Vous êtes sur la page 1sur 10

Ministère de L’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Ecole Nationale Polytechnique de Constantine

Département : E.E.A

Filière : 3éme année Auto/Electro

Module : Electronique De Puissance

Compte rendu TP :
Redressement triphasé commandé

Réalisée Par :

 Boughanem Samah
 Djerourou Akram
 Bouzeraa Amdjed
Enseignant :

 Dr F.Rebahi
 Mr. Makhlouf
Année scolaire : 2019-2020

But de TP :
- Représentation et description de la tension et du courant à la sortie du redresseur
triphasé commandé simple et double alternance, ainsi que la tension aux bornes des
thyristors pour charges résistive et inductive.

- Calcule des valeurs moyennes et efficaces des tensions et courants - Détermination du


taux d’ondulation.

I. Redressement triphasé simple alternance

I.1. Charge résistive:

- Réalisation de montage de la figure 1, avec V(t)=V m sin(wt)

Avec les valeurs Vm=63.64V , R=100 Ω , f=50Hz.

- Visualisation sur l’oscilloscope uc, ic et la tension aux bornes de Th1 pour un angle de
commande α= 30 °, 45º, 90° :

 Pour α=30
 Pour α=45

Uc Ic Uth
 pour α=90

Uc Ic Uth

- Le mode de fonctionnement du circuit : le circuits est constitué de 3 thyristors


en anode commun dont le thyristor du potentiel anode le plus élevé est
passant, donc le tension de sortie à un instant donné sera la tension la plus
élevée des 3 tensions du système triphasé est donc c'est une tension
périodique de période T=T’/3 , avec T' est la période du signal d'entrée
- les valeurs moyenne et efficace de la tension uc et ic en fonction de Vm et α :

- Calculer Ucmoy et Uceff pour chaque valeur de α et les comparer avec les
valeurs mesurées.

α=30 α=45 α=90

calculé mesuré calculé mesuré caculé mesuré


Umoy 45.57 50 37.21 40 0 23
Ueff 49.43 55 45 50 34.46 34
Imoy 0.455 0.5 0.372 0.4 0 0.23
Ieff 0.494 0.56 0.45 0.49 0.344 0.34

Comparaison: On voit que les valeurs calculées et les valeurs mesurées sont
presque les mêmes avec une petite erreur de mesure et du montage.

- La puissance débitée par le montage : P= Ueff.Ieff


L’angle 30 45 90
d’amorçage
La puissance 30.8 24.5 11.56
débitée
- Facteur de forme et taux d’ondulation :

L’angle d’amorçage 30 45 90
Le facteur de 1.1 1.25 1.172
forme
Le taux 0.458 0.75 0.612
d’ondulation

- Tension inverse maximale :


Vth1= V3 – V1 = U13 = -110.23 v
I.2. Charge inductive:
- Réalisation de montage de la figure 2, avec V(t)=Vm sin(wt)
Avec les valeurs Vm=63.64V, R=100 Ω, L=12.5mH, f=50Hz .
h

- Visualisation sur l’oscilloscope uc, ic et la tension aux bornes de Th1 pour un


angle de commande α= 30 °, 45º, 90° :
- Le mode de fonctionnement du circuit est le suivant: le circuits est constitué
de 3 thyristors en anode commun dont le thyristor du potentiel anode le plus
élevé est passant, donc la tension de sortie à un instant donné sera la tension
la plus élevée des 3 tensions du système triphasé est donc c'est une tension
périodique de période T=T’/3, avec T' est la période du signal d'entrée.

- La valeur moyenne et efficace de la tension de charge :

α=30 Α=45 Α=90

calculé mesuré calculé mesuré calculé mesuré


Umoy 45.57 50 37.21 40 0 22

Uiff 49.43 55 45 50 34.46 34

Imoy / 0.5 / 0.39 / 0.22

Ieff / 0.53 / 0.45 / 0.29

- Comparaison: On voit que les valeurs calculées et les valeurs mesurées sont
presque les mêmes avec une petite erreur de mesure et du montage.
- La puissance débitée par le montage :

P = R . Ieff 2
L’angle d’amorçage 30 45 90

La puissance débitée 28.09 20.25 8.41

- Facteur de forme et taux d’ondulation :

L’angle d’amorçage 30 45 90

Facteur de forme 1.1 1.25 1.54

Taux d’ondulation 0.458 0.75 1.171

- Tension inverse maximale :


Vth1= V3 – V1 = U13 = -110.22 v
II. Redressement monophasé double alternance (Charge RL)

- Réalisation de montage de la figure 3, avec V(t)=Vm sin(wt)


- Visualiser sur l’oscilloscope uc, ic et la tension aux bornes de Th1 pour un
angle de commande α= 30 °, 45º, 90° :
- La valeur moyenne et efficace de la tension de charge et du courant

III. Comparaison :
- D'après les résultats obtenus on voit que la tension de sortie du redressement
double alternance est plus importante que celle du redressement simple
alternance.
- On voit que l'inductance L diminue les ondulations du courant de sortie, ceci
rend le redressement plus efficace et meilleur que celui avec la charge R
seulement.
- On voit que le facteur de forme et le taux d'ondulation augmentent lorsque
l'angle d'amorçage augmente, donc le redressement est meilleur pour un angle
d'amorçage faible (ondulations plus faibles).

IV. Conclusion :
Le redressement dépend de l'angle d'amorçage et du type de charge utilisé
dans le montage.
Ce circuit peut être utilisé comme redresseur ou bien onduleur assisté
commande par l’angle d'amorçage et la valeur moyenne et efficace.

Vous aimerez peut-être aussi