Vous êtes sur la page 1sur 21

LES FOCUS

TECHNIQUES DE L’INGÉNIEUR

L'INGÉNIEUR
DE DEMAIN :
septembre / 2019
SO
M
M
AI
SOMMAIRE
INTRODUCTION
RE
EMPLOI DES INGÉNIEURS : LES TENDANCES 2019
2
3
4
• "LES INGÉNIEURS ONT DÉLAISSÉ LE SECTEUR FINANCIER POUR CELUI DU 4
CONSEIL"
• UNE NÉCESSITÉ D'INTERDISCIPLINARITÉ POUR LES INGÉNIEURS 6
• COMPÉTENCES DES INGÉNIEURS : L’IMPORTANCE DES “SOFT SKILLS” 8
• QUELS MÉTIERS POUR LES NOUVEAUX INGÉNIEURS ? 10
POUR ALLER PLUS LOIN 12
• LE MÉTIER D’INGÉNIEUR EST TOUJOURS RECHERCHÉ 12
• L’AÉRONAUTIQUE, SECTEUR STRATÉGIQUE DE L’ÉCONOMIE FRANÇAISE 13
• LES ÉCOLES D’INGÉNIEURS S'ADAPTENT AUX ÉVOLUTIONS DE L’INDUSTRIE 15
• 2019 : LE MARCHÉ DE L’EMPLOI DES CADRES RESTE TRÈS DYNAMIQUE 17
INTRODUCTION
Quelles sont les tendances en ce qui concerne l'emploi des ingénieurs ?
Comme depuis une dizaine d'années, la profession d'ingénieur est très prisée des recruteurs.
Environ 120 000 embauches d'ingénieurs pour 2018, donc 30 000 ingénieurs fraîchement
diplômés... la tendance est donc bonne.
Malgré cela, les défis sont nombreux autour de la profession d'ingénieur.
D'abord, la formation. Certains secteurs se trouvent en tension du fait de leur incapacité à
trouver les candidats avec les qualifications requises. C'est le cas, à divers degrés, pour des
secteurs comme l'aéronautique, mais on peut élargir.
La révolution numérique, par exemple, rend les compétences numériques transversales, et
oblige l'ingénieur à développer des compétences complémentaires à celles acquises en école,
pour être compétitif sur le marché de l'emploi.
Au-delà, les ingénieurs se doivent également d'acquérir ce que l'on nomme les soft skills. Les
soft skills sont toutes ces compétences qui n'étaient pas enseignées avant et qui s'apprenaient
"sur le tas", après l'embauche.
Management, dialogue, ouverture aux autres disciplines comme l'économie, la sociologie... tout
cela afin d'être plus performant dans sa mission.
Aujourd'hui l'ingénieur doit, pour être performant, intégrer ces compétences transversales,
car elles font partie intégrante de la réussite de ses missions dans le monde professionnel
d'aujourd'hui.
Il en va de même pour les grands enjeux du moment : transition énergétique, problématique
environnementale... un ingénieur qui ne prendrait pas en compte ces défis dans l'ADN de ses
missions se révèlera moins valorisé sur le marché de l'emploi.
LES FOCUS
TECHNIQUES DE L’INGÉNIEUR

EMPLOI DES INGÉNIEURS : LES


TENDANCES 2019

"LES INGÉNIEURS ONT DÉLAISSÉ LE


SECTEUR FINANCIER POUR CELUI DU
CONSEIL"
Gérard Duwat est président du comité numérique Un autre phénomène de bascule a été constaté : les ingé-
de l'IESF. Il revient pour Techniques de l'ingénieur nieurs qui avaient un attrait pour le secteur de la finance se
sur l'enquête annuelle d'IESF sur la situation des sont tournés en masse vers le conseil.
ingénieurs. Les ingénieurs délaissent-ils les grandes entreprises
E.T.I : L’enquête annuelle de l’IESF fait état pour 2018, pour les start-ups, comme on l’entend souvent dire ?
comme pour les années précédentes, d’une situation Cette année, l’enquête IESF ne s’est pas attardée sur les
privilégiée des ingénieurs sur le marché de l’emploi. chiffres concernant l’entreprenariat profondeur l’année der-
Gérard Duwat : L’accès à l’emploi est extrêmement rapide nière. Si le goût pour l’entreprenariat et le sentiment d’y être
à la sortie des écoles, à tel point qu’aujourd’hui plus de mieux préparé augmentent, ceci ne se traduit pas encore
60% des ingénieurs sont embauchés avant même l’obten- les faits de façon significative.
tion de leur diplôme.Leur niveau de satisfaction profession- De fait, on entend souvent dire que les jeunes ingénieurs
nelle reste très élevé bien que les salaires n’augmentent ont un attrait très important pour les jeunes pousses, qui
que faiblement à euro constant. Après la crise de 2008, on pourrait à terme poser des problèmes de recrutements
a plutôt constaté une tendance des entreprises à retenir les pour les grandes entreprises… si c’est le cas, rien dans les
talents et à rémunérer les “anciens”, en tout cas ceux qui enquêtes que nous avons menées ne vient valider cette
apportent une valeur reconnue par l’entreprise, plutôt que thèse, pour le moment en tout cas.
de faire de la surenchère auprès des jeunes.
2018 est en tout cas une année particulièrement dyna-
Qu’en est-il de l’expatriation des ingénieurs ? mique en termes d’embauches.
Le phénomène d’expatriation vers l’étranger a atteint Globalement les embauches sont toujours aussi impor-
aujourd’hui son asymptote : depuis plusieurs années le tantes, avec près de 125 000 embauches en 2018, dont
nombre d’ingénieurs travaillant à l’étranger varie peu, environ 30 000 primo accédants à l’emploi.
autour de 17%, ce qui est quand même relativement élevé.
Les intentions de retour, moins d’un sur deux, leur niveau Cela indique donc un turn over assez important, puisqu’on
de satisfaction restent stables. compte à peu près 100 000 ingénieurs qui ont changé
d’emploi durant cette période. Cette tendance est vraie en
Les ingénieurs sont également moins attirés par le sec- France mais est aussi valable pour les ingénieurs travail-
teur financier... lant à l’étranger, avec 23 000 recrutements en 2018.
La crise de 2008 a été une rupture. Depuis, on a observé Il y a donc du mouvement. L’image de l’ingénieur qui fait
un phénomène qui n’a fait que se confirmer, c’est la baisse toute sa carrière dans la même entreprise n’existe plus.
de l’appétence des ingénieurs pour le secteur financier. Les Ce qui ne va pas sans créer parfois des problèmes pour
chiffres le montrent dans toutes les enquêtes. les entreprises, qui se retrouvent en tension en termes de

