Vous êtes sur la page 1sur 15

QCM Chapitre I : Introduction à la conversion électromécanique

Cocher la bonne réponse ou compléter

1) Les turbines hydrauliques :


a. Produisent de l’énergie électrique
b. Entrainent des alternateurs X
c. Equipent des centrales thermiques

2) Quelle machine n’assurant pas une conversion électromécanique :


a. L’alternateur
b. Le transformateur X
c. Le moteur

3) Deux principaux types de conversion électromécaniques sont :


a. Le fonctionnement ……. moteur
b. Le fonctionnement ……. générateur

4) Un système électromécanique de base est nécessairement constitué de :


a. Circuit électrique X
b. Circuit magnétique X
c. Isolants X
d. Aimants permanents

5) L’alternateur équipant les centrales électriques est une machine à courant alternatif :
a. Synchrone X
b. Asynchrone

6) Les moteurs présentant un facteur de puissance réglable sont :


a. Les moteurs synchrones X
b. Les moteurs asynchrones

QCM- Machines Electriques Page 1


Chapitre I : Introduction à la conversion électromécanique
7) Les machines à courant continu restent utilisées en tant que :
a. Moteurs X
b. Générateurs

8) Dans la traction électrique, l’évolution chronologique des moteurs utilisés est :


a. Moteurs à courant continu ; Moteurs synchrones ; Moteurs asynchrone X
b. Moteurs synchrones ; Moteurs à courant continu ; Moteurs asynchrones
c. Moteurs asynchrones ; Moteurs synchrones ; Moteurs à courant continu ;

9) Fig.1
Le stator présenté dans la figure 1 est celui d’une machine à :
a) Courant continu
b) Courant alternatif X

Fig.2
10) Le rotor d’un turbo alternateur nucléaire (Fig.2) est :
a. Massif (à flux continu) X
b. Feuilleté (à flux alternatif)

QCM- Machines Electriques Page 2


Chapitre I : Introduction à la conversion électromécanique
11) La durée de vie normale d’une machine de classe B est estimée à 20 ans. Que
devient cette durée si elle fonctionne à la température 140°C
a. 15 ans
b. 10 ans X
c. 5 ans

12) La machine électrique est sensée fonctionner avec deux sens de rotation en générateur
et en moteur dans les quatre quadrants :
a. Quadrant I : Moteur en avant
b. Quadrant II : ……………………….. Générateur (frein) arrière
c. Quadrant III : Moteur en arrière
d. Quadrant IV : ……………………….. Générateur (frein) avant

13) Les caractéristiques mécaniques des moteurs sont classées en deux grandes familles.
Shunt et série : Compléter la figure 3
Cmoteur
(1) Caractéristique mécanique type shunt (1)
(2) Caractéristique mécanique type série

(2)
(2) n

0 n
Fig.3. Caractéristiques mécaniques des moteurs

14) Le point de fonctionnement d’un moteur est stable si les tangentes aux courbes C mot(n)
et Cr(n) au point d’intersection vérifient la condition suivante :

a) X

b)

QCM- Machines Electriques Page 3


Chapitre I : Introduction à la conversion électromécanique
15) Pour qu’un moteur fonctionne à puissance maximale (Pn), mais à des vitesses n > nnom
(fonctionneemnt en survitesse), on doit:
a. Diminuer le couple
b. Diminuer le flux X
c. Augmenter le flux

16) La caractéristique B(H) donnée par la figure 4


correspond à :
a. Un corps ferromagnétique X
b. Une substance amagnétique
c. Circuit magnétique saturable X
d. Circuit magnétique linéaire.
Fig.4

17) Un flux alternatif à travers un circuit magnétique provoque :


a. Des pertes par hystérésis X
b. Des pertes par courants induits X
c. Un effet de peau X

18) Pour minimiser les pertes par hystérésis dans un circuit magnétique à flux alternatif :
a. On feuillète le circuit magnétique
b. On choisit un circuit magnétique à cycle étroit X
c. On choisit un circuit magnétique de type « Dur »

19) La plaque signalétique de la figure 5 indique que le moteur :

