Vous êtes sur la page 1sur 2

L’EVALUATION INDICIAIRE OU L’EVALUATION DES SIGNES

EXTERIEURES DE RICHESSES :

L’évaluation indiciaire consiste à évaluer les bases d’imposition d’un


redevable à partir des signes extérieures, ou indices facilement
dénombrables et difficiles à dissimuler. Ces impôts indiciaires dont
l’application dépend de la constatation des signes extérieurs, ne sont
plus guère employés dans les systèmes fiscaux modernes.

En dépit de sa simplicité, de sa clarté et de sa facilité de mise en œuvre


qui évite tout risque de conflit entre le fisc et le contribuable, ce type
d’impôt se révèle peut satisfaisant. Son rendement médiocre en plus de
son injustice, ne justifie guère l’absence de corrélation entre les signes
extérieurs retenus et la capacité contributive que l’on veut mettre en
évidence.

Cependant, les indices étant par définition difficiles à dissimuler, la


détermination des bases d’imposition par la méthode indiciaire est $

parfois utilisée à titre de moyen de contrôle fiscal. 1

AUTRE DEFINITION :

C’est une méthode qui consiste à déterminer et évaluer la quantité


imposable tel que le montant de loyer, le nombre des fenêtres et de
portes, nombre de machines, nombre d’employés et l’importance de la
ville en se basant sur le recours aux indices et aux signes extérieures de
richesse.

Cette méthode simple basée sur la présomption de richesse aurait dû


mériter l'attention des stratèges fiscaux dans un pays sans grande
tradition fiscale où le système déclaratif en vigueur crée un manque à
gagner au trésor car la majorité ne tient pas de comptabilité. Cette
méthode indiciaire s'applique toujours pour la fiscalité directe locale. De
nos jours un système fiscal qui repose sur le système indiciaire est un
système inadapté, dépassé et injuste.2

1
Cours de droit fiscal et fiscalité de l’entreprise de Mr belaouchi4

2
https://www.memoireonline.com/11/13/7845/Evaluation-de-la-procedure-d-etablissement-de-l-IPR-cas-de-
la-dpisud-Kivu.html#_Toc338700563
COMMENT SE FAIRE LA TAXATION INDICIAIRE :

Ce mode de taxation s’applique à tous les contribuables, qu’il s’agisse


de personnes morales ou de personnes physiques.

L’administration dispose de différents moyens de preuves prévus par le


code des Impôts sur les revenus en vue d’établir la base imposable du
contribuable.

Si des signes et indices montrent une aisance supérieure aux revenus


du contribuable, l’administration peut majorer sa base imposable. Ainsi,
en cas de déficit indiciaire non justifié, l’administration est autorisée à
considérer que l’aisance supérieure du contribuable trouve sa source
dans des revenus imposables non déclarés. En conséquence, elle es
t fondée à remplacer la base imposable déclarée par une base estimée
de manière cohérente avec ses constatations.

AVANTAGES ET CRITIQUES DE L’EVALUATION INDICIAIRE

Avantages  :

Cette méthode est facile à pratiquer, il est relativement facile pour


l’administration fiscale de dénombrer la valeur des éléments de la
matière imposable.

Cette méthode peut rapporter gros à l’Etat, d’autant plus que le cout
d’application est faible.

Critiques :

Cette évaluation se base essentiellement sur les indices et des signes


extérieurs, ce qui rend cette méthode approximative, car elle ne reflète
pas la vraie valeur de la matière imposable, ce qui donne des mesures
inexactes et faillibles ce qui présente un grand risque d’injustice. C’est
pour cela, ils ont poussé d’éliminer ce système et le garder comme un
moyen de contrôle fiscal et aussi un moyen de sanction car il s’agit d’un
système arbitraire et autoritaire.

Vous aimerez peut-être aussi