Plus de contenu, d’actualités et d’informations sur www.techniques-ingenieur.fr


L'INGÉNIEUR DE DEMAIN : INTERDISCIPLINARITÉ, NUMÉRIQUE ET ENVIRONNEMENT

recrutements. C’est probablement dans le secteur des sociétés de ser-


vices et de logiciels que que la situation est la plus tendue.
Quels sont les secteurs les plus porteurs ?
On peut distinguer d’un côté tout ce qui est conseil et ser-
Le secteur aéronautique reste très porteur, avec 4 500 vices informatiques, et de l’autre les sociétés d’ingénierie.
embauches en 2018 (3750 l’année précédente), alors que L’un comme l’autre restent les plus gros embaucheurs,
le secteur automobile embauche un peu moins en 2018 (5 avec pour la partie numérique près de 16 000 recrutements
000 embauches contre 5 650 l’année précédente). Dans (13 000 l’année précédente) et 13 600 pour les sociétés
le domaine de l’énergie, il y a à nouveau une demande d’ingénierie (contre 12 800 en 2017).
forte, avec une augmentation des embauches en 2018 par
Ce qui est certain c’est que l’ensemble des sociétés de
rapport à 2017.
services reste le plus gros pourvoyeur d’emplois pour
Ce qui se confirme, comme nous l’avons déjà évoqué, les jeunes ingénieurs, puisqu’il totalisent environ 30 000
concerne le secteur des banques et assurances : ces embauches l’an dernier.
secteurs continuent à embaucher, mais sans commune
Chose étonnante, ce secteur qui embauche le plus, est
mesure avec le passé : environ 5 000 embauches en 2018.
aussi celui pour lequel le niveau de satisfaction des ingé-
Aujourd’hui les banques continuent à recruter des ingé- nieurs et la rémunération occupent les plus mauvaises
nieurs, pour relever des challenges essentiellement liés à places d’après notre enquête. Ceci n’est d’ailleurs pas nou-
la transformation numérique et l’adaptation des systèmes veau : beaucoup d’ingénieurs choisissent ces filières pour
d’informations, non pas pour développer des algorithmes compléter leur formation technique et professionnelle et
destinés à être utilisés dans les salles de marchés, comme migrent ensuite vers d’autres secteurs qui leur apportent
ça a pu être le cas à une certaine époque. plus de satisfaction en termes de rémunération et d’oppor-
Et cette évolution a profité au secteur du conseil. tunités.

Les sociétés de conseil en stratégie ou en management Propos recueillis par Pierre Thouverez
ont attiré beaucoup d’ingénieurs des grandes écoles (7
600 embauches en 2018), c’est devenu un des secteurs
25/09/2019
d’embauches le plus important. Et on a observé, comme
on en parlait précédemment, un effet de vase communi-
cant, entre le secteur financier qui embauche moins depuis
quelques années et le secteur du conseil, qui a pris une
importance grandissante.
Un point qui m’a frappé également concerne le domaine de
la logistique. Quasi inexistant il y a quelques années, il est
aujourd’hui en plein développement et a embauché 1 800
ingénieurs en 2018 ! Ce qui n’a finalement pas grand chose
d’étonnant, quand on observe les bouleversements qui
s’opèrent dans ce secteur, avec l’arrivée d’acteurs comme
Amazon qui créent une foule de nouveaux métiers dans le
domaine de la logistique.
Quel est le secteur où la tension en termes de recrute-
ment est la plus importante ?

