait créée. C'est pourquoi je suis certaine que le paradis est le
unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la prototype de tout ce qui est beau sur terre. Notre Seigneur et Maître veut
vie éternelle » (Jean 3.16). Grâce à la mort et à la résurrection de son que nous jouissions du Royaume!
Fils, le Père nous a rendu le paradis perdu.

Plus j'étudie le livre de la Genèse, plus je réalise que le jardin


70
Visiblement, Jésus souhaitait que je bénéficie d'une promenade en ba- Après la visite de la mer céleste, nous avons changé de vêtements et
teau céleste. Il pressa sur un bouton et l'esquif bougea, lentement au nous sommes allés jusqu'au plan d'eau isolé oû nous nous asseyions
début, puis plus vite. J'appréciai énormément la brise sur mon visage et souvent pour dialoguer. Le Seigneur a pris sa place habituelle sur le rocher
la brume marine pure et rafraîchissante. et je me suis mise à chanter et à danser. Puis, comme à son habitude, il
Quand nous avons pris de la vitesse sur la surface calme de l'eau, je m'invita à m'asseoir près de lui.
me suis mise à rire. C'était si excitant! C'était très différent des
promenades en bateau que j'avais faites sur la terre, car généralement, Il commença à m'expliquer des p. oints importants.
j'avais eu le mal de mer ou des nausées, mais pas cette fois. Je savourai « Ma fille, tu es vraiment précieuse pour moi. Quand Larry Randolph
chaque instant de notre excitante promenade. a prophétisé à ton sujet pour t'apprendre à quel point tu es
exceptionnelle à mes yeux, tu ne l'as pas cru. »
Au retour, Jésus me laissa conduire le bateau. Cela m'enthousiasma
tant que je me mis à rire et à chanter. J'entendis mon Maître joindre son « C'est vrai, Seigneur, parce que je me demandais comment
rire au mien. Il m'observait comme un parent couve des yeux son enfant. quelqu'un comme moi pouvait être aussi spécial pour toi. J'étais
Malgré mes fous rires, je parvins à ramener notre esquif à quai. Nous stupéfaite que tu m'aies remarquée! Je savais que tu avais répondu à
sommes ensuite sortis du bateau, et le Seigneur l'a amarré. beaucoup de mes prières, mais jamais je n'aurais pensé que tu te
souviendrais de moi. »
Puis il m'a dit : « Choo Nam, tu peux constater que le Royaume a bien
des choses que tu connaissais dejà sur la terre. Lorsque tous mes Je fondis en larmes, et je poursuivis :
enfants iront dans mon Royaume, je veux qu'ils profitent de ce que j'ai « Quand le pasteur Larry a prophétisé à mon sujet pour me dire que
préparé pour eux. » j'étais ton amie, j'ai été bouleversée et j'ai éprouvé des difficultés à y croire,
mais maintenant, j'écoute l'enregistrement de la cassette audio chaque
Je souris, car je compris bien ce qu'il voulait dire. jour. Toutes les fois que je l'entends parler de moi, mon corps tremble.
L'onction vient sur moi, et je parviens à croire que tu vas m'employer d'une
« Mes enfants seront comblés, poursuivit le Seigneur. C'est pour cela que façon spéciale. Chaque soir, j'attends que tu me parles. »
je leur ai dit de renoncer aux choses mondaines pour me plaire. S'ils
m'obéissent, ils peuvent avoir tout ce dont ils ont besoin pendant qu'ils sont sur Le Seigneur m'écouta attentivement, puis il me répondit :
terre. Je veux simplement que leur coeur me fasse passer en premier et qu'ils
mènent une vie pure, parce que je les aime et que je veux les conduire tous « Je choisis mes enfants purs et obéissants, ceux qui me mettent en
ici.» premier dans leur vie. Tu essaies de toutes tes forces de me plaire,
mais tu dois te souvenir que je ne regarde que le coeur de mes
enfants. Tu as la mentalité d'un être humain. Ta pensée est donc très
UNE MENTALITÉ DIFFÉRENTE
différente de la mienne.
Dans Esaïe, Dieu nous dit : « Car mes pensées ne sont pas vos
pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l'Éternel. Autant les « Je sais qu'actuellement, ce qui se passe est très fatigant pour toi,
cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées mais il faut que tu sois patiente.
au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées »
(Esaïe 58.8-9). C'est très vrai, et au cours de ce mois d'avril, le Seigneur « Ma fille, je ne veux pas que tu t'inquiètes pour quoi que ce soit.
m'a montré la signification de ce passage. Remets-moi simplement toute chose. Comme je te l'ai dit, il s'agit de
mon livre, et tout sera fait selon ma volonté. »

71
J'aimais beaucoup ces moments de communion douce avec le Ce matin-là, une fois de retour sur terre, nous nous sommes assis sur
Seigneur. Je me sentais très proche de Marie, qui s'asseyait de bon la plage pendant un certain temps, et Jésus m'a dit :
gré aux pieds de son Maître pour apprendre ses voies. Marthe, par
contre, s'ingéniait toujours à lui plaire, mais elle était anxieuse, « Tu as vu beaucoup de choses au paradis. »
jalouse et fébrile. Je décidai d'être comme Marie à partir de ce
moment-là. « Oui, Seigneur, et ces visites sont si sublimes que je ne peux penser
qu'à cela. Mon esprit reste au paradis, et non sur la terre. »
Marthe, toujours inquiète et agitée, avait objecté : « Seigneur, cela
ne te fait-il rien que ma soeur me laisse seule pour servir ? Dis-lui « Je le sais, ma fille. »
donc de m'aider » (Luc 10.40). Le Seigneur lui répondit : « Marthe,
Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour beaucoup de choses. Une « Ma vie ne m'appartient plus, Seigneur. Depuis le premier moment
seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui passé en ta présence, j'ai changé. Je suis sûre que si mon mari n'était
sera point ôtée. » (Luc 10.41-42) pas chrétien, il m'aurait quittée depuis longtemps.

Moi, j'avais résolu d'être comme Marie et non comme Marthe. J'ai « J'ai vécu pour toi avant de voir ta présence et avant de monter au
choisi la « bonne part », qui ne me sera point ôtée : une relation paradis, mais maintenant, même quand je dors, chaque fois que je me
personnelle avec Jésus-Christ. Rien au monde n'est aussi important réveille, je sens ta présence avec moi. La seule chose à laquelle je
que cela! peux penser maintenant, c'est au livre que tu m'as demandé d'écrire.
Je suis honorée de faire cela pour toi, Seigneur. Merci de m'avoir
Je voulais que mon esprit soit renouvelé, afin que je puisse voir confié une responsabilité aussi importante. Je veux toujours faire tout
les choses d'un point de vue céleste, et non dans une perspective mon possible pour te rendre heureux. »
terrestre. Le Seigneur m'aidait à atteindre cet objectif Je me souvins
de ce que l'apôtre Paul avait dit dans le livre des Romains : «Je sais, ma fille. Sois patiente, et souviens-toi que je taime. »
« Ceux, en effet, qui vivent selon la chair s'affectionnent
aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon Il se leva pour partir, me serra contre lui et s'éclipsa. Le tremblement
l'Esprit s'affectionnent aux choses de l'Esprit. Et surnaturel de mon corps cessa.
l'affection de la chair, c'est la mort, tandis que l'affection
de l'Esprit, c'est la vie et la paix; car l'affection de la chair
LE PARADIS, UN LIEU D'ADORATION
est inimitié contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à
la loi de Dieu, et qu'elle ne le peut même pas. Or, ceux Deux matins plus tard, j'eus une autre visite décisive du Seigneur.
qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. » Ce fut le 5 avril, de cinq heures cinquante-huit à huit heures du matin.
ROMAINS 8.5-8 Après avoir tremblé pendant près de trente minutes, j'entendis la voix
du Seigneur.
Avoir une mentalité spirituelle, c'est vraiment la vie et la paix, et
chaque fois que j'allais au paradis avec le Seigneur, je savais ce que Il s'approcha de moi et me prit par la main. Je vis mon corps trans-
cela signifiait. Je résolus de ramener la perspective céleste sur la formé marcher avec lui sur la plage. Nous sommes allés au paradis,
terre avec moi, de continuer à fortifier ma relation avec le Seigneur nous avons changé de vêtements et nous avons franchi le pont doré,
et de le laisser renouveler ma mentalité. puis nous nous sommes engagés sur une route blanche brillante
ornée de jolies fleurs de chaque côté.

72
devant le Seigneur.
Ces fleurs étaient d'une telle beauté et d'un éclat si radieux que je
n'en crus pas mes yeux. « Comment des fleurs peuvent-elles être aussi Puis tous disparurent, comme s'ils étaient sur une vidéo, et Jésus
sublimes ? » me demandai-je. s'approcha de moi, revêtu de sa tunique blanche ordinaire.

« Aimerais-tu en avoir une, ma fille? » interrogea Jésus. « Ma fille, regarde autour de toi », me recommanda-t-il.

« Oh oui! J'ai toujours aimé énormément les fleurs. » Je m'exécutai et j'enregistrai tout ce que je voyais. C'était la plus grande
salle où je m'étais jamais trouvée on aurait dit une gigantesque salle de
Il en cueillit une jaune, d'une forme superbe, et il la déposa dans ma bal qui contenait des milliers et des milliers de personnes. Des pierres
main. Je la conservai durant toute notre visite au paradis précieuses étincelaient sur les murs, et le sol était en marbre blanc
Après un voyage extrêmement long, nous sommes arrivés devant immaculé.
une splendide résidence d'une taille impressionnante, un vrai palais,
situé au bout de la route, dans une région où le sol était blanc et brillant « Ils m'adorerit. Ils m'adorent continuellement », expliqua le Seigneur.
et où l'on voyait partout une profusion de fleurs.
C'était donc pour cela que tous ces gens étaient rassemblés en ce
Nous sommes allés derrière la résidence, et j'ai remarqué qu'il y avait lieu. Je pensai aussitôt à un certain passage des Écritures en rapport
des fleurs à perte de vue. C'était incroyablement merveilleux. Puis le avec l'adoration :
Seigneur m'a escortée devant l'édifice. « Toutes les nations que tu as faites viendront se prosterner devant
ta face, Seigneur, et rendre gloire à ton nom. Car tu es grand, et tu
Nous avons franchi le seuil et nous avons pénétré dans un grand hall. opères des prodiges; toi seul, tu es Dieu. » (Psaume 86,9-10)
Soudain, sans crier gare, l'intérieur de la maison est devenu noir. Le
Seigneur a disparu. Je me suis sentie très seule et effrayée, et j'ai
« Pourrai-je t'adorer avec eux lorsque je reviendrai au paradis afin
poussé un cri.
d'être avec toi pour toujours ? » ai-je demandé.

Aussi vite qu'elle s'était obscurcie, la pièce s'est illuminée de la Le Seigneur a ri et m'a dit : « Bien sûr, ma fille! »
lumière la plus éclatante que j'aie jamais vue. La salle était meublée,
arrangée et décorée avec un goût si sûr que je fus éblouie par son
Il n'ajouta rien de plus. Je dois admettre que je me sentis plutôt intimi-
éclat et sa beauté.
dée par son apparence lorsqu'il s'assit sur le trône dans sa gloire
éblouissante.
Puis, je distinguai des marches menant à une estrade où le Seigneur
était assis. Il était vêtu d'or pur. Sa couronne d'or resplendissait dans la Tandis que nous marchions côte à côte, je me sentis un peu mal à
lumière et sa robe d'or étincelait. Son visage était d'un éclat
l'aise avec lui, car la vision que j'avais eu de lui assis sur son trône
indescriptible.
m'avait beaucoup impressionnée.

La pièce se remplit ensuite de gens qui portaient des tuniques


Lorsqu'il était avec moi, il semblait totalement différent. Il avait
blanches et des couronnes d'argent. Ils se prosternèrent en présence
l'aspect d'un homme normal, bien que je ne puisse pas voir son visage
du Seigneur, et moi aussi. J'eus l'impression que la pièce s'élargissait
de mes yeux. Seul mon esprit pouvait dire à quoi il ressemblait. Il était
pour accueillir un nombre toujours croissant de gens de toute couleur
doux et aimant, bon et compréhensif.
et de toute race. Ce fut un moment d'adoration solennelle et sacrée
73
loin toute peur.
J'étais à la fois gênée et joyeuse lorsque nous avons changé de
vêtements pour nous rendre au plan d'eau. Je me mis à chanter et à Le paradis est si réel !
danser, comme d'habitude, et le Seigneur reprit sa place attitrée sur le
rocher. Toutefois, de temps à autre, l'austère vision de Jésus sur le trône
me ravissait ma joie, mais je tentai de continuer à danser joyeusement.

« Viens ici, ma fille », m'appela-t-il.

Je me mis à pleurer, parce que je savais que la visite serait bientôt


finie. « Je ne veux pas te quitter, Seigneur. »

« Le lieu que je t'ai montré, Choo Nam, est l'endroit où tout mon peuple se
rassemblera pour m'adorer. Sur la terre, je ne laisserai personne te blesser.
Si tu n'étais pas une fille aussi précieuse, je ne pourrais pas t'emmener au
paradis pour te montrer tout ce que tu as vu. »

C'était le message rassurant que j'avais besoin d'entendre. L'amour


du Seigneur pour moi dissipait toutes mes craintes. Mon malaise avait
disparu, mais je répondis au message encourageant de Jésus à ma
façon habituelle.

« Je ne suis rien, Seigneur. »

Il me reprit.
« Ne dis plus jamais cela. Tu es très précieuse pour moi! Il faut que tu le
croies. Il fallait que je choisisse une fille exceptionnelle pour accomplir cette
importante mission, et c'est toi que j'ai sélectionnée. Je veux que tu aies la
meilleure vie possible sur la terre, jusqu'à ce que le dernier jour arrive. Je
ne t'abandonnerai jamais et je serai toujours avec toi. Je t'aime, ma fille. »

Ses tendres paroles d'amour et de réconfort firent fondre mon coeur,


et je sanglotai abondamment. Ce fut un moment de purification, de
guérison et de catharsis, et je me sentis pleinement renouvelée.

Je sais maintenant que le paradis est un lieu de grande joie. Il est


destiné à ce que nous en jouissions. C'est sa raison d'être! Comme le
déclare le Catéchisme de Wesminster, l'homme est destiné avant tout «
à glorifier Dieu et à se réjouir en lui pour toujours ». Plus je m'approche
de Jésus sur cette terre, plus ma vie est épanouie. Son amour chasse au
74
Dieu dans cette vie seront bannis du paradis céleste. Le Seigneur a
insisté à maintes reprises sur ce point.
Je me suis souvent demandé pourquoi le verbe de Genèse 1.26 était à
la première personne du pluriel, et j'ai compris qu'il s'appliquait à la Sainte
Trinité. Ces derniers temps, comme moi, beaucoup de gens font de

Des anges dans les lieux mystérieuses expériences avec les anges. Ceux-ci nous visitent comme
ils le faisaient autrefois. Ils assurent aux hommes que Dieu les aime, et
ils les avertissent des choses à venir. Comme Jésus me l'a souvent dit,
célestes et sur la terre nous sommes vraiment dans les derniers jours.

Les anges sont ses messagers. J'ai rencontré l'un d'eux. Ce sont
« Je serai pour lui un père et il sera pour moi un fils... Que tous des êtres merveilleux, qui irradient l'amour et la gloire de Dieu. Ils
les anges de Dieu l'adorent! De plus, il dit des anges : Il fait de aiment adorer le Père dans le ciel et ils lui obéissent en nous
ses anges des esprits, et de ses serviteurs une flamme de feu. » transmettant son message ici-bas.
HÉBREUX 1.5-7
J'aime les saints anges de Dieu et je crois qu'ils sont avec moi au
moment où je vous écris. Le Seigneur m'a dit que j'ai des anges
personnels qui m'entourent. Nous ne devons jamais oublier sa
Mes expériences spirituelles avec Jésus et la patrie céleste qu'un jour
promesse à ce sujet : « Car il ordonnera à ses anges de te garder dans
tous les vrais chrétiens habiteront m'ont ouvert les yeux à plusieurs
toutes tes voies. Ils te porteront sur les mains, de peur que ton pied ne
vérités spirituelles. J'ai commencé à comprendre que, de la même façon
heurte contre une pierre. » (Psaume 91.11-12)
que Dieu nous a créés à son image, il a créé la terre à l'image du paradis.
Réaliser que les merveilles de la création terrestre feront partie de notre
existence céleste m'a enthousiasmée. AU SOMMET DES NUAGES
Le matin du 8 avril, j'ai fait une autre merveilleuse rencontre avec le
Dieu a dit : « Faisons l'homme à notre image, selon notre
Seigneur. Il m'a rendu visite de six à neuf heures du matin.
ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les
oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles Mon corps a tremblé pendant quarante minutes avant que j'entende
qui rampent sur la terre » (Genèse 1.26). sa forte voix m'appeler. Il m'a pris la main et, dans mon corps
transformé, nous sommes allés à la plage et nous y avons marché
Dieu nous a donné une belle planète, remplie de poissons, plus longtemps que d'habitude. Puis nous nous sommes envolés vers
d'oiseaux et de bétail, et il a projeté de nous faire dominer sur eux. le ciel.
Dans le paradis, je l'ai déjà dit, il y aura aussi des poissons, des
oiseaux et du bétail. Sa création est merveilleuse à plus d'un titre. Après nous être changés, nous avons franchi le pont doré et nous nous
C'est un lieu où nous pourrons nous réjouir pour toujours. sommes engagés sur notre route habituelle. Nous avons fini par tourner
à gauche et nous avons sillonné une large avenue blanche bordée
Mais Satan est venu et, par orgueil et par envie, il a incité les d'énormes arbres touffus aux feuilles orange vif.
premiers hommes à désobéir à Dieu. À cause de son péché, il a perdu
ses droits à la gloire éternelle. De même, Adam et Ève ont été bannis
Nous avons parcouru une longue distance, puis nous avons tourné
à tout jamais de leur paradis terrestre, et ceux qui n'obéissent pas à
sur une route rocailleuse qui serpentait autour de gros rochers. Elle
75
nous a menés à un haut pont qui reliait entre elles deux montagnes. qu'elles m'ont transmis sont plus importants pour moi que la vie elle-même.
Après avoir franchi le pont, nous avons gravi une montagne et regardé Je brûle littéralement d'une passion spirituelle de partager mes expé-
ce qui se passait devant nous. riences avec d'autres mortels qui ont besoin de savoir et de comprendre
Nous étions au-dessus des nuages. Il y en avait partout où nous les choses de Dieu, et en tant que représentante de l'humanité, je peux
posions les yeux. Le Seigneur me déclara : devenir un vase grâce auquel le Père déversera son grand amour pour
son peuple. Nous sommes une génération si privilégiée! Dieu est sur le
« Nous sommes au sommet des nuages. » point d'agir de façon spectaculaire. Le Seigneur va revenir très bientôt !

Pour Dieu, les nuages ont une grande importance symbolique. Les
CROYEZ AU PARADIS
Écritures nous affirment qu'à son retour, « les morts en Christ
ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, Quelqu'un a écrit ces mots très justes : « Le paradis est un lieu préparé
nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur les nuées, à la rencontre pour des personnes préparées. » Dieu m'a donné ces expériences afin
du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. que je puisse être préparée moi-même et que je puisse aider les autres
Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles » (1 à se préparer aussi.
Thessaloniciens 4.17-18). Le livre de l'Apocalypse mentionne aussi les
nuages : « Voici, il vient avec les nuées. Et tout oeil le verra, même ceux Le coeur du message est : « Réjouissez-vous et soyez dans
qui l'ont percé. » (Apocalypse 1.7 ; 14.14) l'allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux »
(Matthieu 5.12). L'espoir du paradis est la joie de la terre.
Ce fut un autre moment impressionnant au paradis. Je fus ravie d'ap-
prendre qu'il y aurait des nuages là-haut, car je les trouve paisibles et Après notre visite au sommet de la montagne, au-dessus des glorieux
beaux. Je me souviens que, dans mon enfance, je me demandais quel nuages, le Seigneur m'a ramenée en bas et nous avons changé de vête-
effet cela ferait de s'élever au-dessus des nuages. Alors, maintenant, je ments. Abraham était là pour nous saluer, et il a parlé au Seigneur
le sais ! Le Seigneur et moi, nous avons contemplé ensemble ce pendant quelques minutes, tandis que je restais plongée dans mes
panorama spectaculaire. pensées et que je me remémorais la vue que nous avions au-dessus des
nuages.
Je me demandais si nous allions nous envoler au-dessus des nuages
floconneux qui semblaient si éloignés de l'endroit où nous nous trouvions. Puis le Seigneur alla se changer et Abraham vint vers moi. Il me mit
Je ne sais pas pourquoi Jésus m'a fait voir des nuages. Beaucoup de la main sur le dos et constata : « Jésus t'a déjà montré une bonne
gens me demandent : « Pourquoi Dieu vous a-t-il montré telle ou telle partie du Royaume. » Abraham était un homme très grand, avec une
chose ? » En général, je ne connais pas la réponse à leurs questions. longue barbe.

Tout ce que je sais, c'est qu'il semble prendre un grand plaisir à me Je hochai la tête, et un bel ange m'escorta jusqu'au vestiaire. Revêtus
faire découvrir le Royaume céleste. Je suppose qu'il souhaite nous faire de nos vêtements célestes et d'une couronne, le Seigneur et moi avons
savoir que le paradis ressemble beaucoup à la terre, mais en bien mieux. rejoint le plan d'eau, et je me suis mise à chanter sur-le-champ.

En tout cas, une chose est sûre, c'est qu'il est le Dieu tout-puissant et Le Seigneur prit place sur le rocher, et je me mis à danser, mais je ne
que, je le sais, tout ce qu'il me montre a beaucoup d'importance à ses yeux. parvins pas à continuer. Je me sentis subitement très triste, et je fondis
Le fait qu'il ait pris le temps de m'escorter personnellement au cours de nos en larmes. Je sentais, en effet, que je venais à cet endroit pour la dernière
visites du Royaume me stupéfie, mais ces expériences et le message fois, et cela me brisait le coeur.

76
et tu seras guidée. Ne t'inquiète de rien.
Je sanglotai à fendre l'âme. Le Seigneur qui connaît toutes nos
pensées et tous nos sentiments, m'appela à m'asseoir près de lui. Je « Je veux que mes enfants le lisent, car beaucoup éprouvent des
n'avais pas envie d'obéir, parce que je savais ce qu'il allait me dire. Nous doutes concernant le paradis. Je désire qu'ils croient à l'existence
ne retournerions plus au plan d'eau. du paradis et qu'ils mènent une vie pure et obéissante pour pouvoir
entrer dans mon royaume.
Il m'appela de nouveau, et j'obéis à contrecoeur. Je m'assis à côté de
lui, pris son bras et continuai à pleurer. « Ce livre exposera toutes mes paroles et le Royaume que j'ai préparé
pour quiconque veut y entrer. Tout est déjà prêt.
« Seigneur, balbutiai-je, je sens que tu ne m'amèneras plus ici. S'il te
plaît, ne me laisse pas, parce que tu me manquerais trop. » Je serrai « Il doit être écrit par une personne remplie de l'Esprit. Ma fille,
fermement son bras. si tu n'étais pas revêtue d'une onction spéciale de l'Esprit, jamais
je ne pourrais me servir de toi pour cette oeuvre. Comme je te l'ai
« Ma fille chérie, tu as raison. Je ne veux plus te ramener ici expliqué, cela fait longtemps que je te prépare pour cette tâche,
jusqu'au dernier jour. Tu sais que ce sera bientôt. Sois donc parce que je sais que je reviens bientôt : je veux que mes enfants
patiente en attendant. Je t'en ai assez montré sur le paradis pour le sachent. Ma précieuse fille, je désire que tu te souvien nes
que tu le dises au monde, mais j'ai encore des choses à te montrer toujours de ce plan d'eau. »
sur la terre.
Ses paroles me touchèrent profondément. En fait, mon coeur bouillon-
« Je vais te ramener sur la plage et parler avec toi là -bas, mais nait d'amour pour mon Seigneur. Il se leva, et je compris que nous allions
je ne veux plus que tu pleures. Je serai avec toi partout où tu iras. partir. Je continuai à pleurer, mais je fus rassurée de savoir que je serais
Chaque fois que tu voudras me voir, je serai là et tu me verras. Je avec le Seigneur pour l'éternité et qu'il resterait avec moi tant que je
te mettrai à l'abri de toutes les mauvaises choses de la terre. serais sur la terre.

« Ma fille, je sais qu'intérieurement, tu as toujours voulu protéger Au vestiaire, un ange du Seigneur m'a serrée contre lui. C'était si formi-
les nécessiteux. Je te bénirai abondamment afin que tu puisses dable d'être dans un lieu baigné en permanence d'amour, de compassion
aider tous ceux que tu désires. » et de compréhension. En changeant de vêtements, je présumai qu'Abra-
ham et l'ange savaient que ce serait ma dernière visite au paradis. En
« Merci, Seigneur. Oui, j'aimerais beaucoup le faire. Je désire ardem- sortant du vestiaire, l'ange me serra une fois de plus contre lui.
ment aider ceux qui en ont besoin.
Il avait des cheveux blonds, une tunique blanche flottante et un visage
« C'est l'une des raisons pour lesquelles je t'aime tant, ma fille. tendre et chaleureux. Pendant que je me dirigeais vers le Seigneur, il me
Quand tu reviendras dans le Royaume pour l'éternité, je te sourit.
ramènerai à ce plan d'eau. Tu seras toujours ma fille précieuse. Je
ne veux plus que tu pleures. Je désire que tu sois heureuse chaque Nous sommes retournés sur la terre et nous nous sommes assis sur le
jour pendant que tu seras sur la terre. rivage. En ce lieu, le Seigneur m'a rappelé ce qu'il m'avait dit au plan d'eau
céleste. Il m'a répété qu'il ne me laisserait pas et qu'il ne m'abandonnerait
« Merci d'être patiente et d'accomplir tout ce travail pour moi. pas. Il m'a garanti que nous nous rencontrerions à nouveau sur la plage.
Je veux que ton mari et toi me serviez jusqu'à la fin de vos jours. Il m'a rappelé d'écrire tout ce qu'il me montrerait et me dirait.
Quant à ce livre que tu écris pour moi, contente -toi de le terminer,
77
Lorsqu'il partit, je me sentis consolée. Je croyais ce qu'il me disait. Je l'expérience la plus heureuse de ma vie. Aucun mot ne peut vraiment
m'appuyais sur ses promesses. Un passage des Écritures me revenait exprimer la joie que j'ai ressentie durant mes visites au paradis. Bien que.
sans cesse à l'esprit : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, je me sois sentie physiquement épuisée au cours de ces mois, j'avais été
les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez- vivifiée spirituellement.
leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous Je me mis à pleurer, mais à ce moment-là, la voix ferme et forte du
tous les jours, jusqu'à la fin du monde. » (Matthieu 28.19-20) Seigneur attira mon attention. Il dit :

Je compris ce que les disciples devaient éprouver lorsqu'ils réalisèrent « Ma fille, je t'ai dit de ne plus pleurer pour moi.»
que Jésus allait les quitter pour monter au ciel. Il les rassura en employant
les mêmes mots que ceux qu'il m'adressa. Je savais qu'il serait toujours Je tentai de sécher mes larmes, mais en vain.
avec moi et que, pendant que je tenterais d'accomplir sa grande Mission,
ses anges veilleraient sur moi. « Seigneur, je suis désolée. Je voudrais juste que tu m'emmènes au
« Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi. Ta houlette et paradis avec toi. »
ton bâton me rassurent. Tu dresses devant moi une table en
face de mes adversaires; tu oins d'huile ma tête, et ma coupe Je désirais qu'il le fasse immédiatement, parce que rien sur la terre ne
déborde. Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront tous me retenait plus. La perspective d'être au paradis avec Jésus primait sur
les jours de ma vie, et j'habiterai dans la maison de l'Éternel toute autre considération, et je le déclarai franchement au Seigneur.
jusqu'à la fin de mes jours. »
PSAUME 23.4-6
« Je ne veux pas attendre », m'écriai-je.
Je crois de tout mon coeur à ces paroles.
Le Seigneur me reprit, et cela frappa mon coeur : « Ma fille chérie,
prends patience. Je t'ai dit que j'avais besoin que tu accomplisses mon
PRÉCIEUX SOUVENIRS oeuvre sur la terre! »

En dépit de ma tristesse à l'idée de ne pas retourner au paradis


Il parlait d'un ton irrité. Il poursuivit : «Je viens plus tôt que les gens le
pendant un moment, je savais que je n'aurais renoncé à mes expériences
pensent. Rappelle-toi seulement que je ne t'abandonnerai jamais. Tu as
célestes pour rien au monde. Oui, les gloires du paradis sont vraiment
besoin de repos. »
incomparables !

Sur ces paroles, il partit. Je voulais toujours être avec le Seigneur dans
Je passai presque toute la matinée et l'après-midi du 8 avril à chanter le paradis, mais mon fardeau s'était allégé. Je ne craignais plus du tout
des cantiques, à adorer le Seigneur et à méditer sa Parole. Comme je la mort, parce que je savais qu'elle correspondrait au commencement de
suis chrétienne, la prière est ma raison de vivre. Dieu est donc le centre la vie éternelle dans le paradis. Parfois, j'avais même envie de mourir,
de mon existence, à chaque instant. mais à ce moment-là, je me réengageais à accomplir la mission que
Jésus m'avait assignée.
Ce matin particulier fut extrêmement triste pour moi, parce que je pre-
nais conscience du fait que je ne monterais plus au paradis avec mon En attendant, j'avais beaucoup de précieux souvenirs à me remémorer
Seigneur jusqu'au dernier jour. et à revivre. Mon esprit se souvenait de tout ce que j'avais vu au paradis,
de chaque route que nous avions empruntée, des résidences dans
Cet après-midi-là, vers treize heures, je me sentis à nouveau très affli- lesquelles nous étions entrés, des montagnes que nous avions gravies,
gée. Je me souvenais que je n'irais plus au paradis avec Jésus. Or, c'était
78
des anges, d'Abraham, des nuages, des fleuves, des animaux, des car je sais qu'il veille sur moi. Je veux faire de mon mieux pour plaire au
fleurs, des arbres, des oiseaux, des rochers, de la mer, du lac, des Seigneur en tout temps.
bassins, des gens, et surtout, de la joie et de la paix merveilleuses qui
régnaient sur tout cela.
LE PARADIS EST SI RÉEL!
Jamais je ne serai dans le même état d'esprit qu'autrefois, lorsque je
croyais vouloir jouir de cette terre aussi longtemps que possible, atteindre Huit jours après mes visites au paradis, le Seigneur m'entretint pendant
un âge avancé et faire de beaux voyages. Actuellement, je désire plus près de deux heures. C'était le matin du 16 avril. Mon corps trembla pen-
que tout au monde être avec le Seigneur. Je sais que le paradis existe, dant vingt minutes, et je gémis et grognai en préparation de la visite du
et surtout que Jésus y est toujours présent. Je l'aime plus que ma propre Seigneur. Il me déclara :
vie, et je veux que tous croient en lui et sachent qu'il existe un lieu qui a
«Ma fille, je dois te parler. »
déjà été préparé pour eux.
« Car ta bonté vaut mieux que la vie, mes lèvres célèbrent tes
louanges. Je te bénirai donc toute ma vie, j'élèverai mes Comme il le faisait souvent, il me prit la main et je vis mon corps trans-
mains en ton nom. Mon âme sera rassasiée comme de mets formé marcher avec lui sur la plage. Nous nous sommes dirigés vers les
gras et succulents et, avec des cris de joie sur les lèvres, ma rochers où nous nous asseyions souvent.
bouche te célébrera. Lorsque je pense à toi sur ma couche,
je médite sur toi les veilles de la nuit. Car tu es mon secours, Tout en marchant, je déclarai : « Ta présence me manque, Seigneur.
et je suis dans l'allégresse à l'ombre de tes ailes. Mon âme Mon dernier voyage au paradis remonte déjà à une semaine ! »
est attachée à toi; ta droite me soutient. »
PSAUME 63.4-9 Il m'écouta, et je sus qu'il me comprenait, mais il ne parla pas pendant
J'avais l'habitude de me poser des questions à ce sujet et, parfois, un certain temps. Nous avons poursuivi notre marche, puis nous nous
j'avais des doutes, mais aujourd'hui, je suis sûre de ce que je crois. Le sommes assis sur les rochers. Le Seigneur déclara :
paradis est si réel, et c'est notre vraie maison. Le Seigneur m'a très
souvent montré des étendues d'eau dans le paradis, et il m'a dit : « Toi aussi, tu me manques. »

« Tout coeur qui n'est pas pur comme l'eau et qui ne vit pas selon ma
Je me mis à chanter en esprit. Les chants jaillissent naturellement de
Parole n'entrera pas dans mon Royaume. » ma bouche lorsque je suis avec le Seigneur, sans que je les contrôle. Cela
me fit comprendre que Dieu apprécie les chants et les danses. Lorsque je
Comme il m'a répété de nombreuses fois cette exhortation, je sais chante, il regarde mon visage, et il semble heureux. Mais, cette fois, il
qu'elle est vraiment importante. Il a dit aussi : m'interrompit :

« Beaucoup n'entreront pas dans mon Royaume parce qu'ils ne vivent «Ma fille, il faut que je te parle. »
pas selon ma Parole. C'est pour cela que je t'ai montré les gens qui
portent des tuniques beiges et grises. » Comme j'étais absorbée par mon chant, il répéta : «Je dois te
parler. »
Je savais que je n'avais aucune qualification pour écrire des livres, et
que je connaissais très peu la Parole de Dieu, à part l'importance d'être « Pardonne-moi, Seigneur. »
obéissant et de craindre le Seigneur, mais il m'avait dit de ne pas
m'inquiéter. En fin de compte, j'apprends à lui remettre tous mes soucis, « Je vois que mon livre avance bien. As -tu indiqué le titre que
je t'ai donné? »
79
« Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la
« Oui, Seigneur! » Parole de Christ » (Romains 10.17). Dieu veut que nous croyions en sa
Parole, et celle-ci nous montre le paradis.
« Je t'ai dit que je prendrai soin de tout. »
Jésus a dit : « Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent
Essayer de trouver un titre approprié n'avait pas été une mince
en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé »
affaire. En effet, aucun ne semblait convenir. Et puis, la semaine
(Jean 15.7). La Parole de Dieu communique la foi à nos coeurs afin que
précédente, au cours d'un moment de prière, je demandai au Seigneur
nous puissions prier comme il convient, ce qui nous permettra de
de m'indiquer un titre. Comme je priais en esprit, les mots « Le paradis
recevoir des réponses à nos prières.
est si réel! » me revinrent plusieurs fois en tête. En fait, je ne pouvais
pas m'arrêter de les prononcer.
C'est ce qui s'est passé lorsque j'ai demandé à Dieu le titre de son livre.
Il a entendu ma prière et il y a répondu. C'est un Sauveur grand et
Une grande paix descendit sur moi lorsque je compris que c'était glorieux, et le paradis existe !
le titre que Dieu donnait à son livre : « Le paradis est si réel! »
Pouvait-on être plus clair ? C'est précisément le message, le thème,
Le Seigneur poursuivit :
la raison d'être de cet ouvrage. C'est ce que Jésus veut faire
connaître aux hommes!
«Je conduirai tous ceux qui vivent selon ma Parole dans le Royaume,
mais la route qui y mène n'est pas facile.
« Quiconque veut venir dans mon Royaume doit croire en ma
venue et s'y préparer, continua le Seigneur. Ce sera bien plus tôt
« Ma fille, tu te demandes toujours pourquoi je t'ai choisie pour
quon le croit! »
cet ouvrage. Je vais te le répéter encore une fois. Tu es la fille
qu'ilfaut pour ce livre. Je sais que tu feras tout ce que je te dirai,
« Même les chrétiens fidèles doutent qu'il y ait vraiment un même si c'est très difficile pour toi.
royaume au paradis. Je veux que tous mes enfants qui doutent
sachent que mon Royaume existe vraiment. Cela les incitera à être « Bien des gens seront surpris que j'aie choisi une fille plutôt
plus fidèles, obéissants et purs de coeur, afin de pouvoir entrer dans qu'un fils pour cette oeuvre de la fin des temps. Je constate que
mon Royaume. » bon nombre de mes filles ont le coeur plus pur que mes fils, et
quelles me sont agréables. Grâce à toi, beau coup de filles seront
LA ROUTE D'ACCÈS AU PARADIS heureuses. Je prévois de donner une onction particulière à de
N'EST PAS FACILE nombreuses filles pour cette oeuvre de la fin des temps, et elles
doivent être prêtes à la recevoir.
Le Seigneur veut que les hommes croient. L'auteur de l'Épître aux Hé-
breux a insisté sur ce point en affirmant que sans la foi, nous ne pouvons « Je veux que tu écrives exactement ce que je te montre et ce
pas plaire au Seigneur. que je te dis; rien de plus, rien de moins. Une fois que ce sera fait,
« Sans la foi, il est impossible de lui être agréable; car il faut tu recevras des dons particuliers pour me servir, et tu seras une
que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il bénédiction pour mon peuple. Je te bénirai toi-même plus que tu
est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. » le penses. »
HÉBREUX 11.6
La foi vient en entendant la Parole de Dieu, comme Paul le souligne : « Seigneur, la seule bénédiction que je souhaite est de te rendre

80
heureux. Je ne désire rien d'autre, parce que tu m'as donné tout ce
dont j'ai besoin ou que je souhaite sur cette terre. Maintenant, si je
peux te servir à une grande échelle, j'en serai ravie, et je veux aussi
que toute ma famille te serve, et que chacun veuille donner sa vie pour
toi. »
« C'est pourquoi je t'aime tant, ma fille », remarqua-t-il. Puis il
ajouta : « N'oublie pas de mentionner les paroles prophétiques du
pasteur Randolph dans ce livre, et souviens-toi que je te ramènerai
encore ici. »

Nous nous sommes levés, nous avons marché sur le sable et nous
avons contemplé l'océan Pacifique. Avant de monter au ciel, Jésus m'a
encore répété :

« Écris ce que je te dis. »

Je me suis blottie contre lui pendant que nous nous disions au


revoir. Je ne voulais pas qu'il parte, mais je savais que c'était
nécessaire. J'avais la certitude absolue que le paradis existe et que je
ne devais m'inquiéter de rien, puisque je passerai toute l'éternité avec
Jésus.

