Vous êtes sur la page 1sur 17

GÉNÉRALITÉS

2018

Dr ARMAND KODJO ATIAMPO, Équipe


Math-Physique

Avril 2018
1.0
Légende
Table des
matières

I - Objectifs 4

II - Introduction 5

III - Graphe orienté 6

1. Définition ..................................................................................................................................... 6

2. Vocabulaire .................................................................................................................................. 7

3. Propriétés des graphes ................................................................................................................. 8

4. Extensions .................................................................................................................................... 8

IV - Liste d'exercices sur les graphes orientés 10

V - Graphes non orientés 12

1. Définitions .................................................................................................................................. 12

2. Chaînes, cycles ........................................................................................................................... 13

3. Graphe biparti et graphe planaire .............................................................................................. 13

VI - Exercice : Graphes non orientés 15

VII - Conclusion 17
Objectifs

A la fin de ce cours, l’étudiant sera capable de :


Savoir identifier un graphe
Savoir manipuler les propriétés d'un graphe

4
Introduction

Les graphes sont utilisés en physique, en sciences sociales (pour représenter des relations entre groupes
d'individus), en mathématique combinatoire, en informatique (structures de données et algorithmique).
Concernant les applications, on peut citer :
les réseaux électriques ;
le transport d'énergie ;
le routage du trafic dans les réseaux de télécommunications et les réseaux d'ordinateurs ;
le routage de véhicules et l'organisation des tournées ou rotations ;
les problèmes d'ordonnancement de tâches et d'affectation de ressources, ...
L'article considéré comme fondateur de la théorie des graphes fut présenté par le mathématicien suisse
Leonhard Euler à l'Académie des sciences de Saint Saint-Pétersbourg en 1735, puis publié en 1741, et
traitait du problème des sept ponts de Konigsberg (source  :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_des_graphes)
Pour une meilleure compréhension, nous vous invitons à réviser votre cours d'algèbre de première année
en son chapitre 2.

5
Graphe orienté

Graphe orienté
I
Objectifs
A la fin de cette section , l’étudiant sera capable de :
Savoir identifier un graphe orienté
Savoir manipuler les propriétés élémentaires d'un graphe orienté

1. Définition
Dans la suite nous appellerons “graphe orienté” une relation dans un ensemble.

Définition : Graphe orienté


Un graphe orienté est déterminé par deux ensembles : un ensemble X dont les éléments sont appelés
les sommets ou les nœuds du graphe et un ensemble UV×V dont les éléments sont des couples
ordonnés de sommets appelés arcs. On le note G=(X,U).

Exemple
Soit U une relation sur un ensemble X
X ={A, B, C, D, E}
U={(A, D), (B,A), (C,A), (D,B), (D,C), (E,B)}
Cette relation définit le graphe représenté ci-dessous.
Dans cette représentation appelée représentation sagittale, les arcs(flèches) relient les éléments en
relation
Les sommets peuvent être représentés par des cercles(on peut les représenter par des points) et les
arcs par des flèches.

-->

Exemple
Un graphe est le modèle naturel des réseaux. On dira qu'un réseau est un graphe, pour lequel des
valeurs numériques ont été associées aux nœuds et/ou arcs (Longueur de route, capacité de tuyau,
flot de véhicule empruntant une route, ...).
Réseaux routiers : sommets = villes, arêtes = routes
Réseaux d'ordinateurs : sommets = ordinateurs/ routeurs, arêtes = liens physiques/WIFI

6
Graphe orienté

Réseaux sociaux : sommets = personnes, arêtes = relation d'ami entre les personnes
Réseaux de distribution d'eau, d'électricités ...

2. Vocabulaire
Définition
Soit un graphe orienté G=(X,U). alors :
Si u=(x, y)U est un arc, le point x est appelé extrémité initiale ou origine de l'arc u et le point
y est appelé extrémité terminale ou extrémité de l'arc u.
n=|X| est appelé ordre de G
m=|U| est appelé taille de G
Une boucle est un arc (x,x)
On dit que y est un successeur de x, on dit aussi un suivant, s'il existe un arc uU de la forme
u=(x,y) comme le montre la figure 1 ci-dessous.
De même x est un prédécesseur ou un précédant de y, s'il existe un arc
uU de la forme u=(x,y)
Γ+(x) ou S(x) l'ensemble des successeurs ou des suivants de x.
Γ-(y) ou P(y), l'ensemble des prédécesseurs de y.
L'ensemble des sommets voisins de x se note Γ(x)=Γ+(x) U Γ-(x) et se lit gamma de x.
Deux sommets joints par un arc sont dits voisins ou adjacent.
si G est orienté, le demi degré sortant d+(x) est le nombre d'arcs issus de x et son demi degré
entrant d−(x) est le nombre d'arcs pointant sur x.
le degré ́ d(x ) d'un sommet x est d(x) = d+(x) + d−(x)
Un graphe orienté G=(X,U) est dit régulier si tous les sommets de G ont même degré ;
c'est-à-dire d(x) = constante xX.