5
LES FOCUS
TECHNIQUES DE L’INGÉNIEUR

UNE NÉCESSITÉ
D'INTERDISCIPLINARITÉ POUR LES
INGÉNIEURS
Quel est le portrait de l'ingénieur d'aujourd'hui ? nieurs ont de plus en plus conscience d’être des acteurs à
Interdisciplinarité, création d'entreprise, formation... part entière de la transformation société, il y a une véritable
les défis sont nombreux pour les ingénieurs responsabilisation de ce côté là.
d'aujourd'hui et de demain, même si la profession Les ingénieurs se voient-ils de plus en plus comme des
jouit d'un environnement socio-économique très entrepreneurs potentiels ?
favorable. Gérard Duwat, président du comité
numérique de l'IESF, nous en dit plus. Il y a une volonté de plus en plus forte pour aller vers la libre
entreprise. Il y a également un travail de préparation qui
ETI : Comment caractériser l’ingénieur de 2019 ? est fait au niveau des écoles.. Cela dit, dans les faits, ceci
Gérard Duwat : Je pense qu’il y a une évolution dans la reste encore assez marginal, quand on regarde aujourd’hui
mentalité des ingénieurs. Il y a un désir d’indépendance, le nombre d’entrepreneurs à titre principal, nous sommes
d’entreprenariat, même si cela ne se constate pas encore autour de 6% par rapport à la totalité des ingénieurs en
dans les faits. On y reviendra. Au-delà, on sent chez les activité. De plus en plus d’ingénieurs ont une activité libé-
ingénieurs une forte sensibilité aux problèmes environne- rale secondaire, beaucoup de retraités en particulier.
mentaux : c’est une banalité de le dire, mais on le constate Qu’est-ce qui freine cette progression ?
aujourd’hui concrètement dans le choix des sujets aux-
quels s’attèlent les ingénieurs, dans les projets dévelop- Le passage à l’acte n’est pas évident, d’où les chiffres
pés dans les écoles d’ingénieurs, les incubateurs, les start- observés, mais les écoles font un travail de formation et
ups… Pour simplifier, on peut dire qu’il y a deux domaines d’accompagnement de plus en plus pertinent. Avant l’an 2
d’intérêt chez les jeunes ingénieurs attirés par l’entrepre- 000, moins de 10% des ingénieurs ambitionnant de créer
nariat, d’une part les problématiques environnementales, leur entreprise estimaient avoir été bien préparés à cela. .
et d’autre part l’utilisation des plateformes numériques pour Aujourd’hui, ils sont plus de 30%.
proposer un offre commerciale nouvelle. Quel rôle jouent les entreprises dans cette évolution ?
Ensuite ? Les entreprises aussi favorisent cette tendance, en créant
On note aussi une autre tendance, comportementale. Il leurs propres incubateurs, et en encourageant leurs sala-
s’agit d’un renforcement, de la déontologie et de l’éthique riés à créer des start-ups au sein de leur écosystème.
individuelle. Un élément qui vient conforter cela est l’exi- Après, il ne faut pas surestimer cette tendance, Une bonne
gence relativement nouvelle des ingénieurs d’un accom- moitié des des élèves ingénieurs n’ont aucunement l’ambi-
pagnement éthique et déontologique autour des sujets tou- tion de créer leur entreprise au cours de leur carrière, ni
chant à l’intelligence artificielle par exemple. C’est quelque même d’exercer une métier de manageur.
chose de très net et relativement récent.
Et un frein majeur subsiste aujourd’hui qui amoindrit les
Au-delà, notre enquête fait également ressortir que les ingé- velléités de nos ingénieurs pour créer leur entreprise, c’est

Plus de contenu, d’actualités et d’informations sur www.techniques-ingenieur.fr


L'INGÉNIEUR DE DEMAIN : INTERDISCIPLINARITÉ, NUMÉRIQUE ET ENVIRONNEMENT

la question du financement.

C’est vrai que la formation que reçoivent les ingénieurs


anglais et américains est différente de la nôtre. En France
on a tendance à aller du particulier vers le général. C’est
l’inverse aux Etats-Unis par exemple. Du coup, je pense
qu’ils sont mieux préparés à l’entreprenariat, en ayant une
vision beaucoup plus large de leur métier. Et puis, on y
revient, il y a aux Etats-Unis une facilité de financement qui
est incomparable par rapport à ce que nous connaissons
en France.
Une autre tendance forte aujourd’hui chez les ingé-
nieurs est l’apprentissage tout au long de leur carrière.
Comment les écoles d’ingénieurs appréhendent-elles
ce défi ?
Les acquis techniques ou technologiques que l’on peut
développer au cours de ses études sont devenus extrê-
mement précaires. Rien n’est définitif, tout est à apprendre
continuellement. L’une des grande force des écoles d’in-
génieurs françaises est de maintenir de façon très forte
la volonté de former beaucoup plus les esprits pour leur
capacité à apprendre que pour ce qu’on leur délivre. Les
écoles d’ingénieurs, il me semble, restent sur ce crédo là
aujourd’hui et c’est très bien.
Je pense également que les écoles d’ingénieurs ont nette-
ment compris que pour être un ingénieur complet, il y a une
nécessité d’interdisciplinarité. Il faut que les connaissance
d’un ingénieur se mêlent à la connaissances d’autres ingé-
nieurs, de filières différentes. Les ateliers de codesign par
exemple, qui se multiplient dans les écoles d’ingénieurs,
en sont la parfaite illustration. Cette nécessité de travailler
en interdisciplinarité implique des capacités d’adaptation,
d’ouverture et de curiosité qui sont des ingrédients indis-
pensables aujourd’hui pour les futurs ingénieurs.

25/09/2019

7
LES FOCUS
TECHNIQUES DE L’INGÉNIEUR

COMPÉTENCES DES INGÉNIEURS :


L’IMPORTANCE DES “SOFT SKILLS”
Les ingénieurs sont des privilégiés sur le marché entérinée.
de l’emploi. Pas de crise pour ces derniers, les Ce qu’on observe aujourd’hui, et qui pourrait être analysé
offres sont nombreuses, et les salaires qui vont comme un prolongement - non pas prévisible, mais logique
avec s’affichent régulièrement à la hausse. Une - de cette transversalisation des compétences dépasse
constante aussi désormais dans ce paysage de rêve, l’aspect purement technique du métier d’ingénieur.
la nécessité pour les candidats ingénieurs à l’emploi
de développer des compétences en management, en En effet, la révolution numérique en cours dépasse tout ce
leadership… en plus des compétences techniques. qu’on a pu imaginer, et il est encore aujourd’hui difficile de
projeter l’écosystème industriel auquel elle aboutira.
Le diplôme d’ingénieur est le meilleur passeport vers l’em-
ploi. Cette maxime, entendue depuis plus de 20 ans, reste Il est plus aisé cependant de projeter le profil des ingé-
vraie aujourd’hui. Même si les données du problème ont nieurs à même de relever ces défis.
évolué. L’avènement du tout numérique oblige les ingénieurs à mul-
Les mutations technologiques entreprises jusqu’au début tiplier leurs compétences. Ainsi, les compétences “numé-
des années 2000 ont laissé la place à une révolution numé- riques” doivent s’accompagner d’autres compétences tech-
rique toujours en cours. niques.