81
de bonheur. »

«Je connais tous tes besoins avant que tu ne me les exposes, mais je
ne veux pas que mes enfants cessent de me demander ce qui leur est
nécessaire. »

Ses paroles me rappelèrent ce que j'avais lu dans la Bible le matin


même : « En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les
Marcher dans la Parole païens, qui s'imaginent qu'à force de paroles, ils seront exaucés. Ne leur
ressemblez pas; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que
vous le lui demandiez. » (Matthieu 6.7-8)
Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent
en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera Dans ce passage de la Bible, par son extraordinaire modèle de prière,
accordé. Si vous portez beaucoup de fruit, c'est ainsi que le célèbre « Notre Père », Jésus nous enseigne comment prier. C'est un
mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples. exemple remarquable d'intercession personnelle, et je me sers de ses
Comme le Père m'a aimé, je vous ai aussi principes chaque fois que je me présente devant le trône de la grâce pour
aimés. Demeurez dans mon amour. adorer le Seigneur, intercéder et supplier Dieu. Je proclame toujours les
JEAN 15.7-9 promesses divines, comme Philippiens 4.19 : « Mon Dieu pourvoira à
tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ. » Ce
Le matin du 18 avril, pendant que je priais et méditais, le Seigneur matin-là, le Maître me rappela ces précieuses vérités.
me donna une onction très particulière. Ce fut le signal qu'il allait
arriver bientôt, et comme je m'y attendais, au bout d'un quart d'heure, je Après m'avoir adressé ce message sur la prière, le Seigneur se leva,
le vis assis à la fenêtre de ma chambre, selon son habitude. Je vis
et mon corps transformé en fit autant. Je vis Jésus toucher ma tête. Puis
aussi mon corps transformé assis près de lui. Du plus profond de mon
esprit, des cantiques spirituels jaillirent en réponse à sa présence. il partit, mon organisme spirituel disparut et le tremblement de mon corps
naturel cessa.
En chantant, je tins la main de mon Maître, et je voulus retourner ses
mains pour voir les cicatrices dans ses paumes, mais il ne me le permit
UNE VISION DE NOMBREUX LIVRES
pas. Il semblait particulièrement content, et il me rappela :
Quatre jours plus tard, le 22 avril, je fus avec le Seigneur de six heures
« Je ne veux plus te voir pleurer. » trente-cinq à huit heures dix-huit du matin. Mon corps trembla pendant
vingt-cinq minutes, puis j'entendis la voix du Seigneur. Il me prit la main,
Ce jour-là‘, le Seigneur me fit part de plusieurs points importants. et je vis mon corps transformé marcher sur la plage avec lui. Il me dit :
« Je t’aime, ma fille. »
« Ma fille, je ne veux absolument plus que tu t'angoisses au sujet
de ta mission, commença-t-il. Je prendrai soin de tout! Sois
« Je t'aime aussi, Seigneur. »
seulement heureuse en moi, ma fille. Je souhaite que tu mettes ta
photo sur la couverture du livre. »
Nous nous sommes rendus jusqu'aux rochers où nous nous asseyons
« Seigneur, tu me surprends toujours. Tu me combles constamment habituellement lorsque nous regardons le majestueux océan Pacifique.
En m'y installant, je me suis mise à chanter, puis je pleurai de joie. Je pris
82
le bras du Seigneur, et il caressa doucement ma main avec ses doigts. je consacre à ce livre. Retranscrire tes merveilleuses paroles n'est pas
« Ma fille, il faut que je te montre quelque chose. » difficile. Le Saint-Esprit inspire chacun des mots que j'écris; jamais je ne
pourrais y arriver seule ! »
La voix inhabituelle qui accompagnait les visions surnaturelles que le
Seigneur me donnait retentit à nouveau; je vis une bibliothèque remplie Je dois admettre que le plus difficile était d'attendre, et pourtant, le
de livres, et je me demandai pourquoi il y en avait autant. Mes yeux furent Seigneur inspirait fidèlement chaque mot que je retranscrivais. Sa Parole est
attirés plus particulièrement vers un ouvrage. éternellement vraie. Comme l'a attesté Esaïe, « ainsi en est-il de ma parole,
qui sort de ma bouche : elle ne retourne pas à moi sans effet, sans avoir
Le haut de la couverture représentait un château qui se détachait sur exécuté ma volonté et accompli mes desseins » (Esaïe 55.11). Et je savais
un fond doré. C'était un magnifique édifice, comme ceux que j'avais que la même chose était vraie en ce qui concerne le livre qu'il m'avait
contemplés au paradis. Le titre était inscrit au milieu de la page : « Le demandé d'écrire pour lui. Il ne retournerait pas à lui sans effet, mais il
paradis est si réel! » en grosses lettres bien visibles. En bas de la prospérerait et accomplirait les desseins de Dieu.
couverture figurait un nuage floconneux comme ceux que j'avais vus
depuis le sommet de la montagne. Fait encore plus frappant, je vis une Sa présence, sa voix, son contact, ses paroles, tout me rassurait beaucoup
multitude de livres voler dans l'air, et des gens tenter de sauter pour les et me donnait une grande paix. Je savais qu'il s'agissait de son livre et non du
attraper. mien, et qu'il prendrait grand soin de tout, depuis la couverture jusqu'à
l'impression, la diffusion et la distribution. Ce serait un magnifique ouvrage qui
Puis la vision s'est évaporée, et j'en ai médité l'importance. Le édifierait les gens en leur dépeignant les gloires du paradis.
Seigneur m'a expliqué :
Le Seigneur se leva, marcha sur le rivage de l'océan d'où nous étions
«Je t'ai dit que j'allais prendre soin de tout pour toi, ma fille. Ne partis et me dit :
t'inquiète plus de rien. »
«Je t'aime, ma fille chérie. »
Il m'a dévoilé comment serait l'ouvrage qui occupait une si grande part
de mon temps et de mon attention. Il serait beau, et sa couverture serait Cette fois, il ne me serra pas dans ses bras. Il fit simplement demi-tour
attirante. Plus important, il m'a prouvé à quel point beaucoup de gens et il s'éloigna.
aspirent à connaître la vérité sur le paradis, et j'ai pris conscience que
mon livre serait le moyen de les informer.
« TOUT EST PRÊT! »

« Seigneur, je crois tout ce que tu me dis, répondis-je, mais je ne peux Le matin du 25 avril, le Seigneur me rendit visite de sept heures quarante
pas m'empêcher de me préoccuper de ce sujet. » à neuf heures treize. Mon corps trembla violemment, et on put entendre mes
gémissements dans toute la maison. Puis Jésus prit la parole.
« Ma fille, ce livre doit être fait en mon temps et par ma volonté Je
désire que tu te détendes totalement. Je sais que ta vie est totalement « Je suis ton Seigneur, ma précieuse fille, et je dois te parler », me
perturbée par ce livre, mais certaines choses ne doivent pas être dit-il.
faites à la hâte. Il faut les accomplir au bon moment. Je veux que tu
apprennes à être patiente. Je souhaite que tous mes enfants soient Lorsqu'il me prit la main, mon corps naturel tressaillit et trembla comme
heureux sur cette terre. » sous l'effet d'un choc électrique, puis je vis mon corps transformé marcher
sur la plage avec le Seigneur. Nous avons pris nos places habituelles sur le
« Même si c'est difficile, Seigneur, j'apprécie chacun des instants que rocher, mais cette fois, je n'ai pas chanté.
83
Tes oeuvres sont admirables, et mon âme le reconnaît bien.
J'ai plutôt fait très attention aux vêtements que nous portions. En les Mon corps n'était point caché devant toi, lorsque j'ai été fait dans
observant, le Seigneur m'a dit : un lieu secret, tissé dans les profondeurs de la terre. Quand je n'étais
qu'une masse informe, tes yeux me voyaient ; et sur ton livre étaient
« Ma fille, j'apprécie beaucoup ta compagnie. » tous inscrits les jours qui m'étaient destinés, avant qu'aucun d'eux
existe. »
« Seigneur, je t'aime et je veux rester avec toi tout le temps. » PSAUME 139.14-16
Je savais que le Seigneur m'avait créée. Il m'avait formée, et il avait fait de
« Ce sera bientôt le cas, ma fille. Tu as regardé tes pieds? » moi quelqu'un de très précieux à ses yeux. C'est ce qu'il essayait de me mon-
trer ce jour-là. Il admirait sa création, et il voulait que j'en fasse autant.
Jamais je n'avais remarqué auparavant que je portais le même type de
sandales que lui : larges avec une lisière dorée. J'ai mis mon pied droit à
côté du sien et j'ai constaté qu'il était beaucoup plus petit. Cela nous a En général, lorsque Jésus me rend visite, il ne me parle pas beaucoup,
fait rire ! sauf lorsqu'il veut me transmettre des points essentiels sur ma vie et mon
ministère. Dans ce cas, il me répète constamment ses messages impor-
Ensuite, j'ai touché le tissu de ma tunique. Il était extrêmement souple tants.
et brillant.
Par exemple, il m'a réaffirmé très souvent qu'il viendrait bientôt. Il a
Le Seigneur s'est penché vers moi et a effleuré ma chevelure. fréquemment répété que son Royaume est déjà prêt pour ses enfants. Il
m'a dit maintes et maintes fois de cesser de m'inquiéter, d'être patiente
« Tu as de beaux cheveux », a-t-il affirmé. et de lui faire confiance.

La chevelure de mon corps transformé était celle d'une jeune fille : lon- Il m'a continuellement déclaré que ce livre est important parce qu'il
gue, raide, douce et brillante, comme celle que j'avais à l'adolescence. Puis convaincra de multiples sceptiques que le paradis existe vraiment. Plus j'y
le Seigneur m'a dévisagée et a déclaré : pense, plus je réalise que c'est l'une des découvertes les plus importantes
qu'on puisse faire : savoir que le paradis est réel rend la vie plus belle et
merveilleuse. Avoir la certitude qu'il est notre vraie patrie donne bien plus de
« Tu es belle, ma fille. »
sens à notre pèlerinage terrestre.
C'étaient des mots que j'avais vraiment besoin d'entendre, parce que je
n'avais jamais beaucoup apprécié mon apparence ni eu une haute opinion C'est exactement ce que j'éprouvais. Maintenant que je suis allée au pa-
de mes capacités. Aussi, entendre le Seigneur m'affirmer que j'étais belle radis plusieurs fois, j'ai hâte d'y résider en permanence. Quelqu'un a dit : «
me fit un effet considérable. Je me mis à pleurer de joie. Sur la terre, on ne peut gagner qu'une chose permanente : le paradis. »
Pour moi, rédiger ce livre est donc un immense privilège. Je sais que
« Ne sois pas timide, ma fille », me conseilla le Seigneur. Dieu s'en servira pour attirer de multiples âmes dans son Royaume. C'est
ce qu'il désire, et moi aussi.
Puis il me releva le menton. Je vis les traits de mon visage transformé et
le reflet de mes cheveux noirs. Pour la première fois de ma vie, je me sentis Ce matin-là, le 25 avril, le Seigneur semblait plus enjoué et plus loquace
vraiment jolie, et je me souvins des paroles du psalmiste : que d'habitude. Ses paroles et ses actes me firent beaucoup rire, et il
s'amusa aussi. Ce fut un instant de gaieté, et Jésus me parut ressembler
« Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. davantage à un homme ordinaire qu'au Dieu tout puissant. Il appréciait
84
certainement le bon moment que nous passions ensemble. « Ma chérie, je veux que tu sois heureuse chaque jour de ta vie ici-bas.
Cependant, après un certain temps, notre entrevue redevint plus sé- Tu seras toujours ma fille précieuse. Tant que tu seras sur cette terre, ma
rieuse. bénédiction sera sans fin.

« Ma fille, je te remercie de te rendre disponible pour ce travail. Pour « Je te protégerai de tout ce que je n'aime pas sur cette terre, et je ne
moi, l'essentiel est que tu fasses ce livre exactement comme je te le dis. te quitterai jamais. Je te ferai toujours des surprises ! »
N'oublie jamais cela. Je t'ai guidée pas à pas, comme je t'ai prévenue
que je le ferais. Je savais que tu accomplirais fidèlement ta tâche : c'est « Seigneur, tu m'as déjà tant surprise ! Je ne sais jamais ce que tu
pour cela que je t'ai choisie. feras la fois suivante ! »

« Je te le répète, tout dans mon Royaume est prêt pour mes enfants. Je sentis que ma réponse le faisait sourire.
Je veux que tous les chrétiens sceptiques et incrédules réalisent que le
paradis existe pour de bon. Je souhaite les amener tous dans le Puis il déclara : « Il est temps de rentrer. »
Royaume, mais quiconque ne vit pas selon ma Parole n'y entrera pas.
Ce livre aidera les gens qui n'ont pas la foi. Nous nous sommes levés et nous nous sommes dirigés vers l'eau.
Nous nous sommes serrés l'un contre l'autre, et il m'a dit :
«Je sais que tu pries pour de nombreuses personnes, mais je ne
peux pas répondre à toutes tes prières, parce que certains de ceux «Je t'aime, ma fille. »
qui connaissent ma Parole sont égoïstes et vivent pour le monde.
Quiconque vit malhonnêtement et ne respecte pas mes paroles ne « Moi aussi je t'aime, Seigneur. »
sera pas béni, même si je l'aime.

OMNIPRÉSENT ET OMNIPOTENT
« Ma fille, je veux que tu penses à ceux pour lesquels tu pries, à ceux
que tu connais, et aux prières que j'ai déjà exaucées. Certains ne Mon entrevue suivante avec le Seigneur eut lieu le 29 avril. Ce matin-là,
purifieront jamais leur coeur et ne seront jamais bénis. je restai avec lui de six heures cinq à huit heures. Mon corps trembla
pendant une demi-heure, après quoi le Seigneur me déclara :
« Beaucoup de chrétiens sont pauvres et ont beaucoup de problèmes « Choo Nam, ma fille, je dois te parler et te montrer certaines choses.»
dans leur vie parce que leur coeur n'est pas droit devant moi et qu'ils ne
donnent pas la dîme. Tout chrétien qui ne donne pas la dîme ne peut pas Quand il me prit la main, je vis mon corps transformé marcher avec lui
être béni, parce qu'il aime l'argent plus que ma Parole. Ceux qui entrent sur la plage. Dès que nous nous sommes assis sur les rochers, j'ai
dans cette catégorie ne verront jamais mon Royaume. Tu sais déjà où ils remercié le Seigneur de m'avoir emmenée en ce lieu pour que je sois avec
iront à la fin. lui.
Il m'a rappelé gentiment :
« Si quelqu'un vient à moi avec un coeur réceptif et essaie de vivre
avec mes paroles, il sera béni et il aura une paix et une joie « Je t'aime, ma fille. »
constantes. Quiconque m'aime et veut que je le bénisse doit avoir un
coeur droit devant moi, me faire passer en premier dans toute sa vie « Je t'aime, Seigneur. »
et avoir un coeur bien disposé envers les autres.
Après ces paroles, j'ai chanté pour lui. La voix surnaturelle qui

85
accompagne les visions qu'il me transmet est réapparue, et j'ai revu la
couverture du Paradis est si réel! De nouveau, l'ouvrage s'est envolé Comme Jean, j'avais été appelée à écrire, et ma mission était similaire à
dans l'air et des gens d'une région aride de la terre ont sauté pour la sienne. Je devais annoncer aux gens que le festin des noces de
tenter de l'attraper. l'Agneau est déjà prêt et que ceux qui sont invités à y participer au dernier
jour sont heureux. L'invitation est pour tous, mais seuls ceux qui
Puis un livre a volé vers nous et le Seigneur l'a pris. Il me l'a donné. Au choisissent volontairement de marcher selon la Parole de Dieu y auront
début, je l'ai tenu fermement à deux mains et je l'ai serré avec bonheur droit. Il est donc extrêmement important que nous vivions selon la Bible,
contre moi, le visage baigné de larmes de joie. que nous priions conformément à ses principes, et il veut que nous soyons
saints, purs et justes devant lui. Quel jour de noces magnifique ce sera!
Puis la vision surnaturelle m'a montré la salle d'une église, et le
Seigneur debout au pupitre. Il éleva le livre des deux mains et des gens La vision s'acheva et le Seigneur me demanda :
coururent vers lui. C'était vraiment merveilleux et édifiant de voir une telle
multitude venir au Seigneur. Je compris alors qu'il se servait du livre pour « Ma fille, est-ce que tu as tout vu? »
attirer des gens à lui.
« Oui, Seigneur, mais comment peux-tu être partout ? »
La vision m'ouvrit immédiatement de nouvelles perspectives. Je vis le
Seigneur dans de nombreuses églises du monde entier, où il y avait des « Je peux être où je veux en un clin d'oeil. »
gens de toutes nationalités. Dans chaque lieu de culte, des gens
couraient vers le Seigneur. Mon Maître omniprésent et omnipotent avait « Seigneur, je sais que certains chrétiens sont très fidèles, mais qu'ils
la capacité d'être dans plusieurs églises différentes en même temps. ont encore d'anciennes passions qui subsistent. Pourquoi ne les
changes-tu pas ? »
Cela me rappela un verset du livre de l'Apocalypse : « Alléluia! Car le
Seigneur, notre Dieu tout-puissant, est entré dans son règne » « Quiconque veut être changé bénéficiera de mon aide. S'il me
(Apocalypse 19.6). C'était la vision du paradis que l'apôtre Jean avait le demande, je le libérerai, pourvu qu'il soit sincère et persévérant.
reçue sur l'île de Patmos lorsqu'il était en exil. C'était aussi ce que les Je répondrai à ses prières.
gens de ma propre vision faisaient : ils couraient vers le Seigneur pour
l'adorer, parce qu'ils savaient qu'il s'agissait du Dieu tout-puissant! « Beaucoup de mes enfants, hélas, ne prient pas sincèrement ou
manquent de persévérance. S'ils ne sont pas patients, ils ne recevront
Ce fut une réaction à la révélation de Jean dans l'Apocalypse : « Et pas la bénédiction.
une voix sortit du trône, disant : Louez notre Dieu, vous tous ses
serviteurs, vous qui le craignez, petits et grands! » (Apocalypse 19.5). « Ma fille, tu es si tenace! Tu ne lâches jamais prise. Tu me demandes
inlassablement ce que tu veux dans tes prières. Sache que je les entends
Quand les saints le firent, ils furent remplis de joie et crièrent : toutes!»
«Réjouissons-nous, soyons dans l'allégresse, et donnons-lui gloire; car
les noces de l'Agneau sont venues, son épouse s'est préparée, et il lui a « C'est vrai, Seigneur. Je m'obstine jusqu'à ce que je reçoive parce
été donné de se revêtir d'un fin lin, éclatant et pur; car le fin lin, ce sont que je sais que tu as toutes les réponses. L'un de mes moniteurs
les oeuvres justes des saints. bibliques m'a conseillé de ne jamais renoncer à prier pour ce que je
souhaitais obtenir. C'est pour cela que je suis très persévérante dans la
L'ange me dit : "Écris : Heureux ceux qui sont appelés au festin des prière, Seigneur.
noces de l'Agneau!" » (Apocalypse 19.7-9)
86
« Je sais que tu as les réponses qu'il me faut, en particulier dans mes
prières personnelles. Tu as répondu à plus de mes requêtes que je
l'espérais. Merci, Seigneur ! »

«J'aime les enfants tenaces. Leur persévérance prouve leur


fidélité et démontre qu'ils croient que je peux rependre à toutes leurs
prières. Je veux aussi que mes enfants sachent que même si je
réponds aux prières, je peux aussi m'en abstenir s'ils ne sont pas
fidèles. »

« Quelles sont les raisons pour lesquelles tu n'accordes pas tes


bénédictions à certains de tes enfants ? »

« Ma fille, quand certains de mes enfants ont besoin de quelque


chose, ils prient nuit et jour, et ils passent du temps avec moi. Ils
sefforcent aussi d'être obéissants et de vivre selon mes paroles.
Mais ensuite, dès que je les bénis, ils changent, s'éloignent de moi
et reprennent leurs anciennes habitudes. Ils continuent à faire des
choses qui ne me plaisent pas. Cest pour cela que, parfois, je n'accorde
pas mes bénédictions. »

Puis, Jésus mit un terme à sa visite, et je compris mieux les voies de


Dieu : elles « sont parfaites, la parole de l'Éternel est éprouvée; il est un
bouclier pour tous ceux qui se confient en lui. » (Psaume 18.31)

87
« Ma fille, je te bénirai jusqu'à ce que tu ne puisses en supporter
davantage. Je te bénirai au-delà de ce que tu espères, au-delà de ce que
tu me demandes. »
Des bénédictions « Seigneur, les seules bénédictions que je te réclame, c'est de te
surnaturelles servir et de faire ton bonheur. »

« Ma fille, tu me rends dejà très heureux. C'est pour cela que je t'ai choisie
pour cette mission. Toi et ton mari allez m'être très utiles jusqu'au dernier
Toute vallée sera comblée, toute montagne et toute colline jour. Dis à ton mari que le travail qu'il accomplit pour cet ouvrage me
seront abaissées; ce qui est tortueux sera redressé, et les chemins plaît. »
raboteux seront aplanis. Et toute chair verra le salut de Dieu.
LUC 3.5-6
« Quand tout sera fini, je veux que tu bâtisses mon Église. »

Le matin du 2 mai, j'eus un moment de prière exceptionnel. L'onctionde Cette affirmation fut prononcée avec la voix qui accompagne
Dieu sur moi fut plus prononcée que d'habitude, et lorsque je terminai toujours les visions surnaturelles que le Seigneur me donne, et j'ai
mon intercession, je tremblai de tous mes membres. Cela sembla ne jamais revu l'église qu'il m'avait déjà montrée auparavant. Après avoir aperçu
devoir s'arrêter ! Les grognements de mon esprit ressemblèrent à des l'intérieur et l'extérieur de l'édifice, je me suis sentie totalement
convulsions internes. J'eus de la fièvre et je transpirai abondamment. détendue. Je n'ai plus revu le Seigneur ni senti sa présence.

Je fus tellement transportée que j'oubliai de regarder l'heure. Au bout Ce matin-là, tout comme ceux qui suivirent, Jésus me rendit visite
d'un moment, le Seigneur entra dans ma chambre et, comme d'habitude, d'une manière totalement imprévisible, et non à sa façon habituelle. Au
il s'assit sur le rebord de la fenêtre. cours de cette période, chaque visite fut si particulière que je ne sus
jamais à quoi m'attendre.
Sa voix apaisa les manifestations physiques de mon organisme.
En tout cas, je constatai vite qu'il n'apparaissait jamais les jours où
«Ma fille chérie, je suis venu te dire et te montrer certaines choses. j'avais d'autres projets. Par contre, les jours où je n'avais rien prévu, il
Avant que je vienne chercher mon peuple, tu auras beaucoup de venait souvent me chercher pour m'amener sur la plage terrestre, ou
travail à faire pour moi. Il faut que tu sois patiente avec moi. Bien bien il s'asseyait simplement sur le rebord de la fenêtre pendant que je
des gens ne sont pas prêts à ce que je vienne les chercher. Mon priais. Mon amour pour lui est indescriptible !
Royaume est totalement prêt pour quiconque veut y entrer.
Je suis toujours stupéfaite de constater à quel point il sait tout de
« Tous les croyants devront comparaître devant moi à la fin, et moi. Il connaît mes pensées, mes sentiments, mes plans et mes
beaucoup de ceux qui ne mettent pas en pratique mes paroles seront motivations. Je prie continuellement selon le Psaume 139.23-24 : «
cruellement déçus. Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon coeur! Éprouve-moi, et connais
mes pensées! Regarde si je suis sur une mauvaise voie, et conduis-
«Je veux que tous mes enfants entrent dans mon Royaume. Je moi sur la voie de l'éternité. »
souhaite que tous les lecteurs de ce livre croient et comprennent
comment ils doivent vivre dans le monde pour entrer dans le Royaume.
88
COMME UN PETIT ENFANT uns pour les autres. » (Jean 13.33-35)
Le Seigneur veut que tous ses enfants soient au paradis avec lui pour
Ma foi continua à grandir en même temps que ma relation avec le
toujours. Pour y parvenir — pour vivre au sommet de la plus haute mon-
Seigneur. Je crois vraiment que je ne pourrai plus jamais douter. Je
tagne du paradis — nous devons être comme des petits enfants. Le
suis allée si souvent au paradis avec Jésus ! Je crois en sa Parole, et
christianisme authentique transforme les adultes en petits enfants
je sais que le paradis existe.
perpétuellement émerveillés, confiants, obéissants et aimants.

« Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; Jésus m'a montré très clairement qu'il veut que nous ayons tous la
car le Royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. Je vous le foi d'un petit enfant. Il désire que nous marchions conformément à sa
dis en vérité, quiconque ne recevra pas le Royaume de Dieu comme un Parole, que nous le croyions entièrement et que nous aspirions à aller
petit enfant n'y entrera point. » (Marc 10.14-15) au paradis. Ceux qui ne le feront pas, comme il me l'a montré plusieurs
fois, seront à la lisière du paradis, mais ils ne pourront pas entrer dans
Le Seigneur veut que nous devenions comme des petits enfants afin la joie du Seigneur.
de pouvoir apprécier pour l'éternité les bénédictions du Royaume des
cieux. Les adultes qui soumettent totalement et sans réserve leur vie à
UNE BELLE MAISON ET UNE VOITURE
Jésus-Christ peuvent acquérir ces qualités. L'innocence, la confiance,
la pureté de coeur, la fascination, l'émerveillement, la conviction, la joie, De six heures dix-sept à huit heures quatorze du matin du 6 mai, j'ai
le bonheur, le fait de savoir profiter de l'instant présent sont quelques- été en compagnie du Seigneur. Mon corps a tremblé pendant vingt
unes des qualités merveilleuses que Dieu veut nous voir acquérir pour minutes, et j'ai transpiré sous l'effet d'une onction particulièrement
aller au paradis. puissante. J'ai aussi gémi sous l'onction de l'Esprit. Ensuite, j'ai senti la
présence du Seigneur dans la prière.
Vous remarquerez que le Maître a dit : « Quiconque ne recevra pas
le Royaume de Dieu comme un petit enfant n'y entrera point » (Marc « Viens, Choo Nam, ma fille. Il faut que je t'emmène à la plage! » dit-
10.15). Manifestement, il veut que nous croyions au paradis et que nous il.
le recevions comme un petit enfant. C'est la clé qui ouvre la porte des
Je vis sa main s'avancer vers moi, puis mon corps transformé marcher
cieux pour tous ceux d'entre nous qui désirent y entrer.
sur la plage avec le Seigneur. Ce fut un moment de pur bonheur. Je
souris à Jésus comme une enfant qui profite d'un moment privilégié avec
Toutefois, comme nous devons faire face à de multiples épreuves en
l'un de ses parents. Tout mon corps baigna d'allégresse, et mon Sauveur
grandissant, nous perdons vite notre innocence, notre foi, notre
partagea visiblement ce sentiment.
confiance et notre pureté. Mais lorsque nous venons au Seigneur dans
une pleine soumission, nous retrouvons toutes ces qualités. C'est une
belle transformation : « Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle « Seigneur, tu m'as manqué. Je t'aime tant! »
création. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont
devenues nouvelles. » (2 Corinthiens 5.17) « Moi aussi, je t'aime, ma fille. C'est pour cela que je t'ai amenée ici. »

Dieu est notre Père ; nous sommes ses enfants. Il veut que nous Nous sommes allés jusqu'au rocher qui nous servait de halte
soyons des enfants qui fassent confiance à leur Père, qui l'aiment et qui reposante lorsque nous marchions sur la plage. Je m'assieds toujours à
lui obéissent. Jésus a dit : « Mes petits enfants, je suis pour peu de sa gauche et je lui prends la main, ou je glisse ma main sous son bras.
temps encore avec vous. Vous me chercherez... À ceci tous Je chantai de joie devant lui pendant un moment avant que le Seigneur
connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les me dise :
89
« Ma fille, je vais te montrer quelque chose. Je souhaite que tu sois « C'était beau, Seigneur. »
heureuse. »
« Cela t'appartiendra. »
La voix que je prenais toujours lorsque j'avais des visions réapparut
et resta en moi pendant longtemps. Je fondis en larmes. C'était si merveilleux! Cette grâce dépassait
toutes mes espérances, et je ne la méritais pas. Je me répétais sans
Ma vision se poursuivit, et je vis un immense fleuve extrêmement cesse : « Pourquoi moi ? » Les gens se demandent souvent pourquoi
large. Il y avait beaucoup de maisons, mais elles surplombaient la berge, les catastrophes s'abattent sur leur tête, mais moi, je me posais des
étant bâties sur de superbes falaises. questions sur l'abondance des bénédictions que le Seigneur déversait
sur moi.
Mon attention fut attirée par l'une d'elles, une demeure blanche à deux
étages entourée d'une pittoresque barrière blanche. Il n'y avait pas Elles étaient si nombreuses que je ne pouvais pas les compter. C'était
d'herbe autour de la maison, mais une terrasse en pierres. Des fleurs et comme si la prophétie de Malachie s'était réalisée dans ma vie dès ici-
des arbres jaillissaient à profusion aux alentours. bas :
« Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu'il
On entrait dans la cour par une immense grille. Une voiture rouge y ait de la nourriture dans ma maison; mettez-moi de la sorte
brillante était garée du côté gauche du garage. C'était un véhicule haut à l'épreuve, dit l'Éternel des armées. Et vous verrez si je
de gamme. Devant la maison, deux marches menaient à de belles double n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands
portes. pas sur vous la bénédiction en abondance. »
MALACHIE 3.10
La vision continua. À l'intérieur de la maison, une moquette crème
Depuis longtemps, Roger et moi versions la dîme de nos revenus et
couvrait le sol, et les meubles de qualité étaient décorés de diverses cou-
faisions des offrandes à divers ministères. Quand je le pouvais, j'aidais
leurs. Le salon était spacieux, et à côté, une grande chambre était
toutes les oeuvres chrétiennes, mais jamais je n'aurais attendu de tels
équipée d'une salle de bains. Cette chambre était immense, avec un très
résultats à la suite de notre obéissance. Dieu était si merveilleux! Les
grand lit et des commodes, des tables et des armoires en merisier. Le
bénédictions qu'il déversait sur nous étaient fabuleuses. Il avait ouvert
dessus du lit était mordoré, et les rideaux étaient assortis.
les fenêtres du paradis, et il s'apprêtait à en faire encore plus !

J'ai jeté un coup d'oeil dans la cuisine. Les éléments étaient en


merisier. Au centre de la pièce trônait un plan de cuisson, et des « Mais, Seigneur, objectai-je, je n'ai plus besoin de rien. J'ai déjà tout
appareils ménagers modernes étaient disposés partout. ce qu'il me faut ! »

Devant la cuisine, une terrasse bordée d'arbres était entourée d'une « Ne pleure pas, ma fille », m'exhorta-t-il.
jolie barrière. C'était vraiment une somptueuse résidence, et j'ai pensé :
« C'est magnifique, mais pourquoi Jésus me montre-t-il cela ? Le Surprendre mes larmes semblait toujours contrarier le Seigneur. Je suis
Seigneur nous a déjà procuré une belle voiture. Et je ne m'intéresse plus sûre que c'est parce qu'il veut me voir heureuse. Néanmoins, la vision
aux choses matérielles ! » m'avait tellement bouleversée que je sanglotai de plus belle. Je me
La vision cessa et le Seigneur me demanda : demandai si cela impliquait qu'il ne reviendrait pas nous chercher aussi
vite que je l'espérais. S'il revient dans un avenir très proche, en effet,
« As-tu apprécié ce que tu as vu? pourquoi voudrait-il me donner une maison aussi grosse et une voiture
90
aussi coûteuse ? Ce fut un précieux moment de joie inexprimable, qui me permit de
Comme toujours, il lut dans mes pensées. comprendre pleinement le sens du passage suivant :
« Que l'épreuve de votre foi, plus précieuse que l'or
« Ma fille, t'inquiètes-tu à l'idée que, comme je te donne cette maison périssable (qui cependant est éprouvé par le feu), ait pour
et cette voiture, je ne reviendrai pas bientôt? » résultat la louange, la gloire et l'honneur, lorsque Jésus-
Christ apparaîtra. Vous l'aimez sans l'avoir vu, vous croyez
Cette question fit écho à mes plus grandes craintes, et je sanglotai de en lui sans le voir encore, vous réjouissant d'une joie
plus belle. Le Seigneur releva mon visage et essuya mes larmes. Puis, merveilleuse et glorieuse, parce que vous obtiendrez le salut
d'un ton très rassurant, il dit : de vos âmes pour prix de votre foi. »
1 PIERRE 1.7-9
« Ma précieuse fille, je vais revenir, comme je te l'ai dit, mais en Une joie merveilleuse et glorieuse! Ma foi avait été fortifiée par la révé-
attendant, je veux que tu aies le meilleur. » lation personnelle de Jésus-Christ. Je l'aimais tant. Je l'avais même vu!
C'était glorieux, et je continue à jouir d'une joie merveilleuse et sublime.
« Seigneur, tu m'as déjà donné une belle maison et une voiture. Je
n'ai besoin de rien d'autre! Je désire seulement te plaire et servir les
autres jusqu'à ce que tu reviennes pour nous. Tu as dit que si nous VOLER COMME DES OISEAUX
t'aimons, nous devons être bons envers les autres. C'est pourquoi je veux Très bientôt, un événement miraculeux va se produire. Bien que la Bi-
que tu attires à toi le plus de gens possible, car je sais que c'est là ta ble n'emploie jamais le mot enlèvement, l'apôtre Paul décrit un
volonté. » cataclysme durant lequel le Seigneur Jésus reviendra du paradis avec
ses saints pour « enlever » son Église. Pour tous ceux qui le connaissent,
«Je ne veux plus que tu t'inquiètes. Tu ne souhaites que me plaire, et ce sera l'expérience ultime.
tu n'attends rien d'autre. C'est pourquoi je désire t'accorder plus que ce
« Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d'après la Parole
que tu as maintenant. N'ajoute rien; sois heureuse. »
du Seigneur : nous les vivants, restés pour l'avènement du
Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont décédés.
Ses paroles me réconfortèrent et me remplirent de joie et d'espoir. Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un
Jésus reviendra bientôt, et je ne dois m'inquiéter de rien. Mon esprit fut archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du
attiré par un verset que j'avais déjà entendu à : l'orateur nous avait ex- ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement.
pliqué que les vrais croyants seraient la tête et non la queue (voir Deuté- Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous
ronome 28.44). C'est là la bénédiction qui attend tous ceux qui servent le ensemble enlevés avec eux, sur des nuées, à la rencontre du
Seigneur « au milieu de l'abondance de toutes choses... avec joie et de Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le
bon coeur » (voir Deutéronome 28.47). Seigneur. Consolez-vous donc les uns les autres par ces
paroles. »
1 THESSALONICIENS 4.15-18
Le Seigneur affirma : « Maintenant, il faut que nous rentrions », puis il
se leva. Nous sommes retournés à l'endroit d'où nous partons générale- Mais ceux qui ne connaissent pas le Seigneur comparaîtront devant le
ment, et nous avons mis un terme à notre visite à la plage. Pendant que trône du jugement de Christ, où ils entendront la sentence que leur
nous marchions, le Seigneur a fait une chose qu'il n'avait jamais faite vaudra leur manque de foi : « Car le salaire du péché, c'est la mort »
jusque-là : il m'a soulevée dans ses bras et fait tournoyer comme les (Romains 6.23). Par contre, ceux qui connaissent Jésus bénéficieront du
pères font avec leurs jeunes enfants. Je me mis à rire comme une folle, don gratuit de la grâce de Dieu : « le don gratuit de Dieu, c'est la vie
et je remarquai que mon corps naturel était presque tombé en bas du lit. éternelle en Jésus-Christ notre Sauveur. » (Romains 6.23)
La puissance de Dieu sur moi était très forte.
91
Je sais que certains éprouveront quelque difficulté à comprendre com-
La seconde venue de Jésus-Christ a été le sujet de mon entrevue sui- ment on peut faire des expériences telles que celles que j'ai eu le privilège
vante avec le Seigneur, le 13 mai. J'ai été avec lui de six heures vingt à de vivre. Ils objecteront : « Ce n'est pas dans la Bible! »
neuf heures du matin. Je me suis réveillée à six heures vingt, tremblant
comme une feuille. Mon corps tressaillit pendant plus d'une demi-heure, Mais en réalité, la plupart des points que Dieu m'a montrés sont rap-
après que l'onction vint sur moi, et je poussai des gémissements. Le portés dans la Bible. Je crois qu'il a simplement voulu que ce livre mette
Seigneur s'approcha de moi et me dit : à l'honneur les vérités bibliques sur le paradis afin d'édifier les chrétiens.
Il a fait de moi son instrument, et de ce livre un véhicule, pour réitérer les
« Ma fille, je suis ton Seigneur. Je dois te parler et te montrer quelque vérités des Écritures à son Église. Je crois également que le Seigneur
chose. » veut faire savoir à son peuple qu'au paradis, il y a bien des merveilles qui
ne sont pas décrites dans la Bible.
Cette fois, comme je marchai avec le Seigneur dans mon corps trans-
formé, je lui souris et déclarai : Il continua : « Mieux vaudrait te souvenir que tu as un grand prix à mes
yeux, ma fille. C'est seulement de cette façon que je pourrai t'employer. Je
« Je t'aime, Seigneur. » reviens pour mes enfants bien plus tôt que la plupart des gens s'y attendent.»