figure 1 :

Remarque
Un sommet qui n'est adjacent à aucun autre sommet est dit isolé

Exemple : Construire un graphe


Construire le graphe G = (S, A) suivant :
S = {1; 2; 3; 4} A = {(2, 1); (2, 2); (3, 1); (3, 2); (3, 3); (3, 4); (4, 1); (4, 2); (4, 3)}
Solution
Ce graphe est d'ordre 4 puisque l'ordre est le cardinal de S. La taille est 9 et est le cardinal de
l'ensemble A.
La représentation sagittale du graphe est la suivante :

7
Graphe orienté

Ce graphe présente 2 boucles. les couples (2,2) et


(3,3) :

3. Propriétés des graphes


Fondamental : Graphes symétriques et graphes antisymétriques
Soit G=(X,U) un graphe orienté.
G est dit symétrique si (xi ,xj)U (xj, xi)U, xi, xj X avec ij.
G est antisymétrique si (xi, xj)U (xj,xi) U, xi, xjX, avec ij.
G est réflexif si xX, (x, x)U.
G est transitif si (xi, xj )U et(xj, xk)U (xi, xk) U, xi, xj, xkX.
G est dit complet si (xi, xj) U (xj, xi) U, xi, xjX avec i j.

Fondamental : Lemme des poignées de mains


Soit G = (X, U) un graphe de taille m, alors les sommes des demi-degrés entrants et sortants des
sommets de G sont égales au nombre d'arcs :

-->

en conséquence la somme des degrés est égale au


double de nombre d'arcs

4. Extensions
Définition : Sous-graphes
Soit G=(X,U) un graphe orienté et Y une partie de X (Y X). On appelle sous-graphe de G engendré
par Y, le graphe GY= (Y,W) où W est l'ensemble des arcs de U dont les deux extrémités sont dans
Y.

Définition : Sous-graphe partiel


Soit G=(X,U) un graphe orienté et Y une partie de X (Y X) et V une partie de U. On appelle sous

8
Graphe orienté

graphe partiel de G engendré par Y et V, le graphe partiel de GY engendré par V.

9
Liste d'exercices sur les graphes orientés

Liste d'exercices sur


les graphes orientés II

Exercice 1
Exercice 2
Considérons le graphe suivant :

-->

réflexive

symétrique

transitive

anti-symétrique

relation d'ordre

relation d'équivalence

10
Liste d'exercices sur les graphes orientés

Exercice 3
Soit le graphe G suivant :

-->

Quelle est la taille de ce graphe ?


10

20

Exercice 4
En considérant le graphe de l'exercice précédent, calculez le degré du nœud 4

Exercice 5
En considérant le graphe de l’exercice 2, laquelle des assertions suivantes est vérifiée ?
le graphe n'est pas transitif

Le graphe est régulier

Le graphe est réflexif

Le graphe est complet

11
Graphes non orientés

Graphes non orientés


III
Objectifs
Savoir identifier un graphe non orienté
Savoir manipuler les propriétés élémentaires d'un graphe non orienté

Dans l'étude de certaines propriétés des graphes, il arrive que l'orientation des arcs c'est-à-dire la
distinction entre extrémité initiale et extrémité terminale ne joue aucun rôle. On s'intéresse
simplement à l'existence ou à la non existence d'un arc entre deux sommets sans en préciser l'ordre.
On parle alors de graphe non orienté.

1. Définitions
Définition : Graphe non orienté
Un graphe non orienté G est constitué d'un ensemble X={x 1,...,xn}, l'ensemble des points et U={u1
,...,um}P1 (X)P2 (X) où P2 (X) (respectivement P1 (X)) est l'ensemble des paires (respectivement des
singletons) de X.
Les éléments de X sont appelés sommets du graphe et ceux de U les arêtes.
Si uU est un élément de P1 (X) avec u={x}, on dit que u est une boucle.
Si u U est un élément de P2 (X) avec u={x,y}, les sommets x et y sont appelés extrémités de l'arête
u. On note aussi u=xy=yx.

Exemple : Construction d'un graphe non orienté


G = (X, U) avec X = {1, 2, 3, 4, 5} et U = {{2},{3},{1, 2}, {1, 3}, {2, 3}, {1, 4}, {2, 4},{3, 4}}.
Le graphe non orienté résultant est donné par le schéma suivant :
On représentera Les éléments de X par des points ou des nœuds.
On représentera Les éléments de U par un trait reliant les extrémités

Attention
Dans un graphe non-orienté les notions de successeurs/prédécesseur ou de degrés entrant/sortant
n'ont plus de signification. Cela crée un piège au niveau du lemme des poignées de mains.