Fig. 5

QCM- Machines Electriques Page 4


Chapitre I : Introduction à la conversion électromécanique
a) Présente un indice de protection 1001
b) Présente un indice de protection 55 X
c) Appartient à la classe S
d) Appartient à la classe F X
e) Les enroulements supportent un échauffement de 105° X
f) Prévu pour un régime de fonctionnement type S1 X
g) Machine protégée contre la poussière X
h) Machine protégée contre les projections d'eau dans toutes les directions X

20) Le diagramme de la figure 6 représente deux services types :


a. S1 et S2 X
b. S3 et S4
c. S7 et S8

Fig. 6

QCM- Machines Electriques Page 5


Chapitre I : Introduction à la conversion électromécanique
QCM Chapitre II : Transformateurs
Cocher la bonne réponse ou Compléter

1) en désignant par m le rapport de transformation défini par m = N2 / N1, on a :


a. V1 < V2 : m>1 : Transformateur ……………………de tension élévateur
b. V1 > V2 : m<1 : Transformateur ……………………..de tension abaisseur
c. V1 = V2 : m = 1 : Transformateur ………………………... isolement

2) Le circuit magnétique d'un transformateur :


a. Permet de canaliser le flux X
b. Il est feuilleté X
c. Il est massif

3) La section du noyau d’un transformateur doit donc s'inscrire dans un cercle :


a. Car les bobinages sont circulaires X
b. C’est la forme la plus simple à fabriquer
c. C’est la forme qui résiste au mieux aux efforts électrodynamiques X
d. La section du transformateur du milieu (Fig.1) est à deux gradins
e. La section du transformateur à droite est deux gradins X
Fig.1

4) La chute de tension provoquée par un transformateur :


a. Dépend de la tension d’alimentation
b. De la nature de la charge X
c. Du courant dans la charge X
d. Elle est nulle nulle pour une charge à caractère selfique

5) En grandeurs relatives on a :
a. X
b. X
c. X

QCM- Machines Electriques Page 1


Chapitre II : Les transformateurs
6) Le rendement d’un transformateur est maximal si :
a. X
b. Charge purement résistive

c. Quand le courant secondaire X

7) Compléter le tableau suivant par les indices horaires des


transformateurs pouvant être mis en parallèle Indice horaire
0-……-8
0-4-8 ; 2-6-10 ; 1-5-9 ; 3-7-10 2- 6 -….
1- …..-9
3-7-……
8) L’autotransformateur permet :
a. de réaliser une économie de cuivre X
b. D’avoir une isolation galavanique entre le primaire et le secondaire
c. De fonctionner avec des couplages Delta en triphasé

9) Le transformateur série ou transformateur de courant permet :


a. De mesurer des courants continus
b. Des courants alternatifs forts X
c. Des tensions élevées

10) Le symbole relatif au transformateur (fig. 2) :


a. ONAN
b. OFAF
c. ONAF X
Fig.2

QCM- Machines Electriques Page 2


Chapitre II : Les transformateurs
QCM Chapitre III : Les champs tournants
Cocher la bonne réponse ou Compléter :

1) Le module du vecteur induction décrit une sinusoïde dans


l’entrefer de la machine (Fig.1):
a. Le champ est à répartition sinusoïdale X
b. Le champ présente une paire de pôles
c. La machine est tétrapolaire X
Fig.1
2) Le champ de la figure 1 tourne à 1500 tr/mn ; L’expression d’un champ tournant dans
un repère fixe est :
a. cos t X
b. cos t
c. cos t

3) Un champ tournant peut être créé par :


a. Une roue polaire X
b. Un bobinage fixe traversé par un courant continu
c. Un bobinage fixe traversé par un courant sinusoïdal X

4) Un bobinage monophasé fixe traversé par du courant sinusoïdal :


a. Donne naissance à un seul champ tournant
b. Donne naissance à 2 champs tournants antagonistes X
c. Ne permet pas d’obtenir des champs tournants

5) Un bobinage triphasé fixe traversé par du courant triphasé sinusoïdal :


a. Permet d’obtenir 3 champs tournants
b. Permet d’obtenir un seul champ tournant X
c. Permet d’inverser le sens de rotation du champ tournant X

6) La fém induite dans un bobinage fixe balayé par un champ tournant s’exprime par :

QCM- Machines Electriques Page 1


Chapitre III : Les champs tournants
E = Kp N f M où :
a. Kp = 2.22
b. Kp = 2.22 kb (kb coefficient de bobinage)
c. Kp = 2,22 KF kb ( KF facteur de forme) X