Je constatai qu'il me sourit en retour, même si je ne voyais pas claire- « Tous les chrétiens vivront-ils dans des résidences comme celle qui
ment son visage. avait mon nom inscrit sur la porte lorsqu'ils iront au paradis ? »

«Je t'aime, ma fille chérie », répondit-il. « Je ferai entrer un grand nombre de mes enfants dans le Royaume,
mais tout le monde ne vivra pas dans des demeures aussi somptueuses
Nous nous sommes assis sur les rochers et le Seigneur a continué : que la tienne. Celles-ci sont réservées à mes privilégiés. »

«Je constate que ton mari prend des temps de congés supplémentaires « Mais est-ce que tous les chrétiens iront avec toi lors de ton
pour participer à la rédaction de ce livre. Vous faites tous les deux de l'excellent retour?»
travail.
« Je vais te montrer quelque chose, répliqua immédiatement le
« Ma fille, je dois te dire une chose. Je t'ai prescrit d'écrire exactement
Seigneur. Je veux que tu te souviennes de tout ce que tu vois. Je souhaite
ce que je t'ai montré et dit. Or, j'ai remarqué que tu n'expliquais pas assez
que le monde entier sache ce qui va se passer bientôt. Je sais que de
en détail ce que je t'ai fait découvrir. »
nombreux chrétiens ne croient pas ce que mes prophètes leur disent. C'est
pour cette raison que je te montre ceci. »
« Pardonne-moi, Seigneur. Je vais recommencer le travail ! »

Ma voix particulière resurgit, comme d'habitude, à l'approche d'une


Jésus m'avait fréquemment répété de tout noter après ses visites,
vision surnaturelle du Seigneur. Cela semble être le moyen dont il se
quel que soit mon état de fatigue. Parfois, je me sentais tout engourdie,
sert pour me préparer à voir quelque chose d'exceptionnel. Cette fois-ci,
mais dès que je prenais du papier et un stylo, les mots se pressaient dans
j'ai gardé cette voix pendant longtemps. J'ai chanté en esprit avec elle
ma tête. Je savais que c'était le Saint-Esprit qui me guidait. C'était ce qu'il
faisait, et j'eus la certitude qu'il m'enverrait un autre écrivain qui m'aiderait
à expliquer l'enseignement qui accompagnait mes expériences.

92
pendant plus d'une demi-heure, puis j'ai commencé à voir ce que Dieu avenir très proche.
voulait me montrer. Puis je vis la fille de dix mois de ma propre fille. Actuellement, elle n'a
presque pas de cheveux, mais dans cette vision, sa chevelure flottait
sur ses épaules et, comme mon autre petite-fille, elle s'envolait dans
La première partie de la vision ressemblait plus à une impression qu'à
l'air.
une expérience visuelle. Le monde entier semblait en ébullition. La terre
Je pleurai et criai. Je fis sans doute un bruit assourdissant. Par
bourdonnait comme une ruche! Mais je compris la raison de toute cette
chance, Roger était au travail, sans quoi il aurait été alarmé et
effervescence.
préoccupé par tout ce tapage.
L'air était rempli d'objets blancs qui bougeaient. Lorsque la vision de-
Au début, j'ignorais si je criais de joie ou de tristesse. Ma petite-fille
vint plus claire, je vis des gens portant des tuniques blanches qui
de dix mois avait, tout comme l'autre, beaucoup grandi. Je sentais que
volaient dans l'air. Le ciel était littéralement rempli de personnes qui
le Seigneur avait une bonne raison de me montrer les enfants.
volaient comme des oiseaux migrateurs.
Premièrement, je suis sûre qu'il souhaitait m'informer qu'elles seront
au paradis avec moi pour passer toute l'éternité avec lui. Et
C'était si stupéfiant que j'en fus abasourdie. À ce moment-là, je chantai deuxièmement, je sais qu'il désirait me montrer quel âge elles auront
très fort, et mes mains bougèrent comme les poings d'un boxeur qui lors de son retour. Ce sera plus tôt que la plupart des gens le pensent.
tapent sur un punching-ball. Jamais je ne m'étais sentie aussi excitée de
toute ma vie. L'onction qui reposait sur moi me fit bondir, à tel point que La suite de la vision fut bien moins réjouissante. Je vis les gens qui
j'eus presque l'impression de voler avec les personnes vêtues de blanc n'étaient pas montés aux cieux avec les autres. Certains lieux
que je voyais. Les mouvements spasmodiques de mon organisme et ma terrestres étaient bouleversés, d'autres étaient chaotiques. Partout, il
voix surnaturelle étaient si forts qu'on m'entendit probablement dans y avait beaucoup de bruit, et les gens étaient visiblement en proie à la
toute la maison. panique. Tous les visages étaient terrorisés.

Je savais que l'enlèvement aurait lieu, mais je n'avais jamais réfléchi Des gens couraient au hasard. C'était la confusion la plus totale. On
au spectacle singulier qu'il offrirait aux regards. Je me demandai ce aurait dit que chaque personne cherchait quelqu'un ou quelque chose
qu'en penseraient ceux qui ne connaissaient pas Jésus. J'étais émue qu'elle ne parvenait pas à trouver. Je fondis en larmes comme une
et bouleversée, mais eux seraient terrifiés, j'en étais sûre. enfant en voyant les gens courir dans les rues en criant. Certains
essayaient de jeter quelques-unes de leurs affaires dans des
Ce fut la plus grande surprise que le Seigneur m'ait montrée. C'était véhicules comme des voitures ou des bateaux. Il y avait des milliers
aussi la scène la plus impressionnante à laquelle j'aie jamais assisté — de navires sur l'océan. Les gens essayaient de s'échapper coûte que
des êtres humains qui volaient dans les airs comme des oiseaux, qui coûte.
s'élevaient à la vitesse d'une fusée. Cela faisait un peu penser à des
cerfs-volants planant dans l'air au cours d'un beau jour sans nuages. De nombreux hommes en uniforme forçaient la porte des habitations,
les pillaient et s'emparaient de tout ce qu'ils y trouvaient. Sur le sol d'une
Je reconnus ma petite-fille d'un an. Elle portait une robe blanche et maison, j'aperçus une famille de quatre ou cinq personnes, toutes allon-
ses cheveux étaient longs jusqu'aux épaules. Elle avait grandi. Au début, gées sur le ventre au milieu d'une mare de sang.
je la vis chez elle, dans ses vêtements habituels, puis, subitement, elle
fut revêtue d'une robe blanche et s'envola dans les airs. Cette vision me Des centaines de personnes s'enfuirent à pied dans les montagnes.
stupéfia. Elle confirma indubitablement le fait que le Seigneur reviendrait Pendant qu'elles détalaient, les gardes en uniformes tirèrent sur elles, et
dans un plusieurs s'écroulèrent. Ceux qui étaient près des gardes furent battus
93
avec des crosses et des bâtons. reviens bientôt! C'est pourquoi ce livre est si important pour moi. Il est
Je vis des gens détruire des églises. Un homme jeta une pierre dans pour mes enfants. Tu as vu ce qui va se produire sur terre dans un avenir
un beau vitrail représentant Jésus avec ses agneaux. Le vitrail se très proche.
brisa, et des morceaux de verre s'éparpillèrent dans toutes les
directions. Je hurlai encore plus fort. « Je suis prêt pour mes enfants, mais beaucoup dentre eux ne croient
pas vraiment en moi et vivent pour des choses du monde. Je les aime
Une femme qui paraissait chercher un enfant perdu courait dans tous et je désire les emmener tous au paradis avec moi, mais je ne
toute sa maison, poussant des cris de panique et de terreur. Elle pourrai emmener ceux qui ne seront pas prêts. Pour entrer dans mon
appelait sans relâche son enfant tout en se démenant, déçue et Royaume, il faudra avoir le coeur pur et obéissant. »
désespérée au plus haut point. J'aurais voulu l'aider, mais je ne
pouvais absolument rien faire. Je me mis à penser à tous ceux qui ne connaissent pas le Seigneur et
j'intercédai pour qu'ils soient sauvés. Je nommai chacun de ceux que je
Je sanglotai abondamment en pensant à son sort et à celui de tous connaissais et je demandai à Dieu d'intervenir dans leur vie pour attirer
les autres. leur attention. Puis je priai pour les chrétiens qui ne vivent pas pour
Jésus, en lui demandant de les attirer de nouveau à lui.
Puis je vis une famille que je connais personnellement. Le père courut
dans sa maison et se rua de pièce en pièce en appelant sa femme et Je résolus de terminer le livre aussi vite que possible, et je promis
ses enfants. Il trouva un membre de sa famille, et ils s'assirent dans au Seigneur que j'irais là où il m'enverrait. Je me sentis vraiment
un coin de la pièce, serrés l'un contre l'autre, en larmes. Je sais de honorée d'être une servante des derniers temps qui moissonner ait les
qui il s'agit, mais je préfère ne pas mentionner leur nom dans cet champs de son Maître. Je me remémorai un passage de la Bible qui
ouvrage. montre exactement ce que Jésus éprouve actuellement :
« Voyant la foule, il fut ému de compassion pour elle, parce qu'elle
La vision finit par cesser, mais mes larmes ne tarirent pas pour autant. était languissante et abattue, comme des brebis qui n'ont point de berger.
Le Seigneur m'essuya les yeux. Alors il dit à ses disciples : La moisson est grande, mais il y a peu
d'ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers à
« Ma fille, je dois te montrer ces choses afin que tu dises au monde sa moisson..»
entier ce qui va se produire. J'aime tous mes enfants, et je veux qu'ils MATTHIEU 9.36-38
prennent conscience que je vais bientôt revenir pour eux, mais je ne peux Le paradis est si réel ! Paul le décrit en ces termes : « Ce sont des
pas enlever ceux qui ne vivent pas conformément à ma Parole, parce choses que l'oeil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui
qu'ils ne sont pas prêts pour moi. ne sont point montées au coeur de l'homme, des choses que Dieu a
préparées pour ceux qui l'aiment » (1 Corinthiens 2.9). Nous montrons
« Quand les temps de la fin viendront, beaucoup de chrétiens seront notre amour pour le Seigneur par l'obéissance : comme Jésus l'a dit, « si
surpris. Tu ne viens de voir qu'une petite partie de ce qui va arriver très vous m'aimez, gardez mes commandements. » (Jean 14.15)
bientôt. Ce sera bien pire que tu peux l'imaginer pour ceux qui ne me
connaissent pas. C'est pourquoi je veux que tous mes enfants soient en
mesure de venir avec moi dans mon Royaume.

« Ma fille, si je t'ai montré une partie du Royaume et de ce qui va se


produire bientôt dans le monde, c'est parce que le temps est court. Je

94
de mon père me perturbait beaucoup. Je savais qu'il trompait son épouse
et je comprenais à quel point elle en souffrait.
Je détestai mon père pendant longtemps, mais quand je devins
chrétienne, je pus lui pardonner, parce que je compris qu'il ne

Le grand amour de Dieu connaissait pas le Seigneur. Je dus me rappeler que seule la grâce
de Dieu nous préserve du péché.

Je m'étais souvent demandée si je reverrais ma mère après sa mort.


La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait
Cette pensée m'avait obsédée bien des fois, puisque, à son décès, je
bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et
celui qui craint n'est pas parfait dans l'amour. Pour nous, n'avais que quatorze ans.
nous l'aimons, parce qu'il nous a aimés le premier.
1 JEAN 4.18-19
LE PARADIS EST UN LIEU D'AMOUR
Ce fut le Seigneur qui combla le fossé entre l'amour que j'aurais dû
Mes expériences au paradis, avec le Seigneur, m'aidèrent à comprendre
recevoir de mes parents et celui que je reçus vraiment. Pour moi, Dieu
ce qu'il voulait dire. Dieu est amour, et le paradis est un lieu baigné
d'amour. C'est la lumière et la vie célestes. est l'amour à l'état pur. Il me dit :
« Ma fille, cela fait longtemps que tu vis pour moi, et au cours de ces
Toutefois, les événements qui précéderont l'enlèvement de l'Église
derniers mois, tu t'es particulièrement dévouée. Tout doit être fini
seront terrifiants et horribles.
bientôt. Tu as besoin de repos. »
Bien que le Seigneur ait effacé le souvenir de la vision de ma mère en
enfer, j'avais pleinement conscience de sa perdition éternelle, et le triste « Sur cette terre, Seigneur, rien ne me satisfait si tu n'es pas là. »
sort de mes parents m'affligeait beaucoup. Après être devenu chrétienne,
je priais constamment pour mes parents. Après la mort de ma mère, j'avais l'impression que personne ne
m'aimait vraiment. Rien ne ressemblait à l'amour qu'elle éprouvait pour
J'implorais le Seigneur de ne pas les laisser en enfer, et je lui rappelais
moi. J'avais soif d'affection, mais pendant très longtemps, j'eus
combien ils étaient bons. Je pleurais et intercédais si souvent pour eux
que je me sentis quelque peu assurée que le Seigneur ne les jetterait pas l'impression d'en être privée. Après m'être mariée et avoir eu des
dans la fosse. Je promis même à Dieu de faire des efforts considérables enfants, j'appréciai énormément les liens familiaux, mais même s'ils
pour lui plaire pendant le reste de ma vie afin de pallier leurs fautes. étaient merveilleux, l'amour de ma mère me manquait toujours. C'était
comme si j'avais un espace vide en moi que rien ne pouvait combler.
Ma mère était vraiment une brave femme. Sous bien des aspects, elle
était pure et innocente. J'ai toujours pensé qu'elle ignorait ce qu'était le Heureusement, ce dernier fut rempli par l'amour prodigieux de
mal. Elle avait été malade pendant presque toute sa vie et elle était morte
Dieu. Après avoir donné mon coeur à Jésus, je me sentis très
à quarante ans. Du reste, sa dernière pensée avait été pour moi.
rassurée par son amour, et il me fut facile d'y croire. Je faisais mien
Lors de son décès, j'eus envie de mourir aussi. Elle était le seul être que l'hymne qui dit : « Nul ne comprend comme Jésus... Confie-toi en son
j'aimais à l'époque, puisque je détestais mon père, qui fréquentait amour. »
d'autres femmes pendant la maladie de maman.
Quand j'étais petite, si je tombais et que je me blessais, ma mère me
Bien que beaucoup d'Orientaux aient la déplorable habitude de se
relevait, me réconfortait et me soignait. De même, lorsque je trébuchais
tourner vers d'autres femmes quand la leur est malade, le comportement
au début de ma vie chrétienne, Jésus me remettait debout et guérissait

95
toutes mes blessures. C'est la mission qui lui a été assignée. merveilleux seront notre lot quotidien au paradis. Remarquez ce que
Paul écrit dans les Ephésiens :
Voici comment la Bible décrit l'onction que Jésus a reçue : « L'Esprit « Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ,
du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne qui nous a bénis de toute bénédiction spirituelle dans les
nouvelle aux pauvres ; il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur lieux célestes en Christ! En lui Dieu nous a élus avant la
brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le fondation du monde, pour que nous soyons saints et
recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour publier irréprochables devant lui; il nous a prédestinés dans son
une année de grâce du Seigneur. » (Luc 4.18-19) amour à être ses enfants d'adoption par Jésus-Christ,
selon le bon plaisir de sa volonté, pour célébrer la gloire de
Jésus m'a annoncé une bonne nouvelle, et il a guéri mon coeur brisé. Il sa grâce dont il nous a favorisés dans le bien-aimé. »
ÉPHÉSIENS 1.3-6
m'a délivrée de mes craintes, de mes complexes, de mes angoisses. Il
a ouvert les yeux de mon esprit et il m'a libérée de mon oppression. Et Dieu nous a déjà bénis de toute bénédiction spirituelle en Christ. Dès
ensuite, il m'a annoncé « une année de grâce » toute proche. ici-bas, nous pouvons jouir des « lieux célestes en Christ ».

Maintenant, même si les gens essaient de m'accabler ou de me Dans le chapitre suivant de sa lettre aux Ephésiens, Paul ajoute
critiquer, je suis certaine de l'amour de Jésus. Il est mon refuge, ma même :
haute retraite, le Rocher où je trouve un abri. Lorsque quelqu'un me « Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand
blesse, volontairement ou non, je peux aller prier le Seigneur et amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos
recevoir sa paix et sa joie. Je sais que Dieu m'aime, et qu'il ne offenses, nous a rendus vivants avec Christ (c'est par grâce
m'abandonnera pas et ne me délaissera jamais. que vous êtes sauvés) ; il nous a ressuscités ensemble, et
nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes en
Jésus-Christ. »
J'aime méditer les promesses de la Parole de Dieu. L'une de mes
ÉPHÉSIENS 2.4-6
favorites se trouve dans les Psaumes : « Béni soit le Seigneur chaque
jour ! Quand on nous accable, Dieu nous délivre. Dieu est pour nous Nous avons déjà été élevés spirituellement afin de nous asseoir
le Dieu des délivrances » (Psaume 68.20). Son amour pour nous est ensemble dans les lieux célestes en Jésus-Christ.
intarissable : « Je t'aime d'un amour éternel ; c'est pourquoi je te
conserve ma bonté. » (Jérémie 31.3)
Quand le corps de Christ comprendra vraiment cette réalité, tout
changera. Le monde dit : « Voir, c'est croire », mais le chrétien préfère
Je sais que rien ne me séparera jamais du merveilleux amour de
l'adage inverse : « Croire, c'est voir ». La vraie réalité est spirituelle et
mon Dieu et Roi : « Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les
non temporelle. La plupart des gens s'imaginent que les seules
anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à
choses réelles sont celles que nous pouvons voir, entendre, goûter,
venir, ni les puissances, ni la hauteur ni la profondeur, ni aucune
sentir et toucher, mais la réalité ultime, c'est le monde spirituel.
autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté
en Jésus-Christ notre Seigneur. » (Romains 8.38-39)
Il existe quatre sortes d'amour : agape (l'amour de Dieu), storge
(l'amour familial), phileo (l'amour fraternel) et eros (l'amour sexuel).
Sa paix parfaite m'accompagne toujours. « À celui qui est ferme dans
Malheureusement, le monde fait passer eros en premier, et peu
ses sentiments, tu assures la paix, la paix, parce qu'il se confie en toi »
découvrent un jour l'amour agape. Le système du monde inverse donc
(Esaïe 26.3). Sa Parole est un coffre au trésor rempli de précieux dons
totalement la priorité du système divin. Dieu nous a créés à son image:
qu'il souhaite partager avec tous ses enfants, et ses cadeaux
il est une Trinité (Père, Fils et Saint-Esprit), et nous sommes aussi faits
96
de trois parties, le corps, l'âme et l'esprit. « Je veux que tu sois heureuse, ma fille. »

Le terme grec pneuma a été traduit par « esprit », et il est notre Ce jour-là, le 13 mai 1996, j'ai éprouvé une grande sérénité, bien
composante essentielle, notre souffle de vie, notre lieu très saint, qu'une vision surnaturelle se soit déroulée devant mes yeux spirituels. Le
l'endroit où l'Esprit de Dieu cherche à résider. Le terme grec définissant Seigneur m'a rappelé :
l'âme est psuche : c'est là que notre intellect, nos émotions et notre
volonté résident, là aussi que siègent la plupart de nos problèmes. « Beaucoup de bénédictions particulières vont être déversées sur toi.»

Enfin, le mot soma représente notre organisme physique. Là Je ne pouvais pas imaginer de quelle façon je pourrais être
encore, le monde a inversé l'ordre. Alors que Dieu souhaite nous voir davantage bénie que je le suis déjà. Je connaissais la vérité de la
accorder la priorité à notre esprit, trop de gens font passer leur corps Parole de Dieu qui affirme : « Car le Royaume de Dieu, ce n'est pas le
en premier, leurs sentiments en second, et enfin, s'il reste de la place, manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie par le Saint-Esprit
leur esprit. Nous oublions que nous ne sommes pas des êtres humains » (Romains 14.17). Que pourrait-on vouloir de plus ? Ces bénédictions
qui font un voyage spirituel, mais plutôt des êtres spirituels qui font un — et beaucoup d'autres — m'avaient déjà été accordées, dès ce
voyage humain. moment-là, et je savais qu'elles se poursuivraient éternellement au
paradis.
Dieu nous a déjà bénis de toutes sortes de bénédictions célestes en Le Seigneur ajouta :
Jésus-Christ, parce qu'il nous aime d'un amour éternel. Quand j'ai
compris cela, j'ai souhaité abandonner toutes les choses du monde pour «Je sais que tu es très fatiguée, ma fille. Aussi, je vais te ramener. »
plaire au Seigneur pendant le reste de ma vie terrestre.
Ce matin-là fut très exceptionnel pour moi : après avoir passé deux
Depuis ce moment-là, je l'ai toujours fait passer en premier dans ma vie, heures et demie avec le Seigneur, j'ai prié pendant une heure et demie
bien au-dessus de toute autre personne ou de toute autre chose. C'est supplémentaire. J'avais l'impression d'être déjà au paradis, où l'amour
ce qu'il attend de chacun de nous. Sa Parole promet : « Cherchez premiè- de Dieu fait partie de l'air que nous respirons.
rement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront
données par-dessus. » (Matthieu 6.33)
CLOÎTRÉE AVEC LE SEIGNEUR
Dans sa grande miséricorde, Dieu m'a permis de trouver son Depuis le 19 février 1996, j'ai passé tous mes moments de veille avec
Royaume, et il a pourvu à tous mes besoins, si bien que je suis capable le Seigneur. Ma vie sociale s'est limitée aux cultes de l'Église et aux
d'obéir à sa Parole qui me prescrit : « Ne vous inquiétez donc pas du courses alimentaires de base pour ma famille. Tout le reste de mon
lendemain, car le lendemain aura soin de lui-même. » (Matthieu 6.34) temps a été pour Dieu. Seuls les membres de ma famille proche viennent
nous voir. Le Seigneur m'a montré clairement qu'il veut que je passe mon
Les soucis, qui étaient autrefois mes fidèles compagnons, ont été rem- temps à
placés par la sécurité, la paix, la confiance et l'amour. Je ne me soucie
pas de ce que les gens disent de moi, et je ne crains pas ce qui peut me concentrer sur lui, sur sa Parole et sur sa volonté. Il me prépare à une
m'arriver. Ma plus grande joie est de servir le Seigneur et de lui plaire. Le nouvelle étape du ministère.
simple fait de l'aimer me remplit d'un bonheur indescriptible.
Même si je parais vivre en recluse, ma « chambre de prière » est
Il m'aime, que j'agisse bien ou mal. Il m'a répété très souvent : devenue une porte d'entrée au Royaume des cieux. Bien loin d'être
cloîtrée, j'ai été propulsée vers de nouvelles dimensions de gloire,
97
supérieures à tout ce que j'ai connu auparavant. la raison, j'étais souvent en proie à l'angoisse, à la peur et à l'insécurité.
Or, je savais que ce n'était pas ce que Dieu voulait pour moi. Au contraire,
Souvent, lorsque des gens téléphonent pour nous prévenir qu'ils vont le Seigneur m'avait souvent répété :
venir nous rendre visite, ils nous rappellent ensuite pour nous dire qu'ils
« Ne t'inquiète pas, ma fille. »
ont un imprévu et qu'ils ne peuvent pas venir. Je crois que cela se produit
Je commençai à maquiller mon attitude en prétendant être « préoccu-
parce que Dieu veut me voir passer ce temps seule avec lui afin qu'il
pée » au lieu d'admettre que j'étais « soucieuse ».
puisse poursuivre son travail de préparation dans ma vie. Dès le début, il
m'a avertie de ne plus sortir pendant un certain temps, surtout hors de la
Cela me paraissait plus légitime! Le 20 mai 1996, je fus avec le
ville, tant que ce livre ne serait pas terminé. En fait, même si j'avais voulu
Seigneur de cinq heures quarante à sept heures cinquante. Mon corps
voyager, j'en aurais été empêchée par la puissante onction qui reposait
trembla de cinq heures quarante à six heures dix du matin et mes
sur moi. L'onction du Seigneur me maintient à genoux en sa présence.
gémissements spirituels durèrent trente minutes.
Le Seigneur s'avança vers moi et me dit :
Avant Pâques 1995, j'avais senti son onction, mais depuis ce temps-
là, mon corps s'est mis à trembler chaque fois que l'onction de la
« Ma fille chérie, Choo Nam, il faut que je te parle. »
présence de Dieu est venue sur moi. Depuis janvier 1995, cette onction
a été si forte que je ne peux maîtriser ni mon tremblement ni d'autres
Il tendit la main vers moi et je vis aussitôt mon corps transformé mar-
manifestations physiques.
cher avec lui sur la plage. Il me sembla très heureux et j'appréciai
énormément sa présence. Pendant que nous marchions sur la grève, je
Par exemple, au moment où j'écris ces lignes, je ne peux pas entrer
lui déclarai :
dans la pièce où Roger travaille sur l'ordinateur, parce que la présence
du Saint-Esprit y est très forte. Roger s'occupe de corriger le manuscrit
« Seigneur, je t'aime et je ne peux pas me passer de toi. »
du livre. Il a pris une semaine de congé pour s'atteler à cette tâche, et je
lui suis extrêmement reconnaissante de son aide.
Il me répondit sans hésiter : « Moi aussi je t'aime. »

Lorsque je m'approche de la pièce dans laquelle se trouve l'ordinateur,


J'étais si heureuse que je hâtai le pas et que je finis par devancer le
je saute de joie. Cette réaction physique provient du Seigneur, et je ne
Seigneur. Il se mit à rire, et moi aussi, puis il s'assit près de moi à notre
peux pas la contrôler. Ce n'est pas un geste que je fais volontairement.
endroit habituel.
En réalité, c'est une réaction spirituelle plus qu'émotionnelle.

« Je constate que tu travailles constamment à mon livre. »


Le Dieu tout-puissant, mon Père et mon Seigneur, a passé tellement de
temps avec moi que c'est un privilège de lui redonner un peu de temps en
« Oui, Seigneur. Roger aussi s'y donne à fond. Mon anglais n'est pas
retour. Je jouis de chaque moment passé à travailler pour lui. Pour moi,
très bon, si bien qu'il corrige toutes mes fautes d'orthographe et tous mes
cela n'est pas difficile, car je l'aime plus que ma vie. Je crois aux paroles
problèmes grammaticaux. »
du psalmiste : « Car ta bonté vaut mieux que la vie. » (Psaume 63.4)
« Je vois que, tous les deux, vous travaillez d'arrache -pied. »
ÉCHEC À L'INQUIÉTUDE
Je savais que le Seigneur connaissait toutes mes pensées, mes
Comme je vous l'ai déjà expliqué, j'ai tendance à beaucoup m'inquié-
sentiments et mes actions. J'étais consciente de ne rien pouvoir lui cacher,
ter. Je me « fais de la bile » pour un rien, sans doute à cause des
et du reste, je ne le souhaitais pas. Il savait que je me préoccupais
épreuves que j'ai subies dans mon enfance. Néanmoins, quelle qu'en soit
98
beaucoup du livre. Je me demandais comment cela tournerait, qui l'écrirait et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon
et qui le publierait. joug est doux, et mon fardeau léger. » (Matthieu 11.28-30)

Comme le Seigneur savait tout cela, il me déclara : L'homme a par nature tendance à s'inquiéter, mais le Tout-Puissant
« Choo Nam, tu t'inquiètes encore pour ce livre, alors que je t'avais veut que nous lui fassions confiance. « Dieu résiste aux orgueilleux, mais
recommandé de ne plus te faire de souci. » il fait grâce aux humbles. Humiliez-vous donc sous la puissante main de
Dieu, afin qu'il vous élève au temps convenable; et déchargez-vous sur
« Je ne suis pas inquiète... Seulement préoccupée, c'est tout! » répli- lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous » (1 Pierre 5.5-
quai-je en baissant la tête. 7). Pourquoi choisir de s'inquiéter alors que notre Père nous fait de si
grandes promesses ?
Le Seigneur prit mon visage dans ses mains et me dit :
Le Seigneur sembla vouloir mettre un terme à mon angoisse en me
«Ma fille, tu es gênée. » montrant à nouveau certaines choses qu'il avait préparées pour moi. Il
me déclara :
Je reconnus qu'il avait vu juste en lui adressant un sourire qui se trans-
forma en fou rire. Il se mit à rire en retour, puis il déclara : « Je veux que tu voies de nouveau ceci. »

« Ma fille, les préoccupations sont de l'inquiétude. Dès à présent, je Ma « voix visionnaire » revint et, après un long moment, la vision de la
ne veux plus du tout que tu te ronges. Ceci est mon livre, et j'en prendrai maison que Dieu m'avait fait voir la fois précédente réapparut. Cette fois-
soin. Ne l'ai-je pas déjà fait jusqu'à présent? » ci, le Seigneur ne me montra pas l'extérieur de la maison, mais il me fit
découvrir les quatre chambres d'amis et la salle de prière à l'étage su-
« Si, Seigneur. Je suis vraiment confuse. S'il te plaît, pardonne-moi de périeur. Je remarquai surtout le tableau accroché à un mur de la salle de
ne pas t'avoir obéi ! » prière — c'était un tableau du Seigneur lui-même. Bien que je ne pûs le
voir distinctement, je sentis que ce portrait était très attirant.
Ma réponse lui plut beaucoup. Ma franchise et mon humilité l'enchan-
tent toujours. Je sus qu'il m'avait pardonné. J'éprouvai une grande paix Ensuite, il me remontra toutes les autres pièces de la demeure qu'il
intérieure, et je me sentis débarrassée de mon anxiété, que j'avais avait promis de nous donner, à moi et à ma famille. Il demanda :
prétendu être une simple préoccupation.
« Aimes-tu cette maison ? »
Ce jour-là, le Seigneur m'apprit une autre leçon importante : il veut que
nous soyons totalement francs avec lui, avec les autres et avec nous- « Oh oui, Seigneur. Mais je n'ai pas besoin d'une autre maison. Je
mêmes. Nous ne pouvons pas justifier, excuser ou dissimuler nos ne veux que te plaire, faire ton oeuvre et voir ma famille te devenir plus
péchés. Je savais que l'inquiétude était un péché, et j'avais essayé de fidèle. Tout ce que tu m'as montré est superbe, mais ce sont des choses
prétendre que ce n'en était pas un. du monde, et elles ne m'intéressent plus. Et Roger est du même avis que
moi, Seigneur. »
Bien que, pour certains, cela paraisse être un détail sans importance,
je savais que, pour mon Maître, c'était essentiel. Il ne voulait pas que je « Ma fille, laisse-moi décider de ce que tu désires et de ce dont tu as
me fasse du souci. En fait, il nous lance à tous une invitation : « Venez à besoin. J'aime ta mentalité. Et maintenant, nous devons partir. »
moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.
Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux Après les neuf premières visites que nous avions faites au paradis, le
99
Seigneur m'avait promis de ne plus me tirer du sommeil et il avait tenu expliquer à quel point le paradis est parfait. Je n'éprouvai plus qu'une
parole. Je me réveillai quelques minutes avant ou après six heures au pure joie.
bout d'une nuit entière de sommeil.
Après mes voyages au paradis, je priais le Seigneur de ne plus me faire
Ce fut un moment de paix et de joie absolues, sans inquiétude ni préoc- redescendre sur terre, mais il me disait d'une voix déçue :
cupation. Le Seigneur me serra dans ses bras, puis il dit : «Je ne t'ai pas montré le royaume et la fosse de l'enfer pour que tu restes
au paradis. Mon but est que tu contribues à sauver les perdus et que tu
«Je te reparlerai plus tard. » informes tout le monde de ce qu'il faut faire pour entrer dans le royaume. »

Je me sentis plus totalement relaxée que jamais auparavant. Après ces paroles, je fus gênée d'avoir fait preuve de tant d'égoïsme
et je lui demandai pardon. Et actuellement, je ne pense qu'à une seule
chose : le servir jusqu'au dernier jour. Quoi qu'il advienne, je veux lui
LE PARADIS OU L'ENFER?
plaire.
Depuis cette visite en mai, j'ai prié pour les futurs lecteurs de ce livre.
J'intercède pour toi, cher lecteur. Je veux que Dieu prépare ton coeur à En tant que l'une de ses filles précieuses, pourquoi voudrait-il me
recevoir la vérité que j'ai expérimentée et écrite. Le paradis est si réel, et blesser en faisant figurer ma mère dans cet ouvrage s'il n'était pas
je souhaite que tu y croies plus que tu ne l'as jamais cru possible. C'est important de faire savoir aux êtres humains qu'être bon ne les sauvera
ce que le Seigneur souhaite pour toi, car il t'aime d'un amour éternel. pas s'ils ne savent pas qui est Jésus ? Quelqu'un m'a dit : « Si Jésus nous
aime, pourquoi vous a-t-il tant fait souffrir en vous montrant votre mère ?»
Jésus m'a conduite au paradis tant de fois que, je peux vous le garantir, Je fus choquée par cette question perfide.
ce sera un lieu merveilleux pour tous ceux d'entre nous qui l'aimerons et
qui vivrons pour lui aussi entièrement que possible. Lui et moi, nous vou- Bien que la vision de ma mère et des autres damnés dans la fosse fût
lons que vous puissiez aller dans la belle résidence qu'il a préparée pour très douloureuse pour moi, j'ai dû admettre que rien ne pouvait les tirer
vous. Tout ce que le Seigneur m'a dit et montré est vrai. C'est de là, si bien que j'accepte le fait qu'ils sont là pendant toute l'éternité,
parfaitement biblique. C'est une réalité qui surpasse de beaucoup notre simplement parce qu'ils ne connaissent pas le Seigneur Jésus.
expérience terrestre. Je sais que le paradis est encore plus réel que la
terre, et je veux que vous le constatiez de vos yeux. Mon Seigneur a une raison très particulière de parler de ma mère dans
ce livre. Si, grâce à elle, au moins une autre mère pouvait être sauvée,
Avant que le Seigneur m'ait accordé de si nombreuses révélations des j'en serais très honorée.
vérités célestes, je doutais parfois de l'existence du paradis, malgré mon
amour et ma foi en lui. Je ne comprenais pas pleinement ce qu'était le Même si je subissais maintes épreuves, jamais je ne m'en prendrais à
paradis, comme un grand nombre de chrétiens. Mais à présent, je sais mon Sauveur. Si quelques-uns de mes bien-aimés mouraient pour le Sei-
que tout cela est vrai. Pour moi, il ne s'agit même plus de foi ; c'est une gneur, je serais ravie pour eux, car ainsi, je serais certaine qu'ils
certitude inébranlable, une parfaite connaissance. passeraient toute l'éternité au paradis avec Jésus. Comme celui-ci l'a dit:
« Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique,
Autrefois, j'avais très peur de la mort, et je m'inquiétais énormément afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait
pour mon avenir; mais après ce que j'ai connu au paradis, rien dans ce la vie éternelle. »
monde ou dans ma vie ne compte plus. Je sais où j'irai après cette vie. JEAN 3.16
Je serai pour toujours au paradis avec Jésus. Aucun mot ne peut Je crois sa seconde venue si proche qu'il désire faire savoir à ses bien-
100
aimés à quel point il les aime et il souhaite que son Église soit prête pour Avant d'être allée au paradis, je voulais gagner des âmes pour le
lui. Royaume, mais maintenant, j'ai pleinement conscience de devoir faire
Dieu vous aime. C'est la plus grande réalité du monde. C'est pour cela tout ce qui est en mon pouvoir pour sauver ceux qui périssent. Jamais je
qu'il a déjà préparé son Royaume pour vous. Bien qu'il aime ses enfants, n'oublierai le spectacle des corps nus qui se tordent dans les flammes en
il est irrité contre ceux qui n'ont pas confiance en lui. C'est la raison pour hurlant de douleur. Bientôt, notre pèlerinage terrestre prendra fin, et il
laquelle il m'a chargé d'écrire ce livre. Il m'a dit bien des fois que le salut sera trop tard pour opter pour Jésus et le paradis.
des âmes est extrêmement important pour lui. Il est atterré à l'idée que
certains de ses enfants choisiront d'aller en enfer pour toujours au lieu de Le livre de l'Apocalypse mentionne deux types de personnes. J'ai vu
jouir de la gloire éternelle qu'il a préparée pour eux. les mêmes choses que l'apôtre Jean. Celui-ci a décrit la destinée
éternelle des damnés en ces termes : « Et la fumée de leur tourment
Après tout, le paradis est un choix! Le Seigneur souhaite que personne monte aux siècles des siècles ; et ils n'ont de repos ni jour ni nuit »
n'aille dans la fosse de l'enfer. Si vous avez la foi, vous obtiendrez la vie (Apocalypse 14.11). Le second groupe, par contre, est décrit en ces
éternelle avec le Seigneur : termes : « C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les
« Que dit-elle donc? La parole est près de toi, dans ta bouche commandements de Dieu et la foi en Jésus... Heureux dès à présent les
et dans ton coeur. Or, c'est la parole de la foi, que nous morts qui meurent dans le Seigneur... Afin qu'ils se reposent de leurs
prêchons. Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et travaux, car leurs oeuvres les suivent. » (Apocalypse 14.12-13)
si tu crois dans ton coeur que Dieu l'a ressuscité des morts,
tu seras sauvé. Car c'est en croyant du coeur qu'on parvient Votre nom est-il inscrit dans le Livre de vie de l'Agneau ?
à la justice, et c'est en confessant de la bouche qu'on parvient
au salut, selon ce que dit l'Écriture : Quiconque croit en lui ne
sera point confus. »
ROMAINS 10.8- 1 1
Si vous n'avez pas la foi, vous vous retrouverez dans le lieu de
tourments que mes parents et des multitudes d'autres personnes devront
endurer pour toute l'éternité. Il s'agit d'un choix personnel : soit la voie de
Dieu, soit celle de Satan. Soit le Royaume des cieux, soit celui des
ténèbres. Soit la vie, soit la mort. Soit le paradis, soit l'enfer. Quel camp
choisirez-vous ? À vous de décider.