L’usine d’aujourd’hui a l’ambition de devenir une usine du Ensuite, l’horizontalisation des métiers et des compé-
futur, avec son lot d’IA, de robotisation, de maintenance tences oblige les ingénieurs à repenser leur métier. En bref,
prédictive, d’impression 3D… il faut donc développer et/ou s’ajoutent aux connaissances techniques des connais-
recruter les compétences qui vont avec. sances économiques, sociologiques, qui constituent un
nouveau défi pour les ingénieurs : comment traiter en cohé-
Et les besoins sont importants. C’est ainsi que la France rence tous les aspects d’une problématique pour proposer
s’est rendue compte qu’elle ne formait plus suffisamment des solutions viables, au-delà de l’aspect technique ? Pour
d’ingénieurs. Pour couvrir les besoins d’ici 2032, le pays cela, il faut pour l’ingénieur développer ces fameuses com-
devra passer de 33 000 ingénieurs diplômés chaque année pétences transversales… mais il lui faut aussi évoluer vers
à 40 000, minimum. Ainsi, nombreuses sont les écoles d’in- une appréhension de son métier plus large. Et ceci est plu-
génieurs à faire évoluer leurs cursus, pour coller au mieux tôt une bonne nouvelle. Le métier d’ingénieur devient ainsi
aux besoins de l’industrie. plus central, au-delà du secteur industriel. Ce dernier, hier
Compétences croisées cantonné dans son bureau d’étude ou dans son usine, doit
aujourd’hui composer avec des problématiques dont il ne
Sans se focaliser sur un secteur en particulier, voyons
peut s’extraire sans dévaloriser la pertinence de son action.
quels sont ces besoins. Une tendance qui s’est dévelop-
pée depuis plus d’une dizaine d’années est la sacralisation Cela dit, l’enjeu pour les ingénieurs d’aujourd’hui et de
des compétences croisées. Ainsi, les ingénieurs sont de demain, au-delà des compétences techniques, réside
moins en moins spécialisés, ou plutôt ils sont spécialisés dans leur capacité à assimiler l’évolution de leur métier et
dans plusieurs domaines. Cette évolution est aujourd’hui de leur image. D’où le développement des soft skills dans

Plus de contenu, d’actualités et d’informations sur www.techniques-ingenieur.fr


L'INGÉNIEUR DE DEMAIN : INTERDISCIPLINARITÉ, NUMÉRIQUE ET ENVIRONNEMENT

les écoles. Une évolution qui illustre bien ce qui se passe


au niveau industriel : les ingénieurs recrutés aujourd’hui le
sont moins sur leur savoir technique - les formations en
interne après le recrutement deviennent la norme - que sur
l’évaluation de leur capacité à travailler en équipe et surtout
à comprendre les enjeux globaux qui sont corrélés à leur
fonction dans l’entreprise.
P.T

18/09/2019

9
LES FOCUS
TECHNIQUES DE L’INGÉNIEUR

QUELS MÉTIERS POUR LES


NOUVEAUX INGÉNIEURS ?
Si la croissance a légèrement faibli en 2019, Comme on l’a dit, cette tendance évolue, notamment avec
l’industrie française va pour autant continuer à l’émergence de l’usine du futur, qui véhicule une image
créer des emplois en 2020. Au-delà, des problèmes moderne du métier d’ingénieur, mais aussi du travail à
structurels persistent dans certains secteurs l’usine : impression 3D, réalité virtuelle, robotique, intelli-
spécifiques qui ne parviennent pas à recruter autant gence artificielle… sont ainsi les nouveaux métiers d’avenir.
qu’ils le souhaiteraient. Au-delà, l’apprentissage et la formation sont deux domaines
Les ingénieurs sont toujours très prisés par les recruteurs. fondamentaux pour l’industrie française dans les années
Ce n’est plus une nouvelle. Aujourd’hui pourtant, certains qui viennent. La capacité des écoles d’ingénieurs à adap-
secteurs restent sous tension. Pour plusieurs raisons. ter leurs cursus de formation en fonction des nouveaux
besoins en termes de compétences - et de compétences
D’abord, et c’est une problématique qui prend de plus en
croisées - de l’industrie fera la réussite de l’industrie dans
plus d’importance, la formation. En effet, certains secteurs
les décennies qui viennent.
peinent à recruter depuis quelques années, à cause d’une
pénurie de main d’oeuvre adéquatement qualifiée. D’où Numérique, énergie et expatriation
une responsabilité accrue des écoles d’ingénieurs, dans Les ingénieurs français gardent une très bonne cote à
l’adaptation de leur cursus en fonction des besoins de l’in- l’étranger. «Les ingénieurs français sont très polyvalents,
dustrie. capables de s’adapter rapidement et reconnus pour leur
Les secteurs qui recrutent le plus capacité à analyser, traiter et proposer des solutions créa-
tives à des problèmes complexes et multi-dimensionnels»,
Le secteur métallurgique est celui qui devrait recruter le
confie un entrepreneur exerçant en Amérique du Sud dans
plus, avec 110 000 postes à pourvoir par an d’ici 2025. L’in-
le domaine des énergies renouvelables.
dustrie mécanique prévoit elle de créer 40 000 postes par
an durant les cinq prochaines années. Justement, le domaine des énergies renouvelables et
plus globalement la problématique de la transition énergé-
L’industrie aéronautique également prévoit de recruter en
tique drainent de plus en plus d’emplois. De même que le
2020. Si les besoins sont là, les secteurs que l’on vient
domaine du numérique, en pleine révolution.
de citer connaissent tous une problématique qui n’est pas
nouvelle mais dont les conséquences sont de plus en plus Dans les deux cas, les compétences recherchées par les
lourdes. En effet, l’image de l’industrie auprès des jeunes recruteurs sont un défi pour les ingénieurs. En effet, ces
n’est pas bonne, même si la tendance évolue favorable- derniers doivent développer, en plus de compétences tech-
ment depuis peu. niques des compétences spécifiques : c’est la raison pour
laquelle beaucoup d’ingénieurs commencent leur carrière
Ainsi, les jeunes diplômés se laissent plus facilement
dans des sociétés informatiques et de logiciels, avant de
séduire par une expérience à l’étranger, ou alors ils choi-
bifurquer vers des emplois mieux rémunérés. Ainsi ils élar-
sissent des start-ups et des secteurs comme les techno-
gissent transversalement leurs compétences et sont plus à
logies de l’information… bref, pas les grandes entreprises
même à relever les défis actuels.
industrielles.