7) Les harmoniques de l’espace (quand la répartition du champ est non sinusoïdale) donne
naissance à des champs tournants
a. plus vite que le fondamental
b. moins vite que le fondamental X

8) Deux bobines identiques et diphasés dans l’espace et parcourues par des courants
diphasés donnent naissance à :
a. Un champ tournant si les courants sont de même module X
b. Un champ pulsant si les courants sont déséquilibrés
c. Un champ elliptique si les courants sont de modules différents X

9) Avec un bobinage triphasé régulièrement réparti dans l’espace et alimenté par un


courant triphasé déséquilibré donne naissance :
a. Un seul champ tournant
b. Deux champs tournants (un direct et un inverse) x
c. Trois champs tournants (un direct et un inverse et un homopolaire)

10) L’expression du vecteur d’espace est (Fig. 2):

Ce vecteur traduit :
a. un champ tournant à la pulsation  X
b. Un champ pulsant
c. Un champ elliptique
Fig.2

QCM- Machines Electriques Page 2


Chapitre III : Les champs tournants
QCM Chapitre IV : Les machines synchrones
Cocher la bonne réponse ou Compléter :

1) Un alternateur triphasé comporte :


a. Une roue polaire à aimants permanents X
b. Une roue polaire alimentée en courant continu X
c. Un bobinage fixe triphasé sur le stator X
d. Un bobinage fixe triphasé sur le rotor

2) Les alternateurs équipant les centrales hydrauliques tournent pour la fréquence 50 Hz :


a. A 3000 tr/mn
b. A une vitesse Très inférieure à 3000 tr/mn X
c. Présente un nombre de paires de pôles < 2
d. Présente un rotor à pôles saillants X

3) Un turboalternateur :
a. Tourne à 750 tr/mn
b. Equipe une centrale nucléaire X
c. Equipe une éolienne
d. Présente un rotor à pôles lisses à excitation brushless X
e. L’excitation utilise un système bagues- balais

4) A vide, les fém induites dans les bobines staoriques varient :


a. En fonction du courant de la roue polaire X
b. De la vitesse X
c. Sont toujours linéaires en fonction du courant d’excitation (roue polaire)

5) En charge, les courants triphasés du stator produisent :


a. un champ tournant à la même vitesse que la roue polaire X
b. un champ tournant à une vitesse différente du synchronisme
c. un champ pulsant

QCM- Machines Electriques Page 1


Chapitre IV : Les machines synchrones
6) Le modèle de la réactance synchrone (de Bhen Eschunburg) exige les hypothèses
suivantes :
a. Machine saturée
b. Machine à pôles saillants
c. Machines à pôles lisses non saturée X

7) Un alternateur accroché au réseau perd sa stabilité si :

a. L’angle interne tend vers /2 (surcharge excessive) X


b. La tension aux bornes V= 0 (court-circuit aux bornes) X
c. le courant Ie = 0 (panne de la source d'excitation) X
d. Si le courant induit I = 0

8) Les amortisseurs Leblanc dans les machines synchrones


a. Sont placés au stator
b. Sont placés au rotor X
c. Sont parcourus par des courants quand le rotor est synchrone avec le champ
tournant

9) En fonctionnement moteur,
a. La fém Eo est en avance sur la tension d’alimentation
b. Le cos du moteur est réglable X
c. La vitesse est variable en fonction de la charge (fréquence d’alimentation fixe)
d. Le couple est constant

10) Le moteur synchrone


a. peut démarrer directement pour les grandes puissances
b. Peut fonctionner avec des vitesses variables grâce à un variateur de vitesse X
c. Peut fonctionner en survitesse (en mode défluxé) X
11) Le moteur synchrone présente une caractéristique mécanique :
a. Type série
b. Type shunt X

QCM- Machines Electriques Page 2


Chapitre IV : Les machines synchrones
QCM Chapitre V : Moteurs asynchrones
Cocher la bonne réponse ou Compléter :

1) Le rotor d’un moteur asynchrone :


a. Tourne au synchronisme du champ tournant
b. Tourne plus vite que le champ tournant X
c. Tourne moins vite que le champ tournant X

2) Le moteur asynchrone présente :


a. Un stator identique au moteur synchrone X
b. Un rotor massif
c. Un rotor feuilleté X
d. Un stator feuilleté X