Chaque mot de ce livre est vrai. Les paroles de Jésus ont été
transcrites telles qu'il me les a dites. Le Seigneur m'a choisie pour cela,
et j'ai tout fait pour noter fidèlement chaque mot et chaque fait. Avec l'aide
de Dieu et l'assistance de Roger et d'un auteur, j'ai essayé de vous
décrire minutieusement chacune de mes expériences.

Toutefois, en fin de compte, je sais que c'est à vous de choisir. Je ne


peux que vous raconter mon parcours. Après avoir lu ces pages, vous
avez été informés de la vérité, mais qu'en ferez-vous ?

101
mes soirées. En fait, il ne travaille presque plus avec moi le matin. Au
début, ses visites nocturnes furent tardives : vers vingt-deux ou vingt-trois
heures. Puis il apparut plus tôt dans la soirée, et il m'enjoignit d'aller me
coucher de bonne heure.

En m'apprêtant à aller au lit, je me rendis compte que chaque soir, vers


vingt heures, mon organisme se mettait à trembler sous l'effet de la puis-
sance du Seigneur. À ce moment-là, je me consacrais à la lecture de la
Bible et à la prière. Puis, lorsque j'allais me coucher, mon corps tremblait
Onctions particulières comme une feuille pendant cinq à dix minutes. Cela me contractait l'esto-
mac, si bien que j'avais des spasmes abdominaux.

Tout cela se produisait chaque soir avant que le Seigneur ne vienne


Il répandit de l'huile d'onction sur la tête me rendre visite dans ma chambre. La merveilleuse onction du Saint-
d'Aaron, et l'oignit, afin de le sanctifier. Esprit descendait alors sur moi. Au cours de ces moments sublimes, le
LÉVITIQUE 8.12 Seigneur me parlait directement et personnellement, puis il entamait un
travail préparatoire dans mon organisme. À ce moment-là, je n'avais plus
aucun contrôle sur mon corps pendant deux à quatre heures. Le Seigneur
était sans cesse avec moi.
La seconde partie de ce livre révèle comment le Seigneur a travaillé
dans ma vie et a préparé mon corps à danser et à le servir après qu'il Souvent, il me parlait pendant que mon corps tremblait violemment.
m'a donné la vision de ce livre. Depuis le lundi 27 mai 1996, il m'a Parfois, il m'expliquait ce qu'il ferait la fois suivante, et lorsqu'il sentait que
rendu régulièrement visite. Chaque lundi matin, il a transporté mon mon coeur contestait son plan, il me reprenait en m'ordonnant :
corps transformé sur une plage.
« Obéis-moi! »
Cette belle plage, clairement décrite dans des passages précédents
de ce livre, est un lieu exceptionnel pour le Seigneur. Le 27 mai 1996, il Il prenait soin de répéter systématiquement ses attentes et ses plans.
m'a promis de m'emmener sur la plage tous les lundis et il s'est montré Parfois, cela me fatiguait, et j'avais l'impression de ne pas pouvoir en
totalement fidèle à sa promesse; jamais il n'a omis l'une de ses visites supporter davantage, niais il savait que je désirais ardemment lui plaire
hebdomadaires. dans tout ce que je faisais, si bien que je continuais à lui faire confiance.

Avant d'accomplir un travail préparatoire dans mon organisme, il Lorsque les séances du soir ont commencé, j'ai vu des visages
m'a rendu visite chaque matin. Cela a débuté le 11 juillet 1996. Il m'a démoniaques tout autour de la pièce. Ils étaient répugnants et effrayants,
ointe et il a commencé à me préparer en vue de l'oeuvre qu'il m'a mais ils ne me firent pas peur. Je les vis voleter derrière la tête du
appelée à réaliser. Il m'a expliqué que tant que le travail préparatoir e Seigneur, mais lorsque je les repoussai, ils disparurent instantanément.
n'était pas terminé, le livre ne pourrait pas être publié. Il m'a clairement
montré qu'il souhaitait me voir établir un rapport de toute l'oeuvre qu'il Par ce processus, je crois que le Seigneur m'a appris à me protéger.
accomplissait en moi pour que cela puisse être inclus dans l'ouvrage. Je comprends aussi qu'il m'a laissé voir sa présence sans arrêt pendant
qu'il accomplissait son travail pour que j'apprenne à me concentrer
De plus, le Seigneur a agi en moi au cours des premières heures de uniquement sur lui en tout temps.
102
UNE ONCTION CONSTANTE
Il m'a dit bien des fois que je devais me concentrer uniquement sur lui
Au cours de chacune de ces visites préparatoires, l'onction du
et sur son travail. Aussi, il a fait en sorte que je termine mon livre il y a
Seigneur était si forte que j'étais ensommeillée et exténuée. Toutefois,
quelque temps, puis que je le mette de côté jusqu'à ce qu'il décide de le
malgré ma lassitude, je m'humiliais devant lui et je me soumettais à
diffuser. Entre-temps, il souhaitait que j'apprenne à me focaliser sur lui et
l'oeuvre qu'il accomplissait en moi.
sur l'oeuvre préparatoire qu'il accomplissait dans ma vie.

Pour moi, terminer cet ouvrage s'est avéré très ardu, mais grâce à Une ou deux fois, au cours de ce processus, je tombai assoupie
l'aide de Dieu, de mon mari et d'un écrivain rempli de l'Esprit, la principale pendant une heure ou deux. Toutefois, à mon réveil, mon corps se remit
partie de ce manuscrit a été achevée en février 1997. à trembler et le travail reprit de plus belle. Le Seigneur ne me ménageait
pas, et je crois qu'il désirait me montrer que le travail qu'il me destinait
DES VISIONS SPIRITUELLES serait difficile à accomplir.

Avant que le travail préparatoire ne commence, le Seigneur me parle J'ai aussi remarqué que Jésus termine toujours ce qu'il commence. En
toujours de mon avenir. Puis, il agit sur mon organisme, tout en me mon- réalisant cela, je ne voulais pas m'assoupir, mais parfois, je ne parvenais
trant une multitude de visions : des océans, des fleuves, des volcans en qu'à grand-peine à rester éveillée.
éruption, des mines d'or, la terre elle-même, tous les édifices du monde,
de la neige, des églises et des chutes d'eau. Le Seigneur se tient toujours De temps à autre, le Seigneur travaillait avec moi pendant
au premier plan. quelques heures au début de la soirée, puis je dormais, et ensuite, il
me réveillait à deux ou trois heures du matin pour agir en moi
Il m'a dévoilé de nombreux autres phénomènes naturels et spirituels. quelques heures de plus. Le lendemain de ces nuits-là, j'étais
Chaque vision est revenue plusieurs fois. Il m'a aussi montré un grêlon tellement exténuée que mon visage était enflé par le manque de
d'un mètre de diamètre qui tombait du ciel. Cette vision s'est présentée sommeil.
sous forme d'un rêve. Jamais je ne pourrai oublier ce que le Seigneur m'a
fait découvrir. Il me semble que le Seigneur avait hâte de finir le travail préparatoire,
comme s'il me répétait :
En fait, ces visions furent si nombreuses et si variées qu'elles étaient
pratiquement incontrôlables. Le Seigneur a amené mon corps transformé « Il n'y a plus beaucoup de temps. »
au bord de l'océan, puis il a pris ma main et nous avons marché sur l'eau.
Quel sentiment de joie cela m'a donné de marcher et de parler au Je crois que c'est pour cela qu'il passe tant d'heures en ma compagnie
Seigneur au-dessus de la mer! Cela m'a beaucoup fait rire. chaque nuit. Il me prépare à ce que nous affronterons tous en ces temps
de la fin.
Ces visites sur la plage ont été très excitantes. J'avais l'impression d'être
L'HUILE D'ONCTION
redevenue une jeune enfant! Le Seigneur et moi avons fait la course pour
voir qui courrait le plus vite. Ces merveilleuses expériences ont eu lieu lors- Le travail que le Seigneur accomplissait en vue de préparer mon
que le Seigneur m'a amenée à la plage, et elles n'ont été possibles que corps au ministère auquel il m'appelait incluait mon visage, mes
parce qu'il avait transformé mon corps au moyen de son oeuvre mains, ma tête, mes pieds et mon dos. Le Seigneur se servait de mes
mystérieuse afin de me préparer au ministère auquel il m'a appelé. mains pour toucher toutes les parties de mon corps, de la tête aux
pieds. Je frottais tout mon corps avec mes mains, comme pour en ôter
la poussière, puis je joignais les mains comme pour les nettoyer à leur
103
tour. Tout cela était conduit par le Saint-Esprit. minutes, puis je me reposais environ cinq minutes.

Ensuite, j'entonnais un chant particulier avant que le Seigneur


Lorsqu'il accomplissait son saint travail sur moi et avec moi, je n'avais
s'approche de nouveau de moi avec un autre flacon d'huile. Comme
plus aucun contrôle sur mes mains ni sur aucune autre partie de mon
je l'ai déjà expliqué, certains soirs, il déversait sur moi sept bouteilles
corps. Toutefois, à la suite de cela, j'ai reçu une véritable force physique
d'huile différentes. D'autres fois, il n'en prenait qu'une. J'ai appris
surnaturelle. Lorsque je prie pour les autres en leur imposant les mains,
depuis que sept est le chiffre de la perfection et de la plénitude.
je tapote souvent leur tête et leurs épaules, parce que la puissance du
Saint-Esprit se déverse par moi. Lorsque je suis ointe, personne ne peut
Lorsque le Seigneur disait :
retenir mes mains, parce qu'elles s'agitent rapidement sous la
puissance du Saint-Esprit.
«Je vais verser cette huile sur ton dos »
Certaines nuits, le Seigneur a déversé de l'huile sur moi. Celle-ci était
mon corps réagissait en s'allongeant sur le ventre par la puissance du
contenue dans des récipients ovales qui ressemblaient à de petits flacons
Saint-Esprit. Lorsqu'il déclarait : « Ceci est pour tes mains », mon corps
de parfum. Ceux-ci étaient de différentes couleurs. Jésus déversait son
se tournait de côté dans la direction où il se tenait et le Saint-Esprit me
huile sur moi de la tête aux pieds, et aussi sur mon dos.
faisait avancer les deux mains vers lui.
J'ai gardé la trace de cette expérience particulière dans mon journal,
Bien des fois, le Seigneur toucha mes mains de ses mains ardentes.
et j'ai calculé qu'il a versé au total quatre-vingts bouteilles d'huile
Ces expériences intenses me firent éprouver la chaleur de la présence
d'onction sur moi. Tous les flacons dont il s'est servi avaient des
de Dieu à tel point que je fondis en larmes. La puissance et le feu divins,
bouchons, sauf le dernier.
au cours de ces moments, étaient si forts que ma voix devenait faible et
haletante.
Chaque fois, avant que Jésus répande sur moi son huile d'onction,
j'avais en tête un chant visionnaire particulier, et je voyais le Seigneur
beaucoup plus nettement qu'avant. Toutes les fois qu'il déversait son DES CHANTS EN ESPRIT
huile sur moi, il me recommandait de me souvenir de la couleur de la
Sous l'onction du Saint-Esprit, je chantais parfois pendant trois heures.
bouteille pour pouvoir l'écrire. Parfois, je ne distinguais pas clairement la
Il s'agissait de chants spirituels composés et dirigés par le Saint-Esprit.
teinte, et au cours de ces occasions, le Seigneur me précisait de quelle
couleur il s'agissait. Pour Jésus, chacune semblait avoir une signification Ils étaient édifiants et stimulants.
particulière.
Après une nuit de chants, ma voix n'était ni fatiguée ni éraillée le lende-
Le Seigneur connaissait toutes mes pensées, si bien qu'il réalisait les main, comme cela aurait été le cas si je n'avais pas chanté sous la
difficultés que j'éprouvais à distinguer la couleur des flacons. Certaines direction du Seigneur. C'était la même chose en ce qui concerne mon
nuits, il déversait sur moi sept flacons, chacun d'une teinte particulière. corps. Lorsque Jésus travaillait dans mon organisme pendant une nuit,
Certains étaient d'une seule couleur, d'autres de nombreuses nuances je me sentais tout à fait normale, mis à part une fatigue passagère.
aussi belles les unes que les autres.
Parfois, lorsque le Seigneur travaillait dans mon organisme et mes
Lorsqu'il déversait l'huile d'onction sur mon organisme, je tremblais, je mains, tout mon corps devenait noir et froid. Au début, cela me surprenait
tressaillais, je transpirais et j'avais extrêmement chaud. Je grognais sous et me terrifiait, mais la présence du Seigneur balayait toutes mes
l'action de l'Esprit et je haletais. Cela continuait pendant à peu près dix craintes. Il me disait :

104
mon esprit gémissait. La puissance du Saint-Esprit était si forte que, par
«Je suis près de toi; n'aie pas peur! » moments, j'avais l'impression de perdre la tête.

D'autres fois, lorsque le Seigneur accomplissait son oeuvre


LES VEILLES DE NOËL
préparatoire en moi, tout mon corps devenait invisible.
La plupart du travail de mon corps s'effectuait avec mes mains, Lorsque le Seigneur me rend visite, il porte généralement une robe
mes yeux, mon visage et ma tête. Parfois, Dieu donnait à mon blanche, mais au cours des veilles des Noëls 1996, 1997, 1998, 1999,
organisme la forme d'une croix, et il soufflait sur ma bouche et sur 2000, 2001 et 2002, il a revêtu une somptueuse tunique et une superbe
mes narines. Parfois ses yeux me lançaient des flammes. Au cours coutonne. Celle-ci était en or, et des pierres précieuses multicolores y
de ces bénédictions particulières, l'onction du Saint-Esprit était étaient enchâssées. Sa tunique rouge était bordée d'or.
souvent si forte que je me demandais si j'allais mourir. Je réagissais
en gémissant intérieurement et en pleurant abondamm ent. « Seigneur, pourquoi portes-tu une si belle tunique et une couronne ?»

Au cours de certaines de ces séances, le Seigneur élevait et abaissait « Ma fille, c'est mon anniversaire! » répondait-il en souriant.
mon corps. Sous son influence, mon organisme restait tout droit ou
tournait sur lui-même. Chaque fois qu'il me sourit, je fais de même. Je ne pourrais pas m'en
empêcher, même si je le voulais. Bien que, généralement, je ne puisse
Comme je l'ai déjà expliqué, des visions surnaturelles accompagnaient pas voir son visage, je distingue sa satisfaction, sa tristesse ou sa colère.
souvent le travail de mon organisme. Une fois, Jésus m'a montré une
montagne. Au début, celle-ci semblait normale ; puis elle s'enflamma.
À vingt-huit reprises, le Seigneur a porté sa belle tunique dorée et sa
Toute la montagne brûla et se mit à resplendir comme le soleil. Puis je
couronne. Chaque fois, il m'a paru particulièrement heureux. Il porte ces
m'aperçus que Jésus se tenait en plein milieu et que son corps formait
vêtements somptueux lors des fêtes, ainsi que chaque fois qu'une phase
une croix.
de mon travail corporel est achevée.

Sous la direction du Saint-Esprit, mon corps prit aussi une forme


Lorsque je me suis demandée pourquoi Jésus avait revêtu des
de croix. Il se tendit tellement que cela me fit très mal. Chaque
vêtements royaux, il m'a toujours répondu :
muscle de mon organisme resta étiré au maximum pendant au moins
dix minutes, et je crus que le Seigneur me punissait. Cette
« Je fête un événement, ma fille. »
expérience mémorable me tira des larmes.
Dès lors, mes mains ont dansé, mon coeur et mon corps se sont mis
Ces séances de travail corporel accompagné de visions à l'unisson, et mon esprit a réagi en me dotant de ma « voix visionnaire
surnaturelles se poursuivirent pendant bien des jours. Puis, lorsque le » et de mes cantiques célestes, donnés par l'Esprit.
Seigneur le décida, il passa à un autre genre de travail. En général,
chaque type de préparation durait de trois à cinq jours. Lorsqu'une
tâche s'achevait, Jésus me faisait revoir les précédentes. Bien des fois, UNE CLÉ EN OR
il élevait et rabaissait mon corps quarante-neuf fois par nuit.
Après avoir accompli ce travail particulier pendant bien des mois, le
Seigneur m'a donné une petite clé d'or, et j'ai pleuré de gratitude et
À la fin de chaque séance, le Seigneur me faisait sentir sa présence.
d'humilité. En recevant ce précieux cadeau du Maître, mon corps a
Certains soirs, il déversait simplement sur moi l'huile précieuse du Saint-
tremblé et tressailli de façon incontrôlable, et le Seigneur l'a élevé et
Esprit. Au cours de chaque visitation, la chaleur me faisait transpirer, et
105
abaissé. J'ai été ointe du feu céleste et mon corps a haleté sous la Seigneur m'a affirmé :
puissance du Saint-Esprit.
« C'était le travail le plus ardu de tous. »
Après cela, je me suis reposée pendant plusieurs jours, puis le
La nuit suivante, il m'a transmis une onction si puissante que mon
Seigneur est réapparu et a parlé avec moi. Pendant plusieurs nuits, il m'a
organisme s'est élevé et est redescendu sept fois. Beaucoup
simplement ointe. Chaque fois, cela a duré un quart d'heure, puis je me
d'onctions différentes ont suivi, puis je me suis reposée pendant dix
suis reposée pendant cinq minutes, et ainsi de suite, au moins sept fois
jours.
par nuit. Chaque fois, je me couchais et je grognais comme si j'étais
L'expérience était très émouvante, et pour moi, ce fut un événement
malade et que j'allais perdre conscience.
qui changea ma vie. Pour la première fois, j'ai compris ce que le Seigneur
avait enduré sur la croix. Dans une certaine mesure, j'ai ressenti sa
LA CRUCIFIXION souffrance et j'ai poussé des cris d'agonie sous l'effet de mon expérience.
Après bien des nuits d'onction spéciale, le Seigneur m'a montré son
De même, j'ai compris plus intensément que jamais que Jésus avait
corps crucifié et m'a rappelé tout ce qu'il avait fait pour moi. Avant cela,
enduré toutes ces horreurs pour que je vive et que je ne périsse pas.
il m'a enjoint de ne pas avoir peur, car il serait avec moi, mais il m'a
Le verset qui proclame avec force mon salut prit tout son sens pour
prévenue que les séances suivantes seraient difficiles et très
moi : « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique,
éprouvantes pour mon organisme, parce que j'expérimenterais son
afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie
pouvoir plus intensément que jamais.
éternelle » (Jean 3.16). Merci, Seigneur, d'avoir sauvé mon âme !

J'ai vu son corps crucifié; du sang ruisselait sur son visage et son
corps. Il portait sa couronne d'épines. J'ai constaté que son corps était LE « DÉBLOCAGE » DE MON CORPS
grand et robuste. Il avait la peau mate et des cheveux noirs bouclés. Son Après dix jours de repos, le Seigneur s'est mis à travailler dans mon
corps musclé transpirait abondamment. organisme de nombreuses façons différentes, comme s'il libérait un
potentiel dans mon corps. Par exemple, lorsque j'étais couchée, il me
Ses yeux étaient ardents et expressifs. Bien que son corps ait été sale faisait asseoir, ou il me tirait de mon lit pour me mettre debout. Tout cela
et ensanglanté, il était très beau. Jamais je n'oublierai cette expérience. s'effectuait par la puissance du Saint-Esprit et non de mon propre chef.
Il est resté devant moi, les bras tendus en forme de croix. Comme
d'habitude, mon organisme a réagi en prenant également la forme d'une Tout ce travail corporel inhabituel m'épuisait, parce que cela faisait se
croix. lever et s'agenouiller mon corps devant lui sept fois d'affilée, à maintes
reprises. Je sanglotais pendant tout le processus, car cette oeuvre dans
La puissance était telle que j'eus l'impression de mourir. Ce fut l'expé- ma vie était éreintante et humiliante.
rience spirituelle la plus intense que j'aie jamais vécue. J'en perdis le
souffle et je poussai des cris. J'étais à la fois triste et heureuse, mais ma Parfois, j'étais tellement épuisée que je n'en pouvais plus. La phase
joie était si vive que j'aurais voulu mourir pour lui sur-le-champ. préparatoire, au cours de laquelle j'étais restée couchée, avait été
tellement plus facile ! Bien des nuits, j'avais dû rester debout pendant
Je ne peux pas dire combien de temps cela a duré, mais ce dut deux heures, et chaque aspect de ce travail corporel, qui mettait en
être long, parce que mes bras se sont étendus au maximum et que jeu toutes les parties de mon corps, était répété sept fois.
j'ai senti des crampes très douloureuses. Quand cette vision de la
crucifixion et de mon identification avec elle a été terminée, le À trente-trois reprises, il « débloqua » les différentes parties de mon
106
corps qui avaient besoin de cette intervention préparatoire. Certains de a terminé ce travail sur mes mains, j'ai entendu une voix inhabituelle, et
mes « blocages corporels » avaient besoin d'être « débloqués » sept fois le Seigneur m'a montré une clé et une serrure.
par séance. Lorsqu'il débloqua mes mains, par exemple, elles
tremblèrent si fort que cela me terrifia, et lorsqu'il débloqua mes yeux, ils En fait, il a débloqué tout mon corps pour son service. La dernière clé et
me brûlèrent tant que je gardai les paupières fermées pendant au moins l'ultime blocage étaient les plus gros que j'aie jamais vus. Il me déclara que
cinq minutes. cette clé débloquerait tout mon organisme. Quand la clé a tourné dans la
serrure, j'ai vu celle-ci s'ouvrir, et mon corps s'est élevé en tremblant et en
Le Seigneur me faisait toujours savoir à l'avance quelle partie de mon tressaillant, tandis que je transpirais abondamment. Après cela, mes mains
corps il débloquerait la fois suivante. Chaque partie de mon organisme ont de nouveau tremblé comme des feuilles, et à sept reprises, elles ont
réagissait différemment à cette oeuvre. Comme je l'ai déjà dit, il a déblo- formé une croix.
qué mes mains sept fois, et mon visage et ma tête aussi. Les trente-trois
autres déblocages ont concerné tout le reste de mon corps. Puis le Seigneur m'a dit :

Chaque fois que le Seigneur déverse son huile d'onction sur moi ou «Ma fille, je suis très satisfait du travail corporel que j'ai accompli
qu'il débloque certaines parties de mon corps, mon organisme réagit en dans ta vie. Te voilà prête pour aller dans le monde. Grâce à ton
tremblant violemment, en tressaillant, en transpirant abondamment, obéissance et à ta foi, j'ai pu mener à bien ma tâche. Merci pour ta
en gémissant et en s'élevant par une puissance surnaturelle. patience. »

Tout ce travail raidit mes muscles, comme si mon corps se défendait Le Seigneur m'avait souvent répété que ce travail corporel serait la tâche
contre lui-même. Quand cela se produit, ma voix est apaisée et je la plus éprouvante. Sans sa puissanée de guérison, je n'aurais pas pu
suffoque. Au début de ces phénomènes, ma voix spirituelle jaillit en l'endurer. Au bout de quatre heures de travail intensif, mon corps était si
moi. fourbu que je me demandais comment je parviendrais à tenir bon.

Lorsque le Seigneur a achevé cette phase de mon travail corporel, il Jésus m'expliqua : « Une heure des exercices corporels que tu as
m'a remis une grosse clé en or. Jamais je n'en avais vu une pareille subis est plus ardue que huit heures de travail dure, à cause de l'onction.»
auparavant, et je suis convaincue qu'elle montre de quelle façon Dieu
débloque chaque domaine de ma vie afin de pouvoir m'employer pour sa Je savais que c'était vrai, parce qu'à la fin de chaque phase du travail, je
gloire. me sentais faible et étourdie pendant longtemps. Je devais ensuite dormir et
me détendre pendant un bon moment pour parvenir à récupérer.
LA DERNIÈRE CLÉ ET L'ULTIME BLOCAGE
La nuit du 11 novembre 1997, le Seigneur a travaillé avec moi pen- DES VISIONS DE FEU
dant à peu près deux heures et demie, soit beaucoup moins Le 6 décembre 1997, le Seigneur se mit à agir en moi de différentes
longtemps que d'habitude. Toute cette période a été consacrée au façons après ma prière nocturne et matinale. Il me montra une nouvelle
travail de mes mains, qui se sont frappées mutuellement de maintes vision accompagnée d'une « voix visionnaire ».
manières différentes. Cette réaction a duré une heure et demie.
Je vis le monde entier entouré d'un ciel tout bleu, puis, d'un seul coup, il
se couvrait d'une épaisse couverture nuageuse. Lorsque les nuages
Cette fois, j'ai été effrayée parce que mes mains n'avaient jamais s'écartèrent, du feu tomba du ciel. Toute la terre s'embrasa, après quoi le
tremblé de cette façon auparavant, et cela s'est répété sept fois. Lorsqu'il feu se changea en neige. Le monde entier se couvrit d'une épaisse couche

107
de neige.

Ensuite, une seconde vision apparut, accompagnée d'une forte voix vi-
sionnaire. Cette fois, le Seigneur me montra encore le monde. Le ciel était
couvert de nuages noirs, puis une tempête se déclencha et une pluie tor-
rentielle se mit à tomber. Il y eut des éclairs, et de nombreuses villes furent
détruites. Je vis les immeubles de ces cités s'écrouler.

Ma voix s'intensifia et je me mis à pleurer pendant que le Seigneur me


disait que toutes ces choses surviendraient en leur temps.

« Je détruirai de nombreux pays avec des inondations, des tornades


et des tremblements de terre, afin de montrer aux hommes que je suis
Dieu et qu'ils doivent se préparer à ma venue. Beaucoup de gens
souffriront, beaucoup divorceront, bien des coeurs seront brisés à cause
de leurs bien-aimés, et beaucoup périront, même des chrétiens. Il faut
que tu inclues ces visions dans ton livre, ma fille.»

Il m'a montré maintes et maintes fois des visions similaires et il m'a


répété qu'il était temps de se préparer à sa venue.

108
JOIE ABONDANTE
Lors de mes moments de louange à l'église, j'éprouve parfois une joie in-
descriptible. Elle me submerge si complètement que je n'ai plus conscience
des gens qui m'entourent. Après les visions célestes que Dieu m'a accordées,
je me concentre uniquement sur sa présence. Je le vois, sur le devant de
l'assemblée, radieux.

Une prophétesse Ce que les autres gens pensent de moi ne me préoccupe plus du tout.
de la fin des temps Lorsque je me rends à l'église, c'est uniquement pour plaire au Seigneur, et
non aux hommes. J'ai appris que si on s'inquiétait de ce que les autres
pensent, on ne plaisait pas au Seigneur.
« Et il a donné les uns comme... prophètes...
pour le perfectionnement des saints en vue de Depuis Pâques 1995, certains estiment que je perturbe les réunions,
l'oeuvre du ministère et de l'édification parce que je tremble et saute sous la puissance du Saint-Esprit. Toutefois,
du corps de Christ. » des chants et des danses célestes sont maintenant inclus dans chaque
culte. Au début, je me souciais de l'opinion des autres, mais plus mainte-
ÉPHÉSIENS 4..11-12
nant, car je sais que mon obéissance plaît au Seigneur.

Le pasteur Larry Randolph a prophétisé que j'étais « spirituellement


Chaque fois que la présence de Dieu s'approche, je commence à gémir. Ce différente », et il a tout à fait raison.
ne sont pas des mots, mais des sons indistincts. Cela me permet de
communiquer à coeur ouvert avec le Seigneur sans passer par ma voix ou par
mon intellect. D'autres fois, nous chuchotons simplement. PLUS DE DÉBLOCAGES ET DE VISIONS
Après seize mois de travail corporel, je me suis reposée pendant vingt-
Jésus m'a expliqué que la communion coeur à coeur était la plus étroite six jours. Je pensais que le Seigneur commencerait à m'employer, mais il
de toutes. En effet, Satan est alors incapable d'entendre nos paroles. Au m'a seulement rendu visite chaque matin d'une heure à deux heures, et il a
cours de chaque session d'exercice physique, je ne parlais pas directement parlé avec moi pendant environ soixante minutes. Cela m'est arrivé huit fois,
à Dieu, mais seulement à l'intérieur de moi-même. puis il a recommencé à m'oindre et à effectuer une oeuvre dans mes mains
après mes prières du soir, et de temps à autre, après mes prières matinales.
« Ma fille, tu es une prophétesse de la fin des temps, me déclara le
Seigneur, et tu es une preuve vivante de ma Parole et de mes Chaque fois que je prie, il vient me visiter. Après m'avoir parlé, il m'oint
prophéties.» puissamment et je reproduis tous les mouvements des mains qu'il me
montre. De plus, il m'accorde de multiples visions. Il fait suivre cela de
Il expliqua ensuite que, pour cette raison, il m'avait montré les rédacteurs nombreux aspects différents de ma préparation, dont d'autres mouvements
de la Bible avec leurs carnets dans la salle du trône lorsque j'étais allée au des mains, en m'accordant des pauses pour que je puisse reprendre des
paradis avec lui. Il m'affirma que beaucoup de gens ne croient pas en ses forces.
paroles ni en ses prophéties, y compris certains chrétiens. Je réalise
maintenant que tout ce qu'il m'a dit confirme les paroles de la Bible et que les Le déblocage du trente-troisième « verrou » a été quelque peu différent
prophéties qu'il m'a adressées font écho aux Saintes Écritures.
109
des autres. La serrure avait une forme très particulière, et c'était la plus UNE COLONNE DE FEU
grosse. La clé aussi était énorme. Le Seigneur portait une couronne et une
Le 31 mars 1998, après avoir prié au pied de mon lit, le Seigneur s'ap-
tunique dorées. Il me toucha les mains, puis il déclara :
procha. Après que nous eûmes parlé, il me déclara :

« Tu es ordonnée par ton Seigneur. » « Je dois te montrer ceci. »


Je fermai les yeux et ma « voix visionnaire » réapparut. Une puissance
La fois suivante, il fit tournoyer mes mains sept fois de façon différente. spirituelle remplit mon coeur, et je vis le ciel entier en feu.
Puis il me redonna ma « voix visionnaire », et je remarquai qu'il portait de
nouveau une tunique dorée. Il me montra une boule en argent si ronde et si
brillante qu'elle semblait être en verre. Il la brandit de la main droite et il Je me reposai pendant quelques instants, et mes yeux se fermèrent
s'écria: de nouveau. Cette fois-ci, je vis une gigantesque colonne de feu qui
descendait du ciel. Elle tomba au milieu de l'océan. Après quelques
« Ma fille, tu es un vase de forme parfaite. » instants supplémentaires de repos, mes yeux se fermèrent de
nouveau, et une puissance m'envahit.
J'appris que, chaque fois que le Seigneur apportait un objet avec lui
lorsqu'il me rendait visite, cela symbolisait une action qu'il J'entendis un grand bruit dans l'air et je vis de nombreux avions dans
accomplissait dans ma vie. Une nuit, après ma prière du soir, il me le ciel. Ils envoyaient d'énormes missiles ovales. Lorsque ceux-ci
montra une autre vision du paradis. explosèrent, ils détruisirent de multiples habitations. Des soldats armés
se précipitèrent partout, et je fondis en larmes. Le Seigneur m'expliqua
La lune et les étoiles brillaient dans le ciel, et je vis le Seigneur dans que cette guerre commencerait en 1998.
un rayon lumineux aussi éclatant que le soleil.
LE TEMPS DE SE RÉVEILLER
Il portait une couronne et une tunique dorées et il tenait une boule en
or rehaussée de pierres précieuses tout droit venues des cieux. Il était Le matin du ler avril 1998, après ma prière matinale, le Seigneur me
nimbé de lumière resplendissante. montra la même vision que la veille au soir. Il m'expliqua que les terribles
catastrophes qui se produisaient n'étaient pas toutes dues à Satan.
Ma voix spéciale « visionnaire » revint, et je vis le Seigneur devant moi.
Il tenait la boule de ses deux mains, puis il la plaça dans sa main droite « Il faut que je réveille ceux qui dorment, m'expliqua-t-il. Beaucoup d'en-
et il dit : tre eux vivent dans le noir, et lorsque de mauvaises choses surviennent,
ils rejettent le blâme sur Satan. Je vais faire trembler leur coeur, parce que
«Je vais mettre cette onction sur ta tête. » beaucoup d'entre eux ne voient pas et n'entendent pas que je reviens
d'ici très peu de temps pour eux. Seuls ceux qui sont prêts pour moi et
Lorsqu'il ouvrit cette boule, il en sortit une fumée, qu'il répandit sur moi. qui màttendent entendront la trompette. Les autres devront subir la
Lorsqu'il le fit, je n'éprouvai pas la même force qu'au cours des onctions tribulation. »
précédentes. Après cela, il me montra tout l'océan et le monde entier, et
il déclara :
UN FLACON D'OR
« Le monde est à toi. » Le lendemain, le 2 avril 1998, eut aussi un sens très particulier.
Après ma prière du soir, le Seigneur s'approcha de moi comme à

110
l'accoutumée. Nous nous sommes \entretenus, puis il a dit :
J'ai vite appris que je ne pouvais absolument rien faire seule. Tant que
«Ma fille, j'ai une surprise spéciale pour toi ce soir. Il faut que tu
je ne dis pas « au nom de Jésus », mes mains ne redescendent pas et
voies cela. »
mon visage ne peut pas bouger. Je crois que le Seigneur a voulu
m'enseigner l'importance de prier le Père au nom de Jésus.
Dès qu'il prononça ces mots, mes yeux se fermèrent et je gémis
fortement. Puis je vis le ciel ouvert et deux personnes descendirent.
Actuellement, je présente tous mes sujets de prière au Seigneur au
Elles étaient nimbées d'un halo brillant comme le soleil. L'une d'elles
nom de Jésus, et je crois qu'il veut que j'inclue cela dans ce livre afin que
portait une tunique blanche et tenait un énorme flacon des deux
ceux qui n'emploient pas le nom de Jésus le fassent. Le Seigneur m'a
mains. Le Seigneur était revêtu d'une tunique dorée et d'une
ensuite révélé que l'ange qui l'avait aidé était Michel.
couronne. Puis les deux personnes disparurent, et ma « voix
visionnaire » revint.
L'ARCHANGE MICHEL
Après cela, le Seigneur se tint devant moi. Il portait l'énorme flacon
d'or pur dépourvu de bouchon. Il le tenait à deux mains. La taille hors du Tôt le matin du 3 avril 1998, après mon temps de prière habituel, le
commun du récipient m'étonna, et je pensai que je parviendrais à peine Seigneur m'a incitée à me souvenir de tout ce qu'il m'avait dit la nuit
à le tenir entre mes deux bras. précédente. Je lui demandai si je pouvais voir l'archange Michel. Il me
déclara :
Je tendis la main vers lui avec curiosité. Effectivement, il me fallait les « Michel est un très bel ange. Il mesure plus de deux mètres, il pèse
deux bras pour parvenir à le tenir. Je compris alors que c'était pour cette cent cinquante kilos, il a des yeux bleus et des cheveux blonds. »
raison qu'un ange devait le porter pour le Seigneur. Dieu me dit :
Grâce à notre communication coeur à coeur, je demandai au Seigneur
«Je vais le verser du sommet de ta tête jusqu'à la pointe de tes pieds. si je pouvais voir clairement Michel. Au même instant, mes yeux se sont
Ton corps sera ainsi oint de feu. » fermés et j'ai poussé de forts gémissements en esprit. Mon corps s'est
blotti contre le bois de mon lit. Puis j'ai vu Michel debout dans le jardin.
Dès qu'il se mit à verser le contenu de ce flacon d'or sur moi, j'eus
l'impression que tout mon corps prenait feu. Ma voix résonna comme Quelques instants plus tard, il était devant moi. Sa tête touchait pres-
celle d'un malade, et je versai des larmes. Puis je me mis à chanter, et que le plafond. Selon la description du Seigneur, il avait les cheveux
mes mains s'étendirent sur le côté, puis s'élevèrent au-dessus de ma blonds et les yeux bleus. De plus, il avait un teint superbe et un sourire
tête. radieux. Il me dit :

Pendant ce temps, je m'écriai : « Père, merci pour tout ce que tu m'as « Choo Nam, tu es la fille chérie de mon Seigneur, et tu lui plais. »
promis. » Je ne pus redescendre les mains que lorsque j'eus ajouté : «
Au nom de Jésus. » Après cela, il me sourit encore une fois et il s'éclipsa. Ce dont je me
souviens le mieux, c'est de ses yeux bleu étincelants. Son beau sourire
Puis mes mains s'élevèrent à sept reprises vers le Père, et je dis ce me procura un sentiment de joie et de paix.
que je voulais exprimer au nom de Jésus. Je tombai ensuite prostrée sur
le sol, et mon visage heurta le plancher pendant que je m'humiliais
devant le Père. Je m'aperçus que je ne pouvais pas relever la tête tant UNE AUTRE VISITE AU PARADIS
que je n'avais pas ajouté : « Au nom de Jésus. » Le 28 avril 1998, après ma prière du soir, le Seigneur me montra tout

111
ce qu'il m'avait déjà fait découvrir pendant mes voyages au paradis. Il me
rappela également ce qui allait se passer sur terre dans un avenir très
proche.