Fondamental : Premières propriétés des graphes non orientés


• Soit G = (X, U) un graphe non orienté. Si |X| = n, G est dit d'ordre n et si |U| = m, G est de
taille m.
• Un graphe non orienté est simple s'il est sans boucle et deux sommets distincts sont joints par au
plus une arête.
• Soit G = (X, U), un graphe non orienté.
Deux sommets x et y sont adjacents s'ils sont reliés par une arête.

12
Graphes non orientés

Deux arêtes sont dites adjacentes si elles ont en commun une extrémité.
x X, on appelle voisinage de x, l'ensemble des sommets adjacents à x. On le note V(x).
x X, on appelle degré de x, d(X)=|V(X)|
Un sommet qui n'est adjacent à aucun autre sommet est dit isolé.

Remarque
• Les notions de demi-degré, chemin, circuit concernent essentiellement le cas orienté.
• La notion de connexité se définit de la même manière que dans le cas orienté.
• On définit aussi de façon analogue que dans le cas orienté, la notion de sous-graphe, graphe partiel
et isomorphisme.

Remarque
Dans un graphe non-orienté G = (X, U) le degré d'un sommet est égal au nombre
d'arêtes qu'on peut compter sur le diagramme sagittal, en particulier
Chaque boucle compte deux fois dans le degré du sommet considéré ! de telle sorte que le lemme des
poignées de mains reste vrai :

2. Chaînes, cycles
Définition : Chaînes, cycles
Soit G = (X, U) un graphe non orienté.
Une chaîne C de G est une suite d'arêtes C = (u1,...,uq) telle que pour tout ui avec i{2,...,q-1}, l'arête
ui est adjacente à ui+1. L'extrémité de uq non adjacente à uq-1 est l'extrémité de la chaîne.
Un cycle est une chaîne dont les deux extrémités sont confondues. On définit de même une chaîne
élémentaire et une chaîne simple comme dans les graphes orientés.

Définition : Graphe discrets complets


• Un graphe discret est un graphe dont la taille est nulle.
• Un graphe non orienté G est complet si deux(2) sommets quelconque de G sont reliés entre eux.

3. Graphe biparti et graphe planaire


Définition : Graphe biparti
Un graphe G = (X, U) est biparti si X = X 1 υ X2 tel que si u=(x, y)U,
xX1 yX2 ; xX2 yX1.

Fondamental
Un graphe est biparti ssi il ne contient pas de cycle de longueur impaire.

Définition : Graphe planaire


Un graphe est planaire s'il peut être dessiné sur le plan (ou la sphère) de sorte qu'aucune arête /arcs
n'en coupe une(un) autre.

Remarque
• Tous les graphes de moins de 5 sommets ainsi que les graphes bipartis de moins de 6 sommets sont

13
Graphes non orientés

planaires.
• Tout graphe planaire est 4-chromatique c'est-à-dire qu' il peut être colorié avec au plus quatre
couleurs.

14
Graphes non orientés

Exercice : Graphes
non orientés IV

Exercice
Soit G le graphe non orienté suivant :

-->

Parmi les assertions suivantes, laquelle représente la liste des arêtes du graphes.
A = {{1; 2}; {1; 3}; {2; 3}; {1; 4}; {2; 4}; {3; 4}; {2}; {3}}

A = {(1; 2); (1; 3); (2; 3); (1; 4); (2; 4); (3; 4); (2); (3)}}

A = {{2; 1}; {1; 3}; {3; 3}; {1; 2}; {2; 4}; {3; 4}; {2}; {3}}

15
Graphes non orientés

Exercice
Parmi les assertions suivantes , lesquelles sont vérifiées ?

graphe 1 :

Un graphe orienté anti-symétrique est simple

Le graphe 1 est simple

Un graphe orienté peut être simple

Exercice
Un graphe G =(X, U) non orienté est complet si :
x, y X×X xRy ou yRx

x, y X×X xRy ou yRx

x, y,z X×X×X xRy et yRz xRz

x, y X×X , xRy yRx

16
Graphes non orientés

Conclusion

Ce chapitre introductif a présenté les notions de bases concernant les graphes, notamment leur
représentation et les premières propriétés. Dans le chapitre suivant, nous allons introduire la
représentation matricielle des graphes qui 'est l'une des représentations les plus utilisées dans la pratique,
notamment en informatique pour la manipulation des graphes.

17

Vous aimerez peut-être aussi