3) La plaque signalétique suivante (Fig.1) montre :


a. un stator couplé en étoile
b. un stator couplé en triangle X
c. Stator non couplé
Fig.1

4) Le rotor du moteur asynchrone (Fig.2)


a. Est du type CAG
b. Est du type BAG X
c. Présente un bobinage en triangle
Fig.2

5) Au démarrage, le glissement g du moteur :


a. g = 1 X
b. g = 0
c. g = 1 %

6) La puissance transmise dans le moteur asynchrone est :

QCM- Machines Electriques Page 1


Chapitre V : Moteurs asynchrones
a. La puissance absorbée diminuée des pertes statoriques X
b. La puissance électromécanique (ou électromagnétique)
c. La puissance utile augmenté des pertes rotoriques et mécaniques X

7) La caractéristique mécanique du moteur asynchrone est :

a. Partout stable
b. Est du type shunt X
c. Est du type série

8) Les démarrages du moteur asynchrone sont effectués par:


a. Rhéostat rotorique dans le cas du BAG X
b. Variation de la tension dans le cas du CAG X
c. Changement du couplage statorique Y/D pour le moteur BAG

9) Le moteur asynchrone double cages ou à encoches profondes :


a. Présente un meilleur couple de démarrage que le moteur simple cage X
b. Utilisé pour les petites puissances

10) Le meilleur fonctionnement du moteur asynchrone à vitesse variable est assuré par :
a. Une alimentation à travers un variateur de vitesse X
b. Un gradateur
c. Un rhéostat rotorique pour le moteur BAG

11) Le moteur asynchrone


a. Présente un cos variable X
b. Présente un cos fixe
c. Peut fournir de la puissance réactive au réseau

12) Pour une même puissance, le moteur asynchrone monophasé :


a. Présente un meilleur rendement que le triphasé
b. Nécessite toujours des condensateurs

QCM- Machines Electriques Page 2


Chapitre V : Moteurs asynchrones
QCM Chapitre VI : Machines à courant continu
Cocher la bonne réponse ou Compléter :

1) La machine à courant continu reste utilisée essentiellement:


a. En tant que générateur à courant continu
b. En tant que moteur X

2) Dans la machine à courant continu, la fém est redressée:


a. par des diodes
b. par un collecteur seul
c. par un système collecteur-balais X

3) Le schéma de l’induit (Fig.1) montre :


a. un induit à 3 voies d’enroulements
b. Un induit à 4 sections X
c. Un induit à 4 lames de collecteur X
Fig.1

4) Selon le sens du courant et de rotation


(Fig.2), le fonctionnement est :
a. Moteur
b. Générateur X
Fig.2

5) Les lignes d’induction dans la machine Fig.3 Sont


produits :
a. par la machine à vide
b. par la machine en charge X
c. par l’induit seul
d. par l’induit et l’inducteur X
Fig.3
6) Dans les grandes puissances, on remédie à la réaction magnétique par :

QCM- Machines Electriques Page 1


Chapitre VI : Machines à courant continu
a. L’ajout d’un enroulement de compensation dans le stator X
b. L’utilisation des pôles auxiliaires

7) Pour améliorer la commutation dans la machine à courant continu moderne :

a. On décale les balais


b. On utilise des pôles auxiliaires X
c. On profite des enroulements de compensation

8) Pendant les démarrages du moteur à courant continu:


a. On limite les courants dans l’induit X
b. On limite le couple de démarrage

9) La caractéristique mécanique du moteur à courant continu :


a. Est du type shunt pour le moteur à excitation indépendante X
b. Est du type shunt pour le moteur à excitation

10) Le freinage du moteur à courant continu :


a. Est toujours possible en rhéostatique X
b. Est meilleur par récupération X
c. N’est pas toujours possible par récupération X

11) Le moteur à courant continu :


a. S’emballe toujours à vide X
b. S’emballe quand le flux inducteur s’affaiblit

12) Le meilleur couple de démarrage est celui :


a. Du moteur série X
b. Du moteur à excitation indépendante
13) Le moteur à courant continu :
a. Est de plus en plus remplacé par des moteurs à courant alternatifs X
b. Possède un grand avenir dans les applications de motorisation électrique

QCM- Machines Electriques Page 2


Chapitre VI : Machines à courant continu

Vous aimerez peut-être aussi