Toutefois, il ne me remontra pas l'enfer. À mon avis, il voulut m'épar-


gner ce spectacle horrible et hideux. Il savait que je n'oubliais jamais rien
de ce qu'il m'avait montré ou dit.

Jésus a déclaré à ses disciples : « Je vous ai dit ces choses pendant


que je demeure avec vous. Mais le consolateur, l'Esprit-Saint, que le Père
enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera
tout ce que je vous ai dit. » (Jean 14.25-26)

C'est exactement ce qui s'est passé dans ma vie. Du reste, le Saint-


Esprit continue à me rappeler toutes les paroles de Jésus.

112
de l'Esprit qui m'a aidée à perfectionner mes formulations et mes
phrases. Savoir que tout ce qu'il a dit est vrai rend le temps d'attente
encore plus difficile.

Après la vision du paradis, le Seigneur a fait tout ce qui devait être fait
jusqu'à ce jour. Sa présence m'est apparue après chacun de mes

Confiance croissante moments de prière. Il me l'a promis et il s'est révélé totalement digne de
confiance. Il y a environ deux ans, quand certains problèmes de mon
Église m'ont déplu, j'ai prié le Seigneur avec ferveur. J'avais besoin de
sa sagesse et de sa direction.
Mais ilfaut que la patience accomplisse parfaitement son oeuvre,
afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien. Je savais que la promesse de la Bible était vraie : « Si quelqu'un d'entre
JACQUES 1.4 vous manque de sagesse, qu'il la demande à Dieu, qui donne à tous sim-
plement et sans reproche, et elle lui sera donnée. Mais qu'il la demande
avec foi, sans douter ; car celui qui doute est semblable au flot de la mer,
agité par le vent et poussé de côté et d'autre. » (Jacques 1.5-6)

Le 7 mai 1998, le Seigneur vint à moi vêtu d'une tunique dorée et coiffé Malgré ma foi en cette promesse, j'avais l'impression que le ciel était
d'une couronne d'or. Il se tint devant moi et mon organisme reçut une fermé lorsque je priais. Je ne parvenais pàs à voir le Seigneur, ni à
telle onction qu'au départ, je fus effrayée. Je vis la main droite du entendre sa voix, et je me demandais si je pourrais le revoir un jour. Cela
Seigneur s'étendre et mes deux mains se tendre vers lui. Il me déclara : me fit beaucoup pleurer. Après avoir sangloté et supplié Jésus de revenir
à moi pendant plus d'un quart d'heure, le Seigneur me réapparut.
«Je te bénis pour tout le travail que je te prépare à accomplir. »
Ce jour-là, j'appris une leçon capitale. Jésus me montra que mon coeur
Depuis le 11 juillet 1996 jusqu'à maintenant, le Seigneur a réalisé devait être gai et pur pour expérimenter sa présence et entendre sa voix.
un travail considérable dans ma vie. J'ai essayé de détailler tout ceci Je crois que c'est pour cela qu'il m'a coupée de tous les gens que je
dans ce livre en notant chaque étape. Dieu m'a dit de rapporter ses connaissais depuis qu'il a commencé à m'emmener au paradis jusqu'à
interventions et ses paroles sous la direction du Saint-Esprit. Au présent. Il ne veut pas que mes pensées soient distraites pendant qu'il
début, il m'a paru très difficile de croire aux dons exceptionnels, aux me forme au travail qu'il veut me confier.
merveilleuses visitations, aux visions prophétiques, aux voyages au
paradis et aux événements surnaturels. Tout cela semblait trop beau
pour être vrai. LA PRIÈRE ET LA PRÉSENCE DU SEIGNEUR
J'aime Dieu, et je sais que c'est réciproque. Chaque jour, je prie de
En considérant tout ce que j'ai expérimenté, je réalise que le nombreuses fois, et la nuit, presque autant. Chaque fois, le Seigneur
Seigneur m'a fait passer par un processus particulier de croissance et vient me retrouver, et nous dialoguons. Cela se produit tous les jours, et
de préparation au ministère. Le résultat, c'est que ma foi a fait des nous avons parfois de très longues conversations. Le Seigneur me
progrès considérables et que je suis remplie d'espoir. Maintenant, je rappelle toutes les choses importantes qu'il me montre et qu'il partage
crois tout ce que le Seigneur me dit et me montre. Il a tenu toutes ses avec moi.
promesses, y compris celles qu'il m'a adressées au sujet de ce livre. Il
m'en a indiqué le titre et il m'a mise en relation avec un écrivain rempli

113
Chaque fois que je me tourne vers lui, mon estomac se noue, mon
corps tremble, mon esprit gémit et Jésus m'apparaît. Quand il repart, mon Bien qu'il soit mon meilleur ami, je suis très humble en sa présence. Je
organisme éprouve les mêmes symptômes. le crains et le respecte beaucoup, parce que je sais qu'il est Dieu. Au
début, j'ai demandé à voir son aspect plus clairement et à entendre sa
Lorsque le Seigneur termina tout le travail corporel qu'il effectua en voix plus distinctement, mais il m'a répondu :
moi, il me rendit visite chaque jour à la table du dîner. Mon mari, Roger,
rend toujours grâces avant le repas, et je m'associe à lui en priant en « Ma fille, tu vois mon esprit.»
langues. Lorsque nous le faisons, le Seigneur m'apparaît, puis il s'éclipse
à la fin de la prière. Il fait toujours des commentaires sur la nourriture, et Parce qu'il est esprit, je ne parviens pas à le distinguer avec précision,
parfois, il plaisante. Son humour est si subtil qu'il me fait rire aux éclats. mais chaque fois qu'il manifeste sa présence, je suis confondue par la
puissance prodigieuse de son onction sur ma vie.
En général, il me recommande de manger tout ce qui me fait envie, et il
m'explique qu'au paradis, je ne pourrai plus manger la plupart des mets Au cours de certaines de mes séances de travail corporel, je parviens
que je consomme ici-bas. Roger sait ce que je ressens, parce qu'il voit à voir le Seigneur plus nettement que d'habitude. Quand cela arrive,
mon corps trembler. Chaque fois, l'onction est si forte que mon corps l'onction qui l'accompagne est extrêmement puissante. Depuis que Dieu
semble être en feu. Quand il y a des fruits de mer et des légumes au menu, m'a montré le paradis et la fosse de l'enfer, je ne suis plus la même.
le Seigneur me disait toujours qu'il s'agit d'aliments bons et nourrissants. Maintenant, chaque fois que je vois un non-chrétien ou que je constate
la tiédeur d'un enfant de Dieu, mon coeur souffre pour lui, parce que je
sais les conditions requises Pour entrer dans le royaume divin.
QUI EST LE SEIGNEUR POUR MOI
Beaucoup de gens s'imaginent que le Seigneur est très strict, mais Le sentiment d'urgence que j'éprouve pour les âmes me tient constam-
pour moi, il est quelqu'un de gentil, plein d'humour, compréhensif, patient, ment motivée. Actuellement, quand je le peux, je suis même prête à aider
aimant et compatissant. Il me parle toujours tendrement, sauf quand je mes ennemis. Le Seigneur m'a répété plusieurs fois ce qui va arriver aux
remets en question quelque chose qu'il me demande de faire. Alors, il se hommes après le jugement.
fâche contre moi. J'ai appris qu'il n'aime ni les remises en question, ni les
lamentations. Il m'a expliqué que seuls vingt pour cent des chrétiens lui sont
agréables. Toutefois, il m'a assuré qu'il allait donner aux autres une
dernière chance de se purifier avant de venir les chercher, et il m'a
Il m'écoute toujours patiemment, même si je parle très longtemps. Il ne
affirmé que c'était la raison d'être de ce livre qu'il m'avait demandé
m'interrompt jamais. J'ai vite découvert qu'il sait tout de moi. Il me
d'écrire.
rappelle souvent mes projets de tel ou tel jour.
Il veut que je serve de preuve vivante de la réalité de la Bible et des
Cela fait près de deux ans et demi que je vis sous la direction du Seigneur.
prophéties, parce que beaucoup de gens ne croient ni ce qu'ils lisent dans
J'essaie toujours d'obéir à sa voix et non à mes propres penchants, et cela
les Écritures, ni le fait que Dieu va bientôt revenir pour son peuple. Il a
me satisfait pleinement, bien que parfois, je sois encore trop impatiente.
aussi dit que ce livre serait un instrument de salut pour des millions
d'âmes.
Jésus est mon meilleur ami, et je le trouve très humain. Je peux lui
parler toujours et partout. Il m'a même dit que je pouvais lui poser toutes PAS DE CRAINTE!
les questions que je voulais, mais que lorsqu'il me demande de faire
Grâce à tout ce que j'ai expérimenté, je n'ai plus aucune appréhension.
quelque chose, je dois obéir sans broncher.
Je suis remplie d'une nouvelle hardiesse — une sainte audace pour le
114
Seigneur. Je sens que je pourrais me tenir devant des millions de
personnes pour proclamer au monde tout ce que j'ai vu et entendu. Il a ôté de ma vie toutes les expériences négatives (y compris celle des
Tant que le Seigneur accomplissait le travail corporel et gens). Parfois, il a même permis que des personnes qu'il avait guéries
l'enseignement préparatoire qui étaient indispensables dans ma vie, autrefois retombent malades, afin de sonder la profondeur de ma foi et
mon corps et ma bouche restaient scellés. Le Seigneur m'a dit qu'il de mon amour pour lui. D'autres fois, il m'a laissée être déçue afin de
voulait me voir tout garder pour moi jusqu'à une période ultérieure qu'il vérifier jusqu'à quel point je m'impatienterais et m'irriterais. Mais même
me révélerait. Il fallait que ce soit au bon moment, parce que j'étais dans ces cas-là, je ne l'ai jamais aimé moins et je lui ai toujours renouvelé
sûre que bien des gens ne me croiraient pas si je leur révélais ce qui ma confiance, en dépit de toutes mes frustrations.
allait arriver.
J'ai pleuré devant lui à d'innombrables reprises, en lui demandant
Après avoir expérimenté des visions et d'autres phénomènes pourquoi il me faisait tant attendre avant d'accomplir ses promesses.
surnaturels, mon auteur m'a montré des textes des Écritures qui Parfois, je pensais qu'il allait en accomplir une au cours d'une certaine
contribuent à authentifier les expériences que Dieu m'a données. À semaine; ensuite, je découvrais qu'il me fallait passer par les mêmes
l'époque, je ne connaissais pas assez les Écritures pour savoir où trouver processus pédagogiques qu'auparavant. Cela me causait une telle
de telles informations. déception que j'avais envie de mourir.

Souvent, je disais au Seigneur que mes connaissances étaient trop Quelquefois, j'étais tellement à bout que j'étais tentée de renoncer à
limitées pour qu'il m'emploie. tout ce que le Seigneur me promettait. Je me demandais si je ne me
berçais pas d'illusions : est-ce que je ne prenais pas ma propre voix pour
Je lui demandais : « Pourquoi m'as-tu choisie, Seigneur? » celle de Dieu ? À ce moment-là, il me rappelait d'un ton navré que tout
ce que j'entendais provenait de mon Seigneur, Jésus-Christ de Nazareth.
Il me répondait clairement : « Parce que tu es très malléable. » Quand il disait ces mots, je retrouvais aussitôt une telle joie que
j'oubliais tout mon découragement préalable. S'il ne m'avait pas parlé, je
Il m'expliquait ensuite que, sachant que j'avais besoin de lui en toutes pense que je n'aurais pas supporté mes épreuves.
choses, je ne ferais jamais rien de ma propre initiative. C'est un point
crucial pour progresser dans la vie spirituelle. C'est aussi la clé pour être Au cours de la formation qu'il m'a fait subir, j'ai pleuré très souvent.
employé par le Seigneur : rester réceptif à sa voix et à tout ce qu'il tient Toutefois, lorsqu'elle a été terminée, il m'a dit :
en réserve pour nous.
« Choo Nam, tu as réussi ton test à plus de cent pour cent! »
À présent, lorsque je lis la Bible, je peux comprendre certains points
très clairement, alors qu'avant, j'étais pratiquement aveugle à la vérité. Ses félicitations et ses encouragements ont ravi mon âme. Il m'a fait
J'ai découvert que je pouvais mémoriser très aisément des versets suivre une préparation intensive au ministère de plus de trois ans, et je
bibliques, et j'en connais près de trois cents par coeur. Le Seigneur m'a peux dire sans mentir que je ne lui ai jamais désobéi, pas même une
aidée, parce que j'éprouve une grande soif de sa Parole. C'est aussi fois. Il savait que j'étais toujours disponible pour accomplir son oeuvre.
nécessaire pour témoigner et méditer. J'ai compris que si l'on ne connaît
pas la Parole de Dieu, il est difficile de rendre témoignage. Aussi difficile que soit mon travail et quelles que soient mes désillu-
sions, je ressentais toujours une joie et une paix profondes et
Au cours de mes nombreuses années de formation, le Seigneur m'a durables. Après mes visites au Royaume des cieux, j'ai l'impression
disciplinée, testée et même déçue afin de déterminer la profondeur de de vivre dans son Royaume. Je ne peux penser qu'à tout ce que je
ma foi. dois faire pour plaire
115
preuves dans notre vie.

au Seigneur, et je suis prête à en payer le prix. Les réalités de cette terre Je dois admettre qu'il n'est pas toujours facile de mener une vie
ont perdu tout attrait pour moi. spirituelle exemplaire et de mettre perpétuellement Dieu en premier, mais
j'ai appris que je ne peux rien faire sans avoir obtenu la permission du
J'ai souvent prié le Seigneur de me laisser rester au paradis avec lui Seigneur. Il me répète toujours de rester concentrée sur lui et sur le travail
pour toujours, mais il a refusé en me disant que j'avais encore beaucoup auquel il me prépare. Il m'avertit de ne rien faire passer avant ses objectifs.
de choses à accomplir. Depuis janvier 1996, j'ai vécu ma vie de chaque
jour exclusivement pour Dieu. Il est le premier et le dernier. Il est tout pour
Bien que ce soit difficile, j'ai découvert que l'esprit fixé sur Dieu était
moi! Généralement, je prie de quatre à cinq heures par jour, mais au
parfaitement en paix, comme l'a souligné le prophète Esaïe. Si quelque
cours de la période de mes exercices corporels, j'ai passé de sept à neuf
chose me préoccupe et que je ne suis plus concentrée sur le Seigneur,
heures par jour avec mon Sauveur, ou même davantage.
je perds la paix. Je sais que ce n'est pas sa volonté pour moi, car Jésus
a dit : « Je vous laisse ma paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne
MON CHER ÉPOUX pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne
s'alarme point. » (Jean 14.27)
Je suis extrêmement reconnaissante à mon mari, Roger, pour son
fidèle amour et pour sa parfaite compréhension. J'ai prié pour qu'il ouvre
Le Seigneur est toujours près de nous et disposé à nous aider, même
son coeur au Seigneur, et il s'est converti un an et demi après moi. Je
lorsque nous ne pouvons ni le voir ni l'entendre. « Jésus-Christ est le
n'ai jamais fait pression sur lui dans le domaine spirituel, mais il est
même hier, aujourd'hui, et éternellement » (Hébreux 13.8). Il vit en nous,
toujours là pour moi, compagnon et soutien constant. J'ai demandé au
si bien qu'il sait tout de nous. J'ai appris que lorsque nous le prions ou
Seigneur de nous aider à avoir le même état d'esprit dans le service, et il
l'adorons, il veut que nous nous focalisions uniquement sur lui.
a totalement transformé mon époux. La première année de sa marche
avec Dieu, Roger a lu la Bible six fois.

Sans l'intervention du Seigneur, jamais notre mariage n'aurait subsisté.


Roger est un précieux soutien pour moi dans tous les domaines, et aussi
un fervent promoteur de mon ministère.

Roger et moi, nous savons que sans Dieu, nous ne pouvons rien faire.
Avec lui, par contre, nous avons la capacité de réaliser des exploits. Avec
le Tout-Puissant, rien n'est impossible. Il sait tout à notre sujet. Il connaît
nos besoins avant même que nous ouvrions la bouche. Jésus a dit : «
Votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant même que vous le lui
demandiez. » (Matthieu 6.8)

Nous avons choisi de faire passer le Seigneur en priorité dans notre


vie. Selon Jésus, « cherchez premièrement le royaume et la justice de
Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Matthieu
6.33). Cette merveilleuse promesse a fait maintes et maintes fois ses

116
le coeur pur, car ils verront Dieu! » (Matthieu 5.8)

Mes bras s'étendirent de part et d'autre en formant une croix. Cela dura
au moins dix minutes, pendant lesquelles je sanglotai sans arrêt de grati-
tude, de joie et de souffrance mêlées. Le Seigneur me répéta certaines
des leçons précédentes et il me rappela qu'il désirait les inclure dans le

Les cieux s'ouvrent livre.

Cela m'aide à mieux comprendre le titre qu'il a donné à ce livre, « Le


Paradis est si réel! ». En répétant ces leçons et ces expériences dans ma
Mais Étienne, rempli du Saint-Esprit, et fixant les regards vers le ciel, vie, j'ai fini par comprendre toute la réalité du paradis.
vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu.
Et il dit : Voici, je vois les cieux ouverts,
et le Fils de l'homme debout à la droite de Dieu. LE TRÔNE DE DIEU
ACTES 7.55-56 Le 6 juin 1998, le Seigneur me réitéra l'ordre de me coucher de bonne
heure. Je sus que quelque chose de grand allait se produire. Après ma
Le 16 mai 1998, dès le matin, le Seigneur m'a prévenue de me prière du soir, j'eus une puissante onction, et les cieux s'ouvrirent une
coucher de bonne heure dans la soirée. Aussi, après ma prière du
fois de plus devant moi. Je vis le trône de Dieu, et le Père assis dessus.
soir, une onction particulière est venue sur moi, et le Seigneur m'a
déclaré : Il portait une couronne et une tunique blanches et il avait de longs
cheveux blancs. Le Seigneur Jésus siégeait à sa droite. Son apparence
«Je dois te montrer quelque chose. » était la même que d'habitude.

Dès qu'il a prononcé ces mots, mes yeux se sont fermés et un


gémissement est sorti de mon esprit. Les cieux se sont alors ouverts Le Père et le Fils étaient vêtus de blanc. Je ne pouvais pas voir leur
devant moi. visage, mais j'entendis une voix me dire :

Au début, la clarté était éblouissante; puis j'ai vu l'ensemble du paradis. « Choo Nam, je vais te faire accomplir prochainement l'oeuvre en vue
C'était un lieu pur et immaculé, aux routes et aux édifices d'une propreté de laquelle je tai préparée. Tu vas me servir maintenant. Tout en toi me
absolue. plaît. »

Il m'a ramenée au paradis une fois de plus, et il s'est mis à me montrer Entendre cette confirmation était plus fantastique que les mots peu-
toutes les choses une par une. Tout resplendissait comme le soleil. vent l'exprimer. Après que cette vision du paradis disparut, le Seigneur
se montra à moi encore une fois et il me répéta ce que le Père avait
Puis le Seigneur m'a dévoilé tous les océans du monde et toute la terre. dit. Ce fut comme si j'étais admise pour le service auquel Dieu m'avait
Celle-ci était couverte de neige. Jésus m'expliqua : appelée, et le fait de savoir ce qui se passait était merveilleux.

«Je dois purifier mon peuple avant de l'emmener dans le Royaume.


DES ANGES VEILLENT SUR NOUS
S'il n'a pas le coeur pur, il ne pourra pas voir mon Royaume. »
Au cours du mois de décembre 1998, le Seigneur me remontra
Je me souvins alors de l'une des béatitudes : « Heureux ceux qui ont beaucoup de choses qu'il m'avait fait découvrir auparavant. Il me fit

117
aussi recommencer du travail corporel. Il m'ouvrit les cieux à Je peux vraiment dire que je n'oublierai jamais ce que le Seigneur m'a
plusieurs reprises, et chaque fois, je vis clairement tout le paradis, montré et dit. Il me répète souvent les choses pour exercer ma patience,
et même les étoiles qui brillent dans le firmament. sans laquelle personne ne peut le servir correctement.
Il m'a affirmé que le salut est un don immérité de sa grâce, mais qu'il
faut faire beaucoup d'efforts pour s'approprier les autres dons. Tous les
Au-dessus des étoiles, j'aperçus des nuages, et au-dessus d'eux, je
contemplai le paradis. Son éclat est inouï et son étendue indescriptible. dons sont gratuits, mais nous devons faire preuve de patience pour les
obtenir. Dans notre vie, tout doit être selon sa volonté, et non la nôtre. Il
C'est littéralement une étendue sans fin qui entoure toute la terre.
faut lui obéir coûte que coûte.
Chaque fois que le Seigneur me montre le paradis, je me mets à chanter
de joie.
Jésus m'a expliqué que sur la terre, il ne vivait que pour obéir à la volonté
Cette fois-ci, lorsque Jésus me dévoila le paradis, il me fit également de son Père. Il n'essayait nullement d'imposer sa volonté ou ses plans,
voir une multitude d'anges qui volaient partout. Je m'aperçus qu'il y en mais uniquement ceux du Père. Il m'a aussi appris que ceux auxquels il
avait aussi qui pénétraient dans l'atmosphère de la terre. Le Seigneur transmet des dons particuliers doivent payer un prix plus élevé que les
m'expliqua que ces derniers veillaient sur ses enfants. autres. Il a conclu en disant :

Certaines des visions que Dieu me communiqua vinrent après que le « Même si tu ne veux pas accomplir cette oeuvre, tu dois le faire, car je
Seigneur me fit toucher mes yeux avec mes doigts. Il m'incita à cela plus t'ai choisie pour être une prophétesse de la fin des temps. »
de mille fois en deux mois. Il me fit franchir chaque étape à sept reprises.
Comme je l'ai mentionné auparavant, le Seigneur comprend bien mes
Chaque fois, je contemplais des étincelles qui brillaient comme des besoins, même lorsque je me plains. Il est toujours présent et il écoute
diamants, puis je voyais les belles pierres du paradis. L'une d'elles, en tout ce que je dis. Lorsque je termine, il répond :
particulier, ressemblait à un globe oculaire. Au début elle était violet
foncé, puis elle s'éclaircit de plus en plus, et elle finit par prendre l'aspect « Ma fille, je comprends ce que tu éprouves, mais je dois agir ainsi : à
d'un diamant étincelant. Jamais je n'avais vu une pierre précieuse d'une ma façon et en mon temps. »
aussi belle couleur. Elle était si éclatante que j'avais presque
l'impression de la tenir dans ma main. Après cette tendre mise au point, je me sens toujours reprise, et je me
repens de mon impatience, de mes questions et de mon
incompréhension.
MES SOUVENIRS DE VEILLES DE
NOËL AVEC LE SEIGNEUR L'AUBE D'UNE NOUVELLE ANNÉE
Le 24 décembre 1998, une fois de plus, le Seigneur vint me retrouver
Le 1er janvier 1999, une fois de plus, le Seigneur me montra sa belle
avec sa magnifique couronne et sa somptueuse tunique de Noël. Mais
tunique et sa somptueuse couronne. Ce fut la première fois qu'il agit de
si son aspect était le même qu'au cours des deux années précédentes,
cette manière un jour de Nouvel An. Je l'interrogeai sur le sens de ce
je fis une expérience différente avec lui. Cette fois, dès que je le vis, je
changement, et il me répondit :
m'agenouillai devant lui, puis je chantai, dansai et criai, saisie d'une joie
inexprimable. Ce ne fut pas une chose que j'avais projetée, mais cela « Ma fille, il s'agit d'une année très spéciale pour mon peuple. »
provenait de la prise de contrôle du Saint-Esprit sur ma vie. Sa présence aimante me submergea, et je me mis à chanter, à
danser et à pleurer devant lui.

118
avoir de contacts qu'avec lui et prier uniquemerit pour mon travail. Il
Le 8 janvier 1999, il revêtit de nouveau sa couronne et sa tunique m'expliqua que je n'aurais plus autant de temps pour prier qu'avant.
spéciales. Je retrouvai ma « voix visionnaire », et je me mis à pleurer.
Je savais qu'il ne mettait ces vêtements spéciaux qu'au cours Pendant de nombreuses années, j'ai intercédé sept jours par
d'occasions exceptionnelles, en général pour célébrer un événement semaine. Il me faut près de deux heures afin de prier pour les
essentiel. personnes que Dieu met sur mon coeur et pour toutes les nations du
monde.
Il me déclara qu'il célébrait mon travail. Nous avons dialogué pendant
un certain temps, puis j'ai tendu les bras vers lui et il a posé ses mains J'ai objecté : « Seigneur, il me sera difficile de ne pas prier pour
sur les miennes. tous ces gens. »

Il a simplement dit : « Sois bénie. » Il me répondit : « Il est temps qu'eux prient pour toi. »

À ces mots, sa puissance sur moi a été si forte que j'ai eu l'impression Puis il m'expliqua comment prier efficacement.
de ne faire qu'un avec lui. J'ai sangloté sous l'effet de cette onction
intense, puis j'ai mis mes mains sur ma poitrine et je me suis calmée. « Choo Nam, quand tu pries, commence toujours par louer le Père,
puis mets-toi à intercéder en langues pour ton travail et ton ministère. »
La période du 9 au 14 janvier 1999 fut particulièrement mémorable
pour moi. Le Seigneur me montra une vision de l'assemblée que je fré- Il m'incita à m'appuyer fermement sur ses promesses afin que l'ennemi
quentais. Dans cette vision spirituelle, je vis beaucoup de membres de ne puisse pas me les ravir.
l'Église remplis du Saint-Esprit, des handicapés qui marchaient, des
fauteuils roulants vides et d'autres bénédictions. Je vis aussi le parking Lorsque le Maître m'enseigna au sujet de la prière, je compris à
de l'assemblée rempli de voitures. Tout cela me fit chanter et danser. quel point elle est essentielle dans chacune de nos vies. Il m'enjoignit
de prier en langues chaque dimanche dès l'aube et jusqu'à ce que je
me rende à l'église, puis il m'incita à arriver à chaque culte une demi-
LA PUISSANCE DE LA PRIÈRE
heure à l'avance et à prier en langues sans interruption jusqu'au
Le 15 janvier 1999, après ma prière du soir, le Seigneur est venu me début du service.
visiter et nous avons parlé ensemble. L'onction spéciale est venue sur
moi, ma « voix visionnaire » est réapparue, puis je me suis mise à Certains ne comprennent pas pourquoi j'agis ainsi, mais ceux qui mar-
chanter. J'ai vu Jésus paré de sa couronne et de sa tunique d'apparat, et chent sérieusement avec Dieu savent de quoi je parle. Quand je dis que
j'ai commencé à danser. J'ai exécuté sept fois plusieurs mouvements des Jésus est plus réel pour moi que ma propre vie, ils me comprennent.
mains.
Il m'écoute si patiemment lorsque je m'adresse à lui ! Même si les
Après cette séance d'exercices corporels, le Seigneur a remis sa circonstances semblent contre moi, je n'ai qu'à lui en parler et ma
tunique blanche habituelle. Il m'a dit qu'il me révélerait tout le travail qu'il situation s'améliore. Je m'adresse à lui en esprit, mais pour moi, il est si
me donnerait à faire. À partir de ce moment-là, m'a-t-il expliqué, je de- humain et réel que c'est comme si ma vie prenait une toute nouvelle
vrai prier exclusivement en langues afin d'exposer continuellement tout dimension. Personne ne me comprend comme Jésus. Je le mets au-
le travail qu'il avait préparé et toutes les promesses qu'il m'avait dessus de ma propre vie.
adressées. Lorsqu'il m'inculque mon ministère de danse, je ne dois

119
Mon oeuvre pour mon Église se borne actuellement à prier pour parfaitement poli. »
elle, pour ses membres, pour le pasteur, etc. Je le fais chaque jour,
Il me révéla que l'argile brunâtre était devenue brillante et
et au cours des cultes de l'assemblée, j'adore mon Seigneur du fond
étincelante. Cette révélation m'humilia une fois de plus, parce que je
du coeur. Pendant ces précieux moments de communion, j'oublie
réalisai de nouveau ce que Dieu avait accompli dans ma vie.
totalement ceux qui m'entourent.

En général, je vois le Seigneur marcher sur le devant, le visage Le 23 janvier 1999, le Seigneur me déclara que le lendemain (un di-
radieux. C'est pourquoi je ris souvent aux éclats pendant le culte. À ce manche), à six heures du matin, je devrais commencer à prier en langues
moment-là, je consacre tout mon temps et toute mon énergie au pour toutes ses promesses, et continuer jusqu'à ce que le flux se tarisse.
Seigneur, ce qui, selon moi, est la véritable adoration. Il m'enjoignit également d'arriver à l'église une demi-heure à l'avance, de
louer le Père, puis de prier en langues jusqu'au début du culte.

RESTER TRANQUILLE JUSQU'AU Il m'avertit de ne laisser personne m'interrompre. Il me prescrivit


MOMENT PROPICE clairement :
En janvier 1999, le Seigneur m'a appris à ne dire à personne ce
qu'il avait fait en moi et pour moi. Il m'a expliqué qu'il révélerait tout « Tu peux arriver encore plus tôt, mais jamais plus tard que neuf
cela au moment opportun. Parfois, cela me fut difficile, surtout vis-à- heures trente. »
vis de ma famille et de mon pasteur, mais je n'avais pas d'autre solution
que d'obéir au Seigneur, sachant que sinon, je perdrais sa bénédiction. C'était sans doute dans ce but qu'il m'avait donné une nouvelle
langue une dizaine de jours auparavant.
Parfois, cela me donna envie de quitter mon assemblée pour aller dans
une autre où personne ne me connaîtrait. J'étais presque tentée de me Une semaine plus tard, le Seigneur me répéta ces instructions. Dix
minutes avant le culte, je le vis debout sur l'estrade, revêtu de la belle
cacher, car je suis très sensible, et j'ai horreur que les autres croient que
tunique et de la somptueuse couronne qu'il arbore toujours au cours des
je les évite volontairement.
occasions spéciales. Il paraissait très heureux, et dès que je vis sa
présence, je bénéficiai d'une puissante onction spirituelle.
Tout cela a exigé de moi une patience surnaturelle. J'ai compris que
beaucoup ne croiraient pas à mes révélations sur le paradis, mais cela
Durant les moments d'adoration, je tenais à peine debout. Après le
ne m'a pas perturbée, parce que je savais que mon Seigneur Jésus s'en
service, comme d'habitude, je parlai au Seigneur. Je lui demandai
chargerait, comme il l'avait dit. Je sais maintenant ce qu'il éprouvait
pourquoi, ce matin-là, il avait revêtu sa tenue d'apparat Il me répondit :
lorsque personne ne croyait en lui au temps où il était sur terre. Quand
les autres ne me comprennent pas ou me jugent, réaliser ce qu'il a dû
« J'ai ouvert une porte pour que ton oeuvre puisse commencer. »
endurer pour moi me met toujours du baume au coeur.

LE TRAVAIL A COMMENCÉ
UN VASE POLI
Le 7 février 1999, le Seigneur m'a réveillée vers deux heures du
Lors de la première quinzaine de janvier 1999, le Seigneur m'a
matin pour m'informer que le travail avait commencé. Il m'a expliqué
montré de l'argile brute de couleur brune, et il m'a dit :
qu'il s'agissait d'un jour très spécial pour moi, si bien que j'ai cru qu'il
« Ma fille, c'est ainsi que tu étais avant que je commence à travailler allait me faire venir sur l'estrade pour danser, comme il me l'a promis
dans ton corps et ton esprit. Mais maintenant, tu es un vase il y a longtemps, mais ce n'est pas arrivé.
120
Je fus très déçue, et en rentrant à la maison, je pleurai et me plaignis
à lui. Pendant au moins une demi-heure, le Seigneur m'écouta, et
lorsque j'eus terminé mes jérémiades, je lui en demandai humblement
pardon. Jésus me dit simplement que je l'avais mal compris. Toutefois,
malgré tous mes sentiments négatifs, j'avais ressenti une onction plus
forte que jamais pendant le culte.

Le 11 mars 1999, après ma prière matinale habituelle, mes mains


touchèrent mes yeux, et une fois de plus, le Seigneur me montra de
beaux joyaux.

Une pensée me traversa l'esprit, et je dis à Dieu que même si je


n'avais plus aucune vision tant que je serais sur la terre, je voulais
toujours qu'il m'emploie, comme il l'avait promis, afin que les aveugles
spirituels de cette terre puissent recouvrer la vue.

J'en ai assez vu de ce monde, et tout ce qu'il a à offrir est insignifiant


en comparaison de la lumière de la vision céleste que le Seigneur m'a
accordée par sa grâce.

Voir Jésus et le servir pendant le reste de la vie me suffit amplement,


et en réalisant cela, j'ai fondu en larmes. Je pensais vraiment ce que
j'affirmais, et le Seigneur lisait en moi. Il me certifia :

« Ma fille, tu es doublement bénie. »

Bien que je ne sois pas certaine de comprendre ce que cela signifiait,


j'ai assuré au Seigneur que si l'occasion se présentait, je sacrifierais
volontiers ma vie pour ce livre. Pour moi, ici-bas, l'existence a très peu
de prix.