Plus de contenu, d’actualités et d’informations sur www.techniques-ingenieur.fr


L'INGÉNIEUR DE DEMAIN : INTERDISCIPLINARITÉ, NUMÉRIQUE ET ENVIRONNEMENT

C’est pourquoi la formation et le rôle des écoles d’ingé-


nieurs deviennent aujourd’hui fondamentaux. Au-delà de
la nécessité de former plus d’ingénieurs dans les années
qui viennent pour résoudre les problématiques de pénuries
qui émergent, l’évolution des cursus et la nécessité d'élar-
gir les compétences des futurs ingénieurs constituent des
défis d'une importance capitale.

23/09/2019

11
LES FOCUS
TECHNIQUES DE L’INGÉNIEUR

POUR ALLER PLUS LOIN

LE MÉTIER D’INGÉNIEUR EST


TOUJOURS RECHERCHÉ
Avec plus de 50 000 réponses récoltées, l’enquête mentaires traduisent une option de carrière vers des postes
IESF 2019 peint un portrait-robot précis de l’ingénieur de management, des postes techniques ou encore vers la
en France. Formation, emploi et mobilité, cette étude recherche. Ils sont souvent associés à une augmentation
souligne que 77% des ingénieurs sont satisfaits ou de salaire ou des responsabilités hiérarchiques. Pourtant
très satisfaits de leur emploi. ces doubles diplômes sont moins bien rémunérés mais
beaucoup estiment qu’ils leur procurent plus de satisfac-
L’enquête IESF 2019 rappelle que la rémunération des
tions personnelles.
ingénieurs est confortable pour cette catégorie d’actifs. En
effet, le salaire médian, tous âges confondus, est de 57.700 L’appel du large
euros brut annuels. En début de carrière, le salaire est de 77% des ingénieurs sont satisfaits dans leur emploi. Ils sont
41.000 euros, et pour ceux qui arrivent en fin de carrière, même 86% à considérer que leurs valeurs personnelles
il peut atteindre 94.000 euros.En plus d’une rémunération sont en adéquation avec celles de leur entreprise. Une
attractive, le secteur ne connait pas la crise de l’emploi. adéquation très importante puisque 73 % des ingénieurs
Seulement 3,3% des ingénieurs actifs sont au chômage. seraient prêts à refuser de faire quelque chose si cela allait
Les ingénieurs travaillent à 81% dans le secteur privé et à l’encontre de leurs principes.La 30ème enquête de l’IESF
11% dans le public. Le secteur de l’industrie est le secteur souligne également que les ingénieurs sont nombreux à
qui recrute le plus, suivi des activités tertiaires et les socié- envisager de quitter l’Ile de France pour une région pré-
tés de services. Les ingénieurs en activité occupent majori- sentant « plus d’atouts pour leur vie personnelle ». Parmi
tairement des fonctions « Etudes, recherche et conception les régions attractives, l’Auvergne-Rhône-Alpes et la Nou-
», « Productions et activités connexes », « Systèmes d’in- velle-Aquitaine arrivent en tête, suivies de la région PACA,
formation ».Parmi, les ingénieurs diplômés en 2018, seuls l’Occitanie.
14% étaient en recherche d’emploi. Un chiffre qui explique
la forte attractivité pour les carrières d’ingénieurs.
Des diplômes encore valorisés
Les inscriptions pour les écoles d’ingénieurs sont en 09/09/2019
hausse, surtout pour les concours post bac. Avec le déve-
loppement de ces différentes voies d’accès, l’enquête de
l’IESF confirment que plus d’un ingénieur sur deux n’est pas
passé par les classes préparatoires. La formation initiale
sous statut étudiant occupe toujours une place dominante
mais la part réservé aux formations par apprentissage est
en croissance.On compte près de 40% d’ingénieurs qui
possèdent un double diplôme. Pour exemple, plus de la
moitié des ingénieurs chimistes ou physiciens possèdent
ou préparent un double diplôme. Ces diplômes complé-

