Vous êtes sur la page 1sur 2

Fiche de lecture : Gestion des risques d'entreprise Coûts et avantages

Ali M Fatemi, DePaul University


Carl Luft, DePaul University.

Le texte :
Ce document est conçu pour ce faire et, par conséquent, pour se concentrer sur les
avantages et les coûts de la gestion des risques d'entreprise. Les différents risques
auxquels un dirigeant d'entreprise doit faire face sont discutés au sein de cette
structure.

Question qu’il en ressort majoritairement :


À ce stade-ci, il est raisonnable de poser la question suivante  Pourquoi le risque
doit être géré ?

Les hypothèses utilisées :


 Hypothèse de maximisation de la richesse des actionnaires
 l'hypothèse de l'aversion au risque managériale qui est basée sur un
argument d’agence

Hypothèse de maximisation de la richesse des actionnaires


- Les stratégies de gestion des risques doivent maximiser la richesse des actionnaires,
et ne peuvent accroître la valeur pour les actionnaires que si elles entraînent une
baisse du coût du capital.
- Les avantages de la gestion des risques découlent principalement soit d'une
minimisation des coûts de la détresse financière, soit d'une minimisation des taxes.
Ainsi que Les avantages pour les actionnaires proviennent du premier.

L'hypothèse de l'aversion au risque des gestionnaires


- Elle soutient que les gestionnaires chercheront à maximiser leur richesse
personnelle, parfois au détriment des actionnaires.
- L’hypothèse d'aversion au risque des dirigeants prévoit que les dirigeants
s'engageront dans une couverture intégrale pour améliorer la position de la direction
au détriment des actionnaires, Ce qui peut entrainer des effets négatifs. Les
avantages qui en découlent ne profitent qu'à la direction de l'entreprise.

Résultats des hypothèses


1. la minimisation des coûts de la détresse financière,
2. la minimisation des impôts,
3. la minimisation de la possibilité que l'entreprise puisse être forcée de
renoncer à des projets VAN positifs

Résumé :
Dans cet article, nous avons établi un cadre dans lequel les coûts et les avantages
des décisions de gestion des risques d'entreprise peuvent être analysés. La
conclusion la plus importante est que les stratégies de gestion des risques doivent
être poursuivies pour accroître la valeur pour les actionnaires

L’hypothèse de maximisation de la valeur. Ils montrent que la raison la plus


importante de la gestion des risques est de protéger les flux nets de trésorerie
générés en interne et de minimiser le problème de sous-investissement

Gay et Nam fournit des preuves empiriques convaincantes qui soutiennent Froot,
Scharfstein et Stein et renforce les arguments en faveur de la théorie de Stultz sur
l'avantage comparatif et la couverture sélective. La théorie de Stultz prédit que les
gestionnaires peuvent améliorer la valeur actionnariale en exploitant un avantage en
matière d’information ou d’expertise lors du choix du réseau les expositions de flux
de trésorerie à la couverture.

La couverture sélective des expositions minimise les coûts de détresse financière et


la probabilité de résultats de queue inférieurs tout en préservant les gains associés
aux événements de queue haute.

Conclusion :
La plus importante conclusion de cet article est que des stratégies de gestion des
risques doivent être adoptées pour augmenter la valeur pour les actionnaires. La
couverture systématique de toutes les variations des flux de trésorerie disponibles
peut être compatible avec l'aversion au risque de la direction, mais elle n'est pas
compatible avec la maximisation de la valeur des entreprises et des actionnaires. De
plus, la recherche empirique présentée dans ce document montre que la raison la
plus importante de la gestion des risques est de protéger le flux de trésorerie
disponible généré en interne, de minimiser le problème du sous-investissement et
d'éviter les difficultés financières.

Vous aimerez peut-être aussi