Je ne souhaite qu'une chose : que tout le monde lise ce livre et


découvre comment entrer dans le Royaume de Dieu.

121
cette expérience dans ton livre.

« Il est très important que tous les chrétiens sachent repousser


l'ennemi. Quand tu es malade ou que tu rencontres d'autres problèmes
dans ta vie, commence par chasser l'adversaire, puis prie le Père en mon
nom. »

Insensée pour Dieu Quel enseignement capital ce fut pour moi ! Presque aussitôt, le
Seigneur me parla de l'esprit de jugement. Je me demandais souvent
Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pourquoi de nombreux chrétiens remplis de l'Esprit étaient en butte à
pour confondre les sages. tant de problèmes avec les choses terrestres. Je ne les condamnais
pas ouvertement, mais je dois reconnaître que je me posais des
1 CORINTHIENS 1.27
questions à leur sujet. Je pensais qu'ils vivaient peut-être contre la
volonté de Dieu, et que pour cette raison, leurs proches avaient de
nombreux ennuis. Mais le Seigneur se servit de ma propre fille pour
m'apprendre ce qu'il pensait de cette attitude.

Le premier jour du printemps 1999, pendant le culte, le Seigneur me Ma fille et moi étions très proches et avions une relation étroite
parla beaucoup et je fus déconcertée. En général, pendant les mo - jusqu'à ce que, subitement, nos rapports se détériorèrent, il y a
ments d'adoration, mes mains s'agitent dans tous les sens, car je environ trois ans. C'était une chrétienne remplie de l'Esprit, et nous
participe aux danses et aux chants célestes, mais ce dimanche-là, pensions qu'elle était heureuse en ménage lorsque soudain, son mari
je ne parvins pas à lever les mains pendant le service. Mon corps et elle eurent des problèmes.
reçut une puissante onction.
Elle finit même par divorcer. Ils ont deux enfants, et elle semblait avoir
En fait, toute cette expérience me déconcerta. C'était à peu près la tout ce qu'elle pouvait désirer — plus que bien des gens — mais elle
quatrième fois que je me sentais très malheureuse depuis que le perdit tout après ses problèmes conjugaux suivis de son divorce. Bien
Seigneur avait commencé à me dévoiler des visions célestes. J'avais que ma fille ait réussi sur le plan professionnel, elle se retrouva alors
toujours la paix, mais j'étais perturbée, même à la fin du service durant entourée de non-chrétiens, et elle se mit à mener une vie impie qui lui
lequel je m'étais trouvée en présence de Dieu. valut de multiples tourments.

Après la réunion, je me plaignis au Seigneur, et je recommençai au Avant ses déboires conjugaux, j'avais constaté que ma fille s'éloignait
dîner, mais il garda le silence. Je me sentis de plus en plus mal à du Seigneur. Chaque fois que je lui parlais de Dieu, elle ne voulait ni
l'aise. Soudain, je me demandai si ce n'était pas Satan qui m'écouter ni en discuter. Elle allait à l'église une fois par semaine avec
m'oppressait. Je le repoussai au nom de Jésus, et je retrouvai ses enfants, elle lisait la Bible et elle priait, mais à part cela, elle menait
instantanément la joie. une vie mondaine.

Je souris de satisfaction, puis je demandai pardon à mon Sauveur. Il Avant le début de ses difficultés, elle m'avait demandé mon avis,
me répondit : mais soudain, elle refusa catégoriquement d'écouter ce que je voulais
« Ma fille, tu ne sais pas te protéger toi-même. Beaucoup de chrétiens lui dire. Elle était littéralement métamorphosée. Roger et moi, nous
ignorent comment repousser l'ennemi comme tu l'as fait, et tu dois inclure nous sentions comme si nous ne l'avions jamais réellement connue.
122
Nous avions l'impression qu'elle avait perdu tous ses principes. Dès cet instant, quels que soient les revers essuyés par les autres,
Dans une certaine mesure, savoir que le Seigneur voyait sa conduite j'ai choisi de ne rien penser de mal à leur sujet. Je préfère avoir
me réconforta, mais je savais que si elle ne se repentait pas et ne se compassion d'eux, comme Paul l'a recommandé : « Frères, si un
donnait pas totalement à lui, il ne ferait rien pour elle. Jamais Dieu ne homme vient à être surpris en faute, vous qui êtes spirituels, redressez-
nous force à faire ce dont nous n'avons pas envie. le avec un esprit de douceur. Prends garde à toi-même, de peur que
tu ne sois aussi tenté. Portez les fardeaux les uns des autres, et vous
Par notre fille, le Maître nous enseigna de nombreuses leçons. accomplirez ainsi la loi de Christ. » (Galates 6.1-2)
Depuis que j'étais devenue chrétienne, je pensais que le divorce ou la
pratique consciente d'actions impies était impossible pour des enfants
DES MOMENTS D'ADORATION
de Dieu. Aussi avais-je extrêmement honte du divorce et de la vie
mondaine de ma fille. La voir blesser ainsi notre Seigneur Jésus me Depuis le 7 février 1999, le Seigneur m'a révélé sa présence tous
brisait le coeur. Ce fut la pire épreuve qui nous frappa après notre les dimanches entre une et deux heures du matin. Il emploie ce
conversion, mais jamais nous n'en avons blâmé le Seigneur. Nous nous moment pour me dire ce que je dois faire au cours de la réunion du
sommes juste humiliés devant lui, sachant qu'il prendrait soin de tout à dimanche. Depuis le 21 mars, je ne suis pas du tout parvenue à agiter
sa manière. les mains pendant toute la durée du culte.

Je crois que Dieu n'apprécia guère mon sentiment de honte à ce


Puis, le 28 mars, je n'ai pu remuer ni les mains ni la bouche, et j'ai
sujet. En tout cas, il m'ordonna de raconter l'histoire de ma fille dans
pleuré de joie et d'humilité pendant tout le service, parce que je savais
ce livre. Je lui avais déjà promis que, quelle que soit la situation, je lui
que le Saint-Esprit contrôlait mon corps. Le Seigneur m'a dit que je ne
obéirais tous les jours de ma vie. Aussi, ne lui ai-je jamais demandé
devrais rien faire de ma propre initiative au début du culte, si bien que je
pourquoi je devais agir ainsi. Je déclarai seulement : « Si c'est ce que suis restée assise jusqu'à ce que le Saint-Esprit vienne sur moi.
tu veux, Seigneur, je le ferai. »
À cette occasion, mon corps reçut une puissante onction, et je me
Maintenant, sa vie est stabilisée et notre relation s'est améliorée, levai, mais je ne parvins pas à élever les mains une seule fois pendant le
mais elle est si occupée qu'elle n'a de temps ni pour elle-même, ni service. À la fin du culte, mes mains et ma bouche diffusèrent la
pour les autres. Je m'inquiète surtout à l'idée qu'elle n'a pas de temps puissance du Seigneur.
non plus pour le Seigneur.
Le matin du 11 avril 1999, mon Sauveur m'annonça qu'il s'agirait d'une
Après la révélation du paradis que j'ai reçue et expérimentée, Dieu m'a journée exceptionnelle, si bien que je me tins prête à observer des
répété plusieurs fois qu'il y aurait beaucoup de divorces, de familles écla- miracles. Au lieu de cela, le Seigneur vint au pupitre avec sa couronne et
tées et de gens qui mourront, dont de nombreux chrétiens. sa tunique dorées et il se tint debout sur l'estrade pendant au moins vingt
minutes. C'était déjà miraculeux, me dis-je.
J'ai appris que ce qui survient à nos enfants n'avait parfois aucun rap-
port avec la marche avec Dieu de leurs parents. Je priai pendant tout ce temps-là avec une puissante onction. Je ne
pus ni bouger les mains, ni danser de tout le service.
Le Seigneur me l'a expliqué en ces termes : « Il arrive des malheurs à
beaucoup de chrétiens fidèles et à leurs bien-aimés. Juger les autres est Le 18 avril 1999, après avoir prié en langues pendant une demi-heure
l'un des pires péchés qui soient. Personne n'a le droit de juger les autres, avant le culte, le Seigneur m'apprit ce que je devais faire : il m'enjoignit
quelle que soit la situation, et tant que tu ne l'apprendras pas par de ne pas bouger le corps à ma façon, mais de m'asseoir et d'attendre,
expérience, ce sera une vérité difficile à comprendre. »
123
et je lui obéis scrupuleusement. face à la mort. Je savais qu'elle était avec lui au paradis, et cette certitude
me réjouissait beaucoup. La façon dont elle était décédée ne m'affligeait
Avant la fin du premier cantique, mon corps se leva, mais je ne parvins pas, parce que je savais où elle était allée ensuite. Quiconque meurt pour
absolument pas à bouger. Soudain, des chants célestes retentirent, et le notre Seigneur Jésus bénéficie de la plus grande des bénédictions.
Saint-Esprit amena mon corps devant la chorale. Puis il le tourna en face
de l'assemblée et je me mis à danser en harmonie avec le chant céleste Dieu m'apprit beaucoup de choses à son sujet, mais lorsque je me ré-
que j'entendais. veillai le matin suivant pour noter son expérience dans ce livre, j'avais
complètement oublié son nom. En dépit de tous mes efforts, je ne parvins
À la fin du moment d'adoration, mes chants et mes danses s'arrêtèrent pas à me souvenir de son nom, si bien que je me dis que ce ne devait
et je retournai m'asseoir avec la permission du Seigneur. Pendant tout le pas être très important de l'inclure dans ce livre.
moment où j'avais dansé, j'avais gardé les yeux fermés et fixés uniquement
sur Jésus. Au cours de toute la réunion, j'avais éprouvé une joie Après ma prière du matin, pendant que nous parlions, le Seigneur et moi,
inexprimable. En général, je suis très timide, mais cette fois, j'avais reçu je lui avouai ne plus me rappeler le prénom de cette jeune fille. Il me
une telle onction que je ne m'inquiétais pas de ce que les gens pensaient chuchota: « Rachel », et je n'oubliai plus jamais ce prénom. Il ajouta :
ou disaient.
« Rachel est plus heureuse avec moi qu'elle l'a jamais été sur terre, et je
Le Seigneur m'incita à annoncer au pasteur que de nombreuses surpri- vais bénir sa famille. Trop souvent, les gens rejettent le blâme de toutes les
ses bienfaisantes allaient venir sur l'Église, et que je dansais sous catastrophes qui surviennent sur Satan. Si la mort de Rachel était la volonté
l'onction du Saint-Esprit. Ce fut l'un des jours les plus heureux de ma vie, de Satan, jamais mon nom n'aurait été prononcé avant son décès. Satan n'a
et je l'ai attendu longtemps, car le Seigneur m'avait promis qu'il aucun pouvoir sur mon peuple si je ne le lui permets pas.
marquerait le point de départ de mon ministère.
« Ici-bas, chaque vie a un objectif particulier. C'est pourquoi j'emploie des
Ce jour-là, j'eus aussi une vision après le début de mon travail corporel. centaines de personnes de façon spéciale. Aussi, ne pense pas que, parce
Je me vis debout sur un rocher, regardant l'océan infini. Je portais une que quelqu'un est un chrétien fidèle, il va mener une vie longue et parfaite
tunique blanche et je fêtais cette vision en dansant et en chantant sur le sur la terre. Si je dois ôter une vie pour en sauver une autre, je le fais.
rocher.
« Comme je l'ai déjà dit, je serai obligé de prendre de nombreuses vies
RACHEL AU PARADIS avant mon retour. De nombreux chrétiens seront tués. Le salut prime tout
pour moi. Mais n'oublie jamais que je ne veux absolument pas voir les
Le 6 mai 1999, après mes prières nocturnes, le Seigneur m'incita à êtres humains périr. »
inclure dans cet ouvrage le nom d'une lycéenne tuée au cours de la
fusillade du lycée Columbine dans le Colorado. Elle s'appelait Rachel. STOPPÉE
Un dimanche de 1999, le Saint-Esprit m'a amenée devant la
« Rachel a été choisie pour servir de témoin de la fin des temps, dit-il, chorale, et j'ai commencé joyeusement à danser et à chanter, quand
et cela, avant sa naissance. Par elle, je prévois de toucher des millions soudain, le pasteur s'est précipité vers moi pour arrêter ma danse.
d'âmes de tous les âges. »

Avant cela, j'avais pleuré pour Rachel, parce que cela m'avait Il m'a saisi le bras et m'a ramenée à ma place. J'ai fondu en larmes,
beaucoup émue de savoir qu'elle avait pris position pour son Seigneur car je savais qu'il blessait mon Seigneur, mais je ne fus ni honteuse
ni irritée de ce qu'il avait fait. Néanmoins, je me sentis navrée pour
124
mon pasteur, sachant qu'il avait agi sous l'impulsion de l'ennemi. «Je dois t'apprendre, ma fille, que beaucoup de pasteurs iront dans les
vallées que je t'ai montrées, et que leurs assemblées les suivront. Tout
La danse à laquelle je me livre au cours de mes moments pasteur qui maltraite mes serviteurs et mes prophètes que j'ai oints ne
d'adoration n'est pas ordinaire. Comme le Seigneur a agi dans mon sera pas béni, mais quiconque aura une bénédiction spéciale de ma part
corps et dans mes mains pendant de nombreux mois, il m'a infusé une pourra apporter une bénédiction à toute une Église. Tu dois écrire cela
puissance considérable, et il a dirigé tous les mouvements de mes dans ton livre, Choo Nam. »
danses. Quand je le fais, ce n'est pas moi qui agite les mains, mais
c'est le Saint-Esprit. Je n'essaie jamais d'arrêter toute seule mes Je priai le Seigneur de ne pas me demander une telle chose, car je
mains, mais je laisse le Saint-Esprit le faire. m'inquiétais de l'effet que cela produirait sur le pasteur, mais le Seigneur
me rappela que je devais lui obéir en tout temps. Il souligna aussi le fait
J'exécute chaque étape et mouvement sept fois, et jamais je ne qu'il voulait le faire savoir également aux autres Églises.
pourrais les faire seule. Le Saint-Esprit guide chaque partie. C'est
pour cette raison que je vais à l'assemblée au moins une demi-heure Le pasteur est plein d'affection et rempli du Saint-Esprit, mais il a douté
avant le culte et que je prie plus de deux heures avant de me rendre de moi parce que Satan s'est interposé entre lui et moi. Nous avions fré-
à l'église, sous la direction du Seigneur. quenté cette assemblée pendant plus de quatre ans, et nous n'avions
manqué qu'une fois le culte à cause d'une violente tempête de neige.
Puis, chaque lundi, Jésus m'emmène à la plage dans mon corps
transformé, et après avoir discuté avec lui, je m'agenouille devant lui. J'y avais exercé un ministère d'intercession, et mon mari avait
Ensuite, je danse devant lui un cantique céleste, tout comme il me beaucoup contribué à la construction de locaux. De plus, c'était le chef
demande de le faire au cours des réunions de l'Église. du service d'accueil, et nous étions très attachés à ce pasteur et à cette
assemblée, mais notre mésaventure changea tout pour nous.
La danse est donc très importante pour le Seigneur, et je sais qu'elle
fait partie du ministère qu'il m'a donné. Bien que mon corps soit rempli de
UN NOUVEAU DÉPART
puissance divine, je suis tellement affaiblie après avoir dansé que je tiens
à peine debout. J'avais déjà entendu parler de l'Église Béthel auparavant, mais je
n'avais jamais éprouvé le désir d'y aller, ni dans aucune autre assemblée,
Après avoir été reprise publiquement, je suis rentrée chez moi et j'ai parce que le Seigneur m'avait ordonné de rester où nous étions tant qu'il
parlé avec le Seigneur. Il était très mécontent de mon pasteur. Il déclara: ne nous fournirait pas d'autres instructions.

« Il ne t'a pas crue parce que le diable est venu en lui. Il a attristé mon Le 16 mai 1999, je sus que je ne pourrais jamais retourner dans cette
Saint-Esprit. Tu ne dois plus jamais retourner dans cette assemblée. » assemblée, et j'eus la conviction que Dieu allait nous envoyer dans une
autre. Je me mis alors à penser à Béthel, et avant la prière du dîner, le
Pendant près d'un mois, j'avais dansé devant cette Église, et le Seigneur me souffla : « Béthel ».
Seigneur avait prévu de lui accorder de multiples bénédictions, mais le
diable les avait réduites à néant.
Ce fut une confirmation de ma première impression, et mon coeur
commença à désirer s'y rendre pour louer mon Sauveur. Ce soir -là,
« Seules environ vingt pour cent des Églises me mettent en premier,
nous avons assisté à une réunion à Béthel, et j'ai éprouvé une
les autres se préoccupent du qu'en-dira-t-on et des revenus financiers.
chaleureuse et merveilleuse onction. Elle fut même si intense que
Beaucoup d'Églises ne se soucient pas du tout du salut des âmes
ma robe fut trempée de transpiration.
perdues, chose essentielle pour moi.
125
plus de compassion qu'avant pour les âmes perdues et nécessiteuses, et
Le 23 mai, nous sommes allés au culte à Béthel, mais nous nous mon coeur souffre pour tous ceux qui ne connaissent pas le Seigneur.
sommes trompés d'heure et nous sommes arrivés trente minutes
après le début. Toutefois, dès que nous nous sommes assis, l'intense Je sais maintenant que lorsque je plais à mon Sauveur et que je le fais
onction du Saint-Esprit de Dieu est venue sur moi une fois de plus. Ce passer systématiquement en premier, tout tourne rond dans ma vie. Mon
fut littéralement incontrôlable, bien que je n'aie pas eu l'occasion de Seigneur bien-aimé m'a littéralement métamorphosée, et il m'a appris des
prier et de danser avant la réunion. Pour le Seigneur, cette demi-heure choses stupéfiantes sur ses voies. Personne ne peut plus m'irriter, car son
de prière en langues avant le culte est capitale. grand amour dans ma vie m'a donné la capacité de pardonner à tout le monde.

Le 30 mai 1999, nous sommes retournés à Béthel, et cette fois, j'ai « Je t'aime, ô Éternel, ma force! Éternel, mon rocher, ma forteresse, mon
dansé librement au cours du culte. Dans notre ancienne assemblée, en libérateur ! Mon Dieu, mon rocher, où je trouve un abri ! Mon bouclier, la force
pareille circonstance, je me sentais mal à l'aise. qui me sauve, ma haute retraite! Je m'écrie : Loué soit l'Éternel! Et je suis délivré
de mes ennemis. » (Psaume 18.2-4)
Le Seigneur m'avait expliqué que dans mon Église précédente, mes
danses devant la chorale avaient été très controversées. Je suis certaine
que ma gêne préalable venait du Saint-Esprit. Le Seigneur m'avait
rappelé :

« Toute Église qui ne laisse pas le champ libre au Saint-Esprit ne peut


pas être bénie. Je projette de déverser une puissante onction sur mon
peuple avant mon retour, et les assemblées feraient bien de s'y
préparer.»
Le Seigneur me déclara qu'après le culte, il me parlerait de choses
essentielles. Il m'enjoignit de discuter avec le rédacteur de ce livre. Il me
demanda de lui envoyer le manuscrit pour qu'il y travaille et d'établir la
liste de toutes les visions célestes qu'il m'avait octroyées au long de mes
trois années de formation.

Bien que j'aie souvent mentionné mon ouvrage au Seigneur, il m'avait


toujours répondu qu'il en prendrait soin en temps utile et que je ne devais
pas m'en préoccuper. Le Seigneur me donna enfin le coup d'envoi, et cela
m'enthousiasma.

Il me commanda aussi d'établir une liste de mes visions célestes et


d'en parler à notre nouveau pasteur, Monsieur Wolfson.

Après trois ans et demi de contacts avec le Seigneur, je suis consciente


que mes pensées et mes actes ne m'appartiennent plus. Toute ma vie est à
Dieu. Ma mentalité, mes sentiments et mes actes ont changé. J'ai beaucoup

126
Le Seigneur mit ensuite sa tunique habituelle et il m'annonça qu'il allait
accomplir toutes ses promesses. Il dit :

« La clé que je viens de te donner est la dernière. Le monde te


surprend. Tu es mon enfant bénie. »

Le 8 décembre 1999, au moment où j'allais me coucher après avoir prié,


le Seigneur s'adressa à moi. En général, il me parle de mon travail, de ses
Le temps est court plans pour moi et du moment où il entamera la tâche à laquelle il m'a pré-
parée; mais ce soir-là, il m'annonça qu'il publierait le livre peu de temps
après. Il me dit :

Et le Seigneur, le Dieu des esprits des prophètes, a envoyé son ange


pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt. « "Le paradis est si réel! "sera la dernière chance pour les hommes de
APOCALYPSE 22.6 réaliser que je reviens très bientôt chercher mon peuple.

« Si les hommes désobéissants ne se réveillent pas, ils n'entendront pas


le son de la trompette, et ils devront affronter la grande tribulation. »

Le 11 août 1999, après ma prière du soir, je fus ointe puissamment en Il m'expliqua ensuite qu'il avait déjà averti son peuple au travers des
même temps que le Seigneur se présenta, et j'entendis un beau chant événements dramatiques survenus dans les écoles, mais que nous ne
céleste aux magnifiques paroles. l'avions craint que pendant peu de temps, avant de retourner à nos
anciennes voies.
Puis le Seigneur me déclara : « Choo Nam, j'ai une surprise pour toi. »
Dès qu'il prononça ces mots, ma « voix visionnaire » réapparut et je vis Il continua : « J'ai averti mon peuple à maintes reprises de réintroduire
le Seigneur. Il se tint devant moi, avec sa tunique dorée et sa couronne
la prière dans les écoles, mais personne n'y prend vraiment garde. Je ne
étincelante. forcerai jamais personne. Je ne peux que donner des signes aux gens
pour qu'ils comprennent ce que je veux qu'ils fassent.
Mon corps devint plus fort et une puissance surprenante m'envahit.
Le Seigneur me recommanda de tendre les bras vers lui, et lorsque je
«J'ai donné assez d'avertissements. Je ne veux pas attendre
le fis, mes mains bougèrent sous sa puissance. Je constatai qu'il tenait
éternellement ceux qui ne souhaitent pas être prêts pour moi. Je viendrai
une énorme clé en or. Puis il dit :
pour ceux qui se seront préparés, et plus vite qu'ils le pensent. »

«Je te remets cette clé dor pour ton œuvre miraculeuse. »


Le Seigneur m'ordonna d'écrire ces mots dans ce livre.

Lorsqu'il me glissa la clé dans la main, mon corps sauta et trembla.


Son onction me coupa le souffle et je me mis à pleurer, puis je serrai la UNE JOIE INDESCRIPTIBLE
clé dans mon poing. Mes deux mains se joignirent et restèrent ensemble
La nuit de Noël 1999, après ma prière du soir, la présence du Seigneur
pendant un certain temps contre ma poitrine, puis elles tremblèrent de
fut bien réelle pour moi. Après que nous eûmes parlé un moment, une
façon incontrôlable durant un moment.

127
intense onction inonda tout mon corps. Elle fut suivie de ma « voix vi- Je devais ensuite prier en langues pour l'accomplissement de toutes ses
sionnaire », et je vis le Seigneur debout devant moi, avec sa tunique et promesses ainsi que pour mon ministère, puis me rendre à l'assemblée
sa couronne de Noël. Il me déclara : avant neuf heures trente et prier sur place. Il m'expliqua que je pouvais
arriver plus tôt, mais pas plus tard, et que je ne devais me laisser
« Ma chérie, je suis heureux de célébrer mon anniversaire avec toi. »
interrompre par personne.

Juste au moment où il prononça ces mots, des cantiques célestes « Quand tu commences à prier, ne fais rien de toi-même tant que tu n'auras
retentirent, et je me mis à danser devant lui. Cela se poursuivit pendant pas fini de danser, m'enjoignit-il. Tu dois connaître tous les processus de cette
une bonne trentaine de minutes, au cours desquelles je dansai et chantai. danse! »
Je fus envahie d'une telle onction que je crus qu'il allait m'emmener au
paradis avec lui pour toujours. Je sanglotai tout en souriant à mon Le 9 janvier, dès que j'entrai dans le lieu de culte, j'eus l'impression
Seigneur, tant ma joie était indescriptible. d'être en feu, et lorsque je commençai à prier, je vis la présence du Sei-
gneur. Il était vêtu de sa tunique et de sa couronne dorées et il me
souriait, debout sur l'estrade.
LE SEIGNEUR ATTEND CEUX QUI
SONT PRÊTS POUR LUI
Il me dit simplement : «Je t'ouvre la porte de ton ministère miraculeux. »
La nuit du Nouvel An 2000, j'ai fait absolument la même expérience
avec mon Sauveur qu'à Noël 1999, mais elle fut plus impressionnante Je me mis à danser devant l'assemblée. Dans les premiers temps où
qu'au cours des Noëls et des Nouvel Ans précédents. Je ne peux pas je fréquentais cette congrégation, je ne dansais que quatre fois aux
reproduire ici certaines choses que Dieu m'a dites. Toutefois, je vous le réunions matinales, mais au bout d'un certain temps, chaque vendredi, je
répète, le Seigneur est prêt pour ceux qui se sont préparés à sa venue. dansais aux réunions de réveil du soir à Béthel, et cela jusqu'à ce que
l'assemblée devienne l'Église pour toutes les Nations. À ce moment-là,
Le 6 janvier 2000, après ma prière du soir, le Seigneur m'a montré j'ai cessé de pratiquer mes danses miraculeuses pendant près de deux
une vision pour notre assemblée, l'Église de toutes les Nations (nouveau mois.
nom de l'Église de Béthel). J'ai reçu cette vision lors d'un culte du
dimanche où je dansais miraculeusement. Le Seigneur se tenait près de PAS LE TEMPS D'ATTENDRE
l'estrade et il levait la main droite. À la suite de cela, toute la congrégation Le 13 janvier 2000, après ma prière du matin, le Seigneur me parla
tomba par terre. de mon oeuvre et de l'ouvrage « Le paradis est si réel! ». Il m'expliqua
qu'il ne fallait pas attendre davantage : il était temps d'entamer le
UNE ONCTION DE PUISSANCE processus de publication.

C'était le 8 janvier 2000. Ce soir-là, après ma prière du soir, j'eus une


onction si puissante que je pus à peine rester assise. Tout mon corps Il me rappela aussi qu'il avait donné aux hommes toutes les chances
devint très faible et ma langue fut trop languissante pour que je puisse possibles de parvenir à le connaître, et que pour les aider à saisir qui est
parler pendant tout le temps où je priai. Je ne pouvais plus émettre le Dieu, il leur avait montré de nombreux signes. Il poursuivit :
moindre son, et j'avais envie de me coucher.
« Mais les gens ne me craignent pas, et beaucoup de ceux qui
connaissent mes paroles n'ont pas suffisamment foi en moi pour vivre selon
la fin du moment de prière, le Seigneur m'ordonna de me lever à mes commandements. Toutefois, je vais leur donner encore une chance, par
cinq heures du matin le dimanche et de commencer par louer le Père. ton livre et par de nombreux autres signes. »
128
Après avoir dit ces mots, une telle puissance descendit sur moi que
mes paupières se fermèrent et qu'une voix très forte jaillit de mon être
intérieur. Elle était si tonitruante qu'on l'entendit dans toute la maison, ce
qui me fit sangloter.

Très vite, le Seigneur me dévoila sa vision pour la terre. Je vis de


nombreux grands immeubles s'écrouler dans le monde entier. Après
cela, il y eut des nuages noirs, des inondations et des tornades partout,
puis Dieu me dit :« Lis Esaïe 64.2. » Ce passage prophétique parle de
montagnes qui tremblent en présence de l'Éternel.

Après cela, Jésus poursuivit : « J'avertis une fois de plus mon peuple que
je vais venir pour lui plus vite qu'il l'imagine. » Il expliqua ensuite : « Ceux qui
sont prêts pour moi entendront la trompette sonner, alors que ceux qui ne le
sont pas subiront la tribulation, et beaucoup d'entre eux se ligueront avec
Satan. J'ai donné à mon peuple assez d'occasions de se préparer à ma
venue, mais il ne prête pas attention à mes paroles. Je ne l'attendrai pas
indéfiniment. Je viendrai pour ceux qui seront prêts pour moi. »

Le Seigneur m'a répété maintes fois ces propos, car il désire


ardemment que son peuple soit prêt pour sa venue.

129
« Je déclenche ton oeuvre. »

Après cela, il se tint instantanément devant moi dans sa tunique


blanche, et il m'expliqua que le jour où je m'étais mise à danser, mon
ministère envers l'Église avait débuté. Au cours de chacune de mes
danses, le Seigneur est avec moi, et quand Dieu est là, les miracles

Un ministère miraculeux abondent.

Plusieurs personnes m'ont affirmé qu'elles ressentaient une onction


spéciale lorsque je dansais. Ce sont des gens remplis de l'Esprit qui
Il fut transfiguré devant eux; son visage resplendit comme le savent discerner l'oeuvre et la présence du Seigneur. Beaucoup de
soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. personnes ont témoigné qu'elles appréciaient ma danse en Esprit et
MATTHIEU 17.2 certaines ont bénéficié de la puissance miraculeuse de Dieu pendant que
je dansais pour lui.

DAVANTAGE DE PRÉPARATION AU MINISTÈRE


Le matin du 15 janvier 2000, le Seigneur me déclara : «J'ai une surprise
De la première quinzaine de juin 2000 jusqu'à décembre 2000, le
pour toi. Il faut que tu te couches tôt. » Après ma prière du soir, mon corps
Seigneur m'a remontré de nombreuses visions une nouvelle fois.
se mit subitement à trembler comme une feuille. J'eus une puissante
Simultanément, j'ai eu maintes onctions particulières accompagnées
onction, et ma voix devint très forte, avant de laisser place à ma « voix
de divers mouvements des mains. Souvent, je touchais mes yeux à
visionnaire ».
d'innombrables reprises. Le Seigneur me montrait aussi de belles
pierres, et il me prodiguait de nombreux enseignements d'une façon
Je vis le Seigneur apparaître avec sa tunique et sa couronne dorées.
facile à suivre et détaillée. Chacun de ses enseignements est très
Dès que je fus en sa présence, ma voix devint encore plus forte, et je me
important pour moi.
mis à sangloter et à trembler humblement devant lui. En même temps, je
fus remplie d'une joie inexprimable.
J'ai l'impression que chaque jour, il m'appelle à me réveiller. Toutes
Je l'avais déjà vu auparavant dans sa tunique dorée, mais l'onction qui les fois que je fais mal certaines choses ou que je prononce à mon
accompagnait cette vision était plus forte que jamais. Le Seigneur m'an- insu des paroles profanes, le Seigneur me le dit sur-le-champ afin que
nonça que toutes ses promesses allaient se réaliser en vue du ministère je ne recommence pas. Je sais que je ne pourrai jamais en apprendre
miraculeux final qu'il avait préparé pour moi. suffisamment sur lui, mais je fais tout mon possible pour assimiler tout
ce que je peux et pour le suivre dans toutes ses voies.
Le Seigneur m'avait souvent répété certaines choses. Je suis certaine
que c'était pour que je comprenne et mémorise les choses importantes Si je ne peux ni parler de mon Seigneur, ni lire ses paroles, je suis
qu'il avait en réserve pour moi. Toutefois, je devais essuyer de très malheureuse. Il me semble que les gens qui ne sont pas comme
nombreuses déceptions. moi n'aiment guère me fréquenter. Même de nombreux chrétiens
remplis de l'Esprit ne souhaitent pas parler de Jésus en permanence.
Jésus m'ordonna ensuite de tendre les mains vers lui. Je m'exécutai Pour moi, cependant, il est toujours le premier, à chaque moment où
sur-le-champ. Puis il leva la main droite et déclara : je suis éveillée. Même en faisant mes courses, je parle aux autres de

130
Jésus. mais le second jour, mon corps est devenu si faible que j'ai à peine
Je ne me sens jamais seule, ni en manque de compagnie, car réussi à marcher, si bien que le Seigneur m'a commandé d'arrêter.
chaque jour, mon Sauveur me comble. Pour moi, ses paroles sont plus Il m'a dit : « Tu n'es pas obligée de jeûner pour me montrer que tu
douces que le miel. Si je passe une demi-heure avec quelqu'un sans apprécies mes bénédictions pour ta vie, car je connais déjà ton coeur. »
que Jésus soit au centre de notre conversation, j'ai l'impression d'avoir Malgré cela, j'ai toujours souhaité jeûner chaque dimanche pour le
perdu mon temps. J'éprouve un sentiment d'urgence à l'égard de tout Seigneur afin de lui montrer que je le respecte et que je l'honore à cause
ce qui touche à Dieu, parce que je sais que sa venue pour nous est de ce qu'il a accompli pour nous. J'ai désiré offrir un sacrifice en sa
toute proche. faveur, et j'en ai parlé à mon mari.

Parfois, la puissance de son onction sur mes mains et mes bras est si Je voulais jeûner du samedi après le dîner au repas du dimanche soir,
forte que j'ai l'impression qu'ils vont se briser. Un dimanche matin, mes soit vingt-quatre heures chaque semaine. Roger me fit savoir qu'il souhai-
mains ont touché mes yeux trente-six fois, et avant chacun de ces tait s'associer à ma démarche, et c'est ce que nous avons appliqué
contacts, elles ont fait d'étranges mouvements. depuis ce moment-là. Tout au long de ces périodes, je ne bois que de
l'eau, et Roger du café.
Chaque dimanche matin, je dois prier et passer au moins deux heures
avec le Seigneur avant de me rendre à l'église. Ensuite, je suis prête Nous nous efforçons de faire de chaque dimanche un jour du Seigneur
pour la danse miraculeuse. Je ne regarde jamais l'heure, mais il me authentique du lever au coucher. Le Seigneur m'a dit, toutefois, que nous
libère toujours à temps pour que je sois prête pour le culte. Notre devions cesser de jeûner après le début de mon ministère. Il m'a
Seigneur sait tout de nous et il nous promet de pourvoir à tous nos expliqué:
besoins (voir Philippiens 4.3).
« Tu auras besoin de forces pour me servir. »
Parfois, en présence du Seigneur, mon corps devient si faible que je
tombe par terre devant lui. Quand cela arrive, je loue toujours le Seigneur, Il sait toujours ce qui est le mieux pour nous. Quant à moi, j'estime qu'il
et je m'humilie devant lui. C'est seulement après avoir terminé ce moment est important pour nous de passer chaque minute de notre temps avec
de prière en disant « Au nom de Jésus » que je parviens à relever la tête. notre Dieu le dimanche au lieu d'aller faire des courses, de sortir manger
au restaurant et d'être entourés d'incroyants le jour du Seigneur.
Chaque dimanche matin, je verse d'abondantes larmes en Néanmoins, si nous avons l'occasion de prêcher l'Évangile, c'est tout à
présence du Seigneur. Cela survient généralement trente minutes fait différent.
avant le culte, pendant que je prie à l'église. Mes larmes me
permettent de m'humilier devant lui en le bénissant et en lui MA GUÉRISON
exprimant mon amour. Avant que je rencontre mon Seigneur Jésus, j'avais des problèmes
physiques et émotionnels. Après deux ans environ de fréquentation
Au cours de chacune de mes séances de prière d'une demi-heure de l'Église, tous mes problèmes émotionnels guérirent et
qui précèdent mes danses miraculeuses, je contemple la présence du disparurent. Par exemple, même si j'étais en colère, je ne pouvais
Seigneur au pupitre ou sur l'estrade. Il me parle toujours pendant une absolument plus prononcer de mots grossiers. Ce changement
dizaine de minutes avant que je commence à danser. C'est pourquoi m'étonna beaucoup, car je ne l'avais pas réclamé, ignorant encore,
je pleure toujours et, parfois, je ris. à cette époque, que Dieu pouvait faire ce genre de chose.

Jamais je n'avais jeûné avant de recevoir des révélations du paradis.


Lors de cette période, j'ai décidé une fois de jeûner pendant trois jours, À ce moment-là, je le priai de me guérir de mes problèmes physiques,
131
et il le fit peu à peu. Actuellement, lorsque je repense à cette période, je Lorsque le Seigneur ne me rétablit pas sur-le-champ, je continue à
me rends compte que j'étais pécheresse, consciemment ou non, si bien implorer sa guérison jusqu'à ce qu'elle survienne. Jésus m'a expliqué :
qu'il ne pouvait pas me guérir rapidement. Je sais maintenant que dans
bien des cas, le péché provoque la maladie. «J'exauce la prière persévérante, parce que ceux qui croient
s'attendent à ce que je les guérisse, si bien qu'ils m'implorent
Je suis chrétienne depuis le mois de mars 1992. Depuis lors, je ne continuellement jusqu'à l'exaucement. »
me suis rendue chez le médecin que deux ou trois fois (pour des
bilans), mais je suis allée très souvent chez le dentiste. Lorsque j'ai Il m'a précisé : « Les prières impatientes ne recevront jamais rien de
réalisé que le Seigneur Jésus avait subi trente-neuf coups de fouet moi. »
pour notre guérison, je lui ai remis toutes mes maladies.
Ceux qui connaissent mal les paroles de Dieu n'ont pas assez de foi
Je souffre parfois, mais il me guérit toujours. Certaines fois, c'est ou de patience pour recevoir toutes ses promesses. Quand on ne connaît
instantané; d'autres fois, cela prend du temps. Mais dans tous les cas, ni les paroles, ni les promesses du Tout-Puissant, on n'éprouve pas le
j'ai découvert que rien n'est impossible à notre Seigneur. Je dépends désir de prier.
totalement de lui, car je sais qu'il prendra soin de moi.