Plus de contenu, d’actualités et d’informations sur www.techniques-ingenieur.fr


L'INGÉNIEUR DE DEMAIN : INTERDISCIPLINARITÉ, NUMÉRIQUE ET ENVIRONNEMENT

L’AÉRONAUTIQUE, SECTEUR
STRATÉGIQUE DE L’ÉCONOMIE
FRANÇAISE
Alors que l’industrie française perd en compétitivité l’espace, dont il est devenu le lieu de rencontre privilégié.
dans de nombreux secteurs, l’aéronautique L’édition 2019 est pleine de promesses, et reflète bien le
garde une place à part. En effet les exportations dynamisme d’une industrie qui poursuit son expansion et
aéronautiques, qui représentent environ 3% du qui prépare d’ores et déjà l’aviation du futur».
PIB - record mondial - totalisent près de 12% des Des défis à venir pour le secteur
exportations de biens. D’où l’importance du salon du
Bourget pour les entreprises françaises du secteur. Les chiffres montrent qu’il ne s’agit pas d’un discours de
façade. Alors comment faire aujourd’hui, alors que l’indus-
Le secteur aéronautique français se porte bien. Totalisant trie est bouleversée par les mutations technologiques et
12% des exportations de biens l’an dernier - environ 55 mil- numériques, pour poursuivre la success story de l’aéronau-
liards d’euros - il est avec le luxe le fleuron de l’économie tique et du spatial français ?
française. Et ce n’est pas un hasard. Notamment quand on
possède un bijou comme Airbus. On peut dégager trois facteurs qui à différents niveaux vont
impacter la filière aéronautique française. D’abord, l’inno-
D’ailleurs, la commande de quelques 347 airbus l’an der- vation, bien sûr. Le salon du Bourget en est la parfaite illus-
nier pour un total de 28,3 milliards d’euros pèse lourd dans tration, pour rester concurrentiel sur le marché aéronau-
la balance. tique il faut présenter des produits innovants régulièrement.
Un atout qui révèle aussi une fragilité du secteur. Son hyper Deuxième point, l’opinion publique. Alors que la taxe sur le
dépendance aux performances de son grand champion du kérosène vient d’être abandonnée, la filière aéronautique
transport aérien, qui draine derrière lui tout un écosystème n’en est pas moins montrée du doigt. Le secteur du trans-
de start-ups. port aérien, extrêmement polluant, fait aujourd’hui l’objet
Un dernier chiffre illustre bien l’importance des secteurs d’un rejet croissant. La proposition de loi du député Ruf-
aéronautique et spatial pour l’économie française : en fin proposant d’interdire l’avion sur les trajets courts si une
2018, ils dégageaient à eux deux un excédent commercial alternative (train, bus) existe le montre. La filière le sait. Si
de 27,1 milliards d’euros, en hausse de 14% par rapport l’aviation commerciale ne passera pas de si tôt à l’élec-
à l’année précédente… Et surtout une rareté, puisque le trique, la nécessité d’innover sur la question du poids des
bilan au niveau national est négatif à hauteur de 60 millions appareils, de leur consommation, et donc du bilan global du
d’euros tous secteurs confondus. secteur en termes de pollution atmosphérique est là.

Eric Trappier est le président du GIFAS (Groupement des Implémenter l'usine du futur
Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales). Selon Enfin, dernier point, le futur. Et le futur de l’industrie, c’est
lui, le salon du Bourget est un avantage certain pour les l’usine connectée et numérique. La transition a déjà com-
acteurs tricolores de la filière : «Le salon s’inscrit au coeur mencé, et le nombre important d’exposants présents au
même de l’évolution du marché mondial aéronautique et de salon sur ce domaine particulier témoigne du virage pris

13
LES FOCUS
TECHNIQUES DE L’INGÉNIEUR

par l’industrie aéronautique mais également spatiale. L’im-


pression 3D notamment, permet d’envisager le rôle de la
supply chain de manière innovante, plus intégré et respon-
sable dans l’ensemble des process amont et aval de la pro-
duction.
En termes d’emploi, la filière évoque l’objectif de recruter
aux postes de techniciens, d’ouvriers et d’ingénieurs 15
000 jeunes en 2019. Dans un contexte où le secteur peine
à recruter à cause du manque de profils spécialisés, l’au-
baine de voir les carnets de commandes des industriels
remplis cache une fragilité. Les difficultés récurrentes des
entreprises face à la pénurie de profils spécialisés pose en
un problème de formation qu’il faudra prendre en compte
dans les années qui viennent. Sous peine de ne plus pou-
voir subvenir à nos propres besoins en ingénierie.

18/06/2019

Plus de contenu, d’actualités et d’informations sur www.techniques-ingenieur.fr


L'INGÉNIEUR DE DEMAIN : INTERDISCIPLINARITÉ, NUMÉRIQUE ET ENVIRONNEMENT

LES ÉCOLES D’INGÉNIEURS


S'ADAPTENT AUX ÉVOLUTIONS DE
L’INDUSTRIE
Comment les formations s’adaptent aux révolutions le réflexe de l’international est aussi important. Même s’ils
technologiques ? Quels secteurs sont les plus prisés ne travaillent pas à l’étranger, nos élèves évolueront dans
par les étudiants ? Alexandre Rigal, le directeur un univers internationalisé, et leurs clients ou concurrents
général délégué d’Arts et Métiers nous explique seront dans d’autres pays. Pour les y préparer, nous leur
comment les écoles réagissent face à l’évolution proposons des expériences professionnelles à l’étranger.
constante du secteur industriel. Une enquête réalisée en mars 2018 a dévoilé que, sur
En visite à Global Industrie de Lyon, nous avons rencon- 1432 ingénieurs diplômés de 2015 à 2017, les trois sec-
tré Alexandre Rigal, le directeur général délégué d’Arts et teurs où ils travaillent le plus sont l’industrie des trans-
Métiers. L’école d’ingénieurs spécialisée dans la méca- ports (21%), le conseil (19%) et enfin les autres industries
nique, l’industrie et l’énergie forme chaque année plus de (14%). L’industrie recrute parce qu’il y a de plus en plus
6 000 élèves. Nous lui avons posé quelques questions sur besoin de main d’œuvre. Les secteurs de la robotique,
l’intérêt des étudiants pour l’industrie et sur l’évolution des du numérique et de l’énergie engagent car ces probléma-
formations pour s’adapter aux révolutions technologiques. tiques deviennent essentielles à notre époque. Un de nos
défis est aussi d’attirer l’attention de nos étudiants sur les
Nous sommes en contact avec des entreprises pour adap-
PME. La plupart d’entre eux ont pour projet de travailler
ter nos formations au rythme de l’industrie et comprendre
dans de grands groupes car ce sont les plus médiatisés.
les nouvelles compétences demandées. Pour lier nos
Mais nous essayons de les sensibiliser aux avantages des
étudiants au monde professionnel, nous les envoyons en
entreprises plus petites, parfois dans des lieux plus isolés,
stage dans des PME afin qu'ils répondent à un besoin de
mais qui offrent davantage de responsabilités et de tâches.
l’entreprise. Ils proposent alors leur expertise et l’appliquent
concrètement. Cela nous permet également de rester à la Si l’industrie est en plein rebond et est remise en valeur
page et d’adapter nos cours si besoin. grâce au discours politique, elle n’attire pas forcément les
plus jeunes. Les lycéens associent souvent l’industrie à des
La première compétence nécessaire aux jeunes ingénieurs
usines polluantes ou aux plans sociaux mis en avant dans
est le réflexe du numérique. Cela ne signifie pas être un
les médias. Pourtant, ce secteur est moderne et en pleine
spécialiste du domaine, mais connaître les nouvelles
expansion. Des initiatives comme le label French Fab ou
méthodes de travail possibles grâce au numérique, comme
l’Usine Extraordinaire au Grand Palais sont de formidables
l’utilisation de la réalité augmentée ou de l’intelligence arti-
moyens d’atteindre le grand public et de faire connaître
ficielle. Ainsi, nous n’ajoutons pas nécessairement de nou-
ce secteur. Je suis convaincu qu’il faudrait aussi proposer
velles disciplines mais nous réfléchissons aux nouveaux
des petits challenges aux jeunes dès le lycée, pour qu’ils
usages en entreprise. Pour prendre un exemple concret,
comprennent que l'industrie est partout. Leur iPhone reste
la fonderie existe toujours mais elle n'est plus du tout pra-
avant tout une quantité de composantes industrielles.
tiquée de la même manière qu'avant : nous devons suivre
ses mutations.Enfin, sans être une véritable compétence,

15
LES FOCUS
TECHNIQUES DE L’INGÉNIEUR

11/04/2019

Plus de contenu, d’actualités et d’informations sur www.techniques-ingenieur.fr


L'INGÉNIEUR DE DEMAIN : INTERDISCIPLINARITÉ, NUMÉRIQUE ET ENVIRONNEMENT

2019 : LE MARCHÉ DE L’EMPLOI DES


CADRES RESTE TRÈS DYNAMIQUE
En 2019, les recrutements de cadres devraient être compétences cadres pourraient dépasser les 44 000
au plus haut niveau avec une 6e année consécutive recrutements (jusqu’à + 12 %). La Construction n’est
de hausse. Pour Bertrand Hébert, directeur général pas en reste : entre 13 000 et 14 000 recrutements sont
de l’Apec, «La demande en compétences cadres ne attendus. Seul le Commerce semble moins dynamique
cesse de croître dans un contexte de transformation avec un niveau proche de celui de 2018.
• Par ailleurs, la fonction Informatique continuerait sa
numérique et organisationnelle des entreprises». Il
progression pour dépasser les 59 000 embauches,
poursuit « la confiance des entreprises est solide et si
après les 50 000 déjà réalisées en 2018. Les prévisions
le secteur des services reste moteur, l’industrie et la concernant les cadres de la fonction Etudes, recherche
construction sont aussi très bien orientées.» & développement et les commerciaux sont aussi
Au total, le nombre d’embauches devrait se situer entre bien orientées. Au total, ces trois grandes fonctions
270 700 et 292 000. La progression par rapport à 2018 représenteraient un peu plus de la moitié des recrutements
pourrait aller jusqu’à 10%, selon les 10 000 entreprises en France.
• En termes d’expérience professionnelle requise, ce
interrogées.«Enfin, un mot sur 2018, pour souligner les 73
sont toujours les cadres ayant 1 à 10 ans d’expérience
400 créations nettes d’emploi cadre en France, en progres-
qui seraient les plus recherchés par les recruteurs. Les
sion de 36 % par rapport à 2017» ajoute-t-il. Portée par
débutants ayant moins d’un an d’expérience, quant à eux,
266 400 recrutements de cadres mais aussi 60 200 promo- profitent aussi d’un marché de l’emploi cadre dynamique.
tions internes de salariés à des postes cadres. Preuve que • À moyen terme, «Des aléas subsistent, notamment, sur
la dynamique d’acquisition des compétences à l’intérieur l’environnement international cependant, il est vrai que
même des entreprises est à l’œuvre. le marché de l’emploi cadre est un marché particulier»
explique Bertrand Hébert, «Tout nous incite à tabler sur
une croissance économique modérée, et dans ce scénario,
les recrutements de cadres continueraient à progresser
• La quasi-totalité des régions a le vent en poupe. L’Île- pour atteindre le niveau record de 300 000 recrutements
de-France s’impose toujours comme la 1ère région avec en 2021, selon notre modèle économétrique."
près d’un recrutement sur deux. Suit Auvergne-Rhône- • « Reste un point de vigilance » souligne-t-il, «Les
Alpes avec plus de 30 000 recrutements annoncés. La entreprises rencontrent des difficultés de recrutements
3e place du podium est détenue à quasi égalité par les sur certaines fonctions. Ces tensions sont à mettre en lien
Hauts de France, Provence-Alpes-Côte d’Azur-Corse et avec les transformations à l’œuvre dans les entreprises,
l’Occitanie (plus de 16 000 embauches chacune). À noter des cycles d’innovation de plus en plus courts, et des
que la Nouvelle Aquitaine et Pays de Loire, deux régions modes de management qui évoluent. Les entreprises sont
qui attirent beaucoup de cadres, font preuve d’un beau confrontées à un besoin crucial de compétences nouvelles
dynamisme. pour se développer et, in fine, contribuer au développement
• Sans surprise, les Services affichent jusqu’à 210 000 économique des territoires. Se former, et anticiper ces
embauches de cadres pour l’ensemble de l’année 2019, changements s’imposent comme de nouveaux enjeux,
soit une hausse de 10 % par rapport à 2018. Mais la pour les cadres comme pour les entreprises.» conclut-il.
bonne nouvelle vient de l’Industrie dont les besoins en
Source : apec