Une fois, il y a environ cinq ans, j'ai eu très mal à la gorge, plus que DIEU ENTEND LES PRIÈRES ET Y RÉPOND
jamais auparavant. Pendant deux nuits, la douleur m'a empêchée de Quand ils sont malades, de nombreux chrétiens se rendent chez le
dormir, mais je n'ai pas voulu prendre de médicaments ou voir un médecin au lieu de chasser le diable, de prier le Père au nom de Jésus,
médecin. Mais chaque fois que j'ingurgitais quelque chose, je souffrais de sonder leur coeur pour voir s'il recèle du péché et de se repentir.
le martyre. Cependant, le Seigneur nous incite parfois à consulter un médecin.

À ces occasions, cependant, je pensais aux coups que Jésus avait


endurés pour moi et je pleurais. Ma douleur n'avait rien de comparable Cela m'est arrivé un jour quand l'une de mes dents de sagesse m'a
avec ce qu'il avait supporté pour moi. En comparaison, elle n'était rien. fait mal pendant un certain temps. Le Seigneur ne m'a pas guérie pendant
J'avais l'impression d'être crucifiée avec lui. Depuis cette merveilleuse un long moment, et je lui ai demandé pourquoi. Il m'a juste ordonné de
révélation et cette expérience de guérison, si je prends froid, cela ne me la faire arracher.
dure plus qu'un ou deux jours, alors qu'autrefois, je mettais d'une
semaine à un mois à me rétablir. Je lui ai obéi et je suis allée chez le dentiste sur-le-champ. Celui-ci a
fait une radio, puis il m'a arraché la dent. Rien n'est impossible à Dieu,
Je sais que j'ai reçu de nombreux dons de mon Seigneur Dieu, mais mais il choisit parfois de ne pas nous guérir.
jusqu'à présent, je n'ai pas eu l'occasion de servir les autres, à part
dans le témoignage et la prière. Cependant, je sais que j'ai le don de Dans ce genre de situation, il faut que nous entendions et
guérison, car chaque fois que je souffre, je mets simplement les mains connaissions bien la voix du Seigneur.
sur l'endroit concerné et je suis guérie.
Parfois, cependant, il est très difficile de comprendre ce qu'il veut
Quand je le fais, une chaleur m'envahit et mon organisme tremble vio- que nous fassions. Dans ce cas, nous devons prier pour le lui
lemment sous l'effet d'une puissante onction. Parfois, je suis guérie demander. Ensuite, quelle que soit la décision qui s'impose à notre
instantanément; d'autres fois, cela prend du temps. coeur, si nous sommes en paix, c'est qu'elle vient de Dieu.

132
Souvenez-vous toujours que le Seigneur est un Dieu de paix. Si votre J'étais incapable de faire sciemment quoi que ce soit contre sa volonté.
décision provient de Satan, votre esprit sera très confus. Chaque fois Cela m'a amenée à abandonner certaines choses mondaines que
que vous voulez quelque chose ou que vous en avez besoin, consultez j'appréciais bien auparavant, en particulier les feuilletons télévisés qui me
votre Sauveur. Il se fait toujours une joie d'aider ceux qui se confient en plaisaient tant jadis. Une fois que je me suis fait mon opinion personnelle
lui. Notre Maître puissant veut que tous ses enfants dépendent à ce sujet, je n'ai plus jamais voulu les regarder.
totalement de lui.
De même, je n'ai plus du tout apprécié la compagnie de ceux qui ne
Si vous demandez constamment ce dont vous avez besoin ou ce que vivent pas selon la Parole de Dieu.
vous souhaitez, vous entendrez tôt ou tard sa voix, parce que vous
dépendez de lui. C'est pourquoi la prière persévérante ne restera jamais Je n'ai plus eu aucun désir des choses du monde.
sans réponse.
J'ai appris que le Seigneur ne nous forcerait jamais à faire quoi que ce
Certains s'imaginent que, comme ils ne peuvent pas entendre la voix soit, mais que lorsque nous souhaitons le servir et renoncer aux choses
de Dieu, celui-ci ne les écoute pas et ne répondra pas à leurs prières. Au du monde, il nous en débarrasse et il nous remplit d'aspirations spirituel-
début de ma marche chrétienne, je ne savais pas comment prier et je les, afin que nous puissions marcher en pleine obéissance à sa volonté.
n'avais jamais entendu la voix du Seigneur, mais j'ai beaucoup persévéré Cette attitude réjouit profondément son coeur.
dans la prière, et j'ai cru que je recevrais ce que je lui demandais.

Au cours de ces deux dernières années, Dieu a répondu à presque


toutes mes prières. Actuellement, le Seigneur et moi parlons toujours et
partout, mais il ne répond à certaines prières que longtemps après. Je
crois que Dieu répond en priorité aux prières des gens qui sont sauvés
s'ils sont obéissants et que leur coeur est pur et proche de lui.

Lorsque je suis devenue chrétienne, malgré mon ignorance, je me suis


mise à prier plusieurs fois par jour. J'ai demandé certaines choses
maintes et maintes fois, comme une enfant. J'avais tant de besoins à
l'époque! Environ deux mois après, le Seigneur a commencé à exaucer
mes prières les unes après les autres.

En conséquence, je me suis mise à craindre mon Sauveur et à m'hu-


milier devant lui.

J'ai appris à prier plus souvent et j'ai commencé à lire la Bible, bien
que je n'en comprenne pas grand-chose. J'ai pris l'habitude de lire la
Parole et de prier de nombreuses fois par jour.

Le Seigneur s'est alors mis à me bénir de plus en plus. Toutefois, plus il


me bénissait, plus je le craignais.

133
souhaite voir mes mains rester pures afin que le Saint-Esprit puisse dan-
ser avec elles. C'est pourquoi, au début du travail corporel décrit dans la
seconde partie de ce livre, Jésus m'a avertie :
« Quand tu commences à danser, tes mains ne doivent jamais toucher
d'autres mains ou d'autres corps pour prier. »

Après les révélations célestes que j'ai eu le privilège d'expérimenter,


L'obéissance qui réjouit ma personnalité a complètement changé, ainsi que toute ma mentalité.
Ce que je souhaitais autrefois n'a plus la moindre valeur pour moi

le coeur de Dieu aujourd'hui.

L'AMOUR DE DIEU
Quiconque aime les réalités du monde et sa famille davantage que le
Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. Maître le blesse et ne lui plaît pas. Il est si important de ne pas déplaire
JEAN 15.14 à notre Seigneur Jésus ! Il m'a expliqué que beaucoup d'entre nous le
heurtent. Pour lui, c'est comme lorsque nos enfants nous font souffrir.

Le Seigneur m'a transmis un amour pour les autres que je n'avais


jamais éprouvé avant, sauf à l'égard des membres de ma famille.
Durant mes années de formation, le Seigneur ne m'a pas permis de Maintenant, j'aime beaucoup les autres, surtout les enfants. Chaque fois
travailler à l'église ou ailleurs. Il m'a constamment incitée à me concentrer que je les vois, je leur souris et je désire les toucher. Je sais que c'est
sur lui pour préparer ma mission et à continuer à intercéder pour parce que l'amour de Jésus est en moi et qu'il aime particulièrement les
l'accomplissement de ses promesses. La puissance du Saint-Esprit a petits.
commencé à m'envahir, à m'oindre et à m'entourer pendant que je
dansais devant le Seigneur. Je souhaite aussi toucher et serrer contre moi ceux qui m'entourent,
y compris ceux que je ne connais pas, alors qu'auparavant, cela ne me
Au cours de ces moments de puissante onction, il n'a jamais permis serait jamais venu à l'idée. De même, j'éprouve un ardent désir de prê-
que mes mains touchent le corps de quelqu'un afin de prier pour lui. cher l'Évangile de Jésus-Christ. J'ai l'impression que je ne peux pas
Quand j'ai essayé de le faire, je n'y suis pas arrivée, et lorsque je suis ointe m'en empêcher.
pour danser, personne n'a le droit de toucher mes mains ou mon corps.
Avant de voir le paradis, j'avais déjà le désir d'annoncer l'Évangile, par-
J'aspire actuellement à prier pour les autres en leur imposant les ce que je voulais réjouir mon Sauveur et aller au paradis un jour. Mais
mains, mais quand j'intercède pour les malades, c'est toujours à distance. aujourd'hui, mes motivations ont changé, car je sais où je vais.
À ce moment-là, une onction vient sur mon organisme et je tremble,
comme si mon corps se substituait à celui de la personne malade pour Je ressens tant de compassion pour les âmes perdues! En fait, c'est
laquelle je prie. Lorsque cela arrive, je vois la présence du Seigneur sur une passion qui consume ma vie. Autrefois, j'avais pitié des handicapés
elle, en particulier lorsqu'il s'agit d'un enfant. qui venaient à l'église, mais plus maintenant, car je sais qu'ils aiment
davantage Jésus que les bien-portants.
Je crois que cette absence de contact est due au fait que le Seigneur

134
Je crois que le Seigneur Jésus a mis dans mon coeur un grand fardeau pour notre vie. Actuellement, notre plus grand désir est de mettre
pour les âmes perdues. C'est pour cela qu'il m'a montré mes parents et Dieu en premier, quelle que soit la situation. Je veux que les autres
d'autres personnes en enfer. Je pleure toujours pour ma mère. soient bénis par moi. Par nature, je suis très réservée et je n'aime
Avant de connaître mon Seigneur Jésus, je pensais toujours que je pas du tout me faire remarquer, mais malgré ma timidité, le Seigneur
voulais être avec ma mère après ma mort. À l'époque, je croyais que ne m'a pas laissé le choix : il m'a mise au premier plan.
dans l'au-delà, nous serions tous réunis. J'ignorais totalement l'existence
du paradis et de l'enfer! Mais à présent, je sais qu'ils sont bel et bien Je ne cherche plus mon confort, ni pour une journée, ni même pour
réels, aussi vrais que la planète Terre. une heure. J'éprouve un si ardent désir d'accomplir l'oeuvre de Dieu
que cette aspiration occupe tout mon temps.
Je bénis le Seigneur pour la patience hors du commun qu'il a
donnée à mon mari Roger. Pendant des années, il m'a soutenue, il a Pendant longtemps, je me suis levée tous les jours avant quatre
marché avec moi dans le Seigneur et il m'a encouragée d'une façon heures du matin pour prier. Quand on consacre chaque jour la moitié
inouïe. de son temps à prier, on n'en a plus beaucoup pour le reste.

Jamais il ne s'est plaint de ce que je voulais faire pour mon Sauveur, Depuis que le Seigneur m'a montré le paradis, je n'ai plus dormi
et il n'a nullement désapprouvé mes initiatives concernant ma vie comme j'en avais l'habitude. Je n'ai plus le temps de me détendre, car
spirituelle. Il craint le Seigneur et il l'aime plus que sa propre vie. chaque jour, je souhaite apprendre bien des choses sur les paroles du
Seigneur pour me préparer à mon ministère, même si ce dernier, pour
Il a une vie professionnelle très remplie, si bien que je fais tout pour l'instant, se limite à la danse. Dieu m'a dit qu'il ferait tout pour moi, mais
prendre soin de lui, selon la volonté de Dieu. Je sais qu'une épouse est je désire toujours en savoir le plus possible sur lui et sur ses paroles. J'ai
censée être la couronne de son mari (voir Proverbes 12.4). une soif insatiable de Dieu et des Saintes Écritures.

Servir le Seigneur ne souffre aucun compromis. Pour lui plaire, nous


L'IMPORTANCE DE l'OBÉISSANCE devons lui soumettre absolument tout, y compris ce que nous n'avons
Le 28 mai 2000, après ma prière matinale, le Seigneur me montra pas envie d'abandonner. Nous le faisons simplement parce que nous
l'extérieur de notre église, puis l'intérieur. Je vis Jésus, vêtu de sa l'aimons.
tunique dorée et de sa couronne étincelante, debout devant l'estrade.
L'intérieur de l'assemblée était éclatant de lumière brillante comme le Dans les moments difficiles, je pense à la croix de notre Seigneur, et
soleil. À ce moment-là, le Seigneur me révéla qu'il allait déclencher cela m'aide à tout supporter. Quiconque veut être pour toujours avec
mon ministère de danse miraculeuse en faveur du monde. Jésus doit travailler quotidiennement à son salut, et cela tous les jours de
sa vie. Nous ne pouvons pas mener notre vie chrétienne en dilettante,
car nous ne savons pas quel jour Jésus reviendra chercher les siens.
Je souhaite ardemment bénir mon Église par ce moyen et apporter la
gloire à mon Dieu. Jésus a passé d'innombrables heures avec moi dans
Lorsqu'on s'habitue à vivre en complète obéissance, on ne veut plus
le but de me préparer à ce travail.
revenir en arrière. Lorsqu'on est totalement soumis au Seigneur, on ne
s'inquiète plus de rien. De temps à autre, on affronte des épreuves et des
Réellement, je ne me soucie plus de ce que je veux faire tant que
tribulations, mais on apprend à dépendre systématiquement du Seigneur
je suis sur cette terre. Tout est pour mon Seigneur, pour mes frères
et à ne tirer sa paix et sa joie que de lui, en toutes circonstances.
et soeurs en Christ et pour les âmes perdues. Le Tout-Puissant nous
a accordé tout ce dont nous avions besoin et ce que nous souhaitions

135
L'AMITIÉ DU MONDE dîme, des offrandes et des dons aux nécessiteux. Ils vivent toujours de
EST INIMITIÉ CONTRE DIEU la même manière qu'avant leur conversion.

Je veux avertir tous les chrétiens désobéissants de ne pas être trop à J'ai observé la vie de nombreuses personnes qui donnent la dîme et
l'aise avec le monde, mais de se tenir sur leurs gardes, car notre Seigneur les offrandes, dont celle de mon fils, de ma fille et de mes amis. Ceux
Jésus va revenir chercher ses enfants. Cela peut se produire à tout qui donnent la dîme et les offrandes sont bénis dans tous les domaines
moment. Prenez le temps de lire Luc 17.23-36. Si vous désobéissez de leur vie. Ceux qui n'agissent pas ainsi, même s'ils vont à l'église et
constamment et que vous faites passer le monde au-dessus du Seigneur qu'ils font beaucoup de choses pour l'oeuvre de Dieu, se rendent
Jésus qui est mort pour vous, n'espérez pas voir sa face. souvent compte que leur vie n'est pas vraiment bénie et qu'ils ont
constamment des problèmes.
L'obéissance est très importante pour notre Seigneur. Il m'a montré
que de nombreux chrétiens ne seront pas enlevés par Jésus. J'en Le Seigneur n'apprécie pas du tout que les gens ne donnent pas la
connais même certains personnellement. Il vient pour ceux qui sont prêts dîme (lire Malachie 3.8-10). Il m'a montré et dit clairement que ceux qui
et qui l'attendent, et cet événement se produira en un éclair. ne versent pas la dîme ne verront pas sa face, parce qu'ils aiment
l'argent plus que lui.
Le coeur de notre Seigneur souffre pour les chrétiens désobéissants
et les âmes perdues. Son amour m'a poussée à penser à ceux qui ne La dîme correspond à dix pour cent de votre salaire brut, et non de
sont pas convertis à Jésus et aux chrétiens tièdes du monde entier. votre salaire net. Dieu n'a pas besoin de notre argent, mais il veut que
Comme je sais ce qui leur arrivera à la fin s'ils ne se réveillent pas, tous les chrétiens apportent la dîme dans sa maison afin que l'Église
j'intercède constamment pour eux. puisse faire l'oeuvre de Dieu. Les offrandes sont des dons d'amour en
faveur des nécessiteux et une marque de gratitude envers la maison du
Si vous êtes un chrétien tiède, je vous en prie, écoutez bien ceci : Seigneur ainsi qu'envers divers ministères.
vous ne devez pas aimer qui que ce soit ou quoi que ce soit davantage
que notre Seigneur Jésus qui est mort pour vous. Si un prédicateur vous Toute l'oeuvre de Dieu nécessite de l'argent. Quiconque s'acquitte
dit que tous les chrétiens qui fréquentent l'Église iront au paradis, vous fidèlement de ses obligations sera béni par le Tout-Puissant, parce qu'il
feriez mieux de changer d'assemblée. est obéissant et qu'il fait preuve d'amour. Il s'agit de deux
commandements essentiels de Dieu. Si vous voulez vraiment aller au
Lorsque nous sommes sauvés, le Seigneur s'attend à ce que nous paradiS avec Jésus pour toujours et mener une vie bénie dès ici-bas,
priions constamment et que nous étudiions la Bible. Aussi, ayez soin de faites bien attention à ce que dit le Seigneur. J'ai le devoir de vous
rester éveillés spirituellement, sans dépendre de l'enseignement de rapporter les paroles de Dieu le plus exactement possible, afin que les
quelqu'un. Si vous étudiez les Écritures et que vous priez constamment, nouveaux convertis et les chrétiens qui ignorent ce que sont la dîme et
vous comprendrez l'enseignement de la Parole de Dieu, car son onction les offrandes puissent bien le comprendre.
vous enseignera toute chose (voir 1 Jean 2.27).
TÉMOIGNER POUR JÉSUS
Après avoir été sauvés, nous devons travailler assidûment à notre Lorsque je rends témoignage aux autres, certains acceptent de
salut. Cela signifie qu'il nous faut obéir à la Parole de Dieu et lui plaire recevoir Jésus comme leur Sauveur personnel, alors que d'autres
dans tous les domaines de notre vie. Ce livre a mentionné très souvent objectent : « Pas maintenant ». Généralement, je fais remarquer à ces
l'obéissance, car c'est très important pour notre Seigneur. Il veut nous derniers de ne pas attendre trop longtemps, sous peine qu'il soit trop tard.
amener tous dans son royaume. De nombreux chrétiens ont beaucoup Lorsque nous mourons, nous allons fatalement soit au paradis, soit en
de problèmes parce qu'ils n'obéissent pas au Seigneur au sujet de la
136
enfer. Je sais que, malheureusement, je ne reverrai jamais certains compte que beaucoup de chrétiens n'aiment pas entendre la vérité de la
d'entre eux, car dans bien des cas, ils ne se décideront à accepter Christ Parole de Dieu, simplement parce qu'ils ne veulent pas changer.
que trop tard.
Naître de nouveau implique que vous ne désirez plus les choses
Quand je parle aux autres de Jésus, je commence souvent par leur impies qui vous séduisaient jadis. Vous n'aspirez plus qu'à plaire au
dire ce qu'il a accompli pour nous et à quel point il nous aime. Quiconque Seigneur. Je vous le dis parce que je vous aime. L'amour de Jésus qui
croit qu'il est le Fils de Dieu vivra pour toujours avec lui au paradis. Après m'anime me pousse à vous prévenir. Peu importe ce que vous pensez
cela, s'ils refusent toujours de recevoir le message du salut que je leur de moi. Sachez juste que je me soucie énormément de votre sort.
expose, je leur conseille, s'ils sont encore en vie après l'enlèvement du
peuple de Dieu, de ne jamais recevoir le nombre de Satan, 666.

Si vous le faites, vous appartiendrez à Satan et non à Jésus, et vous


brûlerez dans l'étang de feu pendant toute l'éternité. Si, au contraire, vous
refusez de recevoir le nombre de Satan, vous serez tué, mais vous aurez
la vie éternelle, parce que vous mourrez pour Jésus (pour avoir de plus
amples informations sur ces questions cruciales, lisez Apocalypse 3.15-
18 et Apocalypse 14.9-13).

Je crois que le Saint-Esprit me pousse à vous dire ces réalités. C'est


pourquoi je prêche ce message avec une hardiesse inhabituelle et
surnaturelle. Comme Jésus, je voudrais que personne ne périsse. J'ai
commencé à aller à l'église pour échapper à l'enfer. J'ai cru au message
qu'on m'a annoncé, et j'ai eu peur de mourir avant d'être baptisée. Aussi
ai-je été baptisée avant même d'avoir étudié la Parole de Dieu.

L'enfer que le Seigneur m'a montré est bien pire que la description des
hommes. J'espère que tous les lecteurs de ce livre auront la foi et
resteront à l'écoute du message du salut. Ce n'est pas parce que nous
allons à l'église que nous irons automatiquement au paradis!

Si nous ne vivons pas selon les commandements de Dieu, nous lui


déplaisons. Or, jamais les chrétiens désobéissants n'entreront dans le
royaume divin. Le paradis a de nombreux niveaux et de multiples places.
Le Seigneur me l'a très souvent montré.

Une fois que nous sommes sauvés par le sang du Seigneur Jésus, nous
devons faire tout notre possible pour renoncer à toutes les choses mondai-
nes afin de vivre pour lui. Il faut que nous étudiions la Parole de Dieu, sinon
il nous sera totalement impossible de vivre pieusement. Je me suis rendu

137
m'as-sis et tentai d'intercéder, mais cette fois, je ne réclamai pas
l'accomplissement des promesses divines (en général, je prie quatre fois
par jour, à peu près aux mêmes heures). Je dis au Seigneur que je ne

Se consacrer avant tout voulais pas prier pour les promesses cette fois-ci. Ce fut la première fois
que je lui refusai quelque chose, mais sa réponse fut simple et directe :

au Seigneur « Tu dois obéir. »

Je compris le message, mais j'étais trop perturbée pour m'y


David dansait de toute sa force devant l'Éternel. soumettre, si bien que ma tentative fut illusoire. Je déclarai au Seigneur:
2 SAMUEL 6.14 « Je ne veux plus aucun de tes dons publics, parce qu'ils me conduisent
à pécher contre toi. Je ne t'ai pas réclamé tous les dons que tu m'as
donnés. Pendant tout le reste de ma vie, je ne veux plus que te louer et
réjouir ton coeur.
« Toutes tes promesses m'ont conduite à pécher contre toi, parce que
j'attends trop et que je souhaite voir mes frères et soeurs être bénis par
En dansant en Esprit au cours des réunions de l'Église, le 4 juin 2000, je
cette danse. Je ne peux plus me concentrer sur toi et t'adorer à cause
me suis attendue à une grande surprise du Seigneur, mais il ne s'est rien
d'elle.
passé. Néanmoins, j'ai été très heureuse dans mon assemblée, au lieu
« Au cours de toutes ces danses, je souhaite ardemment que des
de me décourager, comme certaines autres fois.
miracles se produisent dans l'assemblée. J'ai tellement envie que les
chrétiens soient bénis par cette danse que, la plupart du temps, j'en oublie
En fait, j'avais souvent été déçue avant de danser, parce que je
de te louer. »
m'attendais à des miracles pour l'Église. Lorsque ceux-ci n'avaient pas
lieu, je me plaignais au Seigneur. Toutefois, en mai 2000, je promis à
Après avoir dit ces mots, de nouvelles pensées me traversèrent
Dieu que, quoi qu'il advienne, jamais plus je ne contesterais à propos de
l'esprit (souvenez-vous que je parlais dans mon coeur, et non à haute
mes danses.
voix). Tout à coup, je réalisai que j'avais commis de nombreuses bévues
depuis longtemps. Je me plaignais fréquemment d'être découragée. Je
Mais en quittant l'église ce jour de juin, je me décourageai de nouveau. m'humiliai donc devant le Seigneur et je lui demandai pardon.
En rentrant à la maison, je me remis à prier comme je le fais
généralement en revenant des réunions. Cette fois, malgré mon Il me répondit doucement : «J'ai déjà oublié tout cela, ma chérie. »
abattement, je parlai au Seigneur et je refoulai mes sentiments négatifs.
Il savait ce que j'éprouvais, mais il paraissait ne pas en tenir compte. Puis il se mit à m'expliquer : « Je t'ai dejà dit que tu devais te concentrer
en priorité sur ton Seigneur, puis sur ton travail. Tu n'as pas agi ainsi. Au
Je crois qu'il voulait vérifier si je tiendrais la promesse que je lui avais cours de chaque danse, tu te préoccupes de voir des miracles, et tu en
adressée la fois précédente. Nous avons parlé de nos sujets coutumiers, oublies la gloire de ton Seigneur. J'ai créé cette danse pour mon plaisir, et
puis il a mis un terme à notre dialogue. Après cela, je me sentis plus non pour que tu réclames des miracles.
effondrée que jamais, si bien que je repoussai l'ennemi... sans résultat.
Au moins, cela me prouva que mes sentiments ne provenaient pas du « Lorsque je serai satisfait, il y aura des miracles. Ce sont mes miracles,
diable. et non les tiens. Tu ne dois jamais oublier à quel point cette danse est
Quelques heures plus tard, au cours de mon moment de prière, je importante pour ton Seigneur. »
138
Après qu'il eut prononcé ces mots, je me sentis très gênée. Je saisis « Tu dois chanter. »
toute l'importance que cette danse revêtait pour mon Seigneur. Les seuls
mouvements des mains m'avaient demandé seize mois de préparation, Je me suis exécutée. Après cela, nous avons parlé quelques
et tous les autres gestes, ainsi que le déploiement de la puissance du instants, puis il a déclaré :
Saint-Esprit dans mon organisme, en avaient exigé trois avant que je
commence à danser dans l'église. « Maintenant, tu dois danser. »

Aussitôt, je me suis agenouillée devant lui, et j'ai commencé à


DANSES SUR LA PLAGE
chanter et à danser.
Dans les chapitres précédents, je vous ai parlé de certaines de nos
journées à la plage. Chaque lundi matin, le Seigneur me réveille après Lorsque je danse devant lui, le Seigneur s'assied toujours devant
minuit, et il secoue mon corps pendant une demi-heure. Il n'est jamais en moi, et il croise les jambes. Bien que je ne puisse pas voir son visage,
avance ni en retard d'une seule minute. Si je m'endors, même cinq je sais quand il est heureux et quand il est triste. Cette danse le réjouit
minutes, le tremblement doit reprendre depuis le début. toujours, et il sourit. De mon côté, je lui souris continuellement pendant
toute ma danse.
Au bout d'une demi-heure de secousses, Jésus apparaît et il me dit :
Chaque fois que je suis sur la plage avec le Seigneur, j'éprouve les
mêmes sentiments que lorsqu'il m'a amenée au paradis. À ce moment-
« Ma fille, nous devons nous rendre sur la plage. »
là, je me concentre totalement sur lui. Je ne peux penser qu'à lui. Aucun
mot ne peut décrire la joie que je ressens en sa compagnie. Je voudrais
À ces mots, mon corps tremble encore plus et une puissante que ces instants de communion exquise ne cessent jamais.
onction vient sur moi, puis je vois mon corps transformé marcher sur
la plage avec le Seigneur Jésus, et nous nous tenons les mains. Nous Chaque fois que je suis sur la plage avec Jésus, je lui dis que je
foulons le sable de la plage pendant un moment, puis nous gravissons voudrais que cela ne s'arrête jamais. Ma danse traditionnelle du lundi
la colline et nous nous asseyons sur un énorme rocher. C'est sur cette matin dure toujours plus de quarante minutes. À la fin, le Seigneur
plage et sur ce rocher qu'il m'a amenée autrefois avant de me faire m'adresse de tels compliments que j'en suis gênée, car cela me
monter au paradis. semble trop beau pour être vrai.

Lorsque nous y parvenons, dès que nous nous asseyons, je passe Après ces moments de félicitations, il ajoute :
mon bras droit sous le sien, puis le Seigneur me dit :
« Il faut que tu voies ceci! »
« Il faut que tu voies l'eau. »
Alors je me remets à chanter et je découvre tout l'océan d'un seul
Lorsqu'il prononce ces mots, je vois l'eau de la plage en face de coup. Puis la scène change et je contemple le monde entier. Nous nous
nous. remettons ensuite à discuter, et il conclut :

J'ai revécu la même chose au cours de ma visite suivante avec lui, «Je dois te ramener pour que tu puisses dormir. »
une fois qu'il m'a expliqué de nombreux points sur ma danse et son but.
Après quelques instants de dialogue, il m'a dit : À chacun de ses mots, nos corps bougent comme s'ils étaient les

139
personnages d'un film. DE GRANDS TESTS
Le Seigneur a commencé à me tester dans tous les domaines de ma
Tout cela nous prend plus de deux heures. À la fin de notre entrevue, le
vie. La plus grande de toutes mes épreuves a concerné mes bien-
Seigneur me serre contre lui, puis je le vois marcher au bord de l'eau. Je
aimés. Je crois aussi que mes plaintes au sujet de mes danses ont
parviens toujours à le distinguer clairement de dos pendant qu'il marche.
poussé Dieu à retarder l'accomplissement de ses promesses. Le
Seigneur aurait certainement pu me dire que j'avais tort, mais il a
Tout ce qui se passe sur la plage met en jeu mon corps transformé.
préféré que je me forge ma propre opinion. Ses préparations à l'oeuvre
Mon organisme terrestre est couché dans son lit ; il participe à la
qu'il m'a appelée à accomplir n'ont pas été simples.
danse et au chant. Souvenez-vous que Dieu se sert de mon corps
spirituel, mais que toutes mes pensées et tous mes sentiments se
passent dans mon organisme physique. Cela signifie que le corps J'ai appris qu'il ne veut pas nous accorder ses bienfaits facilement.
spirituel de Jésus et le mien sont ensemble. Si mon corps souffre Sa Parole nous précise que c'est par beaucoup de tribulations qu'il nous
avant la visite, la plupart du temps, tout guérit après mon entrevue faut entrer dans le royaume de Dieu (voir Actes 14.22).
avec le Seigneur sur la plage.

DANSES SUR L'ESTRADE


Je veux tout expliquer de ces expériences aussi clairement que
possible afin que lorsque des enfants les liront, ils les comprennent Le 17 juin 2000, après ma prière du soir, à la fin de notre conversation,
bien. Les enfants sont capables de saisir pourquoi ce livre est si le Seigneur me dit :
essentiel pour Dieu parce qu'ils sont innocents, confiants et ouverts
« Il faut que tu entendes ce que j'ai à te dire à propos de ta danse. »
au Seigneur.

Le lundi 27 mai 1996, Jésus m'a conduite à la plage et m'a dit : Je répondis : « Quoi que tu ordonnes, Seigneur, je me soumettrai. »

« Je te conduirai à cette plage tous les lundis. » « Demain matin, tu devras danser sur l'estrade. Il faut que tu ailles à
l'église de bonne heure, que tu parles au pasteur et que tu lui annonces
Jusqu'à présent, il n'a jamais manqué un seul rendez-vous et il m'a que tu danseras sur l'estrade. »
certifié que cela se poursuivrait ainsi jusqu'au dernier jour.
En entendant cela, je tressaillis, car je ne voulais le faire que lorsque
J'ai fini par comprendre que ma foi avait faibli, et que c'était pour cette des miracles commenceraient à se produire pendant ma danse.
raison que j'étais tellement découragée et que je m'étais plainte au Néanmoins, je répliquai : « Je t'obéirai, Seigneur. »
Tout-Puissant. Depuis que j'ai réalisé cela, durant toutes mes danses,
je ne cherche que la face du Seigneur, et pendant que je danse, je ne Cet ordre me perturba beaucoup, parce que j'avais exécuté la même
me préoccupe plus de rien d'autre. danse tous les dimanches, au fond, depuis le 9 janvier 2000. L'un des
pasteurs m'avait fait remarquer que les membres de l'assemblée se
Si j'ai contesté, c'est parce que j'ai cru qu'à chaque danse, de demandaient pourquoi je ne me mettais pas devant. Je lui avais répondu
grandes guérisons et de prodigieuses délivrances viendraient dans que je devais obéir au Seigneur. Je ne fais pas ce que je désire, et je ne
l'Église. En effet, Dieu m'a montré de nombreuses personnes en veux à aucun prix perturber les chrétiens, mais j'obéis scrupuleusement
fauteuils roulants. Toutefois, il ne m'a pas donné de détails à ce sujet; à Jésus, et je le ferai toujours.
il m'en a très peu parlé.
Il y a à peu près trois mois, j'ai pensé : « Et si le Seigneur veut que je
140
monte sur l'estrade pour danser ? » Alors j'en ai parlé au pasteur
principal, M. Wolfson. Est-ce que je pouvais danser partout, même sur
ALLER À L'ÉGLISE POUR LES BONNES RAISONS
l'estrade ?
Après la construction du centre chrétien New Puget Sound
Il me répondit qu'il n'y avait pas de problème. Après cela, je sus que je (l'assemblée que nous fréquentions avant), on demanda une offrande
pourrais agir librement si le Seigneur m'y poussait. pour payer la nouvelle moquette. Je pensai que Roger et moi pouvions y
contribuer, et j'interrogeai le Seigneur à ce sujet.
Le matin du 18, quand je me levai, je me sentis heureuse de faire ce
que Dieu me demandait. Ce matin-là, j'allai à l'église de bonne heure,
D'une voix cassante, il me répondit :
mais je ne parvins pas à trouver M. Wolfson. En le cherchant, je tombai
sur l'autre pasteur, et je lui appris que le Seigneur m'avait demandé de
« Ma fille, tu ne dois pas t'intéresser à cela. Je ne me soucie pas de
danser sur l'estrade.
la moquette de ma maison, mais du coeur des chrétiens.

Ce pasteur objecta : « C'est hors de question. »


« La plupart des Églises dépensent beaucoup d'argent pour la beauté
Je rétorquai : « Pasteur, vous faites passer les hommes avant la Parole
de leurs locaux, mais peu d'entre elles essaient de me plaire. Je veux
de Dieu. Le Seigneur m'a demandé de danser sur l'estrade pour que
que toutes les assemblées apprennent aux chrétiens à prêcher l'Évangile
l'Église en retire une bénédiction. »
et à aller sur le champ missionnaire. »

Le Seigneur me dit alors :


En même temps, il m'expliqua qu'il n'appréciait pas que les gens vien-
nent à l'assemblée sans le faire passer en premier. Au cours de cette
« Ne t'inquiète pas; je m'occupe de tout. »
matinée, pendant que je priais une demi-heure avant le début du culte,
j'entendis des gens parler fort et rire en racontant leur semaine.
Pendant que je priais avant de me mettre à danser, mon coeur me
souffla d'aller danser sur l'estrade en dépit du refus du pasteur, parce que
Le Seigneur me fit remarquer :
je devais obéir au Seigneur, même au risque d'être chassé de l'Église.
S'il n'y avait pas assez de place sur l'estrade, je pourrais toujours aller au
« Tu vois, ma fille, au lieu de se courber et de prier devant moi, ils parlent
fond, derrière les membres de l'assemblée, si le Saint-Esprit m'y amenait.
de choses mondaines. Comprends-tu maintenant pourquoi certaines
Quoi qu'il en soit, je ne voulais pas désobéir au Seigneur.
assemblées ne sont jamais bénies? »

Dieu connaît toujours mes pensées. Sa voix rassurante m'a dit :

« Ma fille, tu n'es pas obligée d'aller sur l'estrade tant que je ne te dirai
pas de le faire. Je suis très satisfait de ton obéissance. Sois heureuse!
Partout où tu iras, tu te mettras devant, et non derrière les membres des
assemblées. Toute l'estrade sera pour toi. »

Le Seigneur savait à quel point je répugnais à monter sur l'estrade


pour danser devant la chorale. Je crois qu'il voulait vérifier jusqu'où j'irais
pour lui obéir, lui plaire et le faire passer en premier. J'exécutai ses
ordres, et tout alla bien.
141
J'ai appris que la meilleure façon de témoigner du Seigneur est simple-
ment de demander aux gens s'ils croient en Jésus. Beaucoup répondent:
« Je crois en Dieu >>. Cela signifie généralement qu'ils ne savent rien de
Jésus. À ce moment-là, je commence à leur exposer le message de
l'Évangile.

Évangélisation et don Lorsque je rends témoignage, je connais généralement un certain rejet,


mais cela ne me perturbe absolument pas. J'ai constaté qu'il est facile de
témoigner aux jeunes et aux Noirs américains.

Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que Près de quatre-vingt-dix-neuf pour cent des jeunes incroyants que j'in-
quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. terpelle acceptent le paquet de documents que je leur tends. Parfois, le
JEAN 3.16 Saint-Esprit m'incite à prier pour eux sur-le-champ. J'intercède pour leur
salut et, chaque fois, je chasse le diable. Quand je le fais, une puissante
onction m'envahit et je saute de joie. Je pense que c'est dû au fait que je
réjouis le Saint-Esprit. Je ne projette jamais à l'avance de prier pour les
gens, mais je laisse le Seigneur me diriger.
La vision du paradis dont j'ai eu le privilège de bénéficier me pousse à
témoigner aux autres. J'achète des Bibles et des Nouveaux Testaments
Beaucoup de mes interlocuteurs connaissent le Seigneur, mais
que je donne autour de moi. Je coche tous les passages importants,
n'ont pas de temps pour lui. De multiples chrétiens travaillent le
j'écris des notes explicatives sur Jésus et j'inclus un tract sur le salut. Je
dimanche. Une fois, lorsque j'ai essayé de témoigner dans le parking
fais cadeau de tout cela chaque fois que j'ai l'occasion de rendre
d'un centre commercial, dès que j'ai mentionné le nom de Jésus, les
témoignage.
gens ont objecté : « Je ne veux rien savoir de lui » et ils se sont
sauvés. Un jour, une femme m'a même lancé : « C'est à cause de
Depuis décembre 1999, je joins aussi nos bulletins paroissiaux et une
personnes telles que vous que je ne veux pas aller à l'église.»
cassette d'Une révélation divine de l'enfer, de Mary K. Baxter, dans les
documents que je remets aux autres lorsque je témoigne. Je place tout
Je suis sûre qu'elle a dit cela parce que j'ai prononcé le nom de Jésus.
cela dans des sacs et, chaque fois que je sors, j'en prends plusieurs avec
Malheureusement pour elle, je commettrais un terrible forfait si je ne le
moi. Je les distribue selon ce que le Seigneur me dicte.
faisais pas. Elle ne comprit pas que je voulais simplement qu'elle soit
sauvée. Je demandai au Seigneur de la bénir et de la sauver.
Je n'en rapporte jamais chez moi. Partout, je parle aux gens : dans les
supermarchés, les parkings, les centres commerciaux, les magasins, la
J'ai le coeur déchiré pour ceux qui ne veulent rien savoir de Jésus.
poste, les files d'attente de la banque, etc. Quel privilège de témoigner
Jamais je n'oublierai ceux qui sont en enfer et qui tentent vainement
du Seigneur partout où je vais!
d'échapper aux flammes. C'est ce qui est arrivé à mes parents, parce
qu'ils n'ont jamais eu l'occasion d'entendre parler de Jésus. C'est l'une
Mon désir de parler de Jésus est tel que je ne peux absolument pas
des raisons pour lesquelles je dois annoncer le nom et l'Évangile du
me contenir. Parfois, cela irrite ceux qui m'accompagnent ; c'est pourquoi
Seigneur partout où je vais. Il faut que tout le monde le connaisse. Grâce
je préfère partir seule.
à Dieu, beaucoup de ceux qui ne connaissent pas Jésus aiment entendre
parler de lui et sont heureux de recevoir le message et les documents
que je leur offre.
142
Le Seigneur m'a demandé d'inclure la cassette de Mary K. Baxter dans
le paquet du salut que je remets aux gens. Il s'agit d'Une révélation divine J'ai aussi parlé à quelques mormons et témoins de Jéhovah, mais ces
de l'enfer, qu'un membre de l'assemblée m'a donnée après ma révélation précieuses âmes n'ont jamais accepté mes documents. Je parle de Jésus
du paradis. À l'époque, je n'avais aucun désir de l'entendre, parce que je à tous ceux auxquels je remets mes paquets, et je leur explique le sujet
venais de découvrir le paradis et l'enfer dans mes visions, et je pensais de la cassette. En général, ils sont intéressés. Même certains incroyants
ne pas pouvoir en supporter davantage. ont souhaité recevoir la Bible.

Cependant, deux ans plus tard, le Seigneur me fit songer à nouveau Nous devons nous souvenir de prier pour les chrétiens qui estiment
à cette cassette, et j'eus un désir impérieux de l'écouter. À l'audition de devoir travailler le dimanche. Je crois la venue de Jésus si pioche que
ses paroles, je crus intensément à la véracité de toutes ses Satan s'ingénie à tenir les chrétiens occupés le jour du Seigneur. Quand
expériences de l'enfer. j'ai témoigné, j'ai entendu parler du milieu professionnel de mes
interlocuteurs. Si, par exemple, un lieu de travail compte cinq employés et
J'ai entendu dire que son livre a été traduit en nombreuses langues, y que deux d'entre eux sont chrétiens, ceux-ci ne parlent jamais du salut aux
compris en coréen. En Corée, l'un de mes neveux l'a lu et il en fut terro- trois autres.
risé. Il y a entièrement cru, et maintenant, il va à l'église.
J'ai découvert cela parce que, lorsque je témoigne de Jésus à ces der-
Je crois tout à fait à Une révélation divine de l'enfer de Mary, parce que niers, puis que je leur explique son plan de salut et que je leur remets
c'est foncièrement biblique. mes documents, la plupart d'entre eux sont très heureux de les recevoir.
Ils m'affirment parfois savoir que leurs collègues de travail sont chrétiens,
Les Écritures affirment qu'aucun menteur ne verra le Seigneur (voir mais n'avoir jamais entendu ceux-ci parler de leur foi.
Apocalypse 21.8). De plus, Dieu m'a certifié que tout ce que Mary avait
dit de l'enfer était vrai. Il m'a déclaré : Il faut que nous annoncions l'Évangile à tous ceux que nous connais-
sons, car c'est là le travail le plus important que nous puissions accomplir
« La punition de certains sera encore pire que tout ce que Mary a pour notre Seigneur Jésus. Il est mort pour les pécheurs. L'Éternel m'a
affirmé. Il faut que tout le monde lise cet ouvrage révélateur, parce que dit :
la punition peut frapper n'importe qui, y compris beaucoup de croyants. »
« Si ceux qui sont sauvés ne témoignent pas, comment les incroyants
En conséquence, j'éprouve un grand désir de distribuer cette cassette. parviendront-ils à me connaître? »
J'en ai déjà remis des centaines aux gens. Je suis consciente que
chacune d'elles touchera de nombreuses autres vies. Je crois que Dieu est attristé lorsque les chrétiens ne parlent pas du salut
aux incroyants.
J'ai appris beaucoup de choses sur les gens en évangélisant et en
rendant témoignage dans les rues. J'ai remis un paquet d'évangélisation
à de nombreux chrétiens qui ne veulent ou ne peuvent pas se rendre à LES DEUX VALLÉES
l'église, et aussi à des chrétiens qui y vont, afin qu'ils puissent rendre Lorsque nous irons au paradis, nous constaterons qu'il y a deux vallées
témoignage aux autres en leur remettant ces documents. différentes à l'extérieur des portes du royaume. Je ne veux pas tourner
en rond éternellement dans ces vallées. Le Seigneur me les a montrées
Plusieurs catholiques ont reçu mes paquets. J'ai été surprise en décou- deux fois. Ceux qui s'y rendront resteront hors du royaume des cieux.
vrant que certains ne se considéraient pas comme chrétiens. Je leur dis
généralement que s'ils croient en Jésus, ils sont chrétiens.
143
Lorsque nous irons dans le royaume des cieux pour y vivre éternelle- constamment pour elle six jours par semaine, à l'instar d'un fermier
ment, ce sera mille fois meilleur que sur cette terre, même si nous mar- qui plante sa semence dans la terre et qui sait qu'il doit arroser,
chons déjà avec Jésus ici-bas. Il a tout préparé pour notre plaisir parce fertiliser et cultiver ses graines pour qu'elles portent du fruit. La prière
qu'il nous connaît mieux que personne. Souvenez-vous qu'au paradis, d'intercession est l'une des plus grandes forces spirituelles qui
presque tout est semblable à ce que nous avons sur la terre, mais que existent.
celle-ci ne soutient absolument pas la comparaison avec le paradis.
Certains prétendent ne pas pouvoir y croire, car ce n'est pas dans la
LE DÉSIR DE DONNER
Bible.
C'est une question de choix personnel. Cependant, j'ai constaté que Chaque samedi soir et chaque dimanche matin, après avoir prié, le
presque tout ce que le Seigneur m'a dévoilé correspond aux Écritures. Seigneur m'accorde une onction particulièrement intense. Elle couvre
Le Seigneur a fait de moi une prophétesse des derniers temps pour tout mon corps et elle a beaucoup d'effet sur mon organisme. C'est
pouvoir me montrer certaines choses qui ne sont pas clairement décrites difficile à expliquer, car mon corps et mon esprit sont alors très
dans la Bible (voir Joël 2.28-30), et cela parce qu'il est prêt à amener son bizarres. Ces puissantes onctions surviennent toujours lorsque je
peuple au paradis. dois effectuer mes danses miraculeuses le dimanche matin.

LA FIN DE MON MINISTÈRE DANS LA RUE Depuis que je suis chrétienne, j'ai un ardent désir de donner. Au début,
j'enviais ceux qui pouvaient apporter leur dîme et leurs offrandes, car à
Au bout de huit mois de ministère dans la rue, le Seigneur me déclara l'époque, je ne pouvais pas le faire. En effet, nous arrivions de Californie,
que c'était terminé. Je l'entendis avec joie me déclarer que j'avais fait du et mon mari n'était pas sauvé.
bon travail.
Roger accepta le Seigneur au bout d'un an et demi. Dès la deuxième
Tout en accomplissant ce ministère, j'avais un désir brûlant de distri- semaine de sa vie chrétienne, il se mit à verser la dîme, car je lui avais
buer mes documents, et presque tout le monde les acceptait. Une fois demandé de le faire. À ce moment-là, nos bénédictions se multiplièrent
que le Seigneur m'annonça la fin de mon ministère des rues, je n'éprouvai chaque jour. Jusqu'à présent, nous n'avons jamais rien demandé de
plus le même désir. Toutefois, je tentai toujours de témoigner et de matériel. Dieu nous bénit constamment au-delà de toutes nos
remettre mes paquets aux autres, mais sept personnes rejetèrent ma espérances.
proposition le même jour. Je fus réconfortée à l'idée que ceux auxquels
j'avais remis mes paquets avaient été sélectionnés par le Seigneur, et je Je ne dis pas cela pour me vanter. Je souhaite seulement que tous les
demeure intimement persuadée qu'ils ne périront point. frères et soeurs chrétiens obéissent à la Parole de Dieu à ce sujet, car je
sais que s'ils le font, ils seront bénis comme nous. Je ne pourrais jamais
J'ai savouré chaque instant de mon ministère des rues. Je témoigne en- refuser de donner à tous ceux qui ont besoin d'aide.
core chaque fois que j'en ai l'occasion, mais ce n'est pas la même chose
que pendant ces huit mois. Lorsque je rendais témoignage, j'éprouvais Dans ce domaine, mon mari et moi sommes limités, mais j'aimerais
une joie inouïe. Je souriais tant que les gens me dévisageaient avec beaucoup pouvoir donner davantage. Lorsque le Seigneur me promet
stupéfaction. des richesses, je souhaite en profiter pour soutenir les missions et les
déshérités de ce monde. J'ai dit au Seigneur que s'il me rendait riche,
Vous comprenez maintenant pourquoi les anges se réjouissent et comme il me l'a promis, il n'y aurait plus d'enfants affamé dans ce monde.
dansent de joie chaque fois qu'un pécheur se repent. Toutes les fois
que j'ai le privilège d'amener une personne au Seigneur, je prie

144
Lorsque j'ai grandi dans le Seigneur, j'ai appris une leçon très impor- surtout aux jeunes enfants. J'imagine leur enthousiasme lorsqu'ils com-
tante sur le don. Un samedi matin de mai 2000, tôt le matin, en passant prendront ce qui les attend au paradis, lieu de délices éternelles.
devant le lave-autos, je me suis arrêtée pour parler de Jésus aux gens et
leur donner des documents sur le salut. Notre Dieu aime particulièrement les petits, et moi aussi. Je prie
chaque jour pour que Dieu sauve les enfants et les jeunes.
En le faisant, j'ai remarqué un groupe de personnes chargées de nour -
riture. Elles étaient très amicales. Elles invitaient les gens et parlaient Mon mari et moi-même n'éprouvons aucun désir de posséder
de la Russie et d'une croisade d'évangélisation qui aurait lieu en juin, davantage que ce que nous avons déjà. Le Seigneur a pourvu à tous
et elles collectaient des fonds pour l'Église russe. nos besoins avant même que nous le connaissions, et nous avons
toujours vécu confortablement.
Je n'avais que quarante dollars sur moi, mais je les leur remis sans
hésiter. En rentrant chez moi, j'éprouvai une vive envie de donner Nous n'avons jamais été riches, mais cela ne nous a aucunement
davantage. Ce jour-là, mon mari n'était pas à la maison. Tout à coup, je posé problème. Actuellement, nous ne désirons des biens matériels
pensai aux cinq cents dollars en liquide que j'avais mis de côté en cas que pour servir le Seigneur et pour que notre vie fasse une différence
d'urgence. J'en parlai au Seigneur, et il m'enjoignit de les offrir. pour les autres.

Quand je retournai au lave-autos et que je remis l'argent, je me sentis


très heureuse. Sur la liste que je signai, je constatai que mon offrande
était la plus importante de la journée.

Après être remontée en voiture, je me suis mise à rire de si bon


coeur que je n'ai pas pu reprendre mon sérieux pendant tout le trajet
du retour. Dès que j'ai mis le pied chez moi, j'ai ri encore plus fort et
j'ai fait des bonds de joie. Tout ce jour-là, je me suis sentie transportée
d'allégresse. J'aurais voulu donner encore davantage.

J'étais radieuse, parce que je savais que le Seigneur l'était aussi. Il


me déclara qu'il était très satisfait de ce que j'avais fait ce jour-là.
Depuis cet instant, le Seigneur nous a bénis bien plus que nous
aurions pu l'imaginer. Pendant un certain temps, je ne racontai même
pas ce qui s'était passé à mon mari, mais au bout de quelques mois,
je le lui confiai, et il sembla très content.

En général, nous décidons ensemble ce que nous offrons, mais cette


fois, il s'agissait de mes économies personnelles. À partir de ce moment-
là, j'ai pris conscience que quiconque donne avec amour sera béni au
centuple. La capacité de donner est pour moi un grand sujet de louange.

J'ai dit au Seigneur que je souhaitais voir mon livre accessible à tous,

145
« Je bénirai cette Église. Le pasteur principal, M. Wolfion, est l'un de
mes enfants chéris. »

C'est pour cette raison que Dieu m'a dirigée vers cette assemblée lors-
qu'on m'a réprimandée dans mon ancienne Église.

Le coup d'envoi UNE DANSE DE JOIE


Le 24 décembre 2000, un dimanche matin, je priais à l'assemblée
du ministère avant de danser quand soudain, je sentis une onction très puissante venir
sur moi. Puis je vis le Seigneur dans sa tunique et sa couronne d'apparat.
Il se tenait sur l'estrade, souriant, et je lui souris en retour.

En sorte que vous ne vous relâchiez point, et que vous imitiez


ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses. Je dis : « Seigneur ! »
HÉBREUX 6.12
Il répondit : « Ma chérie, je célèbre mon anniversaire avec toi. »

Dès que je le vis, je ne parvins plus à prier, parce que mon esprit et
mes yeux étaient braqués sur lui et que je n'arrivais plus à me concentrer.
Les 22, 23 et 24 décembre 2000, le Seigneur m'a réveillée à trois heures Le Seigneur connaissait déjà mes pensées. Puis sa présence disparut.
et demie du matin, et mon corps a tremblé pendant trente minutes, puis Cette danse matinale particulière fut plus joyeuse que jamais.
sa présence est apparue et il m'a parlé pendant une vingtaine de mi-
nutes. Il m'a annoncé que mon ministère de danse miraculeuse À la fin, Jésus me prescrivit de me reposer pendant quinze jours. Il me
commencerait prochainement. Il m'a expliqué que ma formation avait commanda de ne pas exécuter ma danse miraculeuse au long de cette
duré très longtemps et il m'a remerciée pour ma patience et mon période, mais seulement ma danse d'offrande.
obéissance.

À ce moment-là, j'ai appris que certains se plaignaient de ma façon UNE FÊTE DE NOËL
de danser dans l'église. À mon avis, s'ils avaient été réellement C'était la nuit de Noël 2000. Après ma prière du soir, le Seigneur et moi
remplis de l'Esprit, ils ne se seraient pas plaints lorsque quelqu'un agit avons dialogué pendant quelques instants quand soudain, une onction
sous la puissance ou l'onction du Saint-Esprit. Quand une assemblée puissante m'a envahie et ma « voix visionnaire » spéciale est provisoire-
bénéficie d'une onction particulière, beaucoup de membres se ment réapparue. J'ai vu Jésus vêtu de sa couronne et de sa tunique de
comportent d'une façon très étrange. La Bible nous en donne de Noël, souriant, puis il m'a dit :
nombreux exemples.
« Ma chérie, je viens célébrer Noël avec toi. »
Mon mari et moi aspirons à voir notre Église abondamment bénie. Dès qu'il a prononcé ces mots, des cantiques célestes ont retenti et je
Nous prions fidèlement pour cela deux fois par jour, sept jours par semai- me suis mise à danser pendant une trentaine de minutes.
ne. Mon mari prie même à chaque repas. Nous sommes si
reconnaissants que notre assemblée m'ait laissé danser en toute liberté!
La joie que j'ai ressentie ce soir-là est inexplicable. La danse a pris fin
Le Seigneur me redit souvent :
146
et le Seigneur, vêtu de sa tenue d'apparat, a disparu. Puis il est réapparu l'ennemi ferait tout pour s'interposer. Le Seigneur m'expliqua que toutes
dans sa tenue ordinaire, et il m'a dit : les assemblées devaient repousser le diable et prier pour le président. Je
prie donc pour lui tous les matins, selon la direction divine, et j'espère que
« Ma chérie, tu es ma fille très précieuse des derniers jours. » tous les chrétiens en font autant, en même temps qu'ils intercèdent pour
leurs enfants et pour toutes les âmes perdues de ce monde désorienté.

LE JOUR DU NOUVEL AN 2001


DES DANSES SPÉCIALES
Après ma prière du soir du Nouvel An 2001, le Seigneur est réapparu
dans sa tunique et sa couronne dorées, comme il l'avait déjà fait à quatre ET UNE TUNIQUE BLANCHE
reprises à Noël et au Nouvel An. Le matin du 11 février 2001, en entrant dans l'église, mon corps a trem-
blé de façon incontrôlable. De nouveau, j'ai bénéficié d'une onction très
La seule différence est qu'il m'inspirait des chants et danses différents spéciale. Après la danse, le Seigneur m'a poussée à dire au pasteur
à chaque fois. Ce Noël et ce Nouvel An-là, je passai un très long moment Wolfson que cette danse était très importante pour Dieu et l'Église, et qu'il
à danser et à chanter, plus qu'à n'importe quel autre moment. allait bénir puissamment l'assemblée. Je lui ai dit de s'attendre à recevoir
une grande bénédiction.

LE PRÉSIDENT GEORGE W. BUSH Après le culte du 4 mars 2001, le Seigneur me déclara :


Après la réunion de l'assemblée du 4 février 2001, le Seigneur me dé-
créta que bien des choses devaient changer. Il m'enjoignit de ne plus « Ma fille, tu dois mettre une tunique blanche le dimanche 11 mars. »
prier pour que ses promesses s'accomplissent, comme je l'avais fait en
employant presque toujours les mêmes mots pendant deux ans. Je fus choquée, mais je ne discutai pas.

Je sais que Jésus n'aime pas m'entendre soulever d'objections quand


Depuis que le Seigneur m'a montré des visions célestes, je prie quatre il me commande de faire quelque chose. De plus, cela m'enthousiasma,
fois par jour, sept jours par semaine jusqu'à aujourd'hui. Quand je com- car le Seigneur m'avait déjà avertie que je porterais une tunique blanche
mence une chose sur l'ordre de Jésus, je n'y mets jamais fin tant qu'il ne au début de mon ministère miraculeux. Dans une vision, je m'étais vue
me le dit pas. C'est pour cela qu'il a écarté toutes les personnes que je danser sur un énorme rocher, face à l'océan, avec une tunique blanche.
connais, pour que rien ne vienne me distraire pendant qu'il me prépare à
mon ministère. Le Seigneur ne me donna que des instructions très brèves à ce sujet,
mais je sus qu'il était très important de lui obéir en toutes choses.
Au cours de l'année précédant les élections nationales aux États-Unis,
le Seigneur m'a dit que George Bush était l'homme qu'il avait choisi Aussi, le 5 mars 2001, je me suis rendue dans quatre boutiques pour
comme président des derniers jours. Je sais pourquoi ce vote a donné acheter une tunique blanche, mais j'ai éprouvé de grandes difficultés à
lieu à tant de contestation et autres problèmes : parce que Satan sait que trouver la bonne taille; il aurait fallu du sur-mesure. J'ai fini par acheter
George Bush aura une influence bénéfique sur les chrétiens du monde une tunique qui n'était pas à ma taille.
entier, si bien qu'il s'est déchaîné contre lui.
Le 11 mars, en allant à l'assemblée, j'ai pleuré tout le long du chemin,
Le matin du 27 janvier 2001, le Seigneur m'a déclaré que par le prési- tant je me sentais petite face à Dieu. Je me demandais comment le Sei-
dent Bush, il conduirait beaucoup d'âmes à lui au dernier jour, si bien que gneur tout-puissant pouvait laisser une personne comme moi revêtir une
147
tunique blanche pour danser devant lui. habituelles.
En sanglotant, je lui demandai, s'il était possible, de m'enlever comme Le 27 mars 2001, après le culte, j'ai prié comme à l'accoutumée. Le
Elie pendant que je danserais. Ainsi, tous les chrétiens de l'Église verraient Seigneur m'a dit :
enfin que je suis avec le Seigneur, et je savais que mon mari s'occuperait
de faire publier « Le paradis est si réel! », que tout le monde saurait que « Dans ta prochaine prière, tu parleras une nouvelle langue. »
c'est vrai et que partout, les gens se prépareraient à la venue du Seigneur.
Mais Jésus objecta que je devais rester sur la terre jusqu'aux derniers Quelques heures plus tard, j'ai recommencé à prier. Alors une onction
jours. très puissante m'a submergée. Au cours de ma prière de l'après-midi,
c'était très inhabituel. Je me suis soudain souvenue de la promesse du
Ce matin-là, pour la première fois, tandis que je dansais devant le Seigneur : j'allais recevoir une nouvelle langue.
Seigneur dans ma tunique blanche, je me trouvai belle. J'avais vraiment
l'impression d'être son épouse. J'ai remarqué que lorsque des chrétiens L'onction fut si forte que je ne pus pas parler, et effectivement, le
se rassemblent, une seule personne à la fois bénéficie généralement de Seigneur me gratifia d'une nouvelle langue. J'avais déjà reçu de
l'onction. nombreuses langues auparavant, mais cette fois-ci, je parlai si
longuement que je dus prolonger mon moment de prière, sans
Chaque fois que je danse, je suis sous l'onction divine et le Seigneur comprendre un seul mot de ce que je disais. Le Seigneur me
me manifeste sa présence, mais je n'ai jamais vu personne être guéri, recommanda de ne pas m'en soucier, m'assurant qu'il comprenait
car il ne m'a pas encore conduite à le servir de cette façon. Il veut d'abord tous mes propos et qu'il ouvrait des portes dans tous les domaines
s'assurer que je suis prête à faire face au monde. De mon côté, j'ai de mon ministère miraculeux.
l'impression de l'être depuis longtemps, mais mon opinion ne compte pas.
Le Seigneur m'ordonna de ne plus intercéder pour ceux en faveur
En tout cas, j'obéirai au Seigneur et je m'attendrai à lui jusqu'à mon desquels je priais depuis très longtemps. Il m'invita à prier uniquement
dernier souffle ou jusqu'au jour de son retour. Si je ne lui plaisais pas, ma pour ma famille, mon pasteur et mon Église. Dès lors, j'ai prié pour les
vie terrestre n'aurait aucun sens. Il me demande de faire beaucoup de autres pendant mon temps libre, et non au cours de mes périodes de
choses que je n'ai pas envie d'accomplir, mais je l'aime trop pour lui prières régulières.
désobéir. Je crois que quiconque aime le Seigneur est animé des mêmes
sentiments.
DE NOUVEAUX CANTIQUES CÉLESTES
Après le culte du 11 mars 2001, Jésus m'a ordonné de revêtir systéma- Le lendemain matin, je me mis à adorer le Seigneur chez moi d'une
tiquement une tunique blanche chaque fois que j'effectuerais une danse façon très différente des autres jours. Après cela, je chantai de nouveaux
miraculeuse; Il m'a conseillée de ne jamais plus porter d'autre couleur, cantiques célestes qu'il m'avait inspirés la veille. Il me donnait aussi les
mais de ne pas me limiter exclusivement aux tuniques pour commencer. paroles.

LE DÉCLENCHEMENT DU MINISTÈRE PROMIS Puis je me livrai à une danse céleste. J'adore toujours le Seigneur en
dansant une fois par jour, avant le repas de midi, mais ce matin-là,
Le 25 mars 2001, après avoir prié dans l'église, j'ai vu le Seigneur en j'éprouvai des sentiments très différents. J'eus l'impression d'être au
tunique dorée sur l'estrade, ce qui m'a fait fondre en larmes. Il m'a dit en paradis avec le Seigneur! Je crois qu'il préférerait me voir l'adorer
souriant : «Je déclenche le ministère que je t'ai promis. » Après cela, il a qu'intercéder pour les autres. Il m'assura également qu'il avait entendu
arboré sa tunique ordinaire et il s'est mis à me parler des choses toutes mes prières.

148
À ce moment-là, il m'a déclaré :
Depuis des années, je prie sept jours par semaine. Dieu m'a toujours
répété que lorsque je commencerai mon ministère miraculeux, je «Ma fille, j'ouvre la porte à tous les domaines de ton ministère. »
devrai d'abord me concentrer sur lui, puis sur son oeuvre, et enfin, me
reposer jusqu'au jour suivant. Cela m'a fait comprendre que je n'aurai Pendant un certain temps, il m'a parlé d'une foule de sujets, puis il m'a
jamais de vie sociale, et que mon ministère, quand il débutera, sera dit de tendre les mains vers lui. Lorsque je me suis exécutée, il a posé
très bref. ses mains sur les miennes et il a affirmé :

DEUX SORTES DE DANSES ET DE CHANTS «Je te bénis. »


Depuis ce matin-là, j'ai effectué deux sortes de danses et de chants.
À ce moment-là, je me suis sentie brûler et haleter, et mes mains se
La première danse correspond à la vision de la plage avec Jésus, dans
sont serrées si fort que je les ai ramenées contre ma poitrine. Après cela,
mon corps transformé. À ce moment-là, je chante sans paroles. Le
pendant dix minutes, j'ai applaudi de joie.
Seigneur et moi, nous nous parlons à coeur ouvert, et je peux le louer
avec mon intelligence. Je médite sur ce qu'il m'a montré et sur ce qu'il
a fait au paradis avec moi. Je réfléchis aussi à ce que je veux faire au CLAQUEMENT DES MAINS
paradis lorsque je m'y rendrai, et je le bénis pour ses oeuvres
Le samedi du 16 juin 2001, après ma prière du soir, le Seigneur
magnifiques.
agita mes mains de nombreuses manières différentes. Le lendemain,
après ma prière du matin, il fit de même, et il me fit toucher mes yeux
Puis il m'explique ce que je représente pour lui et il partage de nom- dix fois. Il m'expliqua que cette danse matinale serait différente des
breuses promesses avec moi — des promesses liées à la fois à la précédentes, et ce fut le cas. Ce matin-là, je pleurai à l'assemblée avant
période que je vais passer sur cette terre et à mon avenir au paradis. le culte et presque tout le temps, et cette danse fut la plus joyeuse que
j'aie jamais exécutée.
La seconde danse s'effectue avec des paroles, mais je ne peux pas
les comprendre. Elle est exactement comme celle que j'ai dansée à
À la fin, mes mains se mirent à applaudir d'une façon incontrôlable.
l'assemblée pendant deux ans. Le Seigneur l'appelle une danse
Après cela, je m'écriai : « Je t'aime, Seigneur! » Je répétai cela très
miraculeuse. Dans chacune de ces danses, la présence spirituelle de
souvent, toujours avec les mains tendues vers lui.
Jésus est toujours devant moi. Il me répète perpétuellement que c'est un
grand moment de joie. Cela me rend si euphorique que j'ai envie de
Le Seigneur me laissa me reposer sans danses miraculeuses pendant
m'envoler ! Chacune de ces danses dure à peu près une heure.
deux semaines, du 8 au 15 juillet 2001, mais il me permit d'exécuter une
danse d'offrande chaque dimanche.
UNE PORTE OUVERTE AU MINISTÈRE
Et puis, le 22 juillet 2001, il me déclara que je devais danser sur la
Le matin du 30 mai 2001, après avoir prié en présence du Seigneur, il
première marche de l'estrade.
m'a dit:
«Je mets une onction particulière sur toi. »
UN PASTEUR COMPRÉHENSIF
Dès qu'il a prononcé ces mots, du feu a semblé embraser
provisoirement tout mon organisme, puis ma « voix visionnaire » a Le 29 juillet 2001, après ma prière matinale, mes mains touchèrent
réapparu et j'ai vu le Seigneur avec sa tunique dorée et sa couronne. mes yeux à quatorze reprises. Je vis aussi de nombreuses étincelles.

149
Mes mains et mes bras furent comme enflammés. Dès que j'entrai dans
l'église, je sentis la présence du Seigneur, et pendant que je priais, je le
CHERCHE LA FACE DU SEIGNEUR
vis assis sur la première marche, là où j'étais censée danser. Nous nous
sommes souri presque tout le temps. La nuit du 4 août, après ma prière, le feu de Dieu envahit tout mon corps,
et mes mains touchèrent souvent mes yeux. Ma « voix visionnaire » refit son
apparition, et je commençai à voir notre Église. Tandis que, je dansais,
Une onction spéciale est venue sur mon corps, plus puissante qu'à tout
j'aperçus le Seigneur, souriant, devant moi. Il paraissait plus grand que les
autre moment où je dansais, et je me suis aussi sentie différente des fois
autres fois, et il m'expliqua :
où je dansais en bas de l'estrade.
« Je me tiendrai devant toi pendant chacune de tes danses miraculeuses.
Après le service, j'expliquai au pasteur Wolfson que j'avais dansé sur C'est pour cela que je t'ai formée, afin que tu puisses te concentrer
la première marche. Il l'ignorait, car il était arrivé en retard. Il déclara : exclusivement sur moi pendant que tu danses. »
«Vous devez faire ce que Dieu vous dit. »
Il me demanda également si quelqu'un avait soulevé une quelconque
Il dit aussi : «À chaque endroit où tu danseras, quelqu'un devra expliquer
objection. J'aime beaucoup mon pasteur, qui aime le Seigneur et le
aux gens le sens de cette danse : dis-leur d'essayer de ne pas observer ta
craint, et j'apprécie également ses prédications. Certains disent qu'il est
danse. Il faut qu'ils ferment les yeux, qu'ils cherchent ma face et qu'ils me
une vraie boule d'énergie. Il éprouve un amour particulier pour les jeunes.
louent de tout leur coeur d'un bout à l'autre de ta danse, s'ils veulent être
Jésus répète toujours qu'il est pour lui un fils très précieux.
bénis.»

Je répondis que personne n'avait rien objecté et je lui racontai que


Il me prescrivit aussi de danser après les chants et de faire diffuser de
j'avais dansé dès le début du moment de louange. Peu importe qu'il y ait
la musique de louange sans paroles. Il m'expliqua que toute l'estrade
beaucoup ou peu de personnes : lorsque le Saint-Esprit m'anime, il faut
serait remplie de sa présence et que je danserais devant lui. Chaque fois
que j'aille devant. Cette danse n'est destinée qu'à plaire à Dieu, et non
que j'ai dansé, j'ai su que le Seigneur était devant moi, mais j'ai éprouvé
aux hommes. Quand il est satisfait, des miracles se produisent. Le
de grandes difficultés à le voir.
Seigneur a passé d'innombrables heures à me former pour cette danse.
Quand je la pratique, il a toujours le sourire. Ce livre en parle souvent,
Je lui disais souvent : « Empêche-moi de tomber par terre en dansant»,
car elle est très importante pour Dieu.
parce que chaque fois que j'allais sur l'estrade, mon corps manquait de
tomber. Le Seigneur a exaucé cette requête, parce qu'à chaque danse,
La nuit du 4 août 2001, le Seigneur m'a annoncé que le matin suivant,
bien que l'onction soit très forte et que mon corps soit comme embrasé,
je danserai pour la dernière fois en bas de l'estrade. Toutes les danses
je ne suis encore jamais tombée. C'est l'une des raisons pour lesquelles
que j'avais exécutées là ne constituaient qu'un entraînement.
le Seigneur m'a donné tant de puissance physique.

Il m'a affirmé qu'il était totalement satisfait de ma formation, puis il a


expliqué : UNE DANSE JOYEUSE
« Pendant que je te préparais à ton ministère, je ne pouvais pas accomplir
Après la prière, le matin du 5 août 2001, j'ai eu une onction très par-
de miracles. La prochaine fois que tu danseras, ce sera sur l'estrade. Celle-
ticulière, comme d'habitude. Cela s'est passé lorsque j'ai dû effectuer ma
ci doit t'être totalement réservée. »
danse miraculeuse le samedi soir et le dimanche matin devant
l'assemblée.
Combien j'aurais voulu qu'il m'ait expliqué cela avant, pour ne pas avoir
espéré voir des miracles à chaque danse.
À cette occasion, mes mains ont touché quatorze fois mes yeux. Après
150
chaque attouchement, elles ont formé une croix symbolique. Je vous invite de nouveau à réévaluer mes expériences à la lumière de
la Parole de Dieu.
À l'église, même si je savais que ce serait la dernière fois que
j'effectuerais ma danse miraculeuse en bas de l'estrade, j'étais en Sous la direction du Seigneur, j'ai fait comme le prophète Habacuc :
paix. Tout en dansant, j'ai éprouvé une grande joie, et je me suis j'ai veillé et je me suis attendue à Dieu, afin de voir ce qu'il me dirait :
sentie soulagée d'être sur l'estrade dorénavant. Je savais alors, tout
comme maintenant, que le Seigneur prendrait parfaitement soin de « J'étais à mon poste et je me tenais sur la tour; je veillais,
pour voir ce que l'Éternel me dirait, et ce que je
tout.
répliquerais après ma plainte. L'Éternel m'adressa la
parole, et il dit : Écris la prophétie : Grave-la sur des tables,
Le Seigneur avait beaucoup travaillé et passé des milliers d'heures afin qu'on la lise couramment. Car c'est une prophétie dont
pour aboutir à ce résultat. Après ma danse, il me dit que j'avais le temps est déjà fixé, elle marche vers son terme, et elle
brillamment réussi et que, désormais, j'irais sur l'estrade : ne mentira pas; si elle tarde, attends-la, car elle
s'accomplira, elle s'accomplira certainement. »
«À présent, tu peux danser devant des millions de personnes, car ta HABAKUK 2.1-3
formation est parfaite. »
À l'instar d'Habacuc, j'ai écrit mes visions et je me suis efforcée d'être
claire, afin que tous ceux qui liront ces lignes puissent « courir » selon le
Du 9 janvier 2000 au 5 août 2001, je ne me suis reposée deux
plan parfait du Seigneur pour eux — un plan qui inclut une place déjà
semaines d'affilée entre deux danses que huit fois.
préparée pour eux au paradis, s'ils croient en son Fils et s'ils le reçoivent
comme leur Sauveur et Seigneur personnel.
UN SAINT RIRE
Le 12 août 2001, au cours du culte du dimanche matin, pendant tout Ma prière pour vous est celle d'Esaïe 40.31 : que vous puissiez vous
le temps où j'étais sur l'estrade, j'ai reçu une onction si forte que je confier en l'Éternel pour qu'il renouvelle vos forces, que vous couriez
n'ai pas pu me tenir debout. Durant tout le moment d'adoration, je suis sans vous lasser, que vous marchiez sans vous fatiguer et que vous
restée assise en riant. preniez votre vol comme les aigles pour vous élever vers Jésus.

Même si j'avais voulu cesser (ce qui n'était pas le cas), je suis
Sans aucun doute, il revient bientôt !
certaine que je n'y serais pas arrivée, car il s'agit d'un don spirituel
que je nomme le saint rire.
FIN

LE PARADIS EST SI RÉEL!


Souvenez-vous qu'au début de ce livre, je vous ai affirmé l'avoir écrit pour
pouvoir vous raconter les expériences que j'ai faites au paradis avec
Jésus.
Actuellement, vous terminez la lecture du livre : « Le Paradis est si réel!»
; je vous demande simplement de recevoir cet ouvrage comme il a été
écrit, avec une totale ouverture au Seigneur et à sa volonté.