17
LES FOCUS
TECHNIQUES DE L’INGÉNIEUR

04/03/2019

Plus de contenu, d’actualités et d’informations sur www.techniques-ingenieur.fr


GAGNEZ DU TEMPS ET SÉCURISEZ VOS PROJETS
EN UTILISANT UNE SOURCE ACTUALISÉE ET FIABLE

Techniques de l’Ingénieur propose la plus importante


collection documentaire technique et scientifique
en français !
Grâce à vos droits d’accès, retrouvez l’ensemble
des articles et fiches pratiques de votre offre,
leurs compléments et mises à jour,
et bénéficiez des services inclus.

   
RÉDIGÉE ET VALIDÉE MISE À JOUR 100 % COMPATIBLE SERVICES INCLUS
PAR DES EXPERTS PERMANENTE SUR TOUS SUPPORTS DANS CHAQUE OFFRE
NUMÉRIQUES

 + de 350 000 utilisateurs


 + de 10 000 articles de référence
 + de 80 offres
 15 domaines d’expertise
Automatique - Robotique Innovation
Biomédical - Pharma Matériaux
Construction et travaux publics Mécanique
Électronique - Photonique Mesures - Analyses
Énergies Procédés chimie - Bio - Agro
Environnement - Sécurité Sciences fondamentales
Génie industriel Technologies de l’information
Ingénierie des transports

Pour des offres toujours plus adaptées à votre métier,


découvrez les offres dédiées à votre secteur d’activité

Depuis plus de 70 ans, Techniques de l’Ingénieur est la source


d’informations de référence des bureaux d’études,
de la R&D et de l’innovation.

www.techniques-ingenieur.fr
CONTACT : Tél. : + 33 (0)1 53 35 20 20 - Fax : +33 (0)1 53 26 79 18 - E-mail : infos.clients@teching.com
LES AVANTAGES ET SERVICES
compris dans les offres Techniques de l’Ingénieur

  
ACCÈS

Accès illimité Téléchargement des articles Consultation sur tous


aux articles en HTML au format PDF les supports numériques
Enrichis et mis à jour pendant Pour un usage en toute liberté Des contenus optimisés
toute la durée de la souscription pour ordinateurs, tablettes et mobiles

 
SERVICES ET OUTILS PRATIQUES

Questions aux experts* Articles Découverte Dictionnaire technique multilingue


Les meilleurs experts techniques La possibilité de consulter des articles 45 000 termes en français, anglais,
et scientifiques vous répondent en dehors de votre offre espagnol et allemand

 
Archives Impression à la demande Alertes actualisations
Technologies anciennes et versions Commandez les éditions papier Recevez par email toutes les nouveautés
antérieures des articles de vos ressources documentaires de vos ressources documentaires

*Questions aux experts est un service réservé aux entreprises, non proposé dans les offres écoles, universités ou pour tout autre organisme de formation.

ILS NOUS FONT CONFIANCE

www.techniques-ingenieur.fr
CONTACT : Tél. : + 33 (0)1 53 35 20 20 - Fax : +33 (0)1 53 26 79 18 - E-mail : infos.clients@teching.com
PRODUIT PACK
Technologies logicielles Architectures des systèmes
Traiter, acheminer et sécuriser l'information : un enjeu économique et stratégique décisif pour l'entreprise
Ref : TIP402WEB

Une analyse détaillée des systèmes d'exploitation, des langages de programmation et des techniques de production du logiciel,
Les concepts et fondements en matière de gestion de bases de données et les stratégies de conception des systèmes d'information,
Un panorama complet des protocoles de communication, de l'architecture de systèmes et des techniques de sécurisation des réseaux,
Des outils pour améliorer la performance des processeurs et des systèmes.

TIP402WEB Technologies logicielles Architectures des systèmes 1 870 € 1 1 870 €

1 1 870 €
102,85 €
1 972,85 €